Haut
Bas

Partagez|

Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 20

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Lun 6 Juil 2015 - 17:56


Les premières pièces d'un long périple

Avec Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix



Depuis cette fameuse nuit, Nao était devenu un voyageur. Il portait fièrement ce rôle depuis la veille seulement, mais Ophélia lui avait expliqué ce qu'elle appelait les "bases": Comment invoquer ses pantins, en quoi consiste Dreamland... ce qui arrivait si l'on mourrait dans le Dreamland.

Il arrive alors dans le Dreamland pour la deuxième fois, les alentours étaient des pièces de puzzles seulement. Ce monde était vraiment étrange...

"Mais c'est génial!!"

Nao tournait sur lui même, observant tout ce qui se trouvait autour de lui, des pièces de puzzle partout, enfin un monde intéressant!

Mon ange, bienvenue dans le village puzzle, comme tu l'as deviné, cet endroit est uniquement composé de pièce de puzzle. Tachons de ne pas nous faire écrasé.

Cette voix, celle d'Ophélia qui résonnait dans sa tête, elle lui était très utile mais... qu'est ce qu'elle était énervante à se montrer sans prévenir.

"Ouais c'est ça, évitons de crever dés le premier jour ce serait assez bête. Peut être qu'en étant plus... mobile, ça nous aiderait un peu."

Nao prit alors son bras bandé avec l'autre, le pointant vers le sol, c'est alors qu'une sorte de petit portail lumineux blanc à ses pieds. De son bandage sorti 5 fils qui plongèrent dans ce portail.

"Invocation de l'ange, Gabriel ramènes toi!"

C'est alors que l'ange sorti du portail. Il était là, devant lui à flotter dans les airs. Mis à part Ophélia, c'était la première fois qu'il arrivait à utiliser un pantin sans se paralyser. Il joua alors de ses doigts et l'ange se disloqua pour se rassembler autour de ses jambes. Il pouvait ainsi éviter plus facilement les pièces, au cas où...

"Yeah! Ça s'est une invocation gérée!"

Il leva alors son bras en signe de victoire, mais sa jambe droite se leva d'un coup et il se retrouva alors à terre.

Imbécile, même à tes jambes, Gabriel reste un pantin, tes doigts continue alors de le contrôler...

"Tu pouvais pas le dire avant? Tsss..."

C'est alors qu'il entendit des bruits de pas arriver, en espérant que ça ne serait pas une menace, à terre il était en désavantage...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez et Luka Myachkovich) Jeu 9 Juil 2015 - 23:04
HRP:
 



Bon il fallait le reconnaître, je ne pouvais pas reprocher à mes rêves de manquer d'humour. Mais là c'était un peu lourd. À l'heure qu'il était il devait déjà être là risée de toute la zone 1. À commencer par l'obtention de son artéfact. Il avait hérité bien involontairement des gants suite au décès de son précédent propriétaire, au nez et à la barbe du groupe de Voyageurs qui le pourchassait. Et même à ce moment là il avait manquer de se faire tuer. Il avait eu de la chance de se réveiller au bon moment, car il aurait été bien incapable de les vaincre. La deuxième nuit avait été du même acabit, si ce n'est pire: il avait passé la majorité du temps à faire, poursuivi par Billy, une belette anthropophage de 300 kilos dopé au amphétamines. Et maintenant, alors que je n'était qu'au tout début de sa troisième nuit, l'accoutrement dont  j'était vêtu fesait peine à voir: un jean troué vert du plus mauvais goût, accompagné d'un nœud papillon à carreau et le tout complété par une casquette de commandant de navire. Pour couronner le tout, j'était apparu dans un espèce de monde déjanté entièrement constitué de pièces de puzzle en perpétuelles mouvement.

Bon, quitte à être habillé comme un idiot, autant passer la nuit agréablement. Je m'installe confortablement sur un promontoire composé de pièces de puzzle. Elles semblaient plutôt solides, et n'avaient pas l'air de vouloir bouger de si tôt. Finalement, je pouvais enfin me détendre et apprécier pleinement ma nouvelle vie de flemmard onirique.
La suite des événements montrera que je m'étais fourré le doigts dans l'œil jusqu'au coude.

Vous connaissez la loi de Murphy, autrement appelé loi de l'emmerdement maximum. En gros, c'est ce qui fait qu'une tartine tombera systématiquement du côté beurré. Plus précisément, elle dit que si quelque-chose à la possibilité de se passer mal, alors cela se passera mal. Et bien, sur les milliers de pièces de puzzle qui compose la zone, quelle était la probabilité que se soit celle sur laquelle j'étais allongé, et qui n'avais pas l'air d'avoir bouge depuis un bon moment, bouge ? Bon je vous aurez bien fait le calcul, mais c'est trop fatiguant. On va donc dire que la réponse est: pas beaucoup.
Je me retrouve donc à dix mètres de hauteur, cramponné à une pièce de puzzle lancée comme un bolide m'entraînant par la même occasion vers une mort certaine. Pas la meilleure des situations donc. Je décida donc d'utiliser une techniques de secours extrêmement élaborée à savoir me laisser tomber en espérant atterrir sur un truc mou. Autant dire que j'étais mort.

Heureusement, j'eu de la chance. Pourtant, je n'aurais jamais pensé que la chance pouvait se manifester sous la forme d'une pièce me fauchant à trois mètre du sol, me déviant et me ralentissant par la même occasion. Me voici donc par terre, quelque peut hébété et vivant. Couvert de bleus et d'égratignures, mais en vie.
Lorsque je relève les yeux, j'aperçois un type devant moi, à une quinzaine de mètres environ. Il venait apparemment  de réussir une invocation et semblait fier de lui. Enfin, juste avant qu'il fasse un câlin rugueux avec le sol. Décidément, Murphy pourrait vraiment la vie de tout le monde. Je décida quand même de m'approcher, étant donné que le type par terre n'avait pas l'air bien dangereux.

"Euh..salut ! Besoin d'un coup de main ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 04/07/2015
Age du personnage : 19

Nouveau challenger
Jonathan Hendrix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Ven 10 Juil 2015 - 1:30
(Je n'ai pas mon nom dans le titre, mais j'ai obtenu l'autorisation auprès de l'auteur pour participer à ce RP).

La façon agissait Dreamland sur mon quotidien m'avait changé, et cela en seulement deux nuits. Et bien que veiller toujours très tard pour essayer de reprendre une écriture rapide et fluide, j'attendais le temps de nuit avec un impatience folle. À tel point qu'on croirait voir un gamin de six ans qui avait découvert une chose incroyable.
Ce soir là, je me mis dans mon lit lorsque je ne trouvai plus l'inspiration. Malgré les changements notable sur la maîtrise de ma phobie, j'étais encore loin d'avoir le dessus sur elle dans le monde réel. À minuit, j'éteignis la lumière et m'allongeai de côté dans mes draps. J'avais déduis par ma première nuit qu'il était possible qu'on se rendre dans un lieu de particulier selon nos profondes envies et pensées au moment de dormir. J'aurais bien voulu essayer cette théorie en imaginant quelque chose avant de rentrer dans le sommeil paradoxal mais rien ne me vint à l'esprit...
La page blanche avait complètement vidé mon esprit, me laissant perplexe et désireux de connaître un peu plus les règles de Dreamland. Sans m'en rendre compte, je subis un coup de fatigue puissant et soudain, me faisant sombrer dans le monde des rêves.

...


J'ouvris les yeux, m'attendant au changement de luminosité où il fallait quelques secondes pour s'habituer. Cependant, le lieu dans lequel je m'étais retrouvé relevait de la volonté de Dreamland. Autour de moi se trouvaient des bâtiments en tous genres, allant de châteaux occidentaux aux temples bouddhiste. Leur seul point commun étaient leurs étranges rainures aux formes de pièces de puzzle.
-"Où est-ce que je suis encore ? pouffai-je en longeant les grands murs qui bordaient l'étroite et unique allée. Je crois que je n'ai pas d'autre choix que de la suivre..."
Je remarquai aussi que je n'étais pas habillé de la même manière que ce que je portais avant d'aller dormir ou de ce que j'avais pendant la journée. Je portais un sweat bleu nuit comme l'encre aux manches courtes. En dessous se trouvait un Tee-Shirt blanc qui lui recouvrait la totalité de mes bras ainsi que la première phalange de chaque doigts. Quand à ma partie inférieure, celle-ci était recouverte d'un pantalon assorti à la couleur de mon pull et de petites ceintures blanches disposées chacune juste en dessous du genou afin de donner un certain volume, le tout plongé dans des bottes sombres attachées de lanières.
-"C'est original." déclarai-je en reprenant mon chemin.

De temps à autres, j'entendais des bruits sourds comme des claquements de portes derrière moi, mais lorsque je me retournais, il était trop tard. J'essayai de rester vigilant, car rien n'était dit que Dreamland possédait que des royaumes inoffensifs et désert. Du coin de l'oeil, j'aperçus quelque chose bouger à toute allure. D'un geste vif, je pivotai pour analyser l'origine de ses étranges choses. Je découvris avec stupéfaction que ce n'était d'autre qu'un morceau de puzzle qui s'était déplacé d'un bord à un autre. Une nouvelle pièce se détacha non loin de moi et s'envola au-dessus de ma tête pour se rendre dans un endroit inconnu.
-"J'espère qu'ils tiennent compte des piétons, car à cette vitesse je serais surement tu..."
Je fus coupé dans mon monologue par un frôlement suivit d'une rafale de vent venant de mon côté droit. Je fus pris d'un frisson en voyant le morceau qui ne m'avait manqué que de quelques centimètre. Le bruit d'une vague déferlante déchira le ciel provenant du lieux où j'étais arrivé. Tout le côté droit se déconstruisait à la façon d'une "ola" parfaitement exécutée et se dirigea sur celui de gauche en reconstruisant une réplique identique des bâtiments qui s'y trouvaient. Cela aurait été fascinant si la vague n'agissait pas comme un tsunami en continuant indéfiniment sa course. Surtout que je me trouvais sur la route qu'empruntait cette dernière, bloqué entre les murs hauts de cinq mètres.
-"Merde, merde, merde !" répétai-je en courant tout droit pour échapper ce dangereux échange de morceaux.

Ma vitesse était loin d'être suffisante et je commençai déjà à me faire rattraper. J'esquivai une première pièce qui se décrocha de la paroi pour changer de bord. La seconde m'obligea à sauter afin d'éviter de me faire faucher alors que je baissai la tête pour laisser passer un morceau qui venait face à moi. Très vite, les pièces de puzzle qui composaient le sol de l'allée se détachèrent à leur tour, laissant un creux de quelques centimètres à leur image. Les dents serrées, je continuais ma course folle dans le but de ne pas me faire écraser par ce monticule volant. Je fus l'erreur de regarder derrière moi pour évaluer la distance qui me restait avant de rentrer dans la tornade de pierres carrées, oubliant de surveiller les morceaux qui se dérobaient à mes pieds. L'un d'entre eux s'envola pour percuter ma tête de sa robuste armature.

Je m'écroulai sur le sol, dans l'incapacité la plus totale de continuer à bouger. Je sentis la plaque sur laquelle je gisait se décoller de la surface stable et se mettre à zigzaguer entre les autres pièces de puzzle. Je suivis contre mon grès le chemin que parcourait ce morceau de roche, accompagné d'une cinquantaine d'autres. Par chance, aucun d'entre eux ne se rentrait dedans, tous s'évitaient et s'orchestraient comme une symphonie où chaque instrument avait sa place. Cependant, mon poids et ma taille supérieurs à ceux d'un simple morceau, je déséquilibrais constamment cette dernière tout en esquivant les pièces qui essayaient de me trancher la tête.
Je sentis soudainement que quelque chose n'allait plus... Mais pieds s'étaient décollés de la plaque comme si la gravité avait disparue. Mais je me rendis compte en jetant un oeil par-dessus mon épaule que c'était plutôt l'inverse. Je me trouvais désormais la tête vers le bas. La pièce s'éteint retournée et entamait désormais sa descente en direction du sol. Je me trouvais en mauvaise posture, et si je ne faisais rien, je deviendrai aussi plat qu'une crêpe entre les deux surfaces rocheuses.

D'un mouvement rapide, je me repliai sur moi-même et attrapai le rebord afin de mit pendre à bout de bras. Il ne manquait plus qu'à ralentir crucifiement ma vitesse afin d'éviter le "Game Over" tout de suite. Certaines pièces plus rapides avançaient de manière verticale quelques mètres plus bas.
-"C'est ma chance !" m'exclamai-je en lâchant ma main tout en visant un de morceaux qui passaient en contre bas.
La plaque sur laquelle je me trouvais s'emboita dans le sol à son emplacement désigné alors que j'étais en chute libre à vitesse moindre. Dû à une erreur de calcul, j'arrivai sur le bord, pouvant seulement m'agripper avant de glisser et de finalement tomber sur la surface rigide et lisse. J'ouvris les yeux, le corps parcourut par de nombreux signaux nerveux qui m'annonçait la douleur que je ressentais dans chaque partie de celui-ci. Et à peine je me remis de mes mésaventures nocturnes qu'une autre pièce menaça de tomber sur l'amplement où je me trouvais actuellement. Malgré ma convalescence, je tournai sur moi-même d'un agile roulé-boulé, manquant une nouvelle fois d'être transformé en purée.
Décidément, je manquais cruellement de chance cette nuit. Je m'étais retrouvé coursé par une déferlante de pièces de puzzle, espérant que cette chose n'arrivait que rarement, et pratiquement écrasé, décapité, malmené et j'en passais.

Le décors dans lequel je me trouvais avait radicalement changé. Les bâtiments et ruelles étaient remplacés par des montagnes et autres reliefs fais entièrement de morceaux plus ou moins incurvés pour réaliser de pareils sculptures, enfin si on pouvait appeler ça des "sculptures". Le temps semblait s'être calmé ; seules une poignée de morceaux voletaient tranquillement des les airs sous un soleil radieux malgré les quelque nuages blanc qui tachetaient le ciel. je remarquai avec étonnement que certaines de ces dites plaques possédaient des ailes ainsi qu'un visage grossier en deux dimension et semblaient pouvoir se diriger de leur pleins gré. Je marchai sans savoir où réellement aller lorsque j'entendis une voix non loin de là. Me dirigeant vers le son, j'aperçus une personne humaine utiliser un étrange pouvoir pour faire apparaitre ce qui ressemblait à un ange bien que j'étais convaincu que c'en n'était pas réellement un. Son accoutrement était des plus inhabituels, mais on se trouvait dans Dreamland où rien n'est impossible. Il portait un grand manteau noir surmonté par une ample écharpe mauve qui pendait pratiquement jusqu'à ses pieds par les deux extrémités.  
-"C'est surement un Voyageur." lâchai-je après avoir vu ses compétences.

Ce dernier tomba au sol et sembla emmêlé par quelque chose. J'hésitai à lui venir en aide lorsqu'une seconde personne sortit d'un peu plus loin et s'arrêta prêt de lui pour lui demander s'il avait besoin d'une aide quelconque. L'envie de me joindre à eux me fit avancer d'un pas lorsque je pensai à un truc. La possibilité pour qu'ils fassent partie des Voyageur-Killer était faible, mais pas à exclure. Enfin, pour le nouvel arrivant car le premier semblait tout aussi expérimenté que mon concernant notre pouvoir.
-"Mais à quoi je pense ?!" parlai-je à moi-même tout en mettant ma main sur mon visage.
Je venais enfin de rencontrer des Voyageurs et je doutais d'eux avant même de les avoir rencontré. Je décidai d'aller à leur rencontre, mais pris d'un doute, je fit apparaitre une feuille de papier et un stylo-plume grâce à une description des objets sur le sol et les rangeai dans ma poche arrière. De cette manière, je pouvais réagir plus vite si quelque chose se passait.
J'arrivai sur le lieu de rencontre sans savoir comment les aborder et tentai quelque chose.
-"Euh... Salut. C'est vos premières nuits à vous aussi ?" demandais-je en me rendant compte que j'avais divulguer sans le vouloir le fait que j'étais un débutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 20

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Dim 12 Juil 2015 - 20:10


Les premières pièces d'un long périple

Avec Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix



Nao se retourna, les fameux bruits de pas n'avaient pas l'air agressifs, ils appartenaient à un voyageur.

Fais attention chéri, certains voyageur passent leur temps ici à tuer les autres voyageurs, les Voyageurs-Killers qu'on les appelles.

Le voyageur n'avait pourtant pas l'air méchant, il lui proposa même un coup de main. Il s'assit alors en se grattant l'arrière de la tête, l'air géné:

"Salut, non ça va aller merci héhé..."

C'est alors qu'un autre individu se pointa, lui semblait nouveau de par sa question. Nao décida alors de se relever, en quelques mouvements de doigts ses jambes se soulevèrent et il fut remis debout en moins de deux. Pourquoi user de ses jambes quand on peut le faire en jouant de ses doigts?

"Ça se voit tant que ça? Ouais c'est seulement ma deuxième nuit ici!"

Les deux qui l'avaient rejoint semblaient ne pas être dangereux, avec un peu de chance le premier est lui aussi nouveau. Ils pourraient même voyager un brin ensemble, dans ce monde, même être mal accompagné est mieux d'être seul, du moins au début en tout cas. Peut être qu'un jour, il deviendra un grand voyageur réputé... Enfin pourquoi penser à ça, Nao préféra plutôt savourer l'instant et essayer de lancer le contact avec ses nouvelles rencontres.

"Je me présente, Nao Saez et vous? Vous aussi vous avez reçu un don en arrivant ici?"

Tu t'emportes, rappel toi qu'ici, tout peut être une menace.

Peut être ouais, mais mon instinct me dit qu'ils sont pas dangereux.

Et bien comme tu veux, si tu meurt bêtement tu viendra pas te plaindre

"Techniquement je pourrais plus."

Il se rendit compte alors qu'il avait répondu à Ophélia à voix haute devant eux, penseront-ils qu'il est bizarre? Le fait que seul lui pouvait entendre Ophélia lorsqu'elle n'est pas invoquée le dérangeait fortement...

"Heu... Excusez moi, j'ai un peu de mal avec les nouveauté de ce monde, vous voyez ce que je veux dire?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 04/07/2015
Age du personnage : 19

Nouveau challenger
Jonathan Hendrix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Dim 12 Juil 2015 - 22:16
Je me demandai si c'était la bonne chose à faire. Je les avais approché de manière très directe comme si je me sentais obligé d'avoir d'autres personnes en ma compagnie pour être rassuré. Moi qui n'aime pas le contact humain, cela aurait été ironique de le penser. J'en avais déjà départagé sur le sujet et j'avais décidé d'aller à leur rencontre, mais n'était-ce pas plutôt une impulsion, un choix tranché sur un coup de tête ? Surtout que la personne qui se trouvait toujours à terre n'avait pas l'air si faible et que le pouvoir de la seconde personne toujours devant moi m'était toujours inconnue.
Ce n'est pas que je désirai connaitre les capacités de ces Voyageurs pour être sur que je puisse avoir un contrôle si jamais quelque chose dérapait, mais c'étais dans ma nature d'être méfiant. J'aimais avoir un point de vue d'ensemble des choses, comme si j'étais le lecteur de l'histoire.

Je fus tiré de mes pensées lorsque l'homme au manteau noir et à la grande écharpe se leva de manière inhabituelle. Agitant ses doigts tel un marionnettiste, son corps se redressa non pas d'une manière saccadé comme un robot, mais plutôt par des mouvement peu fluides. D'ailleurs, je ne pus m'empêcher de scruter les jambes de ce dernier qui étaient rattachées à des morceaux de ce je sais quoi par une fine et brillante ficelle menant jusqu'au ses mains recouvertes elles de bandages divers poussiéreux par sa précédente chute.
-"Salut, non ça va aller merci. Héhé..!"
Je m'approchai de nouveau, maintenant à une poignée de mètres et je posai ma question qui me fit regretter mes mots. En demandant cela, j'avais dévoilé que j'étais une personne inexpérimenté. Mais encore pire, avec ma manière disgracieuse de rentrer dans la discussion, ils pouvaient très bien me suspecté d'être un Voyageur-Killer. Après tout, c'est ce que l'un d'entre eux aurait surement fait. Ce pointer à un moment opportun pour exprimer sa détresse et demander si c'était aussi le cas des autres était la meilleur technique pour s'assurer du niveau de ses proies.
-"Ça se voit t'en que ça ? Ouais... C'est seulement ma deuxième nuit ici." me répondit-t-il sans hésiter.
-"Idiot..! pensai-je dans ma tête. En disant cela, tu pourrais donner l'information que désirait celui-ci s'il se trouve être le Voyageur-Killer."
Je jetai un œil discret et inquiet à l'autre jeune homme qui se tenait désormais en retrait sur ma gauche.
-"À moins que s'il était le traite, il aurait profité de sa situation de détresse pour nous faire venir auprès de lui et nous faire croire qu'il n'était que débutant ! Non, non. C'est impossible, en tout cas pour moi. Je viens à peine d'arriver à la vitesse du vent en traversant une bonne partie du royaume. Il n'aurait pas pu prédire mon arrivée. En revanche celle de la personne aux cheveux en bataille rouges aurait pu être différente..." continuai-je à penser sans dire le moindre mot de plus à mon interlocuteur.
Je savais pourtant que cette possibilité ne devait pas être écarté.

-"Je me présente, Nao Saez et vous ? Vous aussi vous avez reçu un don en arrivant ici ?" demanda indiscrètement le Voyageur avec les cheveux parsemé de mèches blanches.
-"Euh... Moi c'est Jonathan Hendrix. Pour ce qui est de mon pouvoir..." commençai-je avant de diminuer petit à petit le son de ma voix.
Je saisis d'un main le papier caché en dessous de ma veste, coincé dans mon pantalon et n'osai pas le sortir. Mon bras en tremblait, froissant la feuille dans un bruit pratiquement imperceptible. Sans même m'en rendre compte, le jeune homme juste derrière moi avait remarqué ma main glisser en dessous du tissus bleu et sombre ainsi que mon hésitation.
-"Merde, je suis trop arrogant ! pensai-je en agrippant toujours le papier. Je voulais connaitre les capacités des autres, mais je pensais garder mon moyen de dissuasion secret. Je suis vraiment trop bête..."
Cependant, Nao ne semblait plus être dans la discussion, comme absent lorsqu'il débita quelque chose qui n'avait rien à voir.
-"Techniquement je ne pourrais plus..."
Il se rendit rapidement compte de l'absurdité de la chose et se mit à rougir en affichant un air gêné derrière son écharpe mauve. On ne dit rien, le regardant plus ou moins ébahis ou curieux de la situation.
-"Heu... Excusez-moi, j'ai un peu de mal avec les nouveautés de ce monde... Vous voyez ce que je veux dire ?"
Je poussai un soupir comme si j'acquiesçais ses paroles et relevai la tête en exprimant un léger sourire.
-"Je crois que je vois trop bien même... affirmai-je d'un ton compatissant et sérieux. En ce qui concerne nos pouvoirs, je conseils de ne rien se dire, en tout cas pour le moment..."
Je sentais la pression que relâchait chacun d'entre nous. En se disant nos pouvoirs, ça ne ferait que augmenter la tension qui était déjà palpable malgré les efforts de Nao pour les dissiper. Je relâchai la feuille que je tenais encore dans mon dos et me retournai du côté du deuxième Voyageur pour qu'il se présente à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix Lun 13 Juil 2015 - 1:23
HRP:
 



Cette nuit était décidément pleine de surprises: Après que l'inconnu est poliment rejeté ma proposition et s'était relevé d'une manière assez peu naturelle, presque mécanique, un troisième comparse avait pris part à la conversation. Il ne semblait pas menaçant, comme le montrait sa question à propos de leur ancienneté. Cela pouvait tout aussi bien être une feinte afin de nous leurrer, j'avais entendu de parler de ces types qui prenait un plaisir certain à tuer les autres Voyageurs. Il était possible, bien que fort improbable à mon avis, que ce gars en soit un. De toute façon, les Voyageur Killer étaient censé être puissants, et si c'était vraiment le cas, alors je n'avais aucune chance avec la maîtrise incertaine de mon artéfact. En plus, se battre était beaucoup trop fatiguant.
Le dernier arrivant engagea la conversation :

-"Euh... Salut. C'est vos premières nuits à vous aussi ?"

J'attends la réponse du premier inconnu, qui confirma mes "craintes". On était tous les trois de parfait débutant.

"Je crois qu'on fait la paire...enfin le trio. C'est ma troisième nuit ici, mais je dois avoir autant d'expérience que vous sachant que j'ai passer mes nuits à fuir et à me reposer. C'est qu'c'est fatiguant, m'voyez."

J'appris que celui avec l'écharpe et les bandages sur les bras s'appelait Nao, tandis que le blond se prénommait Jonathan. Non pas que cela importe réellement, j'avais toujours eu du mal à me souvenir des noms. Nao nous demanda si nous aussi nous avions des pouvoirs, mais sans pour autant dévoiler le siens avec précisions. Cela devait avoir un rapport avec l'espèce de machines qu'il avait fixé sur ces pieds. Cependant, sans précisions supplémentaires, impossible d'en savoir plus. Le blond quand à lui, avait passé la main dans sa veste, avant de marquer un temps d'arrêt, comme si il venait de se rappelle quelque-chose de très important. Les deux là semblaient amicaux, mais derrière ces sourires et ces tons enjoués, je devinais une certaine tension.

"Bon, euh,..écoutez euh" Merde, c'était quoi leur prénom déjà ?"..Malo et.. Nathan c'est ça ? J'sens bien que la on est pas trop relax si vous voyez ce que je veux dire. Y'a comme des tensions dans l'air quoi ! J'ai pas envie qu'il y ait de lézard, donc je faire preuve bonne volonté et vous dévoiler mon pouvoir !"

Joignant le geste à la parole, j'enfila un de mes deux gants et fit apparaître un poings fantomatique.

"Suite à des circonstances... particulières je me suis retrouvé en possession de cette artéfact me permettant de faire apparaître une main comme vous le voyez. Donc on va dire qu'on peut se faire confiance n'est ce pas ? Parce-que franchement les disputes ça m'épuise, pas vous ?"

Pour le coup, j'étais vraiment fier de moi. J'avais définitivement assuré ! Apaiser les tensions avec un beau discours et une marque de confiance en leur dévoilant mon pouvoir. Je m'étais même souvenu de leur prénom ! Mais bien qu'apparemment innocente, ma manœuvre avait un tout autre but: mon pouvoir demandait un certain temps avant de pouvoir s'activer. En combat, cette demi-seconde aurait pu m'être fatale. Et malgré mon apparente détente, je restais sur le qui-vive. Le blond, Jean-Antoine ou je ne sais plus trop quoi avait vraiment l'air louche. Il se pouvait qu'il cache quelque-chose.

Je plissa les yeux et regrette aussitôt mon geste, il ne fallait surtout pas que je montre que j'avais des soupçons. Pour donner le change, je bailla un grand coup avant de m'allonger, les jambes dans le vide, sur la main fantomatique qui flottait dans les airs. Un des plus chouettes aspect de mon pouvoir si vous voulez mon avis, ça et le fait de pouvoir faire des doigts d'honneur à plus d'un kilomètre. Je reporta mon attention sur Noa, le mec au bandage. Il n'avait vraiment pas l'air méchant, mais semblait parfois un peu absent, les yeux dans le vague, comme si il parlait avec lui même. Ça faisait un peu froid dans le dos, peut être était ce le genre de type à attendre que je me fasse écraser par une pièce de puzzles avant de le re-tuer à coup de bottes de bois ?

-"Techniquement, je ne pourrais plus..."

Je sentis mon coeur rater un battement, et me retint à grande peine de lui décocher un direct du droit avant qu'il ne mette sa menace à éxécution. Il s'excusa aussitôt, vite compris par le Jo le Marrant, mais je n'étais pas dupe. Ce pourrait-il qu'il puisse lire dans mes pensées ? On pouvait s'attendre à tout à Dreamland. Il fallait que j'en sache plus.

"Bon à vous maintenant, dites m'en plus sur vos pouvoirs. Si y'en à un qui peut faire apparaître des beignets, je meurs de faim..."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 04/07/2015
Age du personnage : 19

Nouveau challenger
Jonathan Hendrix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Lun 13 Juil 2015 - 10:33
Il se trouva que la troisième personne était lui aussi un débutant. Autant dire que nous étions tous aussi bien suspect qu'innocent en ce qui concernait le rôle de Voyageur-Killer.
Et à peine après avoir proposé de ne pas nous montrer nos pouvoirs dans le but de préserver une marge de riposte que celui qui se dénommait Luka s'empressa de montrer le sien.
-"Bon, euh,..écoutez euh... commença-t-il avant d'être perdu dans ses esprits à la recherche de fragments. ..Malo et.. Nathan c'est ça ? J'sens bien que là on est pas trop relax si vous voyez ce que je veux dire. Y'a comme des tensions dans l'air quoi ! J'ai pas envie qu'il y ait de lézard, donc je faire preuve bonne volonté et vous dévoiler mon pouvoir !"
-"Malo... Et Nathan..."
Luka avait déduit la même chose que moi au sujet des tensions mais en avait conclut exactement à l'inverse. Ignorant totalement ma proposition de confidentialité. Cependant, cette solution pouvait aussi bien apaiser nos suspicions si chacun était sincère dans en ce qui concernait de son pouvoir. Cette technique était à double tranchant... Un peu comme le tout ou le rien. Mais après tout, qu'avais-je à perdre ?

Le jeune homme aux cheveux rougeâtres enfila une drôle paire de gants de boxe de la même couleur. Soudainement, tel un éclair, une étincelle aveuglante bleutée se dégagea pour s'étirer au-dessus de lui, et peu de temps après, une main fantomatique apparut. On pouvait devenir rien qu'à la forme de la main qu'elle possédait une force de frappe sur-puissante. Était-ce son pouvoir ? Mais dans ce cas, pourquoi avoir enfilé des gants ?
-"Suite à des circonstances... particulières, je me suis retrouvé en possession de cette artéfact qui me permet de faire apparaître une main comme vous le voyez. Donc on va dire qu'on peut se faire confiance n'est ce pas ? Parce-que franchement les disputes ça m'épuise, pas vous ?"
J'étais surpris. Luka était soit idiot, soit décidé à nous faire entièrement confiance. Grâce aux actions de Nao et de Luka, la possibilité qu'un Voyageur-Killer soit parmi nous s'amoindrissait. Alors que moi par ma nature prudente et insociable, je n'avais qu'ajouté des tensions...
-"Un Artefact..? répétai-je sur un ton interrogatif. Ça veut donc dire que tu n'as pas de pouvoir proprement parlé ?"
Je me rendis compte que me question était bête. Après tout, il n'avait peut-être pas croisé d'autres Voyageurs et ne savait pas que pour les autres, leur magie venait d'eux même et pas d'un objet... D'ailleurs, il ne m'avait pas répondu, surement lui aussi dans ses esprits.
-"C'est idiot... pensai-je en baissant la tête. Si un Voyageur-Killer était avec nous, il n'aurait eu aucun mal à tous nous éliminer. On propose chacun énormément d'ouvertures qui en combat pourraient nous être fatales."

Luka se mit à bailler avant de faire des gestes superflus comme s'il s'étendait et de s'installer dans le creux de sa main qui restait comme accrochée dans les airs.
Bien qu'à Dreamland, tout et n'importe quoi pouvait avoir lieu, j'étais persuadé qu'on ne pouvait pas bailler de fatigue. D'après mon expérience personnelle, je baillais toute la journée à cause de mes horaires de repos relativement courte. Mais je n'ai encore jamais fait cela dans ce monde. J'en conclus que malgré les apparences, il restait comme tout le monde et avait une part qui restait suspicieux. Je pouvait d'ailleurs deviner que c'était de ma faute puisque Nao n'avait aucune raison d'être plus que ça suspect.
-"Bon à vous maintenant ! Dites m'en plus sur vos pouvoirs. S'il y en à un qui peut faire apparaître des beignets, je meurs de faim..."
Je me rendis compte que j'étais celui qui était resté le plus méfiant et le moins précis sur ses pouvoirs. Je ne pouvais m'empêcher de culpabiliser alors que je n'avais rien fait de mal à vrai dire...
-"Des beignets... répétai-je dans ma tête. Je n'ai jamais essayé de créer de la nourriture ni même une saveur... Peut-être qu'avec une description préside, je parviendrais à faire quelque chose qui s'y rapproche."
Je sortis de mes esprits et pris ma décision. C'était de ma faute si personne ne se faisait confiance, de plus rester muet ne m'aurait apportait que plus de soupçons.

-"Très bien ! lâchai-je énergiquement en sortant la feuille ainsi que le stylo-plume de derrière mon dos. Je ne te garantie rien, mais je ferais de mon mieux !"
J'avais changé du tout au tout et j'étais d'ailleurs moi-même surpris par cela. Cependant, n'est-ce pas quelque chose que ferait un héros ? Oui, dans ce monde je me prenais pour un héros. Je n'ai pratiquement aucune personnalité, mais lorsqu'il s'agit d'incarner un héros, je parviens à prendre les meilleurs choix.

Je m'accroupis sur le sol et commençai à écrire sur le papier de la taille d'une feuille A quatre. La description était longue et très détaillé. Reproduire des goûts et des saveurs n'était pas une chose aisée. De plus, je devais faire en sorte qu'il ne disparaisse pas lorsqu'il mordrait dedans tout en lui donnant une texture moelleuse et briochée. Autrement dit, ce n'était pas une mince affaire...
Je commençais pas décrire la consistance aussi précisément que possible en me référant au touché de la matière parsemée de minuscule morceaux de sucre collant et cristallin recouvrant la pâte à la fois circulaire et quelque peu aplatit, puis je passai à la saveur. Je choisis le goût de la pomme car c'était l'un des parfums qui restait fortement dans la bouche, non sans déplaire aux gourmets comme moi.
Lorsque j'eux l'impression d'avoir terminé, je levai la plume et les mots se mirent à danser avant de se rejoindre en tourbillonnant. D'une lueur bleue et sombre comme de l'encre, un beignet fraichement réalisé se matérialisa sous nos yeux. La feuille, elle se décomposa dans la même lumière épaisse. Je ne pouvais pas tenir plus de deux matérialisations en même temps. Et j'avais fais exprès de créer le papier en premier afin de toujours avoir le stylo si je devais écrire autre chose.
-"Voilà mon pouvoir." lâchai-je en essayant de paraitre le plus rassuré possible.

Je tendis le gâteau à Luka qui descendit de sa main pour le gouter. Il planta ses crocs dedans et prit une première bouchée.
-"De plus, si j'avais voulu vous tuer, j'aurais rajouté du poison dans ce beignet." annonçai-je seulement une fois qu'il l'avait avalé.

Je le dis avec tellement de sérieux qu'il en sembla troublé. Je fermai les yeux tout en grattant ma tête comme si je me replongeai dans mon esprit lorsque Nao s'écria en pointant du doigt.

Je levai la tête et vis avec horreur une pièce de puzzle me foncer dessus à toute vitesse. J'était incapable de l'esquiver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 20

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Ven 17 Juil 2015 - 18:53


Les premières pièces d'un long périple

Avec Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix




Je te rappel qu'ils m'entendent pas si je ne suis pas invoqué mon p'tit Nao.

Il y a vraiment aucun moyen qu'ils t'entendent?

Bien sur, invoque moi.

Merci de l'info, mais il est trop tôt pour t'invoquer devant eux.

Tsss... En fait, tu devrais faire gaffe au faiseur de beignet.

Au quoi?

Il remarqua alors que les deux avait continué la discussion pendant qu'il était plongé dans ses pensées. Jonathan semblait savoir matérialiser des trucs grâce à l'écrit et Luka avait l'air plus corps à corps avec son poing géant. Donc lui n'a pas de pouvoir... En combat, Nao devrait avoir l'avantage, c'est bon signe.

C'est alors qu'il compris l'avertissement d'Ophélia. Une pièce de puzzle fonçait sur Jonathan, il l'interpella alors et lança ce doigt vers la pièce. Ce dernier geste le fit s'envoler vers la pièce qu'il dégagea dans les air d'un coup de pied grâce à Gabriel.

"Wooouuu! C'était chaud! Ça va Jon? Je savais que Gabriel me serait utile ici!""

Il s'amusa alors à sautiller sur place, vérifiant que ses jambière de bois ne s'étaient pas abîmées.

"Ho en fait, je vous ai pas encore expliqué mon pouvoir! Je suis ce qu'ils appellent un "puppet maker". Je peux invoquer des pantins et combattre avec en les contrôlant grâce aux fils qui sortent du bandage de mon bras. Celui-ci, c'est Gabriel l'ange."

Tout en le présentant, il désassembla Gabriel de ses jambes pour le montrer sous sa forme original avant de le remettre sous forme de jambière .

"Il me sert de jambière et me permet d'augmenter les capacité de mes jambe comme vous avez put le voir, mais je continue à le contrôler avec mes doigts évidemment."

Une autre pièce se posa à côté d'eux, ce qui n'était pas très rassurant...

"Enfin bref, je sais pas vous mais je pense pas que ce soit une bonne idée de rester là, je proposerais de bouger d'ici on est d'accord ?"

Sans attendre de réponse, Nao commença à marcher sans savoir où aller, évitant les pièces qui arrivaient sur lui grâce au talent de Gabriel. Il se retourna alors, voyant que les deux autres ne suivaient pas

"En fait les mecs, on est censé aller où?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Sam 25 Juil 2015 - 22:38
La tension semblait être pas mal retombée, ce qui n'était pas pour me déplaire. Manger des beignets, oui. Se taper dessus, non. En parlant de beignets, le blond avait le pouvoir le plus utile de tout Dreamland: après que j'ai évoqué ma nourriture préféré sur le ton de la plaisanterie, Jonathan lui s'était mis en tête de m'en créer un. Genre pour de vrai, un vrai beignet qu'on peut manger et tout. Pour cela, il a sorti une feuille et un stylo de derrière son dos. Moi qui pensait qu'il cachait une arme, je suis plutôt rassuré. J'avais encore jamais vu un meurtre avec un bout de papier. Qu'est ce que je risquais de toute façon, qu'il m'écrive un poème triste ? Bref, autant voir ce qu'il allait faire avec...

Il commença par faire une description super détaillé du beignets. Je sais pas trop comment il a fait, mais il devait connaître des mots qui me reste totalement inconnue, parce qu'à part "bon" et "moelleux" rien ne me vient à l'esprit. Tout ça pour dire qu'il avait actuellement réussi à écrire tout une page. Lorsqu'il eu fini, il se passa un truc vraiment bizarre: les mots semblèrent se détacher de la feuille et tourbillonnèrent en l'air. Une lueur bleuté sembla émaner du tourbillon, et enfin, le beignet apparut. Jonathan le prit et me le tendis:

-"Voilà mon pouvoir." dit il, l'air assez content de lui.

Je prit une première bouchée avec conviction. Ma foi le goût n'était pas horrible, plutôt bon même.

-"De plus, si j'avais voulu vous tuer, j'aurais rajouté du poison dans ce beignet."

Je failli m'étouffer en avalant de travers. Je suppose que c'était une blague, vu son air sarcastique, mais son ton sérieux semblait vouloir me détromper.

-"J'te préviens, à la moindre crampe d'estomac, je t'écrase compris ? Ce genre de blague, ça me fait pas rire...Mais sérieux j'espère pas. T'imagine pas comment c'est fatiguant d'écraser quelqu'un.." fit-je en levant mon poing menaçant. J'avais été plutôt relax jusqu'ici, et je ne voyais pas de raison de m'inquiéter. Malgré son humour un peu caustique, il semblait réglo.

Soudain, le brun, Nao je crois, bondit derrière le blond et décocha un formidable coup de pieds dans une pièce de puzzle qui fonçait sur Jon. Je ne l'avais pas remarqué, mais il aurait probablement fini écrasé si Nao n'était pas intervenu.
Celui ci se tourna vers nous, jovial, comme si il faisait ça tout les jours au p'tit déj:  

-"Wooouuu! C'était chaud! Ça va Jon? Je savais que Gabriel me serait utile ici!" s'exclama-t-il, avant d'enchaîner:

-"Ho en fait, je vous ai pas encore expliqué mon pouvoir! Je suis ce qu'ils appellent un "puppet maker". Je peux invoquer des pantins et combattre avec en les contrôlant grâce aux fils qui sortent du bandage de mon bras. Celui-ci, c'est Gabriel l'ange. "Il me sert de jambière et me permet d'augmenter les capacité de mes jambe comme vous avez put le voir, mais je continue à le contrôler avec mes doigts évidemment."

Pas de doute j'étais tombé avec des barges. Entre le mec qui se marre en te faisant croire qu'il t'avais empoisonné et le frappé pour qui échapper à la mort semblait quotidien, j'étais mal barré. Mais étrangement, ces curieux personnages était furieusement attachant.
Je n'avais pas écouté la suite de son discours, mais il voulait visiblement qu'on le suive, puisqu'il nous attendait un peu plus loin.

-"En fait les mecs, on est censé aller où?"

Encore un choix ? Je déteste les choix. C'est horriblement fatiguant.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 04/07/2015
Age du personnage : 19

Nouveau challenger
Jonathan Hendrix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Dim 26 Juil 2015 - 16:28
Le morceau de puzzle fonçait sur moi à grande vitesse lorsque je réalisai qu'il m'était impossible de l'éviter. Nao bondit d'une incroyable impulsion et dégagea la plaque grâce à un coup circulaire du pied comme s'il avait frappé un ballon de football. Je regardai la pièce se réduire partiellement en morceaux encore plus petits, projetés plus loin dans un amas de poussière.
-"Wooouuu ! C'était chaud ! Ça va Jon? Je savais que Gabriel me serait utile ici !"
-"Jon..." répétai-je à voix basse.
Je ne savais pas moment prendre la chose. Je n'étais pas vraiment habitué à faire "ami-ami" avec d'autres personnes, surtout de mon âge ou moins. Je savais que cette dénomination n'avait rien de méchant ou de moqueur, mais c'est peut-être ce qui me faisais bizarre. Son sourire me semblait aussi dérangeant de par sa sincérité ou sa bêtise...

-"Oh en fait, je vous ai pas encore expliqué mon pouvoir ! s'exclama-t-il comme si c'était à son tour de se présenter dans un speed dating. Je suis ce qu'ils appellent un "puppet maker". Je peux invoquer des pantins et combattre avec en les contrôlant grâce aux fils qui sortent du bandage de mon bras. Celui-ci, c'est Gabriel l'ange."
Il s'arrêta pour faire un petit geste de la jambe afin de désigner ce qui y était accroché.
-"Il me sert de jambière et me permet d'augmenter les capacité de mes jambe comme vous avez pu le voir, mais je continue à le contrôler avec mes doigts évidemment."

Le jeune homme à l'écharpe violette venait de faire une description complète de son pouvoir, quoique même trop. C'en était même étrange.
-"Il doit avoir d'autres tours dans sa manche. pensai-je en le surveillant d'un oeil. Mais c'est bon... Après tout, je suis qui a du le moins d'écrire son pouvoir."
Les tensions semblaient s'être dissipées malgré le fait que chacun d'entre nous soit replié sur soi-même et pas totalement ouvert auprès des autres. Je réalisai par la même occasion à quel point ma petite taille faisait défaut à ses deux Voyageurs qui me semblaient plus imposant en me dépassant d'au moins une tête.

Je me mis à penser des personnes à mes côtés.
-"Ils sont tous bizarre... Entre un mec qui contrôle des poupées ou pantins et un boxeur dopé à la magie de Dreamland, je n'aurai pas pu trouver de gens plus... commençai-je à me dire avant de revenir dessus. Quoique, tous les types dans Dreamland doivent être timbrés... Comparées aux innombrables possibilités, je m'en sors mieux que l'on peut imaginer..."

-"En fait les mecs, on est censé aller où ?"demanda soudainement Nao en regardant autour de lui.
Cette question fusa en moi tel un déclic dans mon esprit. C'était en effet la chose la plus importante à poser. J'espérais seulement ne pas retomber au milieu d'une tempête de pièces de puzzle en se faire projeter encore plus loin dans ce lieu qui nous était à tous inconnu.

Mais se séparer était impensable concluai-je. J'avais déjà rencontré deux Voyageurs dans l'espace de quelques dizaines de minutes et tomber sur les Voyageur-Killers que nous redoutons tous. Il fallait se décider au plus vite, la direction n'était pas réellement essentiel.

-"Quoiqu'il en soit, ne restons pas ici ! Nous sommes des proies faciles en restant immobile... Nous venons chacun d'une direction différente. Avez-vous trouvé quelque chose d'intéressant de votre côté ? Sinon il ne nous reste plus qu'à aller dans la direction qui nous est encore inconnue." proposai-je d'un ton austère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 20

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Dim 26 Juil 2015 - 18:11


Les premières pièces d'un long périple

Avec Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix



Les deux n'avait pas l'air de trop savoir où aller non plus, mais l'idée de Jon, c'était malin! Mais cette technique avait une faille, et malheureusement Nao était cette faille.

"Et bien... en fait, vous allez rire, mais vous deux seulement venez venez d'une direction différente... Moi je suis ici depuis le début moi, et je peux te dire qu'à part ces pièces, je n'ai rien vu d'anormal depuis que je suis ici."

Sur ce coup, Nao ne pouvait pas être très utile, mais Jon lui avait l'air de porter le rôle de tête pensante du groupe, ça le changeait un peu du monde réel pour une fois que ce n'est pas à lui de tout gérer.

Luka lui semblait blasé du choix qu'il fallait faire depuis que Nao avait posé la question de leur destination. Il avait l'air un peu tête en l'air, ou blasé, comme quand Nao est prit de flemmardise à longue durée, ce qui pour lui était une période de Trois jour à deux semaines à rester dans son canapé, où les seuls déplacement qu'il fait sont pour aller chercher dans un fast food ce qu'il avait la flemme de cuisiner. Heureusement que ça lui prenait pas tout le temps, et encore jamais au Dreamland... Ce Luka arriverait à être encore plus faignant que Nao? Ces deux voyageurs étaient bien différent, mais ils avait l'air d'être "compatible" avec le caractère de Nao.

C'est alors que Nao eu une idée, peut être que cela pourrait marcher...

"Attendez, je viens d'y penser, grâce à Gabriel, je peux sauter peut être assez haut pour pouvoir discerner quelque chose d’intéressant... "

Sans attendre de réponses, il sauta sur place, se tournant là où aucun des trois voyageurs qu'ils étaient n'étaient déjà passés. C'est alors qu'au loin il aperçut un attroupement, il ne put distinguer ce qui le composait, mais il y avait bien quelque chose à voir. De retour au sol, il en informa au plus vite ses deux compagnons de la nuit.

"J'ai trouvé quelque chose les mecs, une foule par là-bas! Une sorte de foule, en tout cas il y a de l'animation, qu'en dites-vous?"

Cette fois-ci, Nao évita de leur forcer la main, il avait put remarquer qu'ils restaient quand même prudents, et même si la tension avait redescendu, une certaine méfiance existait.

"Alors ça vous dit?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Mer 29 Juil 2015 - 0:24
Bon, ils avaient l'air d'avoir clairement établi que je n'étais pas la tête pensante du groupe, ce qui me convenait à merveille. Après leur avoir signifier qu'il n'y avait rien d'intéressant dans ma direction, même pas un endroit pour faire la sieste, je ne m'intéressa plus à la suite de la conversation.

Quand j'y repense, notre groupe hétéroclite était le parfait cliché du groupe d'aventurier classique: le mec posé et réfléchi, la tête brûlée et le feignant à côté de ses pompes. On était pas l'équipe idéale, mais il y avait moyen de faire quelque chose de grand. Enfin...je suppose, mon manque de motivation revenait au galop.

-"..Et compter pas sur moi pour faire une saloperie de quête initiatique !"

Hum, vu la tête étonné qu'ils me lancèrent, j'avais du dire cette dernière pensée à voix haute. Bon il semblait avoir trouvés une solution. Nao utilisa ses jambières pour faire des bonds sur place. Ca avait l'air bien pratique tout de même son pantin. Je regardais mon poing un peu dépité. Des fois je regrettais un peu le fait de ne pas avoir de pouvoir. Mon artefact était sans aucun doute puissant, mais il n'était que de la puissance brute. Depuis le début de la nuit, j'avais l'impression d'être bien inférieur en comparaison au pouvoir des deux autres. Les leur sont plus versatile, plus imprévisible aussi. Je sentis la frustration m'envahir, je n'étais certes pas un compétiteur loin de là, mais j'avais quand même ma fierté. J'attrapa au vol une pièce de puzzle et la planta rageusement dans le sol. Il fallait que je me calme. Parfois, j'avais la curieuse impression que les gants étaient vivant. Il m'arrivait de ressentir des émotions violentes en totale contradiction avec la situation. Jamais une pensée précise, mais un flux de sentiment. Autant dire qu'en ce moment, je bouillais, et mon Artéfact y était probablement pour quelque chose.

"J'ai trouvé quelque chose les mecs, une foule par là-bas! Une sorte de foule, en tout cas il y a de l'animation, qu'en dites-vous?"

Ah, ils s'étaient apparemment mis daccord et avaient trouvé un truc cool à faire. A cause de mes gants, j'avais vraiment besoin de me défouler régulièrement si je ne voulais pas que les émotions me submerge. Plutôt ironique pour un flemmard comme moi.

-"Amenez vous ! J'espère vraiment qu'on va se battre parce que là, je déborde"

Sans attendre leur réponse, je fonça le plus vite possible...

...avant de revenir sur mes pas.

-"Ouais euh, c'est par où ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 04/07/2015
Age du personnage : 19

Nouveau challenger
Jonathan Hendrix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Mer 29 Juil 2015 - 16:18
À peine j'avais fais par de mon plan que Nao s'empressa de le démonter.
-"Et bien... en fait, vous allez rire, mais vous deux seulement venez d'une direction différente... Moi je suis ici depuis le début moi, et je peux te dire qu'à part ces pièces, je n'ai rien vu d'anormal depuis que je suis ici."

-"Donc Nao nous a rencontré au moment où il est apparu..." pensai-je tout en essayant de trouver autre chose.
Luka semblait lui aussi dans ses pensées, le regard vide dirigé vers le sol. Soudainement il parla à voix haute sans pourtant s'adresser à un interlocuteur.
-"Et ne compter pas sur moi pour faire une saloperie de quête initiatique !"
Je me retournai vers lui en lui adressant un regard étonné. Je n'étais pas le seul puisque le Voyageur à l'écharpe mauve et fis de même ; ce qui était ironique car il avait fait la même chose quelques minutes auparavant.

Mais après cette diversion, Nao eut une idée afin de trouver un endroit où l'on pourrait trouver autre chose que des pièces de puzzle. Après tout, puisque qu'on ne peut pas quitter Dreamland à nos souhaits où changer subitement d'endroit, autant cherche quelque chose qui pourrait nous divertir ou nous permettre d'explorer un peu plus les secrets de ce fabuleux monde. Car oui, je commençais à trouver Dreamland incroyable, ça diversité et sa mystérieuse histoire était pour moi une source inépuisable pour mes écris.

Il se mit à bondir à une hauteur vertigineuse et surhumaine. Cela venait surement de ce qu'il appelait "sa jambière" en bois et en ficèle. Pendant que le lapin sautait, je jetai un coup oeil sur le second Voyageur qui se trouvait toujours derrière moi. Ce dernier semblait étrangement tendu, comme s'il accumulé quelque chose qui ne tarderait pas à éclater. Luka regardait son artéfact d'un air désappointé, comme s'il regrettait quelque chose.
Soudainement, ce que j'avais cru ressentir se réalisa. D'un brusque geste, il saisit un morceau de roches qui volait à proximité et l'écrasa littéralement au sol, la plantant dans la terre durci qui elle même partie en morceau lors de l'impact.

-"Quel pouvoir effrayant..." lâchai-je à voix basse.
Je ne connaissais pas la raison de cette brutale explosion de sentiment, mais je n'avais pas envie de lui demander. Cependant, cela me permettait de conclure que Luka nous serait très utile lors des combat où la force physique et spontanée sera nécessaire.
Nao qui venait de s'arrêter de sauter changea totalement l'ambiance en annonçant sa découverte.
-"J'ai trouvé quelque chose les mecs, une foule par là-bas ! Une sorte de foule, en tout cas il y a de l'animation, qu'en dites-vous ? déclara-t-il d'un ton optimiste quoi qu'un peu hésitant. Alors ça vous dit ?"
-"C'est exactement ce que j'attendais." affirmai-je avec un sourire satisfait avec une pointe malsaine.
J'étais moi-même pressé de découvrir ce qui nous attendait et il fallait croire que Luka éprouvait la même hâte. Et c'est en criant des phrases de motivation en se mettant à courir tête baissée. Nao et moi restèrent sur place, bouche bée. Il s'éloigna de plus en plus lorsque ce dernier revint tout aussi rapidement.
-"Ouais euh, c'est par où ?" demanda-t-il quelque peu gêné.

Le Pupet Maker nous guida jusqu'au lieu où se trouvaient toutes les personnes aperçues auparavant. Le jeune homme aux cheveux rouges ne tenait plus en place. Une expression d'excitation se lisait clairement sur son visage et j'espérais seulement qu'il ne ferait pas de vague... Il y avait de nombreuses personnes, surement des Voyageurs pour la plupart.
On approcha enfin de la foule qui pour je ne sais quelle raison se trouvait ici.
Je ne voulais absolument pas attirer l'attention lorsque Nao demanda sans aucune préoccupation à une des personnes ce qui se passait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 20

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Lun 10 Aoû 2015 - 14:42


Les premières pièces d'un long périple

Avec Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix



Les deux avaient l'air d'accord pour suivre Nao, l'un plus excité que l'autre mais Jonathan semblait quand même apprécier d'une façon différente, plus retenu, un peu comme Nao.

Il les emmena alors vers le lieux de regroupement, pour la plupart des voyageurs surement. Nao aperçut alors un homme fumant ce qui ne semblait pas être une cigarette si vous voyez ce que je veux dire. Contrairement aux autres, ils n'avaient pas l'air de s’intéresser au groupe, il regardait juste quelque chose sans parler, juste en fumant.

PNJ1:
 

Il se dirigea alors vers lui, intéressé par l'odeur:

"Heu... Salut mec, dis moi, on peut être défoncé dans le Dreamland?!"

"Bien sur mec! Tiens vas-y essaie!"

Il tendit alors la fameuse cigarette magique qu'il fumait à Nao qui le prit et tira une taffe en se tournant vers ses deux compagnons et chuchotant:

"Haaa... mêlé l'utile à l'agréable... Laissez moi faire, je vais essayer de lui sous-tirer des infos, entre fumeurs on peut tous se dire héhé!""

Sans attendre de réponse, il se retourna alors vers l'homme et continua, toujours en tirant quelques taffes avant de le redonner à l'homme.

"Mais dis moi, ce qu'on trouve à Dreamland est assez fort!"

"Mec ne me dit pas que c'est la première que tu fume l'herbe de Dreamland! Haha j'espère que tu es habitué petit!"

Nao commençait déjà à ressentir les effets, sa tête était lourde, mais il devait savoir ce qui se passait ici et aller au centre de l'attroupement était trop risqué:

"J'avoue qu'elle met une balle mais dis moi... Il se passe quoi ici?"

"Ho t'es nouveau ici! J'me présente, Cid, vois-tu, ici se rassemble beaucoup de voyageurs et créatures de rêve pour parier sur...

"Des nouveaux?! Des nouveau seraient parmi-nous?!"

C'est alors qu'une ombre apparut derrière les trois nouveaux arrivants.

PNJ2:
 

Avant même de pouvoir se retourner, deux autres créature comme celle qui venait d'apparaître vint se coller derrière eux et de leur pattes les lança au milieux de la foule qui s'écarta, formant un cercle autour d'eux. Ils ne pouvaient plus fuir... On pouvait encore attendre Cid appeler les trois gardes pour qu'ils les libèrent, puis vint un bruit étrange, comme si des crocs claquèrent sur une pastèque et plus rien...

Tout d'un coup, une voix résonna, c'était celle d'un jeune homme sur une petite tribune qui annonça de vive voix:

"Hahaha, chers habitués, nous venons d'apprendre que trois intrus ce sont infiltrés ici sans invitation. Qui plus est, Cid The Skin n'est pas opérationnel pour son combat, à la place je vous propose quelques amuse-gueule pour vous faire patienter avec un combat à trois!"

"Quoi? à trois? Me dites pas que..."

"Ces trois vermines ont voulut se joindre à nous, les voici donc au centre du spectacle! Lancez les paris entre nos trois nouveaux née! Pour le moment, le "cheveux rouge" part favoris!"

PNJ 3:
 

Nao ne comprenait pas, ils allaient devoir se battre entre eux? Dans son état, il était sur de perdre. Surtout face à Luka, vu ses pouvoirs, Nao aura du mal à gérer quelqu'un combattant au corps à corps... Quoi que, Gabriel était toujours à ses jambes non?

Il décida alors de s'asseoir par terre, regardant l'air interrogateur des deux autres:

"Désolé les mecs, c'est pas ce qu'on pensez, et perso suis trop déglinguer pour vous combattre puis... j'en ai pas envie, mais je pense qu'il doit y avoir un moyen de se barrer de là..."

Grâce à tout les cris des parieurs, ils ne pouvaient pas les entendre parler, ce qui était un avantage.



[HRP: Désolé du retard, j'ai eu beaucoup de jours de repos en moins et n'ai donc pas trop eu le temps de rp :/]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix) Jeu 13 Aoû 2015 - 3:12
Il était évident que mon comportement n'était pas passé inaperçu auprès des autres. C'était embêtant, ils allaient croire que j'étais instable ce qui à bien y réfléchir n'est pas si faux que ça. Les gants continuer de m'envoyer des vagues de sentiment violent, comme des pulsions meurtrières que j'essayais tant bien que mal de contrôler. D'un tempérament que j'aimais décrire comme calme et réfléchie, mais que les personnes de mon entourage considérait plutôt comme mou et feignant, je n'avais jamais vraiment connu de débordement comme celui qui était actuellement en train de se produire.

Le reste des événements me parut un peu confus. Peu après être arrivé au rassemblement, je vis Nao parler à une Créatures des Rêves fumant quelque chose s'apparentant à un bedo, mais version Dreamland. Tout est démesurément démesuré dans ce fichu monde. La créature ne semblait pas particulièrement agressive, mais j'avais tout de même une furieuse envie de lui mettre mon poing dans les dents. L'influence des gants surement, à moins que j'ai subitement développé une furieuse haine contre les fumeurs. A ma grande surprise, Nao l'aborda et tira une ou deux latte. Pas très prudent mais apparemment efficace puisqu'il avait l'air d'obtenir des infos. Il nous interpella mais le bruit de la foule, qui avait grandement augmenté au fur et à mesure que l'on s'étaient rapprochés, m'empêcha de comprendre. Soudain, un gars immense, deux mètres au bas mots, apparut devant nous et tonna:

"Des nouveaux?! Des nouveau seraient parmi-nous?!"

Deux colosses avec la même armure que celui en face de nous surgirent derrière nous, nous bousculant sans ménagement. Je me retint de lui décrocher la plus grosse mandale que Dreamland est jamais connu. On ne savait toujours pas ce que ces gars nous voulait et cela aurait été imprudent. Cependant je sentais les pensées belliqueuses du gants pulser à ma tente. Soudain, un jeune homme à peine plus âgé que nous installé sur une estrade en hauteur prit la parole:

"Hahaha, chers habitués, nous venons d'apprendre que trois intrus ce sont infiltrés ici sans invitation. Qui plus est, Cid The Skin n'est pas opérationnel pour son combat, à la place je vous propose quelques amuse-gueule pour vous faire patienter avec un combat à trois!

Ces trois vermines ont voulut se joindre à nous, les voici donc au centre du spectacle! Lancez les paris entre nos trois nouveaux née! Pour le moment, le "cheveux rouge" part favoris!"


Qûuoâa ?! Il n'était pas question que je me batte contre les deux autres. J'avais confiance en ma puissance, mais avec leur pouvoir imprévisibles, ils allaient me découper en deux trois temps mouvement. Nao, complètement défoncé était affalé par terre, visiblement pas en état de se battre. Quand à Jonathan, il avait garder un air calme, comme depuis le début de la nuit. Il fallait peut être que je le garde à l’œil celui là...

Il fallait que je trouve une solution pour éviter que l'on s’entre tue.


-"Hé blondinet, écoute, t'es un home intelligent toi, hein ? J'respecte tu sais, t'es un homme d'affaire, t'as un public à satisfaire, tu sais, petit four, champagne, euh tripes de voyageurs, enfin, la totale quoi ! Sauf que je vais te le dire moi, ces gars là
, fis je en désignant Nao et Jon, c'est des combattant hors pair, j'te l'dis ! Y vont tellement vite, que le combat sera fini en deux secondes, Boum ! Plus de cheveux rouge, plus de cheveux blond, plus de cheveux brun. Un combat de haut niveau certes mais sans grand intérêt on est d'accord ? Moi ce que je te propose, c'est un trucs qui va te faire exploser ton audimat ! Tu vas être connu dans tout les Royaumes !

Le bonhomme avait l'air vaguement intéressé, j'avais réussi à piquer sa curiosité visiblement:

"Voila ce qu'on va faire , on va combattre tous les trois ensemble comme une équipe. La solidarité c'est ce que veut ton public, c'est la mode en ce moment, tout le monde en parle ! Donc amène nous ce que tu veux, et combattons. Le gagnant décide du sort du vaincu. Simple, clair net précis." Je m'avança pour lui tendre la main. "Deal ?"

Il eu un sourire carnassier, avant de me serrer la main. "Deal"
Il se tourna ensuite vers un de ses gardes: "Faites entrer Nemru."

Le Nemru en question avait l'air content de sortir car il poussa un hurlement de joie. Il avait des yeux fous, et quelquechose me disait que je nous avait bien mis dans la m****.

"Alors, mes p'tit potes, c'est vous mon menu aujourd'hui ?"

Nemru:
 
" />
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix)
Revenir en haut Aller en bas

Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Village Puzzle-