Haut
Bas

Partagez|

Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Ven 31 Déc 2010 - 15:07
Rohan s'était couché tôt pour une fois, appréhendant un peu les rêves qui pouvait suivre. Se laissant emporter par sa fatigue, il se retrouva a l'entrée d'une pleine vaste et verdoyante. Tout semblait se mouvoir avec harmonie suivant le rythme du vent, une feuille entamant son balais mortuaire la menant vers sa décomposition certaine auprès du première obstacle qui stoppera sa course. Les herbes jouaient de leur tailles, certaines minuscule d'autre haute comme un homme, elles donnaient l'impression de cacher quelque chose a la façon d'un paravent entretenant un certain mystère qui pouvait vite devenir dérangeant. Les teintes elles aussi varié, celons comment le soleil tombait sur les végétaux on pouvait percevoir des nuance de vert, de bleu ou encore de rouge, Rohan en était émerveillé autant de beauté juste dans de l'herbe. Si tout les coin de ce pays était aussi fantastique, Rohan ne se lasserait plus de ses rêves. Rohan se laissa envahir par cette sensation de liberté qui lui était cher, personne aux alentours juste lui et cette plaine immense. Ce rêve semblait être réel, les sensation ou encore l'impression d'être éveillé, tout coïncidé sauf qu'il se rappelé clairement s'être endormis mais pas de s'être réveillé... Cela semblait trop étrange, mais ce qui était sur c'est que le mafieux en costard devait savoir quelque chose, il lui avait parlé de puissance, de force, comme quoi a ses coté Dreamland ne serait qu'une simple ballade... Mais d'abord c'est quoi ce foutu Dreamland? Le jeune homme marchait lentement dans la plaine a la recherche d'une quelconque personne.
Désespérant de trouver quelqu'un il s'assit dans l'herbe repensant a ce cauchemar tout autant réaliste que ce rêve. Avant que le mec au costard apparaisse il s'était passé quelque chose, ses mains avait réunit une sorte d'énergie, il essaya donc de rassembler cette énergie a son tour mais en vain puis se mettant en colère contre lui même et contre cette plaine infini qui le tenait prisonnier dans sa vaste étendue. l'énergie afflua d'elle même, naviguant de la main droite a la main gauche, créant une sorte de tourbillon lumineux et une silhouette noir apparue de nulle part.
C'était le gars au costard, le mafieux qui lui avait sauvé la peau la veille. Toujours aussi sombre et lugubre, il avait l'air moins pâle que dans la cellule où avait eu lieu leur rencontre. Il s'approchât du garçon et lui parla sur un ton détaché comme si tout ce qui venait de passer était banale:

"Ciaosu Boss, heureux de voir que vous pouvais m'invoquer a la demande. Allons fermer la bouche, c'est grossier et une mouche pourrait être tenté de s'y installer!"

Rohan resta pantois devant autant d'assurance, il l'appelait Boss mais le considéré comme rien d'autre qu'un gamin... Ce gars là lui sauverait surement la vie plus d'une fois.
Le nouvel arrivant ne laissa pas le temps a Rohan de répondre, il tourna la tête vivement vers le lointain puis de nouveau dans une autre direction. Il se tourna vers moi avec un petit sourire mis satisfait, mi sadique:

"On a de la visite, mon ami"

Tout s'accéléra dans son cerveau, de la visite? Un ennemi? un ami? Le mafieux avait une idée mais son petit sourire fit comprendre a qui voulait le savoir qu'il ne dirais rien sur ce qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Ven 31 Déc 2010 - 23:08
Dans le monde Réel, Jann n'aurait jamais perdu au Poker, et à Dreamland il a perdu. La nuit dernière le jeune adolescent a failli perdre son pouvoir contre un tricheur du Poker, bon le jeune adolescent espère ne pas tomber sur un ennemi cette fois, toutes les nuits qu'il a passé à Dreamland ont été dangereuse pour sa vie de voyageur. Quoi que, un petit combat amical serait pas de refus, amical veut dire entre ami, Jann n'a pas réellement d'ami à Dreamland, le monde Onirique ne lui a pas vraiment donné la chance de s'en faire, il n'en a que dans le monde réel. Le copieur s'imaginait avec des amis avec qui il découvrirait Dreamland avec eux, ce monde de rêve qui ne finit d'évoluer en fonction de l'imagination des rêveurs s'endormant.

Marchant dans les plaines, le jeune voyageur ne voyait personne, aucun signe de vie mise à part les végétaux se trouvant à sa droite et à sa gauche, tout ces plantes dansant en fonction qu'allait le souffle du vent qui caressait la peau du voyageur solitaire. Jann se dit que c'est grâce à Loren qu'il a put vaincre sa vraie phobie, étant donné que Jann n'avait pas vaincu sa première peur à Dreamland, mais un homme encapuchonné lui a donné le pouvoir qui l'a sauvé de nombreuse fois. Sauf que la Nuit Dernière ce fameux Loren l'a aidé à vaincre sa deuxième phobie en lui envoyant une illusion, et maintenant il a son vrai pouvoir, ce n'est pas celui de quelqu'un d'autre, c'est le siens.

Après avoir marché pendant un long moment, il commença à apercevoir deux silhouettes au loin, Jann n'était pas assez près pour distinguer la forme des deux personnes, si c'était des filles ou des garçons, ou même un groupe mixte. C'est alors que l'adolescent accéléra le rythme, c'est alors qu'il vit un homme vêtu de noir avec un compagnon habillait avec des habits plus claires. Les vêtements de Jann avaient changés, ce n'étaient plus les mêmes que les autres fois, il avait un t-shirt Gris, avec des mitaines de couleur rouge foncé, le bas c'est un jean militaire avec un ceinture blanche stylée. Arrivé devant les deux hommes, l'adolescent entama la conversation, ce jeune adolescent étant en manque de combat amicaux fit une proposition aux deux hommes.

Bonjour, je m'appel Jann Ascel, ça vous dit un combat amical tous les trois ?

C'est idiot de demander à se battre avec un inconnu, ça m'étonnerait que ces deux gars accepte et je parie qu'ils vont s'en aller, ils ne vont pas perdre leur temps à parler à un gamin qui veut un combat amical, c'est stupide. L'adolescent mit sa main dans sa poche droite, celle ou il y a son objet magique, le trésor de Dreamland, la copieuse d'arme. Jann tourna sa tête vers le gars en costume noir et dit d'une voix gênée.

Quoi que proposer à des personnes que je ne connais même pas de se battre c'est idiot, comment vous appelez vous ?

Déjà Jann a réparé son manque de maturité, ce qu'il vient de faire c'est très intelligent, car il a réussi à contrer son erreur, mais bon, ça aurait été mieux que sa question immature n'est jamais sortie de sa bouche, enfin l'adolescent attendait la réponse des deux personnes. Jann savait que ce n'étaient pas des créatures de Dreamland, ils n'avaient pas d'oreille pointue, pourquoi ce n'est pas des rêveurs ben un voyageur peut faire la différence, enfin Jann avait juste l'intuition que c'étaient des voyageurs.


HRP : un peu court désolé : HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Quand on rêve éveillé. Dim 2 Jan 2011 - 12:05
°- Calme -°

Après la longue chute dont j'avais le droit à chaque début de nuit, telle une introduction, un prologue avant le monde des rêves ; j'atterris dans un royaume que j'avais volontairement imaginé. Les Plaines, mon premier rêve, mon premier combat, ma nouvelle naissance. Rien n'avait changée, aucune personne malveillante n'avait brûlé l'herbe qui restait toujours aussi belle et fraîche bien que la pluie ne semblait pas tomber ici. La verdure était coupée au centimètre près, seules quelques fleurs, positionné a des endroits ordonnés, dépassaient voulant donner une impression naturelle. Naturel, ça l'était, pourtant c'était bien trop parfait. Bienvenue dans Dreamland ma petite Sweety. Ce message venant de moi pour ma propre personne me donna le sourire. Je humais l'air comme la dernière fois, toujours le même, si frais si doux. Le ciel non plus n'avait pas changée, à croire que les nuages étaient resté à la même place depuis une semaine. Mais, je n'était pas au même endroit que la dernière fois. Il n'y avait ici aucune petite dune ou quoi que ce soit, tout était plat, c'était presque frustrant car rien n'apparaissait à l'horizon et pourtant on ne pouvait se sentir en sécurité sachant que le premier voyageur arrivant te verrais de suite et que si jamais il était plus puissant ce ne serais pas mon pauvre étalon de pierre qui m'aiderais à courir plus vite que mon ombre.
J'étais consciente que ce n'était pas parce que j'avais éliminé l'invocateur de hache de la dernière fois qu'aucun être mauvais rôdait dans le coin. Je restait donc sur mes gardes bien que je m'affalais soudainement dans l'herbe agréablement humide. Je me demandais si ce genre de royaume calme n'étaient pas synonymes de l'enfer ou du mal, vu que nous voulions à chaque fois y retourner malgré nous. Une voyageuse comme moi ne s'affairais ici, dans un endroit si silencieux, et pourtant, j'avais juste besoin d'une nuit sans combat. Déjà que dans la vie c'était un sacré combat chaque jour si c'était de même chaque nuit…
Après avoir ressassé ma pauvre existence, une pensée me survola un peu trop tard. Je sursautais en me levant soudainement pour vérifier comment Dreamland avait décidé de mon accoutrement. Ah ! Ce monde des rêves… J'était sûr qu'il profitait de notre imagination pour nous habiller comme ci ou comme ça ou alors pas du tout. Plusieurs fois j'avais tenté de m'endormir en imaginant mes habits, mais rien n'y faisait. Je plaçait alors mes mains sur mes hanches fines, la matière qui touchait ma peau n'était autre que du tissu, noir. Encore une fois j'était revêtue d'un slim, on ne peut plus collant, le genre de chose que je n'oseraies jamais mettre dans la vie réelle. Mais ce n'était pas tout, sur mon visage du mascara noir était venue se poser sur mes yeux, impossible de le retirer. Tout en soupirant je donna un coup de pied dans l'air.
Au loin, trois petites silhouettes apparurent, d'ici je les aurait qualifié de nains, mais en m'avançant il avait l'air bien plus grand que moi sans pour autant dégager une aura de puissance comme tout ceux que je croisais jusqu'ici. Un rictus qui se voulait être un sourire s'afficha sur ma tête. C'est cela que j'aimais dans les royaumes de bas étage, on rencontrait très peu de gens puissants. Oh ! Je ne dis pas que cela ne sont bons à rien, mais ils ont l'air moins expérimentés, je le sens c'est ainsi. De toute façon je ne le suis pas spécialement plus qu'eux. Bien que je fut loin, s'il avait un tant soit peut eu l'obligeance de tourner la tête, il m'aurait vu arriver sur un pas qui se voulait inoffensif.
A peu près à leur niveau à présent je pouvais distinguer presque la couleur de leurs yeux. L'un était beaucoup plus âgé que l'autre qui se tenait devant lui, mitaine aux mains alors que le soleil rayonnait de mille feu. Celui-ci d'ailleurs se présenta et demanda un combat, de ce que j'ai cru comprendre. Espèce de brute. Il allait gâcher mon rêve calme et le temps de partir de l'autre côté de la plaine prendrait trop de temps. Heureusement pour lui, il se résigna à demander le nom aux deux commère qui n'avait apparemment pas très envie d'être dérangé, poussé jadis dans une conversation importante.
Certes, aucun de ces deux-là, mitaineman et l'homme n'avaient l'air d'être à un niveau plus élevée que celui de l'invocateur de hache, mais un autre trônait la place en laissant une ombre bien plus grande que lui sur l'herbe si claire. Il était revêtu tel un gangster italien. Lui par contre dégageait une aura, pas de puissance, non pas spécialement… Autre chose. Je l'oubliais rapidement, puis, après avoir vérifié que mon haut n'était pas trop ouvert dans les environs de la poitrine, je m'avançais consciente que je ne pourrait être qu'une gêne. Je me plaçais à présent, en face de l'homme aux mitaines et entre l'autre et le mafieux, à côté de celui-ci je ressentais la même présence qu'avec mes pièces invoquer. Je tentait de l'oublier au maximum, de peur de devenir folle en parlant à une invocation, si s'en était une. Sur un ton calme et posé, je sortis avec un petit sourire.

"Désolée d'interrompre votre conversation mes chers, je suis ici en quête d'une nuit calme, ce qui ne se présente pas souvent dans Dreamland, alors s'il vous plait, pas de combat…. Si vous avez besoin de vous entraîner ou je ne sais quoi, on peut le faire tranquillement… Non ?"

Mes derniers mots étaient tremblants, j'ai toujours l'impression de gêner une personne en parlant. Pourtant je n'ai rien de si repoussant, sauf peut-être ma non-confiance en moi. Mais je ne voulais en aucun cas avoir à écouter les bruits stridents d'un combat et le cri d'agonie du perdant. Le mal de tête monta soudainement, j'avais oublié la crève que je gardait en silence dans la vie réelle, je ne savais pas que cela pouvait avoir des répercussions sur mes rêves. Une autre raison pour parler gentiment plutôt que de se battre. Je cachais le plus possible la sueur qui s'affichait sur mes tempes avec mes cheveux, s'ils désapprouvaient mon interruption et que je devrais me battre contre l'un de ses deux hommes, ou pire les deux, ils ne devaient pas le voir. Pourquoi les deux ? Ah ! ce machin en costard me donne encore plus le vertige. J'étais presque sûr que ce soit une invocation, mais rien ne le prouvait. J'attendais toujours la réponse qui me donnerait un bref aperçu de la suite des évènements.



HRP: Est ce que vous pouvez avoir une couleur chacun s'il vou plait ? Embarassed :/ :HRP
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Lun 3 Jan 2011 - 23:00
Rohan surveillé la silhouette approchante du coin de l'œil, un gamin d'une quinzaine d'année a vue de nez, vêtue a la punk anglais mais moins extrémiste vue son allure. Il marchait tel le papillon a la recherche de fleur, Armando se positionné déjà dans un espace de défense entre le boy et Rohan. Étrangement Rohan ne sentait pas d'agressivité en lui,une certaine connaissance de ce monde c'est sur mais tout de même, sa façon d'être, ce qui émanait de lui montré qu'il n'arpentai pas ce monde depuis bien longtemps. Le pantalon traillit du punk cadencé les pas du garçon avec un doux froufrou a chaque fois que les pans de tissus se frôlaient dans une danse mené au pas. Le T-shirt flottait au vent secouait par de jeunes rafales éprise de liberté, les cheveux suivant la course désespérée de ces souffles chauds. L'homme aux traillis interpella les deux jeunes gens sur un ton bruyant:

"Bonjour, je m'appel Jann Ascel, ça vous dit un combat amical tous les trois ? "

Armando réagit immédiatement, éclatant de rire, rétorquant en riant quelque chose comme "J'm'appel Ann Pastel et j'ai arrêté l'alcool depuis 1mois!" Rohan ne porté plus attention aux deux hommes, n'entendant a peine ce que dit Jann pour s'expliquer. Une quatrième personne était entrait dans ce groupe farfelu, la jeune fille qui venait de surgir de nul part était du même age que Jann. Elle était resplendissante dans son bas noir, un slim comme disait les françaises. Malgré sa petite taille elle dégagé quelque chose de palpable, comme qui dirait un aura, elle elle arpentait Dreamland depuis quelques nuits déjà et pas des plus sympathique vue son introduction:

"Désolée d'interrompre votre conversation mes chers, je suis ici en quête d'une nuit calme, ce qui ne se présente pas souvent dans Dreamland, alors s'il vous plait, pas de combat…. Si vous avez besoin de vous entraîner ou je ne sais quoi, on peut le faire tranquillement… Non ?"

Le jeune boxeur se leva et calma les deux agités devant lui, il tourna son regard vers la jeune arrivante, laissant s'échapper un sourire et essayant de ne pas être complètement hypnotisé par cette poitrine désespérément caché. Ses yeux ne pouvait s'empêcher de balayer le corps de la jeune fille mais il réussit a lever les yeux et prit un ton serrein s'adressant directement a la jeune fille de son accent anglais un brin camouflé:

"Je suis d'accord avec toi, je n'aime pas non plus me battre et on se bat bien assez dans la vie pour faire de ce terrain notre ring."

Armando semblait déprimé par ce que Rohan exprimé, mais il accepta dans un acquiescement de chapeau ce que venait de dire son maitre et s'écarta d'un pas des deux arrivant. Rohan toujours a la recherche d'info fit quelque pas afin de former une sorte de cercle, laissant sa chemise ouverte et les bandages de ses mains flotter au vent. Son jean délavé semblé étrange mais sympa, Rohan aimé bien son accoutrement d'une nuit. Se tournant vers la jeune fille et plongeant son regard dans le sien il demanda sur un ton des plus amicale:

"Je suis Rohan et le mafieux derrière c'est Armando, un... ami. Je suis ici depuis peu et ne comprend rien a ce qui ce passe, pourriez vous s'il vous plait éclairer ma lanterne?"

Rohan attendit patiemment une réponse, laissant Armando se placer comme son instinct le lui dicter, ses déplacements lui faisait de plus en plus penser a ceux d'un predateur, chassant des petites bêtes qui prenait un tigre pour un chat. Heureusement l'intervention de Rohan avait faitt son effet et semblait attirer tout les regards sur lui, c'était leur façon de marcher: "L'un et vue et l'autre couvre." ainsi parlé Armando quand on le lancé sur des stratégies de combat. Rohan se tut laissant aux nouveaux arrivants le temps de traiter les nouvelles données.



[Hrp] Hop petit recacapétage:
Rohan => Indigo
Armando => Red
Jann => Orange (?)
Sweety => Blue (?)
Après milles excuses pour l'absence non prévenue du Week-end trop de soirée tue le rp... [/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Mar 4 Jan 2011 - 10:57
C'est vrai que d'arriver comme ça sans connaître les personnes en face de soit et de leur demander un combat, c'est bête, mais toute façon Jann s'est corrigé. C'est alors qu'une jeune fille, surement une voyageuse, a rejoint Jann, Rohan et le mec en costume, habillée en slim noir. Ce n'était pas le type de fille que Jann demanderait à sortir, ce n'est pas son genre mais lui et elle peuvent devenir ami, de même pour Rohan, ce dernier donne l'impression que c'est ça premiere nuit à Dreamland, c'est à ce moment que le jeune nouveau demande de l'aide sur Dreamland, le copieur s'empressa pour lui donner une réponse qui le conviendra.

Bon, moi si tu veux je peux t'expliquer, ça fait un long moment que je parcours Dreamland, pour tout dire j'ai découvert ce monde alors que j'avais que 11 ans en temps que personne ayant prit conscience de Dreamland, mais pas en tend que voyageur. Enfin bref, si tu es devenu Voyageur c'est que tu as vaincu ta peur dans un de tes rêves, en vainquant ta peur tu as acquis un pouvoir lié à ta phobie que tu as vaincu. Est ce que je t'ai éclaircis ?

Le jeune copieur a découvert Dreamland tout seul à l'age qu'il a cité mais il n'avait pas reçu de pouvoir car il avait vaincu sa peur des araignées en dehors de Dreamland, un homme encapuchonné lui avait donné un pouvoir, mais c'était le pouvoir d'un voyageur. C'est alors que pendant la nuit que Jann a passé à Kazinopolis un homme qui se nomme Preils a dit à Jann que celui-ci avait son pouvoir, et un autre garçon qui se nomme Loren spécialiste des illusions a envoyé Jann dans un de ses cauchemars caché et à vaincu sa phobie, et oui le jeune copieur avait deux phobies. Arachnophobie (signifie peur des araignées, vaincue en dehors de Dreamland), Atelokinetophobie (signifie peur de faire des mouvements imparfait, vaincue à Dreamland).

Maintenant tu as la capacité de voyager dans les rêves des gens comme bon te semble, mais fais attention il y a des voyageurs à éviter à tout prix, car il y a des voyageurs Killer à Dreamland, des voyageurs tuant d'autre voyageur soi pour le plaisir soi pour voler leur pouvoir, fais gaffe à toi, la plupart des voyageurs de Dreamland forment des groupes pour aby, découvrir Dreamland ensemble, ce monde est plein de piège. Aussi à Dreamland il y a les Ligues B.M.S, Ligue B, Major et Spécial, c'est un classement qui classe les voyageurs par rapport à leur force et à leur expérience de Dreamland, il y a certain voyageur qui veulent à tout prix être numéro 1 de Dreamland, pour ça il faut être le premier de la ligue Spécial, j'ai oublié de préciser que dans la Ligue Baby il y a les voyageurs les moins expérimenté, après il y a la Major, les voyageurs qui s'y trouve sont très fort, et pour finir la Spécial, là ou seul très peu de voyageur arrivent à être classé dedans, c'est les plus puissants. Je vais te parler de Dreamland au niveau des térritoires, il y a la zone 1, 2, 3, 4, 5, je crois qu'il y en a plus, enfin bref, la zone 1 c'est là ou les voyageurs débutent, c'est la zone la moins dangereuse, la zone 2 c'est là ou les voyageurs s'y rendent le plus c'est celle qui est la plus fréquente, la 3 je ne l'ai pas encore exploré, mais d'après ce qu'on dit il ne faudrait pas la visiter seul, c'est plus sage d'y aller en groupe, la zone 5 c'est là ou les seigneurs cauchemars y sont, les seigneurs cauchemars sont des créatures de Dreamland, il y en a un pour chaque phobie, ou presque, moi aussi j'ai un seigneur, je le connais pas mais bon, toi aussi Rohan tu as un seigneur, ces créatures de Dreamland possèdent tous les pouvoirs en rapport avec la phobie qu'ils représentent. Aussi si tu meurs à Dreamland, tu redeviens un simple rêveur sans pouvoirs et tu oublieras petit à petit que tu as été voyageur... Ce n'est pas pour te mettre la pression t'inquiète pas, pour l'instant comme tu débute reste dans la zone 1, on s'y trouve en ce moment, quand tu seras un peu plus habitué à ce monde des rêves rend toi
à la zone 2, tu y rencontreras des voyageurs qui deviendront peut être tes allies. Voila je pense que j'ai tout dit.

HRP ; Excusez moi pour ce post merdique, mon premier post n'a pas été posté alors j'en ai fais un vite fais encore désolé : HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Quand on rêve éveillé. Mar 4 Jan 2011 - 20:27
°-Amitié-°

Heureusement pour moi, je n’eut pas à attendre un long moment. Avant de m’accorder le luxe de les écouter, je préférais les observer un peu, histoire de les connaître un peu mieux si jamais ils avaient décidé de commencer le combat sans prendre en compte mon intervention. Le plus jeune devait avoir dans ma tranche d’âge, mais il était bien plus fin et ses formes étaient moins soulignées que les miennes, cependant il était bien plus grand de taille tout comme l’autre. Bien sûr, j’excluais l’homme aux airs d’italien dans ma contemplation. Il me donnait un assez mal de tête ainsi pour que je m’arrête sur chacun de ses muscles. Je soupirais discrètement, ce mal de tête ne venait en aucun cas de ce que je pensais être une invocation, en fin de compte je cherchais juste quelque chose pour me persuader que je n’étais pas malade. Pourtant, ce n’était pas grand-chose, une crève, ça arrive à tout le monde, mais la nuit, c’est bien connu, tout ressurgit. J’avais bien fait de venir dans les Plaines, et ce n’était pas ses trois là qui allaient m’empêcher de me reposer. Tout de même, cet homme en costard dégageait une aura assez étrange. Le troisième homme était bien plus grand que nous tous, que ce soit en âge ou en taille. Sa chemise dansait avec la petite brise qui semblait souffler quand bon lui semblait car elle changeait de force selon des moments. Elle était ouverte et laissait voir des muscles et des abdos plutôt impressionnant. Je fis mon possible pour ne pas en devenir rouge. Des bandages se déliaient petit à petit recouvrant avec élégance ses mains.
Il me fit un sourire plutôt charmeur dois-je dire, et restait ainsi à regarder tout, excepté mon visage. Je croisais mes mains pour cacher un tant sois peu mes formes. Après un petit blanc qui me laissa un moment de répit, l’homme commença enfin à parler avec une pointe d’accent anglais, peut-être avait-il passé plusieurs années là-bas car son français était trop bon pour qu’il soit né sur l’île Britannique.

« Je suis d'accord avec toi, je n'aime pas non plus me battre et on se bat bien assez dans la vie pour faire de ce terrain notre ring. »

Ça pour un bon français ça l’était, non seulement ses mots étaient parfaitement bien prononcé, mais en plus ils étaient vrais. Je voulus lui rendre son sourire, mais ne le fis pas, de peur de paraître un peu bête. Le fait qu’il ait parlé de ring donnait peut-être une explication à ses muscles. Comme une gamine, dans ma tête, je faillis crier d’extase devant son corps, mais je tournais la tête toute rouge en cachant un peu mon visage. Il reprit la parole plus calmement, apparemment son copain en costard était de son avis, pour le moment.

« Je suis Rohan et le mafieux derrière c'est Armando, un... ami. Je suis ici depuis peu et ne comprend rien à ce qui se passe, pourriez-vous s'il vous plait éclairer ma lanterne? »

Je mettais ma tête sur le côté, encore un peu et un point d’interrogation aurait pu apparaître au-dessus de ma tête. C’était donc un réel mafieux et de plus, Rohan, car c’est ainsi qu’il prétendait se nommer, avait avoué sans aucune hésitation, ou presque, que c’était son ami. En parlant d’hésitation… Etait-il son vraiment son ami ? Ou, étant peut-être anglais il avait failli oublier le mot. Je jetais un regard de plus à Armando lui indiquant que je le soupçonnais de quelque chose. Certes, il ne pouvait savoir quoi, mais il était prévenu au moins. Ma tête douloureuse prit un peu de temps à percuter sa dernière phrase. Il était donc nouveau, un poids de moins sur mon esprit. Étrangement, Rohan bougeait presque en même temps que son ami. J’en étais presque sûr que celui-ci était loin d’être humain ou créature des rêves. Le jeune homme blond dont j’ignorais le nom, ayant manqué une partie de l’épisode, prit la parole, confiant.

« Bon, moi si tu veux je peux t'expliquer, ça fait un long moment que je parcours Dreamland, pour tout dire j'ai découvert ce monde alors que j'avais que 11 ans en tant que personne ayant pris conscience de Dreamland, mais pas en tend que voyageur. Enfin bref, si tu es devenu Voyageur c'est que tu as vaincu ta peur dans un de tes rêves, en vainquant ta peur tu as acquis un pouvoir lié à ta phobie que tu as vaincue. Est ce que je t'ai éclaircis ? »

Depuis ses… 11 ans ? Mais pourquoi ne paraissait-il pas un peu plus fort vis-à-vis de ses pouvoirs. Il expliqua ceci ensuite, il n’était pas arrivé ici en tant que voyageur. Il paraissait confiant et sa voix était aussi douce que celle d’un grand frère apprennant tout ce qu’il se doit à son adorable petit frère. Pourtant, entre Rohan et lui, il ne faisait pas le moindre doute de leurs différences d’âge. Le jeune homme déballa soudainement une tonne de mot à la suite sans prendre la peine de respirer entre deux phrases. Seule la moitié des informations purent entrer dans ma tête frappant mes tempes à plein fouet. Je serrais mes lèvres en tentant de me concentrer sur les siennes qui m’apprenaient des tas de choses. C’est sûr, il s’y connaissait, mais que faisait-il dans les plaines dans ces cas-là ? Si ce qu’il disait était vrai, il pouvait atteindre la dernière zone sans difficulté, vu le temps qu’il a eu, mais peut-être que sans pouvoir cela lui était plus compliqué. Je vacillais une seconde à peine, mais me reprit en faisant mine de m’approcher d’eux. Sans lancer un regard au mafieux, je pris la parole à mon tour.

« Effectivement il t’a tout expliqué (je fis un sourire pour cacher le rictus que je faillis faire). Puisque lui et moi, somme plus habitué à ce monde, je te propose de découvrir tes limites en ce qui concerne tes pouvoirs. Enfin ça m’aurait aidé moi… »

Je fis une pause, mais attendre la réponse m’agaçait déjà. Etre patiente dans ces cas-là ne fait qu’augmenter le sentiment de malaise. C’est pour cela que je lui posai la question qui aiderait à l’aider, s’il le voulait bien entendu.

« Écoute, il faut d’abord que l’on sache de quel groupe tu fais partie, je te le dirais ou il te le dira (je pointais le menton en direction du plus jeune, sans prendre compte de la présence d’Armando), en fonction de ta réponse. Bien… Euh… Je… Par exemple… »

Pourquoi bégayais-je ainsi ? Je les connaissais pourtant les mots suivants, ils étaient clairs et net dans ma tête et je refuse que ce soit un petit rhume qui m’empêche de parler comme bon me semble. Soupirant un bon coup, je reprenais de plus belle.

« Par exemple, est ce que tu arrives à contrôler un élément qui sorte subitement de ton corps, ou alors, ton corps se transforme t-il sous tes ordres… Ou bien… Réussirais tu à faire apparaître quelque chose en une seule pensée ? »

Je jetais un regard furtif au gangster, puis attendit la réponse du jeune homme. Ma voix, contrairement à mes paroles, avait été timide, et un peu hésitante.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Mer 5 Jan 2011 - 19:38
Rohan se tenait debout auprès des deux jeunes personnes, laissant le vent laisser son empreinte si tiède mais tellement agréable partout ou il daignait le frôler, il en oublié presque la présence des deux ado... Un mouvement de la jeune fille le ramena a la réalité, il l'avait surement un brin trop dévisagé si on pouvait dire ainsi en considérant le fait qu'il avait étalé son regard partout. Il revint suffisamment tôt a la réalité pour attraper a la volée toute les infos qu'on lui donné:


"Maintenant tu as la capacité de voyager dans les rêves des gens comme bon te semble, mais fais attention il y a des voyageurs à éviter à tout prix, car il y a des voyageurs Killer à Dreamland, des voyageurs tuant d'autre voyageur soi pour le plaisir soi pour voler leur pouvoir,"


Des voyageur en tuant d'autre... Des combats pour sa propres vie? Ce monde ne semblait pas tant différent de la vraie vie en fin de compte... Mais ce n'était pourtant pas compliqué, il suffisait d'être assez fort pour vaincre tout ses adversaires! Rohan aimait cette concurrence imposé. Un autre moyen de devenir plus fort, plus redoutable. La jeune fille complétât les dires de Jann par des explications sur les pouvoirs plus précisément et vue la façon dont elle regardé Armando laissait penser qu'elle avait déjà comprit, ou au moins eu une idée sur la nature de son pouvoir.

" Effectivement il t’a tout expliqué. Puisque lui et moi, somme plus habitué à ce monde, je te propose de découvrir tes limites en ce qui concerne tes pouvoirs. Enfin ça m’aurait aidé moi… "


Rohan faillit éclater de rire après cette phrase, elle se montré peace and love puis me proposé un combat pour cerner mes limites! il lui répondit sur un ton moqueur:

" Je ne pourrais jamais chercher mes limites dans un combats avec des gens qui n'en veulent pas a ma vie. Je ne peux pas me mettre a fond contre des gens qui veulent juste m'aider"


Rohan finit sa phrase sur un sourire amusé, les deux jeunes gens avait tout de même une quinzaine d'années tout deux il ne pouvait pas se permettre d'y mettre toute sa force dans un tel combat... La suite des explications intéressèrent encore plus Rohan, effectivement l'adolescente venait de lui dire de quelle catégorie il faisait partit: les invocateurs. Il y avait donc un moyen d'invoquer d'autre mafieux?! Hmmm... Mauvaise idée vue le comportement d'Armando. Il trouva bon d'expliquer un peu ce qu'il avait peu constater pouvoir faire, ce fut donc sur un ton un peu gêné qu'il prit la parole:

"Enfaite je pense faire partit de la catégorie invocateur, en effet je suis capable d'invoquer Armando, après je sais pas trop qu'elle sont mes pouvoir plus précisément... En tout cas a la base j'avais la phobie de la schizophrénie."


Rohan avait un peu honte de cette peur pas très concret pour un boxeur d'avoir peur de soi même... C'est surement pour ça qu'il avait eu tant de mal de la vaincre. Surgissant de ses pensée il constata que Armando était a présent à ses cotés prêt a agir au moindre signe d'agressivité. Lui même reboutonné quelques boutons de sa chemise au cas ou un affrontement aurait lieu et aussi un peu parce qu'a chaque fois que la jeune fille posé les yeux sur lui ils glissaient et elle rougissait un brin. Il continua a parler craignant l'affrontement, ne souhaitant pas se faire des ennemies dés sa première nuit.

"Et si ce n'est pas trop indiscret, vous pouvais faire quoi vous? Et sinon, ces voyageurs killer sont-ils fort?"

La deuxième partie lui avait échappé, ses poings se serrant a l'idée de se battre contre un de ces gars! Un sourire épanoui avait parut en même temps que jaïssait les mots de sa bouche. Un sourire était installé sur les lèvres d'Armando, faisant ressortir son ton ténébreux et son apparence de tueur.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Quand on rêve éveillé. Jeu 6 Jan 2011 - 20:28
°-Entraînement-°

Le jeune homme prétendant se nommer Rohan fut frappée par une petite surprise et retint un rire au fond de lui. Avais-je dit quelque chose de mal ? Si oui, je m’en voulais déjà ou alors se foutait-il tout simplement de ma gueule. Je soupirais avant qu’il me réponde avec une once d’amusement qu’il ne voulait en aucun cas se combattre contre nous. Ah ! C’était donc pour cela qu’il m’avait pratiquement rie au nez. Je m’étais mal expliqué, sûrement à cause de mes petits vertiges qui m’empêchaient de dire des choses concrètes qui soient en harmonie avec le reste de mes paroles. Je lui pardonnais vite son insolence, après tout il était bien plus âgé que moi et ne m’avait simplement que mal compris. Il réfléchit ensuite à mes derniers mots, je priais pour que ceux-ci soit censé et qu’il me comprenne cette fois. Rohan parut comprendre, je faillis soupirer de soulagement et me laisser tomber au sol.

« En fait je pense faire partit de la catégorie invocateur, en effet je suis capable d'invoquer Armando, après je sais pas trop qu'elle sont mes pouvoirs plus précisément... En tout cas à la base, j'avais la phobie de la schizophrénie. »

Je le savais bien que ce Armando n’était pas vraiment réel. Je ne savais pas comment j’avais pu le soupçonner, mais au moins mes idées étaient claires. Un autre poids en moins dans mon esprit déjà rempli de sueur qui tentait de se reposer, mais se reprenait sous mes ordres. Sa phobie était particulièrement intéressante, je devais m’attendre à croiser de nombreuses personnes avec des peurs de plus en plus surprenantes. Mes invocations ne se contrôlaient sûrement pas de la même façon. Son homme à lui semblait être trop libre par apport à mes pièces dont je décidais chaque mouvement. Chacun de notre côté nous réfléchissons, je l’enviais sachant qu’il ne prenait pas autant de mal que moi. Ses pensées étaient fluide et aucunement cachées par un mal de tête insupportable. Il se tourna vers le jeune homme blond qui avait l’air bien absent depuis son discours explicatif. Peut-être était-il à présent fatigué ou alors était-il un peu mal ? Quelle idiote de m’inquiéter pour des gens que je connais à peine. Je fis un petit non de la tête, discret, pour m’obliger à penser à autre chose. Le sourire aux lèvres et les poings serrés, comme retenant son excitation, Rohan fit de sa voix grave…

« Et si ce n'est pas trop indiscret, vous pouvais faire quoi vous? Et sinon, ces voyageurs killer sont-ils fort? »

Je soupirais derechef, encore un accro au combat même quand il n’y était pas contraint. Je me retenais de lui donner une bonne leçon en le provoquant en duel. Mais ce serait là une belle erreur, ce n’était pas dans mon état d’esprit et ça ne ferait que lui faire plus plaisir qu’avant. Je sentais que, petit à petit, ma vue devenait floue alors qu’elle était en générale très bonne. Je clignais des yeux en crispant mes paupières pour tenter de m’éclaircir, mais rien n’y fit. La voix jeune et douce du jeune blond m’interpella. Il parla avec une petite voix, se faisant discret.

« Et bien, pour moi j’avais peur de faire des mouvements imparfaits, à présent je peux refaire les mouvements. »

Il se tu après ça retournant un peu à l’écart. Ces deux peurs étaient différentes de toutes celles que je connaissais jusqu’ici, quoi que j’en avais vu de belle. Je repensais à l’homme ayant le pouvoir de se dédoubler puis l’autre avec son sabre et le vieux avec ses haches, sans compter l’ours en peluche. Je me demandais quels genres de peurs tout aussi surprenantes rencontrerais-je encore... Impossible de le savoir. Même dans les rêves, nous ne pouvons décider de tout. Je regrettais alors de suite d’avoir choisis les plaines, sans aucun arbre, sans aucune pierre auquel m’adosser, je prenais de plus en plus à rester debout. Mais en aucun cas je voudrais le leur montrait. Les yeux un peu plus clos que quelques minutes auparavant, je me tournais vers Rohan un petit sourire en coin se voulant gentil.

« Je crois que je me suis mal expliqué, excuse moi. Quand je parlais d’un entraînement, ce n’est pas un combat que je te demande. Je voulais juste voir si tu avais la capacité de faire bouger à volonté Armando. »

Encore une fois, je n’étais pas très explicite. Je jetais un regard à Jann lui indiquant que je le remerciais, peut-être un peu tard, d’avoir expliquer la majorité des choses. Je ne savais cependant s’il pouvait venir en aide à Rohan, il n’était visiblement pas invocateur. Cependant, une autre nuit peut-être se serait bien qu’il refasse sa proposition de combat amical, mais pourvu que je ne sois pas là. Je lui en ferais part plus tard, pour le moment mon attention devait être concentré sur l’homme à demi torse nu pour l’aider comme il se doit. Je visionnais en avance mon échiquier et visualisa mes pièces. Toujours les mêmes était lumineuse, les pions et les cavaliers. Je pris garde de ne pas effleurer un de leurs esprits pour éviter qu’ils apparaissent soudainement.

« Écoute, ces voyageurs killer sont bien plus fort que tu ne le penses. Je te propose de tester ton copain sur une de mes invocations. Oui, je suis de la même « race » que toi (je lui sourie du mieux que je pu, mais j’avais l’impression que les rides de mon sourire était en train de frapper l’intérieur de ma tête). Ça se fera bien sûr dans le calme histoire de connaître tes limites sans blessé personne. »

Je n’étais toujours pas sûre qu’il comprenne mieux. Pourtant c’était simple, je ferais apparaître un de mes pions qui servirais de mannequin pour qu’il puisse frapper à volonté. C’est tout ce que j’avais sous les mains pour le moment. Mes pièces étaient habituées à prendre des coups en ma compagnie après tout, mais j’espérais qu’il ne saurait pas trop puissant vis-à-vis de mon pauvre pion en pierre. Car chaque coup qu’il reçoit je le sens une seule seconde, mais avec ce fichu rhume je n’irais pas bien loin. Cependant, il était dans ma nature d’aider, même s’il deviendrait le plus dangereux des invocateurs, je sentais qu’il pouvait l’utiliser pour faire le bien autour de lui, et puis je n’allait pas me retirer soudainement. Je me concentrais à peine, une bonne nouvelle, un progrès, pour invoquer un pion blanc fait de pierre, bras, bouclier et glaive comme seule différence entre les vraies pièces de jeux. Je lui donnais un bref aperçut de la suite des évènements.

« Prend le pour une sorte de mannequin… »

Eh ! Bon d’accord, mais sachez que je le fait uniquement pour vous. Me coupa la pièce en une pensée, je lui jeta un regard compréhensif puis continuais. Moi non plus je ne voulais pas vraiment le faire. Mais c’était peut-être une solution pour avoir le calme, car, comparer à un combat, ce ne serais rien.

« Je disais, c’est donc une sorte de mannequin, je te laisse libre de donner les coups que tu veux dessus, mais vas-y doucement je te pris. (En me tournant vers l’autre jeune homme blond) Tu pense que c’est une bonne idée ? »

J’avais l’impression que tout allait mal, que je faisais n’importe quoi, disait des choses incompréhensible, mais que je ne voulais expliquer faute de fatigue. J’avais l’impression de paraître folle, bizarre, différente. J’avais l’impression d’être inutile et encombrante. Et pour ajouter un peu de « piment » ma vue ne se résignait plus qu’à deux mètre devant moi, pas plus, le mal de tête ne faisait qu’augmenter, mais l’envie d’aider un nouveau, comme j’aurais voulu qu’on le fasse pour moi, suffisait à tenir encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Mar 11 Jan 2011 - 22:41
Rohan se tenait fasse aux deux jeunes gens, Armando a ses coté se tenait un peu en retrait comme laissant son maitre faire ce qu'il jugé bon. Le jeune anglais apprécié de plus en plus ce compère de fortune, s'adaptant parfaitement a son comportement et a sa façon d'agir, une personne sur qui Rohan pouvait compter. Le jeune blond s'écarta un peu du groupe,laissant Rohan seul avec la fille. Ce genre de situation ne lui était jamais profitable, il faisait toujours des gaffes dans ces moments là mais il semblait qu'au moins cette nuit il pourrait éviter la catastrophe. La jeune fille invoqua une une pièce de jeu d'échec. Rohan fut sidéré, invoquer un homme ca resté ok mais un pion?! c'était assez impensable. Il masqua son étonnement par un petit:

"Sympa, c'est quand même plus classe qu'un mafioso en carton."

Armando secoua la tête avec amusement, on pouvait sentir son envie de combattre dans un rayon de 5m. son attention était focaliser sur le pion, mais une phrase de la jeune fille interpella l'étudiant:

"Je voulais juste voir si tu avais la capacité de faire bouger à volonté Armando"

Cette phrase paraissait étrange à Rohan puisque Armando bougé de lui même, il ne dépendait nullement du garçon, ca causa une sorte de doute au fond de l'anglais, comment marché réellement ce foutu pouvoir... Il reprit vite confiance et déclara a voix haute:

"Armando bouge de lui même, je ne vois comment je pourrais pour le diriger vue son sale caractère!"

Mine de rien Rohan essayé de reprendre pied, la véritable source de son pouvoir était peu importante pour le moment il s'avança en direction du pion, en pierre visiblement. Il se tourna vers La fille dont il ignorait toujours le nom, il venait de percuté qu'elle ne l'avais pas donnée, une erreur d'inattention ou un maintient d'anonymat voulut.... Dieu seul le savait! Il ouvrit la bouche puis s'abstint se tourna vers Armando qui lui fit signe de démontrer ce qu'il voulait dire avant de l'expliquer oralement. Rohan laissa ses bras courir le long de son corps, les bande coulant un brin de ses poignées puis tout a coups Rohan lâcha son esprit combatif, comme pour combattre sur le ring, tout ses muscles se contractèrent, laissant comme seul preuve de leur activités des ondulations comme on en voyait dans les manga aux bandes de stéril strip sur les main du boxeur. Un pas a gauche, un pas a droite, monter la garde et Rohan s'élança a toute vitesse, il s'arrêta face au pion le bras tendu, ouvrant les doigts pour poser sa paume de main sur le menton du pion. Il fut satisfait, il bougé aussi vite que dans la vrai vie peut être même plus vite. Il se tourna donc vers l'invocatrice et lui expliqua gentiment:

"Un homme (ou un pion dans le cas présent) ne peut se contenter de servir de mannequin, s'il ne bouge pas il n'y a aucun intérêt pour qu'Armando lui tourne bêtement autour, tu l'as vue je peux moi même rentrer dans sa zone de combat, Armando est 4 à 5fois plus rapide que moi, sans mouvement c'est inutile."

Le tout était dit sur un ton calme et sympathique, juste un boxeur expliquant que pour voir ses limites on se mettait face a un poids lourd pas un mec qui servait de sac de sable. Quelque chose attira l'œil de Rohan, sa nouvelle camarade chancelait faiblement, comme si elle perdait l'équilibre et s'appétait a tomber.
Le gentleman n'hésita qu'un instant, s'élançant pour attraper cette jeune fille déséquilibrée par je ne sais quelle vent. Elle se retrouva entre les bras du garçon et contre son torse nu. Rohan lâcha une petite phrase pour exprimer sa gêne:

"J'aurais p't'être du reboutonner ma chemise avant de te rattraper..."

Il finis sa phrase sur un petit sourire gêné et essaya de la remettre sur pied pour pouvoir la lâcher.


[Hrp] Bon petit post médiocre désolé, gros manque d'inspi, réponse en retard en raison de mes 18ans hier soir qu'on a fêté dument ^^
Donc la si j'ai bien compris c'est à Jann ^^ [/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Jeu 13 Jan 2011 - 12:35
Autant dire que la plupart des nouveaux de Dreamland ont se genre de problème, ils ne connaissent pas leur pouvoir, sauf certain qui sont qualifié de génie savent instinctivement qu'ils ont un don grâce à leur phobie respective. Cependant, Rohan se trouvait être un invocateur, de même que cette demoiselle qui a invoqué cette pièce d'échec, ça donnerait à n'importe qui une envie de jouer et d'avoir le sentiment d'être petit, normalement ceux sont les pièces du jeu qui sont plus petites que nous, alors que à Dreamland c'est le contraire. Jann s'écarta du groupe, se disant qu'il servirait à rien pour Rohan, étant donné que Jann est un contrôleur.

Jann marchait tranquillement, faisant les cents pas autour de Rohan et de cette fille encore inconnue, peut être qu'il faudrait lui demander comment elle s'appelle, trop de mystère se cache sur cette fille, son pouvoir n'a pas l'air si puissant que ça, invoquer des pi... Si elle invoque des pièces d'échec, ça voudrait dire qu'un jour elle sera capable d'invoquer le roi et la renne, le fou, la tour et ainsi de suite, peut être que ces petites forme qui nous permet de jouer à un jeu de stratégie cachent des pouvoirs que personne ne pourrait imaginer, enfin plusieurs questions se posèrent sur cette fille, Jann se dirigea vers elle pour lui demander.

Maintenant qu'on s'est familiarisé tous les trois, ce serait peut être bien de nous donner ton nom, tu ne crois pas ?

Jann dit ça sur un ton un peu gênée, demander comme ça l'identité d'une personne alors que ça se fait dans les débuts de la rencontre, normalement ça se passe comme ça, des personnes qui se rencontrent décline leur identité avant de devenir ami l'un et l'autre. Après ça, Jann retourna à sa marche, il entendit quelques bruits de pas sur l'herbe verte qui constituait la majeur partie du sol des plaines de Dreamland, c'était Rohan qui était en train de faire on ne sait quoi, Jann se retourna pour continuer ses cents pas quant il entendit un léger mouvement brusque, l'adolescent se retourna et vit Rohan qui avait dans les mains cette fille aux pièce d'échec. Rohan savait vraiment comment charmer une fille, la preuve, il profita de ce petit moment pour coller la tête de la jeune fille sur son torse nue, Rohan rajouta quelque chose.


"J'aurais p't'être du reboutonner ma chemise avant de te rattraper..."


Jann sourit et dit quelque chose.

Vous voulez que je vous laisse seul en tête à tête, je peux visiter ces plaines seul vous savez ?

Jann dit ça d'un air amusé mais sincère, si les deux tourtereaux voulaient être seul pour avoir une quelconque liaison ça ne gênerait pas Jann, il l'avait dit, cette fille n'était pas à son gout pour lui proposer de sortir ensemble. L'adolescent se retourna et commença à marcher dans ces plaines, laissant un peu plus d'intimité pour Rohan et la fille au échec...

HRP : Ce post = De la merde : HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: . Dim 16 Jan 2011 - 11:24
°-Humiliation-°

Rohan ne parut pas comprendre, il était persuadé que son invocation bougeait d’elle-même, mais quel que soit le lien qui les unis il y en a un, sinon on appellera ce mafioso, un voyageurs. À vrai dire, je ne m’y connais pas vraiment, alors je ne sais pourquoi je sors des conclusions hâtives, mais tout de même une invocation ayant le loisir d’arriver et de repartir n’en est pas vraiment une et si, de plus il ne peut la contrôler, cela devenait tout simplement étrange, voir sorti de l’ordinaire de Dreamland qui n’est tout de même pas toujours logique. Mon pion se tenait là, paraissait sans vie, sa couleur blanche coupait le vert frais de l’herbe avec beauté, s’accommodant avec la couleur des nuages. Pour voir de quoi je fus capable dans cet état, j’ordonnais de toutes mes forces, ce qui était inhabituel, au pion de ne faire qu’un seul pas en avant. Rien ne se passa, mon mal de tête ne faisait qu’empirer. Bon sang ! Un seul petit rhume peut gâcher deux rencontres et une nuit, si seulement j’avais été seule aussi, qui leur a dit de venir ici, dans les plaines, royaume perdu, vaste, sans action si l’on ne la cherchait pas. Encore je pouvais comprendre le voyageur novice, son esprit ou bien Dreamland la projeter ici pour qu’il est une sécurité dès la première nuit, une façon de se rassurer sur ce que pouvais être Dreamland. Mais, l’autre jeune homme dont j’ignorais le nom, comme ils ignoraient le mien, il nous avait dit que cela faisait bien plus d’une dizaine d’années qu’il arpentait ce monde, mais alors… Que faisait-il dans un endroit si pauvre en combat, si riche en calme et en silence, peut-être avait-il voulu détruire ce calme, il n’avait pas l’air dans ce genre cependant. Je revenais à ma pièce, Rohan était déjà devant en train de me faire une petite danse de combat. Je tentais de bouger ma pièce pour compliquer les choses, mais rien n’y fit. J’aurais grogné de frustration si mon caractère n’était pas plus doux. Il le toucha, sans vraiment le frapper, sûrement pour éviter de se fracasser la main sur la pierre solide. D’un ton de reproche, du moins c’est comme ça que je le pris, il m’adressa la parole.

« Un homme (ou un pion dans le cas présent) ne peut se contenter de servir de mannequin, s'il ne bouge pas il n'y a aucun intérêt pour qu'Armando lui tourne bêtement autour, tu l'as vue, je peux moi-même rentrer dans sa zone de combat, Armando est 4 à 5 fois plus rapides que moi, sans mouvement, c'est inutile. »

Encore un peu, et j’aurais tourné la tête après lui avoir tiré la langue, et puis quoi encore !? Savait-il tout le mal que je me donnais pour tenter de faire ce qu’il me reproche si bien ? Non, à vrai dire il était mieux ainsi, qu’il ne le sache pas. Je ne m’arrêtais pas là, il avait l’air, malgré son apparence de novice, de bien connaître son invocation. S’était-il déjà entraîner ? Dans ces cas-là, je ne servais à rien. Quelle joie de l’apprendre. Je fis un pas en avant pour me redonner un tant sois peu d’énergie, mais, à la place, mon pied, mou plus qu’autre chose, parut se prendre dans une racine inexistante avant de toucher le sol. Ma vue, déjà limité à deux ou trois mètres, ne fit que s’assombrir un peu plus, je les fermis totalement attendant que mon nez se fracasse avec élégance sur la terre. Un choc se produit bel et bien, sauf qu’il arrivait un peu trop, et que, si je ne me trompe pas, la terre n’est pas chaude et douce et surtout lisse. Quelque chose me chatouilla mon petit nez, qui était d’ailleurs bizarrement en très bon état, je rouvris lentement mes yeux. Ne me laissant que le loisir de voir un peu flou. Je compris cependant rapidement, le chaud, le lisse, la douceur n’était autre que de la peau, c’était un petit bout de bandage blanc qui me chatouillait le nez. Un frémissement venant de l’intérieur me fit comprendre que celui contre lequel j’étais avachis comme une pauvre vieille, n’était autre que Rohan, il s’excusait de ne pas avoir fermer sa chemise. Je baissais un peu la tête, cachant mon visage rouge.

« Vous voulez que je vous laisse seul en tête à tête, je peux visiter ces plaines seul vous savez ? »

Ça c’était bel et bien la voix de l’autre garçon. Une frustration me réveilla soudainement. C’est donc cela que l’on pouvait croire de moi et de Rohan dans cette position, moi avachi comme je ne sais quoi sur lui qui peinait sûrement à me tenir. Je levais soudainement la tête, les yeux grands ouverts. La première chose que je vis ne fut autre que les mains de Rohan attachées par des bras musclés jusqu’à son torse nue. Je secouais vivement la tête. Ils n’étaient pas sensée savoir que je n’étais pas dans mon assiette. Je dis de suite ce qu’il me passa par la tête avec rapidité et le rouge aux joues.

« Oui, vous auriez du reboutonner votre chemise.. Je… Je… Et revenez vous là-bas, je vous en prie ! »

Je m’étais énervée contre eux, alors que je n’étais en colère que contre moi-même. Je ne comprenais plus très bien ce qu’il se passait en fin de compte, petit à petit je ne savais même plus quels mots ma bouche s’était décidée à prononcer. Vous savez, comme quand votre père vous réveille en pleine nuit pour vous dire, je ne sais quoi, vous lui répondez automatiquement puis vous rendormez de suite, le lendemain vous ne savez plus si c’était un rêve ou autre chose. Ma pièce disparue, ce qui m’allégea un instant. Peut-être que ça m’avait un peu trop allégée. Doucement mon corps se sentit attirer vers l’arrière, mon dos tomba calmement sur le sol. Mes yeux restaient ouverts, mais je restais immobile incapable de bouger ne serais-ce que le petit doigt, c’est dans ces moments-là qu’il vaut mieux perdre connaissance plutôt que d’avoir à vivre l’humiliation. Cette position allongée me calma un peu, c’est ainsi que je pus enfin réagir le plus réfléchi que je pus, d’une voix faible je m’enquis de leur dire :

« Désolée, je voulais juste vous aider Rohan comme j’aurais aimée qu’on le fasse pour moi, mais je ne suis pas en état, et il a raison (en parlant de l’autre garçon), j’aurais du vous dire mon nom un peu plus tôt, je me nomme Sweety, ravie de faire votre connaissance, mais navrée de ne pas pouvoir vous serrer la main »

Je soupirais un bon coup, mes paupières de plus en plus lourdes.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Sam 22 Jan 2011 - 19:17
Rohan avait agis par instinct, ce ne fut qu'après qu'il se rendit compte de la situation gênante qu'il avait généré... Qu'elle maladresse. La jeune fille était maintenant carrément rouge, elle se dégagea presque immédiatement de lui, pendant ce temps le jeune Jann avait proposé qu'il s'éloigne, la fille le devança, elle le supplia presque de ne pas partir:

" Oui, vous auriez du reboutonner votre chemise.. Je… Je… Et revenez vous là-bas, je vous en prie ! "

Rohan était bizarre, tout était tellement étrange cela ressemblait énormément a la vrai vie mais ces gens il ne les connaissait pas. Cette nouvelle dimension de la vie paraissait tellement étrange mais aussi pleine de ressource et de choses a découvrir. Rohan se sentait bizarre, plein de gène ca c'est sur mais aussi ravi. Ravi de ce nouveau monde, de l'agitation ramena Rohan à la réalité:

" Désolée, je voulais juste vous aider Rohan comme j’aurais aimée qu’on le fasse pour moi, mais je ne suis pas en état, et il a raison (en parlant de l’autre garçon), j’aurais du vous dire mon nom un peu plus tôt, je me nomme Sweety, ravie de faire votre connaissance, mais navrée de ne pas pouvoir vous serrer la main "

Sweety, elle s'appelait donc Sweety. Voila quelque chose qui surprit Rohan, pas un prénom très commun mais il lui allé bien. On croisait pas ce genre de fille souvent. Rohan s'aperçut qu'il n'avait pas accueillit l'aide de la lycéenne avec beaucoup de gentillesse, une fois de plus son esprit combatif l'avait empêché de voir ce qu'il y a de plus visible dans les relations, la sympathie. Il n'hésita qu'un instant avant de parler:

" Je suis désolé, je me montre ingrat. Tu as été vraiment sympathique avec moi je ne peux que te remercier. "

Visiblement elle avait eu droit a des débuts difficile... Rohan avait été élevé dans des conditions rudes
pour faire de lui un champion de boxe. Ça n'avait, ma foi pas eu que des désavantages pour lui, mais il était sur que ca lui avait ôté certaines choses qu'une personne vivant pour vaincre n'importe quelle adversaire ne pouvait connaitre... Bref! Une fois de plus Rohan s'égaré dans ses pensées. Le paysage n'avait pas changé d'un poil, l'herbe se laissant ballotait aux grées des vents, faisant joué le vert clair des jeunes pousses et le verts foncé des plus vieilles. Tout semblait harmonieux... Cela faisait longtemps que Rohan n'avait pas sentit un tel bien être... Il était temps de laissait ces deux jeunes gens. Rohan avait besoin de vivre seul ce paysage fantastique... Si Dreamland réservé des spectacles aussi fantastiques a chaques nuits, le rêve de Rohan serait de tous les découvrir! Il se tourna vers Sweety:

" Je te remercie vraiment pour tous ce que tu m'as appris sur mes pouvoirs ce soir, et je voudrais aussi m'excuser pour tout a l'heure. J'ai besoin de méditer seule sur cette terre d'harmonie et de paix. En espérant te revoir un jour, ce jour là j'espère ne plus être un rookie "

Il termina sa phrase par un rire, amusait de lui même il se tourna vers le garçon:

" Je souhaite te revoir toi aussi, et la prochaine fois on se battra ne t'inquiète pas. Mais je te préviens je ne me met jamais a moitié dans un combat. "

Il finit sa phrase et les engloba dans un sourire et un dernier regard; Il partit dans une direction qui le mené a une sorte de colline, de là il pourrait amplement profiter de cette terre si fantastique. Armando le suivait de près, il n'avait pas prit la peine de saluer les deux jeunes gens, son maitre l'avait fait pour lui, cela suffisait amplement.
Rohan profitât pleinement du temps qu'il lui resté pour se délecter de ce paysage fantastique... Tout semblait si parfait.
Il disparut d'un coup rappelé a la réalité par son réveil et son quotidien si terne par rapport a ce monde qu'il venait de découvrir. La journée allé lui paraitre longue après autant de choses nouvelles...



[Hrp:] Je tiens vraiment a m'excuser, je suis en période de préparation de bac blanc donc chaud de trouver du temps... J'espère en avoir demain soir ou au pire vendredi mais bon on verra bien! en espérant que vous pardonnerais a un pauvre bachelier épuisé! :O
Bien je termine pour ma part ici, rien ne vous empêche de continuer ^^
Si il y a un souci avec le post je peux y remedier pas de soucis! Wink [/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety] Mer 9 Fév 2011 - 21:44
On pouvait voir que Rohan en savait un peu plus sur Dreamland ainsi que sur son pouvoir, Jann n'avait pas vraiment eu droit à des personnes pour lui expliquer ce qu'est Dreamland et les voyageurs, c'est normale, il a trouver Dreamland tout seul, donc voila. Après ça, le jeune adolescent commençait à faire demi-tour sur lui même histoire de peut être partir et laisser Rohan se débrouiller seul dans ce monde onirique, quand il vit que Sweety se réveilla à cause d'un petit Pouff, et ce fut de même pour Jann, lui qui voulait visiter un peu plus longtemps les plaines, ce sera pas pour cette fois...

HRP : c'est un petit post pour clore ce RP : HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
Revenir en haut Aller en bas

Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Les Plaines-