Haut
Bas

Partagez|

studio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: studio Jeu 8 Juil 2010 - 23:11
[Précédemment : Clic !]

Ouvrant de grands yeux béants, je regarda autour de moi, j’ai un grand et vieux tee-shirt avec mes sous-vêtement ce matin. Mon colocataire, Jacob Hume vient de partir faire les courses ou peut-être bien manger un morceau au Macdo’. Au-dessus de moi, je regarda mon poster, le poster de mon groupe favori dont je nie le nom. Il est accroché sur mon mur bancal, oui, le studio est situé dans la moitié du toit de l’immeuble. Me levant, encore engourdie, je pris mon portable, aucun message, deux contact. Peut-être que je devrais faire la connaissance des gens de l’immeuble. J’éteignis mon portable et le déposa sur ma pile de bouquin. Je me leva vers la cuisine et, par habitude, ouvrit le frigo ; évidemment, rien. Tanpis je n’ai pas faim. J’appuya d’un geste mou sur le bouton du répondeur et écouta mes messages.

» Euh, coucou, c’est Charlie, ça va ? Je t’appelle, mais je ne sais même pas si c’est ton numéro. Euh… Bah pour te demander si tu n’avais pas des protections à me prêter, enfin des protec’ pour… *Bip* «

Je coupa sans hésiter ce message, encore et encore une erreur. Prenant un des quatre verres dans le placard de la vaisselle, je me servis un verre d’eau en allumant le robinet que l’on devait changer depuis maintenant presque six mois. Le message suivant était encore une erreur, pas étonnant les numéros de l’immeuble se différencient d’un nombre seulement. Le message suivant attira mon attention.

» Bonjour, je répond à votre demande d’entrer à la fac de sport. Votre CV est, certes, intéressant, mais pas assez pour nous. Votre demande est refusée. Cordialement, M.pourdavois, le proviseur. «

Cordialement hein ? Cette politesse est inutile, pour ce qu’il a à m’apprendre. C’est ma deuxième fac refusée, qu’allais-je faire ? À croire que le sport n’est pas fait pour moi. Peut-être que je ne mis met pas assez. Laissant tomber la colère envers le message, je réfléchis à une autre vocation. Rentrant dans ma chambre, je m’adossa contre la porte, cherchant un indice. Peu de chose m’aidèrent, il n’y a là que des papiers, en vrac, je ne sais même pas ce qu’il y a dessus. Je regarda ensuite mon poster, le seul de ma chambre bien trop petite pour un autre. La musique ? Nan, j’ai déjà essayé, Jacob n’a pas apprécié. M’asseyant à terre, une jambe repliée, le pied au sol et l’autre jambe au contact elle aussi su sol, je retourna les feuilles en fouillis délaissé.
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Ces dessins attirèrent mon attention, un petit tigre que j’ai dessiné, il y a bien longtemps et il y a peu de temps, j’ai griffonné l’autre, une femme dans un miroir. L’art est-elle ma vocation ?
Sortant de mon bureau une toile blanche, des pinceaux et ma vieille peinture, je posa la toile sur mon pupitre à dessin. Je dessina un brouillon au crayon à papier, un cheval de face, réussi à mon goût. Quatre heures passèrent et je dessina ceci :
Spoiler:
 
Contente de moi, je retourna m’allonger sur mon lit, pensant à ce monde fabuleux. Je suis heureuse à présent, j’ai ma vocation et je n’ai plus ma peur, comme quoi un de perdu dix de retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: . Lun 2 Aoû 2010 - 19:02
[Précedemment Clic !]

Le bruit d'eau venait bien évidemment de ce foutu vieux lavabo. Dans quelques année, peut-être je me déciderais à amasser assez d'argent pour en rachetez un. Je me leva soudainement en voyant un filet d'eau descendre sur le carrelage blanc et bleu de la cuisine. En crachant un juron j'éteignis l'eau en me cassant le poignet, littéralement.
L'eau étant éteinte je couru chercher une serpière, me mit genoux au sol et en soupirant j'égoutait dans le seau celle-ci.
Quelques secondes après je pris une douche bien chaude, bien qu'il fasse assez chaud aujourd'hui. Je suis frileuse. Me séchant mollement j'enfilais ma robe blanche légère, pris un gilet allant à peu près avec.
Me voilà habiller, certes…. Et qu'es que je fait maintenant ! Vraiment ennuyant de ne pas travailler.

J'esseya de me rendormir, mais rien. Ce jeune habitant des rêves était assez loufoque mais il dégageait une aura apaisante, enfin jusqu'à que je m'auto blesse.

*Attend, mais qu'es qui t'arrive Lucia, ne me dit pas que tu à apprécier la compagnie d'un homme !*

Ah ! les hommes. Un sujet tabou. Lucia n'était pas du genre à avoir son genre de mec, ou à provoquer ceux-ci. A chaque présence proche d'un de ces êtres, elle se renfermait ou était trop elle-même. Ce garçon ne l'avait pas rejeter cependant. Ah! Mais de quoi on parle là !
Je ne suis pas amoureuse, je ne veux pas être amoureuse… quoi que ?
Rahhh !

Peut-être que je suis trop seule. Je lâcha un soupir. Pas la petite fenêtre rapiécer de la cuisine je regardais le couple de vieux qui venait souvent s'affaler sur le banc en dessous de chez moi. Je fit une grimace. Si c'est pour finir vieux !
Plus loin j'aperçu un couple de mon âge, l'homme prenant par la taille sa copine et l'embrassant d'un baiser plein d'amour. Une douleur me vint à la poitrine.

*Comment fait on pour rencontrer quelqu'un ? Faut il, comme dans les films, faire tomber ses affaires et espéré qu'un beau jeune homme nous les ramasse en nous touchant "accidentellement" la main ? Rah ! Je suis trop romantique et vieux genre.*

Je pris mon manteau et quitta en attrapant mes clefs le studio. Je fermis la porte à double tour en priant pour que Jacob ai ses clefs !
D'un soupir, je descendis peu à peu les escaliers fixant le sol.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: aucun Ven 6 Aoû 2010 - 17:12
[Précedemment Clic !]

Après avoir indiquer le cinquième étage à Ethan nous montons doucement. Il avait accepté de venir à ma plus grande surprise. Après un long silence dans l'ascenseur, je sortais mes clefs et ouvris d'un coup sec la vieille porte blanche au numéro retourné. Ouvrant en grand celle-ci je fit un geste pour inviter mon ami à rentrer. Vite, je passais un coup d'éponge, fermé les deux portes de chambres et enlevait mon gilet. Heureusement, le café n'était pas descendu, l'eau non plus et quelque biscuit sec traînerais bien quelque part.

J'ouvrais les volets en déchirant, sans faire exprès, un bout du papier peint bleu de la cuisine.

Ce n'était pas l'accueil rêver, mais c'est tout ce que j'ai. L'entrer était dans la cuisine et à droite sa plaçait simplement trois portes, deux chambres, une salle de bain. La télé était sur un vieux meuble en bois en face de la table ronde de la même matière.

J'ouvrais un des placards récemment peint en blanc puis en sortait ce que je pouvais, des biscuits secs et deux tasse, je faisais chauffer du café avec la machine noire près du four et du micro-onde.

>>Assis toi, désolée ce n'est pas super, mais bon… Un café ?<<

J'écoutais sa réponse puis plongea la tête dans le lave-vaisselle qui venait de sonner. C'était près à ranger. Avec des gestes vifs, je plaçais les objets à leur place respectives. Un verre cassé me coupa le doigt sans que j'y fasse attention. Enfin fini je me tournais vers Ethan.

>>Tu…Tu as le droit de me poser des questions. Je t'en ai posé une très indiscrète alors lâche-toi<<

Je fit demi sourire.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: studio Ven 6 Aoû 2010 - 21:11
Lucia habitait donc deux étages au dessus de lui. Cool... Ethan pourrait au moins la voir souvent. En tout cas, il l'espérait. Ce n'était pas le même étage, mais c'était déjà pas si mal comme ça... Le jeune rouquin resta silencieux durant tout le trajet restant, se contentant de rapides coups d'yeux envers la jeune fille qui se tenait à ses côtés, et ce jusqu'à ce qu'ils arrivés jusqu'à son studio.

>>Assis toi, désolée ce n'est pas super, mais bon… Un café ?<<


Après avoir lancé un "Volontiers, Lucia !" enthousiaste, Ethan s'assit et vit que son amie était occupée à ranger la vaisselle, puis en profita pour regarder autour de lui. Ce n'était pas le grand chic, mais au moins ce n'était pas le grand... Choc. On fait toujours ce qu'on peut avec ce qu'on a, c'est normal, alors Ethan ne fit aucune remarque sur quoi que ce soit, son appartement étant à peu près pareil.


>>Tu…Tu as le droit de me poser des questions. Je t'en ai posé une très indiscrète alors lâche-toi<<

"Quand même, je n'oserai pas..."
Ethan ne put s'empêcher de rougir de sa propre bêtise, mais en fait il en avait des tonnes, de questions ! Il brûlait presque d'envie de les poser, mais par respect pour Lucia, il ne voulait pas le faire de peur de la blesser ou de la faire se plonger dans ses souvenirs, qu'il devinait assez "houleux". Un peu comme lui, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: aucun Sam 7 Aoû 2010 - 13:07
Il hésita puis répondit :

>> Quand même, je n'oserai pas...<<

Je levais les yeux au ciel. Je l'avais replongé dans son souvenir le plus dur et lui pensais qu'il n'avait pas le droit de me poser des questions, sous prétexte que ça me blesserais aussi. Franchement !
Tout ce que je veux c'est me racheter. Je m'assis en face d'Ethan lui tendant une tasse de café et plaçant les derniers sucres au milieu de la table.
Je commençait par fixer les rues à travers la fenêtre rouillé.

>>Tant pis alors, je parlerais de mon plein gré. Ma vie n'est pas un désastre et c'était il y a longtemps<<

Je ne lui laissa pas le temps de rétorquer, je bus une gorgé et continua.

>>Je viens du Japon, ma mère est morte en me mettant au monde, mais c'était courant là-bas. Mon père à trouver une autre femme, il se sont aimé et m'ont aimé<<

Je faillis sourire à ce souvenir, mais mon visage s'assombrit soudainement.

>>Bien sûr, on vint chercher mon père pour la guerre, il mourut en héros (dis-je sur un ton ironique). Ma belle-mère ne pouvait plus m'élever seule, trop plongée dans la déprime. A 8 ans, une nouvelle famille débarque, ma famille d'accueil. Il sont accueillant et, pendant le trajet, je m'attache à eux, plus que je n'aurais dû. <<

Je ravala ma salive, hésitant à raconter la suite, je n'était pas du genre à me lamenter sur mon pitoyable sort, mais je pensais équivalent de raconter ça à Ethan.

>>Un camion perd le contrôle à un carrefour, il nous sourit bizarrement et puis, il y a eu un choc. Les deux voitures se sont rencontré en face, elles étaient broyées devant. Quand j'ai ouvert les yeux, je n'étais pas blessé, mais j'étais recouverte de sang. A mon âge, je ne savais pas ce que cela signifier, j'ai essayé de parler a mes nouveaux parents, mais il ne répondait pas, le corps à moitié aplatit et les yeux grands ouverts.<<

Je faillis pleurer. Mais je préférais boire mon café brûlant à toute vitesse pour éviter. Ethan ne m'avait pas raconté en détail son histoire, mais c'était certainement plus dur que la mienne.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: studio Sam 7 Aoû 2010 - 18:09
>>Tant pis alors, je parlerais de mon plein gré. Ma vie n'est pas un désastre et c'était il y a longtemps<<

Ethan allait rétorquer qu'il préférait de pas savoir, si ça la replongeait dans son passé, mais il n'en eu pas le temps.


>>Je viens du Japon, ma mère est morte en me mettant au monde, mais c'était courant là-bas. Mon père à trouver une autre femme, il se sont aimé et m'ont aimé<<

Il écouta toute son histoire attentivement, buvant son café sans sucre.

>>Je viens du Japon, ma mère est morte en me mettant au monde, mais c'était courant là-bas. Mon père à trouver une autre femme, il se sont aimé et m'ont aimé.Bien sûr, on vint chercher mon père pour la guerre, il mourut en héros (dis-je sur un ton ironique). Ma belle-mère ne pouvait plus m'élever seule, trop plongée dans la déprime. A 8 ans, une nouvelle famille débarque, ma famille d'accueil. Il sont accueillant et, pendant le trajet, je m'attache à eux, plus que je n'aurais dû. <<

Après avoir entendu le reste de l'histoire de sa vie, le jeune rouquin ne put s'empêcher d'afficher un sourire peiné, signe qu'il la comprenais. Lui n'avait perdu que sa sœur jumelle, mais il savait ce que ça représentait. Il attendit qu'elle ai finit, et parla à son tour:

"Je sais ce que c'est que de perdre quelqu'un comme ça... J'ai encore quelques membres de ma famille, certes, mais bon... J'y ai perdu ma sœur jumelle à cause d'un Abruti complet et de sa bande, qui avait voulu nous racketter. On avait 8 ans, à l'époque."

Il posa un peu trop brusquement la tasse après avoir bu son café, et serra légèrement les poings.

"Au début, je ne faisais que me morfondre, me renfermer. Je ne pensais qu'à me Venger, et j'avais des accès de colère fréquemment, parce-que je me savais impuissant. C'est là que j'ai commencé à m'entraîner aux arts martiaux. Notamment l'aïkido, le jiu-jitsu, et le combat à l'arme blanche. Mais grâce aux leçons du vieux maître, j'ai pris conscience que ça ne servirait pas à grand chose... J'ai toujours adoré lire, et bien, il m'a appris ceci : quand on lit un livre, pour pouvoir lire le reste de l'Aventure il faut savoir tourner la page, parce-que sinon nous ne saurons jamais rien de la fin du livre... "


Ethan ne montra aucune émotion, à l'extérieur, se contentant de rester "neutre" et d'afficher un léger sourire. Mais à l'intérieur, ça bouillonnait...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: aucun Sam 7 Aoû 2010 - 18:32
Ethan m'afficha un sourire compréhensible. Je voulu sourire, mais j'étais trop préoccupé à essayer de ne pas pleurer comme un gosse de 5 ans. Il prit la parole.

>>Je sais ce que c'est que de perdre quelqu'un comme ça... J'ai encore quelques membres de ma famille, certes, mais bon... J'y ai perdu ma sœur jumelle à cause d'un Abruti complet et de sa bande, qui avait voulu nous racketter. On avait 8 ans, à l'époque.<<

Je le regardais, il posa brusquement sa tasse qui se brisa un peu sous le choc puis serra légèrement ses poings.

>>Au début, je ne faisais que me morfondre, me renfermer. Je ne pensais qu'à me Venger, et j'avais des accès de colère fréquemment, parce-que je me savais impuissant. C'est là que j'ai commencé à m'entraîner aux arts martiaux. Notamment l'aïkido, le jiu-jitsu, et le combat à l'arme blanche. Mais grâce aux leçons du vieux maître, j'ai pris conscience que ça ne servirait pas à grand chose... J'ai toujours adoré lire, et bien, il m'a appris ceci : quand on lit un livre, pour pouvoir lire le reste de l'Aventure il faut savoir tourner la page, parce-que sinon nous ne saurons jamais rien de la fin du livre...<<

J'était du même avis que lui. Cette métaphore était juste parfaite pour ce genre de chose. Ethan ne montra aucune expression, il n'était pas comme moi. Un très long silence se fit entendre. Chacun nous réfléchissons à notre passé. J'inspirais un bon coup bien décidé à oublier.
Mais, en me retournant je vis Ethan toujours aussi dure dans son expression, ça me fit mal. Tous deux, nous avons parlé alors que l'on ne se connaissait pas. Une larme coula sur ma joue, pas pour moi, pour Ethan.
Vivement je me levais et m'approchais de lui. D'un geste doux, j'enroulais mes bras autour de son cou sans le serrer. D'autres larmes tombèrent.

>>Oh Ethan ! Je suis désolée…!<<

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: ine Sam 7 Aoû 2010 - 19:27
>>Oh Ethan ! Je suis désolée…!<<

"C'est plutôt moi qui devrait l'être... D'être comme ça... Mais j'y peux pas grand chose."

Le jeune homme ne réagit d'abord pas lorsque Lucia enroula ses bras autour de son cou, mais se leva au bout de quelques secondes. Par la fenêtre rouillée, il vit que la nuit commençait à se lever. Lorsqu'il la vit pleurer, d'un geste, il lui sécha délicatement ses larmes, posa ses mains sur ses épaules et resta là, tranquillement. Ethan hésitait: il avait envie de la la serrer dans ses bras, mais n'osait pas, par peur qu'elle le prenne mal.

"Il se fait tard, je devrais y aller, histoire que le coloc' ne s'affole pas et croit que j'ai disparu. Et qui sait, on se reverra sûrement ce soir ? Sinon, la prochaine fois."


Il s'apprêtait à partir, alors qu'une idée lui vint en tête, qui le fit sourire, de bon cœur cette fois-ci.
"Tant que j'y pense... Je t'inviterai un de ces jours à venir manger au studio, avec ou sans collocs. Qu'est-ce que t'en penses ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: aucun Dim 8 Aoû 2010 - 12:08
>>C'est plutôt moi qui devrait l'être... D'être comme ça... Mais j'y peux pas grand chose.<<

Il ne réagit pas quand je serrais un peu plus mon étreinte. Au bout d'un petit moment il se leva, je laissais tomber mes bras. Les lampadaires se sont allumé au moment où il me sécha les larmes délicatement. Je rougis et arrêta de pleurer bêtement pour rien. Il changeait de sujet.

>>Il se fait tard, je devrais y aller, histoire que le coloc' ne s'affole pas et croit que j'ai disparu. Et qui sait, on se reverra sûrement ce soir ? Sinon, la prochaine fois.<<

La prochaine fois ? Mais quand ce serais ? Je pinçais mes lèvres. Mais, lui, sourit à pleine dents. Je lui fit un regard interrogateur, il répondit plein de joie :

>>Tant que j'y pense... Je t'inviterai un de ces jours à venir manger au studio, avec ou sans collocs. Qu'est-ce que t'en penses ?<<

Sans dire un mot, toute rouge, j'hochais vivement la tête pour dire oui. Je n'osais pas le dire à haute voix, car elle aurait dérailler et j'aurais bégayer. Je l'accompagnais jusqu'à la porte et l'ouvris. Mon voisin, le vieux père du 407 passait devant chez moi, je lui fit bonjour d'un signe de main.
Quand il fut passer, je me retournais vers Ethan, et cette fois sourit le plus possible.

>>Un habitants des rêves m'a dit, que pour retrouver quelqu'un dans Dreamland, il faut penser à cette personne en s'endormant. ne t'inquiète pas, je penserais à toi et à un endroit tranquille, je veux te voir en action<<

Je lui rendais enfin son sourire.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: studio Dim 8 Aoû 2010 - 13:54
>>Un habitants des rêves m'a dit, que pour retrouver quelqu'un dans Dreamland, il faut penser à cette personne en s'endormant. ne t'inquiète pas, je penserais à toi et à un endroit tranquille, je veux te voir en action<<

"Héhé... On se reverra très certainement, alors, et moi aussi je veux te voir en action ! Et j'aimerais bien le voir cet habitant des rêves, en tout cas. De toutes façons je ne suis pas bien loin, juste quelques étages plus bas que toi. Si tu as besoin de quelque chose, appelle-moi et j'arrive.
Alors ce soir, Lucia.
"
Ethan
, content, souriait de la voir enfin sourire, ça lui faisait chaud au cœur. Il lui fit un clin d'œil charmeur d'encouragement, puis l'embrassa sur le front. Il resta un petit moment sur place, puis sortit dans le couloir, dans lequel il n'y avait plus personne à présent, à part lui, et prit l'ascenseur jusqu'à son appartement .
Et dire qu'hier encore, sa vie lui paraissait "banale", si on ne comptait pas son accident... Le jeune rouquin n'avait plus qu'une idée en tête après ça: courir. C'était sa manière de se défouler, de ne plus penser à rien d'autre qu'au moment Présent. Bref, de Vivre. Et ce n'était pas l'Envie qui lui manquait.




--------

SUITE:
[Studio d'Ethan Blake & Tibzy]

--------
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: studio Lun 9 Aoû 2010 - 18:55
>>Héhé... On se reverra très certainement, alors, et moi aussi je veux te voir en action ! Et j'aimerais bien le voir cet habitant des rêves, en tout cas. De toutes façons je ne suis pas bien loin, juste quelques étages plus bas que toi. Si tu as besoin de quelque chose, appelle-moi et j'arrive. Alors ce soir, Lucia.<<

Je lui sourit de plus belle. Tout deux nous avions retrouvé la joie. Il partit en me faisant un clin d'oeil assez charmeur, je levais les yeux au ciel. En fermant la porte je me retournais et m'appuyais contre elle en me laissant glisser. Jacob dormais, pourvu qu'il n'ait pas entendu Ethan venir.
Il fallait que je réfléchisse à un endroit calme et sympathique pour que lui et moi jouent les héros. Je connaissais trois endroit, trois rêve. Le premier : celui de ma première nuit où j'ai vaincu ma peur, je grimaçait. Bah ! Sûrement pas là. Le deuxième : Circus Attraction... Trop de monde, de rêveur et cet habitant des rêves m'a déplu.
Il restait le troisième... Une plaine calme et ensoleillé, mais... Bon tant pis ce seras là, je ne vais pas entraîner un nouveau venu (enfin je le suis moi-même) dans un endroit inconnu qui peut grouiller de danger.
Je m'avançais, presque en dansant, vers ma chambre. Le lave vaisselle que j'avais mis en marche était terminé... Jacob le débarrasseras, ça le feras bouger.
Ma porte fermé, pour éviter que mon coloc' me réveil, je me mit en pyjama sans plus tarder. Pour tant il n'était pas si tard. Je soupirais sortis un livre.

______

Ce livre je l'avais lu plus d'une centaine de fois, maintenant je pouvais presque le lire à l'envers sans me questionner. Je posais mon livre a terre, comme la plupart des choses... Comme tout en fait. Je mis mes mains derrière ma tête, me concentrant sur Ethan, pas difficile et sur la plaine. Mais je ne pouvais m'empêcher de penser à cet homme que j'ai rencontrer, vraiment bizarre, un habitant des rêves quoi...
Après une bonne demi-heure, mes yeux se fermèrent, petit à petit je plongeais dans le néant pour revenir au paradis de Dreamland.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: studio
Revenir en haut Aller en bas

studio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Quartier Résidentiel-