Haut
Bas

Partagez

Un invité de marque. (Pv Vlad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Un invité de marque. (Pv Vlad) - Page 2 EmptyJeu 4 Nov 2010 - 0:13
Une nuit paradisiaque ? C'était le mot approprié oui...car je crois n'avoir jamais passer une nuit si douce qu'auprès de Lithium. J'avait réussi à m'endormir mais malgré cela mon sommeil n'était pas vraiment lourd car un peu gené d'avoir à partager la couche de ma dulcinée dès ce premier soir ou rien n'était sûre de nos baisers enchantés par les spiritueux qui maitrisait nos esprit dans une douce illusion déshinibitrice. Lithium avait eu la gentillesse de me fournir un oreiller sur lequel je pouvait poser ma tête et je serrait ce dernier très fort tout en pensant que je devait m'empêcher de me retourner pour ne pas trop la gêner mais à en juger par les vibrations du matelas, la demoiselle n'avait pas un sommeil très calme et c'était comme si je ressentait son regard qui m'observait dans mon sommeil. Que me trouvait-elle ? Avait-elle quelque chose à me vouloir ? Est ce que par hasard la vision de mon dos dénudé avait don de la mettre en transe ? Rha je n'aurait peut être pas dût dormir torse nu finalement ! Qu'est ce qui se passerait bien dans cette nuit ? Et si jamais elle oubliait tout à son réveil ? Que ferait-je donc à cet instant précis ? Et si elle en oubliait même la sonorité de mon prénom ? NON ! Je ne voulait pas que cela arrive ! Je ne devait pas me laisser emporter par le sommeil ! Mais les X-Calibur m'attendait à Dreamland et pourtant, je me sentait comme coincé par mes sentiments pour la jeune femme ! Quel dilemme...je ne savait comment réagir face à la situation mais il était bien évident que préserver mon amour pour elle était le plus important dans cette histoire, mais rien ne me disait qu'elle voulait que je reste dans un sommeil léger et pourtant...

lorsque je décidait à me retourner pris par la nuit, sans le savoir je faisait face au visage de Lithium qui pouvait m'admirer dormir comme un bébé et l'impardonnable fait de devoir se restaurer en dormant n'empêcha pas mes sens de se mettre un temps soit peu en éveil lorsque cette dernière déposa un doux baiser sur mes lèvres, désireuse sans nul doute de garder un souvenir de cette magnifique soirée qu'elle aurait elle même graver sur ses propres lèvres. Sur le coup je ne me réveillait pas mais lorsqu'elle réitéra une nouvelle fois l'opération, je sortit de ma transe de sommeil factice sans pour autant refermer les yeux et lui rendit un nouveau baiser qui dura de nombreuses minutes avant que la fatigue ne finisse par nous éreintés tout les deux, entrainant un sommeil profond en un rien de temps, c'était désormais un petit Opéra de membres qui commençait et la bougeotte que nous avions avait créer bien des étranges situations, mais fort heureusement que nous dormions pour ne pas nous apercevoir de ce que nous faisions car on aurait pu croire que bien plus que de simples baisers auraient pu s'opérer sur l'instant.

Une partie de Twister étaient entrain de se faire lors de cette nuit ou la tentation était la plus forte avant que le sommeil ne nous emporte et ma main avait d'abord finit sur la taille de la jaune femme avant que sa tête ne vienne à se positionner contre la mienne. La prochaine séance de mouvements fût pour ma part quelque chose d'horrible dont je n'oserait même pas vouloir me réveiller pour le voir de moi même. Ma tête semblait avoir trouver refuge dans ce qui ressemblait à un coussin sauf que le coussin en question faisait partie d'un lot dont la matière ressemblait bien plus à de la chair qu'a autre chose. En effet ma tête se trouvait belle et bien posée sur sa poitrine tandis que j'était désormais à la verticale penché sur le coté, je n'avait pas sentit que la main de la jeune femme pouvait être si proche de mes parties intimes sans que je ne vienne à m'en rendre compte moi même.

Tout à coup, la nuit devint de nouveau plus calme mais la position que j'avait désormais n'avait pas bouger et le soleil commençait à traverser l'encadrure des volets de la chambre de Lithium pour éclairer nos yeux de sa lueur joviale. C'était l'aube et le mal de tête qui m'incombait était d'une puissance insoupçonnée, mais je n'arrivait toujours pas à me réveiller et quelque part je ne le voulait absolument pas, jusqu'a ce que je sente la respiration de la jeune femme qui semblait bien trop proche de moi, et c'est alors que mes paupières s'ouvrirent et s'écarquillèrent...


(HRP : Dsl c'est naze mais ce soir les gens ont pas cesser de me saouler avec leurs soucis sur MSN -_-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Un invité de marque. (Pv Vlad) - Page 2 EmptyJeu 4 Nov 2010 - 6:11
Wake-up.











Raah, quelle nuit !
Vu ses cauchemars, elle avait sûrement dû bouger sans ménagement durant la soirée entière.
Espérons qu'elle ne l'avait pas trop dérangé. Trop dérangé ? Mais.. Qui ça ?
C'est quoi cette chaleur dans mon lit, pensa t-elle ? Eeet, c'est normal que je ressens un autre corps autre que le mien dans mon plumard, s'inquiéta t-elle de plus belle ?
Le soleil l'a coupa net dans ses réflexions, ses rayons transcendant les paupières de Lithium. Elle ouvrit péniblement les yeux et ce qu'elle vit fut sûrement le plus grand choc que son cœur eut à supporter durant ses 18années de vie.
Un homme se trouvait dans son lit et étrangement bien trop proche d'elle. Ils se trouvaient à quelques centimètres l'un de l'autre, dans une position assez improbable mais néanmoins suffisamment.. familière. Lithium écarquilla les yeux de surprise face à cette situation pour le moins inattendue. Attends.. C'est bien un gars qu'il y a là maintenant tout de suite dans mon lit hein ? Je ne rêve pas ? Oh.. mijn.. God.

Quand le jeune homme en question ouvrit les yeux, ce fut l'élément déclencheur qui envoya Lithium se jeter sur le sol. La stupéfaction avait tellement pris possession d'elle qu'elle l'envoya sur le parquet froid de sa chambre.
La jeune fille ne savait pas comment réagir. Qu'avait-elle fait cette nuit là ? Rien de bien suspect espérait-elle avec force. Seulement quelques images lui revenaient en tête. Il y avait un bar.. Mais surtout, un choc entre deux personnes qui les avaient amenés à discuter. Mais ensuite.. qu'est-ce qui s'était passé ?
Le stress s'empara d'elle à l'idée qu'elle ai fait ça aussi rapidement avec quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Pourtant, quelque chose au fond d'elle-même lui supposait qu'elle le connaissait bien plus que ça, du moins, qu'elle avait appris à faire sa connaissance sans pour autant avoir consommé une quelconque relation physique. Elle voulait y croire.
Elle revint donc sur le lit et se mit accroupie les jambes légèrement écartées face au garçon, un air sérieux sur le visage. Quand elle le regardait, son cœur émettait quelques soubresauts, preuve qu'il y avait bien eu "quelque chose" qui s'était passé entre eux. Doucement, elle prit le visage de Vlad entre ses mains et l'observa avec plus d'attention.
Peut-être que en le regardant, les souvenirs reviendront d'eux-mêmes. Vu cette amnésie avancée, elle avait sûrement dû boire comme un trou et ce, sans le moindre arrêt. Et merde, se permit-elle de penser.

Lithium resta longtemps à l'observer, les mains sur le visage du garçon.
Quelques bribes de sa mémoire se reconstituaient. Maintenant, elle se souvenait d'un passage en moto qui l'avait rendu malade tout en l'a raccompagnant chez elle. Par la suite, elle se remémorait le moment douloureux où elle lui avait raconté son enfance perdue par la maltraitance et que lui aussi ensuite vint à lui en dire un peu plus sur lui-même.
Et bien, tout cela était déjà un bon début. Un bon début, certes, mais le plus important n'y était toujours pas. Le pourquoi du comment ils en étaient arrivés à partager son lit et aussi.. son prénom. La chose la plus horrible que la mémoire peut vous faire endurer, c'est d'oublier le prénom de quelqu'un qui vous semble cher. Qu'est-ce qui lui ferait retrouver entièrement sa masse mémorielle ? Il lui fallait un choc, un bon vieux choc !

Lithium rougit un peu à ce qu'elle s'apprêtait à faire mais chez elle, quand il faut se souvenir d'un évènement, cela se fait par un choc sentimental, physique ou mental. Là, ce serait les 3 à la fois.
Elle se calma, prit sa respiration et se jeta sur le jeune homme tout en l'embrassant à la fois. Elle se retrouva sur lui et ce dernier finit sur le dos. Le baiser était interminable mais elle trouvait ça tellement agréable, il fallait qu'elle se souvienne ! Et, cela semblait marcher, sa mémoire revenait petit à petit à vitesse grand V.
Le choc corporel entre eux dans la rue, le bar, la discussion artistique, ces ivres pervers et vulgaires, les rugbymen, la moto, sa maison et la carafe, cette horrible conversation à propos de son enfance sur le canapé, celle de ce garçon, cette soudaine proximité, ces baisers, sa fuite dans la chambre, le dialogue à travers les murs, le poème, le câlin et le réconfort, la proposition, la préparation pour le coucher, le sommeil qui ne venait pas, les mouvements incontrôlables et..




"VLAD!", hurla t-elle.
"J'ai réussi, je m'en souviens !"



Elle avait réussi.
Tout lui était revenu, absolument tout.
D'ailleurs, elle se mit à rougir quand elle repensa à tout ce qu'elle avait entreprit et surtout à son comportement pour le moins direct. Mais elle rougit de plus belle quand elle vit la position en laquelle elle était à l'instant même. Elle se dégagea immédiatement et se remit sous la couette en position du fœtus, gênée de cette action mais heureuse d'avoir réussi à récupérer cette foutue mémoire de pacotille.
Elle se souvenait de Vlad, c'était le plus important.







__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Un invité de marque. (Pv Vlad) - Page 2 EmptyJeu 4 Nov 2010 - 9:53
Adieu monde cruel, Adieu veau, vaches, cochons...La demoiselle venait de se réveillée à son tour et je n'était pas persuader que ma tête était belle et bien poser sur un oreiller et pour vérifier la véracité de ma pensée, je touchait cette matière du bout des doigts en appuyant légèrement dessus avant de n'entendre qu'un léger halètement qui provenait de la jeune femme, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose... Mais comment j'avait réussi à me retrouver dans une position pareillle ? Et pourquoi fallait-il que ma tête se ait trouver ses seins confortables ? Autant dire que j'allait probablement connaitre le plaisir qu'avait un Aigle à voler dans les cieux lorsque la demoiselle se rendrait compte de ce détail et cela n'avait pas trainer ! Il ne me fallut qu'une fraction de seconde pour qu'accompagner ma chute me donne l'occasion de battre des bras comme un vulgaire poulet qui se rétama sur le sol quelque peu assomé par le mal de crâne qui venait d'être amplifié par la chute du lit. J'ouvrait les paupières et mon visage pris une expression niaise alors que je voyait trente-six chandelles sous l'éffet de ce plongeon vertigineux et ma vue semblait bien trop trouble pour que je ne puisse constaté une once de réalité, mais ce qui était sûre c'est que la demoiselle était la tout proche car malgré tout je sentait sa délicate odeur corporelle à proximité puis j'ouvrit mes yeux en grand en me faisant souffrir le martyr par ce satané soleil qui ne trouva pas mieux que de me taper directement sur les globes occulaires.

Bon sang mais qu'est ce que j'avait bien pu foutre cette nuit ? Déja la première question était de savoir si j'était vraiment dans ma chambre et en tournant la tête de tout les cotés, je cherchait désespèrement mon chat pour m'assurer que j'était bel et bien chez moi mais visiblement j'était entre des murs inconnus et je devait donc en tenir une belle hier soir pour ne plus me souvenir de l'endroit dans lequel je m'était couché, mais le plus frustrant dans tout cela, c'est qu'il semblait qu'il n'y avait qu'en étant complètement saoul que je pouvait avoir le privilège de dormir avec une femme. Je me souvenait parfaitement de son prénom maintenant car le bordel qu'il y'avait dans cette chambre n'était pas mon quotidien et le mot "Artiste" fût alors le premier à me revenir à l'esprit lorsque je la regardait avec son air innocent, accroupie devant moi à me regarder remonter sur le lit. Oui ! Lithium elle s'appelait ! Mais comment l'avait-je connue ? Du moins par quel moyen nous étions nous rencontrer ? L'Odeur suspecte de mon pantalon me laissait à croire que la Vodka ne nous avait pas vraiment faite de bien et encore, s'il n'y avait pas que de la Vodka qui sentait comme cela ! La demoiselle avait une légère odeur de citron, très difficile à percevoir, cela ne pouvait être que...Lui ? JEAN PIERRE !!!

Nous avions donc fréquenter le Magnum hier soir, et pourtant j'y allait rarement la bas ! Peut être même une fois par mois pour prendre des nouvelles de ce bon vieux Jean-Pierre mais je ne m'y était jamais autant mis minable qu'avec autant d'alcool. En sentant mon Pantalon, c'était bien simple...On partait en Russie ! A croire que j'avait ma nationalité imprègner sur mes frusques. Lithium ne semblait pas vraiment dans son assiette et c'est alors qu'il me revint à l'idée que nous avions peut être bu ensemble elle et moi et qu'elle avait donc été aussi bourrée que moi ! Puis en plongeant mon regard dans le sien, c'est alors que j'eut comme un Flash et que je vint à revoir une scène ou nous étions dans ce canapé alors que ses bras entouraient mon cou et que sa tête était posé contre moi, puis vint alors une scène de...baiser ? BON SANG !!! Pourquoi n'y a t'il qu'en étant plein comme une outre que j'arrivait à être assez décoincé pour embrasser une femme ? Il fallait que je m'assure que c'était bel et bien le cas et en lèchant quelque peu mes lèvres, il y'avait comme quelque chose d'étrange, comme si mes lèvres n'étaient plus mes lèvres ! Etait-ce donc bien vrai ? Aurait-je donc bien agit de la sorte envers ce magnifique Ange au corps de rêve ?

Mince alors...Voila que je ne me souvenait même plus de la réaction qu'elle avait eu après notre premier baiser ! Avait-elle apprécier ? Qu'avait-elle dit ? Avait-je remit ma réputation en cause d'une certaine manière en l'embrassant ? Rha j'ai mal !!! J'ai trop mal au crâne ! Il fallait que ces questions cessent et c'est alors que l'instant suivant me fit rester totalement stupéfait ! La demoiselle m'allongea sur le dos tout en étendant sa silhouette svelte et gracieuse sur mon corps et lia ses lèvres aux miennes en mèlant folie et sensualité à cet instant qui fit battre mon coeur à cent à l'heure comme ci c'était le premier baiser que je recevait d'une femme dont la beauté et la candeur arrivait à faire battre mon coeur. Ce baiser était...vraiment...Divin ! Oui il n'y avait pas d'autre mot pour le qualifier et le fait qu'il prenne en longueur me faisait perdre toutes ces questions qui se posait à moi et prouvait bien qu'elle et moi avions eut une relation amoureuse qui s'était débuter hier soir. Cet instant était magique ! Mon coeur battait à cent à l'heure et je n'aurait jamais oser vouloir me séparer de ces lèvres, alors j'y mettait tout mon coeur et toute mon âme pour que cet amour soit tel un gigantesque jardin d'Eden aux senteurs par milliers dans lequel je voulait y finir mes jours voir même y installer ma tombe.

Elle se dégagea soudainement de mes lèvres pour hurler mon prénom qu'elle semblait avoir auparavant oublier, et cela vint à me surprendre d'autant plus que j'était encore désireux du plaisir charnelle que ses lèvres m'offrait. C'est alors qu'elle se mit à rougir comme une tomate, et sous le joug de la gêne, elle vint à s'engouffrer sous la couette en position du Phoetus. Maintenant il m'était réapparut de nombreuses bribes de mémoire et la soirée s'était donc terminer à ses cotés dans son lit, sans nul doute pour la rassurer et ne pas la laisser dormir seule chez elle ! Devait-je donc à nouveau la séduire ? Et si elle avait oublier qu'un amour c'était créer entre nous ? Je devait immortaliser l'instant même avant qu'elle ne vienne à le retirer définitivement de son esprit. Sans pour autant chercher à l'appeuré, je me rapprochait d'elle et commencer par poser ma main délicatement sur son visage que je commençait à caresser avec délicatesse tout en remettant moi aussi mon corps sous la couette, lui faisant ressentir la proximité de celui de Lithium je n'éspèrait d'elle qu'un simple calin qu'elle pourrait conserver éternellement en mémoire comme l'attention la plus touchante qu'un homme puisse porter à une femme.

Passant une main sur sa taille jusqu'a ce qu'elle frôle le bas de son dos, mon autre main qui était posé sur son visage alla se poser dans son cou alors que nous étions désormais coller l'un à l'autre et que la chaleur de nos deux corps s"opérait, mon coeur était au paroxysme de ses battements et ce fût à mon tour de déposer mes lèvres sur les siennes pour lui faire apprécier le spectacle d'un long et langoureux baiser qui scellerait pour la seconde fois notre amour que jamais je ne voulait voir déchu. Apprécierait elle cet instant d'échange sensuel ? Je n'avait plus qu'une seule chose à dire pour signé le pacte qui allait nous lier et cela comme un souvenir qui avait peut être été perdu dans les méandres de l'alcool...
"Je t'aime Lithium"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Un invité de marque. (Pv Vlad) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 7:06
Doux réveil.














Décidément, les mots "Au Secours" était une phrase récurrente chez elle.
Pourtant, c'était bien les termes qui nécessitaient d'être employés en ces instants.
En même pas une soirée elle s'était retrouvée dans les bras d'un homme, et qui plus est, rencontré le soir même.
Comment avait-elle pu en arriver là ? Elle se répétait mais, tout cela ne lui ressemblait pas, ce n'était pas possible.
En sa position du fœtus sous la couette, elle se sentait en sécurité. Non pas qu'elle se sentait menacée en la présence de Vlad mais toutes ces émotions à la fois lui faisait perdre le contrôle ses pensées, elle était bien trop perturbée.
L'approche, aussi délicate soit-elle, du garçon l'a fit frissonner. Qu'allait-il faire ? Elle se recroquevilla de plus belle.
La jeune fille sentit un mouvement au niveau de la couette et entendit un bruissement de tissu. L'instant d'après, Vlad se trouvait face à une Lithium légèrement apeurée mais ne se démonta pas pour autant et lui caressa doucement le visage.

Il s'approcha subtilement d'elle, l'enlaça d'un de ses bras et entreprit de déposer un long et voluptueux baiser, glissant par la même occasion sa main sur le cou de la blonde qui frissonna de nouveau légèrement. Manifestement, c'était éventuellement possible de devenir aussi proche qu'ils l'étaient tous deux en l'espace d'un soir, et ce, sans arrière-pensées. Enfin, du moins, aucun des deux n'en avait fait part à l'autre.
Surprise au commencement du baiser, elle finit par lui rendre avec l'exacte intensité et vivacité que lui y mettait. Ses mains vinrent se poser à l'arrière de son crâne, une venant parfois se poser sur le visage de Vlad. Ce fut d'ailleurs ce dernier qui vint à briser leur agréable et séduisant échange pour lui soumettre ces quelques mots.




"Je t'aime Lithium."



Elle se retint de rire sur le coup.
Quand ses souvenirs lui était revenu, cette phrase l'avait été également.
Elle n'osa rien dire pour ne pas le troubler et le faire se renfermer sur lui-même.
Elle préféra continuer à le regarder et lui répondit;




"Je crois bien que moi aussi.
Bien que cela m'étonne que tout aille aussi vite.."



Elle posa ensuite son front sur le torse de Vlad.
Mh, tiens ? Il sent drôlement bon. Sûrement son odeur corporel.
D'ailleurs, c'est marrant que nous ne pouvons pas sentir la nôtre, presque étrange.
.. Elle sentait quoi elle ? Caleb lui avait toujours dit que son parfum était grisant, mais elle n'en savait pas en quoi. Il lui avait aussi précisé que l'arôme de ses cheveux était entêtant tellement ils sentaient bon.
Bon, à propos de ses cheveux, ça elle le savait. Le shampoing qu'elle utilisait sentait divinement bon, et la longueur de sa chevelure faisait qu'elle maintenait plus longtemps la senteur. Une amie à elle reniflait constamment ses boucles, ce qui en passant, la gênait quelque peu. Son sang ne fit qu'un tour quand elle vit qu'elle avait repensé à Caleb et elle se mordit la lèvre. Son visage se renfrogna à la remémoration de l'instant où il lui avait dit tout cela et elle enfouit son visage dans le buste de Vlad, l'enlaçant par la même occasion. Et voilà qu'elle avait dû y repenser, la haine.

Essayant d'effacer ses pensées à propos de cet homme, elle se détacha du garçon, souleva la couette et sauta à pieds joints de son lit. Elle s'étira longtemps, les deux bras vers le haut, laissant de nouveau entrevoir son dessous mais cette fois-ci côté postérieur. Bien entendu, tellement habituée à être seule, elle ne s'en rendit absolument pas compte. Elle traina les pieds jusqu'à son placard, l'ouvrit avec le pied et farfouilla dedans à la recherche de vêtements.
Elle en sortit une fine culotte blanche mais se ravisa et prit plutôt le string noir qu'elle affectionnait énormément. Elle le posa sur la chaise de son bureau qui trônait à côté et continua sa quête. Une paire de petites chaussettes vint s'ajouter au butin et un jean se jeta sur le tout. Le choix pour le haut fut plus compliqué. Soutien-gorge noir de chez noir ou celui en dentelle là-bas légèrement transparent ? .. Mh, celui normal était plus décent. Assurément, sa mère avait parfois de drôles d'idées. Le sous-vêtement vint se poser sur le pantalon et un débardeur blanc avec un sablier pour motif l'y rejoint immédiatement.

Elle se retourna et vit que Vlad était là.
Elle se détourna sans tarder et jura silencieusement.
Zut, généralement, y'a personne dans mon lit le matin !
La jeune fille se tourna de nouveau face au garçon, le visage rouge.




"Euh, je..
Je vais me changer."
, bafouilla t-elle légèrement.

"Quoique..
Je vais plutôt aller dans la salle de bains en fin de compte.
Je reviens, profite-en pour t'habiller également !"



Elle se dirigea presque en courant vers la salle de bains, attrapant ses affaires à la volée et s'enferma dans la pièce.
Elle fut habillée en moins de deux, contrairement à d'habitude, et s'envoya de l'eau sur le visage pour tonifier sa peau et paraître moins fatiguée qu'à l'accoutumée. Elle s'essuya ensuite vigoureusement la figure et se donna deux claques. Une fois le rituel achevé, elle se coiffa les cheveux et fixa ses boucles d'oreilles de 10 cents florins à l'effigie de la reine Juliana. Etant tout à fait prête, la jeune fille sortit victorieusement de la salle, fière d'avoir mis moins de temps que normalement. Lithium ouvrit la porte de sa chambre qu'elle avait fermé pour Vlad et ce qu'elle vit l'a lui fit refermer immédiatement. Enfin, le temps qu'elle comprenne ce qu'elle voyait.
Le garçon était en train de se changer, mais oserait t-on dire que le pantalon avait légèrement glissé ? Non, bien sûr que non.. Faites comme si je n'avais rien dit. Trop tard ? Oh bah zut ! En bref, le pantalon avait dû tomber par elle-ne-savait-quel moyen et voilà qu'elle avait une vue imprenable sur son dessous. Elle ne put le détailler avec plus de précision car elle referma aussi sec la porte criant à tue-tête.




"JE N'AI RIEN VU, JE N'AI ABSOLUMENT RIEN VUUUUUU !"


Elle partit en courant vers sa cuisine et essaya de trouver quelque chose à faire.
Merde, ce n'était pourtant pas quelque chose d'extraordinaire qu'elle avait vu ! Il était seulement torse nu, le pantalon sur les genoux.. RAH! Elle se frotta la tête, engloutit un morceau de quignon et continua de chercher frénétiquement une occupation. Sa réaction exagérée devait sûrement être dû au fait que ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait vu un homme en cet accoutrement. Sûrement.




"Raaah, merde!
Il me faut quelque chose, n'importe quoiiii !"
, fit-elle en tournant en rond.



Elle vit ensuite le poste radio et s'empressa de l'allumer.
C'était Misery des Maroon 5 qui passait.
Génial, elle adorait cette chanson, et surtout le clip !
Comment le chanteur Adam se fait massacrer dedans l'a faisait bien rire.
Elle se mit à danser dessus tout en préparant du jus d'orange et en coupant du pain, fredonnant doucement.