Haut
Bas

Partagez|

Un invité de marque. (Pv Vlad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Jeu 4 Nov 2010 - 0:13
Une nuit paradisiaque ? C'était le mot approprié oui...car je crois n'avoir jamais passer une nuit si douce qu'auprès de Lithium. J'avait réussi à m'endormir mais malgré cela mon sommeil n'était pas vraiment lourd car un peu gené d'avoir à partager la couche de ma dulcinée dès ce premier soir ou rien n'était sûre de nos baisers enchantés par les spiritueux qui maitrisait nos esprit dans une douce illusion déshinibitrice. Lithium avait eu la gentillesse de me fournir un oreiller sur lequel je pouvait poser ma tête et je serrait ce dernier très fort tout en pensant que je devait m'empêcher de me retourner pour ne pas trop la gêner mais à en juger par les vibrations du matelas, la demoiselle n'avait pas un sommeil très calme et c'était comme si je ressentait son regard qui m'observait dans mon sommeil. Que me trouvait-elle ? Avait-elle quelque chose à me vouloir ? Est ce que par hasard la vision de mon dos dénudé avait don de la mettre en transe ? Rha je n'aurait peut être pas dût dormir torse nu finalement ! Qu'est ce qui se passerait bien dans cette nuit ? Et si jamais elle oubliait tout à son réveil ? Que ferait-je donc à cet instant précis ? Et si elle en oubliait même la sonorité de mon prénom ? NON ! Je ne voulait pas que cela arrive ! Je ne devait pas me laisser emporter par le sommeil ! Mais les X-Calibur m'attendait à Dreamland et pourtant, je me sentait comme coincé par mes sentiments pour la jeune femme ! Quel dilemme...je ne savait comment réagir face à la situation mais il était bien évident que préserver mon amour pour elle était le plus important dans cette histoire, mais rien ne me disait qu'elle voulait que je reste dans un sommeil léger et pourtant...

lorsque je décidait à me retourner pris par la nuit, sans le savoir je faisait face au visage de Lithium qui pouvait m'admirer dormir comme un bébé et l'impardonnable fait de devoir se restaurer en dormant n'empêcha pas mes sens de se mettre un temps soit peu en éveil lorsque cette dernière déposa un doux baiser sur mes lèvres, désireuse sans nul doute de garder un souvenir de cette magnifique soirée qu'elle aurait elle même graver sur ses propres lèvres. Sur le coup je ne me réveillait pas mais lorsqu'elle réitéra une nouvelle fois l'opération, je sortit de ma transe de sommeil factice sans pour autant refermer les yeux et lui rendit un nouveau baiser qui dura de nombreuses minutes avant que la fatigue ne finisse par nous éreintés tout les deux, entrainant un sommeil profond en un rien de temps, c'était désormais un petit Opéra de membres qui commençait et la bougeotte que nous avions avait créer bien des étranges situations, mais fort heureusement que nous dormions pour ne pas nous apercevoir de ce que nous faisions car on aurait pu croire que bien plus que de simples baisers auraient pu s'opérer sur l'instant.

Une partie de Twister étaient entrain de se faire lors de cette nuit ou la tentation était la plus forte avant que le sommeil ne nous emporte et ma main avait d'abord finit sur la taille de la jaune femme avant que sa tête ne vienne à se positionner contre la mienne. La prochaine séance de mouvements fût pour ma part quelque chose d'horrible dont je n'oserait même pas vouloir me réveiller pour le voir de moi même. Ma tête semblait avoir trouver refuge dans ce qui ressemblait à un coussin sauf que le coussin en question faisait partie d'un lot dont la matière ressemblait bien plus à de la chair qu'a autre chose. En effet ma tête se trouvait belle et bien posée sur sa poitrine tandis que j'était désormais à la verticale penché sur le coté, je n'avait pas sentit que la main de la jeune femme pouvait être si proche de mes parties intimes sans que je ne vienne à m'en rendre compte moi même.

Tout à coup, la nuit devint de nouveau plus calme mais la position que j'avait désormais n'avait pas bouger et le soleil commençait à traverser l'encadrure des volets de la chambre de Lithium pour éclairer nos yeux de sa lueur joviale. C'était l'aube et le mal de tête qui m'incombait était d'une puissance insoupçonnée, mais je n'arrivait toujours pas à me réveiller et quelque part je ne le voulait absolument pas, jusqu'a ce que je sente la respiration de la jeune femme qui semblait bien trop proche de moi, et c'est alors que mes paupières s'ouvrirent et s'écarquillèrent...


(HRP : Dsl c'est naze mais ce soir les gens ont pas cesser de me saouler avec leurs soucis sur MSN -_-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2649
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Jeu 4 Nov 2010 - 6:11
Wake-up.











Raah, quelle nuit !
Vu ses cauchemars, elle avait sûrement dû bouger sans ménagement durant la soirée entière.
Espérons qu'elle ne l'avait pas trop dérangé. Trop dérangé ? Mais.. Qui ça ?
C'est quoi cette chaleur dans mon lit, pensa t-elle ? Eeet, c'est normal que je ressens un autre corps autre que le mien dans mon plumard, s'inquiéta t-elle de plus belle ?
Le soleil l'a coupa net dans ses réflexions, ses rayons transcendant les paupières de Lithium. Elle ouvrit péniblement les yeux et ce qu'elle vit fut sûrement le plus grand choc que son cœur eut à supporter durant ses 18années de vie.
Un homme se trouvait dans son lit et étrangement bien trop proche d'elle. Ils se trouvaient à quelques centimètres l'un de l'autre, dans une position assez improbable mais néanmoins suffisamment.. familière. Lithium écarquilla les yeux de surprise face à cette situation pour le moins inattendue. Attends.. C'est bien un gars qu'il y a là maintenant tout de suite dans mon lit hein ? Je ne rêve pas ? Oh.. mijn.. God.

Quand le jeune homme en question ouvrit les yeux, ce fut l'élément déclencheur qui envoya Lithium se jeter sur le sol. La stupéfaction avait tellement pris possession d'elle qu'elle l'envoya sur le parquet froid de sa chambre.
La jeune fille ne savait pas comment réagir. Qu'avait-elle fait cette nuit là ? Rien de bien suspect espérait-elle avec force. Seulement quelques images lui revenaient en tête. Il y avait un bar.. Mais surtout, un choc entre deux personnes qui les avaient amenés à discuter. Mais ensuite.. qu'est-ce qui s'était passé ?
Le stress s'empara d'elle à l'idée qu'elle ai fait ça aussi rapidement avec quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Pourtant, quelque chose au fond d'elle-même lui supposait qu'elle le connaissait bien plus que ça, du moins, qu'elle avait appris à faire sa connaissance sans pour autant avoir consommé une quelconque relation physique. Elle voulait y croire.
Elle revint donc sur le lit et se mit accroupie les jambes légèrement écartées face au garçon, un air sérieux sur le visage. Quand elle le regardait, son cœur émettait quelques soubresauts, preuve qu'il y avait bien eu "quelque chose" qui s'était passé entre eux. Doucement, elle prit le visage de Vlad entre ses mains et l'observa avec plus d'attention.
Peut-être que en le regardant, les souvenirs reviendront d'eux-mêmes. Vu cette amnésie avancée, elle avait sûrement dû boire comme un trou et ce, sans le moindre arrêt. Et merde, se permit-elle de penser.

Lithium resta longtemps à l'observer, les mains sur le visage du garçon.
Quelques bribes de sa mémoire se reconstituaient. Maintenant, elle se souvenait d'un passage en moto qui l'avait rendu malade tout en l'a raccompagnant chez elle. Par la suite, elle se remémorait le moment douloureux où elle lui avait raconté son enfance perdue par la maltraitance et que lui aussi ensuite vint à lui en dire un peu plus sur lui-même.
Et bien, tout cela était déjà un bon début. Un bon début, certes, mais le plus important n'y était toujours pas. Le pourquoi du comment ils en étaient arrivés à partager son lit et aussi.. son prénom. La chose la plus horrible que la mémoire peut vous faire endurer, c'est d'oublier le prénom de quelqu'un qui vous semble cher. Qu'est-ce qui lui ferait retrouver entièrement sa masse mémorielle ? Il lui fallait un choc, un bon vieux choc !

Lithium rougit un peu à ce qu'elle s'apprêtait à faire mais chez elle, quand il faut se souvenir d'un évènement, cela se fait par un choc sentimental, physique ou mental. Là, ce serait les 3 à la fois.
Elle se calma, prit sa respiration et se jeta sur le jeune homme tout en l'embrassant à la fois. Elle se retrouva sur lui et ce dernier finit sur le dos. Le baiser était interminable mais elle trouvait ça tellement agréable, il fallait qu'elle se souvienne ! Et, cela semblait marcher, sa mémoire revenait petit à petit à vitesse grand V.
Le choc corporel entre eux dans la rue, le bar, la discussion artistique, ces ivres pervers et vulgaires, les rugbymen, la moto, sa maison et la carafe, cette horrible conversation à propos de son enfance sur le canapé, celle de ce garçon, cette soudaine proximité, ces baisers, sa fuite dans la chambre, le dialogue à travers les murs, le poème, le câlin et le réconfort, la proposition, la préparation pour le coucher, le sommeil qui ne venait pas, les mouvements incontrôlables et..




"VLAD!", hurla t-elle.
"J'ai réussi, je m'en souviens !"



Elle avait réussi.
Tout lui était revenu, absolument tout.
D'ailleurs, elle se mit à rougir quand elle repensa à tout ce qu'elle avait entreprit et surtout à son comportement pour le moins direct. Mais elle rougit de plus belle quand elle vit la position en laquelle elle était à l'instant même. Elle se dégagea immédiatement et se remit sous la couette en position du fœtus, gênée de cette action mais heureuse d'avoir réussi à récupérer cette foutue mémoire de pacotille.
Elle se souvenait de Vlad, c'était le plus important.







__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Jeu 4 Nov 2010 - 9:53
Adieu monde cruel, Adieu veau, vaches, cochons...La demoiselle venait de se réveillée à son tour et je n'était pas persuader que ma tête était belle et bien poser sur un oreiller et pour vérifier la véracité de ma pensée, je touchait cette matière du bout des doigts en appuyant légèrement dessus avant de n'entendre qu'un léger halètement qui provenait de la jeune femme, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose... Mais comment j'avait réussi à me retrouver dans une position pareillle ? Et pourquoi fallait-il que ma tête se ait trouver ses seins confortables ? Autant dire que j'allait probablement connaitre le plaisir qu'avait un Aigle à voler dans les cieux lorsque la demoiselle se rendrait compte de ce détail et cela n'avait pas trainer ! Il ne me fallut qu'une fraction de seconde pour qu'accompagner ma chute me donne l'occasion de battre des bras comme un vulgaire poulet qui se rétama sur le sol quelque peu assomé par le mal de crâne qui venait d'être amplifié par la chute du lit. J'ouvrait les paupières et mon visage pris une expression niaise alors que je voyait trente-six chandelles sous l'éffet de ce plongeon vertigineux et ma vue semblait bien trop trouble pour que je ne puisse constaté une once de réalité, mais ce qui était sûre c'est que la demoiselle était la tout proche car malgré tout je sentait sa délicate odeur corporelle à proximité puis j'ouvrit mes yeux en grand en me faisant souffrir le martyr par ce satané soleil qui ne trouva pas mieux que de me taper directement sur les globes occulaires.

Bon sang mais qu'est ce que j'avait bien pu foutre cette nuit ? Déja la première question était de savoir si j'était vraiment dans ma chambre et en tournant la tête de tout les cotés, je cherchait désespèrement mon chat pour m'assurer que j'était bel et bien chez moi mais visiblement j'était entre des murs inconnus et je devait donc en tenir une belle hier soir pour ne plus me souvenir de l'endroit dans lequel je m'était couché, mais le plus frustrant dans tout cela, c'est qu'il semblait qu'il n'y avait qu'en étant complètement saoul que je pouvait avoir le privilège de dormir avec une femme. Je me souvenait parfaitement de son prénom maintenant car le bordel qu'il y'avait dans cette chambre n'était pas mon quotidien et le mot "Artiste" fût alors le premier à me revenir à l'esprit lorsque je la regardait avec son air innocent, accroupie devant moi à me regarder remonter sur le lit. Oui ! Lithium elle s'appelait ! Mais comment l'avait-je connue ? Du moins par quel moyen nous étions nous rencontrer ? L'Odeur suspecte de mon pantalon me laissait à croire que la Vodka ne nous avait pas vraiment faite de bien et encore, s'il n'y avait pas que de la Vodka qui sentait comme cela ! La demoiselle avait une légère odeur de citron, très difficile à percevoir, cela ne pouvait être que...Lui ? JEAN PIERRE !!!

Nous avions donc fréquenter le Magnum hier soir, et pourtant j'y allait rarement la bas ! Peut être même une fois par mois pour prendre des nouvelles de ce bon vieux Jean-Pierre mais je ne m'y était jamais autant mis minable qu'avec autant d'alcool. En sentant mon Pantalon, c'était bien simple...On partait en Russie ! A croire que j'avait ma nationalité imprègner sur mes frusques. Lithium ne semblait pas vraiment dans son assiette et c'est alors qu'il me revint à l'idée que nous avions peut être bu ensemble elle et moi et qu'elle avait donc été aussi bourrée que moi ! Puis en plongeant mon regard dans le sien, c'est alors que j'eut comme un Flash et que je vint à revoir une scène ou nous étions dans ce canapé alors que ses bras entouraient mon cou et que sa tête était posé contre moi, puis vint alors une scène de...baiser ? BON SANG !!! Pourquoi n'y a t'il qu'en étant plein comme une outre que j'arrivait à être assez décoincé pour embrasser une femme ? Il fallait que je m'assure que c'était bel et bien le cas et en lèchant quelque peu mes lèvres, il y'avait comme quelque chose d'étrange, comme si mes lèvres n'étaient plus mes lèvres ! Etait-ce donc bien vrai ? Aurait-je donc bien agit de la sorte envers ce magnifique Ange au corps de rêve ?

Mince alors...Voila que je ne me souvenait même plus de la réaction qu'elle avait eu après notre premier baiser ! Avait-elle apprécier ? Qu'avait-elle dit ? Avait-je remit ma réputation en cause d'une certaine manière en l'embrassant ? Rha j'ai mal !!! J'ai trop mal au crâne ! Il fallait que ces questions cessent et c'est alors que l'instant suivant me fit rester totalement stupéfait ! La demoiselle m'allongea sur le dos tout en étendant sa silhouette svelte et gracieuse sur mon corps et lia ses lèvres aux miennes en mèlant folie et sensualité à cet instant qui fit battre mon coeur à cent à l'heure comme ci c'était le premier baiser que je recevait d'une femme dont la beauté et la candeur arrivait à faire battre mon coeur. Ce baiser était...vraiment...Divin ! Oui il n'y avait pas d'autre mot pour le qualifier et le fait qu'il prenne en longueur me faisait perdre toutes ces questions qui se posait à moi et prouvait bien qu'elle et moi avions eut une relation amoureuse qui s'était débuter hier soir. Cet instant était magique ! Mon coeur battait à cent à l'heure et je n'aurait jamais oser vouloir me séparer de ces lèvres, alors j'y mettait tout mon coeur et toute mon âme pour que cet amour soit tel un gigantesque jardin d'Eden aux senteurs par milliers dans lequel je voulait y finir mes jours voir même y installer ma tombe.

Elle se dégagea soudainement de mes lèvres pour hurler mon prénom qu'elle semblait avoir auparavant oublier, et cela vint à me surprendre d'autant plus que j'était encore désireux du plaisir charnelle que ses lèvres m'offrait. C'est alors qu'elle se mit à rougir comme une tomate, et sous le joug de la gêne, elle vint à s'engouffrer sous la couette en position du Phoetus. Maintenant il m'était réapparut de nombreuses bribes de mémoire et la soirée s'était donc terminer à ses cotés dans son lit, sans nul doute pour la rassurer et ne pas la laisser dormir seule chez elle ! Devait-je donc à nouveau la séduire ? Et si elle avait oublier qu'un amour c'était créer entre nous ? Je devait immortaliser l'instant même avant qu'elle ne vienne à le retirer définitivement de son esprit. Sans pour autant chercher à l'appeuré, je me rapprochait d'elle et commencer par poser ma main délicatement sur son visage que je commençait à caresser avec délicatesse tout en remettant moi aussi mon corps sous la couette, lui faisant ressentir la proximité de celui de Lithium je n'éspèrait d'elle qu'un simple calin qu'elle pourrait conserver éternellement en mémoire comme l'attention la plus touchante qu'un homme puisse porter à une femme.

Passant une main sur sa taille jusqu'a ce qu'elle frôle le bas de son dos, mon autre main qui était posé sur son visage alla se poser dans son cou alors que nous étions désormais coller l'un à l'autre et que la chaleur de nos deux corps s"opérait, mon coeur était au paroxysme de ses battements et ce fût à mon tour de déposer mes lèvres sur les siennes pour lui faire apprécier le spectacle d'un long et langoureux baiser qui scellerait pour la seconde fois notre amour que jamais je ne voulait voir déchu. Apprécierait elle cet instant d'échange sensuel ? Je n'avait plus qu'une seule chose à dire pour signé le pacte qui allait nous lier et cela comme un souvenir qui avait peut être été perdu dans les méandres de l'alcool...
"Je t'aime Lithium"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2649
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Ven 5 Nov 2010 - 7:06
Doux réveil.














Décidément, les mots "Au Secours" était une phrase récurrente chez elle.
Pourtant, c'était bien les termes qui nécessitaient d'être employés en ces instants.
En même pas une soirée elle s'était retrouvée dans les bras d'un homme, et qui plus est, rencontré le soir même.
Comment avait-elle pu en arriver là ? Elle se répétait mais, tout cela ne lui ressemblait pas, ce n'était pas possible.
En sa position du fœtus sous la couette, elle se sentait en sécurité. Non pas qu'elle se sentait menacée en la présence de Vlad mais toutes ces émotions à la fois lui faisait perdre le contrôle ses pensées, elle était bien trop perturbée.
L'approche, aussi délicate soit-elle, du garçon l'a fit frissonner. Qu'allait-il faire ? Elle se recroquevilla de plus belle.
La jeune fille sentit un mouvement au niveau de la couette et entendit un bruissement de tissu. L'instant d'après, Vlad se trouvait face à une Lithium légèrement apeurée mais ne se démonta pas pour autant et lui caressa doucement le visage.

Il s'approcha subtilement d'elle, l'enlaça d'un de ses bras et entreprit de déposer un long et voluptueux baiser, glissant par la même occasion sa main sur le cou de la blonde qui frissonna de nouveau légèrement. Manifestement, c'était éventuellement possible de devenir aussi proche qu'ils l'étaient tous deux en l'espace d'un soir, et ce, sans arrière-pensées. Enfin, du moins, aucun des deux n'en avait fait part à l'autre.
Surprise au commencement du baiser, elle finit par lui rendre avec l'exacte intensité et vivacité que lui y mettait. Ses mains vinrent se poser à l'arrière de son crâne, une venant parfois se poser sur le visage de Vlad. Ce fut d'ailleurs ce dernier qui vint à briser leur agréable et séduisant échange pour lui soumettre ces quelques mots.




"Je t'aime Lithium."



Elle se retint de rire sur le coup.
Quand ses souvenirs lui était revenu, cette phrase l'avait été également.
Elle n'osa rien dire pour ne pas le troubler et le faire se renfermer sur lui-même.
Elle préféra continuer à le regarder et lui répondit;




"Je crois bien que moi aussi.
Bien que cela m'étonne que tout aille aussi vite.."



Elle posa ensuite son front sur le torse de Vlad.
Mh, tiens ? Il sent drôlement bon. Sûrement son odeur corporel.
D'ailleurs, c'est marrant que nous ne pouvons pas sentir la nôtre, presque étrange.
.. Elle sentait quoi elle ? Caleb lui avait toujours dit que son parfum était grisant, mais elle n'en savait pas en quoi. Il lui avait aussi précisé que l'arôme de ses cheveux était entêtant tellement ils sentaient bon.
Bon, à propos de ses cheveux, ça elle le savait. Le shampoing qu'elle utilisait sentait divinement bon, et la longueur de sa chevelure faisait qu'elle maintenait plus longtemps la senteur. Une amie à elle reniflait constamment ses boucles, ce qui en passant, la gênait quelque peu. Son sang ne fit qu'un tour quand elle vit qu'elle avait repensé à Caleb et elle se mordit la lèvre. Son visage se renfrogna à la remémoration de l'instant où il lui avait dit tout cela et elle enfouit son visage dans le buste de Vlad, l'enlaçant par la même occasion. Et voilà qu'elle avait dû y repenser, la haine.

Essayant d'effacer ses pensées à propos de cet homme, elle se détacha du garçon, souleva la couette et sauta à pieds joints de son lit. Elle s'étira longtemps, les deux bras vers le haut, laissant de nouveau entrevoir son dessous mais cette fois-ci côté postérieur. Bien entendu, tellement habituée à être seule, elle ne s'en rendit absolument pas compte. Elle traina les pieds jusqu'à son placard, l'ouvrit avec le pied et farfouilla dedans à la recherche de vêtements.
Elle en sortit une fine culotte blanche mais se ravisa et prit plutôt le string noir qu'elle affectionnait énormément. Elle le posa sur la chaise de son bureau qui trônait à côté et continua sa quête. Une paire de petites chaussettes vint s'ajouter au butin et un jean se jeta sur le tout. Le choix pour le haut fut plus compliqué. Soutien-gorge noir de chez noir ou celui en dentelle là-bas légèrement transparent ? .. Mh, celui normal était plus décent. Assurément, sa mère avait parfois de drôles d'idées. Le sous-vêtement vint se poser sur le pantalon et un débardeur blanc avec un sablier pour motif l'y rejoint immédiatement.

Elle se retourna et vit que Vlad était là.
Elle se détourna sans tarder et jura silencieusement.
Zut, généralement, y'a personne dans mon lit le matin !
La jeune fille se tourna de nouveau face au garçon, le visage rouge.




"Euh, je..
Je vais me changer."
, bafouilla t-elle légèrement.

"Quoique..
Je vais plutôt aller dans la salle de bains en fin de compte.
Je reviens, profite-en pour t'habiller également !"



Elle se dirigea presque en courant vers la salle de bains, attrapant ses affaires à la volée et s'enferma dans la pièce.
Elle fut habillée en moins de deux, contrairement à d'habitude, et s'envoya de l'eau sur le visage pour tonifier sa peau et paraître moins fatiguée qu'à l'accoutumée. Elle s'essuya ensuite vigoureusement la figure et se donna deux claques. Une fois le rituel achevé, elle se coiffa les cheveux et fixa ses boucles d'oreilles de 10 cents florins à l'effigie de la reine Juliana. Etant tout à fait prête, la jeune fille sortit victorieusement de la salle, fière d'avoir mis moins de temps que normalement. Lithium ouvrit la porte de sa chambre qu'elle avait fermé pour Vlad et ce qu'elle vit l'a lui fit refermer immédiatement. Enfin, le temps qu'elle comprenne ce qu'elle voyait.
Le garçon était en train de se changer, mais oserait t-on dire que le pantalon avait légèrement glissé ? Non, bien sûr que non.. Faites comme si je n'avais rien dit. Trop tard ? Oh bah zut ! En bref, le pantalon avait dû tomber par elle-ne-savait-quel moyen et voilà qu'elle avait une vue imprenable sur son dessous. Elle ne put le détailler avec plus de précision car elle referma aussi sec la porte criant à tue-tête.




"JE N'AI RIEN VU, JE N'AI ABSOLUMENT RIEN VUUUUUU !"


Elle partit en courant vers sa cuisine et essaya de trouver quelque chose à faire.
Merde, ce n'était pourtant pas quelque chose d'extraordinaire qu'elle avait vu ! Il était seulement torse nu, le pantalon sur les genoux.. RAH! Elle se frotta la tête, engloutit un morceau de quignon et continua de chercher frénétiquement une occupation. Sa réaction exagérée devait sûrement être dû au fait que ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait vu un homme en cet accoutrement. Sûrement.




"Raaah, merde!
Il me faut quelque chose, n'importe quoiiii !"
, fit-elle en tournant en rond.



Elle vit ensuite le poste radio et s'empressa de l'allumer.
C'était Misery des Maroon 5 qui passait.
Génial, elle adorait cette chanson, et surtout le clip !
Comment le chanteur Adam se fait massacrer dedans l'a faisait bien rire.
Elle se mit à danser dessus tout en préparant du jus d'orange et en coupant du pain, fredonnant doucement.




A force de fredonnait, elle finit par se trémousser au rythme de la musique au beau milieu de sa cuisine, un verre à la main, chantant en même temps.



"I am in misery, there ain't no other who can comfort me, Oh yeaah!
Why won't you answer me? Your silence is slowly killing me !
Girl you really got me bad, you really got me bad.
I'm gonna get you back, gonna get you back !"






__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Ven 5 Nov 2010 - 11:53
La chanson "We're not alone" de Coldrain n'avait tort finalement...nous ne sommes jamais vraiment seuls et il y'a toujours une place qui nous appartient dans ce monde mais était-je véritablement à ma place dans les bras de Lithium ? Le Réveil avait été brutal et il semblait que nos mémoires retrouvées n'avait fait que créer un sentiment d'incompréhension totale dans ce qui avait pu entamer notre relation. Tout semblait ébranler et malgré le fait que je cherchait à consolider les morceaux restant de cette magnifique soirée que nous avions passés hier soir, je sentait la jolie blonde térriblement tendue, comme si elle était prise de remords et de sanglot face à ses pensées dont je ne pouvait connaitre l'origine. Avait-elle peur maintenant ? Cette nouvelle déclaration l'avait elle complètement retournée ? En se retournant vers moi, je vint à penser qu'elle allait enfin me dire ce qu'elle pensait réellement du fait que je soit à coté d'elle dans son lit ete que comme je le pensait au tout début, je m'illusionnait que cela puisse durer, mais finalement, elle ne fit qu'une simple remarque sur la réciprocité de son amour pour moi tout en pensant que tout cela allait bien trop vite à son gout. Elle n'avait probablement pas tort du tout...après tout, il était vrai que je lui trouvait un charme fou et que tout chez elle me rendait heureux mais était-ce la même chose pour elle ? Avait-elle envie d'autre chose que de partager le quotidien morose d'un modeste serveur de restaurant ? Il était vrai que mon quotidien n'était pas le plus formidable de tous mais pour elle je me sentait prêt à tout changer et rejeter mes plus gros défauts pour lui plaire.

La particularité chez moi est qu'une musique se repassait sans arrêt dans ma tête selon mes sauts d'humeurs, un peu comme un Juke Box humain, la peine que je ressentait sur l'instant fit tourner en boucle la mélodie de "The Skies Above" du jeu Final Fantasy X, une introduction au piano délicate et voluptueuse pour se prolonger sur un rythme de guitare électrique mis en arrière plan pour laisser le champ libre à la voix d'un Ténor dont les cordes vocales semblaient transcender l'espace et les étoiles, le tout continuant sur un léger son de flute qui adoucissait l'extase d'avoir pu être plongé dans un océan de sensation, mais comme au tout début, le piano revenait. Tout comme pour cette chanson, le piano de la peine finit rapidement par laisser place à la motivation de la guitare électrique, le tout s'accentuant par la ferveur d'une flute qui me donnait envie de surmonter ces instants de grandes réflexions pour enfin agir convenablement et faire perdurer mes convictions même si le passé avait fait de la veille un jour d'erreurs, mais comme indiquer, le piano revenait toujours...

"Nous sommes encore jeunes et inexpérimentés...De plus, nos passés communs ne nous ont pas vraiment aidés à développer au mieux nos sentiments. Peut être que le manque d'amour m'a rendu fragile au fil des années et c'est peut être pour cela que j'ai cèder à ton charme. Mes sentiments pour toi sont véritables mais je ne souhaite pas que cela te fasse le moindre mal, car même si c'est un peu précoce entre nous...je pense être capable de t'apporter ce qui manque à ta vie."

Lithium se leva d'un seul coup après être restée de longues minutes la tête posée sur mon torse et leva les bras pour s'étirer devant la fenêtre de sa chambre et sur le coup, je vint à rougir couleur phoenix devant la vision de son sous vêtement cachant son postérieur qui s'offrait à ma vue...une vue panoramique même puisque ce dernier n'était qu'a quelques centimètres de moi. Sur le coup, je me disait qu'elle l'avait fait exprès et que ce n'était pas possible que je me laisse allumer de cette façon, mais tout avait l'air naturel sur son visage et elle se dirigea vers son armoire à vêtements alors que je la regardait d'un air étrange, comme si je sentait que quelque chose ne tournait pas rond dans la tête de la blonde ce matin. Cette dernière commença par jeter un string noir sur sa chaise puis s'ensuivit l'apparition d'un Jean, d'un soutien gorge et d'un débardeur blanc avec un motif qui semblait ressembler à un sablier. Lithium semblait vraiment aimer les choses sexy et c'était une chose qui venait de se confirmer lorsqu'on voyait le Design de ses vêtements. Soudain elle se retourna dans ma direction et devint alors toute rouge, comme si elle avait totalement oublier ma présence et ces lieux et sur le coup, je ne put m'empêcher d'avoir un léger sourire aux lèvres, comme amuser par la situation, elle m'invita à m'habiller dans la chambre alors qu'elle allait elle même s'habiller dans la salle de bain, surement gênée par ma présence en ces lieux qui devait la perturber. Lorsqu'elle sortit de sa chambre, j'était encore étonné qu'elle ai pu oublier si rapidement ma présence, et ce genre de chose était bel et bien signe que des pensées négatives avaient eu le temps de faire une transition entre les deux instants.

Je retirait la couette qui couvrait mes jambes et me leva un instant en m'étirant à mon tour, regardant la peluche que Lithium avait laisser sur le lit, puis mon sourire vint à se recréer immédiatement en pensant qu'une chose aussi folle avait pu arriver à ma vie, puis je pris mon T-shirt à manche longue noir, celui qui avait une fermeture éclair sur l'épaule de gauche, puis je commençait à l'enfiler alors que mon pantalon se mit à glisser au niveau de mes genoux. j'éffilait longuement mes cheveux pour pouvoir tous les passés à travers le col de mon vêtement, puis en secouant la tête dans tout les sens, ils vinrent tous à se remettre d'aplomb, et je n'avait plus désormais qu'a remettre mon jean correctement en refermant bien la boucle de ma ceinture avant de n'entendre une musique qui semblait provenir d'une pièce à proximité de la chambre. C'était une chanson d'actualité que l'ont entendait à la radio mais je ne me souvenait plus du tout du titre de cette dernière et d'ailleurs sa n'était pas franchement mon type de musique il fallait dire, car mes gouts dans ce domaine était bien plus de l'ordre de la musique métal.

Sortant de la pièce après avoir fait un bref passage à la salle de bain en vérifiant que Lithium n'y était pas, j'allait me passer un léger coup d'eau sur le visage pour me requinquer un peu et passa quelques minutes à me regarder dans le miroir pour constater des cernes sous mes yeux qui n'était pourtant pas le principal problème du moment, étant donné que le principal était dût à mes maux de têtes violents provoqués par l'alcool. Cependant rien ne m'empêcha de sortir de la salle de bain et de parcourir la maison a la recherche de la sonorité qui égayait les lieux, puis c'est alors qu'en passant devant une pièce qui semblait être la cuisine, je vint à assister à un spectacle des plus cocasses tout en restant térriblement sexy et charmeur, à savoir...Lithium qui dansait en préparant le petit déjeuner. Jamais de ma vie je n'avait vu une femme danser avec un jus d'orange à la main et une tartine de brioche, mais il fallait avouer que la jolie blonde aurait pu faire de la pub pour Harrys ou Jacquet sans problème avec un déhancher si mortel pour les yeux.

-"Hé bien ! Je vois que les matins chez toi sont toniques ! Une telle jovialité fait plaisir à voir ! Tout autant que la manière dont tu danse d'ailleurs, chose que j'ai trouver très sympathique au regard !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2649
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Ven 5 Nov 2010 - 22:27
In Misery.












Aah, ça fait du bien de danser un peu !
Rester sans bouger n'était absolument pas son genre.
Dès qu'elle entendait de la musique, elle se sentait obligée de s'agiter dans tout les sens, elle ne pouvait pas rester calme, ce n'était humainement pas possible à ses yeux, il FALLAIT qu'elle bouge.
C'était une question de survie. Sans musique, la vie ne serait pas possible pour elle.
La musique cadençait sa vie, elle menait la danse, contrôlait son humeur et ses pensées, elle lui était nécessaire.
Toujours dansante, Lithium se mouvait au rythme de la musique, chantant et maintenant sans difficulté le verre en équilibre dans sa main sans en renverser la moindre goutte, comme si elle avait fait ça toute son existence. Elle fredonna ensuite le reste de la musique pour pouvoir se concentrer un peu plus en profondeur sur le petit déjeuner et prêter attention à ce qu'elle faisait.




"Hé bien ! Je vois que les matins chez toi sont toniques ! Une telle jovialité fait plaisir à voir ! Tout autant que la manière dont tu danses d'ailleurs, chose que j'ai trouvé très sympathique au regard !", fit une voix derrière elle.

"HIIIII !!", cria t-elle de surprise, renversant par la même occasion un peu du contenu du verre.


C'était Vlad qui venait de débarquer dans la cuisine, un étrange sourire flottant sur les lèvres.
L'avait-il aperçu ..?




"Et merde..", lâcha t-elle en voyant le désordre causé.

"Oups, pardon! Raaah..", souffla t-elle ensuite.


Elle essuya rapidement le sol avec du sopalin le laissant s'imprégner du liquide orange, le jeta ensuite dans la poubelle et s'empressa de refaire du jus d'orange frais avec les fruits qui se trouvaient encore en dehors du réfrigérateur. Heureusement qu'elle avait quelque chose pour s'occuper en ce moment de pur embarras.
Il l'avait vraiment vu danser ..? pensa t-elle avec horreur. Lithium rougit mortellement de honte.
Depuis combien de temps était-il là ? Seulement à l'instant, 5minutes ? Oh mon Dieu.
Elle n'aimait absolument, mais absolument pas danser devant les gens, elle trouvait qu'elle se trémoussait bien trop comme une.. comme une fille de petite vertu. Une prostituée quoi. Elle estimait qu'elle n'avait pas à se tortiller comme ça devant les autres, un réel blocage. Concrètement, elle avait l'impression de ne pas avoir le droit de montrer ça aux hommes, que c'était quelque chose de personnel et à garder pour soi. Elle ne savait pas pourquoi mais c'était ce qu'elle ressentait. Savoir que Vlad, surtout lui, l'avait vu bouger ainsi l'a mit vraiment mal à l'aise, bien qu'il semblait avoir néanmoins apprécié le spectacle qu'elle lui avait offert.




"Je.. Je suis désolée !", s'excusa t-elle sans vraiment trop savoir pourquoi.

"Euh, tu veux quelques choses de spécial sur tes tartines ?
J'ai du.. Nutella, du blanc de poulet, du appelstroop, du miel, du vlokken, du hagelslag, du beurre de cacahuètes, de la confiture eeet.. Je crois que c'est tout. Boh, je crois que je vais tout mettre sur la table en fait, c'est plus simple."


C'était une tentative de changement de sujet mais elle n'attendit pas sa réponse. Elle prit sans tarder toutes les choses qui trainait et les mit sur un plateau peint à la main par sa mère qu'elle porta ensuite jusqu'à la table, elle disposa le tout sur cette dernière, posa les jus d'oranges et repartit dans la cuisine préparer un thé. Elle fit finalement chauffer l'eau et attendit. Si on observait avec plus d'attention son visage, on pouvait y déceler encore les rougeurs de l'instant où elle s'était fait surprendre durant sa danse. Pour elle, c'était vraiment la honte de sa vie de s'être fait avoir, c'était comme faire un strip-tease en public. Quoique, même en privé c'était gênant. Dans son esprit, cela équivalait exactement à la même chose, bien que ces deux actions n'avaient absolument aucun rapport entre elles, hormis le caractère quelque peu sensuel qu'il en dégageait.

La table était prête, l'eau chaude aussi, manquait plus que de s'installer.




"Voilà, tout est fin prêt pour le déjeuner !", dit-elle tout sourire.
"Ah, tu veux du café en fait toi ?
Je ne sais pas vraiment ce que.. ce que tu manges le matin."
, dit-elle légèrement gênée.


Comment pouvait-elle savoir ?
Tout ce qu'elle savait à propos de ses goûts, c'était qu'il aimait ce qui avait attrait à la Vodka.
Avec cette soirée hier au bar, si il n'appréciait pas cet alcool alors elle, elle n'aimait pas le Rhum, et Dieu sait qu'elle adore ça !
En tout cas, elle était prête à aller lui faire un café. Sinon, ils pouvaient éventuellement manger car elle mourrait de faim, tellement que son ventre se mit à gargouiller. Ses rougissements ne s'étaient pas dissipés de son visage, elles redoublèrent donc d'ardeur.








__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Sam 6 Nov 2010 - 15:31
Ce que je voulait pour le petit déjeuner ? N'avait-je déja pas trop abuser de son hospitaliter en acceptant de dormir chez elle et qui plus est, dans son propre lit ? De mon état normal jamais ne n'aurait accepter une telle chose car comme toujours je ne me sentait à ma place nulle part et de plus il était inconvenable qu'un premier soir finisse sous ce genre d'augure. Malgré tout sa phrase raisonnait encore dans ma tête et elle n'avait pas tort en pensant que tout allait beaucoup vite entre nous, mais maintenant que le cap avait été franchit, était il possible de faire machine arrière ? D'un coté je ne voulait pas lui causer de tracas et cherchait donc à prendre du recul par rapport à tout cela mais d'un autre coté j'avait dans le coeur une étincelle qui s'était changée en un gigantesque brasier d'amour pour cette fille si peu commune. A mes yeux elle était bel et bien la femme que je différenciait de toute les autres, l'unique qui avait sû rendre le sourire à mon visage ternit par les ténèbres de la solitude, et comme le disait si bien Jean Pierre...La perle Rare. Ce dernier avait-il réussi à percevoir que la fin de soirée se terminerait comme cela ? Je n'en savait strictement rien et sur le coup, j'était tout aussi rouge que Lithium qui l'était pour le simple fait que je l'avait vu danser. Oui sa n'était pas dur à comprendre qu'elle soit rouge pivoine sur l'instant mais comment résister à de si jolies formes qui ondulaient devant moi ? Je suis un homme et pas un Dieu...

-Tout d'abord je tiens à m'excuser d'avoir abuser de ton hospitalité Lithium, mais d'un autre coté je te remercie d'avoir penser à ma survie avant tout hier soir et je ne peut donc pas te blâmer de m'avoir forcer à rester dormir chez toi mais je te demande tout de même pardon d'avoir eu à empièter sur ton espace de vie. Je ne devrait pas non plus accepter cette invitation à manger...

Oui je n'était pas insensible non plus tout de même ! Elle avait sans doute dût se sentir chamboulée dans ses habitudes quotidiennes que de partager sa maison avec moi et de ce fait il y'avait une forte probabilité pour qu'elle soit mal à l'aise de ma présence en ces lieux et malgré tout cela, j'était perdu entre toutes mes pensées...Je ne savait plus quoi dire, ni même quoi faire quand au futur qu'aurait notre "Couple". Je la voyait préparer le petit déjeuner et l'apporter sur la table pour éssayer de changer de sujet et distraire l'attention et sur le coup je me disait que je ne devait surtout pas cèder à sa requête mais c'est alors que mon ventre se mit à me trahir en émettant quelques gargouillis disgracieux...

-Je prendrait donc un café...si cela ne te dérange pas...

Saloperie de ventre, me faire sa dans un moment pareil, j'allait encore contre mes principes sous l'effet de la faim et quelques instants plus tard, voila que je me retrouvait à table en face d'elle avec un café à la main alors qu'elle buvait son thé. C'était la encore un petit détail qui me fit sourire lorsque je constatait que l'excitant café était devenue une boisson beaucoup plus masculine alors que le Doux Thé représentait bel et bien l'image de la femme. Je restait cependant pensif quand à la situation et mes rougeurs n'avaient elles même pas disparu de mon visage, la situation était gênante pour moi mais il fallait tout de même dire que je l'avait elle même sacrément gêner en la voyant danser alors nous étions forcément dans un embarras qui créait un silence de mort en cette matinée pourtant joviale. Il fallait donc que l'un de nous deux brise le silence afin de ne pas finir par avoir l'air bête.

-C'est bel et bien la première fois que j'ai un coup de foudre aussi rapidement pour quelqu'un et je ne suis pas fâché du tout qu'il m'ai mener à toi car même si c'est encore tout frais entre toi et moi que les choses sont aller un peu vite, je suis tout de même heureux d'avoir pu rencontrer une fille avec qui je partage des points communs. Pour moi tu est vraiment quelqu'un d'exceptionnel et même si les autres ne t'aiment pas beaucoup, tu te démarque des autres filles par une sorte de charisme que j'aime beaucoup chez toi !

(Hrp : Dsl c'est un peu nul mais je suis pas très inspiré aujourd'hui)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2649
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Lun 8 Nov 2010 - 7:45
Silence rompu.












Les voici donc à leur premier face à face depuis la soirée plus qu'arrosée d'hier.
Un long et interminable silence s'était installé depuis que Lithium lui avait apporté son café et aucun d'eux n'osait prononcer ne serait-ce qu'un semblant de mot. La jeune fille ne savait pas quoi dire pour sa part, autant que pour Vlad semblait-il. Surtout que le matin hormis manger, boire et chanter elle ne disait absolument rien. A ce moment même, elle se retenait le plus possible de se lever pour danser en plein milieu du salon avec la musique à fond, son thé entre les mains et sa tartine de miel légèrement liquide coulant sur ses doigts. L'ennui était que non seulement elle avait un témoin, mais son ipod et ses haut-parleurs étaient dans sa chambre donc bien entendu.. la flemme quoi. ils devaient se contenter d'écouter la radio qui passait des chansons d'actualités, insatiablement les mêmes. Genre Rihanna, qui l'avait bien saoulée à force ou encore la fille là.. Celle avec des cheveux décolorés et des paillettes partout.. Keysha ou un truc comme ça. Bref, le genre de personne qui te pourrit les oreilles.

Lithium, toujours aussi rouge, put remarquer que Vlad lui-même était dans le même état qu'elle.
Elle ne savait pour quelle obscure raison ces rougeurs prenait part sur le visage de ce dernier mais ce qui était certain, c'est qu'il était en proie à une réflexion soudaine qui le fit sourire. Elle se demanda bien à quoi pouvait-il penser à un moment pareil puis but une gorgée de son thé aux agrumes si parfumé. Tout son corps frissonna au contact de ses lèvres avec le liquide brûlant qui s'écoula en elle, la réchauffant de haut en bas. Ce que c'est bon le thé, pensa t-elle un air de satisfaction totale se dessinant sur le visage. Elle se prépara une biscotte qu'elle badigeonna de miel et s'apprêta à la porter à sa bouche quand Vlad se décida à briser ce silence qui flottait dans l'atmosphère.





"C'est bel et bien la première fois que j'ai un coup de foudre aussi rapidement pour quelqu'un et je ne suis pas fâché du tout qu'il m'ai mener à toi car même si c'est encore tout frais entre toi et moi que les choses sont aller un peu vite, je suis tout de même heureux d'avoir pu rencontrer une fille avec qui je partage des points communs. Pour moi tu est vraiment quelqu'un d'exceptionnel et même si les autres ne t'aiment pas beaucoup, tu te démarques des autres filles par une sorte de charisme que j'aime beaucoup chez toi !"



Maintenant, elle savait une chose en plus à son sujet;
Il aimait énormément faire des compliments sans pour autant savoir ce qu'ils peuvent faire manifester dans le cœur d'une femme. Lithium le regardait avec une intensité et une surprise que l'on voyait rarement dans son regard.
Etait-ce réellement un coup de foudre ? Il semblait vraiment la prendre pour quelqu'un d'exceptionnel alors que bien au contraire, elle n'était qu'une fille de tout ce qu'il y avait de plus normale dans le monde. Hormis ses oreilles, certes, sinon elle aurait très bien pu passer inaperçue parmi la foule. Quoique ses cheveux blonds ne l'aidaient pas non plus et encore moins ses yeux bleus toujours curieux de ce qui les entoure. Son sac aussi d'ailleurs sans oublier son écharpe.
.. Zut, non mais c'est vrai qu'elle se démarque des autres. Peut-être pas par son "charisme" comme il disait puisque beaucoup de personnes éprouvaient un énorme sentiment d'antipathie à son égard, mais du moins physiquement et niveau vêtements. Ils sont tous pareils avec leur accoutrement pathétique, tous suivant le mouvement comme un troupeau de moutons qui sont encadrés par un chien. Lamentable.
Même son parapluie la différenciait des autres. Tous en possédait un de couleur uni ou à petits poids variant avec les rayures. Le sien était jaune pétard, deux yeux et ce qui semblait être des moustaches le tout avec une paire d'oreilles qui surplombait sa tête et un cercle rouge servant de nez.
Spoiler:
 

Néanmoins, cette histoire de charisme la tracassait.
Quel charisme ? Elle n'en avait absolument pas à ce qu'elle savait.
Par contre, il reconnaissait que tout allait bien trop vite entre eux. Ouf, elle n'était pas la seule. Cette vitesse qui avait boostée leur rapprochement soudain lui faisait peur, elle était terrifiée à l'idée que tout puisse finir aussi vite que cela avait commencé comme cela pouvait également déraper à vitesse grand V.
Toujours en proie à ses réflexions sur la déclaration de Vlad, elle ne vit pas le miel qui coulait sur ses doigts.
Ce fut après qu'il se soit tranquillement installé qu'elle le remarqua.




"Oh zut!"
, fit-elle embarrassée.


Elle s'empressa d'entreprendre de se lécher délicatement les doigts un par un, sans en laisser une goutte. Elle adorait le miel, elle pourrait s'enfiler un pot à elle toute seule tellement elle trouvait ce met délicieusement bon. Néanmoins, elle ne faisait pas attention à comment elle s'y prenait pour se nettoyer les mains. Comme toute fille qui généralement se lèche les doigts ou mange une banane, cela prête à confusion. Bien que quand cela se déroule autour de nos compagnons de mains, l'acte est beaucoup plus sensuel et vénérien. Allez savoir, mais cela fait toujours marcher l'esprit du sexe masculin autant que féminin. Pourtant à ses yeux, cela lui semblait tout à fait innocent.
Alors qu'elle finissait de s'activer auprès de son auriculaire, elle se souvint d'un geste magnifiquement déplacé qu'avait entreprit ce-qu'elle-pouvait-appeler-son-ex', Caleb. Ce dernier, voyant qu'elle était légèrement tâchée de chocolat sur la joue l'avait tendrement léché. A ce souvenir, elle se mit à rougir des sentiments qu'elle avait ressenti à ce moment, et encore plus quand sa mémoire lui rappela que ses doigts y étaient passés également.
Oh mon Dieu, pourquoi fallait-elle qu'elle repense à ça.. Cette histoire était du passé, perdue au fin fond des limbes abyssales de son cœur, ils n'avaient plus rien à voir ensemble et encore moins cette.. cette attirance plus que physique et charnel entre eux. Comment avait-elle pu se laisser autant aller dans cette précédente et seule relation ?

Elle finit par croquer un morceau dans son toast tout en regardant ailleurs, fumante de honte d'être ainsi dépravée face à un homme sain. Histoire d'empêcher un nouveau silence entre eux, elle tenta de lancer un sujet sans trop savoir lequel. Soudainement, elle se souvint qu'elle ne savait complètement rien de son âge !
De combien pouvait-il bien être âgé ? Ils ne s'étaient absolument pas posé la question, lui-même ne savait pas le sien. De plus, Lithium était curieuse d'en savoir plus sur sa mère qui semblait avoir été une personne ayant compté dans la vie du garçon. Mais.. peut-être n'avait-il pas envie d'en parler ?




"Je pensais à quelque chose en fait.", encore rouge de ses pensées.
"Quel âge as-tu ?
Non pas que la différence me pose un problème, mais j'aimerais juste avoir une idée conçue.
Pour ma part, j'ai 18ans, si tu souhaites le savoir.."


En y repensant, on est encore de vrais gamins à 18ans.
Contrairement à elle, il semblait bien mature. A vue d'œil, Lithium lui aurait bien donné la vingtaine.
Hormis l'âge du jeune homme, la question sur la mère de Vlad l'a tourmentait encore. Elle aurait bien voulu savoir à quoi elle ressemblait. Certes ce n'était pas ses affaires, mais sa nature curieuse prenait le dessus sur sa raison.




"Dis-moi, je sais que cela ne me regarde absolument pas mais..
A quoi elle ressemblait ta mère ?
Tu l'as cité plusieurs fois jusqu'ici et je dois t'avouer que tu as malheureusement éveillé ma curiosité.
Si ce sujet te dérange, nous pouvons éventuellement parler d'autre chose comme le fait que tu bouges beaucoup la nuit."
, elle sourit à la dernière déclaration.






__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Lun 8 Nov 2010 - 16:26
Merveilleuse matinée décidement il fallait l'avouer ! J'avait eu l'honneur d'une petite danse que je n'était pas censé voir mais qui m'avait tout de même bien plut et voila que maintenant elle s'intéressait de nouveau à moi et ma vie. Avait-je donc une grande importance à ses yeux ? Le Sujet de réflexion de la matinée se portait bien évidemment sur cet amour qui s'était former bien trop vite et dans lequel nous allions peut être trop vite en besogne, mais il fallait comprendre la dedans le simple fait que nous étions deux êtres à la dérive, la ou une chaloupe n'aurait jamais été envoyé a la mer pour nous repêcher, nous avions été seuls beaucoup trop longtemps et la lumière du soleil nous manquait térriblement dans toute l'obscurité de nos solitudes réciproques. Alors que je regardait mon café inlassablement, je ne voyait que cela...Beaucoup de souvenirs me revenait à l'esprit sur mon passé et dans mon esprit, il y'avait une chose qui revenait très souvent seulement...une Psychose que je n'ai jamais oublier...La Neige tachée de sang.

J'était sur les lieux à cette époque et devant moi il y'avait quelqu'un qui tombait mais je n'ai jamais pu voir son visage ! Qui était-il ? Une chose était sûre c'est que mes yeux s'était fermés juste après cela et que je n'ai plus jamais revu la neige lorsque j'ai rouvert mes yeux quelques jours plus tard. Quelque chose ne tournait pas rond quand au fait que mon père français porte un nom Russe, le même que ma mère porte. J'était encore enfant lorsque tout cela est arrivé mais je n'ose me poser cette question depuis le temps...Mon père est il vraiment mon père biologique ? Ou alors cet homme qui est tombé dans la neige il y'a des années de cela était-il mon véritable père ? Tout portait à le croire et je n'avait jamais parler de cela a mes parents pour ne pas les blesser mais je suis sûre que quelque chose ne va pas dans cet histoire et que cet homme qui se prétend mon père est à l'origine de quleque chose...Cependant, je ne pouvait perdre la face devant la question de Lithium car malgré tout, j'aimait ma mère plus que tout...

"Pour te répondre j'ai 22 ans. Quand à ma mère, je dois dire que tu lui ressemble tellement...Ma mère s'appel Sylvia Siegfrey et c'est une très jolie femme aussi a la longue chevelure d'un blond nordique dont les yeux ressemblait à du cristal ! Elle n'avait rien à envier aux autres femmes et nombreux étaient les hommes qui voulaient lui plaire mais moi j'ai toujours été dans ses pattes quand il s'agissait de la défendre contre la perversion des français. Malgré qu'elle soit marié les gens se contrefichait de savoir si mon père leur tomberait dessus ou non, ils la prenaient pour un objet...une simple convoitise. Elle a gagner de nombreuses fois des concours en Russie. Ce n'était pas vraiment glorieux mais cela consistait à savoir ingurgiter le plus d'alcool possible et tenir debout le plus longtemps possible et le perdant était celui qui tombait ou faisait un Coma Ethilique. Je n'ai pas vu sa de mes propres yeux car j'était encore trop jeune mais lorsque je vivait encore auprès de mes parents je dois dire qu'il est vrai que ma mère battait des records.

Hormis le fait qu'elle boit énormement c'est une femme qui as toujours su prendre soin de moi et cela au péril de sa vie puisque nous avons réussit à fuir la Russie pour la France grâce à elle. Elle n'as jamais vraiment aimer la vie ni le travail mais elle sait voir ce qui est beau et tout comme moi elle à cette pasion pour la teinte du ciel qui lui donne envie d'avoir des rêves mais malheureusement, nous sommes trop pauvres pour qu'elle puisse se payer des rêves...C'est en partie pourquoi je suis moi même quelque peu pauvre aussi...je lui envoi toujours un peu d'argent chaque mois car je sait que mon père est bien trop égoîste pour lui offrir des cadeaux de temps à autres, et je ne sait encore combien de temps elle tiendra en vie si jamais elle ne reprend pas gout à la vie. Je veut lui payer ses rêves pour lui prouver ma gratitude d'être une mère si attentionnée à mon égard."

Bien tristes évènements n'est ce pas ? Cependant, après avoir repris une gorgée de mon café, je ne grimaçait plus le moins du monde car j'était heureux ! Oui heureux ! Lithium semblait s'être intéressée à mon passé et le fait de lui avoir parler de ma mère me rendait fier d'être l'enfant d'une femme qui as toujours eu pour rêve de devenir une peintre d'exception. Les Gênes artistiques ne se sont jamais perdus il faut croire mais pour le moment, force est de constater que dans de rester cloitrer à la maison par le simple fait que mon père ne veuille pas qu'elle travail semble l'handicaper d'un point de vue financier. C'est pour cette raison que je dois devenir fort que ce soit à Dreamland ou même dans la Réalité ! Car un jour viendra ou je devrait affronter mon père droit dans les yeux et user de justice et impartialité quand au fait qu'il ne peut retenir ma mère prisonnière de ses envies plus longtemps. Toute cette nostalgie m'avait remit le sourire aux lèvres à tel point que j'avait envie d'en pleurer mais je me retenait pour ne pas avoir à ce que Lithium me voit dans ce genre de situation. Je vint à repenser au moment ou elle se lèchait sensuellement les doigts et me mit à rire soudainement lorsqu'elle avit dit que nous pouvions parler du fait que je bougeait au lit. J'était d'humeur à plaisanter quelque peu maintenant car je me sentait en confiance auprès d'elle alors rire un peu ne pouvait sans doute pas me faire de mal du tout et j'allait pouvoir la questionner à mon tour...

-Ha ? C'est la position dans laquelle je me suis réveiller qui te fait dire sa ? Sa t'a tant déplut ?

Puis ma Question s'en suivit d'une autre qui était en réponse au fait que je lui avait parler de ma mère à moi...

-Et toi raconte moi un peu les liens qu'une mère peut avoir avec sa fille si belle soit elle !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2649
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Lun 8 Nov 2010 - 20:51
Une maman d'amour.













Woh.
Lithium était bouche bée face à une telle description de la mère de Vlad.
Bien qu'il lui avait répondu à propos de son âge qui était de 22ans, soit 4ans de plus qu'elle, ces chiffres sortirent immédiatement de sa tête pour se focaliser entièrement sur la maman du jeune homme.
Elle avait un sacrément joli nom en tout cas, Sylvia. Elle se souvint qu'il l'avait déjà prononcé quand il était sur le canapé hier. Décidément, quelques bribes de mémoire manquaient encore à l'appel.
Alors, si elle avait bien compris, sa mère avait gagné bien de concours d'alcool quand ils étaient encore en Russie. C'est marrant comment ça lui rappelait ces tournois aux tavernes et bars environnants. Rare où elle ne sortait pas gagnante, mais c'était de l'histoire ancienne ça, elle avait décidé d'arrêter ces jeux stupides, ce n'était pas bon pour elle. Cette femme que Vlad lui avait décrit semblait si forte et porter un si lourd fardeau sur ses épaules. Elle ne lui ressemblait en absolument rien du tout. Elles étaient diamétralement opposées puisque Silvia était courageuse et hardie, contrairement à elle qui était faible et impuissante. Sur l'alcool elle voulait bien admettre qu'il y avait un trait de ressemblance mais sinon rien.

Ce qui choqua Lithium ce fut le fait que ces ignobles personnes de sexe masculin tentaient par tous les moyens de se procurer les faveurs de cette femme qui semblait magnifiquement belle.
Elle aurait bien voulu la voir pour pourvoir se faire une idée elle-même de la beauté qu'elle émanait pour être à ce point l'objet de toutes les convoitises. Toutefois, l'image qu'elle se fabriquait à propos du père du jeune homme était en tout point négative. Un homme ne prêtant pas la moindre attention à sa femme, la délaissant, une sorte de goujat. Voilà ce qu'elle pensait, mais elle ne voulut pas se faire une idée trop hâtive à son sujet, après tout, peut-être se trompait-elle. Tout de même, quand il dit qu'il était pauvre et qu'il envoyait chaque mois à sa mère une certaine somme d'argent, elle ne put s'empêcher de lui donner une pichenette sur le front.




"Personne n'est pauvre.
Il ne faut jamais dire ça.
Tu es riche par ton âme et ta personnalité.
C'est ton père qui est pauvre par son égoïsme et son avarice.
Ta mère et toi êtes sûrement les personnes les plus riches peuplant ce monde,
bien qu'elle ne me semble pas libre pour autant.."



Elle se mit soudainement à rougir et à bafouiller d'avoir ainsi critiquer son père et d'avoir émit des suppositions sans fondements et sans la moindre gêne. Elle secoua ses mains d'embarras.



"Euh, je suis désolée !
Je n'ai pas à parler ainsi de ton père et encore moins de me mêler de tes affaires.
Ce sont des choses que toi seul peut te permettre.
Excuse-moi."
, elle reporta son attention sur le fond de sa tasse.



Alors qu'elle était extrêmement gênée d'avoir émis ces paroles, Vlad se mit à rire pour elle-ne-savait-quelle-raison. Les yeux écarquillés de surprise, elle le regarda attentivement.
A quoi avait-il bien pu pensé qui semblait lui être si hilarant ?
Il vint ensuite à lui poser une question qui la fit devenir aussi rouge qu'une tomate, avec un sourire amusé flottant sur les lèvres.




"Ha ? C'est la position dans laquelle je me suis réveillé qui te fais dire ça ? ça t'as tant déplu ?"



Le rouge pourpre s'empara immédiatement de ses joues et Lithium s'éventa discrètement tellement elle avait chaud sur le coup. Oui, quand elle rougit trop elle est en proie à de grandes vagues de chaleur au niveau du visage et devient encore plus rouge que la couleur rouge elle-même.
Etonnant ce virement d'expression. Il pouvait être aussi silencieux qu'une tombe, coincé et pourtant maintenant il semblait le plus à l'aise que l'on puisse être. Elle ne risquait pas de s'ennuyer avec un gars pareil. Elle tenta d'émettre une réponse qu'elle n'osait néanmoins pas donner. Comment avouer que.. Bien que d'un côté quand elle l'avait découvert ainsi couché sur sa poitrine, elle n'avait pas appréciée du tout mais.. Mais que d'un autre, cela ne lui pas dérangé tant que ça, c'était plutôt adorable. Oui, adorable. Le visage paisible qu'il avait en dormant était si ravissant qu'elle l'aurait bien pris en photo. Mais tout de même, c'était sur ses seins qu'il s'était retrouvé.. Elle décida finalement de se lancer.




".. Ce n'est pas que ça m'a déplu, loin de là.", dit-elle si rapidement que cela en était presque indicible.

"C'est juste que..
On va dire que ça fait longtemps que quelqu'un ne s'était pas retrouvé dessus, pour y dormir surtout.
ça m'a fait légèrement bizarre comme une nostalgie d'un souvenir passé.
, elle marqua une pause puis reprit calmement.

"J'ai trouvé ça presque mignon.
T'avais une tête super.. super adorable à ce moment là.
Je me suis retenue de ne pas te pincer les joues.
Mais c'est vrai que j'ai eu peur de te voir là où je ne pensais pas le moins du monde t'y trouver!
Je ne m'imaginais pas que tu finirais dessus, surtout que ça me paraît limite improbable comme situation.."


"T'auras pas fait exprès hein ?", dit-elle ironiquement, la tête posée sur ses deux mains jointes.



Il lui posa de nouveau une question, mais cette fois-ci portant sur sa mère à elle.
Comment lui décrire sa maman ?
Il lui posait une belle colle là.




"Et toi racontes-moi un peu les liens qu'une mère peut avoir avec sa fille si belle soit elle !"



En quoi était-elle si belle nom de Dieu ?!!
Elle n'était qu'une fille ordinaire se forçait-elle à penser pour éviter de rougir encore plus, si cela était possible bien évidemment.




"Ma mère ?
Comment te dire..
Physiquement, la ressemblance entre nous est limite frappante.
Nos voix au téléphone sont les mêmes, d'ailleurs, c'est bien marrant d'emmêler les pinceaux des gens quand l'une de nous réponds. Je tiens mes cheveux blonds d'elle, bien que les siens soient bien plus clairs que les miens qui eux sont presque à reflets dorés par moment. Ma mère d'ailleurs a failli massacrer ma belle-mère quand elle a envisagé de me les couper. De toute façon, je ne l'aurais pas laissé faire cette.. Bref.
Bien que nos yeux sont totalement différent par leur consistance, ils sont bleus tous deux. Contrairement à elle qui sont légèrement turquoises et d'une couleur si clair que l'on croirait s'y noyer, je possède des fleurs pour certains des diamants pour d'autres. A chacun ce qu'il souhaite y voir hein..
Pour moi, c'est comme une mère qui est à la fois ma meilleure amie.
Nous nous entendons aussi bien que le jaune s'harmonise en compagnie du orange.
Pour rien au monde je ne la blesserais, ma mère est le membre de ma famille qui compte le plus à mes yeux au même niveau que mes grands-parents maternels. Si je pouvais rester auprès d'elle sans cesse pour la consoler, je le ferais. Mais il lui arrive parfois de se renfermer sur elle-même et de tout garder pour elle comme pour moi.
Nous nous ressemblons en tout point, hormis à quelques points près.
Je suis colérique à un niveau que l'on ne peut imaginer alors que elle, elle arrive parfois à se contenir, bien que dernièrement elle a cassé le fax en sautant dessus, mais ce n'est qu'un détail..
Elle a voyagé toute sa vie et a parcouru presque le monde entier quand elle était encore hôtesse de l'air, elle a vu et découvert tellement de nouvelles cultures et en a ramené à chaque fois un souvenir qui se trouve dans la maison, un peu n'importe où comme tu as pu le remarquer.
Je ne peux même pas la décrire correctement tellement elle me semble parfaite à mes yeux.
Bien que parfois, elle sait être pénible et rébarbative comme une mère se doit de l'être, je l'aime de tout mon coeur. C'est ma petite maman à moi, ma maman d'amour."



Quand elle parlait de sa mère, Lithium avait toujours une étincelle de joie dans les yeux démontrant l'amour qu'elle portait à cette figure douce et maternelle qu'était sa tendre maman.
Elle se rendit compte ensuite qu'elle avait trop parlé et but le contenu de son thé pour cacher son visage.
Une fois la tasse vide, elle s'en servit de nouveau et porta le verre à ses lèvres. L'eau était brûlante d'être restée dans le conteneur et Lithium se brûla légèrement mais suffisamment pour avoir mal.




"Aie !
Oh punaise, c'est chaud !
Aah.."
, fit-elle en soupirant.







__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Mar 9 Nov 2010 - 21:50
Sérieusement, comment avait-je pu finir dans une position aussi gênante ? Il était vrai qu'en dormant je bougeait énormement mais de la à trouver refuge sur les seins de Lithium qui avait servit d'oreiller à ma tête, je devait avouer que c'était un peu fort de ma part mais ne contrôlant pas mes mouvements en pleine nuit, la surprise fût de taille, surtout lorsqu'elle m'éjecta du lit en sentant la gêne s'emparer d'elle. Cependant le magnifique sourire qu'elle affichait à l'heure actuel sur son visage semblait changer totalement l'opinion qu'elle s'était faite de l'acte insoupçonné et indécent qu'avait été ce confort anatomique. Sur le coup cela me fit rire et inutile de dire que cela faisait assez longtemps que je n'avait pas rigoler si vivement à un évènement qui après la gêne allait bientôt devenir un souvenir dont nous rirons à chacunes de ses remémorations. Après cette bonne dose de joie, je me permit de prendre un peu de brioche et de manger un bout sans penser à demander la permission, mais ce n'est qu'après l'avoir manger que je me rendit compte de ce détail si peu correct...Fort heureusement, Lithium n'était pas un monstre, loin de la même, et puis quoi qu'il advienne, j'était bien trop intriguer désormais par le simple fait qu'elle me parle de sa maman à elle.

En y repensant, ce qu'elle m'avait dit concernant la richesse culturelle m'avait presque donner envie de pleurer tellement c'était beau à entendre mais trève de sentiment, je ne devait pas faiblir devant cette belle fleur. Etait-je si riche que sa aux yeux de la jolie blonde ? Son amour pour moi était-il tel que j'était désormais l'unique à ses yeux ? En terme d'huitre je voulait être sa parle mais il semblait que je m'en rapprochait bien plus que ce que je pensait et cela ne put que faire perdurer mon sourire. En écoutant Lithium, on sentait bel et bien que les liens d'amour qui unissent une mère et sa fille étaient plein de complicités et de bonheur, et tel qu'elle me décrivait sa mère, j'éssayait d'imaginer Lithium avec queluqes années de plus bien que cela soit quelque peu frustrant pour cette dernière mais elle ne le saurait pas bien évidemment et heureusement pour moi d'ailleurs. Plus je l'écoutait et plus je buvais toute ses paroles, comme envouter par une tornade de charme, je ne voulait plus quitter ce doux rêve mais malheureusement pour moi, la réalité faisait que nous étions encore en ce semaine et que dans quelques heures il allait falloir que je reprenne mon service et cela me désolait vraiment car ma seule et unique pensée du moment était de rester cloitrer dans les bras de Lithium, bien que pour le moment je n'y soit pas et que cette dernière semblait heureuse de pouvoir me parler de sa maman en me faisant un sourire qui avait ouvert mon coeur en le faisant rayonner comme un soleil tellement j'aimait voir ce genre de scène.

Soudain Lithium se brûla avec son thé, et bien évidemment cela me mit rapidement en état de me demander si elle allait bien ou pas et comme un enfant je commençait à lui souffler sur les doigts sans même savoir si cela lui refroidirait ou pas et avant de ne remarquer que ce que je faisait était quelque peu inutile j'allait lui chercher de l'eau froide pour faire passer cela et lui posa sur la table en lui servant un verre puis j'attendait de voir si tout cela irait mieux après. C'est a ce moment la que je me remit à penser à ma gentille maman qui était très attentionnée envers moi aussi, et la grande réflexion venait enfin à apparaitre à mon cerveau...Que ferions nous sans nos mamans chéris ? C'était si important une maman qui nous aime et puis le fait de savoir qu'elle peut être fier de nous est sans nul doute l'une des choses les plus magnifiques qui soit.

"Je suis désolé d'avoir à dire cela Lithium mais...dans une petite heure je dois reprendre mon service au restaurant et je ne vait donc pas pouvoir rester longtemps en ta compagnie pour aujourd'hui mais sache que tu est la bienvenue si tu as envie de manger dans un restaurant un de ses jours ! Tu aura ta table toute trouvée et ton serveur attitré ! Mais il faut bien que je vive un peu alors je dois bosser si je veut ma paie à la fin du mois. Mais pour l'instant..."

Ne sachant pas combien de temps durera la souffrance dût au manque de sa personne et ne sachant pas non plus ce qui pouvait arriver, je me levait de ma chaise et avançait à pas lent vers la jeune femme puis me plaçant derrière sa chaise, l'enlassa tendrement en posant ma tête contre la sienne et lui déposa un léger baiser sur ces lèvres avant de retourner profiter de la chaleur de son corps, m'imprègnant ainsi d'une partie d'elle que je conserverait même en allant travailler.

-Je veut juste un calin avant de devoir partir travailler ! Je veut savoir ce que sa fait réellement de se retourner en sachant qu'il y'a quelqu'un qui nous attend quelque part en pensant à nous. J'ai besoin de me rendre compte que la chaleur de tes bras m'est éssentielle pour affronter n'importe quel froid qu'il soit polaire ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2649
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad) Dim 14 Nov 2010 - 21:32
Go to work, silly.












Voyant qu'elle s'était brûlée les mains en empoignant à pleine poigne sa tasse, Vlad s'affaira rapidement autour d'elle et entreprit d'exhaler de l'air qui se voulait rafraichissant sur ses pauvres petits doigts rouges et flamboyants de chaleur. Il s'empressa ensuite de lui procurer avec vivacité un verre qu'il remplit immédiatement d'eau froide. Elle ne se fit pas prier deux fois quand elle aperçut le contenu brillant et plongea ses doigts endoloris dans le liquide frais qui expia lentement mais sereinement sa douleur. Après avoir soupiré de soulagement, elle le remercia avec gratitude. Pourtant, les traits d'expression faciale du jeune homme vinrent soudainement à se durcir. Qu'avait-il se demanda Lithium ?



"Je suis désolé d'avoir à dire cela Lithium mais...dans une petite heure je dois reprendre mon service au restaurant et je ne vais donc pas pouvoir rester longtemps en ta compagnie pour aujourd'hui mais sache que tu est la bienvenue si tu as envie de manger dans un restaurant un de ses jours ! Tu aura ta table toute trouvée et ton serveur attitré ! Mais il faut bien que je vive un peu alors je dois bosser si je veut ma paie à la fin du mois."


Le visage de la jeune fille se décomposa lentement.
Elle avait oublié ce léger détail qu'était le travail dont il était accaparé.
N'empêche qu'il était vrai que l'idée de venir en tant que cliente n'était pas stupide.
Lithium sourit légèrement à la possible tête que pourrait faire Vlad en la voyant arriver mine de rien dans son restaurant.




"Mais pour l'instant...", rajouta t-il tout en se levant de son support la chaise.


Il se dirigea vers elle et se plaça derrière son dossier pour l'enlacer de ses bras.
Il l'embrassa doucement et reprit son action cajoleuse.
Malgré cette tendresse affective qu'elle ne rechignait absolument pas à recevoir, Lithium savait bien qu'elle ne tarderait pas à se retrouver seule. A cette idée, elle soupira d'ennui et de déception. Qu'allait-elle bien pouvoir faire aujourd'hui à part lire un livre ou errer sans but dans sa maison ? Vivement que sa mère revienne !




"Je veux juste un câlin avant de devoir partir travailler ! Je veux savoir ce que ça fait réellement de se retourner en sachant qu'il y a quelqu'un qui nous attend quelque part en pensant à nous. J'ai besoin de me rendre compte que la chaleur de tes bras m'est essentielle pour affronter n'importe quel froid, qu'il soit polaire ou non."


Elle se retourna vivement et l'enlaça également avec force sans mot dire.
Certes ils ne se connaissaient que depuis extrêmement peu de temps, mais elle sentait que si il partait, sa présence rassurante lui manquerait atrocement. Elle maintint son étreinte, refusant de la défaire pour le moment.
Pourtant, elle savait pertinemment qu'elle devait le laisser partir travailler. C'était son gagne-pain après tout. Dégoûtée de son propre égoïsme, elle desserra l'étau corporel dans lequel elle l'enfermait et se leva. Elle rangea rapidement tout ce qui trainait sur la table à manger, nettoya cette dernière et se lava finalement les mains avant de se retourner vers lui pour lui répondre.




"Je comprend.", dit-elle.
"Je ne vais pas t'empêcher d'aller travailler tout de même!", rit-elle.


Elle était triste de ne pas rester plus longtemps avec lui bien évidemment, mais elle pourrait le voir une autre fois puisqu'elle savait où il habitait et où il travaillait. Et l'idée de venir l'embêter dans son restaurant sans pour autant le mettre trop mal à l'aise trottait toujours avec insistance dans la tête de la jeune fille. Il était indéniable que cela pourrait être intéressant à commettre comme action. Lithium souriait intérieurement. Décidément, elle était bien malicieuse comme femme. Alors que Vlad se préparait à partir, elle tenta de s'ôter cette pensée de l'esprit. Imaginons qu'il réagisse mal et se retrouve dans l'incapacité de mettre en pratique son métier de serveur ? Lithium s'en voudrait toute sa vie de l'avoir mit dans une telle situation, ce qui elle espérait, ne se ferait pas.

Une fois Vlad prêt dans son intégralité elle le raccompagna lentement à la sortie, ne souhaitant pas le moins du monde qu'il s'en aille, traversa la porte d'entrée et descendit doucement du palier pour ensuite ouvrir le portail donnant sur la rue ornée de magnifiques arbres verts. Elle avait la très nette impression que lui aussi n'avait pas la moindre envie de partir, à moins que cela n'était qu'une simple et mauvaise supposition.
Un silence embarrassant s'ensuivit ensuite, laissant planer une légère atmosphère pesante sur les deux jeunes gens, ne savant comment se comporter vis-à-vis de l'autre. Lithium décidé finalement de prendre les devants.
La jeune fille s'approcha doucement, attrapa délicatement entre ses mains le col de la veste de Vlad et l'embrassa tendrement. Ils restèrent longtemps ainsi, ne souhaitant pas se décrocher l'un de l'autre. Mais Lithium vint à briser cette douce et délicieuse étreinte amoureuse pour l'inciter à partir. Il était temps qu'il se rende à son lieu de travail !




"Allez, va travailler fainéant !", dit-elle en riant.













[ RP CLOS ! ]








__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un invité de marque. (Pv Vlad)
Revenir en haut Aller en bas

Un invité de marque. (Pv Vlad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Quartier Résidentiel-