Haut
Bas

Partagez

De capes et d'épées (Pv Lilith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: De capes et d'épées (Pv Lilith) De capes et d'épées (Pv Lilith)  EmptyMar 1 Déc 2015 - 21:44
Pour Vittoria, la semaine de cours avait de nouveau été bien monotone et fade comme la plupart des semaines de toute manière. Le semestre était déjà bien avancé mais les contrôles étaient si espacées qu’ils lui en donnaient presque le temps d’en oublier les notes. Les notes oui, mais pas le classement. Dans cette filière ce dernier n’avait que peu d’importance ainsi qu’aucun impact sur la réussite potentielle des élèves mais tout de même, la seule pensée d’être battue par une petite prolétaire rendait la rousse malade. Qu’importe, ces années n’étaient que du petit lait, un simple échauffement par rapport à ce qui les attendait et ce serait à partir de ce moment là que de nouvelles occasions de ramener la coupable à son juste rang se présenteraient à la pelle. Aussi méritées que jubilatoires, elle ramèneraient les choses à leur juste place et cette Lilith ne resterait rien qu’un mauvais souvenir. Et encore, eu il fallut qu’elle ai envie de s’en souvenir.

Mais aujourd’hui était un jour tout autre, si important qu’elle avait presque arboré un sourire satisfait tout le long du chemin, ponctuellement guidée par la voix androïde du GPS de sa voiture. L’américaine avait enfin réussi à trouver un club où exercer son sport favori, sa passion la plus ardente et ce sans que cela ne porte préjudice à ses études à cause d’horaires tordus ou de localisations farfelues. Rien ne l’entravait pendant les week-ends et le cruel manque avait su se faire entendre plus fortement que sa raison. Comble de bien entendu, elle n’avait parlé à personne de ce qui lui arrivait chaque nuit depuis moins d’une semaine si bien que le besoin de trouver un véritable exutoire s’était amplifié, devenant de plus en plus pressant et lui rappelant constamment qu’elle aurait là l’occasion de se défouler pour mieux faire le point par la suite. Certes il y avait ses arts martiaux qui lui occupaient certains soirs de la semaine et les installation qu’elle possédait à son domicile mais ce n’était pas suffisant. Le corps à corps était trop différent de l’escrime pour y être comparé et même si son frère avait su devenir un adversaire presque à sa taille, elle connaissait par coeur ses techniques, feintes, défauts et bottes. Avec le temps elle commençait à être lasse de la routine et voulait affronter de nouveaux adversaires. Petite précision, par affronter elle signifiait battre bien sûr.  

*Votre destination, se trouve, sur. Votre. Gauche.*

La jeune femme fut tirée de ses pensée lorsque l’androïde de son GPS se fit entendre, lui indiquant un petit immeuble à la façade blanche sur laquelle le poids des années avait sût laisser son empreinte. Il devait y avoir erreur, un endroit pareil ne pouvait pas accueillir un club de d’escrime… Malheureusement avec le temps elle avait su se faire aux curieuses surprises qu’elle avait pu rencontrer que ce soit en matière de locaux, de cours ou de peu importe. De toute manière ce pays était étrange. En tout cas, la seule chose dont elle était intimement persuadée c’était que tout ceci risquait fortement de la changer de Boston, il ne lui restait plus qu’à espérer que le niveau global soit au moins respectable. Perdant son sourire pour retrouver son air sévère, la demoiselle coupa le contact attrapa son énorme sac de sport et pénétra à l’intérieur de l’endroit. Pleine d’appréhension elle étudia les lieux du regard, la décoration se voulait plus travaillée à l’intérieur qu’à l’extérieur c’était au moins ça. Il y avait quelques plantes vertes, de grandes fenêtres offrant une certaine luminosité, un escalier qui montait vers on ne sait où ainsi que deux porte la première référencée “Reception” et la seconde “Salle d’entrainement”. Entrant par la première porte la jeune femme posa son sac à terre et se présenta, précisant qu’elle avait téléphoné durant la semaine et redonnant son niveau de compétence à la secrétaire qui l’archiva dans un cahier griffonné. Elle lui fit signer quelques papiers, lui précisant qu’elle serait invitée à régler son inscription après ce cours d’essai si ce club lui convenait, à quoi la jeune femme hocha la tête avant de ramasser ses affaires.


- Le vestiaire pour dames est au premier étage, la porte du fond. Il y a une femme dessinée dessus vous ne pouvez pas la rater !

Lui décochant un demi-sourire, Vittoria la remercia une nouvelle fois et partit sans perdre plus de temps que nécessaire pour se changer. Selon sa montre il lui restait dix minutes pour être prête ce qui était bien plus que suffisant pour enfiler sa tenue et redescendre les escaliers. Vu la taille de l’endroit il était peu probable qu’elle ne se perde de toute manière. Elle enfila rapidement le pantalon si spécifique de sa discipline sur lequel elle enfila un débardeur noir, une protection de poitrine et le plastron immaculé qui accompagnait son pantalon. Cet ensemble fut un présent de la part de ses grands parents, fait sur-mesure par la meilleure enseigne de vêtements de sport de l’état. Plus saillant que les ensembles prêt-à-porter classiques, il possédait les initiales de sa propriétaire brodée en lettres anglaises dorées sur la gauche, juste au dessus de la poitrine et qui plus est il avait l'unique particularité d'être entièrement noir. Elle ajusta au passage ses gants, ses chaussures, son casque et sortit son fleuret de son fourreau. Enfin prête, elle partit en direction de la salle d’entrainement. Rien ne semblait avoir commencé et la seule personne sans casque, sans doute le professeur s’approcha d’elle lui tendant la main. La serrant d’une poigne franche et neutre elle l’écouta lui souhaiter la bienvenue et lui exposer quelques détails plus ou moins futiles.

- Mademoiselle “Kembelle” c’est bien ça ?
- Cela se prononce “Campbell”, mais je vous en prie, appelez moi Vittoria.

Entendre son nom de famille écorché l’agaçait au plus haut point aussi préféra elle laisser ses principes de coté plutôt que de subir cette torture grammaticale à chaque fois que l’homme déciderait de l’interpeller. Le professeur hocha la tête souriant, retirant sa main et continuant à parler.

- Bienvenue dans notre modeste club. J’espère que vous vous y plairez. Vu votre matériel je suppose que vous pratiquez depuis un moment ? Je vous épargnerais les diverses consignes de sécurités, présentations, explications pratiques et tout autre bazar pour novice. Dans ce cour vous ne trouverez que des niveaux avancés voir quelques intermédiaires mais rien de plus. Je vais vous laisse vous échauffer avec les autres maintenant et vous aurez tout le temps après ça de nous montrer de dont vous êtes capable !

Camouflée derrière la moustiquaire de son hausse, l’enseignant ne put pas remarquer le sourire narquois qu’elle arborait maintenant. S’il voulait une démonstration de ses capacités il ne serait pas déçu. Elle attaqua dans un premier temps quelques échauffements, de rigueur par le froid qui régnait dehors et fut déconcentrée par l’accueil d’un retardataire. Habillé aussi, sa tenue ne laissait pas deviner s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme mais sa démarche laissait à croire qu’il s’agissait d’une représentante du sexe féminin. Peu de temps après, le professeur se racla la gorge pour se faire entendre et parla d’une voix forte.

- Bien ! Maintenant que nous sommes tous là, je pense que nous pouvons enfin entamer les choses sérieuses. Comme premier duel je propose que les deux nouvelles s’affrontent et nous montrent ce dont elles sont capables. Mesdemoiselles si vous n’y voyez aucune objection, mettez vous en place.

S’avançant sur le tapis qui délimitait la zone de l’affrontement, Vittoria laissa quelqu’un lui accrocher un fin fil électrique au plastron, pouvant ainsi prévenir en cas de contact validé ou non. Elle attendit que son adversaire soit aussi prête, se félicitant d’avoir deviné qu’il s’agissait bel et bien d’une femme et non d’un homme. Maintenant qu’elle en était certaine, cela semblait évident. Elle posa ensuite son fleuret à plat sur son torse, dépassant de son épaule à la verticale avant de l’abaisser d’un geste furtif et sec. Le salut effectué elle passa sa main gauche dans son dos et se mit en position, prête à débuter au moindre signal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lilith Dael
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: De capes et d'épées (Pv Lilith) De capes et d'épées (Pv Lilith)  EmptySam 2 Jan 2016 - 20:09
En retard. Lilith était en retard ! Elle qui abhorrait ne pas arriver à l’heure ! Si elle n’était pas aussi gentille - houblonne poire - tout cela ne serait jamais arrivé. Elle s’était trouvé un petit job pas trop mal payé, facilement accessible et en centre ville. Les horaires modulables adaptés à ses heures de cours, un salaire intéressant et une charge de travail correct. Ce cher Ronald offrait aux étudiants fauchés un excellent moyen de subvenir à leurs besoins !

Mais ce soir, la jeune femme avait fait l’irréparable erreur d’accepter de remplacer une collègue pour qu’elle puisse aller voir le out nouveau StarWars, enfin, officiellement, sa soeur se faisait opérer de l’appendicite ! Quoi qu’il en soit, Lilith n’avait pas trouvé le moyen de refuser et s’état retrouvée à tenir la caisse alors qu’elle devait déjà être sur la route our se rendre à son tout nouveau club ! Elle s’était inscrite peu après l’encaissement de son premier salaire. Depuis qu’elle avait vaincu sa phobie, elle rêvait de reprendre l’escrime artistique. Bon. Ici, il n’y en avait pas vraiment, et après une bonne demi journée de réflexion, la jeune albinos s’était dit que l’escrime pure et dure lui permettrait d’améliorer ses techniques de combat. C’est ainsi qu’elle avait remplit tous les formulaires d’inscription la semaine précédente et avait attendu avec une impatience qui ne lui ressemblait pas ce jour mémorable, celui du premier jour d’escrime.

Le cours avait déjà commencé, mis elle courrait toujours dans les rues de Toulouse, ignorant les battements fous de son coeur et la douleur qui s’installait dans son flanc droit. Lz respiration haletante, elle pénétra finalement dans le bâtiment.

-“C’est pour ?”

-“Veuillez excuser mon retard, je viens pour le cours d’escrime.”

-“Oh, vous devez être mademoiselle Daël. Ne vous en faites pas, le cours vient à peine de commencer. Vous trouerez les vestiaires au premier étage, au fond du couloir, l matériel est mit à votre disposition.”

Elle la remercia et s’empressa de monter les quelques marches pour accéder au premier étage? Elle trouva facilement la pièce et se changea rapidement. Le costume était un peu trop grand, mais il ferait l’affaire. Elle n’allait tout de même pas se plaindre alors qu’on lui prêtait le matériel. Elle ajusta ses gants, son casque, et se dépêcha de rejoindre la salle d’entrainement.

La jeune femme frappa, mais aucune réponse ne lui parvint. Elle osa alors pénétrer dans la pièce sans y avoir été invitée, son coeur battait plus fort et plus vite qu’à l’accoutumée, restes de sa précédente course, mais aussi un mélange d’excitation, de joie,et de peur dû à son retard. Elle entra, prenant soin de bien refermer la porte derrière elle, et avança plutôt timidement. Beaucoup de regards étaient braqués sur elle, tout du moins le supposait elle puisque tous portaient leur hausse.

Le professeur se racla la gorge, elle crut tout d’abord que c’était pour sua sermonner, mais il n’en fit rien. Au contraire, il l’invita à se présenter sur le tapis de duel pour se mesurer à une jeune femme, à peu près la même taille, elle se tenait droite et son apparat lui donnait une certaine prestance, une certaine dignité. Lilith eut alors une impression de déjà vu qui lui fit foncer les sourcils, mais elle n’y prêta pas plus d’attention.

La jeune femme n’ayant pas participé au début du cours, ignorait tout des positions à prendre. Heureusement, elle s’était un minimum renseignée, mais pour le reste, elle imita son adversaire… Elle laissa donc quelqu’un lui accrocher le cable électrique, ayant comprit qu’il servait à “marquer des points, et posa avec un temps de retard son fleuret sur sa poitrine, un peu maladroitement et l’abaissa avec toujours un petit temps de retard puisqu’elle imitait son adversaire. Elle avait bien comprit qu’il s’agissait là du traditionnel salut, mais n’avait encore jamais suivit un véritable cours d’escrime. Que faisait-elle dans le groupe des avancés me demanderez vous ? Et bien elle pensait qu’il n’y avait pas de grande différence entre escrime et escrime artistique. Et tout ce temps passé à se battre sur Dreamland comptait pour elle, comme de l’expérience acquise. Mais visiblement, elle se fourvoyait.

Plus son adversaire se préparait, plus elle comprenait qu’elle s’était trompée = Mais elle ne laisserait pas passer sa chance, et ferait de son mieux. Le poing derrière le dos, elle attendait le signal sonore annonçant le début de la première joute. Les jambes fléchies, le dos droit, le fleuret pointé vers l’avant, elle était prête à bondir.

*BIIIIIIP*

Elle plongea vers l’avant, visant le flanc gauche de son adversaire. Mais la pointe de son fleuret ne toucha rien et rencontres le vide. Elle avait déjà bougé et surtout lui avait touché le coeur. La jeune femme ‘avait rien sentit avec sin plastron légèrement trop large, mais le point avait été compté, et à en voir la réaction des autres élèves, son adversaire lui avait asséné un coup de maitre. Visiblement, foncer dans le tas n’était pas la meilleure des solutions…

Elle se remit en place, et attendit le signal, prête à se défendre cette fois ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: De capes et d'épées (Pv Lilith) De capes et d'épées (Pv Lilith)  EmptyLun 1 Fév 2016 - 0:12
La challenger n’avait pas vraiment jugé bon de prendre ses marques sur le terrain ou même de tester la dextérité de son adversaire qu’elle fonçait déjà tête baissée estoc en avant vers le plastron noir qui lui faisait face. Grossière erreur qui plus est et heureusement pour l’américaine et les valeurs de respect mutuel qu’instaurait ce sport, la moustiquaire de son heaume avait suffit à masquer son sourire amusé et moqueur. Soit son adversaire avait choisi d’habillement camoufler son savoir faire en agissant de manière irraisonnée soit elle n’avait rien à faire dans un cours de ce niveau à ne pas en douter. Préférant ne pas se laisser submerger par des aprioris dicté par l’orgueil la rousse se replaça à l’endroit où elle se trouvait auparavant, n’écoutant que d’une oreille très distraite les commentaires chuchotés qui voletaient déjà parmi les autre membres du cours, recommença son salut et attendit le signal. Avant qu’il ne soit donné la voix du professeur se fit de nouveau entendre afin d’apporter une petite précision au duel.

- Ce sera un affrontement en deux reprises seulement ce qui laissera la place aux autres par la suite, à moins que l’une d’entre vous n’ai quelque chose à redire là dessus ?

Silence. Aucune objection de la part des deux escrimeuse ne vint troubler ce dernier qui fut peu de temps après brisé par l’intervention du signal de départ. Un match en deux repriseseulement signifiait à Vittoria que cette manche serait la dernière et qu’elle avait là une superbe occasion d’offrir aux spectateurs une victoire parfaite en sa faveur. Néanmoins elle voulait le faire avec style d’une part et d’autre part, elle voulait déterminer si l’acte de la personne en face d’elle avait été plus ou moins calculé ou désespéré au contraire. Elle resta ainsi en garde campée sur ses jambes, prête à se défendre ou à se déplacer en cas de besoin mais très étonnamment largement exposée. Le plastron bien en-avant, sa garde de tierce plus attendue au sabre qu’au fleuret laissait une large zone réglementaire exposée, prête à être touchée par la pointe de son ennemie. Elle attendait simplement que la jeune femme en face d’elle se décide à agir afin de juger si elle était à sa taille ou non finalement.

La méfiance devait être de rigueur puisqu’après une petite poignée de seconde rien ne s’était produit et l’ennui commençait à gagner l’américaine. Si elle ne voulait pas saisir l’occasion qui lui était présentée tant pis pour elle, elle allait maintenant pouvoir profiter une véritable offensive et justement exécutée. Non pas que la démonstration précédente ai été mauvaise mais, elle préférait se concentrer sur ses réussites plutôt que sur les échecs des autres. Et quoi de plus naturel de démontrer sa supériorité en usant d’un niveau largement au dessus de ce qui avait été vu jusqu’à maintenant, et en faisant preuve d’une technique aussi subtile que complexe.

Changeant légèrement sa position, la jeune rousse commença par réduire la distance qui la séparait de son adversaire, écartant de temps à autre quelques petits assauts ou feinte et renonçant à contre coeur aux multiples occasions de riposte que lui offraient ces petites actions. Lorsque le moment sembla idéal à l’escrimeuse, cette dernière commença par diriger sa main d’abord, action indispensable à ce qu’elle souhaitait faire si elle voulait que la surprise soit totale. Puis, elle se tapit imperceptiblement une dernière fois sur ses appuis, telle une panthère prête à bondir, s’élançant aussitôt dans une flèche parfaitement contrôlée. Mouvement par excellence des maitres d’armes, la flèche savait se montrer aussi surprenante qu’esthétique et avant même d’être retombée de son saut, l’alarme de contact de l’adversaire de Vittoria avait retenti. Elle atterri sans aucun mal et fit quelques pas avant de se stopper, un invisible sourire satisfait peint sur son visage. Elle revint à sa place afin de serrer la main de la vaincu et resta pétrifiée, main ouverte et tendue sans avoir même retiré son masque lorsqu’elle découvrit le visage de sa rivale. Et le mot était cette fois ci doublement bien choisi.

Lilith Daël, bon dieu que venait elle faire ici ? Hanter sa promotion à la fac ne lui suffisait pas, fallait il en plus qu’elle vienne lui gâcher son plaisir sportif en… Le train de ses pensées venait de se stopper au constat suivant. L’étudiante avait perdu sous la pointe du fleuret de l’américaine. Cela signifiait il qu’elle avait là une chance de lui faire subir son courroux et sa supériorité évidente ? C’était trop beau pour être vrai, mais elle ne s’en priverait sous aucun prétexte. Retrouvant un visage des plus sérieux sous sa protection, elle retira sa main juste avant qu’elle ne soit saisie par la jeune fille, se remit en garde de sixte et sans tourner la tête lança à l’intention du maitre d’arme.


- J'ai changé d'avis. Finalement ce duel se fera en cinq reprise.

Un exercice déjà plus endurant et complet que l’américaine n’aurait sans aucun doute aucun mal à encaisser. Ne laissant pas place à la moindre réflexion, elle attendit que sa rivale se replace et que le signal retentisse de nouveau. Peut-être avait elle reconnu sa voix, quelque peu étouffée sous son heaume ou plus certainement avait elle reconnu son accent si reconnaissable. Peu lui importait, la seule chose qu’elle voulait c’était écraser cet insecte et la trainer dans sa médiocrité une bonne fois pour toute. Si la technique précédente n’avait été faite que pour la frime, elle n’allait pas être déçue de la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lilith Dael
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: De capes et d'épées (Pv Lilith) De capes et d'épées (Pv Lilith)  EmptyJeu 18 Fév 2016 - 11:28
Un nouvel échec. A trop attendre « le bon moment », Lilith s’était faite lamentablement écraser. Cette botte des plus artistiques l’avait laissée coi… A de nombreuses reprises, son adversaire avait ouvert ses défenses, mais elle avait bien comprit à quel jeu pervers elle jouait. Seulement, elle ne s’était pas laissée ferrée aussi facilement. Durant cette reprise, elle aura au moins eu le mérite de ne pas avoir foncé bêtement dans le tas. C’est mieux que rien….

Admirative et désireuse de connaitre la personne contre qui elle venait de se battre, Lilith avait retiré son casque, un éternel sourire collé aux lèvres. Certes elle venait de perdre deux à zéro, mais ce duel avait été tellement… Beau. Et elle n’apportait aucune importance à la victoire, tant qu’elle progressait. Son but ? Égaler, ou tenir plus longtemps face à cette adversaire impressionnante. La surpasser semblait inimaginable. Le visage à découvert, elle pouvait respirer de l’air frais bienvenu. Elle s’approcha de sa camarade d’escrime afin de lui saisir la main tendue, mais retrouva du vide entre ses doigts au moment où elle les referma. Surprise, elle avait haussé un sourcil, qu’est-ce que cela signifiait ? Il était extrêmement impoli de retirer sa main avant qu’elle ne soit serrée, tout comme le fait de garder son masque pour féliciter l’autre combattant. Adoptant une position offensive, elle en demanda plus.

- J'ai changé d'avis. Finalement ce duel se fera en cinq reprises.


Le professeur acquiesça, et les câbles furent remis en place. Lilith revint à sa place et remit son casque, une idée étrange en tête. Blessée dans son estime d’avoir été ainsi repoussée, elle rapportait ce genre de comportement et surtout cet accent à une seule personne. Pourtant, il lui semblait bien trop improbable que ce puisse être le cas. Vittoria n’était pas la seule américaine à vivre à Toulouse après tout.

Les deux combattantes étaient en place, et cette fois ci, Lilith entendait bien remporter le point. Elle savait son adversaire rapide et précise, il lui suffisait d’être patiente et de faire preuve de justesse. Adoptant la même position que son adversaire, elle était déterminée. Le biip sonore retentit, et ni l’une ni l’autre ne sembla prendre les devants. La jeune femme en plastron noir finit par s’avancer plus près, effectuant des mouvements droits et chirurgicaux afin de déstabiliser sa rivale. Cette dernière les évitait sans mal, ou les écarter de son fleuret, consciente que ce n’était que l’apéritif. Lilith dansait plus qu’elle n’escrimait, se déplaçant habilement de droite à gauche, d’avant en arrière, afin d’esquiver les attaques de son homologue féminin. Sur la piste, le yin et le yang étaient en conflit. Pour les camarades du cours, ce devait être un spectacle intéressant, une danse venimeuse entre deux serpents, blanc, et noir s’affrontaient pour la gloire. L’adversaire tout de noir vêtu, visiblement lassé de cette chorégraphie ridicule, feinta vers l’avant avec une vitesse impressionnante, ratant de peu le plastron de Lilith qui tourna de justesse sur elle-même. Elle le vit, le fleuret qui manqua de quelques millimètres son plastron immaculé. Plus rapide qu’elle ne l’aurait cru, elle donna un coup de poignet et en vrillant son bras et toucha son adversaire à l’épaule. Son geste n’avait rien d’esthétique, ni même n’était technique, mais le point était compté. Elle venait de marquer son premier point face à une adversaire de taille. L’assistance semblait surprise, mais Lilith savait que c’était un coup de chance, ou plutôt, que ses précédents échecs avaient donné trop de confiance à son adversaire. Les prochaines reprises ne se dérouleront pas en sa faveur, et elle devait s’attendre à découvrir de nouvelles feintes, et autres techniques impressionnantes, et surtout, imparables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De capes et d'épées (Pv Lilith) De capes et d'épées (Pv Lilith)  Empty
Revenir en haut Aller en bas

De capes et d'épées (Pv Lilith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Centre Ville-