Haut
Bas

Partagez

Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 320
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof EmptyMer 26 Jan 2011 - 15:42
Dimitri analysa la situation, il venait d’être séparé de ses coéquipiers et il se retrouvait dans un royaume de la zone 3 nommé Hyldren, puis comme si ça ne suffisait pas deux voyageurs avaient atterris ici avec lui. Ils ne faisait pas partie du groupe de base et étaient arriver bien après. Même si la jeune fille avait un caractère plutôt bien trempé tout comme son fiancé, Dimitri ne pu s’empêcher de regarder ses oreilles pointues… Cela devait être un vrai handicap dans la vie de tous les jours… Bref, Dimitri secoua la tête pour se remettre les idées en place, certes il était tout seul mais il était aussi le numéro deux de la ligue Baby. Il posa sa main à terre et deux robots sortirent de nulle part. Le premier braqua deux petits lasers vers les voyageurs, tandis que le second créa un bouclier électrique autour de Dimitri, celui-ci regarda attentivement le jeune homme puis la jeune femme et soupira alors. Il n’aimait pas tuer mais il avait tout deux tenter de les surprendre en les attaquant au royaume des cow boys. Dreamland est rempli de danger pensa une nouvelle fois Dimitri tandis qu’il s’adressait aux deux voyageurs :

-« Toi là avec tes oreilles de chauve-souris et toi le mec avec les cheveux couleur morve, je vais être sympa et vous donnez un sursis, disparaissez et je vous épargne. »

Certes, Dimitri faisait preuve d’une grande générosité mais il lui sembla qu’il venait de dire quelques chose de blessant à l’instant… Espéreront que ses adversaires ne soit pas rancunier.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof EmptyJeu 27 Jan 2011 - 16:52
Bon sang mais qu'est ce qui s'est passer ? Ce voyageur avait-il le pouvoir de téléporter les personnes la ou il le souhaitait ? Si c'était le cas il devait être sacrément puissant pour pouvoir faire changer plusieurs personnes de régions ! Le simple fait de devoir se concentrer sur le nombre de personne à téléporter et dans quels lieux les envoyés montre que nous n'avons pas à faire à des rigolos, mais quelque part il était peut être l'homme le plus fort de l'équipe qui se disputait au Royaume des Cow boys si tout allait bien, mais visiblement l'homme qui se trouvait devant nous ne semblait pas plaisanter quand au fait qu'il avait une furieuse envie de s'en aller d'ici, mais peut être aurait-je put être clément sur sa condition si jamais il n'était pas venu à insulter les oreilles différentes de ma jolie reine aux cheveux d'or, ainsi que mes propres cheveux qu'il considérait comme "couleur morve". C'était absolument dégradant d'être comparé de la sorte et visiblement il semblait trop sûre de lui à faire étalage de ses pouvoirs en invoquant deux robots sur le terrain dont l'un semblait être plus axé sur la défense que l'autre qui me paraissait beaucoup plus leste et donc, voué à l'offensive.

Sur le coup je ne prie pas la mouche quand à ses dires car la provocation était un avantage comme un inconvénient et cela dépendant surtout des situations, ce qui ne m'était pour le coup pas à l'avantage pour nous. Pour le moment la priorité était de faire une analyse détaillée de l'environnement afin de prendre l'habitude du terrain et se fixer une largeur d'action quand aux coups qui risquaient de pleuvoir. Ce qui me fit rapidement réagir était la présence d'individus qui nous regardaient armés jusqu'aux dents, l'air un peu dépassés par les évènements, ils étaient tous plus imposants les uns que les autres, et semblaient vêtus pour la plupart de peau de bêtes et d'armures et ce qui me mit directement la puce à l'oreille en m'étonnant, c'était ses barbes bien fournis de couleur différentes et ces yeux guerriers qui ne laissaient aucun doute quand au fait qu'il s'agissait la d'un peuple meurtrier auquel même les plus grand avaient peur de se frotter...les Vikings.

Nous étions sur le territoire de vikings oniriques qui ne semblaient pas vraiment satisfait de nous savoir tout les trois sur leurs terres, puis c'est alors qu'un homme s'avança de leur coté, prenant place au beau milieu de toute la horde, plus grand que les autres et balafré sur une bonne partie du visage et des bras qu'il avait à l'air, il posa sa gigantesque hache à terre se qui fit comme une onde de choc qui fit voleter les feuillages des arbres et posa alors son pied sur le plat de sa lame, nous regardant de haut, en s'appuyant les bras sur le pommeau de son arme. Lithium avait peut être du soucis à se faire quand au fait qu'elle n'était pas aussi imposante que les femmes de cette tribus, ce qui risquerait de ne pas vraiment leur plaire et leur mettre la puce à l'oreille quand au fait que nous étions des étrangers. Notre adversaire se retourna également dans leur direction alors que ses robots ne bougait pas de leur positions et restaient le regard posé sur nous, il semblait bien que nous risquions d'être victime d'un conflit si rien n'était fait. Le Chef du Clan Viking s'adressa alors à notre adversaire.

-Qu'est ce que c'est ?

-De quoi qu'est ce que c'est ? Vous avez jamais vu un robot ou quoi ?

-Espèce d'imbécile ! Ce sont des Vikings ! La Robotique n'est pas dans leur quotidien alors comment t'éspère qu'ils prennent bien ta présence ici ?

-Vous êtes toujours pas partie vous ? Je vais vous mettre en pièce alors !

-GRAND CHEF DES VIKINGS ! JE ME NOMME VLAD SIEGFREY ! JE SUIS UN VOYAGEUR DE DREAMLAND ET JE VOUS PRIERAIT DE NOUS ACCORDER L'HONNEUR DE COMBATTRE EN VOS TERRE CONTRE CET HOMME QUI SE CACHE DERRIÈRE CES MACHINES !

-Et elle qui c'est ? Une Offrande ?

-IL NE S'AGIT PAS D'UNE OFFRANDE ! VOICI MA PARTENAIRE LITHIUM ELFENSEN ! NOUS AVONS ÉTÉ ENVOYÉS TOUT DEUX ICI POUR COMBATTRE CET HOMME ! NOUS FERIEZ VOUS LA GRÂCE D'ÊTRE LES SPECTATEURS DE NOTRE COMBAT ET DE NE PAS INTERVENIR S'IL VOUS PLAIT ?

-Ne pas intervenir ? Bon...Tu me semble être un homme honorable Vlad Siegfrey ! Ton Regard est celui des gagnants ! Mais si le combat ne nous plait pas ! Nous vous enverrons tout les trois rejoindre les morts ! Soyez les bienvenue sur le territoire des Vikings Hyldrims ! De plus le nom de ton famille de ton amie me semble familier aux nôtres ! Ses racines doivent être les mêmes que celle de notre peuple ! Hahahahahahahahahahahahahahaha !

-Bon vous allez la fermer maintenant ? J'aimerait que vous me regardiez vous laminer !

Quelques minutes plus tard, tout le Village Viking nous encerclait, chacun d'entre eux cherchait à avoir la meilleure place pour assister au combat, et le brouhaha se faisait de plus en plus sonore alors que Lithium et moi étions en garde face à cet em
paffé qui nous avait grandement insulter. Je dégaina mon épée tout en relevant ma manche droite , pour déployer un tout nouveau bouclier de couleur bleuté ayant une forme arrondie sur le dessus qui était parsemé de pointes de lances, tandis que le bas se terminait de façon triangulaire, tout aussi pointue que les ornements qui couronnait cette égide. Souriant un peu à la situation je levait mon bouclier au ciel, ce dernier se mettant à scintiller de milles feux pour émettre une lumière puissante qui fit alors disparaitre le ciel grisonnant qui régnait sur cet immense Fjord aux monts rocailleux pour lui faire retrouver son ciel bleu et son son étincelant soleil dont les rayons créaient désormais de nombreuses zones d'ombre, ce qui fit retentir de nombreuses clameurs dans l'assemblée des vikings qui semblaient stupéfait par une telle prouesse alors que le garçon sous le champ de force ne semblait pas déstabiliser le moins du monde.

-C'est bien mon petit ! Tu sait faire des tours de magie mais c'est pas sa qui sauvera ta vie ! T'aurais dût te barrer tant qu'il était encore temps !

Cet imbécile pensait être le plus avantager par le fait qu'il pouvait invoquer deux robots en même temps mais il n'avait aucune idée de l'avantage que j'avait désormais par rapport au terrain. Nous étions sur un plateau rocheux et en tant que contrôleur de lumière, celle du soleil me permettait de pouvoir conserver mes sortilèges beaucoup plus longtemps actifs et me coutait alors beaucoup moins d'énergie pour ce qui était de les alimenter, j'allais donc pouvoir me battre dans une condition optimale bien que mon adversaire semblait plus fort, je jeta un regard plein de détermination à Lithium comme pour lui demander si elle était prête elle aussi à se battre face à cet ennemi qui risquait de nous donner du fil à retordre puis me tourna de nouveau à lui alors que les vikings commençaient à hurler qu'ils fallait que nous commencions à nous battre à moi que nous ayons peur.

-Lithium, je suis désavantagé face à ces mécaniques car elles n'ont pas de cœur ni d'âme, je ne pourrait donc pas tiré profit de leur puissance ! Nous allons devoir y'aller avec prudence en sachant que la défense est une tentative vaine face à des robots de cette envergure. Privilégie les attaques à distance, je vais tenter par tout les moyens de te couvrir ! Il à dût prévoir que nous attaquions sont robot défenseur et doit avoir une stratégie potable quand à une combinaison possible entre ses deux robots, il ne les aurait pas choisit pour rien je pense... Si tu pouvait essayer de retenir le robot qui ne faisait rien je pourrait essayer de trouver une brèche pour me faufiler jusqu'au défenseur et abattre son champ de force !

-A L'ATTAQUE !!!!! DETRUIT LES !!!!

-Auréole !!!!

-Sa ne passera pas !!!!

-Lithium, Maintenant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2701
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof EmptySam 29 Jan 2011 - 20:23
"Racines anciennes et Robotique."








Non mais c'était quoi cette façon de s'adresser aux gens ?!!
Lithium était furieuse. Non seulement elle s'était gracieusement insulter de "pétasse blonde" par ce minable albinos mais de plus, il s'était permis de s'en prendre à Vlad également. Elle se souvenait de cet abruti. C'était le même qui, quelques nuits auparavant, lui avait demandé naïvement et dans la plus grande des ignorances si elle se prénommait Zelda. Oui, comme la princesse dans ce bien connu jeu vidéo ou presque tout le monde a eu l'occasion d'y jouer et de déboîter de son socle la tête de Ganondorf. Mais cet imbécile était également celui dont une cervelle de zombie lui était magnifiquement tombé sur la tête. Merveilleux. Dans ce cimetière, malgré toute l'horreur qui gisait autour d'eux, Lithium avait bien ri, aux larmes presque si elle en avait eu le temps. Elle aurait bien voulu lui répondre ou même, lui envoyer une belle droite de son crû, mais étant donné qu'ils s'étaient téléportés dans un tout autre endroit que celui où ils se trouvaient auparavant, cela allait être compliqué. La voyageuse jura de le retrouver pour pouvoir au moins lui faire ravaler ses paroles. Rancunière ? Oui. Surtout si on s'en prend à ceux à qui elle tient. Néanmoins, un tout autre jeune homme avait capté son attention. C'était un garçon qui était arrivé quelques temps avant l'impoli, sa peau était splendidement hâlée, des cheveux blancs éclatants et une stature qui semblait parfaite. Dès son arrivée, il s'était approché de Vlad et elle, mais c'était adressé seulement à cette dernière en lui murmurant ces quelques paroles qui l'avait plongé dans une profonde léthargie macabre: "Tu devrais le lâcher maintenant, avant qu'il fasse comme tous les p'tits cons. Qu'il te saute et te lâche ensuite...". Parlait t-il de l'homme avec qui elle s'époumonait ? Ou de.. Vlad ? La jeune fille eut un haut-le-cœur immédiat.

Des souvenirs remontèrent à sa mémoire avec une vitesse fulgurante, arrachant une grimace à l'invocatrice.
Spoiler:
 
Plus son cerveau lui renvoyait ces douloureux et perturbants moments de sa vie, Lithium se retrouva paralysée de terreur à ce qui approchait. La réminiscence de ce garçon qui avait tenté de s'en prendre à elle sexuellement à la période du collège, le même qui l'avait martyrisé durant deux bonnes années, vint à elle et se déroula de nouveau devant ses yeux. En revoyant cette scène immonde, elle voulut crier d'horreur, mais ne put s'y résoudre. Elle devait être forte. Ce n'était franchement pas le moment de se laisser abattre par le passé, quel qu'il soit. Sa barrière mentale s'effritait ces derniers temps, il fallait qu'elle le travaille avant d'en pâtir. Immédiatement, elle se ressaisit et voulut lui poser des questions mais.. Ce fut ce moment là qu'avait choisi l'albinos au jus de cervelle-zombie d'arriver et de grassement les insulter. Lithium s'intéressa aux alentours. Où avaient-ils bien atterrit ? En tout cas, il faisait sacrément froid, du moins, une brise fraîche circulait. Au loin, l'on pouvait voir de la neige et à cette vue, le cœur de Lithium se réchauffa instantanément. Ce qu'elle aimait la neige, cet élément qui semblait pur à l'extérieur mais qui était sale et souillée en vérité. Comme elle. Soudainement, elle se mit à paniquer. Où était Vlad ?! Elle ne s'était pas retrouvée toute seule dans un tout autre endroit qu'il lui était quasiment inconnu tout de même ! Quoique.. Cet endroit ne lui était pas si étranger que cela. Des odeurs et une sensation lui étaient familières, vaguement et profondément à la fois. Qu'était-ce ces lieux si étranges ?

Un grand silence et un regard en arrière l'a fit immédiatement comprendre où ils se trouvaient, car oui, en se retournant elle vit un Vlad totalement interdit. Le tout s'en oublier l'homme avec qui elle s'était pris la tête tout à l'heure qui avait de plus invoqué deux robots, dont l'un avait créer un champ de force autour de son maître, et une horde de.. VIKINGS ?!! Lithium ne put s'empêcher de laisser échapper un cri de surprise et de joie à la fois à cette scène. Ces personnes tous vêtus de peaux de bêtes et armés de part en part étaient ces plus anciens ancêtres ! Les meilleurs guerriers de tous les temps ! Et voilà qu'elle les rencontraient au sein même de son rêve au cœur de Dreamland. C'était tout bonnement génial et presque émouvant. Comment se comporter vis-à-vis d'eux ? La jeune fille était bien trop intimidée pour leur demander quoique ce soit et se contenta de laisser parler Vlad qui tentait de les éloigner tout en leur demandant l'autorisation de se battre sur leurs terres. Ah, parce qu'on demande l'autorisation maintenant ? Bon. Elle y réfléchira à deux reprises la prochaine fois. Un homme, qui semblait en tout point être le chef du clan, s'avança d'un pas vers eux, étonné et déboussolé.






"Qu'est ce que c'est ?", demanda t-il, interrogateur.





Lithium voulut lui répondre afin de pouvoir tenter d'en savoir plus sur eux à la fois mais, le garçon qui leur tenait compagnie s'empressa de lui adresser un méprisant "De quoi qu'est ce que c'est ? Vous avez jamais vu un robot ou quoi ?". Et bien, comment te dire ? Non, je ne pense pas non. Etait-il stupide ou simplement ignorant ? Il était logique qu'ils ne sachent pas ce qu'était ces tas de boulons recyclés, c'était des Vikings après tout. Certes, à Dreamland tout est possible. Mais, respectons un peu le cours du temps tout de même. Vlad résuma parfaitement bien ce qu'elle aurait souhaité lui dire. Toutefois, ce fut à ce moment là qu'il demanda leur autorisation à se battre ici même. Ce que répondit le chef n'en fut pas moins hilarant mais effrayant à la fois.





"Et elle qui c'est ? Une Offrande ?"






Euh.. Non.
Non mais non quoi.
Lithium s'approcha discrètement de Vlad, histoire d'y trouver un peu plus de protection. Que souhaitaient t-ils faire d'elle ? La manger ? une concubine ? La jeune fille frémit à cette idée. Bien que la femme avait une place extrêmement privilégiée au sein de la tribu Viking, l'on ne pouvait pas s'habituer instantanément à une tout autre culture. Quoique, passer quelques semaines en leur compagnie pour apprendre leurs coutumes et leur façon de vivre serait une expérience qui serait inoubliable. La voyageuse garda cette idée dans la tête.





"IL NE S'AGIT PAS D'UNE OFFRANDE ! VOICI MA PARTENAIRE LITHIUM ELFENSEN ! NOUS AVONS ÉTÉ ENVOYÉS TOUT DEUX ICI POUR COMBATTRE CET HOMME ! NOUS FERIEZ VOUS LA GRÂCE D'ÊTRE LES SPECTATEURS DE NOTRE COMBAT ET DE NE PAS INTERVENIR S'IL VOUS PLAIT ?"

"Ne pas intervenir ? Bon...Tu me semble être un homme honorable Vlad Siegfrey ! Ton Regard est celui des gagnants ! Mais si le combat ne nous plait pas ! Nous vous enverrons tout les trois rejoindre les morts ! Soyez les bienvenue sur le territoire des Vikings Hyldrims ! De plus le nom de famille de ton amie me semble familier aux nôtres ! Ses racines doivent être les mêmes que celle de notre peuple ! Hahahahahahahahahahahahahahaha !"





Les mêmes que.. leur peuple ?
Ses origines seraient t-elles réellement liées aux Vikings ?
L'envie d'en savoir plus à leur sujet, sur leur histoire et leur passé se fit d'autant plus puissante après cette supposition. Il était logique qu'elle en soit proche puisque elle possédait des racines germaniques. Ces dernières, mêlées à toutes les autres qu'elle possédait en faisait une bâtarde pure souche. Tant d'appartenances se mélangeaient dans ses veines qu'elle ne saurait dire ce qu'elle était vraiment et de qui elle descendait en vérité. Mais il fallait avouer que se savoir attachée de près aux Vikings étaient un grand honneur que l'on ne devait en aucun cas renier. Quelques minutes à peine s'écoulèrent que déjà tout le village s'était rassemblé autour des trois jeunes gens. Chacun en bousculait un autre, tous cherchant l'endroit qui leur permettrait d'avoir la meilleure vue sur le combat qui s'apprêtait à commencer. Des grognements mixés aux rugissements des villageois firent qu'un bourdonnement constant se plaça en guise de musique de fond. Allaient-ils vraiment les regarder se battre ? Cela risquerait d'être gênant de se savoir observé comme si ils étaient des gladiateurs au sein d'une arène. Presque l'on se sentirait dans les spartiates de Maximus Decimus, le général qui devint un esclave. Vous connaissez la suite.

Vlad dégaina sans attendre son épée et développa un bouclier franchement biscornu teinté de bleu. Il était à la fois rond et triangulaire, le tout parsemé de lames acérées. Le décrire serait bien trop compliqué tellement sa forme était étrange. Par la suite, alors qu'il levait son pavois au ciel, une éclatante lumière s'en émit et pourfendit ensuite les nuages gris qui noircissaient les cieux, libérant ainsi le magnifique astre resplendissant et vital à la survie des espèces. Alors que, concrètement, c'était une chose qui n'étonnait même plus après que l'on ai visité les moindres recoins de Dreamland, les Vikings furent émerveillés par un tel spectacle. Jamais ils n'avaient vu pareil acte céleste de la part d'un voyageur. Il fallait dire que, si ils ne connaissaient pas la télévision, le bouclier pouvant ramener le ciel bleu à n'importe quel endroit du pays des rêves leur était encore plus inconnu. Dimitri ne semblait, lui, pas impressionné le moins du monde. Au contraire, il laissa échapper une remarque bien ironique. Non mais il se croyait où lui ? Mais si il était puissant d'après certains, ce n'était pas une raison pour s'adresser aux gens de cette façon. Contrairement à la jeune fille qui ne savait pas avec quoi se battre cette nuit, Vlad semblait plus que jamais déterminé à faire la peau à leur adversaire. Tout en lui souriant, il s'adressa à elle.





"Lithium, je suis désavantagé face à ces mécaniques car elles n'ont pas de cœur ni d'âme, je ne pourrait donc pas tiré profit de leur puissance ! Nous allons devoir y aller avec prudence en sachant que la défense est une tentative vaine face à des robots de cette envergure. Privilégie les attaques à distance, je vais tenter par tout les moyens de te couvrir ! Il à dût prévoir que nous attaquions son robot défenseur et doit avoir une stratégie potable quand à une combinaison possible entre ses deux robots, il ne les aurait pas choisit pour rien je pense... Si tu pouvais essayer de retenir le robot qui ne faisait rien je pourrait essayer de trouver une brèche pour me faufiler jusqu'au défenseur et abattre son champ de force !"

"D'accord.
En revanche, l'attaquer à distance ne sera pas franchement possible. Je devrais y aller au corps-à-corps, je n'ai pas réellement le choix. L'on va dire que je me vois mal essayer de lui faire du mal avec un arc et des flèches, même à bout de silex, cela ne serait pas suffisamment puissant. Hormis le Mp40 et le Magnum, je n'ai pas réellement appris à dessiner des armes à feu, bien que je sais un minimum m'en servir. Toutefois, j'irais aux gantelets à lames sur les phalanges. Un peu beaucoup comme Wolverine en y pensant, mais bref, elles seront en diamant pur pour éviter une possible électrocution au contact du robot. Ensuite, je pourrais éventuellement essayer de lui asséner quelques coups tout en me protégeant à l'aide d'un bouclier temporaire que j'aurais dessiné."
, sur ces paroles, elle invoqua immédiatement les gants qu'elle enfila sans attendre. Ce n'était pas de vulgaires mitaines en cuir renforcé, le tissu utilisé était l'un des plus résistants crées à ce jour, l'armalith, le tout rehaussé par de fines fibres de fer pour maintenir la résistance de l'outil.
Spoiler:
 

"A L'ATTAQUE !!!!! DETRUIS-LES !!!!", vociféra Dimitri.

"Auréole !!!!"

"ça ne passera pas !!!!"

"Lithium, Maintenant !!", gueula le Juge.




Instantanément, la jeune fille réagit à l'injonction de Vlad et sprinta en direction du robot immobile, les poings serrés pour plus de puissance dans sa force de frappe. Il fallait seulement que dans un premier temps elle le distrait, mais pour cela, il fallait que le robot se sente éventuellement menacé. Voyant que Lithium accélérait avec force et rapidité, les gantelets armés et parés pour une offensive, il s'empressa de lever ses lasers vers la blonde bien trop suicidaire à son goût. Cette dernière savait bien que cela allait arriver, alors quand le tas de ferraille se mit à tirer sur sa personne, toute une stratégie avait déjà germé dans son esprit. Elle l'aurait pas la vitesse et la ruse. Lorsque le laser s'apprêtait à l'atteindre, elle prit appui sur ses jambes, sauta dans les airs et esquissa une cabriole pour atterrir le plus proche possible de son adversaire. Lorsque le robot de métal se retourna pour voir où est-ce que son ennemi avait bien pu réapparaitre, tout ce qu'il vit fut un pied maintenu dans une spartiate s'incrustant dans son écran visuel. Fort heureusement, celui ci ne se brisa point mais une fissure prit naissance devant ses loupiotes. Ses microprocesseurs furent envahis par la colère de s'être ainsi fait abîmé, le tout par une misérable voyageuse aux oreilles pointues. Immédiatement, alors que Lithium tentait de lui ouvrir sa carcasse métallique à l'aide de ses lames de diamant, il attrapa l'une de ses mains et la délogea de son anatomie par un violent jeté sur le côté. Elle se rattrapa vivement accroupie à l'aide de ses jambes et mains, puis se replaça sur ses pieds, droite et déterminée. Il ne l'aura pas malgré la puissance mécanique qu'il semblait posséder dans ses tuyaux.

Elle tenta une nouvelle offensive.
Spoiler:
 
Courant de nouveau en sa direction, elle esquiva deux tirs de lasers combinés en se jetant promptement sur la droite. Elle roula sur elle-même pour ensuite continuer sa course vers le robot, prêt à l'accueillir de nouveau. Son but était presque atteint quand il tira de nouveau. Le laser érafla le bras droit de la voyageuse, mais seulement succinctement bien heureusement. Ne prêtant pas la moindre attention à sa blessure superficielle, elle se jeta avec violence sur le tas de boulons, l'entrainant dans sa chute par la même occasion. Ensemble, ils roulèrent sur le sol, tentant mutuellement de s'asséner des coups. Mais cela n'était pas chose simple. L'une tentait d'éventrer l'autre, et ce dernier essayait vainement de viser ses lasers sur le crâne de la jeune fille coriace et hargneuse. Mais c'est qu'elle persistait la gamine là ! Par n'importe qu'elle moyen elle aura sa peau, ça, elle pouvait en jurer sur la mort elle-même. Finalement, chacun d'eux se libérèrent de l'étreinte dangereuse de l'autre, et s'éloignèrent le plus possible de leur ennemi respectif. Comment en venir à bout ? Elle ne contrôlait pas l'eau, ni aucun des autres éléments de ce monde, pourrait-elle néanmoins les invoquer en les dessinant ? Ce serait bien trop beau et trop facile. Lithium se ravisa immédiatement. Il ne serait pas juste d'agir ainsi envers son adversaire, même si il tentait impunément de vous tuer. Elle voulut tenter quelque chose mais le robot envoya quelques lasers dans sa direction, qu'elle esquiva sans trop de difficulté étant donné la distance qui les séparait l'un de l'autre. Sans attendre, elle sortit un mini carnet de sa poche, empoigna son critérium et dessina un bouclier réflecteur. Qui ne tente rien, n'a rien. Peut-être que cela marcherait. La rondache sortit de la feuille, l'a tordant dans tous les sens et s'accrocha au bras de l'invocatrice.

Maintenant, elle possédait un moyen de défense en complément de ses gantelets.
L'ennui qui subsistait actuellement était le fait de savoir si il fonctionnait ou pas, et pour en avoir le cœur net, et bien, il fallait le tester logiquement. Une boule au ventre noua l'estomac de la jeune femme mais elle essaya de passer outre. Si il fonctionnait, tout irait pour le mieux. Mais si ce n'était pas le cas, alors elle serait franchement dans la bouse jusqu'au cou. Elle respira un grand coup et courut de nouveau vers le robot, stupéfait d'avoir vu une telle chose se mouver hors d'une simple feuille. En tout cas, pour l'avoir distrait, elle l'avait distrait. Tout ce dont à quoi pensait l'automate était la menace que représentait cette gamine pour lui et lui seul, son maître lui était carrément sortit de la tête dans un sens. Du moins, il pensait que si il se débarrassait de cette voyageuse, son créateur serait en sécurité et lui en serait éternellement reconnaissant. Il avait totalement oublié qu'il restait encore le partenaire de son adversaire. Sa focalisation interne n'avait détecté que la personne en face de lui et maintenant, tout ce qu'il souhaitait était de l'effacer de la surface de ces terres. L'a voyant courir résolument vers lui, motivée par les mêmes raisons que lui, il pointa lentement ses lasers sur elle, attentant patiemment qu'elle soit bien plus prêt de lui, ainsi la douleur ne serait que plus douloureuse et mortelle. Quand il vit les rayons du soleil se réfléchir sur le bouclier, il était déjà trop tard. Il avait tiré. A ce moment précis, nos deux adversaires se demandaient mutuellement ce qui allait se passer. Contrairement à toutes les espérances négatives de Lithium, son pavois fit parfaitement son travail. Et même plus que ce à quoi elle escomptait. Les deux tirs lumineux touchèrent de plein fouet le bouclier, déséquilibrant par la même occasion la jeune fille qui tomba violemment sur le sol dur et poussiéreux du royaume des Cow-Boys. La chute fut tellement intolérable qu'elle crut s'être brisée le poignet gauche. Par chance, il n'en était rien.

Difficilement, elle se releva et fit face au robot qui, contrairement à elle, avait pris bien plus cher qu'elle. Sa propre attaque s'était retournée contre lui et avait transpercé son estomac fait de boulons et de rouages métalliques. Pourtant, il était toujours debout, imperturbable malgré le trou béant dans son abdomen. Lithium se rendit compte de la puissance de feu de cet androïde et à quel point il était dangereux. Si elle avait été touchée, elle aurait sûrement pu dire adieu à sa vie de voyageuse et ça, elle ne l'aurait pas supporter. Oublier tout ce qu'elle avait vécu en ces contrées merveilleuses et si excitantes aurait été sa plus grande perte. Le simple fait d'y penser fit donner de légers frissons à l'invocatrice qui manqua de détourner son attention du robot qui semblait vouloir avancer. Elle le regarda étrangement. Etait-il tant que cela attaché à son maître pour se faire du mal ainsi ? Sa poigne se raffermit autour du bouclier, prête à encaisser n'importe quoi, en position de défense et le gant prêt à frapper. Il avança, doucement mais sûrement. Elle fit de même, le bouclier fermement tenu. Il avança plus rapidement, elle fit de même. Il accéléra d'autant plus, elle se mit à courir. La collision était proche, trop proche. L'appréhension se mêla à la rage et ils finirent par s'entrechoquer. Lithium le frappa avec agressivité à l'aide de son pavois. Un coup, deux coup, trois coup.. Et alors qu'elle s'apprêtait à lui en asséner un quatrième, il para son attaque. Trop abasourdie pour réagir, elle se vit soustraire sa rondache en moins de quelques secondes. Le robot empoigna le boulier avec ses deux mains, l'arracha du bras de Lithium et l'envoya valdinguer plus loin. La jeune fille se retrouva avec ses deux armes seulement à présent. Qu'allait t-il se passer maintenant ? Elle n'avait plus rien pour se protéger et la boîte de conserve n'était pas résolue à mourir ce soir. Légèrement essoufflée, la voyageuse referma ses poings, prête à lancer de nouveau une offensive, la dernière. Celle-ci sera celle qui aura raison de son adversaire.

Il était grand temps d'achever ce qui était pour l'instant un duel.
Soudainement et sans crier gare, Lithium sauta dans les airs, bien décidée à finir son œuvre en beauté quitte à en pâtir quelque peu. L'automate, ne comprenant pas ce qu'elle magouillait, se contenta de lever ses lasers pour l'atteindre en plein vol. Quelle merveilleuse mort ce serait de mourir dans les bras du ciel. Il tira et l'a toucha. Mais ce fut sa dernière salve. L'invocatrice ne prêta aucunement attention à la douleur qui tiraillait son bras meurtri et planta sans ménagement ses lames dans la carcasse du robot. Ils atterrirent tous deux sur le sol, Lithium toujours en train de déchiqueter l'armature de son adversaire. Elle voulait le démembrer de tous les moindres rouages dont été composé cet androïde, en faire des cubes de métal, l'envoyer au recyclage, tout ce qui était possible de faire endurer à une machine de cette envergure. Mais bizarrement, Lithium ne ressentit absolument rien à l'égard de son adversaire décédé. Ce n'était pas drôle de s'acharner contre un robot. Oui, pas drôle du tout. Un humain avait plus de consistance, le sang qui coulait sur sa peau était jouissif à observer et elle pourrait s'asseoir pour regarder ce liquide rouge se mouvoir toute la journée. Elle savait que cela n'avait rien de normal, que cette obsession pour la mort et la violence était particulièrement malsaine et morbide, mais c'était plus fort qu'elle. Elle avait beau lutter contre sa nature agressive, elle n'y arrivait pas. Elle aimait ça, elle adorait se battre et en venir au mains, pouvoir sentir la pulsion des veines sous sa poigne, l'adrénaline naissante, la peur se lisant sur le visage de sa victime, le craquement des os.. On ne peut pas éternellement s'empêcher d'être soi-même. Le mensonge dure aussi longtemps qu'on le souhaite, mais un jour tôt ou tard on craque. Mais ce ne sera pas encore pour aujourd'hui. Lithium se contrôlait toujours et était persuadée que le temps viendrait où toutes ces tentations disparaitront avec son passé. Peut-être que si elle continuait à se battre contre ses pulsions et continuait à se comporter avec honneur, elle saurait redevenir quelqu'un de respectable et sans histoires. Mais bien évidemment, l'on ne change pas qui l'on est vraiment. Nous sommes ce que nous sommes, quitte à être à moité corrompu. Il faut vivre avec nos qualités autant qu'avec nos défauts. C'est ainsi que la vie est faite et que l'a nature nous a créer.

Une vive douleur ramena Lithium à la réalité.
Elle s'empoigna immédiatement le bras où les lasers l'avaient atteinte, rajoutant d'autant plus de souffrance à son mal, mais il le fallait si elle ne voulait pas perdre la tête. Elle ôta ensuite sa main et vit du sang sur cette dernière, beaucoup de sang. Elle jeta ensuite un coup d'œil à son bras ensanglanté où quelques entailles étaient à peine perceptibles sous l'écoulement d'hémoglobine. Un juron s'échappa doucement d'entre ses lèvres et elle voulut se relever, mais ses jambes se dérobèrent sous son poids. Un second vint donc s'ajouter au premier. Quelques gouttes de sueur perlèrent sur son front. La douleur était plus puissante qu'elle ne l'aurait pensé. Même ses jambes ne voulaient pas lui obéir.
Spoiler:
 
Mais il fallait continuer, ce n'était pas fini et elle été encore apte au combat malgré la partie inférieure de son corps ankylosée. Doucement, elle entreprit de se remettre sur ses pieds. Du sang coulait par goutte sur le sol et le bruit incessant que cela faisait risquait de l'a rendre folle si cela continuait. Elle sortit de nouveau son petit calepin, gribouilla un peu et quelques ustensiles de secours sortirent de la feuille. Du mercurochrome, des bandages et des cotons se matérialisèrent devant elle. Rapidement, tout en prenant de soin de faire cela proprement, elle nettoya le plasma qui s'emparait de tout son bras jusqu'à glisser entre ses doigts. A cette vue, elle resta interdite. Quel goût cela pouvait t-il bien avoir ? Du sang frais issu d'un combat, était-ce différent que la normale ? Les yeux perdus dans le vide, les pensées se bousculant dans sa tête, la curiosité voulait la pousser à faire quelque chose d'immonde et son corps lui intima immédiatement de stopper cette folie qui s'emparait d'elle. Elle arrêta sa bouche à seulement quelques centimètres de ses doigts, horrifiée par ce qu'elle s'apprêtait à faire. Choquée, elle continua vélocement à nettoyer ces souillures, appliquant le mercurochrome par la même occasion et finit par apposer le bandage pour clore la minute médecine.

Après son œuvre achevée, elle révoqua le bouclier réflecteur qui trainait au loin, sans oublier les ustensiles de secours dont elle garda la feuille au cas où si Vlad en avait besoin. Elle se retourna ensuite vers ce dernier, prête à l'aider si il était en une quelconque misère. Qu'importe les circonstances, elle lui viendrait en renfort si la situation l'imposait.






__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof EmptyDim 30 Jan 2011 - 1:31
C'était vraiment devenu quelque chose l'amour ! Surtout lorsqu'il était aussi fort que celui que j'éprouvais pour Lithium Elfensen, cette jeune femme qui avait sût forcer la porte de ce Château fort qui me servait de cœur, ce cœur qui avait tellement... oui tellement fait de mal avant de ne l'avoir connu était maintenant entrain d'effectuer sa rédemption en me conférant une force qui surpassait toutes celles des émissaires des ténèbres réunis...La Force de la Détermination ! En effet, j'étais bel et bien déterminer à ne pas mourir dans ce combat et protéger ma chère et tendre jusqu'à ce que la mort nous sépare et nous entraine dans son abysse sans fond. Le simple fait de voir son image dans ma tête me donnait assez de vigueur au combat pour que mon adrénaline monte à bloc et m'empêche de ne pas voir arriver un mauvais coup qui pouvait être rapidement arrivé lorsque je passait très proche du robot offensif qui fût rapidement assaillit par ma belle déesse qui dessina une paire de gants à griffes longues qu'elle invoqua sans que je ne puisse voir ce qui allait se trâmer par la suite du combat de ma belle que je laissait malgré moi combattre férocement face à une machine qui pourrait abîmer son si joli minois.

Ayant de nombreuses pensées qui n'arrangeait pas ma mentalité au combat quand au simple fait que ma belle pourrait être blessée par une machine au point que je ne puisse pas faire autrement que de m'en vouloir, je me lançait à la bataille les yeux fermés, repensant à tout ces merveilleux moments qu'elle et moi avions partagés, et surtout cette merveilleuse soirée ou je l'avait alors rencontrée un soir que je sortait du travail et que par le plus grand des hasard je l'avait bousculée dans la rue sans faire attention, l'amenant ensuite à un bar dans lequel nous avions passé la soirée pour discuter ensemble et boire quelques verres qui avaient finit au final par atteindre un nombre record qui faisait sans aucun doute de nous les maitres incontestés de la boisson aux effets spiritueux et qui avait réussi à retirer toute nos inhibitions une fois que j'ai eu à découvert sa maison et finir par sceller mon destin au sien en posant mes lèvres sur les siennes, ce qui fût l'évènement qui raviva ma foi en cette dernière, m'indiquant que je devait coute que coute lui faire entièrement confiance dans ce combat qui était également le sien et éspèrer qu'elle donne le meilleur d'elle même que nous sortions victorieux de cette arène qui était désormais surveillée par les vikings Hyldrims, pariant les uns les autres des choses de leur quotidien sur la victoire de l'un des trois adversaires qui finirait vivant !

Arrivant désormais à proximité du Robot défensif qui pointa sa main libre en ma direction en concentrant un laser, il ne me restait plus qu'a espérer un miracle pour que je sorte de ce pays vivant et décida alors de faire un acte que j'aurais préféré garder secret pour plus tard en cas d'ultime recours, mais qui finalement allait devoir se montrer plutôt que prévu.

"On ne me prend que très rarement au sérieux dans ce monde...mais il est temps que cela cesse !"