Haut
Bas

Partagez|

Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 521
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Riku Kaisuki
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1775
Honneur: 198
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Ven 8 Fév 2013 - 15:05


Petit repas en Amoureux...ou pas ?

La course des deux amoureux s'était donc achevée sur une égalité, et cela dans la plus parfaite et harmonieuse des hilarités. Essoufflés mais morts de rire, rouge et le souffle court, mais avec de larges sourires de bonheur ; cela ne laissait présager que d'une bien agréable suite pour la soirée qu'ils allaient passer ensemble. La nuit tombait à peine, laissant le soin à la lune de remplacer le vaillant soleil qui allait prendre un repos bien mérité. La lumière diurne cédait la place à celle des lampadaires, la ville se détendait tranquillement ; le café Graslin, où le couple s'apprêtait à prendre son repas, était un charmant petit bistrot dont la devanture, surmontée d'une enseigne rouge éclairée de néons de la même couleur invitait à passer un bon moment autour d'un repas sympathique était bien plus engageant encore que l'avait laissé entendre Mona lorsqu'elle avait conseillé cet endroit à Riku ; il la remercierait plus tard. Pour le moment, il avait faim, et il avait hâte de profiter de la chaleur de l'endroit en mangeant en compagnie de celle qu'il aimait. Le jeune homme tira Hikari contre lui pour la gratifier d'un baiser avant de l'entraîner avec lui à l'intérieur ; ils y furent aussitôt accueilli par un jeune homme qui dans un grand sourire... Salua Hikari. Il la connaissait ? La jeune femme parut surprise de voir cette personne, ce jeune homme aux cheveux roux, plus grand que Riku, qui paraissait plus qu'heureux de la voir. Sans même une considération pour le petit ami de la jeune femme, il la guida vers une table pour deux et lui tira une chaise, en s'excusant de ne pas lui avoir donné de ses nouvelles, et sortit deux cartes en en tendant une au copain de la brune ; un ami de longue date peut-être ? Toujours est-il qu'elle le pardonna et se saisit de la carte, se dissimulant derrière en jetant quelques coups d'oeil dans la direction de son amoureux, comme si elle attendait de voir sa réaction devant ces retrouvailles. Il lui sourit comme pour lui dire « je suis content pour toi que tu aies retrouvé ainsi un ami que tu n'avais pas vu depuis longtemps ! »

Le jeune homme demanda ensuite des nouvelles à Hikari en pointant du doigt son copain qui haussa un sourcil devant ce geste, et encore plus lorsqu'il lui demanda, d'une manière qui ne lui plaisait pas vraiment qui était le jeune homme aux cheveux châtains. La jeune femme lui répondit en lui présentant Riku comme son petit ami, ce à quoi ce dernier répondit d'un hochement de tête en lui souriant. S'ensuivit une poignée de main entre les deux jeunes hommes, avant que ne retentisse la phrase qui allait profondément changer la vision du roux qu'avait jusqu'alors le jeune châtain ; « salut, je suis son ex » ? Balancé comme ça devant elle ? Le tact, ça devait pas lui dire grand chose à celui là. Il y avait tout de même mieux comme présentation que ce qu'il venait de faire. Et le regard qu'ils échangèrent ensuite alors qu'ils se souriaient mutuellement, l'air de se tester à la manière des mâles testostéronés devant la femelle à conquérir, n'augurait rien de bon. L'atmosphère était d'un seul coup bien plus froide, tendue, et si Riku n'avait pas été devant Hikari à ce moment là, nul doute qu'il aurait perdu son sourire pour lui crier bien à la face « et maintenant, elle est avec MOI, donc pas touche mec. », mais là, il devait se contenir, et le roux avait plutôt l'air de chercher à savoir si le nouveau copain de son ex en prenait soin et surtout la méritait effectivement. La brune, quand à elle, n'en menait pas large. La tension qui régnait entre les deux jeunes hommes la mettait particulièrement mal à l'aise, et ce fut sans doute la raison qui poussa son petit ami à se reprendre sans ajouter autre chose que :

« Salut, moi c'est Riku. Et... je pense que ce qu'a dit Hikari suffit à me présenter. »

Il ne fallait pas qu'il aille plus loin dans sa phrase, ou bien il risquait d'insulter le roux, et il préférait éviter ce genre de débordements devant celle qu'il aimait, surtout après avoir passé une si bonne journée. Il lâcha la main du jeune homme et se tourna vers sa petite amie, s'apprêtant à lui demander ce qu'elle voulait manger, avant qu'elle pousse un cri de surprise lorsqu'elle tourna la tête vers la petite scène que l'on pouvait voir au fond du restaurant, il y avait tout ce qu'il fallait pour qu'un groupe puisse s'y produire, et c'était parfait pour la jeune femme qui avait grand besoin de décompresser après ces retrouvailles. Elle s'excusa auprès des deux jeunes hommes qui l'observèrent de concert se lever et se ruer vers le micro et s'emparer d'une guitare en démarrant aussitôt sur la chanson Lights d'Ellie Goulding. Riku se laissa aussitôt entraîner par le flot des mots de la jeune femme, et chanta silencieusement pour l'accompagner, se balançant de droite à gauche au fil de la mélodie ; elle savait comment l'emporter avec cette joie qui lui était propre, cette joie qui savait à chaque fois depuis qu'ils se connaissaient -une nuit certes – et le remettait dans le droit chemin de ses pensées. Pendant ce temps, le restaurant commençait doucement à se remplir, et pendant que les serveurs accueillaient les nouveaux arrivants qui fixaient surpris et admiratifs la jeune femme dans son show, Riku se leva pour s'approcher de sa petite amie lentement, et attendit que la chanson se termine, accompagnée de quelques applaudissements, et aida la brune fière d'elle à se relever avec un sourire ; il déposa un baiser sur ses lèvres, et murmura :

« Merci pour ce petit show princesse... Et si on allait manger maintenant que tu as su nous détendre ? »

Il lui prit la main, et la guida jusqu'à sa chaise pour la laisser s'asseoir, avant de gagner sa place. Il reprit la carte, y jeta un œil, et attendit de voir ce que commandait sa petite amie ; il y avait de nombreux plats qui avaient l'air appétissants, il voulait lui laisser le temps d'y réfléchir avant de faire son choix. Elle paraissait attendre la même chose, si l'un d'eux ne prenait pas l'initiative, aucun d'eux ne le ferait, il prit donc les devants et appela Nodox, puisqu'il paraissait normal qu'il soit leur serveur attitré après tout.

« Hmm, Nodox c'est ça ? Je voudrais commander... Je vais prendre le menu complet avec le faux-filet et les pommes de terre sauce poivre. Et en boisson, un coca. Hikari, commande ce que tu veux, c'est moi qui t'invite. »

Il avait eu envie sur l'instant de faire un sourire fier en direction du roux pour lui dire « vois comme je suis gentleman pour elle », mais il avait trouvé ça tellement puéril qu'il s'était contenté d'attendre que le roux ait noté sa commande et celle de la jeune femme pour reprendre la parole, laissant leur serveur aller en cuisine. Riku se tourna vers Hikari, et lui prit les deux mains, la regardant dans les yeux avec un grand sourire :

« Il a l'air sympa en fait ce Nodox. Un peu trop protecteur avec ses ex apparemment, mais bon, je le comprends ha ha... »

Il resta un moment à la fixer ainsi, ayant envie de l'embrasser passionnément, de s'emparer de ses lèvres pour ne plus les relâcher, mais le monde qui se trouvait dans le restaurant à présent le privait quelque peu de ces élans amoureux. Il frottait machinalement ses doigts contre les siens avec une tendresse telle que sa peau en aurait fondu, fusionnant avec la sienne, c'était si simple, si doux... Une chanson lui vint alors à l'esprit, qu'il se mit à fredonner sans même y réfléchir avant, great love de flyleaf.

Great love setting the world on fire
I am in awe of who You are
And it's Your love I'm living for

Can't you feel I'm drawing near
The place that broke your heart
Cut up and scarred
The dawn is breaking
My body's shaking
Oh, the secret memories you keep
Ignoring the soul that you can sleep
I'm facing what you won't tonight
The dawn is breaking
My body's shaking

Great love setting the world on fire
I am in awe of who You are
And it's Your love I'm living for
Great love filling me up inside
You are the one I'm looking for
And I am Yours forevermore

Il ferma les yeux en laissant ses mains dans les siennes, fredonnant doucement, dans une voix proche du murmure, qui n'était destinée qu'à elle. Il se stoppa, le souffle court, ouvrant les yeux sur le visage souriant de sa petite amie, alors que les plats arrivaient.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Mar 12 Fév 2013 - 22:43
La demoiselle semblait particulièrement confuse par ma présence. Héhéhé, l’art de toujours faire de l’effet, quel qu’en soit l’instant. Enfin, ne nous voilons pas la face, c’est surtout parce qu’on ne s’était pas vu depuis bien longtemps. C’est aussi pour ça qu’elle me demanda instantanément ensuite ce qui m’était arrivé pour ne plus lui avoir donné la moindre nouvelle. C’est vrai que sur ce coup-là, j’ai vraiment merdé, comme on dit dans le jargon … Cependant la demoiselle ne m’en voulu pas, acceptant mes excuses sans n’avoir eu plus d’information. Curieux que ce soit aller si vite, je l’aurais crue capable de me planter une fourchette dans l’épaule en guise de réponse. A croire que durant mon éloignement, mon image d’elle eut reçu quelques retouches bestiales faussement non négligeables. Elle continuait même son boulot de chanteuse, et s’offrait un petit moment de calme avec son nouveau petit copain, nommé Riku, entre les cours et les heures de chant. Good, good oui.

Bon, et le gary-boy alors ? Pas un mot ? Je peux comprendre que la révélation de mon identité peut créer des vagues, mais tout de même. Répond mec, tu perds des points dans mon estime, là. Mon regard planté dans le sien, pas un seul instant de faiblesse ou d’hésitation. C’est tout de même d’Hikari qu’on parle, pas de n’importe quelle minette du coin. Le garçon fit enfin, oui enfin par répondre, dans un ton parfaitement neutre :

« Salut, moi c'est Riku. Et … je pense que ce qu'a dit Hikari suffit à me présenter. »

Bien, tu vois quand tu veux. La fillette émit soudainement un cri de surprise, et à mon grand étonnement, ce n’était que parce qu’elle venait de voir le coin musique du resto. Elle n’attendit d’ailleurs pas une seconde de plus et fila au micro interpréter une chanson avec un accompagnement à la guitare, dont elle assurait aussi la mélodie. Du multitâche, c’est nouveau ça, elle ne faisait que chanter avant. C’est bien de s’ouvrir à d’autres outils qu’uniquement le micro, très bien même. Et puis même si je ne connais absolument pas cette musique, elle a l’agréable effet d’attirer les clients. Ce qui par contre, me donna plus de boulot aussi. Je m’excusai, sans vraiment y mettre de volonté, auprès de Riku puis filai accueillir les nouvelles têtes. Ohohoh, ça sent les bonnes recettes et les rentrées d’argent ce soir, c’est le parton qui va être content. Et moi aussi dans la même occasion, puisque c’est lui qui me paye.

La jeune chanteuse termina sa chanson dans un flot d’applaudissement en provenance de tous les coins du restaurant, et même de la part de quelques membres du staff, tel que moi. Un coup d’œil pour la voir retourner à sa place en gagnant au passage un baisé de la part de son homme. Hum, ça fait quand même vachement bizarre, presque désagréable de dire une telle chose, de la voir avec un autre. Mais c’est ainsi, elle a bien le droit de vivre en mon absence quand même. Ce serait énormément égoïste de vouloir la reprendre alors qu’elle a l’air heureuse avec ce … Riku.
Riku … quel nom tordu quand même. Et il n’a pas non plus la tête du type qui a inventé la poudre, si vous voyez ce que je veux dire. Ça ne doit pas être une lumière, le gary-boy. Plutôt dans le genre a resté dans l’ombre de sa copine. Hum … Faudra que je vérifie ça un jour ou l’autre à Dreamland. Hikari mérite mieux qu’un mec sans ambition. Donc j’espère pour lui que je me trompe.
Bah tiens, quand on parle du loup. Riku m’appela enfin de prendre commande. Je terminai de donner les cartes à un autre couple et arriva devant lui, un calepin à la main et un stylo noir dans l’autre. Un faux-filet avec patates et sauce au poivre, plus coca-cola.

« Hikari, commande ce que tu veux, c'est moi qui t'invite. »

Un sourire discret s’étira sur mon visage en entendant cela. Heureusement qu’il l’invite, sinon où serait la galanterie ? La demoiselle énonça sa commande, puis je filai en cuisine. Sur place, j’avais rarement vu mon ami, et patron à l’heure actuelle, aussi joyeux et surexcité. Il y a de quoi en même temps, le restaurant n’a quasiment jamais été aussi plein. Les cuistots étaient eux aussi tous à fond, tous les fourneaux étaient en service, un véritable spectacle.

Tout le monde en fit autant, les portes de la cuisine n’en arrêtaient pas de battre tant on rentrait et on sortait si vite. Le patron me donna les deux derniers plats et me dit de prendre mon quart d’heure de pause maintenant. Une chance, c’était tous les deux pour Hikari et Riku. Je déposai leur commande devant chacun d’eux puis alla chercher un pichet d’eau ainsi qu’une chaise et m’installai à côté de la demoiselle.

« Et voila, mademoiselle et monsieur sont servit ! Et moi je prends ma pause avec vous, si ça ne vous dérange pas bien sur. » Je jetai un coup d’œil souriant aux deux comparses avant de m’adosser plus confortablement. « Alors Riku. Tu fais quoi dans la vie ? Tu as un boulot ? T’es encore en cour ? Parce qu’attention, les filles adorent les cadeaux, donc si tu n’as pas les fonds pour assurer de ce côté-là, la suite pourrait être difficile. Sinon, tu chantes toi aussi ? Je suppose qu’Hikari t’as déjà fait découvrir son organisation musicale et tout le train-train, pas vrai ? Héhéhé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Lun 18 Fév 2013 - 17:50
« En ce cas je me permet de prendre la même chose que toi »

Lui lança-t-elle avec un sourire en coin, elle avait bien compris dans le ton employé par son petit ami, qu’il tentait de montrer sa valeur les deux hommes c’était lancé dans une sorte de duel visuel et Hikari se doutait bien qu’ils avaient déjà atteint le point de non-retour elle sourit cependant à Nodox qu’elle regarda partir en cuisine avant de rire a la remarque de Riku à propos de son très cher ex. Le restaurant se remplissait, la cacophonie des couverts tapés contre les assiettes et des conversations créaient un brouahaha inimitable et digne de tout bon restaurant. Elle avait le regard fixé sur son compagnon mais son ouïe se baladait un peu partout captant chaque bruit et lorsqu’il se mit à chanter, toute son attention fut portée sur sa voix mélodieuse et douce qu’elle aimait tant écouter. Elle le regardait fixement, écoutant la chanson murmurée, soufflé. Il termina à bout de souffle et elle se permit d’approcher son visage du sien en déposant un baisé affectueux sur le bout de son nez, avant d’applaudir tout bas, afin qu’il soit le seul à l’entendre. Good timing, Nodox déposa devant les deux jeunes gens leur faux-filet accompagné de pommes de terre sans oublier la sauce au poivre.

« Merci pour ton service Nodox je t’en prie, prends ta pause »

« Alors Riku. Tu fais quoi dans la vie ? Tu as un boulot ? T’es encore en cour ? Parce qu’attention, les filles adorent les cadeaux, donc si tu n’as pas les fonds pour assurer de ce côté-là, la suite pourrait être difficile. Sinon, tu chantes toi aussi ? Je suppose qu’Hikari t’as déjà fait découvrir son organisation musicale et tout le train-train, pas vrai ? Héhéhé. »

Elle déposa une main douce sur celle de son compagnon, penchant légèrement la tête sur le côté pour lui faire comprendre qu’il fallait répondre et que ce n’était pas un jeu de male à la testostérone agité. Elle envoya ensuite un petit coup de coude dans le bras de Nodox en rigolant de bon cœur.

« Les filles adorent les cadeaux, certes, mais nous ne sommes pas non plus des videuses de cartes bleues dit ! »

Elle commença à couper sa viande, y allant tout doucement. Hikari se connaissait parfaitement, si elle y allait trop vite, elle finirait rhabiller par la sauce au poivre. Hochant la tête aux remarques des jeunes gens, plaçant de petites remarques entre certaine phrase. Son portable se mit à vibrer dans son manteau, elle l’attrapa, aperçus le mot « Mona » et sa petite photo sur son téléphone, elle montra rapidement l’écran a Riku, fronça les sourcils et en s’excusant, quitta doucement la table, se rendant aux toilettes.

"Ne vous entretuez pas !"

Lança-t-elle rapidement en se retournant.

« -Oui Mona ?

-Coucou ma chérie ! Alors comment ça se passe ce petit restaurant en amoureux.

Elle ne prit pas la peine de lui parler de la présence de Nodox, elle aurait fait sa commère

- Très bien, que t’arrive-t-il ? Ta soirée se passe bien ?

Une femme entra au même moment dans la salle des toilettes, Hikari lui lança un petit sourire en écoutant son agent.

-Eh bien, a vrai dire je suis encore au studio et oui la soirée se passe miraculeusement bien, j’ai pu visionner toute les photos avec le photographe, je ne l’ai jamais vu tant emballer, il pense même qu’à leurs parutions, sur le site internet et dans les magazines tu pourrais accéder a des défilés beaucoup plus importants.

-Eh bien, je suis affreusement emballée, c’était tout ?

-Non, je ne t’ai pas encore tout dis, la prochaine fois que tu viens au studio, il me faudra l’adresse, le numéro et tout ce qui concerne ton petit ami, le photographe m’a dit qu’une agence cherchait quelqu’un en particulier un mannequin masculin et Riku ferait très bien l’affaire !

-C’est incroyable, mais je dois lui en parler d’abord, je te rappel bientôt Mona ok ? Allez bisous

-Ciao bella. »

Elle rangea sont téléphone et se mit à rire toute seule, en sautillant d’un pied sur l’autre que de bonheur en si peu de temps. Elle finit donc par sortir de sa cachette et jeta avant tout un coup d’œil à la table ou les deux gentlemens semblait parler à ce qu’elle pouvait voir, elle revint cependant observant le visage des deux jeunes gens. Elle reprit sa place et mangea à nouveau sous les regards chamallow de son petit ami. Elle se redressa rapidement et sans perdre son sourire demanda rapidement.

« De quoi parliez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 521
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Riku Kaisuki
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1775
Honneur: 198
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Sam 23 Fév 2013 - 21:11


Ok tu Veux ça...

Hikari avait commandé la même chose que son petit ami, elle avait bon goût ! C'était légèrement présomptueux de la part du jeune homme, et il se reprit rapidement malgré le petit rire qu'il laissa échapper alors qu'elle avait donné sa commande. Une fois sa petite prestation terminée, elle l'avait applaudi discrètement après l'avoir gratifié d'un baiser sur le nez qui le fit rougir, puis Nodox était revenu. Il déposa leur commande, et leur apporta un pichet d'eau, puis se saisit d'une chaise pour venir s'installer à côté de la jeune femme. Geste qui provoqua un haussement de sourcil agacé de la part de son petit ami, qui aurait bien aimé que le roux s'abstienne de demeurer là et les laisse manger tranquillement en couple, mais le bougre en avait décidé autrement. Que cherchait-il à la fin ? Et il demandait si cela ne les dérangeait pas ? Bien sûr qu'il dérangeait. Mais comme il ne voulait pas froisser celle qu'il aimait, le jeune homme aux cheveux châtains s'abstint de tout commentaire à l'encontre de l'initiative du serveur. Ce dernier s'empressa d'ailleurs de le questionner alors que Riku s'apprêtait à entamer son plat bon gré mal gré. Et en plus il se permettait de lui donner des conseils sur la manière de s'occuper de sa petite amie ? Non mais pour qui il se prenait sérieux ? Hikari tenta tant bien que mal d'apaiser l'esprit de son copain en posant sa main sur la sienne et lui adressa un sourire, lui signifiant par la même qu'il pouvait répondre en toute sérénité sans répondre à la provocation du roux. Il était difficile de se contenir dans une situation pareille, mais le petit coup de coude qu'adressa la jeune femme à son ami suffit à ramener son petit ami à la réalité. Elle fit remarquer au serveur que sa remarque sur les cadeaux n'était pas totalement vraie, ce qui fit rire Riku, qui s'empressa de poursuivre sur les dires de la brune :

« Je suis étudiant, je commence un master de compta. Mais je suis en apprentissage, donc je bosse aussi, pas de soucis à se faire au niveau des cadeaux donc. Mais merci de ce conseil si avisé... Effectivement, je chante moi aussi, et j'ai déjà eu l'occasion de connaître pas mal de choses de la vie d'Hikari en effet. Et toi, j'imagine que tu ne fais pas que serveur dans la vie ?  »

Il lui adressa un regard qui voulait dire « C'est une habitude chez toi de taper l'incruste dans les couples comme ça ? » mais se retint d'émettre cette question à voix haute, toujours dans le but de ne pas vexer celle qu'il aimait. La journée avait été parfaite jusque là, plus encore que ne l'aurait imaginé le jeune homme, et il ne laisserait pas cet intrus la gâcher. Il conserva donc un sourire imperturbable et écouta la réponse du roux avec une attention proche de zéro, se contentant de critiquer mentalement chacune de ses phrases, mais aussi tout ce qu'il était que le châtain avait pu appréhender jusque là. Il était clair que le portrait n'avait rien de sympathique. En même temps, il aurait été difficile d'imaginer une autre réaction alors que l'ex de sa petite amie débarquait et s'imposait comme ça dans leur moment à eux. En clair, il venait pisser sans la moindre honte sur le territoire de Riku, et ça, c'était impardonnable. Mais encore une fois il parvint à se retenir, et commença à manger tranquillement en reportant le regard sur Hikari qui coupait avec précision sa viande, évitant au mieux de se tacher avec la sauce. Les trois jeunes gens discutaient de tout et de rien, Riku essayant surtout de trouver des éléments à exploiter dans les réponses du roux pour se moquer de lui intérieurement ; il se défoulait comme il pouvait ! Et ça avait au moins le mérite de l'empêcher d'aller plus loin juste parce que ce type le poussait à bout. Mais cette apparente tranquillité fut rapidement perturbée, alors que le portable de la brune se mit à vibrer, et que d'un bond, elle se leva, montrant à son copain le nom qui était affiché, celui de son agent. Elle s'excusa, ce à quoi son copain lui répondit par un sourire :

« Pas de soucis mon cœur. File répondre, je t'attends pour manger. »

Elle se dirigea aussitôt vers les toilettes pour répondre à l'appel de Mona, pendant que le jeune homme la regardait s'éloigner, fier d'être son petit ami. Il se replaça face au roux qui n'avait pas bougé, et regardait également la brune, ce qui provoqua une nouvelle poussée de colère dans l'esprit de Riku, qui, si l'histoire s'était passée dans un manga, aurait eu des flammes autour du corps, et auraient eu les veines saillantes du personnage courroucé. Tout ex fut-il, il n'avait pas le droit de poser ainsi son regard sur elle ! Le moment de la confrontation était donc venu. Il fallait mettre les choses au clair avec ce type. Le jeune homme laissa donc planer quelques secondes de silence, sirota son verre, avant de le reposer, le regard braqué sur son ennemi du jour.

« Dis donc toi. On peut savoir à quoi tu joues exactement ? Tu me testes, tu cherches à me ridiculiser devant elle ? Parce que j'ai pas de leçons à recevoir du type qui l'a abandonnée du jour au lendemain et joue les tout gentils devant elle le jour où par hasard il la revoit. Tu sais ce qui m'énerve le plus ? C'est que tu ne l'aurais probablement jamais rappelée si tu ne l'avais pas vu aujourd'hui. Tu me parles d'être digne d'elle ? Es-tu sûr de l'être toi-même ? Ah ça sait se la jouer « moi je, moi je ». Mais je vais te mettre la vérité en face moi ! Hikari est avec moi maintenant, que ça te plaise ou non. Tu veux savoir ce que je suis prêt à faire pour elle, pour la protéger ? Tu ressortirais en sang de ce café si je devais te voir ne serait-ce qu'essayer de la reprendre mon gars ! »

Tout en disant cela, il avait hurlé. Tout le long, il avait crié. Une rage intense, qu'il retenait depuis trop longtemps ; une bonne vingtaine de minutes à vue de nez. En tout cas, il en avait eu assez, et il s'était complètement lâché devant le serveur, ce mec qui n'avait rien de sympathique dans son esprit à cet instant. C'était juste un enfoiré venu là pour mettre le boxon dans le couple, et ça Riku ne l'accepterait jamais. Il avait tant donné pour elle, ils avaient risqué leur vie tous les deux, et le jeune homme s'était juré de la protéger. Il n'allait pas laisser un quelconque ex faire sa loi comme ça ! Peu importe ce qu'il représentait aux yeux de sa petite amie, il ne laisserait personne toucher à celle qu'il aimait, tout gentleman fut-il. Il aurait pu dire à cet instant qu'il plaisantait, et qu'il les laisserait bien évidemment vivre tranquillement leur histoire que cela n'aurait changé en rien l'avis du châtain sur sa personne. Là, il avait juste à répondre, ou à fermer sa gueule. C'était aussi simple que ça. La musique no scared de One Ok Rock défilait dans sa tête parmi les insultes et autre joyeusetés qui lui venaient à l'esprit :

Gimme more !!!!

Gimme more !!!!
Gimme more !!!!

I wanna bring it back, We never carry on
I wanna bring it back, We never carry on
Seize it somehow, Seize it somehow
Only thing I lose

We hurry on (On!), 
Cuz we are coming to the end
We hurry on (Yeah!), 
Cuz we are coming to the end
I know it's me
I could me one from millions
I never trust anything to survive

No no
That's all, I'll be all right
No no
That's why you take me back
No no
That's the price I must pay?
I've got leave you nothing to take anymore

Il n'y avait qu'une seule inconnue à présent : comment allait-il réagir ? Mais ils furent interrompus par la brune qui ressortait des toilettes, apparemment enchantée après son entretien avec son agent. Nul doute qu'elle avait appris de bonnes nouvelles sur leur récente séance photo. Ils en parleraient lorsqu'elle serait revenue. La première étape consista pour le jeune homme à reprendre le visage le plus souriant possible, relâchant toute la rage qu'il avait laissé échapper en une longue inspiration, puis il reprit son souffle et son sourire en accueillant sa petite amie avec des regards tendres au possible. Au final, il n'avait pas eu la réponse du roux. Bah, tant pis. Il finirait bien par le savoir à un moment ou à un autre, si tant et soit peu qu'il ne décide pas d'en rajouter une couche pour énerver plus encore le jeune homme qui lui vouait encore un discours des plus sympathiques dans sa tête. Hikari leur demanda quel était le sujet de leur conversation, ce à quoi répondit le plus naturellement possible son copain en découpant sa viande :

« Et bien, je m'apprêtais à demander à Nodox comment il t 'avait rencontré, vu qu'on s'échangeait des petites informations sur toi... Et toi, de quoi voulait te parler Mona alors ? »

Tout en avalant une première bouchée de son plat légèrement tiède, Riku souriait à la brune, attendant sa réponse qui relancerait leur paisible conversation, guettant tout de même du coin de l'oeil le roux, prêt à réagir à la moindre de ses piques. Le repas n'était pas si tranquille que prévu....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Dim 24 Fév 2013 - 23:52
La demoiselle répondit avec un trait d’humour que les filles ne sont pas des videuses de cartes bleues. Ce a quoi j’émis un soupire moqueur, les seules demoiselles qui ne correspondent pas à cette catégorie sont celles qui sont réellement amoureuse et mature. Toutes les autres ne jurent que par la quantité de chose qu’on leur offre, et si c’est trop peu, ça veut dire qu’on ne les aime pas. Stupide esprit féminin à la noix … Heureusement qu’elles ne sont pas toutes comme ça !
Puis ce fut au tour de Riku de prendre la parole. Se présentant en prenant soin de répondre à chacune de mes remarques, c’est qu’il a l’air de prendre facilement la mouche le coco. Héhéhé, voyons voir jusqu’où il peut aller devant sa dulcinée. Hélas Hikari reçu un appel et dus quitter le groupe pour un moment. Flûte, voila qui risque de contrecarrer mes plans. Je la regardai disparaître dans un angle de mur puis reportai mon attention sur le brun. Ce dernier ne tarda d’ailleurs pas à lâcher ce que qui lui triturait le cerveau depuis mon arrivée.

Dans un déluge de plainte et de rage mal maitrisée, il vida son sac. Et ohoh, ma présence tout autant que mes actions ne lui plaisaient pas du tout, mais alors pas du tout du tout. Au fur et à mesure qu’il parlait, moi j’étais de plus en plus heureux. Enfin pas exactement, on va dire plutôt fier. De qui ? De moi assurément mais aussi de lui, à petite dose. Surtout quand il demanda si je le testais, cette partie est bien. Après c’est du blabla jusqu’à la dernière phrase, la touche de fin, le pot de fleur avec la bague ! Il alla jusqu’à me menacer de me mettre en pièce pur me prouver qu’il était prêt à tout pour Hikari.

J’explosai de rire, oh que oui, et le pire c’est que cette fois je ne fis même pas exprès. Il me fallu quelques secondes pour reprendre mon calme, lui indiquant d’un signe de main qu’il n’y était, presque, pour rien. Puis je repris mon sérieux, toujours un sourire aux lèvres en l’observant dans son air si sérieux.

« Bon, bon et re-bon. Tu as tout bon mon p’tit coco. Tu subis actuellement un test pour vérifier que tu mérites d’avoir Hikari à ton bras. Certes, moi je ne suis sans doute pas le meilleur exemple à ce sujet et oui, j’étais été très vilain en ne lui donnant plus la moindre nouvelle, et blablabla. Mais ! Ça ne m’empêche pas de vouloir tout le bonheur de cette demoiselle. Et pour ça je dois m’assurer que toi, tu es à la hauteur. » Je laissai une petite seconde de silence s’écouler durant laquelle je vérifiai l’heure. « Au faites, vouloir ma peau ne fera pas de toi un héros à ses yeux. Je doute qu’elle veuille retrouver un de ses amis à moitié mort sur un brancard et son petit copain qui sourit comme un gros benêt, l’air de dire t’as vu je l’ai battu. Ça c’est un très mauvais point. Mais tu prouves que tu tiens à elle, et ça c’est bien donc tu te rattrapes. »

Je cherchai un moment mes mots dans l’eau calme du verre de la demoiselle, et c’est ce moment-là qu’elle choisie pour revenir de son rendez-vous téléphonique. Première question de sa part, de quoi parlions-nous donc ? Riku répondit en prenant un air sain et parfaitement tranquille, tout en découpant sa viande cuite à point :

« Et bien, je m'apprêtais à demander à Nodox comment je t’avais rencontré, vu qu'on s'échangeait des petites informations sur toi … Et toi, de quoi voulait te parler Mona alors ? »

Oh, premier mensonge. Un autre mauvais point. Je le fixai un moment du regard puis jetai un nouveau coup d’œil à l’horloge. C’est l’heure. Je me levai, donnai une tape amicale dans le dos du brun, embrassai la main de la brune tout en sachant pertinemment que ça mettrait l’autre en rogne, puis les quittai pour la cuisine sur ces quelques mots :

« Aller, bonne chance les amoureux. Riku, fait gaffe à toi si tu la fais pleurer, je te conseil très fortement de ne pas sortir pas seul la nuit. En attendant je te la confis. On se reverra sans doute une autre fois dans d’autres circonstances. »


Je déposai un nouveau bisou sur la main d’Hikari puis pointai Riku de chaque index à la façon des années disco, un large sourire aux lèvres. Direction la cuisine !




[Voila, c'est peut être mon dernier poste, ou mon avant-dernier poste dans ce sujet. Après je vous laisse tranquille ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Ven 22 Mar 2013 - 19:18
« Et bien, je m'apprêtais à demander à Nodox comment je t’avais rencontré, vu qu'on s'échangeait des petites informations sur toi … Et toi, de quoi voulait te parler Mona alors ? »

Elle fronça immédiatement les sourcils, Riku tout en coupant sa viande avait l’air faussement énervé, son regard soupçonneux retomba sur Nodox, qui se leva presque immédiatement, lui attrapant la main en y déposant un baisé légé, du bout des lèvres ce qui la fit sourire.

« Aller, bonne chance les amoureux. Riku, fait gaffe à toi si tu la fais pleurer, je te conseil très fortement de ne pas sortir pas seul la nuit. En attendant je te la confis. On se reverra sans doute une autre fois dans d’autres circonstances. »

Un nouveau baisé et il file, un pincement au cœur se fit ressentir, elle souriait cependant, c’était une douleur agréable, ramenant avec elle de jolie souvenir, tout le monde avait besoin de ce petit pincement au cœur au départ d’un être apprécié. En un cas contraire cela aurais signifié que la jeune fille n’avait pas ou plus de cœur et qu’elle ne supportait qu’à peine la vision de cet homme, ce qui n’était pas le cas. Elle ne s’arrêtait plus de sourire et revint poser son regard sur celui de Riku, regard qu’elle eut du mal à capter. Elle posa sa tête dans ses mains et lui servit le plus beau de tous les sourires qu’elle pouvait sans doute faire. Il eut l’effet escompté, elle posa donc ses mains sur celle de son petit ami en souriant et revint à la conversation en ouvrant de grands yeux.

« Tu as emballé Mona. Elle veut que tu reviennes avec moi la prochaine fois et tenteras même de te faire accéder à une agence de mannequinat qui recherche quelqu’un du même profil que toi ! Bien sûr, tu peux refuser, tu peux même me dire que je te saoul avec mes histoires de mannequinats. C’est mon job, pas forcément le tient d’office, surtout si tu n’aimes pas ça ! »

Elle avait sorti son petit monologue en faisant des grands gestes ce qui eut l’air de faire rire le jeune homme. Elle se sentit immédiatement bien, même rassurée. Elle retira lentement sa main sans cesser de sourire et continua à manger son plat de résistance, tout en parlant de la demande de Mona avec Riku. Ils profitèrent de l’instant, rigolèrent, échangèrent de nombreux sourire et regards avenants. Les joues rouges et un peu essoufflé d’avoir tant parlé et rigolé elle se pencha vers son petit copain.

« Et si on commandait les desserts ? Je suis sure qu’ils sont tout aussi délicieux que cette jolie soirée ! »

Elle attendit la réponse de son copain en murmurant dreamin de Indilha et Youssoupha.

“miss me, miss me you're the one who makes me feel, makes me feel for real...
in the night, in the night, you know when i close my eyes
i can hear you voice forever...
i'm dreaming, singing, hoping, smiling, giving, flying, falling, fighting, crying, leaving, writing, when you love me.
i'm dreaming, singing, hoping, smiling, giving, flying, falling, fighting, crying, leaving, writing, when you love me.”

Elle ne pouvait s’empêcher d’avoir envie de chanter plus que jamais, elle avait envie de tout donner, de tout mettre sur scène, de faire sortir tout ce qu’elle ressentait. Mais restais fixe, sans s’arrêter de sourire et de murmurer ce refrain en regardant Riku amoureusement, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 521
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Riku Kaisuki
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1775
Honneur: 198
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Sam 23 Mar 2013 - 18:58



Ce repas s'achève sur une Note délicieuse...



Hikari ne sembla pas plus convaincue que ça par ce que venait de lui dire son copain... Rien d'étonnant, non seulement ce n'était pas vrai, mais en plus , l'expression faussement enjouée de Riku qui se retenait autant que possible d'étrangler Nodox qui l'observait fixement après qu'il ait raconté ce bobard à la brune, l'air de dire « tu commences mal mon garçon ». Non mais franchement, non seulement il tapait l'incruste, mais il se permettait de jouer le donneur de leçons ? S'il le croisait à Dreamland, il trouverait un moyen de se venger tiens. Mais pour le moment, il ne fallait pas entacher ce si beau moment par une réaction aussi stupide et purérile, et il décida donc d'adopter le sourire neutre, surtout au moment où le roux prit congé d'eux en gratifiant le jeune homme d'une tape amicale dans le dos qu'il encaissa bon gré mal gré, et un baiser sur le dos de la main de la petite amie du necromancer, qui se mordit la lèvre pour rester souriant devant cette démonstration, alors qu'il lui adressait un avertissement en lui conseillant de prendre soin de la jeune femme, car dans le cas contraire, il se chargerait personnellement de lui régler son compte. Tu parles trop monsieur l'abandonneur. Allez, retournes à ton boulot, et laisses-nous tranquille. Un second baiser sur la main de la brune, puis un geste ringard adressé au châtain, et le roux repartit en cuisine. Ouf, cette fois c'était bien fini, ils étaient à nouveau seuls rien que tous les deux. Ce petit contretemps ne viendrait pas gâcher leur si belle journée. Soupirant un grand coup, soulagé par cette liberté soudaine, le jeune homme reporta son regard sur sa petite amie qui venait de poser sa tête dans le creux de ses mains, et le gratifiait d'un sourire ravageur. Rougissant un peu à cette vision, il oublia tout ce à quoi il pensait quelques secondes auparavant et répondit par un sourire niais au possible, son regard plongé dans le sien. Une fois l'attention de son copain reprise, elle posa ses mains sur les siennes, et relança la conversation :

« Tu as emballé Mona. Elle veut que tu reviennes avec moi la prochaine fois et tenteras même de te faire accéder à une agence de mannequinat qui recherche quelqu’un du même profil que toi ! Bien sûr, tu peux refuser, tu peux même me dire que je te saoul avec mes histoires de mannequinats. C’est mon job, pas forcément le tient d’office, surtout si tu n’aimes pas ça ! »

Riku la laissa aller au bout de son récit, buvant ses paroles, avec un grand sourire, et lorsqu'il apprit qu'il avait la possibilité d'exercer le même métier qu'Hikari, il manqua de s'étrangler avec le contenu de son verre. Il toussa un moment, et indiqua à la jeune femme que ça allait, puis reprit contenance en écoutant la suite de ses paroles. Elle paraissait emballée, et faisait de grands gestes, racontant sa conversation avec son agent sur un ton joyeux. C'était tellement mignon à voir que le jeune homme ne put s'empêcher de pouffer de rire, ce qui ravit sa petite amie, qui rayonnait de joie. Il fallut un court instant de réflexion au jeune homme qui s'autorisa une bouchée de son plat avant de répondre à cette proposition :

« Au contraire, j'en suis honoré ! Je ne pensais pas capter ainsi le regard d'agences, ce monde me paraissait tellement inaccessible.. Et puis je n'avais jamais songé à faire de mannequinat avec cette séance à tes côtés. Maintenant, je dois dire que je trouve l'offre intéressante, et si cela me permet de poser avec toi encore une fois, je dis pourquoi pas ! »

Il embrassa le dos de sa main, et la regarda droit dans les yeux avant de poursuivre :

« Et ne t'en fais pas, j'adore écouter les autres, tu ne risques pas de me saouler, et puis si c'est toi qui me parle... Je suis captivé quel que soit le sujet. »

Charmeur comme tout n'est-ce pas ? Satisfait par ces mots, il continua de manger, et la conversation des deux jeunes gens se poursuivit, chacun partageant ses propres expériences jusqu'ici ; Riku évita soigneusement d'évoquer Nodox, dont il ne voulait plus entendre parler aujourd'hui, et il préféra plaisanter sur son arrivée ici, leur rencontre, ce qu'ils avaient traversé, avant de raconter tout ce qu'il avait vécu avant de la connaître. Ils passèrent ainsi de longues minutes à discuter en mangeant, ne cessant de rire aux blagues de l'un et de l'autre, passant parfois plusieurs minutes à s'observer en silence, laissant leurs sentiments parler pour eux. Pas besoin de mots quand on aime l'autre. La simple sensation que l'on ressent face à cette personne nous suffit à la comprendre quand elle nous observe. C'est ainsi qu'ils en arrivèrent au moment du dessert, un peu essoufflés et rouges après avoir passé ces instants à rire.

« Et si on commandait les desserts ? Je suis sure qu’ils sont tout aussi délicieux que cette jolie soirée ! »

Riku hocha la tête avec un sourire, approuvant les mots de sa compagne, et écouta alors la chanson que cette dernière se mit à chanter d'une voix silencieuse, murmurée, qui ne rendait que plus doux le flot des paroles qui défilaient dans les oreilles du jeune homme, qui aurait pu s'endormir ici, bercé par cette voix enchanteresse, qu'il aurait voulu entendre chanter encore et encore. La musique était au cœur même de leur relation, elle les guidait, représentaient ce qu'ils étaient, ce qui les liait. La musique, c'était tout entre eux. Chanter, c'était leur langage, leur moyen de partager un moment à deux. Et le jeune homme aux cheveux châtains n'aurait échangé ces moments pour rien au monde. Il la laissa terminer alors qu'elle lui souriait, et lorsque la chanson s'acheva, il rouvrit les yeux, et l'embrassa tendrement, avant de reprendre la parole :

« Oui, je vais nous commander un dessert... Que dirais-tu de le prendre à deux ? Je ne t'impose rien bien sûr, tu commandes tout ce que tu veux. Je vais appeler un serveur ! »

Un sourire, et le jeune homme se leva pour faire venir le serveur le plus proche. Celui-ci arriva rapidement, s'enquit de l'avis des deux jeunes gens sur leur repas – ce à quoi ils répondirent qu'ils avaient trouvé cela délicieux – et après avoir débarrassé la table, prit leur commande.

« Je vais vous prendre ce milk-shake au nutella... Ca a l'air pas mal ! Hikari ? »

Riku la laissa choisir, puis pendant que le serveur allait chercher leur commande, il prit la main de sa petite amie, se leva avec elle, et monta sur la scène où reposaient tous ces instruments pour les groupes qui se produisaient ici. Le jeune homme qui était si stressé avait envie de chanter à son tour, et c'est sans réfléchir qu'il démarra sur « our song » de Ron Pope, s'emparant d'un micro et regardant dans les yeux sa petite amie :

« On our first date I asked you to dance
You turned bright red and started to laugh
I stayed straight faced until you stopped

On that riverbank there was no music to hear
I pulled you in close and whispered in your ear
"I think I know a tune you'll like"

So I hummed something soft and sweet
The stars came out as we moved our feet

So won't you take my hand
Take my heart
Promise to never stop dancing once we start
Oh
Oh
'Cause this is our song »

La chanson défila ainsi, alors qu'il faisait danser la jeune femme, comme à leur séance photo d'un peu plus tôt, sans même se préoccuper du regard des autres clients ; il n'en avait que faire, à cet instant, il n'y avait qu'elle et lui, deux êtres qui vivaient un amour fusionnel, passionné. C'était un cadeau bien faible que de lui offrir ce genre de chansons, mais il savait qu'elle était aussi heureuse que lui. Et lorsqu'enfin la chanson s'acheva, et qu'ils s'embrassèrent sous les applaudissements des clients légèrement surpris par cette prestation improvisée, le jeune homme conserva le micro pour dire :

« Hum... Désolé pour ce petit imprévu. J'espère tout de même que vous avez apprécié cette chanson ! Elle était dédiée à cette jeune femme qui se tient à mes côtés. On n'est pas ensembles depuis longtemps, mais pour elle, je suis prêt à accomplir ce genre de choses tous les jours, toutes les nuits, juste pour son bonheur. Une fille géniale. Bon appétit ! »

Bon, le discours à la fin n'était pas obligatoire, et il fut gratifié de quelques murmures amusés, dont certains qui félicitaient le couple, d'autres la jeune femme pour son charmant copain, puis la salle replongea dans son ambiance habituelle. Les joues rouges, Riku raccompagna Hikari à leur table, la laissa s'asseoir à sa chaise, et reprit sa place en l'observant avec ce sourire qu'il avait gardé tout le long de la journée, alors que le dessert arrivait.

« Excuses moi pour ce petit numéro, au fait, j'espère ne pas t'avoir embarrassée... »


Il baissa aussitôt le regard par réflexe, les joues cramoisies. Il n'avait pas pensé à mal, il espérait qu'elle ne lui en voulait pas pour cette démonstration un peu trop... Démonstrative justement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Dim 31 Mar 2013 - 12:32
Riku appela le serveur ceux a quoi la jeune fille sourit, il déposa la carte des desserts entre les deux jeune gens, s’enquit de leurs repas, attrapa les assiettes et les débarrassa avant de demander s’ils avaient choisis.

« Je vais vous prendre ce milk-shake au Nutella... Ça a l'air pas mal ! Hikari ? »

Hikari se rendit sur la page des milk-shakes. Celui au Nutella lui paraissait réellement appétissant, mais elle avait déjà bien mangé et une touche de fraicheur ne lui ferait que du bien. Elle jeta donc son dévolus sur le milk-shake mangue/pèche. -Très bon choix- ajouta le serveur en récupérant les deux jolies cartes. Avant de repartir en cuisine elle venait à peine de reposer son regard sur celui de Riku, qu’il se redressait déjà en attrapant sa main et l’entrainant vers la scène sur laquelle elle avait chanté plus tôt. Il s’empara d’un micro et se mit a interprété une jolie chanson, très douce. Il la regardait dans les yeux et malgré l’assurance de la jeune fille ses joues se mirent à rosir. Il la fit tourner, la fit danser, les clients avaient le regard tourner vers eux. Ce qui la mit quelque peu mal à l’aise, elle ne s’arrêta cependant pas, elle aimait partager ce genre de moment, surtout lorsqu’ils étaient musicaux, ils lui correspondaient. Riku le savait, il savait parfaitement que la jeune fille vivait avec la musique et c’est pour cela qu’elle ne marquait aucune résistance. Il finit sa chanson et l’embrassa sous une foule d’applaudissement ce qui la mettais de plus en plus mal à l’aise, elle était crispé et ne souriait qu’en coin. Ses moites étaient un peu moites, elle n’avait pas honte de se produire sur scène ni d’être devant un public, mais elle n’aimait pas montrer ses sentiments sa vie personnelle était une chose, le reste une autre. Riku se mit à parler et des frissons vinrent lui glacé l’échine.

« Hum... Désolé pour ce petit imprévu. J'espère tout de même que vous avez apprécié cette chanson ! Elle était dédiée à cette jeune femme qui se tient à mes côtés. On n'est pas ensembles depuis longtemps, mais pour elle, je suis prêt à accomplir ce genre de choses tous les jours, toutes les nuits, juste pour son bonheur. Une fille géniale. Bon appétit ! »

Elle finit, par lui attraper la main en le regardant dans les yeux un sourire un peu plus sincère sur le bout des lèvres. Elle n’écoutait pas les paroles des clients, ne regardais que Riku et sa table. Il la raccompagna a sa place, le serveur déposa leurs dessert et repartit par où il était venus.

« Excuses moi pour ce petit numéro, au fait, j'espère ne pas t'avoir embarrassée... »

Riku, baissais les yeux, le visage rouge et il se mit à triturer nerveusement la paille de son milk-shake. Elle lui en voulait un peu d’avoir affiché ce qu’ils étaient, ce qui ne concernait personne d’autres. Elle avait toujours appris à faire la part des choses entre : Réalité et rêve, travail et vie personnelle et il fallait qu’il le comprenne. De l’index elle lui envoya une pichenette dans le front en souriant amusé.

« Sincèrement ? C’était super embarrassant. Mais bon je ne t’en veux pas, je t’expliquerais un de ces 4. »

Elle lui caressa la joue du bout des doigts, attrapa son milk-shake et se mit à aspirer le liquide fruité. Il était miraculeusement bon et savoureux, les fruits étaient frais et tout faisait la différence. Elle lâcha la paille et la tendit à Riku.

« Tu veux gouter ? »

Elle lui passa la coupe et pris celle au Nutella en pris une gorgé, ils se regardaient dans les yeux et ne purent s’empêcher d’éclater de rire.

« Il est vachement sucré le tiens, c’pas rafraichissant du tout dis-moi ! »

Elle lui souriait en attendant une réponse sirotant le doux breuvage. Une fois les desserts terminés Riku et Hikari enfilèrent leurs manteaux chaud et se rendirent au comptoir, ici elle resta en retrait observant la décoration et laissa le temps a son copain de payer l’addition. Il lui attrapa ensuite la main et ils sortirent tranquillement du petit restaurant la place Graslin était encore allumée et la circulation était encore assez dense, sans oublier un flot de piéton intarissable. En passant devant chaque devanture de restaurant des rires et des conversations leurs atteignaient l’oreille distraite par le bruit de la foule et de la circulation. Hikari se rapprocha de Riku et en levant la tête pour le regarder lui demanda amusée

« Et maintenant ? Que fais-t-on, ou vas-t-on ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 521
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Riku Kaisuki
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1775
Honneur: 198
MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari] Dim 7 Avr 2013 - 19:09


Le crépuscule n'est que l'aube D'une magnifique soirée...

La réponse fut immédiate et cinglante ; une pichenette de l'index sur le front du jeune homme, et la jeune femme lui expliqua que clairement, oui, il en avait fait trop. Le visage rouge de honte, il se sentait vraiment stupide à cet instant ; il n'avait pas voulu la gêner par ce geste, mais il était vrai que depuis quelques temps, il avait tendance à agir comme il aurait pu le faire à Dreamland, et à mélanger les règles des deux mondes. Il s'était fait tabasser par deux voyous en voulant aider un type qui se faisait racketter, pensant pouvoir faire comme dans le monde onirique avant de se rappeler que là, il ne disposait de ses pouvoirs. Et ça, ça faisait une énorme différence, qui était tout sauf négligeable. Et ce qu'il venait de faire lui montrait clairement qu'il avait du travail à faire sur ce point là, autrement il continuerait de faire des erreurs aussi stupides que celle qu'il venait de faire. Heureusement, Hikari ne semblait pas lui en vouloir et lui proposait même de lui expliquer un peu, chose pour laquelle le jeune homme, pas des plus sociables, n'était pas contre.

« Ca me va... J'ai tendance à agir de manière exagérée en ce moment... Mais avec une prof comme toi, je ne peux que progresser ! »

Il avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, et lorsque la jeune femme lui caressa la joue, il frissonna de bonheur en la regardant siroter son dessert avec délice, lui souriant. Décidément, quelle que soit la situation, elle savait le décoincer, elle était forte. Il avait de gros progrès à faire pour se montrer digne d'elle... Mais préférant ne pas se prendre la tête avec ces pensées négatives, le jeune homme se mit aussi à goûter son milk-shake ; il était vraiment très sucré, ce qui était perturbant sur le coup, mais rapidement, la douceur du goût chocolat-noisettes prit le pas sur les autres saveurs, et la boisson se révéla délicieuse : il estimait avoir bien choisi ! Hikari lui proposa alors de goûter son milk-shake en lui tendant sa paille sans gêne, ce qu'accepta le jeune homme d'une main un peu hésitante sur l'instant, avant d'en siroter une grande gorgée. Le goût était vraiment frais, et les fruits donnaient un cocktail de saveurs qui explosait dans la bouche de manière admirable. La brune avait fait un très bon choix elle aussi. Tout en goûtant la boisson de l'autre, les deux amoureux se regardaient fixement, cherchant à jauger l'avis de l'autre sur le dessert, et rapidement, ils se mirent à rire, avant que la jeune femme n'indique qu'elle préférait le sien à cause du goût bien trop sucré de celui au nutella, ce à quoi répliqua son petit ami :

« Et le tien l'est peut être un peu trop ! Je me suis gelé les dents là dessus ! Je préfère les goûts vanille ou chocolat, mais les sorbets sont bons aussi, tu as fait un bon choix Hikari. »

Ils terminèrent ainsi leur dessert dans cette ambiance joviale, et une fois fini, ils enfilèrent leur manteaux, puis Riku se dirigea vers la caisse afin de régler l'addition, pendant que la jeune femme l'attendait devant l'entrée. Il la rejoignit rapidement, et ils sortirent dans le froid de la nuit, qui était tombée, laissant la vie nocturne de la ville nantaise prendre le pas sur celle du quotidien diurne. Ils firent quelque pas devant les différents magasins main dans la main, et finalement la brune se stoppa pour demander à son copain s'il avait une idée pour la suite. Que répondre à cela, le jeune homme se sentit stresser à l'idée de devoir choisir leur prochaine destination. Il n'était jamais « sorti » ainsi avec une fille, du moins en ayant le devoir de choisir le chemin. Charlotte ayant toujours décidé de leurs lieux de rendez-vous quand ils étaient ensemble. Mais là, il devait être digne de son statut de petit ami et choisir un lieu qui plairait à coup sûr à la jeune femme. Et le choix était difficile, vu qu'il n'était pas de ceux que l'on pouvait qualifier de « jeune branché ». Il s'apprêta à prendre la parole, ouvrant la bouche, quand son téléphone vibra dans sa poche. Il y jeta un œil, c'était un appel de sa mère. A un moment pareil... Il s'excusa auprès de sa copine, et prit l'appel, afin de savoir ce que pouvait lui vouloir la femme qui l'avait élevé à cette heure, et ce qu'elle lui expliqua le remplit d'une joie sans pareille : il avait eu la bonne nouvelle qu'il attendait ! Ajoutée au bonheur d'être en couple avec Hikari, cette nouvelle le comblait. Il revint donc tout content vers la jeune femme pour lui expliquer :

« Ma mère vient de me prévenir : j'ai eu mon appartement ! En fait, je viens étudier à Nantes à la rentrée, et je cherchais donc un appartement dans une résidence d'ici. J'attendais une réponse, et ma mère l'a eu ! Je viens m'installer dans cette ville. Comme ça, on pourra se voir autant que possible ! »

Il était vraiment heureux de l'annoncer. Il n'avait pas vraiment parlé de sa situation actuelle, et même s'il avait dit à la jeune femme qu'il vivait à Paris, il ne pensait pas lui avoir donné énormément de détails sur sa vie ; il allait falloir corriger cela rapidement. Mais là, cette bonne nouvelle suffisait à les combler tous les deux. Ils reprirent donc leur promenade en amoureux, tandis que le jeune homme réfléchissait à un endroit où se rendre, puis la jeune femme sauta sur le trottoir et entama le chant de « singing in the rain », toute joyeuse et pleine d'énergie, avant de venir l'embrasser et de lui proposer d'un coup :

« On va en boite ! »

La soirée promettait...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari]
Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur innonde le coeur de ceux dont le destin est lié [pv Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Parc-