Haut
Bas

Partagez|

Salty sands (Pv Lilith et Darm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Sam 14 Mar 2015 - 15:52
"Un splendide complexe des horreurs normées, selon moi."

Devant moi s’étendait une plage d'un beau sable blanc, lumineux sous un soleil trônant dans un ciel d'un bleu qui n'avait pour rival que l'azur profond du lagon qui luit doucement, moiré et limpide. Le tout serait agréable, voir même idyllique, sans la multitude de parasols et de serviettes colorées, de vendeurs ambulants et surtout de cette foule, qui sans être particulièrement importante, gâchait sérieusement le tableau. L'air suave qui me caresse prend une note usée et polluée, accompagné de la horde de vacanciers Voyageurs, rêveurs et habitants des rêves confondus. Que le Royaumes des tropiques serait sympathique, agréable et attrayant, s'il ne l'était pas pour les autres ...
Je pourrais m'aventurer loin, plus loin que n'importe quel nageur, frégate intrépide glissant sur les flots. Mais pour voir quoi ? Les mêmes plages touristiques, encore et encore ?
Et pourquoi devrais-je fuir, m'écraser devant le nombre, par gêne ? Pourquoi ne pas m'adapter, apprécier ce que j'ai devant moi ? Pas me contenter, mais ne pas chercher plus, attendre, goûter à autre chose ?

Je marche lentement, savourant presque malgré moi le contact du sable entre mes orteils, nus comme à leur habitude. Chaud, fin, sec et doux. Je prend plaisir à ralentir, profitant de chacun de mes pas, tout mon corps concentré sur cette sensation. Sentir les grains rouler les uns sur les autres, adhérer légèrement, crisser, s'enfoncer sous mon poids.
Le soleil, également. Ses rayons sont caressant, insistants sans être agressif. Enveloppant. Je lève mon visage, l'offre à sa chaleur et sa lumière. De mouvements lents et langoureux, je retire ma veste, ma chemise, et les attache à ma ceinture. Le soleil sur mon torse est délicieux, enchanteur. Je fermes les yeux quelques secondes, plongeant dans les sensations suaves que me procurent les lieux. Les bruits s'effacent autour de moi, sans importance. La pointe de mes cheveux me chatouillent le dos, ma tresse repose sur ma clavicule, légère. Mon corps flotte, comme baigné dans les vapeurs chaudes de mes impressions.
en rouvrant les yeux, je constate que je flotte, littéralement, mon aura m'ayant rejoint dans mon abandon sensoriel. Amusé, je redescend, et reprend ma route vers la partie peuplée de la plage. Je sens quelques regards sur moi, des habitants des rêves pour la plupart. Il faut dire que je passe rarement inaperçu, sans être particulièrement voyant à mon sens. Je baisse les yeux sur mon torse. Qu'il soit onirique ou réel, sa sécheresse ne fait aucun pli.

"Pas tellement le genre à faire rêver, non ?"

Mes cotes et mes clavicules saillent, mes flancs sont légèrement creusés. Sans mes vêtements autour de ma taille, les arrêtes de mon bassin apparaîtraient, anguleuses. Mes abdominaux sont dessinés, pas imposant mais bien visible, tant ma peau est tendue sur mes chairs, sans une once de graisse. Mes petits pectoraux paraissent ainsi presque respectable, selon moi. Mes bras, longs et tout aussi secs, tout aussi osseux et nerveux. Muscles, os, c'est tout ce que l'on voit, à peine recouvert de ma peau pâle, sans poils visibles.
Ma joue droite me chatouille. Mon œil droit, lui aussi toujours autant injecté de sang et humide, coule légèrement, trop de lumières. Je recueilles les quelques gouttes du bout des doigts, au coin de ma bouche, en souriant.
Je me sens bien pour le moment, le monde ne me dérange pas autant que je le craignais au premier abord. Reste à savoir combien de temps je me contenterai de ses futiles sensations.

"Nous verrons bien, n'est-ce pas ?"

Je tourne mon regard de tous cotés, lentement, attentif, observant les autres sur la plage. Comme d'habitude, Dreamland m'offre sa splendide diversité, qui rend n'importe quelle foule plus sympathique, à défaut d'en faire autre chose. Je suis à la recherche d'un interlocuteur, ou d'une vision attrayante, insolite ou connue. M'occuper l'esprit, en plus du corps, en somme.


[HRP : Je me contente pour le moment de planter un peu le décors, je vous laisse donc le soin de faire de même, ou plus si le cœur vous en dit. Sachez cependant que tout ne restera pas calme ^^ : HRP]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Lun 16 Mar 2015 - 16:45
-Waaaaaaaaaaah !

Lilith n'avait encore jamais visité ce royaume, elle fut émerveillée par ces paysages inconnus, elle voyait pour la première fois la mer, même si cela n'était que dans ses rêves, elle comptait bien en profiter ! Finalement, cet archipel pourrait ressemblait à n'importe quelle plage de fortunés sur terre en été. Du sable chaud d'un blanc albâtre, un soleil éclatant qui l’obligeait à plisser les yeux quand elle admirait ce ciel pur, sans nuage, et bien sûr l'eau salée, calme et miroitante. Son cœur battait la chamade, excitée à l'idée de découvrir les plaisirs de la plage, elle leva les yeux au ciel et ferma les paupières, savourant la chaleur des rayons du soleil sur son visage, ses pieds nus s'enfonçant agréablement dans le sable, un frisson la parcourut et quand elle rouvrit les yeux elle se retrouva vêtue de son bikini noir. Elle émit un léger rire, se rappelant ce qu'elle avait dit quand elle avait acheté le pack comprenant ce vêtement, comme quoi il ne lui servirait jamais !

Elle laissa la jungle dans son dos et rejoignit d'un pas décidé les premières vagues. Alors que l'eau atteignait ses pieds, la jeune femme se surprit à sourire, un sourire chaleureux, elle se sentait bien, libre et... comme une enfant. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait pas ressentit ça, le plaisir des choses simples : de l'eau, du sable, du soleil. La mer avait réellement un pouvoir de détente...
Lilith poursuivit son ascension, le niveau de l'eau augmentait petit à petit, elle se retrouva bientôt avec de l'eau jusqu'au bassin. Elle regardait ses pieds à travers le liquide salé, elle voyait de petits êtres nager ou se déplacer sur le sable pour fuir. Perdu dans ses pensées, elle en oubliait que d'autres personnes, rêveurs, voyageurs ou bien créatures oniriques l'entouraient, mais une gerbe d'eau qui s'écrasa dans son dos le lui rappela. Immédiatement elle pointa son épée en plastique par réflexe pour faire face à deux enfants aux oreilles pointus apeurés. Ils n'avaient de cesse de s'excuser, l'albinos retrouva des traits moins durs et tenta de leur lancer un sourire en abaissant son jouet. Elle dressa sa main en signe de salut et les enfants s'enfuir en nageant. Décidément, elle n'était vraiment pas douée en relations sociales.

Elle soupira profondément et se laissa tomber en arrière avec fort éclaboussures. Elle flottait sur le dos telle une feuille morte en fixant le ciel, ses cheveux lâchés ressemblaient à des algues blanches à la surface. Son esprit se vidait, elle écoutait les murmures de l'eau et de ses habitants. Elle était calme, tout était calme, elle profitait comme elle pouvait de cette escapade solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 30/01/2015
Age du personnage : 20

Citoyen modèle
Darm
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 145
Renommée: 370
Honneur: -58
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Lun 16 Mar 2015 - 21:57

Ah, que c'était bon de prendre des vacances ! Il y avait trois choses qui te plaisaient, dans ta vie onirique : les cigares, les tripes et les femmes. Et autour de toi, il y en avait à perte de vue. Allongées sur leurs serviettes, leurs maillots plus minuscules les uns que les autres ne laissaient que peu de place à l'imagination. Ce qui n'était pas pour te déplaire, bien au contraire. Avec l'assurance (et le charisme, du moins tu l'espérais) d'un maître nageur, tu roulais des mécaniques devant ces dames. Certains diraient que tu gambadais devant eux tel un petit chien remuant la... tel un petit chien. C'était également vrai. Il ne manquait que la langue qui pendait sur le côté pour te donner un air niais qui informerait les quelques intéressées (souvent des bimbos sans cervelles, qui ne regardaient que ta musculature et tes deux mètres trente) que tu pouvais à peine soutenir une conversation.

Mais qu'elles se rassurent, t'étais beaucoup plus efficace quand parler n'était pas nécessaire. Tout ce qui était manuel t'était bien plus facile. Celles qui aimaient la brutalité risquaient d'en redemander... à leurs risques et périls. Mais passons plutôt à ton apparence, car c'est ce qui importe : tu n'étais pas plus habillé que d'habitude mais avais opté pour un maillot de bain de kéké des plages, à carreaux. Ta musculature était bronzée comme il fallait, et tu n'avais plus rien d'un albinos au teint cendreux. Tu faisais presque humain pour le coup, en-dehors de tes yeux rouges.

Une gigantesque colosse à faire pâlir d'envie Dwayne Johnson, mais humain quand même. Même les autres mecs te regardaient avec un air désabusé. Des surfeurs bodybuildés vinrent d'ailleurs te voir, afin de te demander quel genre de protéines tu prenais pour avoir un tel résultat. Tu baissas tes lunettes de soleil (volées à un marchand ambulant, elles portaient d'ailleurs encore l'étiquette du prix) afin de les regarder dans le blanc des yeux.


- C'est du naturel, fiston. Une telle charpente, ça s'construit pas en bouffant des graines !

T'en balanças un par terre d'une grande claque dans le dos (amicale, vu que tu ne lui avais pas brisé la colonne vertébrale) et t'éloignas d'eux d'une démarche royale, non sans jeter un coup d’œil furtif aux gonzesses afin de voir si elles avaient profité du spectacle. Pratique les lunettes, pour admirer les courbes sans se faire voir.

Bref, tu continuais à traverser la plage d'un pas conquérant, cherchant la perle rare qui mériterait tes attentions viriles, tout en ignorant les quelques mâles (majoritairement rêveurs) que tu croisais. Aujourd'hui, t'avais décidé de mettre de côté les tripes, pour te concentrer sur les femmes et, à travers elle, le sexe. Il était temps que tu t'amuses un peu, tu avais presque deux ans après tout !

Ton regard fut soudain attirée par une jeune femme en bikini rose, qui courrait vers toi en agitant ses bras dans tous les sens. Elle finit par se jeter dans tes bras et prit le temps de reprendre sa respiration avant de te glisser à l'oreille un :


- Un monstre ! Il y a un monstre dans l'eau !

La panique que tu lisais dans son regard t'excitait et, au regard des sifflements admiratifs de certaines (et des rires gênées d'autres), cela se voyait. Dans ce genre de moment, tu trouvais tes maillots trop serrés. Mais bon, vu que tu n'étais pas pudique, ce genre de mésaventure ne t'ôtait pas toute confiance, et c'est avec un sourire enchanteur (enfin, de vieux requin psychopathe, si tu veux mon avis) que tu répondis à la jeune femme qu'elle n'avait pas à s’inquiéter, que tu t'occuperais de la bête.

En l'assommant avec ton « gourdin » ? Devais-je te rappeler, Darm, que tu n'avais aucune arme hormis tes bras, certes musclés ? Pouvais-tu défier impunément un monstre marin sur son territoire ? Mais comme d'habitude, tu ignoras totalement mes remontrances et tu te précipitas à toute vitesse vers l'eau, pénétrant les vagues avec la finesse d'un bulldozer.

T'avais oublié de déposer ta protégée, et te rendis rapidement compte qu'elle hurlait, agrippée à ta nuque. Avisant une jeune femme en bikini noire (qui ne demandait rien qu'à faire la planche, la pauvre), tu lui refilas la geignarde.


- Occupes-toi d'elle pendant que j'éclate le monstre.

T'avais dit ça précipitamment, mais tu croisas le regard de la jeune femme et ses yeux rouges te plurent fortement. Bon, okay, pas que ses yeux pour le coup. Peut-être allais-tu te montrer un peu moins « Darmesque » avec celle-ci ?

- Hé ! Mais c'est que t'es bien roulée, toi aussi ! Si tu t'occupes bien d'elle, j'te promets de m'occuper bien de toi, en retour. Oh oui, très bien même !

Heureusement que l'eau t'arrivait jusqu'à un peu plus haut que la taille. Par curiosité, t'attendis la réponse de la jeune femme. Les monstres marins pouvaient bien attendre. Et puis, s'il le fallait, il s'agissait juste d'un tout petit poisson : les gonzesses flippaient pour un rien, après tout. Enfin, c'est ce que tu pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Dim 22 Mar 2015 - 21:32
Des cris, évidemment ...
Désirer le silence semble suffisant pour le rompre. Impossible pour moi de savourer les plaisirs futiles et pourtant si délicieux de mes sensations, il faut que cette paix forcée mais bienfaisante soit troublée par je ne sais quelle péronnelle écervelée, qui braille sa terreur sans retenue ... Insupportable. Finalement, j'ai peur d'avoir eu raison en classant de bien vive manière cette plage comme un stéréotype onirique. La jeune et jolie jeune femme hurlant au secours, pour une raison X ou Y, était bien entendu dans la scène ... Mon visage se fit de glace. Fini la détente, et bonjour la froideur.

"Qu'est-ce qui peut bien se passer ..."

J'espère bien que cette greluche impertinente ne se paye pas le luxe de brailler pour le seul plaisir d'être le centre d'attention ! Au vu du caractère pacifique du Royaume, je crains le pire ... pour elle. Je m'approche donc, assez seul dans ma démarche d'ailleurs, ou plutôt seul à ne pas être gonflé aux stéroïdes et bronzé comme un jeune californien digne d'une sitcom de bas étage. Le contraste avait quelque chose de sans conteste amusant, et n'aurait pas manqué de me faire rire. Mais j'étais bien trop remonté sur le moment pour apprécier le comique de situation, le notant cependant. Doublant les mollusques dorés qu'étaient ces caricatures de surfeurs, je m'approchait donc de la source des cris, près de l'eau.

Une jeune femme, donc, plutôt jolie, bien que l'air assez bête, en bikini rose tendre. Une pouffiasse, à mon humble et vulgaire avis. Je suis tant énervé que j'en perd mon amour des beaux mots, me tournant vers des expressions plus crues et agressives. Cru et agressif, j'ai bien peur que mon attitude ne tende à se conformer à cette définition, à l'instar de mes pensées. Mes pas s'espacent, plus longs, alors que je tente tant bien que mal de calmer mon esprit et mon aura. Comme à son habitude, elle bouillonne en moi et me met hors de moi, pleine d'un colère et d'une soif d'action inextinguible. Le nombre des rêveurs avide de gloriole se réduit soudain considérablement autour de moi, alors que le mouvement semble s'enrayer.

"Tiens, plus envie de courir sauver la demoiselle en détresse, fièrement campé sur ses tongs de plage ?"

J'énonce cela à la cantonade, mon attention focalisée sur le plus buildé des bodies à la ronde, qui vient de se faire alpaguer par miss bikini rose. Très grand, longs cheveux noirs, et musclé. Pas de la chair à l'aspect travaillé en salle et nourrie à la poudre, quelque chose de noueux, comme ma maigre carcasse, mais dans d'excessives proportions. Etrange, j'ai la sensation de l'avoir déjà aperçu ailleurs ... Peu importe, peut-être va-t-il régler le problème, évitant de plus amples piaillements.

La jeune femme s'est jetée dans ses bras, trop heureuse, manifestement, de pouvoir tâter les gros muscles de son "sauveur". Ha ... Pourquoi pas après tout ? Le contraire m'aurait cependant surpris. Après un couinement si racoleur, enfin je suppose, elle n'allait pas lui faire part de son avis sur l'artificialité de son existence, n'est-ce pas ? Écrasant énergiquement sa poitrine opulente sur le torse du colosse, elle s'accroche à lui, se frottant presque. Je me déplace, tournant autour du duo en bord de mer, tentant d'observer le visage de l'homme. A défaut de pouvoir admirer ses traits, quelque chose me saute aux yeux rapidement. Je souris, amusé.

"Oh, émoustillé ? Plutôt franchement excité, non ?"

Il est sous tension, prêt à exploser, dirait-on. Pauvre maillot ... Le visage de l’écervelée, qui à présent m'est visible, se contracte. Elle n'attendait pas quelque chose d'aussi ... brusque, à mon avis. C'en est presque drôle. Les sifflets ou rires crispés qui fusent doucement alentour confirment mes impressions. En parlant de brusquerie, le colosse démarre soudain, emportant l'infortunée bêtasse qui se remet à hurler, s'agrippant comme elle le peut. Cette fois, mon rire fuse. Généreux, je le laisse rouler dans ma gorge, s'épuiser avant de le relâcher, rauque et peu audible.

Je me lance sur leurs talons, couvrant la courte distance en trois enjambées enthousiaste. Mon intérêt est stimulé, à présent. Les deux se retrouvent à l'eau. Elle n'est pas très profonde, mais je répugne à mouiller mes vêtements. Quitte à me faire remarquer outre mesure, je choisis donc d'utiliser mon pouvoir, et reste en suspension juste au dessus de l'eau. Le bout de mes orteils caresse la surface alors que je m'approche encore. Une autre fille, à la chevelure d'un blanc splendide, est accosté par le colosse.


"Hé ! Mais c'est que t'es bien roulée, toi aussi ! Si tu t'occupes bien d'elle, j'te promets de m'occuper bien de toi, en retour. Oh oui, très bien même ! "

Je me retrouve à la fin de sa phrase à leur hauteur, légèrement en retrait. Je décide d'y rester, pas pressé de me mouiller dans cette histoire, mais avide d'assouvir ma curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Mer 25 Mar 2015 - 11:16
Aaaaaaah... Rien ne vaut une bonne sieste allongé dans l'eau ! Tous ces sons marins vous berçant agréablement, cette impression d'être dans votre élément, ce retour à la vie intra-utérine... Lilith avait même réussis à s’assoupir un moment. Elle s'était retrouvée à s'imaginer seule sur une île pleine de ressources où ses journées s'écoulait paisiblement... Un bon rêve en soit. Mais un raz de marée vint la sortir de sa torpeur. Elle rouvrit les yeux un peu trop tard et se retrouva affublée d'un fardeau quelque peu inhabituel. Une jeune femme, ou devrais-je dire Bimbo toute de rose vêtue, pour le peu qu'elle portait tout du moins, tenta de la noyer maladroitement. D'un geste imprécie mais néanmoins efficace, la jeune albinos repoussa son assaillante et vint reprendre sa respiration. Elle ne s'attendait pas à se faire attaquer aussi pitoyablement dans un royaume pourtant réputé sans danger !

-Occupes-toi d'elle pendant que j'éclate le monstre.

Elle comprit alors que la femme qui se débattait contre un ennemi invisible juste derrière ne venait pas de l'attaquer mais bel et bien d'être jetée tel un vulgaire sac de viande sur la demoiselle, aucune d'entre elles ne s'y attendait. En se redressant elle croisa un regard aussi sanglant que le sien, bien que beaucoup plus haut aussi. Un homme, non, une créature onirique se corrigea-t-elle en voyant ses oreilles pointues dépasser de sa tignasse noir de jaie, se tenait face à elle. Il faisait facilement trois voire quatre tête de plus qu'elle, sa peau semblait aussi cadavérique que la sienne, voir même plus car cendrée. Elle n'eut pas le temps de s'attarder sur les détails que ce dernier d'adressa de nouveau à elle.

-Hé ! Mais c'est que t'es bien roulée, toi aussi ! Si tu t'occupes bien d'elle, j'te promets de m'occuper bien de toi, en retour. Oh oui, très bien même ! 

#ZBAFF


-Non mais ça va pas ?!

La gifle était partie toute seule, le rouge lui était monté aux joues si rapidement qu'elle en perdit le contrôle de son corps. Un réflexe en somme. Elle avait frappé tellement fort qu'il allait certainement garder une bonne marque bien rouge pendant un bon moment ! Et elle elle n'allait plus avoir de sensation dans sa main gauche avant longtemps... Elle ignorait cette douleur ridicule et lui lançait un regard de braise tandis que ses mots s'élevaient avec rage. Mais quel malotrue ! Elle serra les poings, grandement vexée et entreprit de s'éloigner le plus vite possible de cet énergumène. Dans un excès de rage elle le bouscula, mais cela n'eut aucun effet au vu de la différence de gabarit, mais elle ignora cet echec cuisant et partit sans le regarder, brassant l'eau dans une démarche maladroite, difficile de se déplacer quand on a de l'eau pratiquement jusqu'à la poitrine ! Enfin... C'était sans compter sur la présence d'un pylône en plein milieu de l'eau ! Elle le percuta et bascula en arrière sans rien comprendre. En sortant de nouveau la tête de l'eau elle aperçut un autre homme, certainement un voyageur celui-ci puisqu'il n'avait pas ces drôles d'oreilles pointues et semblait marcher sur l'eau. Toujours énervée elle ne réfléchit pas avant de l'envoyer bouler aussi sec, le pauvre, il n'avait rien fait...

-Oooh mais c'est quoi votre problème à vous ?! Vous pouvez pas faire attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 30/01/2015
Age du personnage : 20

Citoyen modèle
Darm
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 145
Renommée: 370
Honneur: -58
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Mer 25 Mar 2015 - 23:12

Hahahahahahahahahahaha ! Alors là... Pfuahahahahahahaha ! Désolé, Darm mais... Pffffrrt... Hahahahahaha ! Hihihihihihi Hohohohoho ! Haha... Je peine à reprendre mon souffle, tellement c'est tordant. Enfin, façon de parler. Bref, rien que d'y repenser, j'en ai le sourire aux lèvres.

Tu t'étais pris une GIFLE monumentale... C'était magique ! D'habitude, tu te trouvais des excuses et restait persuadé que les femmes étaient folles de ton corps, refusant d'admirer la vérité en face. Mais là, tu te l'étais prise en pleine gueule, si je pouvais me permettre. De quoi vous retourner un homme, dans tous les sens du terme. T'avais d'ailleurs fait un léger tout sur toi-même, ce qui n'aurait pas manqué de surprendre la jeune femme. Malgré ton poids et tes muscles, Dreamland obéissait à des règles différentes du monde réel et ici, une frêle jeune femme, pouvait véritablement éclater physiquement un géant pour peu qu'elle soit une Voyageuse.

La baffe t'avait sonné, si bien que tu ne t'étais même pas rendu compte que la jeune femme t'avait bousculé, en passant. Enfin, « bousculé »... ça manquait de conviction, cette fois-ci. Comme si elle pensait bousculer un mur en béton, et retenait sa force afin de ne pas se faire mal. Si elle n'avait pas retenu inconsciemment sa force, elle aurait très bien pu t'envoyer dans le décor, comme ce pauvre type qui n'avait rien demandé à per...

Mais attends ! Tu le connaissais ce type ! C'était le mec du Village Puzzle ! Encore sonné par le coup, tu tentas de reprendre connaissance (et confiance), laissant ton habituel rictus narquois étirer tes lèvres. La jeune femme s'éloignait, laissant sa camarade de même sexe seule, à ta merci. Tant pis, t'allais te rabattre sur elle.

N'empêche, la fille au maillot noir était mieux roulée, mais tant pis. Une gonzesse restait une gonzesse, d'après toi. D'ailleurs, ton agresseur aurait pu tenter de sauver l'autre demoiselle. Ce n'était pas très chevaleresque de sa part, de choisir la fuite après t'avoir collé une rouste. Mais bon, c'était plus son problème mais celui de la poitrine qui t'avait appelé à l'aide. Cette dernière, constatant qu'il n'y avait pas de monstre et qu'elle avait probablement effleuré un poisson, commençait à avoir peur de toi.

Cela se lisait dans son regard et, surtout, dans le fait qu'elle s'éloignait de toi, en allant vers le large.


- Tu vas où, chérie ? T'as pas peur de croiser l'monstre ?

- Euh... J'crois qu'il y en avait pas, en fait... J'vais nager, je reviens après... promis..

- Okay ! Reviens quand nager t'auras creusé l'appétit, héhéhé ! répondis-tu, après lui avoir adressé un clin d’œil égrillard.

En réalité, il (car en réalité, « il » s'appelait Conchita, et était un transexuel autrichien) voulait juste te fausser compagnie car tu ne lui plaisais pas, et ton parler cru lui faisait peur. Il craignait un viol... et avait de bonnes raisons de le craindre.

Soudainement seul, tu décidas d'attendre que « la jeune femme » revienne afin de lui offrir ce qu'elle voulait. La jeune femme aux yeux rouges avait disparu de ton esprit, comme toutes les choses fâcheuses pour ton ego qui encombraient inutilement ta mémoire. Son souvenir ne ressurgirait que lorsqu'elle serait devant toi, et te fileras suffisamment de motivation pour lui faire passer un sale quart d'heure... ou un agréable quart d'heure, pour peu qu'elle aime le délire SM.

Afin d'attendre paisiblement le retour de « ta belle », tu joins les mains derrière ta tête et fis la planche... et bus la tasse. T'avais pas vraiment le sens de l'équilibre et c'était... amusant, hahahahahaha ! Un échec de plus à rajouter à cette soirée qui s'annonçait amusante pour moi ! Contraint de regarder autour de toi, tu pus voir que « Conchita » était déjà bien loin. Bah, elle allait certainement faire demi-tour, histoire de venir chercher sa gâterie.

Tu pus également constater qu'une bouée flottait non loin de toi, n'attendant que de se faire saisir par tes gros bras musclés, et de soutenir ton poids. L'idée de pouvoir faire la planche sans boire la tasse te plaisait, aussi t'avanças-tu pour t'en saisir. Elle n'était qu'à quelques dizaines de mètres, de toute façon. Bon, t'avais plus pied et tu savais pas vraiment nager... Mais était-ce un problème, en sachant que tu n'avais pas besoin de respirer ?

Nageant comme un chien, tu finis par arriver jusqu'à elle et à t'en saisir. Elle était étonnamment rêche et froide, et semblait constituée d'écailles. De plus, elle semblait relier à une sorte d'épais filin de même couleur, et de même aspect. Elle était certainement accrochée au fond, afin de ne pas se faire emporter par le courant.

Décidément, cette bouée était l'endroit idéal pour attendre une jolie jeune femme (voire pour la besogner?). Puis, elle était suffisamment grande pour laisser rentrer ton épais tronc. Tu t'y glissas donc, et commenças à observer la jeune femme dans le lointain. Cette dernière était en train de quitter l'eau !

Bah, te dis-tu, elle préférait revenir en passant par le sable plutôt qu'en nageant dans l'autre sens.

De toute façon, t'avais pas trop le temps de réfléchir à la question : la bouée était en train de se refermer autour de ton corps, tandis qu'une tête énorme surgissait de l'eau derrière toi, se dressant comme un cobra tout en goûtant l'air de sa langue.

Les quelques nageurs non loin de toi se mirent à crier de frayeur, et à regagner la plage à toute vitesse, tandis que tu te retournais pour voir la créature qui s'apprêtait à t'avaler tout rond.

Bof, ça allait. Il fallait toujours que les gonzesses s'effraient pour un rien. Ça ? Un monstre marin ? C'était bien trop petit ! Avec un sourire farouche aux lèvres, tu attrapas les anneaux avec tes deux énormes pognes, et entrepris de les desserrer. Tu bandas tes muscles, sous l'effort, et ça semblait marcher.

C'est alors que la créature se mit à parler.


- Monsieur, vous avez rejoint la bouée de limitation de baignade, probablement pour échapper à la noyade. Voulez-vous, petit a : que je vous ramène sur le sable ; petit b : que je vous laisse poursuivre votre chemin ?

- Petit c : que t’aille te faire foutre !

Apparemment, la créature n'était pas méchante et ne voulait pas te dévorer. Mais c'était dommage, car t'avais toujours rêvé d'un combat aquatique... Peut-être qu'en l'asticotant, il y avait moyen de se battre avec elle ?

En tout cas, c'était ce que t'espérais en t'efforçant de te sortir de son étreinte. Dès que t'aurais les mains libres, tu t'attaquerais à sa tête. On allait voir si la créature avait un instinct de survie plus développé que sa conscience professionnelle.

Spoiler:
 

EDIT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Sam 28 Mar 2015 - 18:15
Quelle impétuosité ! La demoiselle aux cheveux de nacre avait décoché une gifle d'une sécheresse peu commune, une pure réaction de rejet face aux paroles ... disons déplacés de l'homme. Homme ? Je remarquais alors qu'il essuyait le coup que ses oreilles possédaient la forme caractéristique des habitants des rêves. Eh bien ...
Je laissais à ses tribulations le colosse et la jeune pouffiasse, observant plus attentivement celle au bikini noir. Elle me semblait en colère, frustrée d'avoir été dérangée dans sa tranquillité. Une de plus. Mais elle n'avait pas ma curiosité, apparemment. Alors qu'elle tentait tant bien que mal de s'en retourner vers la plage d'une démarche rageuse, elle se heurta à moi. Je n'avais pas pensé un seul instant à bouger, et elle tomba en arrière, dans une éclaboussure.

"Oooh mais c'est quoi votre problème à vous ?! Vous pouvez pas faire attention !"

J'étais moi même partagé entre la honte et l'énervement. Je choisis de prendre cela par le rire, essayant par là-même de la détendre. Tendant la main, je lui fis un sourire désolé, me proposant pour l'aider à s’extirper de l'eau.

"Je pourrais vous retourner la réplique, mais ce serais de mauvaise foi, n'est-ce pas ? Excusez-moi, mais par pitié, acceptez en retour qu'on nous puissions nous tutoyer, ainsi que ma piètre aide."

En me penchant, je me retrouvais presque à genoux sur la surface de l'eau, essayant tant bien que mal de ne pas la surplomber ou de l’incommoder. Certes, je devais paraître assez grotesque, théâtral ou même déplacé. Un jeune homme, qui s'agenouille devant une jeune femme, surtout aussi jolie qu'elle ... Je me sentis obligé de m'expliquer, je me sentais sur le moment trop mal à l'aise.

"Loin de moi l'idée de t'inpportuner, ou de "tenter ma chance", vraiment. J'espère ne pas faire cette impression, mais dans un Royaume aussi bête, j'ai peur d'être mal interprété."

Tout en disant cela, je la regardais dans les yeux, tout en la scrutant du coin du regard. Sa peau était aussi pale que la mienne, voir plus, mais son grain était plus fin, plus serré, donnant à son épiderme une apparence satinée. Ses cheveux, longs et d'une teinte blanche, possédaient une apparence soyeuse malgré l'eau répandue. Elle n'était pas très grande, de ce qu'en pouvais conclure, au vu de la profondeur approximative de l'eau, sans être petite. Ses courbes étaient toniques, harmonieuses. Son visage, quant à lui, me rappelait par certains traits ... eh bien, moi. Ses pommettes étaient hautes, ses joues légèrement creusés, ses yeux grands et en amande. Les quelques points communs s'arrêtaient là. Son nez n'était pas osseux, mais au contraire petit et en trompette, adorable. Ses lèvres étaient fines et bien galbées, d'un rose qui se teintait ici de colère. Une très jolie fille, en somme. Belle, n'hésiterais-je pas à dire, même.
Le contraste entre elle et moi devait être ... amusant, oui.

Mon observation ne dura qu'un instant, le temps de finir ma phrase. Mon ton était peut-être un peu trop froid, puisque je tentais, en vain je le crains, de diminuer l'éclat de mes yeux d'acier bleuté. Certes, devant ses prunelles incendiaires, cela n'était peut-être pas un problème pour elle, mais l'impression, le ressenti qu'elle allait avoir de moi, et les possibles mésinterprétations qu'elle ferait en dépendait, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Mar 31 Mar 2015 - 16:20
-Je pourrais vous retourner la réplique, mais ce serais de mauvaise foi, n'est-ce pas ? Excusez-moi, mais par pitié, acceptez en retour qu'on nous puissions nous tutoyer, ainsi que ma piètre aide.

Le jeune homme s'était penché en lui tendant une main, près à la secourir, un petit sourire désolé se dessinant sur ses lèvres fines. Lilith ôta une mèche humide de son visage et défronça les sourcils. Elle se sentait tellement bête. Bête de l'avoir agressé de la sorte, bête de s'être autant énervée, bête de ne pas savoir quoi lui répondre. Elle accepta donc sa main tendu sans mot, elle était grande, douce et maintenant mouillée. Ca ne lui ressemblait pas de s'énerver si vite, elle même n'aimait pas ça, elle s'en voulait quelque peu d'avoir été aussi dure avec un jeune homme aussi poli.

-Loin de moi l'idée de t'importuner, ou de "tenter ma chance", vraiment. J'espère ne pas faire cette impression, mais dans un Royaume aussi bête, j'ai peur d'être mal interprété.

La demoiselle avait gardé les lèvres entrouverte, stupéfaite de rencontrer une personne aussi secourable et agréable après une confrontation aussi... animée avec ce phénomène aux oreilles pointues. La voilà maintenant sur ses jambes, l'eau ne lui arrivait qu'à la taille à présent, chatouillant son nombrile, et elle devait lever les yeux pour pouvoir capter son regard bleu métallique tellement il la surplombait.

-Non non, aucun mal-entendu. Elle le quitta du regard un instant. Je... Je te remercie même.

Voilà qui était bien étrange et pour le moins inhabituelle de tutoyer une personne à peine rencontrée, après tout elle ne connaissait rien de cette personne si ce n'est, le supposait-elle, un caractère calme et attentif. Il avait l'air de quelqu'un de frêle de par sa corpulence sèche et osseuse, ses os saillaient au niveau de son visage et de ses côtes et sa peau était presque aussi pâle que celle de la demoiselle. Il était amusant de constater que malgré son apparence maigrichonne des muscles se dessinaient ici et là.

Loin d'être grande, Lilith devait lever le menton pour pouvoir le voir. Elle se demandait quel genre de personne venait sciemment à la plage, et encore plus dans l'eau, pour ne pas se mouiller... Et quel était cette magie qui lui permettait de rester en lévitation aussi longtemps, était-il un contrôleur de l'eau ? De la gravité ? Du vent ? Ou possédait-il tout simplement une crème hydrophobes ? Toute ces questions n'auraient pas de réponse si elles n'étaient pas posées. Mais cela ne se faisait pas. A ce moment elle se rendit compte qu'elle avait homis quelques chose d'important.

-Oh j'en oublis les bonnes manières ! Je m'appelle Lilith, enchantée.

C'est à ce moment qu'elle prit conscience qu'elle ne lui avait pas lâché la main. Hmm. Difficile de la tendre quand elle est déjà serrée. Elle hésita donc un moment avant de se décider à agiter de haut en bas celle qui l'avait aidé à se relever en affichant un franc sourire, légèrement gênée par ce manque flagrant de bonne manière.

Le grand balèze aux propos déplacés semblait avoir quitté son esprit, comme s'il était loin derrière, qu'elle ne l'avait rencontré qu'un bref instant... Enfin, remarquez, c'est bel et bien ce qu'il s'était passé, une rencontre explosive qui avait durée seulement le temps d'une réplique et demi et d'une baffe bien méritée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 30/01/2015
Age du personnage : 20

Citoyen modèle
Darm
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 145
Renommée: 370
Honneur: -58
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Jeu 2 Avr 2015 - 10:28

- Mais monsieur, je ne comprends pas la raison de votre emportement ! Vous ais-je, petit a : offensé de quelque manière que ce soit ; petit b : interrompu en plein soulagement de vessie ; petit c : intimidé par ma prestance ?

Pendant qu'il parlait, tu te dégageais peu à peu de ses anneaux. Le visage grimaçant sous l'effort, tu ne pouvais pas lui répondre pour lui faire fermer sa gueule. Tu finis par te dégager et, prenant appui sur la « bouée », te projetant vers sa face. Là, tu commenças à le frapper de toutes tes forces dans les yeux, qui semblaient étrangement être en verre.

- Aïe ! Mais que faites-vous ? Êtes-vous, petit a : atteint par la rage ; petit b : pris d'une soudaine crise d’hémorroïde, ce qui vous rend irritable ; petit c : fou ?

Ne répondant pas, tu continuas à frapper les globes de verre qui protégeaient les yeux sensibles du monstre marin. Se fissurant, le verre (pourtant résistant) finit par céder. Levant le poing coupable d'un air triomphant (ton autre main étant accrochée à une écaille pour te permettre l'action), tu finis par recouvrer l'usage de ta parole.

- Allez, bats-toi tafiole ! J'veux un combat, pas te démonter sans que tu m'regardes comme un chiot battu !

La mâchoire du monstre s'ouvrit, dévoilant des rangées de dents à faire mourir un ver géant d'envie. Remuant sa tête pour te décrocher sans succès, le monstre finit par comprendre qu'il allait devoir s'y prendre autrement.

- Père, mère, veuillez me pardonner de céder à mes bas instincts mais cet impertinent mérite une bonne leçon !

- Ça veut dire qu'on va se foutre sur la gueBLBLBLBLBLBLBLBLBL ?

Le monstre marin avait plongé sous l'eau, ne te laissant pas finir ta phrase. Descendant le long du sable, il se déploya comme une espèce de gigantesque serpent, s'enroulant sur lui-même jusqu'à ce que sa tête (et toi) soyez entourés par ses anneaux. Tu fis une grande découverte : tu pouvais voir sous l'eau et... bah, vu que t'avais pas besoin de respirer, cela ne te causait aucun problème d'être sous l'eau. Mais alors, strictement aucun.

Ce qui était pratique, lorsqu'on s'apprêtait à se battre sous l'eau avec un monstre marin. Bien entendu, tes mouvements étaient ralentis alors que les siens non. Et alors ? Au moins, ça rajoutait un peu de piquant au combat ! Sans te laisser démonter, tu continuas à frapper la bête, visant l'autre œil cette fois-ci. Le monstre, se rendant compte qu'être sous l'eau ne semblait pas te déranger, décida de s'y prendre autrement. À moins que ce ne fut son idée depuis le début ? Continuant de s'enrouler sur lui-même, il commençait à ressembler à s'y méprendre à... un ressort.

Un ressort fait d'écailles, dont l'épicentre était sa tête et... toi. Alors que tu levais de nouveau le poing, prêt à l'abattre sur le globe vitrifié de son œil gauche, il se projeta à l'extérieur de l'eau, dans un grand « POP », comme si vous veniez de franchir le mur du son. Sous cette brusque poussée, tu lâchas prise et partit haut, très haut dans les airs. À plus de six mètres de haut. Décrivant une trajectoire elliptique, tu finis par retomber sur un type en pleine discussion avec une jeune fille aux yeux rouges.

Étant arrivé la tête la première, tu ne pus que voir ce léger détail avant de te retrouver la tête sous l'eau. Émergeant de la surface de cette dernière, tu adressas un sourire extatique à la jeune femme. On avait pas l'impression que tu venais de traverser plus dizaines de mètres en volant, pour atterrir sur un pauvre mec qui n'avait rien demandé.


- Où en étions-nous avant que tu m'foutes une claque ? Ah oui, je sais ! J'allais te poser une dernière question avant d'aller taffer : t'as pas mal dos à te trimballer avec ces obus ?

Bien entendu, tu désignais la poitrine de la jeune femme de manière assez équivoque. Malgré la concurrence particulièrement forte sur ce genre de plage, tu devais faire partie du top 3 des beaufs des environs. Et c'était pas un compliment ! J'avais presque honte d'être ta conscience. Enfin bref, de toute façon, t'allais pas tarder à être rattrapé par le monstre marin. En effet, ce dernier était décidé à t'apprendre les bonnes manières et il fonçait à présent vers l'endroit où il t'avait jeté, sans se soucier d'effrayer les baigneurs qui s'enfuyaient en hurlant, courant vers la plage.

Sur la plage, l'agitation était également présente. Certains s'arrêtaient toutefois afin de prendre des photos avec leurs smartphones qui les suivaient jusque dans le monde des rêves. Foutus toxicos de rêveurs ! Quant à toi, tu reconnus sans peine la voix caverneuse qui se fit entendre derrière toi.


- J'ai pas fini de vous apprendre les bonnes manières, Monsieur !

C'était le « Monsieur » le plus menaçant que t’aies jamais entendu de ta vie. Malgré tout ce qu'avait put faire ta « proie » en réaction à tes paroles, ton sourire s'élargit davantage : il allait y avoir de l'action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Sam 4 Avr 2015 - 19:01
Un peu penaude devant moi, elle accepta mon geste, et se redressa en prenant ma main. Même ainsi, je la surplombais de beaucoup, étant au dessus de l'eau alors qu'elle pataugeais jusqu'à sa taille fine. Je me penchais donc, tandis qu'elle me remerciais. Mais elle devait toujours lever son petit menton pour pouvoir me regarder dans les yeux ...

Elle ne lâcha pas ma main, me détaillant rapidement, pensive. Courtois, je ne retirais pas ma main, attendant qu'elle desserre la prise de ses doigts fin sur ma paume.Adorable, vraiment. Surprise, aussi, ou soulagée. Après la grossièreté de l'énergumène, qui d'ailleurs me semblait étonnamment familier, le décalage la laissa quelques secondes pantoise. Elle sembla alors remarquer son mutisme, et se présenta.

"Oh, j'en oublie les bonnes manières ! Je m'appelle Lilith, enchantée."

"Jean-Baptiste, enchanté également."

Elle se rendit soudain compte que sa main était toujours accroché à la mienne. Mon sourire se fis plus amusé, aussi cordial que mes traits me le permettaient. Après quelques instant d'hésitations, elle me serra finalement la main, un peu maladroitement. Je le lui rendis obligeamment, puis séparait enfin ma main à présent humide du contact frais de la sienne. Je fis un pas de coté, lui offrant la voie vers la plage en reculant légèrement.

"Je t'en prie, continue donc ta route. Ce fus un plaisir, mais je ne veux pas t'indisposer plus. Si, en revanche, il n'en est rien, je serais en effet heureux de *SPLASH*

La chute d'un corps lourd sur moi me coupa dans ma tirade. Je faillis me retrouver la tête la première dans l'eau, évitant de peu que mon visage ne trempe  dans les embruns. Je me retins de toute mon aura, me retrouvant plus ou moins à genoux au dessus des flots, les mains dans l'eau, s'appuyant sur mon intangible compagne. J'avais repoussé en me retenant ce qui m'était tombé dessus, qui avait fini sa chute dans la mer à coté de moi, m'éclaboussant au passage.

Me relevant, un peu furieux, je foudroyait du regard ce qui, ou plutôt celui qui émergea, souriant aussi béatement que bêtement. Le colosse grossier, qui il y a encore quelques instants tentait savamment d'aguicher Lilith et une pauvre pouffiasse venait de littéralement tomber du ciel. Pas plus ébranlé que cela par son vol assez peu contrôlé, pour m'avoir presque écrasé, il m'ignora superbement et s'adressa avec sa finesse naturelle à la jeune fille, aussi surprise que moi.

Je n'accordais pas plus d'importance que cela à ses paroles, me concentrant sur un bruit assez insolite. Ou plutôt des bruits. Des cris, nombreux et nourris, mais pas sans fondement cette fois. S'enfuyaient de toute part les baigneurs effrayés, alors que fonçaient vers nous une créature pour le moins particulière. Longue, écailleuse, rayée de blanc et d'orange, d'aspect assez serpentin. De quoi faire hurler, quand on patauge paisiblement, en effet.

"J'ai pas fini de vous apprendre les bonnes manières, Monsieur !"

Elle s'adressait apparemment soi à moi, soi à monsieur-finesse. Au vu de sa provenance directe, je parierais sur lui plutôt que moi; je n'avais par ailleurs jamais vu ce serpent marin. Cependant son attitude ne m'inspirait pas plus que cela. Je ne voulais pas être impliqué dans quelque chose dont j'ignorais tout, pas cette fois. Je n'avais rien de particulier à défendre. Je tournais mon regard vers les deux autres, percevant maintenant leur proximité extrême. Si le serpent chargeait sans distinction, nous serions tous impliqué.

D'un bond, je me positionnais entre Lilith et l'autre. Pas question de fuir, en tout cas. Je m'adressais à la jeune albinos, gardant les yeux fixés sur le monstre marin coloré qui se rapprochait rapidement.

"Je ne sais pas toi, mais je préfère ne pas être impliqué. Que fais-tu ? Je ne vais pas te laisser seule avec cet énergumène face à ce serpentin aquatique !"

Mon ton était pressant; le "serpentin" ne question était de plus en plus proche, et même s'il pouvait simplement nous ignorer, nous étions trop proche. Si elle tardait trop à répondre, je la tirerais en arrière, aussi peu brutalement que dans l'urgence. J'ai bien peur que ces deux conditions ne puissent concorder cependant ...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Dim 12 Avr 2015 - 16:47
Le jeune homme s'écarta d'un pas et lui offrit la possibilité de poursuivre son chemin.

-Je t'en prie, continue donc ta route. Ce fus un plaisir, mais je ne veux pas t'indisposer plus. Si, en revanche, il n'en est rien, je serais en effet heureux de *SPLASH*

Pas le temps de comprendre. Un objet encore non identifié s'écrasa sur l'interlocuteur de Lilith sans crier gare. Elle se retrouva éclaboussée et légèrement emportée par une vague ainsi crée. C'est avec un regard plein de surprise qu'elle vit émerger le malotru de tout à l'heure. Elle fronça les sourcils, elle ne se posa même pas la question du comment il était arrivé ici par les airs, mais plutôt du pourquoi ? Lui en voulait-il pour la baffe ? Il avait sortit la tête de l'eau tout sourire comme si de rien n'était.

-Où en étions-nous avant que tu m'foutes une claque ? Ah oui, je sais ! J'allais te poser une dernière question avant d'aller taffer : t'as pas mal au dos à te trimbaler avec ces obus ?

De nouveau le coup partit de suite, elle aurait du s'en douter, il était encore plus idiot que ce qu'il en avait l'air... Elle avait serré le poing et l'avait envoyé dans son menton aussi vite et avec toute la puissance dont elle était capable sans armure, son poing prit la même trajectoire qu'une parabole d'ordre x² et s'écrasa violemment contre le menton du mal poli, l'envoyant valser quelques mètres plus loin. Bravo. Elle était de nouveau dans tous ses états ! Et elle n'avait qu'une envie, c'était de le remettre à sa place ! Elle se rapprocha donc de lui, furieuse. Elle n'avait pas fait attention à tout le boucan qui éclatait derrière eux, ni même à si Jean-Baptiste s'était remit sur pied après s'être fait lourdement écrasé, elle n'avait plus qu'une chose en tête et en oubliait tout le reste.

Bien que cette irrespectueuse créature fasse pratiquement deux fois sa taille, elle ne s'en découragea pas le moins du monde. Une fois à terre (ou à la mer dans le cas présent), il était beaucoup moins impressionnable ! C'est un pas décidé qu'elle arriva à sa hauteur fit craquer ses phalanges en signe de défit.

-Je vais t'apprendre à bien traiter les Femmes !

Alors qu'elle allait lui asséner un nouveau coup dans la mâchoire, le gentleman de tout à l'heure refit son apparition, vraisemblablement il allait bien, mais sa mine ne présageait rien de bon. Il s'interposa entre les deux protagonistes en froid mais son regard était fixé au loin.

-Je ne sais pas toi, mais je préfère ne pas être impliqué. Que fais tu ? Je ne vais pas te laisser seule avec cet énergumène face à ce serpentin aquatique !

Serpentin aquatique ? Mais de quoi parlait-il ? Elle tourna alors son cou et aperçut une espèce de monstre marin rayé semblable à un serpent des mers, elle se entendit alors des cris de paniques s’éloignant vers le sable et comprit que quelque chose clochait... Qu'est ce que c'est que ce bordel ?! Elle qui croyait que ce royaume était calme, paisible et en paix (malgré la foule ambiante), pourquoi tous ces événements en si peu de temps ? Elle les attirait ou quoi ?!

Elle hésita un petit instant, devait elle fuir dans l’hypothétique possibilité où ce monstre marin se trouverait être un danger ? Ou devait elle régler ses comptes avec ce colosse sans cervelle ? Elle devrait mettre son orgueil de côté pour cette fois et préférer la prudence. Elle lança un dernier regard au kéké des plages et tourna les talons dans l'idée de s'éloigner. Problème. La créature rayée de blanc et orange semblait se déplacer à très grande vitesse tandis qu'elle, avec l'eau toujours jusqu'à la taille, elle se déplaçait vraiment, vraiment lentement... Il lui semblait entendre l'eau brassée par son corps écailleux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 30/01/2015
Age du personnage : 20

Citoyen modèle
Darm
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 145
Renommée: 370
Honneur: -58
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Ven 17 Avr 2015 - 13:22

* Sacré droite ! *

La jeune femme te projeta quelques mètres en arrière d'un seul coup de poing. Loin d'être ébranlé par le coup, tu restas tout de même sur le dos, la regardant se rapprocher de toi, bouillante de rage. Ah, qu'est-ce qu'elle était mignonne lorsqu'elle était en colère ! Un vrai petit bout d'femme. Ton sourire, qui n'avait pas quitté tes lèvres depuis la réapparition du serpent de mer, s'élargit encore.

- J'vais t'soumettre ! Hahahaha !

Te redressant d'un coup et adressant ton rictus méprisable à celui qui s'était interposé, tu fonças droit vers la jeune femme, sans te soucier qu'il put être sur ton passage. S'il restait sur ta trajectoire, il serait probablement violemment bousculé. Ensuite, tu attrapas par la main la jeune femme qui tentait de s'éloigner et te servis de ta monstrueuse force pour la tirer vers toi. Puis, profitant de sa surprise, tu tentas de lui envoyer un violent coup à la mâchoire. Si elle le recevait, elle aussi allait valser dans les airs comme une poupée de chiffon.

Heureusement pour elle, tu n'eus pas l'occasion d'envoyer de coups supplémentaires car tu fus soudainement percuté par un autobus à écailles qui fulminait de rage.


- C'est quoi ces manières, Monsieur !? Vous me tournez le dos et molestez une magnifique jeune femme sans défense ? Vous n'êtes qu'une lavette, qu'un butor, qu'un...

Le monstre marin t'avait projeté quelques mètres plus loin, et accompagné dans ta course. Te redressant de nouveau, véritable bloc de rocaille à peine ébranlé par ces nombreux vols planés successifs, tu t'ancras au sol avec les deux énormes piliers qui te servaient de jambes, et bandas tes muscles afin d'arrêter sa course.

La fonte qui coulait sous ta chair gémit et sembla se craqueler, mais la bestiole fut arrêtée dans son élan. Deux personnes qui voulaient t'apprendre les bonnes manières, comment traiter une femme... Décidément, les créatures comme les Voyageurs étaient très serviables. Tu allais leur adresser de criants remerciements.


- Maintenant que j't'ai arrêté, passons aux choses sérieuses.

Ayant attrapé l'animal par sa mâchoire pour l'arrêter, tu la serras plus fermement afin de l'empêcher de parler ou d'ouvrir sa gueule pour te mordre. Puis, tu lanças ta trogne avec violence contre la sienne, lui assénant des coups de boule des plus violents. Au passage, tu t'écorchais la chair sur ses écailles mais le sang qui coulait sur ton visage, au contact de l'air, durcissait très rapidement et protégeait ton visage.

Si personne ne t'en empêchait, tu continuerais de lui donner des coups de tête jusqu'à ce qu'il cesse d'être conscient (s'il n'avait pas déjà perdu connaissance car, malgré la présence de ses écailles, tes coups étaient vraiment forts). Puis, tu banderais tes muscles encore plus afin de soulever le corps au-dessus de toi (ou, du moins, la partie supérieure) et, tout en rugissant, le jetterais devant toi.

Ce que les gonzesses allaient pouvoir mouiller devant ce spectacle ! Du moins, en étais-tu persuadé.


- Après lui, c'est toi que j'vais envoyer en l'air ! hurlas-tu à l'adresse de Lilith.

Quel poète ! Ou pas. Cela faisait maintenant dix bonnes minutes que j'avais cessé de cautionner tes actes. Tu ne faisais qu’entacher ta réputation. Ou plutôt, devrais-je dire, « notre » réputation. Et ça, ça ne me plaisait pas. En plus de ça, tu risquais de t'être mis à dos le Voyageur qui discutait avec la jeune fille. Quant à la jeune fille, la question ne se posait même pas.

Un combat contre ces deux-là ne t'effrayait pas le moins du monde, au contraire. Mais je pouvais te garantir que tu perdrais, largement. T'aurais peut-être une chance contre l'un d'eux, en un contre un, et encore.

Bref, ça semblait mal parti pour nous et ça ne me plaisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Dim 26 Avr 2015 - 17:02
Elle l'avait frappé, au vu de leurs positions respectives. Lilith, après un court moment d'hésitation, tourna les talons et commença à s'éloigner, en direction de la plage. Lentement. Très lentement, à dire vrai. Voilà quelque chose que j'avais oublié. Si je n'avais aucun mal à me déplacer, elle se trouvait dans l'eau jusqu'à la taille, et pataugeait tant bien que mal. Je la trouvais cependant loin du ridicule; elle était splendide en colère, les yeux flamboyant et le corps respirant une fureur fluide. Mais son expression ... son expression s’effaçait doucement. Dommage.

Je me questionnais sur mon manque de jugeote résultant d'une non différenciation dans les situations d'urgence entre moi et les autres. Étrange, mais il me semblait que parfois, loin de me positionner loin des autres, je m'assimilais naturellement à eux, par réflexe. Le fait qu'elle aille aussi lentement me surprit, me fis sentir quelque peu hors de propos. Le corps puissant et pressé de l'autre cuistre me bouscula une fois de plus, manquant encore de me faire rejoindre tête la première les flots soudain agités.

Une fois était déjà plus que suffisante ... Oh oui. C'était trop. Non content de se conduire comme le dernier des connards qui pouvait oser s'afficher ici, il me bouscule une fois, violemment, s'adresse avec la pire idiotie à une si sympathique jeune femme devant moi, puis me bouscule à nouveau, pour ... la frapper ?! En me relevant, plus prestement que la dernière fois, les mains et les genoux mouillés, le visage tel un iceberg de fureur froide, je le vis l'attraper en plongeant presque en avant, et balancer son bras avec violence en hurlant je ne sais quelle insanité joyeuse.

Trop c'est trop ! Je brûlais d'une énergie débordante et excessivement haineuse. D'un bond qui envoya quelques embruns sur les deux combattants, je me propulsais au dessus d'eux. Mon but était double : prendre de l'élan pour frapper correctement et avec conviction cet imbécile qui, décidément, semblait décidé à me tenter de le faire, et m'éloigner de la course du serpent coloré, qui déboulait à cet instant. Je me focalisais sur lui et son adversaire, qui se désintéressa de Lilith pour attraper la longue créature écailleuse. Toujours aussi stupide et brutal dans ses attaques, il semblait résolu à se défoncer le crâne sur celui de son adversaire, sans se préoccuper du reste.

"Tant pis pour toi."

J'inversais mon mouvement brutalement, fonçant sur lui. J'étais à quelques mètres au dessus d'eux. J'avais pour but de lui briser la nuque d'un coup de pied. Avec la vitesse que j'accumulais dans ma chute accélérée par mon aura, mon talon allait partir vers son dos, sa nuque, ou toute partie de son corps qui se présentera à ce moment. Quitte à me casser le pied dans le coup, j'y mettais toute ma rage. En cet instant, je me laissais emporter dans l'excitation froide et destructrice qui m'habitait. Une partie de moi me murmurai que je me mêlais des affaires des autres, que je n'y trouvais qu'un exutoire malsain à mes pulsions.

Je n'en avais cure. Seul comptais moi, lui, et les blessures que j'allais lui infliger. Rien à faire, je voulais lui apprendre ce qu'il en coûtait de piétiner ainsi le bien-être des autres; moi, une jeune femme, un monstre marin étrangement poli, c'était beaucoup trop. Que mon premier coup porte ou pas, je m'en fichais, je n'allais pas m'arrêter. J'enchaînerais avec ce qui me viendrais. Pris dans mon élan.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Mer 6 Mai 2015 - 12:01
Aaaah les joies de la plage... Le soleil qui brille, l'eau qui scintille, le sable chaud,... ET LES BRUTES ÉPAISSES ! Lilith pensait en avoir finit avec cet énergumène, mais il n'était pas si simple à envoyer balader. Il l'avait rejoint plus aisément qu'elle n'aurait pu l'imaginer et lui avait saisit le poignet avec force alors qu'elle tentait tant bien que mal de retrouver la plage. Sa surprise fut telle qu'elle ne réagit pas, bouche bée et quelque peu effrayée par ce regard ampli de ce qui ressemble le plus à du plaisir malsain. Elle tourna la tête pour éviter de voir arriver cette monstrueuse main qui menace de s'écraser contre sa joue et de lui rendre la monnaie de sa pièce mais rien ne vint. Elle retomba à grandes éclaboussures dans l'eau et son agresseur avait disparut, avalé par un flot écailleux.

Elle se redressa, essorant ses cheveux mouillés et massant son poignet douloureux, elle tourna son regard rubis vers la scène de combat. Voilà quelque chose de tout à fait incongru. La créature marine semblait pourvu de bonnes manières et d'un intelligence plus accru que l'individu qu'elle semblait corriger. Il faudra penser à la remercier, elle vient de lui éviter une sacrée balafre... Plus question de fuir, ou de faire quoi que ce soit en direction de la plage, nul monstre ne troublait l'horizon si ce n'est ce phénomène au corps scultpé mais à l'intelligence d'un blob-fish. Elle ne partirait pas tant qu'elle n'aurait pas donné une bonne correction à ce jeune homme aux oreilles pointus. Il était d'ailleurs entrain de s'éclater le front contre les écailles du serpent des mers, cela ne semblait pas l'affecter et son sauveur au corps strillé était vraisemblablement en très mauvaise posture, elle prit donc la décision de lui venir en aide, elle rebroussa chemin à travers les flots et aperçut le gentleman avec qui elle était en grande conversation quelques instants auparavant, il n'était pas en lévitation sur l'eau, mais entrain de tomber à grande vitesse du ciel, comment est-ce possible ?! Il semblait viser le malotru qui, après s'être acharné sur la créature aquatique, la maintenait à présent en l'air en hurlant une énième obscénité. L'impact arriva et une vague d'un mètre plus grande que la demoiselle la submergea totalement. Décidément, elle avait souvent la tête sous l'eau.... Elle finit par émerger, mais quelque chose clochait...

Son maillot avait disparut pour laisser place à une tenue des plus aguicheuses, plus de bikini, à la place un body en faux cuire orné de chaines, ses avant bras sont couverts de longs gants résille et elle porte des longues cuissardes effet cuir tout à fait désagréable à porter dans l'eau... Oh j'oubliais que sur sa tête trônait deux longues oreilles au pelage sombre et derrière elle s'agitait une grosse queue touffue noir mouchetée. Voilà. Elle venait de perdre toute crédibilité à cause d'un instant d'inatention.

- NIRAAAAAAAAAAA !!!

Hinhinhin, c'est le meilleur moment pour venir te rendre une petite visite ma petite Lilith~ On a envie de punir les vilains garçons ? Mais je suis là voyons~ Miss Nira, âme du costume de la bunny girl, Lilith l'a rencontrée pour la première fois à Delirium City, c'est une petite gamine qui la lui a offerte pour l'avoir sauvée elle et son frère. Elle a la fâcheuse manie de s'invoquer seule, l'albinos avait réussit à l’empêcher de venir quand bon lui semble après s'être entraînée, mais toute cette colère qu'elle avait accumulé l'avait distraite et elle en a profiter pour faire son apparition... Et quelle meilleure occasion que celle-ci pour elle de faire son entrée ? Elle a la réputation d'aimer punir les vilains garçons...

Lilith était hors d'elle, la voilà inconfortablement habillée, et dans l'eau, sa queue se gorgeait et s'alourdissait, ses bottes se remplissaient d'eau et elle n'a qu'un simple bâton pour se défendre. Elle est bien entendu dans l'incapacité de faire appel à ses autres armures maintenant que Nira s'est réveillée... remarquez, vu le vol qu'elle lui a fait prendre à la simple force de ses points, elle pourrait être capable de lui faire sa fête, surtout qu'elle n'était pas seule ! C'est donc gênée mais obstinée qu'elle poursuivit son ascension aquatique pour aller botter le cul à cette créature onirique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 30/01/2015
Age du personnage : 20

Citoyen modèle
Darm
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 145
Renommée: 370
Honneur: -58
MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm) Mer 6 Mai 2015 - 21:10

Tu pensais que le bestiau était sonné pour un moment, et qu'il n'avait d'autre choix que de crever sous les violents impacts de ton front sur sa tête écailleuse... et tu te trompais. La contre-attaque se fit attendre mais n'en demeura pas moins violente : pendant un bref laps de temps, ton front rencontra le vidé avant d'être violemment percuté par la tête de celui que tu considérais comme ta proie.

La puissance de l'impact fut-elle que tu fus obligé de lâcher prise, étant projeté à plusieurs mètres de là. Sans le vouloir, le monstre marin aux manières de gentleman te sauva la vie, puisque ce fut lui qui prit de plein fouet le pied du Voyageur volant. Sans ce soudain retournement de situation, ce pied aurait très certainement percuté ta nuque. Tu ne ratas rien de la scène, continuant de regarder d'où tu venais durant ton vol dans les airs.

Tu pensais, bêtement, que le Voyageur était venu à ton secours. Aussi étais-tu blessé dans ton ego, et brandis-tu le poing dans sa direction, alors que tu émergeais de la surface de l'eau que tu venais de troubler dans ta chute. Une vague d'un mètre de haut te passa toutefois dessus, gâchant légèrement l'effet. Échevelé, tu émergeas de nouveau de la surface de l'eau, le poing levé.


- Hey ! Viens pas t'mêler de mon combat ! J'ai pas besoin d'ton aide, le piaf !

Apparemment, tu n'étais pas le seul à croire que le jeune homme était venu t'aider. Le serpent de mer, peu ébranlé par l'assaut grâce à ses écailles résistantes, se redressa de toute sa hauteur. C'était à présent une tour d'écailles qui s'offrait à ton regard.

- C... Comment osez-vous ? À deux contre un ? Est-ce une manière de régler ses comptes ? Je vais vous apprendre les bonnes manières à vous aussi, jeune homme ! fulminait-il de rage.

Sa tirade ayant été prononcée avec tout le poids et la gravité nécessaire, le serpent se jeta sur l'impertinent volatile sans ailes qui avait voulu s'interposer dans son duel de gentleman. Sa nouvelle posture n'était pas anodine : contre un adversaire capable de voler, mieux valait s'étirer le plus possible dans l'espace aérien afin d'avoir le plus de chances d'attraper sa proie.

Le monstre marin était rapide, et tenterait de frapper violemment le jeune homme avec sa tête -ne pouvant pas l'engloutir puisque n'ayant pas de dents, ni la place ou l'ouverture de gueule nécessaire- afin de l'assommer, pour ensuite enrouler ses anneaux autour de lui.

Ne va pas croire qu'il t'avait oublié pour autant : étant loin de lui, cependant, il faisait face à ce qu'il estimait être la menace la plus imminente. Et puis, t'étais bien trop occupé à déshabiller du regard une jeune femme qui n'en avait même pas besoin, au vu de son accoutrement. En effet, celle que tu avais tenté de frapper quelques instants plus tôt était à présent recouverte d'une tenue affriolante à faire rougir une serveuse de bar mal famé.

Tu laissas échapper un sifflement. Mais pas n'importe quel sifflement. LE sifflement. Celui avec un S majuscule, même si ça fait beaucoup trop théâtral. Celui qui hante les jeunes filles, les fait trembler de peur lorsqu'elles l'entendent dans la rue. Qui traumatise autant qu'il horrifie. Le sifflement poussé par les hommes qui pensent en flatter l'objet, alors qu'ils ne font que le dégoûter.


- Waouh ! T'as mis la barre haute pour te faire pardonner du coup que tu m'as donné... (En parlant de barre, heureusement que l'eau était assez profonde pour t'arriver à la taille...) Ta queue de lapin me donne envie d'un bon civet ! Tu veux que j'te montre la mienne ? Hahahahahahaha !

Je ne savais pas si j'étais plus choqué par ton attitude, ou par le fait que tu connaisses le mot "civet".

Le rire qui éclata entre tes lèvres évoquait plus le rugissement d'une bête sur le point de se jeter sur sa proie qu'un signe de joie et de satiété. Il était presque impossible que la jeune femme réagisse de manière positive pour toi à une telle agression auditive, mais tu t'attendais pas vraiment à une attaque de sa part. Au contraire, les mains posées sur ton maillot, tu cherchais les ficelles qui le maintenaient plaqué sur tes cuisses.

Le monstre marin attendrait, t'avais une envie pressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Salty sands (Pv Lilith et Darm)
Revenir en haut Aller en bas

Salty sands (Pv Lilith et Darm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Tropiques-