Haut
Bas

Partagez

Event 6 : Bas les Masques !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyLun 8 Déc 2014 - 14:35
Si Onirion et les Légalistes avaient le droit à de véritables locaux dans le Parlement de Carnaval Garbage, la Ligue des Gentlemen Oniriques n’avait pas à se plaindre non plus. Ils se devaient d’arbitrer le débat entre les deux délégations, mais la tâche semblait plus compliquée que prévue, tant le combat ne semblait pas se jouer sur la scène diplomatique. Enfin, si, il s’était joué, indéniablement, mais maintenant qu’on en arrivait à un étrange statu quo, les coups bas allaient pouvoir commencer. Et Miguel Carrera était le seul arbitre envoyé en ces lieux afin de résoudre le conflit et être certain que la balance fut bien maintenue. Derrière son bureau, les mains croisées et coudes sur le meuble, avec un masque d’aigle royal pour respecter les mœurs du Royaume, il réfléchissait à toutes les situations possibles et comment se prémunir d’un attentat ou d’une terrible machination. La mission était aussi importante que délicate.

Allait se jouer dans quelques instants le Dernier Acte, la dernière joute orale des deux camps pour la nuit avant qu’une véritable délibération ne commence entre les jurys, et qu’ils tranchent finalement pour une idée ou une autre. Il était considéré qu’il y avait dix juges, et que tant qu’un parti n’avait pas le support d’au moins trois juges par rapport à l’autre, alors il ne remportait pas la décision malgré son avantage. Les juges pouvaient ainsi délibérer entre eux le temps que les partis reviennent le lendemain pour se départager une nouvelle fois. Et cela durait jusqu’à trois rounds, sous les applaudissements des spectateurs de la ville qui venaient assister au débat.

  Si les deux camps avaient fait égalité au Premier Acte, les Légalistes avaient remporté une voix de plus (six contre quatre) pour le Second Acte. C’était maintenant au Dernier Acte de trancher, et si les voix n’étaient pas encore satisfaisantes, les juges devraient délibérer une fois de plus, et annoncer leur décision finale, ce qui aboutissait généralement vers l’idée qui avait conquise le plus de juges juste avant qu’ils ne parlent entre eux.

Malheureusement, ce procédé avait plusieurs désavantages politiques, notamment car on savait quel juge avait voté pour qui et qu’on avait plus d’une soirée pour tenter quelques manœuvres rusées et délicatement immorales. C’était à Miguel de faire en sorte que rien ne se passe comme l’avaient prévu les comploteurs… et éventuellement, de faire pencher subtilement la balance vers le non-passage de la nouvelle loi. C’était un pas de plus vers la guerre sinon, et personne ne voulait de ça. Afin de l’épauler, la LGO avait envoyé plusieurs annonces et plusieurs mails pour demander de l’aide à des Voyageurs. On lui avait alors retourné plusieurs candidatures, mais il se méfiait énormément de plusieurs d’entre elles. Son choix final s’était porté sur trois personnes, un Agoraphobe (donc venant d’un Royaume qui ne chercherait pas à limiter ses Voyageurs), un neutre absolu, venant de Relouland, et… Il avait plus de mal avec la dernière candidate, une Algophobe, venant du Royaume Obscur, il ne savait pas vraiment quoi en penser. Il espérait qu’il avait fait le bon choix, c’était déjà mieux que quelques candidatures qu’il avait confondues et qui se révélait être des Créatures des Rêves légalistes. Là, il attendait patiemment que les trois à qui il avait envoyé le message se présentent devant lui afin qu’il leur fasse un topo de la situation.

  Les enjeux étaient extrêmement importants, nul n’en doutait, mais Miguel avait toute confiance sur les trois individus qu’il avait sélectionnés. Il espérait juste qu’ils arriveraient au plus vite, avant que le Dernier Acte ne commence ; il fallait disposer des gens juste avant à quelques endroits stratégiques.





[L’ordre de post est le suivant :
_ Clem Free
_ Nedru Etol
_ Alice Sauvebois
Au bout de quatre jours sans post, votre tour sera sauté.
Bisous.]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyLun 8 Déc 2014 - 22:39
Carnaval Garbage… rien qu’avec un nom comme ça, on imaginait sans peine l’hypocrisie qu’il fallait détenir afin d’écrire les brochures touristiques de m’endroit. Ce qui était bien avec Dreamland, c’était que les noms des royaumes ne prêtaient pas à l’ambiguïté. Même si les habitants de la région était d’un autre avis. Après plusieurs rues traversées, Clem avait bien vite compris que la brochure qu’il avait lu sur les lieux disait vrai : à Carnaval Garbage, seuls les esclaves ne portaient pas de masque. Et ce n’était pas un torchon à destination civile que Clem avait pu lire mais un vrai rapport disponible à tous les agoraphobes sachant se servir d’un pc et disposant d’une connexion Internet. Les renseignement disponibles sur le site de son royaume n’était pas exhaustif si on ne disposait pas d’une accréditation en bonne et dû forme mais l’essentiel restait accessible. Malgré l’importance de la nuit, Clem était ici sans demande d’Héliée qui, au contraire de Clem, ne considérait pas la propagation de la loi anti-voyageur comme un élément demandant à ce que l’on s’en inquiète. Mais, à vrai dire, il y avait peu de chose dont Héliée se souciait, même les sujets graves coulaient parfois d’une de ses oreilles à l’autre.

Mais, si Clem payait de sa personne pour venir en aide à la Ligue, c’était que, lui, prenait le problème avec importance. Bon, techniquement, le fait qu’un royaume esclavagiste ayant un attrait malsain pour les masques d’animaux et les fosses à voyageurs-gladiateurs vote une loi afin de voir moins de voyageurs sur son sol n’était pas pour le gêner. C’était plutôt le symbole, ou plutôt l’idée que cette loi gagne du terrain qui préoccupait l’esprit de l’agoraphobe. Il avait la nostalgie du temps où il voulait explorer tout Dreamland et une loi pareille aurait profondément chagriné l’être qu’il fut à l’époque. Aujourd’hui, entre autre, ses soucis étaient plus terre-à-terre ; si tous les royaumes se mettaient à chasser les voyageurs, où pourrait-il allez ? Chez Héliée ? Et pourquoi pas au Royaume Obscur ? Et puis après tout, il était libre d’accepter des jobs provenant d’employeurs qui respectait plus ou moins sa boussole morale ; même s’il n’était pas à 100% investit dans leur idéologie. Au moins le salaire tombait. Héliée considérant plus ou moins qu’il n’y avait pas de meilleure monnaie que le patriotisme bien placée (à l’inverse de sa seconde qui, dieu merci, tenait la comptabilité du Royaume des Agoraphobes).

C’est donc plus ou moins après ces réflexions  que Clem arriva au parlement de Carnaval Garbage (et déjà rien que le fait que ce genre de royaume puisse disposer d’un parlement mettait le cerveau de l’agoraphobe à l’envers) et pu demander le bureau de la Ligue des Gentlemans Oniriques. Sur le chemin menait à leurs locaux, il eut tout le loisir de se répéter encore et encore comment son amour-propre allait bien pouvoir survivre au rituel d’identification expressément demandé par la Ligue ? Déjà il trouvait que porter un masque pédant pour faire le pédant, c’était déjà beaucoup pour lui ; mais ne pas respecter la coutume des lieux, c’était se faire remarquer et Clem n’aimait pas ça. C’est pourquoi il avait prit le temps de se procurer un masque entourant les yeux et à la sculture plutôt féline. Couleur chat noir.  

Une fois arrivé devant la porte dont son sens de l’orientation lui soufflait que c’était là le bureau de la Ligue ; en fait, son sens de l’orientation lui soufflait toujours quelque chose, à chaque fois un chemin différent à prendre, parfois même deux directions simultanément. Heureusement il y avait sur la porte un signe identifiant formellement les utilitaires des salles derrière donc il était à peu près sûr de ne pas s’être perdu.

Quelques instants plus tard, une fois qu’il se fut introduit dans le bon bureau, devant la bonne personne (enfin il l’espérait, le bon masque en tout cas), il pu se présenter selon ces termes :

"Cher faucon, je vous souhaite la bonne soirée"

Et il rajouta ensuite, essayant d’être plus amicale que grinçant envers cette coutume conspirationiste.

« Et si pour vous rassurer, je peux enlever ça, dit-il en désignant son masque. On ne savait jamais des fois que la Ligue emploierait des voyageurs dont ils étaient capable d’avoir une photographie du visage de leurs futurs alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyMar 9 Déc 2014 - 16:10


Peuh ! Nedru détestait déjà cet endroit en se renseignant à son sujet ; cette émotion se teinta de dégoût alors qu'il s'éveillait à Carnaval Garbage.

Cet endroit était vulgaire. Pire, c'était une vivante allégorie née dans des esprits vulgaires à qui le monde des rêves avait donné une importance beaucoup trop importante. Pour une primitive et bestiale Luxuria, le jeune brun pouvait pardonner. Mais ce mélange de masque, d'esclavagisme et de gladiateurs dans ce qu'on était tenté d'appeler par dérision un bidonville gigantesque, non, cela ne passait décidément pas. Ce que les gens sont moralisateurs ! Et pire encore ; il l'étaient jusque dans les méandres de leur inconscient ! L'analyste n'en doutait pas ; si le monde réel pouvait être peuplé d'un peu plus d'intellectuels, d'artistes ou d'individus cultivés, le monde des rêves ne s'en porterait que mieux.

A ses yeux, dans ses oreilles, par son nez et sur le bout de la langue dont il se servait pour s'humecter les lèvres à intervalles réguliers, une foule d'informations diverses se pressaient, déchirées et décortiquées par son pouvoir qui les ingérait avait une gloutonnerie incontrôlable, baignant les pensées de Nedru dans une mare de cris, d'odeurs et d'autres sensations confuses qu'il avait décidé de trouver, toutes, désagréables. Cela au moins lui permettait de se concentrer sur le mince fil de conscience qu'il lui restait et dont il aurait grandement besoin ce soir.

Et tout ce brouhaha chaotique s'agitait sous les orbites comiques et démesurées du masque de grenouille que portait le jeune homme. Vert clair et rouge, l'accessoire jurait avec la tenue que Nedru portait pour l'heure; un costume trois pièce gris piqueté, cintré, accompagné de chaussures en cuir à bout ronds dont il se plaisait à faire claquer les talons à chaque enjambée.

Avec une légère hâte, Nedru se rendait au lieu de rendez vous, se dirigeant dans les couloirs du bâtiment avec une facilité feinte car guidé à chaque croisement par une pensée sèche, pressante, qui s'échappait du miasme d'informations sensorielle pour ébranler le radeau de sa conscience par des indications ne souffrant aucune contestation de sa part; « gauche », « droite » ou encore « tout droit ». Un panneau aperçu à l'entrée avait suffit à nourrir son pouvoir.

Aussi, c'est sans la moindre surprise qu'il se trouva devant la porte du bureau où on l'attendait. Le marteau et l'enclume de son oreille s'agitèrent brièvement. Ne parlait-on pas à l'intérieur ? La main levée, mi fermée et tournée dans l'attitude évidente d'y toquer, Nedru suspendit son geste et écouta. On ne l'y prendrait plus. Il n'avait pas besoin de regarder à gauche ou à droite dans le couloir pour être sûr que personne ne s'y trouvait, malgré le champ de vision excessivement réduit que lui offrait son masque herpétologique.

Et puis, n'était-ce pas la moindre des choses d'attendre qu'une conversation s'achève avant de frapper aux portes ? D'ailleurs, il n'était pas pressé de communiquer son « mot de passe ». Quelque chose dans sa forme le dérangeait sans qu'il n'arrive à savoir quoi. En réalité, il n'avait pas eu le cœur à s'attarder sur cette considération et peut être n'était-ce que le simple fait d'être repris et donc placé dans une situation d'infériorité dès son premier échange qui l'indisposait. Allez savoir.

Puis, finalement, jugeant qu'il en avait assez, son index frappa finalement la porte deux fois. Il avait hâte d'entrer dans le vif du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alice Sauvebois
Messages : 188
Date d'inscription : 02/10/2012

Maraudeur des rêves
Alice Sauvebois
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 862
Honneur: 80
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyJeu 11 Déc 2014 - 0:37

Pénombre paisible, troublée seulement par le tapotement de la pluie sur le volet de bois. Silence dans la chambre, pas un mouvement ne trouble l'immobilité propice au songe, pourtant, sous les paupières closes, virevoltent les pensées. Quelques jours auparavant, elle avait reçu une missive de la Ligue des Gentlemen Oniriques lui demandant de se rendre au parlement de Carnaval Garbage le 8 décembre. Ce gentil billet, qui ne l'était pas du tout, elle le devait à la petite intervention d'une créature des rêves qu'elle ne connaissait que trop bien et qui se mêlait décidément bien trop de ses affaires à elle. Comment lui avait-il joué ce tour ? Pourquoi l'avait-on choisi ? Aucune idée, mais Alice s'en fichait, une fois le message reçu, elle n'avait guère le choix, elle devait se rendre là-bas et participer du mieux qu'elle le pouvait, elle avait même fait l'effort de quelques recherches sur la question de cette fameuse "loi voyageur".

22h02 les paupières se scellèrent, le rideau se leva sur le paysage désolant du royaume esclavagiste... Ou presque, car un masque en cuir rigide évoquant un lapin, occupait la moitié haute de son visage, s'arrêtant juste au dessus de ses lèvres et obscurcissant copieusement son champ vision. Sa surface lisse, marron, beige et noir, décorée sur les parties les plus sombres d'arabesques dorées, avait été découpée dans un matériau de bonne facture et accueillait sur l'empiècement pâle du front une petite horloge, dont le tic-tac incessant avait quelque chose d'affreusement crispant. Le reste de sa tenue avait le bon gout d'être plus sobre : une tunique uni beige, couverte par une redingote à queue de pie brune, un épais collant, de longues bottes couvrant ses mollets et un court foulard, tous trois noirs, complétait le tout. Ce qui ne l'empêcha pas de se trouver ridicule en face du grotesque bâtiment monumental qu'ils appelaient "Parlement".

Un sourire nerveux écarta ses lèvres visibles, tandis qu'elle franchissait les hautes portes avec prudence, se demandant encore une fois ce qu'elle faisait ici. Est-ce que c'était comme ces histoire de jury ? Est-ce qu'on avait vraiment tiré au hasard, dans un panier, quelques péquins du coin pour éventuellement faire pencher la balance dans une décision réellement importante ? La démocratie avait ses côtés absurdes et Dreamland n'arrangerait rien.

Elle demanda d'une voix éteinte la direction du bureau de la LGO et on lui indiqua rapidement, sans un regard (ou alors son masque de lagomorphe n'avait pas jugé bon de lui laisser distinguer correctement les yeux de son interlocuteur/trice). Elle aurait aimé que le chemin soit long et compliqué, ça lui aurait fait une excuse pour se perdre et ne jamais arriver devant cette salle, mais non, même pas. Elle prit le dernier couloir, tourna une dernière fois et elle était arrivée. Devant elle, une porte vraiment très laide et très mal finie, qu'Alice n'aurait même pas voulu regarder, encore moins toucher, mais peut-être ne serait-elle pas obligée de le faire : un homme en trois pièce gris et masque de grenouille grotesque se tenait là, la main levée, comme s'il venait de toquer ou s'apprêtait à le faire. Alice aurait bien aimé que l'espoir dans sa voix soit moins évident, quand elle demanda :


"Il n'y a personne ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyVen 12 Déc 2014 - 23:43
Les trois étaient enfin arrivés, et après que Miguel leur ait répondu la phrase secrète pour que l’identification aille dans les deux sens, il commença à leur parler :

« Chers Voyageurs, je vous remercie une nouvelle fois pour avoir répondu à notre demande. Comme il était dit dans l’intitulé de la mission, le jury de Carnaval Garbage en est à son dernier débat, et devra donc conclure sur les arguments qui vont être avancés. Vous imaginez bien que chaque camp, je suppose, va peut-être essayer d’avancer les pions alors que tout le monde a le dos tourné. J’ai donc besoin de vous pour que vous espionnez les deux camps afin d’éviter que l’un ou l’autre ne fasse flancher le jury par une méthode illicite. » Miguel baissa sa voix et dit d’un ton encore plus solennel : « Entre nous, espionner les légalistes est plus… important qu’Onirion, si vous voyez ce que je veux dire. » Il reprit une contenance plus naturelle pour annoncer la suite : « Je ne sais pas si vous avez déjà de l’expérience ou non ; personnellement, je devrais me tenir sur place, pour éviter les débordements physiques, disons, alors je ne pourrais pas servir de tour de commande. Ça sera à vous seuls, sur le terrain, de jauger la situation et d’agir en conséquence. Tenez, voici pour vous… » Le gars sortit d’une étagère trois grands pin’s sur lesquels il y avait marqués ‘Membre de la LGO’. « Voici votre passe qui vous permettra de vous identifier auprès des autres personnes, surtout, ne le perdez pas. Enfin, je dois vous parler d’une quelconque spécificité… » Miguel fit son possible pour résumer la situation : « Disons que nous n’avons pas énormément de temps, comme vous pouvez le penser. Le débat commencera dans vingt minutes, et dès qu’il se sera terminé, les juges auront peu de temps pour décider de la conclusion. Le débat cependant, a une durée par définition, illimitée ; tant que des arguments sont en jeu, le débat continue. Les juges décident eux-même si on continue à parler sur le point ou si on passe à un autre. Sachez aussi qu’en parallèle, j’ai réussi à parler avec un des membres d’Onirion, et il serait d’accord pour échanger sa place avec l’un d’entre vous, non pas dans le but de penser qu’on serait plus éloquent que lui, non pas en tant que temps qu’attaquent de la loi, mais comme membre caché de la LGO qui n’est là que pour surenchérir sur le débat et laisser du temps aux autres de découvrir les machinations des Légalistes qui se transformeraient en vice de forme fatal. Il ne s’attend peut-être pas forcément à ce qu’on enquête aussi de leur côté, mais au moins, cela nous laisse une chance de faire prolonger le débat. Y en a-t-il un d’entre vous qui est intéressé par prendre ce rôle ? Les autres devront s’occuper intégralement de la partie sur l’enquête des deux camps. Concernant l’enquête, ce que je peux vous dire, si cette piste peut éventuellement vous intéresser, c’est qu’une agression a eu lieu contre Onirion à la fin de la seconde soirée, pas loin du Parlement. Sinon, j’ai bien peur qu’il en faille revenir aux vieilles techniques d’espionnage… » La situation était présentée, il fallait maintenant qu’ils coordonnent les tâches avec les Voyageurs.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyLun 15 Déc 2014 - 15:39
Après les présentations sommaires, celle du boulot venait juste après. De quoi se faire une idée de la situation, et aux yeux de Clem, celle-ci était merdique. Bon, pour être honnête il aurait été le premier étonné si on lui avait avertit qu’ils allaient avoir derrière eux toute la logistique d’une organisation bien rodée ainsi que le concours de plusieurs agents fournissant soutien et information. Et il savait que quand une organisation recrutait des voyageurs sur le tas, c’était qu’elle n’avait pas forcément des renforts à leur accorder. Au minimum Clem aurait apprécier disposer d’un moyen de communication discret afin de rester en contact  avec les autres voyageurs et, au mieux, pouvoir se coordonner leurs actions respectives et au pire, se donner des nouvelles afin que tout le monde reste à jour sur la situation globale. Partir ainsi sans aucun filet, c’était laisser le champ libre à l’improvisation. Une discipline à laquelle l’agoraphobe n’était pas foncièrement mauvais mais qu’il évitait chaque fois qu’il le pouvait. Les morts et les problèmes ne survenaient quasiment qu’en période où chacun faisait ce qu’il sentait.

Leur travail se déroulait donc sur deux tableaux : enquêter et gagner du temps. Clairement, Clem préférait se retrouver dans l’enquête. Ses compétences propres étaient bien plus efficaces dans certains domaines illégaux. Rejoindre le débat en remplaçant le membre d’Onirion ne lui disait rien vu qu’il avait une sainte horreur de parler en public. Mais dans le cas où il y serait obligé, il trouverait peut-être le moyen de tirer son épingle du jeu. Restait qu’il préférait définitivement enquêter. La piste fournie par Miguel concernant l’agression semblait maigre mais c’était mieux que de s’infiltrer directement dans les locaux des Légalistes (même si cette option restait envisageable à ses yeux).

Etant donné qu’il fallait bien évidemment se mettre d’accord avec ses collègues voyageurs avant d’allez crapahuter n’importe où, Clem se tourna vers les deux concernés et leur fit part de ceci :

« Pour ma part, je ne dénie aucun rôle mais j’ai une nette préférence pour l’enquête, légale ou illé… pénalement pas viable. Et histoire d’être franc (et aussi, pensa t-il, parce qu’une équipe de voyageur était naturellement plus efficace quand ses membres connaissant les capacités de leurs voisins), mon pouvoir consiste à agrandir et rétrécir les zones autours de moi, me permettant ainsi de traverser presque instantanément des petites distances et de me cacher dans des endroits incongrus. »

Et j’ai aussi une formation assez complète en tire-laine et monte-en-l’air ainsi que pour le cambriolage et l’effraction discrète de propriété mais ça je ne le crie pas sur tous les toits, termina t-il en pensée en attendant la réponse de ses partenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyMer 17 Déc 2014 - 14:17

S'il avait été crétin et vulgaire, ou s'il avait cru ne pas pouvoir se fier entièrement sur la perfection de ses sens, le jeune homme aurait mentalement poussé un cri tel que ; « Heiiin ? ». A la place, il se contenta de regarder d'un œil torve le pin's qu'on lui tendait, puis de tendre vivement son bras pour permettre à sa manche de se plier convenablement sans se froisser, avant d'accrocher l'accessoire au revers de sa veste.

Il pensait que ressasser le discours pour compter toutes les incohérences de l'exercice qu'on lui proposait prendrait trop de temps pour s'y attarder mais une part de lui souffla discrètement ; trois. Bien. Il avait saisit l'essentiel.

Il écouta son collègue de la nuit avec attention. Ce dernier était sûr de lui. Expérimenté, en tant que Voyageur. Le caractère solennel du lieu ne l'impressionnait pas. Et il avait « une préférence pour l'enquête » ?

Mais quel crétin !.. Il croyait être là pour jouer au Cluedo ? Sa seule utilité était probablement de faire perdre du temps à son entourage et puisqu'Onirion avait des sièges à perdre pour permettre à des talents dans son genre de s'épanouir, Nedru ne comprit pas qu'on le laisse choisir à sa guise d'enquêter sur les incidents survenus la veille. Il se retint de soupirer d'un air désespéré. Un peu de mépris ? Un soupçon oui, et encore ; il n'avait pas même reconnu le frère de l'engeance Free ! Les éléments étaient là pourtant, mais il n'avait pas fait le lien, occupé qu'il était à se trouver mieux que les autres.

D'ailleurs, l'informateur n'avait pas envie de discuter. Dans le meilleur des cas, l'autre insisterait et rendrait les armes de mauvaise grâce et dans le pire des cas, il ne ferait rien d'autre que l'énerver en restant têtu et effectuerait mal sa mission par la suite. Autant le laisser s'amuser à courir derrière les complots, puisqu'il était si familier de « l'illégalité ». Reniflement partagé entre l'amusement et le mépris.
Par ailleurs (et même si Nedru ne se laissait pas convaincre par cet argument car restait persuadé qu'il aurait fait un meilleur enquêteur) le pouvoir de ce jeune homme était plus pratique sur le terrain que sur une chaise. L'analyste, au moins, serait bon partout.

Puisque le rôle où il excellerait lui avait été ôté de la bouche, Nedru toisa un instant l'autre créature à ses côtés.

Une femme.

Tss, voilà qui ne jouait pas en sa faveur. Pas du genre fatale en plus. Pas trop bavarde toutefois, ce qui n'était pas forcément une mauvaise chose. En l'entendant énoncer le mot de passe, l'analyste avait jugé que son timbre n'était pas celui de quelqu'un sûr de soi ; il manquait de gravité et il manquait de charme, avait prononcé par des lèvres qui manquaient de volume et s'étaient scellées avec une sorte de respect mécanique qui n'était pas de son goût...

Enfin, il jugea que c'était certainement ce genre de femme que l'on contrôle facilement et qu'il n'était pas forcément inutile de posséder une telle pièce dans pareilles circonstances. Plus par habitude et pour forcer sa voix d'adopter le ton adéquat que par soucis d'être vu, le Gris sourit d'un air narquois sous son masque.


J'assisterai aux délibérations pour prolonger les débats, tout en assurant que les discussions ne débouchent sur rien de fâcheux. Si cela vous convient ? Prononcé pour elle, par pure politesse rhétorique. Puis, à la tête d'aigle ;Je suppose que vous allez me donner un nouveau pin's ?..

Ou bien la mascarade était totale ?

Et histoire d'être franc ? Rien du tout. Ils n'étaient pas francs. Leur employeur lui même donnait du chuchotement pour exprimer la valeur de sa neutre honnêteté. Nedru ferait ce que l'on attendait de lui et il n'avait pas d'autres comptes à rendre. Ceci avec plus ou moins d'efficacité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alice Sauvebois
Messages : 188
Date d'inscription : 02/10/2012

Maraudeur des rêves
Alice Sauvebois
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 862
Honneur: 80
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyDim 21 Déc 2014 - 2:38

Le discours que leur avait servi l'homme à tête d'oiseau étaitsi touffu dans sa longueur et dans la densité de ses informations, qu'elle prit quelques minutes pour réfléchir à ce qu'on lui avait dit. Tout ce qu'il leur disait manquait tellement de simplicité qu'elle se demanda si ce n'était pas un test pour jauger leur capacité de jugement et leur réactivité. C'est vrai, pourquoi confier à des étrangers bénévoles une place aussi importante ? Si c'est pour s'assurer d'un point de vu plus "neuf", tout en risquant gros, pourquoi maintenant, au dernier moment ? Pourquoi pas un véritable membre de la LGO renseigné depuis longtemps sur les tenants et aboutissants de l'affaire, au lieu d'un bénévole ? Et enfin, pourquoi attachait-elle à sa redingote un pin's qui affichait fièrement le sigle de la ligue en grandes lettres majuscules, si la deuxième mission qu'on leur confiant était de l'espionnage ? Pour mieux faire le lien entre deux petits fouineurs inconnus et un groupe de voyageur qu'ils n'intégraient que pour une nuit et auquel aucune créature des rêves n'auraient pensé à les relier, si ce n'était pour ces badges arborés fièrement sur leur poitrine ?

Alice trouvait tout ceci fort aimable et fair play, indubitablement le comportement qui seyait à de vrais gentlemen soucieux de la communauté, mais tout de même, c'était un peu bête, d'autant plus qu'Alice n'était ni un homme, ni gentille à ce point. Pas assez, du moins, pour signaler le caractère bancal de ce plan à l'homme-rapace, et ce malgré le caractère clairement louche de ce dernier. Son petit côté paranoïaque, plus aiguisé depuis qu'elle fréquentait Hisèn, lui laissait même flairer comme un piège. Mais non, elle ne dit rien, à la place, elle écouta docilement ses deux camarades.

Plus elle les écoutait, plus son cœur se serrait, plus ils parlaient, plus elle avait envie de trouve un trou de souris pour s'y cacher et à la fin, quand "Monsieur Grenouille" eut fini de parler et que tous se tournèrent vers elle pour voir ce qu'elle avait à dire, elle sentit son corps se raidir, sa gorge déglutir avec peine et si elle n'avait pas eu son masque sur le visage, ils auraient pu tous contemplait la plénitude de son angoisse sur ses traits.

Peu importe qui ils étaient, ces deux autres voyageurs, bien qu'aussi jeune qu'elle (aucun masque n'aurait pu cacher leur voix), étaient indubitablement plus expérimentés et mieux formés qu'elle dans les exercices qu'on leur demandait. Pire que tout, le premier était adapté à ce travail jusque dans son pouvoir ! Maudit soit Hisèn et ses idées idiotes, maudit soit cette LGO et leurs choix qui n'avaient aucun sens et maudit soit-elle, pour avoir une fois de plus atterri dans un endroit à un moment où elle n'avait strictement rien à faire ! Cela dit, cela démontrait au moins que le plan restait cohérent dans une seule chose : l'inadéquation.

Elle soupira profondément et croisa les bras sous sa frêle poitrine, retrouvant un peu de contenance pour parler d'une voix presque assurée :


"Je suis petite et silencieuse. Si je fouille et que je me donne du mal, peut-être qu'on ne me remarquera pas, surtout s'il y a un débat à voir ailleurs."

C'était faible, elle le savait, mais elle n'avait pas d'autres arguments. Ses pouvoirs ne lui servirait à rien, si en plus elle vexait quelqu'un par mégarde, ils ne causeraient que plus d'ennui encore. Non, vraiment, moins elle parlait, mieux elle se portait, elle préférait encore fourrer son nez dans les affaire d'autrui. Moins glorieux, certes, mais moins dangereux, surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptySam 27 Déc 2014 - 2:25
  Il avait de la chance, indubitablement : sur les deux choix qui leur étaient offerts, un avait pris le plus dangereux, soit rallonger le débat. Le plus dangereux d’ailleurs autant pour lui-même que pour la LGO, car s’ils étaient découverts, les conséquences en seraient catastrophiques et la loi risquerait de passer. Mais dans un débat, la longueur n’était pas un critère pour un argument efficace, et Miguel ne pouvait pas prendre le risque que les autres se cantonnent à un argument de simplicité. Il lui aurait été bien plus simple de demander au membre d’Onirion de palabrer à leur place afin de ne pas mettre en péril la position neutre de la LGO, comme ils étaient obligés de la parier actuellement, mais celui-ci aurait attiré le doute de ses confrères en sortant des arguments qu’ils n’avaient pas prévu ; au moins, en envoyant un « autre » membre d’Onirion qui venait tout juste d’arriver, les deux compères ne pourraient pas lui reprocher de ne pas s’en être tenu au plan d’origine. Miguel considéra la réponse de chacun, et répondit au masque de grenouille :

« Si quelqu’un a décidé de participer au débat, alors il n’y a besoin que de deux pins pour les enquêteurs. » Il parla cette fois-ci pour les deux autres : « Ils vous permettront de poser des questions légitimement à n’importe quel membre d’Onirion ou des Légalistes, voire même à n’importe qui dans ce Parlement. Carnaval Garbage n’exècre pas forcément les Voyageurs, les gens que vous croiserez ne devraient pas vous voir d’un mauvais œil. Si vous avez de nouvelles informations, n’hésitez pas à me les communiquer directement, je serai dans la salle « Molaire ». Evitez juste de faire du bruit quand vous rentrerez dans la salle, le jury déteste le bruit. »

  Ensuite, Carnaval Garbage restait un Royaume dangereux où la corruption régnait. Mais Miguel n’avait jamais dit que la mission serait facile. Quelqu’un frappa à la porte du bureau, et un serviteur à masque de comédien souriant passa la porte de l’interstice. Il ne nota pas les trois personnes et s’adressa directement au représentant officiel de la LGO :

« Ding-Dong. Le Dernier Acte allant commencer, vous êtes attendus à la loge. On m’a aussi averti d’un grave problème qui vous concerne : un des argumenteurs des Légalistes a été sévèrement rossé au début de la nuit, et ne pourra donc pas parler durant l’Acte. Une enquête est en cours, menée par d’autres membres des Légalistes. S’il s’avère que c’est Onirion qui en est la cause, le jury se verra obligé d’empêcher ses trois argumentaires de parler. Ding-Dong. »

  Le visage s’en alla et la porte se referma derrière lui. Miguel soupira, et souhaita bonne chance aux enquêteurs : ils avaient plusieurs options, à eux de décider ce qu’ils voulaient faire. En attendant, il emmena le masque de grenouille avec lui, et lui donna les dernières instructions tandis qu’ils étaient sur le trajet :

« Je vous laisserai aux vestiaires. Vous prendrez le masque de comédien qui sourit avec le numéro 3 dessus. Attendez un peu que le jury n’ouvre le débat, ça vous évitera de vous retrouver avec vos deux compagnons dans les vestiaires et qui vous imposeront trop ce que vous devriez dire. Le jury parle toujours après avoir donné trois coups de bâton, vous avez interdiction de parler quand c’est eux qui ont la parole, sinon, ils pourront vous interdire de parler d’avantage ; sauf évidemment s’ils vous posent une question, la parole est à vous. Quand ils refrappent trois coups de bâton, le débat peut continuer avec la personne qui a reçu la parole des membres du jury. C’est une joute orale, vous ne devez jamais interrompre l’argument d’un opposant, ni d’un de vos alliés. Quand l’argument d’un opposant est terminé, il se retirera et la parole sera à votre camp. Deux individus d’un même camp ne peuvent donc pas parler l’un après l’autre. Vu qu’il n’y a pas d’ordre particulier imposé, il faudrait que vous réussissiez à prendre la parole avant vos camarades. Et vous n’avez pas le droit de parler de façon générale quand la parole n’est pas à vous. Les règles sont extrêmement strictes, mais c’est le théâtre qui veut ça. Aussi, pendant le Dernier Acte, vous avez le droit, après l’argument d’une quelconque personne – et évidemment, interdiction d’utiliser ledit droit tant que les jurés ont la parole – vous avez le droit de crier ‘Entracte’, ce qui correspond à un temps-mort d’une durée de quinze minutes dans vestiaires, pas plus, pas moins. Vous ne pouvez utiliser ce droit qu’une seule fois. Si le camp d’en-face a utilisé son droit à l’entracte, vous ne pourrez jouer le vôtre que quinze minutes après. Est-ce que c’est compris ? » Ils étaient arrivés au vestiaire. Miguel se mouilla une lèvre derrière son masque et souleva son doigt : « Une dernière chose, n’oubliez pas qu’avant d’être un débat, c’est du théâtre. Si vous captivez l’audience, le jury vous laissera parler plus longtemps au lieu de vous demander de passer sur un autre point. »

  Miguel lui souhaita finalement bonne chance, et se dépêcha de rejoindre sa place. Sur ce, il continua à marcher dans les couloirs et entra discrètement par l’entrée principale. La salle « Molaire » était une énorme salle de théâtre, pas tant gargantuesque par ses proportions que par le luxe qu’elle dégageait : énorme lustre au plafond, plafond décoré de dessins oniriques incroyables, chaque siège de théâtre était rouge vif et particulièrement spacieux et confortable, il y avait des loges suspendues partout, des colonnes qui maintenaient la voûte finement sculptées... La salle était totalement comble, preuve de l’engouement qu’occupait le débat. Cependant, même si les dernières personnes étaient en train de s’installer, le silence était presque total : tout le monde ici adorait le théâtre. Un énorme rideau rouge toisait toute la salle, notamment le premier rang qui ne comptait que dix sièges : les jurés dans leur intégralité, tous avec des masques, une canne, un costume noir et un air distingué. Une fois que tout le monde fut en place, le juré du milieu, un gros bonhomme avec une barbe blanche bouclée qui lui descendait au nombril monta sur la scène, frappa trois fois de sa canne le sol, et le silence fut encore plus absolu. Il prononça d’une voix forte :

« Chers mesdames, chers messieurs, amis de l’art et du vivant, je suis fier de vous présenter le dernier acte de la pièce « Voyageurs malgré eux » qui va se jouer juste devant vous ! Je vous rappelle les deux premiers actes pour ceux qui ne s’en souviennent plus ou qui ne faisaient pas partie des spectateurs. Le premier acte voit deux familles s’entredéchirer ! D’un côté, les Légalistes qui demandent à ce que Carnaval Garbage accepte la loi qui dépossède les Voyageurs de tout leur statut, et de l’autre, les membres de la guilde d’Onirion qui veulent que cette loi n’aboutisse pas dans notre Royaume. Chaque camp a été éloquent lors de cette première effarouchée, mais ils n’ont présenté que leur point de vue. Lors du second acte, plus long, ils ont débattu des conséquences que cette loi aurait sur le Royaume et sur Dreamland. Lors de ce troisième et dernier acte, nous leur demandons de nous éclairer sur le débat moral de cette affaire ! Bon spectacle à tous ! » Il y eut des applaudissements très polis (bref, passionnés, mais point violents), et le juré regagnât son siège. Les rideaux s’ouvrirent alors sur les protagonistes de cette affaire (trois Légalistes en-face, le troisième remplaçant la victime de l’étrange attentat), et le juré du centre dit alors : « C’est à la famille Onirion d’ouvrir le débat. » Et il frappa trois fois de sa canne pour avertir que la parole n’était plus aux jurés, mais à eux.






[Si vous avez besoin du moindre détail supplémentaire, demandez-le à Ed Free par MP et si Miguel peut vous répondre, vous aurez l’information et elle sera partagée avec le reste de l’équipe. On considère que ce seront notamment des questions posées avant qu’il ne quitte le bureau avec Nedru.
Concernant les enquêteurs : vous pouvez directement aller aux lieux qui vous intéressent, partez du principe que les PNJ sont gentils avec vous.
Concernant l’argumenteur : si tu veux ne rien faire au début du débat, préviens-moi et ton tour sera directement sauté]


__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyLun 29 Déc 2014 - 15:04
Bon, déjà il y avait un volontaire pour allez soliloquer avec l’assemblée, ce qui était une bonne chose. Impossible de savoir toutefois si le voyageur y allait de bonne grâce ou non, sa voix était indéchiffrable en ce sens et son masque de grenouille empêchait ses expressions d’êtres lues. Quoique l’inverse n’aurait pas été d’une grande aide pour Clem, ce dernier restant irrémédiablement médiocre quand il s’agissait de décrypter des expressions faciales.

Il incombait donc à lui et à la voyageuse de s’occuper des agressions. Deux enquêteurs et deux affaires. La division des tâches allait se faire d’elle même. La courte présentation donnée par la voyageuse à masque de lapin (d’antiques réflexes de joueur de Bioshock rappelèrent à Clem de trouver une clé anglaise pour se défendre, mais il se maîtrisa vite) était assez légère et pas hyper pertinente. Clem tenta, sans doute maladroitement, de la rassurer :

« Si tout se passe bien on aura ni à se cacher, ni à faire quoi que ce soit d’illégal. Nos badges de la Ligue signifient qu’avant d’êtres des Voyageurs, nous sommes avant tout des membres d’un organisme veillant au calme et à la sécurité des débats. Légalistes ou Onirion, aucun n’est sensé nous faire des cachotteries quand on posera nos questions. »

« Ce que je te propose, étant donné que nous avons deux agressions sur les bras, c’est de nous diviser le travail, chacun son affaire. Il y celle où c’est un membre d’Onirion qui en est la victime et une autre où c’est un Légaliste. La dernière qui est le plus délicate c’est que si c’est Onirion qui est derrière celle-ci, le débat –et donc par extension le travail de notre camarade à masque de grenouille- serait interrompu, donc prudence avec la vérité si j’ose dire. Chaque offensé a du commencer son enquête de son côté, on peut commencer par allez leur poser des questions pour voir ce qu’ils ont. Chacun son bureau donc, tu préférerais t’occuper de quelle affaire ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyVen 2 Jan 2015 - 17:31
Nedru retira l'emblème accroché à son revers, qu'il frotta ensuite doucement afin de resserrer les mailles du tissu et ôter toute trace de la précédente piqure.

Déjà interrompus ? Le débat allait s'ouvrir... Bien, les choses sérieuses commençaient ! Avant de partir, le londonien salua ses collègues.


- Faites du bon travail, amusez vous bien !

Lâché d'un air aimable, il ne laissa pas le doute s'installer quant au double sens de cet encouragement bien que sous son masque, son regard s'était d'abord posé sur la femme au masque de lapin, puis sur l'autre.

Le masque d'aigle de son côté, pas avare en parole avait enrichi le trajet de nouvelles précisions. Les délibérations intégraient beaucoup de règles ; voilà qui convenait bien mieux au brun ! Restant silencieux, Nedru prit plaisir à tenter d'en saisir les diverses utilités et à intégrer ces nouvelles informations avec dans le schéma du Royaume dans lequel il se trouvait.

Enfin, le jeune homme laissa ensuite vaquer le Gentleman Onirique à ses (pré)occupations, non sans lui avoir demandé de surveiller ou faire surveiller le membre d'Onirion qui avait souhaité laisser sa place vacante.  

Le Renard entra dans les vestiaires après ses collègues, comme convenu. Il déposa son masque sur une étagère déjà richement fournie, proche de ce à quoi devait ressembler une coulisse pendant la représentation de compilations de fables de La Fontaine. Il s'empara de l'accessoire portant le numéro trois, le retourna plusieurs fois tout en examinant sa composition et se demandant pourquoi diable le messager de tout à l'heure portait le même (sans numéro), puis le posa et fixa proprement sur son visage.

L'adrénaline s'insinuait en lui au rythme soutenu des battements de son cœur.
Quelle que puisse être la véritable portée de cet instant, Nedru comptait bien en tirer la quintessence.

Les trois coups de baton ne tardèrent pas à retentir après son arrivée, comme s'il était le dernier acteur attendu sur scène. Il s'installa auprès de son camp en s'excusant discrètement. Puis, tandis que l'orateur résumait les épisodes précédent, le Gris presque à eux en chuchottant ;


-Nous ne devrions pas demander d'entracte ; considérant notre position morale sur la Loi, l'utiliser serait un aveu de faiblesse.

Mais il n'ajouta rien et laissa l'un de ses collègues entamer les hostilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alice Sauvebois
Messages : 188
Date d'inscription : 02/10/2012

Maraudeur des rêves
Alice Sauvebois
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 862
Honneur: 80
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptySam 3 Jan 2015 - 0:59

Même après les explications supplémentaires, Alice continuait à se demander ce qu'elle fabriquait ici. La somme d'information à traiter en si peu de temps lui donner déjà le tournis et elle n'avait jamais autant souhaité être munie d'un calepin et d'un crayon dans ses rêves. Elle se serait bien assise pour se donner le temps de réfléchir à chaque élément, mais à part si elle voulait passer pour encore plus bête et inutile que ce n'était déjà le cas, il ne valait mieux pas. A la place, elle resta droite comme un piqué et encore plus quand le regard de M. Grenouille se posa sur elle avant de disparaître avec M. Aigle. Elle retint à peine un profond soupire, plus pour relâcher la pression accumulée sur ses épaules que pour exprimer un quelconque soulagement, ça, elle ne se l'autoriserait qu'une fois réveillée dans son lit.

Son soupir fut rapidement étouffé par les premiers mots de M. Chat (ou félin quelconque), qui lui annonçait aimablement que ses seuls "talents" ne seraient probablement pas requis. Elle frissonna et lui lança un regard inquiet derrière son masque. Depuis le début, chaque fois que leur mission était évoquée, elle ne savait pas si elle devait considérer ça comme une simple formalité dont il fallait bien que quelqu'un s'occupe, ou si c'était vraiment quelque chose de délicat, requérant de leur part doigté et finesse. Dans le doute, autant la jouer finaude, dira-t-on, mais ne pas savoir à quel point la mettait plutôt mal-à-l'aise, laissant au fond de sa gorge un nœud qui se serra encore plus quand son "partenaire" parla de séparer le travail. Passait-on d'enquête à scénario de film d'horreur ? Elle s'éclaircit la gorge et répondit d'une petite voix :


"Est-ce qu'il est bien prudent de se séparer dès le début ? Sans tâter le terrain ou faire quelques recherches générales ? Personne ne nous fera de cachoterie, d'accord, je veux bien le croire, mais le Royaume à tout de même l'air, nouvel éclaircissement de gorge, particulier..."

Et sentant bien que ses arguments ne valaient probablement pas celui de la répartition équitable des tâches, elle soupira et ajouta en tournant déjà son regard vers la porte :

"Sinon, en général, je m'entends un peu mieux avec les créatures des rêves que les voyageurs et je sais me taire, si ça peut rassurer."

Les deux points étaient vrais, mais ça ne voulait pas dire qu'elle gérait bien les interactions sociales en général, entre humain ou non. Elle pouvait sentir ses muscles se crispaient encore d'avantage sous la pression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptySam 3 Jan 2015 - 22:05
[Clem, c'est à toi de répondre.
Le tour de Nedru est sauté.
Alice, tu réponds après Clem.
Le PNJ du staff viendra quand vous en aurez effectivement besoin ou quand il sera utile]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyMar 6 Jan 2015 - 10:08
"Est-ce qu'il est bien prudent de se séparer dès le début ? Sans tâter le terrain ou faire quelques recherches générales ? Personne ne nous fera de cachoterie, d'accord, je veux bien le croire, mais le Royaume à tout de même l'air… particulier..."

L’espace d’un instant, Clem se demanda s’il n’était pas tombé avec une nouvelle voyageuse fraîchement débarqué du Royaume des Doutes. L’analogie était instinctive pour lui car il reconnaissait un jeune lui dans les réponses de la voyageuse. Il se ravisa ensuite en se disant qu’il y avait sans doute d’autres explications à la réserve de sa partenaire. Une relative timidité par exemple. Impression confirmée à ses yeux par la dernière réplique de son associée.

"Sinon, en général, je m'entends un peu mieux avec les créatures des rêves que les voyageurs et je sais me taire, si ça peut rassurer."

Se taire, ça, ça avait l’air sûr ; mais Clem aurait été plus rassurer si Alice avait avoué une facilité à dialoguer avec le gens, et non l’inverse. Une petite voix sadique résonna dans sa tête et lui susurra de ne pas prendre en compte les indications de la voyageuse et de la laisser ses débrouiller tandis qu’il partirait vadrouiller seul vers son objectif. Un choix satisfaisant les trois premières secondes suivant son accomplissement. Dans les faits, l’agoraphobe trouvait stupide d’imposer son choix malgré les réserves émises par sa collègue. On allait nul part sans écouter ce genre de recommandation quand on croyait avoir une bonne idée. Après lui avoir fait signe de la suivre, il commença à marcher à travers les couloirs ; dans une vague direction menant à l’entrée du bâtiment où il pourrait demander le chemin vers les bureaux des Légalistes.

« Personnellement je pense que les troubles ont plus de chances d’arriver après les premières investigations faîtes et non pas avant mais, si tu ne le sens pas, on va pas se forcer. Quitte à y allez à deux autant commencer par le plus délicat. L’affaire de l’argumentateur légaliste semble plus tendue dans le sens où, soit son auteur est une mystérieuse éminence grise voulant plomber le débat, soit un membre d’Onirion, ce qui plombera le débat aussi. Sauf que ce sera mériter cette fois. On verra… quoi faire de la vérité si c’est bien le cas. »

Clem laissa cette porte ouverte, cette dernière laissait entendre qu’il était prêt à trafiquer le rapport afin que la loi ait le maximum de chance de passer. Ce qui n’était pas exactement vraie dans le sens où l’agoraphobe n’avait pas encore prit de décision quand au fait où ce serait bien un membre d’Onirion qui aurait commis l’agression. Il avait une germe d’idée mais il la laisserait éclore le cas échéant.

Heureusement, il n’eut pas à (miraculeusement) trouver le hall d’entré car le duo croisa le chemin d’une personne (manifestement secrétaire ou quelque chose dans le genre au vu de ses vêtements simples, mais coupés) dont le masque sur la tête rendait difficile la détermination de sa nature. Elle su en tout cas leur indiquer le chemin des locaux des Légalistes, dans l’espoir d’y retrouver le groupe d’enquête dont Miguel leur avait assurer l’existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alice Sauvebois
Messages : 188
Date d'inscription : 02/10/2012

Maraudeur des rêves
Alice Sauvebois
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 862
Honneur: 80
MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! EmptyJeu 8 Jan 2015 - 16:34
Elle poussa un petit soupir en comprenant qu'ils y allaient finalement à deux, mais elle ne savait pas si c'était réellement par soulagement ou si autre chose se cachait derrière ce léger souffle. Elle se sentait extrêmement mal à l'aise et plus le temps passait, plus l'impression s'accentuait, plus on lui donnait d'informations et moins elle souhaitait en avoir d'avantage. Ce qui était franchement ironique, quand on savait qu'on l'avait surtout engagée pour chercher à obtenir toutes les nouvelles possibles.

Mais l'affaire sentait mauvais, elle puait comme un vieux cadavre coulé dans le béton d'un parking en banlieue : tout le monde savait qu'il était là, tout le monde le sentait, mais aucune preuve, pour le moment, jusqu'aux premières fissures. Alice était sûre que ce nécrophile d'Hisèn le savait pertinemment, d'où sa présence ici. Mais, encore une fois, pourquoi elle ?

Elle acquiesça en silence, hochant simplement la tête pour manifester son approbation quant à la proposition de M. Chat puis elle lui emboîta le pas, cachant son malaise derrière une pose droite, presque crispée et son providentiel masque de lagomorphe. Très vite, ils trouvèrent quelqu'un pour leur indiquer le chemin. Alice laissa son collègue parler, restant tranquillement en retrait tout en fixant la créature masquée aux airs de secrétaire. A son grand étonnement, elle ne sembla effectivement pas hostile et se montra tout à fait serviable, précise et presque aimable quand on lui demanda où se trouvait les locaux des légalistes, afin d'y trouver le groupe d'enquête ou quelque chose sur le groupe de façon générale, supposait l'invocatrice. Certes, on leur avait bien dit qu'il n'y avait pas de raison pour qu'on entrave leur démarche, malgré leur nature de voyageur, loi pour pouvoir les massacrer en paix ou pas, mais elle n'avait cru qu'à moitié à cette surprenante bonne volonté. Si on s'apprêtait à appliquer un règlement quelconque contre les droits et notamment les droits à la protection d'un groupe d'individus, on pouvait supposer que ce groupe serait quand-même au moins regardé de travers par la populace, badge indiquant un alignement neutre ou pas. Cela dit, comme ladite populace portant des masques à longueur de temps, c'était effectivement difficile à dire.

Quoiqu'il en soit, suivant les indications de la secrétaire à travers le bâtiment aux allures de théâtre, ils arrivèrent sans encombre devant une grande porte à double battant, très semblable à celle qui fermait les locaux de la LGO. A sa grande surprise, Alice prit l'initiative de toquer poliment à la porte, avant de pousser la lourde surface en bois sculpté, passant la tête par l'entrebâillement avec un sourire gêné :


"Hum... Bonj... elle se rattrapa rapidement, invoquer une de ses armes maintenant serait fatal. Bonne soirée." finit-elle par dire sur un ton aimable.

Etait-on seulement le soir ? Peu importe, il valait sans doute mieux passer pour une folle qui ne sait plus l'heure qu'utiliser un pouvoir faisant apparaître deux gros pistolets juste sous le nez d'individus désirant bouter les voyageur hors de Carnaval Garbage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 6 : Bas les Masques ! Event 6 : Bas les Masques ! Empty
Revenir en haut Aller en bas

Event 6 : Bas les Masques !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Carnaval Garbage-