Haut
Bas

Partagez

Desertion tarif de groupe quête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cain Sloph
Messages : 986
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 28

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Desertion tarif de groupe quête Desertion tarif de groupe quête EmptyJeu 15 Juil 2010 - 23:14
Lorsque ses yeux s’ouvrirent, Caîn découvrit une immense étendue d’herbes, aussi loin que ses yeux pouvaient voir, il n’y avait que collines et prairies, une fine brise lui glissait sur le corps tandis que ses cheveux ondulait derrière lui. Cet espace pour le moins grandiose avait quelques choses d’agréable, si bien que l’ex officier de l’armée de terre s’allongea par terre et ferma les yeux. Il avait envie de rester là pour le reste de la nuit et c’est ce qu’il aurait fait si une voix mielleuse ne l’avait pas dérangé. En effet, Légion était aussi pressé de prendre l’air que Caîn de se débarrasser de la voix de son invocation, puis après une rapide incantation, il libéra la créature qui analysa à son tour les environs. Caîn pu voir un éclair de désillusion lorsque le tyranide remarqua qu’il n’y avait aucune cible potentielle dans les environs. Aucune à part le grand guerrier en armure lourde et armé de deux grandes haches, Caîn fut tout d’abord surpris de le voir à l’endroit exact de son entrée dans Dreamland puis finalement il demanda à son nouveau compagnon comment il avait pu le rejoindre aussi vite. Kanon lui expliqua qu’il avait maintenant un lien étroit qu’il définit comme le lien des frères de sang et qu’il le suivrait jusqu'à la mort. Durant la période hors de Dreamland, il devrait attendre au dernier endroit où il avait vu son maître puis lorsque celui-ci revenait dans le monde onirique, il se retrouvait transporté à l’endroit précis ou l’invocateur était. Caîn laissa un sourire lui parcourir le visage puis il se retourna et avança dans une direction prise au hasard, Légion et Kanon sur ses pas. Pendant leurs randonnée, l’ex officier de l’armée de terre en apprit un peu plus sur son serviteur, en effet il avait été banni des Skulltakers, son clan natif, à cause d’une rixe avec le chef de la communauté. Il avait provoqué un combat pour devenir suzerain de son propre clan, mais il avait en effet perdu le combat et s’était fait bannir avec comme mission de mourir aux champs d’honneur. Lorsque Kanon s'arrêta de parler, ce fut au tour de Légion de parler, bien que celui-ci crachât des menaces de mort envers son invocateur et des solutions pour éviter cela, comme d’aller massacrer les premiers passants venus, il raconta tout de même plusieurs choses intéressantes, ainsi Caîn apprit que, lors de combat, l’invocateur pouvait fusionner avec son invocation pour obtenir une plus grande force de frappe. C’est bien sûr dans ce but que Légion lui révéla, mais l’ex expert en armement ne dit rien et continua à écouter, si bien qu’il appris aussi que plus un invocateur combattait plus son potentiel augmenter, et l’esprit de la ruche qui accompagnait ses créatures se renforçait et il pouvait atteindre de nouvelles invocations. À cette information, l’invocateur s’arrêta net et commença à réfléchir et à sonder son esprit, puis, après un nouveau sourire, il tendit la main devant lui, et un boule pourpre sortit de nulle part. Dans celle-ci apparut deux yeux jaunes et une bouche hérissée de dents, Caîn lui demanda quelle était l’incantation pour sa forme finale et la boule lui répondit après plusieurs secondes.

-"Pilonne Seiver."

La créature qui apparut alors failli arraché à Caîn un sursaut d’horreur, elle était imposante sur ses quatre pattes mais le plus surprenant était ce terrifiant canon organique sur son dos. Une petite queue épineuse se balançait derrière lui tendit que sa tête se balançait de droite à gauche pour voir et observer la situation, puis enfin il s’adressa d’abord à Légion en lui demanda pourquoi il n’y avait personne à tuer, auquel la première invocation lui répondit qu’il fallait voir ça avec l’intéressé. Caîn sentit un léger frisson sur sa nuque lorsque Seiver tourna la tête vers lui, certes sa taille était inférieure à celle de l’ex-chercheur de l’armée mais les dents et l’imposant canon du tyranide n’aidait pas à l’établissement du confiance relative. Pourtant au fin fond de son esprit, Caîn ressentit les pensées de ses deux créatures, elles étaient composées de haine et de mépris, de violences et d’une faim sans nom, oui elles avaient faim, faim et soif de carnage. L’invocateur passa sa langue sur ses lèvres et fut surpris d’y sentir un goût de sang, quelque part dans son cerveau, il lui manquait une chose, et il ne serait pas satisfait tant qu’il ne l’aurait pas. Lentement, il ferma les yeux, son regard sombra dans un océan d’images et de sons, la plupart dépassant une violence inouï, des cris, du sang, des pleurs, des tirs d’armes à feu, un rugissement, du sang, un cadavre éventré, une nuée de tyranides volants, des hurlements, du sang, du sang, DU SANG !!! Oui, c’était ça ce qu’il lui manquait, il l’avait déjà sentit la première fois qu’il avait invoqué Légion et maintenant que ses deux créatures se trouvaient devant lui, il sentait dans son esprit une impression macabre qui semblait émaner de derrière son crâne comme si deux paires de yeux jaunes le regardés intensément près à lui faire ordonner toutes les choses possibles et inimaginables. Pourtant un voix lente et puissante le fit émerger de cette torpeur. C’était Kanon le fier guerrier nordique qui semblait s’inquiéter de l’état de son nouveau maître, pourtant tout ce que voulez cet homme c’était combattre pour trouver au bout du chemin une mort sanglante par l’épée. Et sur le point de combat sanglant, il se trouvait en accord avec les deux créatures de l’invocateur. Celui-ci passa sa main dans ses cheveux et tenta sans succès d’oublier tout ce qu’il avait vu, lorsqu’il ouvrit à nouveau les yeux il du faire face au deux tyranides interrogatifs et à en juger par la tête que les invocations faisaient, ils n’étaient pas directement responsables de cet incident. Au loin, et tandis que Caîn examiné ses créatures avec attention, un groupe d’une dizaine de personnes apparues, ils semblaient armés et apparemment festifs, à en juger par leurs cris et leurs rires. Légion et Seiver tournèrent presque aussitôt la tête dans un même mouvement, tandis que Kanon rajustait sa cape ornée de fourrure, Caîn sembla aussi ravi que possible voyant les personnes s’approcher de son groupe et pour une inexplicable raison à ses yeux, il espérait qu’elle lui soit hostile. Cela, Kanon lui accorda, justifiant du rang et de l’état des futurs ennemis, car apparemment, les dix soldats déserteurs du royaume du feu qui couraient à présent toutes lames dehors dans leur direction n’étaient pas très amicaux. Caîn se rassura en se disant que le massacre à venir n’était fait que pour sauver sa propre peau de voyageur et qu’il n’avait aucun plaisir à faire ça mais le doute l’envahissait et le faisait doutait car en cet instant, l’Esprit de la ruche venait de resserrer ses griffes sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Cain Sloph
Messages : 986
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 28

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: Desertion tarif de groupe quête Desertion tarif de groupe quête EmptyLun 30 Aoû 2010 - 22:33
Tout d’abord, une petite sensation de plaisir, puis une vague d’excitation, un sourire vicieux accrochés aux lèvres et un regard fou pointé droit devant lui. Caîn était en transe, ses gestes étaient vifs et désordonnés, malgré cela, Légion et Seiver comprirent immédiatement leurs maîtres et se jetèrent dans la bataille. Légion courrait en tête, toutes griffes dehors, tandis que Seiver venait de s’arrêter à distance de tir, il ajusta le formidable canon organique situé sur son dos et contracta ses muscles. La détonation fut brève et peu bruyante comme si le projectile n’avait eu besoin que de l’effort de Seiver pour s’élancer. En effet, le soldat déserteur du feu qui ne pu esquiver l’attaque se rendit compte trop tard de l’horreur de sa consistance. En effet, le vorace qui venait d’être envoyé était en fait une larve de tyranides utilisées par ces derniers comme projectiles dans les combats à longue distance ou pour désorganiser l’ennemi, permettant au gros de la troupe d’arriver à portée de griffes et de crocs. Le premier déserteur poussa donc d’horribles hurlements, jusqu'à ce que le vorace lui arrache la gorge d’un coup de ses puissantes mâchoires, le premier mort mit mal à l’aise les soldats du royaume du feu restant et c’est avec plus de prudence qu’ils continuèrent d’avancer.

Spoiler:
 

Kanon se lança à son tour dans la bataille, dégainant ses deux haches et fonçant vers l’ennemi. Légion arriva finalement sur deux des combattants adverses qui pensaient sûrement avoir affaire à une créature faible et sans cerveau, mais le tyranide para un coup d’épée avec une de ses griffes géantes situés sur ses avants bras, puis envoya l’autre fracturé l’armure du soldat qui resta bouche bée face à tant de vitesse et de hargne. Le deuxième se reprit immédiatement et tenta de perforer l’abdomen de la créature mais malheuresement pour lui, sa lame ricocha sur la plaque d’os noir du dos de Légion et glissa sur le côté. L’homme perdit l’équilibre et tomba à la renverse, heurtant l’herbe avec violence. Sa vision se troubla un moment puis il sentit un picotement sur son bras gauche puis sur le droit où ses yeux se reportèrent. Un liquide chaud serpenta sur son uniforme alors qu’il constatait que ses deux membres étaient cloués au sol par les immenses griffes du tyranide. Un filet de bave tomba sur sa joue et lui rappela de regarder devant lui, Légion le fixait de ses deux yeux jaunes comme s’il savourait déjà son prochain repas, et c’est dans un rugissement se mêlant au hurlement de sa victime qu’il planta ses crocs au plus profond de son corps, se délectant des fluides sanguins et de la chair de sa proie. Un guerrier du feu s’avança derrière Légion pour le surprendre, mais un coup de hache le faucha net, l’envoyant rejoindre ses trois compagnons, dans les méandres de la mort. Le tyranide releva sa tête et montra ses crocs encore dégoulinant de sang puis se retourna vers le reste des soldats qui fuyaient de toutes leurs forces. Seiver tira une nouvelle fois pour atteindre un des fuyards dans le dos, tandis que celui-ci se débattait sans espoir, tentant de décrocher le vorace qui lui plantait ses crocs dans la nuque, ses compagnons firent demi-tour pour lui venir en aide. Le choix était bien mauvais et seule la mort les attendait, cette décision avait condamné tout le groupe à un décès prématuré et dans d’atroces souffrances. Kanon usa une fois de plus de ses haches lorsque deux des déserteurs le défièrent en combat singulier, le premier tenta de parer un coup de hache, mais son épée se brisa et la lame du guerrier nordique arracha la moitié de la tête de son adversaire, l’autre esquiva la seconde hache, mais ne vit pas venir le genou du fier combattant au service de Caîn. Le soldat du royaume du feu fit un vol de quelques mètres avant de retomber lourdement sur le sol. Sa vision encore dans le flou, il vit se rapprocher un guerrier en armure rouge qui arriva enfin à sa hauteur. Kanon leva un pied et le rabattit sans état d’âme sur le crâne du déserteur dont le craquement sonore fit frissonner les autres survivants. L’un d’eux passa entre les mailles du filet et entama une longue course vers Caîn, celui-ci le regardait s’avancer, les yeux brillants de malveillances. Légion étant occupé avec deux adversaires et Seiver par le dernier, le soldat n’avait pas eu de mal à courir vers l’invocateur pour tenter de l’abattre. Pendant cette course folle, Seiver venait de mettre à terre son adversaire d’un coup de patte rageur, le soldat déserteur encore vivant commença à reculer fixant toujours la créature, la suppliant de bien vouloir la laisser en vie, mais le tyranide n’était pas de cet avis, aussi il pointa son canon organique vers le déserteur et contracta ses muscles. Ni les hurlements de sa victime et ni les supplications du soldat ne changèrent quelques choses, le vorace le dévora, arrachant des lambeaux de chair, ainsi que des morceaux d’organes encore chauds. Légion quant à lui ne fit pas plus dans le détail, sa mâchoire ôta la vie d’un de ses adversaires, lui séparant au passage la tête du reste du corps tandis que l’autre s’acharnait à percer la cuirasse dorsale de l’invocation. Celui-ci vit son bras être tranché net, répandant un flot d’insultes et de sang dans l’atmosphère, la première des invocations de Caîn leva alors une de ses pattes antérieures et faucha l’air, envoyant valser à nouveau une boîte crânienne dans le beau soleil de ce royaume. À ce moment, neuf des dix adversaires répandaient leurs sangs sur l’herbe verte de la plaine, le dernier fonçait vers l’invocateur et demeurait hors de portée de tous les autres, car Légion ne serait pas assez rapide tout comme Kanon. Seiver n’avait que trois voraces en réserve et il était tout déjà sur une victime. Caîn regarda son adversaire venir à sa rencontre, l’épée bien haute, la lame scintillante au soleil. Son entraînement militaire lui avait appris à se débarrasser de ce genre d’agresseur, aussi lorsque le soldat déserteur du royaume du feu rabattit son arme, l’ex-officier de l’armée fit un pas de côté esquivant le coup mortel, puis d’un geste vif, il posa son pied sur le pommeau de l’arme et décocha un crochet plongeant à son adversaire. Celui-ci lâcha son arme et tomba à terre, puis il se releva immédiatement craignant pour sa vie à juste titre, car Caîn enchaîna avec un coup de pied dans l’abdomen ce qui fit reculer le déserteur avant de saisir l’épée de celui-ci. Un sourire mauvais passa sur le visage de l’invocateur puis il avança vers sa future victime qui, malgré le fait qu’elle soit un ancien soldat du royaume du feu, avait du mal à cacher sa peur.

-"Toi, tu es venu jusqu'à nous pour satisfaire une soif de meurtre et de folie, sache que pour survivre je suis obligé de te tuer, de prendre ta vie."

Le soldat cria et demanda pardon, pleurant et bredouillant des excuses mais Caîn avait déjà fait son choix, ce soir, il y aurait un dixième mort, ce soir, il allait tuer pour survivre, où du moins c’est ce que l’esprit de la ruche lui chuchotait à l’oreille. L’invocateur leva son bras armé et afficha un air satisfait, puis en un instant il envoya le dernier soldat rejoindre ses compagnons dans une cascade sanglante de coup d’épée. Ce fut Kanon qui arrêta son maître en lui saisissant le poignet, le guerrier nordique vit clairement une lueur de folie lorsque Caîn le regarda mais il préféra ne pas y prêter attention. Après tout c’était une victoire et il fallait en profiter dignement, du moins jusqu'à la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Desertion tarif de groupe quête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Les Plaines-