Haut
Bas

Partagez|

[Quête: Indépendance Day pv Kain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: [Quête: Indépendance Day pv Kain] Dim 5 Déc 2010 - 19:24
Je vagabondais comme à on habitude dans cette immense monde des rêves qu'est Dreamland, et pour sur je n'avais encore une nouvelle fois pas pensé au lieu ou je voulais atterrir avant de m'endormir non j'avais seulement atterrir pour la troisième fois au village puzzle ou du moins dans un coin bien plus reculé que le village même d'ailleurs...J'étais....En faite j'étais arrivé.....Non en faite j'étais complétement paumé tout simplement...
Je relevais m'étant assis un moment pour réfléchir à ce que j'allais bien pouvoir faire pour me sortir d'ici surtout que mon réveille ne sonnerait pas avant cinq bonnes heures et c'est la tout l'inconvénient il n'y avait rien ou du moins presque rien des arbres, oui mais encore ?! Bah...Rien d'autre et sa me m'était déjà de mauvais poil car j'étais en colère contre moi même.Je soulevais ma capuche la mettant sur ma tête et oui car il commençait maintenant à pleuvoir super géniale cette nuit ne trouvez vous pas ?
Non rien aucune réponse je me met à parler tout seul maintenant dans cette saloperie de forêt que je connais ni d'Eve ni d'Adam et puis quoi encore mon cerveau n'était pas la pour apprendre la géographie de ce fichu monde j'avais déjà assez à faire à retenir les reliefs et tout ce qui s'en suis de mes cartes en géographie dans le mon réel et cela me convenait parfaitement d'ailleurs.

Bon fallait bien faire quelque chose, passé le temps, jouer aux cartes même seul...
Je décidais de marcher pour faire passé le temps drôle de passe temps mais bref passons tout ce passage ennuyeux de ma misérable vie bon cette fois c'est la dernière fois que je ne fais pas gaffe ou je vais quand je m'endors mais bon jamais deux sans trois donc on va dire que c'est régler faire le vide et passé cette nuit je sais pas à marcher...
Et c'est ainsi que cette nuit d'hiver passa dans le meilleur des monde et l'ennui pour notre infortuné voyageur le sang bouillonnant dans son organisme lui montant au cerveau il croyait devenir fou à ne voir âme qui vive aux alentours.
Enfin le pire fut passé il piqua une crise faisant un tapage nocturne au monde puzzle et continua sa route dans une direction aléatoire.
Enfin le chemin fut plus propice aux attentes du jeune homme qui aperçu alors un chantier en construction avec des voix, des gens , du people quoi ! Enfin il allait peut être pouvoir faire quelque chose en compagnie d'une ou deux personnes mais ce qu'il trouva bizarre était que dreamland faisais travaillé aussi tard la nuit ? Dans un chantier ? Étrange le mot est dit et c'est avec ce défaut bien connu de Wiver qui est sa curiosité qu'il se rapprocha peu à peu du dit lieu sans se faire remarquer.

La joie n'y était pas, rien s'était plus un camp de travail qu'un chantier véritable et l'heure ou ils se tuaient à la tâche le montrait bien qu'il face jour ou nuit qu'il vente qu'il pleuve ou qu'il grêle rien ne semblait envisagé la fin du travail mais était plutôt ouvert sur le travail c'est la santé 24h/24.
J'envisageais d'aller voir d'un peu plus près tout ce remue ménage et surtout ce travail forcé ! Il n'y avait pas d'autre mot pour exprimer ce que voyais le jeune homme s'était de l'esclavage ni plus ni moins.
Je comptais le nombre de malfrats qui surveillaient les pauvres personnes du chantier au nombre de douze mais ou était le leader dans tout sa ? Pas grave rien de très important enfin presque l'heure était à l'action et non aux questions sans réponse enfin une activité qui rendais le sourire à Wiver enfin un sourire s'était vite dit il était plutôt en colère et sur les nerfs de voir des gens maltraité de cette manière et surtout il ressentais en eux cette impuissance et cette douleur....Quel douleur supportaient ils sur le poids de leurs frêles et fragiles épaules d'individu si faible...
Que pouvais encore analysé sur cette bande d'ingrats armé de lances et d'épées ah oui des chiens =_=
Et pas n'importe lesquels des chiens cauchemars au nombre de deux dans un périmètre restreint entrain de snifer tout ce qui passais aux alentours qu'es ce qu'ils pouvaient bien sentir ? S'était pas comme si ils étaient la à chercher une quelconque drogue illicite sur l'un de ces pauvres travailleur suant misérablement contre son gré ? Et leurs dents pointus aux nombres de....Urgh ils en ont tellement que je n'ose les compter et leurs griffes mazette ! C'est plus des chiens c'est des fauves qu'on à la !
Bon et le plus important...Ou se cache se foutu chef de cha...

Je n'eus pas le temps de terminé ma pensé que j'entrevis une ombre s'approcher peu à peu derrière moi...Je me retournais et fixais consciencieusement cette silhouette qui émanait de la forêt d'où j'étais sortie il y a peu.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête: Indépendance Day pv Kain] Dim 5 Déc 2010 - 19:57
Après une journée des plus banales, quelques accrochages par-ci par-là et un tour dans le bureau du proviseur, je rentrait chez moi, encore que je ne considère pas vraiment cet endroit comme chez moi. Cet internat ou je séjourne est d'un ennui sans borne, et les quelques idiots que je peux y croiser sans intérêt. Après un bref repas et deux heures de glandage intensives, je décidais d'aller me coucher, en espérant que Dreamland m'apporterait un semblant de satisfaction ce soir. En effet, depuis le combat dans le métro et la mort de ce voyageur, il ne s'était rien passé de notable, et je recommençais à m'y ennuyer. Au bouts de longues minutes de réflexion, je décidais de laisser vagabonder ma conscience en une mosaïque de pensées confuses, laissant à la chance le loisir de me trouver un endroit convenable où passer la nuit.
Quand j'ouvrais les yeux, je me trouvais dans un endroit étrange, avec des arbres de temps en temps, mais personne aux alentours. Des sortes de pièces de puzzle s'emboitaient les unes dans les autres en un atroce vacarme, ce qui gâchait la paisible quiétude de ce lieu. Je décidais de marcher un moment, pour explorer et peut-être trouver une proie digne de ce nom. Ce n'est que plusieurs minutes plus tard que les bruits me parvinrent, un maelström brouillé de cris et de voix agressives. Je m'arrêtait un instant pour réfléchir à la situation.

*Ces bruits sont étranges, que dois-je faire? Si j'y vais, je rencontrerais peut-être un voyageur puissant, mais il se peut aussi qu'il n'y ait rien d'intéressant.*

Au bout d'un moment, je décidais finalement d'aller voir; au pire, je tuerais quelques créatures des rêves, alors ma soirée ne serait pas perdue. Après une marche d'une petite minutes, j'arrivais à proximité de ce qui semblait être un camp de travail. Bof, rien d'intéressant finalement. À l'exception peut-être du voyageur qui se tient devant moi, à quelques mètres, et qui semble observer la scène avec colère. Je l'examinai brièvement, puis reportait mon attention sur l'espèce de chantier en contrebas: une douzaine d'hommes armés, des sortes de chiens vraiment moches. Seulement, aucun d'eux ne se démarquait, j'en conclus donc que leur chef n'était pas là. Je réfléchit à la situation tandis que je me rapprochais lentement du voyageur.

*Ce n'est pas dans ma nature d'aider les gens, et je n'ai rien contre ces bandits; je me fiche royalement de ce qui se passe ici, et n'ai après tout aucune raison d'intervenir. Mais j'ai bien envie de me battre, et seul contre tout ce monde je risque d'avoir du mal. Autant m'en faire un allié*

Alors que je me rapproche, il se rends compte de ma présence, ce qui va faciliter notre échange: si je l'avais surpris, il aurais pu croire que je voulais le tuer, ce qui n'est pour l'instant pas le cas. Je me place à trois mètres de lui et commence à parler, tout en prenant soin de ne pas attirer l'attention des gardes.

- Mon nom est Kain, voyageur. Il semblerait que cet endroit ait retenu ton attention;seulement, tout seul tu risque d'avoir du mal à vaincre tout ce petit monde, surtout si leur chef rapplique. C'est pourquoi je te propose mon aide. De toute façon, avec ou sans toi, je descends; à toi de voir si tu veux me suivre, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête: Indépendance Day pv Kain] Dim 5 Déc 2010 - 22:39
Mes yeux peu à peu s'étaient habitués à l'obscurité de la scène et de cette contrée riche en arbres et bien sur en pièces de puzzles et c'est alors que j'aperçus le dit individu qui semblait tout comme moi un voyageur en même temps il ne peut y avoir que sa dans ce monde sauf les quelques empotés de ce fameux chantier d'esclavage.
Je l'épiais de haut en bas et inversement peut être trop excessivement d'ailleurs mais je n'avais rien à craindre de lui du moins pour l'instant il semblait passable et fade à tout ce remue ménage et rien cas voir l'expression maussade de son visage j'en comprenais le sens même qu'il s'ennuyait ici même dans Dreamland.
Il fallait bien admettre que le village Puzzle n'était pas l'endroit le plus attrayant de cette immense monde non plus en zone 1 de plus il y avait bien plus intéressant et attractif dans les zones plus dangereuses.
Il était en globalité de taille moyenne et pâle ne possédait il pas de sang en lui me demandais je un instant de stupidité ou était il un vampire peut être ?!Ah quel genre de connerie vais je encore sortir ? Peut importe le reste était plus intéressant.

Il parla brièvement mais correctement et ne mâcha pas ses mots d'ailleurs il fut clair et précis dans ses attention envers ce chantier et ses occupants.
Il se nommait Kain , un voyageur tout comme moi en quêter d'activité divers et variés tout comme moi d'ailleurs il n'en cacha pas la remarque qu'il avait vu en moi un brin d'intérêt à épier le lieu dit ou les bandits sévissaient.
Je n'en attendais pas moins de lui après tout ce qu'il me racontait me faisais sourire intérieurement quand il eut finis son discours j'affichais un sourire léger me relevant de ma cachette m'avançant devant lui riant faiblement toujours sur le qui vive au cas ou l'ennemi m'entendrait et lui aussi par la même occasion.
Je répliquais lui tendant après mon discours des plus expressif ma main en gage de ma bonne foi et de la confiance qu'il pouvait me porté maintenant à mon égard tout comme moi.

Se sera avec plaisir Kain j'étais moi même à la recherche d'une activité pouvant me distraire quelques temps en attendant le moment de mon réveille dans le réel et cette opportunité cet offerte à moi, et puis plus on est de fous plus ont ries alors j'accepte volontiers ton aide...Au faite moi c'est Wiver....Let's go !

Je descendais donc accompagné de celui ci, je n'étais pas du genre à montrer un comportement disons....furtif étant plus quelqu'un qui provoque la baston et qui la côtoie en face à face nous n'allions pas nous cacher très longtemps.
Les bandits nous virent arrivés s'ameutant vers notre position les esclaves eux reculais peu à peu s'enfuyant ou se cachant ont pouvais entendre le fracas des pelle et des pioches tombés au sol dans l'empressement.
La bande de malfrats n'était pas réellement enjoué de notre arrive enfin je suppose certains ricanais tout de même surtout ceux qui tenaient un peu plus loin les gros chiens qui me laissait un frisson dans le dos de dégout face à leurs gueules emplies de baves et surplombés de dents.
Donc on avais du choix sur les douze bandits qui nous fixaient de part et d'autre du chantier et ceux qui s'étaient regroupés face à nous deux nous barrant en quelque sorte le passage à leur manière on va dire s'étaient soient les fou furieux en colère d'avoir arrêtés fonction de bourreaux ou soient les cinglés qui ricanaient à notre vu murmurant à peine le mot "tuer" entre leurs dents jaunis et détériorés.

Moi les mains dns les poches je les regardais un à un puis tournais mon regard vers Kain puis dans mon comportement posé et tranquille je lui disais.

Bandit: Venez vous battre bandes de fumiers ont va vous saignez comme des porcs !!!

On a cas faire 50/50 hein ?!



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête: Indépendance Day pv Kain] Dim 5 Déc 2010 - 23:48
Après une brève discussion, nous descendîmes vers les bandits. Son approche très... directe du combat était assez amusante, et moi même je préférais un combat en bonne et due forme, mêlant stratégie et attaques frontales, à un duel d'intellos. Les bandits, ricanants bêtement, eurent tôt fait de se retrouver de part et d'autre de notre position. Ils ne semblaient pas très intelligent ni très fort, un avantage pour nous. Ils devaient sans doute compter sur leur nombre pour nous surclasser, ainsi que sur l'aide de ces deux molosses.Pathétique, vraiment: je ne cachais d'ailleurs pas le dégoût qu'ils m'inspiraient en adoptant un air méprisant au possible, qui sembla en énerver plus d'un. L'un d'eux se mit alors à parler, d'un ton sec et brutal.

- Venez vous battre bande de fumiers on va vous saigner comme des porcs!!!

Leur vulgarité des plus grotesques les faisaient davantage baisser dans mon estime qu'elle n'avait d'impact sur mon morale. Je devais apporter le Chaos à Dreamland, je ne pouvais décemment pas mourir ici ni même déposer les armes!

-On a qu'a faire 50/50 hein?

Cette remarque attira mon attention; mon compagnon de fortune se proposait de combattre de son côté, par conséquent aucun risque qu'il traîne dans mes pattes et qu'il me gène. Décidément, je l'appréciais de plus en plus.

-Comme tu veux, Wiver. Et ne viens pas chialer si tu prends une raclée, parce que j'aurais autre chose à faire que venir te sauver la mise.

Les bandits parurent un instant perplexe devant notre évidente intention de la jouer solo, puis se séparèrent en deux groupes et se précipitèrent sur nous dans un certain désordre. Je m'avançais à leur contact tranquillement. Comment ces idiots auraient-ils pu savoir que ma vraie force ressort quand je lutte seul?

-Mon nom est Kain, l'écarlate,porteur de Néant: préparez vous à connaître la véritable terreur que peut provoquer un contrôleur du sang!

Ce faisant, je créais deux lames à chacun de mes poignets, de 40 cm chacune, puis profitait de la légère surprise pour attaquer. J'en empalai un avec mon bras droit puis contrais l'épée d'un autre avec mon bras gauche. Me servant du corps de celui que j'avais empalé comme bouclier, je contrais les attaques sans grande difficulté bien que ma capacité de déplacement soit réduite, en grande partie à cause de la complète désorganisation du groupe. Ca c'est compliqué quand le chien est arrivé. À le voir de plus près, il était effectivement horriblement moche, avec une énorme gueule baveuse pleine de dents et plein de pattes griffues. Il était assez rapide, et je dû lâcher mon "otage" pour éviter son coup, qui me laissa une estafilade sur la joue. Je sourit légèrement, quand la réalité me rattrapa brutalement:trois des bandits m'avaient encerclé et semblaient vouloir me saisir, voire me transpercer. Finalement, les choses se passaient très bien pour moi: ils avaient pénétré cette zone dont personne ne sort indemne, le "Death field" comme je l'appelle. De mon corps sortirent alors des aiguilles de sang tandis que les lames de mes bras se disloquaient. Douze aiguilles de cinq centimètres qui vinrent se ficher de part et d'autre de mes agresseur, en tuant un au passage et blessant un autre au bras droit et le dernier à l'estomac. Je fit de nouveau appel à mes lames pour achever les deux blessés. Face à moi, les deux bandits restant qui hésitaient, sans doute parce que j'avais éliminé leurs collègues sans la moindre hésitation et en peu de temps en plus. Le chien semblait furieux, mais les bandits le tenaient trop bien pour qu'il puisse attaquer, tétanisé apparemment.

-Vous êtes pathétique. Ceux qui ne sont pas capable de défendre leur vie feraient mieux d'éviter d'engager le combat contre quelqu'un sans information préalable, ou un solide plan de repli ce que vous n'avez apparemment pas non plus.

Le bandit qui tient le chien le lâche et part en courant vers une sorte de construction vers le fond du chantier; sans doute l'antre du boss...
Pendant ce temps, le chien se jette sur moi avec l'envie de faire de moi son prochain repas, enfin c'est l'impression que j'ai, bien que je ne sois pas spécialiste en psychologie canine, surtout à Dreamland. Il fonce en ligne droite, et sa vitesse est telle que la faible distance qui nous sépare ne me permet de créer que des lames de vingt centimètres, trop court pour combattre contre "ça".

*Ce fichu chien est rapide, et sacrément dangereux avec ses grosses dents. Je dois faire attention si je ne veux pas finir en jus de framboise, moi.*

L'autre bandit se jette sur moi dans une tentative désespérée de me porter le coup fatal. Risible, je trouve, tellement il semble mal assuré, mais il vient de me donner un idée. Je me place dos à lui et, alors qu'il se trouve à trois mètres de moi, j'agrippe le chien qui se jetait sur moi et profite de son élan pour le jeter sur le bandit en me couchant sur le dos et le poussant avec ma jambe, encaissant au passage les multiples coups de griffes de ces p****n de pattes. Il s'écrase lourdement sur le bandit, lui broyant( d'après le bruit) quelques os, ce qui le met hors circuit. Je sort une lame de 80 cm de mon bras droit après avoir annulé les deux autres et lui enfonce entre les deux yeux, mettant fin à la vie de ce clébard ridicule. J'achève alors le bandit, afin de finir le travail proprement.

-Tss,mes vêtements son abîmés à cause de ces losers... Tant pis, au moins c'était un peu marrant. Encore que je sois un peu déçu: j'espère que le boss offrira un minimum de résistance...

J'observe les alentours et fait un bilan rapide de ma situation. J'ai éliminé cinq bandits et un méchant pas beau gros chien tout baveux. Il ne manque plus que celui qui s'est enfui vers le boss, le boss en question et ceux de Wiver. Tiens, je me demande ou il en est...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête: Indépendance Day pv Kain] Dim 26 Déc 2010 - 13:39
Tout d'un coup, tout se passa très vite les quelques phrases jetés à la va vite entre nous c'est à dire Kain et moi furent les derniers d'un long combat qui semblait sans doute déjà gagné d'avance mais nous ne pouvions encore rien juger il y avait en effet ces deux chiens ou sorte de quadrupède qui me laissait un arrière gout dans la bouche coincé en travers de ma gorge c'est à croire qu'il y aura toujours quelque chose dans ce monde qui me fera déchanté enfin s'était bien la première fois que j'allais accomplir quelque chose en dehors de la guilde et des X-Caliburs que je n'avais pas revu depuis quelques nuits déjà.
Bien passons aux choses sérieuse, leur était à la baston pas à la réflexion ou à je ne sais trop quoi d'autre qui serait complétement hors-contexte de cette magnifique scène de combat.
Kain s'était empressé de faire face à une partie des assaillant et c'est la que je le perdis de vu car en voulant le fixer de mon regard je vis l'un des bandit fondre sur moi telle un éclair munit de son sabre on aurait cru un pirate tombé du haut de la vigie ricanant cruellement face à la prochaine mort de qui ? Moi sans doute mais cela n'aurait pu se finir ainsi alors autant vous en faire profiter pleinement.
j'eus un geste de recul il passa tout près si près que mes cheveux s'irisèrent sur le coup de la stupéfaction et la rapidité que pouvais avoir ses bandits.

les hostilités étaient lancé et c'est en sentant la présence deux de bandits derrière moi que je fus vite pris par le nombre sans trop réagir ou le faisais je exprès ? Il est vrai que seul une tâche est plus rude sauf si la confiance en soit reste la même mais malgré tout je ne pouvais négligé que ma vie à Dreamland en dépendait sérieusement je sentis ma chair mes deux bras se fendre légèrement sous la pression de l'acier des lames des deux individus passé sur le côté droit et gauche avec ce même ricanement stupide et malsain.
j'avais gagné deux entailles en à peine quelques secondes, la douleur était la sans plus j'avais appris à me faire de vilaine blessures depuis notre première quête de groupe.
dans un sourire narquois la capuche abaisser sur mes cheveux recouvrant mon regard je restais un moment immobile puis ricanais à mon tour aussi sadiquement qu'eux il faut dire que la douleur peu parfois me rendre aussi dingue que cette bande de dégénéré....

The Pain Yahahahahahahaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!!

Ces mots retentir dans l'immense espace de ma propre bouche et alors ma course fut lancer mon chemin tracer et mes infortunés ennemis écrasés.
Je fonçais à une vitesse fulgurante le premier qui avait tenté de me fendre en deux sans succès je sautais et en un bond mon pied droit heurta son visage lui explosant la face dans un craquement dur et rapide de son nez dégoulinant de sang le corps inerte sur le sol les bandits voyaient la avec stupeur leur défunt compagnon au sol ne bougeant plus.
A qui le tour ? voila la seule phrase qui me venait à l'esprit car l'euphorie du combat l'adrénaline me montait déjà à la tête elle parcourait mes veines, elle était en moi.
J'attrapais le sabre à la lame d'acier déjà bien usé ayant perdu son éclat sous les ruissellement de sang de nombreuses victimes et de ces combats passés.
je fonçais toujours sur mes malheureux ennemis qui faisaient sans doute déjà moins les fier devant la chute de leur premier compagnon d'arme.
Se fut le tour des deux autres qui ne m'avaient pas loupé il faut le dire moi je leur tranchais les bras respectives le sang giclant dans des cries et des hurlements de douleurs.
le sang s'étaient déposée sur le sol comme le torrent d'eau ou une flaque d'eau déposée après une longue averse.

Trois de moins déjà et ce ne fut pas une surprise quand l'un d'eux me frappa dans le dos avec une torche enflammé, le coup me fit vacillé sur le côté m'ôtant l'arme que j'avais empoigné je tournais mon regard vers lui, un regard des plus effrayant telle la mort venant vous chercher.

The Fury....

Ma force fut comme décuplé mes muscles plus imposant ainsi que mon corps mes veines semblaient hypertrophiés face à tant de puissance j'attrapais le crâne de celui ci le faisant exploser dans la paume de ma main qui retenais encore quelques morceaux de sa mâchoire puis le jetant plus loin j'attrapais de justesse l'avant bras d'un autre bandit qui avais voulu me poignardé au niveau du thorax lui faisant lâché l'arme blanche je souriais à pleine dent lui avait le visage décomposé par la mort inévitable que j'allais lui infliger.
d'un coup sec je tapais de mon bras libre dans son bras toujours tendu dans la position ou je l'avais attrapé pour me tuer son avant bras fut briser ses os broyer laissant seulement l'os inférieure de son avant bras l'ulna sortir déchirant sa chair le laissant mourir d'agonie au sol je fus projeter moi même dans la boue et le sang de mes ennemis par l'un de ces chiens répugnant.
Il voulais me mordre me déchiqueter à sa manière j'étais son repas vivant.
Je tentais vainement de lui donner des coups de poings mais rien ni faire il était bien trop imposant.
Avant qu'il n'est le temps de me dévisager complétement de ses immenses dents et de sa bave visqueuse insufflant la puanteur même je lui tordis le cou lui brisant la nuque dans un bruit aigu venant de sa part il tomba net sur le côté gauche de ma personne.
Je fis une pirouette arrière me relevant et prenant instinctivement appuie sur la carcasse de la créature je me propulsais avec la force de mes jambes vers le maître de la bête qui étais rester sans voix ni aucun réflexe plongeant mon bras vers l'avant je lui explosais littéralement le ventre attrapant à l'intérieure même de son corps sa colonne vertébrale en guise de maintient.
Le bandit était mort sur le cou sa salive dégoulinant de sa bouche entrouverte les yeux blanc debout presque vacillant je ressortis mon bras imbibé de sang d'une couleur pourpre et sanglante le corps tomba dans la boue à son tour cela faisais 6 bandits et un de ces monstrueux chiens que j'éliminais.

J'entendais au loin s'approchant lentement le bruit d'une arme cognant contre les poutres d'acier du chantier un homme immense s'approchant comme sortie de sa tanière cela devait être le chef de tout ce troupeaux d'incapables il avait une ache en main s'était celle ci qui faisait retentir le son mélodieux de l'acier contre la paroi des poutres...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête: Indépendance Day pv Kain] Lun 27 Déc 2010 - 19:13
Wiver c'était bien débrouillé de son côté; ça faisait un peu bourrin comme pouvoir, mais au moins c'était efficace, et c'est toujours utile en combat un allié efficace. Alors que je me demande ce que le boss de ce chantier ridicule peut bien être en train de faire, j'entends un bruit affreux, que même un sourd trouverait tape-à-l'oeil et discordant. Je me tourne vers la source de ce bruit, et aperçoit un homme portant une hache imposante, qu'il fait taper aléatoirement contre les poutres, produisant ce bruit infâme qui me vrille les tympans. Il s'approche tranquillement de nous, et j'aperçois un peu derrière-lui l'abruti qui s'est enfui; au moins, il s'est rendu utile en allant chercher le plat de résistance. L'homme regarde ses hommes à terre, puis reporte son attention sur les espèces de canidés mutants légèrement décédés à nos pieds. Il semble vaguement énervé, ce qui peut se comprendre étant donné la taille et le surtout le prix que ces bêtes ont dues lui coûter, mais quelque part ça fera moins cher niveau nourriture, donc ça compense. Enfin, ce n'est pas comme si l'essence de vie économisé grâce à nous lui sera d'une quelconque utilité là ou il se rends en ce moment même, à chaque pas qu'il fait vers nous.
Derrière cette grande confiance en moi, devant quand même un homme de grande taille, qui semble posséder une certaine expérience du combat et qui connait le terrain, se cache un plan infaillible; et de toute façon, même si le plan rate, je n'aurais qu'à passer derrière pour l'achever, donc la victoire nous est plus ou moins acquise, à 95% minimum, je dirais. C'est ce moment que l'homme choisit pour entamer la conversation, d'une voix grave et puissante.

-Alors, c'est vous les jeunots qui vous amusez à foutre le bordel chez moi? Ha, mes gardes sont donc si faibles pour se faire abattre par des gamins comme vous?

Je ne réponds pas, me contentant de le regarder froidement, un regard chargé de mépris. Il se tourne alors vers moi, et me dit:

-C'est donc toi qui a effrayé cet idiot? Tu n'as pas l'air si fort que ça, mais pour te débarrasser seul de tous ces hommes, tu dois quand même savoir te défendre. Toi aussi tu n'as pas l'air mauvais.

Il s'était tourné vers Wiver, et souriait comme si la victoire lui était acquise. Une grossière erreur, en tout cas je l'espérait; après tout, je ne connaissait pas ses capacités, il y avait donc toujours un risque. Je me tourne à mon tour vers Wiver et, avec un sourire, lui expose mon plan.

-Wiver, c'est ça? Il me semble que ton pouvoir est lié à la douleur, ou aux blessures. Dans les deux cas, je pense que je peux te donner un coup de main...

Quand je finit ma phrase, dix aiguilles de sang tourbillonnent autour de mes mains, prêtes à frapper mon allié pour lui donner un petit bonus de puissance, si en tout cas j'ai bien compris la nature de son pouvoir.
Je sourit à nouveau, ce combat risque d'être des plus rapides...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête: Indépendance Day pv Kain]
Revenir en haut Aller en bas

[Quête: Indépendance Day pv Kain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Village Puzzle-