Haut
Bas

Partagez|

Le parc, un échappatoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Le parc, un échappatoire... Sam 25 Sep 2010 - 22:08
RP n° 9 :

( Précédemment, RP n° 8 Royaume des Doutes – Zone 1 avec Felen Ankou )

[ L'appel du monde réel était plus fort que celui du monde des rêves... ]

J'ouvris les yeux.

Mon réveil ou plutôt ma radio était en train de sonner. Je soupira. Je m'assis sur le bord de mon lit et appuya sur la touche qui arrête la sonnerie de ce fichue réveil. Si je le laissais sonner trop longtemps, je finissais toujours pas entendre : Alexia!! Ta radio!! Enfin bref... Je me leva, choppa mes chaussons puis traversa ma chambre en traînant les pieds...

Ce jour là, nous étions Lundi. Le Lundi, ça voulais dire reprise des cours jusqu'au week-end prochain. Ça voulais aussi dire journée assez rude niveau heures de cours... En effet, le lundi j'avais une journée quasiment complète. Je commençais à 8h30 et je finissais à 16h45. Le midi, le plus souvent, je mangeais dans le petit parc juste à côté du lycée, ou sinon, j'allais manger un kebab en ville. Et quand il faisait beau, j'aimais bien me balader dans le parc après les cours, seule ou accompagnée, selon mon envie ou mon humeur. C'était un endroit idéal pour être au calme, j'y faisais mes devoirs de temps en temps, comme ça, je pouvais me concentrer et ne pas être déranger mais dans ce cas, il fallait trouver une cachette pour que personne puisse vous trouver.

«- Alex'! Y'a ton amie qui t'attend dehors, dépêches-toi! Tu vas être à la bourre ! »

«- Oui maman! J'arrive! Je rentres tard ce soir, je finis tard et je t'appelle si je vais chez des potes. Bisous, à ce soir! »

J'ouvris las porte sans attendre la réponse de ma mère puis la claqua derrière moi. J'aperçus alors Cindy qui m'attendait devant, accompagnée de Sofia. Nous faisions souvent le trajet ensemble dès que nous le pouvions. Pendant le trajet, le plus souvent on se racontait notre week-end, ou bien on papotait sur les nouvelles chansons qui venaient de sortir ou des trucs dans le genre. En chemin, nous croisions souvent d'autres personnes. Au fur et à mesure que nous nous dirigions vers le bahut, notre petite troupe grandissait. Mais une fois arrivé à destination, toute la petite troupe se dissipait, cours oblige. Ce matin là, je commençais par 2 heures de maths... J'avais une assez bonne logique en maths, je comprenais assez bien, enfin je me débrouillais... Mais 2 heures de maths, le Lundi matin, c'était assez dur à suivre... Mais les deux heures filèrent assez vite. En même temps, mon voisin m'aide à faire passez le temps... Il est très gentil, plutôt mignon et assez fort en maths, ce qui m'aide beaucoup. En fait, ce mec a la classe sans le montrer, c'est super classe. Enfin bref, les cours de la journée s'enchaînèrent... Banalement. Le midi, j'avais mangé à la cantine, j'avais eu le courage de le faire, ce qui ne m'arrive pas souvent.

À la fin des cours, je suis sortie toute seule, je ne voulais pas être accompagnée, je voulais juste rester seule. J'avais besoin d'un moment de solitude, je suis donc allée au parc. Je me suis déniché un petit coin sympa, derrière un arbre. J'étais plutôt bien cachée... J'avais de la chance, depuis plusieurs jours il faisait beau, donc l'herbe n'était pas humide. J'avais posé mon sac près de moi et m'étais assise, adossée à l'arbre. Je savais pourquoi j'avais besoin de ce calme, j'avais besoin de réfléchir. Mais je voulais d'abord laisser mon esprit vagabonder avant de venir au coeur du sujet. Car le coeur du sujet était assez embarrassant...

Quand j'eus jugé que mon esprit avait assez vagabondé, je me concentra et vins à ce sujet tabou: mon rêve. Effectivement, cette nuit là, j'avais fait un rêve assez étrange car il était très proche de la réalité. J'y avais rencontrer un beau jeune homme, nommé Felen, et je crois que j'en était tombé amoureuse malgré moi... Ce qui est très embarrassant. Tombé amoureux de quelqu'un qu'on a vu en rêve est très étrange, stupide et débile. D'une, parce que je ne pourrais jamais le revoir sauf si ce qu'il m'avais dit était vrai et j'en doutais encore, de deux, parce que ça se trouve, c'était moi qui l'avait inventé, ce qui serait deux fois plus débiles de tomber amoureuse de lui, et de trois... Je le connais à peine. Ce qui me faisais trois bonne raison pour me prouver que tomber amoureuse de Felen était complètement stupide. Mais mes sentiments étaient plus fort que ma raison, et ça, je ne pouvais rien y faire. J'avais beau me taper la tête contre l'arbre, ça n'y changera rien. Comme disait une chanson, « You can always see it comin', but you can never stop it... »... J'avais envie de le revoir si c'était possible... Mais... Et lui? Voulait-il me revoir? S'il m'a embrassé... ça voudrait dire que lui aussi? Ou bien... Non. Je n'en savais strictement rien. Je me rendis alors compte que j'étais venue dans le parc pour réfléchir à quelque chose qui n'avait pas besoin d'être réfléchit. Seule le temps pouvais répondre à mes multiples questions. Tout était clair dans ma tête: j'étais tombée amoureuse d'un garçon que j'avais croisé dans mes rêves...

Un bruit de pas étouffé me tira de mes pensées.

* Je croyais m'être bien cachée... *

Je n'eus pas le temps de me retourner qu'une silhouette apparue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Dim 26 Sep 2010 - 14:59
Biiiiiip Biiiiiiiiip

CLOONG

Ouais? Dis-je d'une voix grave, typique de quelqu'un à peine réveillé.
Meizan? Que ce que tu fait? On t'attend! On va commencer le spectacle là!

C'était Giorgi, il m'appelait pour le cirque. Je regardais ma montre posée sur une table de nuit, elle affichait 8h42. Je dit a mon collègue :

Désolé, gars. J'viens de me réveiller, j'arrive tout de suite.
Quoi? Alors dépêche toi!!

Il raccrocha. Je mis mon téléphone sur mon lit, près de moi et me gratta la tête. De quoi avais-je rêvé? D'habitude je ne me souviens jamais de mes rêves mais cette fois ci c'est différent... c'est comme si j'avais vraiment combattu ce singe bizarre et que l'avais étalé... avec du sable... c'était vraiment étrange. Les fleurs, les arbres... n'était pas du tout comme sur Terre. C'est comme si j'avais attéris dans un monde imaginaire ou l'on se sent comme si on y était vraiment.
Bref, ce n'était pas l'heure pour rêvasser (c'est le cas de le dire). Je me précipitais vers la salle de bain, j'enfilai ma tenue de cirque et partis de chez moi. Heureusement que je met environ un quart d'heure pour aller au cirque, sinon mes collègues me tueront si j'arrive à la fin du show!

Je pris divers raccourci, je suis passées derrières des maisons, près du parc... jusqu'a arrivé a mon lieu de travail. Luigi m'acceuilis à bras ouvert :

Enfin, te voilà! Tu tombe à pic! C'est bientôt ton tour!
Ok! Dis-je en hochant la tête.

La femme de mon ami me maquilla pour ressembler parfaitement a un clown, elle me coiffa et me laissa enfin partir de cette pièce pour comédiens. Je m'approchais de la scène, derrière les rideaux, et observais le spectacle de mes deux compagnons magiciens. L'un d'eux était assis sur une chaise, et l'autre était derrière lui, il fouilla dans ses poches et trouva un lapin, il le passa au collègue qui était assis, celui ci le mis dans son chapeau et un colombe s'envola. Le public appaludis. Il saluèrent, et vinrent vers moi.

Ah! Te voilà Meizan! Alors t'as bien dormi?!
Très bien, merci.
Ha ha... j'espère que tu connais ton spectacle, gars.
Parfaitement, même!
Parfait, a toi de jouer, le clown.

Silence dans la salle. Les lumières étaient éteintes. Je marchais vers le public, et à chacun de mes pas, on entendit un bruit bizarre mais qui faisait rire le public. Je m'arrêta net.
Une lumière s'alluma sur moi, le public applaudi. Je me mis alors a raconter une histoire... C'était une petite partie de ma vie... au lycée...


… mon prof me disait toujours qu'il fallait que je bosse pour avoir une vie de riche... il me racontait toujours cette histoire....

Je pris une voix très grave, pour imiter celle de mon professeur a l'époque de mes 16 ans.

Il était une fois... un homme, un pauvre qui voulait devenir riche grâce au loto. Il était pauvre parce qu'il ne travaillait pas à l'école, comme TOI, Meizan (Moi?)! Il était pauvre, oui. Il pria tout le temps Dieu pour qu'il réussisse a gagner le gros lot. Il pria des jours, des mois... jusqu'à ce que Dieu lui apparaît et lui dit : Je veux bien te faire gagner au loto, mais... commence déjà par t'acheter un ticket...

Le public rigolais, ca me fit plaisir. Je reprit ma voix d'origine et continua :

Morale de l'histoire? Il faut travailler.... (j'en reviens pas... je dit ce que m'a dit mon prof... arf...) etc etc...

Je conclu mon histoire sur ce point. Puis continua avec des numéros de jonglerie jusqu'au tour de mes autres collègues.
Il faisait assez tard quand le spectacle se fini. Luigi et Giorgi me félicitaient. J'étais assez fier de moi. Harleed, le japonais du groupe semblait fatigué, mais me félicité aussi. Il était temps pour moi de partir et de rentrer chez moi. Mais avant cela, je devais faire un tour au parc, pour me changer les idées... Je me suis directement dirigé vers un arbre, plutôt bien caché car je vais tout le temps là-bas, pour me cacher, pourquoi? Une fois je me suis installé sur un banc et une dame avec son enfant est passé, l'enfant s'est mis a pleurer, il avait peur des clowns sans doute...
Mais qu'importe, plus je m'approchais, plus je vis quelqu'un qui avait déjà pris ma place.
En effet, c'était une jeune fille blonde, elle semblait perdu dans ses pensées mais me vit arriver. Je pris la parole un moment.


Ah... je vois qu'on a déjà pris la place... Tu permet que je m'installe à coté? J'aime bien cet endroit.

J'espère au moins qu'elle aura pas peur de moi... tout le monde n'aime pas forcément les clowns.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Dim 26 Sep 2010 - 19:22
RP n° 10 :

[ Je n'eus pas le temps de me retourner qu'un silhouette apparue... ]

Cette silhouette était un clown. Stupéfaite, j'écarquillai les yeux. Je me demandais ce qu'un clown pouvait faire dans le parc. Il avait des cheveux mi-longs violets, des yeux sombres qui ressemblaient à sa couleur de cheveux, qui n'était sûrement pas naturelle et il avait une fine bouche qui affichait un sourire malin. Il avait l'air assez costaud et plutôt bien foutu. Il était habillé en habit de clown, un haut à paillettes avec une cape en cuir, un pantalon assorti à son haut, une ceinture, un bracelet et des chaussures banales. Il était maquillé aussi. Heureusement que je n'avais pas peur des clowns sinon je me serais barré en courant... Avant que je puisse avoir une quelconque réaction, il me dit.

«- Ah... Je vois qu'on a déjà pris ma place... Tu permet que je m'installe à côté? J'aime bien cet endroit. »

Je rougis bêtement, ne sachant pas quoi répondre. Je bredouilla quelques excuse et me décala sur le côté afin de lui laisser de la place.

«- Je... Désolé, je ne savais pas que vous veniez souvent ici... Je... Vous voulez que je m'en aille? Ce n'est pas grave, je peux très bien aller chercher un autre arbre, il y en a beaucoup dans le coin... Je comprendrais si vous voulez rester seul. »

Je pris mon sac, remis ce que j'avais sorti à l'intérieur et le ferma. Je commença à me lever mais me rassis dans un soupire. Je tourna la tête vers le clown puis lui adressa.

«- En fait, moi aussi j'aime bien cet endroit... ça ne vous dérange pas si je reste? Je... J'étais venue ici pour réfléchir, mais tout est clair... C'est juste que je nie la réalité. Enfin bref, si ça ne vous dérange pas, un peu de compagnie ne me fera aucun mal... »

Je lui sourit. Ce clown devait être plus âgé que moi. Malgré son maquillage, ça se voyait et ça s'entendait au son de sa voix. J'eus alors un mouvement de recule.

* J'espère que c'est pas un pédophile au moins! *

Je le regardais, le détaillais. Un clown, dans un parc... ça pouvait faire quoi d'autre? Non. Il n'avait pas une tête de pédophile. Et puis au pire, j'avais ce qu'il fallait dans mon sac. Ma mère est très prévoyante, presque trop. Je lui souris à nouveau pour effacer mes doutes. Je baissa ma tête et le laissa s'asseoir. Une fois installé, je lui demanda.

«- Comment vous appelez-vous? »

J'avais le pressentiment qu'on allait beaucoup parler... S'il était venue dans ce parc pour s'asseoir derrière une arbre qui était assez loin du chemin principal, c'était sans doutes pour être au calme... Un peu comme moi. Mais lui, il avait sûrement d'autre problèmes plus grave qu'un rêve... Il avait peut-être envie d'y réfléchir seul, et sans moi... Je le comprenais. Et puis au pire, je pouvais toujours l'aider, j'ai toujours aimer écouter la vie des gens... Vous croyez que je pourrais devenir psychologue? Mais s'il était pédophile, ça foutait en l'air tout mon raisonnement...

Maintenant, il y avait deux questions: était-il un pédophile? Si non, voudrait-il bien que je reste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Dim 26 Sep 2010 - 20:02
La jeune fille m'analysa d'abord du regard, puis pris un léger temps pour me répondre, génée:

Je... Désolé, je ne savais pas que vous veniez souvent ici... Je... Vous voulez que je m'en aille? Ce n'est pas grave, je peux très bien aller chercher un autre arbre, il y en a beaucoup dans le coin... Je comprendrais si vous voulez rester seul. »

Elle mis ses affaires dans son sac positionné a cotés d'elle, elle se leva. Puis se rassis de nouveau (elle se sent pas bien?) Elle me dit :

«- En fait, moi aussi j'aime bien cet endroit... ça ne vous dérange pas si je reste? Je... J'étais venue ici pour réfléchir, mais tout est clair... C'est juste que je nie la réalité. Enfin bref, si ça ne vous dérange pas, un peu de compagnie ne me fera aucun mal... »

A mon tour, je ne savais pas quoi dire... je lui répondis seulement quelques mots pour lui montrer que ce n'est pas grave :

Ha ha.. pas de problème! Un peu de compagnie me fera du bien!

Je m'assis a ses cotés. Un silence gênée s'installa. J'avais l'impression, malgré son sourire, qu'elle avait peur de moi. Mais je comprend... un clown bizarre qui accoste une jeune fille... ca peut paraître bizarre... mais je viens en paix! Peace!
Je veux juste me reposer un moment, et cette jeune fille ici présente était la avant moi, je vais quand même pas lui dire de partir. Je ne suis pas comme ça. J'avais les yeux fermé, mais je sentais quand même qu'elle me regardais... je sent pas bon, c'est ça? Ou alors elle crois que je vais l'agr...


«- Comment vous appelez-vous? »

Elle m'interromps net. Elle me demanda mon nom... elle est polie.

Meizan, je suis un clown, comme tu le vois. Et toi c'est?

Ce n'est pas que je veux spécialement connaître son prénom, mais je lui demande ça par politesse. Je mis mes mains dans mes poches et sortis un mouchoir. Je commençais a m'essuyais le visage quand je reçu un appel :

Allo? Meizan?
Oui?
C'est moi, Giorgi. Je te préviens que demain, on fait pas de spectacle! A moins que tu veux bien...
Non, c'est bon. J'ai besoin de repos.
De repos? Mais chaque joue tu viens en retard, ca te suffit pas?
Ha ha... bon a demain.

Je raccrochais et remis mon portable dans l'une des poches de mon pantalon. Je regardais cette fille, j'attendais sa réponse pour continuer la discussion.

[post bof j'avais pas trop d'idées, mais le coup du pédo, c'a m'a bien fair rire! xD)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Dim 26 Sep 2010 - 21:02
RP n° 11 :

[ Maintenant, il y avait deux questions: était-il un pédophile? Si non, voudrait-il bien que je reste? ]

Il me répondit décontracté.

«- Ha ha... Pas de problème! Un peu de compagnie me fera du bien! »

Il ferma les yeux et posa tête contre l'arbre. Bon, déjà, il avait répondu à une question, il voulait bien que je reste. Mais il restait la deuxième question... Il rouvrit les yeux et me répondit.

«- Meizan, je suis un clown, comme tu le vois. Et toi c'est? »

Meizan le clown... Moui... Pourquoi pas... Je ne savais pas ce qui sonnait le mieux, Meizan le pédophile ou Meizan le clown... J'optai pou Meizan le clown. D'une parce que ça sonnait mieux mais aussi pour essayer d'effacer mes craintes...
Il glissa ses mains dans ses poches et sortit un mouchoir. Il s'essuya le visage quand j'allais lui répondre mais je fus interrompu par la sonnerie de son téléphone. Il me fit un signe de tête en guise d'excuse pour décrocha.

«- Oui?
- Non, c'est bon. J'ai besoin de repos.
- Ha ha... Bon, à demain. »


Il raccrocha et remit son portable dans sa poche. J'étudiais tous ses gestes, j'imaginais que ça pouvait suffire à répondre à ma deuxième question, même si je savais que ça ne suffirait sûrement pas. J'entrepris de lui répondre non sans quelques hésitations.

«- Moi c'est Alexia. Désolé si je suis indiscrète et d'avoir un peu écouté votre conversation téléphonique mais, c'était votre patron? »

Si c'était son patron, ça faisait une preuve qu'il travaillait bien pour un cirque... Ou bien il était payer pour être pédophile ce qui était encore plus absurde que je ne l'imaginais. Je trouvais que j'avais un imagination un peu trop débordante... Tellement débordante que ça me faisait flipper. Je pris une longue inspiration, ferma les yeux et essaya de ne penser à rien, surtout pas à ce qu'il pourrait être... Enfin ce que j'imaginais qu'il soit. Je rouvris les yeux et continua.

«- Au fait, pourquoi vous venez ici vous, sans vouloir être indiscrète encore une fois? »

Je n'avais pas posé une question trop directe... Si j'avais posé: Vous êtes ici parce que vous êtes pédophile ou parce que vous êtes un clown pédophile? Ça l'aurait pas fait... Mais dans le fond, je n'en pensais pas moins. En fonction de ses réponses, je pourrais avoir le coeur net...

[HRP= Tu n'es pas pressé pour répondre! C'est juste que quand j'ai de l'inspiration je poste ^^ Merci en tout cas ^^ Au fait, je pourrais surtout RP le mercredi et le W.E... :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Lun 27 Sep 2010 - 17:35
Une fois avoir remis mon téléphone dans ma poche, la jeune demoiselle me dit enfin son nom :

«- Moi c'est Alexia. Désolé si je suis indiscrète et d'avoir un peu écouté votre conversation téléphonique mais, c'était votre patron? »

Indiscrète?... mais en même temps, c'est normal qu'elle se pose des questions, vu que j'ai répondu devant elle et a tout entendu. Son nom est Alexia, sa question était si Giorgi était mon patron, ha ha... si il l'était je travaillerais plus au cirque a l'heure qu'il est, étant donné qu'il n'aime pas quand j'arrive en retard alros que moi c'est quasiment tous les jours... mais je lui répondis sincèrement :

Euh... on va dire ça... c'est mon meilleur ami qui dirige le cirque alors je suis un peu « sous ses ordres »...

Il fallait bien que je me l'avoue : Giorgi est comme mon patron... non, pas "comme" mais c'est mon patron. D'ailleurs c'est lui qui m'a engagé dans sa troupe. Mais même si tous les comédiens son indépendants de leur shows. Giorgi est là pour dire ce qui va et ce qui ne vas pas, on le considère tous comme notre boss, oui.
Bref, je continuais a m'essuyer le visage quand Alexia me posa une autre question :


«- Au fait, pourquoi vous venez ici vous, sans vouloir être indiscrète encore une fois? »

Ha ha, cette question devais être posé! Qui ne trouverais pas bizarre un clown allé au fond d'un parc, se caché derrière un arbre? Et pourquoi? Tout simplement pour être au calme, voyons. Je mis mon mouchoir sale dans ma poche et je lui dit :

Tout simplement parce que j'aime cette endroit, on est bien au calme ici.

Un léger silence s'installa encore une fois. Une fois avoir fini de me nettoyer le visage, d'avoir essuyer tout mon maquillage, je ferma les yeux et lui posa un mon tour la question :

Et toi? Que fais-tu ici?

[Franchement pas long, désolé, j'savais pas trop quoi écrire. Sinon pour ton rp, ca pose pas de problème Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Lun 27 Sep 2010 - 20:26
RP n° 12 :

[ En fonction de ses réponses, je pourrais avoir le coeur net... ]

Il répondit d'abord à ma première question.

«- Euh... On va dire ça... C'est mon meilleur amie qui dirige le cirque lors je suis un peu « sous ses ordres »... »

Bon et bien... J'avais l'impression qu'il disait la vérité. Me voilà soulagée. Ce n'était pas un pédophile fou en manque de sexe déguisé en clown pour mieux attirer ses proies. Je lâcha un soupire de soulagement. Je me rendis compte un peu trop tard, que je l'avais sûrement poussé un peu trop fort... Il répondit alors à ma deuxième question.

«- Tout simplement parce que j'aime cette endroit, on est bien au calme ici. »

Hum... Pas très crédible... J'aurais été un membre du F.B.I chargé d'une enquête spécial où il aurait été témoin et il m'aurait répondu ça, je ne l'aurais pas cru. Il devait bien y avoir quelque chose là dessous non? Ou bien, ce qu'il disait était vrai... Mais c'était tout de même un peu louche. Il prit un mouchoir et se démaquilla totalement. Je pu enfin voir son vrai visage, sans maquillage. En fait, c'était le même qu'avec le maquillage, mais sans le maquillage... Ce qui paraissait logique. Après un petit blanc dans la conversation, il continua.

«- Et toi? Que fais-tu ici? »

Malgré que je croyais que c'était un pédophile même si mon hypothèse avait été fichue à l'eau, je n'allais pas lui dévoiler toute ma vie. Mais j'avais quand même envie de lui dire, juste pour engager la conversation. Même si je racontais n'importe quoi, peu-être que ça ne se verrais pas et puis, ça ne serait pas grave. Je ne le recroiserais sûrement jamais. Comme c'était un clown et qu'il devait sûrement avoir un minimum d'humour, je me suis dis que je pouvais inventer deux trois trucs... Histoire d'embellir un peu ma vie... C'est pour ça que je lui répondis.

«- Et bien, j'aime bien aussi cette endroit. Je viens de temps en temps ici pour réfléchir à ma drôle de vie. Effectivement, je rentre de cours, comme vous pouvez le voir, et parfois, je viens ici pour faire mes devoirs tranquille. Chez moi, il y a ma mère et mon frère alors... Ce n'est pas de tout repos. Et puis ici, dans ce parc, il m'est arrivé une histoire très étrange. Mais à chaque fois que je la dis à quelqu'un, il ne me croit pas... C'est pour ça que depuis, j'évite de le dire à n'importe qui, sinon, je passe pour une folle... »

Je baissa la tête et pris l'air d'une petite enfant sage et sans défense, que personne n'écoute quand elle parle. Il ne m'était jamais rien arrivé dans ce parc, mais j'avais envie de dire n'importe quoi à quelqu'un juste pour me changer les idées. J'avais besoin de parler pour ne rien dire, et surtout dire n'importe quoi. Je releva la tête et le regarda avec des yeux doux.

«- Mais vous? Me croirez-vous? »

[HRP= Je crois que j'ai un peu trop d'imagination... xD Finalement, je pense pouvoir RP assez souvent, dans la semaine également. Voilà ^^ Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Mar 28 Sep 2010 - 18:25
Elle réfléchi quelques seconde avant de répondre cela :


Et bien, j'aime bien aussi cette endroit. Je viens de temps en temps ici pour réfléchir à ma drôle de vie. Effectivement, je rentre de cours, comme vous pouvez le voir, et parfois, je viens ici pour faire mes devoirs tranquille. Chez moi, il y a ma mère et mon frère alors... Ce n'est pas de tout repos. Et puis ici, dans ce parc, il m'est arrivé une histoire très étrange. Mais à chaque fois que je la dis à quelqu'un, il ne me croit pas... C'est pour ça que depuis, j'évite de le dire à n'importe qui, sinon, je passe pour une folle... »

« Drôle de vie »? « Ce n'est pas de tout repos »? « Une histoire étrange »? « Passer pour une folle »?... Elle est maltraité ou quoi?! Mince, tout ça c'est bizarre, comme cette fille. Et puis d'abord qu'est ce qu'elle fait là?... pour être seulement au calme? Dans le parc on est comme ici, mais avec des pigeons qui viennent faire chier le monde! Je ne sais pas si je dois lui demander « Tu est maltraité? » Ou bien « C'est quoi cette histoire? »... Mais finalement c'est elle même qui me donna le choix de vouloir savoir ou pas quel était son récit :

Mais vous? Me croirez-vous? »

J'étais intéressé, d'ailleurs moi aussi il m'arrive des choses étranger c'est temps ci... comme ces rêves et cette épreuve.
Elle baissa sa tête... puis la releva quelques secondes plus tard et me regarda d'un air inoffensif. Que va t-elle me demander? (On dirait vraiment qu'on la bat, cette fille...) Je lui donna un petit moment d'attente avant de répondre :


Je crois que oui, moi aussi il m'arrive des choses bizarre ces temps ci...

Je la regardais droit dans ses yeux, mais en la regardant, j'avais l'impression qu'elle se foutait de moi... ou alors c'est rien qu'une impression... mais l'habit de vaut pas le moine, comme on dit. Dans une carapace de jeune fille fragile peut se cacher un véritable démon...
Bref, maintenant que j'ai nettoyer mon visage, je dois... me reposer, sans doute. Mais vu que cette fille, Alexia, est là, je sent qu'on va discuter plus ou moins longtemps...


[Un peu trop oui xD Mais j'adore lire tes posts, ils sont marrant x)]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Mar 28 Sep 2010 - 21:47
RP n° 13 :

e]«- Mais vous? Me croirez-vous? » ]

Là, il fallait que je trouve quelque chose à lui raconter... Sinon, j'étais morte. Il fallait que mon imagination une peu trop débordante ne le soit pas trop, justement, pour que mon histoire soit cohérente. Il me répondit alors.

«- Je crois que oui, moi aussi, il m'arrive des choses bizarre ces temps-ci... »

Il me regarda, droit dans les yeux avec une sorte de regard où se reflétait une multitude de questions apparemment sans réponse pour le clown. Je me demanda alors pour qui il me prenait... Pour une fille qui a vue la dame blanche? Pour un petit démon? Pour une fillette inoffensive? Je n'en savais rien. Mais je pense qu'il y avait un peu de tout ça. J'étais intriguée par ce qu'il lui était arrivé. Je pouvais lui demander de raconter son histoire comme ça, ça me laissait le temps d'inventer la mienne. Je lui répondis alors.

«- Et bien... Je vous laisse l'honneur de commencer. J'aime écouter des histoire, surtout si c'est raconté par un clown, je vous dévoilerai la mienne après... »

* Juste le temps que je l'invente, quoi... *

Pensais-je intérieurement. Je me repositionna contre l'arbre et pris une position confortable et lui sourit. Je me tourna légèrement vers lui afin de bien voir son visage.

«- Je suis toute ouïe. »

Je me demandais s'il n'allait pas faire la même chose que moi, inventer une histoire. S'il le ferait, je le remarquerais sûrement... ça se fait griller facilement ce genre de chose. C'est pour ça qu'il faudrait que je trouve quelque chose d'incroyable à raconter mais en même temps, de crédible. Si je raconte que ma grand-mère a sauter du troisième étage d'un immeuble parce qu'elle a vue une lutin sur un nuage et qu'elle s'en a sortie avec une petite égratignure sur le bras, c'est sur que c'est pas du tout crédible... Mais si je raconte quelque chose de plus... Ou de moins... Enfin quelque chose d'intéressant, tout en était un tout petit peu embelli, ça pourrait peut-être passer.

* Rhaaa... Dans quoi je me suis embarquée moi?! J'ai vraiment le chic pour dire que des conneries... *

Je me tapa la tête mentalement sur un mur mental. Mais à l'extérieur, je ne laissais apparaître qu'un grand sourire. J'avais hâte de savoir ce qu'il allait me raconter. Ça doit être marrant les histoires de clowns, non? Bon...

[HRP = Mouahahaha! :twisted: à toi ! Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Mer 29 Sep 2010 - 13:27
Elle pris un léger temps de reflexion avant de me répondre :

«- Et bien... Je vous laisse l'honneur de commencer. J'aime écouter des histoire, surtout si c'est raconté par un clown, je vous dévoilerai la mienne après... »

… Je crois qu'on s'est mal cxompris, fillette! J'ai jamais voulu te raocnter quoi que ce soit ! ><'' Mais soit... il faut bien que je dise ça a quelqu'un... de toutes façon, si elle me prend pour un con, on se reverra sans doutes jamais. A ce moment, elle se redressa et s'assis cofortablement, elle me souris et me dit :

«- Je suis toute ouïe. »

Bon, je crois vraiment qu'elle va me prendre pour un clown. Si je lui raconte mes rêves... avec ce singe par exemple, elle va surement rigoler... mais c'est ca être un clown! Bon, je décidais de me lancer :

Eumm... bon...

Je me grattais la tête, et continua :

Eh bien, l'autre nuit, j'ai fait un rêve étrange...

Je lui lancais un regard rapide pour voir si elle se foutais pas déjà de moi. Tout est ok.

Et ce rêve.... j'avais l'impression d'y être, quoi... C'est vraiment bizarre. Et dans ce rêve, j'étais dans un monde avec plein de fleurs, d'arbre bizarre. Et même que y'avais un singe bizarre. Et que je me battais avec!

Me prend t-elle pour un fou? Voyons ca réaction après.

Bref, et pendant le combat, je sentais même la douleur! Vraiemnt étrange! Et ce qui m'a étonné, c'est que mon corps se transformais en sable (Carrément!)! Comme si un monde des rêves existait!.. et y'a quelques jours, j'ai fait un rêve ou j'étais en plein désert, je vis mon pote et il me dit que j'ai passé mon épreuve... C'est pas étrange tout ça?

Silence. Je m'étais trop emporté ha ha... mais a force de faire des spectacles, ca devient quotidien. Je rompu ce silence en lui posa a mon tour la question :

Et toi? C'est quoi ton histoire?

[ Very Happy Que va tu raconter? Question ]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Jeu 30 Sep 2010 - 18:39
RP n° 14 :

[ Ça doit être marrant les histoires de clowns, non? Bon... ]

Allait-il me raconter des bobards? Allait-il me mentir? L'instant de vérité approchait. Il me répondit après un petit temps de réflexion.

«- Eumm... Bon... »

Il se gratta la tête puis continua.

«- Et bien l'autre nuit, j'ai fait un rêve étrange... »

Il me lança un regard furtif avant de continuer, non sans quelques hésitations.

«- Et ce rêve... J'avais l'impression d'y être, quoi... C'est vraiment bizarre. Et dans ce rêve, j'étais dans un monde avec pleins de fleurs, d'arbres bizarre. Et même que y'avais un singe bizarre. Et que je me battais avec! »

ça fait beaucoup de bizarre... Il continua dans sa lancée.

«- Bref, et pendant le combat, je sentais même la douleur! Vraiment étrange! Et ce qui m'a étonné, c'est que mon corps se transformais en sable! Comme si un monde des rêves existait!... Et y'a quelques jours, j'ai fait un rêve où j'étais en plein désert, j'ai vu mon pote et il m'a dit que j'avais passé mon épreuve... C'est pas étrange tout ça? »

* Il... Il a même sentit la douleur dans un rêve? Un monde des rêves? Ce... ça me fait penser à mon rêve... Avec ce Felen. Tout avait l'air si réel... *

«- Et toi? C'est quoi ton histoire? »

Je ne savais pas quoi dire, ni quoi penser d'ailleurs. Ça ressemblait en quelques point au rêve que je venais de faire... Sauf que je ne m'étais pas battue contre un singe et je ne m'étais pas retrouvées dans le désert avec un pote... Je se savais pas si c'était lié ou pas... J'essayais de ne laisser passer aucune autre expressions sur mon visage qu'un léger sourire. Que fallait-il que je lui réponde? J'allais tout de même pas lui raconter mon rêve, si? Et pourquoi pas?
Évitant de laisser un gros blanc, j'improvisai.

«- étrange, effectivement. Ça... ça me rappel un rêve que j'ai fait la nuit dernière... C'était aussi étrange. J'étais dans une sorte de plaine avec pleins pleins de rochers. Et puis, mes pensées s'écrivaient sur les rochers... C'est super embarrassant! C'est comme si t'avais ton esprit à nue... Et puis là-bas, j'y ai rencontrer un homme... Il était sympathique. Je pouvais aussi lire ses pensées sur les rochers... Très étrange... »

Je n'avais pas évoqué le baiser... Qui avait l'air si réel. Je préférais garder ça pour moi. Je baissa les yeux et eus un moment de réflexion. Je releva la tête et plongea mon regard dans le sien, sans trop savoir quoi penser. Je bredouilla.

«- Je... C'est... ça à l'air si étrange... »

Je baissa la tête et plongea mon regard dans l'herbe. J'eus comme qui dirait, un « bug ». Je fixais le sol sans regarder quelque chose de précis. Et puis l'herbe devint flou. C'est alors que je cligna des yeux et releva la tête.

«- Hum... Sinon... Hum... Mon histoire... Bah... Hum... »

Je n'avais pas eu trop le temps de trouver quoi dire. Il fallait que j'improvise et vite!

«- Oh! T'as vu l'oiseau là-bas! Il... on dirait qu'il est multicolore! C'est jolie! »

Je pointa du doigt un oiseau au loin. Je me tourna vers lui et lui lança un grand sourire. Il me fallait encore un peu de temps pour réfléchir, ou sinon, j'allais dire des conneries...

[HRP = ^^' Bonne chance XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Ven 1 Oct 2010 - 18:06
Quand je lui avais posé la question, elle réfléchit quelques instants et se décida enfin a parler :

«- étrange, effectivement. Ça... ça me rappel un rêve que j'ai fait la nuit dernière... C'était aussi étrange. J'étais dans une sorte de plaine avec pleins pleins de rochers. Et puis, mes pensées s'écrivaient sur les rochers... C'est super embarrassant! C'est comme si t'avais ton esprit à nue... Et puis là-bas, j'y ai rencontrer un homme... Il était sympathique. Je pouvais aussi lire ses pensées sur les rochers... Très étrange... »

Elle, elle était dans une plaine avec des roches. Et elle affirme que ses pensées s'écrivaient sur les roches... « embarrassant » comme elle dit, en effet. Aussi, elle avait rencontré un homme. De plus, comme moi elle dit que ca avait l'air si réel.
Elle stoppa son récit sur ce point. Elle avait l'air de garder quelques choses pour soi. Bref, tandis que je regardais les pigeons voler dans tout les sens comme des cons elle bredouilla :


«- Je... C'est... ça à l'air si étrange... »

Après avoir sortis ces mots de sa bouche, je la vis baisser sa tête. Je ne vis pas ou elle regardais, ses cheveux cachais ses yeux, mais si elle a baisser sa tête, c'est forcement qu'elle regarde l'herbe (je la vois mal regarder le ciel...). Un léger blanc s'installa.


- Hum... Sinon... Hum... Mon histoire... Bah... Hum... »

Je la fixais pendant quelques secondes, elle avait l'air de vouloir dire quelques choses mais elle n'arrivait pas a les sortir, enfin, c'était mon impression. Elle pris alors un air surpris, pourquoi?

«- Oh! T'as vu l'oiseau là-bas! Il... on dirait qu'il est multicolore! C'est jolie! »

(Elle me tutoie? Bon, c'est pas grave...) Elle pointa au loin un oiseau. Je me tourna vite vers celui-ci et remarqua que c'était qu'un vulgaire pigeon...

C'est un pigeon... (…)

Je lui renvoya son sourire.

Dit moi, répliquai-je en essayant de trouver un sujet de conversation, que pense tu du monde des rêves? Imagine que quelques chose comme ça existe... Ce serait pas mal non?

Je lui lança un regard, puis j'entendis des cris venant de derrière, je me tourna :

Tenez, pigeons!! Mangez vos graines, b$tards!!

Ce n'était qu'un vieux arrogant qui maltraitais les pigeons en leurs lançant des graines... bref, avec cette petite animation, Alexia a surement du trouver quoi répondre... alors?

[Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Ven 1 Oct 2010 - 18:58
RP n° 15 :

[ Il me fallait encore un peu de temps pour réfléchir, ou sinon, j'allais dire des conneries... ]

J'avais un sourire vraiment débile... J'avais l'air d'une demeurée...

«- C'est un pigeon... »

Il me sourit, mais je voyais bien qu'il me prenait vraiment pour une demeurée... Mon sourire s'effaça rapidement. Je baissa la tête et sentit mes joue s'enflammer. Il continua tranquillement.

«- Dit moi, que penses-tu du monde des rêves? Imagine que quelque chose comme ça existe... Ce serait pas mal non? »

Un monde des rêves? Ça peut exister ce truc? Ça servirait à quoi? À parler avec des gens qu'on voit le jour pour leurs parler la nuit? C'est pas logique... ça serait un peu comme mener une double vie. Avoir des problèmes le jour pour en avoir d'autre la nuit, non merci. J'entendis une voix au loin qui criait.

«- Tenez pigeon!! Mangez vos graines bâtard!! »

Un vieux cirait derrière des pigeons en leurs jetant des graines... Le clown se retourna, j'en fis autant. Je le regarda comme si lui aussi, était un demeuré...

* ça fait plaisir à voir, je ne suis pas la seule demeurée dans ce monde... Je ne suis pas seule!! *

J'arrivais quand même à un point où sa devenait grave... Enfin bref, je repris ma position initiale et répondis à sa question.

«- Hum... Franchement, j'en sais rien... Je ne sais pas ce qu'il pourrait y avoir de bien... Rencontrer des gens la nuit... Alors que tu les croisera peut-être jamais le jour... ça deviendrait un peu comme un lieux de rencontre... J'aimerais pas que mes rêves deviennent une sorte de site de rencontre! On ne sait jamais sur qui on peut tomber... Non, franchement, je pense que ça serait pas super... Enfin après, ça dépend comment ça se présente... »

Je fixa vite fait un point au loin puis secoua la tête en faisant une grimace. J'imaginais dans un de mes rêves, un mec en train de m'aborder... Trop peu pour moi. Je le regardais et me demanda ce qu'il pourrait y avoir de bien dans ce qu'il proposait.

«- Qu'est ce qui serait pas mal? Tu l'imagines comment le Monde Des Rêves? »

Parce que, j'étais pas franchement emballée par son idée. Je regarda un instant le ciel. Il y avait quelques nuages, mais le soleil était toujours présent, même s'il s'était affaibli depuis que j'étais arrivée dans le parc. Je repensa alors à ma mère...

* Mince... J'avais dit que je l'appelais si j'allais chez une amie... Il faudra que je l'appelle... Ou que je ne tarde pas... *

Dommage, je commençais à apprécier la présence d'un clown. Je disais un peu n'importe quoi devant lui, mais je trouvais ça marrant. C'est très sympathique un clown, vous savez? Quand vous êtes devant lui, vous avez l'impression que c'est vous le clown, plus lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Ven 1 Oct 2010 - 19:13
En effet, avec cette petite animation, elle me répondu assez vite :

«- Hum... Franchement, j'en sais rien... Je ne sais pas ce qu'il pourrait y avoir de bien... Rencontrer des gens la nuit... Alors que tu les croisera peut-être jamais le jour... ça deviendrait un peu comme un lieux de rencontre... J'aimerais pas que mes rêves deviennent une sorte de site de rencontre! On ne sait jamais sur qui on peut tomber... Non, franchement, je pense que ça serait pas super... Enfin après, ça dépend comment ça se présente... »

Un site de rencontre... ca c'est comment toi tu vois les choses... un site de rencontre, non, je ne crois pas. Si c'était le cas, je serais tombé sur un site pour macaques... mais c'est quand même une bonne hypothèse...
Seulement il y a un problème : Comment expliquer le sable? Mon corps qui se transforme? Comme si dés notre arrivé au « monde des rêves », on passe une épreuve et on nous acceuille en nous donnant le pouvoir de notre peur... c'est mon hypothèse, car j'ai peur du sable ici, dans mes rêves, le sable, c'est moi.

«- Qu'est ce qui serait pas mal? Tu l'imagines comment le Monde Des Rêves? »

Je pris mon temps pour réfléchir... comment je le vois? Et bien...

Un gigantesque monde, encore plus vaste que la Terre avec des créatures étrange! (Quel imagination!). Et...

Dois-je lui parler des pouvoirs?

Et... où on peut avoir un pouvoir.

Je décida de l'éclairer sur ce point, car je sentais qu'elle allait me prendre pour un con :

En fait (j'sais plus si je te l'ai dit...) Je me battais avec du sable... c'est pour ça que je crois en ces « pouvoirs »...

Bref, Alexia semblait précipité, c'est vrai qu'il commençait a faire sombre... c'était sympa cette petite discussion...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 22

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire... Sam 2 Oct 2010 - 15:58
RP n° 16 :

[ Quand vous êtes devant lui, vous avez l'impression que c'est vous le clown, plus lui... ]

Il prit un peu de temps avant de me répondre ça.

«- Un gigantesque monde, encore plus vaste que la Terre avec des créatures étranges! Et... »

Il eu une petite hésitation.

«- Et... Où on peut avoir un pouvoir. En fait, je me battais avec du sable... C'est pour ça que je crois en ces « pouvoirs »... »

* Un Monde Des Rêves encore plus vaste que la Terre? Mais, je vois toujours pas l'utilité... C'est vrai que ça peut être pas mal avec des pouvoirs... Mais des pouvoirs... Du sable? J'ai pas tout compris... Je... J'en sais rien. *

Je n'avais pas tout compris dans son histoire... S'il se battait avec du sable... Un clown. Ça ferait quoi? Et quoi comme pouvoir? Des super pouvoirs du genre Bat-Man, Super-Man et tout? Ou du genre on peut voler, un peu comme un ange? Ou quelque chose comme des espions? Ou des gens qui contrôlent les un des 4 éléments?
Je jeta un coup d'oeil rapide à mon portable. 18H52. Soit j'appelais ma mère et je pouvais rentrer un peu plus tard, soit il me restait 8 minutes pour rentrer. J'informai Meizan.

«- Je... Je ne comprend pas trop... L'utilité... Enfin... J'en sais rien... »

Je me pinça les doigts, gênée.

«- Je suis désolé, il faut que je passe un coup de fils si je veux rester plus longtemps... Vraiment navrée. J'en ai pour deux petites minutes... »

Je sortis mon portable, chercha dans mes contacts « Maman » et appela. Après plusieurs « bip », j'entendis une voix familière.

« - Allo?
- Allo Maman? C'est moi, Alex'. Je suis au parc. C'était pour savoir si je pouvais rest...
- Ah! Alex'! Ça tombe bien, j'allais t'appeler! Tu pourrais passer au centre-ville, j'aurais besoin de deux, trois trucs... T'as de quoi noté?
- Mais...
- Alors... Il me faudrait de la crème fraîche pour ma tarte avec une boîte de 6 oeufs, une baguette de pain pour ce soir, si tu trouves, des céréales pour ton frère et pour toi si t'en a plus et 2 briques de lait. Je te rembourserais en rentrant. T'as assez d'argent?
-
* soupire * Oui Maman...
- D'accord! Parfait! Fais-vite, il faut que je prépare le dîner de ce soir!
-
* soupire * Ok, Bye... »

Je raccrocha, sans attendre sa réponse. Elle avait le chic pour me couper... Et pour m'envoyer faire des courses avant de rentrer... C'était la plus part du temps comme ça. Je rangea mon portable dans un énième soupire. Je regarda Meizan et lui dit.

«- Je suis désolé, il faudra que je passe en ville faire deux, trois courses. Mais j'irais dans 5 minutes, ça peut attendre... »

Je lui fis un sourire forcé, m'adossa contre l'arbre et repris.

«- Nous parlions de quoi? À oui, du Monde Des Rêves... Hum... Si tu parles de pouvoirs, tu penses à quel genre de pouvoir? Genre, Super-Man, le mec qui sauve toute la Terre? Du genre, un espion, agent-secret? Ou bien du genre quelqu'un qui contrôle un des 4 éléments...? Parce là, je vois pas trop ce que tu veux dire... »

Je me rendis compte alors que je le tutoyais... J'écarquillai les yeux un instant mais me détendis rapidement. Il ne l'avait sûrement pas remarqué. Je repris un léger sourire et le toisa.

* éclaircis-moi... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le parc, un échappatoire...
Revenir en haut Aller en bas

Le parc, un échappatoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Parc-