Haut
Bas

Partagez

[Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shana Delizet
Messages : 184
Date d'inscription : 30/05/2010
Age du personnage : 28

Voyageur Expérimenté
Shana Delizet
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 260
Honneur: 55
MessageSujet: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyJeu 4 Nov 2010 - 18:40
Didier Erasme a dit : « C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. » Pourquoi dis-je cela ? Je ne sais pas, ça vient de me traverser l’esprit sans vraiment de raison. A moins que ce ne soit parce que je sis en train de danser sur une table à moitié nue… Pour comprendre la raison de ceci, il faudrait revenir seulement deux heures en arrière.

A la sortie des cours, quelques filles de ma classe discutaient joyeusement, je compris les mots « fête », « génial » et « garçons ». Autant dire que leur sujet de conversation était plutôt explicite. Pour ma part ce genre de choses ne m’intéresse pas. Je préfère passer une soirée tranquille, seule chez moi. Vous allez sûrement me demande pourquoi, alors, me suis-je retrouvée sur cette table ? C’est très simple : j’étais tranquillement en train de ranger mes affaires de cours quand :

- Shana !

Je me suis retournée pour voir qui m’appelait : blonde, grande et élancée, Angélique est une de ces pimbêche qu’il ne vaut mieux pas avoir comme ennemie si on veut un jour avoir la chance de poser un pied dans le couloir sans que personne ne nous remarque. Le genre de fille qui ne pense qu’à son apparence et qui n’a pas un neurone dans le cerveau. Je me suis vaguement demandée ce qu’elle me voulait sachant que je lui étais plutôt indifférente habituellement.


- Oui ?
- Des étudiants font une fête ce soir. Ils nous ont invités, tu veux venir ?

Quelques clignements de paupières après, j’essayais d’étudier son visage, tentant de trouver le piège derrière cette invitation tout à fait innocente. Je trouvais cela étrange qu’elle m’invite à une soirée alors qu’on se connaissait à peine, voir pas du tout. Toutefois j’ai pensé, bêtement, que je pourrais peut-être me faire quelques amis. Etant une éternelle solitaire dans le monde réel, les amis potentiels ne se bousculaient pas au portillon.

- D’accord, pourquoi pas.
- Super !

Voilà comment je me suis laissée entrainer dans cette soirée, et que je me suis retrouvée sur cette table, en soutien gorge et jupe en train de faire siffler une bonne dizaine de mecs gonflés d’hormones – dans tous les sens du terme. Evidemment, je n’y suis pas montée de mon plein gré sur cette saleté de table. Je me souviens juste qu’un charmant garçon m’a apporté un verre de jus d’orange, avant que je me rende compte que de la vodka s’y trouvait. Ça aurait pu passer s’il n’y avait pas eu autre chose dedans. Conclusion, je suis en train de faire des choses qui ne m’auraient jamais traversé l’esprit en temps normal. C’est alors que tout se met à tourner autour de moi, je me sens tomber. Inconsciemment, je sens des bras m’attraper, puis la musique de la soirée s’éloigne en même temps que les éclats de rire. Quelqu’un me pose sur ce qui semble être un lit, des bruits de pas, des rires, une porte qui se ferme, puis le néant qui m’engloutit.

Lorsque je rouvre les yeux, oh, surprise ! Je le trouve à Dreamland avec un léger mal de crâne, qu’est-ce que ça va être quand je vais vraiment me réveiller… ? Je m’intéresse alors à ce qui se passe autour de moi, au moment où une bouteille en verre s’écrase à mes piedS. Je ne connais pas cet endroit, mais vu le nombre de personnes bourrées ou en train de boire, ainsi que le nombre de bar, je suppose très vite être à Délirium City, après en avoir déjà entendu parler par d’autres voyageurs.

C’est à ce moment là que je me souviens que j’avais un « rendez-vous » avec le nouveau membre des Privates Jokes. J’espère qu’elle me trouvera… D’après Ed, je la reconnaîtrai facilement grâce à son masque à gaz et ses lunettes énormes. J’avoue rester perplexe à ce sujet… En passant devant la vitrine d’un bar quelconque, je remarque alors ma tenue, ce qui me fait hausser un sourcil : un haut de maillot de bain, et une espèce une petite jupette qui, si je n’avais rien en dessous, ne cacherait pas grand-chose… Génial… J’ai l’air d’une prostituée habillée comme ça…



[Hrp: désolée, c'pas terrible ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Hélène Metzengerstein
Messages : 185
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du personnage : 26

Maraudeur des rêves
Hélène Metzengerstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 320
Renommée: 1200
Honneur: -80
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyMer 10 Nov 2010 - 21:06
[Si si, c'est parfait Very Happy]

Vendredi soir, la sortie des cours. Après une séance de nus où le type qui posait pour la classe n'avait strictement rien de son anatomie qui puisse inspirer autre chose qu'un dégout profond pour le physique humain et ses antipodes. Comme par preuve de solidarité, un des élèves de la classe proposa d'arroser la libération des cours et la venue du week end en se rendant tous à un bar. Sans réellement savoir pourquoi, je les suivis moi aussi, si tout le monde était invités, pourquoi se priver ? Et puis maintenant, même s'ils ont bu, je n'ai plus peur de vomir... hein...
Bon d'accord, le séjour chez le seigneur acide avait réveillé chez moi ma peur profonde pour tout ce qui provient de l'estomac humain... on pourrait donc prendre cette initiative pour un défi que je me posais. Toute la troupe constituée d'une vingtaine de jeunes gens entre 17 et 25 ans déboulèrent donc jusqu'au premier bar, commandant chacun quelque chose... étrangement, tous les regards se tournèrent vers moi lorsque je demandais un jus d'orange... suivit d'un éclat de rire général. Un type de la bande à l'arcade sourcilière parcourue d'une rangée de piercings me proposa un verre en riant doucement... finalement je cédais... on allait bien voir si je tenais l'alcool.
Deux verres de bières blonde, trois vodka et plus tard, je titubais jusqu'à mon studio, ayant passé dix minutes devant la serrure qui le refermait pour parvenir enfin à y faire tourner le verrou avec ma clé. M'étant appuyée sur la porte, je chancelais en pénétrant à l'intérieur de mon logis dès que celle-ci céda. Je me trainais jusqu'à mon lit, l'esprit embrumé, juste avant de m'effondrer, n'arrivant même pas à coordonner mes mouvements pour retirer mes chaussures, je sombre.


La première sensation qui parvint jusqu'à moi en mettant les pieds sur Dreamland fut cette insupportable effluve d'alcool et de dégueulit qui parvenait même à me dégouter malgré la présence de mon masque. Enfin, au moins je n'eus aucune peine à reconnaître l'endroit où je me trouvais. Délirium city, la ville de toutes les décadence et excès de l'homme. Quelques joyeux souvenirs de la rencontre de Khildar en compagnie d'Ed, de cette course poursuite mémorable et de cette partie de dominos avec les grattes-ciels me chatouillèrent l'esprit, me faisant esquisser un bref sourire avant que quelque chose ne vint heurter mes jambes. N'apercevant rien aux premiers abords, je baissais alors les yeux pour découvrir un petit être recouvert de furoncles et de corne, arborant une queue serpentine et des oreilles recouvertes de piercings. Il leva vers moi un regard qui me fit déglutir, oui, dans ses pupilles je voyais s'animer une certaine folie malsaine. Il me saisit la main avant que je n'ai eu le temps de lui poser la moindre question sur son état mental que déjà, il me dit ceci d'une voix nasillarde :


''Tu tombes bien ma jolie, on cherchait justement un voyageur assez courageux pour tester notre canon à pression brune !!!''
''Pardon ?!''

Sans plus de cérémonies, la créature siffla entre ses doigts, de suite après, quelques uns de ses semblables apparurent en poussant un canon d'un mètre de haut et de deux de long devant eux. Juste après que l'engin fut mit en place, ils se précipitèrent tous à ma rencontre et me soulevèrent dans les airs, me jetant dans le trou de la machine, mes pieds parvenaient à en toucher le fond. L'une des bestiole me frappa le crane comme pour mieux me ranger au fond de la gueule de ce monstre de fer. J'entendis à peine le frottement d'une allumette sur la surface du canon qu'une détonation m'explosa les tympans juste avant que la vue de la ville ne se mit à défiler devant mes yeux. Mais contrairement à ce que je pensais, mon envol ne dura pas aussi longtemps que je ne l'espérais, j'eus à peine le temps de crier que déjà ma course fut arrêtée par une autre personne avant que nous ne passions au travers d'une vitre dans un bruit de fracas de verre avant de violemment percuter autre chose. Confuse et sonnée, je rassemblais mes esprits du mieux que je le pouvais. Quelques murmures de stupéfaction montaient dans l'air, apparemment je n'étais pas seule. Au fur et à mesure que les éléments du décor se coordonnaient dans mon esprit, une vive douleur e prit dans plusieurs parties de mon corps. Je découvris alors une multitude de morceaux de verres qui s'étaient enfoncés dans ma peau. J'avais donc bien traversé une vitre. Ensuite, mes yeux se posèrent sur une jeune femme qui avait l'air tout aussi sonnée que moi, affolée, je me précipitais vers elle, c'était donc avec elle que j'avais fais cette virée dans les airs. Prenant ses deux épaules dans mes mains, je me mis à la secouer comme un prunier :

''Mademoiselle !!!! Ça va ? Vous n'avez rien ?! Je suis désolée !! Je ne l'ai pas fais exprès.. je..!!!''

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que je me sentis soulevée dans les airs. On venait de me saisir par les épaules dans ce qui semblait être une énorme main recouverte de plusieurs bagues d'argent accentuant le désagrément causé par le fait que l'on me touche. Je détestais le contact humain contre mon gré, une bousculade dans le métro, un clochard qui vous attrape pour demander l'aumône, un distributeur de tract tentant de captiver votre attention. Bref, je m'étale sur ma misanthropie qui n'a rien à faire dans ces quelques lignes. Sachant que pour le moment, un type venait de me prendre entre ses main et me soulever, un grognement sourd venant de derrière mes oreilles me fit frissonner tandis que je sentais un souffle chaud et régulier caresser ma peau nue. Je me crispais sur moi même, accentuant la douleur causée par les bouts de verre plantés dans ma chair. Comme un hérisson se roulant sur lui même et se contractant pour piquer son assaillant, je profitais des plaies déjà présentes pour pouvoir faire jaillir mon acide de là. En un clin d'œil, mon assaillant lâcha prise en hurlant de douleur, je pouvais entendre sa peau frire d'ici même s'il ne s'agissait que de quelques gouttelettes, je n'étais pas ici pour tuer, enfin je crois... Je retombais à terre et me propulsais avec mes pieds nus un peu plus loin, non loin de la jeune inconnue.

''Vous ne m'empêcherez pas de la revoir !!!'' Vociféra mon adversaire avant de briser un tabouret de bar sur le comptoir... ah, première nouvelle, nous nous trouvions dans un bar... Bref, je pouvais pleinement juger le type à qui nous avions affaire. Grand, de larges mains, une crête punk, blonde, un blouson en cuir couvrant des épaules larges. Il se tourna vers moi, ou plutôt vers cette jeune inconnue et ma personne : ''Vous m'avez foncé dedans... vous vouliez m'empêcher de la retrouver c'est ça ?'' Il fit deux pas vers nous, ses chaussures craquelant les quelques débris de verre éparpillés ça et là. ''Vous voulez entraver notre amour ?...'' Il s'empara d'une table pour deux personnes, la soulevant au dessus de sa tête, devant nous. ''Vous n'en ferez rien !!!'' Je fermais les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daejester.deviantart.com/
AuteurMessage
Shana Delizet
Messages : 184
Date d'inscription : 30/05/2010
Age du personnage : 28

Voyageur Expérimenté
Shana Delizet
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 260
Honneur: 55
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyMer 10 Nov 2010 - 22:44
Comment ai-je pu me retrouver vêtue de ces simples vêtements ? Ce n’est pas du tout mon genre ! Il est évident que je me lâche quand je suis à Dreamland, mais il ne faut pas abusé tout de même… J’ai l’impression de sortir tout droit d’un calendrier pour camionneurs. Et mes cheveux qui sont attachés en couettes… Nan mais ça va pas ! D’un geste je retirai les élastiques qui les retiennent, et les rattachai en une seule queue de cheval… Avant de finalement faire une tresse. Je ne savais pas pourquoi j’avais un mauvais pressentiment sur la nuit à venir, il valait donc mieux se tenir prête… Une fois que mon reflet ne me renvoie que l’image d’une jeune fille seulement en maillot de bain… Enfin… Non, c’est toujours pareil. Pourquoi changer de coiffure changerait mon apparence ? Qu’est-ce que je peux être stupide des fois !

Je lâchai la vitrine du regard, et fis un pas. Oui, un seul. Un cri attira mon attention, je levai les yeux pour en voir la provenance… J’eus à peine le temps de voir une fille foncer sur moi à une vitesse incroyable, elle me percuta de plein fouet. Le choc fut tel que je partis en arrière, la vitre derrière moi se brisa sous nos deux poids, puis quelque chose d’autre me coupa le souffle lorsque je le percutai, avant que je ne glisse sur le sol. Je sentis les morceaux de verres mordre la chair nue de mon dos, et laissai échapper un cri de douleur quand nous nous étalâmes sur le sol jonché des débris de la vitre. Légèrement sonnée, je ne remarquai pas tout de suite les murmures autour de moi, ni la fille affalée sur moi. Puis je repris mes esprits, et me retrouvai face à… Un monstre !!! Qui était, en plus, en train de me secouer comme si j’étais un vulgaire prunier. Du coup, je commençai à avoir la tête qui tourne, sans comprendre les mots que ce monstre prononçait.

La tête me tournant, je remerciai presque la chose qui retira ce monstre de moi. Vous savez les tourbillons qu’ont les personnages dans les yeux dans les mangas quand ils sont sonnés ? Et bien, en cet instant j’étais sure d’avoir la même chose… Je repris de nouveau mes esprits et me redressai, une main posée sur le front dans un geste totalement inutile. Des douleurs aigues me traversaient le dos, mais je n’y fis pas attention et levai les yeux pour essayer de comprendre mon environnement. Apparemment je me trouvai dans un bar, plusieurs personnes regardaient la scène, surpris et effrayés. La vitrine n’était qu’un vague souvenir puisqu’elle se trouvait actuellement plantée dans mon dos et mes bras et dans la peau de… Je pus enfin mettre un visage et même un nom sur le visage du « monstre » qui m’avait secoué. Une jeune fille d’environ un mètre soixante, plus petite que moi, avec des cheveux d’une couleur bleue assez étrange, des lunettes bizarres posées sur la tête, et un masque à gaz, était retenue par deux grandes mains puissantes au niveau des épaules. Comme me l’avait dit Ed, je la reconnus très vite.


- Hélène…

Ce ne fut qu’un murmure, car des hurlements de douleur couvrirent ma voix. Je ne compris pas trop ce qu’il venait de se passer, mais le type lâcha Hélène qui se propulsa vers moi pour s’éloigner le plus vite possible de ce taré. C’est à ce moment là, que je pris la décision de me relever en grimaçant de douleur à cause des morceaux de verre toujours dans ma peau. J’entrepris d’enlever ceux qui étaient plantés dans mes bras, en me mordant la lèvre inférieure pour m’empêcher de crier. Néanmoins, ceux qui parsemaient mon dos restaient inaccessibles, je devrais donc faire avec pour le moment. J’allais pour parler à la jeune fille, mais le type en décida autrement et explosa un tabouret du bar sur le… bar. Je décidai alors de détailler le monsieur-tout-pas-beau. Caricature parfaite du punk abruti. Génial… Il se tourna vers Hélène et moi, et nous détailla, furieux avant de vociférer des propos incohérents à propos de… de « la », après à savoir qui c’est… C’était une bonne question. Le punk attrapa alors une des petites tables et se dirigea vers nous pour nous l’écraser sur la tête je suppose…

Cependant, rien ne se produisit… Ou du moins, pas ce qu’il aurait aimé qu’il se passe… (Je parle la France…). Un mur de plumes noires se trouvaient devant nous deux. Je baissai les yeux vers Suigintou qui venait d’apparaître juste devant moi, en compagnie de son petit esprit artificiel qui tournoyait autour d’elle, pour nous protéger de l’attaque de ce type. La poupée aux cheveux blancs leva les yeux vers moi et me sourit, sourire que je lui rendis en guise de remerciement. Je me tournai alors vers Hélène.


- Salut, je m’appelle Shana, enfin tu peux m’appeler Rozen, je préfère ici… Je fais partie des Private Jokes. Enchantée ! Quant à elle, c’est Suigintou, ma poupée.

Je souris à la jeune fille, la main tendue vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Hélène Metzengerstein
Messages : 185
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du personnage : 26

Maraudeur des rêves
Hélène Metzengerstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 320
Renommée: 1200
Honneur: -80
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptySam 20 Nov 2010 - 11:35
Tandis que je me remettais doucement de ma récente frayeur et tentais de rassembler mes esprits de manière à pouvoir penser de façon cohérente, j'aperçus la jeune fille qui m'avais accompagnée dans mon tir au canon au travers de cette vitre de bar, elle semblait, aux premiers abords, tout aussi confuse que moi. Néanmoins, ce fut elle qui se leva la première, quelques tintements cristallins sur le sol me rappelèrent que c'était elle qui avait dû en pâtir le plus lorsque nous avions traversé le verre, car des morceau de celui-ci tombaient un à un de son dos une fois qu'elle se tenait sur ses deux frêles jambes. La culpabilité me rongeait d'autant plus que mon propre sang lorsque je me demandais alors pourquoi avais je ce don qui faisait que j'étais un aimant attirant toutes les personnes dans les pétrins dans lesquels je me fourrais toute seule... j'avais presque envie de dire « mais laissez moi toute seule dans ma merde ! »... cependant, je restais humaine et le fait d'être avec ses semblables autant enfoncés dans notre fosse à purin en restant ensembles ne m'étais pas tout à fait désagréable, bien que j'en redoutais les conséquences. Plus particulièrement au moment où l'archétype du pseudo punk s'emparait de cette table de bar et que tous les clients y compris le serveur désertaient la pièce par la sortie que nous avions créé avec ma compagne de fortune. Je déglutis devant ce spectacle et voulu imiter ces personnes en emportant cette jeune fille avec moi, mais à peine cette pensée eut le temps de m'effleurer l'esprit que déjà l'armoire à glace projetait vers nous sa charge. Par instinct, je fermais les yeux en sentant la fatalité parvenir jusqu'à nous mais au moment où aurait dû se produire l'impact, rien ne se passa. Quelque chose de doux effleura ma joue, je laissais alors mes paupière se ré-ouvrir et tombais alors né à né avec une plume couleur d'encre, mon regard se tourna alors vers la jeune fille pour voir si elle aussi était miraculée. Plus que ça même, elle arborait vers moi un sourire doux, placide en se présentant sous le nom de Shana ou plutôt Rozen, disant faire partie des Private Jokes, tout cela en tendant une main amicale dans ma direction.

La surprise dût se lire sur mon visage, le temps que je réalise que je me trouvais née à née avec la seule personne du groupe que j'avais rejoins depuis peu dont je n'avais jamais vu le visage, l'autre fou furieux avait déjà recommencer à déblatérer ses tirades incompréhensibles. Je saisissais alors cette main si gentiment proposée et m'y aidais pour me relever, une fois debout, je chancelais du fait des morceaux de verres qui mordaient la chair de mes jambes et attaquaient mes muscles avec entrain. Je m'en débarrassai rapidement avant d'afficher un franc sourire à Shana de derrière mon masque.


''Enchantée Rozen, je m'excuse pour les circonstances de notre rencontre et pour t'être si sauvagement rentrée dedans tout à l'heure...'' Lui répondis-je, sincère.

Enfin, je me tournais vers le petit être qui se tenait devant nous deux, protectrice, elle venait de dresser un mur fait de ces plumes d'un noir abyssal, cela pouvait paraître surprenant, néanmoins, elle était parvenue à arrêter le projectile lancé par l'énergumène qui sévissait depuis derrière. Elle s'apparentait à une sorte de poupée douée de vie, arborant une robe noire ainsi qu'une somptueuse chevelure blanche, tandis que sa compagne, Shana, plus grande que moi, était dotée d'une silhouette élégante et vu le peu de vêtements qui, comme moi, la couvrait, je pouvais remarquer alors sa poitrine conséquente qui devait faire un ravage auprès de la gente masculine. Ceci dit, j'aperçus à travers enchevêtrements de plumes noires amoncelées devant nous en un mur impénétrable l'autre énervé qui s'emparait alors de quelques bouteilles avant de les jeter vers nous juste avant que l'une d'elle ne roule jusqu'à mes pieds, une idée germa alors dans mon esprit...


''Bon.. il n'a pas vraiment l'air de vouloir se calmer, on va devoir le lui faire rentrer dans le crâne...''

Je m'emparais alors de la dite bouteille, la débouchant et vidant son contenu à même le sol puis recueillais un morceau de verre planté dans mon flanc qui laissait apparaître diverses séquelles du jour où j'avais, moi aussi, gouté à la morsure de l'acide. Sans que cela ne me fasse ciller plus que cela, je m'entaillais la veine du poignet et laissais le liquide qui s'en échappais couleur dans le goulot de la bouteille. Comme prévu, l'acide ne faisait pas fondre les parois, celles-ci étant constituées de verre, une des rares matières à résister à ce liquide corrosif. En visant précautionneusement, je lançais alors la bouteille de l'autre côté après l'avoir rebouchée, un éclat de verre retentit juste avant un sifflement qui m'étais maintenant familier. Je crois qu'il faut vraiment que j'arrête de regarder des films américains... surtout que vu le pourcentage de chance que l'acide l'ait touché... enfin, peu importait, j'étais sure de ne pas être tombée bien loin en tout cas, suffisamment pour déstabiliser un peu. J'en profitais alors pour me glisser sur le côté, plus précisément sous une table que je renversais face à notre adversaire de façon à former une barrière, certes pas aussi protectrice que le mur de plumes de Suingintou, néanmoins, il me permettait plus de liberté bien que je m'exposais aux tirs du camp adverse, tout ceci juste avant qu'une chaise ne vienne s'écraser à l'endroit où je me trouvais il y a un instant, apparemment, l'ennemi avait su développer les tirs au mortier.

''Je pense qu'il faudrait qu'on tente de l'abattre à distance... il a l'air trop énervé pour l'approcher... enfin, pour le moment ! ''

Une fois ma proposition transmise, je passais le haut de mon corps hors du champ de protection de la table et plaçais mon bras sur celle-ci comme s'il ce fut agit d'une arme à feu, en concentrant à la fois visée et acide, je projetais une gerbe du liquide qui composait mon essence en cherchant à atteindre la tête du bonhomme, manque de chance, je ne sais pas si ce fut la faute de mon incroyable maladresse en précision ou le fait que cet imbécile ne voulait pas se tenir un instant tranquille, néanmoins, mon tir ne fit qu'érafler son épaule gauche, lui faisant lâcher prise sur l'objet qu'il venait de soulever afin de nous le lancer, une fois encore. Je l'entendis émettre un râle de frustration avant de se mettre à hurler dans notre direction.

''Laissez moi la revoir !!!!''

Faisant abstraction de ces beuglements intempestifs, je cherchais les débris de la bouteille que j'avais lancé des yeux, bingo ! Non, elle n'était pas atterrie sur l'adversaire mais plutôt à ses pieds et l'acide qui s'en était échappé formait une importante flaque parsemée de morceaux de verre, idéal pour garder notre fou furieux à distance. Une autre table vint s'écraser entre Shana et ma personne dans un bruit de fracas de bois... bon... c'était pas gagné gagné.

[désolée pour le retard ^^" ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daejester.deviantart.com/
AuteurMessage
Shana Delizet
Messages : 184
Date d'inscription : 30/05/2010
Age du personnage : 28

Voyageur Expérimenté
Shana Delizet
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 260
Honneur: 55
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyDim 21 Nov 2010 - 15:41
C’est sous les hurlements de l’autre fou que je regardais Hélène me regarder moi comme si j’étais une actrice porno tout droit sortie de la scène clé de son film… Ce qui pouvait paraître presque compréhensible… Ah moins qu’elle soit juste étonnée de mon identité ? Après tout, qu’est-ce que j’en sais moi ? Après le choc passé – on va pas s’éterniser sur la raison de ce choc – elle attrapa ma main et je l’aidais à se relever en étouffant une grimace quand les muscles de mon dos se contractèrent, faisant en sorte, qu’au passage, les morceaux de verres mordent encore plus ma chair parfaite, ou pas refaite, au choix. Hélène se débarrassa des morceaux de verres qui ornaient si joliment ses jambes avant de me reporter son attention vers moi pour s’excuser de m’avoir fait traverser la vitre du bar.

- Ne t’inquiète pas, j’ai connu pire…

Mais passons sur ces détails insignifiants… La jeune femme porta alors son regard sur ma poupée qui continuait de nous protéger avec son mur de plumes. Je suivis son regard, et Suigintou me lança un regard chaleureux et protecteur, comme si elle était rassurée que je l’ai invoqué à temps. Je lui rendis son regard, accompagné d’un sourire désolé, car il s’en était vraiment fallu de peu de nous prendre cette jolie table sur la tête. C’est alors qu’à travers le mur de plumes qui commençait à perdre de son épaisseur, je vis que le type n’était pas calmé pour autant. Il attrapa des bouteilles pour les lancer sur nous. Le mur de ma poupée était encore assez conséquent pour arrêter les projectiles, mais une fois fait, Suigintou le laissa retomber, et les plumes reformèrent les petites ailes de son dos. La voix d’Hélène confirma ce que je pensais : ce type était dingue, et refusait de se calmer. Apparemment il avait décidé que nous étions les seules responsables de son malheur. Nous ? Deux jeunes filles totalement innocentes ? Quelle ironie… Ce qu’il ignorait par contre, c’est que nous étions la touche féminine des Private Jokes, et que même si ce DreamMag n’avait pas fait parler de nous, nous étions bien là ! Mouhahahahahaha ! Haerm, pardon…


- Que fait-on ? me demanda Suigin.

Je ne lui répondis pas, essayant de trouver une tactique pour le calmer. C’est alors que je vis Hélène attraper l’une des bouteilles que le type avait lancé quelques secondes plus tôt. Elle prit un bout de verre planté dans sa peau et s’en servit pour se trancher les veines… Choquée par ce geste, j’écarquillais les yeux de stupeur. J’allais me précipiter vers elle pour arrêter l’hémorragie, me demandant pourquoi elle avait fait un tel geste, mais je la vis remplir la bouteille qu’elle tenait avec son sang, et cela m’arrêta. Que faisait-elle ? Hélène lança alors la bouteille sur le type, et je n’eus pas le temps de voir le résultat que cela produit, car ma poupée me tira par le poignet pour que m’agenouille par terre, derrière la table que venait de renverser ma compagne. A peine m’étais-je accroupi, qu’une chaise vint s’écraser là où nous nous trouvions juste avant.


- Espèce d’idiote ! Regarde un peu autour de toi ! cria Suigin avant de me frapper la tête.
- Oh ça va hein ! T’as pas à me dire ce que je dois faire !
- Bah un peu que si, idiote !
- Imbécile !

Nous continuâmes nos insultes, jusqu’à ce qu’Hélène attire mon attention en conseillant d’abattre ce type à distance. Suigin profita de mon moment d’inattention pour me donner un coup de poing sur la tête. Idiote… Je regardais alors Hélène se redresser et se servir de son bras comme une arme par-dessus la table. Que faisait-elle ? J’en savais strictement rien, mais un liquide bizarre sortit de son corps en direction du type. Je passais juste le haut de ma tête par-dessus la table pour voir ce qui se passait. Le liquide atteignit seulement l’épaule gauche du type qui lâcha le tabouret qu’il avait dans la main. Il grimaça, et j’en conclus que ce liquide était très particulier. A peine avais-je pensé cela, que je vis une flaque remplie de morceaux de verre entre le type et nous, le maintenant à bonne distance de notre rempart de fortune. Une sorte de légère fumée sortait du plancher à cet endroit, comme si… Comme si le liquide faisait fondre le bois. Je fronçais les sourcils, étonnée, quand une table vint s’écraser entre Hélène et moi (oui, oui, la table est grande xD). Je laissai échapper un cri de surprise et un cri d’horreur quand je vis que c’était ma poupée qui s’était pris la table dans la tronche. Je me précipitai vers elle pour retirer les morceaux de bois. Heureusement, elle n’avait pas grand-chose, si ce n’est une petite fissure dans la porcelaine de sa joue droite.

- Fais un peu gaffe ! Après c’est moi qui regarde pas autour de moi hein ?!
- Oh ça va…

Je reportai mon attention sur Hélène.

- Il est complètement déchaîné. Il faut faire quelque chose pour le calmer avant qu’il détruise tout le bar…

Mon regard fit le tour de la pièce, et je me rendis compte que c’était trop tard… L’endroit avait été déserté par les clients et les employés. Une grande partie du mobilier était renversé ou en miette. Des bouteilles étaient éparpillées sur le sol, ainsi que des verres, même les quelques décorations qui ornaient les murs étaient par terre… Il ne restait plus que nous trois dans le bar. On aurait pu le laisser tout seul, se défouler sur le mobilier, le seul problème c’est qu’il se dressait entre nous et la sortie… Dehors, très loin, je voyais des gens qui observaient très prudemment ce qu’il se passait sans intervenir. Bande de lâches !

Bon vite, trouver une solution. Je regardai autour de moi, cherchant une quelconque idée pour essayer d’abattre ce type… Adossée à la table – ou du moins très légèrement pour ne pas enfoncer encore plus les morceaux de verre dans mon dos – je me trouvai face à une sorte de second comptoir. Je serais incapable de vous dire à quoi il pouvait bien servir avant la destruction du bar, mais je remarquai une sorte de petit miroir plus haut sur le mur. Je pouvais donc apercevoir la tête du type, mais juste sa tête à cause du mauvais angle que j’avais à cet endroit. Un miroir… Je rebaissai les yeux et regardai les diverses bouteilles qui jonchaient le sol… Cela me donna une vague idée… Mais je n’eus pas le temps de la mettre à l’œuvre.


- Bon, je vais essayer de faire quelque chose si tu me le permets.
- Hein quoi ?

Je n’eus le temps de rien faire, que déjà les ailes de Suigin s’agrandissaient pour former ses fameux dragons de plumes, elle sauta sur le rebord de la table, et fonça sur le type. Son esprit artificiel, l’espèce de petite luciole noire qui volait autour d’elle, se transforma alors en épée, et elle se jetta sur le type. Celui-ci attendit l’attaque de plein fouet. Je choisis ce moment pour révoquer ma poupée. Laissant le type abasourdi. Je demandai alors à Hélène de m’aider à jeter des bouteilles en verre sur le type. Intriguée, elle finit tout de même par m’aider, avant que je lui dise de se boucher les oreilles.

- A toi Kanaria !

Une seconde poupée venait d’apparaître, debout sur le petit comptoir, un violon à la main. Elle fit jouer son archer sur les cordes, et une onde sonique traversa la pièce, détruisant toutes les bouteilles volantes au passage…


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Hélène Metzengerstein
Messages : 185
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du personnage : 26

Maraudeur des rêves
Hélène Metzengerstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 320
Renommée: 1200
Honneur: -80
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyDim 5 Déc 2010 - 12:30
Miracle survint quand je parvins à capter l'attention de mon auditoire composé de ma co-équipière tout juste rencontrée pour l'entretient d'embauche au milieu de la ville de toutes les décadence ainsi que de son invocation, une poupée dénommée Suigintou, toutes deux m'avaient rejointes derrière mon abri de fortune et semblaient se chamailler pour un manque de coordination... ce devait faire partie des inconvénients de la vie d'invocateur. Bref, après ma tentative de tir qui laissait franchement à désirer sur mes performances au combat à distance, une table vint directement s'écraser entre Shana et moi... un craquement inhabituel monta de là où venait d'atterrir le meuble... par respect et pour garder un maximum de sang-froid face à cette situation, le mieux était de laisser là où la table était pour ne pas déranger sa victime... elle ne tomberait pas plus bas après tout. Mais Shana ôta le meurtrier de bois de sa compagne d'arme qui semblait bien avoir dégusté cet obus de lounge bar. Paradoxalement à ce que j'aurais pu imaginé, la poupée créatrice de plumes noires n'arborait qu'une simple fissure sur la surface de sa joue, son invocatrice se moqua d'elle, gentiment avant qu'elle ne tourne son regard vers moi et m'adresse la parole, me confiant quelques paroles véridiques auquel tout le monde pouvait penser, néanmoins l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre ne faisait que raffermir la prise que l'angoisse avait sur moi et ma réflexion.

Comme un bovin suivant des yeux une voiture passer en bordure de ses pâturages, je suivis le regard de Shana vers l'extérieur du bar où les gens observaient la scène, intéressés, à demi angoissés par ce qui pourrait nous arriver... mais surtout intrigués par le fait que deux nanas à demi nues planquées derrière une misérable table de bar combattaient un célibataire enragé par un chagrin d'amour. C'était beau de voir cette satisfaction malsaine transparaitre sur le visage de ces inconnus depuis là où je me trouvais, non pas que cela leur faisait plaisir de nous voir pâtir des chaises et bouteilles catapultées dans notre direction, mais bien le fait de voir que des gens sont plus en détresse qu'eux... le malheur des uns fait le bonheur des autres. Bref, ce fut la poupée meurtrie qui me sortit de ma torpeur en disant demandant la permission de prendre l'initiative, je la dévisageais, interloquée et l'observais faire. Les plumes sur ses épaules se mirent à frémir avant de se multiplier à profusion, prenant peu à peu la forme de dragons duveteux, néanmoins redoutables qui se ruèrent alors vers notre adversaire, la confusion se lit sur ses gestes comme dans un livre ouvert vu la manière avec laquelle il battait des bras pour chasser ces créatures éthérées. J'écarquillais les yeux, m'étant levée sur mes genoux pour mieux observer la scène, ébahie devant la beauté et la violence de cette attaque jusqu'à ce que Shana m'interpelle, me demandant alors de lancer des bouteilles sur notre ennemi. Je m'exécutais alors sans plus de cérémonies. M'emparant des bouteilles trainant ici et là et les projetant vers ce gus à crête. Jusqu'à temps que la jeune fille combattant à mes côtés me crie de me boucher les oreilles ce que je fis alors en plaquant mes mains contre mes esgourdes sans rechigner. Un son parvint alors de derrière mon dos, je m'orientais alors dans sa direction et aperçut cette poupée en train de jouer du violon de la plus... virulente des manières. En effet, à peine son archet avait effleuré les cordes qu'une onde de choc distordit l'air d'une vague opaque. Je me retournais une seconde fois pour voir quel effet cela provoquerait-il sur notre cher célibataire. Toutes les bouteilles que nous avions lancées explosèrent sous l'intensité de l'onde envoyée par la poupée dénommée Kanaria en plus d'exploser les tympans de notre adversaire. Les bouts de verre projetés par l'explosion des bouteilles vinrent se planter dans la chair de notre homme qui laissa échapper un hurlement de douleur... il pouvait comprendre alors ce que ça faisait de passer une vitre de bar une fois lancée à 200km/h... quoi que je pouvais parler, mais ce fut Shana qui en pâtit le plus.

Bref, en parlant de celle-ci, il fallait avouer que son offensive était tout juste brillante, c'était le bon moment pour en profiter. Alors sans attendre, je me levais de ma posture et bondit par dessus la table et commençais à courir en direction de notre enragé de service qui cherchait à se débarrasser des bouts de verre mordant allègrement sa peau en continuant de beugler des paroles totalement inutiles à citer... si j'avais pris cette initiative, c'était que vu la façon dont il avait de battre des bras près de son visage et plus particulièrement de ses yeux, c'est qu'un morceau de verre avait dût venir s'y loger. Je sautais au dessus de la flaque d'acide parsemées de débris de vitres et de bouteilles, mais l'écart de mes jambes ne suffit pas et j'atterris sur un morceau qui vint s'enfoncer dans la plante de mes pieds nus, je serrais des dents et continuais de courir. Arrivée à deux mètres de mon objectif, je fis appel à mon acide, une nouvelle fois, en y ajoutant cette fois-ci toute le liquide corrosif contenu dans les tubes de mon masque. La substance nitrique vint alors se mêler à celle qui constituait mon sans avant de venir dégouliner sans retenue le long de mon avant bras. Parvenue à hauteur du monstre, j'esquivais un coup de bras donné en aveugle en me baissant, je prenais alors appui sur mes chevilles et m'élançais droit dans la garde ouverte de mon opposant avant de venir lui planter ma main suintante d'acide nitrique directement sur son visage, remarquant alors ce petit bout de verre planté dans son globe oculaire. Oui, Shana avait été vraiment d'une efficacité dans égal. Le sifflement provoqué par la brûlure des tissus de sa face monta vite à mes oreilles avant qu'elle ne se mette à dégager des vapeurs se souffre jaunâtres. Je continuais d'appuyer en faisant affluer l'acide le long de mon bras et là fut probablement mon erreur, trop gourmande je n'avais pas envisagé un retour de mon adversaire et celui-ci me répondit comme il se devait.

Après avoir poussé un long glapissement de souffrance, il se tourna sur le côté, prenant de l'élan, avant de m'asséner un volant coup de bras déplié qui m'envoya valdinguer directement à l'autre bout de la pièce. L'impact contre le mur me coupa net le souffle alors que je m'effondrais à terre, sur le ventre, le regard vide, le dos endolorit et la conscience vacillante... Après m'être mise à tousser, je parvins à retrouver une respiration à peu près régulière et à faire le détail de ce qui me restait en guise de corps. Tout était, à peu de choses près, en compote. Néanmoins, je réussis à me hisser sur mes bras pour aller me trainer derrière la table avec Shana en m'asseyant, dos au meuble nous servant d'abri, cela malgré les blessures qui . Je me passais une main sur le visage et soufflais un bon coup en jetant un œil vers ma co-équipière :


''Beau boulot... j'ai fais l'imbécile... ça m'apprendra... je te laisse le finir !...''

D'après les gémissements et les bruits de choc contre les tables et les chaises qui parvenaient jusqu'à mes oreilles, notre ami était en train de se tortiller de douleur en titubant dans la salle de bar. Quel cadeau je lui faisais là au juste ?... Rien de bien enviable, c'est certain... mais être dans son équipe pouvait bien signifier pouvoir compter sur elle ?... Enfin... mais qu'avais-je donc à me reposer sur le dos des autres ? Franchement... Hélène... t'as pas assuré sur ce coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daejester.deviantart.com/
AuteurMessage
Shana Delizet
Messages : 184
Date d'inscription : 30/05/2010
Age du personnage : 28

Voyageur Expérimenté
Shana Delizet
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 260
Honneur: 55
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyLun 13 Déc 2010 - 19:51
A ma grande surprise, l’attaque que je venais de lancer avec l’aide de Kanaria et Hélène fonctionna plus que ce que j’espérais. Suite à l’onde sonore de la petite poupée jaune, les bouteilles que nous venions de lancer dans les airs avaient explosées pour aller se nicher dans la peau du type en mal d’amour. Pitoyable quand même, non ? Bref. Il hurla suite à la douleur que les morceaux de verres lui faisaient endurée, et je ne pus m’empêcher de penser que c’était vraiment une mauviette en regardant les morceaux de la vitre qui décoraient encore mon propre corps, mais une autre douleur s’ajoutait à lui, c’était celle de ses tympans qui devaient être douloureux. Oh ils n’étaient pas percés, loin s’en fallait, Kanaria n’était pas encore si puissante, mais suffisamment pour faire couler un peu de sang quand même.

Un mouvement à côté de moi me fit tourner la tête, Hélène venait de se lever et de sauter par-dessus la table. Je me redressai pour regarder par-dessus cette dernière. Ma co-équipière courait en direction de notre adversaire qui tentait de retirer les morceaux de verre de sa peau. Même si c’était inutile au vu du nombre. Hélène sauta par-dessus la flaque d’acide qu’elle avait créé un peu plus tôt, mais je la vis marcher sur un morceau de verre et grimaçai pour elle. Ca devait faire mal, mais d’un autre côté, on n’était plus trop à ça près. Je ne compris pas trop ce qui se passait, mais la jeune fille sauta sur le type après avoir esquiver un coup d’aveugle. Qu’avait-il à battre des bras autour de son visage ? Un bout de verre s’y était-il planté ? Hélène lui donna un coup plein d’acide dans le visage, mais le type renchérit. Je voulus lui crier de faire attention, mais c’était trop tard, et ma nouvelle amie traversa le bar en volant avant de se prendre le mur de plein fouet.

Elle eut du mal à reprendre sa respiration, mais réussit tout de même à revenir vers moi derrière la table qui nous servait toujours d’abris. Hélène me félicita de mon attaque précédente avant de qualifier la sienne de stupide.


- Non, je pense que tu l’as bien amoché aussi.

Un hurlement de douleur ponctua mes paroles. Je regardai de nouveau par-dessus la table, pour voir le visage du type brûlée à cause de l’acide. Hélène m’avait demandé de le finir, mais franchement, je ne voyais pas trop comment. Il était en train de gesticuler partout dans le bar en hurlant de douleur. Il était, évidemment, hors de question que je le touche, car l’acide me toucherait aussi. Je regardais autour de moi, Kanaria se cachait le visage dans ses mains et Suigin attendait… Bah en fait je ne sais pas trop ce qu’elle attendait. Je regardai de nouveau le type, et eus une idée.

- Suigin, peux-tu le distraire ?

La poupée acquiesça avant de se diriger vers l’homme. Ses ailes prirent de nouveau la forme des deux dragons noirs qui se précipitèrent sur lui. En les voyant, il poussa un cri de surprise, ne s’y attendant pas. Il commença à gifler l’air autour de lui pour virer les plumes qui lui gâchaient la vue. Parfait. J’appelai Kanaria. Elle me regarda, et compris ce que je lui demandai. Son archer caressa de nouveau les cordes de son violon. Je grimaçai à cause du son, mais j’y étais habituée, et même si cela me faisait mal, je pouvais plus ou moins le supporter. Ce qui n’était pas le cas de notre victime. Il hurla encore plus en se plaquant ses mains sur ses oreilles. J’en profitai pour sauter par-dessus la table, je sautai à mon tour par-dessus la flaque d’acide en faisant attention. Mon talon entra en contact avec, mais la chaussure empêcha l’acide d’attaquer ma peau, je n’y fis donc pas attention. Lorsque je fus en face du type, les dragons de Suigin explosèrent en une pluie de plumes, tandis que je balançai mon pied dans l’entrejambe du type. Je vis son visage se figer, plus aucun bruit ne sortit de sa bouche sous la surprise. Il porta ses mains entre ses jambes alors que je me redressai, puis il s’écroula sur le sol en gémissant. Au moment, où il tomba, une goutte d’acide qui se trouvait sur son visage tomba sur ma joue. Je laissai échapper un cri, avant d’essayer de ne pas y faire attention. Puis j’attrapai une chaise non loin de moi, et lui explosai sur la tête. Les gémissements s’arrêtèrent. L’amoureux transi venait de s’évanouir.

Lorsque j’en fus certaine, je fis disparaître mes deux invocations avant de contourner de nouveau la flaque d’acide sur le sol pour me diriger vers Hélène. Je lui tendis la main pour l’aider à se relever.

- Ca va ? Tu n’as rien ?

Elle n’eut pas le temps de me répondre, un énorme bruit se fit entendre derrière nous. Je me tournai et vis les spectateurs nous applaudir. Gné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Hélène Metzengerstein
Messages : 185
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du personnage : 26

Maraudeur des rêves
Hélène Metzengerstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 320
Renommée: 1200
Honneur: -80
MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] EmptyVen 24 Déc 2010 - 2:01
Dans le maelström dans lequel dansaient les murs, les verres et les tables dans un inquiétant kaléidoscope, la voix de Shana parvint jusqu'à mes oreilles, posant ainsi les gallons d'un port d'attache dans cette confusion résultant de ma valse au travers de la pièce, orchestrée par ce magnifique coup d'avant bras de notre maitre de musique, oui je nommais bien ici Stéphane, ne me demandez pas pourquoi mais j'avais bien envie de l'appeler ainsi... je mettrais ça sur la disparition d'un bon millier de neurones à la suite du choc. Bref, ma co-équipière reconnut que mon attaque aussi téméraire et impulsive soit-elle avait tout de même porté son efficacité auprès de notre homme. Un beuglement perçant sembla confirmer les dires de l'invocatrice de demoiselles de porcelaines, je remerciais d'ailleurs ce cri de me déboucher les tympans et me remettre, à peu de choses près, les idées en place. Mais à peine mon esprit redevenu clément que déjà j'aperçus ce dragon jaillir des plumes de Suigintou, cette vision fabuleuse fit faire à mon cœur un bond dans ma poitrine... oui il était vraiment temps que je redescende sur Terre... Stéphane parut tout aussi stupéfait de moi au vu du hoquet de surprise que lui arracha l'attaque du dragon de duvet. Je tournais ma carcasse endolorie de façon à pouvoir observer la scène sans avoir à provoquer, en plus des plaies et égratignures qui parsemaient ma chair, un indésirable torticolis qui serait vraiment la cerise sur le gâteau. Jamais dans ma vie je n'aurais imaginé un jour cumuler autant de blessures en l'espace d'une seule nuit. De toute manière, c'était bien pour ses situations improbables et absurdes que j'appréciais Dreamland... aussi pour ses rencontres, parfois saugrenues. Enfin, c'est bien beau de relativiser... mais voilà que Shana relançait l'assaut sur notre adversaire, celui-ci se débattant au milieu d'un tumulte de plumes noires de charbon. Un son strident me fit alors tourner les yeux dans la direction du comptoir d'où se tenait la petite joueuse de violon qui s'apprêtait à faire à nouveau vibrer ses cordes, j'eus donc tout juste le temps de plaquer mes bras recouverts d'acide contre mes oreilles, les vociférations de l'autre mal-baisé vinrent couvrir les grincements de l'instrument à corde manipulé par la poupée habillée à la mode de l'époque victorienne, il fallait l'avouer, elles étaient bien adorables ces poupées, j'avais connu des invocations bien moins charismatiques que celles-ci. Puis leurs capacités étaient loin d'être dénuées d'intérêt.

Enfin, je ne m'attardais pas sur cette éloge que déjà, Shana sautait à son tour par dessus la table du bar pour se précipiter vers notre adversaire perdu au milieu de ce déluge de plumes et ce concert assourdissant. Elle esquiva la flaque avec une grâce féline qui n'était pas mienne... c'était donc une maladie chez moi de manquer de tant de délicatesse ? Bref, la valse tempétueuse des plumes cessa brusquement au moment où ma compagne d'arme arrivait au niveau de son objectif, comme la fin d'un bal qui sonnait, elle réduisait à néant toute cette cérémonie absurde d'un violent coup de pied bien situé... le bénéficiaire vit son visage se débarrasser de toute expression intelligible (s'il en avait déjà arborer une par le passé...) il porta ses mains à l'endroit endolorit avant de s'effondrer sur le sol, mais comme un artiste déchainé sur son instrument, Shana ponctua ce concert de coups d'une chaise fracassée d'une manière qui me rappela vaguement une rockeuse en plein smashing guitare. Oui cette vision avait quelque chose de délicieusement sauvage... j'éprouvais une certaine satisfaction à la vue du crane de notre Stephane fracassé contre le carrelage parsemé de verre... non pas que l'idée qu'il soit mort dans d'atroces souffrance m'exalte, mais j'avais dans mon cœur la sensation délectable du travail bien fait. Décidément, je crois que je n'avais pas finis de m'amuser au sein des Private Jokes... surtout que je connaissais maintenant tous les membres qui l'en composaient. J'affichais une mine surprise à la vue de cette main aimablement tendue vers ma personne... encore une fois je planais à 20,000 lieux avec 2,00 de tension artérielle... en veillant à ne pas me servir de mon bras acidifié, je levais ma manicle vers celle de Shana et la serrait dans une poigne fébrile tandis qu'un tonnerre d'applaudissements parvenaient jusqu'à mes esgourdes... le rapprochement ne se fit que quelques secondes trop tard... je levais alors une paire d'yeux désabusés en direction du public qui battait vigoureusement des paumes et sifflait dans notre direction... on n'en demandait pas tant, surtout après leur cruel manque de fair-play... franchement... l'honnêteté de nos jours...
Je me relevais en affichant un sourire un peu fatigué à ma collègue et lui répondis sur un ton qui se voulut le plus chaleureux possible bien que la voix passant par l'intermédiaire du masque à gaz parvenait à elle seule à faire pleurer les gosses ou faire frémir les grand-mères...


''Tout va bien... c'était épique ce que tu viens de faire... je n'ai que quelques estafilades et toi, tout baigne ?...''

J'attendis alors qu'elle me réponde avant d'agrandir mon sourire puis de me tourner vers notre prise du jour... c'est là que je remarquais ce bout de papier dépassant de la poche de notre bonhomme... sans plus de cérémonies, je m'approchais et le lui ôtais de son jean délavé avant de le déplier devant mes yeux... à première vue il s'agissait d'un plan... je le tendais à Shana.

''Ça doit servir à quoi, selon toi ?...''

Un éclat dans l'air me fit tourner la tête, parmi notre public, quelques panaches de fumées remplaçaient des vides où des personnes se tenaient il y a de ça quelques secondes à peine... la nuit touchait à sa fin, j'écarquillais alors les yeux et prenais la main de Shana entre les mienne, sans faire attention au reste d'acide qui imbibait mes doigts et secouait cette main vivement dans les miennes, reconnaissante.

''Encore désolée de t'être foncée dedans tout à l'heure, merci pour la nuit et... euh... on se revoit avec les Private, ca aura été un plaisir, Rozen !''

En me réveillant... je toisais mon réveil... avant de le lancer à l'autre bout de la pièce, je me levais par simple mécanisme, en espérant que la nuit prochaine serait moins tumultueuse mais toujours en aussi bonne compagnie.

[désolée un peu baclé... il est tard... xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daejester.deviantart.com/
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] [Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée] Empty
Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Chasse au trésor 2 [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Delirium City-