Haut
Bas

Partagez|

En quête de vérité [Quête solo/Partie finale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: En quête de vérité [Quête solo/Partie finale] Ven 24 Mai 2013 - 18:36


En quête de vérité
Partie 3
Lien vers la seconde partie

Megan s’était réveillée tranquillement, elle avait comme toujours mit en route sa cafetière le temps d’aller aux toilettes et de se passer un peu d’eau sur le visage. Elle noua ses cheveux pour faire une queue de cheval et vint se poser dans son canapé pour prendre paisiblement son petit déjeuner. Dans sa tête, elle revoyait tout ce qu’il s’était déroulé au cours de la nuit : le cimetière, les fossoyeurs, cette sorte de rêve au milieu d’un rêve pour terroriser son beau-père et enfin la naissance d’un Voyageur qui risquerait de l’emmerder pour les nuits à venir. Megan réfléchissait : elle devait amener Hugues dans ce royaume de la vérité afin de lui faire cracher ce qu’elle voulait entendre, mais en même temps : en avait-elle vraiment envie ? Elle avait un peu peur de ce qu’elle pourrait découvrir, imaginez qu’il ait une excuse valable, même si cela reste peu probable. Elle reçut alors un sms de son frère qui lui disait qu’il y avait un repas de famille le jour même à midi. Il était onze heure passé, le temps de se préparer et d’y aller, ferait qu’elle n’y serait jamais à temps. Elle répondu qu’elle ne pouvait pas et aussi de dire à son beau-père qu’elle était désolé de refuser l’invitation. Corey verrait ça comme une petite provocation mais Hugues lui, comprendrait peut-être. Elle n’en était pas sûre, mais un autre message suffirait pour confirmer les doutes de cet homme qu’elle détestait tant. Réduit à l’état de larve devant sa télévision et sa console, elle passa une bonne partie de la journée à jouer pour s’occuper cherchant en même temps à mettre de l’ordre dans ses idées. Un autre message sur son téléphone : c’était la fille de la séance de boxe qui lui proposait d’aller boire un autre verre. L’algophobe commença sérieusement à se demander si elle n’était pas en train de se faire draguer, elle haussa finalement les épaules : après avoir passé plusieurs nuits dans la peau d’un homme, elle pourrait tenir les avances d’une fille sans problème, et lui répondit donc qu’elle était d’accord.

Une heure plus tard, notre protagoniste déambulait dans les rues de Belfort pour se rendre dans un petit Pub qu’elle connaissait bien : elle y avait passé pas mal de soirées quand elle était plus jeune. Là bas, la bière était bonne, la musique sympa et une ambiance posée. Lisa l’y attendait déjà, la jeune femme à la peau sombre lui fit un grand sourire quand elle aperçu la brune. Les deux femmes commandèrent à boire et discutèrent facilement comme si elles étaient amies depuis longtemps. Chacune racontait ce qu’elle avait fait depuis leur dernière rencontre : soit deux jours plus tôt. Lisa avait été travaillé et elle en avait marre : caissière n’est pas un métier physiquement difficilement mais psychologiquement chiant, imaginez les clients pas content, le bruit à chaque code barre, la pression de devoir tenir une caisse… Megan s’imaginait à sa place et elle aurait surement déjà tué quelqu’un. Rien que de faire ses courses, le bip à la caisse lui tapait sur les nerfs alors subir ça toute une journée, elle en frissonnait. Lisa s’intéressait à ce que faisait l’algophobe dans la vie et donc Meg lui expliqua qu’elle était serveuse dans le pub de sa tante, que le boulot était sympa, malgré tous les boulets un peu trop dragueurs qu’elle rencontrait. La fille à la peau ébène éclata de rire et en guise de réponse, elle ouvrit un peu plus son haut, décrochant un bouton laissant ainsi avoir une meilleure vue sur sa poitrine. Megan commençait sérieusement à se demander si Lisa ne voulait pas plus qu’une amitié ou alors peut-être avait-elle repéré un mec intéressant derrière la brune ? Au cas où, elle se retourna, il y avait bien un mec : quinquagénaire, barbu et les yeux injectés de sang. L’archétype du claudo qui vient dépenser le peu d’argent qu’il a mendié dans la rue. Donc, il était à présent clair que Lisa s’intéressait bien à Megan. Un peu gênée, la brune cherchait comment se tirer de là sans froisser la demoiselle, surtout qu’elle se souvenait qu’elle tapait fort vu la raclée qu’elle avait prit durant la séance de sport. Elle opta finalement pour la technique classique : faire celle qui ne remarque rien et continuer de bavarder. Elles commencèrent alors à parler de leurs expériences amoureuses, Megan n’avait pas grand-chose à dire : deux histoires qu’on pourrait presque qualifier de sérieuses et le reste, des coups d’un soir, voir deux soirs. De son coté, Lisa avait eut une longue histoire avec un garçon puis une autre avec une fille, maintenant, elle voulait juste profiter un peu du moment et ne pas se prendre la tête. Sauf que si elle espérait un truc de Meg’, il y allait avoir une prise de tête. C’est là qu’elle pensa à Clem, ce jeune homme roux qu’elle avait connu à Dreamland. Il avait peut-être été tué par un larbin de Maze suite aux déclarations de l’algophobe. Priant pour qu’il aille bien, elle avait peur pour lui, elle espérait le revoir, qu’il se souvienne d’elle et surtout : qu’il ne lui en veuille pas trop. Même s’il serait en droit de la haïr vu le nombre de fois où elle l’a mit dans la merde. Il était presque dix-neuf heure, Megan prit donc congé de Lisa, la remerciant pour ce moment bien agréable. La femme à la peau sombre demandait déjà si elles pourraient se revoir bientôt : la brune lui proposa le week-end suivant, il y avait un petit concert dans le Pub où elle travaillait.

Arrivée chez elle, Megan envoya un message sur le portable de son beau-père : « Tu crois toujours que ce n’était qu’un rêve ? » jugeant que cette simple question suffirait, elle se fit à manger et s’installa devant un film. Le piratage, pourtant interdit et punit par la loi ne semblait pas déranger notre jeune demoiselle qui avait un disque dur plein à craquer de musiques et de films. Elle hésita donc un moment puis décida de regarder Jumanji, un film relativement vieux mais tellement fun. Elle imagina un bon moment durant le film s’il pouvait y avoir un endroit pareil à Dreamland et elle en était même déjà persuadée, une nuit, elle cherchait le Jumanji onirique juste pour le fun. Sachant pertinemment qu’elle y risquerait une fois de plus sa peau.


--------------

Royaume de la Vérité
Tout le monde veut la vérité

Elle ouvrit alors les yeux au milieu de ce qui semblait être un désert. Il y avait quelques cactus ici et là mais au loin elle pouvait apercevoir les remparts d’une ville fortifiée. Avait-elle atterri dans le bon royaume ? Celui de la Vérité ? Elle l’espérait comme elle espérait que Hugues se coucherait après elle tout en pensant à sa belle-fille. Histoire d’être sûre, Megan était allée au lit à vingt-trois heure, chose qui était rare (on notera qu’elle travaille rarement quand même, encore un jour de congé, surement). Alors qu’elle marchait en direction de la ville, quelque chose remua dans le sable pour en jaillir et se jeter sur la contrôleuse. Rapide et vive, elle parvint à esquiver les crochets d’un serpent mesurant un bon mètre, il avait une sorte de V sur le haut du crâne et son regard était on ne peut plus malsain. D’un coup de canne à sucre, elle immobilisa le reptile au sol et le tua ensuite sans la moindre pitié. L’accueil promettait déjà une nuit mouvementée pensa-t-elle alors. Rien d’autre ne vint la déranger jusqu’à son arrivée devant l’immense porte en fer de la ville, on aurait dit un fort qui avait supporté moult attaques d’un ennemi très dangereux, on pouvait voir tels des griffures sur les murs de pierres. A sa première visite, elle était directement arrivée dans la ville et n’avait donc pas vu l’extérieur mais elle comprit qu’un endroit nommé le Tribunal avait surement à une époque eut des ennemis. Les gardes la regardèrent et lui barrèrent alors la route pour l’interroger.

« Qu’êtes vous venu chercher ici ?
-La vérité quelle question ! »

Réplique on ne peut plus adapter à l’endroit et en plus il ni avait là aucun mensonge justement. Elle avait comprit qu’il était difficile de mentir ici voir même dangereux. Les gardes lui firent un sourire et la laissèrent alors passer sans poser plus de questions. Elle remarqua rapidement le petit stand qu’elle avait vu à sa première visite mais ne s’y dirigea pas. Elle repensa alors à ce type étrange qu’elle avait rencontré, il lui avait inspiré un certain malaise ainsi Megan n’espérait pas trop le revoir. Il y avait une petite place avec une fontaine, plusieurs bancs et des colombes qui picoraient tranquillement des miettes de pains. Elle décida de s’installer sur un banc en attendant la venue de Hugues, s’il venait… Elle ignorait bien ce qu’il se tramait ici depuis sa dernière visite et à cause de sa venue justement, mais il ne lui faudrait pas bien longtemps pour l’apprendre… Elle avait pensé suite au serpent que la nuit serait mouvementée mais elle était loin, très loin du compte.

Depuis trois nuits, plusieurs créatures et un Voyageur venant d’un autre royaume s’étaient installés ici. Suite à la description d’une jeune femme aux cheveux bruns, les yeux bleus, des lèvres pulpeuses et un teint pâle, ils étaient vérifiés s’il s’agissait bien de la Voyageuse recherchée et interdite de séjour à Kazinopolis. Le Voyageur morpheur capable de se changer en fumée était donc venu ici pour la retrouver et la tuer, surement s’en voulait-il de l’avoir vu échapper à la mort d’un cheveu. Avec lui, deux créatures liées à l’argent et l’or pour l’aider, Megan avait réussi à s’échapper une fois, autant venir à plusieurs pour s’assurer que cette fois, elle n’échappe pas à sa sentence. Afin d’éviter d’éveiller les soupçons et d’avoir un effet de surprise, aucune affiche n’avait été posté, ainsi Megan ne pourrait pas voir qu’ici aussi, elle était recherchée. Sauf qu’on avait fait passer le mot et la moitié du royaume était au courant et la moitié de cette population ne comptait pas se mêler de cette affaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: En quête de vérité [Quête solo/Partie finale] Mar 17 Sep 2013 - 16:05


La cité était grande et magnifique. Tout était fait en granit avec un peu de quartz pour rendre les bâtiments plus brillants et tape à l’œil. Il y avait, comme à sa dernière visite, plusieurs stands ici et là qui vendaient des objets pour aider à connaitre la vérité, mais la jeune femme ne s’y intéressa pas vraiment. Elle se contentait d’avancer d’un pas confiant, regardant autour d’elle pour voir à quel moment l’invocateur qu’elle détestait tant, arriverait. Son omoplate piquait un peu et d’un geste nerveux, elle se gratta avant de regarder pour voir qu’il lui restait une nuit avant le retour au temple de la douleur… Elle soupira, imaginant déjà une autre séance de torture qu’elle subirait ou ferait subir. Histoire de tuer le temps, elle s’installa à une terrasse et commanda une bière tout en écoutant les ragots des gens. Il y avait apparemment un peu d’animation en ville, on parlait même d’ouvrir de nouveau le tribunal pour juger les Voyageurs avant de les exécuter. L’algophobe connaissait cette nouvelle loi qui disait que maintenant, les Voyageurs pouvaient être tué sans avoir de compte à rendre et donc, l’ouverture du tribunal était peut-être une bonne chose : au moins avant de les tuer, on s’intéresserait à la véracité de leurs actes. Reste qu’elle avait quand même un doute. S’allumant une clope alors qu’elle vidait son verre, une sensation désagréable lui caressa le dos, comme un signal avant un danger mortel. Connaissant sa poisse légendaire, elle se dirigea à l’intérieur du bar pour être moins visible et jeta un regard dans la rue pour voir deux personnes qui souhaitaient sa mort : l’un était un homme bien trop puissant, une créature de Kazinopolis portant une armure d’or, se nommant Silva. C’était un putain d’extrémiste anti-Voyageurs et en tête de liste des gens à tuer, il avait mit le nom de Megan. Pire que ça, son compagnon n’était autre que l’enfumé du même royaume, le killer qui l’avait fait accuser à sa place ce qui avait foutu Clem et elle dans une merde pas croyable pour la nuit. Ces deux types ici… Cela ne promettait rien de bon, avaient-ils eu vent de la visite de la contrôleuse de douleur dans ce royaume ? Etaient-ils ici pour elle ?

Reste qu’elle n’avait pas spécialement envie de le savoir. Les éviter lui convenait amplement en fait. Elle passa ses doigts sur sa main droite et retira lentement sa bague, celle qu’elle avait obtenue à Luxuria. Son corps se transforma en homme, ainsi elle passerait incognito. Quoique, elle se souvint que Silva l’avait déjà vu sous cette forme. Au finale, elle était baisée s’il l’apercevait et qu’importe son apparence… Trouver rapidement son beau-père, lui tirer les vers du nez et foutre le camp d’ici, elle n’avait que ça à faire. L’algophobe quitta discrètement le bar et se dirigea vers le centre de la ville pour se rendre à ce temple, ce gros bâtiment au style architecturale de cathédrale. Si elle pouvait s’y rendre et y retrouver Hugues, elle pourrait le cuisiner et apprendre enfin la vérité. Quelle vérité ? La raison du pourquoi il la cognait quand elle était jeune. Oui, tout ce mal pour ça… Elle prit une petite ruelle pour ne pas être vu et continua de marcher. Elle était inquiète, savoir que ces deux là étaient dans le coin la mettait mal à l’aise. En cas de conflit, elle se ferait mettre en pièces en quelques secondes…

Elle arriva enfin sur une grande place, au milieu se tenait une imposante fontaine avec une statut représentant un homme en robe avec un livre dans une main et l’autre levée au ciel. Megan avança au milieu de la foule, jetant des regards partout pour s’assurer que ni Silva ni l’autre enfoiré n’étaient dans le coin. Megan avait remit sa bague avant de sortir de la ruelle et reprit ainsi son apparence normale : celle d’une femme. Elle s’arrêta au bord de la fontaine car elle voulait l’y l’inscription et savoir qui avait eu l’honneur d’être représenté mais c’est à cet instant qu’une main se posa sur son épaule. Surprise et terrifiée, elle se retourna, poing fermé et colla un magnifique crochet à la personne qui venait de l’accoster. L’homme tomba sur son postérieur : c’était Hugues. Elle haussa les épaules, un peu désolée pour lui, au final, elle ne lui rendait que la monnaie de sa pièce. Elle soupira et lui tendit la main pour l’aider à se relever. Elle s’excuse brièvement et lui expliqua qu’elle était sur ses gardes ici. Il la foudroyait du regard et lui demanda des explications sur ce monde.

« C’est le monde onirique… Dreamland. Tu as vaincu ta peur donc tu es devenu ce qu’on appel un Voyageur, car tu as à présent conscience de ce monde. Tu en as obtenu un pouvoir, celui d’invoquer des rongeurs… Ensuite… Ce monde est répartir en plusieurs zones. Chaque zones est divisées en plusieurs royaumes. Ici par exemple, on est dans la troisième zone et au royaume de la vérité, appelé aussi le Tribunal.
-Plusieurs zones… Et qu’est-ce qui les différencies ?
-La première zone est pour les débutants on va dire, des royaumes paisibles et peu dangereux. La seconde zone est déjà risquée. Et au-delà comme tu peux l’imaginer c’est de pire en pire.
-Et donc, qu’est-ce qu’on fait ici ?
-Je veux apprendre plusieurs choses. C’est pour ça qu’on est ici. Je veux que tu me dises la vérité.
-A propos de ? »

Elle allait lui demander pourquoi il l’avait tabassé si souvent, pourquoi il la détestait tant et ce qu’elle avait bien fait pour mériter un tel traitement. Mais un truc attira son attention : de la fumée se répandait sur le sol et cela ne voulait dire qu’une chose. Elle poussa Hugues, lui ordonna de courir. Une lame d’énergie traversa la foule sans blesser quelqu’un et vint percuter la fontaine au moment même où Megan plongeait sur le coté. Ils l’avaient trouvé et apparemment, ils ne comptaient pas l’interroger. Peut-être que Silva voulait la mettre K.O. pour ensuite la questionner, mais elle savait déjà que le Voyageur, lui, la préférerait morte car si elle parlait ici, c’est lui qui aurait  des problèmes. Megan se releva rapidement, lança un regard à son beau-père qui semblait perplexe.

« Cherches pas ! Ils veulent me tuer pour un crime que je n’ai pas commis. Et le cinglé en armure déteste les Voyageurs, donc toi aussi tu es dans la merde. Pas la peine de chercher à t’allié avec eux pour être contre moi, même si j’imagine que tu aimerais cette idée. Cours ! »

Elle prit ses jambes à son cou et se dirigea le plus vite possible à l’autre bout de la place en direction de la cathédrale. Si elle pouvait y entrer, elle avait peut-être une chance. Elle pourrait obtenir ce qu’elle veut de Hugues mais aussi prouver son innocence. Elle se demanda quand même comment Silva pouvait travailler avec l’enfumé, c’était un Voyageur et il les détestait… Sauf que les deux avaient un ennemi commun : Megan Cole.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: En quête de vérité [Quête solo/Partie finale] Ven 27 Sep 2013 - 4:20


La grande place se retrouva rapidement recouverte d’un épais brouillard. On ne pouvait pas y voir grand-chose mais cela n’était pas là juste pour obstruer la vue : le Voyageur pouvait ressentir les présences dans ce brouillard, il pouvait ainsi détecter sa cible pour la trouver en premier. Certes, il s’était associé à Silva mais si le chevalier apprenait la vérité : nul doute qu’il exécuterait d’abord le morpheur avant de tuer cette garce. Il ferma les yeux, se concentra : des rêveurs ici et là, des créatures oniriques, quelques rêveurs… Mais elle n’était nulle part. Avait-elle déjà réussi à fuir ? Rapide la donzelle pensa-t-il. Il poussa un soupire, ouvrit les yeux et annula son pouvoir rétablissant ainsi une vision correct pour tout le monde sur la place. Silva était déjà partit en courant, il s’engouffrait dans une ruelle, brandissant son épée en or. Le chevalier bondit par-dessus une poubelle et s’appuya sur le mur pour prendre de l’altitude, en quelques secondes, il était sur le toit du bâtiment, obtenant une meilleure vue des alentours. Où que l’algophobe puisse se cacher, elle serait traquer et mise à mort cette nuit. L’extrémiste ne s’était pas encore remit de son échec depuis Delirium : elle lui avait échappé et il savait à présent qu’elle pouvait se faire passer pour un homme. Si la mafia ne s’était pas mise en travers de sa route, il aurait pu la tuer et sauver son équipe mais tous était mort… Sauf Mortimer mais lui, c’était un cas à part, incontrôlable de base, il avait retourné sa veste pour aider Megan. Le petit cactus aussi était sur la liste des cibles à abattre, mais pour lui, rien n’était urgent pour l’instant. Oui le végétal pouvait être dangereux mais il n’était pas très futé : seul, isolé, il ne servirait à rien sauf exception. Silva contempla les rues, il ne voyait rien d’ici… Il pensa aussi à ce nécromancien, cet invocateur : lui aussi méritait la mort. Tous ces Voyageurs qui sèment impunément la panique partout où ils passent. C’était son devoir de les arrêter, de les tuer, de rétablir l’ordre et la justice à Dreamland. Il était né pour ça et jamais, pour rien au monde, il ne dériverait de sa mission divine. Pourquoi et comment en était-il arrivé là ? Ceci ne fait pas partie de l’histoire actuelle mais un jour qui sait ? Peut-être que vous le saurez…

Un coup d’épaule fit voler la porte d’une petite maison, enfin vu l’intérieur : des vieux meubles couvert de poussière, c’était bien un taudis. Megan s’adossa au mur et reprit son souffle : son cœur battait la chamade. Elle était au bord de la panique. Comment pouvait-elle s’en sortir avec ses deux pires ennemis aux basques ? Et elle avait perdu Hugues dans tout ce bordel ! Elle colla un uppercut au mur pour se détendre : ce qui ne changeait en rien sa situation, hormis une légère douleur aux phalanges. Réfléchir, trouver un plan, une porte de sortie. Si elle parvenait à atteindre la cathédrale pourrait-elle faire valoir ses arguments ? Est-ce que Silva la laisserait simplement s’expliquer ? Probablement que non… Déjà, elle devait éloigner l’enfumer qui lui, poserait dans tous les cas problèmes car il ne voudrait pas entendre la vérité, il la connaissait et c’était justement ça le problème. Depuis sa dernière rencontre, Megan était-elle devenu suffisamment forte pour lui tenir tête ? Non… Comment infliger de la douleur à quelque chose qu’on ne peut ni toucher ni attraper ?

Hugues avait suivit sa belle-fille dans la ruelle mais elle courait vite. Elle avait disparut à l’angle et depuis, il marchait normalement au milieu de tout un groupe de rêveur qui disaient vouloir apprendre la vérité sur la création du monde ou encore l’existence de dieu. Mais où était-il tombé ? Disait-elle vrai ? Dreamland était bien un monde à part ? Une sorte de monde parallèle où l’on se retrouve chaque nuit ? Il n’avait jamais aimé la science fiction mais là, il devait bien admettre que la gamine, aussi chiante et indisciplinée soit-elle, avait raison. Un éclair de lumière tomba du ciel et le sortit de sa réflexion, l’instant suivant, le sol explosa et il fut projeté contre un mur. Un homme en armure d’or se tenait devant lui, le menaçant de son imposante épée à double tranchants.

« Toi ! Tu étais avec la criminelle ! Où est-elle ? Parle ! »

En temps normal, Hugues détestait qu’on lui parle de la sorte, mais il voyait bien qu’il n’était pas en position de répliquer comme à son habitude. Ce type inspirait la crainte, il était fort et n’importe quel Voyageur néophyte pouvait le sentir. Sa présence était presque écrasante. Silva leva alors son épée, si le suspect ne coopérait pas, il le tuait, c’était sa façon de faire. C’est alors que Megan surgit sur le coté, lui colla un coup de pied pour le faire reculer. Elle tenait sa canne en sucre d’orge dans la main et un long filament blanc se tendait derrière elle. Elle frappa le sol avec l’autre extrémité de l’arme pour l’y enfoncer. Là, elle se baissa en se cramponnant à l’artefact. Une grosse poubelle en acier, celle rectangulaire pouvant servir à une dizaine de personnes, était reliée au fil et à présent, elle se faisait attirer vers la canne. Le container passa au dessus de la tête de Megan et percuta avec une violence incroyable le chevalier d’or tout droit sortit d’un shonen. Le mur du bâtiment explosa sous le choc, cela devrait laisser quelques minutes ou plutôt quelques secondes de répits pour fuir.

« Amènes toi Hugues ! Je t’expliquerai tout plus tard ! Si tu restes ici, tu es un homme mort. Et après tout le mal que je me suis donné pour faire de toi un Voyageur, sache que ça me ferai plus que chier ! »

Hugues ravala sa fierté et suivit la brune qui s’élançait déjà au pas de course pour mettre le plus de distance possible avec l’homme en armure. Ils passèrent le seuil d’une porte qui avait été fracturé. Megan traversa une fenêtre, explosant la vitre pour atterrir dans la rue. Elle fonçait déjà vers une autre porte qu’elle ouvrit d’un coup d’épaule. Hugues la regardait faire : malgré sa carrure, elle semblait plus forte qu’elle n’y paraissait, mine de rien… Et il avait le souvenir qu’elle avait peur de se faire mal, ici, elle ne semblait pas s’en inquiéter le moins du monde. Un coup de pied ouvrit une autre porte, donnant dans une ruelle. Elle regarda autour d’elle, repéra la cathédrale et courut dans sa direction.

Des briques tombaient sur le sol, un nuage de poussière le fit tousser mais d’un geste, il repoussa l’énorme poubelle en acier pour se relever. Il prit appuie sur son épée, une douleur aux cotes lui fit comprendre que malgré son armure, il avait dégusté avec cet assaut. Loin d’être conne cette gonzesse ! Le coté droite de l’armure était fissurée, mais elle s’en remettrait très vite, c’était son pouvoir : se régénérer et protéger son porteur. L’épée pouvait trancher et changer en or ce qu’elle coupait. Mais là, il ne ferait pas de Megan Cole une statut en or avec un visage déformé par la peur et la douleur. Non, elle, il n’en laisserait que des morceaux que personne ne pourrait identifier. Cette fille venait de le mettre hors de lui et il comptait bien la tuer. De son coté, l’enfumer avait entendu le raffut et il trouva Silva qui sortait d’un trou béant dans le mur d’une maison. Pas besoin de mot pour comprendre que l’algophobe était la coupable de ce tour de force. En s’entraidant, ils pourraient l’avoir facilement, mais c’était risqué… Si elle parlait, si elle disait la vérité…

« Oui, si tu meurs ici, tu redeviendras un simple rêveur et tu oublieras tout ! Ce qui veut dire : oublier cette conversation, oublier le tombeau avec les rats et les fossoyeurs. Donc oui, c’est risqué !
-D’accord… Donc, ils te courent après car tu es une criminelle ? J’ai toujours sut que tu tournerais mal… Mais de là à être recherchée.
-Oui et non. J’ai fais des choses atroces sous les ordres de mon Seigneur cauchemar, comme torturer des rêveurs. Mais là, c’est une erreur : je n’ai pas tué la personne qu’ils disent. Le mec en armure est un extrémiste cinglé qui veut éradiquer les Voyageurs, donc il n’a pas réellement besoin d’une raison pour vouloir me faire la peau. L’autre, c’est un Voyageur, il se change en fumée… C’est lui l’assassin, c’est un Voyageur Killer. Il a tué un cuisinier et m’a mit le meurtre sur le dos pour s’amuser, se faisant ainsi passer pour le protecteur du royaume où on était.
-Voyageur Killer ?
-Oui… Il y a deux sortes de Voyageurs en gros. Ceux comme toi et moi : qui explorent simplement Dreamland et qui vivent leurs vies malgré les soucis qu’ils peuvent rencontrer. Car des problèmes on en a souvent. Enfin dans mon cas, on en a même beaucoup… Et les autres, ce sont des tueurs, ils aiment tuer les autres Voyageurs pour montrer leurs forces, comme si c’était un concours, un challenge. Leurs buts c’est surement de devenir le plus fort de tous les Voyageurs. Je n’en sais rien.
-D’accord. Mais si on est au royaume de la vérité, il te suffit de la dire justement. J’imagine que cela aura un effet quelconque non ?
-Ouais. Plus on va au centre du royaume, plus il est difficile de mentir. Dans la cathédrale, parait que mentir peut couter la vie. L’idée, c’est d’y aller et de tenter de parler au mec en armure. Mais l’autre… Il ne me laissera surement pas faire.
-Et moi dans tout ça ?
-J’ai un truc à te faire avouer. Et la cathédrale sera parfaite pour te le demander. »

Le regard de Megan en disait long : s’il refusait de la suivre, elle lui exploserait la figure et le trainerait de force. Mais Hugues se contenta d’afficher un sourire. Apparemment, il acceptait de la suivre. Ils étaient dans le jardin d’une petite résidence, tout proche de l’édifice religieux. Le beau-père avait eu besoin de souffler et surtout : poser des questions. Megan s’était dit qu’il était mieux de le mettre au parfum avant que tout ne dégénère d’avantage. Le plan était donc préparé : Hugues attendrait dans la cathédrale, prêt à utiliser ses invocations pour ralentir ou bloquer l’ennemi. Mais d’abord, l’algophobe devait attirer monsieur armure d’or dans le bâtiment. Aussi risqué que compliqué : surtout en évitant l’autre enfumé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: En quête de vérité [Quête solo/Partie finale] Lun 20 Jan 2014 - 15:53


Hugues sortir du jardin et se dirigea vers la cathédrale à vive allure. Megan se tourna de l’autre coté, enjamba la barrière et sauta dans la ruelle. Son rythme cardiaque était en folie et elle savait pourquoi : ses deux adversaires étaient extrêmement dangereux et elle allait devoir les attirer à la cathédrale. Jouer sa vie pour obtenir la vérité… Dire qu’au départ elle voulait simplement savoir pourquoi son beau-père était un connard alors que la réponse était évidente : un con est un con, pas besoin de chercher midi à quatorze heure ! Elle courut rapidement vers une rue plus grande afin d’être plus facilement repérée par Silva tout en espérant éviter le Voyageur. Dans sa course, elle percuta sans le vouloir un passant, perdit ainsi l’équilibre et s’étala contre le mur. Elle ferma les yeux, prit une longue inspiration : elle devait absolument se calmer si elle voulait s’en sortir. C’est donc en marchant tranquillement qu’elle avança dans la rue, jetant des regards autour d’elle pour voir si Silva était quelque part. La cathédrale était au bout de la rue, il lui suffirait donc de courir pour y être, si tout se passait bien en tout cas.

Pendant ce temps, l’invocateur de rongeur pénétrait dans l’immense bâtiment et contempla la magnifique décoration de l’endroit. De grands vitraux multicolores représentant divers personnages surement connu et aussi la lettre V inscrite partout. De grands piliers de marbre sculptés bordaient l’allée principale et il y avait une multitude de bancs en bois disposés un peu partout. On aurait dit une grande église jusqu’à ce qu’on avance et qu’on remarque plusieurs tables et des chaises. Le fond de l’allée principale ressemblait beaucoup plus à un tribunal, faisant ainsi comprendre que les bancs étaient là pour ceux désireux d’assister à l’interrogatoire et non pas pour des croyants qui venaient écouter la messe. Hugues se retourna finalement vers l’entrée et se prépara à invoquer son gros rat afin d’affronter Megan ou ses poursuivants. Il hésitait encore : devait-il affronter et vaincre sa belle-fille ou l’aider ? Que lui voulait-elle exactement ? Tout ceci allait beaucoup trop vite pour lui et il se sentait un peu trop perdu pour réussir à tout comprendre pour l’instant…

Megan était finalement tombée sur Silva, ce dernier était sortit d’une autre ruelle. Les deux s’étaient retrouvés face à face et l’instant suivant, l’épée en or fendait l’air puis le sol dans l’espoir de trancher la jeune femme qui avait déjà plongé sur le coté. Courant le plus vite qu’elle le pouvait, Megan fonçait vers la cathédrale mais Silva se retrouva à coté d’elle en un instant, sa lame siffla de nouveau, obligeant l’algophobe à se baisser et faire une roulade. Elle ne pourrait esquiver indéfiniment ses attaques et devait donc trouver un compromit. Devant elle se dressait lentement un brouillard qui dissimulait le bâtiment qu’elle voulait absolument atteindre. L’autre Voyageur était là et il comptait bien participer à la chasse et l’exécution de la jeune femme… Finalement, Hugues aurait été plus utile à ses cotés mais c’était trop tard pour penser à ça. Un coup d’épée vint lui percuter le flanc. Elle vola contre un mur comme une vulgaire marionnette et sentit qu’elle avait deux voir trois cotes brisées, ou plutôt : tranchées net. A peine se relevait-elle que Silva était sur elle, tenant son arme à deux mains pour l’abattre sur la jeune femme. Dégainant sa canne en sucre, Megan para tant bien que mal le coup d’épée. Son artefact, si fidèle jusqu’à présent se brisa en deux suite à l’impact. Mais cela lui permit de rouler sur le coté et d’éviter le pire. Jamais elle n’aurait pensé que sa canne en sucre puisse lui faire défaut, même si elle se doutait un peu que l’objet n’était pas incassable, elle ne s’était pas attendue à le voir une nuit se briser. Peut-être pourrait-elle le recoller mais pour l’instant elle avait bien plus urgent à faire !!

Libérant une bonne dose d’endorphine, elle se releva rapidement et se remit à courir cette fois vers le brouillard, sachant que son objectif était derrière. Courir, quoiqu’il arrive, elle devait avancer et surtout pas flancher maintenant. Prête à user et même abuser de son endorphine pour parvenir à la cathédrale, elle ne comptait plus s’arrêter de courir et irait le plus vite possible vers son objectif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: En quête de vérité [Quête solo/Partie finale] Lun 20 Jan 2014 - 17:26


Cela faisait bien un quart voir même vingt minutes que Hugues attendait Megan dans l’édifice. Il commençait à croire que sa belle-fille était morte. C’est alors que la grande porte principale s’ouvrit dans un grincement sinistre. Avançant d’un pas titubant, Megan entrait enfin dans la cathédrale. Le corps couvert de blessures : des coupures ici et là, une main en moins. Un œil au beurre noir, une lèvre tuméfiée. Elle était dans un état plus que lamentable et on pouvait se demander comment elle tenait encore debout. La volonté, c’était seulement ça qui la faisait avancer. Le corps trompé par l’endorphine acceptait encore d’avancer mais il avait atteint ses limites depuis longtemps. Un homme jaillit de la fumée, lui colla un crochet en plein visage tout en hurlant qu’elle cesse d’avancer. Megan ne broncha même pas alors que son sang giclait sur le mur. Avançant un pied devant l’autre, elle continuait de marcher. Derrière elle, Silva suivait, son épée posée sur son épaule. Il suivait la jeune femme avec un regard intrigué. Il commençait à se demander pourquoi voulait-elle tant venir dans cet édifice au point de se faire mettre en pièce de la sorte. Hugues regarda la scène sans rien faire : stupéfait de voir sa belle-fille dans un tel état mais encore capable de se mouvoir.

L’enfumé leva de nouveau le bras pour la frapper mais cette fois-ci, elle croisa son regard, attrapa son poing au vol afin de l’empêcher de la cogner encore une fois. Son regard était remplit de haine et les veines de son bras virèrent au noir. Elle transféra d’un coup ses douleurs mais au même instant l’homme se changea en fumée. Elle l’avait loupé mais lui maintenant éviterait de la prendre si facilement pour un punching-ball.

« Maintenant ça suffit ! Ici c’est un tribunal il parait, alors laissez moi donner ma défense !! »

Sa voix résonna dans toute la cathédrale durant plusieurs secondes puis la jeune femme tomba à genoux. Son corps flanchait mais elle était arrivée à destination. Elle prit une longue inspiration et chercha à reprendre son souffle mais la douleur qui déferlait dans son corps était insupportable malgré la dose endorphine qu’elle déployait pour se soulager. Son sang se répandait sur le sol et sa vision devenait de plus en plus trouble.

« C’était donc ça que tu avais en tête… Venir ici pour plaider ton innocence. Tu connais les risques de mentir dans ce lieu sacré, femme ?
-Tu crois que je ne me suis pas renseignée avant monsieur le chevalier d’or ?
-Très bien, alors parle. J’écouterai ce que tu as à dire avant de prendre ta vie.
-Inutile !! Autant la tuer tout de suite !! »

Le morpheur reprit consistance et se jeta sur Megan avec une lame à la main. Il devait la tuer avant qu’elle ne parle car sinon c’est lui qui allait avoir de gros problèmes. Sa lame n’atteint jamais la jeune femme car Silva s’était interposé entre eux, repoussant d’un coup de son épée le Voyageur qui voltigea contre les bancs.

« Je viens de dire que j’allais écouter ce qu’elle avait à dire alors tu ne la touche pas. Femme ! Parle !
-Je… Je n’ai tué personne à Kazinopolis…
-Elle ment ! Forcément qu’elle a tué ce… »

L’enfumé se retrouva alors à étouffer, il s’écroula sur le sol et fut parcourut de spasmes. Après tout, il venait de mentir car il savait qu’elle n’avait tué personne : c’était lui l’assassin. Il grogna de douleur, roula sur le coté et cracha du sang. Son corps trembla un peu moins mais il semblait incapable de parler ni même de se relever pour l’instant.

« Je… Me suis battu avec les serveurs et les cuisiniers, oui mais je n’ai tué personne. Le coupable ici, ce n’est pas moi, mais ce type qui se transforme en fumée ! Elle pointa un doigt tremblant sur le Voyageur. La preuve, il semble avoir quelques difficultés à m’accuser du crime qu’il a commit…
-Elle semble dire la vérité… Ethan, qu’as-tu à dire pour ta défense ? Dit-il en pointant son épée en or sur le Voyageur encore allongé au sol. »

L’homme afficha alors un sourire de démence, il fixa Silva dans les yeux, lui fit un clin d’œil et d’un coup, explosa dans un nuage de fumée qui remplit la moitié de la cathédrale en un instant. Les trois personnes présentes eurent les bronches irritées et toussèrent durant plusieurs minutes, le temps que toute cette fumée se dissipe. L’homme avait disparut, préférant fuir que de dire la vérité ou devoir se battre contre la créature en armure d’or. Megan fixait Silva en se demandant qui entre ce type et Mickaël aurait le dessus sur l’autre. Ces deux là devaient être les personnes les plus fortes qu’elle ait rencontré jusqu’à maintenant, en dehors de Pijn et Maze, évidemment… Elle tenta alors de se relever mais termina lamentablement sur son postérieur et Silva tourna alors les yeux vers elle.

« Désolé de t’avoir accusé femme. Je reconnais ton innocence. Mais toutefois, tu as semé le trouble dans différents royaumes ! Comme à Delirium City ou encore tes idioties à Luxuria.
-Luxuria… Juste un artefact qui m’a fait une blague : il m’a changé en homme, ensuite un Voyageur jaloux a voulu me faire tuer… J’ai du revenir quelques nuits plus tard pour trouver un moyen de retrouver mon apparence…
-Oui et en retrouvant ton apparence, que crois-tu avoir fait ? Tu as saboté une usine, maltraité une créature sacrée et voler un artefact !
-Maltraité une créature qui voulait me bouffer… Légitime défense…
-Megan, tu sèmes la pagaille partout où tu passes si je comprends bien… C’était ça dans la jungle, puis le cimetière.
-Hugues la ramène pas s’il te plait, c’est déjà suffisamment chiant de répondre à ce type qui cherche juste une excuse pour me tuer.
-Et tu as fais de ce type un Voyageur… Oui, tu es un élément perturbateur au monde onirique. Il est de mon devoir de t’ôter la vie. Il brandit alors son épée au niveau de la gorge de Megan. Sais-tu pourquoi j’en suis arrivé là ? Jeune, j’étais un simple habitant de kazinopolis, mon travail consistait à distribuer les cartes dans un casino. J’ai alors fais la connaissance d’une Voyageuse qui aimait venir dans notre royaume pour s’amuser. Elle et moi nous sommes liés d’amitié… J’en suis même tombé amoureux, que veux-tu, j’étais jeune et stupide. Ensuite, elle ne vint pas au royaume durant plusieurs semaines : j’étais triste, mais je me doutais que cela se passerait ainsi. Je suis une créature onirique et elle une humaine, c’était simplement impossible. Mais elle finit par revenir à Kazinopolis. Pas seule cependant… En réalité, elle faisait partit d’un groupe de Killer qui voulaient semer le trouble dans le royaume. L’idée était simple : faire une prise d’otage, vider les caisses du royaume de la richesse et tuer un maximum de personnes dans la foulée. Moi durant tout ce temps, j’avais servis d’indic’ à cette fille sans le savoir… Je fis forcément partie des otages et je vis mourir plusieurs rêveurs, Voyageurs ainsi qu’habitants de mon royaume. Quand ce fut mon tour, j’espérais qu’ils me tueraient lentement, que je souffre longuement pour expier mes fautes d’avoir trahit mon royaume et mon seigneur. Ils trouvèrent justement amusant de me faire souffrir… C’était une contrôleuse de feu, elle me fit donc bruler à petit feu. Ce fut atroce, mon corps garde encore la marque des brulures, tout mon corps ou presque fut brulé. Mais ils ne purent me tuer : notre seigneur arriva alors et les exécuta sans hésitation. Il me sauva la vie, moi qui étais le responsable de tout ça… En mémoire à ceux qui sont morts, j’ai juré de prendre les armes et d’éradiquer les Voyageurs. Mon seigneur m’a alors fait cette armure, qui me protège mais cache surtout les stigmates de mes erreurs passées…
-Désolé pour toi… Vraiment. Mais en quoi cela me concerne ?
-Tu es une Voyageuse ! Qui plus est liée au royaume obscur et à la douleur ! Tu sèmeras forcément le chaos. Tu n’as tué personne pour l’instant, mais ça viendra, je le sais et tu le sais. Alors autant t’arrêter avant que cela arrive.
-Je vois…Puis-je au moins avoir une dernière volonté ou serait-ce trop demandé ? »

Silva retira son arme de la gorge de la jeune femme. Il recula de plusieurs pas et s’installa sur un banc. Apparemment, il se doutait que la dernière volonté de Megan avait quelque chose à voir avec Hugues. Malgré le fait que ce soit un extrémiste, il semblait tout de même compréhensif et acceptait la requête de la jeune femme. Celle-ci tenta de se lever, elle ne voulait pas s’adresser à son beau-père en étant dans une position si lamentable. Mais son corps refusait toujours autant de bouger. Elle poussa finalement un juron et leva les yeux sur l’homme qu’elle détestait surement le plus au monde. Une pensée pour Clem lui traversa alors l’esprit : elle allait l’oublier… Dire qu’avec Ragnar elles avaient prévu d’aller sur Paris le week-end prochain et qu’elle espérait, sans trop y croire, revoir le jeune homme afin de s’excuser. Mais il avait surement été tué par les hommes de Maze, autant qu’elle meurt elle aussi… Au final, Silva avait raison : elle avait tué quelqu’un, Clem… Elle ignorait encore qu’elle le verrait sur Paris, qu’elle apprendrait qu’il a survécu et qu’il va parfaitement bien. Tout comme elle ignorait encore comment sa relation avec l’agoraphobe allait évoluer.

« Hugues… J’ai une question pour toi…
-J’imagine bien que tu ne m’as pas amené ici après autant d’obstacles pour me montrer la beauté de cette cathédrale. Je t’écoute. Mais es-tu certaine de vouloir ma réponse alors que tu vas l’oublier s’il te tue juste après ?
-Au moins… Je saurai la vérité, même si ce n’est que pour quelques secondes… Elle prit une longue inspiration et avala lentement sa salive. Quand j’étais gamine… Je me suis levée durant la nuit pour ouvrir les cadeaux de Noël… J’imagine que tu t’en souviens ?
-Oui… Son teint vira étrangement au pâle.
-Alors que j’ouvrais mes cadeaux en douce, tu m’as surprit et passé à tabac. Pourquoi ? Pourquoi frapper une enfant ? C’est après ça que tu t’offris le droit de me frapper à la moindre erreur ou bêtise que je faisais… En quoi était-ce si grave qu’une gamine veuille voir ses cadeaux de noël avant l’heure ?!
-Ta mère l’ignore… Mais toi maintenant, tu le sais : j’ai une peur irrationnelle des rongeurs. Pour ce Noël, elle a voulu t’offrir un hamster. J’imagine que dans ta précipitation d’ouvrir tes cadeaux, tu n’as pas fais attention. Mais tu as libéré le rongeur qui a détalé dans la pièce. Moi, je m’étais levé après avoir entendu du bruit, je venais voir ce qu’il se passait. Et j’ai vu le hamster… Pris de panique j’ai réussi à le faire fuir sous un meuble et j’ai perdu le contrôle en voulant juste te disputer… Et j’imagine qu’une fois qu’on lève la main sur un enfant, il est bien plus facile de recommencer…
-Je vois… Elle éclata alors de rire. Mon enfance et mon adolescence. Elle avait du mal à parler entre la douleur qui ravageait son corps et son fou rire. Ma vie a été misérable à cause d’un foutu hamster ! Je n’y crois pas… Même dans mes cauchemars je ne le voyais pas ! C’est donc une petite bestiole qui a fait de moi une Voyageuse de la douleur, qui a ruiné mon enfance et qui m’amène ici : dans cette cathédrale de merde pour y mourir ! On a finalement un point commun : tu as peur des rongeurs car tu as été attaqué par des rats quand tu étais gosse. Moi, un hamster a ravagé mon existence !! »

Elle éclata encore plus fort de rire et se recroquevilla sur elle-même à cause de la douleur. Elle n’en revenait pas : tous ces efforts pour apprendre qu’elle devait ses malheurs à un rongeur qu’elle pensait ne jamais avoir eut. Elle avait rêvé un nombre de fois incalculable cette scène sous le sapin, cette première fois à se faire tabasser, à nourrir Pijn de sa peur. Tout ça pour apprendre la raison qu’elle trouvait si insignifiante, si ridicule !! Au final, elle avait raison : un connard reste ce qu’il est, il avait eut besoin d’un élément déclencheur pour montrer sa vraie nature. Si ce n’avait pas été cette nuit, il y aurait eu autre chose pour arriver au même résultat. Un bruit d’acier résonna alors : Silva venait de se lever de son banc et avançait vers les deux Voyageurs.

« Je vois… L’un a créé la peur de l’autre et l’autre a fait du premier un Voyageur pour se venger. Etrange comme vous, Voyageurs vous vous complaisez dans le malheur et la violence.
-Ironique n’est-ce pas ? Parvint-elle à dire tout en relevant la tête. J’imagine que maintenant, je peux mourir le cœur en paix.
-Toi surement, lui, j’ignore dans quel état d’esprit il est.
-Moi ? Mais je n’ai rien fais !
-T’es Voyageur mon cher beau-papa, donc toi aussi tu vas… Probablement semer le chaos. Même si tu n’as tué personne, ça viendra surement.
-Merci de reprendre mes mots femme…
-Mais de rien voyons ! Elle lui fit un clin d’œil. Bizarrement, elle se sentait de bonne humeur voir même taquine. Savoir qu’elle allait mourir après avoir sut la vérité, après avoir mit tant d’effort pour apprendre ça, elle se sentait comme soulagée.
-Et bien adieu… »

Silva leva son épée, il frappa alors Hugues avec force et l’envoya contre un pilier avant de frapper Megan qui fut projetée contre un mur. La jeune femme remarqua que son corps se couvrait alors d’or. Elle allait donc terminer en statut ? Une fin plutôt digne, on se souviendrait donc à tout jamais de la masochiste qui tenta d’apprendre la vérité sur ses malheurs et la cause de sa phobie. Elle sentit alors ses douleurs se dissiper et remarqua que l’or se répandait dans ses plaies. Elle hurla alors de douleur, sentant que l’or liquide était extrêmement bouillant. Elle roula sur le sol, hurlant de douleur et entendu son beau-père hurler de la même façon qu’elle. C’était la pire torture qu’elle avait jusqu’à présent subit, Pijn serait jaloux d’apprendre ça. D’un coup, la douleur cessa.

« Je vais pour l’instant vous laisser la vie sauve… Peut-être que je me trompe, mais je pense que vous avez encore un rôle à jouer en ce monde… Si jamais j’ai fais erreur et que vous semez le trouble : ceci ne sera alors qu’un avant gout de ce que je vous ferai subir. J’espère avoir été clair. »

Sans attendre de réponse, Silva sortit du tribunal et disparut dans la grande rue. Megan resta étendu sur le sol, incapable de bouger, elle fixait le plafond tout en ayant cette odeur de chaire brulée qui lui montait dans les narines. De sa chaire brulée… Finalement, elle était en vie… Elle tourna la tête et vit que Hugues était exactement dans la même position qu’elle et qu’il la fixait également.

« Hugues… Vis ta vie onirique… Apprends en d’avantage sur ce monde. Et une nuit, on s’affrontera. Je tiens à te faire subir tout le mal que tu m’as fais. Et… Merci. Merci de m’avoir dit la vérité… »

Sans même avoir le temps d’une réponse, elle explosa dans un nuage de fumée car son réveil venait de sonner.

Fin.
Oui enfin!!! Merci à ceux qui ont lu! J'ignore où vous en avez trouvé le courage 8D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: En quête de vérité [Quête solo/Partie finale]
Revenir en haut Aller en bas

En quête de vérité [Quête solo/Partie finale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3-