Haut
Bas

Partagez

Querelle anodine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyVen 24 Mai 2019 - 21:51
Joshua avait eu envie de se battre cette nuit là. Une envie inopinée et injustifiée, comme cela pouvait souvent lui prendre. Sa journée avait été un tour de garde interminable, allongé sur une dune brûlante du désert Syrien sous un soleil impitoyable. L'oeil niché dans la mire de son fusil d'assaut, le jeune homme n'avait pas bougé d'un pouce durant plus de seize heures. L'heure du sommeil était venue, et à défaut de pouvoir se dégourdir dans le monde des humains... il le ferait dans celui des rêves. Joshua se laissa donc aller dans les bras de morphée en pensant au royaume des cowboy, l'un de ceux connus pour appliquer la "loi voyageurs". Espérons simplement qu'il puisse tomber sur quelques chercheurs d'embrouilles, voire des voyageurs killers... l'alchimie en résultant serait explosive.

C'est ainsi que le jeune téméraire se retrouva au milieu d'une plaine de bovins. Personne en vue si ce n'est ce bétail ruminant. Joshua regarda ses vêtements, il était manifestement toujours en treillis. Le jeune homme ne savait pas vraiment comment marchaient les vêtements dans ce monde, peut-être devait-il simplement penser à quelque chose pour pouvoir le porter. Quoi qu'il en soit ce détail ne l'intéressait pas, l'accoutrement dans un monde ou tout le monde peut se balader à poil s'il le veut n'était pas vraiment le point qui le préoccupait le plus. Marchant d'un pas désordonné en soliloquant vers ce qui s'apparentait à un ranch, Joshua se demandait déjà sur qui il allait bien pouvoir tomber ici bas. Peut-être même allait-il simplement se faire attaquer et détruire immédiatement, ou au contraire passer toute sa nuit à déambuler tel un zombie à la recherche de chair fraîche. Singulier parallèle que voilà, mais loin d'être dénué de sens.

Après un petit quart d'heure de marche au sein de ces vastes plaines herbeuses, le ranch se fit de plus en plus distinct jusqu'à ce qu'il n'arrive finalement tout près. Plusieurs créatures des rêves semblaient y travailler, accoutrés d'un style très... cowboy. Joshua se demandait bien qui pouvait alimenter ce genre de royaumes, quel genre de personnes pouvaient bien rêver de cowboy ? Peut-être des fan incontestés de read dead 2, qui était sorti récemment. Dans tous les cas, cet endroit n'avait aucun charme à ses yeux et son seul intérêt résidait dans la recherche d'embrouilles. Chose qu'il n'eut même pas besoin de faire, puis-qu’à quelques mètres de lui à peine, un autre voyageur se fit bousculer par un trio de cowboy. Le plus grand des trois semblait être un chat cauchemar, encore une de ces saloperies. Si le voyageur ne semblait pas vouloir réagir plus que ça, Joshua était loin de vouloir en rester la. Le grand gaillard d'1M92 s'approcha de son homologue, mains dans les poches.


" Tu comptes vraiment en rester là avec cette bande de culs terreux bons qu'à traire les vaches ? "

Dit-il d'un ton volontairement ironique et suffisamment fort pour que le trio puisse l'entendre. Ce qui ne manqua pas, puisque ces derniers se stoppèrent pour se retourner à l'entente de cette invective indirecte.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptySam 25 Mai 2019 - 12:20
  Les partiels n'ont pas été simple cette année, je crois avoir un peu moins révisé que les précédentes, faut il dire. Les résultats devraient tomber d'ici un mois, en attendant, c'est un peu de fausses vacances, il faut être disponible si jamais un rattrapage venait à tomber sur le coin de la figure, la pression est encore un peu là, mais tu n'a rien à faire, tu ne peux rien faire de trop chronophage comme un petit job parce que sait on jamais. Donc tu glandes. Merveilleux, et bien pour ma part, ça ne me déplaît pas plus que cela, j'avais acquis du retard sur une série, aussi j'ai pris mon pc à deux mains de sorte à pouvoir être un vil exemple de légalité pour regarder en Streaming « West world ». De façon probablement trop intensive pendant trois jours.

=====L'ouest lointain=====

  Probablement trop intensive. Hmm. Pour que je me réveille ici, le probablement est de trop. Au moins ne suis-je pas trop loin d'un Ranch … Saloon … Ou quoique soit le nom d'une petite bâtisse en plein milieu d'un nul part onirique. Enfin, j'ai déjà de la chance, je suppose, d'être apparu près d'un coin de civilisation. Un coup d’œil vers le bas : Des bottes clichées, avec le petit éperon en forme de pansement, un jean, un tee-shirt blanc et bien sûr, une écharpe grise.
  Nouveau coup d’œil, je ne connais pas ce royaume, essayons de faire profil bas, pas envie de me faire pourchasser, m'est déjà arrivé, et ce n'était pas une joie. Je remonte l'écharpe, comme si je me protégeais du vent, et je m'étais dit que je me ferais passer pour un rêveur, mais bien évidemment, c'était l'oublier.

« Qu'est-ce qu'ce coin pourri ? T'veux j'colle quoi ici ? C'conneries d'brouterie s'raient capable d'me les bouffer ! Grommelle Aslya, l'air aussi maussade qu'à son habitude, perchée sur une des vaches, sans que celle-ci n'ai l'air de le remarquer.

- Bonjour à toi aussi.

- Oh ta gueule. J'vais m'rentrer, pas qu'ça à foutre.

- Aurev- » Pas le temps de finir, elle a déjà disparu dans son pouf caractéristique.

  Je soupire un coup, puis jette un coup d’œil aux alentours, mouais, raté pour se faire passer pour un rêveur, j'ai vu au moins plusieurs créatures des rêves autour du Ranch me jeter des coups d’œil suspicieux, ou se foutre de ma gueule, pour certaines. Perdu pour perdu … J'invoque l'annonciateur, si jamais quelqu'un me cherche des noises, au moins je ne serais pas complètement démuni, je pourrais toujours dire qu'il est pasteur. Aussi j'approche de ce bâtiment, qui s'avère être un ranch, mais avec un comptoir de bar à l'intérieur tout de même, du moins de ce que j'ai pu apercevoir par la porte entrouverte, que je n'ai pas le temps d'atteindre, puisqu'un groupe de trois créatures me bouscule « par mégarde ».

« Alors, on s'est paumé, l'ptit voyageur ? Crache le chat cauchemar.

Je ne prends même pas la peine de lui répondre, je lui sers un simple sourire froid, un petit hochement de tête et un regard assassin, son groupe et lui on l'air de se satisfaire de cette soumission assassine, aussi je continue ma route vers cette porte avant que :

- Tu comptes vraiment en rester là avec cette bande de culs terreux bons qu'à traire les vaches ? Assène un … Militaire ? Plus loin. Et merde, non, on avait dit qu'on se ferait pas remarquer.

- Vous entendez ça les gars ? Des incapables pas malins ?

- Il se prend pour qui ?

- Je sais pas, mais quand on aura fini de le « traire » de son sang, on verra s'il ressemble à une vache. »

  Ils se dirigent tout trois vers lui, enfin, deux marchent alors que le chat cauchemar se précipite, visiblement vraiment aux anges de pouvoir casser la gueule à quelqu'un. Je grimace un peu, m'accoudant à une barrière plus loin, hésitant encore sur le comportement à adopter, j'aide celui qui ressemble fort à un rêveur ? Ou je regarde simplement pour éviter de me mêler à des embrouilles ?
Un autre gus vient me rejoindre à ma barrière, regardant avec moi ce pugilat joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptySam 25 Mai 2019 - 14:35
Génial. Le matou lui fonçait déjà dessus, même pas besoin d'envenimer davantage les choses. Celui-ci était visiblement bien téméraire puisqu'il s'apprêtait à attaquer un grand gaillard comme lui. Ou peut-être tout simplement que Joshua n'était plus aussi impressionnant qu'il ne le pensait. Dans tous les cas, le félin aura tôt fait de regretter cet assaut irréfléchi. Toutes griffes dehors, le matou semblait confiant... mais se heurta bien vite à un mur avec une force phénoménale. Le chat cauchemar s'était élancé de tout son poids vers l'individu et s'était heurté avec violence à ses phalanges, phalanges dressées contre son visage avec une allonge impressionnante. Il fallait dire que Joshua avait de longs et puissants bras, lui permettant aisément d'atteindre quiconque viendrait au contact avant que ce dernier ne puisse lui porter le moindre coup. Et le bruit de ses phalanges résonnant contre les dents du matou désorienté en étaient le parfait exemple.

" T'es bon pour manger à la paille pendant 3 semaines avec ça. "

Le voyageur téméraire ne lui laissa pas le temps de faire quoi que ce soit et lui asséna un second coup en travers du visage avant de l'attraper par une oreille pour ramener sa tête contre son genou dans un claquement retentissant. Ces grandes oreilles pointues faisaient de bonnes prises pour pouvoir le malmener correctement en s'assurant qu'il ne puisse pas fuir. Joshua termina par un puissant coup de poing dans la nuque, l'écrasant à la manière d'un marteau avant que sa victime ne s'écroule au sol. Sans doute était-il parti pour une bonne nuit de sommeil. Et, voyant cela, ses deux amis n'allaient sans doute pas manquer d'accélérer le pas pour tenter de le molester. Joshua jeta un coup d'oeil derrière lui vers son camarade voyageur, il n'avait visiblement pas envie de se mouiller. Soit. Après tout, certains se faisaient discrets.

Les deux acolytes sautèrent dans les airs pour fondre sur leur proie, ce que sentit venir le jeune homme. Celui-ci balança sa jambe en l'air, sa longue et puissante jambe, droit dans la poitrine de l'un des cowboy. Le second parvint à l'attraper afin d'allonger le gaillard au sol, laissant ainsi son camarade agonisant derrière, le souffle coupé par le coup qu'il venait de recevoir.


" Je savais que les créatures étaient faibles, mais la ça dépasse mes espérances. "

Joshua attrapa la tête du cowboy entre ses mains avant de lui donner un coup de front puissant, lui brisant sûrement le nez au passage. Aussi facile cela fut-il, cette querelle avait eu le mérite de le défouler. Peut-être n'était-ce pas terminé d'ailleurs, les représailles étaient courantes à dreamland. Quoi qu'il en soit, le jeune homme se releva en dépoussiérant son treillis, retirant le haut pour ne rester qu'en t-shirt.

" Pourquoi tu m'as pas aidé ? "

Lança t-il à son camarade sans animosité, simple question.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptySam 25 Mai 2019 - 22:45
  Alors qu'avec l'autre spectateur et moi assistons à ce début de baston, je crois pouvoir dire que nous sommes tout deux assez surpris de la manière dont ce jeune militaire s'en sort. L'autre spectateur se met d'ailleurs à pousser un petit sifflement d'admiration alors que le chat cauchemar termine de se faire dérouiller, et au moment de la petite phrase au sujet de la paille, nous soufflons du nez de façon conjointe. Il me parle alors, sans quitter des yeux le combat.

« Et béh, il se démerde, mais vu les petites phrases … C'est un nouveau, non ?

- J'en sais rien, je ne le connais pas … Mais au phrasé, je dirais que ouais.

Impressionné par la technique du voyageur, s'il était vraiment nouveau, il allait falloir qu'il me donne des cours de combat, je serais pas foutu de faire la moitié de ce qu'il fait.

- V'savez que vous avez rien à foutre là, les emmerdes vont arriver.

- Hem … J'ai pas trop choisi, combien de temps, avant qu'elles arrivent ?

- Boarf, s'il gagne … Le temps que vous preniez un ou deux verres ?

- Merci.

  Il hoche simplement du chef, replace son couvre chef, et rentre à l'intérieur du bâtiment, de ce que j'en entends, il va prévenir le patron. Pendant ce temps là, notre tête brûlée est en train de terminer de faire de la bouillie de visage, et ce avec une efficacité effrayante, toujours avec des phrases d’accroches digne d'un héro de film, pleine de virilité et de muscles fondus en mots. Toujours est-il qu'une fois sa sombre besogne accomplie, le bougre se tourne vers moi pour m’interroger, il s'approche même, suffisamment près pour entrer dans la zone d'effet de mon invocation, qui laisse toujours balancer son encensoir en lévitant à peine au dessus du sol, aussi je me détends, s'il vient à m'attaquer comme il l'a fait avec les créatures, je devrais pouvoir durer plus longtemps qu'elles. Légère, la détente.

« Pourquoi tu m'as pas aidé ?

- Ang katapusan sa kalibutan, it ein fan 'e wrâld. Annonce l'apôtre, de sa voix monocorde habituelle.

- Hem, comme il dit … T'avais pas vraiment l'air d'avoir besoin d'un coup de main, c'est plus elles qu'il aurait fallu que j'aide. J'apprécie qu'elles soient encore vivantes cela dit. Je lui offre un sourire en coin, les yeux exprimant la taquinerie que je devrais peut être garder pour moi dans ce genre de première rencontre. M'enfin, si j'ai bien compris, on a un peu de temps avant que les embrouilles n'arrivent, un verre ? »

  Sans vraiment attendre de réponse de sa part, je me décolle de ma barrière pour entrer dans le bâtiment, avant de me diriger vers le comptoir, toujours suivi de l'annonciateur. Assis sur un tabouret haut, je suis assez vite rejoint par la tête brûlée, on nous sert un alcool que je serais bien en mal d'identifier au premier coup d’œil, pour cause, il ne doit pas exister dans le monde réel.
Allez Yoël, fait bonne impression, avant d'engager la conversation, montre que tu es un homme et bois ce truc. Ce que je fais, de façon surprenante, c'est plutôt bon, un vague goût de bœuf bourguignon, mais par contre … La vache ce que c'est fort, plus que les alcools commercialisés chez nous, je grimace amèrement et dissimule mes toussotements de façon maladroite derrière ma main, avant de m’éclaircir la gorge, et de me mettre à table.

« Hem … Yoël, dis-je en hochant du chef vers lui, me présentant ainsi. Je pense avoir compris que tu étais voyageur, qu'est-ce qui t’amène à tabasser de pauvres créatures dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptySam 25 Mai 2019 - 23:47
Joshua avait les mains dans les poches, signe qu'il ne comptait pas s'en prendre à son camarade voyageur. A vrai dire, pour lui, ils ne risquaient pas de s'embrouiller. Chaque voyageur était un allié par défaut, à l'exception des killers. Ils étaient tous dans le même sac après tout. Le voyageur fronça les sourcils lorsqu'un truc s'adressa à lui dans une langue inconnue

" Quesquidit lui ? "

Demande t-il avant d'avoir finalement la traduction directe. Donc cette chose pouvait comprendre ce qu'il disait mais pas lui répondre dans la même langue. Étrange tout de même. Enfin, Dreamland regorgeait tellement de bizarreries que rien ne pouvait l'étonner. Le jeune homme s'étira longuement en jetant un coup d'oeil derrière lui sur les trois gaillards amochés et visiblement incapacités pour un long moment, avant de répondre à son interlocuteur.

" Certes, mais on sait jamais. J'y suis allé au hasard, elles auraient très bien pu être de puissantes créatures. "

Chose dont il ne lui tint pas rigueur, à vrai dire, il s'en fichait bien. Et puisque celui-ci proposait un verre, pourquoi refuser ?

" Allez pourquoi pas. "

Confirma t-il avant de suivre sa nouvelle connaissance. L'intérieur du bar était typiquement... far west. Les regards en coin sous le chapeau, les cordes de guitare grattées ou encore le grincement du portail de bois. Tout lui rappelait cette ambiance des vieux western spaghettis qu'il aimait il fut un temps, avant de s'en délaisser totalement. S'il avait pu faire tourner son colt, Joshua l'aurait fait. Mais au lieu de cela, il se dirigea vers le comptoir avec son camarade pour s'y asseoir et attendre la commande. De l'alcool hein ? Joshua en avait horreur, malgré toute la virilité dont il pouvait faire preuve. Néanmoins, il fallait bien s'y plier lorsque la situation l'exigeait. Sans une once d'hésitation, le voyageur s'enquilla le shot cul-sec avant de le retourner sur le comptoir en bois. Quelle horreur. Heureusement qu'il savait se contenir ou la grimace que son visage menaçait d'afficher aurait sûrement pris forme.

" Joshua. Ils l'ont bien cherché c'est tout. Je sais que ce coin n'aime pas spécialement les voyageurs, je voulais en profiter pour leur flanquer une correction. "

Il soupira.

" Autant se faire plaisir à Dreamland si on ne peut pas le faire chez nous pas vrai. "
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyDim 26 Mai 2019 - 17:20
  Je ne peux m'empêcher de sourire devant son incompréhension de l'annonciateur, et lui dit qu'il ne peut s'exprimer qu'à coup de « La fin du monde », ce dans différentes langues. Puis il se met à parler de façon un peu inquiétante, expliquant clairement qu'il voulait juste casser des bouches. Meh, superbe, encore quelqu'un avec qui je vais m'entendre à merveille. Suite à quoi, alors que nous buvons chacun nos verres et qu'il semble beaucoup mieux résister que moi à l'attaque du fort taux d'alcool, je l'écoute parler.

" Joshua. Ils l'ont bien cherché c'est tout. Je sais que ce coin n'aime pas spécialement les voyageurs, je voulais en profiter pour leur flanquer une correction. Il pousse un soupir, avant de reprendre. Autant se faire plaisir à Dreamland si on ne peut pas le faire chez nous, pas vrai ?

Houlà, le barman étire de façon discrète un rictus de mépris avant de se retourner pour continuer de nettoyer son verre, et moi même, je ne peux réprimer une moue réprobatrice.

- Je dois avouer moyennement me reconnaître dans ce que tu dis, battre des gens comme plâtre ne m'attire pas du tout. Puis … Par ailleurs, comme tu le dis, on est pas chez nous, c'est chez eux. J'aimerais moyennement que des gens viennent me casser la gueule dans ma maison parcequ'ils ne le peuvent pas le faire dans leur dimension. Une grimace, une autre, pas tant à cause de la divergence de nos opinions, mais parce que j'ai l’impression d'être un donneur de leçons. Le point positif, c'est que les épaules du barman ce sont un peu détendue, si une baston vient à re-arriver, peut être que ça fera un adversaire de moins. Je reprends afin d’adoucir un peu mon propos. Mais bon, tu fais comme tu veux, c'est ta vie, tant que tu ne tue personne …

Avant que je ne m'enfonce encore un peu plus dans des sermons de vieux cons, des bruits de cavalcades se font entendre dehors.

- On vous doit quelque chose ? » Dis-je alors que je me relève déjà afin de me diriger vers la sortie, intention qui a l'air d'être apprécié par le patron, pas de bordel dans son établissement. Néanmoins il ne me répond pas, il souffle juste du nez avant de me faire signe de me grouiller. Je hoche la tête en retour pour sortir.

  Une fois dehors, je prends mon temps pour analyser ce qui se présente devant nous, cinq cavaliers, dont quatre usent de … Vaches, ou en tout cas ce qui y ressemble fort, et qui en descendent assez vite. Le dernier, le plus maigrichon descend aussi de sa monture, il a l'air … Faible, pourtant, la monture, elle, est superbe, une sorte de taureau. Et c'est un peu tard que je comprend que le boss, ce n'est pas la cavalier, mais la monture, qui se dresse sur ses deux pattes arrières. Une sorte de … Minotaure, sans cornes mais quand même, d'une belle taille, avec une musculature plus qu'impressionnante. Son corps est striée de bandes vertes fluo sur un fond noir, à moins que ce ne soit l'inverse. Enfin toujours est-il qu'il nous jette un regard assassin, se baissant le temps d'attraper son ancien cavalier par la jambe avant de le soulever, le-dit cavalier se liquéfie plus ou moins jusqu'à prendre la forme d'un lampadaire. C'est n'importe quoi, Dreamland me fatigue des fois. Je n'ai pas besoin de réfléchir plus de trois minutes pour me dire que mes coups n'atteindrons jamais cette grosse bestiole, et que s'il le faisaient, ça ne lui ferait même pas mal.

« Pour toi, celui là. » Dis-je en montrant ce que je suppose être leur chef.

  La troupe ricane, ils en sont visiblement arrivé à la même conclusion, mais sauf qu'ils m'ignorent complètement, commençant à se diriger vers lui tous ensemble. Vexant, ça, très, même. Mais c'est pas comme si je pouvais vraiment leur donner tort, mais tout de même … Je soupire, m'éloignant un peu de mon allié de circonstance, avant de ramasser un caillou, et de la balancer à la gueule d'un des quatre, pendant le même temps, l'annonciateur va léviter près des trois autres, les harcelants avec des grands mouvements d'encensoir qui viennent leur faire des dégâts monstrueusement ridicules. Mission réussie, les quatre péquenots pour ma pomme. Pourquoi j'ai fais ça, déjà, moi ? L'annonciateur revient près de moi, et les quatre commencent à nous encercler, et … Oh les bâtards, ils me prennent tellement peu au sérieux qu'il rengaine leur armes, des couteaux. L'un d'entre eux sort quand même des poings américains qu'il enfile.
Résumons … Quatre adversaire, tous humanoïdes, celui avec les poings américains a l'air malingre, peau verte  et yeux de chèvre.  Les trois autres ricanent en se dégourdissant les épaules. Ils veulent prendre leur temps pour me péter la gueule, tous trois sont physiquement normaux, enfin, selon les standards de Dreamland, du moins.

  Je relève lentement les poings pour me mettre dans une garde maladroite. Je le sens mal, très mal, même s'ils me prennent pas au sérieux, ils commencent même à me lancer les traditionnelles piques de voyous contre une cible isolée, je n'ai aucune foutre idée de mes chances de victoires, mais ils commencent à me chauffer sérieusement, là. L'un des trois normaux s'élance, armant son poing de sorte à me le coller dans les maxillaires, et alors que le coup se fait proche ...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyDim 26 Mai 2019 - 18:57
Joshua lança un regard perçant au barman en constatant son rictus. S'il cherchait à dire quelque chose, libre à lui d'oser. En attendant, Joshua jugeait avoir fait le nécessaire. Personne ne détient la vérité absolue. D'ailleurs, le jeune homme leva les yeux au ciel en entendant la tirade de Yoël. Le voyageur lui répondit avec flegme.

" Allez, on est tous les deux voyageurs personne n'a à donner la leçon à l'autre. Surtout que j'ai voulu t'aider à la base. "

Le jeune homme était prêt à en boire un second lorsque des bruits se firent entendre au dehors. Parfait. Voilà une bonne excuse pour ne pas boire en plus de se dégourdir un peu. Au pire des cas, ils tomberaient sur quelques chats cauchemars non ? Rien de très compliqué. Son pouvoir ne lui avait même pas été nécessaire pour se battre contre les trois rigolos. Sans un mot, le voyageur suivit Yoël en dehors du bar, prêt à en découdre... avant de tomber sur quelque chose d'inattendu. Le chef était vraiment ce gringalet ridicule ? Et ils étaient si peu ? Cinq contre deux voyageurs devrait être gérable facilement. Joshua commença déjà s'échauffer, étirant ses bras lentement devant la menace toute relative qui se profilait à lui... avant que la monture de ce minus ne prenne une forme autrement plus effrayante que ce à quoi il aurait pu s'attendre. C'est vrai. Il était à Dreamland. Ce paramètre lui était sorti de la tête dans l'équation, tout était plus ou moins possible. Y compris un minotaure écorné armé d'un lampadaire. Une chose était sûre, ce combat ne serait pas de tout repos... le soldat tremblait déjà d'avance dû à l'excitation. Putain de monde génial, c'est pas sur terre que ce serait possible !

" Ouais... je le prends. Quel intérêt de te battre avec un lampadaire sérieux ? Autant prendre une épée ou une masse ! "

Dit-il sans attendre avant de s'élancer à l'encontre de cette chose toutes griffes dehors, faisant fi de ses compagnons. Son camarade détourna bien vite leur attention avec son invocation étrange, ce qui lui permit au moins de prendre le chef en un contre un. Voyons voir la force de cette bête. Alors qu'il s'approchait, Joshua vit la bête brandir son lampadaire pour le frapper avec. Le voyageur plaça une solide garde lui permettant d'encaisser le coup du mieux qu'il pouvait... mais cette chose avait de la force, et il manqua bien de lui briser l'épaule. Le bras enflé, le jeune homme n'en démordit pas toutefois, attrapant donc l'arme de fortune de son adversaire pour tirer dessus afin de la lui arracher. Rien à faire, il avait trop de prises, et sa tentative se retourna contre lui quand la bestiole tira d'un coup sec son lampadaire afin de ramener à lui le voyageur. Ce dernier esquiva de peu un puissant coup de poing se dirigeant vers lui, avant de lui-même tenter de le frapper au foie. Rien. Le minotaure avait à peine tressailli, et maintenant qu'il était à portée, ce dernier attrapa Joshua par la tête pour lui frapper le ventre à coup de genou avant de le lancer violemment contre les barrières du ranch voisin, lui faisant faire un vol plané sur plusieurs mètres. Il ne semblait cependant pas en avoir fini puisqu'il s'approcha de Joshua, qui se relevait déjà, afin de lui porter un coup de lampadaire... coup qui se heurta à l'avant-bras du jeune homme, faisant fibrer l'arme jusque dans les poignets de son adversaire bovin. Il était parvenu à le bloquer.

" Hhhh.... t'aurais dû me finir tout de suite. "

Sentant sa force augmenter proportionnellement à sa vitesse, Joshua arracha des mains l'arme du bovin avant de la jeter au loin et de lui fondre dessus, le percutant violemment. L'animal était cependant loin d'en avoir terminé, et lui envoya un coup de poing dans le visage afin de le faire reculer, avant de tenter de lui attraper la gorge. Le combat faisait rage, tellement que Joshua n'avait pas le temps d'accorder de l'attention à son camarade plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyLun 27 Mai 2019 - 15:18
  Alors que le coup se fait proche, j'en viens à oublier qu'ils sont sous les effets de l'annonciateur, aussi sa droite se trouve relativement loin de moi, mais j'en profite pour attraper son poignet et pour tirer un coup sec dessus, j'aurais bien enchaîné après, mais d'une part je ne sais strictement pas comment le faire, n'ayant aucune foutre expérience en combat, et d'autre part, ses copains ne m'en laissent pas le temps, alors le bougre s'en tirera simplement en étant surpris à faire quelques pas plus loin après avoir été à peine déséquilibré et s'être pris un coup d'encensoir à l'arrière du crâne, mais il est encore debout. Le malingre aux poings américains amorce un enchaînement meurtrier en ne me le laissant aucune ouverture, même s'il ne m'attaque pas directement, mais plutôt la perception biaisée qu'il a de ma position. L'un des deux restants s'échine à vouloir m'attaquer dans le dos, en grognant avant d'essayer d'attraper la brassée d'air où il croit que je me trouve, sa garde ainsi baissée, j'en profite pour glisser un coup de coude dans son plexus, lui coupant le souffle.

  Celui qui était jusque là déséquilibré est revenu, c'est de nouveau du 4 contre 2, l'annonciateur prenant beaucoup de peine à en retenir un pour me laisser dans une position plus favorable. Il ne lui fait guère que des coups déshonorant, mais son adversaire commence à perdre patience, et à diriger sa haine vers mon invocation et plus vers moi. Tant mieux. J'essaye, dans un éclair de génie, de repérer où est-ce qu'il me perçoivent, surtout où le malingre me perçoit, puis je viens virer le chapeau de celui à qui j'ai coupé le souffle pour le choper à l'arrière du crâne et le mettre à peu près à la bonne position. J'ai visiblement bien visé, puisque heureux d'avoir enfin touché quelque chose de physique, les poings américains viennent pleuvoir sur la pauvre créature, qui ne tarde pas à tomber au sol en se tordant de douleur, à la plus grande surprise du malingre, qui s'arrête dès lors d'attaquer en fronçant ce qui lui sert de sourcils, se reculant à peine pour observer sans rompre l'encerclement. C'est définitivement lui le plus dangereux. Mais je retiens que je peux me servir du décalage de mon image pour mettre quelqu'un à l'intérieur de celle-ci. Utile, mais seulement contre des ennemis inexpérimentés.
  Du 3 contre 2, l'adversaire de l'annonciateur, ayant visiblement un ras-le-bol de se prendre des petits coups par un prêtre qui lévite a sorti un couteau cranté, et continue de se battre avec, la sortie de son arme ne change pas grand-chose, dans la mesure où il n'arrive toujours pas à le toucher. Mes deux adversaires, quant à eux, ont commencés à me tourner autour, le malingre cherchant visiblement à comprendre ce qu'il est arrivé plus tôt, alors que l'autre est en train de sortir à son tour un couteau. Mauvais, très mauvais. Heureusement pour moi, l'ennemi le plus dangereux reste en phase d'observation. Mais l'autre commence à larder des coups de couteau un peu partout, et ses mouvements sont suffisamment large pour que même avec la protection de la drogue de mon invocation, je sois en danger. Aussi j'esquive comme je peux, récoltant tout de même quelques estafilades  de moindre envergure. Puis le malingre semble avoir enfin repéré quelque chose.

« Les gars, regardez les traces de pas, ils décalent leur images, prêtez l'oreille ! »

  Et merde … Celui qui me fait face, à peine distrait par les paroles de son compère, me laisse une ouverture dont je ne peux que profiter avant que ça ne soit trop dangereux. Un coup de tranchant de la main dans la gorge, et … Et des coups un peu au petit bonheur la chance, ça a l'air de marcher, il tombe au sol. Une menace de moins, parfait, ça ne laisse plus que l'annonciateur et moi contre deux personnes, dont une un peu balèze. Ça me … Laissait, visiblement l'annonciateur ne s'attendait pas à être révélé, et se trouver lardé de coup de couteaux, même léger laisse la brume dont il est à moitié composé se déliter pour la nuit. Vite, réfléchis … Réfléchis putain. En désespoir de cause, je pense à Billy, que j'invoque entre le vainqueur de mon ancienne invocation et moi. Il est en forme de Tea-rex, parfait ! Il a l'air complètement perdu, une petite tasse de thé dans sa minuscule main droite.

« Patron ? Qu'est-ce qu-

- C'est le merde ! Retourne to-"

  Et là plusieurs choses se passent en même temps, la première, c'est que sur un sursaut de surprise, Billy se retourne, envoyant sa queue qui balaie d'un coup puissant le petit con, qui va voler plus loin pour ne plus se relever, l'autre, c'est que le malingre s'approche doucement de moi, avec un sourire triomphant. Comment ça un sourire triomphant ? Il n'a même pas peur de Billy ? Ou alors il a trouvé un moyen de me battre sans passer par lui ? Je n'ai pas le temps d'y penser plus avant qu'une douleur fulgurante naisse dans mon mollet droit, avec un sursaut qui me fait tomber un peu plus loin, je me retourne sur le dernier que je croyais avoir couché, il avait visiblement suffisamment de force pour me planter un couteau dans la jambe avant de rester au sol avec la respiration rauque et un sourire vicieux. J'ai à peine le temps de me retourner vers le malingre que sa main droite accompagné d'un éclair argenté me cueille dans la tempe gauche, je m'écroule.

  Étendu au sol, les oreilles sifflantes, la vision obscurcie et des lucioles dansant dans la périphérie de ma vision, j'avise avec un air exorbité le sol juste sous moi, la poussière présente sur le sol venant emplir mes narines et imprégner leur goût terreux sur mes papilles. Comment j'en suis arrivé là ? Un voyageur … Un Rêveur ? Je sais plus, un gars en treillis qui voulait se défouler, et qui a voulu … Quoi, me sauver ? Alors que je me remémore ces détails, j'entends vaguement Billy glapir, rugir … Il est courageux, mais pas assez fort. Le monde est ailleurs, je n'y suis plus, mais pourtant il s'y invite de plus en plus, comme si l'environnement qui m'entourait se forçait un chemin jusqu'à mes sens. Me sauver … Tu parles. J'aurais pu m'en sortir en me réfugiant de ce bar, et me faisant discret pour la nuit, qui sait, peut être même que j'aurais fais copain-copain avec une ou deux créatures. Et alors qu'une multitude de pensées incohérentes me viennent en tête, une en particulier se fait violence. J'aurais dû mourir, dans le vrai monde, un coup comme ça sur la tempe, et c'est la mort. Mais ici ? Non, lui qui n'est pas assez fort ? Moi qui le suis plus que là bas ? Je force sur mes bras pour me relever peu à peu en position semi-couché, sur le dos, me tenant sur les coudes avec l'énergie d'un perdu, de sorte à voir quelque chose, maintenant que le coton que ma cervelle avait accueilli commence à s'éclipser. Mauvaise idée, voir Billy se faire rosser à coup de poings américains n'a rien de réjouissant, c'est que j'y tiens, à cet abruti, maintenant. Il en vient même à disparaître sous le trop plein de dégâts.

  Le malingre en revient vers moi, m'avisant longuement, de loin, un sourire sadique aux lèvres, et commence à se mettre en route, lentement, non pas vers moi, mais vers le premier que j'avais mis au sol, celui qu'il avait lui même frappé. Cette vision a quelque chose d'hypnotisant, et ce n'est que quand il se baisse pour récupérer le couteau de son camarade avant de se rediriger vers moi que le danger se fait évident, oppressant, m'envoyant une décharge de dopamine, d'adrénaline ou d'autres trucs en « -ine » dont on parle pendant que je n'écoute pas. Je me redresse vaguement en position debout, m'appuyant sur ma jambe encore valide. Visiblement très lentement, parcequ'il est déjà non loin de moi, à dire vrai suffisamment pour m'envoyer son pied dans le ventre et me renvoyer au sol. Il recommence son approche, et le contrôle de mon corps engourdit me revient peu à peu, avec lui la douleur sourde qui imprègne tant mon ventre, que ma tête ou ma cheville. Ma cheville … Alors qu'il est maintenant tout proche, je n'ai plus qu'elle en tête, mon objectif, le seul. Je me jette de façon maladroite dans ses jambes, il ne s'y attendait visiblement pas, pensant que j'allais attendre la mort sagement. Nous somme pèle-mêle au sol, et avec une décharge de courage, je parviens à retirer le couteau de ma cheville pour lui planter dans le flanc droit. S'en suit des convulsions de chacun de nous, où nous essayons pitoyablement de nous éloigner l'un de l'autre. Ce que nous finissons par parvenir à faire. Il retire le couteau de son flanc pour compresser la plaie, se recroquevillant sous la douleur. Je fais globalement pareil, si ce n'est que je prend le temps de vomir avant de me redresser en position assise, compressant la plaie de mon mollet pour voir où en est l'autre taré.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyLun 27 Mai 2019 - 17:03
Visiblement, cette querelle n'avait plus rien d'anodin. Joshua avait pu observer d'un oeil la confrontation de Yoël, et les choses allaient jusqu'aux armes blanches. Le but était clairement de tuer dans ce cas la. De son côté à lui, le combat durait depuis plusieurs minutes sans qu'il ne puisse réellement prendre le dessus. Ce bovin encaissait encore trop bien ses coups, et les siens étaient aisément esquivables par le voyageur, ce qui l'empêchait de se servir de ses pouvoirs au final. Il allait falloir faire un choix, il ne pouvait pas le vaincre avec cette force pour le moment... et à l'instant même ou il se fit cette réflexion, Joshua recula pour heurter un mur. Merde. Le ranch. Il avait trop reculé depuis le début du combat, et ce taureau l'avait manifestement guidé intentionnellement vers un cul de sac. Bien joué sale bête. Bloqué comme ça, il n'avait plus l'occasion d'esquiver... et les coups ne tardèrent pas à le toucher. Cela semblait même être un vrai soulagement pour le bovin. On prend toujours plus de plaisir à attraper sa proie quand on l'a chassée longtemps...

Les poings du colosse percutaient chacun le visage du voyageur, expulsant quelques dents au passage, lui éclatant la lèvre, et manquèrent même de lui briser le nez s'il n'avait pas érigé sa garde du mieux possible. Mais ses avant bras n'étaient pas assez résistants pour bloquer les coups puissants de la masse de muscles à qui il était confronté, et il s'en rendit compte bien vite en les sentant céder. S'il maintenait sa garde, il se retrouverait sûrement avec les deux avant bras brisés, et ses chances avoisineraient alors les zéro. Putain de vache sur pattes. Celui-ci ne lui laissait aucun répit, et malgré sa capacité à devenir plus fort sous les coups, il finirait bien par céder si ça continuait comme ça. Cependant, bien vite, le voyageur remarqua le pattern de la bête. Celle-ci était si focalisée sur le fait de le détruire qu'elle en devenait prévisible, enchaînant sans cesse droite gauche droite gauche. Des mouvements d'amateur en somme. Cette bête ne misait que sur sa grande force et sa résistance. Joshua avait maté bien plus fort et ce hors de dreamland... ce n'est pas une bête écervelée qui allait le faire ployer. Surtout qu'ici, en ce monde ou tout est possible, Joshua avait son pouvoir. Et ce pouvoir...


" T'es pas plus fort qu'un autre au final. "

Envoya le voyageur alors qu'il bloqua le poing gauche de la créature d'une main, le visage en sang. Tous ces coups qu'il avait pris lui assuraient une sévère puissance de frappe, qu'il allait rendre à ce gros tas au centuple.

" Si t'es encore vivant après ça, souviens toi qu'on fait pas chier Joshua Kain. "

Et, comme pour ponctuer sa phrase, le poing droit du voyageur vint percuter avec puissance la face du bovin, lui rétractant presque le museau à l'intérieur du visage sous la violence du coup. La bête aurait sûrement volé ailleurs sur le coup, mais Joshua tenait toujours sa main droite. Profitant de cette prise pour le maintenir en place, le voyageur intrépide tira sur son bras pour faire faire un arc de cercle à sa victime afin de la fracasser au sol, créant un cratère conséquent dans la boue et l'herbe que constituaient la prairie. Mais ce n'était toujours pas fini. Le jeune homme leva le pied et percuta violemment le bovin afin de l'envoyer à quelques mètres dans les airs, le laissant impuissant, et, avant qu'il ne puisse retomber au sol, le termina d'un grand coup dans l'abdomen qui eut pour effet de l'envoyer tutoyer l'horizon.

" 'Fiouuu.... du fil à retordre. "

Le voyageur, encore sous l'effet de son pouvoir, se dirigea vers son nouveau camarade pour s'enquérir de son état... mais entendit galoper derrière lui. Encore ce minotaure ? Malgré sa face et son état déplorable, il tenait visiblement à mener un assaut final. Un assaut vain malheureusement pour lui. Alors que les deux adversaires levèrent leurs poings dans un ultime assaut chacun voulant en finir avec l'autre, leurs phalanges s'entrechoquèrent. Et la force accumulée de Joshua était si supérieure à celle de son ennemi qu'elle fit ployer la main de celui-ci , la retournant complètement pour finalement percuter les côtes du boeuf dans un craquement sinistre, l'achevant alors pour de bon. Le colosse se contenta de rouler sur quelques mètres, vaincu, et sûrement hors d'état de nuire pour une longue période. S'il n'avait pas une telle carrure, c'en aurait été fini de lui.

Suite à quoi, Joshua se dirigea vers son compère, fauchant au passage le blessé agonisant au sol d'un coup de pied. Il ne fallait pas risquer qu'il se relève, et le jeune homme n'avait globalement aucune empathie pour les créatures des rêves.


" Tu peux marcher ? On ferait mieux de dégager avant de rameuter tout le royaume. "

Surtout que son pouvoir finirait par s'estomper pour le laisser grandement affaiblit, et c'était à éviter.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyLun 27 Mai 2019 - 22:59
  Il n'est donc pas sans pouvoir … Son duel avec le minotaure s'éternise un peu, mais de façon surprenante, plus le combat dure, plus il a l'air de prendre l'avantage. Pourtant je ne dénote aucune changement physique, rien qui ne saute au yeux. Un pouvoir qui stocke l'énergie des impacts ? Le pouvoir de l'infini évoqué dans le Dream mag ? Une entité qui émerge de plus en plus ? Non, ça peut pas être ça, les piques qu'il envoie sont toujours les même, pas de symptômes de possession, toujours ce frimeur en manque d'action.
M'ah ? Il a l'air d'en avoir term- Non, son ennemi fait une dernière charge, qu'il contre de façon brutale et … Plutôt shonen-esque, aussi. Efficace, cela dit. Puis il se dirige vers moi, je secoue doucement la tête alors que je me sers de mon écharpe comme bandage de fortune, ayant plus pour fonction de comprimer la plaie que d'éponger le sang. Puis je me relève bon gré mal gré, m'appuyant surtout sur ma jambe valide, quant à lui, il va achever un des mes adversaires qui visiblement bougeait trop à son goût.

« Tu peux marcher ? On ferait mieux de dégager avant de rameuter tout le royaume.

- Sans aide, je ne pourrais pas aller très loin mais … Je m'arrête quelques instants, avisant leur montures pendant quelques secondes. J'ai une idée.

  Je ferme les yeux quelques instants, le temps de retrouver la motivation pour faire ça, un « pouf » sonore m'annonce que la réussite en est.

- P'tain, c'quoi ton problèmes encore ? Ça t'arrives d'pas finir comme une loque ? Crétin. Pis c'qui lui ? C'ton nouveau p'tit ami ? Tes goûts sont d'pires en pires. Dit elle en maugréant de son ton habituel, se déplaçant avec aisance un peu partout, allant coller ses triangles un peu partout, tant sur les vaches que sur d'autres, je ne peux m'empêcher de souffler du nez sous ses invectives, Josh, lui, le prend un peu moins bien.

- Surveille tes paroles, morpion.

- Non, Aslya, ce n'est pas mon nouveau petit ami. Dis-je, la coupant avant qu'elle ne réplique et que j'ai à nouveau un concours d'insultes sur le dos. Tu peux essayer de faire en sorte de quadriller la zone, s'il te plaît ? Et de coller des auto-collants sur les montures là bas ?

- Des instructions précises ? Béh merde alors, t'as arrêté d'être con ? T'veux faire quoi ?Elle a compris ce que je voulais faire, en la coupant, et à son regard, je me doute que ça me retombera dessus plus tard, mais pour l'instant, elle joue je jeu.

- Si on se barre, ils vont nous poursuivre, et même si on prend les montures, rien dit qu'ils n'auront pas quelque chose de plus rapide. On va faire un leurre en faisant fuir les montures, dont deux attachées ensemble, et on va se planquer dans le coin. Toi … Ton rôle c'est de nous prévenir si ils découvrent le pot au rose.

- C'pas con, mais t'fais chier, j'pensais rien foutre c'soir moi …

- S'il te plaît …

- Oh m'fais pas les yeux doux, t'es trop jeune pour moi, c'march'ra pas. Grommelle t'elle en se mettant en route.

- Hum, bon, bah tu as pu faire la connaissance d'Aslya … Une fois qu'elle aura marqué les montures, tu peux en lier deux entre elles et leur foutre une bonne frousse pour qu'elles s'en aillent ? Je l'aurais bien fais moi même, mais ma jambe va me faire chier. Je vais parler un peu aux gens du Ranch, et … On se retrouve là bas ? Dis-je en montrant un petit bâtiment , probablement un endroit où stocker le bois. On pourra parler, si tu veux, enfin … On aura que ça à faire, surtout. » Je termine par un sourire un peu contrit, avant de me diriger en boitillant vers le ranch.

  Une fois rentré, tout le monde me regarde un peu surpris, comme si je ne devrais pas être encore en vie, je leur explique succinctement que nous avons battu tout le monde, mais que pour éviter les emmerdes ici, nous allons partir en usant de leur monture. Par ailleurs, je me tourne vers le Barman afin de lui indiquer avec l'air désolé que s'il souhaite payement, il peut essayer avec les gens étalés dehors, mais qu'au cas où ça se gâterait encore, il vaudrait mieux attendre encore un peu. Visiblement, le fait qu'un voyageur essaye de leur éviter des emmerde les satisfait un peu, mais je sens bien que je ne suis pas du tout bien vu non plus, et que je ferais mieux de ne pas pousser plus loin. Aussi après un bref au revoir, je sors du bâtiment pour retourner près du cabanon à bois en traînant ma patte folle, y parvenant à peu près en même temps que Josh, je vérifie que personne ne nous a vu faire, puis je rentre, m'asseyant dans un endroit à peu près confortable.

« Bon … Et ben … Y'a quelque chose dont tu veux parler en particulier ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyLun 27 Mai 2019 - 23:47
Joshua, lui, n'avait clairement pas eu le temps d'analyser ce que faisait Yoël. Mais au vu des créatures qu'il sortait de nul part c'était visiblement un invocateur. Et pas des plus utiles, sans offense. Ses invocations n'avaient pas l'air très efficaces en combat, excepté le dinosaure gentleman peut-être. Quoi qu'il en soit ce combat était très amusant, bien que le voyageur commençait à sentir le contrecoup de son pouvoir. Joshua avait beau augmenter sa résistance à mesure du combat, il ne se régénérait pas et ressentait donc pleinement les effets des coups encaissés. Ce n'est pas ce qui l'atterrerait pour autant. Une fois les choses calmées, Yoël invoqua ce qui semblait être une gobeline désagréable, à peine supportable en réalité. Le voyageur ne se garda pas de la remettre à sa place, pour ce que cela valait, hors de question qu'on se foute de lui ainsi. Son camarade pouvait bien être gay, pour ce que ça lui faisait... néanmoins, se foutre de lui ouvertement ne se terminait jamais bien. L'autre voyageur, lui, par contre, semblait bien passif devant ces insultes. Josh l'avait déjà cerné depuis un ptit moment de toute manière, le genre de bon samaritain trop gentil pour se rebeller. Enfin bon, il fallait de tout pour faire un monde. Ainsi, le jeune homme écouta le plan de son nouveau pote, et s'exécuta. Il n'était pas spécialement doué pour réfléchir à des stratégies hors combat, et se contenta donc de se plier à ses exigences.

" Ok j'te rejoins. "

Joshua s'exécuta promptement, tapant les bêtes un bon coup au cul pour les faire déguerpir vers l'horizon. Le voyageur lança un regard dédaigneux qui en disait long à la petite verte avant de rejoindre le petit bâtiment de stockage en trainant des pieds. Le sang commençait à lui cacher la vue, si bien qu'il balaya son front d'un revers de manche. Il était tout de même bien amoché, c'était presque nécessaire pour pouvoir vaincre ses adversaires. Une chose qu'il faudrait chercher à régler à l’avenir, se faire défoncer était loin d'être agréable en plus d'être dangereux. Heureusement que le corps des voyageurs se régénérait à chaque réapparition, ou Joshua aurait fait un bien piètre voyageur. C'est sur ces pensées qu'il arriva en même temps que Yoël, et qu'il se laissa glisser le long du mur pour s'asseoir au sol en soupirant, prenant un repos bien mérité.

" J'sais pas... quel est ton but à dreamland ? C'était quoi ta phobie, j'arrive pas à la cerner. Enfin à toi de voir si tu veux me le dire ou non. "

Joshua était loin de chercher à fonder un groupe ou même un cercle d'amis, mais ce genre d'infos étaient toujours bonnes à prendre lors d'une conversation entre voyageurs.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyMar 28 Mai 2019 - 16:13
  Misère, pourquoi je me suis assis là ? J'ai de l'écorce dans le Tee-shirt maintenant, ça gratte. On va se dandiner un peu et simuler une remise en ordre dans les vêtements pour profiter du mouvement afin de chasser ça. Pendant ce temps là, imperturbable, le voilà qui m’interroge.

« J'sais pas... quel est ton but à dreamland ? C'était quoi ta phobie, j'arrive pas à la cerner. Enfin à toi de voir si tu veux me le dire ou non.

- Je vais commencer par la partie la plus facile, je m'en fous un peu que les gens le sache ou non. Du coup j'avais peur de la présence d'organisations qui nous manipuleraient un peu tous. Et du coup … Je peux invoquer des membres caricaturés de sectes. Enfin on est à Dreamland, ça reste du grand n'importe quoi. J'illustre le propos en soufflant du nez, amusé. Et … Mon but, j'en ai pas trop, en fait. J'ai cette nouvelle vie nocturne, mais quant à savoir ce que je vais en faire, c'est une question qui m'intéresses pas trop, pour le moment. Je me contente d'improviser et de faire un peu de tourisme.
Je suppose qu'à terme … J'irais rejoindre la Ligue des Gentlemans Oniriques … Ou alors je vendrais des renseignements, j'en sais rien.

  Je laisse un moment de pause, interrompu par Aslya, venant me faire un rapport indiquant qu'elle voit de la poussière derrière les montures qui avaient été attachées entre elles, que pour l'instant nous sommes sauf. Après quoi, après un regard goguenard vers Josh, puis vers moi, elle s'éclipse à nouveau, non sans coller au passage un flyer sur la porte.

- Et toi ? A part te défouler ici, des projets ? Et … Ton pouvoir et ta phobie ?

  Je l'écoute parler, attentif mais jetant tout de même quelques récents coups d’œil vers la porte de notre cabanon, comme si je m'attendais à voir quelqu'un débouler, plus qu'improbable, mais sait-on jamais. Une fois sa réponse faite, j'essaie de guider la conversation vers un autre sujet.

- Et … De l'autre côté, dans le monde réel, tu fais quoi ? Pour ma part je fais des études de droit, deuxième année, j'attends les résultats des partiels.

  Après avoir esquissé une petite grimace, que je viens à dissimuler en me baissant pour défaire mon bandage, avisant l'état de la plaie. Ça va, ce n'est pas trop terrible, ça ne sert à rien de continuer à la compresser, je jette l'écharpe dans un coin, puis me saisis d'un couteau récupéré plus tôt, celui qui avec lequel j'aurais dû être achevé, et je viens à découper la manche de mon pantalon de sorte à ce que rien ne vienne frotter contre la plaie. J'ai l'air ridicule, avec une manche plus longue que l'autre mais je n'en ai vraiment rien à foutre, étant pour l'heure plus en mode survie qu'autre chose. S'il y avait besoin de courir, l'idéal serait d'éviter plus de douleur que je n'en ai déjà.
A ce propos, Aslya vient me prévenir que le leurre a été découvert, et qu'ils sont en route pour le Ranch, qu'il n'est pas possible pour elle de déterminer combien ils sont, mais qu'ils soulèvent pas mal de poussière. Je la remercie d'un bref hochement de tête et d'un sourire, même si elle le cache, je crois qu'elle n'est pas mécontente d'être remarquée et gratifiée pour son travail, enfin, toujours est il qu'elle retourne dehors en se fendant de ses quelques jurons habituels bien sentis, dont je suis de plus en plus convaincu qu'ils sont un rôle joué.
  Bientôt le son de la cavalcade se fait entendre, et nous les entendons s'arrêter au Ranch, faisant naître un peu d'animation. Je me tourne vers mon camarade d'infortune, et lui parle à voix basse, ils sont sûrement trop loin pour m'entendre même si je parle normalement, mais c'est psychologique, je supposes.

- Je ne sais pas s'ils vont venir, mais si je peux te demander une faveur … Il est clair que j'ai besoin d'une remise à niveau en ce qui concerne le combat, une autre nuit, on pourrait se retrouver ? Après un bref moment, je me sens obligé de rajouter, avec une moue légèrement moqueuse : Promis, malgré ce que dis Aslya, ce ne sera pas un rencard."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyMar 28 Mai 2019 - 17:43
Joshua, assis a terre et adossé au mur, ferma les yeux. Bien qu'il soit éveillé et écoutait son camarade, c'était une manière de se reposer. La nuit était longue et son corps affaibli, il lui fallait un peu de calme. Peut-être cette image renvoyait-elle celle de quelqu'un se fichant de ce que lui raconte son interlocuteur, mais ce n'était pas le cas. Josh n'était pas vraiment à cheval sur les conventions sociales, excepté avec les femmes à forte poitrine. Mais ce détail restait bien au fond de lui, pas question de dévoiler son petit secret. De toute manière c'était peu intéressant. Contrairement à la phobie de Yoël. La peur des complots, des organisations secrètes à la manière des illuminatis ? Drôle de peur, décidément sa phobie semblait bien commune. Cela expliquait plus ou moins ses drôles d'invocations, espérons pour lui qu'il puisse en avoir de plus intéressantes à l'avenir... Joshua était bien content d'être un morpheur. Il n'avait pas à compter sur qui que ce soit d'autre que lui-même. En tout cas, ce qui semblait ressortir de la réponse du voyageur, c'était son désir de faire un peu ce qu'il voulait au gré du hasard. Respectable, en un sens.

Josh ne remarqua pas le regard de la gobeline, ayant toujours les yeux clos. Néanmoins, il se demandait bien à quoi servaient ces stickers. Sûrement un truc d'invocateur. Lorsque Yoël lui demanda de raconter ses objectifs, Josh ouvrit légèrement les yeux. Il pouvait bien le lui dire, n'ayant rien à cacher.


" Mon projet va de pair... je veux marquer Dreamland. Devenir un grand voyageur, affronter des adversaires plus puissants, trouver tous ses secrets et baiser toutes les princesses de tous les royaumes. "

Dit-il avec un peu d'humour sur le dernier point, ou peut-être pas.

" Tu trouves pas ça frustrant, toi, de n'être qu'un grain de sable insignifiant sur une vaste plage ? Chacun devrait aspirer à la grandeur, à se démarquer. On est des voyageurs après tout, des gens extraordinaires par définition. Dreamland n'attends que nous. Et je suis plus motivé que jamais.

Exprima le jeune homme avec une conviction certaine. Peut-être était-ce une sorte de frustration qu'il cherchait à évacuer, tirée du monde humain ou il n'était qu'un légionnaire sacrifiable. Ce statut ne lui déplaisait pas spécialement, mais il fallait bien contrebalancer avec un statut de voyageur légendaire à Dreamland. Tel était son but.

" Mon pouvoir, c'est devenir plus fort, plus résistant et plus rapide à mesure qu'on me frappe. Plus on veut me faire mal, moins on a de chances de me faire mal. Je suis fait pour durer, et pour surpasser mes adversaires au fil du combat. C'est vraiment grisant. Et tout ça je le tire de mon ancienne phobie, la phobie du contact physique. Longue histoire. "

Une chose était sûre, Josh parlait plus que d'habitude. Le voyageur ne se considérait pas comme était narcissique, mais il y avait toujours plus de choses à dire sur soi-même. Et après tout, Yoël avait cherché à en savoir plus. Espérons seulement qu'il ne renvoie pas l'image d'un débile ne vivant que pour le combat.

" Ah ouais ? Bon courage. Moi je suis dans la légion étrangère Française. Autant dire que je peux crever à tout moment et là adieu dreamland. Mais je m'en sors plutôt bien jusqu'ici. Ce qui compte pour survivre c'est la niaque. "

Dit-il pour ponctuer sa phrase. Suite à quoi, puisque Yoël examinait ses blessures, Josh en fit de même pour lui. Il n'avait rien de cassé, mais ses côtes étaient douloureuses, son cou aussi. Un peu de sang séché sur le nez et à la commissure des lèvres, qu'il en profita pour essuyer. En somme, une bonne tête de bagarreur. Son passé l'avait de toute manière rodé à tout cela, en témoignaient ses cicatrices parcourant son corps. Cicatrices qu'il dissimulait, le passé ne pouvant pas être ignoré si facilement. Mais le son des nouveaux arrivants le sortit de sa torpeur, relevant la tête, l'air alerte. Il n'était pas spécialement partant pour se battre à nouveau mais si les choses allaient dans ce sens... il faudrait bien s'y plier. Heureusement, leurs poursuivants n'avaient pas l'air de savoir ou chercher, et n'iraient sûrement pas les trouver dans leur planque. Tant mieux. Par dessus cela, Yoël lui fit une demande bien singulière.

" J'ai pas vraiment pris la remarque de la gobeline en compte, pas grave. Je préfères les meufs. Mais ouais pourquoi pas, en revanche je ne compte pas former de groupe ou de "duo" donc on se verra pas toutes les nuits. Rien n'empêche le fait que je puisse t'entraîner un peu ceci dit. "
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Yoël Herna
Messages : 85
Date d'inscription : 13/01/2018
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Yoël Herna
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 110
Honneur: 5
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyMar 28 Mai 2019 - 21:18
  Ses réponses me laissent perplexe, ce qu'il souhaite, laisser une trace, c'est tout de même un poil immature. Mais avec un peu de recul, c'est aussi la motivation première de tout les grands hommes, laisser quelque chose pour que se souvienne d'eux après leur mort. Hmm, soit, pas de jugement hâtif, un point pour lui. Mais il allait falloir qu'il comprenne, d'une part que je n'avais pas pour projet de former un groupe de quelconque sorte avec lui, et que d'autre part … Que je plaisantais, dediou. La taquinerie lui passe au dessus à chaque fois, et j'ai l'impression d'être un gros lourd. Ce qui après considération n'est probablement pas si loin de la vérité, mais tout de même !

« Hmm, oui, de toute façon je doute que nos méthodes s'accordent, un groupe ne me semble pas vraiment adapté. Je te retrouverais d'ici deux nuits, si ça te va. »

  Sur ces paroles, je me tais, penchant la tête sur la droite et lui intimant d'un geste de se taire, l'oreille tendue. Il m'a semblé entendre des bruits de pas, et maintenant que j'écoute non plus le voyageur mais ce qui se passe au-delà, des bruits de … Célébration ? Disons cela, des rires, des chants … Visiblement ils ne tenaient pas suffisamment à tout ce petit monde pour pleurer leur défaite, ou à l'inverse ils fêtaient qu'ils soient encore présent. Enfin visiblement ça s'amuse et ça boit bien. Je mets du temps à les isoler, mais des bruits de pas commencent à approcher, pas vraiment directement vers nous, irréguliers … Comme s'il marchait par à-coups, ou en diagonale. Alors que je fais signe à Josh qu'on a peut être des ennuis, je me rend compte qu'au moment de le verbaliser, je suis dans un lit, et plus dans ce cabanon à bois. Ah bah merde. J'ai du disparaître en plein milieu de mon geste. Quelle heure ? QUOI ?! Pourquoi mon réveil est réglé sur putain de 6h30 ? Je l'arrête d'un mouvement rageur. A tout les coups j'étais en mode automatique avant de m'endormir, et j'ai gardé mes réflexes de quand je n'étais pas encore en vacance.
Bon, bah d'ici deux nuits, je saurais ce qui lui est arrivé. En attendant, il va falloir occuper cette maudite journée. Que me reste t'il comme bouquins ? Mouais … Je vais pouvoir tenir jusqu'à l'ouverture de la bibliothèque, je suppose.

  Le temps a passé, la dernière nuit était plutôt intéressante, je suis tombé sur un groupe de créatures philosophes dans le royaume des chats. Nous avons joué aux cartes sans pari, et ils ont tout à fait apprécié le thé proposé par Billy. Un moment charmant, précieux, même. Bon, jusqu'à ce qu'il se mettent à parler de minettes, là ça devenait beaucoup plus abstrait pour moi. Ils ont aussi parlé des royaume soumis à la loi Voyageur, m'ont demandé mon avis sur cette dernière … Ce que je fis, ce qui a créée des débats plutôt intéressants, aussi. La partie suivante fût moins drôle, à mon réveil, à une heure convenable, cette fois-ci, il a fallu que je m'occupe d'une fuite d'eau, d'un témoignage pour un cambriolage ayant eu lieu dans la rue, alors que je n'avais fichtrement rien entendu et bien sûr, dû rassurer ma voisine de palier, qui avait besoin de tenir le crachoir sur l'insécurité des rues de nos jours, qu'elle avait l'impression qu'il y en avait de plus en plus, et autres petites idées reçues plutôt communes à toutes les personnes âgées. Enfin bref, une journée passionnante. Heureusement, la nuit risque d'être un peu plus mouvementée, retrouver le masochiste militaire. C'est en pensant à lui que je m'endors, cherchant à le rejoindre de l'autre côté.
Ce qui ma foi marche pas trop mal, et il me faut un peu de temps pour appréhender mon environnement.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Caïn
Messages : 45
Date d'inscription : 21/05/2019
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Joshua Caïn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 35
Honneur: -10
MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. EmptyMer 29 Mai 2019 - 12:10
S'il était pourtant sensible à l'humour, Josh avait du mal à le déceler chez Yoël. Sans doute était-ce lié à sa personnalité particulière, Josh ne l'imaginait pas plaisanter. Et s'il ne le lui disait pas, il ne risquerait pas de s'en rendre compte malheureusement. Enfin, tant que cela n’entachait pas leurs discussions futures... tout allait bien. Après tout, bien qu'il ne comptait pas former de groupe, rien ne l'empêchait de se faire des amis ça et là. Cela pouvait toujours être utile de pouvoir se retrouver quelques nuits. Et puis, certaines quêtes ne pouvaient pas être accomplies seul...

" Je marche. "

Suite à quoi, les bruits alentours se faisaient plus festifs qu'il ne l'aurait cru. Peut-être était-ce du au fait qu'au final, malgré le carnage, tout le monde était vivant. Ce n'était pas le style de Josh que de massacrer ses adversaires sans raisons. Il réservait cela aux personnes véritablement malfaisantes, nuisibles, dangereuses. Mais au vu de ceux contre qui il venait se battre, ce n'était au mieux que des voyous, rien de mal à ça. Lui aussi en était un au final. Et alors qu'il s'apprêtait à se relever, son camarade lui fit signe. A mieux entendre, des bruits de pas appartenant clairement à quelqu'un de bourré s'approchaient. Et pour couronner le tout, son pote venait de se réveiller inopinément. C'était un côté bien peu pratique de dreamland, aucun moyen de savoir quand on allait se réveiller. Et là, tout de suite, le moment était mal choisi. Ainsi, Josh se leva, et entendant quelqu'un arriver très bientôt, tourna le dos à la porte en se tenant au mur, mimant de vomir ses entrailles. Cela eut son petit effet, puisque quand l'individu ouvrit la porte, celui-ci cru avoir affaire à l'un de ses camarades.

" Woopsie doopsie mec, déso... "

Dit-il avant de refermer la porte pour s'en aller ailleurs. Ouf, il s'en était fallut de peu. Il n'aurait pas vraiment aimé se battre contre une horde de roublards alcoolisés. Le combat aurait certes été plus facile, mais surtout plus ennuyeux. Ainsi, le voyageur se réveilla à son tour au bout d'une vingtaine de minutes ou il manqua bien de s'endormir. Paradoxal tout de même, un double sommeil. Peut-être était-ce même impossible en fait, mais il en avait eu l'illusion. Quoi qu'il en soit, Josh était à présent réveillé, et il devait reprendre du travail. Un déjeuner rapide dans la tente, quelques étirements, et le soldat retournait à son poste. La journée fut calme bien qu'ennuyeuse et totalement vide, en fait, tout lui semblait fade après Dreamland. Les combats de la vie humaine étaient bien plus cruels et violents. Ici, Joshua se contentait de tirer des balles sur ce qui arrivait en face, et cela s'arrêtait la. Chaque jour était un jour de survie, si bien que le voyageur avait hâte d'arriver en période de repos. Cette opération extérieure se révélait bien trop longue.

La nuit qui suivit fut consacrée à relâcher toute la frustration de la journée, qu'il avait passée à glander, en se défoulant au royaume du feu. Un royaume au niveau un peu trop élevé pour lui, ou il rencontra bon nombres d'adversaires puissants qu'il parvint soit à vaincre soit à fuir. Il fallait dire que Josh s'en sortait assez bien malgré son caractère de fouteur de merde, pour être franc. Dreamland était un vaste terrain de jeu à ses yeux, et il s'y amusait comme un fou.

La seconde journée fut plus brutale, le groupe d'assaut dont il faisait partie attaqua un avant poste de Daech, au prix de nombreuses vies alliées comme ennemies. Et personne n'en parlerait dans les médias. Néanmoins la bataille était gagnée, l'avant poste fut récupéré et les prisonniers emmenés. Josh, bien que toujours en vie, était blessé à la jambe par un éclat de shrapnel, et allait devoir rester en examen le temps de décider s'il devait être rapatrié ou non. Quoi qu'en soit la décision, il gagnerait quelques jours de repos, et donc un temps à Dreamland plus long. Parfait.

La fameuse nuit vint donc. Joshua s'était endormi le premier, et avait décidé de se rendre au royaume de la testostérone, sur un ring vide. Ce royaume était rempli d'endroits comme ça, tout était dédié au combat et à la badasserie exacerbée. L'endroit parfait en somme. Sa jambe était entourée d'un bandage, et semblait plus... puissante qu'auparavant. Sans doute sa blessure s'était-elle répercutée sur Dreamland, et au travers de son pouvoir, lui donnait une source de force infinie. Après tout, c'est de cela qu'il tirait son pouvoir. Son camarade ne tarda pas à le rejoindre, et c'est un Josh en tenue de sport qui s'avança vers lui.


" Yo. On est au royaume de la testostérone. Prêt ? "
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Querelle anodine. Querelle anodine. Empty
Revenir en haut Aller en bas

Querelle anodine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Royaume des Cow Boys-