Haut
Bas

Partagez|

It's Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: It's Halloween Jeu 28 Oct 2010 - 12:16
Encore une belle journée sombre et humide dans cette partie lugubre et artistiquement mortelle de Dreamland.
Parmi les tombes et les arbres morts, au milieu du brouillard et des corps en décomposition, une petite troupe d'ombre discutaient à voix basse devant une autre bien plus colossale. En tendant l'oreille, la conversation tournait à une manipulation illégale des humains dans les parages :

- C'est bon patron. Tout est installé, d'ici quelques minutes un bon nombre de voyageur devraient être attirés dans le cimetière. Il ne nous restera plus qu'à les cueillir gentiment. Lança une voix caverneuse et usée.

- Excellent. Aller prévenir les autres et planquez-vous jusqu'à mon signal. Il ne doit y avoir aucune trace, aucune odeur. Action ! Répondit une autre voix plus forte.

La troupe se divisa et tout le monde partit à son poste afin d'attendre leurs proies qui ne devraient pas tarder à arriver toutes en même temps et au même endroit.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's Halloween Mar 2 Nov 2010 - 18:07
J’ai pu enfin passer une journée tranquille. Je n’avais plus à me soucier du tournoi et pouvoir retrouver Xam dans Dreamland. Toute la journée je me suis entrainé ma force de frappe sur mon punching-ball. Gauche droite gauche droite. Même les uppercuts, les crochets et les coups de pied. Pourquoi ? Sa faisait longtemps que je n’avais pas vu Xam donc on allait devoir reprendre les affaires. Je partis au lit à une heure dont je ne me rappelle plus. Sans rien en tête je m’endormis très vite.

Je me réveillai, comment dire, j’ouvris les yeux dans Dreamland. D’habitude très joyeux, ce monde là me semblait très lugubre. J’étais à l’entrée d’un cimetière. Comme dans les films il faisait gris, il y avait beaucoup de nuages, et l’atmosphère assez froide. Une barrière entourait ce cimetière, une barrière noire avec des pointes et je jurerais avoir vu du sang sur l’une d’elles. Bizarrement j’avais très envie de rentrer. Quelque chose m’obligeait à y aller. Donc j’ouvris le portail dans un grincement terrible.

L’intérieur était encore moins accueillant. Il y avait des centaines de tombes. Pardon, des centaines de milliers de tombes. Je regardai une de toutes celles qui m’entourait. « Ethan Blake, contrôleur du vent. » C’était des tombes de voyageur ! Pourtant on m’avait dit que les voyageurs morts allaient à Edenia ! Peut-être que c’était juste leurs corps ? Je continuai de marcher, attiré vers le centre de cet énorme cimetière. Je n’étais pas seul, je voyais au loin d’autre voyageur qui arrivaient. Et si je les attendais pour rester avec eux ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2589
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: It's Halloween Mar 2 Nov 2010 - 20:39
Trick or Treat.










Pouah, quelle nuit épouvantable !
Lithium avait fait comme chaque année le tour des quartiers à la recherche de bonbons et avait conclu la soirée par une cuite mémorable, mais le mélange de sucreries avec l'alcool ne semblait pas avoir eu très bon effet sur son organisme intestinal.. Le reste de la sauterie s'était déroulée pour elle dans la souffrance et les crampes, le tout dans un accoutrement proche du paradoxe de la situation. Ne savant trop en quoi se déguiser en cette belle année, elle avait décidée de se cosplayer en Moka Akashiya version Vampire.
Spoiler:
 
Vêtue d'une légère jupe d'écolière et d'un chemisier entrouvert laissant entrapercevoir sa peau blanche, un collier auquel était suspendu un rosaire trônait autour de son cou.
Spoiler:
 
Physiquement, elle n'avait absolument rien changé. Ses cheveux blonds étaient tels qu'ils étaient, refusant catégoriquement d'y apporter un quelconque changement, toutefois elle s'était néanmoins procurée des lentilles rouges à fentes pour compléter son costume, des boucles d'oreilles en forme de croix satanique pendaient à ses lobes et du faux sang glissait le long de sa lèvre terminant sa course sur sa poitrine, laissant quelques gouttes sur la chemise d'un blanc immaculé. A sa dentition, 4 canines pointues s'étaient substituées aux originelles histoire de faire plus crédible. Dans l'ensemble, son déguisement avait eu un franc succès, surtout auprès des gros lourds qui trainaient dans les rues. D'ailleurs, ceux qui avaient tenté de s'approcher d'elle avaient fini sur le pavé, la tête à moitié dans le caniveau.
Alors qu'elle rentrait joyeusement chez elle, le sac en tête de Mr Jack rempli de bonbons multicolores pendouillant au bras, elle avait rencontré en chemin des amis qui se dirigeaient en direction d'un bar pour bien terminer la soirée.
Bien entendu, elle les avait rejoint sans la moindre hésitation, cachant son précieux trésor entre les fourrés du jardin de son voisin. Les boissons qui avaient défilées devant elle ne se comptaient même plus tellement le compte aurait été long à faire. Entre temps, après avoir été raccompagnée à sa tendre maisonnette, titubante, elle s'était écroulée sur son lit et avait sombré dans un profond sommeil.

Se retrouver au beau milieu d'un cimetière après s'être prise une rouste d'alcool et s'être gavée de bonbons n'était certainement pas le meilleur des réveils à Dreamland qu'elle avait eu jusque là.
Quand elle reprit ses esprits, elle remarqua qu'elle était encore en jupe et chemisier de sa soirée. Légèrement honteuse de porter quelque chose d'aussi court dans un endroit pareil, elle pria aussi fort qu'elle put pour ne pas avoir à rencontrer quelqu'un en ces lieux. Comme si le vieux assit sur son nuage avait mal compris, il réalisa le contraire de son souhait.
Lithium vit au loin une silhouette de ce qui semblait être un homme qui avançait dans la direction où elle se trouvait. Cachée derrière une pierre tombale, le jeune homme ne la vit pas tout de suite. Ce ne fut que quand elle décida de se lever pour lui demander si il savait où ils se trouvaient tous deux qu'il remarqua sa présence. Il sursauta légèrement à sa vue. Visiblement, il ne pensait qu'il y aurait déjà quelqu'un ici. Elle s'avança prudemment vers lui, tirant discrètement sa jupe vers le bas, essayant vainement de l'allonger.




"Excuse-moi, sais-tu où nous sommes ?
J'ai bien remarqué que c'est un cimetière mais étant donné que je ne connais encore strictement rien à Dreamland, je ne sais pas où nous nous situons concrètement dans ce monde.."
, dit-elle toujours aussi gênée de sa tenue.
"Euh.. Sinon, je me prénomme Lithium.
Et toi ?"
, un sourire amical sur ses lèvres.



Au loin sans être tout à fait trop loin, d'autres personnes semblaient arriver.
La soirée promettait d'être pleine pour une fois.





__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 151
Date d'inscription : 04/05/2010
Age du personnage : 25

Habitué
Nora Cthullad
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 35
Renommée: 135
Honneur: 40
MessageSujet: Re: It's Halloween Jeu 4 Nov 2010 - 11:30
Est il possible d’être saoul dans Dreamland ? Nora émergea lentement de son sommeil, enfin était il possible de dormir a Dreamland ? Depuis son arrivée en ces lieux c’était la seconde fois, la première avait été lors du tournoi quand son pouvoir s’était retourné contre lui. Cependant il ne pouvait nier que cela faisait du bien de se réveiller en pleine forme après avoir dormis, ça lui rappelait… Là bas…
Nora ne se réveilla pas parce qu’il n’était plus fatigué ou bien qu’il venait de faire un atroce cauchemar non ce furent des voix qui le tirèrent de se torpeur, ou plus exactement une voix. Féminine… Le marionnettiste se frotta les yeux avant de les ouvrir grand. Il était allongé sur quelque chose de dur et de froid, de la pierre… Pour sûr il ne s’était pas couché de lui-même sinon il aurait choisis un lit de paille ou de mousse, quelque chose de plus confortable que ce sol.
A peine Nora se redressa-t-il qu’il comprit ce qu’était l’endroit, des pierres tombales alignées partout autour de lui. Un cauchemar pour les vivants, un cimetière. Il se souvint qu’a l’époque ou il n’était pas prisonnier de Dreamland il rêvait régulièrement de tombes ou son nom, celui de son fils, ou d’une quelconque personne chère a ses yeux paraissait. A l’époque cela suffisait a le réveiller en sursaut, transpirant dans ses draps.
Soudain, laissant parler son instinct le jeune homme tourna la tête vers la tombe pour y lire le nom inscrit sans doute une connaissance. Là pour la première fois depuis son arrivée a Dreamland il eut réellement peur, inscrit dans le marbre les lettre formé son propre nom Nora Cthullad… Le marionnettiste se jeta vivement en arrière, chutant de la tombe ou il était depuis le début installé.
C’était impossible il avait mal lu il ne pouvait être mort… La plaisanterie était déplaisante et ennuyeuse. Nora posa sa main sur la tombe et se servant de son pouvoir détruisit la pierre, faisant d’elle un golem qui s’effondra aussitôt après. C’était symbolique, Nora faisait un pied de nez a la fatalité, il ne se laisserait pas avoir aussi facilement.
En attendant puisqu’il n’était pas seul mieux valait allez voir qui était avec lui et pourquoi… Pour le moment les deux plus proche puisqu’ils étaient presque a côté de lui était une jeune femme a la longue chevelure blonde, portant chemisier et mini jupe, sans doute une cosplayeuse ou une perverse assouvissant les phantasme de son amant dans le vrai monde.
Et un jeune homme, Nora l’avait déjà entre aperçu lors du tournoi, avant qu’ils ne soit tous mené vers leurs salles de combat. Ils semblait eux aussi être arrivés ici sans vraiment le désirer, mais pour des voyages qui se réveillent chaque nuit dans un royaume différent, ça ne devait pas être surprenant outre mesure.

« Excusez moi… Savez-vous pourquoi on est ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 323
Date d'inscription : 04/10/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Lou Evenstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 845
Renommée: 1470
Honneur: 32
MessageSujet: Re: It's Halloween Sam 6 Nov 2010 - 4:04
Bon sang ce qu'il fait froid ! J'essaye de bouger pour me réchauffer mais tous ce qui me parviens est cette désagréable sensation de morsure. Le corps complètement ankyloser comme si je venais de me réveiller d'un coma d'une très longue durée, je ne parviens même pas a ouvrir les yeux. Depuis quand le froid peut il être si mordant ? Presque brulant et épineux. Et puis pourquoi j'ai tant l'impression que quelque chose est entrain de me marteler les tempes. Je suis pris de la plus grosse migraine de toute ma vie tandis que mon sang ne semble plus circuler correctement dans mes veines, tous mes nerfs ont été comme lentement sectionné pour ne plus me laisser aucune sensation de mon corps mis a part cette douleur angoissante. Me ressaisissant finalement au bout de longue minute, je m'éveille alors en un lieu des plus lugubres. Une brume blanche et opaque commençait a m'envelopper de toute parts tandis que je me rendais rapidement compte qu'elle était de surcroit des plus glacée. Mais qu'est ce que c'était que ce bordel ? Sans trouver de réponse a ma question, je comprenais cependant mieux pourquoi j'étais tant glacé quand me vint l'idée de m'observer pour me rendre compte que j'étais complètement nu mis a part un pauvre caleçon a cœur. J'aurais pu en pleurer ou encore me plaindre de longues minutes mais a quoi bon, avec tout d'abord la jupe, la robe de marié et ensuite la tenue SM, je commençais un peu a être habitué de ces blagues de mauvais gouts.

Me grattant l'arrière de la tête d'un air perplexe, je trouvais alors la réponse a deux autres questions en enlevant dans un premier temps une petite créature tambourinant depuis tout a l'heure sur mon crane et dans un second une autre cette fois ci accroché de pars ses dents a ma jambes. N'ayant aucune difficulté pour le premier, je m'emparais alors des cheveux du second pour le déloger en faisant attention a ne pas m'arracher au passage un bout de chair, la sale bête étant solidement accroché et n'ayant décidément pas envie de lâcher prise. Serrant les dents sous la douleur, je parvenais alors a la défaire de sa position a force de plusieurs tape violente dans le nez. Ma jambe a présent libre bien qu'ensanglanté, je portais alors les deux espèces de lutin devant mon visage, les tenant par les cheveux chacun d'une mains pour les regarder d'un air perplexe. Ouais, je comprenais mieux d'où me venait ce mal de crane de même que cette saloperie de sensation de froid mordant.

Hey les deux p'tites merdes ! C'est quoi vos noms ?

Leurs demandais je sans les quitter des yeux, pas que j'en avais particulièrement quelque chose a faire mais je les trouvais plutôt amusant avec leurs longues quenottes et leurs tête démesurément grosse en comparaison au reste de leurs corps n'excédant pas les 20 centimètres. N'obtenant aucune réponse mis a part quelques grognements et geignements, il ne cessait de se débattre en tentant sans résultat de défaire leurs chevelure de l'emprise de mes deux grande mains.

Bon bah ce sera Tic et Tac dans ce cas là... Vous pouvez me dire ou je suis au juste ?


N'obtenant toujours aucune réponse, j'arquais alors un sourcils perplexe pour finalement les envoyer voltiger quelques mètres plus loin d'un simple coup de poignet par dessus mon épaule. J'avais pas de temps a perdre avec ces conneries de toute façons. Je me remettais donc en route a travers cette brume épaisse quant l'identité de ce lieu me vint d'elle même. Un cimetière... Mais qu'est ce que je foutais là ? Levant les yeux en direction de ce ciel sombre, j'interrogeais alors un dieu a l'existence contesté avant de finalement soupirer de lassitude. Quand on y repensais, c'était pas ce qui faisait le charme de ce monde ? Son coté tant incertain que surprenant ? On ne savais jamais vraiment a l'avance ce qui allais se produire, ou nous allions nous réveiller ou encore qui nous allions rencontrer. M'enfin, tous ça pour dire qu'il faisait froid, que j'y voyais presque moins que quand j'étais aveugle et qu'il semblait que j'étais entourer de tombes toute plus lugubre les unes que les autres. Une vrai joie quoi. Remettant mon caleçon a cœur en place d'un coup de doigts, j'en profitais alors pour m'assoir le temps d'un instant sur la pierre froide d'une des sépultures. Je savais pas ce que je foutais là, mais le frisson parcourant mon échine de même que mes poils s'hérissant petit a petit ne pouvais que me laisser penser que ça sentais l'embrouille a plein nez. Ouais, c'était pas net cette histoire, il allait encore ce passer une merde dont je serais encore une fois piéger sans pouvoir rien faire d'autre que me prendre des baffes, enfin, si tous ceci n'étais pas juste l'effet du froids... .

Mettant de coté ce mauvais pressentiments, je m'allongeais sur la sépulture en plaçant mes mains derrières la tête, ma peau frissonnant aussitôt au contact geler de la pierre. Quitte a savoir que j'allais me payer une merde, autant attendre tranquillement que cette dernière vienne directement a moi. Fermant doucement les yeux pour me laisser emporter par le sommeil malgré cette sensation glacé des plus vivifiante, je les rouvrais alors aussitôt quand de petite voix parvinrent a mes oreilles. Me redressant subitement, je me remettais alors sur mes pieds pour foncé vers l'origine de ces sons. C'était quoi cette connerie de vouloir attendre le danger ? Comme si j'avais jamais été du genre a foncer tête baisser vers les coups d'abord, même si je savais que j'allais au devant d'ennui, je ne pouvais m'empêcher de réagir d'instinct. Dans ce genre de situation, j'en venais parfois a me demander si j'avais bien un contrôle sur mon corps ou si ce n'était pas plutôt ce dernier qui s'accordait a me laisser de temps a autre un peu de manœuvre.

Arrivant rapidement a destination, je me remettais a marcher tandis que j'arrivais bientôt en face de trois autre voyageurs. Les détaillant tous d'un simple coup d'œil, je m'attardai cependant bien plus longtemps sur la jeune fille. Le regards perplexe et la tête penché sur la droite a la manière d'un chiot intrigué, je ne pouvais m'empêcher de me poser des question sur l'utilité d'une jupe aussi courte ou d'un tel décolleté. Pas que ce que je voyais ne me plaisait pas, mais c'était juste que n'ayant retrouver la vue que récemment, je me rendais compte que tous les corps était un peu pareil pour moi. Un peu comme un enfant ne différencierait pas encore très bien la différence de son corps avec celui du sexe opposé, je ne comprenais pas tout a fait bien actuellement le sens des "attributs" de la gente féminine. Cette jupe m'intriguais au plus au point, j'avais presque envie de me mettre a quatre pattes pour aller renifler ce qui pouvait bien avoir en dessous bien que j'en connaissais pertinemment la réponse. Mais plus intriguant encore, ses oreilles, pourquoi est ce qu'elles étaient pointu ? Chirurgie Esthétique pour ressembler a une sorte d'elfe ? Malformation a la naissance peut être ? Non, avec le nombre de malade en ce monde, la première solution devenait d'elle même des plus pertinente... .


Tu t'appelle Zelda je suppose ?

Leurs disais je en décidant de mettre fin a ce silence long de plusieurs minute, zappant totalement les règles de savoir-vivre au passage.

| Hrp : Pardonnez mon incompétence c'est juste nul a chier T_T [Va se pendre] |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: It's Halloween Dim 7 Nov 2010 - 12:22
Une brise fraîche passa dans les cheveux de Caîn, faisant voltiger le semblant de coupe qu’il avait, les alentours lui semblaient plus ou moins sinistres, avec ses arbres morts aux allures bizarres, les tombes éparpillés un peu partout, la lune dans le ciel et les nuages pour la caché. L’invocateur mit les mains dans ses poches puis commença à s’avancer vers un immense portail ouvert et qui arpentait un mouvement de balancier tout en faisant grincer ses gonds. Caîn regarda autour de lui et ne vit rien d’anormal à part une main qui sortait du sol devant une pierre tombale, le fossoyeur devait être très pressé pour avoir loupé son enterrement comme ça. L’atmosphère de ce lieu lui allait à merveille, Caîn s’y trouvait comme chez lui. Un soupçon d’adrénaline, un petit vent frais, la nuit et une voix dans sa tête qui lui demande de massacrer tout le monde. Depuis le massacre à la Forêt de la Ruche, ses tyranides prenaient part à toutes ses décisions et commençaient à avoir des envies de plus en plus meurtrières. Mais pour le moment, seuls Hyve et Kaaver pouvaient sortir de son corps lorsqu’ils le voulaient et pour les autres, c’était toujours Caîn qui décidait. Une nouvelle brise vint soulever le T-shirt noir de l’invocateur portant les couleurs de « Linkin Park » son groupe préféré, et caressa le tissu avant de disparaître à nouveau. Caîn continua alors puis vit un attroupement non loin de lui, l’obscurité n’était pas encore à son comble, mais l’invocateur avait du mal à discerner les différentes personnes devant lui. Pour plus de sécurité, sa main se tendit sur le côté et ses lèvres émirent une petite phrase, presque aussitôt une créature apparut à côté de lui. Légion reniflait déjà les environs lorsque son regard se posa sur les silhouettes devant lui. Caîn sentit un frisson d’excitation parcourir sa créature quant, il mit sa main sur le corps du tyranide.

-"Eh bien, pas de geste brusque ni de coup de dents en aveugle, je ne veux pas te voir foncer dans le tas comme d’habitude, tu restes à côté de moi et tu attends mon ordre pour attaquer."

Un grognement hargneux montra que Légion était d’accord, Caîn releva les yeux de sa créature puis commença à avancer vers le groupe de jeunes gens qui discutait déjà de vive voix. Le groupe se composait de trois garçons et d’une fille qui d’après sa tenue n’avait pas froid, les deux autres garçons semblaient ne pas savoir quoi dire tandis que le dernier venait de demander à la jeune fille si elle n’était pas le héros d’un jeu vidéo avec de grandes oreilles. On ne pouvait pas le contredire, il était vrai que la taille de ses oreilles était plutôt…imposante. Bref, cela n’intéressa Caîn que pendant quelques secondes puis celui-ci ouvrit la bouche faisant remarquer sa présence et celle de Légion par la même occasion qui était d’humeur joyeuse scrutant sa nourriture se pavanait à quelques mètres d’elle.

-"Salut…Dites moi, c’est une réunion privée ou on peut s’incruster."

(DSL c'est court vraiment court mais j'ai pas le temps et mon esprit est ailleurs ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's Halloween Dim 7 Nov 2010 - 17:25
Le jour avait été si épuisant. Je ne faisais que me faire courser par la police juste par ce que j’avais mangé un gâteau au marché. C’est vrai quoi ! Il le mette devant à la vue de tout le monde et ils sont surpris quand quelqu’un prend une part ! Et puis ce que j’avais encore faim, j’avais fini avec tout les aliments du marché dans mon ventre. Bref, je me couchai vidé. Je n’arrivais pas à m’endormir car plusieurs gamins venait me demandé des bonbons. Aucune politesse. Mais dès qu’ils me voyaient ils partaient en courant. Ah merde ! C’est vrai que j’étais à poil… Finalement je m’endormis assez tard.

Lorsque j’ouvris les yeux à Dreamland, je fus surpris. D’habitude, on voit des paysages magnifiques, beau, drôles, fantastiques alors que là… il n’y avait rien de ça. J’en avais la chair de poule… non moi j’ai peur de rien ! Mais faut avouer que c’était quand même flippant. J’étais dans un cimetière, le cimetière le plus effrayant du monde. Je vis une tombe et lis les inscriptions :

« - Dej Nahtan… Bizarre comme nom. »

Puis en marchant je me retournai et remarqua que j’avais lu à l’envers. Je courus le plus rapidement possible pour échapper à ma propre tombe. En continuant je vis un groupe de personne. Je me cachai derrière une tombe. Des gens dans un cimetière, ils devaient préparer quelque chose de louche, surtout celui qui se ballade avec un alien à côté de lui. Je resta caché.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 185
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du personnage : 23

Maraudeur des rêves
Hélène Metzengerstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 320
Renommée: 1200
Honneur: -80
MessageSujet: Re: It's Halloween Mer 10 Nov 2010 - 17:34
Un air frais, nocturne, dénué de toute pollution, paradoxalement aux autres nuits passées à Dreamland. Pourtant, une effluve âcre et entêtante parvenait jusqu'aux filtres de mon masque. Je progressais au travers d'herbes folles, mes bottes craquaient de temps à autre quelques brindilles, enfin, c'est ce que j'en déduisais au son qui montait jusqu'à mes esgourdes car je n'étais pas en mesure d'apercevoir le sol que je foulais du fait de cette épaisse brume qui formait un tapis nébuleux, lévitant flegmatiquement au dessus de la friche, aussi pâle que la lune. Quoi qu'en levant les yeux, l'astre avait ce soir une teinte jaunâtre que je n'aimais guère sans en connaître la raison. Tous les décors d'ailleurs arboraient une teinte verdâtre. Lorsque je fis l'inventaire de mon accoutrement pour cette nuit là, je fus surprise de me découvrir habillée d'une longue blouse de médecin arrivant jusqu'à mes genoux, ouvertes sur un juste au corps en cuir sombre munit d'un col remontant jusqu'à la moitié de mon cou, se terminant sur un short de toile délavé, court, relayé par une paire de bottes elles aussi peu imposantes, seulement si l'on faisait abstraction des lanières de cuir et bandages blancs qui s'enroulaient autour de mes jambes. Ajoutez à cela une ceinture tombant sur mes hanches, allez savoir pourquoi, mais une rangée de seringues y étaient accrochées. C'est seulement à ce moment là que je me remémorais de la date de la veille, enfin lorsque je m'étais assoupie dans le calme de mon studio. 31 Octobre. A force de ne jamais voir de personnes vous tenant au courant des nouvelles quotidiennes, on finit par oublier le cours des jours, jusqu'à ne plus avoir aucune notion du temps qui passe. Pour en revenir à mon environnement aussi singulier qu'inquiétant. Je continuais de mettre un pied devant l'autre, un regard désabusé hantant mes pupilles. Pourquoi ? Ce décor avait tout de l'archétype du cimetière baigné dans la clair de lune que l'on voit dans ces films d'horreur de série B. Ça n'avait rien d'effrayant dans la mesure où ça empestait le déjà vu, après tout, tous les films d'épouvante n'arrivaient pas à la cheville de ce que j'avais pu vivre à Dreamland dans le royaume d'où je venais. A ce souvenir, un long frisson secoua mon échine, plus virulent que ceux que je pouvais ressentir à mon habitude, probablement le froid. Je rabattais un volet de ma veste immaculée contre moi, gardant mes bras plaqués contre ma poitrine, grelotante. Une angoisse me prit dans un étau dans ma gorge. Non pas que les lieux m'effrayaient comme je le disais plus haut. Mais un malaise persistant que je ressentais en ayant foulé l'endroit du pied. Une sensation oppressante quoi que sourde et latente pour le moment.

Soudainement, ma conscience fut ramenée dans le monde « physique » lorsque je butais sur ce qui semblait être une buche. Retrouvant sans peine mon équilibre, mes yeux se posèrent alors sur une grille qui n'avait pas résisté au passage du temps vu les craquelures et les boursouflures provoquées par la rouille qui en ornait le fer forgé. Je m'apprêtais à rebrousser chemin, non pas que le lugubre me déplaisait mais à la simple idée d'avoir à attendre Shana, Ed et Jacob assise sur une tombe ne me faisait pas grande envie. Mais des bribes de conversation parvinrent alors jusqu'à mes oreilles. Curieuse et aussi saturée par la solitude, je décidais d'aller jeter un œil tout de même à ce que pouvait réunir un cimetière à Dreamland et aussi connaître le pourquoi de ce rassemblement. Peut-être une bande de junkie partageant quelques substances illicites autour de quelques sépultures. Même si je ne consommais pas de drogues, il était toujours plus agréable de passer une nuit en compagnie de personnes joviales, surtout quand le climat ambiant n'avait rien d'accueillant. J'enjambais alors la grille et avançais un peu à tâtons, l'obscurité qui envahissait les lieux ne me permettait pas de voir bien loin et surtout de distinguer chacun des aléas du terrain. Ce fut lorsque je parvins à discerner les silhouettes de six personnes que mes pieds se prirent sur une surface dure. Un cri de stupéfaction m'échappa au même instant que mon équilibre se vit troublé et mon corps chavirer en avant avec la grâce d'un pingouin sous plâtre. Je m'agenouillais puis me relevais sur mes deux jambes, dépoussiérant ma blouse des quelques feuilles mortes qui venaient de s'y coller après ma chute avant de lever les yeux vers la bande d'inconnus. Je tentais d'afficher un sourire pacifiste de derrière mon masque quand je réalisais soudainement que les visages de chacun m'apparaissait d'une drôle de couleur verte. Quelle imbécile je devais faire... Je relevais alors ma paire de goggoles que j'avais oublié sur mon nez pour les laisser reposer sur mon front, découvrant ainsi mes deux yeux de couleur si particulière.

Je fis l'inspection de chacun des visages pour juger s'ils étaient tous dignes de confiance. Cinq jeunes hommes qui n'avaient rien de louche, enfin, du premier coup d'œil tout du moins, sauf peut-être ce type en caleçon à cœur... sans savoir pourquoi je ne lui ferait pas crédit... puis pour terminer et cette demoiselle à la chevelure de blé et à la tenue elle aussi plutôt fraiche pour la saison, enfin ce qui retint mon attention fut ses oreilles étrangement pointues et longues... enfin, qu'importait, ils n'avaient pas de têtes de psychopathes ou même de junkies...


''Bonsoir... excusez-moi de vous déranger mais... est ce que cet endroit est assez sûr pour y rester...? Si non... ça vous ennuierait que je reste avec vous ?...'' Demandais-je d'une voix timide.

Un grognement attira alors mon regard, une créature dotée d'un exo-squelette à la gueule aussi singulière que charmante dansait d'un pied sur l'autre comme si elle... attendait de se jeter au cou de l'un des humains présents pour en faire un encas. Mais sur le moment, je n'avais pas vraiment mon mot à dire sur la laideur de cette bête, sachant que sans que je m'en aperçoive, j'avais la face barbouillée d'un maquillage grotesque sensé représenter quelques points de suture me barrant de l'arcade sourcilière en se prolongeant jusqu'à ma mâchoire, une autre dans le cou comme si celle-ci avait été raccordée à un corps qui ne lui appartenait pas, ajoutez à cela ma peau d'un naturel verdâtre et vous obtenez Hélène Metzengerstein, une nuit d'halloween...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daejester.deviantart.com/
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's Halloween Mer 10 Nov 2010 - 23:29
Comme prévu, un certain nombre de voyageur se présenta à l’évènement. Certains ne savaient pas du tout pourquoi ils étaient là, d’autres ne savaient même pas où ils étaient précisément. Une belle bande de novice. En plus ils étaient tous rassemblés au même endroit. Il est temps de leur montrer comment Dreamland peu être un véritable cauchemar si l’on n’y prend pas garde. Chacun étant à son poste il est temps d’intervenir. Une grande ombre silencieuse se dressa devant les voyageurs, leur bloquant du même coup toute possibilité de fuite. Cette ombre se matérialisa peu à peu, prenant l’allure d’un homme d’une quarantaine d’année, une musculature non négligeable, des dents blanches brillantes et claquante sous la lune en partit voilée, une peau grisâtre et un costume de militaire sur l’ensemble du corps. Le personnage s’adressa à son nouveau public, la main posée sur une pierre tombale :

« Bien le bonsoir les jeunes ! Je me présente, mes amis m’appellent Sid, ou Sidi pour les intimes. Vous vous trouvez sur mon propre terrain sans y avoir été invité, quoi que dans un certains sens vous n’avez pas vraiment eu le choix, et donc je me verrais dans l’obligation de me débarrasser de vous avant que vous ne détruisiez tout. Les jeunes d’aujourd’hui ne prennent vraiment soin de rien. »

Il se cura le nez et en sortit une belle crotte bien verte sous le regard de ses invités, avant de reprendre en pointant du doigt l’un des voyageurs :

« Toi là avec les cheveux blancs et le caleçon en cœur. Non pas que je répugne de ce genre de tenue mais voit-tu, tenir ces deux bestioles comme tu viens de le faire, ça peut être très dangereux. Je dis ça pour toi hein, ce serait vraiment dommage que tu te retrouves à terre sans la moindre force suffisante pour te relever par toi-même. Pas vrai ? Ces merveilleux petits lutins absorbent une partie de l’adn de leur cible et le transmette à tous leurs congénères. Tu va devenir une véritable cible mouvante dans, disons, quelques secondes. »

Son doigt tout poisseux se tourna vers deux autres voyageurs :

« Et toi gamin, avec le tee-shirt Linkin Park et le style du parfait bourrin de seconde zone. Tu savais que ta bestiole risque fort d’avoir une surprise déplaisante si elle s’agite trop ? Et je m’adresse aussi au morveux qui se planque comme un pleutre sans aucune tripe derrière la tombe d’un de mes amis partit faire une vidange. Tu ferais mieux de sortir avant qu’il revienne sinon tes fesses vont prendre cher. Après, je dis ça c’est pour toi. »

Il éjecta la crotte de nez derrière lui d’un mouvement de pichenette, soupira un coup. Une belle nuit agitée, cuisante et douloureuse comme il les aime était sur le point de commencer. Il arracha de terre la pierre tombale qui lui servait d’appuis jusqu’alors, la mit sur son épaule et se retourna vers les jeunes.

« Bien, que la fête commence les amis ! Yeah ! Rock’n roll !! »

A grand mouvement de bras, la tombe voltigea au milieu des invités et frappa de plein fouet deux pauvres voyageurs qui ne regardaient malheureusement pas où il fallait au moment il fallait. Leur corps, l’un avec une grosse étoile bleue sur le visage, l’autre aux airs de pseudo manipulateur, s’envola purement et simplement dans un cri de douleur, disparaissant dans la brume. En voila déjà deux de moins, pourquoi s’arrêter en si bon chemin, la danse continue. Le dénommé Sid surgissait de nul part, sortant de terre n’importe où et à une vitesse folle. Comme si le sol n’avait parfois jamais été là. Il mimait même par moment un air de guitariste avec sa tombe, tant cette façon de se mouvoir lui était aisée. La pierre rencontra à nouveau l’os dans un craquement significatif et sanglant. La victime portait un bonnet bleu et un collier semblable à ceux que l’on reçoit d’ordinaire à l’armée. Elle s’envola elle aussi dans la brume, disparaissant du champ de vision des voyageurs ici présent.

« Dites donc les jeunes, il faut faire du sport ! Ça entretiens le corps et ça vous donne la pèche ! Comme ça ! »

Un nouveau coup de tombe envoya valdinguer un brun avec des tatouages de carte sur le bras et un second aux cheveux noir, version DBz. Comme la mode peut être ringarde parfois. Enfin, maintenant que le terrain est dégagé il ne reste plus que sept voyageurs à l’appel. Ce sont d’ailleurs les seuls à avoir mérité de survivre aux premières attaques. Sid disparut à nouveau sous terre et hurla tel un général, sa voix résonnant à plusieurs mètres à la ronde :

« Soldats zombies ! Le repas est servit, allez-y à cœur joie et n’en laissez pas une miette ! »

Des grognements rauques et sourds retentirent dans tout le cimetière. Les chauves-souris s’envolèrent dans la brume, rajoutant un peu de panique dans l’atmosphère. Jusqu’à ce qu’une main, puis une deuxième, puis une troisième, et toute une armada de bras aux doigts crochus sortirent de terre autour des voyageurs et à l’intérieur même du cercle fermé de ces derniers. Impossible de savoir combien il y en a tant le chiffre est imposant face à la petite troupe.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2589
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: It's Halloween Ven 12 Nov 2010 - 14:06
Pumpkins screams.












Apparemment, il ne savait pas où est-ce que l'on pouvait bien se trouver.
Mais pourquoi a t-il fallu qu'elle se réveille dans un endroit pareil le soir d'Halloween franchement ?
Le lieu rêvé pour assassiner quelqu'un sans que personne ne vienne à s'en rendre compte. Génial.
Un nouveau jeune homme les rejoignit après quelques minutes de solitude en compagnie des tombes de pierres.
Celui-ci vint directement sur eux avec l'exacte et même question qu'elle venait de poser à son camarade d'en face, seulement dotée d'un sens différent.




« Excusez moi… Savez-vous pourquoi on est ici ? », dit-il.

"Pas le moins du monde justement."
, lui répondit calmement Lithium.
"Nous sommes aussi perdus que toi."



Le garçon l'a regardant par la suite avec un air étrange. Il semblait presque l'a mépriser.
Qu'avait-elle de si bizarre à ses yeux ? Etait-ce ses vêtements qui lui posait problème ?
Instantanément, elle tira de nouveau sur sa jupe pour la rallonger, ce qui ne se fit bien évidemment pas.
Elle détourna la tête pour ne pas avoir à affronter le regard dédaigneux du garçon qui ne semblait pas franchement apprécier la tenue dont elle était vêtue.
Elle soupira face à autant d'étroitesse d'esprit. C'était Halloween vieux !
L'occasion de se déguiser n'importe comment sans pudeur ni timidité, faire ce que l'on souhaitait de notre soirée, hurler dans les rues, boire comme des trous, se crever le ventre à l'ingurgitation répétée de bonbons.
Bref, l'opportunité de s'éclater sans que personne ne trouve rien à y redire.

Les voilà qu'ils étaient donc trois maintenant en ces lieux malfamés et sombres.
Cependant, un nouveau venu dans une tenue pour le moins original et quasi-inexistante arriva pas moins de cinq minutes après la venue du précédent.
Celui ci débarqua doucement sans faire de vagues, hormis le fait qu'il était uniquement vêtu d'un caleçon à coeur particulièrement pathétique, il se mit à les observer un par un. Lithium fit de même et le détailla avec attention. On pouvait dire qu'il était mignon avec ce visage pour le moins mince et délicat, certes, mais .. Il était étrangement fin pour un homme tout de même, bien moins dessiné qu'elle. Contrairement à lui, on pouvait deviner qu'elle possédait un minimum de biceps témoignant d'une force convenable ainsi que d'abdos. Bien entendu, ils n'étaient pas aussi marqués que les sportifs, sinon cela serait pour le moins immonde. Elle vint tout de même à se poser la question sur l'orientation sexuelle de l'arrivant. Avec une composition pareille, était-il gay ou seulement efféminé ?
Etonnamment, le jeune homme vint à s'attarder sur elle, plus précisément, sur ses oreilles.
Tiens ? Quelle ironie, elle s'y attendait avec tant de sérénité, c'était tellement évident face à des étrangers qui n'étaient pas habitués à son originalité physique. C'était d'ailleurs bien étrange que personne ne lui ai encore fait de remarques. Faut dire que, elle n'allait pas s'en plaindre hein. Le garçon pencha interrogativement la tête sur le côté à sa vue, détaillant son aspect. Mais qu'avait-elle encore ?!
Oui sa jupe était trop courte, oui ce chemisier était légèrement transparent mais suffisamment opaque pour que l'on ne puisse en distinguer que les traits, il suffisait juste qu'elle prie pour ne pas être mouillée. En bref, elle était habillée comme une prostituée, ça elle l'avait comprit, il n'était aucunement nécessaire de remuer le couteau dans la plaie.
Rah mais zut ! C'était Halloween, si elle avait envie de se déguiser en Moka Akashiya version Vampire, elle faisait ce qu'elle voulait nom de Dieu ! De plus, elle s'était retrouvée accoutrée de cette manière sans le vouloir. De plus, lui n'était pas mieux avec son sous-vêtement ! Le garçon vint soudainement à lui poser une question pour le moins.. légèrement vexante.




"Tu t'appelle Zelda je suppose ?"
, dit-il d'un air curieux.


Piquée, Lithium tenta de lui répondre le plus calmement possible dont elle était capable.




"Si tu sous-entends par là que j'ai tout fait pour lui ressembler, tu te trompes.", dit-elle froidement.
"Je me prénomme Lithium Elfensen et je suis malheureusement née comme ça pour ton information."


Zelda..
On lui avait jamais faite celle là.
Voyant qu'elle lui avait néanmoins adressé la parole sèchement, elle lui sourit pour s'excuser.
Il ne pouvait pas savoir se força t-elle à penser.

Alors même que le gamin venait de lui adresser cette remarque pour le moins blessante, un jeune homme vint encore s'ajouter à leur petit groupe. Ce dernier était accompagné d'une bête qui était sacrément mignonne faisant légèrement penser à un crocodile, l'animal préféré de la jeune fille. Elle voulut presque se jeter dessus pour lui faire un câlin. Il n'empêche qu'elle se retint étant donné le regard panoramique et meurtrier que jetait la créature sur l'ensemble du peloton. Apparemment, elle avait faim.. Mais quand elle vit le tee-shirt qu'arborait le garçon aux cheveux en bataille, elle ne put retenir une simple remarque.



"J'adore ton tee-shirt.
J'en ai un de l'époque de leur album Hybrid Theory, il est génial aussi."
, elle leva son pouce en signe d'approbation.


Lui-même vint à s'adresser à eux.


"Salut…Dites moi, c’est une réunion privée ou on peut s’incruster."


"Bien entendu que vous pouvez squattez!", répondit-elle au quart de tour, totalement fan de l'animal et du tee-shirt.
"Enfin, pour ma part cela ne me dérange absolument pas."


La créature était décidément bien trop adorable pour qu'elle l'ignore.
Pourtant, elle dû se raviser d'émettre quoi que ce soit à son égard quand un bruit sourd se fit entendre.
Elle se retourna, maintenant sa jupe pour éviter qu'elle se soulève et regarda au sol.
Une masse informe se trouvait étalé, là, par terre en étoile de mer.
A cette vue, elle sourit et vint aider à se relever ce qui semblait être une fille.
Cette dernière s'épousseta et releva la tête, leur faisant face par la même occasion.
Ah ouais, quand même.
La jeune fille en question possédait les cheveux bleus et violets tout en portant un masque à gaz, que Lithium lui aurait bien demandé où est-ce qu'elle l'avait acheté, et était vêtue d'une longue blouse blanche de médecin tâchée maintenant bien entendu. Des seringues ornaient ses hanches et des bandages s'enroulaient autour de ses jambes. Ne parlons même pas du maquillage qui était particulièrement bien réussi nota Lithium.



''Bonsoir... excusez-moi de vous déranger mais... est ce que cet endroit est assez sûr pour y rester...? Si non... ça vous ennuierait que je reste avec vous ?...''


Lithium s'adressa immédiatement à elle tellement cette fille lui était sympathique.
De plus, elle n'était plus la seule à être vêtue d'un accoutrement qui attirait l'attention.



"Tu ne nous déranges absolument pas le moins du monde !
De toute façon, nous sommes tous perdus ici.
Une de plus ne fera pas plus de mal à notre assemblée de fortune.
Par contre, si cet endroit est suffisamment sûr pour y demeurer, ça je ne le pense pas.
Mais faut dire que l'on a pas le choix non plus."
, elle lui sourit amicalement et ajouta,
"Je tiens seulement à ajouter que.. J'adore ton déguisement. Surtout ton masque, il déchire."


Enfin une autre fille, déguisée en plus de cela.
Lithium se sentait nettement rassurée maintenant d'être en présence d'une seconde entité féminine parmi cette troupe d'hormones mâles. Elle ne savait pas pourquoi mais cette fille lui plaisait, elle semblait franchement sympathique et surtout super originale, différente des autres. Oh ça oui qu'elle était différente ! La blonde n'avait jamais rencontré quelqu'un qui se serait déguisé ainsi, à part peut-être sa meilleure amie qui s'était accoutrée en succube l'année précédente.
Alors qu'elle s'apprêtait à lui adresser de nouveau la parole pour en savoir plus sur son identité, Lithium remarqua que la lumière s'amenuisait de plus en plus.



"Oh, ça sent pas bon cette histoire..", murmura t-elle, se crispant légèrement en position d'anticipation tout en se retournant.


L'ombre grandissante qui se trouvant face à eux se trouvait être un homme, si du moins il en était un laissons lui donc le bénéfice du doute, d'au moins quarante bonnes années si Lithium comptait bien. Son torse était sans aucun doute tout à fait bien entretenu et ses muscles saillants en imposaient large. Sa peau cendrée ne mettait que plus en évidence sa dentition d'un blanc immaculé digne de la pureté d'une licorne, bien que son coeur ne semblait en aucun cas l'être. Il était vêtu d'un ensemble militaire et ne semblait absolument pas du tout commode, pourtant l'humour semblait être son fort vu les rides dessinées autour de sa bouche. La main habilement posée sur une pierre tombale, il s'adressa au groupe de voyageurs.


« Bien le bonsoir les jeunes ! Je me présente, mes amis m’appellent Sid, ou Sidi pour les intimes. Vous vous trouvez sur mon propre terrain sans y avoir été invité, quoi que dans un certains sens vous n’avez pas vraiment eu le choix, et donc je me verrais dans l’obligation de me débarrasser de vous avant que vous ne détruisiez tout. Les jeunes d’aujourd’hui ne prennent vraiment soin de rien. »


Evidence totale.
C'était d'une telle évidence que cette réunion était un piège que cela en devenait presque lamentable de leur part de s'être retrouvés ici. L'homme en question nommé apparemment Sid vint ensuite à se fendre grassement la poire en adressant des remarques et menaces à Mr Caleçon sans oublier celui au tee-shirt Linkin Park flanqué de sa créature. Tout en parlant aux deux jeunes gens, il profitait de se curer l'intérieur de sa cavité nasale, montrant son splendide trésor vert à tout va. Lithium ne put s'empêcher de plisser de dégoût comme à son habitude son petit nez couvert de tâches de rousseur à cette vue. Il l'éjecta par la suite au loin et arracha son support de pierre du sol.



« Bien, que la fête commence les amis ! Yeah ! Rock’n roll !! », fit-il tout en esquissant un sourire sadique et amusé.


Il se mit ensuite à shooter avec une force incroyable des gens semblant être des voyageurs qui arrivaient à peine. Elle n'eut même pas le temps de les distinguer tellement ils voltigeaient dans les quatre coins du ciel gris voilant les magnifiques rayons lunaires que l'astre tentait désespérément d'envoyer.
Après que le dénommé Sid s'eut fait un parfait strike de voyageurs, il se retourna vers le groupe halluciné et disparut soudainement sous terre, hurlant d'une voix sourde et puissante.



« Soldats zombies ! Le repas est servit, allez-y à cœur joie et n’en laissez pas une miette ! », vociféra t-il.


Une nuée de mains décharnées sortirent de toutes parts, transperçant la terre telles des aiguilles perçant la peau. Ils en venaient des quatre coins du cimetière, arrivant par derrière, sortant de leur emplacement mortuaire avec rage. Au sein même du groupe des mains vinrent sortir de leur profond sommeil attrapant les pieds de certains. Lithium fut l'une d'entre eux. Quand elle sentit cette horrible sensation qu'est le contact d'une main visqueuse et froide contre une peau chaude et vivante, elle hurla de toutes ses forces et déboita en un coup violent de son pied la main de l'agresseur.
En une seconde, le zombie sortit de sa cachette pour faire face à la jeune fille horrifiée face à une telle immondice de la nature. Le mort-vivant était tel que on le connaissait dans les films d'horreur à la noix, gluant, mou et.. moche. Bah oui, un undead c'est moche, c'est bien connu tout de même.
La créature se jeta sur la jeune fille avec la bouche grande ouverte pour le dîner, elle l'évita sans grande difficulté et lui envoya un coup de genou suivit du pied qui l'envoyèrent valdinguer mordre la poussière.
Elle en profita pour prendre son carnet et dessiner une nouvelle paire de dagues à bout plus fin et nettement plus tranchant. Une fois invoquées et entre ses mains, elle se sentit soudainement bien plus en sécurité qu'à mains nues. A la vue du zombie qui se relevait difficilement, elle se mit à sourire narquoisement et entreprit une embardée qui trancha net la tête de la bête.
Croyant qu'il était encore plus mort qu'il ne l'était auparavant, elle fut prise de surprise quand le crâne du monstre se mit à claqueter des dents en sa direction. Elle réagit au quart de tour et enfonça sa dague droite entre les deux arcades sourcilières. A sa sortie, elle préféra la nettoyer sur le sol qui lui semblait bien plus propre que les cheveux poisseux du mort-vivant.

Mais elle n'eut pas le temps de respirer qu'un second zombie flanqué d'un autre de ses camarades se jetait déjà sur elle. N'étant pas si rapides qu'un être humain en pleine possession de ses moyens, elle les évita de nouveau sans la moindre difficulté en esquissant un simple retour de jambe. Ils se retrouvèrent ensuite dos à elle qui profita logiquement de l'occasion pour entreprendre un combo en leur assénant un coup de lame chacun dans le crâne, traversant leur front sanglant.
Ils y en avaient vraiment partout, heureusement qu'ils y avaient ces autres voyageurs sinon elle n'aurait jamais pu se faire cette foule d'undead affamés.. Elle serra les dents de se savoir dépendante de parfaits étrangers. Leurs vies étaient entre les mains de chacun. Un râle immonde l'extirpa néanmoins de sa réflexion et elle esquiva de justesse le bras pendouillant qui lui venait de sa gauche.
Ses lames pourfendant les corps flasques des créatures du cimetière, son visage commença à esquisser un sourire de satisfaction, de pure satisfaction. Malgré le fait que sa jupe volait au gré de ses mouvements laissant entrevoir sa culotte noire de jais, elle n'y prêtait pas la moindre attention. Ses cheveux ne l'a gênait en aucun point et ses lentilles rouges ne faisaient qu'accentuer son regard qui devenait de plus en plus inexpressif. Seul son sourire laissait entrevoir une quelconque émotion sur son visage.
La nuit risquait d'être riche en émotions.










__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: It's Halloween Lun 15 Nov 2010 - 16:37

-"J’aime bien ton T-shirt, j'en ai un de l'époque de leur album Hybrid Theory, il est génial aussi."


Une fan de Linkin Park, à Dreamland, dans un cimetière, voilà qui était pour le moins étrange, enfin pas plus étrange que le mec en caleçon à cœur ou que la jeune fille au teint verdâtre qui venait d’arriver. Caîn n’arrêtait pas de regarder par-dessus son épaule, rien à l’horizon, juste des tombes.Pourquoi avait-il fallu qu’il se retrouve ici entouré de ces gens-là, il était bien mieux tout seul ou avec Kanon et c’est pourquoi il avait invoqué Légion pour lui tenir compagnie et de garde du corps, car on ne sait jamais si un psychopathe va sortir son pouvoir et se mettre à faire voler des cadavres. C’est avec une lente prudence qu’il glissa sa main sous son T-shirt pour aller saisir son nouvel objet magique. Sa dernière confrontation lui avait été vraiment salutaire, un revolver de rang D et une nouvelle invocation que Caîn n’avait pas eu encore le loisir de tester. Légion retourna la tête et fixa les tombes et les ténèbres durant un instant, les deux damoiselles n’ayant pas d’autres occupations que de discuter, Caîn regarda également dans cette direction pour y voir un jeune homme s’efforçant de se dissimuler derrière une pierre tombale. Un sourire se dessina sur les lèvres de l’invocateur, quelqu’un les espionnait, il ne voulait pas être vu, et donc il y avait de grandes chances pour que ce jeune homme ne soit pas amical. Caîn commença à retirer la sécurité de son revolver le plus discrètement possible, certes il ne savait pas à qui il avait à faire mais il doutait qu’un seul homme puisse faire face à un groupe de voyageurs comme eux. C’est à ce moment là que choisirent les ténèbres pour se rassembler devant les portes du cimetière coupant toute retraite au groupe. La noirceur se forma en une créature humanoïde déguisé en militaire que Caîn qualifia de dépravé, celui-ci laissé reposer sa main sur la surface rigide d’une pierre tombale. Le dépravé en question les salua, se présenta, puis les menaça avant de les attaquer tout ça bien sûr en farfouillant dans les entrailles putrides de ses narines. Caîn ne fut pas épargné lorsqu’il fut traité de " bourrin de seconde zone " et Légion de " bestiole ". Soit ce déchet était fou, soit il avait un plan pour insulter tout le monde ici présent. Caîn ne se rendit même pas compte que le jeune homme qu’il s’apprêtait à abattre était lui aussi un voyageur bloqué ici, si le dépravé de service n’était pas intervenue, il serait sûrement mort à l’heure actuelle. Le dénommé Sid les attaqua donc, envoyant pas moins de six voyageurs manger les pissenlits par la racine, Caîn sortit son arme de poing et la braqua sur ce super combattant, car l’invocateur en était maintenant persuadé, Sid avait un plan. Mais avant d’avoir pu presser la détente le super dépravé se dissimula sous terre grâce à un moyen inconnu et appela des amis à lui.

-" Soldats zombies ! Le repas est servi, allez-y à cœur joie et n’en laissez pas une miette ! "

Caîn s’immobilisa une petite seconde, des zombies… Ces êtres fait de tissus morts et ne triomphant de la mort que pour entraîner leurs compatriotes vivants dedans. Il était évident que vu la taille du cimetière, les zombies n’allaient pas être une petite dizaine, aussi l’invocateur estima la distance entre la grille sépara le monde sans zombies de la zone infestée par les morts vivants. En effet, plusieurs centaines de mains émergeaient du sol accompagné par un gémissement long et grave signifiant en langage zombies « À table ». Juste à côté de lui, un de ces zombies passa brièvement la tête à l’extérieur de son domicile souterrain avant que Caîn ne lui donne un bon coup de semelle dans sa partie nasale, histoire de lui dire d’aller se laver les mains avant de venir manger. L’invocateur ne douta pas une seconde qu’il ne serait pas de taille à affronter la horde de zombies tout seul et regarda donc par-dessus son épaule pour voir comment les autres avaient réagi. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit que la seule personne à l’avoir devancé était la jeune fille fan de Linkin Park en mini-jupe, et elle se débrouillait plutôt bien considérant qu’elle avait fait déjà une première victime, bientôt suivi par deux autres. Caîn fut ramené à sa réalité lorsqu’un bras passa dans son champ de vision, cet acte sanglant était signé et l’invocateur n’eut aucun mal à deviner que Légion s’en donnait à cœur joie. Mais même si son tyranide avait maintenant parfaitement le droit de tuer tout ce qui sortait du sol, il n’y arriverait jamais seul, aussi Caîn tendit ses bras de chaque côté de son corps et murmura tout doucement.

-"Pilonne Seiver…Vole Midnight."

Deux tyranides aussi différents l’un que l’autre se matérialisèrent, Seiver observa la scène et se positionna prêt à faire feu à tout instant, Midnight quant à lui, possédait deux grandes ailes et un canon à aiguilles organiques. Caîn leur tourna le dos, puis sortit son pistolet et le braqua sur le zombie le plus proche, derrière lui Seiver et Midnight se regroupèrent formant ainsi un triangle presque impossible à percer, Légion quant à lui se tailla un chemin parmi ses nouveaux adversaires et arriva devant Seiver qui manquait de vitesse au corps à corps. Là le bal s’ouvrit lorsque Caîn tira la première balle, le zombie la prit un peu au-dessus de l’œil droit et s’affaissa sur lui-même, l’invocateur enchaîna ses tirs tandis que Seiver venait d’ouvrir le feu grâce à son canon organique. Les voraces constituaient la riposte mortelle, car déjà deux zombies tombaient à terre le crâne à moitié arraché, tandis que les petites créatures se cherchaient d’autres cibles qui ne manquaient pas. Midnight ne semblait pas être dérangé par la situation plutôt dangereuse du groupe, il est vrai qu’il pouvait voler et ce détail rassura immédiatement Caîn pour la suite des évènements, car si jamais leur ligne de défense se faisait submergée, il pourrait s’envoler laissant les zombies se délecter de la chair de ses compagnons voyageurs dont les cris résonneront dans sa tête pour les années à venir… Finalement, s’envoler n’était pas la meilleure solution. L’invocateur s’efforçait de viser la tête de ses cibles tout en réfléchissant, et lorsqu’un nouveau zombi s’approcha l’ex-militaire tourna son arme dans sa direction puis pressa la détente. Click… Caîn pressa encore la détente… Click. Ce bruit signifiant l’absence de projectile dans la culasse arracha un frisson à l’invocateur tandis que celui-ci regardait le zombi s’approcher, il ne dut son salut qu’a Hyve et Kaaver qui sortirent de son corps pour aller s’enrouler et arrachés littéralement la tête du zombie grâce à la pression de leurs anneaux. Malheureusement, la tête en question commença à pagayer avec la langue pour atteindre le pied de Caîn. Celui-ci se souleva du sol sur ordre de son propriétaire pour aller écraser le cerveau du mort vivant.

-"Je sens que la nuit va être longue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's Halloween Jeu 18 Nov 2010 - 18:31
Une femme venait de m’aborder, elle était très belle mais était habillé en cosplay sexy genre jupe ultra courte et décolté plongeant. D’après ses dires elle s’appelait Lithium, drôle de nom. Elle me dit qu’elle ne connaissait pas grand-chose à Dreamland. Bizarre pour une créature de Dreamland, pourquoi créature de Dreamland ? C’est simple les créatures de Dreamland ont les oreilles pointues. Mais j’avais quand même un doute sur l’origine de cette Lithium.

« - Je m’appelle Silex, je ne connais pas non plus cette endroit. Euh… T’as dit que tu t’appelais Lithium ! »

Pourquoi cette soudaine exclamation ? Je remarquai derrière elle une tombe marqué « Lithium Elfensen » Je me retournai car je crus entendre un bruit et vit ma propre tombe. On était tous marqué !! Quelqu’un d’autre s’arrêta avec nous. Il nous demandait pourquoi on était là.

« - J’en sais rien, désolé. Tu t’appelle comment ? Moi c’est Silex. »

Lui n’avait pas de tombe, bizarre. Peut être c’était juste moi et Lithium les cibles. Les cibles de quoi ? Oui je savais qui se tramait quelque chose. Lou Evenstein arriva à son tour. Sa tombe était pas loin non plus. Il parla grossièrement à Lithium. Vint le tour ensuite de Caîn Sloph. Je sursautai un peu à la vue de son alien mais sans plus, je vous rappelle qu’on est à Dreamland.

« - Il se passe quelque chose, regardait derrière vous, il y a nos noms sur les tombes… Je le sens mal. »

Une autres personne arriva, une fille cette fois-ci, une Hélène dont le nom est impossible à prononcer. Donc je disais que quelque chose de bizarre se tramait. Comme si on lisait dans mes pensées, une ombre se faufila entre nous pour prendre la forme d’un homme d’une quarantaine d’année. Il se cura le nez et clasha plusieurs voyageurs, dont un que je ne voyais pas, il disait qu’il était caché. N’empêche cette homme semblait très fort, il nous fit une démonstration en mettant K.O deux voyageurs.

Puis, il partit sous terre et ordonna à des soldats zombies de nous attaquer. Une centaines de zombies sortirent de la terre à une vitesse phénoménale. Deux d’entre eux m’attaquèrent de front, par réflexe je sortis un Cubitus Tonfas tranchant pour le faire se loger dans l’abdomen du premier. Le second a eu droit à un coup sec dans la nuque. Rappelez vous que les Tonfas sont des armes dont le côté le plus long se trouve derrière le coude, moi je m’en suis rendu compte quand un zombie qui était projetés surement par un autre voyageur vint se placer à cette endroit précis. La nuit allait être longue.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 323
Date d'inscription : 04/10/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Lou Evenstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 845
Renommée: 1470
Honneur: 32
MessageSujet: Re: It's Halloween Sam 20 Nov 2010 - 22:53
Bah c'est cool pour toi...

Me contentais je de lui répondre en souriant. C'est pas que j'en avais rien a foutre de sa vie, enfin si c'était un peu le cas, mais c'était surtout que je voyais pas l'utilité de se braquer ainsi a la moindre remarque. Certes elle en avait surement déjà assez bavé tout au long de sa vie mais bon, fallait pas s'étonner quand on se trimballait avec des oreilles pareilles. Je vais pour lui faire une autre réponse cinglante quand un autre drôle d'individu arrive accompagné d'un... machin ? Faisant a peu près la moitié de la taille de son maitre, il ressemblait a une sorte de croisement entre un crocodile et un loup. Drôle de mélange j'ai envie de dire. Me fixant le temps d'une seconde, l'espèce de clébard crache un peu de buée par ses narines avant de relever lentement ses babines pour me dévoiler une rangée de croc pour le moins... déstabilisante. Qu'est ce qu'il avait a se la péter comme ça ce machin ?


Pff... Je suis sur que Moustik lui fait sa peau quand il veut...


Je lâche sans vraiment m'en rendre compte. Bon ok ce monstre faisait peut être bien 5 fois la taille de mon petit chiot et ses canines étaient quant a elles largement bien plus développées, mais fallait pas pour autant sous estimé mon petit bouvier croisé labrador. C'est que c'était une foutue teigne quand il s'y mettait le con. Ouais ouais, et ça servait a rien de sautiller comme il le faisait en dansant d'un pied sur l'autre, qu'il attende que l'autre atteigne sa taille d'adulte et on verra bien qui rira le dernier. Esquissant un sourire amusé en imaginant mon chien entrain de lui mettre une raclée royale, je ne fais même pas attention a l'arrivé de la nouvelle voyageuse. Alors celle là aussi s'en était une belle ! La peau teinte de... vert, enfin du peu que j'en savais puisque je n'y connaissais rien en couleur, elle arborait une sorte de masque a gaz sur le visage tandis que ses cheveux quant a eux étaient d'une couleur en tout point semblable a mes yeux. Non mais c'était quoi ce clown ? Non, je dirais même, c'était quoi cette assemblée de bras cassé ? Et pourquoi j'étais au milieu de tous ce beau monde moi ? Ça voulais dire que je faisais moi même aussi partit des bras cassé ? Bah c'était pas étonnant d'un autre coté quand on voyait comment j'étais entrain de me balader. Secouant la tête pour chasser cette idée, je reporte a nouveau mon regard sur la jeune fille originaire de Tchernobyl.

Dis le si on puent surtout...

Je sais je suis pas très tact a ce niveau là mais j'y peux rien, j'étais absolument incapable de me retenir quand quelque chose me passait par la tête. C'est pas que j'étais quelqu'un d'aigri ou de véritablement cynique, mais c'est juste que je savais pas pas comment faisaient les autres pour fermer leurs gueule dans ce genre de cas. Pour moi il fallait que ça sorte, dans le cas contraire s'en suivait généralement de douloureuse migraine ainsi que d'horrible maux de ventre et de grosse sueur froide. Comme quoi, cela montrait que le mental gérait vraiment le corps... enfin, ça montrait surtout que la connerie pouvait parfois aller vraiment très loin chez certaines personnes. Mais qu'est ce que je foutais encore là au juste ? A rester ainsi il allait encore arriver une merde sous peu c'était certain. A ce niveau là je pouvais avoir confiance en ma poisse légendaire. Tiens ! Quand on parle du loup, on en voit le bout de la queue. J'ai pas le temps de me retourner qu'un homme se tient déjà derrière moi. Comment il est arrivé là ? On l'aurait entendu s'il était venu en marchant et y a aucune trace de terre retourné au niveau du sol, mais qu'est ce que c'est encore que cette histoire ? J'ai pas le temps de comprendre que voilà qu'il se met déjà a nous jeter plein de fausse belle paroles. Comme quoi qu'on serait sur son territoire et qu'il allait pas tarder a nous éjecter a coup de pied au cul. Bien voyons rien que ça... .

Tu parle d'un trou du cul bien bouché...


Et voilà, encore une fois, ma grande gueule a parler pour moi ! Si ça se trouve il existait des thérapies pour ce genre de dégénérescence... . Enfin tous ça pour dire que l'autre vieux con, soit dit en passant taillé dans du béton armé, se tourne alors dans ma direction, prenant le temps de bien vérifier l'intérieur de ses narines pour m'en montrer le contenu d'un air empli de fierté, il me pointe alors avec ce même doigt. Allez ça va encore être pour ma gueule, enfin, qu'est ce qu'il y a d'étonnant avec la remarque je lui ai lâché. Il m'aurait frappé sans même prendre le temps d'une pose thé que ça m'aurait moins étonné a la limite.

Toi là avec les cheveux blancs et le caleçon en cœur. Non pas que je répugne de ce genre de tenue mais voit-tu, tenir ces deux bestioles comme tu viens de le faire, ça peut être très dangereux. Je dis ça pour toi hein, ce serait vraiment dommage que tu te retrouves à terre sans la moindre force suffisante pour te relever par toi-même. Pas vrai ? Ces merveilleux petits lutins absorbent une partie de l’Adn de leur cible et le transmette à tous leurs congénères. Tu va devenir une véritable cible mouvante dans, disons, quelques secondes.

Me lâche t'il d'une traite en manœuvrant son doigt en-crotté a chaque syllabe tel un chef d'orchestre et sa baguette. Merde mais il était vraiment répugnant ce type. Me préparant a me jeter au sol pour éviter le futur projectile a chaque fois que son doigt faisait des gestes un peu trop brusques, je ne peux cependant retenir un léger soupir devant un si déplorable manque de répartie. Attends... il viens de dire quoi là au juste ? C'est quoi cette grosse blague sur l'Adn ou je ne sais quoi ? Et pourquoi c'est encore une fois pour ma pomme ? Rah mais c'est pas possible ! Ils avaient besoin d'un blaireaux de bouc-émissaire et il fallait que ça tombe encore une fois sur ma gueule ? Quand je vous avait dit que j'étais un véritable aimant a emmerde, s'en était tellement prévisible d'un autre coté que j'en était même plus surpris a force. C'était juste... désespérant, j'allais devoir me frotter a une horde de je-ne-sais-quoi et je savais très bien que j'allais encore en prendre plein la gueule. Merde mais il pourrait au moins faire un planning de la semaine, ce serait plus simple plutôt que de chercher a me filer des coup foireux a chaque fois par surprise ! Bien qu'empli de dépit d'un coté, je sentais déjà l'excitation grimper a toute allure le long de mes veines.

Ouais... ça va être fun !


Cette phrase sortant alors d'elle même de ma bouche, clairement, sans que je ne me rende pour autant compte que je venais de penser a voix haute. J'essaye de cacher cette extase qui se lis pourtant si bien sur mon visage mais ne parviens qu'a glousser. Bon sang ce que je peux être con parfois, l'autre vieux plouc continu a parler mais plus aucun de ses mots ne parviens a mes oreilles. J'essaye de contenir mes mains tremblantes mais j'y peux rien, j'ai l'impression d'avoir des motoculteurs a la place des doigts... dans le genre discret on repassera !

Bien, que la fête commence les amis ! Yeah ! Rock’n roll !!

Hein ?

Je lâche d'un coup en levant les yeux dans la direction du papi. Je lui demanderais bien de répéter ce qu'il venait de dire mais voilà, il est déjà plus devant moi, j'ai tout juste le temps de me retourner que je vois une grosse tombe me frôler le visage. J'ai envie de lui crier un truc du style « rater connard ! » Mais il me suffit d'un regard sur mon voisin de droite, volant au loin comme s'il n'avait jamais été là, pour me raviser, c'était peut être pas la bonne chose a faire. Non mais qui était assez indécent pour se battre avec une tombe ? C'est vrai quoi ! Il y avait surement plus pratique et maniable comme arme ! J'ai tout juste le temps de cligner des yeux connement que c'est mon voisin de gauche qui va dire bonjour au mausolée a un kilomètre de là. Non mais c'est quoi ce foutoir ? J'essaye de suivre du regard l'autre trou du cul mais c'est a peine si je sens le vent dans mes cheveux quand il passe non loin de moi. Vu sa manière de jongler entre les tombes et les voyageurs... C'est forcé, oui c'est évident ! Ce Sid doit être une connaissance d'Azmo... son swing étant quasiment similaire a celui que l'autre vieux schnock avait expérimenté sur moi. J'ai cependant pas le temps de vérifier ses dires quand il disparaît soudainement je ne sais ou pour laisser place a une horde de... cadavres ? Des mains perforent de toutes part le sol tandis que des lamentations gutturales parviennent a présent a mes oreilles. On se serait cru dans un de ses vieux film d'horreur que je regardais avec mon père en cachette quand j'étais petit. Enfin a l'époque j'avais pas vraiment l'image mais le son n'étais pas bien loin de cette nuit là. Oui.. cette nuit allait décidément être bien fun. Enfin je déchante rapidement quand je vois que les autres se contentent d'en affronter trois-quatre alors qu'une bonne dizaine est déjà entrain de m'encercler. Génial, il parlait donc de ça quand il disait cible mouvante ? Le saligaud ! S'il savait a quel point j'allais lui botter le cul quand je lui poserais la main dessus... . M'enfin c'est pas tout mais en attendant, j'allais largement avoir de quoi me faire les dents vu la quantité de zombie toujours arrivant dans un espace pourtant si clos. C'est que ça prolifère ces sales bêtes... et c'est bien dégueulasse avec ça, Sid c'était a peine de l'herbe a chat a coté d'eux.

Non mais dis moi le paquet de merde ambulant, elle remonte a quand t'a dernière douche ? Tu crois que c'est une manière de se trimballer comme ça ? Avec les intestins qui pendouilles et le cerveau qui dégoulines ?


Je crache en m'adressant au zombie juste en face de moi, pour sa description... bah référer vous a ce que je viens de lui dire. Enfin ça n'empêche que j'ai beau lui parler comme a mon chien, il se contente de me « fixer » de ses orbites vides en avançant de petits pas, ses bras tendus dans ma direction. Non mais...


… Me touche même pas !

Complétant mes phrase d'une petite claque sur son bras... qui se casse alors lamentablement la gueule sur le sol. Moi qui me trouvais fragile... . Pendant ce temps, les autres cadavéreux, ne semblaient de leurs coté pas du tout gêner par le fait que je causais avec leurs copain et n'hésitaient pas a me couper la parole. M'enfin, ça m'empêchait pas de les remettre a leurs place de quelques coups de pieds dans les tibias. C'était d'ailleurs dingues a quel point leurs jambes se pétaient facilement... . Rampant avec difficulté, leurs gueules grande ouverte pour me mordre les chevilles, je n'avais alors plus qu'a les cueillir d'un bon coup de talon dans la nuque... détachant leurs tête au passages.

Les vieux de nos jours...sont si fragiles...


Dis-je en faisant alors en sorte de me sortir de ce cercle de zombie puant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 185
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du personnage : 23

Maraudeur des rêves
Hélène Metzengerstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 320
Renommée: 1200
Honneur: -80
MessageSujet: Re: It's Halloween Dim 21 Nov 2010 - 5:20
Après ma maladresse, la jeune fille aux oreilles si singulières vint de suite à ma rencontre en m'aidant à me relever, j'affichais un franc sourire de derrière mon masque lorsqu'elle répondit à ma question, apparemment, la petite assemblée était autant au courant que moi concernant la cause de notre présence ici. Elle complimenta la façon avec laquelle j'étais fagotée malgré moi et ajouta que mon masque en faisait le clou... je ne parvins pas à me retenir et m'esclaffais. Or, ne voulant pas gâcher l'ambiance et mettre mal à l'aise mon auditoire, je me contentais de répondre une fois mon calme reprit :

''Merci, toi aussi c'est particulièrement réussit !''

J'aurais bien voulu faire plus ample connaissance avec cette jeune demoiselle jusqu'à ce que j'entende une voix monter dans mon dos, une remarque cinglante, facile, petite et mesquine, quoi que il fallut être idiot pour se sentir offensé. Je posais alors mon regard vers l'émetteur de cette plaisanterie, autrement dit le type qui était presque aussi vêtu qu'Adam. Une tignasse d'une étrange pâleur, tout autant que son teint, on aurait put le confondre avec un habitant des lieux si ses pupilles améthystes ne brillaient pas de cet éclat malicieux. Je levais un sourcil, une fois le profil du jeune homme détaillé.

''Toi aussi question déguisement c'est pas mal... enfin seulement si tu comptais faire peur aux vieilles...''

Le pauvre n'eut pas le temps de répondre à cette remarque qu'une ombre vint se glisser entre nous, dispersant la brume comme si un coup de vent glacé venait de souffler au travers du cimetière. Un long frisson parcourut mon échine à la vue de cet homme qui s'était matérialisé parmi notre petit groupe d'infortunés. Il arborait un accoutrement militaire, ajoutez à cela une dégaine un peu « baba cool » et vous obtenez un zombie assez original en soit, je disais cela vu la peau grisâtre et à cette expression vide qui hantait ses yeux. Il se présenta sur un ton plutôt amical, de suite, je me détendais tout en faisant abstraction du commentaire très fleurit du jeune homme qui m'avait adressé la parole à l'instant, après tout, ce n'était pas l'entrée en scène et la couleur de peau qui faisait le personnage... et n'y voyez aucune association douteuse. Bref, après avoir vociféré après le garçon qui semblait être le plus réchauffé d'entre nous et celui qui avait ramené son pitbull de chez le vétérinaire après s'être fait passé une cinquantaine de camions sur sa jolie frimousse et s'être fait recousu avec une perceuse, juste avant qu'il ne s'adresse à une personne qui apparemment faisait profil bas pendant notre rassemblement au dessein intriguant. Enfin, je ne pus me retenir de faire un pas en arrière en apercevant notre interlocuteur arracher sa tombe en soulevant plusieurs gerbes de terre mêlée de ronces et compagnie pour se la caler sur les épaules, il fit un mouvement circulaire avec et empala deux voyageurs qui se trouvaient en première loge, ils s'évaporèrent tous deux dans un dernier cri qui se perdait dans la brume. Sid disparut sous terre, réapparaissait de manière toute aussi prompte, je tentais de suivre la cadence des yeux, faire aussi le lien avec ce que je voyais et les tremblements qui grondaient sous mes pieds lorsque l'ennemi se déplaçait, il était donné à tout le monde de savoir quand ce zombie allait réapparaitre, néanmoins, l'aisance et la vélocité avec laquelle il se mouvait obstruait tout potentiel de réaction de notre part. Deux autres voyageurs y passèrent avant que le zombie ne se mette à réciter un espèce de psaume qui sortait tout droit des films d'épouvantes schématisés au possible.

Un cri me sortit de ma torpeur, s'il vint ainsi m'alarmer, c'était qu'il s'agissait de celui de cette jeune fille à la chevelure de blé qui m'avait gentiment accueillie tout à l'heure, elle venait de se faire happer le pied par une main qui sortait de terre. D'autres jaillissaient parmi les herbes folles du cimetière, écartelant la terre en y laissant quelques lambeaux de leur peau. Des râles caverneux s'échappaient des entrailles de la terre tandis que des morts revenaient depuis la boue et la crasse résultant de leur propre décomposition. Des coups de feu retentirent accompagné de quelques feulements sauvages, suivis de bruit de chair dispersée et réduite en bouillie, les festivités devaient avoir commencé. A peine eus-je le temps de me préparer à faire front contre une bande de ces créatures patibulaire que je sentis quelque chose se refermer sur mes deux bras, je posais mon regard dessus de-suite après et ressentais à ce moment précis des ongles effrités et osseux mordre profondément dans ma chair. Mon sang ne fit qu'un tour, je sentis comme une impulsion à l'intérieur de mon crâne, provoquant chez moi une réaction vive qui envoya directement une quantité assez importante d'acide dans chacun de mes bras, suffisamment importante pour m'en faire éclater les veines et déchirer ma peau. Le sang verdâtre qui me composait en jaillit dans une large effusion avant de se mettre à attaquer les bras de mes ravisseurs, je m'écartais d'un geste sec en ramenant mes bras le long de mon corps... ah bah bravo... fallait voir l'état de mes vêtements... il aura pas tenu longtemps le déguisement, nous n'étions qu'au début de la nuit et déjà les manches de ma blouse et de mon pull avaient littéralement fondus. Mais ceci n'était rien comparé à la douleur qui me lançait dans mes bras... enfin, à force d'habitude, j'avais appris à faire la sourde oreille face aux douleurs que je pouvais m'infliger à moi-même à Dreamland. N'ayant pas non plus le temps de me lamenter sur mes plaies que déjà mes adversaires reprenaient du poil de la bête, je faisais volte face et m'appuyais sur leurs épaules flasques pour me soulever en l'air et violemment retomber sur leurs genoux, provoquant chez les deux, deux magnifiques fractures ouvertes dans un superbe bruit de cartilage cassé et de peau distendue... va savoir pourquoi je trouvais de tels adjectif pour s'accorder avec pareilles actions... comme réponse j'eus ce petit ricanement qui résonnait dans mon crâne... il se faisait plus important au fur et à mesure que la douleur de mes bras enflammait mon corps.

Je ne me concentrais pas plus longtemps dessus, il ne s'agissait que d'un murmure sourd, pour l'instant, alors je me focalisais sur les autres zombies en approche et laissais mes poings s'enrober de mon sang avant de commencer à frapper successivement plusieurs des adversaires, restant sans cesse en mouvement. Je sentis quelque chose me saisir le pied et me figeais net, ah oui... ça crève pas si facilement... sinon ce ne serait pas drôle... Je laissais alors tomber quelques gouttes d'acides sur le cou de la bête puis armais ma jambe avant de décocher un beau coup de pied en visant l'un de mes autres adversaires. Manque de chance, la chose que j'avais prise pour un ennemi du fait de sa pâleur cadavérique était en fait ce gamin à langue de vipère... bon il n'y avait plus qu'à espérer qu'une tête de zombie ne morde pas trop... eh bien non... la crâne spongieux de mon projectile vint s'éclater littéralement en libérant toute sa cervelle et cela sur la chevelure immaculée de ce bougre... quel dommage. Il faudrait juste éviter à se faire des ennemis là où il n'y en a pas...


''Excuse moi ! J'ai mal visé...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daejester.deviantart.com/
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's Halloween Lun 22 Nov 2010 - 23:21
Magnifique, vraiment magnifique tous ces morts-vivants qui renaissent à la vie pour dévorer celle des autres, comme une révolte au cycle même de la nature et au temps. Défiant toutes les lois de la physique, cette armée de plus d'une centaine de monstre se déterra d'elle-même, toutes dents dehors et les bras en avant. Dans un râle continuel et stressant, chaque créature s'avançait vers les cibles toutes fraiches. Un spectacle hilarant auquel ce cher Sid ne se lassait pas, tout particulièrement du genre de hurlement que pousse quelqu'un qui se fait attraper par surprise, comme la petite blonde au tee-shirt rayé. Cependant, tous se défendait comme il le pouvait, l'un avec ses invocations grotesques et son pistolet, l'une avec des dagues fraichement sorties de nul-part, un autre avec des espèces d'os lui sortant du corps pour frapper et trancher tout se qui passe à porter, un troisième qui se contente de porter des kicks sur l'adversaire. La dernière était intéréssente aussi, cette façon de se libérer de l'emprise ennemi, c'est pour le moins original. Sid ressortit de terre, l'air simplet, debout sa propre tombe et à bonne distance du groupe de voyageur pour parer toute attaque et assez proche pour parler sans hosser la voix :

"Alors les jeunes ? Comment vous trouvez cette première approche de mon petit paradis ? Moi, j'adore. Et en prime j'ai pus pas mal me renseigné sur chacun de vous. Un invocateur d'alien, une dessinatrice, une contrôleuse d'acide, un morpheur de je-sais-pas-quoi et un môme full CaC, comme disent les geeks de nos jours. C'est intéressant tout ça, même très intéressant et vous semblez en connaitre un certain rayon sur les zombies. Par contre, n'oubliez pas qu'une tête de goule isolée est consciente, donc inutile de les décapiter si c'est pour les aider à vous bouffer les pieds. Après je ne dis ça que dans votre intérêt ..."

Une voix bien plus sombre, silencieuse, calme et puissante retentit derrière Sid.

"Arrête donc de les maitriser, ils sont là pour un but précis. Survivre ou mourir, et seuls les forts méritent la vie.

- Ouais ouais ... mais c'est plus drôle de les voir galérer. Et puis je croyais que tu ne voulais pas intervenir, Jack."

Aucune réponse, aucune ombre et aucun mouvement. Sid haussa les épaules et sourit à ses invités. Cependant ses lèvres reprirent rapidement leur position initiale au moment où ses yeux se posèrent sur trois voyageurs immobiles. Il empoigna sa tombe et disparut sous terre. Il y allait avoir de nouvelles victimes. Le chef zombie ré-apparut dans le dos de sa première cible. Un môme au style rockeur et à la casquette de touriste, toujours planqué derrière sa tombe. Ce fut le premier de cette seconde partie de l'aventure à quitter le jeu, une puissante frappe dans l'arrière-train le fit décoller à la façon dont un golfeur envoie la boule vers une cible. Prochaine victime, un jeune en jean noir et à la veste rouge-sang. Pour lui, le mouvement de tombe fut celui d'un joueur de baseball, autant dire que sa mâchoire à prit très chère. Son corps inerte s'envola comme une masse et disparut dans la brume. Une bonne chose de faite, les faibles n'ont pas leur place ici. Sid se redressa sur sa tombe et s'adressa à son public de plus en plus réduit :

"Mes cher amis, vous voila maintenant cinq. Cinq braves, fort et courageux voyageurs. Je vous propose de passer au niveau suivant. Comme dans tout concert, il y a les mise en bouche, puis l'acception progressive du rythme jusqu'au crescendo. Il reprit sa tombe comme une guitare et hurla avec une voix mortellement profonde. Welcome to the rock !"

Un nouveau hurlement de mort-vivant retentit dans les alentours. Seulement cette fois-ci, des nouvelles créatures se rajoutèrent aux zombies. Des petits lutins dont l'un des voyageurs à déjà fait connaissance, et donc la particularité est de mordre une première fois une victime puis d'appeler la troupe afin de la dévorer d'une traite. Des chauves-souries dont le trippe le plus dérangeant est d'arracher les cheveux que leur victime, contrairement à ce que l'on pourrait penser, elles ne font que ça et ne se transforme pas en vampire. D'ailleurs tous les vampires sont des tarlouzes, comme aime le répéter Sid à chaque repas. Si on est dans le vrai mort-vivant, celui qui pue la charogne, celui qui cogne, le mort poilu, le mort cuissu, le mort couillu ...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's Halloween Aujourd'hui à 13:36
Revenir en haut Aller en bas

It's Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Cimetière de Dreamland-