Haut
Bas

Partagez|

[Quête]La Revanche des Hommes Cookies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: [Quête]La Revanche des Hommes Cookies Mer 5 Jan 2011 - 13:35
Rekishi no Kashi - Kajin Mezasu Inoshishi

(Histoire de Pâtisserie - Belle Femme cherche Sanglier)



"C’est dans le mot que nous pensons… c’est le mot qui donne à la
pensée son existence la plus haute et la plus vraie." Hegel.




Lorsque le vent se fait rare, les déserts sont les endroits les plus critiques à l'humain, mais si ces derniers étaient faits de sucre et que la faim vous tiraillait ? Que feriez vous ? Ne tenteriez vous pas de vous rassasié ? Le Royaume des Sucreries est bel et bien ce que l'ont peut appeler une Illusion de merveilles comme dans le Conte pour enfants que nous racontait nos parents lorsque nous étions plus jeune "Hansel et Gretel" l'histoire de ces deux garnements qui découvrent un jour une maison faite de friandises et se laissent attirés dans le piège d'une sorcière maléfique qui veut les retenir prisonnier de sa demeure à tout jamais jusqu'à les manger eux mêmes. Encore est-il que la chance est un Euphémisme dans ce royaume ou personne ne semble manquer de nourriture ! La chose est peut être vraie, mais votre organisme réagit-il de la même manière après avoir ingurgiter 35 éclairs au chocolat, 26 Milles-Feuilles et 3 Forêt Noire dans la même journée ? C'est à peu près ce qui m'amène ici dans la belle ville de Sweetheria que je suis censé atteindre à la sortie de ce gigantesque désert blanc. A l'instant même ou vous me retrouvez depuis mon escapade à Circus attraction, j'ai déjà bien avancer dans ma quête de conquête des endroits les plus magnifiques de Dreamland et j'espère bien qu'elle ne s'arrêtera pas maintenant, du moins si ces satanés Touaregs me laissaient tranquille.

-C'est bizarre j'ai la vague impression qu'en m'encerclant vous cherchez à vous attirer les foudres de mon caractère de merde, n'ai-je pas raison ?

-Ö┐»¥rßÖ

-Comme c'est étrange je ne comprend rien à votre charabia ! C'est pour des autographes ? Vous voulez un portrait dédicacé du dernier string que j'ai porter sur scène ? Si c'est sa il suffisait de me le demander et on se quitte bons amis !

-Â╝Üyõ┐£

-Quelqu'un parle t'il français ici ? Désolé j'ai pas fait Touareg en LV2 !

-╝r¥Pµ¢ p╗xL╩§$' Á☼->N

-Incompréhensible ces mecs...Quoi que...Oh Oh...

Sortie du sol, un gigantesque Scorpion de sucre fit son apparition en claquant ses deux immenses pinces à ma vue et dressa sa longue queue au dessus de lui pour mettre en avant son gigantesque Dard qui semblait bien assez gros pour tuer un troupeau de vaches enceintes. La question étaient désormais..."Pourquoi suis-je passer par ce désert ?". Si l'humain est capable de vaincre, il sait parfaitement aussi lorsqu'il n'est pas de taille aussi brave soit-il, et face à la taille du Scorpion qui s'opposait à moi, je n'avait pas d'autre choix que d'être la femme faible si bien connue des hommes, mais ne dit-on pas qu'il y'a toujours possibiliter de prendre sa revanche sur les ennemis du passé ? Un jour viendra je serait devenue assez forte pour cette satané bestioles, mais pour le moment, l'heure était à l'ouverture du Lexicon des Mystères pour envisager un Moyen de fuite rapide et efficace.

-Efflorescence !

Le Sceau sur le Lexicon se retira et ce dernier s'ouvrit alors jusqu'a atteindre la page du milieu sur laquelle les runes se changèrent sur un texte parfaitement lisible à mes yeux de Word Maker.

-Histoire du Son ! STERO QUAKE ! Chapitrage : Ascencion !

Les feuilles de mon livre commencèrent à quitter leurs emplacements pour venir s'empiler sous mes pieds, me surélever ainsi hors d'atteinte des Touaregs mais toujours pas hors d'atteinte du Scorpion qui envoya sa queue frapper mes feuilles qu'elles s'éparpillent et me laisse tomber dans le vide.

-Histoire du Son ! STEREO QUAKE ! Chapitrage : Escalier vers les Cieux !

Les feuilles vinrent à me surelever une nouvelle fois en plein vol mais cette fois ci prirent une configuration différente qui ressemblait à un escalier de papier sur lequel je n'avait qu'une fraction de seconde pour ne pas tomber et passer par dessus le scorpion qui tentait désormais de m'attaquer par les cieux mais fût désormais trop court pour atteindre ma position dans le ciel, la ou la température commençait à se refroidir, me faisait quelque peu frisonner m'obligeant à me dépêcher de regagner la terre ferme. Mais alors que je n'avait pas encore fouler le sol de mes jambes fines enlacées dans mes bottes hautes, je vit le scorpion gigantesque faire un magnifique baptême de l'air, complètement sonner après avoir reçu un coup puissant par ce qui semblait être...un Motard ! Une silhouette massive portant un blouson en cuir noir chevauchant une grosse cylindrée qui faisait un bruit du tonnerre et partait à toute allure en direction de Sweetheria, ma destination. Sur le coup ma surprise fût immense car bousculer une bête de cette taille n'était pas donner à un humain normalement constitué et il fallait vraiment avoir une force hors du commun pour arriver à un tel résultat ! Puis c'est alors que je repensait aux propos du Maire de Sweetheria dans sa lettre ! "Willy est un homme sanglier !", ce qui voudrais dire que je venait de voir passer ma cible principale et qu'il valait mieux que je me dépêche à fuir ce désert de fou avant d'avoir à manger du sable blanc et devenir aussi obèse que tout les gens de la ville.

Une fois le désert quitter, j'étaie bien soulager que cela se termine et il ne me fallut que très peu de temps pour apercevoir les abords de la ville aux friandises, puis c'est alors qu'après de longs instants de marche, j'arrivai devant une ferme qui semblait tenue par un homme bien portant à la barbe soyeuse d'une couleur auburn portant un chapeau de paille et une salopette verte surplombant une chemise rouge à carreaux noir. L'homme avait l'air attelé à ses cultures qu'il bêchait fermement avec beaucoup de technique et de dextérité, récoltant d'étranges fruits qui semblaient poussés sous terre. Je me décidait à aller lui demander quelques renseignement pour ne pas passer pour l'asociale de service et montrer ma bonne foi en ouvrant quelque peu mon décolleté pour avoir des renseignements subsidiaire sans même devoir les demander.

-Pfiou ! Il fait une de ces chaleurs ici ! Je crois que je vais m'évanouir !

-Hé ben qu'est ce que vous faites ici ma p'tite dame ?

-Je dois me rendre à Sweetheria mais je suis complètement extenuée par ce voyage dans le désert. Dites vous n'auriez pas vu passer un type en moto il y'a quelques minutes par hasard ?

-Vous parlez de Willy le fils du Maire ? Bah ! M'en parlez pas ! Une calamité ce gamin ! Il vient quémander sans arrêt les impôts ! A croire que son père ne lui met pas assez de baffe à sui'la !

-Il vous fait payer des impôts ?

-Ouais ! On est pas riche en Essence de vie ici ! D'ailleurs on en trouve pas énormement, cependant, je vois que vous êtes une voyageuse et je vous dirait que si vous avez que sa pour payer dans ce Royaume vous êtes pas sorties de l'auberge ! Ici on paye en M&M'S !

-En M&M'S ?

-Ouaip ! sa à un taux plus intéressant que le Smarties ! On s'y fait vite !

-Etrange ! Et que c'est ce que c'est que ces fruits que vous cultivez ici ?

-Ha sa ? C'est des plans de Dragibus !

-Mais c'est énorme !

-Bah faut bien ! Pour payer la taxe sur le Dragibus ! Parce que si vous voyez ce que je veut dire c'est que le Willy il se nourrit pas que de M&M'S !

-Mais je croyais que sa servait à payer sa ?

-Ha bah ouais ma p'tite mais le Willy c'est le fils du maire ! Il est plein aux as c'te gamin la alors au lieu de dépenser son argent il la mange ! seulement c'est un peu petit pour sa grande bouche !

-Vous avez pas l'air de l'aimer en tout cas !

-Bah faut dire aussi que personne l'aime ce gamin la ! Je m'était dit que j'irait à Sweetheria aujourd'hui pour en parler a m'sieur le maire !

-Vous m'emmèneriez avec vous ? Je dois m'y rendre au plus vite !

-Euh ben y'a pas de place dans la charrette c'est bien sa le problème !

-Et si je vous montre sa vous me faite de la place ?

Technique spécial d'Anastasia Morgane ! On dézip sa fermeture éclair et on soulève son T-shirt et son soutien-gorge en même temps pour provoquer une réaction hémorragique qui pousse la réaction du cerveau de l'interlocuteur à acquiescer une demande par le biais de la prise de sentiment. Dans la plupart des cas, les gens s'évanouissent, mais ce fermier semblait plus costaud que les autres et ne vida qu'un bon litre de sang à la vue de mes deux seins que je remis à leurs place juste après que le fermier ait fait de la place dans sa charrette pour que je puisse m'y loger confortablement. Me voici donc en direction de Sweetheria, à l'arrière d'une charrette sur une Trône de fortune fait en sac de Dragibus. Le fermier conduisait à vive allure et ses Ânes de course ne semblaient pas ressentir la fatigue sur d'aussi long trajet. Après quelques de nombreuses minutes à répondre un Non catégorique quand à la question "Est ce que je pourrait les toucher ?", nous arrivions enfin aux pieds de la grande cité tant convoitée par mes yeux. Les gardes à l'entrée devaient approximativement peser 500 Kg et portaient des armures lourdes tailles XXL, ainsi que des Hache à sucre et des Boucliers Réglisse. Comment sa vous ne savez pas ce que c'est qu'une Hache à sucre ? C'est comme une Canne à Sucre sauf que c'est tailler comme une hache ! Sa fait pas franchement peur mais sa doit faire mal ! et c'est d'ailleurs pourquoi le fermier et moi même ne nous attardions pas devant la citadelle.

-Au fait je ne vous ai pas demander votre nom !

-Vous pouvez m'appeler Fran !

-Bon et bien écouter Fran merci beaucoup de m'avoir accompagner jusqu'ici ! Si ce n'est trop vous demander que de m'accompagner à la mairie !

-Mais biensûr ma p'tite dame !

Le fermier fût très gentil et me montra le chemin de la mairie, m'accompagnant sympathiquement en chanson alors que dans les avenues aux dalles faites de plaques de nougat. Les festivités battaient leur plein dans cette magnifique ville et les ivrognes se faisaient nombreux à subir une crise de foie après dix verres de Whisky-Skittles. Cette scène plus qu'étonnante me dégouta quelque peu et le fermier m'expliqua alors que tout était pareil dans cette ville ! Ils ne pensaient tous qu'a manger ainsi qu'a boire tant qu'il était question de friandise et autant dire que j'étais une proie facile dans cette ville avec le corps que j'avais. A peine avais-je poser les yeux sur ces horreurs que la bave dégoulinait déja de leurs bouche, les yeux fixés sur mes seins.

-Hé ben je crois que je suis pas encore sortie de l'auberge moi...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête]La Revanche des Hommes Cookies Lun 10 Jan 2011 - 13:00
Rekishi no Kashi - Buta Gari

(Histoire de Pâtisserie - Chasse au Porc)




Se diriger vers la mairie...sa faisait déja assez mariage comme sa, surtout que ce fermier avait peur que je tombe dans les escaliers et me tenait par le bras comme si nous étions un jeune couple, imposant à la vue des obèses du coin la flèche phallique qui s'était dresser dans son caleçon par le simple contact avec moi commençait sérieusement à me répugner, surtout que je n'aurait jamais pu trouver l'amour auprès d'une personne tel que cet homme si étrangement vêtu avec des dents aussi jaunit et une haleine semblable aux vapeurs d'une centrale nucléaire.

-Je peut vous demander ce que vous avez manger à midi ?

-Une Fondue Sweetheriarde pourquoi sa ?

-Euh...d'accord ! Et y'a quoi dans cette...fondue ?

-Bha c'est une fondue à la gélatine ! On trempe des morceaux de sucre dans la gélatine !

Fondue à...la...gélatine ???!!! Mais ces hommes étaient vraiment fous à liés ! Ils ne sentaient probablement rien quand au fait que le Cholestérol existe ainsi que le diabète ! Pour une femme tel que moi il était bien évidemment impossible que je vienne à manger quelque chose d'aussi peu ragoutant et ce qui allait suivre était loin de l'être aussi mais pour cette raison je courrait à l'autre bout d'un escalier en pâte d'amande et évacua par la voie buccale mes repas de la veille et de la surveille aussi, avant de remarquer que le liquide qui s'en résultait allait tomber sur la tête de pauvres hommes qui jouaient aux échecs à une térasse juste en dessous et m'excusa alors platement en hurlant, prenant peur qu'il vienne à m'arriver des bricoles, j'entendais encore le fermier Fran qui m'appelait à haute voix tout en m'indiquant que je ne pris pas la bonne direction pour me rendre à la mairie. Faisant demi tour tout en voyant que les deux hommes souillés par mes entrailles m'en voulait et me fonçaient dessus pour me tabasser sans aucun doute, je profitait de trouver un appui pour sauter en l'air et écarter mes jambes de manière à ce que chacun d'entre eux prennent l'un de mes pieds en plein milieu du visage, puis passant derrière eux, le fermier m'indiqua le chemin de la mairie que je pris en courant en espérant qu'ils étaient assez sonnés derrière pour ne plus me rattrapée.

-Maintenant je comprend pourquoi le fermier sentait de la bouche ! Ce type est une station d'épuration à lui tout seul ! Eurk !

Au bout des escaliers se trouvait une étrange falaise faite de nougatine dans laquelle semblait être incrusté la mairie, le bâtiment le plus grand Royaume semblable à la maison blanche de Washington tout en ayant un petit air de Minas Tirith du Seigneur des Anneaux, le tout en friandises. Les murs étaient fait de nougat parsemé d'éclats de noisettes alors que les piliers au Design Greco-Romain étaient fait de choux à la crème tandis que le tapis rouge semblait fait d'une matière qui ressemblait à de l'hostie. En entrant à la mairie après une course, je vint à tomber sur deux énormes femmes qui ressemblaient beaucoup plus aux caissières de MacDonald plutôt qu'a des standardistes de mairie, mais qu'importait étant donné que ce n'était pas ces femmes que j'étaie venu rencontrer mais bel et bien le maire en personne pour un problème de la plus haute importance pour le Royaume des sucreries en proie a un ennemi de taille. Je les dévisageaient quelque peu en me demandant comment elles pouvaient acceptés de vivre avec tout ces kilos qui les laissaient paraitre en sur poids, puis finit par me dire que dans un cas pareil il valait mieux être égoïste qu'autre chose plutôt que de me lancer dans un débat qui pourrait ne pas plaire à tout le monde.

-C'est pour quoi ?

-Euh...pour un sourire déjà non ?

-...

-Bon ben non alors ! C'est juste pour un rendez vous avec le Maire ! Il m'as engagé pour une affaire de la plus haute importance !

La standardiste devant laquelle je m'était posté attrapa son téléphone en chocolat et commença à composer un numéro avant de prendre le combiné à son oreille et d'un geste qui à la normale devait être sexy, remis ses cheveux en place en les faisant voleter autour d'elle d'un air normalement tout mignon lorsque c'est moi qui le fait, mais vraiment horrible lorsqu'il s'agissait d'elle, et d'ailleurs, ce vol de cheveux impromptu eut l'impact d'une masse d'arme en pleine tête de sa collègue qui se retrouva le nez péter par une masse de cheveux. Une voix se fit entendre au bout du combiné téléphonique et à ce moment la, la grosse se mit à crier au maire qu'il venait de recevoir ma visite et lui demanda haut et fort si je pouvait monter le rejoindre. Sur le coup je pensait que cet homme était sourd, mais j'était bien loin de m'imaginer ce qui allait m'attendre bien au dela des escaliers derrière le standard.

-Vous prenez la porte du fond la bas et vous monter les escaliers jusqu'au troisième étage !

-Trop aimable...

De ma démarche la plus majestueuse, je m'entrainait à ressembler à une grande dame pour impressionner quelque peu le maire et lui montrer que je n'était pas une femme à qui on la faisait. J'avais cependant perdu ma noblesse depuis bien longtemps de cela maintenant et en avait presque oublier les rudiments de la mondanité, ce qui allait peut être me jouer des tours en compagnie du maire qui semblait être un homme presque sourd à en juger par les hurlements de la standardiste pesant approximativement un bon quintal. Je me demandait d'ailleurs quel genre d'homme il pouvait être ce Harry Beau, car dans sa lettre je ne savait que très peu de chose sur lui mise à part qu'il avait l'habitude de signer en mettant des petits cœurs sur les "i" à la place du point et aussi qu'il avait pour habitude de mettre beaucoup de smileys dans ses phrases comme s'il écrivait un SMS ou qu'il parlait sur MSN. Bah de toute façon j'allais bientôt faire sa connaissance alors pourquoi me poser tant de question ? je verrais bien quand j'y serait et pourrait enfin assouvir ma soif de curiosité.

C'était très étrange car plus je m'approchait du bureau du maire et plus j'avais l'impression d'entendre de la musique qui résonnait depuis son bureau, puis en m'avançant il était bien clair maintenant qu'il y'avait de la musique dans ce bureau et pas de la classique si vous voyez ce que je veut dire ! Non loin de la ! Ce que j'entendais ressemblait bien plus à du Bob Sinclar ou du David Guetta qu'autre chose et cela m'étonna fortement. Je toquais quelque coup à la porte mais visiblement personne n'entendait alors je toquais de plus en plus fort jusqu'à ce qu'un gros vigile habillé en smoking vienne m'ouvrir la porte qui donnait dans une espèce de petit vestibule qui cachait le reste de la pièce par un grand rideau que j'ouvrait en grand d'un seul coup pour que des lumières de toutes les couleurs viennent à éblouir mes yeux par leurs déplacements constants et leurs couleurs plutôt flashy. Le son dans mes oreilles était assez fort et en m'avançant un peu plus je remarquait de nombreuses secrétaires plutôt désinhiber, dansant sur les bureaux, quelques boutons de leurs chemisiers laissant une vue imprenable sur leurs soutiens gorge me donnait la sensation d'être arriver à Perverland, un Neverland en version plus érotique. Tout cela me paraissait très étrange car il y'avait même un bar dans un coin de la salle et sur le coté se trouvait un escalier qui semblait mener à une plateforme surélever la ou deux vigiles me regardèrent en me dévisageant puis m'invitèrent à monter sur cette dernière pour que je vienne à y découvrir un Bureau avec un homme qui semblait avoir une bonne quarantaine d'années, caressant un bébé chat vert qui dormait sur son bureau. En me voyant ce dernier attrapa une trompette qui semblait se trouver dans un tiroir de son bureau et souffla très fort dedans pour attirer l'attention de toute la salle et faire signe au Disc Jockey de cesser tout activité avec ses doigts sur la platine pour qu'enfant le son se stoppe afin que nous puissions discuter tranquillement.

Le maire se recoiffa quelque peu avant de s'adresser à moi d'un ton plutôt enjôleur, comme s'il était sensible à mon charme puis commença à me faire peur lorsqu'il se mit à prendre mes deux mains dans les siennes probablement pour me draguer un temps soit peu, chose que je refusait par dessus tout de la part de cet homme qui me déplaisait fortement. Il se calma rapidement lorsqu'il vit mon regard quelque peu énervé et repris sa place derrière son bureau en posant ses deux mains sur ce dernier, réveillant ainsi le bébé chat qui vint à se déplacer pour se coucher sur mes genoux. Après avoir remarquer que la bête semblait m'apprécier, le maire repris son sérieux et commença alors à m'expliquer ce qui faisait défaut au Royaume des Sucreries concernant son fils Willy.

-Voyez vous mademoiselle, mon fils Willy Pumbaa est quelque peu remuant et ne peut s'empêcher de bouger sans penser à une mauvaise chose à faire ! Je croit bel et bien que l'argent l'as quelque peu rendu fou et en tant que père il m'est bien sûr impossible d'abandonner mon fils à un triste sort même si le chemin qu'il emprunte n'est pas vraiment le bon ! Il a toujours préféré les mauvais garçons et aime par dessus tout embêter les autres pour se donner une raison de vivre et voir qu'il domine quelque peu, mais il semble très souvent oublier que c'est moi le maire ici et qu'il me revient de droit le pouvoir de décider du sort des gens de ce Royaume !

-As t-il des raison précises pour vouloir se distinguer de la sorte ?

-Il n'as jamais été très doué avec les créatures de Dreamland ! C'est un sanglier vous savez du coup il se sent un peu inférieur aux autres du fait de son apparence repoussante et cherche donc à ce venger de tout ce qu'il a pu subir !

-Vous saviez qu'il imposait des taxes aux fermiers de la région ?

-Comment ? Mais je...je n'était pas au courant de cela !

-Hé bien maintenant si ! C'est un fermier qui m'as amener ici et Willy est déjà venu lui réclamer plusieurs fois une taxe sur le Dragibus.

-Il aime énormément ces Dragibus c'est bien la le problème ! La plupart des personnes de cette ville sont immunisés contre le diabète mais Willy est un hybride et malheureusement pour lui il est né avec une maladie de naissance qui réduit ses défenses immunitaires ! Il est bien plus fragile qu'il ne le pense et s'il continue de s'empiffrer sans que je ne le sache, il va finir par mourir un jour !

-Vous connaissez ses fréquentations non ?

-Oh biensur ! Depuis sa plus tendre enfance quand il n'était encore qu'un petit bout de marcassin il était ami avec Choco Negro, un homme Cookies que j'ai aussi connu lorsqu'il n'était encore qu'une petite de chocolat ! Le bon temps quoi !

-Okay alors je vais enquêter un peu ! C'est l'heure de gouter !

Après avoir converser quelque peu avec le maire de la ville, il était temps que je puisse enfin partir pour commencer ma mission de reconnaissance du terrain avant de partir a la rencontre des Hommes Cookies et tel Harry Roselmack, me mettre en immersion totale au sein des Cookies.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête]La Revanche des Hommes Cookies Ven 21 Jan 2011 - 21:19
Rekishi no Kashi - Chokoreeto Onna

(Histoire de Pâtisserie - La Femme chocolat)




J'avais beau penser ce que je voulait, je n'arrivais pas à me faire à l'idée qu'un homme porc puisse diriger une bande de cookies sur pattes ! Et d'ailleurs à quoi sa ressemble un Homme-Cookies ? sa doit être rond avec une affreuse tronche de cake et des pépites partout et si sa se trouve même dans le... !!! Non quand même pas ? Pourquoi est ce que j'étais entrain de penser que les cookies pouvaient avoir des envies qui les pousses à faire des déjections ? A croire que je commençait à sombrer dans la démence à force de fréquenter le monde onirique de Dreamland mais il était inutile de direque je n'allait pas m'arrêter de dormir simplement car le monde des rêves me faisait vivre des aventures étranges, alors autant affronter des sale chieurs de chocolats et leur coller une bonne grosse branlée avant même qu'ils n'aient le temps de dire ouf ! Sa c'était déjà un peu plus de mon ressort bien que je n'était pas vraiment sûre que ce serait le cas pour Willy Pumbaa qui d'après la description que m'en avait fait Harry Beau, semblait bien plus costaud que cette petite bande réunis. Je marchait avec quelque crainte sur le chemin du retour qui pourrait m'aider à sortir de la mairie mais à ce moment précis, je me retrouvait avec une main qui entourait mon cou et le maire semblait à mes cotés, m'adressant un regard de pervers en lorgnant bien comme il fallait sur ma poitrine, j'avais l'air sur l'instant d'être un Picasso qu'on admirerait sans même en comprendre la composition des couleurs...et autant dire que je ne risquait pas de trouver l'âme soeur auprès d'un type aussi peu responsable des agissements de son fils et surtout peu recommandable de par ses nombreuses fréquentations féminines que j'avais pu apercevoir il y'a une bonne heure de cela lorsque le bureau était encore une boite de nuit qui me tapait sur le système.

Qu'est ce qui était le plus ignoble maintenant ? La présence du maire qui me tenait par l'épaule en me susurrant des mots poétiques très hypocrites au fait que ses yeux ne reflétait qu'une envie de me faire l'amour, ou bien l'épidémie d'obésité qui sévissait dans ce pays a force de trop manger de bonbons et autres cochonneries ? Oui quand je parle de Cochonneries je parle bien évidemment de Gélatine car comme tout le monde le sait, tout ce qui est à base de Gélatine contient de la graisse de porc ! C'est d'ailleurs une chose qui fait que je ne mettait jamais de rouge à lèvres ! Étant donné qu'on y trouve également dans sa composition des fabrications d'usine qui contiennent cette matière repoussante qu'était la graisse. Je généralise probablement la chose mais peut être bien qu'en pensant de la sorte, je trouverait un moyen d'arrêter ce sale phacochère en mal d'une bonne fessée de la part de Tata Ana. Après avoir profiter de l'absence d'individus dans les couloirs, utilisant un marteau-pilon assez puissant pour que le maire cesse de descendre ses mains vers ma poitrine, je regagnait seule l'entrée du bâtiment fait de nougatine, laissant ainsi le pauvre homme par terre, étendu dans la même position que le Christ lorsqu'il fût clouer à la croix.

Croisant le regard des deux truies de l'accueil qui me regardèrent d'un air moqueur en voyant mon sublime corps de déesse qui leur paraissait frêle et différent du reste de la population, je me dirigeait vers l'entrée, levant fièrement mon majeure devant ces deux dernières qui s'offusquèrent rapidement, et manquèrent de me sauter dessus si le téléphone n'avait pas sonner pour les retenir, les obligeants à prendre une voix douce et féminine qui changeait totalement de l'affreuse voix rauque qu'elles avaient il n'y a même pas cinq secondes. Retrouvant ainsi le ciel mauve de l'extérieur de la ville, il semblait bien désormais que la pluie avait commencer ! Et ce n'était pas une pluie ordinaire bien évidemment car étant au royaume des sucreries, doutés vous bien que même l'eau ne pouvait pas être normale ! Les gens avaient sortit leur parapluie de toutes les couleurs et je comprenais fortement leur réaction étant donné que les grêlons qui me tombaient sur la tête n'étaient autre que des Smarties ! Une bénédiction pour ce royaume que la pluie décidément car les smarties étant utiliser comme monnaie équivalant à nos centimes, on pouvait dire que ce lieu avait un drôle de fonctionnement ! Sans vraiment trop demander mon reste je me mit à courir sous cette pluie gourmande afin d'arriver sous le toit d'une maison et me mettre dos au mur afin de me protéger quelques instants et ne pas subir les affres de l'obésité à mon tour. C'est alors que la conversation qui me vint aux oreilles me parut des plus intéressantes et alors que le simple fait de vouloir m'abriter faisait de moi une femme craintive, je me retrouvait désormais espionne au cœur remplit d'espoir d'avoir un peu plus d'indice sur les différents lieux de fréquentation du goret motard.

Jour de chance ! L'une des personne stagnant devant le pas de la porte semblait avoir été victime des taxes mensuelles de l'homme porc pourri gâté par son papa le riche maire de la ville ! Ce dernier vint à parler d'une boulangerie dans laquelle le sanglier allait régulièrement, et à mon avis cela n'était pas pour acheter son pain quotidien ! Et malgré cette pluie il fallait que je note l'adresse de ce bâtiment afin de m'y rendre mener une petite enquête qui je l'espère me permettrait de trouver une piste quand au repaire de ces vilains canailloux ! Sortant un calepin de ma poche, je notait l'adresse et pris alors la poudre d'escampette jusqu'à ce que les obèses sur qui j'avais dégobiller tout à l'heure me retrouve et viennent à me foncer dessus. J'étais désormais dans une impasse car par leur corpulence, il fallait dire qu'ils bouchaient la sortie et je n'avait alors pas d'autre choix que de leur montrer que j'était un voyageur malgré tout, ou bien encore seconde option plus douce et enivrante...LEUR JOUER UN SON DE METAL BIEN VIOLENT !!!!

C'est bel et bien se qui se passa...attrapait ma guitare qui logeait dans mon dos et sans même utiliser de médiator, fit claquer mes doigts contre les cordes de cette dernière pour produire un son fort qui les força à se boucher les oreilles tout en attirant l'attention sur ma personne autour de la place, puis d'un coup de guitare dans la tronche des deux hommes rondelets, ils se cognèrent la tête entre eux et tombèrent à terre la langue pendue alors que je leur shootait dans les parties génitales pour les calmer et les empêcher de me suivre une nouvelle fois.

Reprenant mon chemin en direction de la boulangerie indiquer sur mon adresse et suivant les panneaux qui se trouvaient un peu partout à l'intérieur de la forteresse et après de longues heures de marche et de multiples demande faites à des habitants pour trouver mon chemin, j'arrivai enfin au lieu qui m'était indiquer sur le papier et remarquait alors une décoration fort voyante ! Le bâtiment était bien plus grand qu'une boulangerie normale et semblait bien plus faire office de monument qu'autre chose ! Il fallait dire que les sucreries sortaient la plupart du temps des Boulangerie alors tout s'éclairait alors dans ma tête ! Puis c'est en faisant mon premier pas dans ce bâtiment étrange que je vint à tomber nez à nez avec ce qui semblait être un homme gâteau dont de nombreuses pépites étaient incrustés dans son corps. A première vue, il n'était pas rond comme je le pensait mais avait bien taille humaine et ressemblait bien plus à une barre chocolatée qu'autre chose mais sa façon de se dandiner et ses gestes efféminés commencèrent alors à me faire avoir une petite frayeur quand à la nature de cette créature étrange ! Lorsqu'il vint à me dire bonjour, quelque chose qui faisait de lui un homme me laissa rapidement à penser qu'il s'agissait en fait d'une femme quelque peu viriles de plus ce dernier semblait avoir un léger cheveux sur la langue...

-Bonzour mon petit anze ! Oh mais qu'est ce que nous z'avons la ! C'est qu'elle est toute belle cette petite princesse !

-Bonjour euh...je voudrais juste un renseignement !

-Qu'est ce que ze peut faire pour toi mon sou ?

-Hé bien disont que...j'ai rendez vous avec un certain Willy Pumbaa ! Le connaitriez vous ?

-Willy ? Bien sur que ze le connait ! C'est un petit sou tout mignon lui aussi ! et zustement ze devait aller le voir ! ze peut vous conduire à lui mon petit anze !

-Oh ce serait vraiment très gentil de votre part ! Monsieur ? Madame ?

-Hugues ! Ze m'appel Hugues ! Suivez moi ! Ze devait fermer la boutique de toute façon !


Parfait parfait parfait ! Comme je le pensait ce Cookies vraiment bête était un des partenaires de Willy Pumbaa et encore mieux que je ne l'espérait il allait me conduire à ce dernier ! Tout cela semblait bien trop facile à mon gout ! Il y'avait quelque chose qui clochait dans cette façon de se côtoyer entre femme et cookies eet lorsque le cookies vint à fermer boutique, c'est alors que je fût la plus surprise du monde ! lorsque je reçu un coup de pied retourné en pleine figure, m'envoyant dans le décor alors que je ne l'avait pas vu venir du tout. Un peu sonné par ce coup de pied, le cookies se mit à danser en tournoyant sur lui même, puis c'est alors qu'une salve de Brownies vinrent à foncer sur moi, pauvre fille ayant du mal à me relever, les brownies me percutèrent et semblaient avoir le même effet que des briques qui envoyèrent des giclées de sang de mon corps vers ma bouche, qui cracha dans un long souffle ce liquide organique rougeâtre regardant ensuite le cookies courir pour m'échapper, ce qui confirma mes craintes quand au fait que le sanglier savait pertinemment que je devait être envoyer. Je ne devait cependant pas laisser s'enfuir la créature si je voulait éviter d'agraver la situation alors je me relevait avec quelque peu de difficulté, énonça le mot de passe à l'ouverture de mon Lexicon et me mit en route vers les plaines la ou se dirigeait la créature mi humaine-mi gâteau. Après quelques minutes dans lesquels je le talonnait à la trace, je pensait le moment bien choisit pour ouvrir mon grimoire et passer à l'offensive...

-Histoire du Son ! STEREO QUAKE ! Chapitrage ! Escalator inversé !

Les pages du grimoire se mirent à voleter pour prendre la forme d'un escalier et quelques pages allèrent à passer sous l'homme cookies qui glissa alors sur le papier, roulant désormais dans ma direction, ce qui annonçait le début d'un affrontement face à une bande qui allait me donner du fil à retordre !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête]La Revanche des Hommes Cookies Jeu 3 Fév 2011 - 1:26
Rekishi no Kashi- Anastasia Vs Buraunirenga Kenpo


(Histoire de Pâtisserie - Anastasia Vs le style du Brownie-Brique)


Une Terre aride faite de Marshmallow et un combat qui avait alors débuté entre une Chocotarlouze et une femme quelque peu énervée d'avoir à faire à un imbécile qui avait un cheveux sur la langue, sachant que ce dernier était tout de même doté d'une intelligence qui lui permettait de développer des pièges fait avec des Brownies ! De simples gâteaux en chocolats qui pour lui avait la solidité d'une brique de ciment et également la force de ces dernières qu'il pouvait projeter et contrôler comme bon lui semblait. En gros ce duel pouvait me blesser très facilement mais était tout aussi bénéfique à mon style de combat pour l'améliorer une fois que je me serait adapter aux rafales de coup que je ne prenait pas à la légère, gardant toujours un contrôle total sur les pages de mon grimoire qui virevoltaient dans le vent pour parer les brownies volants lorsque ces derniers n'arrivaient pas à se frayer un chemin jusqu'à moi pour m'obliger à perdre quelque seconde mon contrôle sur le livre pour une esquive. Les attaques ne se diversifiaient pas vraiment pour l'instant mais c'était plutôt bien jouer de la part d'Huguette qui s'assurait de pouvoir me déstabiliser en utilisant une pluie d'attaque en début de combat plutôt que de se centrer sur des attaques puissantes.

Les pluies de Brownies ne cessaient pas et le timing était donc de rigueur dans ce genre de combat qui était bien plus mental que physique, et pour le prouver, je montait petit à petit une stratégie qui se basait sur l'anticipation et l'effet de surprise, tout cela pour prendre mon adversaire au dépourvu et espérer de lui qu'il ne survive pas à ce qui se préparait. Activant le Criterium Snipe, je testait une toute nouvelle façon de me défendre en sortant les pics tranchants formés par les textes du grimoire pour que toutes les feuilles dirigées vers le ciel sortent leurs pointes à l'horizontale, afin d'embrocher les briques sur les pointes aiguisées pour ensuite tout retourner à l'envoyeur afin que la chocotarlouze se retrouve dans une impasse.

-Histoire des Ronces ! CRITERIUM SNIPE ! Chapitrage ! GARDEN PRESSURE

-BROWNIE-BRICK KENPO ! ASURA CHOCO PUNCH !!!!

Alors que mon attaque semblait infaillible, mon ennemi fût tout de même surpris et empila de nombreux Brownies les uns sur les autres pour former un poing géant qui frappa de plein fouet mon Garden Pressure qui finit par se disperser dans l'air en même temps que l'imposante masse de Brownies qui recommençait à s'empiler, me laissant le temps pour une nouvelle contre attaque, en envoyant mes pages unes par unes plongés en piquer sur Huguette, le tranchant en avant comme le bec d'un oiseau de proie.

-Histoire des Ronces ! CRITERIUM SNIPE ! Chapitrage ! EAGLE DIVE

-BROWNIE-BRICK KENPO ! CHOCO REBOUND BALL !!!

Pour contrer l'Eagle Dive, Huguette semblait avoir choisit le moyen d'un plus petit nombre de Brownies qu'il contrôlait sous forme de balle qui rebondissait du sol jusqu'à mes pages de grimoire pour les faire dévier de leur trajectoire, ne me laissant que quelques chances de voir mon attaque réussir à toucher la Chocotarlouze qui venait de dresser un mur devant lui avec le reste de ses brownies sur lesquels mes pages hérissés allèrent se planter, coincée dans une surface qui me rappelait vaguement mon Garden Pressure qu'il me renvoyait directement à la face ne me laissant pas le choix de la défense, ce qui m'arriva droit à la tête, repoussée sur plusieurs mètres en arrière, je sentait mon corps chamboulé par une masse imposante qui me terrassait complètement en cette heure cruciale dans laquelle je sentait qu'il allait me falloir bien plus d'énergie et de compétence si je voulait vaincre cet adversaire si puissant soit-il.

-Okay ! La tu m'a gonfler ! Ouais ! Gonfler à Bloc !

-Ze ne te laisserait pas le privilèze de voir Willy ! Ton semin s'arrête ici !

Le Combat des pluies de projectiles recommença de plus belle et dans la frénésie des attaques, aucun de nous ne souhaitait perdre la face que ce soit lui ou moi ! je n'avait qu'un seul choix, celui de devenir plus percutante dans mes assauts qui devaient se rassemblées en masse tels de petits météores pour espérer briser les brownies de mon adversaire qui semblait très confiant en sa victoire ! Non pas qu'il savait qu'il gagnerait, mais que ses brownies étaient des forces sûres sur lesquels il pouvait compter pour entamer ma défense, bien que trop pris dans le combat qui l'accablait, il avait omis un détail de la plus grande importance ! La totalité de mon grimoire ne l'attaquait pas ! Ce qui signifiait donc que son corps était exposé à partir de maintenant ! Et qu'il allait pouvoir profiter de l'étendue de l'enseignement que j'avais tiré de ce combat face à lui.

-Histoire du Son ! STEREO QUAKE ! Châpitrage ! Ascencion !!!!

-QUOI ?? Ze Ze, Ze perd l'équilibre !!

sous les pieds du Chocotarlouze, un amas de feuille commençait à se former avec tout les morceaux de l'Eagle Dive qui étaient restés posés à terre lorsque le mur m'avait envoyer en arrière ! Désormais il montait au ciel et ne pouvait plus chercher d'échappatoire sous peine de tomber de trop haut et de se tuer ! Ce dont je profitait pour utiliser le reste de mes pages disponibles pour me créer une sorte d'Arc de papier à coté duquel se formait une flèche gigantesque qui se hérissait de tout part, ciblant la Chocotarlouze jusqu'à ce que d'un geste de mes doigts, l'arc de papier relâche la gigantesque flèche qui s'en alla percuter Huguette de plein fouet, tel un Dragon mangeant la chair d'une créature, explosant le Cookies en plein centre qui se brisa en miettes retombant par terre, alors que je me tournait pour ne pas apercevoir la scène.

-Histoire des Ronces ! CRITERIUM SNIPE ! Châpitre Final ! THORN DRAGON !

lorsque j'entendit les morceaux de l'homme tomber par terre, il me fallut alors me retourner pour apercevoir que ce dernier semblait avoir le bas du corps coriace, bien que sa tête avait été séparé de ses bras, ses jambes se mirent à courrir dans la plaine et sur le coup cela m'étonna énormément et je n'eut qu'une réaction, celle d'attrapper sa tête pour courir après ses jambes alors que ce qui restait de lui, semblait se moquer de moi, même dans la posture ou il était.

-Hahaha ! Z'ai touzours une solution de resanze ! Ze vais retrouver mes amis les Cookies et fusionner avec eux pour me rézénérer ! Hahahahahahahahahahahaha

-TA GUEULE BORDEL !!!

Lui mettant un coup de marteau pilon dans le nez, le cookies gay commença à m'insulter puis la ferma une fois qu'il vit que je ne plaisantait plus et qu'il n'avait plus qu'une chose à espérer, c'était que ses jambes n'aillent pas vers Willy Pumbaa, ce qui vint à se produire bien évidemment au grand désarroi du Cookies sans tête se voyant désolé devant Willy Pumbaa de se présenter d'une telle manière. Comme prévu l'homme sanglier était entouré de deux autres cookies dont un boxeur ainsi qu'un autre qui ressemblait à un mexicain, tous assis autour d'un feu de camp sur lequel ils faisaient griller des guimauves jusqu'à ce que Pumbaa s'adresse à moi.

-Qui t'es Baby ? Gruik !

-C'est ton père qui m'envoi te mettre une fessée car il parait que t'es pas sage Willy !

-Mon père ? Gruik ! Il décide enfin de m'accorder un peu de son temps ? Gruik !

-Tu ne va pas faire d'histoire et rentrer sagement avec moi !

-Quoi ? J'ai pas envie Gruik !!!! Mon Père n'est qu'un sale humain égoïste Gruik !!!!

-Il m'a autorisée à te ramener par la force s'il le fallait !

-Choco ! Cacao ! Gruik !!!! Protégez moi Gruik !!!! Elle ne doit pas réussir à m'approcher Gruik !!!!

-Boss ! Ce qu'elle tiens sur son épaule ! On dirait bien...HUGUETTE !!

-Huguette ! Gruik !! Alors tu as battue Huguette Gruik ?

-Ouais et c'était pas de la tarte ! Enfin...du Brownies plutôt !

-Willy !! Z'ai éssayer de la retenir du mieux que z'ai pu !

-Rend nous Huguette Gruik !!!

-Viens le chercher si t'es un porc !!



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête]La Revanche des Hommes Cookies Lun 25 Avr 2011 - 12:21
Rekishi no Kashi - Waidan

(Histoire de Pâtisserie - Histoire Cochonne)



Alors c'était lui Willy Pumbaa le terrible ? Je l'avait aperçu tout à l'heure sur sa moto mais je n'imaginais pas qu'il était aussi massif et qu'il avait l'air aussi bête ! Il me faisait légèrement penser aux disciples de Schredder et Kang dans les Tortues Ninja ! Mais si vous savez bien, le Rhinocéros débile et le Phacochère punk avec ses lunettes 3D qu'on est censé mettre uniquement dans les cinéma ! Ce Willy avait vraiment une sale tête et lui montrerait mes seins serait bien évidemment du gâchis ! Cela risquerait de rendre les choses bien trop simple et je n'ai pas envie que mon corps soit abimer par cette grosse baderne qui désobéissait aux ordres de son papa chéri. Il était clair que je n'allait pas rester planté devant cette grosse brute qui me regardait d'un oeil troublé alors que ses deux gardes du corps Cookies le défendait pour chercher à reprendre Huguette qui était encore sur mon dos.

-Lassez-moi ! Ze veut voir Soco et Cacao !


-C'EST CHOCO ANDOUILLE !

-Z'arrive pas à le prononcer !

-FERME LA HUGUETTE ! Je t'ai vaincu alors tu la boucle !

-Rend-le nous !

-D'abord on se présente devant un grande dame abruti ! On t'a jamais appris la politesse !

-Cette nana à du caractère ! Gruik !

-Efflorescence !

-Son grimoire il ne doit pas s'ouvrir Soco ! Tu dois lui arasser des mains !

Le grimoire des mystères se mit à briller sur la couverture jusqu'à ce que le sceau qui retenait la totalité du livre se retire et ouvre ce dernier dont les pages commençaient à se tourner à une vitesse folle alors que les hommes cookies et le porc regardaient attentivement la scène sans vraiment chercher à comprendre la situation mais se précipitait vers moi dans le but de me retirer le livre des mains, grave erreur de leur part s'ils pensaient que la guitare que je portait dans le dos n'était la que pour faire jolie et attirer la foule : Ni une ni deux, je retirait ma guitare de mon dos alors que l'un des cookies arrivais vers moi le point lever en criant comme un rebelle japonais, mais finit par se manger en pleine face le corps de ma guitare qui avait agit comme une batte de base-ball et l'avait envoyer valdinguer contre l'homme phacochère qui commençait à me traiter de tout les noms en se jetant lui aussi sur moi, ne me laissant pas d'autre choix que celui de m'élever dans les cieux en utilisant la capacité du grimoire qui me permettait d'empiler des feuilles sous mes pieds. De la ou j'étais désormais, je les provoquait quelque peu en tapant sur mes fesses et en mettant mon doigt dans la bouche comme l'aurait fait une véritable cochonne afin de charmer quelque peu mon monde puis finit par redescendre alors que l'un des cookies me tirait dessus avec une sorte de fusil à M&M's qui ne manqua pas de me toucher en plein dans le ventre en me faisant tomber de haut, mais pas assez haut pour que je ne puisse pas me réceptionner convenablement en utilisant une nouvelle fois les pages du grimoire qui continuaient encore et encore de me sauver la vie.

Quelque peu énerver par ces face de raie, je me décidait à devenir on ne peut plus sérieuse et me mit alors en position de combat, mes longs cheveux noir flottant dans le vent chaud qui se levait sur la plaine et qui n'avais pas finit de me décoiffer alors que j'avais mis tant de temps à bien me lisser les cheveux.

-Histoire des Ronces ! Criterium Snipe !

Les pages de mon livre s'éparpillaient en volant, prenant la direction du groupe de délinquants junvéniles qui commencèrent à être trouer de partout par les nombreuses pointes acérées qui sortait des pages du livre en s'allongeant jusqu'à leur corps fait de patisserie. L'un d'eux viens à moi avec une vitesse folle et m'envoya un coup de poing en plein visage, ce qui venait de me faire horriblement mal et semblait m'avoir fait saigner au niveau de la joue. A ce moment la, le monde semblait s'effondrait autour de moi et lorsque j'éssuyais ce sang par ma main et que je le regardais, la colère ne pût s'empêcher de monter en moi de plus en plus à chaque seconde, comprenant qu'il avais blessé mon magnifique visage et qu'il fallait qu'il paie pour cela, il allais gouter à la vengeance d'une femme.

-Espèce de sale raclure ! Mon magnifique visage ! Tu l'a défiguré ! Je vais t'arracher les pépites une par une et je les ferais bouffer à ce sale porc de merde qui est derrière toi !

-Tu n'approchera pas Willy ! Je vais t'exploser ma jolie !

-Vas y mon Soco ! Tu peut le faire z'en suis sûre et certain !

-Tais toi Huguette ! Je suis pas ton mec ! P'tain t'es vraiment pas fait comme tout le monde toi !

Les coups de l'homme Cookies étaient puissants et je sentait dans son style de combat qu'il maitrisait d'une certaine façon ce style d'art martial tellement prisé par les plus grands combattants, le Kun-Fu, mise à part que le sien était utilisé d'une manière beaucoup plus "différentes" en vue de sa forme de cookies à taille humaine qui ne le rendait pas franchement beau. Je n'eut qu'un faible temps de réaction et ma tête se retrouva prise par Willy Pumbaa qui me pris en traitre, m'envoyant un grand coup de corne dans l'abdomen qui me fit un grand trou en plein corps. Je commençais à me sentir mal et cet espèce de sale goret des bois venait de me tarnspercer sans vergogne, ce qui bien évidemment me mis en colère mais il se mit à courir en direction d'une montagne en m'entrainant dans sa course qui prenais de plus en plus de vitesse. Je libérait le pouvoir de mon grimoire pour que le Criterium Snipe se charge du cas de cet atrocité de la nature en le tarnsperçant de toute part mais rien ne semblait y faire et la montagne était désormais devant nous et voila qu'il m'encastrait à l'intérieur de cette dernière, alors que je tentait désespérément de me relever, voyant que le porc était complètement sonné d'avoir foncé dans cet amas rocheux, le Stereo Quake me permis alors de pouvoir prendre un peu d'altitude mais c'est ce moment que choisit leur troisième acolyte pour me tirer dessus en plein vol, et l'une de ses balle en forme de M&M's me toucha, me faisant basculer en arrière avant d'entamer une chute vertigineuse en direction du sol,

Je me sentait partir comme si mon corps frêle et sexy venait d'être souillé par le mal et je voyais défilé devant moi les journées passés à Dreamland alors que ma vue commençait à se troublée donnant à mes yeux une lueur hagarde qui sombrait petit à petit vers le blanc. A vrai dire il n'y avais pas que ma vue qui était affecté, car visiblement, mon ouïe commençait également à se dégradé tout autant que mon corps qui se paralysait en se vidant de ses forces. Etait-ce le déclin avant la fin ? Je m'en voulais tellement ! Les Keys to the Radio allaient probablement m'en vouloir de ne pas pouvoir continuer d'être leur guitariste, et j'avais encore tellement de textes à leur faire partager ! Comment Felen réagirait-il ? Si seulement je pouvais le retrouver hors de Dreamland, contribuer à ce que ses rêves se réalisent en participant à l'avancée de ce groupe, mais comment une telle chose allait-elle être possible ? Bha...de toute manière, je n'avais qu'un rêve dans ce monde, et le Prince charmant de mes rêves n'aurais sans doute pas été celui que j'aurais garder éternellement ! Probablement trop parfait pour moi je pense, je n'aurais peut être pas pu le supporter, mais le rencontrer en rêve m'aurais peut être été favorable a mes prochains amours, rha qui sait ! J'en parle sans vraiment savoir, frustrée de ne pas avoir réussi à vaincre de simples délinquants, il fallait croire qu'au final, je restait une faible femme avec beaucoup de progrès à faire pour me faire bien voir de tout ces hommes qui nous prenait toujours le beau rôle. Tiens, mon corps commence à se désagreger ! Alors c'est sa disparaitre de Dreamland ? Cette sensation est glaciale et douloureuse, est-ce que ce sera ce que je ressentirai vraiment lorsque je viendrai à mourir dans le monde réel ?

"J'ai eu réponse à ce que bon nombre d'humains cherchaient à savoir ! Et je pourrais désormais répondre, que je sais ce que je prodigue la mort !"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête]La Revanche des Hommes Cookies Aujourd'hui à 13:12
Revenir en haut Aller en bas

[Quête]La Revanche des Hommes Cookies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Sucreries-