Haut
Bas

Partagez|

[Quête] Caramels, sucres d'orges et jalousie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: [Quête] Caramels, sucres d'orges et jalousie. Dim 23 Jan 2011 - 17:05

Première partie.
Monde réel.
Journée comme les autres.

- Il est l’heure de se réveiller, Mademoiselle !

En disant ces mots, Laura tira les rideaux et le magnifique soleil du Costa Luna éclaira la chambre de tous ses rayons. Ludmila Tomas, alias Llyona, grommela sous sa couette et ramena celle-ci sur son visage pour garder une certaine obscurité autour d’elle. La jeune femme détestait le matin, cet instant où on la réveillait et la forçait à quitter Dreamland, le seul endroit où elle n’avait plus ce satané statut de princesse. Comme tous les matins, elle maudit son père de lui avoir imposé un réveil, traduit par la présence de Laura, sa dame de compagnie. Et oui, vous avez bien lu, depuis son retour à la maison, Andreas avait obligé sa fille à accepter une dame de compagnie. Llyona avait de lui faire changer d’avis, après tout, elle n’était plus une enfant, mais c’était comme demandé à un enfant d’arrêter de faire des bêtises : inutile. Oh bien sûr, Llyona n’avait rien contre Laura, mais elle ne supportait pas d’être surveillée à chaque instant de sa vie. Sa dame de compagnie, puisque tel était le titre qu’on lui avait donné (selon Llyona c’était plutôt une baby-sitter), était une jeune femme d’une trentaine d’année, à peine, donc, plus âgée que Llyona. Ses cheveux bruns étaient toujours attachés en une tresse qui lui arrivait au milieu du dos, son visage était doux et presque, encore, enfantin. Elle était, le plus souvent, vêtu de son tablier, ce qui masquait plus ou moins ses vêtements assez classiques, prononcés par sa petite taille (sûrement moins d’un mètre 65). En tant normal, Llyona aurait plutôt vu Laura comme une éventuelle future amie, mais étant donné que cette dernière allait répéter tout ce qu’elle faisait au prince, il était hors de question qu’elles deviennent plus proches qu’elles ne l’étaient déjà.

Une fois les rideaux ouverts, et sûre que Llyona était réveillée, Laura sortit de la chambre en lui répétant que le petit déjeuner était prêt. La princesse soupira et repoussa la couette avant de tourner la tête vers la grande baie vitrée de sa chambre. Dehors, le ciel était d’un bleu splendide, comme tous les jours… Sur cette petite île qu’était le royaume de sa famille, il devait pleuvoir un mois sur douze, autant dire que le soleil, les habitants le connaissaient. Llyona se redressa dans son lit en position assise et passa une main dans ses cheveux. Ceux-ci étaient encore trop courts, au goût de son père, et pourtant ils lui touchaient déjà les épaules, mais ce n’était toujours pas suffisant. Andreas Tomas avait pour principe que les dames de sa famille devaient avoir les cheveux longs, un principe sexiste si vous voulez l’avis de Llyona… Toutefois, elle était obligée de se plier aux désirs de son père, donc elle se devait de porter des rajouts en attendant que ses cheveux repoussent. Vous trouvez cela stupide ? Elle aussi.

Llyona se leva et sortit sur la petite terrasse de sa chambre. Etant encore hiver, l’air était encore un peu frais, comparé à celui de l’été, mais il restait tout de même très chaud. Le Palais était entouré de remparts, et de l’autre côté s’étendait toute la capitale de la petite île. Elle pouvait apercevoir des petites silhouettes marcher dans les rues, et elle aurait aimé être à leur place. Ironique n’est-ce pas ? Une princesse qui voulait se mêler au peuple, alors que les petites filles du peuple rêvaient d’être des princesses. La jeune femme soupira et rentra dans sa chambre. Sur une chaise était posée la tenue qu’elle devait mettre ce jour là, c'est-à-dire une robe à fanfreluches, totalement inutile… Elle alla ouvrir son placard et en sortit un pantalon en lin et un débardeur. Elle s’habilla, se donna un coup de brosse avant de mettre ses rajouts et sortit en direction de la cuisine pour prendre son petit déjeuner.

Lorsqu’elle entra dans la cuisine, les discussions se terminèrent instantanément. Llyona regarda les domestiques et haussa les sourcils avant de faire de même avec les épaules. Elle alla s’asseoir comme si de rien n’était et la cuisinière lui servit son bol de lait et ses tartines. La jeune princesse ignora les différents regards qu’ils se donnaient tous entre eux. Elle avait fini par avoir l’habitude de tout ce cinéma dès qu’elle entrait dans une pièce. Ils ne comprenaient pas pourquoi elle était aussi désinvolte, aussi décontractée, et pourquoi elle refusait de porter les vêtements que son père voulait qu’elle porte – comme cette robe sur la chaise. Certains se demandaient aussi pourquoi elle avait fait tout ce qu’elle avait fait durant son adolescence. Pourquoi elle était partie. Ils ne comprenaient pas, et ce n’était sûrement pas elle qui le leur expliquerait.

Une fois le petit déjeuner terminé, Llyona sortit de la cuisine, et sa journée commença vraiment. Il était 10 heures du matin, et d’après Laura, elle avait une journée chargée. Au début, la princesse ne la crut pas, avant de comprendre ce qu’elle entendait par « chargée ». Durant toute la matinée, la jeune femme dut subir une interminable séance de torture. Et ici, ce mot est parfaitement employé. Une semaine plus tard, le prince Andreas donnait un bal en l’honneur de l’anniversaire de sa femme, il voulait donc que cette dernière ainsi que sa fille soient parfaitement bien habillée. Llyona dut donc supporter une séance d’essayage en compagnie de sa mère. Mais pas essayage dans le sens « on va faire les boutiques et on essaie ce qui nous plait », non, non, pire. Une couturière et ses assistantes venaient avec plusieurs modèles de robes et les deux femmes devaient choisir différents modèles pour ensuite en faire un mélange, ce qui ferait des robes uniques et splendides. Au début, Llyona voulut choisir les robes les plus moches pour en faire une robe encore plus moche et mettre la honte à son père, mais c’était sans compter que sa mère était là, et qu’elle choisissait à sa place.

- Ludmila, ma chérie, essaie donc de faire plaisir à ton père pour une fois.
- Pourquoi ?
- Si tu ne veux pas lui faire plaisir, fais le au moins pour moi. D’accord ?

La jeune femme soupira et se laissa donc faire par l’horrible couturière qui lui fit enfiler une de ces robes pour ensuite la modifier directement sur elle. Vous voyez, « séance de torture » porte bien son nom… Ce petit cinéma dura au moins deux heures, et c’était loin d’être fini d’après la styliste. Llyona et sa mère quittèrent donc la pièce en direction de la salle à manger, pour le déjeuner. Son père n’étant pas là, Llyona se retrouva encore une fois en tête à tête avec sa mère. Celle-ci lui fit l’éternel discours du respect envers son père, et du « un jour tu prendras notre place », et patati et patata…

Après le repas, Llyona pensait qu’elle allait pouvoir sortir un peu pour se promener en ville, mais c’était sans compter Laura qui avait un planning très strict à suivre. Est-il nécessaire de préciser que ce planning avait été fait par Andreas lui-même pour être sûr que sa fille ne ferait pas une quelconque bêtise ? Elle passa donc tout son après-midi à suivre des cours de bienséance. C'est-à-dire à revoir les cours qu’elle avait eues étant petite pour savoir comment bien se tenir à table, comment bien marcher durant le bal. Tous ces trucs inutiles. Au bout de deux heures, Llyona explosa et quitta le cours pour aller s’enfermer dans sa chambre. La jeune femme était furieuse après son père. Elle était revenue, mais n’avait plus aucune liberté.

Au final, la journée se termina ainsi : elle alla sur son ordinateur avant que, dans la soirée, Laura ne lui apporte son dîner. Llyona ne répondit pas, et sa dame de compagnie posa le plateau devant la chambre. Une fois certaine qu’elle était partie, la princesse alla récupérer le plateau. Ce n’était pas un diner, mais de simples pancakes avec du sirop d’érable. Llyona sourit et retourna dans sa chambre. Vers 23 heures, elle éteignit ordinateur et lumière, et se coucha : direction la liberté.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Caramels, sucres d'orges et jalousie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Sucreries-