Haut
Bas

Partagez

(Quête) Après la bête, le Maître (Pv Saylen, Vincent ?) (Abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jacob Hume
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Saylen, Vincent ?) (Abandonné) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Saylen, Vincent ?) (Abandonné) EmptyMer 26 Jan 2011 - 17:34
*Un royaume. Peut-on appeler ça un royaume ? Je sais pas. C'est petit, mais bon. Il y a toute une belle forêt et un palais quand même. C'est pas rien cette affaire. Et franchement, ça reste un royaume. Il paie pas de mine pour le moment et le palais est encore pas mal en chantier mais bon. Au moins, c'est le notre. Et on va en faire quelque chose. J'ai déjà dit à Ed ce que je voulais et il est d'accord. Les filles aussi. C'est parfait. Tout le monde trouve mon idée bien, chacun a rajouté la sienne bien sûr, mais le principal, c'est ce que moi j'ai proposé. Assez paradoxal venant d'un membre d'un groupe connu pour ses sauvetages destructeurs... C'est vrai qu'on a fait pas mal de connerie en sauvant la zone un. Ed a détruit un casino. Notre sillage était bien marqué par le dégâts qu'on avait causés. On était pas les seuls sur ce coup là cela dit mais bon. J'ai fait pas mal de connerie cette nuit là et franchement, je préfère pas y repenser. Et même qu'en on a conquis ce royaume, ben voilà quoi, on y a mis les formes... On a abattu l'immense machin en marbre et y a bien un mur ou deux qu'ai tombé. Sans parler du tunnel, tous les pièges kapput en moins d'une nuit. Et tout ça à cause d'un connard et d'une bulle impénétrable. M'enfin, tout ça pour dire que si on doit régner ici, autant que ce soit pour de bon et qu'on y fasse quelque chose de cool. Ed voulait un marché plutôt qu'une arène. Ok, c'est bon. Les filles, elles ont rien demandées, mais ça viendra. Moi je voulais un seul truc et je l'ai eu aussi. Je voulais un endoirt calme, en paix dans dreamland où toute forme de violence serait écarté. Un refuge, un havre de paix. Oui, ça c'était mon idée. Et on va le faire. Bien sûr, ça voudra dire se casser le cul à protéger le royaume et tout, mais en dehors de ça, un vrai truc paisible, c'est rare. La plupart des trucs paisibles le sont parce que tout le monde s'en fout et qu'ils sont pas protégés. Mais ici, ce sera protégés. Je serais là pour aider au besoin. Et quand je serais plus là, il y aura Ed, Shana et Hélène et sûrement d'autres après. On a même un type pour protéger le palais, Clane. Celui qu'on a vaincu pour avoir le royaume. Bref. On va être bien ici, c'est moi qui vous le dit.*

Jacob avance dans la forêt, il s'y ballade plus qu'autre chose. Personne ne s'intéresse encore assez au royaume pour venir le menacer. Pour l'instant, les choses sont simple et le royaume demeure particulièrement tranquille. Alors, il peut apprécier les joies d'une balade en forêt, sans craindre la moindre attaque du moindre perturbateur. Et quoi qu'il arrive... craindrait-il une attaque, quelle qu'elle soit ? *Cette forêt me semble déjà carrément moins tristoune que quand on est venu la première fois. Fini le côté lugubre et repère du mal avec de la brume et tout. À présent on a un beau petit soleil, des arbres comme si c'était le printemps. Enfin, tout ça se transforme petit à petit. Je pense que le royaume s'adapte au coeur de ses maîtres, du moins j'imagine. On est des mecs sympas qui veulent créer leur petit bout de paradis dans Dreamland et voilà, la forêt change un peu. Le seul problème en fait, c'est qu'elle est salopement dense cette forêt. Même plutôt un peu trop dense si vous voyez ce que je veux dire. Les locaux, ils disent qu'ils faut pas s'écarter de la route sinon, on se perd. Ben franchement, faut pas abuser, j'ai quitté la route il y a quoi, une heure ? Et je suis pas perdu, je sais toujours où qu'il est le chateau. Il suffit d'avoir un peu le sens de l'orientation en fait. Il est par là. Oui, par là. Bref, comme je disais, le problème, c'est qu'elle est bien dense. Du coup, c'est pas top top pour avancer dedans. C'est même un peu chiant si tu veux tout savoir. Mais bon. C'est mon royaume, je m'y promène si je veux et c'est pas un connard d'arbre de merde qui va m'en empêcher, c'est moi qui vous le dit. Je suis dans mon pays, je fais ce que je veux.

Bon, au moins, sont fleuris ces arbres. J'ai moins l'air de me diriger vers le manoir de dracula que la dernière fois. Là je peux explorer tranquille sans avoir à me méfier de... Oh putain ! C'est quoi ce bordel ?!*
Jacob c'est arrêté net et a eut un haut le coeur. Il vient de passer derrière un arbre et découvre un spectacle plutôt inquiétant. Un loup, comme ceux qui vivent dans les bois - mais qui ne sont plus vraiment des ennemis maintenant - est là, mort, devant lui. Mais ce loup a subi un sort particulièrement atroce, décapité, dépecé, et les entrailles répandues sur le sol, avec quelques mouches qui tourbillonne autour. Une nausée s'empare de l'intouchable. *Bordel de merde ! Qu'est-ce que c'est que cette connerie ? Qu'un type se fasse attaquer dans la forêt, on aurait pu croire à ce que ce soit le coup d'un loup, toujours mue par les ordres de ce connard de Clane, mais là... C'est un loup qui s'est fait niquer. Hors de question d'autoriser ça dans mon royaume c'est vraiment barbare comme meurtre. Arg, non c'est complètement dégueulasse. Il y a un truc de pas net dans cette forêt, c'est moi qui vous le dit. Tain, je l'avais dit à Ed qu'il fallait inspecter la forêt. Plus tard qu'il disait, d'abord on fait travailler l'autre bouseux. Mauvaise idée c'te connerie, très mauvaise même... Putain, s'il y a une créature capable de faire ça dans les parages, faut que je m'en occupe tout de suite. Je chasse ça de chez moi, illico presto. Ah, putain ! On a même pas ce royaume depuis quelques jours que je tombe sur une saloperie à l'intérieur. Ouais, il est temps aseptiser la zone...*

Jacob cherche du regard dans les alentours s'il n'y a pas quelque chose qui peu lui donner un indice sur son ennemi. Mais rien d'évident, tout ce qu'il repère réellement, c'est que cette partie de la forêt est redevenue lugubre et sombre, il n'y voit pas très loin là dedans. *Ok, j'y vais, je crains pas grand chose avec ma bulle. Mais bordel, si je chope celui qu'à fait le coup...*
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Saylen, Vincent ?) (Abandonné) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Saylen, Vincent ?) (Abandonné) EmptyDim 30 Jan 2011 - 19:21
"Et encore une fois, le preux chevalier, armé de sa lame écarlate et de son port majestueux, foule le monde et embrasse la vie."

Les mots de ce, cet, hum... de la créature un peu hippie qu'il avait croisé auparavant ne cessaient de résonner dans ses oreilles. Evidemment, le preux chevalier dont parlait ce compte n'avait rien à voir avec lui, mais avouez que l'amalgame est envisageable! Surtout que, pour une fois, Dreamland lui avait épargné la soumission à cette mode un peu gay qui consistait à exposée son ventre. Oui, aussi étrange soit-il, la chemise en lin qui l'habillait aujourd'hui était suffisamment longue pour le couvrir tout son abdomen. Bien sûr, le costumier fantasque du monde des rêves n'avaient pas dit adieu à sa fantaisie, puisque, le haut que revêtait le bellâtre frappait par une absence de manches, et là où des boutons devaient servir stabiliser l'ensemble, de longs lacets noirâtre permettait de fermer la chemise. Avions-nous là le test réussi d'un débardeur-chemise? Peut-être, m'enfin cela n'importait peu, car loin d'avoir honte d'exposer ses bras, Saylen en était plutôt fier. Et puis il avait, pour se consoler, son éternel pantalon marron clair, qui, dans le plus pur style japonais, s'évasait au niveau de ses sandales de bois.
Cependant, je me permets de vous rappeler que ceci n'étant pas un défilé, recentrons nous sur l'action du jour. Marchant tranquillement dans les vers pâturages dreamesques, notre héros s'amusait à bomber un peu le torse, en adoptant une démarche chevaleresque. Oui, le résultat ne manquait pas de ridicule, mais il n'y avait personne pour rire de lui, alors pourquoi s'en priver. Il était actuellement dans ces instants euphoriques, que, chaque guerriers du monde des rêves se doit de connaître. Vous savez, le moment où l'on s'imagine en héros, en porteur triomphant d'une place de choix dans la Ligue S, comme une estrade, de laquelle des fans hystériques scanderaient notre supériorité. Je ne vous le fais pas dire, ce genre d'escapade était plus que plaisante, si bien que le Sabreur ne se rendit même pas compte du changement de décors.

L'herbe verte et maternelle qu'il foulait auparavant était devenue plus drue, et des arbres de toutes sortes semblaient se rassembler à ses cotés. Quand diable avait-il pénétré cette forêt? Le léger oups que mima sa bouche trahissait la totale incompréhension. Non pas que l'endroit effrayait, au contraire, l'air un peu austère de cette flore donnait un certain cachet à l'endroit, comme si la noblesse du lieu résonnait avec sa propre noblesse. Quoiqu'il en soit, la contemplation l'avait aisément ôté de sa rêverie, et à l'instar d'un pèlerin qui foulerait enfin le sol de son temple, Saylen marchait d'un pas mesuré, et presque hésitant, comme s'il craignait de déranger l'atmosphère un peu sacrée, mais délicieusement mystérieuse de l'endroit. Comme toutes bêtes un peu sensées, les animaux se cachaient rapidement à la vue d'un être humain, mais l’intrus peut toutefois constaté la présence d'oiseaux aux noms inconnus, et de choses étranges ressemblant plus ou moins à des écureuils. Hélas, il n'y avait pas que des herbivores dans son entourage, et un grognement gutturale l'arracha à sa vacuité. Au début, cette manifestation évasive d'animosité ne le choqua pas plus que cela, après tout cela pouvait très bien ne pas le concerné, mais lorsque le bruit se fit plus pressent, et surtout, plus présent, l'homme se retourna brusquement, tombant nez à nez avec... un "Panglier"? La chose noirâtre possédait bel et bien le corps d'une panthère, mais sa tête s'avérait être celle d'un... sanglier. Depuis le temps, il devrait savoir que ce genre de choses est tout à fait possible dans Dreamland, mais bordel, qui est-ce qui peut bien rêver d'un Panglier? Bref, qu'importe les détails, une chose essentielle ressortait de toutes ces lofequeries : La bête avait faim, et elle avait trouvé un dîner.

Comme dans tous les bons films, il y a toujours un moment où, la proie et le prédateur se regarde un instant, avant de s'élancer dans une folle course poursuite. Et ben mes amis, cela ne manqua pas, et déjà Saylen courrait, bien que le terme détaler serait plus juste, à travers la forêt. Non, il n'avait aucune envie d'affronter cette chose, et mu par la force du lâche, il semblait presque glisser à travers les arbres. Tellement absorbé par son escapade, le pauvre ne remarqua pas l'aspect de plus en plus sombre que prenait la forêt. Ce ne fut que 10 minutes plus tard, alors que la Panglier avait trouvé un autre repas, et que lui reprenait désespérément son souffle, qu'il fut conscient de la différence. Les arbres plus fournis empêchait la lumière d'inonder le sol, si bien qu'un air un peu sombre traînait dans les environs. L’enchevêtrement des arbres et racines s'avérait plus alambiqué, enfin bref, l'atmosphère un peu idyllique que présentait plutôt les arbres avait totalement disparu, pour ne laisser que cette sensation un peu fantastique, qu'une horreur se cachait derrière les troncs et les feuilles. Rien de bien rassurant en somme, ce qui expliqua sans doute pourquoi la main droite du Sabreur se posa sur le pommeau de son arme, tandis que la gauche caressait son fourreau. Dreamland était un monde retord, et mieux valait se préparer au pire.
Revenir en haut Aller en bas

(Quête) Après la bête, le Maître (Pv Saylen, Vincent ?) (Abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des deux déesses-