Haut
Bas

Partagez|

Quête à Weed Land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Quête à Weed Land Sam 22 Mai 2010 - 11:40


WeedLand. Gigantesque morceau de terre situé dans la première zone de Dreamland. C'est une vaste plaine délimité par une forêt de beuh. Au centre, une énorme montagne, on l'appelle la montagne Gueban. Tout autour de celle-ci de multiples villages sont disséminés et groupillent tels des fourmis.

Il faisait noir. Il suffisait que j'ouvre les yeux pour m'apercevoir qu'il faisait bien jour mais j'avais peur. J'avais très bien compris que je n'étais plus dans la réalité. La nuit dernière déjà l'impression de réalité était bien trop présente pour que ce soit normal.
J'avais entendu dire un jour par Freud ou je ne sais plus qui, un spécialiste du sommeil quoi, qu'on pouvait faire de rêves lucides. J'y serais arrivé ? Je peux faire tout ce que je veux ?


-Non, désolé.


J'ouvris les yeux. Devant moi se trouvait une personne aux longues oreilles, habillés d'amples vêtements blancs et portant une grande barbe d'un gris métallique:

-Pardon ?

Peut-être qu'il parlait à quelqu'un d'autre. Après tout je n'ai fait que penser.

-Non, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez. Vous êtes à Dreamland.

-Dreamland ? C'est quoi ce bin's ?

-Dreamland est le pays des rêves... mon dieu je déteste répéter ça à chaque fois, bref... vous avez vaincu votre phobie et vous avez donc un pouvoir en rapport avec cette phobie.


-Euh... j'ai pas vraiment compris.

-Oui j'explique assez mal. Bref vous verrez bien plus tard !

-Eh ben pour un gars qui se prend pour un druide vous n'avez pas l'air très sage et compréhensif.

-Personne n'est sage à WeedLand.

Oh putain, j'ai bien entendu ? Je me levai alors en vitesse et poussa la porte de ce qui semblait être une grange. Je me suis réveillé dans une grande remplis de beuh, c'était ça l'odeur !
Dehors le soleil au zenith caressait mes joues, je me sentait ressucité... sans doute à cause de l'odeur, je devais déjà être défoncé:


-Maintenant que je t'ai expliqué, tu dois m'aider.

-Vous aider ? Vous m'avez rien expliqué du tout j'suis encore plus embrouillé qu'avant !

Le druide frappa son bâton trois fois au sol et je ne pu alors plus bouger. D'énormes lianes me ligotèrent. Je ne pouvais bouger que la tête, j'vous explique pas l'angoisse:

-Tu es un voyageur, mais tu es nouveau. Je dois t'entraîner pour que tu puisses m'aider.

-M'entraîner ? Ça va pas être possible, je déteste me battre.

Le druide claqua des doigts, un sourire narquois se dessinant sur ses lèvres. Une ombre me recouvrit de la tête au pied.Les lianes me détachèrent et horrifié je recula alors puis tomba, les yeux exorbités. Devant moi se trouvait un monstre immonde... enfin je me comprend.
Une sorte d'énorme boulette de shit recouverte de cristaux reflétant de toute les couleurs. Il ouvrait tout le temps sa bouche et tenta de parler mais il n'y arriva pas:



-Voici Krom. Je l'ai créé grâce à ma magie et il veut te tuer.

-L'a l'air sympa...


Me tuer ? Putain c'est bien ma veine. Je sens déjà mes membres se tétaniser, mon sang coule deux fois plus vite qu'à la normal. Je le vois soulever son énorme bras ! Putain il faut que je bouge, vite !!
Je tenta une esquive en faisant une roulade et à ma grande surprise, cela marche !
Je me releva d'un bond, mais je ne pouvais rien faire d'autre, quand je vis l'énorme masse de résine soulever ses deux bras j'ai senti que je devais vite bouger. Je couru alors à travers la grange, le monstre fracassant les piliers sans se soucier de désordre. Petit à petit il prenait du terrain et petit à petit je n'avais plus de place pour m'enfuir. Il me coinça dans un coin du bâtiment, je ressentais son rire de victoire.


STOP !!


L'énorme monstre s'arrêta. Je sais pas si ça vous est arrivé de tout comprendre d'un coup. Quand je suis défoncé ça me le fait souvent. Il me suffit de faire une chose et je comprend tout à l'univers cosmique, le fonctionnement du monde, et en l'occurrence là le fonctionnement de mon pouvoir. Ma phobie était celle des gestes, en particulier ceux de la main. Je regarda alors le druide qui semblait satisfait. Je me sentais puissant !

C'EST LUI !!


Les mots venaient tout seuls mais j'arrivais quand même à les contrôler. Le monstre pouvait maintenant bouger. Il se retourna et fonça sur le druide qui semblait étonné mais pas apeuré. Il leva son bâton et le monstre s'écroula en un tas de bout de shit. Le druide se baissa, en ramassa un morceau puis tout en le reniflant me dit d'une voix solennelle:

-Tu es prometteur. Je suis Tozma. Tu seras un grand voyageur grâce à moi.


-Voyageur ?

-Tu n'est pas le seul à détenir un pouvoir en ayant vaincu ta phobie. On appelle ces personnes des voyageurs et il y en a des millions et des millions !


-Désolé mais j'aime pas les concours. Je ne veux pas devenir un "voyageur" comme vous dites. J'veux être peinard moi j'ai rien demandé. C'est pour ça que vous vouliez mon aide ?


-Ooohh non. Je voudrais que tu m'accompagnes pour quelques nuits.

-Où ça ?

-Dans la montagne. Il y a à l'intérieur de cet immense bout de hachisch un trésor inestimable.

-Quoi ça ?


-Tu poses beaucoup de questions. Beaucoup trop. C'est le Guebish de Crystal.


-Un Guebish ? Putain bah c'est ok j'veux bien voir ça moi !

-C'est une aventure périlleuse.

-M'en fous de toute façon j'peux pas vraiment mourir, j'suis dans un rêve non ?

-Oui...


Je sorti alors de la grange accompagné de ce druide au nom de Tozma. Regardant la montagne au loin je me demandait comment j'allais faire. Ça allait prendre combien de nuits pour faire ça ? Il y a tellement de choses que je n'ai pas compris:

-On attends quoi ?

-On attends si un autre voyageur débarque à WeedLand. Sinon on partira avant le levé du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quête à Weed Land Mar 25 Mai 2010 - 20:46
Il n'y avait personne et ça je m'y attendais. En même temps je fus soulagé car l'idée qu'il y ai une autre personne comme moi me dérangeait, mais d'un autre côté... nous ne serons que deux pour affronter cette montagne et cela me fait peur.
Le druide me fit un signe de main afin de m'inviter à le suivre puis nous nous rendîmes à l'entrée de la montagne. Il y avait un panneau géant suivit d'une voute dont des écrits mystérieux et illisibles étaient gravés en lettres grisâtres. Le druide m'expliqua qu'il fallait passer sous la voute pour aller à la montagne, cela faisait partie des 8 grandes étapes à franchir pour accéder au sommet. La mauvaise nouvelle c'est qu'il n'avait découvert que deux des 8 grandes étapes. J'vous explique pas le coup de flip.
Je venais à peine de comprendre le fonctionnement de Dreamland que ce druide m'emmenait dans un endroit hyper dangereux... j'aurais pu refuser et repartir mais je n'en avais pas envie.
On commença à monter d'énormes marches irrégulières, réduites par le passé à de gros tas de poussières instables. C'était les dernières traces de civilisation sur cette montagne: plus loin, c'était le sauvage à l'état pur.
Des animaux féroces prêts à bondir, des marécages traîtres, tout ce que l'humanité déteste en gros... et je devais foncer dans la gueule du loup: chouette programme !
Tozma me regarda d'un air étrange avant de parler de sa voix roque:


-Nous sommes à Dreamland, le monde des rêves où tout peut arriver. Cependant, ce que je vais te demander va te surprendre. Penses de manière la plus rationnelle possible. Ce qui peut se passer ici dépasse tellement la réalité de Dreamland qu'elles ne peuvent être vrai. Il faut trouver un bon milieu.

-Ok papy ça risque d'être tendu du string mais on verra ça.

-Non. TU verras ça. Go !

Tozma me poussa alors de son grand bâton dans une forêt qui apparu alors soudainement. Impossible de faire demi-tour, c'est comme si j'étais perdu au milieu de celle-ci. Quel connard.
Je ne dois pas rester ici, je commence alors à marcher quand je vois, suspendu à un arbre, un petit être tout mignon.




Je m'approchai alors de la petite créature, prenant aussi mes distances puisqu'il fallait faire attention comme disait Tozma:

*Attention !*


Une voix résonna dans ma tête, mais par réflexe je l'écoutai, et tendant mes mains, je ferma les yeux et cria:


STOP!!

La créature fut stoppé, juste sous mon nez. La gueule grande ouverte, je n'hésita pas à riposter. Serrant mon poing, je lui montra mon mécontentement à grand coup de poing dans la gueule:


PRENDS ÇA !!


*Première règle jeune homme: tout ce qui est mignon est dangereux.*

En effet, une énorme masse noire se releva et le mignon petit être s'était transformé en méchante ombre pas cool. Il me fixa et d'une voix de présentateur télé il me répliqua:

-Ça fait mal !!


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quête à Weed Land Ven 28 Mai 2010 - 21:23
-Nan mais c'est vrai quoi !

J'étais abasourdis, je ne comprenais plus grand chose. Se tenait devant moi une sorte d'ombre muni d'un masque de Panda. Il semblait costaud mais les lois qui règnent ici sont strictes: il faut penser par nos préjugés et notre instinct. Et mon instinct me dit qu'une bête physiquement forte ne peut pas avoir le don de la paroles. Donc, le monstre qui se tient devant moi ne doit pas être si fort que ça.
Je m'avançais, tranquillement tout en fixant la bête, puis tout en levant doucement mon bras je lui posait des questions:


-De quoi es-tu fait ?

La bête me regarda d'un air étrange, peut-être parce que de par son masque son émotion ne pouvait changer mais j'ai crus percevoir un sentiment moins hostile... peut-être parce que je m'intéressait à lui, qui sait:

-Je suis une ombre, mais pas n'importe laquelle... héhé...


-Comment ça ?

-Cette montagne s'appelle la montagne Gueban parce qu'elle se trouve à Weed Land. Mais c'est récent ça, avant un autre Royaume y subsistait.

-Racontes.

J'en avais franchement rien à cirer mais je devais faire attention et récolter le plus d'informations possibles, après tout j'avais une mission à remplir. Je commençait à regarder aux alentours tout en lui parlant:

-Ce terrain appartenait aux Royaumes des Ombres au tout commencement, puis petit à petit les Seigneurs ont émigrés vers la 3ème zone. Cette montagne est magique parce qu'elle rend les gens immortelles !


-Les gens ?

-Les... Voyageurs. Comme toi !

-Tu étais un voyageur ?

-Oui oui ! Je contrôlais les animaux pendant ce que vous appelez... la préhistoire.

Oh putain ! Ça c'est chaud comme information. Et si c'est un ancien homme préhistorique, il doit être sauvage. Je vais devoir faire attention... mais attends, comment il peut parler aussi bien ma langue ?


-J'ai vécu depuis ma mort dans cette montagne, croisant de nombreuses personnes qui m'apprenaient chacune leur histoires. Je ne regrette pas mon sort. Par contre tu devrais faire gaffe à la prochaine ombre que tu croiseras... Si c'est Ugliss tu devras soit courir... soit mourir.


-Soit le tuer.

-Ugliss est une ombre, il ne peut mourir. Il était un grand voyageur avant d'être emprisonné dans cette montagne.


-Je sais pas pourquoi, en entrant dans cette montagne je pensais que j'allais devoir me battre à bout de champs mais je suis tombé sur une personne comme toi... bon tu as voulu m'attaquer aux premiers abords mais finalement on s'arrange bien non ?

-Oui ! Allez, vas y !

Je lui fit un sourire et je courus alors le plus vite possible, continuant mon chemin. A peine avais-je quitté mon ami que je sentis une ombre planer autour de moi, une atmosphère meurtrière. Le mauvais pressentiment de m'être fait arnaqué me vint à l'esprit:

-Ugliss est un menteur aussi...

Je me retourna alors d'un bond et je vis alors l'ombre si accueillante toute à l'heure produire une aura meurtrière autour d'elle:


-Putain mec tu fais quoi là ?

-Ugliss vas te tuer... T'as le zahef un peu, non ?

-Putain mec calmes-toi !

-Ouhou t'as chopé le seum toi ! J'te comprends ! Tomber sur un adversaire comme moi, t'as pas de chance !


-Mais t'es qui à la fin ?


-Ugliss Tastapoulos. Ex-contrôleur des ombres. Ravis de te tuer.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quête à Weed Land Dim 30 Mai 2010 - 18:20
Oh merde. Je vis l'ennemi foncer sur moi, mon seul réflexe fut de lever le main et de crier:


STOP!!

Son poing me heurta avec une telle violence qu'il me fit voltiger à une vitesse folle et je finis ma course planté dans un arbre. Il semblait énervé, forçant ses muscles il hurla:

-Tu crois que tu te mesures à qui ? Je suis Ugliss ! Le maître des ombres ! J'ai survécu 10ans à Pogrom ! Une petite fiotte comme toi ne peut que mourir !


Je regardais mes mains, elles étaient pleines de sang. je saignais bel et bien de la tête. Je le fixa alors, de mes yeux noirs. Ce genre de regard je ne l'ai eu qu'une fois dans ma vie et il ne présage rien de bon. Je suis si mauvais que ça ? Je vais mourir ? Non, je ne crois pas. Je me levais en vitesse et brandissant mon poing au ciel je lui répliqua:


MON PETIT DOIGT ME DIT...que tu ne te contrôles pas.

-Haha ! Et alors, à quoi cela peut-il bien te servir ? MANOIR DES OMBRES !!

Ugliss aspira alors d'un trait toute les ombres. Que ce soit celles des arbres, des animaux, la mienne. La lumière était telle qu'elle m'aveugla, me demandant alors à quoi cela pouvait bien servir:

-Tu as aspiré mon ombre... et alors ?


-Y vois-tu quelque chose ?

Je réfléchissais à sa phrase... et plus j'y réfléchissais, plus je voyais qu'il avait raison. Sans les ombres, je ne percevais pas les objets de la même manière. La notion de distance avait disparu. Je ferma alors les yeux. Entre l'ombre et la lumière, quitte à ne rien voir autant qu'on se sente bien. Cette lumière oppressante ne me plaisait guère. Et là j'ai morflé. Pendant que je fermais les yeux Ugliss n'hésita pas à me défoncer ma gueule de sa puissance qui semblait s'être décuplé après cette aspiration ombreuse:


-A Pogrom on m'appelait Nacht Und Nebel... nuit et brouillard. Je remplissais ma cellule d'ombre pour que personne ne puisse me voir.


-Je viens de comprendre quelque chose...

-Je m'en fous.


-Et pourtant ça devrais t'intéresser...

-Ah oui pourquoi ?



PRENDS ÇA !!
OMBRE !!

Une explosion se fit alors entendre, mon ennemi venait de se prendre un énorme coup de poing par mon ombre... qui était en lui. Toute les ombres se dispersèrent alors en quelques secondes, regagnant leur place. Un sourire venait d'apparaître sur mon visage, j'étais content de mon coup, plus j'apprenais sur mon pouvoir plus je me sentais puissant... et plus j'en voulais:

-Qu'est ce que Pogrom ?

Il n'avait pas vraiment envie de me répondre... enfin, une part de lui si.



MON PETIT DOIGT ME DIT...que tu es prisonnier de ton pouvoir.

-Héhé... oui.


Ugliss se releva en vitesse, je vis enfin ses yeux. De magnifiques yeux bleus rongés par le désespoir et la tristesse:


-Tu ne peux pas comprendre à quel point cette prison est une torture... Mais tu en sais déjà trop, la Police ira te trouver et t'enfermera.


-Il y a une police à Dreamland ?

-Oh oui. Et elle identifie les voyageurs et créatures qui risquent d'être un danger pour ce monde. Alors ils les enferment. Et là bas tu découvres la vraie nature de ton pouvoir. Elle te mange et chaque nuit tu vis une torture.

-Je vais abréger tes souffrances alors...


-Tu me prends pour qui je t'ai dit ? FESTIVAL DES OMBRES !!

C'est bien ce que je craignais, toute les ombres se relevèrent, prenant la forme d'Ugliss. Mais elles n'avaient pas cette aura si pesante qui caractérisait ce voyageur. Je ne voyais pas d'autre alternative. Je courus de toute mes forces dans la direction opposé. je l'entendais rire et se moquer de moi mais c'était la meilleure chose à faire, il était trop fort pour moi:

*Retourne toi !*

Je fit un volte face immédiat et mon bras se leva instinctivement:


PRENDS ÇA !!
SOLEIL !

C'était Ugliss qui avait couru à moi, et il se prit une attaque lourde. Il s'écrasa au sol, tordu de douleur, criant à l'agonie. Je n'avais pas décidé de dire ça, ni même de faire le geste. Quelqu'un avait compris comment neutraliser mon ennemi et m'avait contrôlé. je venais de tuer quelqu'un, sans même m'en rendre compte. Si facilement.

*Retourne à ton objectif !*

J'obéis à cette voix, mais quelque chose se trame. Je n'aime pas ça. Je marcha à peine deux minutes et je me retrouva nez-à-nez avec une stèle d'où avait été gravé à l'aide d'un couteau ces quelques mots:

Citation :
La vérité est pire. Pogrom.

Pogrom serait une personne ? Je ne comprend plus rien. Je décida de m'asseoir un instant pour réfléchir à la situation. Tout s'était passé bien trop vite. Ugliss m'a dit qu'il avait été en prison... à moins qu'il m'ait menti ? Difficile de se faire une idée.
Maintenant que j'y pense... Ugliss est un menteur... m'aurait-il menti sur sa mort ? Une sueur froide parcourue ma nuque et d'un bond je me releva et partis droit devant, regardant de temps en temps derrière moi:


-C'est devant qu'il faut regarder.



-Qui êtes vous ?

-Seyren Widsor... voyageur killer.


Putain je suis pas dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quête à Weed Land Sam 5 Juin 2010 - 16:36
Je me retrouvais devant une falaise, la horde de voyageurs fantômes me courant après, j'étais cerné de tout côté. je ne voyais pas comment je pouvais me sortir de là, tout ce que je fis, c'est ramasser le scrabble par terre et dire:

-Un p'tit jeu ?

Vous vous demandez sûrement comment j'en suis arrivé à là. Même moi j'ai du mal à croire ce qui m'est arrivé, le mieux étant de faire un petit retour en arrière jusqu'à la rencontre avec Seyren.
Seyren est un voyageur killer, c'est à dire que son hobby c'est de tuer des personnes comme moi. Je n'ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour comprendre que j'étais dans une sacrée chiasse. J'ai couru, malgré ma fatigue, de toute mes forces dans le sens opposé. Mais putain qu'est ce que j'ai à courir pour n'importe quoi ? Ça se trouve il avait fait son quota et il allait pas me tuer, juste m'aider, qui sait ? Bon, après avoir vu la forêt complètement ravagé derrière moi et le voyageur killer courant dans ma direction, j'ai fait le genre de tête de six pieds de larges.. le genre de tête qu'on fait quand une voiture roule à 100 à l'heure sur notre gueule. Pas très réjouissant.
J'ai gueulé comme une pucelle en me tenant la tête entre mes mains, j'ai jamais autant chialé de ma vie je crois, et l'autre était assez content de la situation vu son sourire sadique qu'il produisait de sa bouche de carnassier. Mon dieu qu'elle horreur !
J'ai continué à courir, dans la vraie vie je me serais écroulé comme une merde, les poumons explosé. Et c'est là que je me suis rendu compte d'un truc. Je ne courrais pas vraiment, on était en suspension sur une épaisse fumée grisâtre depuis le tout début ! Putain comment j'ai pu être aussi con ? Je ne faisais pas vraiment d'effort puisque je n'étais pas directement en contact avec le sol. Bon c'est compliqué à expliquer, mais en gros tout s'expliquait. Et j'ai pu riposter.
Je me suis retourné et sans regarder mon ennemi dans les yeux j'ai gueulé:



SALUT

-Quoi ?


PRENDS ÇA !!
FUMEE !

Ohohoho le gueule du mec après, c'était comique. Il s'est pris une mandale, mais violent quoi ! La fumée de sous ses pieds l'a frappé de plein fouet, c'est à dire dans la gueule et dans les parties. Couché par terre, il a tellement chialé sa mère, car le choc était tel qu'on peut vulgariser ça, qu'il ne bougeait plus. J'aurais pu l'achever mais c'est ça que le "WHATTHEFUCK Moment" se passe. Une armée de petites noix de cocos disséminées tout autour de lui, apparus comme par magie, s'envolèrent.
Volant dans le ciel comme l'escadron de l'armée française, elles s'écrasèrent alors contre un arbre d'où d'étranges voix résonnèrent. je ne comprenais rien mais ça faisait vachement flipper. Pendant ce temps le voyageur killer s'étant relevé et avait fuit. Le lâche:


-Sale puceau reviens te battre ! P'tite pute !!"

Oui je peux être très vulgaire mais il fallait que je me défoule. Mais étant trop con j'avais pas fait attention aux voix qui s'étaient matérialisées en fantômes:


-On se croirait dans un film de Guy Ritchie ma parole !

-Miiiiilllllkkkk !!

Les zombies veulent du cerveaux, les noix de cocos mutantes veulent quant à elles, du lait. C'est logique pourtant mais moi ça me fait flipper. Je me suis retourné mais cette fois je n'ai pas couru... tout simplement parce que j'en avais marre de courir, j'suis trop fatigué et puis j'ai la flemme j'ai ma dose de sensation forte je crois. Et puis vu la gueule de zombie qu'ils ont je pense que marcher simplement devrait suffire pour les semer:


-Merci jeune voyageur de ne pas courir, nous sommes si fatigués de courir... mais nous arriverons à t'attraper et ta mort sera si longue que tu pourras croire que c'est un métier.


Bon, bah let's fock ! J'ai couru comme un dératé, simple réflexe. Je pourrais être un vrai sprinter tellement je fais ça à longueur de temps. Je les ai bien enculés les fantômes ils doivent avoir les boules, mais en même temps j'ai pas envie de mourir:


-Oh l'enfoiré il court ! Vite, rattrapons-le !

Les fantômes se mirent alors à courir eux aussi, ça doit être une mode ici.
Pendant que je sautillais tranquillement, c'est devenu une blague pour moi, je fis la re-rencontre de Seyren, complètement castré qui gueula d'une affreuse voix fluette:


-Tu as détruit ma virilité !!

Difficile de ne pas rire. Je me suis explosé la gueule contre un arbre tellement j'étais plié. Ce rêve est tellement fou... Et à la manière d'Isaac Newton, pendant les quelques fractions de secondes où j'oscillais entre l'arbre et le sol, je réfléchissais à la manière de me sortir de ce pétrin. Et si je dis que c'est à la manière d'Isaac Newton ce n'est pas pour rien car une boite me tomba sur le coin de la tête. Une boite de Scrabble. Bon je l'ai pris avec moi au cas où je fasses un jeu avant ma mort mais je n'avais pas encore trouvé le véritable pouvoir de cet objet.
Je me retrouva à la lisière de la forêt où je trébucha sur une racine, faisant tomber mon scrabble. Et c'est là que je vis la falaise. la suite vous la connaissez je l'ai dite au tout début.
J'attendais alors la réponse. Le silence régna tel une musique...euh...silencieuse. Difficile de décrire l'atmosphère qui planait à ce moment là. Seyren sortit à son tour de la lisière, et aux côtés des fantômes, il commença à marcher en ma direction quand un des fantômes le prit par l'épaule afin de l'arrêter:


-Ounga Bounga Youkénalé ! L'épreuve du Scrabeul ! C'est le grand Dashra Kirbon qui nous l'a dit ! La prophétie se réalise !

Les fantômes s'assirent alors en cercle autour de moi avant de me demander la boite de Scrabble:

-Le grand Dashra Kirbon nous a dit un jour qu'une personne nous proposerait un Scrabeul, un jeu mystique entouré de pouvoirs inconnus. Nous savons comment y jouer jeune voyageur, tu peux distribuer les pièces !
Je suis Olaf, voici Gorski et Serge.


Bon bah j'vais pas les contredire. J'en suis pas fier mais quand j'étais petit j'étais champion régional du scrabble, j'avais battu ma grand-mère. C'était ma grande passion mais bon... c'est pas très glorieux et virile comme loisir alors j'avais arrêté à l'entrée de la sixième.
J'avais devant moi les lettres suivantes: O G U T X L U
Mes partenaires fantômes riaient aux éclats, ils devaient avoir de bonnes pioches. Le premier posa le mot TAPIS; le second posa le mot FICELLE et le troisième le mot CORNE.
Putain c'est vrai qu'ils avaient un bon jeu, moi je décida de me la jouer fine au début: je posa le mot GOUT.
Une lueur rouge déborda alors du jeu en envahit alors les joueurs, recouverts de lumières durant quelques secondes. Seyren ne jouait pas et regardait la partie avec étonnement.
Olaf s'était retrouvé bâillonné par une ficelle, Gorski avait perdu sa langue et Serge s'était retrouvé enroulé dans un tapis. Je constata alors avec effrois que j'étais affublé de cornes de bison. Les fantômes rirent en voyant ma tête et Gorski et on reprit des pièces. J'avais maintenant les lettres X U L M D O E.
Olaf plaça, avec ses dents, la lettre E qui produisit le mot EGOUT. Je pris peur mais pas autant que lorsque Gorski plaça ses lettres. MORT. Oh putain j'ai balisé ma race parce que ça pouvait tomber sur n'importe qui et les autres fantômes le savaient bien. La partie devint alors très tendue et SERGE mit le mot ELU. Que pouvais-je mettre ? Je mis le mot DOUX.
La lumière nous aveugla alors et je ferma les yeux de toutes mes forces, priant pour que je ne meure pas.
Je rouvris les yeux, et ce fut Serge qui mourut. Moi j'avais du être l'élu car Gorski était devenu sale comme s'il avait trainé dans des égouts et Olaf lisse comme une pierre taillée.
On redistribua... J'avais maintenant les lettres L M O E F A P.
Olaf plaça NOIR, Gorski mit TORT et je soumis alors le mot PALME. Résultat, rien. Je pense que c'est le mot TORT qui a annulé la transformation.
J'avais maintenant les lettres O F C E L N O... les fantômes avaient alors un sourire au coin de leur bouche, et Seyren, qui regardait leur jeux, sembla amusé.
Putain, suis-je dans la merde ?

A suivre cette aventure palpitante...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quête à Weed Land Sam 12 Juin 2010 - 22:49
J'étais vraiment mal, l'ambiance ne me permettait pas d'être au meilleur de ma forme et plus je m'efforçais de réfléchir moins j'y arrivais. Je mit le mot Noël et basta la conséquence !
Les fantômes me regardèrent d'un oeil désabusé. L'un plaça le mot Yeuf et l'autre Idiot.
De suite je criait alors:


-Je conteste ! Yeuf n'existe pas !

-Euh même pas vrai ! Si ça existe !

-Mais non t'es trop nul !! Booouu la grosse bouse !

Les deux fantômes s'enguelèrent et ce fut Seyren qui trancha:

-Allez tous crever avec votre jeu de merde !

Le ciel devint alors noir. Les fantômes restèrent bouche bée, l'un d'eux regarda sa montre et répondit d'une voix déçue:

-8h23... l'un de vous va se réveiller... c'est un signe...

En effet, brillant coup de scénario puisque je vis mon corps disparaître petit à petit avant de voir apparaître une lumière aveuglante:


-Putain mais j'aurais vraiment rien pigé à cette histoire !!


[Suite dans l'appartement]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quête à Weed Land
Revenir en haut Aller en bas

Quête à Weed Land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Weed Land-