Haut
Bas

Partagez|

Assassin's Creed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Assassin's Creed Sam 13 Nov 2010 - 0:33
Des pulsions cardiaques...une adrénaline à bloc...une afflux sanguin hors norme...Il était désormais clair que je jouait ma propre vie en cette soirée ou la nuit commençait à tomber en voilant le ciel d'une teinte bleu marine bardée d'étoiles qui flottaient dans cet immense néant. Les chats me poursuivaient alors que j'avaient besoin d'objets qu'ils transportaient et dieu sait ce que je m'amusait a les voirs courrir alors que je disposait des pots de peintures et des tomates un peu partout au sol ainsi que des casseroles et tout un tas de merdes improbables que je trouvait sur les lieux. Les chats se prenaient les pieds dedans et tout ce remus ménage faisait un bordel monstre dans le château et cela m'amusait bien plus que de coutume de voir que semer le chaos dans le palais d'un Roi pour le simple plaisir d'attraper un assassin devienne un jeu d'enfant.

Un sourire aux lèvres, j'allumait le plus de cigarettes possibles que je scotchait contre les bords de murs en éspèrant que le Roi puisse trouver une cachette dans laquelle il serait en sécurité pendant toute la durée des opérations. En passant proche d'une fenêtre, j'observait Saturn qui semblait se diriger en ville en suivant le Roi de loin et j'eut alors un léger sourire en sachant que s'il nétait pas celui qui resterait de garde du Château, il plaçait donc ce dernier sous la tutelle de Milan ainsi que des Lords Crazy et Brigitte. Nous allions sans doute être très bien entouré ce soir la si jamais il y'avait du grabuge dans ce château, nous ne serons plus du tout de faibles voyageurs étant donné que les chats les plus puissants pourraient alors prendre part à cette bataille manipulée de main de maitre par ma stratégie diabolique.

-CASSEZ VOUS BANDE DE CONS DE CHATS !!!

Après avoir shooter un jeu qui avait fait un vol magistrale dans le mur en lui expliquant que tout ce bordel était nécessaire à mon plan ces derniers se ravisèrent et jetèrent leurs armes par terre agrémentant donc le désordre que je souhaitait causer jusqu'a entendre des bruits de pas qui semblaient venir de derrière moi, mais visiblement il ne s'agissait pas d'une présence humaine ou alors de deux humains mais les pas étaient bruyants et en me retournant il y'avait donc devant moi un énorme chat bleu a la crinière violacée qui semblait me regarder d'un air mesquin me faisant faire un bond en arrière en me regardant de haut, afin de me prouver sa supériorité.

-Alors ce serait toi qui t'apprêtait à mettre fin à la vie du Roi ?

-Attend Châton tu te trompe ! Mon nom à moi c'est Myriam, et je suis un voyageur engagé par Saturn pour assuré la garde du Roi ce soir figure toi ! Et si ce palais est un dépotoir sans nom c'est car l'Assassin est un professionnel ! La Discrétion doit être annihiler chez lui et j'opérerait donc dans la plus grande prudence en transformant l'espace d'un soir ce palais en marché aux puces !

-Cesse tes jeux de mots vaseux sur les puces et dépeche toi donc alors d'en finir avec tes préparatifs, j'attendrait dans la chambre du Roi !

-Okay je t'y rejoindrait ! Euh c'est quoi ton nom ?

-Milan !

Milan ! Alors c'était lui ? Il était vraiment énorme comme chat ! Il faisait facilement trois fois mon propre corps et inutile de dire qu'un coup de ses pattes devait être sacrément fatal a celui qui le prendrait en pleine poire ! Je n'avait cependant pas le temps de trainer et je devait finir les préparatifs pour cette nuit tout en surveillant les fenêtres et les aller et venus des passants, le coeur battant de plus en plus vite sous l'effet du mystère de l'identité de notre homme qui pouvait être désormais n'importe ou. Une fois les préparatifs finit, les lumières vinrent à s'éteindre dans le château et Hikari était donc revenu d'accompagner le Roi chez son cousin et avait désormais trouver cachette dans la chambre à mes cotés. Si l'ont pouvait appeler sa une chambre bien évidemment étant donné les tonnes de jouets entassés, on aurait plutôt penser à un jardin d'enfant mais peu importait ! C'était la destination finale de notre homme quoi qu'il advienne et mon Fouet était déja sortie prêt à attendre son arrivée, je fumait quelques cigarettes afin de faire passer le temps jusqu'a ce qu'il daigne montrer le bout de son nez...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Assassin's Creed Sam 13 Nov 2010 - 16:59
Je m'étais cassé la geule sur une peau de banane, une peau de banane ! Mais quelle enfumé celui la foutre des choses pareil partout dans le chateau merde quoi il aurait quand même put me prévenir qu'il en metterais partout même devant la marche de l'éscalier ! je posais mais jolie pot de peinture en ligne devant les marche de l'ésclier et remontais les marches 4 a 4 je rejoignis je roi qui était a présent prés je toquais a la porte et Saturn m'ouvrit je fis un pas en arriére il était massif et je n'aimais pas du tout son regards malsain posé sur moi et ma tenue que j'avais réussis a oublier durant une minute Saturn passa la cape autour du cou du roi il enfila sa capuche et me suivis dans le couloir

"Saturn ?
-Qu'est ce que tu me veux ?!
-Calme toi! enmene moi a la porte arriére du palais, sortir par la porte principal du chateau est inenviseagable si tu veux que le roi reste en vie !
-Trés bien suis moi
-Mon roi voulez vous bien me suivre s'il vous plait "

Saturn nous conduisit a la porte arriére qu'il nous ouvrit je lui dit de nous suivre a distance sinon la présence du roi serait tout de suite repéré. Nous passions a travers le jardin la fenêtre du hall étais devenus opaque, Nous sortions définitivement du palais et passions dans les rues du chateau sans nous parler je regardais dérriére moi Saturn n'étais pas loin de nous si jamais une attaque ce préparais il interviendrait immédiatement le roi me montra une petite maison toute tordu du doigt et me dit tout bas que c'est la qu'habitait son cousin je laissais le roi frapper a la porte le cousin sortit demanda qui nou étions j'enlevais mon foulard et lui demanda prestement de nous laissé entré Raphaelo enleva ca capuche ce fut les retrouvaille quelque le roi expliqua le pourquoi du comment. Quelque minutes plus tard Saturn était dans la maison je le laissais au roi remérciais le cousin et repartais en direction du palais cette fois si seul le paysage devenais noir le ciel se teintait d'un bleu foncé les étoiles apparaissaient une par une je préssais le pas repassais par la porte arriére me rendais vers le hall lorsque une voie miéleuse me fit stoper net et me retourné elle était la dans l'ombre de la lumiére descendante Une magnifique chatte bottée comme dans mes rêves.

"-L'assassin du roi est donc une fillette Hihhii!
-Je ne suis pas son assassin mais une voyageuse qui est la pour le protéger j'ai été engagé par Saturn et je Ne Suis Pas Une Fillette, je m'appelle Hikari !!!!
-Si tu n'est pas l'assassin comment ce fait il alors que tu rentre par la porte de dériére Miaou ?!
-Je viens d'emmener le roi en ville voila pourquoi je l'ai mis en sécurité .
-Trés bien rendez vous pendant le combat miss Hikari.
- Comment vous appelez vous ?!
-Lord brigitte gardienne des rêves A plus tard. Et elle disparut d'un bond.

Je descendait les marche quatres a quatres bondissais avant la premiére marche visionnais mon point d'attérissage sur une colonne de maniére a ne pas faire trop de bruit et attendais posté la les lumiére s'éteignérent et laissérent place a la nuit des formes gigantesque bougeais devant moi sans bruit et ce dépéchais d'aller se cacher je repairais lord brigitte avec son chapeau de plume et ses grandes bottes qu'allait il ce passer maintenant ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Assassin's Creed Dim 14 Nov 2010 - 0:59
La nuit était tombé et dans la chambre du Roi, il n'y avait pas franchement de quoi s'occuper en attendant l'Assassin et il ne fallait surtout pas faire de bruit, cela risquerait de faire échouer la mission et rien ne m'emmerderait plus que de rester dans ce Royaume plusieurs jours ! Ben ouais...Comment tu veut nourrir des reptiles avec des chats ? Trop de poil et pas assez gouteux pour eux, ils ne risquaient pas de manger grand chose et puis quoi qu'il advienne, ils étaient nos alliés le temps de cette missions et il fallait dire que nous étions bien plus que prudent ce soir la. L'Adrénaline était à son paroxysme et j'avait quasiment la main sur le fouet pour me ruer sur l'Assassin lorsque ce dernier se mettrait en marche et apparaitrait alors dans le palais, et dans la chambre du Roi situé au dernier étage, nous étions pourtant bien insonoriser et il était impossible que les gens des étages inférieures nous entendent, ce qui pouvait être un avantage comme un inconvénient du fait que si l'Assassin se déplaçait en éliminant la garde, cela ne faciliterait pas les renforts, mais quoi qu'il advienne de tout cela, Milan, Crazy et Brigitte seraient largement suffisant en tant que renforts du Royaume des Chats mais inutile de dire que cet homme encapuchonné était ma proie. Milan semblait tout aussi stresser lui aussi tandis que Crazy tentait de préserver une atmosphère détendue entre nous, j'avait proposé à chacun de faire une partie de Poker pour faire passer le temps...

-QUINTE FLUSH les Gars !

-Crazy ! Sale enflure ! T'as encore tricher avoue !

-L'important c'est de gagner n'est ce pas ? Miahahahahahahahaha !

-Salopard de matou ! tu te débrouille mieux que moi presque !

J'embaumait la chambre de fumée et cela semblait être encore supportable pour tout ceux qui avait l'honneur de faire un Poker dans la chambre du Roi, mais soudain, un pot de peinture se renversa puis plus aucun bruit mais une chose était certaine désormais...Quelqu'un rôdait aux alentours et le simple fait que la nuit était totalement noire en était presque éffrayant. Le vent soufflait très fort et s'engouffrait dans les feuillages donnant un caractère d'épouvante à la scène déja bien horripilante. Je me levait et mis la main sur mon fouet et posa ma main sur le sol pour invoquer à nouveau le dénommé Jean-Claude qui allait pouvoir se préparer à l'action si l'Assassin daignait porter le premier coup. Milan, Crazy et Brigitte avait l'oeil vif et gros avantage pour ces derniers qu'ils pouvaient aussi bien voir dans la nuit qu'en plein jour ce qui faciliterait le repérage de l'Assassin quoi qu'il arrive. C'est alors qu'en entrouvrant la porte de la chambre du Roi sans pour autant qu'elle ne vienne à grincer, un nouveau bruit de fracas vint à se faire entendre mais visiblement, il pensait être plus malin que nous et Hikari me certifia sur le coup qu'il s'agissait du Ricochet d'un objet contondant tel qu'une vulgaire pierre ou l'une de ces boules fumigènes qui avaient sans doute servit à faire diversion.

Cependant, aucun des Lord ne semblait s'inquièter face à la situation et inutile de dire que j'était bien assez vigilant comme sa pour me faire avoir par surprise ! C'est à ce moment la qu'un nouveau bruit survint désormais des escaliers un peu plus bas, le lieu ou je me dirigeait alors porter par Jean-Claude dans la plus grande discrétion possible...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Assassin's Creed Dim 14 Nov 2010 - 12:30
Nous étions en train de jouer au poker, Crazy trichait depuis le début Myriam ce faisait pigeoner et s'en plaignait a voix haute en déclarant bien entendu que Crazy trichait Brigitte, Milan et moi qui étions légérement plus malin que lui nous couchions qu'asiment dés le début des mises pour ne pas risquer de perdre tout ce qu'on avait bien sur Myriam lui misait tous ce qu'il pouvait comme un abruti de premiére et ce faisait piquer tout ses sous puisque Crazy trichait avec une habilité déconcertante ce fut a ce moment la que l'assassin daigna donner signe de vie un pot de peinture venait de tomber et le glouglou de la peinture qui coulait en devenait presque stressant c'est lorsque Myriam entrebailla la porte et que nous nous somme aglutiné a 5 dérriéres lui dans l'espoirs d'entrevoir la moindre petite choses q'un bruit de ricochet survint c'était une pierre ou un fumigéne comme ceux que nous avions prit dans la montagne un peu plus tôt. Myriam invoqua Jean claude sans faire le moindre bruit ce qui m'étonna. Un autre bruit survint mais ce coup si dans l'éscalier les Lords n'en avaient rien a taper ils attendaient que le sale boulot soit fait Lorsque je retournais la tête vers la porte pour observer, Myriam n'était plus la il commençait déja a descendre les éscaliers sur le dos de J-C ! Je retournais au prés des Lords

"-Milan, Crazy vous comptez faire quoi ?

- Euuh baah on va attendre !!!"

Déclarérent ils en coeur quels bandes d'empotés.

Brigitte ce positionna devant l'entrebaillement de la porte et nous ordonna de nous taires il y avait des voix en direction de l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Assassin's Creed Dim 14 Nov 2010 - 16:19
Alors que nous étions prêt à partir à la poursuite de l'Assassin, les Lords ne semblaient pas très enclins à nous aider et inutile de dire que sa n'était pas le moment de boulverser mon plan mais Crazy comme à son habitude aimait bien faire chier son monde pour voir comment ont pourrait se débrouiller pris dans la gueule du loup, tandis que Brigitte préfèrait à ce moment la se consacrer à un peu de couture et dédaignait totalement la situation actuelle, ce qui ne m'arrangeait pas du tout je dois l'avouer. Chevauchant mon véloce Jean-Claude, je profitait de l'instant pour m'allumer une cigarette avant de n'entrevoir une ombre rapide au niveau des vitres ce qui signifiait que l'Assassin rasait les murs, sachant désormais que le château était bien gardé, ce dernier semblait vouloir se protéger et restait malgré le bazar du château, tout aussi silencieux qu'a son arrivée. C'est alors qu'il jeta un Fumigène à terre et la simple odeur de l'éclatement de la boule me répugnait et embués nous étions désormais obligés de passer sur la défensive, et c'est alors que je reçu un pot de peinture en pleine poire tandis que deux lames vinrent à se planter au niveau de mon épaule et de ma cote, me faisant serrer les dents, je projetait mon fouet qui commençait à s'enrouler autour de nous deux alors que Jean-Claude sauta en mettant un coup de griffe dans le dos de l'ennemi qui semblait porter une cuirasse sous sa tunique.

-Bordel...ces connards de chats viendraient même pas aider ! TANT PIS !

Malgré mes blessures, je n'avait rien au niveau de la tête et cela ne me gènerait donc pas pour envoyer de puissants coups de boules dans la tête de l'Assasin qui cherchait à enfoncer ses lames bien plus profondément dans mon corps alors que Jean Claude venaitt de s'élancer pour monter le long du corps de l'Assassin pour nous séparer tout deux en mordant le bras de ce dernier d'un coup sec ce qui le fit hurler du simple fait qu'il ne pouvait pas voir l'animal qui m'accompagnait. Mon fouet tomba à terre et j'enlevait désormais mon T-shirt pour en faire un grand garrot qui serrerait ma taille pour stopper l'hémorragie le temps que ce combat ne se termine. Quand à mon manteau, j'enroulait les manches de ce dernier autour de mon bras pour avoir la dégaine d'un vrai guerrier masqué et prenant un coup de poing de la part du meurtrier, je me laissait tomber en me rattrappant avant la chute par l'une de mes mains en éffectuant un balayage de ma jambe que l'Assassin esquiva en sautant en l'air puis en prenant appui sur mes deux mains, élançait mon corps en l'air en sautant à pied joint sur le visage de l'homme qui fût projeter dans le mur près d'un escalier.

"LES CHATS SONT VRAIMENT DES MAUVIETTES ICI DECIDEMENT !!!"

N'ayant pas franchement aimer ma réaction, les Lords déboulèrent depuis la chambre du Roi en hurlant mon nom, furieux de ce que je venait de dire, ils étaient prêt à en découdre, du moins pour ce qui était de Crazy et Brigitte ! Milan m'avait déja rencontrer juste avant et inutile de dire qu'il se fichait éperduement de ce que je pouvait proféré à son insu mais désormais l'Assassin allait devoir faire face à 2 Lords, 2 Voyageurs et 1 Garde Royal. Ce dernier semblait cependant agile mais visiblement pas assez lorsque Crazy bondit en sa direction et lui décolla un coup de patte qui l'envoya voler à l'étage inférieur alors que monter sur le dos de Jean-Claude, j'attachait ce dernier à mon fouet pour me servir de lui comme d'une masse d'arme que j'était prêt à manipuler contre notre ennemi qui cherchait les ennuis...

-VOLE MON FIDELE JEAN CLAUDE !!!!

M'Elançant dans le vide avec le lézard qui ne savait pas voler du tout, je tenait fermement mon fouet et le faisant tournoyer au dessus de ma tête Envoya Jean-Claude faire un tour destructeur dans les quelques mètres qui nous écartaient du sol. L'Assassin venait de prendre appui sur Jean-Claude et d'une impulsion du pied, m'entraina donc plus proche du sol avec ma masse d'arme pour finir par arriver a ma hauteur et se mit à crier devant moi pour me faire peur, me faisant sentir son haleine fétide à laquelle je m'empressait de cracher ma cigarette dans sa bouche afin qu'il avale un peu de tabac pour me dire quel gout cela avait. Une chose était sûre désormais, c'est qu'il toussait énormement et qu'il n'avait pas l'air de supporter les braises dans sa bouche...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Assassin's Creed Lun 15 Nov 2010 - 19:07
Le combat avait bel et bien commençé même les lords si étaient mit du moins Crazy pour l'instant lui avait envoyé un coup de patte le faisant redescendre légérement plus bas dans les étages Myriam a encore voulut faire son malin en demandant a Jean claude de voler ce qu'il ne savait bien entendu pas faire et s'écrasa au sol l'assasin lui sauta dessus il lui envoya la cigarette qu'il fumait dans la gorge de l'assassin qui se tenait le coup n'aimant a parement pas beaucoup les braises et le tabac qui se propageait dans ses poumons. Je me transformais plus ou moins en louve les pattes arriéres et avant transformé me tenant debout et sautait du dernier étage a celui d'en dessous le Chasseur toussait toujours, Myriam avait deux plaies et ce retrouvait torse nu un trou dans l'épaule et l'autre au niveau des côte ce servant de son manteaux et de son pull comme garaux dans mais regardez moi ça un vrai guérrier prés a partir a l'attaque. L'assasin cracha la cigarette mais continuais de tousser il sauta en l'air je il était d'une rapidité fulgurante mais sa toux était bien trop audible pour qu'on le repert facilement . Nous avions tous la tête levé attendant un signe il toussa plusieur fois lorsque je déclarais rapidement

"A gauche ! "
Les trois Lord sautérent au plafond et des bruits de griffes crissant contre le marbre résonnais d'entre les murs lorsqu'une voix grave hurla .

"Myriam, Hikari il redescent tachez de le choper"

Un bruit sourd survint l'assasin déscendait en fléche je sautais contre une paroi me positionais au dessus de l'homme et envoyais un énorme coup de pieds dedans tachant de l'envoyer en direction de Myriam il virvolta dans le sens que je désirais mais se retournant il prit appuit sur une colonne et se propulsa dans ma direction m'envoyant son pieds dans le ventre me propulsant par la même occasion dans le mur. Je glissais jusqu'au bas un filet de sang dégoulinais de ma bouche je l'essuiais me redressais il me lorgnais du haut d'une colonne les Lords étaient redescendu nous avions tous le regards river sur lui. Une énorme pulsion d'adrénaline montait en moi Myriam trépignait sur place malgré ses blessures, Milan et son regard las pressé d'en avoir terminer avec ce puceron, Crazy ricanant on ne sais pourquoi et brigitte ne disant rien n'ayant en tête qu'une idée reprendre son tricot Je regardais Myriam qui jeta un coup d'oeil dans ma direction il se preparait a le détruire ça ce sentais Crazy gacha se pur moment d'éxcitation en déclarant

"Bon c'est pas le tout mais on va pas y passer la journée un les jeunes c'est quand vous voulez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Assassin's Creed Mar 16 Nov 2010 - 14:09
-Et sinon à part sa les minous sa vous dirait de bouger vos culs un peu ? j'ai l'impréssion que le royaume des chats est décadent avec des bras cassés pareils !

-Retient ta langue petit idiot ! A moins que tu préfère que je n'ouvre tes entrailles !

-Oui ! Nous sommes des Lords tout de même

-Ouais okay je vois ! Laissez moi faire alors !

Inutile de discuter avec ces saloperies, ils étaient totalement incapable de saisir le bon moment pour passer à l'attaque sur l'Assassin qui commençait à tous nous ruiner le moral à bouger rapidement comme il le faisait. Mon fouet dansait dans la salle alors que les dagues le parait à chaque fois, preuve que notre homme était passer maitre dans l'art des armes blanches et cela n'était pas à mon avantage étant donné que je n'avait qu'un malheureux fouet pour battre l'homme très gênant. Après avoir ingurgiter ma cigarette, ce dernier ne semblait pas vraiment content et avait décider de passer à la vitesse supérieur sous l'effet de la colère. Le fauteur de trouble frappait encore et encore les Lords qui s'interposaient mais la vitesse du fauteur de trouble était tel qu'il rivalisait avec celle d'Hikari, Milan et Crazy. Mon coeur battait très fort et mes plaies commençaient à me faire ressentir la douleur mais je ne pouvait pas tomber tout de suite, pas avant que ce dernier ne soit mort et qu'il rampe sur le sol comme un vieux déchet qu'on mettrait à la poubelle.reprenant mes forces en me redressant sur mes jambes, j'empoignait fermement mon fouet en jetant ce dernier en direction de l'Assassin qui se battait alors face à Crazy et mon arme s'enroula alors autour du corps de l'Assasin que je tirait alors dans ma direction en préparant une droite de mon autre main qu'il ne serait pas prêt d'oublier de sitôt, et lorsqu'il fût assez proche de moi, ma main partit comme un tir de fusil et vint à s'écraser en plein milieu de son visage l'envoyant à quelques mètres plus loin, mais c'était sans compter sur sa ténacité qui fit qu'il se reprit rapidement en se retournant pour poser les pieds contre le mur et se projeter dans ma direction ses dagues portées avec les lames en arrière, il semblait bien qu'il comptait me taillader en une attaque frontale et c'est ce moment que choisit Jean Claude pour sortir de l'ombre et usant de sa grande vitesse le faucha dans sa course pour le plaquer au sol et commencer à déchiqueter ses vêtements.

Arrivant dans la direction de l'homme, je le cramponnait par les cheveux pour relever sa tête et lui mit un nouvel uppercut avant de cracher un léger filet de sang sous l'effet de la douleur qui me tiraillit depuis mes plaies. Qu'avait notre adversaire ? Il ne semblait plus très rapide désormais et sur l'instant, je remarquait qu'il commençait à tousser en se tenant la gorge, comme s'il brûlait de l'intérieur, et c'est alors que je me rappela lui avoir fait manger ma cigarette qu'il avait avaler pendant le combat sans le vouloir.

-Tu veut manger le briquet aussi tête de noeud ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Assassin's Creed Mar 16 Nov 2010 - 18:30
"Myriam ca va aller je pense que ta cigarette lui a suffit! Tu va pas le laisser comme ca ce pauvre homme abrége donc ses souffrances!"

Dis je en plantant mes griffes une a une dans chacun de ses bras lui laissant pousser un gémissement Myriam recracha du sang mais me dit que ce n'était rien L'homme toussais toujours il sétoufait je lui tapais dans le dos toute griffe sortit il ne broncha pas ce qui m'ennervit au plus au point je ne voulais qu'une chose . . . Qu'il hurle le sadisme avait sans doute prit une enorme partit dans ma tête et je voulais a tout pris qu'il crie sinon nos effort aurait été vains je le tirais vers moi forçant Myriam a le lacher il ne se débattit même pas je lui enfoncais la tête dans un pot de peinture puis lui faisait manger le sol mais rien lorsqu'une voix grave,morbide et tout droit sortit d'un film d'horreur ce mit a parler je levais la tête et me prenais un énorme coup de pieds en pleine tête me propulsant contre une colonne ce qui m'assauma légérement.

il était la devant moi clean il avait bien reussit son coup cette enfoirer prendre un corps de garde et le modelé a son image y intégrant le toussotement. Il m'envoya un coup de pied dans les cotes lorsque je me redressais puis prit l'une de ses lames et voulu me l'enfoncé en pleine poitrine j'attrapais son poignet et tachais de le retenir avec ma patte louve qui était doté d'une assez grande puissante beaucoup plus puissante que ma petite main maigrichone. Milan lui envoya un coup de patte qu'il esquiva il était bien trop rapide et la force de son poignet décuplait je me débattait dans le but que la lame n'atteigne pas ma poitrine. Mais je ne comprenais rien son corp bougeait mais la force dans sa main restait constante. Milan,Crazy, Brigitte et Myriam était 3 sur lui mais rien a faire son poignet ne bougeait pas je lui envoyais un coup de pied dans les jambes qu'il esquiva, tentais de li envoyez mon pied dans la tête inutilement puiquue ma patte n'était pas assez longue. Myriam allait trouver la solution, C'était obligé il allait la trouver je ne devait que tenir bon le temps que mes 3 compagnons trouvent cette solution

"Bon quand est ce que vous m'aidez la ? Je ne peux pas me libérer "

Toute essouflé mal a la patte mais j'allais tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Assassin's Creed Mer 17 Nov 2010 - 0:54
L'Apogée de notre nuit au royaume des chats allaient bientôt toucher à sa fin et il fallait désormais que nous nous pressions si nous voulions avoir le temps de terminer notre mission en finissant ce vile félon qui nous donnait bien du fil à retordre et désormais nous passions à la vitesse supérieur dans un combat à l'ampleurer bien démesurée pour de simples humains tels que nous melées aux histoires de ce Royaume majeur et si influent à Dreamland. L'espoir de tout un peuple de félin reposait dans ce poing ! Oui, ce poing la ! Celui que je me préservait d'utiliser dans la réalit écomme dans le monde onirique, préférant offrir les mets les plus excquis à des créatures dont la faim n'était jamais estomper. Désormais, le château aux couleurs nobles allait se teinter de rouge, la couleur du coeur, celle d'un coeur mis à nu dans les prochaines minutes, persécuter par la colère qu'il avait provoquer en moi en prenant en traitre Hikari qui se retrouvait désormais dans une situation bien plus désavantageuse que moi.

-Faites un pas de plus et je bute la fille !

Tuer Hikari ? Pourquoi ne l'avait-il pas fait ? Hésiterait-il à supprimer des obstacles sur son passage ? Il n'était pas si différent des humains finalement, toujous à attendre mais savait-il que les reptiles eux n'attendaient pas lorsqu'il s'agissait de manger ? Il allait bientôt s'en apercevoir quoi qu'il advienne et inutile de dire que Jean-Claude commençait à avoir sacrément faim, bien que le corps de l'homme ne logerait probablement pas dans son ventre, je me voyait mal lui couper les membres devant une femme, cela serait peut être répréhensible et dénué de toute sensibilité alors attendons de voir comment réagira notre homme lorsqu'il trouvera une gueule grande ouverte qui viendra à l'assaillir...

-Bha vas y...bute la !

Pauvre imbécile de manieur de dagues...Tu devrait apprendre à te concentrer sur un combat et ne pas hésiter si tu voulait tuer quelqu'un !

-T'as louper ta chance visiblement !

Le fourbe encapuchonné tourna de l'oeil sur le coté pour ne pas apercevoir Milan qui tombait de l'étage supérieur, lui assènant un coup de patte gigantesque dans la tronche, l'envoyant voler dans un mur avant que je ne prenne le plaisir de sauter en sa direction, tendant mon fouet en sa direction je posait ce dernier sur son cou le maintenant au mur, je lui lançait un sourire carnassier tout en l'étranglant alors que Jean-Claude montait sur mon dos en posant sa tête sur mon épaule, regardant d'un air très méchant l'Assassin capturé avec la ferme intention de s'offrir une tranche de chair fraiche.

-C'est bizarre hein ? Le Chasseur à changer de camp !

-Tu me sous estime bien trop gamin

Jean-Claude attrappa l'Assassin à la gorge, alors que je me dégageait de l'étreinte que j'exercais sur lui, je voulait désormais en finir rapidement avec cette mascarade et hurlait sur Hikari afin que cette dernière vienne apporter sa pierre à l'édifice et que nous puissions d'un coup puissant et rapide en finir avec ce fou furieux. Enroulant mon fouet autour du cou de l'homme, je tirait mon arme en arrière afin que ce dernier commence par manquer d'oxygène et qu'il vienne à voler dans ma direction alors que Jean Claude courait sous ce dernier se mettant en boule les pointes sur son dos hérissant sa forme écailleuse, le vol de l'homme n'allait désormais pas être de tout repos lorsque je me mit à sauter en l'air pour lui envoyer un coup de poing défiant la limite du raisonnable dans le ventre afin que son dos ne soit affecté par la rotation de Jean Claude qui passait juste en dessous au même instant, perforant donc le dos de l'Assassin de nombreux trou avant que je ne vienne à nommer cette offensive...

-JIGSAW !!!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Assassin's Creed Jeu 18 Nov 2010 - 19:51
Je devais ajouté ma pierre a l'édifice comme le pensait Myriam je me redressais a bout de souffle tentant de le reprendre par la même occasion Myriam et Jean claude lançérent une assez grande offensive que Mymy (Ah lala Mymy c'est mignon !) Prit la peine d'appeler "Jygsaw" Allez savoir pourquoi des noms lui venait comme ca au hasars je sais pas comment ca marche dans sa tête mais c'était plutot spécial fin bon le tout c'est que L'assassin était par terre résprirait bruillament et tentais de se relever Myriam reprenait lui aussi son souffle accroupi a côté de l'assasin Je me raprochais m'asseyais sur son ventre le faisant rester au sol et l'empéchant de reprendre son souffle
Il saignait abondament et l'odeur du sang attirais quelque peux mon sens Lupin je lui arrachais son masque hideux laissant découvrir un visage vieilli et abimée, Des dents pointues et de travers vraiment affreux il attrapa mon coup d'une de ses mains et serras de toute ses forces ma réspiration était coupé mais je ne suffoquais pas je détransformais toute mes parties lupines et le regardais sufoqué en tentant de m'étrangler de sa main moite qui serrais mais n'arrivait a rien un sourire sur le visage je le regardais s'acharné inutilement c'est fout comme le malheur des autres peut être amusant dans certain cas. Lui aussi souriait de sa propre fin , Ridicule .

"Me regarde pas comme ca sale garce je ne suis pas encore finnit"
"Ah bon !!! Alors t'es quoi vieux crouton ? !"

Lui demandais je l'air étonné je pense que ce fut le mot de trop il sortit un canif de sa poche qu'il m'enfonca dans la cuisse, J'étouffais un gémissement et continuais de lui sourire je ne sentais pas vraiment la douleur et c'était tant mieux il l'extirpa de ma cuisse et voulus tenter de me le planter dans le coeur Myriam s'interposa et tint le canif a distance.

"Si tu voulais me tuer il fallait faire ca durant ta minable prise d'otages !"

Je serrais le poing et avant qu'il n'ai pu répondre l'envoyais de toute mes forces dans son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Assassin's Creed Ven 19 Nov 2010 - 21:21
-Okay ! On entre en phase Finale ! Va y'avoir du Sport et j'ai trouver une technique bien marrante pour t'en faire baver bien comme il faut !

L'Assassin prit alors de l'altitude, sentant le danger qui guettait sa vie, son coeur devait battre à cent à l'heure et c'était d'ailleurs prévisible étant donner l'impulsivité avec laquelle il avait tenter de donner un coup de dague à Hikari pour transpercer la poitrine de cette dernière qui pour la première fois en une journée lui envoya un violent coup de poing au niveau du Diaphragme, lui faisant expirer une grande bouffée d'air ainsi qu'un léger filet de sang qui se mit à teinter son foulard d'une couleur aussi rouge écarlate qu'un Camélia, la fleur qui le représentait le mieux du fait que son existence et son mode de vie était similaire à cette fleur...Sans parfum. M'Allumant une nouvelle cigarette pour en oublier la souffrance que me procurait ces plaies béantes qu'il avait ouvert dans mon corps, j'allumait cette dernière en faisant une cloche avec mes mains puis inspira un grand coup pour laisser les arômes m'envahir puis expira dans un long souffle un nuage de fumée semblable à une tête de mort qui s'élevait dans le château déja bien enfumer par toutes les cigarettes que j'avait coller au mur et qui ne m'avait donc pas couter un centime étant donné qu'elles avaient été trouvés à Dreamland.

-Tu vois si j'aime ce monde onirique, c'est parce que...Je suis pas obliger de laisser en vie les sales petites râclures de ton genre que je fout en carluche la plupart du temps !

Hé ouais, dans la vie j'était tout simplement Gendarme ! Un homme détesté de beaucoup de monde mais qui luttait contre le crime pour que la ville trouve paix et prospérité sans avoir à subir les affronts commis par des brigands de toute espèce mettant la zone pour désapprouver le gouvernement. Ce métier est ce qui m'avait permis de forger mon caractère bien tremper mais cependant, rien ne disait que j'aimait me retenir d'arracher la tête de certains lorsque j'avait à les envoyer en taule et inutile de dire que je ne me faisait pas prier à Dreamland pour ce genre de chose lorsqu'il le fallait. L'Assassin se lançant sur moi, ayant pris appui sur un mur il était propulser à une vitesse assez rapide pour nous fendre le crâne mais c'était sans compter sur le soutien des Lord et en particulier celui de Milan qui se mit devant nous tout en éffectuant un volte face, envoyant ses pattes arrières percuter l'homme qui se retrouva projeter dans un mur avec une vitesse de vol décupler par les deux appuis. Pendant ce temps je venait de demander à Jean-Claude de manger la partie claquante de mon fouet en entier et ce dernier compris rapidement ce que j'avait en tête et se mit rapidement à éxécuter mon ordre alors que je fumait tranquillement ma cigarette, je retirait désormais mon T-shirt ainsi que mon manteau de mes plaies en espèrant que le sang avait cesser de s'échapper des pores de ma peau et s'en suivit alors un furieux face à face avec l'Assassin totalement furieux de l'acte que le chat de la garde royale venait de comettre envers sa sombre personne.

-Vous allez le payer tous autant que vous êtes !!! Raphaelo est à moi et la famille Royale du Royaume des Chats ne perdurera pas !!!

Envoyant un fumigène, ce dernier pensait pouvoir s'enfuir sans encombre, mais c'était sans compter sur mes réflexes et mon sens des prévisions ! Le reptile est un traqueur dans l'âme, il sait quand il faut patienter et quand le moment se présente pour attaquer et lorsque sa machoire à finit par agripper une proie, alors cette dernière ne sera plus jamais lâchée jusqu'a ce que son coeur ne cesse de battre, et c'était bien la ce qui me mettait en harmonie avec ces reptiles que je savait invoquer. C'est alors que fendant le brouillard créer par le fumigène, l'Assassin fût frapper de plein fouet dans la joue se retrouvant une nouvelle fois dans un mur, il releva la tête en nous jetant une nuée de Shurikens et Kunai qui tombèrent au sol lorsque leur sifflement vint à mes oreilles, puis c'est alors que sortant du brouillard, je me trouvait en présence d'une bien étrange épée ! Au bout du manche de mon fouet se trouvait...Jean-Claude ! Ce dernier s'était raidit totalement comme la position que prennent les reptiles lorsqu'ils traquent, il avait alors la totalité de mon fouet dans sa bouche et sa machoire tenait fermement la garde de mon fouet, ce qui au final donnait un résultat bien étrange ressemblant à une Lame Squamate.

-JEAN-CLAUDE SWORD ! Lame d'Ecaille !

Cette énorme épée n'aurait jamais pu avoir d'existence si nous n'avions pas été à Dreamland et que ma force physique était comme celle que j'avait dans le monde réel, mais qu'il s'agisse de poids ou encore de temps, tout à Dreamland n'étati que Rêves et tout était réalisable comme le fait de pouvoir porter une aussi grande arme de cette envergure. Alors qu'Hikari voulait me rendre la pareille pour l'avoir sauver d'un énorme risque quand elle était sur le point de se faire transpercer, elle s'attaquait de nouveau à l'Assassin en le prenant en traitre, ironie du sort n'est ce pas ? Notez bien que l'homme venait de prendre un coup assez violent dans le menton, alors que je profitait de l'instant pour courrir vers l'homme, mon épée lézard en main Hikari s'écarta de l'homme qui vint à se prendre un immense coup d'écaille pointu à la verticale, le décapitant net. Sa tête roulait désormais sur le sol du palais alors que du sang s'écoulait à flot de son cou qui n'avait désormais plus les moyens de se mouvoir, ayant perdu la totalité de ses réflexes moteurs, il tomba comme une vulgaire poupée de chiffon alors que Crazy poussa un énorme "Beurk" suivi d'un long rire tandis que Brigitte ne pouvait s'empêcher de s'encquérir de l'était du tapis qui allait être salit par le sang corrompu de ce misérable qui venait de périr.

Après une traque aux allures d'enquête policière qui nous avait mener sur la trace de cet homme, il fût bien rapidement pris au dépourvu lorsqu'il vint à percuter l'un des nombreux objets qui faisait de ce plaias un véritable capharnaeum, et ne se doutant de rien, il avait été nettement surpris de savoir que le Roi avait été évacué bien avant qu'il ne passe à l'acte, chose qu'il aurait pu contrôler si jamais je n'avait pas eu sur le coup cette idée de le trancher tout comme il avait perforer mon corps de ces deux plaies suintant le liquide organique. Le Royaume des Chats, était enfin débarasser de son prédateur ! L'Esprit remporta un combat face à l'Agilitée et la Discrétion et le simple fait d'avoir mis un bordel monstrueux dans ce château avait donc finit par nous faire obtenir la victoire, prouvant également que certaines fois, le bazar pouvait s'avérer utiles pour ceux qui savent vivre dedans. Evacuant le corps occis du pauvre malheureux, Jean-Claude fût alors révoquer par mes moins, me rendant ainsi mon Fouet qui se retrouvait plein de bave de lézard, mais cela n'était pas vraiment grave car je pouvait éssuyer mes mains sur les murs, cela laisserait une trace de mon passage dans ce royaume au moins, en grand damne des Lords et du Garde royal qui semblait outré d'un acte pareil. Ou aurait-je pu m'éssuyer ailleurs ? Sur Hikari ? Bien évidemment que non étant donné que c'était une humaine et qu'elle m'avait aider dans ma tâche je lui était redevable même ! Comme quoi cette nana avait tout de même des "couilles" ! C'était tout à son honneur et ce petit coté garçon manqué la rendait assez charmante il fallait dire, mais en grand solitaire que j'était, je ne m'attardait pas en compliments et romantisme et préférait donc me retourner pour être dos à elle, mettre mes mains dans mes poches et lui dire d'un ton cool...

"Hey Hikari...Thanks ! Je pense pas que j'y serait arriver sans toi et merci aussi aux Lords d'être restés sur leurs positions de soutiens dans ce combat que je voulait absoluement mener à bien ! Je suis solitaire mais j'éspère bien que cette renommée me permettra de faire des rencontres sympathiques un peu comme celles que je viens de faire parmi vous les matous ! Une fois que le Roi sera revenu je partirait avec la récompense que nous méritons pour cette chasse à l'homme ! Pensez à trouver des Assassins plus talentueux que lui la prochaine fois ! Héhéhé ! Et toi Crazy...arrête de tricher au Poker okay ?"

"Ta gueule sale gosse !"

"Haha...et toi Brigitte, tâche de nous pondre un jour de jolies petits chatons ! Bien que j'y connaisse rien en gestations de bébés chats je suis sûre que tu sera une très bonne mère ! Et le pire c'est que je sait même pas pourquoi je te raconte sa !"

"Hein ? J'aime pas les gosses..."

Me retournant une dernière fois vers Hikari, je frottait la tête de cette dernière en lui ébourrifant les cheveux en riant, en guise de remerciement pour l'aide précieuse qu'elle m'avait apporter, Notre mission au Royaume des chats s'achevait ici même et nous allions enfin pouvoir reprendre un nouveau départ....

____________________________________
FIN DE LA QUETE
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Assassin's Creed Aujourd'hui à 13:36
Revenir en haut Aller en bas

Assassin's Creed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-