Haut
Bas

Partagez|

Cauchemar ou art? [pv Miho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 952
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Cauchemar ou art? [pv Miho] Lun 10 Aoû 2015 - 14:01


Pour une fois, Corey ne ressentait pas trop la lassitude habituelle qui lui tombait normalement dessus en fin de journée. Il avait été félicité par son supérieur direct et par  celui un niveau au-dessus, pour avoir finalisé la dernière version du Plan de Retour à l’Activité de l’entreprise. Il s’agissait d’un ensemble de directives et de procédures censées parer à toute éventualité de défaut de leur réseau. En général la plupart des Services Informatique se contentaient de faire du tout ou rien, c’est-à-dire, envisager le cas ou plus rien ne marchait suite à un incendie par exemple mais Corey avait envisagé différent scenarios. Allant de la simple panne d’un des éléments non redondants du réseau jusqu’à des cas beaucoup plus catastrophiques. En théorie toutes les possibilités étaient couvertes et dans le pire des cas il fallait environ 2 heures pour que le cœur de réseau stocké chez soit tout à fait opérationnel  en remplacement de celui de production.

Les deux cadres avaient laissé entendre que maintenant que leur réseau était arrivé à un niveau de sécurité tout à fait satisfaisant et que tous les matériels obsolètes avaient été remplacés, Corey risquait de s’ennuyer. Il avait compris le message caché et était plutôt d’accord, ils commençaient à le prévenir qu’il valait mieux pour tout le monde qu’il envisage de trouver une nouvelle entreprise. Le jeune informaticien savait que même si il était couvert par son CDI, ses employeurs trouveraient toujours la faille dans son contrat de travail qui le forcerait à devoir démissionner. Il préférait donc prendre les devants et les quitter en bons termes, dans le pire des cas, il avait déjà été approché par plusieurs chasseurs de tête et il n’avait que quelques mails à envoyer pour trouver un nouveau poste. Mais dans l’idéal, il préférait démarrer son projet de consultant qu’il murissait depuis plusieurs mois déjà.

Après avoir mangé avec sa sœur et avoir discuté de tout et de rien avec elle, il choisit de glander sur son ordinateur jusqu’à l’heure de la mise au lit. Il ne voulait pas se lancer dans une partie de LoL car il savait très bien qu’une défaite en ranked viendrait balayer sa bonne humeur en un instant. Il fit donc le tour des vidéos postées sur Youtube par les podcasteur auxquels il était abonné. C’était le genre de chose assez légère qui le faisait rire un peu et lui vidait l’esprit avant de se mettre au lit. Après une vidéo assez absurde sur les mauvaises habitudes, il enchaina avec une vidéo d’une de ses chaines préférées. Il ne lut même pas l’intitulé, faisant totalement confiance à ce jeune qui critiquait ses trouvailles sur internet avec un humour noir et une gouaille qui mettaient l’héliophobe au bord des larmes presque à chaque fois. Il découvrit donc que le sujet de cette nouvelle critique était l’art moderne, le podcasteur se lamentait sur l’absurdité inexplicable de certains illuminés qui se prétendaient artistes. Corey ne pouvait que lui donner raison, lui qui n’avait jamais vraiment été sensible à l’art.

Il se mit donc au lit après presque une demi-heure de franche rigolade et ne fit pas l’effort de penser à un lieu particulier de Dreamland.

---Dreamland---

Il ouvrit les yeux, enfin l’œil gauche, car le droit était toujours condamné suite au don de Luxian, il avait d’ailleurs était un peu surprit lorsqu’il avait vu son reflet, la nuit après, il ne s’était pas attendu à voir une croix tatouée sur son œil droit, sur une scène tout à fait déstabilisante. Une rêveuse assez enveloppée et vêtue d’une nuisette rouge criarde, était sur une scène. Elle effectuait une sorte de … performance… qui consistait à s’écraser de la nourriture sur le visage et sur le corps. Elle était en train de verser ce qui semblait être de la mayonnaise dans son décolleté et apparemment elle y avait déjà enfourné des sardines dont la queue dépassait encore. A ses pieds, il y avait les prédécesseurs et Corey eut un haut le cœur en essayant de les identifier.

L’expression neutre de la femme, qui regardait dans le vague tout à se livrant à ce spectacle écœurant, lui rappela fortement l’expression d’un des « artistes » de sa vidéo. Cet air sérieux et orgueilleux tout en faisant quelque chose d’aussi insensé était assez unique en son genre et à nouveau l’envie de balancer une brique à la tête de cet imbécile lui vint. Il regarda autour de lui et constata que le public, pour la grande majorité des rêveurs, était passionné par ce spectacle. Leur air mondain rappelait également celui des spectateurs de la vidéo. Il eut envie de les secouer en leur hurlant dessus mais il savait que ça ne servirait à rien. Il regarda en l’air et sur les côtés pour constater qu’il était dans une sorte de salle et commença a en chercher la sortie lorsqu’un murmure d’excitation parcourut l’assistance. L’artiste, s’il fallait vraiment la qualifier ainsi, venait de glisser et se vautrer dans les aliments mélangés. Au lieu de se redresser elle commença à se rouler dedans, ce qui amena l’estomac du voyageur au bord de ses lèvres. Il s’empressa de gagner, l’arrière de la foule qui ne fit pas vraiment attention à ce jeune homme en pyjama et pieds nus qui devait quand même être le plus normal de la pièce.

Il aperçut la porte, un peu plus loin sur la droite, et pressa le pas pour sortir de cet enfer, au moment où il allait s’engouffrer dans l’ouverture il percuta quelqu’un, ou quelque chose. L’angle mort provoqué par son œil clos lui jouait encore des tours, il n’avait pas encore pris l’habitude de le compenser en bougeant la tête ou en utilisant ses autres sens. Il se rattrapa de justesse à l’encadrement de la porte et tourna le regard vers la jeune fille aux cheveux très noirs et aux yeux très clairs qu’il venait de percuter et qui avait perdu l’équilibre. Il lui tendit la main, visiblement désolé.

« Pardon, c’est entièrement ma faute je ne vous ai pas vu. »

Il continua avant d’avoir vraiment réfléchit. « Il fallait vraiment que je sorte de là. »

Il se demanda si il ne venait pas de faire en précisant ça, la jeune fille pouvait très bien être une fan incontestée de la performeuse.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2015

Nouveau challenger
Miho Kazeya
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Mer 12 Aoû 2015 - 23:20

Nuit 2
--------

Cela faisait de longues heures qu'elle attendait, les yeux rivés sur son écran. La journée s'était avérée ennuyeuse et trop calme ; elle avait eu sa mère au téléphone en début de journée, puis avait eu le loisir de recevoir sa sœur chez elle pour quelques parties de mortal combat sur sa console de jeu. Finalement, elle était repartie un peu avant le repas. Miho parcourait les pages de Twitter et jetait des coups d'oeils à ses contactes skype et sur ses divers jeux vidéos ; personne, digne de son intérêt, ne s'était connecté pour la tirer de l'ennuie. Après le repas, elle avait fait quelques parties de démineur, avait révisé ses cours et finalement, elle avait passé une bonne heure à consulter son compte pôle emploi et chercher des annonces de travail pour étudiants... Mais rien ne convenait à ses attentes et ses horaires strictes. Un quelconque stage, payé ou non, ne lui irait pas puisqu'ils étaient souvent en journée et cela déborderait sur ses cours...

Finalement, ses yeux s'étaient posés sur le coin inférieur droit de son écran et, contemplant l'heure tardive, elle avait pris la décision de se coucher. Miho éteignit son PC et alla prendre une douche rapide. Elle se glissa dans son lit ; c'était de loin le lieu qu'elle préférait après une dure journée. Ses yeux, déjà mi-clos, tentaient de batailler contre son irrésistible envie de dormir. Elle glissa entre ses bras son adorable peluche en forme de chat ; un secret bien gardé, puisqu'elle n'assume – et n'a jamais assumé – dormir avec ladite peluche. Son chat, comme à son habitude, était venu se caler entre ses deux jambes une fois Miho correctement installée. Alors que ses paupières se fermaient et lentement, son esprit divaguaient, elle soupira.

« Quelle journée de merde. »

***

Cette transition entre les deux mondes était plus qu'étrange. Toute récente dans ces terres, elle hésitait encore à croire tout cela. Elle eut l'impression, les nuits précédentes, de ressentir chaque caresse du vent, de lire chaque pancarte et d'entendre chaque mot comme si elle était téléportée ici. C'était une sensation plus que bizarre et également plus qu'agréable ; il devait y avoir mille paysages à contempler en ces lieux, étranges, dangereux ou sublimes, qu'importe, tout la contenterait tant son émerveillement était grand ; elle avait d'ailleurs dressé une liste de quelques lieux qu'il fallait qu'elle visite, seule ou accompagnée. Soudain, comme si elle revenait à elle, Miho secoua la tête. Son sourcil gauche s'arqua légèrement et elle eut quelques secondes d'incompréhension ; oui, elle ne savait pas où elle était... Mais l'endroit où elle était, quel qu'il soit, était l'un des plus étranges qui lui était donné de voir. Une femme s'adonnait à un spectacle des plus étranges et cela semblait amuser la foule qui l'entourait. Légèrement écartée du reste de la population, Miho ressentit un étrange malaise, une petite gêne, pour la jeune femme. Retenant un rire – plus de pitié que d'humour – elle parcourait la salle des yeux ; les êtres étaient étranges, et l'endroit l'était sans doute tout autant. Finalement, elle remarqua un léger filtre de lumière provenant d'un endroit quelque peu éloigné. Sans se poser de question, elle s'y avança.

Je n'ai rien à y perdre, pas vrai ?

Un soupire se décrocha de ses lèvres tandis qu'elle s'approchait d'une porte. Pourquoi l'avait-on amené ici ? Perdue dans ses pensées, le pas rapide et l'allure pressée – comme ces affreuses femme d'affaires hautaines – Miho ne remarqua pas le jeune homme qui s'apprêtait à sortir, empruntant la même route qu'elle. Dans un léger choque, elle heurta un garçon à l'aspect étrange – bien qu'elle ne portait plus attention à cela, au vu des créatures peuplant ce monde – et hoqueta de surprise. Les fesses par terre, elle attrapa sans se poser de questions la main de la personne.

« Pardon, c’est entièrement ma faute je ne vous ai pas vu.  Il fallait vraiment que je sorte de là. »

Miho poussa un léger soupire vexée ; alors elle était invisible ? Il ne l'avait pas simplement insinué, non, il l'avait clairement dit !

« Je... Non, c'est moi, je ne regardais pas où j'allais. »

Elle souriait à sa remarque ; il ne semblait absolument pas s'adresser à elle, comme une complainte intérieure.

« Je vous suis, je crois que j'en ai assez vu pour les millénaires à venir ! »

Ce monde avait beaucoup de surprises, peut-être beaucoup trop. Le monde onirique de Dreamland cachait des choses aussi stupides que le monde réel... Peut-être que la femme était l'une de ces lunatiques peuplant la réalité. L'extérieur était beaucoup plus calme ; il y avait quelques groupes d'amis, peut-être des couples, mais rien de très bruyant. Miho s'osa à poser ses pupilles sur l'étrange homme qui lui faisait face ; un physique en outre assez banal mais une particularité à l'oeil qui avait su retenir son attention ; il y avait une croix à la place de son œil. Outre ce détail, il avait un physique assez banal ; des cheveux foncés, une peau assez pâle, et un air de je-ne-sais-quoi peut-être presque inquiétant. Elle remarqua alors, après avoir détourné son regard, qu'un crayon de papier à l'apparence différente était tombé au sol. L'attrapant dans un mouvement vif, Miho regarda tout autour d'elle, cherchant le propriétaire dudit crayon ; ils étaient deux, et tout autour d'elle la population était en mouvement. Ses yeux se déposèrent d'eux-même sur une imposante tour.

« La tour des arts ? Je voulais la visiter... Tu m'accompagnes ? »

Sans se retourner, ni attendre une réponse positive de son interlocuteur – dont elle ne connaissait pas encore l'identité – Miho se mit en marche vers l'imposante tour qui lui faisait face. Elle avait entendu parlé, lors de sa première nuit en solitaire de la tour des arts, du village puzzle et de plusieurs autres lieux intéressants qu'elle souhaitait visiter par la suite.

« Je me nomme Miho...Elle soupira, un peu plus bas, oui, juste Miho. »

Ici, rien ne l'obligeait à donner son nom de famille, un peu comme cette barrière qu'elle avait mis entre sa vie réelle et les jeux. Oui, c'était exactement la même chose. Entrant dans la tour des arts, elle remarqua un certain nombre de personnes montant ou descendant les escaliers séparant les différents étages de la grande tour.

« Je dessine mon chat, parfois. Je l'ai peint une dizaine de fois, et j'ai pris quelques cours... Ca t'arrive de dessiner ?»

Ses yeux passaient sur quelques oeuvres accrochées grossièrement au mur qui l'entourait.

« Est-ce que tu viens dans ce monde depuis longtemps ? Je le trouve atypique et je ne comprend pas tout ce qui se passe... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 952
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Jeu 13 Aoû 2015 - 17:18


Corey ne put se retenir de se décontracter lorsqu’elle lui avoua qu’elle partageait sa répulsion pour le spectacle auquel se livrait la rêveuse. Il voulut jeter un coup d’œil en arrière pour voir quelle débilité venait de faire s’exclamer l’audience mais il n’en n’eut pas le cœur. Il préféra en profiter pour détailler un peu plus la voyageuse, puisque ça en était de toute évidence une, en l’invitant à passer devant lui pour sortir sans qu’ils se bousculent. Il faillit se laisser aller à admirer sa chute de reins lorsqu’elle passa devant lui mais se retint et regarda plutôt ses cheveux, même sans regarder jusqu’à leur pointe on devinait qu’ils étaient longs, voire très longs.

Ils sortirent donc de l’espèce de théâtre, si on pouvait le qualifier ainsi qui se trouvait en fait sur une sorte de rue. Assez fréquentée, tous les passants semblaient aller ou venir de la même direction, l’espèce d’immense tour qui les attendait au bout de ce chemin. Il n’eut pas besoin du commentaire de la jeune fille pour comprendre de quoi il s’agissait, il en avait déjà entendu parler même si il n’était pas du tout bercé par les arts graphiques. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre, il avait un peur de se retrouver cerner par une bande de peintre caractériels mais peu importe.

« Pourquoi pas !  » Il se retint d’ajouter que de toute façon il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire dans le coin apparemment.

Il emboita donc le pas de la jeune fille qui avait l’air bien décidée à y aller, qu’il la suive ou non, il la rattrapa rapidement, l’écoutant se présenter. Son prénom, à consonance asiatique, lui rappela celui d’une héroïne de manga ou d’un auteur, il n’arrivait pas à se souvenir. Il faillit le lui demander mais se dit que ça ferait peut être un peu raciste et s’en retint donc. Ajouté à ses cheveux noirs et ses yeux en amande, il supposa une origine étrangère, Coréenne ou Japonaise il n’aurait pas su dire. Il décida d’attendre qu’ils se connaissent mieux avant de le lui demander.

« Moi c’est Corey, juste Corey.  » répondit-il en souriant.

Il la taquinait légèrement mais en réalité lui non plus n’avait jamais donné son nom à quiconque dans ce monde. Dès sa première nuit, sa sœur lui avait demandé de ne jamais le faire car si Pijn, seigneur de la douleur, l’apprenait, ils risquaient tous deux de passer un sale quart d’heure. Il respectait donc tout à fait la mesure de prudence de la jeune fille et l’en félicita. Il essaya de ne pas paraître trop paternel car il pensait qu’elle était déjà majeure.

« Tu as bien raison de ne pas donner ton nom, même si en général ce qui se passe à Dreamland reste à Dreamland j’ai déjà entendu parler de voyageurs qui ont essayé d’en retrouver un autre pour se venger dans le monde réel. C’est n’importe quoi…  »

Ce genre de comportement le révulsait au plus haut point même si il serait difficile à quiconque de l’approcher dans le monde réel. Elle lui demanda ensuite si il lui arrivait de dessiner, il répondit sans vraiment mûrir sa réponse.

« Je m’y suis essayé à une époque, je m’étais beaucoup entrainé mais j’ai jamais eu la fibre… J’ai pas persévéré. » Il fallait avouer qu’il avait tenté à peu près toutes les activités réalisable à l’intérieur, peinture, dessin, guitare, sculpture, etc… Il avait dû se rendre à l’évidence qu’il n’était pas un artiste dans l’âme et qu’il valait mieux qu’il se cantonne à son domaine d’expertise, l’informatique. « J’ai fait un peu de colorisation et de montage sur photoshop mais je manque souvent d’inspiration. »

Même si techniquement ce genre de logiciel ne lui résistait pas, il avait du mal à accorder les couleurs entre elles et à savoir quand il devait s’arrêter.

« Je suis devenu voyageur il y a… » il effectua le calcul mental dont le résultat sembla le surprendre. « Presque un an en fait… déjà… » Il avait vécu chaque nuit à fond, même celles qui s’étaient mal finies, mais il était loin de s’être lassé. « Juste atypique ? » S’amusa-t-il. « Un doux euphémisme je pense, j’ai vu des choses qui dépassent l’entendement, des royaumes qui apparaissent du jour au lendemain, des chats qui parlent, des anges, des démons, des licornes, des troll… » Il semblait perdu dans ses souvenirs. « Il ne faut pas oublier que ce royaume est le fruit de l’imaginaire de millions de personnes.»

En tous cas il appréciait le fait que la jeune fille avait la discussion facile, il avait déjà côtoyer des voyageur à qui il était difficile d’arracher deux mots.

« J’en déduis que tu n’es pas voyageuse depuis longtemps, tu as des questions ?» Il se souvenait de toutes celles qu’il avait posées à sa sœur.

Le hall d’entrée débouchait sur un immense escalier mais il semblait possible d’emprunter un couloir perpendiculaire qui desservait des salles d’exposition et des ateliers. Il devina que le rez-de-chaussée était consacré à la peinture traditionnelle.  Le réalisme si il devait deviner.

« Ce style te tente ou tu veux monter ? Je crois avoir lu que chaque étage avait sa spécialité. »

Il attendit patiemment la réponse de Miho.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2015

Nouveau challenger
Miho Kazeya
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Lun 17 Aoû 2015 - 19:37

Cela lui faisait étrange ; elle avait l'habitude d'être bavarde, d'avoir la langue vraiment pendue, mais pas que ses interlocuteurs le soient et posent des questions. D'un côté, cela la soulageait et de l'autre cela ravivait sa paranoïa habituelle, dont elle souffrait de manière excessive dans la vie de tous les jours. Il se nommait Corey, un prénom qu'elle avait très peu entendu (pour ne pas dire jamais) et qui dont l'origine lui était totalement inconnu ; il faut avouer que elle et les origines des prénoms – sauf ceux qu'elle connaît déjà – cela fait bien deux ou trois ! Il s'était plus ou moins foutu de sa prudence, mais avait appuyé l'idée qu'elle avait fait passer en ne révélant pas son nom de famille ; il y avait les mêmes problèmes sur les jeux vidéos, des tarés qui souhaitaient prendre leur revanche au moyen de leur force physique ou des forces de l'ordre par le biais de fausses accusations.

« Il y a eu le problème en France, avec des joueurs. Dans mon entourage proche. Des histoires de vengeance également. »

Placée devant une toile, elle passait lentement le bout de son index droit sur les traits d'un portrait, dessinant son contours. Il n'y avait qu'un seul trait, aucune trace de relevée et pourtant, cela lui semblait difficile à croire car la toile restait assez jolie.

«  Il ne faut pas abandonner... Persévérer... Sauf si l'on ne s'amuse pas ! Mais l'ordinateur c'est bien... Difficile. Peut-être plus difficile que peindre même ! »

Elle affichait un grand sourire, affichant des dents blanches et des canines particulièrement pointues, qui avaient déchiré intérieurement ses lèvres plus d'une fois. Elle l'écoutait distraitement mais entendait chaque mot qu'il prononçait, avec un certain intérêt ; il est certain que son interlocuteur, Corey, était un « voyageur » bien plus ancien qu'elle et elle pouvait poser les mille et une questions qui trottaient dans sa tête depuis sa première visite.

« Des anges ?Des démons ? Des licornes ? Des troll ? On est dans un bouquin de J.K Rowling nom de dieu ! Il y a vraiment tout ce dont tu parles ? Les démons sont des créatures abominables ? Les licornes sont pures ? Et... Et les troll, ils font peur ? »

Ses yeux étaient grands ouverts, un petit air d'enfant curieux accroché au visage et des milliers de questions défilant dans sa tête, autant sur l'univers dans son entier que dans les créatures le peuplant, les différents royaumes construits sur ces terres. Elle avait toujours rêvé de voir des licornes, autant celles peuplant les comptes de fées que les dessins animes qu'elle avait pu voir ; aussi pure qu'un nuage, aussi belle d'un diamant, aussi brillante qu'une étoile. C'était la recette d'une licorne selon sa mère et cela l'avait longtemps amusé. Elle secoua vivement sa tête à sa seconde question, réponse négative insinuant qu'elle était voyageuse depuis peu.

« Deux nuits. Si l'on excepte la fois avec l'étrange créature... Mais je ne sais pas si c'était ici. Il y avait cette même douce odeur... Comment peut-on sentir un rêve ? »

Voilà qu'elle lançait un sujet qu'il ne maîtrisait peut-être pas et s'il n'avait pas de réponses, peut-être que cela le gênerait. Elle sentie ses joues devenir subitement rouge et, pour changer de sujet, elle se mit à regarder la foule qui les entouraient.

« Il y a pas mal de personnes à cet étage, j'espère qu'il y a moins de monde par étages ! »

Elle contempla rapidement une dernière fois la pièce, se promettant de revenir dans un avenir proche dans cette tour. Quelque chose, malgré elle, l'attirait en ces lieux.

« On peut monter ! Je suis pressée de voir ce qui se cache aux étages supérieurs. »

Miho attrapa entre ses fins doigts la rambarde qui était collée au mur. Le côté droit était réservé à ceux qui montent, tandis que le gauche à ceux qui descendre ; du moins, dans les musées, elle avait toujours vu les touristes faire de la sorte et avait fini par s'habituer à ce comportement.

« Tu as un art favoris ? Elle marqua une courte pause et se lança dans une réponse, sans lui laisser le temps de répondre, peut-être par nécessité de combler le silence , j'adore... J'adore l'abstrait. C'est vraiment spécial, ça manque de formes marquées et c'est très coloré. Mais j'adore vraiment la couleur, ça m'émerveille comme on émerveillerait un enfant ! Les toiles représentant des paysages, mais décalé, j'apprécie aussi. Je ne sais pas si cela à un nom, je ne m'y suis jamais réellement intéressée. »

Une fois en haut des escaliers, son regard balaya une première fois vulgairement la salle ; il y avait moins de monde qu'à l'étage précédent, des murmures parcouraient la salle, tandis que des enfants se chamaillaient dans un coin en débattant sur la signification d'une œuvre.

« J'adore la peinture à l'huile ! C'est celle que j'ai le plus utilisée je crois. Enfin, la peinture à l'eau aussi, parce que c'était la moins chère et c'était parfait pour s'entraîner quand j'étais plus jeune. »

Il y avait au mur une peinture étrange au mur, une grande toile avec beaucoup de rouge, d'orange et de jaune, une explosion de couleurs au centre de la peinture et un peu de bleu, en bas. Il y avait, sur un côté, un genre d'oiseau ; c'est ce qu'elle voyait, mais personne ne voyait jamais la même chose. Elle pointa maladroitement la toile ;

« Qu'est-ce que tu y vois ? L'interprétation des toiles en dit beaucoup sur nous, paraît-il. »

Peut-être ne verrait-il même pas une explosion ! Peut-être qu'il voyait là un vulgaire pâté de couleurs, une arnaque du peintre, une pâle tentative de peinture.

Un automne, du vent, de la chaleur, de la joie.

« Certaines toiles semblent représenter une saison. Il y a une saison que tu aimes particulièrement ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 952
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Mar 18 Aoû 2015 - 12:44

Il nota mentalement le fait qu’elle habitait probablement en France mais choisi de ne pas rebondir dessus. Au début il s’était interrogé sur le fait que tous les voyageurs qu’il rencontrait parlaient la même langue mais après enquêtes et recherches il s’avérait que Dreamland n’avait qu’une seule langue, commune à tous les royaumes et tous les voyageurs. C’était assez étrange mais seulement une bizarrerie de plus à mettre sur le compte de ce monde onirique. La seule chose à peu près logique c’était que les voyageurs qui se croisaient devaient être endormis au même moment et donc sur des fuseaux horaires proches. Ce qui expliquait pour quoi il n’avait pas encore croisé d’Américains ou d’Australiens même si il devait bien y avoir quelques travailleurs de nuits qui étaient voyageurs.

« Je dois avouer que je me débrouille bien avec les ordinateurs. J’ai moins de contraintes technique qu’avec un pinceau et de la peinture. Quand je veux un dégradé entre telle couleur et telle autre en quelques clics c’est fait et si je me loupe, un bon vieux contrôle Z et je réessaie. Alors que sur une toile c’est parfois impossible à rattraper … Mais du coup c’est beaucoup moins… Noble… on va dire, de faire sur ordinateur. »

Il ne put s’empêcher d’esquisser un sourire devant l’intérêt candide de la jeune fille pour les merveilles et horreurs de Dreamland qu’il avait listé. Il se rendit compte qu’il s’était emballé et qu’il y avait certaines choses qu’il ne pouvait pas garantir mais il était persuadé qu’elles existaient. Il avait déjà entendu parler des royaumes éphémères mais il ne l’avait pas vu de ses yeux.

« Je pense que même les plus imaginatifs des auteurs sont loin d’être à la hauteur de Dreamland, il y a vraiment de tout. Prend le plus absurde de tes rêves, et dis-toi que quelque chose de similaire existe peut-être. Des voitures qui volent et qui parles, des chaussures enchantées, des villages faits de pâtisseries ou de bonbon… »

A l’évocation des démons Corey eut un pincement au cœur, l’image qui s’imposa à lui était celle qu’il s’était forgée de Pijn le duc obscur qui torturait sa sœur depuis des années.

« Les démons sont un peu trop nombreux à mon gout. Enfin, je ne sais pas trop si on peut les qualifier ainsi mais il y a tout un royaume, appelé royaume obscur qui regorge d’êtres plus malfaisants et plus puissants les uns que les autres. Mais c’est vrai que d’un autre côté quand on voit les licornes gambader dans les plaines non loin des pégases et des centaures c’est magnifique…» Il se souvint de son combat, aux côtés de Dan, contre le troll qui gardait les cachots au royaume de la paresse. « Je te conseille d’éviter les troll… Celui que j’ai combattu était moins gros que celui du film d’Harry Potter mais un coup de massue n’a pas suffi et j’ai bien failli y passer. Même à deux voyageurs on a eu du mal à en venir à bout. »

Il se rendit compte que ça faisait un moment maintenant qu’il n’avait pas eu de nouvelles de son ami Dan et se promit de vérifier que ce dernier n’avait pas d’ennuis, surtout qu’il fallait avouer qu’il avait la fâcheuse manie de les attirer. Elle lui demanda ensuite comment on pouvait sentir quelque chose dans un rêve et il improvisa une réponse avec une moue qui indiquait qu’il ne fallait pas la prendre pour argent comptant.

« Un rêve se passe dans l’inconscient ou dans le subconscient donc je pense qu’on a accès à toutes les sensations du monde réel. Crois-moi on peut avoir mal…»

En un an dans ce monde onirique le jeune homme avait plus souffert physiquement que dans toute sa vie, et de loin. Certains souvenirs étaient encore vivace et il se força à ne plus y penser, il emboita le pas de la jeune fille pour grimper l’escalier et quitter un peu la foule du hall d’entrée. Alors qu’ils commençaient à déambuler entre les peintures elle lui demanda quel était son style d’art favoris. Elle enchaina en lui disant que le sien était l’abstrait et certains types de paysage. Il ne l’exprima pas mais il ne partageait pas vraiment sa préférence, surtout pour ce qui était de l’art abstrait, il trouvait ça un peu trop simple de balancer des formes et des couleurs et de laisser le spectateur se débrouiller pour l’interpréter mais il fallait croire que ça plaisait à certaines personnes apparemment.

« Je sais pas trop si ça a un nom mais j’aime bien les peintures un peu de science-fiction ou de mondes imaginaires. Genre les paysages de planètes qui n’existent pas ou une peinture d’une grande ville sur laquelle la nature reprend peu à peu ses droits, je sais pas pourquoi ça m’a toujours attiré. » Il réfléchit aux autres œuvres qui l’avaient marquées dernièrement. « Sinon y’a certains trucs, je sais pas comment ça s’appele, Pop ? Moderne ? Je sais pas trop, genre un portrait d’iron-man en pièces de monnaie, une sculpture d’alien en pneu usagés, un portrait de martin Luther King en rubikcube, ce genre de truc… »

Il avait un peu peur de passer pour un geek invétéré mais c’était la vérité après tout. Il voulut ajouter quelque chose pour paraître un peu moins geek et inculte mais il n’avait aucun intérêt à essayer d’être quelqu’un qu’il n’était pas. Il préféra plutôt se pencher sur la toile qu’elle lui désigna en lui demandant ce qu’il y voyait. Il avait un peu l’impression de passer le test des tâches d’encre, le test de Rorschach. Il s’attendait à devoir forcer pour y voir quelque chose, mais la réaction fut immédiate, il eut un frisson dans le dos et la chair de poule.

« Je vois un soleil qui se couche derrière une montagne ou un lac et l’obscurité qui arrive… Ça t’évoque quoi toi ? »

Il s’efforça à prendre un peu de recul et se dit qu’on pouvait aussi y voir une sorte d’explosion mais guère plus. Il réfléchit alors à sa question sur les saisons et faillit lui avouer que pour lui elles ne changeaient pas grand-chose dans le monde réel, à part la puissance de sa climatisation ou de son chauffage. Mais il se força à se concentrer sur ses expériences à Dreamland, il lui en parlerait peut être plus tard.

« L’été, sans hésiter. On ne dirait pas comme ça mais j’adore m’étendre au soleil. »

Blanc comme un linge, il était vrai qu’il ne payait pas vraiment de mine mais depuis qu’il était devenu voyageur il prenait un malin plaisir à s’étendre au soleil jusqu’à ce que sa peau le brule légèrement.

« Et toi ? Une préférence ?»



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2015

Nouveau challenger
Miho Kazeya
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Mar 20 Oct 2015 - 12:53
« Les auteurs ne pourront jamais être à la hauteur de Dreamland parce que ce monde n'est sans doute pas le résultat d'une seule imagination. Nous donnons tous notre pierre à l'édifice, même si nous ne le voyons pas... Enfin je suppose, j'y connais pas grand chose ! »

Miho sentit un long frisson parcourir sa colonne à l'évocation des démons ; elle en avait une image terrible et depuis toute petite était terrorisée par ces derniers. Dans sa tête revenait l'image de screamers sur lesquels elle était tombée sur internet – sans doute parce que c'est inévitable. Elle avait noté la référence à Harry Potter qui l'a fit sourire et rapidement oublier les démons ; elle adorait la série de livres et les avaient tous lus au moins 5 fois. Il répondait clairement à toutes ses questions, il développait, avait de la conversation... Du moins pour l'instant. C'était bien différent des personnes qu'elle connaissait dans la vraie vie. Elle se nota dans un bout de tête de chercher s'il existait réellement des portraits de Luther King en rubikcube.

« Un oiseau, je crois. Mais j'ai jamais eu l'oeil pour les peintures, même lorsqu'elles sont représentatives de quelque chose qui existe vraiment ! » Ici, passer pour une no-life ne la gênait pas, elle pouvait se permettre de répondre franchement « A vrai dire, je ne sors pas beaucoup, pour ne pas dire pas du tout. Mais je crois que je préfère l'été ; j'adore déguster des glaces en regardant des séries. »

Elle entendait tout autour d'elle des personnes parler d'art, parfois divaguer sur d'autres sujets... Sont-ils tous des gens réels ou habitaient-ils ici ? Tout comme elle s'était posée cent fois la question en vrai ; ont-ils une conscience ou ce ne sont que de vils esprits dirigés par une force supérieur ? Elle se détourna de ce sujet, supposant que ce n'était ni le moment, ni le lieu pour y réfléchir. Miho se balada dans la pièce, scruta les toiles, les quelques sculptures posées sur des meubles ou sur le rebord des fenêtres.

« Les toiles changent de temps en temps ou elles restent les mêmes ? Avec un peu de magie on doit pouvoir modifier ça aisément... »

Il n'y a pas grand intérêt à les modifier, si ce n'est attirer la clientèle. Le tour de la pièce se fit rapidement, Miho laissait son regard se balader des toiles à son interlocuteur – qui ne lui semblait pas vraiment bavard, si ce n'est lorsqu'il répondait à ses questions – puis de nouveau aux toiles. Il y avait, derrière un rideau, quelques toiles entreposées. Une dizaine de personnes discutaient d'une toile avec entrain. De là où elle était, elle n'entendait pas grand chose à la discussion mais il lui semblait qu'elle était intéressante. Finalement, après quelques minutes, ils se retrouvèrent devant des escaliers.

« Tu veux encore rester ici ou on monte ? »

Sur un petit écriteaux, accroché contre le mur était indiqué « Peinture moderne ». Elle se mit à sourire ; ça allait promettre ! Les étages étaient rapides à visiter, les peintures, bien que nombreuses, se ressemblaient toutes en quelque chose – sauf peut être pour les peintures abstraites et contemporaines. Un paysage, un visage, un corps, une maison...

« Pour les peintures... Tu penses qu'ils sont comme nous en vrai ? Je veux dire, la peinture moderne c'est celle du vrai monde ou ils ont une vision tout à fait différente de l'art ? »

Il était probable qu'il n'ait pas une vraie réponse à lui fournir, toutefois, l'ensemble du monde que compose Dreamland est une curiosité qui donne bien plus envie que tous les mondes qu'elle a toujours imaginé dans ses rêves. Dreamland regroupe tellement tout, qu'à côté, les planètes et univers imaginés ne peuvent que faire pâle figure. Les films qu'elle avait vu peuvent sans doute se vivre ici.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 952
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Lun 16 Nov 2015 - 13:57


Il ne put pas vraiment masquer son intérêt lorsqu’elle lui avoua être quelqu’un d’assez casanier, du genre à préférer le binge-watching de série aux soirées de binge-drinking. Il sourit en se rendant compte que même si il avait pu sortir de chez lui il aurait probablement été dans ce cas-là aussi. Nombre de fois il s’était inventé une vie sans sa maladie, s’imaginant sportif de haut-niveau, pompier, bourreau des cœurs et tant d’autres. Mais avec un peu de recul et d’objectivité il se rendait à l’évidence qu’il aurait probablement finie derrière un écran d’ordinateur. Il hésita à lui raconter sa condition dans le monde réel mais se contenta d’une remarque qu’elle ne comprendrait probablement pas à sa juste valeur.

« Crois-moi je sais ce que c’est de ne jamais sortir, mieux que quiconque je pense. Mais j’avoue que depuis que je suis voyageur je me rattrape et c’est un peu l’inverse, j’ai horreur d’être cantonné à un bâtiment, je préfère la nature onirique. »

Il se sentait bien mieux dans les plaines que dans Kazinopolis, la question ne se posait même pas. La question de la jeune fille sur la persistance des tableau était intéressante, il livra ses réflexions comme elles lui venaient.

« Avec Dreamland ça ne m’étonnerait pas que si on revenait demain l’étage entier soit différent, le plafond pourrait être trois fois plus haut, les murs peints en rose, le sol en marbre et les toiles remplacées par des sculptures. Je miserais bien sur un renouvellement constant des lieux et des œuvres.»

Il la rejoignit devant les escaliers et lui répondit tout en montant.

« Je dirais que les deux se mélangent, je ne sais pas pourquoi, mais vu que ce monde est façonné par l’inconscient et l’imaginaire de rêveurs et que les artistes ont souvent une bonne imagination ils doivent aider à façonner ce genre de lieux.

Je sais pas pourquoi mais je me dis que Picasso a du laissé des traces par ici à son époque ou alors à l’inverse que certaines de ses œuvres lui sont apparues pendant qu’il rêvait. »


Il continua à développer tout en arrivant à l’étage supérieur ou les peintures étaient plus classiques et bien moins intéressantes, il laissa sa camarade y jeter un coup d’œil tout en restant proche de l’escalier pour aller à l’étage supérieur.

« Après ça ne m’étonnerait pas qu’une œuvre qui serait classé dans science-fiction dans un musée du monde réel soit classé ici dans un étage classique vu qu’il existe un royaume qui est une immense station spatiale. Tu vois ce que je veux dire ? »

Il attendit la réponse de la jeune fille tout en passant à l’étage supérieur où les attendait une sale immense, au moins trois fois plus grande que les deux précédentes réunies. A l’intérieure différentes « installations » les attendaient, certaines étaient assez facile à déchiffrer, d’autres totalement abstraites même après un examen sous tous les angles. Corey s’arrêta devant une sorte de fatras de meubles et d’objets divers qui étaient entassés n’importe comment, du moins c’est ce qu’on croyait. Lorsqu’il se plaça sur le point rouge placé au sol à cet effet l’œuvre prenait tout son sens et le bazar désorganisé devenait le portrait un peu abstrait d’une femme.

« Whoa ! viens voir… » Il lui laissa la place. « Ce genre de truc me trou l’c… Hum… M’éclate à chaque fois. »

Il passa à l’œuvre suivante et hésita avant de poser sa question, il ne savait pas trop si ce n’était pas une impolitesse.

« Je me demandais si tu voulais bien me dire quel était ton pouvoir si tu en as un ? J’ai l’impression que parfois c’est une sorte de tabou entre voyageurs mais j’avoue que je ne sais pas trop pourquoi. »

Il se frotta la joue en dessous de son œil droit, fermé par le sceau de clairvoyance.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2015

Nouveau challenger
Miho Kazeya
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Sam 5 Déc 2015 - 22:14

Lors de sa première remarque, un tas d'idées lui vint en tête ; alité ? En fauteuil roulant ? En béquilles ? Peut-être qu'il était presque... Non. Définitivement, non. Si cette idée avait traversé son esprit, elle avait vite fait de la chasser. La mort est la fin de toute chose, mais il vaut mieux y penser le moins possible pour son bien. Miho gardait cela dans un coin de sa tête pour pouvoir en parler lorsqu'elle serait un poil plus à l'aise. Elle monta deux étages pour le moins inintéressant et ne s'attarda donc que très peu aux œuvres. Ce qui semblait être le centre de toutes ses attentions était sans doute la plus longue et la plus intéressante discussion qu'elle avait eu le loisir d'avoir depuis bon nombre d'années. Picasso ? Picasso aurait effectivement pu venir ici ! Cette idée sembla enthousiasmer la jeune fille qui s'imagina tout de suite tout un tas d'autres individus – des artistes, de la famille, peut-être même de sanglants meurtriers qui auraient pu mettre les pieds ici.

« Tiens, une autre question ! Le fantastique n'existe pas ici ? Le fantastique de ce monde ce serait quoi ? L'ordinaire ? »

Après qu'il l'ait interpellée Miho lui offrit un franc sourire à cause de son langage puis elle se plaça à son tour sur le point. Elle y voyait effectivement un être humain mais ne put déterminer exactement si c'était une femme ou non. La jeune femme resta plantée là quelques secondes, se posant tout un tas de question. Peut-être que si elle était venue quelques années plus tôt, elle se serait dirigée vers des études d'art. Tout ce que ce monde pouvait lui apporter lui aurait certainement permit de s'épanouir. Miho soupira un bref instant avant de se concentrer de nouveau vers son partenaire. Elle le suivait distraitement, tandis que ses yeux se posaient hasardeusement sur les différentes « sculptures » et œuvres. Finalement, il finit par rompre le silence par une question.

« Oh, mon pouvoir ? Un tabou ? Pourquoi ? J'en suis plutôt contente moi ! Il me paraît absolument inutile dans l'immédiat mais il n'en reste pas moins amusant... Enfin, un exemple vaut mieux que milles explications. »

Miho plaça simplement sa main face à elle, la paume vers le ciel et de petits flocons tomba au dessus de celle-ci. Les flocons glacèrent l'air autour – à quelques centimètres tout au plus.

« Tu veux une boule de glace ? Je ne pense pas pouvoir en faire apparaître à un goût mais on peut essayer ! »

Sa main gauche passa au dessus de la droite en effectuant un geste circulaire et une petite boule de neige y apparut.

« La neige... Ou la glace, ou peut être les deux en fait, j'en sais trop rien ! Mais ça m'amuse d'en créer à ma guise, ça passe le temps surtout. Et toi ? C'est quoi ton pouvoir ? »

L'étudiante jeta un coup d'oeil rapide à son œil, secoua la tête et détourna son regard ; pas de question imprudente ou impolie pour le moment. Elle s'entendait enfin avec quelqu'un et il était hors de question de tout gâcher maintenant.

« Je suppose que tu es là depuis un certain temps déjà alors... Est-ce qu'avec le temps je vais évoluer ? Je veux dire, pourrais-je faire apparaître des bonhommes de neige ou créer une tempête de neige ? »

La tempête de neige, c'était surtout pour illustrer la puissance. Son désir le plus cher était de pouvoir faire des dizaines et des dizaines de bonhommes de neige et peut-être en faire une armée, comme celle de Dumbledore... Miho reporta son attention aux oeuvres qui l'entourait ; si elle prenait soin d'écouter le moindre mot de son partenaire, il était hors de question qu'elle ne profite pas du spectacle. Elle prit mentalement note - bien qu'elle aurait oublié d'ici son réveil - des couleurs utilisées, des formes des sculptures lorsque l'effet de vision n'était pas établis puis, lorsqu'elle se trouvait sous l'angle voulu ; généralement, elle était émerveillée. Et pourtant, il était tout à fait probable de trouver ce genre de choses dans le monde réel simplement, Miho ne s'y était jamais intéressée. Peut-être que, au fil de leur "amitié", la jeune femme pourrait lui proposer un rendez-vous dans le monde réel - s'il habitait près de chez elle - pour visiter des expositions d'art. Ce serait bien sûr un prétexte pour le voir et sortir de chez elle. Un sourire s'accrocha à ses lèvres à cette seule pensée ; allait-elle réellement sortir de chez elle pour quelqu'un ? Finalement, encore et toujours, son regard se reporta sur lui et son oeil scellé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 952
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Lun 7 Déc 2015 - 17:38


La question de la jeune femme, sur ce qui était considéré comme du genre fantastique dans le monde réel, rejoignait un peu les pensées du geek sur ce qui était de la science-fiction. Mais il était vrai que ça ouvrait aussi tout un champ de possibilités nouvelles qu’il n’avait pas encore envisagé, il livra ses réflexions comme elles venaient, au fil de ses pensées.

« J’ai l’impression que le fantastique au sens du monde réel ne peut exister dans ce monde. Puisque les fées, les trolls, les licornes et tout ça, existent, ça serait presque de l’art contemporain. » Il réfléchit un peu plus et reprit. « Peut être qu’on peut considérer que tout ce qui est imaginé par les habitants de Dreamland et qui n’existe pas encore peut être considéré comme du fantastique… » Cette nouvelle théorie soulevait plus de question que celles auxquelles elle répondait. « Maintenant je ne sais pas trop si les créatures des rêves sont capables d’imagine des choses qui n’existent pas. Je veux dire, qui n’ont pas déjà été imaginée ou rêvées par des humains. C’est peut être comme essayer d’inventer une nouvelle couleur… »

C’était quelque chose qu’il avait croisé au cours de ses errances sur le web, un internaute mettait au défi les autres d’essayer d’imaginer une nouvelle couleur. Vu qu’elles étaient toutes définies c’était impossible, c’était peut être le cas ici, dans ce monde onirique. Peut-être que tout avait été déjà imaginé, déjà rêvé, et qu’il ne restait plus rien à créer pour ses habitants, c’était un peu triste comme idée. Le geek devait avouer qu’avant cette conversation il ne s’était jamais vraiment posé la question sur les capacités des créatures des rêves dans la matière. Il savait qu’elles étaient des êtres indépendants avec leurs propres volontés, leurs propres histoires. Mais il était aussi parvenu à la conclusion qu’elles étaient liées plus ou moins fortement à l’imaginaire des rêveurs. D’après ses constations le nombre de rêveurs renforçait ou affaiblissait certains royaumes et certains évènements du monde réel avaient une incidence forte dans Dreamland. Il était persuadé que lors des épidémies de peste noire qui avaient ravagées l’Europe, un royaume obscur avait dû se retrouver grandement renforcé.

Elle répondit sans gêne apparente à la question de l’héliophobe sur son pouvoir, la jeune femme était surement un peu trop novice pour comprendre ce que ça impliquait de révéler ainsi sa phobie et donc plus ou moins son royaume d’appartenance théorique. Il savait par exemple que les pyrophobe qui n’avaient pas prêté allégeance au seigneur du feu étaient presque systématiquement traqués. Elle lui proposa de faire une démonstration et presque involontairement il se contracta, sur ses gardes, il crut un instant qu’il l’avait vexée et qu’elle voulait lui en faire payer le prix. Au lieu de ça elle se contenta de faire apparaître quelques cristaux de glace en suspension dans l’air autour de sa paume. Puis elle cristallisa en une boule un peu compact, il lui sourit en retour de sa suggestion de faire apparaître différente saveurs.

« Sympa, tu dois être imbattable dans une bataille de boule de neige ! »

La plaisanterie n’avait nullement vocation à diminuer la possible puissance de son pouvoir et il espérait qu’elle ne le prendrait pas ainsi. Elle lui demanda quel était son pouvoir et il lui sourit en lui demandant d’un signe de lui envoyer la boule de glace.

« J’ai l’impression que mon pouvoir est un peu l’inverse du tiens, mais une démonstration sera plus efficace. »

Il posa la sphère gelée sur la paume de sa main droite, pointée vers le plafond, comme celle de la jeune fille peu avant. Il se mit soudain à émettre une puissante lumière solaire qui émanait de sa paume et qui commença rapidement à faire fondre le globe glacé. Rapidement de l’eau ruissela jusqu’au sol puis, pour finir le morceau de glace avait totalement disparu, laissant une petite flaque aux pieds du geek et un peu de vapeur qui dansait dans la lumière vive. Il relâcha le contrôle sur son pouvoir et la lumière s’éteignit.

« C’est une des manifestations de mon pouvoir, en gros je peux contrôler la lumière solaire. Je peux concentre les rayons, les diffuser et tout ça… »

Il était volontairement modeste sur ses capacités, ne voulant pas avoir l’air de se vanter. Il sourit à la question suivante de la fille des neiges, se remémorant sa curiosité lorsque quelques mois plus tôt sa sœur l’avait initié à ce monde onirique.

« Oui ne t’en fais pas, si tu t’entraines ou que tu trouves quelqu’un qui a le même genre de pouvoir que toi tu devrais progresser rapidement. Au début j’étais à peine capable de faire un rayon genre lampe torche, maintenant je peux les concentrer suffisamment pour me défendre efficacement. J’ai aussi appris à utiliser d’autre formes de mon pouvoir, peut être que bientôt tu seras capable de geler quelqu’un à distance ou de l’ensevelir sous des tonnes de neige. J’ai croisé de voyageurs capables de prouesses qui dépassent l’entendement, mais j’imagine qu’ils ont commencé comme nous. »

Les images de montagnes de terres en train de se soulever ou de trombes d’eau qui s’abattaient lui vinrent à l’esprit, Samantha et Luciana étaient probablement les voyageuses avec les pouvoirs les plus impressionnants qu’il avait vu. Il remarqua, un peu contre le gré de sa camarade, qu’elle s’intéressait à son œil droit, il faillit se demander pourquoi, la réponse lui parut alors évidente. Il avait commencé à s’habituer à ne plus pouvoir ouvrir sa paupière, même si son champ visuel était assez réduit il n’était pas vraiment handicapant. Par contre il ne savait pas encore comment aborder le sujet sans avoir l’air de cacher trop de choses ou sans sembler se vanter.

« Je ne sais pas encore vraiment ce que ça fait. » Dit-il en pointant le tatouage qui fermait sa paupière. Il ne pouvait pas lui en vouloir de l’avoir remarqué, c’était assez voyant. « Ca ne fait pas longtemps que je l’ai. D’après celui qui me l’a fait, c’est un don, mais pour l’instant tout ce que ça fait c’est que ça m’empêche d’ouvrir la paupière. Mais ça fait pas mal c’est déjà ça. »

Il ne savait pas vraiment si il avait envie de parle de Luxian et du royaume de la lumière, il préférait ne pas en dire plus. Si elle le lui demandait il répondrait probablement mais pour l’heure ce genre d’information devrait suffire à atténuer sa curiosité. Il se dirigea vers l’escalier mais hésita.

« Tu veux essayer d’aller voir plus haut ou tu préfères qu’on redescende et qu’on se mette à la recherche d’un endroit plus animé ? »

Il avait presque envie d’un concert ou de quelque chose du même genre mais après sa rencontre avec la femme obèse qui dansait sur du beurre il avait un peu peur de ce que ce royaume lui réservait.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2015

Nouveau challenger
Miho Kazeya
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Mar 15 Mar 2016 - 13:14

Définitivement, un monde rempli de licornes était fait pour lui plaire ! Elle qui trainassait entre bouquins et sites internet, elle ne pouvait pas rêver mieux : une licorne, pour elle toute seule, chevauchant des marrées de nuages et galopant sur des arcs en ciel… Rien ne lui disait, en revanche, que les licornes n’étaient pas des créatures terribles, mangeuses d’Hommes, sanguinaires ou tout un tas d’adjectifs dont elle ne voulait même pas entendre parler.

Miho éclata de rire à sa remarque sur les batailles de boule de neige. Elle y avait pensé. D’ailleurs, elle ne voyait pas comment son pouvoir pouvait lui servir autrement… Il était hors de question qu’elle s’en serve pour faire du mal. Se défendre contre des créatures aussi puissantes que bizarres ? Peut-être. Dans l’idéal, elle éviterait absolument tous les problèmes qui lui barrerait sa route, un peu son moyen à elle de se protéger. Et dans le pire des cas, elle pourrait sans doute se réveiller pour se permettre de « quitter » le monde des songes et ainsi, fuir toute forme de combat ? Elle rangea cette question dans un coin de sa tête et se promit de la poser plus tard : elle était importante car Miho avait toujours été assez peureuse et lâche... et elle ne le cache pas !

Son pouvoir, en revanche, avait l’air plus puissant et bien plus dangereux que ce qu’elle s’était imaginé. Sa courte prestation l’avait rendue admirative et craintive du jeune homme. S’il pouvait contrôler le soleil alors qu’est-ce qui l’empêcherait de faire tout cuir, ou tout exploser ? Rien. Il se révélait aussi dangereux qu’intéressant mais il ne lui faisait pas peur. Malgré son physique un peu décalé – elle ne côtoie d’ailleurs que trop peu de personnes pour savoir s’il suit le style de « tout le monde » - il n’avait pas l’air bien méchant. Elle admira une demi-seconde la flaque qui se formait à ses pieds, affichant une moue boudeuse suite à la fonte de sa boule de neige mais se repris lorsqu’il se remit à parler.

Me défendre efficacement ? Comme elle le pensait plus tôt, il y avait bien des créatures ou même des êtres humains qui en dehors de ce monde habitent peut-être près de chez elle, prêts à la traquer et à la tuer si elle ne leur donne pas ici ce qu’ils souhaitent. Un bref frisson parcourut son corps et elle se remit à l’écouter attentivement, alors que la salle continuait de se vider puis de se remplir régulièrement. Il cita deux/trois capacités dont elle pourrait jouir à l’avenir mais qui dans l’immédiat ne donnerait pas grand-chose. Geler quelqu’un ? Lui donner froid, tout au plus. Provoquer une avalanche ? C’est à peine si elle pouvait enchainer l’apparition de boules de neiges. Mais elle nota ces quelques idées dans un coin de sa tête et se promis de les noter sur un cahier dès son réveil et se pencher sur le problème un peu plus sérieusement.

Il avait remarqué son intérêt pour son œil. C’était impoli, vraiment, et elle s’insultait intérieurement d’avoir fixé avec tant d’intensité son œil. S’il lui faisait mal, la douleur ne lui donnerait pas forcément envie d’en parler. Si c’était arrivé à l’issue d’un combat malheureux, alors peut-être qu’il était honteux. Mais non, il la renseigna tout de même et elle salut ce côté de sa personnalité.

« Je suis désolée, ce n’était pas vraiment poli de regarder comme ça. On a juste rarement l’occasion de voir ça là-haut… ou en bas, je ne sais pas trop. Ce n’est pas tant son origine qui me rend curieuse – en réalité, si, ça l’intéressait pas mal – mais… tu n’as pas de difficultés à voir ? Si ton champ de vision est réduit, tu dois voir moins facilement tes… adversaires ? » Elle avait involontairement appuyé sur le dernier mot, parce que ça la terrorisait plus qu’elle ne l’aurait voulu. Habituée à être seule dans son coin, sans qu’on la dérange ou qu’elle ne dérange qui que ce soit, l’étudiante n’aimait pas s’attirer de quelconques problèmes.

Elle le remercia intérieurement de lui proposer de quitter cet endroit. Non pas que l’art ne l’intéressait pas : bien au contraire, mais elle avait envie de voir du monde, des gens un peu plus « normaux » que des critiques d’art ou des riches en mal de création. Miho avait envie de bruit, de monde, parce que malgré ses peurs c’est dans une foule qu’elle se sent le plus à l’aise, là où personne ne la voit.

« Je veux bien aller où tu veux, pourvu qu’on aille quelque part où il y a un peu plus de monde qu’ici. Je n’ai eu le temps de rien faire, rien visiter… Si ce n’est le bâtiment où l’on s’est… rencontrés » Elle sourit à ce mot, parce que la rencontre avait été plus ou moins fracassante ?

Miho s’avança vers les escaliers et les descendit, prenant soin d’éviter de toucher les personnes qui montaient. Elle se collait presque au mur, laissant glisser le bout de ses ongles dessus comme si en cas de chute, ce simple geste pourrait la sauver : réflexe plus que stupidité. Elle eut vite fait de descendre la totalité des escaliers et de sortir : pas mal de monde était sorti en même temps qu’eux et les rues étaient de plus en plus remplies, comme si un événement se préparait. Miho sourit à son compagnon et se décida à lui poser la question qui lui brûlait les lèvres.

« Tout à l’heure tu as parlé de te défendre… Contre des bêtes ou des hommes ? » Il était certain qu’elle voulait que la réponse soit « des bêtes », mais il semblerait qu’ici, les hommes soient aussi animal que le plus féroce des bétails.
« Tu t’es déjà battu contre des hommes ? Je veux dire, des gens que tu connaissais en vrai et que ce monde a changé ? »

Ils marchaient mais elle n’avait pas la moindre idée d’où ils allaient. Miho suivait docilement son « ami » sans même se méfier. Elle ne le connaissait que depuis peu mais il pouvait très bien lui vouloir tout le mal du monde que l’étudiante ne le verrait pas. Instinctivement ses pensées se tournèrent vers son chat : s’en sortirait-il si elle venait à mourir ici et que la mort affectait les deux mondes ? Des bibliothèques devaient exister et il fallait qu’elle se renseigne un maximum.

« Tu as une idée de quelque chose à faire, maintenant que nous sommes sortis de cette tour ? Je m’en remets à toi, je ne connais rien de ce lieu… Ni même de ce monde, d’ailleurs » ajoute-t-elle tout bas, pour elle-même.
Ce monde lui faisait penser à Sword Art Online, tiré d’un manga du monde réel… Et pourtant, si l’un était un jeu, l’autre lui paraissait plus que réel. Des rayons du soleil transperçait les quelques nuages qui traversaient le ciel : lui est-il possible de canaliser ces rayons pour s’offrir une puissance plus grande ?

« Tant que j’y pense… Y-a-t-il un monde entièrement recouvert de glace ? Ou un monde où il neige tout le temps peut-être ? Ce soit être plus pratique pour apprendre à se maitriser… Peut-être que je pourrais aller partout ! Il y a une limite d’âge ici ? »

Elle divaguait un peu, mais dans sa tête 1000 questions tournaient et retournaient en essayant de se formuler correctement pour qu’elle puisse les poser au détour de la conversation. Si la jeune femme avait pu, elle lui aurait pris tout son temps durant les mois à venir, d’autant plus qu’il semblait avoir la réponse à pas mal de ses questions
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 952
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho] Jeu 17 Mar 2016 - 16:43


Corey se dit qu’il allait falloir qu’il s’habitue à ce que cette marque sur son visage attire la curiosité des gens, c’était normal. Il devait avouer que si les rôles avaient été inversés il aurait probablement été intrigué par un tel ornement sur le visage d’un voyageur. Lorsqu’il avait croisé des personnes avec ce genre de spécificité, il n’avait probablement pas été très discret. D’un signe de main il indiqua à sa camarade qu’il n’y avait pas de problème et qu’il n’était nullement gêné d’évoquer le sujet. Il fallait avouer qu’elle tapait dans le mille, il avait réussi à ne pas trop s’attirer d’ennuis depuis que Luxian lui avait condamné un œil, mais il savait que ça ne durerait pas. Contre un seul adversaire, la gêne serait probablement minime mais il ne savait pas comment il allait faire si ils étaient plusieurs, là il serait clairement désavantagé par ce… Cadeau…

« Ca ne fait pas longtemps que je l’ai, je commence à peine à m’y habituer, c’est vrai qu’en cas d’affrontement ça va me gêner. Surtout contre plusieurs adversaires ou un seul très rapide. Mais en théorie ce n’est que temporaire, j’espère que je serais bientôt en mesure d’ouvrir l’œil droit à nouveau. »

Il essaya de se remémorer les paroles exactes du seigneur de la lumière lorsqu’il lui avait apposé ce sceau de clairvoyance, mais tout était un peu flou dans son esprit. Il fallait concéder que cette nuit avait été particulièrement longue et chargée en émotion. Il se souvenait juste que le roi onirique lui avait parlé d’attendre d’être assez fort, il n’avait aucune idée du temps éventuel. Est-ce qu’il faudrait qu’il attende des mois pour récupérer son œil droit ? Des années ? Il n’en savait rien et n’aurait pas su sur quoi miser, la durée d’attente serait probablement proportionnelle à la puissance accordée par ce don. Il ne savait même pas vraiment à quoi s’attendre avec ce don, juste une meilleure vue ? La possibilité d’émettre les rayons depuis son œil ? Il ne savait pas du tout.

« D’accord, on va essayer de trouver un endroit cool. »

Remotivé à l’idée de trouver un endroit plus vivant que cette salle et moins bizarre que l’endroit où il s’était réveillé, il l’espérait, il s’engagea dans la descente des escaliers tout en continuant de discuter.

« Si on est au royaume de l’art ou quelque chose comme ça, on devrait pouvoir trouver des musiciens, après tout la musique est une forme d’art non ? » Il essayait de se convaincre lui-même plus que sa camarade.

Alors qu’ils continuaient leur descente elle le questionna sur les différents adversaires qu’il avait rencontrés et il était vrai qu’il avait eu sa dose en la matière. La seule chose qui n’avait pas essayé de le tuer à un moment ou un autre de ses errances, c’était les rêveurs et il avait presque peur d’exprimer ce fait à voix haute de peur que ça lui porte malchance. Il hésita longuement avant de répondre, non pas qu’il n’avait pas envie de parler de ce qui lui était arrivé, mais il voulait mettre en garde la jeune fille sans lui faire peur. Elle ne semblait pas vraiment téméraire et s’il ne prenait pas de gants pour évoquer ces dangers, il risquait de la rendre paranoïaque ce qui gâcherait son expérience de Dreamland. Mais il devait avoue que les voyageurs étaient parfois pire que les créatures onirique et il avait déjà rencontré le moins bon des deux mondes.

« Malheureusement tous les voyageurs ne sont pas dotés de bonne intentions. Certains sont devenus ivres de pouvoir, d’autre doivent avoir un mauvais fond dans le monde réel. Dans la majorité des cas j’ai l’impression que le fait qu’il n’y ait pas de conséquence ou du moins qu’on n’ait pas l’impression qu’il va y en avoir à tendance à libérer certaines inhibitions et à révéler le moins bon des voyageurs. » Il soupira en repensant à certains énergumènes qu’il avait croisé. « Et pour les créatures de ce monde, pour certaines c’est dans leur nature de répandre la terreur et le mal autour d’eux. Mais dans les deux catégories il y a des personnes très bien, il vaut juste mieux rester un peu méfiant quand tu rencontres un inconnu. » Lui-même aurait aimé recevoir ce conseil un peu plus tôt. « Il y aussi des gens qui font des choses qui te paraitront mauvaise, mais qui sont normales ou nécessaire dans ce monde, il faut donc essayer de comprendre avant de juger. »

Elle avait aussi évoqué les gens qui changeaient de comportement en devenant voyageurs mais il avait moins de points de comparaison en la matière. A part Hughes, son beau-père, qui était déjà mauvais dans le monde réel.

« Je ne sais pas trop si ça change les gens, comme je disais, je pense que ça a tendance à briser certaines appréhensions, mais peut-être pas à changer radicalement la nature d’une personne. Un timide le sera peut-être beaucoup moins, mais quelqu’un avec un bon fond restera une personne gentille. Alors qu’un voleur ou un meurtrier dans le monde réel n’aura plus la peur de la police ou de la prison pour le brider. Tu vois ce que je veux dire ? »

Il n’évoqua pas les pervers et les violeurs mais il espéra qu’elle pense à cette éventualité et qu’elle y fasse attention. Il n’avait pas été témoin de ce genre de comportement déviant mais il était intimement persuadé que ça devait exister. Il ne savait pas pourquoi mais il pensa à Camille, avec son comportement aguicheur, il était persuadé que la jolie jeune fille avait déjà été confrontée à ce genre de problèmes. Il était quasiment certain que des voyageurs puissants utilisaient leurs pouvoirs à des fins détestables mais il ne voulait pas noircir encore plus le tableau.

Elle évoqua un royaume de glace ou recouvert de neige et cette simple idée le fit frissonné, il était habitué à se balader pied nu vêtu d’un simple pyjama et il n’aurait pas fait long feu dans un tel royaume. Mais il comprenait parfaitement la curiosité de la jeune femme par rapport à un éventuel endroit en lien avec ses pouvoirs, il avait eu le même genre de question.

« Il me semble avoir entendu parler d’un royaume de la glace avec une reine redoutable, par contre je ne saurais pas dire si c’était un royaume des rêves ou des cauchemar. J’ai l’impression que la distinction est parfois assez mince. En tous cas je te conseillerais d’être prudente si ta curiosité l’emporte, certains seigneurs considèrent les voyageurs de leur royaume comme des sortes d’esclave. Je ne dis pas que c’est le cas de la reine des glaces, mais mieux vaut être prudente. Si tu veux je me renseignerais et j’essaierais de te retrouver pour te dire ce qu’il en est. »

Sa réflexion sur les limites d’âge le fit sourire, il se lança dans une explication sommaire de ce qu’il avait compris du fonctionnement de ce monde onirique.

« Rien n’est limité par l’âge, je connais une voyageuse de 12 ans capable d’aller presque n’importe où. Par contre il y a des sortes de zones de danger. On est dans la zone 1 c’est celle où les nouveaux voyageurs arrivent, avec le royaume des doutes ou des royaumes sympa comme ici. Ensuite autour de la première zone il y a deuxième avec certains royaume avec des risques plus élevés, certains sont anti-voyageurs ou interdits aux étrangers. Puis vient la troisième, avec des royaumes cauchemardesques et dangereux. Enfin la quatrième avec quelques grands royaumes ou l’espérance de vie est faible. La cinquième… c’est la zone obscure, de domaine des ténèbres, pas besoin de te faire un dessin. Même les voyageurs les plus puissants ne s’en approchent pas. »

C’était assez schématique mais assez cohérent au final. Ils débouchèrent dans la rue fréquentée qu’ils avaient quittée pour entrer dans la tour des arts et se laissèrent porter par le flot de badauds. Etre ainsi entrainés avait quelque chose de rassurant, dans le monde réel Corey aurait probablement été oppressé par une telle foule mais pour l’heure ça lui convenait très bien. Ils avancèrent encore un peu jusqu’à ce que des notes de musique leur parvinrent, intrigué le jeune avança vers la provenance du son. Dans une sorte de cours intérieur, une estrade sommaire avait été installée pour accueillir trois musiciens, un violoniste, un violoncelliste et un joueur de flute traversière. Ils jouaient une musique assez entrainante mais qui puisait certainement ses racines dans le classique. Autour des artistes, des tables avaient été dressées partout ou de l’espace était disponible et les spectateurs assistaient au concert en dégustant des cocktails aux couleurs chatoyantes.

« Ça te tente ? » Demanda le brun en désignant une table avec deux chaises vide. « C’est moi qui invite. » Ajouta-t-il en souriant.

Au cours de ses errances il avait récolté quelques Essences Vitales, monnaie du monde onirique qu’il ne savait pas vraiment comment dépenser.

« Tu es au courant pour les Essences Vitales ? » demanda-t-il.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cauchemar ou art? [pv Miho]
Revenir en haut Aller en bas

Cauchemar ou art? [pv Miho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Tour des arts-