Haut
Bas

Partagez|

Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 323
Date d'inscription : 04/10/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Lou Evenstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 845
Renommée: 1470
Honneur: 32
MessageSujet: Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques] Mar 16 Nov 2010 - 2:46
Ce monde est une vrai vacherie. Pourquoi a chaque fois que j'entre dans Dreamland je me retrouve a me castagner contre des mecs bien plus forts que moi ? Bon ok je le cherche un peu, si j'apprenais a la fermer plutôt que de dire tous ce qui me passe par la tête c'est clair qu'il m'arriverait moins de bricole. Mais bon, autant me demander d'essayer de changer de sexe ça reviendrait au même, non même pas, ce sera surement plus facile.

Violemment plaquer contre un mur, je suis pourtant maintenu en l'air a peut être un mètre du sol sans que pour n'assaillant ne me touche d'un doigts. A vrai dire il est peut être a 5 mètre de moi, pourtant, je suis certain que j'arrive parfaitement a sentir son corps, ou plutôt sa poigne. Ma gorge se resserre d'elle même tandis l'air se raréfie de plus en plus dans mes poumons. J'ai l'impression d'être pris dans un étaux géant cherchant a me compresser jusqu'au point de rupture. J'essaye de bouger ma main mais je me rend compte que je ne suis plus maitre de mon corps, ce mec joue avec moi comme avec une marionnette. Se décidant enfin a se rapprocher de moi, je me rend compte avec chagrin que plus il approche, plus cette pression est étouffante. Comment j'en étais arriver là déjà ? J'étais venu chercher des réponses auprès d'un type d'individu dont m'avait parler Khildar il y a quelque jours de cela, mais j'arrivais même plus a savoir qui était ce gars en face de moi ni même les questions que j'étais venu lui poser. Mais qu'est ce qu'il se passais bordel ? Je le vois me parler mais chacun de ses mots semblent étouffer, j'essaye de pourtant de déchiffrer mais rien n'y fait. « Mais parle plus fort connard » que j'ai envie de lui gueuler mais ma bouche refuse de laisser s'échapper le moindre son. Les secondes défilent, mon oxygène s'amenuise, ma vue se floute, mes oreilles bourdonnent... j'arrive même plus a penser correctement ou a mettre les mots dans le bonne ordre, la seul chose que je sens est cette putain goutte de sueur s'écoulant alors le long de ma tempe. Merde... je tourne de l'oeil


______________


… Tu en as mis du temps.

Si j'avais su que je tomberais sur un vieux con je serais tous simplement pas venu.

La baffe part toute seul et je me retrouve a terre sans avoir même pu comprendre ce qu'il viens de ce passer. Me mordant la lèvre sous le choc, je suis a terre entrain de me masser la joue avant de cracher une petite gerbe de sang. Décidément, les vieux adoraient m'en mettre plein la gueule. Esquissant un petit sourire a cette pensée, je me relève lentement avant d'arboré le même air satisfait et désinvolte que précédemment quand je remarque le problème. Merde... il a pas bougé de son fauteuil ou quoi ? Il est pourtant pas a coté de moi et même avec un bras a rallonge je le vois mal m'en mettre une aussi rapidement. Mettant cette question dans un coin de mon esprit, je ne montre aucunement ma surprise a l'autre ruine. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai la désagréable sentiments que trouver les réponses que je cherche risque fort d'avoir un prix... Ouais, ça tête me reviens décidément pas. Ses long cheveux sont surement aussi blanc que les miens tandis que son visage bien ridé arbore fièrement une barbe tout aussi immaculé au poil lisse comme les magiciens d'antan. Son corps, frêle et flétri est habiller d'une toge noir dénué du moindre plis ne laissant qu'a peine apercevoir ses jambes osseuse. Non mais c'est quoi cette malchance qui me poursuivait ? Pourquoi il avait fallu que de tout Dreamland, je tombe sur l'un de ses plus vieux habitants ? Je ne connaissais a vrai dire rien de lui et ne savais donc pas vraiment si ma supposition était la bonne, pourtant, je pouvais affirmer avec certitude que ce regard d'un bleu tranchant, scrutant au plus profond de mon âme comme s'il cherchait a en percevoir tous les vices, semblait avoir vu plus de chose en ce monde que quiconque n'en verrait jamais. Merde, il me rappelais vraiment trop mon grand père... .

Comme tu l'a surement compris je t'attendais !

Rien a foutre...

Je me présente, je suis Azmo


Nom de merde...

Et je suis le seigneurs cauchemar de ce royaume

J...

Mais tu va me laisser parler petit con !

Je vais pour ouvrir ma gueule et lui dire que j'en ai rien a foutre mais il s'empresse de me la fermer aussitôt a grand coup de baffe. Sauf que voilà, encore une fois j'ai bien fait attention et je l'ai pas vu bouger son cul de son trône de marbre. Me relevant pour ensuite essuyer du dos de la main le peu de sang s'écoulant de ma bouche, je me décide a commencer les choses sérieuse, je suis pas venu ici pour bavarder architecture ou politique, ni même pour faire le con d'ailleurs. Et a cette allure on risque pas d'aller bien loin.

Donc... on est ou au juste ?

Regarder par toi même te fournirait une bien meilleur réponse que je ne pourrais jamais t'en donner.

Perplexe, j'arque un sourcil devant cette drôle de réponse avant de finalement hausser les épaules. Je me trouvais dans un sorte de patio construit sur le modèle d'un de ces vieux temples dédié aux divinités grecs. La plupart des murs étaient encore intacte bien que celui sur ma droite avait presque entièrement disparu pour ne laisser place qu'a une vue imprenable sur un ciel d'un bleu azuré. D'immenses pylônes, colonne entièrement de marbre, meublé la pièce en soutenant de leurs imposantes statures un haut plafond depuis longtemps rongé par les intempérie du temps. Ouvert a un soleil presque trop éblouissant, cette pièce a présent a l'état de ruine dénotait cependant d'une beauté passé des émouvante. Malgré les ternissure de l'age, cet endroit n'avait rien perdu de son charme d'antan. Marchant en direction du mur effondré, je m'arrêtais le temps d'une seconde pour effleurer du bout des doigts un pilier encore intacte. Bien qu'ayant perdu cette lueur tant spécifique a cette roche, je ne pouvais qu'être des plus ému devant un tel caractère et un telle prestance. Je crois que je commençais a comprendre ce qu'on voulais dire par la grandeur architecturale d'antan. Cependant, ce royaume me réservait encore bien des surprise, chose que je ne tarda pas a comprendre quand je faisait enfin face a ce décor des plus sublime. Retenant avec peines mes larmes de couler, j'avais devant moi un paysage des plus émouvant,la bouche ouverte, j'essayais d'exprimer ce que je ressentais sans ne réussir qu'a articuler, ou plutôt bafouillé quelques bredouillements. De toute façon, même si j'avais pu parler qu'est ce que j'aurais bien pu dire ? Ce spectacle m'ôtait tous les mots de la bouche. La seul chose concrète a laquelle j'arrivais encore a penser était que j'aurais vraiment aimé sur le moment avoir un crayon et mon carnet a dessin pour y reporter ce que mes yeux me contait. Une cité composé de centaine d'ilots céleste s'étendait devant moi a perte de vue. Comme arraché a même le sol avant d'avoir été suspendu ainsi dans les airs, cette ville bien qu'à présent complètement délabré était... je sais même pas comment on aurait pu la qualifier. Arborant des paysages tous plus divers et variés, cette vue m'offrait la possibilité de voir tant des jardins des plus luxuriant que des décombres de ville antique en passant par une foret gigantesque. La ressemblance avec l'architecture grec était frappante, on dénotais cependant quelque détail romain avec des restes d'un vieil aqueduc ou encore un forum aujourd'hui déserté bien qu'autrefois surement plein de vie. De même, on ne pouvait passer a coté de cet immense obélisque revenant de droite a l'Égypte pharaonique et quelques toits bombé a la mode persane. Je n'étais pas vraiment un amateur d'architecture archéologique, mais je pouvais dire sans hésiter que cette cité volante était un immense pot-pourrie de trésors antique ne se mariant par forcément bien ensemble, mais que pourtant il était impossible de ne pas dire que la manière dont les différentes cultures avait assemblé constitué un parfait mélange.


Magnifique n'est ce pas ?

Me dit il quand je remarque qu'il se situe a présent juste a coté de moi, les mains croisée dans son dos et me dépassant d'une bonne tête malgré le fait que son corps soit des plus squelettiques. Merde, je l'ai même pas entendu arriver et pourtant il se tiens juste devant moi, je suis pourtant certain d'avoir une ouïe largement supérieur a la moyenne mais rien, c'est comme s'il était apparu là par magie. Étais je tant plongé dans mes pensées que ça ? Secouant vaguement la tête, je replonge cependant mon regard dans ce tableau des plus colorés sans même prendre le temps de dire quoi que ce soit, la lueur de mes yeux et ma fascination répondant largement a eux seul a sa question. Je sors cependant de ma rêverie quand son petit rire taquin parvient jusqu'à mes oreilles. Me retournant dans sa direction, je le vois s'éloigner lentement pour regagner son trône, s'asseyant alors avec un soulagement non camouflé. Et voilà, ça a marché sur 10 mètres et sa sent déjà plus son dos... Enfin c'est ce qu'il cherchent a me montrer en tout cas, ce type pue l'embrouille. Il cherche a jouer au vieux papi mais il dégage pourtant une impression d'assurance des plus déstabilisante, ouais... ça schlingue cette histoire .

Tu as surement quantité de question a me posé. Qui suis je véritablement ? Qu'est ce que Dreamland ? Comment se fait il que les voyageurs possède de tel capacité une fois dans ce monde ? Que sont d'ailleurs réellement les voyageurs ? Des question dans ce genre là je suppose ?

Non mais il arrivait a lire dans mon esprit ou quoi ce con là ? Ouvrant de grand yeux plein de stupeur, j'ouvre la bouche pour protester et pousser une petite gueulante mais me ravise aussitôt quand je vois sa main se lever pour m'imposer le silence. Mais c'est qu'il se la jouais vraiment souverain en plus ce con ! Tu parle d'un seigneur de merde ouais ! Ou était passé tous les gardes, les soldats en uniformes et tout le bordel qui va avec un titre pareil dans ce cas là ? C'était juste un vieux sac d'os qu'avait perdu tous ce qui faisait sa grandeur d'antan ouais ! J'étais même sur que ça femme l'avait quitter s'il en avait jamais eu une, et si c'était le cas, elle même devait plus être très fraiche soit dit en passant. Hochant cependant la tête pour lui dire, ou plutôt pour l'inciter à continuer, je garde pour moi toutes mes plaintes et le laisse tranquillement reprendre son récit. Je sais, c'était pas dans mon caractère ni même dans mes habitudes d'agir ainsi mais j'étais pas là pour être comme d'habitude de toute façon. Comme il l'avait dit lui même, j'étais venu ici pour trouver le sens de toute cette histoire et je comptais bien repartir avec.

Et bien sache que je ne te dirais rien...

J'avais mal compris, c'est évident, mes oreilles avaient bourdonné l'espace d'un instant faisant que tous ses mots m'étaient parvenus complètement déformé... . Non mais il se foutait clairement de moi là ? Il voulait que je lui remettent ses vieux os fragile en place a coup de pelle dans la gueule le papi ? Mais fallait pas hésité a demandé surtout, je m'en ferais une joie certaine !


Non mais c'est une blague ? Tu me pisse dessus sans même chercher a me faire croire qu'il pleut là ? Je vais te faire bouffer ton dentier par le cul et tu verra que tu comprendra après ce que veut dire l'expression « avoir mal digérer son dentier ! »

Mon royaume déjà affaibli il y a de cela longtemps a perdu tous ce qui lui restait d'honneur lors de la mort de mon dernier voyageur durant la dernière guerre... Je ne peux me permettre de te laisser salir une nouvelle fois mon blason en te donnant les réponses que tu cherches...

Mais j'en ai rien a foutre moi de ton honneur ou de ton blason ! Ton royaume, aussi magnifique qu'il fut n'est plus qu'a tas de ruines ! C'est toi qui m'a fait rentrer dans Dreamland alors prend tes responsabilité a présent !

Me retenant d'exploser de rage, je desserre alors les dents quand je vois son visage se fendre d'un petit sourire muant rapidement en un énorme fou rire. Mais qu'est ce qu'il me faisait encore ? Tous ça n'était qu'une blague de mauvais gouts ? Et pourquoi j'ai réagi au quart de tour moi d'abord ? Soupirant de dépit en couvrant mes yeux de la paume de ma main, je m'adosse alors a une de ses imposante colonne de marbre en attendant qu'il finisse de s'esclaffer comme le bouffon qu'il était. Merde, comment je réussissais toujours a passer pour un con comme ça au juste ? C'était surement du a une anomalie génétique ou une autre cochonnerie du genre. Tapant a s'en péter les doigts sur son accoudoir, son rire ne semble pas vouloir se calmer quand il se transforme soudainement en une petite série de gémissement d'agonie.

Merde, merde et merde... je me suis encore bloqué le dos...


Dis il tandis que son visage se tord de douleur, lui coupant toute envie de continuer de rire. Gigotant tel un asticot pour se remettre le dos en place, je ne peux m'empêcher de sourire a cette vue des plus pathétique. Au moins j'étais pas le seul a passer pour un con dans cette histoire. Réussissant finalement dans son entreprise, je le vois alors souffler de soulagement avant d'essuyer les larmes perlant a ses yeux. Prenant le temps de se racler la gorge, il toussote alors légèrement avant de reposer ses yeux azuré sur moi. Tiens ? Il se rappelle que j'existe ?

Soit ! Ne t'inquiète pas je répondrais a tes questions, cependant, ce que je t'ai dit précédemment est vrai. J'ai perdu tous ce qu'il me restait dans la guerre opposant les seigneurs cauchemars au ducs du royaume obscurs. Mon royaume n'est plus qu'un triste amas de ruines, vestiges de sa gloire d'ant...

Je m'en fout de ça je suis déjà au courant de cette histoire de guerre bordélique ! Si je suis venu ici c'est pour...

...En savoir plus sur ton pouvoir. Quel est son but ? Comment t'en servir concrètement ? Comment t'améliorer ? Trop long a expliquer, t'a qu'a regarder Star Wars...


Me lâche t'il soudainement le plus sérieusement du monde tandis que je m'empare d'un pavé au sol pour l'envoyer s'écraser a quelques centimètres de sa gueule. Merde, loupé, ne cillant même pas, il se contente d'épousseter sa toge d'un geste nonchalant.

Non sérieusement je suis vraiment trop exténué pour expliqué a un môme dans ton genre comment marcher correctement...

Aller merde... je suis même prêt a t'apprendre a manger sans une paille...

Mais c'est qu'il me traiterait presque de vieux le petit puceau ! Il veut que je lui remette les yeux en face des trous ? Avec un peu de chance il retrouvera la vue.

Ne t'énerve pas trop papi tu risquerais de te casser quelque chose et après ce serait a moi de te payer un déambulateur !

Je me faisais toutes les pucelles du pays que tu jouais encore avec tes excréments gamin ! Ah oui c'est vrai tu sais pas ce que c'est ? Tu veux que je te montre comment on fait des bébé peut être ?


Ouais faudrait d'abord que tu te souvienne a quand remonte ta dernière protubérance pour ça ? Attention fais gaffe, a trop réfléchir tu va perdre ton dentier !


C'est dingue comment j'ai l'impression de me parler a moi même ! A vrai dire ça faisait presque plaisir de rencontrer enfin quelqu'un avec une aussi grande gueule que la mienne... Enfin, ça m'aurait fait plaisir si ça avait pas été un vieux con refusant de m'apprendre c'est que j'étais en droit de réclamer. Ouvrant la bouche pour me répondre, je le vois cependant se raviser pour m'envoyer presque aussitôt un coup similaire au précédent bien que beaucoup plus puissant. Tombant sur le cul, je secoue la tête pour me remettre les idées en place. Il savait plus quoi répondre ? Non, un type fait dans la même trempe que la mienne ne tombait jamais en panne d'inspiration, il savait juste comme moi que s'insulter ainsi encore longtemps ne nous mènerait nul part. Cependant, je m'attendais pas a ce que ce papi soit aussi impulsif que le gamin que j'étais. Levant ses fesses de son fauteuil, il commence alors a faire quelque pas dans ma direction. Le visage fendu d'un petit sourire amusé, il tend sa main dans la direction d'un des nombreux pilier, semblant se tordre sous une pression invisible, il ne tarde alors pas a se fissurer pour exploser en morceau sous mes yeux grand ouverts de stupéfaction. Merde c'est possible d'avoir un telle niveau de puissance ? Les morceau de pilier se mettent alors a graviter tranquillement au dessus de sa tête tandis qu'il continu sa marche funèbre dans ma direction. Merde mais il pèsent tous au moins un truc comme une tonne chacun, pourtant, même pas une ride d'effort ne semble se dessiner sur son visage.

Le contrôle, aussi appelé télékinésie, est un pouvoir qui t'offrira un ascendant totale sur le monde t'entourant. Cette capacité revient a placer le pouvoir de modeler le monde a son image, le pouvoir de dieu, entre nos mains...

Dit il sans cesser un seul instant de marcher. Me relevant pour la énième fois, je me gratte la tête sans vraiment savoir quoi faire face a lui. Voulait il seulement me montrer l'étendue de ses pouvoirs et ses différentes utilisations ou souhaitais t-il véritablement se battre ? Avait il l'intention de me tuer parce que je l'avais énerver ou quelque chose dans le genre ? Merde ! Mais j'étais censé faire quoi moi ? L'écouter ou chercher d'ors et déjà un moyen de lui en mettre plein la gueule ? Demeurant droit sans même me mettre en position de garde, je me décidais alors a attendre de voir ce qu'il allait se passer... . Grossière erreur que je comprend quand je me retrouve soudainement soulever du sol par sa seul poigne télékinétique pour m'envoyer m'écraser contre un mur non loin. La vache, il venait de me soulever comme si de rien n'étais ou je rêvais ? Ouais d'un autre coté ça avait rien d'étonnant quand on voyait ce qui se trimbalais au dessus de sa tête. Rien a dire, je pesais pas bien lourd avec mes quelques 50kg tout mouillé. Ne me laissant pas le temps de me relever, il m'envoie alors aussitôt un de ses imposant morceau de pilier que j'esquive de justesse en roulant aussi vite que je peux sur le sol. Soufflé par l'explosion du rocher, je suis glisse alors sur un mètre tandis que mon corps se retrouve assailli de toute part par les multiples projection de marbre.

Ce n'est pas un pouvoir qu'on peut utiliser a la légère, bien qu'offrant un nombre quasi illimité de manifestation, il consommera chez son utilisateur une quantité bien plus importante d'énergie que la plupart des autres pouvoirs.

Toussant pour recracher la poussière de mes poumons, je me relève avec le difficulté, le corps déjà bien courbaturé. Calant une mèche de cheveux couleur neige tombant devant mes yeux derrière mon oreille, je l'affronte alors du regard malgré mes jambes tremblante. Envoyant un autre pavé de la taille d'un homme sur moi a une vitesse hallucinante, je me contente de l'esquiver en me laissant tomber au sol pour me relever d'un seul mouvement. Les mains tendu dans la direction de l'impact précédent, je fais alors un tour sur moi même pour envoyer fuser d'autant plus rapidement plusieurs débris de la taille d'une main dans sa gueule. S'éclatant sur un mur invisible, je ne peux retenir un sourire quand je vois la trajectoire des deux dernier projectile se courber pour aller s'écraser dans son dos sans qu'il ne s'en rende compte, enfin, avant que je ne les vois exploser a leurs tours en plein vol. Mon sourire s'efface de lui même tandis que j'esquive un nouvel obus de peut être 400 kg d'une roulade sur le coté. Bon ! Sa défense semble a première vu impénétrable et autant être franc, je pèse pas bien lourd avec mes 3 pauvres cailloux de 5 kg en comparaison des siens pesant le centuples... . Le vieux esquissant un petit sourire devant ma tentative minable, il reprendre cependant rapidement son sérieux en m'en envoyant un nouveau que j'esquive en me jetant a nouveau au sol, d'un autre coté, comment vous voulez esquivez avec plus de classe un truc aussi imposant ? J'arrive même pas a savoirs 'il cherche sincèrement a me tuer ou s'il veut juste simuler un combat réel, son petit sourire me fait pencher pour la seconde option, mais qui vous enverrait des morceau de pilier faisant 10 fois votre poids voir 20 pour certain, en sachant pertinemment que de votre coté, vous arrivez a soulevez un truc de la taille d'une pomme, seulement pour vous tester ? Tentant tant bien que mal de reprendre mon souffle, je n'ai pas le temps de crier « pause » que je me retrouve une nouvelle fois a quitter le sol contre mon grès pour être projeter tel une balle de squash contre le mur derrière moi. M'écrasant avec fracas conte ce dernier, je ne me contente cependant pas de ricocher dessus mais bel et bien de le traverser pour me retrouver a chuter dans le vide. Les secondes défilant de même que les mètres, je ne peux cependant me retenir de remarquer que ma toges de même que mes longs cheveux semble se faire malmener par la violence de ce vent acharné engendré par mon plongeon forcé. Non mais a quoi je pense au juste, je tombe comme une pierre et je prend le temps de me plaindre pour mes vêtements ? Réfléchissant a toute allure pour trouver un moyen de reprendre le contrôle de la situation, je place soudainement d'instinct mes mains en direction du sol pour lâcher plusieurs vague de télékinésie. L'air explose successivement sous mes mains tandis que je sens la pression exercé sur mes doigts se faire de plus en plus pesante. Parvenant a bien ralentir ma chute, le choc est cependant de taille quand je percute le sol au bout de facilement 20 secondes. J'aurais pensé que la terre se fissurer sous toute cette violence mais même pas, semble mon corps semble être affecté par cette dernière tandis que je ricoche bêtement sur le sol. Ne pouvant retenir ma douleur, je crie de toutes mes forces en vidant mes poumons de la totalité de leurs oxygènes. Je pleurerais bien mais même ça sa ferait trop mal, et puis je donnerais pas l'occasion a ce vieux con de rigoler de moi. D'ailleurs en parlant du loup, je suis allonger sur le sol et remarque la silhouette du bonhomme se pencher a travers le trou que j'ai fait dans son mur. J'arrive presque a entrevoir un sourire sur son visage, mais vu la distance nous séparant et ce putain de soleil me tuant les yeux j'en suis pas vraiment sur.

Et mon mur ! Qui c'est qui va le réparer ? Hein ?


Crie t'il de sa grande gueule a ma personne quand je me rend compte que ce con en a vraiment rien a foutre de me tuer. Je sais pas ce qu'il cherche a prouver ou a trouver en moi, mais il semble évident qu'il n'hésitera pas une seconde a se débarrasser de moi si je ne lui conviens pas. Esquissant un sourire malgré cette douleur aigu se propageant dans la totalité de mon corps brisé, je lève désinvolte mon bras pour lui montrer clairement mon annulaire sans même prendre la peine de lui répondre. De toute façon j'ai même plus la force de crier. Reposant ma tête sur le sol en prenant le temps de souffler quelque seconde, le vieux sort alors de mon champs de vision en rentrant dans le patio. Est ce que je ne l'ai pas contenté ? Faut dire que j'ai pas vraiment été brillant sur le coup, m'enfin j'ai la paix au moins maintenant, j'aurais qu'a revenir un autre jour et l'attaquer pendant qu'il aura le dos tourné pour le forcé a m'apprendre. Enfin... je me rend compte que j'aurais vraiment aimé croire a mes paroles quand je vois un pilier entier exploser entièrement le mur pour tomber directement dans direction. Bon vu le poids de ce machin j'ai encore droit a quoi... 5 seconde de repos avant de devoir l'esquiver ? Non mais a quoi je pense là ? J'avais quand même tant mal que j'en arrivais a vouloir marchander les secondes de repos ! Enfin si un peu quand même mais bon. Et puis d'abord d'où il m'envoyais des trucs aussi gros dans la gueule lui ? Il connaissait pas le poids de ce machin ou quoi ? Même moi j'en savais rien, ça pouvait tant peser 5 tonne qu'une dizaine... . Passant outre ma douleur et mes quelques os fêlé, je me mets a tourner et a tourner encore pour m'éloigner un maximum de son point d'impact, ce qui ne m'empêche en rien de presque m'envoler quand le pilier viens fracasser directement le sol tout en envoyant des éclats de tailles diverses en toute direction et dont la principale était soit dit en passant mon corps. Hurlant a nouveau, je peux cependant étouffer un rire quand je remarque que j'ai beau pleurer et pisser le sang, bah quasiment rien s'écoule de mon corps tant il est couvert d'une couche épaisse de poussière. Voilà ! Bravo... Je viens de me faire saigner a blanc, j'ai l'impression d'avoir la totalité de mes os réduit a l'état de poussière de calcium et je peux cependant pas m'empêcher de rigoler comme un con... . Je rigole cependant moins quand je me retrouve soudainement tiré en l'air pour me retrouver a nouveau sur mes pieds par l'intervention des pouvoirs du vieux. Je le remercierais presque mais l'impulsion télékinétique qui me place juste devant le bide m'en dissuade. Envoyer valdinguer quelque mètre plus loin, je percute du dos une sorte de palmiers géant, me corps ne demande qu'a crier mais j'y arrive plus, mes larmes sont sécher d'elle même par la poussière et je sais même pas si ma colonne n'est pas en miette et si je suis encore apte a marcher. Donc ouais j'ai des raisons de gueuler mais ça changerais quoi au final ?

Les jardins royaux...

J'en ai rien a foutre !

J'avais l'habitude de me promener ici avec ma femme quand j...

Mais tu veux pas fermer ta gueule...

Je lâche d'une voix presque suppliante tandis que j'arrive enfin a me défaire du palmier. Tordant mon corps dans tous les sens pour essayer de remettre le peu d'os me restant encore intacte en place, je me sens soudainement con quand au remarque sur la vieillesse que j'avais pu lui faire tout a l'heure. Comme quoi, pas besoin d'être vieux pour être fragile... m'enfin, j'étais une exception moi, aussi.

Un lieu parfait pour expérimenter la manipulation.

Me dit il en souriant a pleine dents. Je vais pour lui répondre une insulte sur sa mère ou sur le chien qu'il avait quand il était petit mais je suis coupé dans mon élan quand je vois un véritable feu nourri de noix de coco fondre soudainement dans ma direction. Pas grave ce sera pour une prochaine fois. Mes jambes réagissant avant mon propre esprit, je me mets a courir a une vitesse que je ne pensais pas capable au vu de mes blessures tandis que les projectiles fusent de toute part autour de moi. Esquivant chacun de ses projectile, je ne manque pas de remercier la mère la chance quand je vois qu'il est a court de munition. Ralentissant, je m'arrête bientôt en posant mes mains sur mes genoux, cherchant un souffle depuis longtemps disparu tout en évitant de compter les points de coté, je reprend cependant là ou je m'étais arrêter quand je vois qu'il change de type de munitions... le fourbe. Absolument tout y passe, les pommes, les poires, les arbres, les rochers... je crois même reconnaître un singe et un cochon a un moment donné. Passant de part et d'autre de mon corps, le temps semble alors s'arrêter tandis que leurs cri strident me perfore les tympans et que leurs regards me supplie de les sauver. Tendant mes mains dans leurs direction pour les sortir de là sans vraiment savoir pourquoi au final, je vois alors le signe passer tous simplement par dessus bords pour chuter dans le vide tandis que le cochon va s'écraser violemment dans un ballet de tripaille et de sang sur un un rocher. M'arrêtant net, je reste bouche bée sur le coup en me demande ce qu'il viens de se passer. Me tournant dans la direction du vieux pour l'interroger du regard en montrant du pousse par dessus mon épaule les restes du cochon, il se contente de hausser les épaules d'un air de dire « bah j'ai chopper ce qui m'est tomber sous la main... » .

...
[Roh les fautes xD j'en ai les yeux qui pleurent... Sauf si c'est a cause de l'heure]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 323
Date d'inscription : 04/10/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Lou Evenstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 845
Renommée: 1470
Honneur: 32
MessageSujet: Re: Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques] Jeu 18 Nov 2010 - 3:35
Bon, c'est pas que ça m'ennuyais de courir dans tous les sens pour esquiver cochon et singe volant mais fallait bien que je lui en fasse baver un peu moi aussi a mon tour. Profitant de son absence mental, visiblement encore choqué par ce qu'il venait de se produire, je m'empare alors des restes de la carcasse du cochon pour l'envoyer valser dans les airs. Répandant du sang a tire larigot, il réussit cependant comme je l'avais prévu a s'en emparer en plein vol, retenant un sourire, j'ai presque un orgasme en voyant l'expression de son visage empli de surprise lorsque la carcasse explose en une giclée de sang en plein vol tandis qu'un morceau du précédent pilier vient s'écraser avec fracas dans son dos. Le morceau vole en éclat tandis qu'une épaisse brume poussiéreuse rougi par le sang envahi a présent toute la zone autour d'Azmo. C'est bien ce que je pensais, pour pouvoir se servir de la manipulation, il est obligé d'abaisser sa barrière télékinétique l'espace d'un court instant. Ce serait comme essayer de traverser un mur de la main sans le péter, c'est impossible, et je sais de quoi je parle... . Merde j'arrive pas a croire que je l'ai touché, vu son age qui plus est le coup lui a surement été presque létale, il sera alors juste a point pour que j'en tire ce que je veux.

Allons allons ! T'a pas encore plus pitoyable comme coup a me proposé ?

… C'est pas vrai

J'avais envie de mourir... . J'étais pourtant certain de l'avoir ne serait ce qu'érafler tandis que sa barrière s'était abaissé, mais rien pourtant. Ce type était vraiment increvable, dissipant la brume écarlate d'un simple coup de poignet, je l'aperçois a nouveau sans qu'aucune égratignure n'est abimé sa peau déjà en sale état, c'est a peine si j'ai réussi a salir ses vêtements... . Me narguant d'un sourire, je serre alors les dents quand je sens un poing me percuter violemment la mâchoire. Surpris, je le suis d'autant plus quand je me rend compte que c'est mon propre poing qui viens de m'entamer la gueule. Mais qu'est ce que c'est que ce bordel ? Mon corps avait il décidé de se rebeller contre son maitre ? Ca fait un peu con quand on y pense, surtout quand on se rend compte que les patattes qu'on a distribué jusqu'à maintenant était en fin de compte si peu puissante. Je frappe quand même pas tant que ça comme une lavette ? Si... voilà j'ai encore plus envie de mourir maintenant. Tentant de reprendre le contrôle sur mon corps, je ne tarde pas a m'assener une autre taloche de l'autre main,. Non mais il faut se calmer un peu là, ça tourne vraiment au ridicule a force.

La manipulation ! A un niveau élevé, tu pourra tant apposer ta volonté sur le corps de tes ennemi que manipuler l'environnement a ta guise. Tu deviens en quelque sorte le marionnettiste de dieu. C'est la base de la télékinésie. Tu arriveras même peut être a un stade ou tu n'auras plus besoin d'ouvrir les yeux pour voir ce qu'il se passe autour de toi... Si encore tu parviens a survivre jusque là

Me dit il en continuant de me passer a tabac avec mon propre corps pour illustrer ses dires. Je vais pour lui gueuler dessus que ça servait a rien d'insister autant, que j'avais compris la leçon, mais a chaque fois que je tente de l'ouvrir, un de mes poings s'empresse de venir me remettre la bouche en place. J'avais pas l'air con comme ça moi a me castagner tous seul... Bah au moins ça évitait au vieux d'avoir a se salir les mains. Tu parle d'une excuse de merde ! M'incitant a me rapprocher de lui de la main, j'ai envie de refuser son offre mais mon corps semble vouloir en décider autrement, soit... faut parfois savoir céder au caprices de ses pulsions, surtout que j'ai pas vraiment mon mot a dire dans cette histoire vu que mes pieds quittant le sol, je suis irrémédiablement attiré vers lui comme avec un aimant. Enfin, la situation ne tarde pas a se retourner quand il plaque soudainement ses mains contre mon abdomen.

Il est temps de changer de décor...

Hein ? F...


Je suis malheureusement coupé en plein milieu de ma phrase quand quelque chose implose au creux même de mon abdomen et m'envoie voltiger sitôt plusieurs iles plus loin. Sans savoir pourquoi, je me mettais soudainement a hurler, mes cordes vocales semblant profiter de cet instant d'inattention pour exprimer leurs mécontentement a travers un déchainement vocal stridents, je remarque cependant que ça sert absolument a rien vu que ça me ralentit pas d'un sous et que ça me casse les oreilles par dessus le marché. Perçant le ciel tel une fusée, j'ai l'impression que mes membres ne vont pas tarder a s'arracher tandis que je me rapproche toujours plus rapidement du point d'impact, et dieu sait que vu ma vitesse, ce sera pas des plus agréable. Parvenant a placer mes mains devant moi en me cassant presque les bras sous la pression de l'air, je retente alors la manipulation précédente. J'essaye de créer une poussée inversé a la mienne pour ralentir ma course mais rien n'y fait, ça revient a pisser dans un bocal. La totalité de mon corps vibre comme un motoculteur, mes cheveux ne vont pas tarder a être arracher de même que ma peau, je vois plus rien, j'ai envie de me gratter, je chiale, je crie... bref c'est la joie. Ma course s'arrête cependant net quand j'atterris soudainement dans l'eau. Ayant juste le temps de créer la plus puissante barrière télékinétique qui m'est été donné de faire, il n'empêche que je sens tous mes os grincer a l'intérieur quand mon corps percute violemment ce mur d'eau. Ma barrière se dissipant d'elle même, l'eau se retrouve aussitôt a m'engloutir pour m'attirer vers ses profondeurs. Je m'aide de mes bras pour remonter a la surface quand une douleur des plus aigu viens me déchirer la jambe et tout l'abdomen par la même occasion. Putain j'ai une crampe... Crachant le peu d'air demeurant encore dans mes poumons sous forme de bulle, je sens mon corps se laisser parcourir d'un frisson. Bon sang ce que ça fait mal, on dirait qu'une sale bestiole, peut être un gnome, est entrain de tirer comme un bourrin sur mon tendon pour tester sa résistance... bah que je lui mette pas la main dessus parce que je le bouffe tartare ce foutu gnome. Parvenant tout de même a me hisser jusqu'en dehors de l'eau, j'inspire soudainement d'instinct alors que ma tête n'a même pas encore entièrement immergé. Ce que ça peut faire du bien, j'ai l'impression que cette bouffé d'air me crame littéralement la trachée mais bon dieu ce que ça fait pourtant du bien !

Les bains ! Très bonne idée que tu a eu là... C'est pas tout mais tu commençais un peu a puer a force.

Mais fe...

Bon ! Je sais pas ce que je lui avait fait mais il semblait bien décidé a ne pas me laisser en placer une. Merde ! Ce que ça pouvait être chiant de devoir tout garder pour moi ! Il fallait que je m'exprime moi sinon je tarderais pas a finir six pied sous terre. Il se rendait pas compte mais j'étais comme un coiffeur sans ciseau ou un peintre sans pinceau là. J'étais mue par un terrible besoin d'expression qui, s'il n'étais assouvi, me dévorait de l'intérieur comme un homme se laissant mourir de faim. Mais bon voilà ce sera pas pour cette fois. Je disais donc que j'ai pas le temps d'ouvrir la bouche qu'une autre de ses projection ultra violente me fait directement sortir du bain avec toute l'eau au passage et m'envoie m'éclater contre un mur derrière moi. Crachant un mélange de sang et de bile, je tombe alors un genoux pour ne pas tarder a m'effondrer tout simplement la tête sur le sol. Oui, un peu de repos ne me ferais pas de mal, pas grand chose, juste quelque minutes, qu'il me laisse dormir en paix, c'est tout ce que je demandais.

Je pourrais t'expliquer des heures durant le principe de l'impulsion et du renforcement mais... Crois moi, il n'est rien de mieux que de le comprendre soit même a travers son corps.

Me soulevant en posant sa poigne de fer sur mes cheveux, je suis alors soulever du sol quand je le vois lentement armer son poing. Merde, vu sa force démesurée si je me prend un coup directe qui sait ce qu'il restera de moi, il serais capable de me transpercer le bide et le mur avec en un seul coup de poing. Mon corps réagissant d'instinct, je ne lui laisse pas le temps de finir son mouvement que mon pied viens directement frapper ses cotes, enfin, je le touche même pas au final mais ça me permet de le faire lâcher prise et de reculer de quelque pas. Secouant la tête pour dissiper cette brume se formant a présent devant mes yeux, je me retrouve rapidement a devoir esquiver chacun de ses coups sans même avoir l'opportunité de riposter. Enfin, esquiver est un bien grand mot, j'ai jamais eu de formation ou de don pour le combat au corps a corps, tous ce que je fais est donc de reculer en tentant de ne pas trébucher bêtement. Tous ses coups me frôlent et font presque exploser mes tympans par le souffle dégager, acculer, je me retrouve alors bientôt acculer dos au mur quand son poing viens transpercer la paroi rocheuse a quelque centimètre de ma tête. Un pas de coté me permet de me dégager de ses serres tandis que mon poing fuse de lui même dans la direction de sa mâchoire. Butant a nouveau dans le vide a quelque centimètre de lui, je ne me laisse pas aller et continu de l'enchainer sans lui laisser le temps de riposter. L'avantage, c'est que s'il ne veut pas subir mes coups, il est obligé de ne pas bouger pour se concentrer sur sa protection. Chacun de mes coups butant comme sur un mur invisible, je ne tarde pas a me retrouver rapidement avec tous les doigts en sang. J'ai mal, j'ai envie de pleurer et de partir en courant, mais l'adrénaline me permet de continuer sans fléchir un instant. La mâchoires, les tempes, le nez, le ventre, les jambes, tous y passe bien que chacun de mes coups se retrouve indubitablement infructueux et bien plus douloureux pour moi que pour lui. A vrai dire, je sais même pas s'il ressent ne serait ce que la vibration de mes poings butant sur sa barrière. Bon sang que c'est frustrant, malgré mon ascendant certain sur lui, je ne peux m'empêcher de morfler tout en me observant son sourire plein de superbe. Dieu sait que quiconque recevant ne serait ce que quelqu'un des coups que je lui assène actuellement de plein fouet serait depuis longtemps K.o si ce n'est mort, pourtant, je n'arrive même pas a l'égratigner et ça m'énerve au plus haut point, et plus ça m'énerve, plus je le frappe de plus belle et plus je me fais mal. Las de ce petit jeu, il se décide finalement a riposter en s'emparant alors de mon bras tendu pour me caler sans se retenir un coup de coude en plein dans le nez. Complètement sonné tandis que le sang coule a profusion de mes narines explosé, je ne sens même pas mon corps quitter le sol quand il m'envoie voler contre un autre mur d'une simple prise. Non, c'est décidément pas envisageable qu'un vieux de sa carrure s'y connaisse autant en combat rapproché. Je pensais l'avoir acculé le temps d'un instant de mes frappes frénétiques mais même pas, ce con maitrise tout de A à Z depuis le début du combat. Recouvrant mes esprit, j'essuie le liquide chaud s'écoulant de mon nez du revers de la main pour m'emparer de quelque débris du mur et lui envoyer dans la gueule. Ricochant comme prévu a quelque centimètre de lui, je m'élance a nouveau dans sa direction pour reprendre mon assaut a coup de frappe renforcé. Mes poings et mes pieds bloquant toujours sur se mur invisible, j'enchaine sans cesser mes frappe avec jet de briques directement dans son dos.

Ce combat ne mène a rien, chacun de mes coups et soit dévié, soit renvoyer directement dans ma poires, pourtant, j'ai clairement conscience que le seul moyen que j'ai de l'atteindre et de faire en sorte de varier mes attaques pour l'atteindre en le plus d'endroit en même temps. Le surmener jusqu'à ce qu'il perde peu a peu du terrain et qu'une faille se présente alors a moi. Des briques percutant son dos, je profite de sa main tendu en arrière pour les bloquer pour caler mon poing dans ses cotes, une détonation retentissant a chacune de mes frappes, il n'en sort pourtant aucun effet positif, c'est violent, ça impressionne, mais ça sert a rien a par me niquer les mains un peu plus a chaque coup. Continuant ainsi peut être une minute durant, je sens un frisson parcourir de mon corps de même qu'un petit sourire en coin se fixer sur mes lèvres quand je le vois reprendre peu a peu son sérieux. Bon, je l'ai pas encore fait reculer d'un seul pas et c'est même moi qui ne fait que ça malgré que je sois le seul a frapper, pourtant, j'ai quand même réussi a lui ôter ce foutu pincement de lèvre narquois de la gueule. Je suis bien partit, c'est surtout pas le moment de le laisser respirer, voilà ce que je me dis, mais sans savoir pourquoi, je fais soudainement un petit bon en arrière. Merde, qu'est ce qu'il viens de se passer ? Le mur viens carrément d'exploser et je sens cœur rater un battement quand du sang s'écoule soudainement du coin de mes lèvres. C'est quoi ce bordel ? Son poing est tendu dans ma direction mais il est pourtant largement hors de porter... Pourquoi est ce que j'ai aussi mal ? Je suis sur de ne pas m'être laisser frapper pourtant... Pourqu... .

Beeeurgh !

Je lâche en crachant l'intégralité du contenu de mon estomac, pris d'un nouveau spasme, c'est essentiellement du sang que je gerbe a mes pieds cette fois ci. J'ai l'impression que mon bide viens d'être passer a la moulinette, j'essaye de demeurer debout mais je me retrouve a genoux avant même de m'en rendre compte. Mais qu'est ce qu'il se passe ?! J'ai froid... tellement froid... . J'aimerais essuyer la sueur de mon front mais j'arrive pas a bouger, a vrai dire j'arrive même plus a penser ou a respirer correctement. Posant ma main sur mon bas ventre, je baisse les yeux pour remarquer une énorme plaque rouge juste a droite de l'estomac. Merde ! C'était pas là ça avant ? J'essaye de réfléchir mais je suis soudainement pris de nausée et me retrouve a vomir une nouvelle fois du sang sur mes propres genoux.

Tu est... beaucoup trop faible. Tu ne possède aucune maitrise de ton pouvoir, tes coups sont brouillon et dénuer de tout sens... et ton corps est beaucoup trop fragile.

Dit il en appuyant ses dires d'un regard empli de déception. « Mais il va fermer sa gueule celui là ? » J'arrive a penser en me relevant et en envoyant mes coups frapper pitoyablement dans le vide, ma vue se floute et j'arrive même plus a voir concrètement ou il est. Mon cœur bat la chamade, j'ai l'impression que mes tempes vont exploser, et j'arrête pas de suer, ce que c'est chiant ! Ce type m'énerve vraiment, est ce que j'ai pas survécut a chacune de ses tentatives ? Est ce que j'ai pas même réussi a contre attaquer et a le mettre en mauvaise posture ? Est ce que je lui ai pas oter son assurance le temps d'une seconde ? Bien sur que si ! Aussi puissant qu'il était, j'ai pas baisser les bras et j'ai réussi a le faire douter sur mon compte, alors pourquoi est ce qu'il me sert toutes ces conneries d'un coup ? Je sais bien qu'il ne se bat pas du tout a pleine puissance depuis le début, a vrai dire j'arrive même pas a évaluer sa puissance totale tant elle doit être incommensurable, mais il a pas le droit de me retirer tous mon mérite soit disant parce qu'on m'a jamais former a la bagarre ou parce que j'ai des os et des muscles de merde. Et voilà je me remet encore a pleurer comme une merde, pourquoi il fait ça ? J'ai envie d'ouvrir ma gueule et de crier mais j'ai trop peur de me remettre pisser le sang, je n'arrête pourtant pas d'envoyer mes bras dans le vide en espérant le toucher. Me faisant un léger croche-patte, je me retrouve alors a m'effondrer a terre, chutant sur le coté, je ne peut retenir un crie quand je sens mon bras péter simplement sous mon faible poids. Merde ! Me dit pas qu'il a raison, me dit pas que je suis si pathétique que ça ? Me dit pas qu'il a raison ! J'en mourais... .

Regarde toi... juge toi même de ton état alors que je t'ai simplement éclaté la rate, tu est dans Dreamland je te rappelle, un si petit détail ne devrais que te faire souffrir un peu et non pas te faire ramper !


Posant son pied sur mon tibia, il lui suffit alors de forcer un tout petit peu pour que mon os se brise et m'arrache aussitôt un cri de douleur ainsi que de nouvelle larmes. Cognant frénétiquement ma tête sur le sol comme pour détourner mon centre de la douleur de ma jambes et de mon bras, je me retrouve presque a mordre le sol tant j'enrage.

Ton corps est faible, un simple coup de pied peut te mettre en miette... Comment compte tu résister au multiple danger de ce monde ? J'ai cru... j'ai espérer... et je me suis trompé. Je ne peux me permettre de faire de toi un voyageur kinétique.

Va te faire foutre !

J'arrive a grommeler entre mes dents serrer. J'ai l'impression que mon cerveau arrive a son point de rupture et qu'il va pas tarder a exploser a son tour tant la colère est omniprésente en moi.

Va te faire foutre !


J'arrive a crier cette fois ci, la voix pourtant presque suppliante. Merde, ce que je pouvais avoir envie de lui casser la gueule, je crois que j'avais jamais eu autant envie de faire du mal a quelqu'un de toute ma vie. C'est comme... comme si chaque partie de mon corps appelais a la souffrance, réclamant sa dose de sang. Je voulais faire mal et c'était la seul pensée concrète que mon esprit parvenait a décrypter. Comment est ce que j'avais pu tomber si bas au point de souhaiter la mort de quelqu'un ? Moi qui ne pensait d'habitude qu'a préserver, comment en était je arriver au point de vouloir gaspiller ? Est ce que je ressemblais autant a Khildar ? A ce gros porc de Danny ou a cette masse de Gargantua ? Non... Je n'étais pas comme eux, Si cette faim grandissait en mon abdomen de même que l'hémorragie causé par la rupture de la rate, c'était parce que mon honneur avait était piétiné. Non c'était même pas ça, cette connerie d'honneur n'avais rien a voir la dedans, c'était... putain je savais pas ce que c'était mais bordel ce que ça faisait mal. Mais est ce que je valais mieux qu'eux dans ce cas là ? Qu'importe la raison, l'acte était au final le même. Non, je ne valais pas mieux qu'eux si je n'arrivais pas a me contenir. Secouant la tête en me remettant a pleurer a même le sol, je laisse s'échapper un autre cri bien plus puissant que les précédents quand mon corps se retrouve soulever dans les airs pour me remettre sur mes deux pieds. C'est comme si quelqu'un cherchais a m'allonger l'estomac en tirant de toute ses force sur chacune des extrémité. Cette douleur n'était pourtant en aucun point semblable a la crampe de tout a l'heure, bien plus aigu, elle hurlait a travers la totalité de mon corps comme si j'avais eu mal partout en même temps.

Ton voyage s'arrête ici, tu te contentera de reprendre ta petite vie d'aveugle sans avoir ton mot a dire.

Me balance t'il tel une sentence fatal et irrévocable avant de me plaquer a même le mur, mes pieds quittant alors le sol. Ma gorge se compresse a mesure que sa poigne télékinétique se resserre. Il ne prend même pas la peine de me toucher pour m'achever, ça lui salirais les mains peut être ? Bah je ferais bien plus que les lui souiller si j'en avais l'occasion ! Je lui ferais bien savoir mais ma bouche se contente de lâcher un vilain gargouillement gutturale puisque l'oxygène ne peut plus y passer. C'est donc la fin ? Alors que je n'ai encore rien fait qui prouve que je me suis donner a fond je dois déjà baisser les bras parce que c'est la fin ? Je jouerais bien encore un coup du « faut jamais abandonner » ou du « ma volonté infaillible me sortira de cette merde » mais j'avoue que mes chances s'amenuise au fur et a mesure que cet étau se resserre autour de mon cou. Qu'est ce que je pourrais faire contre un gars de cette envergure aussi ? Même en me restaurant la rate et en me redonnant mon énergie je pourrais même pas le toucher. Ce mec a à peine libérer un faible pourcentage de toute l'étendu de son pouvoir donc c'est pas un p'tit merdeux qui changera grand chose.

C'est triste a dire mais c'est la fin, je vais bientôt me réveiller avec mon chien sur le ventre, je devrais alors lui donner a manger, prendre ma douche avant de l'emmener pisser pour ensuite aller a la fac. Ma vie reprendrais son cours comme si Dreamland n'avait jamais exister et je sais même pas si j'en garderais un quelconque souvenir ou si toute trace de ce monde onirique disparaitra de ma mémoire a jamais... . Mais merde il pourrait pas m'achever d'un bon coup bien placer plutôt que d'attendre que je me vide de toute vie lentement mais surement ? C'est pas que c'est chiant mais c'est que c'est franchement désagréable de se retrouver aussi longtemps sans oxygène, ma vue se floute, ma gorge s'assèche, j'ai soif... putain ce que j'ai soif ouais ! On dit que mourir étouffer nous fais planer, mais je peux même pas en profiter tant j'ai mal au bide et a la gorge. Rah je donnerais n'importe quoi pour un vers d'eau, non mieux, de jus de raisin, on a bien accordé du vinaigre a Jésus pendant qu'il mourait donc pourquoi on me donnerait pas un peu de jus de raisin a moi ? Hey connard va me chercher ta meilleur bouteille avant que je passe l'arme a gauche, tu peux bien faire ça pour moi ? Bah non bien sur tu m'entend pas vu que je parle dans ma tête. Ha bah si finalement je comprend ce qu'on veut dire quand on dit qu'on plane complètement vu que j'arrête pas de débiter de la merde intérieurement depuis tout a l'heure... . Oh et puis pourquoi il faut qu'au moment de crever je sus autant ? C'est a cause de la rate je parie ça ! Tu parle d'un organe a la con, il sert a rien a par récupérer les globules rouge, il est ultra fragile et il te met carpette quand tu l'a plus. Et puis ça ressemble a quoi un foutu globule rouge d'ailleurs ? Roh et cette goutte me fait vraiment chier ! J'arrive même plus a divaguer tranquillement. Me servant du peu de pouvoir encore en ma possession pour m'éponger le front, j'envoie alors cette même goutte d'eau salé devant moi.

Alors là je comprend plus rien, un crie incompréhensible parvient a mes oreilles tandis que l'emprise sur mon corps disparaît soudainement, tombant en avant, ma tête percute alors quelque chose de dur tandis qu'un nouveau cri de douleur survient. Ah on dirait que je suis a terre, je sais pas ce qu'il se passe mais ça a l'air assez marrant. Ah mais faudrait peut être que je respire soit dit en passant, non ? Ouvrant alors la bouche, j'inspire une quantité d'air que je n'aurais cru capable venant de moi quand une énorme quinte de toux s'empare de ma gorge. Crachant quelque petite gerbe de sang au passage, je sens une violente migraine m'assaillir le cerveau tandis que je me sens irrémédiablement chuter... bizarre sachant que je suis a même le sol, m'enfin. Les mains posé sur le sol pour me soutenir tandis que je continu de tousser comme un con, je parviens peu a peu a reprendre conscience du monde m'entourant. A c'est vrai qu'il existe ce con ! C'est qui déjà ? Ouais je sais plus... Et comment il a eu l'arcade sourcilière pété au juste ? Je veux pas dire mais il pisse le sang comme un porc là... .

Je suis l'homme le plus chanceux du monde ! C'est là première chose a laquelle je pense quand je reprend entièrement conscience de tous ce qu'il viens de passer au bout de 5 minute. Et comment j'ai réussi a dire autant de merde d'un coup alors que j'étais vraiment sur le point de crever ? A quoi ça ressemble un globule rouge ? Mais qu'est ce qu'on en a à foutre au juste ? Et puis c'était quoi cette histoire de Jésus et de jus de raisin ? Non mais c'était humainement impossible de penser a des trucs aussi con quand même ? Enfin ! Tous ça pour dire que j'avais réussi inconsciemment a envoyer cette foutue goutte de sueur directement dans l'œil droit de l'autre con, que comme il n'étais plus du tout sur ses garde il avait baissé sa barrière télékinétique et n'avait pas du tout fait attention a cette goute jusqu'à ce qu'elle se mélange au liquide de son œil pour lui faire souffrir le martyr de par sa salinité. Surpris, il avait alors perdu le contrôle de sa télékinésie entrainant alors ma chute pour que j'aille cogner de plein fouet son arcade sourcilière. Deux chose a dire ! Premièrement, on aurait voulu faire plus con comme dénouement on aurait pas pu ! Non mais c'est vrai, je me démène comme un fou pour échapper a chacune de ses attaques, on ravages 3 iles céleste entières, et on trouve pas mieux comme fin qu'une succession d'inattendu, une réaction en chaine des plus salvatrices. Enfin, j'allais pas me plaindre non non plus... . Et Deuxièmement, faudrait que je pense a me foutre un peu de sa gueule, j'étais peut être pas le plus solide des hommes mais lui me suivait de peu. Je l'y reprendrais a me faire la morale moi ! M'enfin ce sera pour la prochaine fois, là fallait absolument que je dorme...
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 4 :: Royaume du Vide-