Haut
Bas

Partagez

Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyMar 28 Sep 2010 - 8:12
Alone on the Street, 18h02.






Lithium marchait tranquillement sur l'avenue des restaurants. Rêveuse, elle pensait à Dreamland.
Grâce à ce monde, sa peur des bandes-dessinées avait disparu et depuis, sa vie n'en était que plus belle. Elle avait retrouvé sa passion, sa raison de vivre, ce qui la faisait avancer et qui l'empêchait de sombrer. Si elle se souvenait bien, elle s'était réveillée quand elle était entrée dans la Tour des Arts, avant qu'elle ne casse les rotules de la Manipulatrice d'Encre. Cela ne se présentait pas facilement. Si elle avait bien compris le jeu de mots dans le nom de cette dernière, son pouvoir était de l'encre qu'elle manipulait, mais gluante et légèrement poisseuse. Ce devait être le genre de fille imbue d'elle-même, se considérant comme la meilleure artiste du monde des rêves. Lithium n'était pas comme ça. Au contraire, elle n'avait pas confiance en elle. Comment l'avoir quand son père n'a pas arrêter de la rabaissé quand elle était plus jeune.. Par contre justement, Lithium détestait ces catégories de personnes se prenant pour le centre du monde et se sentant indispensables à la survie de chacun, les traitant à la limite de l'esclavage. Rien qu'à l'idée de rencontrer cette Stickya Flaskink, elle en avait la gerbe.

Elle observa tout en pensant et réfléchissant à "comment se débarrasser de la manipulatrice d'encre" pour ensuite récupérer cet objet magique, les alentours de la rue dans laquelle elle se trouvait. Elle entièrement composée de restaurants, de fast-foods et de certains magasins à la moralité douteuse comme un loueur de cassettes vidéos X. A cette vue, la jeune fille s'arrêta immédiatement devant et observa les jaquettes des films de l'extérieur.
C'est fou comme parfois ça pouvait être gore et dégueulasse. Lithium plissa légèrement le nez à la vue d'un Dvd où deux filles s'y trouvaient.


"Mmh, miam! Jolies brunettes Lesbiennes.
Quelle originalité pour ce titre, y'avait mieux quand même."
, dit-elle sur un ton méprisant.


Elle continua son chemin, préférant ne pas s'attarder sur ce genre de détail qui fait la vie quotidienne. Certes, les gens qui n'avaient pas de vie sexuelle aimaient ce genre de trucs, surtout les hommes. Dans ces films, ils ont l'impression d'être en position de force puisqu'ils dominent généralement l'actrice, simulant assez pathétiquement un orgasme. Elle en avait vu un une fois, l'acteur ressemblait à celui qui jouait Barracuda dans l'Agence Tous Risques, ce qui l'avait bien fait rigoler. Regardant plus loin, elle vit un sex-shop qui se trouvait également dans le coin, mais était discrètement placé en retrait entre une laverie automatique et un restaurant chinois. L'odeur parvenait jusqu'à ses narines, et elle se boucha le nez le temps que cette puanteur, ce relent des poubelles ne s'estompe. Au Sex-shop, elle n'y prêta pas non plus attention, pour le moment, elle avait pas envie d'aller y faire un tour. Certainement plus tard, histoire de dire bonjour à Francis, le vendeur qui était une de ces connaissances et un compagnon de buvette.

Bizarrement, elle n'allait pas souvent dans cette rue, pourquoi aujourd'hui avait-elle décidé d'y aller se promener ? Il n'y avait pas grand chose à y faire à part manger, acheter des sex-toys, louer des films pornographiques et.. Laver son linge pour quelques malheureux centimes d'euros.
En y repensant, c'était juste parce qu'elle avait envie de sortir qu'elle était là, seulement pour se promener et rien de plus. Prendre l'air et se changer les idées, voilà pourquoi. Elle se posait trop de questions et généralement, elle étaient inutiles et insignifiantes.

En face d'elle, à la sortie du restaurant "Le Brasier Fumant", un jeune homme remontait la rue. Il était emmitouflé dans son long manteau noir et se comportait comme si il voulait éviter que l'on ne le reconnaisse. Il ne regardait pas devant lui et était presque obnubilé par le marbre dont était fait le sol.
Perdue dans ses pensées, Lithium, naturellement, ne regardait pas non plus devant elle et ne vit donc pas arrivé l'homme en face d'elle. Elle se le prit de plein fouet et manqua de tomber à la renverse.

"Aouch! Aie, aie, aie..", dit-elle en se frottant le haut du crâne qui avait rencontré celui de l'inconnu.

Quand elle comprit qu'elle était rentrée dans quelqu'un, elle rougit légèrement et se confondit en milles excuses. Ce n'était pas dans ses habitudes de s'excuser, mais au fond, elle était comme ça. Elle pouvait parfois sembler froide de l'extérieur mais elle était à l'intérieur une fille droite et simple.

"Oh, excusez-moi monsieur!
Je.. Je n'ai pas fait exprès, j'étais ailleurs, c'est ma faute.
j'aurais dû regarder où je mettais les pieds au lieu de rêvasser.
Excusez-moi encore"








[HRP: Excuses-moi pour cet post assez court et pas très élaboré,
mais je me suis encore endormie et j'ai du coup, eu moins de temps --']

__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyMar 28 Sep 2010 - 9:44
Voila une journée que j'appréciait de voir finie. Entre les clients musulmans qui m'ont fait expliqués la moitié des plats de la carte des viandes, les bourgeois et leur manie de vouloir toujours du vin fraichement décanter et ces deux types vraiment louches, voila que j'allait mener une seconde vie dans le monde réelle désormais. Qui étaient-ils ? Pourquoi connaissaient-ils mon identité ? Malheureusement s'ils cherchaient à me tabasser dans le monde réel, je ne pourrait pas m'en sortir par le biais d'un Flash ou d'un Halo de lumière...Cette histoire m'omnubilait tellement que j'en avait oublier de regarder devant moi, sachant tout de même que cette rue était assez fréquentée, j'avait l'air d'un idiot à regarder le sol marbré que sur le coup je ne fit pas attention et ressentit une douleur au niveau de la tête, qui finit par descendre sur mes fesses lorsqu'elles se retrouvèrent sur les pavés me picotant le corps par le mal que cela faisait, je relevait la tête pour remarquer que j'avait percuter une jeune femme blonde, qui semblait très mignonne de surcroit, et sur le coup, je ne put m'empêcher de penser que cette dernière s'était sans doute préparer pour sortir quelque part dans un endroit précis.

Je ne prit pas vraiment le temps de la dévisager, mais je me relevait le plus vite possible pour tendre la main à cette dernière que j'aidait donc à se relever.

-Vous allez bien mademoiselle ? Excusez moi, Ce n'est pas vous...C'est moi que...Enfin c'est ma faute ! J'était préoccupé par quelque chose et je ne faisait pas attention, Excusez-moi encore.

Excusez moi, Excusez moi encore, ces phrases étaient vraiment synchronisés au moment même ou elles fûrent sorties des bouches des deux victime s'étant percutés, et sur le coup, la confusion la plus totale règnait et je baissait la tête en détournant le regard, me sentant quelque peu gêner par cette situation quelque peu cocasse. Cependant, je ne pouvait me laisser dans une telle situation et je devait me faire pardonner même si elle pensait que c'était sa faute.

-Je travail au Brasier Fumant en fait et je...je...enfin je...je sortait du travail et euh...enfin voila...euh...Je suis Vlad !

Quel imbécile je faisait...Je me sentait tellement gêner à l'idée d'avoir blessée cette fille que j'en venait même à bégayer comme un autiste. Je devait rapidement faire quelque chose pour me faire pardonner car malgré tout, faire bonne impréssion auprès d'une femme est toujours de meilleur gout, sachant le type de personne que l'ont peut trouver dans cette ville, dont la plupart ne se serait même pas excusé et aurait plutôt cherché à créer une bagarre, je ne souhaitait pas être même dans le même sac que ces personnes que je considérait beaucoup plus comme des Mécréants, mot qui traduisait à merveille le fait que je ne souhaitait pas dire Connard. La damoiselle vint à me donner son prénom, ce qui me laissait à penser qu'elle n'était pas si méfiante que cela finalement à l'égard d'un homme qui l'avait quelque peu brusqué dans sa manie d'arpenter les rues à la recherche d'un but précis. J'avait donc peut être quelque chose à lui proposer en dédommagement.

Sur le coup, je respirait un bon coup afin d'arrêter de bégayer et pris quelques secondes de réflexion avant de lui faire une proposition amicale...

-Ecoutez, j'ai finit ma journée de travail et je suis donc libre pour le restant de la soirée, Je vous offre un verre ou deux pour me faire pardonner, cela vous tente ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyMar 28 Sep 2010 - 22:22
Rencontre inattendue, 18h05.






Quand il l'a vit, le jeune homme se confondit également en excuses. Lithium vit à quel point il était gêné et se sentit un peu mal à l'aise de l'avoir mis dans un tel embarras. Ce dernier lui tendit la main pour l'aider à se relever de sa douloureuse chute sur les reins. Elle hésita un instant à prendre cette main d'inconnu, mais après mûre réflexion, elle lui sourit et l'attrapa vigoureusement. Une fois remise sur pied, elle prit le temps de le dévisager alors qu'il continuait à s'excuser.

"Vous allez bien mademoiselle ? Excusez moi, Ce n'est pas vous... C'est moi que... Enfin c'est ma faute ! J'étais préoccupé par quelque chose et je ne faisait pas attention, Excusez-moi encore."

Elle le trouvait drôle à s'agiter comme ça, mais par contre, elle n'était pas d'accord sur le fait qu'il prenait la faute sur son dos. A ce moment là, elle aussi ne regardait pas où elle mettait les pieds, en fait, ils étaient tout deux fautifs concrètement. L'étranger vint à se présenter et à soumettre son lieu de travail, ce qui la surprit quelque peu. Ils venaient de se rentrer dedans, donc de se blesser mutuellement, et lui, sans la moindre méfiance il lui donnait son nom.

"Je travaille au Brasier Fumant en fait et je... je... enfin je... je sortait du travail et euh... enfin voilà... euh... Je suis Vlad !", parvint-il à articuler non sans mal.

Lithium esquissa un plus grand sourire encore que celui qui ornait déjà son visage. Ce Vlad bégayait. L'avait-elle autant déstabilisé ..? La jeune fille se sentit d'autant plus mal à l'aise.
Etrange ce garçon vint-elle à penser, elle n'était pas si intimidante que ça, non ?
En l'observant plus en détails, elle put noter qu'il avait de longs cheveux verts qui tombaient sur ses épaules, un visage assez fin et des traits stricts et sévères, mais qui disparaissaient avec sa gêne. Il portait un long manteau noir plus ou moins saillant marquant sa taille plutôt fine. Malgré cet air sérieux qui semblait être constamment sur son visage, il paraissait sympathique et agréable. Elle consentit donc à se présenter également;

"Et bien, je suis enchantée Vlad.
Je m'appelle Lithium pour ma part, et je tiens à vous dire que ce n'est pas entièrement de votre faute pour cette collision.
C'est en partie la mienne aussi.."
, lui sourit-elle de nouveau.

C'était bien la première fois que sa constante suspicion n'était pas au rendez-vous. Il faisait noir et nuit, elle était dans une rue presque déserte et alors qu'elle rencontre un étranger dans la plus incongrue des situations, elle tape la discute avec ce dernier! ça ne lui ressemblait absolument pas de se comporter comme ça. A croire qu'il avait su comment l'a mettre en confiance.. Alors qu'elle réfléchissait à ces choses insignifiantes, Vlad s'adressa de nouveau à elle;

"Ecoutez, j'ai finit ma journée de travail et je suis donc libre pour le restant de la soirée, Je vous offre un verre ou deux pour me faire pardonner, cela vous tente ?", lui proposa t-il.

La jeune fille écarquilla ses grands yeux bleus. Avait-elle bien entendu ?
Ce.. Ce parfait inconnu venait de lui proposer un verre ?!
Lithium ouvra la bouche pour lui répondre mais aucun son n'en sortit sur le coup. Elle tortura ses méninges pour savoir qu'elle réponse donner au garçon, se mordillant la lèvre inférieure. Elle tripota son critérium qui se trouvait comme à son habitude, auparavant, dans la poche avant-droite de son jean. Puis finalement, se décida à oser une parole;


"Euh, et bien.. Pourquoi pas!
Je n'avais rien à faire de spécial non plus à faire ce soir, je comptait juste errer sans but pendant quelques heures et ensuite rentrer chez moi. Vous choisissez l'endroit, vous êtes l'homme et c'est vous qui m'invitez, donc à vous l'honneur!"
, lui dit-elle en riant, tout d'un détendue à l'idée de boire un verre.





__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyMer 29 Sep 2010 - 10:32
Lithium...un prénom peu ordinaire pour quelqu'un comme moi qu'elle devait sans doute trouver louche. Quelque part j'avait l'impréssion d'avoir eu une certaine maladresse dans mes mots mais pour une personne qui n'aime pas la contrainte, il fallait toujours que je soit correct et courtois, et d'ailleurs, c'était la base même de mon travail de serveur. Lui ayant indiquer mon prénom, elle avait finit par écarter ses doutes pour me donner le sien, ce qui prouvait donc qu'elle n'était pas fermée d'esprit, une bonne chose lorsqu'il s'agit de se faire pardonner. Lui ayant fait une proposition qu'elle venait à l'instant d'accepter, nous marchions le long de la rue tout les deux pour nous dirigés vers un Bar dont je connaissait le patron pour qu'il soit un Ami de mes parents. Je ne sait pas si aller dans un bar ou connaitre le patron était une bonne chose mais je n'était pas vraiment le genre de personnage à aimer me montrer à tout le monde alors...Autant opter pour celui la, et puis il connait son travail au moins, c'était toujours sa, je pensait donc ne pas décevoir la jeune femme à mes cotés.

En entrant dans "Le Magnum", je regardait autour de moi afin de m'assurer que la foule ne soit pas trop au rendez vous, et étrangement, à plus de 18h il devait y'avoir quelques personnes pourtant...En sortant du travail les soiffards et autres ivrognes étaient toujours au rendez vous. Chance pour nous, seul quelques personnages étaient assis à des tables mais n'avaient pas manqués de nous lancer des coups d'oeil alors que nous venions de passer la porte, et visiblement deux d'entre eux ne manquèrent pas de passer Lithium au scanner, comme si n'était qu'un vulgaire objet de fantasme inassouvit, j'avait beau avoir remarquer cela, je m'en sentait dégouté pour elle...L'Alcool finira par avoir raison de leur jugement et je n'éspèrait qu'une chose...qu'ils ne viendraient pas nous déranger.

-Oh Vlad ! Qu'est ce qui t'amène mon garçon ?
-Bonsoir Jean-Pierre
-Bonsoir Mademoiselle !

Cet homme qui vint à me saluer était le patron de ce bar et c'est un Ex-Taulard reconverti qui as bien réussi à tirer son épingle du jeu depuis sa sortie de prison. Cela faisait longtemps que je n'était pas venu dans ce bar à l'ambiance Las Végas. A l'intérieur du bâtiment tout était prétexte aux jeux d'argent et de hasard. Les Murs étaient décorés d'une couleur verte rappelant les tapis de billards américains et sur cette couleur semblable à celle des plantes étaient peintes des cartes sorties de différents jeux tels que le Poker, le Tarot, le Rami. Les Tables ressemblaient à des plateaux de jeux de dés et certaines chaises avaient été remplacés par des fauteils en cuir assez confortables. Il fallait désormais simplement espéré que Lithium aimerait l'ambiance qui règnait dans ce bar.

-Jean-Pierre ?
-Oui, mon petit je t'écoute !
-Est ce que tu pourrait nous placé dans un coin...Calme ?
-C'est rare que tu te ramène avec une fille, mais je comprend, HAHA, la jeunesse ! Normalement c'est plus cher mais allez vous installer dans le Coin VIP
-Euh c'est pas ce que tu crois Jean-Pierre...je...euh
-Rho aller Chenapan fait pas ton timide devant la demoiselle ! Allez vous installer je te dis !
-Bon...d'accord.

Hé merde...j'avait oublier que certaines fois, ce Barman pouvait être un peu "brute" dans ses propos. Etant donné qu'il était un ami de mon père, il savait parfaitement que la vie que je menait n'était pas franchement "florissante" amoureusement parlant et que rares avaient été les filles à entrer dans mon grand appartement, car à vrai dire, il n'y en avait eu qu'une, et cela n'avait durer que deux mois entre nous. Nous marchions Lithium et moi dans un petit couloir qui nous mena à un Patio dans lequel nous pouvions lever les yeux au ciel pour voir le ciel s'assombrir pour laisser place à la lueur d'argent de la lune tout en écoutant le bruit de l'eau qui coulait d'une petite fontaine aux décorations tropicale se trouvant au fond de la salle. Je tirait le fauteuil en cuir se trouvant a l'une des tables pour permettre à Lithium de s'asseoir et pris donc ma place en face d'elle juste avant d'entendre un bruit de taule qui percuta quelque chose, me faisant sursauter sur le coup avant de voir Jean-Pierre débarqué dans la salle avec son plateau de dés.

-Qu'est ce que je vous sert les jeunes ?

Au passage, Jean-Pierre se mit à mon oreille pour me murmurer quelque chose...

-Ces poches à vins près de l'entrée voulait venir vous dérangés
-Ha c'était sa le bruit de taule ?
-C'était mon plâteau dans sa gueule

Puis il se redressa et repris son air naturel alors que j'avait l'étrange sensation qu'il se faisait énormement d'idée sur le fait que j'amène une femme avec moi dans un Bar. Qui plus est, j'était assez grand tout de même pour prendre mes responsabilités mais tout sa, c'était toujours pareil car pour les parents et leurs amis, vous êtes toujours le bon petit enfant bien sage qui travaillait bien à l'école et qui ne grandira jamais pour eux. Une fois que je m'était bien payer la honte avec lui, je finit par me ressaisir et demanda donc à Lithium ce qu'elle souhaitait boire.

-Lithium ? Tu prendra quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyMer 29 Sep 2010 - 15:40
Entre Etrangers.



Dès qu'elle eut accepté sa proposition, le jeune homme l'emmena sans trop tarder en direction d'un bar qu'il semblait connaitre. Une fois arrivés à destination, Lithium leva la tête pour apercevoir le nom du dit-bar, "Le Magnum". Mmh, non! Elle ne connaissait absolument pas ce bistrot, et pourtant, elle en avait fait des bars, ça elle peut vous l'assurer!

Quand ils entrèrent, la jeune fille put noter qu'il n'y avait pas foule qui se bousculait au comptoir. Tant mieux, pensa t-elle, si il aurait fallu qu'il y est un boucan pas possible, elle n'aurait pas pu supporter de rester plus longtemps dans cet endroit. Elle observa la décoration avec attention, scrutant minutieusement les moindres détails de la pièce. Les murs étaient peints d'une couleur verte semblable à ces tables de billard que l'on pouvait voir dans la série Las Vegas, très bonne série en passant, et des cartes de jeux tel que le Poker étaient superposées sur la texture, quelques fauteuils en cuirs trônaient fièrement à certaines tables et les tables étaient tout ce qu'il y avait d'original. Ce qui ne manqua pas d'attiser la curiosité de Lithium qui s'approcha un peu plus de l'une d'elle pour voir comment avait été peints ces plateaux de jeux de dés. Cet endroit lui semblait cool et agréable. Une fois rassasiée, elle rejoignit Vlad en se mettant avec précaution derrière lui.

Ce qui attira néanmoins son attention était les soûlards qui ne se gênaient en aucun cas de l'observer de haut en bas, comme on regarde un morceau de viande pendu chez le boucher. Ne voulant pas déclencher une bagarre à cause de ces regards lourds et insistants, elle se contenta de frissonner de dégoût et de détourner la tête. Ce n'était pas le moment de perdre son sang-froid, s'imposa t-elle avec force. Heureusement d'ailleurs que ses longs cheveux cachaient pour le moment ses oreilles pointues, elle ne voudrait pas à avoir à subir les moqueries de ces ivrognes dans le choux.

Un homme grand et baraqué vint à leur rencontre. Il devait sûrement être le patron de ce bar;

"Oh Vlad ! Qu'est ce qui t'amène mon garçon ?", dit-il avec engouement.

"Bonsoir Jean-Pierre.", lui répondit sobrement Vlad.

"Bonsoir Mademoiselle !"

Elle sursauta légèrement quand elle s'aperçut qu'il s'adressait à elle. Elle rougit très légèrement et répondit hâtivement;

"Bonj.. Euh, bonsoir monsieur!"


Elle détourna la tête et regarda ailleurs.
La jeune fille écouta ensuite la conversation tout en continuant à observer de loin les tables et les murs. Vraiment très impressionnante cette décoration, pensa t-elle de nouveau. Alors qu'elle était perdue dans son analyse, Vlad demanda à être dans un endroit calme, logiquement loin des crève-la-soif. Ce à quoi le barman répondit;

"C'est rare que tu te ramènes avec une fille, mais je comprend, HAHA, la jeunesse ! Normalement c'est plus cher mais allez vous installez dans le Coin VIP!"

"Euh c'est pas ce que tu crois Jean-Pierre... Je ... Euh.", tenta Vlad, gêné par le sous-entendu.

"Rho allez Chenapan, fais pas ton timide devant la demoiselle ! Allez vous installez je te dis !", lui imposa J.P

Vlad consentit à suivre la proposition si aimablement imposé par le patron, et se dirigea en direction du coin VIP, suivit de Lithium qui se retenait de rire. Il était marrant ce barman en tout cas, très chaleureux et accueillant, toutes les qualités nécessaires pour mettre à l'aise la clientèle. ils traversèrent un petit patio ouvert laissant libre vue sur la lune qui brillait d'un éclat incommensurable dans la nuit. Une petite fontaine glougloutait non loin de la table qui semblait être la leur. La décoration ici était plutôt dans le genre tropical, ce qui était en totale contradiction avec la salle précédente. Original.

Alors qu'elle s'apprêtait à prendre la chaise, Vlad la devança et lui tira le fauteuil pour qu'elle puisse s'asseoir en toute impunité. Gentleman en plus. Elle le remercia, et il vint s'asseoir en face d'elle. Soudain, un bruit étrange se fit entendre, comme si quelque chose était tombé. Lithium tourna immédiatement la tête en direction du son, et vit le patron entrer dans la salle, ce qui effaça sa surprise.

"Qu'est ce que je vous sert les jeunes ?", demanda t-il tout sourire, puis marmonna quelque chose à l'oreille de Vlad qu'elle parvint cependant à entendre.

"Ces poches à vins près de l'entrée voulait venir vous déranger."

"Ha c'était ça le bruit de taule ?", demanda Vlad.

"C'était mon plateau dans sa gueule.", répondit t-il.

Lithium ne pu s'empêcher de laisser échapper un rire, qu'elle s'empressa d'étouffer. Vlad lui demanda ensuite ce qu'elle souhaitait boire ce à quoi elle répondit immédiatement et sans la moindre hésitation;

"Une Caïpirihna, s'il te plaît!
Mais.. excuse-moi, tu le connais ce patron ?
Tu m'as l'air très familier avec lui."

Se rendant compte qu'elle avait tutoyé, elle s'excusa et détourna la tête de nouveau.




__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyMer 29 Sep 2010 - 18:25
Quelle discrétion ce Jean-Pierre ! Mais il fallait dire qu'il avait le sens de savoir donner les premiers secours alors que ces outres à vins allaient venir nous dérangés à notre table. Il fallait dire que je ne m'était jamais retrouvé dans le coin VIP du Magnum et pourtant, j'était déja venu quelques fois dans ce bar pour son ambiance exaltante et quelque peu extravagante, juste histoire de me défaire du stress que mon travail pouvait m'apporter et malgré tout, que je le veuille ou non, j'avait beau être avec une parfaite inconnue assis à une table à attendre, je me sentait tout de même bien ! Peut être parce que j'était trop renfermer sur moi même ? Ou peut être aussi parce que cela faisait longtemps que j'était seul à ruminer dans mon appartement au Nord de la ville. Bien évidemment je ne devait pas oublier Dalhia mon gros matou qui devait attendre son Whiskas avec impatience mais cela ne remplaçait pas une présence humaine, féminine qui plus est. Sur le coup elle fit son choix de boisson et opta pour une Caïpirinha, ce qui me laissa découvrir quelques petite chose qu'elle aimait tel que le citron vert et la Cahaça, du jus de canne à sucre fermenté. Le Citron vert avait tendance à paraitre amer mais elle semblait savoir ce qui allait se trouver dans son verre, j'avait donc à faire à une personne qui n'était pas Novice en cocktails.

-Caïpirinha c'est noté ! Tu veut quelque chose Vlad ?
-Ouaip met moi une Froideur Slovaque s'il te plait !
-Oula t'y va fort ce soir toi !
-Et c'est moi qui paierai l'addition
-Okay ! Je vous amène sa tout de suite

Une Caïpirinha et une Froideur Slovaque...c'est par deux simples cocktails que l'ont pouvait faire la différence entre la douceur d'une femme et la brutalité d'un homme...D'un coté l'amertune du Citron vert se voit extraite d'un cocktail relevé par du Sirop de Sucre de canne qui adoucit sans plus le gout non trop alcoolisé d'une Caïpirinha, tandis que d'un autre coté, Une Vodka s'accompagnait du gout poivré d'un Get 31 dont le piquant des 31 Menthes s'accompagnait d'une 32ième qui relevait le défi du supportable pour n'importe qui n'étant pas habitué à l'alcool. Mes origines Russe avait fait que ma résistance au froid était assez accru pour qu'un cocktail ne me fasse pas peur, mais dans ce qui s'agissait de boire, je n'était pas vraiment une pointure face à ma mère qui avait fait un Coma Ethilique après deux barriques entière de Black Eristoff. Cependant, le froid qui règnait dans cette salle me laissit quelque peu stresser car je sentait qu'un vent de silence s'installait entre elle et moi et il était bien clair que je ne savait strictement pas quoi lui dire...C'est alors qu'elle me posda une question qui me surpris et me fit sourire quelque peu, non pas par moquerie mais par la surprise que ce soit ce genre de question qui viennent à me tomber dessus.

-Jean-Pierre est un ami de mes parents. Ma mère venait de Russie et vivait dans ce pays jusqu'a ce que le Dirigeant de ce pays commence à mettre en place une dictature que mon père jugea bon de fuir pour venir se réfugier en France. Les Etrangers sont vraiment mal vu en France car certains se font beaucoup trop remarqués et Jean-Pierre à fait de la prison à cause de nous...Il à lever la main sur un Flic et l'a grièvement blessé afin de nous permettre de vivre. Du coup mes parents ont jurés de travailler durement en bon français afin de pouvoir payer la caution de Jean-Pierre et le faire libéré. Ont lui doit beaucoup...

Mince...je me suis beaucoup trop attardé sur les détails, quel imbécile je fait ! Qu'est ce qu'elle peut bien en avoir à faire de ma famille alors qu'elle ne me connais même pas ? Rha, je suis sûre que je dois dors et déja la gonfler. Elle semblait me regarder pendant que je lui parlait mais pour ma part je ne savait pas quoi lui demander par la suite. Fort heureusement, les minutes s'étant écoulés pendant que Jean-Pierre préparait nos cocktails étaient enfins terminées et ce dernier revenait donc avec son plateau sur lequel était disposé deux verres qu'il posa sur la table en nous regardant de son oeil chétif.

-Et voila le Caïpirinha pour la demoiselle ! Et la Slovaque pour Vlad ! A votre santé les jeunes ! Buvez tant que sa peut pas vous tuer ! Hahahahahaha !
-Merci Patron !
-Ha au fait Vlad !
-Oui ?
-J'ai deux types bizarre qui sont passé dans l'après midi vers 13h30 ! Ils portaient des chapeaux, des Borsalino, comme les mafieux et ils avaient des lunettes de soleil, mais ils ont parlé du Brasier Fumant et aussi d'un "Seigneur Obscur" ou je ne sait quoi...J'ai penser qu'il vallait mieux que je t'en parle ! Tu les connais ?
-Quoi ? Ces deux types sont passé manger en effet mais visiblement...Je crois qu'ils ne me veulent pas de bien.
-Oui ben en tout cas ils avaient sérieusement l'air de deux tueurs en série de la Mafia.
-Merci Jean-Pierre de m'avoir prévenu, mais si tu les revoit, préviens la police.

Encore pire désormais...on atteignait le Summum du Quiproquo et voila que maintenant ces deux hommes mystères mèler aux histoires de Dreamland viennent boire au Magnum. Lithium était également la et elle allait me prendre pour un fou si je lui disait qu'il existait un monde onirique appeler Dreamland lorsque l'ont s'endormait. Qu'allait-je pouvoir faire ? Lithium épiait notre conversation étant donné que Jean-Pierre n'avait pas pris la peine de me dire tout cela à l'oreille, j'était désormais dans le pétrin et je devait répondre quelque chose à la va vite...

-Oui c'est parce que...Ils sont parties sans payer leur addition !
-Ha je vois ! Sa arrive des fois sa ! ILS FINIRONT PAR NOUS RUINER NOTRE COMMERCE !

Et ce fût le départ de Jean-Pierre qui sortit enfin du Patio pour retourner derrière son comptoir, me laissant désormais seul face à la situation qui allait sans doute attirer la curiosité de la jeune femme. Qu'est ce que j'allait bien pouvoir faire ? Sans nul doute rester naturel et ne pas fuir la situation comme un homme le ferait, et risquer de passer pour le grand malade mentale du monde.

-Bon hé bien ! A notre...bousculade ! Santé !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyJeu 30 Sep 2010 - 0:14
Cocktails et Discussion.






Alors qu'elle avait commandé une simple Caïpirinha, le jeune homme en face d'elle commanda une Froideur Slovaque, un cocktail composé de Vodka, de Get 31 et de sirop de menthe. Quelque chose de très bon, mais de fort. Elle avait déjà goûté une fois, mais elle préférait boire la Vodka à l'état pur et à la manière des russes, entourée d'amis de surcroît.
Un long silence s'ensuivit par la suite quand Jean-Pierre partit. Cependant, Vlad répondit à sa question;


"Jean-Pierre est un ami de mes parents. Ma mère venait de Russie et vivait dans ce pays jusqu'à ce que le Dirigeant de ce pays commence à mettre en place une dictature que mon père jugea bon de fuir pour venir se réfugier en France. Les étrangers sont vraiment mal vus en France car certains se font beaucoup trop remarqués et Jean-Pierre a fait de la prison à cause de nous... Il a levé la main sur un Flic et l'a grièvement blessé afin de nous permettre de vivre. Du coup mes parents ont jurés de travailler durement en bon français afin de pouvoir payer la caution de Jean-Pierre et le faire libérer. On lui doit beaucoup..."

Lithium ne s'attendait pas à un si long discours. Alors, il était d'origine russe ? Bon, un point en commun; ils étaient tous deux d'origines étrangères. A propos du patron, ce dernier était donc un ami de ses parents et les avait aidés lors de leur fuite. Sa première impression avait été la bonne, le barman était vraiment quelqu'un de bien qui ne méritait pas à ce que l'on s'en prenne à lui. Il avait agressé ce flic par amitié. Lithium appréciait ce genre de geste qui consistait à se mettre en danger pour sauver quelqu'un d'autre. Cette sorte de confiance qui s'était installée la faisait sourire, mais elle put pourtant discerner dans son visage, un semblant de gêne.


"Je suis d'origine néerlandaise si cela peux te rassurer.
.. Je vais me permettre de te tutoyer si ça ne te dérange pas"
, hésita t-elle.
"Je dois avouer que tu as raison sur le fait que les français ne voient pas les étrangers d'un bon oeil. Parfois, j'ai droit à des regards lourds de sens juste parce que mon écharpe est orange et comporte la phrase Hup Holland Hup et Holland tout court, sans oublier le petit drapeau des Pays-Bas cousu sur mon sac.", elle lui montra rapidement.
"Ma couleur de cheveux et mes yeux n'arrangent pas le coup, sans oublier mon portable en néerlandais que mes voisins de tram et de bus ne se lassent pas d'y jeter un coup d'œil par dessus leur épaule, croyant que je ne les vois pas.
Mais contrairement à ton histoire, la mienne est plutôt simple.
Ma mère hollandaise est tombée amoureuse d'un français, elle a finit par le rejoindre ici et se marier avec. Puis ils ont au final divorcés. Pas très original, hormis le fait qu'ils continuent à se déchirer."
, conclut-elle.

Lithium espéra qu'elle n'avait pas trop parlé également. Quelques minutes plus tard, les cocktails finirent par arriver.

"Et voila le Caïpirinha pour la demoiselle ! Et la Slovaque pour Vlad ! A votre santé les jeunes ! Buvez tant que ça peux pas vous tuer ! Hahahahahaha !", plaisanta Jean-Pierre.

Les deux jeunes le remercièrent chaleureusement mais le barman reprit soudainement un air sérieux et s'adressa à Vlad.

"J'ai deux types bizarres qui sont passés dans l'après-midi vers 13h30 ! Ils portaient des chapeaux, des Borsalino, comme les mafieux et ils avaient des lunettes de soleil, mais ils ont parlés du Brasier Fumant et aussi d'un "Seigneur Obscur" ou je ne sais quoi... J'ai pensé qu'il valait mieux que je t'en parle ! Tu les connais ?"


Des types bizarres ? Seigneur Obscur ? Mais de quoi voulait-il parler, se demanda Lithium. Elle lança un regard interrogateur à Vlad espérant une réponse. Ce dernier se doutait bien qu'ils ne souhaitaient pas de lui des bonbons. Ce à quoi répondit Jean-Pierre qu'ils avaient l'air sérieusement de véritables tueurs en série faisant partie sûrement de la mafia. Dans quoi Vlad avait-il bien pu se fourrer comme embrouille ? Il semblait stressé et embarrassé mais il répondit le plus naturellement du monde qu'ils étaient seulement partis sans payer leur addition. Lithium sentit immédiatement le pot-aux-roses, le mensonge était bien trop gros pour qu'elle avale sans s'étouffer. Jean-Pierre finit par rejoindre son comptoir les laissant seuls tout les deux.

La jeune fille avait perçu le tremblement du timbre de la voix de Vlad quand il avait affirmait l'histoire des deux mafieux. Le coin de sa bouche avait légèrement tilté, laissant sous-entendre une tentative d'omission de la vérité. Lithium avait l'œil aiguisé au niveau des détails, qu'ils soient faciales ou matérielles. Le jeune homme tenta de changer le sujet;

"Bon hé bien ! A notre... Bousculade ! Santé !"

Lithium l'observa intensément, but une gorgée de sa boisson puis reposa immédiatement son verre sur la table. Elle croisa ses mains, appuya sa tête sur celles-ci et plongea son regard bleu cristallin dans celui d'un Vlad, interloqué.

"Dis-moi sérieusement ce qu'il se passe avec ces hommes.
Je sais que je n'ai absolument aucun droit à te demander ça, mais j'ai horreur que l'on me mente ou que l'on essaye de me cacher la vérité, et je sais que toi, tu es en train d'accumuler les deux à la fois.
Si tu veux que l'on démarre ensemble une amitié, je voudrais qu'elle démarre sur de bonnes bases.
Alors, s'il te plaît, dis-moi ce qui se passe ?"


Tout en lui parlant, elle s'était rapproché de Vlad et le dévisageait, attendant de lui une réponse sincère et concrète, qu'elle soit totalement hallucinante ou pas.







__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyJeu 30 Sep 2010 - 10:54
Comme je le pensait, la demoiselle avait entendu à l'intonnation de ma voix que j'avait été obliger d'user d'un petit mensonge pour ne pas mettre en danger mes proches, mais a la plus grande des surprises, Lithium croisa ses mains et appuya sa tête dessus tout en posant son regard à l'éclat d'azur dans mon oeil d'emmeraude, le seul des deux qui restait visible sans être caché par les mèches qui tombaient sur mon visage. Je rougit quelque peu sur le coup car je n'avait pas franchement l'habitude qu'une femme me regarde droit dans les yeux avec une telle insistance. Malgré tout, cela aurait été incorrect de fuir son regard, surtout que la couleur de ses yeux était si envoutante qu'on aurait cru à deux lacs de saphir dans lesquels on aimerait plongé. sans vraiment avoir le choix, mon coeur se mit à battre comme un fou et une montée d'adrénaline en moi se produisit, suivit de quelques sanglots, j'allait désormais risqué le tout pour le tout et passer pour un fou, bien qu'elle souhaitait entendre même la plus improbable de toutes les histoires.

-Bon...je crois que je n'ai pas le choix...

Je repris quelques gorgées de mon Cocktail puis passa ma main dans mes cheveux en écartant ma longue mèche que je rabattait quelques instants sur le coté pour que Lithium également contempler mon deuxième oeil qui par l'un des rares mystères de la nature était ...Bleu.

-Si tu pense que ce détail est déja paranormal, alors dis toi que tu ne supportera pas la suite.

Après que Lithium ait pu apprécier la totalité de l'éclat de mon regard bicolore, je pris mon verre de cocktail et posa mon oeil vert dans son regard bleuté tout en entamant mon histoire.

-Lorsqu'on s'endort le soir, on pense qu'on rêve alors qu'en fait non...Je ne saurait par quel moyen te l'expliquer, mais pour ma part tout à changer après un Cauchemar dans lequel je me suis retrouvé dans une prison accompagné de toute les genres de mauvaises personnes que j'avaient du mal à accepter et puis sur le coup...Une lumière...une très intense lumière s'est mise à broyer les ténèbres et je suis tomber sur une Terre étrange dans laquelle toutes mes question s'inscrivait sur des rochers ou sur le sol. Je compris bien plus tard que cette terre s'appelait Dreamland et qu'il y'avait un autre "moi" lorsque je m'endors qui parcourt ce vaste monde. Dreamland se compose de plusieurs Zones et la bas les gens sont appelés "Voyageurs" et puis même les animaux parle et il y'a ceux que l'ont appel "Les Seigneurs Cauchemards" et ce sont justement ces derniers qui luttent face aux Forces du Royaume Obscur dirigés par "Les Seigneurs Obscurs".

Les Hommes de tout à l'heure qui sont venus pendant que je travaillait et qui sont parties alors que j'amenait leur repas m'ont laissé un méssage, A savoir "Dans quelques nuits, il se pourrait que tu ressemble à ce que tu va nous servir." et ils m'avaient commander un Carpaccio de Saumon, une Entrecote et des Tagliatelles. Mais s'ils sont venus à parler ici même de Seigneur Obscur, c'est qu'ils ont quelque chose qui se rapporte à ces Seigneurs.

Une fois mon histoire terminée je restait plonger dans le regard de Lithium et reprit une gorgée de mon cocktail attendant que cette dernière ne rende son verdicte sur cette histoire qui dépassait l'entendement humain.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyJeu 30 Sep 2010 - 19:35
Révélations.





Lithium vit que son insistance et son regard plongé dans le sien le perturbait. C'était entièrement voulu et maîtrisé, elle voulait qu'il lui donne des réponses. Si une amitié commence par un mensonge, cette dernière sera bancale et menacerai de se briser à tout moment, et ce n'était pas ce qu'elle souhaitait. Les yeux dans les yeux, ils continuèrent à s'observer sans lâcher prise. Il avait les yeux verts, enfin, un œil vert car elle ne pouvait pas apercevoir le second qui était caché sous une longue mèche de cheveux.


"Bon... Je crois que je n'ai pas le choix...", soupira Vlad.

"Ah ça non, tu n'as pas le choix.", dit-elle gravement.

Elle voulait des explications et elle les auraient.
Lithium est une fille très déterminée et têtue, qui sait ce qu'elle veut et ne veut pas. Quand elle a mis le grappin sur quelque chose, elle ne lâche pas l'affaire si elle juge qu'il y a une possibilité de réussite et d'obtention dans celle-ci.
Alors qu'elle continuai de le dévisager, il prit doucement une gorgée de sa Froideur Slovaque puis passa d'un geste lent et calme une main dans ses cheveux, dévoilant ainsi son second œil qui, à la plus grande surprise de la jeune fille, était totalement bleu. Vlad vit sa stupéfaction et répondit posément;


"Si tu penses que ce détail est déjà paranormal, alors dis-toi que tu ne supporteras pas la suite.", déclara t-il d'un ton sérieux.

Pas normal disait-il ? Avec ses oreilles pointues, elle n'avait pas son mot à dire sur ce qui était le plus normal entre eux deux. Heureusement que ses cheveux les cachaient, car qu'aurait été sa réaction si il les avaient aperçus ?
Alors qu'elle esquissait un léger tressaillement nerveux rien qu'à cette idée, le garçon reprit une lampée de sa boisson et entreprit son histoire;


"Lorsqu'on s'endort le soir, on pense qu'on rêve alors qu'en fait non.. .Je ne saurais par quel moyen te l'expliquer, mais pour ma part tout a changé après un Cauchemar dans lequel je me suis retrouvé dans une prison accompagné de tous les genres de mauvaises personnes que j'avais du mal à accepter et puis sur le coup... Une lumière... une très intense lumière s'est mise à broyer les ténèbres et je suis tombé sur une Terre étrange dans laquelle toutes mes questions s'inscrivaient sur des rochers ou sur le sol. Je compris bien plus tard que cette terre s'appelait Dreamland et qu'il y avait un autre "moi" lorsque je m'endors qui parcourt ce vaste monde.
Dreamland se compose de plusieurs Zones et là-bas les gens sont appelés "Voyageurs" et puis même les animaux parlent et il y a ceux que l'ont appelle "Les Seigneurs Cauchemars" et ce sont justement ces derniers qui luttent face aux Forces du Royaume Obscur dirigé par "Les Seigneurs Obscurs".
Les Hommes de tout à l'heure qui sont venus pendant que je travaillais et qui sont partis alors que j'amenais leur repas m'ont laissé un message, A savoir "Dans quelques nuits, il se pourrait que tu ressembles à ce que tu va nous servir." et ils m'avaient commandés un Carpaccio de Saumon, une Entrecôte et des Tagliatelles. Mais s'ils sont venus à parler ici même de Seigneur Obscur, c'est qu'ils ont quelque chose qui se rapporte à ces Seigneurs."

Woah. Alors là, Lithium était sans voix, complètement muette. Pas le moindre son ne daignait sortir de sa bouche tellement la surprise suite à cette révélation inouïe l'avait abasourdie. Il avait bien dit Dreamland, ce n'était pas une erreur d'ouïe ? Mais alors, il était également un.. Voyageur ? Comme elle ?
La jeune fille, estomaquée encore par cette nouvelle, prit mollement son verre qu'elle vida d'une traite et le reposa sur la table.

Une fois qu'elle eut digérée la déclaration de Vlad, elle trouva cette situation comique. Deux voyageurs se rencontrant par hasard dans la rue en se rentrant dedans, puis se retrouvant dans un bar pour prendre un verre. Rien de plus cocasse et d'assommant. A cette pensée, Lithium ne put s'empêcher d'éclater de rire, un fou rire qu'elle ne pouvait contenir. Après avoir rit sans somation pendant une quinzaine de secondes, elle essuya les quelques larmes qui avaient coulés de ses yeux.

Elle reprit un air sérieux devant un Vlad ahuri et, sans s'en rendre compte, glissa une mèche de cheveux à l'arrière d'une de ses oreilles dévoilant au grand jour l'une d'entre elles.


"Ahum! Alors déjà, excuse-moi pour ce fou rire mais c'est juste que.. C'est tellement comique comme situation en fait!
Tu me parles d'un monde où les rêves sont comme si on les vivaient, les voyageurs et cetera.
Mais tout ça.. Je le sais déjà.
Pour tout te dire, je suis également une voyageuse. Depuis une ou deux nuits seulement certes, mais j'en suis une!
Je ne te prends en aucun cas pour un fou, je croyais moi-même que j'avais perdu les pédales quand je me suis réveillée.
Mais il n'empêche que je remercie Dreamland du plus profond de mon cœur de m'avoir guérie de cette phobie et d'en avoir fait ma force.."
, finit-elle d'une voix paisible et douce.


Décidément, cette soirée était riche en révélations.
Voyons sa réaction au fait qu'ils étaient au fond, semblables.

__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyJeu 30 Sep 2010 - 21:22
Qu'est ce qui se passait ? je ne comprenais pas ! Mon histoire l'avait estomaquer au plus profond de son être mais elle ne s'était pas enfuie en courant en ayant hurler au secours. Sur le coup, le silence était morbide et des sanglots se déssinèrent sur ma gorge en attendant la réaction prochaine de Lithium qui finit par bouger un peu trop la tête, dévoilant ainsi l'une de ses oreilles qui semblait...pointu. Qu'est ce qui se passait décidement dans ce bar ? On se croierait en plein World of Warcraft maintenant ! Suis-je encore endormi a Dreamland ? Non je ne rêve pas ! C'était bel et bien une oreille pointue ! Moi même je n'en revenait pas mais ma stupeur fût encore pire lorsque Lithium éclata de rire sur une situation que je ne comprenais pas, me laissant tout penaud en face d'elle, j'avait surement l'air abruti à ne pas comprendre cet éclat de rire si soudain mais une chose était sûre, elle avait l'air heureuse. Je ne savait pas vraiment quoi répondre pour lui faire retrouver son état normal mais elle devait sans doute se sentir bien à rire comme elle le faisait alors je préfèrerait donc la laisser faire.

-Sa fait chaud au coeur de te voir rire de si bon coeur, mais je dois t'avouer que je ne comprend vraiment pas pourquoi tu rigole ! j'ai dit quelque chose de drôle ?

Le choc suivant fût vif comme l'éclair et je finit rapidement par comprendre la cocasserie de la situation qui semblait tant l'amusé. Au fond du bar l'ont pouvait entendre les ivrognes qui geulaient des obsénités sur les rires de Lithium qui pourrait se traduire scientifiquement parlant et dans un language censuré et soutenu : "Demoiselle vous n'aurez plus la chance de rire si mon phallus arrivait à combler votre orifice buccale". S'en suivit une attaque de Jean Pierre qui semblait avoir fait retentir 4 Bruits de Taule qui créerent un brouhaha qui me mit dans un état encore plus choqué ! C'était l'Attaque Plateau volant de Jean Pierre ! Celle qui assomait les sacs à vins lorsqu'ils étaient fin plein. Je me souvient même qu'un d'entre eux en avait vomit une fois qu'il avait reçu le plateau dans la nuque, et sa n'était pas franchement beau à voir, car comme disait mon père "Laisse par terre on va trier". Après cette vague d'obsènité qui défiait les lois de la gravité du sexisme, Lithium vint à m'avouer que ses nuits étaient également agitées.

UNE VOYAGEUSE ? BON SANG ! J'AI COTOYER UNE VOYAGEUSE SANS MEME LE SAVOIR ! Le Destin semblait m'avoir sourit et ce fût une bien belle surprise qui me fit relâcher tout mon stress d'un seul coup, me rassurant quelque peu que je n'allait pas passer pour un fou ce soir et que qui plus est, je connaissait désormais dans cette ville une voyageuse tout comme moi, mais tout de même...

- HEEEEEEEEEEEEEEEIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNN ???? Bon Sang ! moi qui pensait être le seul type de cette ville à être un voyageur et mener une double vie ! Lithium, tu viens de me rassurer de me procurer une bonne dose de bonheur ! Il faudrait que nous puissions nous voir dans Dreamland mais pour cela, je suppose qu'il faudrait que tu rêve de moi et que je rêve de toi ! Sa fait vraiment bizarre de parler comme sa...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyVen 1 Oct 2010 - 6:42
Deux Voyageurs.




Apparemment, cette révélation l'avait mis dans un sale état de choc. On aurait dit que ses fonctions motrices ne répondaient plus à aucun signal nerveux. Alors qu'il avait toujours les yeux écarquillés de stupéfaction, Lithium put entendre certaines remarques désobligeantes venant de la part des ivrognes affalés sur le comptoir.
Quelque chose dans le genre de "vous n'aurez plus la chance de rire si mon phallus arrivait à combler votre orifice buccal.".
Tout à fait charmant. Lithium lui répondit de loin, le plus naturellement du monde;


"Oh, comme c'est dommage.
Mais je crois que votre pénis n'est pas suffisamment imposant pour arriver seulement à atteindre la taille de mon auriculaire et la largeur de mon pouce. Je suis navrée, vous devrez vous contentez de votre main droite."

Non mais c'est quoi ces sagouins qui pratiquent la langue française comme de vulgaires péquenauds de la campagne ?
Lithium avait une furieuse envie de se lever pour leur en mettre une bien belle, mais Jean-Pierre s'en chargea à 4 reprises. Les soûlards furent assommés à coup de taule et sans la moindre modération. Décidément, un homme ne dévoile sa vraie nature qu'une fois soûl.

Après avoir assistée à une scène pour le moins amusante grâce à l'attaque-de-la-taule, elle reporta son attention sur Vlad dont le visage était actuellement encore tiré par les traits de la stupeur. Au bout de plusieurs minutes d'immobilité, il finit par se relâcher et par lâcher le plus grand des soupirs de soulagement qui puisse exister.


"Bon Sang ! moi qui pensais être le seul type de cette ville à être un voyageur et mener une double vie !
Lithium, tu viens de me rassurer et de me procurer une bonne dose de bonheur ! Il faudrait que nous puissions nous voir dans Dreamland mais pour cela, je suppose qu'il faudrait que tu rêves de moi et que je rêve de toi ! ça fait vraiment bizarre de parler comme ça..."
, dit-il avec joie.

"C'est vrai que je pensais aussi être la seule dans cette ville à faire des rêves aussi réels que bizarres, mais maintenant!
Nous voilà comme deux clampins de voyageurs qui se côtoyaient sans même l'avoir remarqué."
, lui répondit-elle.
"Et bien, tu sais quoi ? C'est quelque chose qui se fête et donc, ça mérite un second verre!
JEAN-PIERRE!! La même chose que tout à l'heure mais avec une rangée de petits verres de Vodka à côté en plus, s'il te plaît!"
, cria Lithium.
"Cette tournée est sur ma note par contre cette fois-ci hein.
A propos de ce que tu dis, si il faut rêver de chacun d'entre nous pour se retrouver là-bas, je veux bien essayer un de ces soirs, ça fait toujours de la compagnie! Par contre, il faut d'abord que je finisse une affaire avant tout."

Jean-Pierre arriva avec son plateau tout frétillant à l'idée que la soirée se prolongeait et que tout se passait à priori merveilleusement bien. Les boissons furent servis et on pouvait fêter cette nouvelle comme il se devait.






__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyVen 1 Oct 2010 - 12:02
La vie vallait tout de même d'être vécue finalement ! J'était aller de déboire en déboire depuis bien longtemps, refusant la diversité de ce monde à mes yeux, ce que pensaient chacuns me faisait peur et me faisait me refermer sur moi, mais désormais, j'ai cette étincelle qui brille autant que l'éclat du soleil et qui me permet désormais de mettre un pied devant l'autre sans avoir à craindre le surnombre contre moi. Depuis ma première nuit passée à Dreamland, je pensait toujours que ma plus grande injustice était de possèder un pouvoir qui faisait de moi quelqu'un de bien plus fort que les autres dans cette ville car malgré tout, cela à beau être des rêves, les mouvements que j'y faisait semblaient si réels. Mais comme chacuns le sait, le pouvoir est source de conflit et c'est sans doute ce qui à pousser le Scorpion à s'attaquer à l'une des plus grandes autoritées de la Zone 2 de Dreamland, le Royaume des Chevaliers. Malgré tout, par la mort de Jack Eoin à Dreamland, j'ai pu remarquer que je n'était pas encore assez fort pour les protéger, et il fallait que je soit désormais quelqu'un d'impartial et de sûre de lui, afin d'être en harmonie totale avec le pouvoir qui m'a été confié dans ce monde.

Je crois que ces derniers temps, j'ai manger beaucoup trop de pizza...Sans doute car j'était trop seul et que la morosité de ma vie m'avait fait perdre l'envie de faire ma propre cuisine, mais en cette soirée, je crois que je n'avait pas autant rit depuis bien longtemps. Ma vie avait beau être spéciale et étrange, parsemé d'embûche, une simple collision avait rendu à mon sourire sa beauté que je croyait à jamais perdue. Rire à gorge déployée n'était pas donner à chaque moment mais en quelques minutes, Lithium était devenue pour moi bien plus qu'une simple inconnue ! Jamais je n'avait autant remarqué de ma vie une personne aussi semblable que moi. Et je commençait à me demander s'ils étaient aussi heureux de connaitre Dreamland...Wiver...Katsute. En tout cas, je ne sait pas quel était le pouvoir de Lithium, mais une chose était sûre, c'est que cette dernière avait du répondant, et le Méga Break qu'elle avait balancer à tout ces ivrognes avait don de me faire rire tellement il semblait imparable venant d'elle.

"Et bien, tu sais quoi ? C'est quelque chose qui se fête et donc, ça mérite un second verre!
JEAN-PIERRE!! La même chose que tout à l'heure mais avec une rangée de petits verres de Vodka à côté en plus, s'il te plaît!"
, cria Lithium.

La jeune femme semblait enjoué de notre réunion de voyageurs et décidé de s'offrir le luxe d'une autre tournée de cocktails et étrangement, je ne pensait même plus à la valeur de l'argent et je me disait même...qu'importe mon salaire, tant qu'elle pouvait continuer de rire et d'être heureuse en cette belle soirée.

"Cette tournée est sur ma note par contre cette fois-ci hein.
A propos de ce que tu dis, si il faut rêver de chacun d'entre nous pour se retrouver là-bas, je veux bien essayer un de ces soirs, ça fait toujours de la compagnie! Par contre, il faut d'abord que je finisse une affaire avant tout."


Hein ? il était hors de question que je la laisse payer ! Ce serait faillir à ma galanterie ! Je répondit cependant tout naturellement à Jean-Pierre que je prendrait de nouveau une Froideur Slovaque en plus cette fois ci d'une Black Ice ce qui signifiait que cette fois, Le Barman allait devoir taper dans la Black Eristoff, une Vodka encore plus forte que celle utilisée pour la Froideur Slovaque. De son coté Jean-Pierre semblait content lui aussi

-Hahahahaha ! Sa faisait longtemps que je ne t'avait pas entendu si joyeux Vlad ! Est ce que par hasard tu n'aurait pas trouver la perle rare ?

Fort heureusement pour moi c'était une chose que je n'avait pas entendu car j'aurait sans doute cesser d'en rire et je serait devenu vraiment gêner d'une telle situation mener par un quiproquo énorme qui tel que je le pensait, ne pouvait sans doute pas finir si vite à une relation amoureuse. Et puis de toute façon, je ne pensait pas être le type d'homme de Lithium et ce n'était d'ailleurs pas mon but de l'être mais plutôt de m'amuser et rendre cette soirée mémorable avant de retrouver Dreamland pour cette fois ci, une nuit quelque peu émèché par les vapeurs d'alcool qui me serait remontées au cerveau. Jean-Pierre semblait avoir fait fuir les soulârd du bar et nous apporta donc nos verres avant de repartir derrière son comptoir, allumant la chaine Hi-Fi qui diffusait désormais des mélodies d'actualités afin que notre intimité soit préserver par un camouflage musical, car désormais, l'heure était venu pour lui de faire son chiffre d'affaire car ce qui faisait clientèle chez lui, c'était bien évidemment les camionneurs et les Rugbyman ! Ils n'étaient pas vraiment intelligents non plus et quelques peu rustres, mais ils restaient tout de même des gens avaient des valeurs de solidarité qui savaient faire la fête.

Lithium avait répondu à ma proposition de se rejoindre à Dreamland, mais bien évidemment je doutait quelque peu de la manière à laquelle elle rêverait de moi, et quelque part, cela me faisait bien évidemment plaisir mais tout aussi peur qu'elle pourrait m'imaginer dans une situation humiliante voir quelque peu perverse.

-Si tu rêve de moi, choisit bien la manière à laquelle tu le fera ! Il s'agirait pas que tu t'imagine un Vlad complètement saoul qui cours dans les rues nu comme un ver.

Alors que je rigolait moi même de mes propres maux, Lithium vint à terminer son affirmation par un sujet tout autre que celui de la rigolade alors que nous étions entrain de nous envoyez les verres les uns après les autres tout en sirotant nos cocktails. Elle devait finir une autre affaire ? Mais qu'était-elle donc ?

-Une autre affaire dis-tu ? Quoi-donc ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptySam 2 Oct 2010 - 16:21
Friends and Fate.




Jamais Lithium n'avait jamais autant rit de sa vie.
Elle se sentait bien en la compagnie de Vlad. Une fois qu'il se lâchait, c'était un sacré personnage!
Drôle, sociable, agréable et sympathique. Comment ne pas se sentir en bonne compagnie avec lui ? Certes, extérieurement il semblait renfermé sur lui-même, assez marginal et individualiste, mais une fois que l'on avait creusé plus profondément en lui et que l'on avait ouvert une partie de son cœur, on découvrait une personne aux antipodes de celle qu'il était en dehors.

Les rires s'enchaînaient sans aucune pause, il y avait toujours quelque chose, une parole en l'air qui provoquait de nouveau l'hilarité complète des deux jeunes gens. A en croire les faits, seuls eux étaient encore présents, enfin, les ivrognes s'étaient enfin carapatés quoi. Apparemment, Jean-Pierre avait dû leur faire peur, et mal surtout, à force de leur asséner des coups de taule sur le sommet du crâne. Faut dire que cela devait être très douloureux en y repensant..

Mais cela n'avait absolument aucune importance, ces crève-la-soif n'étaient pas le sujet principal de cette soirée. Ils avaient déjà assez mis leur petit grain de sel durant cette soirée, il était temps qu'ils s'en aillent. Ce qui importait pour le moment c'était la rencontre complètement dû à la providence et au plus pur des hasards, ayant permis la réunion de deux voyageurs dans une aussi grande ville. Cela ne doit pas arriver bien souvent. Beaucoup doivent se croiser s'en savoir que, par exemple, la vendeuse totalement effacée et asociale est en fait une voyageuse renommée au pays de Dreamland contrôlant les flammes des Enfers. Tout est possible une fois que l'on a vu l'impossible.

Vlad ne reprit pas seulement une Froideur Slovaque mais également une Black Ice.
Si elle se souvenait bien, ce type de cocktail était composé de Black Eristoff, plus puissant que la bonne vieille Vodka, et de rondelles d'oranges. Très bon choix nota t-elle, enchantée. Mais, pourquoi ne prendrait-elle pas une boisson de plus elle non plus ? Elle ne serais pas bourrée pour si peu, à force, l'habitude s'installe.


"Tiens Jean-Pierre, puisque monsieur prends une Black Ice, je m'accorderais bien une Pina Colada.
Et pas de modération sur les deux Rhums hein!
ça me feras du bien."
, sourit-elle.

Le patron acquiesca avec force, et se réjouit de voir les deux jeunes gens en parfaite harmonie.


"Hahahahaha ! ça faisait longtemps que je ne t'avais pas entendu si joyeux Vlad !
Est-ce-que par hasard tu n'aurais pas trouvé la perle rare ?"
, s'esclaffa le barman,
tout en adressant un clin d'œil lourd de sens à ce dernier.

Vlad ne semblait ps avoir entendu, mais Lithium, si.
Elle rougit légèrement. Elle, une perle rare ? Elle était plutôt une plaie oui. Jalouse, pas confiance en ses charmes, complexée et à la limite du solitaire parfois. Bien sûr qu'elle avait des amis, mais ils étaient de longue date et c'était seulement un petit groupe. Réduit, assurément, mais soudé. Chacun était absolument sûr d'être épaulé par les autres.

En bref, la remarque de Jean-Pierre était à ses yeux fausse et infondée. Vivre avec elle était un réel cauchemar. Ses défauts étaient bien plus nombreux que ses qualités, et le pire d'entre eux était à coup sûr son irascibilité. Son caractère habituel penchait vers lunatique et colérique, une fois que la fureur s'emparait d'elle, rien ne pouvait l'arrêter.

Elle chassa l'allusion du barman et reporta son attention à la conversation en cours.
Jean-Pierre revint quelques instants après avec les boissons alcoolisées, puis repartit derrière son comptoir pour aller y allumer la radio qui servit de bruit de fond. Lithium trempa ses lèvres dans sa Caïpirinha et constata qu'elle était absolument parfaite. Elle fit de même avec sa Pina Colada qui elle, était catégoriquement exquise et d'une extrême finesse. Ses papilles en étaient toutes émoustillées.
Vlad rapporta la causerie à un tout autre thème, celui de Dreamland.


"Si tu rêves de moi, choisis bien la manière à laquelle tu le feras ! Il s'agirait pas que tu t'imagines un Vlad complètement saoul qui court dans les rues nu comme un ver."


La jeune fille pouffa de rire.


"ça aurait pu être marrant ça! Te voir débarquer à poil en plein milieu de Delirium City au beau milieu des bourrés, aha la bonne blague! Mais les gardes t'aurais arrêté sans hésiter et t'aurais pendu par les pieds.
Je crois que je vais éviter de m'endormir avec cette image peu flatteuse de toi, enfin, surtout gênante.
Mais cela vaut aussi pour toi!
Ne vas pas m'imaginer avec une robe ou une jupe, c'est franchement pas pratique pour les bastons ou l'escalade."
, plaisanta t-elle.

Alors qu'elle lui parla ensuite du fait que, en premier elle se devait de finir une affaire, Vlad tint à savoir en quoi elle consistait. Ce à quoi elle répondit tout naturellement.



"En fait, alors que lors de ma première nuit je me suis enfuie d'une mort certaine de Delirium, j'ai erré sans but dans le désert qui s'ensuivait à la sortie de la cité. Par la suite, après plusieurs heures de marche, je me suis retrouvée face à un nain assez antipathique et à la limite du ringard, qui m'a gentiment montré le chemin vers la prochaine ville car je mourrais de fatigue, de soif et d'une furieuse envie d'aller.. aux toilettes.
Enfin bref, avance rapide.
Il m'a également mentionné le fait que je pouvais y trouver dans cette prochaine ville des objets me permettant de m'aider dans mon aventure. Je me suis donc dit, Pourquoi pas.
Après encore plusieurs kilomètres de plus de parcourus, je me suis retrouvée face à cette magnifique tourelle à l'architecture et à la verdure environnante splendide; la Tour des Arts.
Mon Dieu, je suis restée sans voix devant cette construction. La personne qui l'a mise sur pied est un parfait artiste, je le respecte.
Bref, je suis entrée mais je me suis réveillée pile quand j'ai franchis la porte pour aller me battre contre Stickya Flaskink, grâce à qui, je devrais m'approprier les Mines Inépuisables si tout se passe bien.
Je ne pense pas que cela durera longtemps, ça ne sera peut-être pas facile, certes, car je vais me retrouver face à une manipulatrice d'encre gluante, mais je sais que je peux y arriver. Ce n'est qu'un peu de baston, de dessin et de violence gratuite.
Après cette quête, je serais tout à fait disponible !"
, finit-elle en reprenant sa respiration.


__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Vlad Siegfrey
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptySam 2 Oct 2010 - 19:13
Qu'est ce qui se passe ? Ce visage ! Je ne comprend pas ce qui lui arrive...Elle semblait rougir alors que je n'avait pourtant rien fait ni dit de vraiment gênant, du moins je le pensait...Peut être était elle entrain de m'imaginer nu à courrir dans une rue ! Si c'était le cas peut être que ces rougeures étaient significatives de quelques choses. A vrai dire, il était vrai que Lithium était plutôt charmante, mais je ne la connaissait pas assez pour espèrer quoi que ce soit d'une simple soirée, bien que ce visage qu'elle avait me laissait perplexe, puis si cela se trouvait, peut être me trouvait elle quelque chose sans même vouloir l'avouer, étant donné que ce genre de sujet ne s'abordait pas vraiment facilement. Puis soudain, Jean-Pierre clama qu'il arrivait avec nos prochaines boissons, et le visage de Lithium se transforma et c'est alors que la fête reprit de plus belle avec un Bar ou l'ambiance s'endiablait à chaques instant par les rires et les voix graves des camionneurs qui se retrouvaient entre amis pour boire quelques verres de l'amitié.

Et moi donc ? Etait-je dès lors ami avec Lithium ? Est-ce que la boisson avait le don de rapprocher les gens ? Bha...Quelle imbécile je fait. A force de rester chez moi à remuer le couteau dans la plaie et voir le mauvais coté de ce monde par les informations télévisées, je n'avait pas idée de passer mes soirées dans la rue la ou un éventuel évènement aurait pu me faire tisser des liens avec d'autres personnes. Ces réflexions vinrent à me rappeler la première fois que mon Ex-petite amie m'avait fait rentré dans une boite de nuit, un endroit bondé de peuple ou la fumée de cigarette se mèle à l'odeur de la transpiration ainsi qu'aux Phéromones dégager par la sueur se libérant des pores de la peau de tout ces porcs qui sans avoir de pot venaient dans ce Capharnaum pour éssayer encore et encore de tester leur compatibilité amoureuse sur des rythmes qui n'étaient pas franchement les miens tout en rayant des noms de la liste si la personne n'était pas plaisante. C'est d'ailleurs pour cette raison la il me semble qu'elle m'avait quittée. Par le simple fait que l'humain et l'alcool était incompatible à un certain degrés, des amis de celle qui m'était partenaire il y'a quelques temps étaient venus voir à quoi ressembler le garde du corps de la belle aux illusions.

Des illusions me demanderez vous ? C'est ce qu'elle se faisait si elle pensait que je passerait mes Week-End à l'emmener en boite de nuit à devoir jouer au garde du corps qui n'aurait pas le droit de préserver son corps des effets néfaste que pouvait avoir l'alcool. Cependant, je buvait avec Lithium le coeur léger, et c'était comme le gout de la Black Eristoff n'était pas le même, comme si le fait d'être si heureux la rendait plus douce et moins "froide". En voyant Lithium continuer de boire ainsi, je me demandait tout de même si cette jeune femme pleine de surprise pouvait se dévoiler sous un autre jour une fois saoule. Si jamais c'était le cas, alors elle serait probablement la même que mon Ex-petite amie, chose que je n'éspèrait pas le moins du monde. C'est en la regardant droit dans les yeux qu'elle vint à me répondre sur l'affaire qu'elle devait règler.

"En fait, alors que lors de ma première nuit je me suis enfuie d'une mort certaine de Delirium, j'ai erré sans but dans le désert qui s'ensuivait à la sortie de la cité. Par la suite, après plusieurs heures de marche, je me suis retrouvée face à un nain assez antipathique et à la limite du ringard, qui m'a gentiment montré le chemin vers la prochaine ville car je mourrais de fatigue, de soif et d'une furieuse envie d'aller.. aux toilettes.
Enfin bref, avance rapide.
Il m'a également mentionné le fait que je pouvais y trouver dans cette prochaine ville des objets me permettant de m'aider dans mon aventure. Je me suis donc dit,
Pourquoi pas.
Après encore plusieurs kilomètres de plus de parcourus, je me suis retrouvée face à cette magnifique tourelle à l'architecture et à la verdure environnante splendide; la Tour des Arts.
Mon Dieu, je suis restée sans voix devant cette construction. La personne qui l'a mise sur pied est un parfait artiste, je le respecte.
Bref, je suis entrée mais je me suis réveillée pile quand j'ai franchis la porte pour aller me battre contre Stickya Flaskink, grâce à qui, je devrais m'approprier les Mines Inépuisables si tout se passe bien.
Je ne pense pas que cela durera longtemps, ça ne sera peut-être pas facile, certes, car je vais me retrouver face à une manipulatrice d'encre gluante, mais je sais que je peux y arriver. Ce n'est qu'un peu de baston, de dessin et de violence gratuite.
Après cette quête, je serais tout à fait disponible !"
, finit-elle en reprenant sa respiration.


Ha ouais quand même ! La jeune femme semblait avoir beaucoup à faire dans le monde onirique et c'était peu dire. Je n'avait pas eu la chance de visiter la Tour des Arts malheureusement mais j'en avait vaguement entendu parler près du Sanctuaire des Deux Déesses, la ou j'allait prié pour l'espoir qu'aucun des membres de mon équipe ne flanche. Cependant il s'agissait désormais d'une précieuse information sur un lieu qui pourrait être l'une de nos prochaines visites et qui plus ai, m'avait permis d'établir une liaison ave le pouvoir caché de Lithium qui était donc probablement liés aux arts. Décidement cette demoiselle ne me laissait pas indifférent aussi bien sur le plan physique que psychique car malgré cet air misantrhope que je portait sur mon visage la plus part du temps, j'était un homme férrut des Arts et Lettres et tout ce qui touchait au Déssin ainsi qu'a la Poésie était pour moi une chose à respecter.

-C'est fou car les Arts pour moi sont une chose vraiment stupéfiante ! Je m'intéresse énormement à de nombreux Mangakas ainsi qu'a de nombreux peintres et compositeurs, Réalisateur et Auteur, ainsi qu'a des groupes de musiques. Tu dois sans doute être un Ange tombé du ciel Lithium car de nos jours, les gens passionnés et impliquer dans l'art se font rares, quoi que beaucoup plus présent dans la musique que dans le déssin et l'écriture, je trouve cela dommage que des Prôses et des coups de crayons d'une beauté semblable à la tienne viennent à se perdrent...

[HRP : Dsl si c'est court, j'était un peu moins inspirer ce coup ci]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. EmptyLun 4 Oct 2010 - 6:58
l'Art est source d'Amitié.





Lithium avait soif. Très soif.
Logique après avoir autant parlé et rigolé. Elle ne tenait pas de longues conversations généralement. Habituellement, elle plaçait quelques mots, répliquait parfois sur une remarque puis se contentait finalement de suivre l'entretien.
Lithium aime bien parler, mais seulement quand elle connait le sujet abordé. Sinon, elle ne voit absolument pas l'intérêt qu'il y a de s'incruster dans une conversation à laquelle elle n'aurait rien à y apporter.

Elle changeait.
Cela devait être l'unique raison à tout ce qu'elle découvrait sur elle-même aujourd'hui.
Elle n'était peut-être pas si asociale que ça en fin de compte, ni si.. Repoussante ?
Lithium avait appris à aimer ses oreilles, mais à force de critiques, d'insultes et de regards méprisants, sa confiance en elle s'était envolée. Tout le monde l'observait comme si elle était une bête de foire, presque un monstre. Comment se trouver plaisante et ravissante quand tout le monde semble vous dire le contraire ?
On lui avait dit une fois, mais cette personne n'était plus là pour l'instant.
Cette assurance qu'elle affiche dans ses gestes et sa façon de parler ne sont seulement qu'une énième façon de se protéger, comme bon nombre de gens dans l'humanité. Au fond, elle est fragile et instable, bien que sa force mentale soit inébranlable. Elle avait enduré tellement de sévices et de violence lors de sa tendre jeunesse, qu'elle avait presque acquis la tolérance zéro à la souffrance.

Il n'empêche que, les regards qu'elle attirait n'étaient toutefois pas exclusivement emplis de critiques et de reproches.
Bien qu'elle aimerait plaire, cela lui fait peur. Et si elle en faisait trop ? Et si au contraire, cela ne faisait que l'enlaidir de plus belle ? Une infinité de questions pour une seule difficulté.
Lithium savait du plus profond de ses entrailles que si ces ivrognes, par exemple, s'étaient attardés sur elle avec autant d'insistance, c'était parce qu'elle était d'un côté séduisante. Mais qu'en était-il des autres ?
Elle se souvint de son bourreau à l'époque du collège qui lui avait infligé ses blessures les plus importantes.
La dernière fois qu'il avait voulu s'en prendre à elle, il avait tenté d'obtenir une toute autre chose de son corps, une sorte de divertissement tout à fait différent du précédent.
Et si ce n'était pas seulement à cause de cette malformation génétique qu'il l'avait martyrisée ? Et si c'était comme la plupart des adolescents à leur âge, une façon d'attirer l'attention de la personne agressée en l'embêtant?
.. Oui, sauf que c'était bien plus qu'un embêtement, c'était carrément de la maltraitance physique avec une quasi-tentative de viol sur mineure, par un mineur en plus.

Qu'en pensait Vlad tiens ?
Elle avait remarqué qu'elle ne le laissait pas si indifférent, mais sans plus.
Elle ne cherchait pas à construire une relation sur le moment, mais était-il comme tous les autres, le genre de personnes qui critiquent et tourmentent leurs prochains ?
Non, ce n'est pas le cas, il ne peut pas être comme ça. Il paraît si gentil, si aimable et délicat à l'intérieur comme à l'extérieur. D'ailleurs, bien qu'il n'était absolument pas son type d'homme, il dégageait à ses yeux un certain charisme et avait un certain charme d'après elle.

Elle finit par chasser ces pensées philosophiques de sa tête et attendit ce que s'apprêtait à dire le garçon;



"C'est fou car les Arts pour moi sont une chose vraiment stupéfiante !
Je m'intéresse énormément à de nombreux Mangakas ainsi qu'à de nombreux peintres et compositeurs, Réalisateurs et Auteurs, ainsi qu'à des groupes de musiques. Tu dois sans doute être un Ange tombé du ciel Lithium car de nos jours, les gens passionnés et impliqués dans l'art se font rares, quoique beaucoup plus présent dans la musique que dans le dessin et l'écriture, je trouve cela dommage que des Proses et des coups de crayons d'une beauté semblable à la tienne viennent à se perdre..."

Oh tiens.
Lithium écarquilla grand les yeux tellement la surprise l'avait heurté de plein fouet.
Elle était touchée. Il ne savait même pas de quoi elle était capable et voilà qu'il l'a complimentait le plus naturellement du monde en l'a décrivant "d'Ange". Elle manqua de devenir rouge-écarlate et pour parer à cette éventualité, se mit à tortiller son oreille droite tout en focalisant son attention sur le fond d'un de ses verres. Puis, sans crier gare, elle attrapa les deux mains de Vlad avec force et le regarda droit dans les yeux avec le plus grand sérieux du monde;


"Qu'est-ce que tu penses de Dali ..?
Je trouve ses tableaux horribles bien qu'il ai un talent indéniable. La texture de ses toiles me dégoûte et me donne presque envie de vomir, rien n'est coordonné, tout est flasque à la limite de la perversité..

Les peintres qui sont à mon goût les meilleurs sont d'abord Monet et ses paysages d'une beauté et d'une sensibilité poussées à l'extrême. D'ailleurs, ses Nymphéas sont parfaits et harmonieux.
Van Gogh est un marginal qui m'a charmé avec son chedel van een skelet met brandende sigaret, autrement dit, Crâne d'un squelette avec une cigarette fumante ou allumée. Ses paysages comme les Pêchers en Fleurs et la Nuit étoilée sur le Rhône sont d'une beauté sans pareille.
Rembrandt reste le maître de la proportion et de la diversité. Il fait autant de gravures que de tableaux.
Son NachtWacht est certes bon, surtout avec les jeux de lumière, mais pas son meilleur.

Toutefois, je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il y ait plus de personnes impliquées dans la musique que dans le dessin. Il y en autant dans cette dernière que dans la première. C'est juste que, le dessin est principalement connu dans la bande-dessinée, on ne fait pas attention aux illustrateurs de journal, de vitrines, de magazines et de marques de textiles ou de cosmétiques parfois. La musique est plus internationale et universelle que l'art du crayon va t-on dire, bien que chacun d'eux on le mérite pour réussir.

Bref, je suis tellement heureuse de rencontrer en plus un amateur d'art!"
, acheva t-elle de dire avec engouement.

Mais quand elle vit qu'elle avait agrippée les mains de Vlad, elle rougit légèrement, les lâcha, puis finit son verre de Caïpirinha.


"Je suis désolée.", souffla t-elle.
"De m'être emportée dans mon enthousiasme et de d'avoir brusquement empoigné les mains.
Je ne t'ai pas fait mal hein ..?"



__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue. Empty
Revenir en haut Aller en bas

Aux alentours du "Brasier Fumant", avenue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Centre Ville :: Restaurants-