Haut
Bas

Partagez|

Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nassib Kobb
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 90
Renommée: 381
Honneur: 80
MessageSujet: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Sam 26 Mai 2018 - 2:49
Depuis le congrès qui avait eu lieux au royaume canin, les relations entres les royaumes de la lumière et du savoir avaient pris un tournant favorable. L'alliance n'avait pas encore été annoncé officiellement, mais des voies marchandes était en préparation. Nassib avait écoper d'une nouvelle mission. Depuis son séjour au village hunter, sa cote de popularité avait explosé dans son clan. Pour faire honneur à son dernier exploit, Aurore lui demanda un service personnellement. Ici il ne fallait pas sauvé ou tué une personne, non il devait récupérer un objet bien spécifique. Une carte de Jung. Cet objet représenter les espoirs d'Aurore pour sa vengeance, depuis l'échec de la mission d'Umbre. Récupérer la carte serait un atout considérable pour le clan.

L'ordre de mission était simple. Un des membres du clan avait contacté le royaume du savoir pour permettre à Nassib d'intégrer un événement spécial du royaume. Il serait le garde du corps d'un des participants ce qui lui permettrais de récupérer la carte et de consolider l'alliance entre les royaumes. Si cette quête des archéologues avait l'air d'un jeu, elle avait tout de même un poids politique pour les deux royaumes. Certains émissaires du royaume de la lumière avaient étés invités pour assister à l'événement. L'archéologue que Nassib devait accompagner n'était pas très connus, mais ça rendait les enjeux encore plus grand. Les directives de Nassib devait le conduire jusqu'au lieu de rendez vous avec l'archéologue en plein centre de la cité d'Abdhalhalim.

Eh bien le paysage n'est pas pour me déplaire. Je pourrais presque croire que je suis dans mon royaume. Si ce n'est les livres volants, le manque de vitraux et la température un poil plus douce. Nassib continuait sa route dans l'oasis. Bien que la cité était grande, il y avait un nombre conséquent d'indication. Nassib se demander comment tout le monde pouvait se comprendre dans dreamland, en plus des voyageurs venant de pays différents, les créatures dreamlandiennes avaient toutes une culture bien différente. Puis il se mi à penser que dans ses rêves avant de devenir voyageur, il n'avait jamais l'impression de parler, mais toutes paroles étaient compréhensible. Il ne s'attarda pas trop sur le sujet, voyant un panneau indiquant le chemin pour la cour kitab. Vraiment plus Nassib se déplacer et plus la structure de la ville l'émerveillé. Même si ils étaient perchés, la vue n'étaient que très peu obstruer par les arbres. Grand fan des bibliothèques et des libraires, il ne comprenait pas pourquoi il n'avait pas atterri ici plus tôt. La zone était clairement dangereuse, sûrement le prix de ceux qui cherche la connaissance, mais la cité n'avait pas à rougir en comparaison de ce qu'il considérait comme le plus beau royaume.

Enfin arrivé à la cour kitab, c'était le souk. Pas littéralement comme dans son royaume, mais il y avait un monde fou. Une bourse aux livres , c'était trop. L'héliaphobe n'avait vraiment  pas envie de quitté cet endroit. La surprise fut de taille quand l'un des bouquins présentés se mit à s'ouvrir tout seul et à laisser échapper un petit dragon tout en flamme. Le libraire enchaîna avec la promo du livre, ventant les mérites de ce grimoires aux sorts mineurs. De la magie, c'est pas possible, il y aurait des mages, oh non je dois rêver.... Il en aurait presque oublié le pourquoi de sa venue. C'est à ce moment précis qu'il se jura de rencontrer la prêtresse du royaume, voulant bénéficier de sa sagesse légendaire. Une fois remis de son enthousiasme excessif, il arriva dans la zone convenu du rendez vous. La consigne disait d'attendre sous la statue du barbu. La statue dégageait quelque chose. Même si Nassib n'était pas spécialement réactifs aux auras, il ressentait clairement quelque chose émaner de la statue. Etrange sensation surtout que l'oeuvre n'avait pas de description.

L'archéologue arriva et coupa net la fascination du voyageur. Il avait l'air frêle, tellement qu'on aurait pu penser que la moindre bourrasque pouvait le transporter. Ses lunettes comme ses cheveux n'avaient pas l'air de vouloir rester sur sa tête. Les premières tombaient sur son nez et les cheveux s'ébouriffer un peu partout. Le sac qu'il transportait sur son dos faisait presque la taille de tout son corps. Un parchemin dépasser du sac en question. Rien de spéciale à dire sur la tenue de la créature si ce n'est qu'il était tout de brun habillé.

" Vous devez être le voyageur qu'on m'a envoyé. Je suis Théophile, bienvenue dans l'équipe.

- C'est bien ça. Je m'appel Nassib, ravie de rejoindre votre équipe Théophile. Où sont les autres membres ?

- Eh bien, j'ai bien peur que nous sommes complet pour le moment. Voila qui ne m'étonne même plus.  Si je sors en vie de ce périple, faut vraiment que je demande une pause à Aurore. Lyun et Riku sont pris et Tommy je sais même pas ce qu'il fout. Je suis vraiment seul sur ce coup.  Ne vous inquiéter pas j'ai une idée pour avoir des nouveaux membres.

- Ah oui. Je vous écoute alors.

- Reculez un peu. Nassib s'exécuta. L'archéologue sorti son parchemin et se mit à lire une incantation.

" LA GRANDE FOUILLE VA BIENTÔT DEBUTER, CEUX QUI VEULENT QUE LEUR NOMS SOIT A TOUT JAMAIS GRAVEE DANS L'HISTOIRE DU ROYAUME REJOIGNEZ NOUS DEVANT LA STATUE DE SALOMON AU CENTRE DE LA COUR KITAB  !!!"

Le message se mit à défiler dans toute la cour dans un écho qui mi longtemps à se taire.

" Eh bien vous avez de la voix, j'aurais pas parier la dessus. Sinon vous savez comment on descends pour rejoindre les ruines ?

- Il suffit d'ouvrir le bon livre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 372
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Dim 27 Mai 2018 - 23:14
Elle enfonce ses doigts de pieds dans le sable et laisse l'eau lui lécher la peau, la fraîcheur de celle-ci accélère sa circulation sanguine et lui envoie de léger picotement le long des jambes. Elle commence à s'étirer et respire avec force l'air iodé. Quel bonheur. Elle était enfin en pause.

La jeune femme se retourne elle se trouve sur une petite crique. Un escalier directement taillé dans la pierre emmène sur une grande terrasse elle-même relié à une maison d'été au mur blanc et au volet bleus. Celle de son oncle. Son père et Elena, son agent, étaient en train de préparer le repas. Hikari fila dans la pièce qui serait sa chambre pour la semaine et ressortie de là avec ses bouquins de cours. C'était une semaine de révisions avant tout. Le soleil donnait encore très bien sur la terrasse et elle vint s'y mettre pour réviser. Le passage en seconde année de master dépendrait de ces révisions, en effet son dossier était bon, c'était de toute manière la condition unique de la Fac pour lui permettre d'adapter son emploi du temps.

« Si ton dossier reste bon, que tes notes se maintiennent alors tu peux gérer ton travail et tes études comme tu le désires. » Elle avait joué le jeu. Elle le faisait pour son père. Il avait toujours voulu qu'elle fasse des études pour lui « assurer un avenir » comme il disait. Parce que bon voyez-vous, le mannequinat ça ne serait pas pour toute la vie. Ce genre de conversation avait le don de mettre Elena dans tous ses états qui se contentait d'envoyer des clins d’œil à la brune.

On savait toute les deux que les contrats que j'avais obtenu et que je continuerais d'obtenir pendant un temps me faisaient un matelas plus ou moins épais en cas de chute et me laisseraient le temps de me retourner agréablement. Mais ça ne le concernait pas, ils avaient engagé une agente pour ça après tout. Ils mangèrent sous les derniers rayons du soleil. Elle fila dans sa chambre assez tôt pour réviser encore un peu. Elle relu avec avidité son cours sur le management des projets événementiels avant de se laisser tomber dans un sommeil réparateur bercé par le bruit des vagues qui se brisent sur la côte.

*

La jeune femme venait d'arriver dans ce qui lui sembla être une oasis, il faisait très chaud et le soleil était de plombs. L'oasis en question semblait se trouver sur des hauteurs, d'ailleurs elle pouvait voir le désert a perte de vue de la ou elle était. C'était un royaume qu'elle ne connaissait pas, encore un, ces dernières nuits étaient riches en découverte, elle n'arrêtait pas d'errer dans des zones qu'elle n'avait jamais foulées auparavant. Des panneaux d’indications étaient plantés à chaque coins de rues. Ils indiquaient de nombreuses bibliothèque, librairie et autre haut lieu d’apprentissages. Elle était sur une place ou il y avait de la vie. Des artisans, des maisons et en son centre une fontaine elle s’en approcha et se pencha pour voir son reflet.

Un voile du même vert que ses yeux, brodé de fil dorée venait couvrir sa chevelure de geais et tombait pour couvrir légèrement ses épaules, un petit haut léger a volant couvrait sa poitrine et laissait apparaître son nombril un sarouel dans une matière très douce et légère couvrait la totalité de ses jambes. Elle était à l’aise dans cette tenue qui lui offrait une grande liberté de mouvement. Il était temps de visiter la ville un peu. Elle ajusta correctement son foulard avant de suivre une flèche indiquant « Bibliothèque universitaire » Elle était très heureuse d’avoir la nuit en plus pour réviser ses partiels.

Elle était certainement dans le royaume du savoir. Elle marchait dans la rue observant tout ce qu’elle croisait. Elle aurait pu transformer des passants cette nuit mais n’en vit pas l’utilité elle allait passer la nuit à avancer ses révisions dans une grande bibliothèque dreamlandienne et elle y reviendrait toute la semaine s’il le fallait, alors qu’elle s’apprêtait à poser la main sur la poignée de la porte pour ouvrir l’énorme bâtiment devant lequel elle venait d’arriver. Un message parvint a ses oreilles ou dans son esprit, elle était incapable de le dire.  

« LA GRANDE FOUILLE VA BIENTÔT DEBUTER, CEUX QUI VEULENT QUE LEUR NOMS SOIT A TOUT JAMAIS GRAVEE DANS L'HISTOIRE DU ROYAUME REJOIGNEZ NOUS DEVANT LA STATUE DE SALOMON  AU CENTRE DE LA COUR KITAB!!! »

Une grande fouille ? Comme une fouille archéologique ? Hikari venait de lâcher la poignée de la porte elle se mit a réfléchir. D’autres gens semblaient avoir arrêté leurs occupations au même moment qu’Hikari et en secouant la tête finissaient par reprendre leurs activités là où ils les avaient laissés. Ce message tout le monde l’avait donc reçu. Elle était bien trop curieuse et c’était un réel problème. Elle se mit à souffler agacer.

« Ptain, on avait dit révision ce soir… »

Pourtant l’idée que son nom soit gravé à tout jamais dans l’histoire du royaume lui donnait particulièrement envie de répondre à la requête et puis elle avait aussi envie de participer à la grande fouille. Ça devait être carrément fun une grande fouille ! Il était temps de mettre ses talents de pisteuse en action et d’aider les nécessiteux. Elle était comme ça Hika elle aidait les autres. La voix dans sa tête avait parlé de la statue de Salomon et de la cours Kitab, alors…. AH ! Droit devant sur un panneau apparaissait le nom « Cours Kitab » Ce devrait donc être là-bas qu’elle trouverait l’homme qui avait réclamé de l’aide.

Elle partit d’un pas décidé sans un regard en arrière pour ses révisions. La jeune femme rendrait service et si elle avait le temps travaillerait sur ses cours ensuite. Elle avait bien réajusté son foulard qui ne laissait entrevoir que ces deux grands yeux verts et s’avança vers la statue au centre de cette place.  Alors qu’elle allait partir pour directement rejoindre le pied de la statue elle repéra une silhouette qu’elle connaissait il était de dos certes, mais sa carrure ne lui était pas inconnu sa chevelure non plus. Ce blond-là elle le connaissait. Elle sentit ses joues rosirent et son cœur rater un battement dans sa poitrine. Qu’est-ce que Nassib pouvait bien faire ici ?

Il avait l’air d’accompagner un homme est ce qu’il avait reçu l’appel lui aussi pour aider à la fouille ? Hikari gardait une méfiance envers le jeune homme depuis leur dernière rencontre. Elle préféra donc rester en retrait. Elle s’approcha avec d’autre passant de la statue et vint s’adosser au mur d’une maison. Elle avait une vue d’ensemble sur le centre de la cour, plus particulièrement sur la statue et plus encore les conversations du duo parvenait jusqu’à ses oreilles. Elle se plaisait a regarder sournoisement les gens à leur insu. Elle détailla l’homme frêle qui accompagnait Nassib, il avait un look d’archéologue la requête venait de lui elle en était certaine. Quant au blond, il était toujours aussi agréable à regarder. Il cachait des choses elle le savait, sa curiosité était piquée et pourtant elle savait devoir se méfier du charmeur.
La jeune femme resterait positionnée contre le mur en attendant de voir si d’autres gourgandins comptaient se joindre à l’équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2013

Maraudeur des rêves
Calvin Thomas
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 255
Renommée: 823
Honneur: 162
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Lun 28 Mai 2018 - 1:03


Je dois dire que l'on soit d'un côté ou de l'autre de la Méditerranée, ce n'est pas EXACTEMENT la même température.

On avait fait escale au Caire et j'ai VOULU rêver d'un truc frais histoire de faire une pause. Mais bon. Je me suis réveillé tellement de fois que les premières "nuits" dans dreamland n'ont pas compté. La seule qui est resté, c'est celle où je suis tombé, épuisé, couvert de sueur.

Voilà. J'étais dans du soleil, à crever de chaud ici aussi. Au moins, le monde des rêves était suffisamment cohérent avec la réalité pour m'empêcher de me réveiller. Enfin je sais pas si c'est ça qui m'avait fait me réveiller. Mais ptet.

J'ai mentalement demandé à ma cape de s'enrouler autour de mon visage pour me protéger du soleil. Je me rendais compte qu'à part ma cape, j'étais habillé par le caleçon avec lequel je m'étais endormi. Et c'est tout.


-Putain...

Je promenais mon mètre quatre vingt tranquille dans une foule qui me regardait bizarrement -forcément- en espérant trouver de quoi me payer un froc. En fait, j'ai trouvé mon sauveur au bout d'un moment. Une créature à l'air érudit, plutôt bien sapé, qui me faisait signe depuis l'arrière d'un étal.

-Hé, Voyageur. Ta tenue est indécente. Mets ça.

-Gratuitement ?

C'est à ce moment là qu'il a souri. Évidemment.

Un moment plus tard, j'avais un pantalon blanc cassé en lin bouffant qui se resserrait sous mes genoux. A priori, j'avais le droit de rester torse poil tant qu'on ne voyait plus mon caleçon space invaders. Soit. J'avais probablement l'air héroïque de toute façon puisque plus personne ne se retournait sur mon passage en ricanant. En fait, je suis même presque sûr que la cape couverte de sang que je portais en guise de chapeau leur donnait l'impression qu'il ne fallait pas m'emmerder.

Je me dirigeais donc vers la statue de Salomon et la cour Kebab (je me souviens plus du nom, mais ça sonnait comme ça. J'ai trouvé ça hyper raciste) d'un pas tranquille, posant mon regard sur les multiples merveilles du Royaume dans lequel je me trouvais. Quel Royaume ? Pour le moment, aucune idée. Surtout, je marchais en suivant docilement les ombres, accélérant le pas à chaque fois que le soleil me cognait dessus. Je suis l'ex marseillais le plus sensible au soleil de tous les ex marseillais.

Bref. Le type sympa qui m'avait donné un pantalon m'avait demandé de promettre que j'aiderai son favori en échange. Un archéologue, pour une recherche de trucs. Je dis ça comme ça parce qu'à ce moment là, j'avais rien compris et je veux retranscrire l'idée générale.

Il avait parié une grosse somme et il voulait que son favori gagne. Il avait entendu une annonce magique qui disait qu'il manquait des joueurs, je sais pas quoi... Etant donné que je n'avais rien à y perdre -et plutôt l'inverse vu que mon Seigneur voulait que je fasse un peu parler de moi- j'ai accepté sans rechigner. Et puis, un pantalon gratos quoi...

Ayant finalement trouvé la place des kébabs, je levais le bras en criant.


-Hello ! Je suis là pour aider l'archéologue ! Si vous l'avez vu, c'est quelqu'un qui a l'air maigrichon et qui porte des lunettes !

J'avais pas retenu toute la description et je me souvenais en disant ça que je n'avais jamais été très fort pour parler aux gens. Je lui ai pas fait une super bonne impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Jeu 7 Juin 2018 - 1:04
A son sens, le Royaume du Savoir était son second royaume favori. Le premier ? Elle ne l'avait pas encore trouvé, mais il aurait sûrement un nom classe, où elle pourrait vivre des aventures dangereuses à tour de bras afin de sauver la veuve l'orphelin et le premier péquenaud qui se pointerait. Mais pour l'heure, elle avait décidé de passer sa nuit ici.

Aaah... La bonne odeur du vieux livre, du papyrus ancien, du cuir des couvertures,... Sans oublier cette chaleur quasiment suffocante qu'elle préférait de loin au froid glacial du Royaume de Cristal. Bien protégée sous un foulard vert pomme assortit au débardeur de la même couleur et au sarouel rose orné d'arabesques toujours de ce même vert, Lilith profitait de cette nouvelle visite pour s'instruire davantage sur Dreamland et ses mystères.

Elle avait découvert ce Royaume l'année précédente, alors qu'elle était en pleine période d’examens et que sa rivale, Vittoria, la menait de 0,12pts. Perturbée à l'idée de n'être que deuxième au classement à l'issu de ces examens, elle s'était plongé plus que de raison dans les études et bûchait jour et nuit, jusqu'au jour où elle arriva ici, juste au pied de la grande bibliothèque principale, où tous les savoirs étaient réunis. Elle avait pu y trouver une sorte de répits, en reposant son corps sans cesser de faire travailler ses méninges. De la triche ? Non, juste un moyen plus qu'intéressant pour ne pas être à la ramasse. Et puis... Rares sont ceux qui rêveraient de pouvoir réviser durant leur sommeil. Quoi qu'il en soit, depuis sa découverte, elle y revenait fréquemment pour gonfler ses connaissances et satisfaire sa curiosité intellectuelle, sans oublier la douce caresse du soleil...

Elle avait apprit à ses dépends à s'habiller correctement ici. A l'instar de la Terre, Dreamland avait les mêmes règles de physique : le soleil, ça brûle, d'autant plus lorsqu'il y en a quatre qui se baladent dans le ciel. Aussi avait-elle investit dans une tenue approprie, aussi légère que souple, fraîche et passe-partout. Masquant sa peau de lait aux rayonnements brûlants et perfides.

Sa nuit venait à peine de commencer lorsque le fameux message lui était parvenu. Elle n'avait encore jamais vécu ça, quelqu'un qui hurlait dans sa tête... Du moins une voix masculine. Car finalement, ses âmes communiquaient avec elle par télépathie. Elle était devant un étalage de bouquins anciens entrain d'en feuilleter un relatant les grandes guerres qu'avait connu Dreamland. Elle l'avait soigneusement reposé, l'occasion pour se faire un nom était bien trop grande pour prendre le risque de passer à côté. Malheureusement, elle se trouvait à l'opposé du point de rendez-vous annoncé, hors, elle devrait traverser toute la cité d'Abdhalhim en pleine effervescence, aussi redoutait-elle d'arriver trop tard... De plus, nul doute que d'autres puissent être tenté de gravir les échelons de la célébrité, elle espérait sincèrement arriver assez tôt pour ne pas voir cette opportunité s'envoler loin d'elle...

La jeune femme avait déjà entendu parlé de cette grande fouille archéologique, réitérée chaque années, le gros n'était communiqué qu'aux challengers qui eux même étaient invités. Cette fouille, ou plutôt cette « chasse au trésor » était réputé pour sa dangerosité, et bien entendu, pour sa renommée. Chaque challenger pouvait s'entourer d'acolytes, qui servaient essentiellement de gardes du corps, afin de partir fouiller dans des ruines gigantesques qui ne s'ouvraient que lors de cet événement.

Ce concours était l'un des plus attendus de toute l'année, suivit de près par tous les Royaumes, et malgré cela, elle avait réussis à oublier que c'était aujourd'hui. Quelle cruche. Cependant, elle n'aurait sincèrement jamais imaginé en faire partit, mais cette perspective gonflait déjà son cœur de joie et son âme d'héroïsme. Du moins, si elle arrivait à temps à la statue du grand Salomon...

Prenant soin de ne bousculer personne, et surtout de ne pas avoir l'air d'une voleuse à courir entre les étales, elle finit par trouver son premier panneau indicatif « Cour Kitab ». C'était bon signe, non seulement son sens de l'orientation ne lui avait pas fait faux-bond, mais elle n'était surtout et avant tout plus très loin du lieu de rendez-vous. Elle se permit alors de ralentir un peu histoire de reprendre son souffle et sa contenance, afin de ne pas se pointer telle une hystérique essoufflée, personne n'a envie de faire équipe avec une hystérique. Essoufflée ou non.

Rhabillée et moins rougie par l'effort, elle s'engagea dans la grande cour où des centaines, voire des milliers de stands proposaient des choses plus ou moins ahurissantes. Elle passa à côté d’un vendeur de tapis dansants, un autre proposant des théières infinies, une vieille femme qui lui rappelait vaguement mam'esquimeau possédait tout un étalage de babioles en vrac, des pierres, des bouts de ferrailles, des colliers de dents,... Elle n'eut pas le temps de vérifier si c'était bel et bien un collier de doigts qui pendait à son cou que la foule l'engloutissait un peu plus vers le centre, vers sa destination.

Mettant cette aparté de côté, elle rajusta une dernière fois son foulard qui cachait ses cheveux blancs irréels attachés en chignon haut et toute la partie inférieure de son visage, ne laissant entrevoir que son regard de sang. Elle aperçut un petit groupe juste sous Salomon le grand, du moins, la statue le représentant, lui, sa longue barbe blanche, un globe lumineux dans une main et un livre ancien dans l'autre.

D'un pas sûr, elle s'en approcha, se faisant la réflexion que, tout de même, pour une fouille archéologique de cette ampleur, il n'y avait pas beaucoup de candidats... Elle ne savait pas qui était l'organisateur, aussi ne savait-elle pas auprès de qui s'informer... Mais si ça se trouve, les groupes étaient déjà partis ? Il n'y avait plus qu'un seul gars habillé comme un archéologue (oui, c'est assez stéréotypé, mais n'oublions pas que nous sommes à Dreamland, tout y est stéréotypé).

Soudain beaucoup moins sûre d'elle, elle retira son foulard de sa bouche lorsqu'elle arriva au niveau du petit gringalet chétif aux cheveux en bataille, nota son port de lunette aléatoire -sûrement due à la forme pointue de ses oreilles-, et se présenta.

-« Bonjour, Lilith, Voyageuse pour vous servir. Je souhaite participer à la grande fouille. »

Elle espérait sincèrement ne pas s'être trompé, sinon elle aurait l'air bien con. Elle regarda les autres participants, elle n'en connaissait aucun, pourtant, elle leur adressa un franc sourire, ravie de rencontrer d'autres Voyageurs qui, outre la perspective de renommée, comptaient aider une créature des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nassib Kobb
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 90
Renommée: 381
Honneur: 80
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Sam 9 Juin 2018 - 1:40
Hello ! Je suis là pour aider l'archéologue ! Si vous l'avez vu, c'est quelqu'un qui a l'air maigrichon et qui porte des lunettes !

Il ne fallu pas longtemps à Nassib pour apercevoir un premier volontaire. Ce dernier n'était pas très loin et l'héliaphobe lui fit un signe de la main. Il ne savait pas trop quoi penser de cette nouvelle recrue. Théodore lui n'avait pas l'air d'apprécier la façon dont il l'avait décris. Comme pour Nassib il avait l'air d"avoir été envoyé par quelqu'un. Un voyageur du royaume canin ? Un autre allié du royaume du savoir ? Il lui poserait la question directement, maintenant qu'il était en face.

" Je suis Nassib, premier membre de l'équipe content que tu nous rejoigne.

- Théophile Lapioche, éminent archéologue au service du royaume du savoir. Bienvenu dans l'équipe." La remarque du voyageur ne lui avait vraiment pas plus.

Sans plus tarder un nouveau membre se joignit au groupe. Si le premier avait l'air perdu, cette dernière semblait bien connaître les lieux. Entre le premier plutôt dévêtu et la seconde sous un foulard il y avait un contraste évident.

« Bonjour, Lilith, Voyageuse pour vous servir. Je souhaite participer à la grande fouille.

- Enchanté Lilith, Nassib voyageur tout comme toi. Je te présente Théodore l'archéologue et notre chef d'équipe. Et voici euh ? C'est comment ton nom ?"

Une fois que tout le monde s'était présenté, ils attendirent quelque minutes. Aucun mouvement vers eux, ils partirent du principe que personne allait les rejoindre. L'archéologue sorti un livre de son sac. Sûrement le fameux livre à ouvrir pour rejoindre les ruines. Théodore invita tout le groupe à se préparer. Le voyage peut provoquer un léger sentiment de malaise prévient t'il. Nassib intrigué par le procédé, posa quelques question au chef d'équipe. Pour l'événement, il avait reçu des objets magiques de la part du royaume. Chacun à usage unique. Ce livre renfermait une formule pour pouvoir se téléporter dans une zone prédestiner. Les ruines en l'occurrence. L'héliaphobe fit un tour d'horizon avant de partir et remarqua quelqu'un qui les surveillés. Yeux dans les yeux il reconnut presque instantanément la personne. Cette dernière détourna le regard quand elle comprit qu'elle fut reconnu. Il coupa l'élan de l'archéologue aussitôt.

" Il y aurait une place en plus ?

- Oui, mais il faut faire vite. Arriver en retard est très mal vu.

- Commencez l'incantation, vous allez vite comprendre qui est notre dernier membre."

Nassib usa de son déplacement instantané pour rejoindre la cachette de la jolie brune, pendant que Théodore commença à réciter l'incantation. Il agrippa la main d'Hikari et la souleva comme-ci elle venait de remporter un combat de boxe.

" On est prêt pour le voyage."

Quelques secondes après, le groupe était devant une nouvelle foule. Le décors était complètement différent. Le tumulte était encore plus impressionnant. On pouvait entendre des encouragements de la part des supporters. Une fanfare et un feu d'artifice de journée pour appuyer l'importance de l'événement. La grande prêtresse du royaume était assise en hauteur, accompagnée par des représentant de royaume alliés. L'émissaire du royaume de la lumière, Nassib ne le connaissait pas, mais en même temps il n'avait pas rencontré de membre du conseil ou le seigneur Luxian.

Le groupe était arrivé dans une zone d'accueil, il y en avait deux autres comme celle-ci. Chacune d'elle accueillaient un groupe différent. Ils étaient les derniers arrivés, mais le sablier géant qui s'écoulait devant eux montrer qu'ils n'étaient pas en retard. Soudain Nassib se rappela qu'il avait embarqué Hikari avec lui, sans lui demander son avis. Il regarda la brune qu'il tenait encore par la main.

" Haha désolé. Je suis content de te revoir, j'espère que tu m'en veux pas trop." Que ça soit aujourd'hui ou à leur dernière rencontre, il avait des choses à se faire pardonner. Il lâcha la voyageuse et ajouta.

" Tu veux concourir avec nous ou tu préfères nous encourager ?"

Il se sentait pas bien à ce moment. Si elle ne répondait pas rapidement il était bon pour faire un arrêt cardiaque, tant son coeur battait vite. Il espérait tellement qu'elle accepte, que l'ont pouvait deviner ses pensées juste en le regardant. La foule coupa la tension du moment quand un homme arriva sur l'estrade mise en place devant les runes. L'homme au fouet provoqua un engouement tel, qu'on ne s'entendait plus respirer.  Il fit taire la foule d'un geste et tout le monde attendait avec impatience le discours qui aller marquer le début de la fouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 372
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Mar 12 Juin 2018 - 3:22
Elle pouffa de rire en observant un voyageur blond arriver. Elle ne le connaissait pas, première fois qu’elle le voyait dans dreamland et l’énergumène avait l’air d’être un sacré drôle. Il était torse nu avec une espèce de tissu sur la tête qui lui servait de turban. C’n’était pas un tissus d’ici elle ne l’avait vu sur aucun étale. Une jeune femme rejoint elle aussi la bande, elle avait le visage aussi couvert que celui d’Hikari et se trouvait habillé de vêtements assez similaires. Une habituée ?  Elle ne la connaissait pas plus. Elle continuait de lorgner sur la bande, il était temps de les rejoindre elle fixait de son poste le groupe quand par mégarde son regard rencontra celui de Nassib. Un nouveau battement de cœur raté, elle avait été inattentive 5 minutes et était maintenant sure que le jeune homme l’avait reconnu.

Elle se plaqua contre le mur afin de reprendre contenance et de rejoindre le groupe ensuite. L’archéologue avait sorti un livre, ce devait être un artefact pour les téléporter intéressant alors qu’elle commençait à décoller son dos de la paroi le jeune homme était en face d’elle. Proche trop proche. Son regard se planta à nouveau dans le sien. Elle sentie ses joues rougir. Elle ne se laisserait pas prendre par surprise deux fois. Son voile couvrait sa bouche de toute manière. Il attrapa sa main, elle observait sa main et le jeune homme et l’instant d’après elle se retrouvait avec l’ensemble du groupe dans un endroit complétement différent. Elle était bouche bée, c’était la fête ici et une femme se trouvait sur un fauteuil en hauteur. Un grand sablier arrivait presque à son terme et la jeune femme compris qu’ils étaient arrivé à l’heure pour la grande fouille. Elle se rendit compte qu’elle pressait la main de Nassib avec ferveur. Le jeune homme la regardait à nouveau

" Haha désolé. Je suis content de te revoir, j'espère que tu m'en veux pas trop."

Elle souriait sous son voile, il lui lâcha la main

" Tu veux concourir avec nous ou tu préfères nous encourager ?"


D’un doigt elle vint baisser le dit voile. Pour lui offrir l’un de ses plus beaux sourires. Il était mignon il avait l’air à la fois impatient et à la fois stressé a l’idée qu’elle puisse refuser puis de toute manière elle y était maintenant c’était trop tard.

« Bien sûr que je participe avec vous. »

Elle se tourna face aux autres et en faisant un geste bref de la main se permis de se présenter. Elle serra la main de l’archéologue pour plus d’officialité.

« Enchantée moi c’est Hikari, Hika ça suffira »

« Enchanté mademoiselle »

Elle écouta les autres se présenter et tendis même sa main pour les saluer. Un homme monta sur l’estrade il portait un fouet et un costume qu’elle connaissait trop bien. Salut Indianna Jones. Elle vint coller son épaule contre celle de Nassib et après avoir remonté son voile lui glissa.

« J’espère que tu ne m’a pas attiré dans l’une de tes quêtes frauduleuses. »

« Chut, la cérémonie commence »

L’homme avait pris place sur l’estrade depuis un moment déjà. Il fit claquer son fouet ce qui eut pour effet de faire hurler la foule de plaisir. C’est que ça provoquait de l’effet ce personnage, un geste de la main plus tard et la foule cessait tout bruit et tout mouvement. Hikari ne pouvait ôter un sourire narquois de son visage. Sacré bonhomme celui-là, il avait des couilles visiblement

« Mesdames, mesdemoiselles, gente créatures des rêves, beautés que vous êtes… »

Etait-il en train de les draguer ? Ça avait l’air d’exciter du monde en tout cas.

« Et vous messieurs.. Êtes-vous prêts à vivre l’aventure, la plus palpitante, excitante et dangereuse de votre vie ? Cette année encore nous vous proposons le plus grand concours d’archéologie que Dreamland ai connu. Et ceci, dans le but d’élire le meilleur archéologue. »

Indi se mit à tousser et ajouta hors micro un, toujours moins bon que moi. Avant de reprendre.

« Pour cela, vous avez construit des équipes et vous avez choisi les meilleurs. Je crois remarquer de belles personnes aux seins de vos équipes mes cher archéologues. »

Son regard avait glissé plus loin sur une autre équipe. La jeune femme en se hissant sur ses pointes de pieds se rendit compte que leurs adversaires étaient de taille. Dans une zone lumineuse elle remarque Lara croft reconnaissable entre mille et plus loin, Nathan Drake. Son regard se posa finalement sur le chef de leur propre équipe.

Putaiiiinn elle était mal tombée encore… Pourquoi qu’elle se tapait le frêle tout pale sans aucun flow. Heureusement sa bande de voyageur donnait le change deux beaux blonds et deux jeunes femmes dans la fleur de l’âge. Cela valait mieux que les accompagnateurs des autres. Oui elle se rassurait comme elle pouvait actuellement. Elle ne ressentait pas particulièrement le besoin de se méfier de ses partenaires et ça pour une fois c’était agréable.

« Je vous rappelle que votre objectif sera de récupérer un parchemin bien précis. M’enfin il n’est pas facile à trouver. Quoi que c’n’est pas si compliqué… Non le plus dangereux ça serait de vous battre entre vous ou de rencontrer les bestioles qui vivent la dessous. »

Il mima un frisson « Et ça croyez-moi ça ne vaut pas le détour »

La prêtresse ne dit pas un mot et pourtant Indianna Jones s’arrêta presque immédiatement. Elle avait seulement levée le petit doigt. L’aventurier recula et céda sa place à la prêtresse.

« Bonjour et bienvenue a vous tous ! »

Sa voix était douce et posée. Elle avait un effet très agréable sur la voyageuse, un sentiment d’être sur un nuage.

« Mr Jones a dit tout ce qu’il y avait à dire. Je me permets de vous décrire moi-même le parchemin que vous devrez retrouver dans ces ruines. »

Une image s’imposa dans l’esprit d’Hikari et elle supposa que tout le monde était en train de voir la même chose.

« Retenez bien cette image. Une liste d’œuvres qui sont cachés dans les ruines vous sera distribuée. Ces œuvres vous pourrez les récupérer si vous réussissez à mettre le doigt dessus. »

Les membres de l’équipe se regardèrent. Un hochement de tête les mis d’accord l’archéologue récupéra la liste. Qu’une créature était venue lui amener

« Alors créatures, voyageurs et voyageuses êtes-vous prêts ? »

La foule se mit à hurler et à frapper des mains. La jeune femme était prête pour ce qui allait se produire. Elle s’approcha quand même un peu plus des membres de l’équipe en prévision de la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2013

Maraudeur des rêves
Calvin Thomas
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 255
Renommée: 823
Honneur: 162
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Mer 20 Juin 2018 - 21:36
J'ai assez rapidement trouvé le mec que je devais escorter. Lapioche, un nom facile à se rappeler. Il était déjà accompagné d'un mec assez solide, je dirai ma taille pour mon poids. « Pourquoi pas » j'ai pensé. Un certain Nassib qui était content que je les rejoigne. Allez, moi aussi, j'étais content ! Ca pouvait être une nuit sympa.
Puis, une fille atypique. Voyageuse elle aussi, assez mignonne, les cheveux blancs. Et enfin, une deuxième fille mignonne, encore dans ma tranche d'âge, brune cette fois. Lilith et Hikari. J'ai salué tout ce beau monde d'un hochement de tête. Avec la chaleur, serrer les mains, c'est pas hygiénique.

Voilà, en gros. Une sacré bande de beaux gosses, on aurait pu tourner une pub pour une marque de trucs apéros sur une plage, ou un truc du genre. Je déconne mais bon, j'ai rarement été avec autant de personnes qui avaient l'air de pas vouloir me tuer. Plus Lapioche, le maigrichon. C'était presque à se demander pourquoi il était là. Je sais qu'on était tous censés être là pour l'accompagner, mais maintenant, j'avais soudain beaucoup plus envie de me trouver un coin à l'ombre et discuter avec ces gars là.

Bon allez, on se reprends. J'exagère un peu, j'ai à peine pensé ça quelques secondes. On s'est fait téléporter dans le désert et Indiana Jones (oui) nous a chauffé pour la compétition. Se battre entre nous ? Combattre des bestioles ? Je jouais instinctivement de la mâchoire, dévoilant mes canines acérées. Qu'ils y viennent, j'allais pas tarder à avoir la dalle ! Je me suis demandé si on aurait à combattre Lara Croft et quelle était la probabilité que je sois obligé de boire son sang... Puis j'ai repensé à Sarah et je me suis dit qu'elle apprécierait pas. Quoique ?.. Dans le doute, casser des gueules, tout simplement.

J'ai étiré mes muscles engourdis par la chaleur loin au dessus de ma tête pendant qu'un petit bout de prêtresse nous imprimait une image dans la tête.

Et soudain, les ennuis ont débuté.

Le sol sous nos pieds s'est effrité et nous sommes tombés, tout simplement. Des cris au loin nous indiquait que les autres équipes avaient subi le même sort. A cause de la lumière du désert, quand on regardait vers le bas, on n'y voyait que dalle. Le sol pouvait être à cent mètres ou à vingt, impossible de le savoir. Et dans le doute, malheureusement... Il fallait survivre.

Est-ce que l'un d'entre nous pouvait voler ? Par réflexe, j'ai commencé à dérouler ma cape. J'avais l'intention de la gonfler pour pouvoir....

PLOUF !

Ou plutôt : Plou-ouf ! Plouf !Plou-plouf ! On est tous les cinq tombés dans ce lac souterrain, unanimement comme des bleus. Heureusement qu'il était relativement proche de notre point de chute -et que c'était de l'eau plutôt qu'une série de pieux empoisonnés parce que sinon, bonjour l'équipe des beaux gosses...

Passé le moment de panique lié au fait de se retrouver sans oxygène dans le noir, on est sortis de l'eau en toussant -et pour ma part en prononçant quelques jurons de mon bon patois du sud.
L'eau était glacée en comparaison avec les températures sous le soleil. Et en plus, je le répète, on n'y voyait que dalle.


-Pas de panique, mon sac est étanche, mes affaires sont en sécurité ! Nous rassura monsieur Lapioche. J'avoue que sur le coup, j'en avais rien à foutre, mais il avait l'air content de nous annoncer ça, alors j'ai rien répliqué.

Tous les cinq, on a cherché un endroit où reprendre pied, à tâtons. Mais impossible de se reposer. Si l'on cessait de nager, on coulait. Et les parois étaient lisses comme celles d'un puit. Il faudrait plonger. Restait à savoir où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Dim 8 Juil 2018 - 15:40
Le soleil se refléta sur la couverture superbement ouvragée du livre que le dénommé Théophile avait sortit de son sac. Des lettres d'or d'une langue ancienne, des arabesques mystérieuses, des dessins d'argent représentants diverses créatures... Lilith n'eut pas le temps de tout voir que le livre était ouvert et prêt à l'emploi. Grâce aux explications de l'archéologue, elle comprit que cet ouvrage leur servirait de moyen de transport pour le lieu de compétition. Elle n'en restait pas moins intéressée par son contenu et son histoire... Néanmoins, il resterait sans doute un mystère qu'elle ne découvrirait jamais. Dreamland en était truffé ! De ces mystères impossible à déchiffrer...


Une fois l'incantation terminée, le monde autour sembla vaciller, perdre contenance. Plus rien n'avait de forme définie, les couleurs se mélangeaient pour ne former qu'un seul amas psychédélique. Lilith n'avait plus de conscience d'être, d'exister, de vivre. Elle était comme un tout, omnisciente, l'espace des quelques secondes que durèrent le transfère. Une sensation aussi agréable qu'horrible...

L'arrivée quant à elle fut rude. Entre l'éblouissement du soleil, l'assourdissement du brouhaha des tribunes, et la sensation de vertige et de lourdeur du fait de reprendre possession de son corps. La jeune femme resta sonné un court moment avant de se redresser, de s'épousseter -comme si cela avait une quelconque utilité- et rajuster son foulard.

Elle se permit alors de regarder alentours. De hautes tribunes bondées de créatures en tout genre, de voyageurs, et très probablement de rêveurs. Tout Dreamland était représenté dans la foule, hurlant, criant, s’époumonant à appeler tel ou tel candidat. Ses compagnons d'aventure étaient là eux aussi, avec une nouvelle venue qui discutait joyeusement avec Nassib. Le jeune blond qui ressemblait plus au leader que Théophile. Les deux jeunes gens semblaient se connaître, voir plus si on s'attardait sur le rougissement de leur visage... Mais la jeune albinos préféra se détourner pour ne pas les importuner. Il y avait aussi le jeune homme torse nu qui, étrangement, semblait à sa place, à l'aise. Théophile fouillait dans son sac pour en vérifier le contenue, et ranger le livre. Ils semblaient se trouver dans une arène où d'autres équipes tels que la leur s'étaient formées. Certainement les autres concurrents. Leurs groupe n'étaient pas aussi fournit que le leur, ce qui lui laissa deux hypothèse en tête : soit ils avaient toutes leurs chance de remporter le concours, soit le nombre leur serait inutile... Sur l'estrade, une magnifique jeune femme patientait, se réjouissant de l'ambiance festive.

Hikari, car c'est ainsi qu'elle se présenta, offrit un adorable sourire en guise de salutation pendant que les autres se présentaient à leur tour, juste avant le début du fameux événement.

Événement lancé par une icône de l'archéologie : Indiana Jones. Lilith n'aurait jamais pensé avoir l'occasion de le voir en vrai, et d'aussi près ! Il avait un sens inné du spectacle, ce qu'elle n'aurait jamais cru avant de le voir. Un sourire charmeur, une habilité au fouet déconcertante et quelle prestance, quel bagout ! Elle savait néanmoins garder son calme et se contenta d'hocher la tête et de sourire. Une chose est sûre, il savait mettre l'ambiance et donnait envie de se lancer à l'aventure. Après son discours flamboyant, la jeune prêtresse enchaîna à son tour, plus calmement. Elle imposa à tous les esprits de concurrents une image, celle de l'objet à trouver pour terminer la course, et sans plus attendre, lança l’événement.

Le sol se mit à trembler au même rythme que les applaudissements du publique, le groupe se rapprocha, avant de chuter alors que le sable se dérobait sous leurs pieds. Lilith se sentit impuissante durant les premiers mètres de la chute, mais se reprit vite en main alors que le plafond se reformait au dessus de leur tête et qu'Eila s'imposait à son esprit pour la revêtir se son armure. Avec ça, elle résisterait plus facilement au choc qui l'attendait.

Finalement, le poids de l'armure l'entraîna plus rapidement que les autres, et elle fut la première à se faire engloutir par l'eau. D'abord sonnée par la chute, bien qu'amortie par l''eau, et par le froid glacial, elle se laissait couler telle une pierre au fond du bassin. Lorsqu'elle reprit ses esprits, elle tenta de remonter mais le poids de son armure l'en empêcha. Elle coulait, n'y voyait strictement rien, et commençait à paniquer.

-Appelle Naya, dépêche toi, sans elle tu ne pourras pas remonter !

Eila s'était adressé à elle, inquiète et protectrice. Lilith s'exécuta et pria la Déesse de l'eau de lui venir en aide... Avant que celle-ci ne se manifeste, la jeune femme avait déjà atteint le fond du bassin et commençait à ne plus être capable de retenir son souffle.

Alors qu'elle commençait à ressentir des vertiges, prémices d'un malaise, elle se sentie revigorée alors que dans un flash lumineux Naya prenait la place d'Eila. Elle n'eut pas besoin de reprendre sa respiration que sa réserve d'oxygène était de nouveau pleine. Elle avait troqué son armure de plaque pour une armure plus légère, d'un bleu d'eau douce collée à la peau, qui la protégeait du froid de l'eau et lui garantissait agilité et rapidité dans ce milieu aquatique.

Elle n'avait encore jamais fait appelle à Naya dans de telles conditions et ne comprenait pas vraiment comment elle pouvait rester si longtemps sous l'eau sans souffrir du manque d'oxygène, mais pour le moment, elle se sentait bien. En regardant tout autour, elle vit une faible lumière percer l'obscurité angoissante de l'eau. Une lumière vacillante, prête à s'éteindre. C'était sans doute le chemin à suivre, et il fallait faire vite. Rien ne garantissait que le groupe soit seul dans l'eau d'autant plus qu'elle sentait des mouvements autre que les siens dans l'eau. Ses amis ? Des créatures ? Des courants ? Sans source de lumière, ils ne pourraient pas voir leurs agresseurs. Il fallait qu'elle remonte et vite !

Faisant appel aux capacités de son armure, elle se propulsa vers le haut aussi vite qu'elle le pouvait. Il y avait facilement une bonne centaine de mètre entre le fond de l'eau et le moment où elle pu sortir pour inspirer un grand coup. Elle avait passé un peu trop de temps sous l'eau et la tête lui tournait...

-Qu... Qui va là ? J-J-Je vous préviens, j-j-je suis armé et-et-et j'ai des gardes d-du corps !

La jeune femme ne voyait personne, et sûrement personne ne la voyait non plus. S'étaient ils seulement inquiété de ne pas la voir/l'entendre pendant plus d'une dizaine de minutes ? Elle entendait des clapotis venant d'un peu partout, preuve qu'ils n'étaient pas restés groupés et avaient tenté de trouver une sortie à ce puits.

-Théophile ? C'est Lilith. J'ai trouvé une sortie. Une centaine de mètres plus bas, il y a un couloir à peine illuminé. Il faut se dépêcher, je pense que nous ne sommes pas seuls.

-Une centaine de mètres ?! Comment avez vous pu rester sous l'eau si longtemps ? Comment voulez vous que l'on nage sous l'eau si longtemps ?!

-Je vous expliquerais plus tard, rapprochez vous tous et tenez vous par la main, je vais vous guider sous l'eau.

Elle dit cela avec une certaine urgence. Elle en était à présent sûre, il y avait des mouvements sous eux. Mais elle était incapable de dire de quelle nature. Comme pour ajouter des images à ses craintes, des bulles venaient exploser à la surface de l'eau, comme pour prévenir de leur arrivée. Faites que ce ne soit que des crevasses.. Faites que ce ne soit que des crevasses …

Une fois qu'on lui avait donné le top départ, Lilith les prévint de prendre leur inspiration, et plongea en créant un courant d'eau allant vers le fond pour faciliter la nage. Ainsi elle pouvait nager assez vite sans perdre ses compagnons. Mais c'était sans compter sur une attaque...

Elle avait sentit des courants autour d'elle, des vibrations et la chaîne humaine qu'ils formaient s'était détachée. Elle ne savait pas qui manquait à l'appelle, mais elle poursuivit sa route pour mettre Théophile qui la tenait toujours à l’abri. Elle se précipita vers le couloir illuminé, et rentra dans un mur. Le choc lui fit perdre une bonne partie de son oxygène, mais elle rattrapa l'archéologue par le col de sa veste et remonta à la surface. Essoufflée, elle remonta le corps inerte du chef de l'équipe sur la plate-forme chichement illuminée par une torche vacillante, plus loin, il n'y avait que de l'obscurité. Le pauvre homme avait sans doute pas supporté le choc avec le mur et s'était évanouie. Sans se poser de questions, elle lui fit du bouche à bouche et ne se formalisa pas lorsqu'il lui cracha à la figure toute l'eau qu'il avait dans les poumons. Il était vivant, c'était tout ce qui comptait. Cette idée ne la rassurait pas des masses, mais elle devrait abandonner le frêle Théophile pour repartir chercher le reste de son équipe...

-Ne faites rien qui vous mettrait en danger, nous revenons très vite.

Elle inspira un grand coup, et plongea de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nassib Kobb
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 90
Renommée: 381
Honneur: 80
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Mar 14 Aoû 2018 - 22:48
Nassib cacha tant bien que mal sa joie de voir Hikari accepter d'être des leurs. Le discours enflammé de M. Jones avait réveillé la soif d'aventure de toutes les équipes, mais aussi des nombreux supporter. Le discours télépathe de la prêtresse quand à lui, était bien plus calme. Ce n'était pas la première fois que l'héliophobe croisa la reine du royaume du savoir et là encore il était conquis. Le royaume du savoir du peu qu'il l'avait vu, était un véritable coup de coeur pour Nassib. Si il n'était pas un voyageur pour son royaume, il aurait voulu être de ceux du royaume du savoir. Il était satisfait de l'alliance entre leur deux royaume et il rêvait de rencontrer la prêtresse avant Luxian lui même. Fallait pour ça en valoir la peine, même si il partait avec un handicap, vu comment ça c'était déroulé avec l'équipe du royaume du savoir en charge de surveiller le congrès.

Une fois l’événement présenter la liesse repris et le sol s'écroula littéralement sous les pieds de l'équipe nouvellement construite. Nassib voulait parler, mais à la vitesse où ils chutaient, l'air s'engouffra dans sa bouche aussi vite que la lumière du jour disparaissait. Plutôt que de chercher à voir le fond en faisant éclater un de ses clones, il tourna son attention sur Hikari. Elle était la plus proche de lui quand ils ont commencés à chuter. Alors qu'il savait qu'elle était plus forte, il voulait à tout prix la sauver, pensant même pouvoir se téléporter avec elle dans ses bras. Bien qu'il tenta de s'approcher, il échoua dans sa tentative et percuta l'eau à plat. S'enfonçant légèrement dans l'eau, il était sonné et avait du mal à se ressaisir. Toujours dans l'eau il rouvrit les yeux et vu ce qui lui semblait être une sirène qui s'enfoncer encore plus bas. Il remonta aussi vite qu'il le pouvait et recracha ses poumons tant il avait bu la tasse lors de sa monté. Il matérialisa ses dagues pour donner sa position et commença à parler au reste de l'équipe.

" Vous êtes toujours là ? Je peux pas vraiment éclairer plus, mais au moins vous avez ma position. Rapprocher vous de moi et confirmer que vous êtes bien là s'il vous plais."

Tous à part Lilith avaient confirmés leur présence. La plupart étaient éloignés de Nassib, ils s'étaient hâtés de chercher un moyen de sortir en longeant les bords.

" J'ai vu Lilith en bas du moins je présume que c'est elle. J'ai cru à une sirène, mais vu qu'on a pas parlé de nos capacités j'imagine qu'elle doit avoir un pouvoir similaire."

Cette dernière remonta à la surface, effrayant Théophile au passage. Elle se hâta de nous dire de la rejoindre et de se préparer à descendre. Si elle allait nous faciliter la tâche en créant un chemin tout tracer dans l'eau, elle nous mit tout de même en garde contre des potentiels ennemis. On ne serait pas à dreamland si ce n'était pas le cas, surtout que les ruines n'étaient pas connus pour leur hospitalité. Nassib pas très confiant dans l'eau attrapa la main de Théophile et donna la sienne à celui ou celle qui le suivait. Après que Lilith donna le départ, Nassib pris une profonde inspiration et s'élança dans l'eau. Il fut pas longtemps pour que les véritables ennuis commencent. La chaîne qui venait d'être formée se cassa après que les premières vagues de bulles éclatèrent. Nassib matérialisa ses dagues dès qu'il senti quelque chose lui passait sous les jambes. Ne pas pouvoir voir ses assaillants et sans la possibilité de s'enfuir convenablement, la panique gagna de plus en plus l'héliophobe.

Quand les mouvements se faisaient plus nombreux et plus proche, la crainte de Nassib était à son paroxysme. Il sorti du courant que sa camarade avait crée et tourna sur lui même tout en frappant autour de lui à l'aveuglette. Quand il comprit que ça menait à rien, si ce n'est à perdre plus rapidement son oxygène il essaya de se calmer. Si il n'avait pas réussi à atteindre une de ces créatures, lui, c'était fait écorché à plusieurs endroits. Rien de bien grave, mais assez pour que son sang se balade dans l'eau et attire d'autres créatures à lui. Il matérialisa son double et le fit éclater pour éclairer brièvement les alentours. Les sortes de poissons qui l'entoure étaient terrifiant et Nassib failli recracher ce qui lui restait d’oxygène. Leur bouche était un amas de dents qui donnait l'impression de se battre entre elles pour savoir qui aller avoir le plaisir de déchirer la proie. Si l'héliophobe ne réagissait pas rapidement il allait sombrer. L'eau était froide, assez pour réduira la capacité de ses pouvoirs. Impossible de créer des mirages et son clone ne tiendrait pas longtemps pour faire une réel diversion, à moins de rejoindre le courant très rapidement. Sans pouvoir contacter les autres, il n'avait pas d'autres solutions. Attendre les secours n'était pas le genre de Nassib, bien qu'il fut sauvé à dreamland plus de fois que princesse Peach.

L'héliophobe matérialisa un clone qui éclata rapidement et il se concentra pour voir où se trouvait le courant. Une fois en vue, négligent les dents sur nageoires qui lui tournaient autours, il se propulsa avec toutes ses forces tout en activant son shining rush. Si c'était une réussite il n'en savait absolument rien. Il avait ressenti une intense douleur, sans réellement savoir où exactement. Peut être bien sur tout son corps. Ce qui était sur c'est qu'il ne l'avait pas supporté et qu'il était maintenant inconscient.

Un rayon de soleil illuminait le fond de l'eau, rendant visible du corail multicolors et une faune maritime. Nassib chutait dans ce décors sans pouvoir contrôler ses mouvements. Au fur à mesure qu'il s'enfoncé, il oubliait que tout ceci n'avait aucun sens. Ce qui avait encore moins de sens c'était la cité sous marine vers laquelle il se diriger. Tout qui était si silencieux, devint si bruyant. L’écume qui s'agita autour de Nassib était le signe de la tempête qui s'approcher. Tempête qu'on appelle sirène, habitante de la cité Atlantide. Cette dernière le serra si fort, qu'elle réveilla la douleur au niveau de sa poitrine. Aucun cris ne sorti de sa bouche, mais le bruit autour commença à prendre forme. Il y avait plusieurs voix qui crier, sans que l'héliophobe comprenne leur sens. Une voix pourtant lui sembler familière. Il avait envie de rejoindre cette voix, la sirène lâcha légèrement son emprise et l'embrassa. C'était doux et violent à la fois, un torrent brûlant qui traversa son corps. L'étreinte et le baiser enflammé se répéta plusieurs fois, une danse dont on ne comprenait pas les mouvements. Les voix autours n'était plus qu'un chant lointain et le bruit revint lui torturer les tympans en même temps qu'il ouvrit les yeux. Tout était flou, mais c'était bien réel. La sirène était toujours là, même si elle était pas aussi net que dans son rêve.

" Merci madame sirène !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 372
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Ven 14 Sep 2018 - 14:47
De l’eau, il fallait qu’ils tombent dans de l’eau. Elle aimait l’eau, oui, cet élément ne lui posait a priori aucun soucis particulier dans le monde réel, pourtant elle avait conscience de sa faiblesse dans cet élément quand elle se trouvait dans Dreamland. C’était terriblement angoissant, la gravité les avaient fait couler assez profondément et quand elle remonta enfin pour prendre une goulée d’air elle sentit ses poumons brûler. Ses pupilles s'habituent assez rapidement à l’obscurité, un trou d’une profondeur incalculable à l’oeil nu se profilait au dessus de sa tête et sous ses pieds. L’eau semblait noir, épaisse de l’encre poisseuse. Elle réussit à distinguer les têtes de ses alliés qui flottaient comme des bouchons. Elle allait se coller a la paroi tentant de grimper, pour se rendre rapidement compte de l’inutilité de l’essai. En effet le mur était complètement lisse et l’escalade était donc inutile.

Nassib se mit à parler, tout le monde vint s’agglutiner autour de lui. C’est a ce moment que Litlith sortie la tête de l’eau elle semblait avoir une tenue étrange. Les questions qu’Hikari pouvait se poser sur la voyageuse furent vite balayés. Elle avait sentie un truc lui toucher le pied. Elle retint sa respiration et un petit cri ridicule, sa respiration se saccade pourtant immédiatement, quelle angoisse putain. Elle s’approcha de Calvin alors que Lilith mettait un terme aux doutes d’Hikari, y avait un truc dans l’eau mais elle allait les faire sortir, elle n’écoutait plus a vrai dire. Elle attrapa l’une des mains de Théophile et celle de Calvin, inspira un grand coup et se laissa entraîner à la suite de la voyageuse toujours plus profondément dans l’eau, elle n’y voyait rien et avait fermé les yeux de peur d’apercevoir la chose qui comptait visiblement les bouffer. Le bras de Calvin fut tiré en arrière mais elle ne lâcha pas prise, le ramenant dans le courant. Que s'était il passé ? Nassib avait brisé la chaîne ? Alors qu’elle ouvrait les yeux, un choc a l’avant les fit s'arrêter net. Elle était assez bien situé dans la chaîne pour ne pas être victime des choses qui se produisait autour d’elle. La jeune femme ouvrit les yeux, ils était dans une grotte sous marine un peu moins sombre. La main de Théophile avait lâché prise mais Hikari ne comptait pas le laisser tomber. Lilith avait repris sa contenance et Hikari sentit  le corps de Théophile remonter elle lâcha sa main pour ne pas entraver les mouvement de la sirène. La sortie était proche, elle pressa deux fois la main de Calvin pour lui indiquer de monter sans trop savoir s’il avait compris, elle lui lâcha la main et se mit à battre des pieds avec force pour finalement sortir de l’eau en avalant une goulée d’air énorme.

Lilith était penchée au dessus de l’archéologue qui crachait de l’eau et alors que la louve commençait à grimper sur la plateforme celle ci replongea. Elle se hissa sur la berge et se laissa tomber sur le dos au côté de l’archéologue. Sa respiration se fit plus lente et elle se redressa. A genoux au bord de l’eau elle attendait que Lilith remonte, Calvin était là lui aussi, il n’avait pas trop traîné derrière elle.

“Théophile, t’es un génie. Tu as sauvé les affaires et ça, ça n’a pas de prix.”

Hikari se tourna vers l’archéologue en souriant, il avait manqué de se noyer, s’était fait traîner sous l’eau par une sirène mais la principale préoccupation du personnage n’était autre que ses affaires. Elle se redressa vivement et se mit à observer à intervalle régulier le noir autour d’eux, Calvin, l’eau. Des bulles attirèrent son attention.

“Ils sont là !”

Lilith sortie la tête de l’eau et Nassib par la suite. Hikari vint attraper les bras du jeune homme pour aider la sirène et lui laisser du repos elle le hissa et avant d’avoir eu le temps de faire quoi que ce soit, Calvin se trouvait à  genoux à côté du jeune homme. Prêt à aider. Le corps du jeune homme était bardé de coupures sur les jambes et les bras. Elle avala sa salive et vint observer les plaies de plus près en posant des questions a Lilith

“Que s’est il passé ? Y avait quoi en bas ? Toi ça va  ? ”

Le blond commença à faire du bouche à bouche à Nassib, le bougre reprit connaissance lentement.

" Merci madame sirène !"

Hikari soupira en se laissant tomber sur les fesses. Quel soulagement, tout le monde était en vie. Ils avaient échappés de peu à la première épreuves. Elle frissonna à l’idée de ce qui les attendaient plus loin. La torche éclairait faiblement les lieux et alors que tout le monde gravitait autour de Nassib elle ne remarqua pas immédiatement l’absence de Théophile, elle vit juste son sac disparaître dans la pénombre du tunnel qui se découvrait plus loin, devant eux. Ses sens étaient en alerte.

“Théophile, non ! Revenez c’est dangereux.”

Hikari transforme son bras alors qu’elle entends les pas de l’archéologue revenir en courant. Celui ci se met à crier lorsqu’il aperçoit ses alliés et file se cacher derrière eux.

“Énorme, énorme. Espèce disparu… impossible…”

Il tremble, semble terrifié. Quoi encore ?  Elle attrape la torche et recule vers ses amis. Rien ne vient, elle s’avance lentement, torche en avant, un hurlement semblant provenir du fond de la grotte fait trembler les murs et tomber quelques pierres dans l’eau. Théophile continue de reculer son pieds finis dans le vide près à tomber dans l’eau il se rattrape de justesse et une bestiole saute de l’eau. Visiblement elles avaient faim et avaient trouvés le chemin jusqu’à eux.

La louve vint secouer le pauvre archéologue.

“Calmez vous, qu’est ce que c’est qui arrive sur nous là ?” Qu’est ce qu’on fait pour lui échapper

Cette chose est aveugle et n’a pas d’odorat, elle réagit aux sons. Les sons trop fort, la multitude de sons deviennent une faiblesse. C’est une bête mythique elle est censés avoir disparu depuis des années.

Elle est seule ?

“Je ne sais pas, j’ai reconnu les sons qu’elle a produit au loin… Vous savez je suis très bien renseigné j’ai mené des tas de recherches et ça ne vit pas tout seul et …  

Elle se tourne vers le groupe…

Je pense que nous devrions nous plaquer contre la paroi, rapidement”

Elle attrape des cailloux et se plaque contre le mur, les pas de la créature semblent s’éloigner, il fallait pourtant bien que celle ci sorte de ce trou pour que l’équipe puisse continuer sa recherche. Hikari fait signe aux autres de se taire et après avoir inspiré avec force elle pousse un hurlement. L’un des voyageurs pris l’initiative de mettre sa main devant la bouche de Théophile pour ne pas qu’il fasse une connerie. La jeune femme retint sa respiration alors que le corps désarticulé d’une bête immonde sortait de l’antre.
[HRP: pour vous donner une idée de la gueule de la bête, c'est les monstre du film "Sans un bruit" enfin c'est comme ça que je l'imagine.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2013

Maraudeur des rêves
Calvin Thomas
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 255
Renommée: 823
Honneur: 162
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Lun 17 Sep 2018 - 16:49
C'est la fille albinos qui a plongé en premier. Pendant ce temps, je me débattais mentalement pour parvenir à contrôler ma cape dans l'eau. Le sang sec se faisait lentement souiller et la profanation de ma cape ne tiendrait pas longtemps dans ces conditions.

Je crois qu'on était tous en train d'attendre que quelque chose se passe pour nous sortir de là. Le gars qui me ressemblait faisait de la lumière et a un peu confirmé ce que je pensais : le pouvoir de cette fille lui permettait de se débrouiller sous l'eau. Parfait, parce que moi... Je servais à rien.

La « sirène » est remontée en nous annonçant avoir trouvé la sortie. Ses fringues avaient changé, un pouvoir assez classe. En gros, elle nous a créé une voie sous marine pour aller profondément dans le bassin, un courant aquatique qui nous portait vers le bas. Je sais pas trop par quel miracle nos tympans ont pas explosé (ou implosé?) vu la vitesse de descente et la profondeur du bordel. J'ai réussi à me propulser en utilisant ma cape comme une sorte de grosse nageoire accrochée à mon dos en tenant la main de la brune. Je suis pas un mauvais nageur et je sais retenir mon souffle un bon moment mais quand même, j'ai bien cru que j'allais y passer... Il y avait des choses dans l'eau. Des trucs que j'ai pas clairement vu, mais qui m'ont frôlé, dont les membres visqueux ont tenté de m'attraper la cheville, sans succès.

Le gars avec nous s'est battu là dedans pendant qu'on continuait de tracer. Mes poumons brûlaient... Puis on est remonté. Quand j'ai finalement repris mon souffle et que je me suis hissé dans la grotte sous marine, j'ai plaqué mes cheveux sur mon crâne sans comprendre que j'aurais dû m'inquiéter un peu plus de son sort. Celle qui maîtrisait l'eau est repartie le chercher pendant que je donnais à mes poumons ce qu'ils voulaient. Inconscient, il avait avalé de l'eau et du sang s'écoulait de quelques plaies sur son corps. Les machins qui nous avaient attaqué s'était focalisé sur lui, peut être à cause de sa lumière...

Je suis pas maître nageur mais je suis marin, je savais quoi faire dans cette situation. J'ai bouché le nez de Nassib, je l'ai couché convenablement avant de lui souffler des grosses goulées d'air dans le museau. J'avais la tête qui tournait par l'effort et le manque d'air, idiot que je suis... Mais bon sur le coup je me suis pas dit que ça faisait peut être un peu homo et qu'une des filles aurait peut être pu ou voulu le faire à ma place... J'ai agi par réflexe, j'espère qu'il y aura pas un article dans le DreamMag pour dire que je roule des pelles aux inconnus ou je sais pas quoi... C'est pas que j'ai quelque chose contre les homo mais je veux dire... Enfin bref. Le problème c'est que ça restait quand même un type fait avec du sang et que le contact physique a fait que j'ai eu très envie de le boulotter un petit peu. Jusque là, ça passait, mais faut imaginer que je suis une sorte de junkie du sang et que je venais de passer à côté de l'occasion de prendre une dose satisfaisante.

Je pense pas qu'il s'en soit rendu compte. Il était encore sous le choc, je savais que ses yeux seraient rougis par le sang et le manque d'oxygène. S'il était costaud, il serait sur pied dans une dizaine de minutes. Dans Dreamland, je savais pas trop mais dans le monde réel, les mecs qui manquent de se noyer la ramènent pas pendant un moment.

Et moi, j'avais envie de bouffer n'importe quoi ou n'importe qui. Pendant ce temps, j'essorais ma cape en la tordant, puis pareil avec mon sarouel histoire de pas chopper la crève et que ça fasse moins lourd et de penser à autre chose. Il y avait du sang qui coulait le long de sa cheville putain, c'était insupportable d'imaginer que je voulais juste lécher ça rapidement sans qu'on me juge et basta c'est terminé merci au revoir.

On va dire « heureusement » que Dreamland a toujours un plan pour vous changer les idées. Je sais pas trop comment raconter la suite. Sans aller dans les détails... on s'est vite retrouvé collés contre les murs de la grotte sous marine, éclairés par une torche toute miteuse (allumée par la grâce de la vierge marie ou les organisateurs de l'épreuve) avec un monstre aveugle qui faisait trembler le sol à chaque pas, humant l'air à notre recherche. Enfin... Il « écoutait » d'après Lapioche... Un genre de monstre antique qui fonctionnait à l'ouïe pour tuer.

Là, du coup, on avait deux choix je crois. Peut être plus, je suis pas un génie mais sur le coup, disons que je voyais deux options. Soit on cassait la gueule de ce truc, soit on se barrait sur la pointe des pieds. Il avait une gueule à vouloir qu'on la défonce, un truc franchement hideux, le bordel qui a pas besoin de prendre l'option « méchant » à l'école tellement c'est évident qu'il tue des bébés au petit déjeuner. Je sais même pas si je vais prendre le temps d'essayer de le décrire, c'était juste un cauchemar ambulant...

MAIS ! Contre toute attente, on a essayé de partir sur la pointe des pieds. Après l'avoir sorti de son trou en gueulant (la brune) , et parce que les saloperies dans l'eau continuaient de faire remuer la surface un peu plus loin, M.Pas de bruit est allé faire un tour de leur côté en poussant une sorte de gémissement macabre. C'est le moment dont on a profité pour se glisser, lentement, lentement, vers l'autre côté de la grotte.
Le tunnel devait faire 30m de long avant de décrire un angle, on y voyait pas grand chose avec la torche pour seule source de lumière. Je raconte pas très bien là, je vais pas y passer trois plombes, mais faut comprendre que ça foutait les boules, de devoir faire le moins de bruit possible à l'aveuglette dans une grotte avec un monstre qu'on distinguait pas bien, plus loin et alors qu'on venait de frôler la mort et que respirer était douloureux.

On a pas eu le temps d'arriver jusqu'à l'angle de toute façon. On avait fait du bruit en arrivant, ce truc SAVAIT qu'on était là. Une fois arrivé au bord de l'eau, il a juste fait demi tour en se déplaçant plus rapidement, silencieux comme la mort, frôlant les murs, gémissant doucement, ses longues pattes allaient nous attraper d'une seconde à l'autre...

Alors je me suis jeté sur lui en gueulant de toutes mes forces, forcément.


AAAAAAAAH !!! Cassez vous j'arrive !

Une sorte de bras écorché de deux mètres de long à fouetté l'air juste à côté de moi. Je continuais de crier en frappant des mains, et la sale bête a reculé un moment. Ca marchait ? Les autres faisaient quoi derrière ? J'espérais qu'ils se barraient.

Boum, l'autre bras s'est écrasé dans ma garde. Le coup avait l'air maladroit, je sentais que la force de ce truc c'était plus son agilité que sa force brute, même s'il m'aurait jeté contre le mur il y a à peine un an. Là, je tenais bon et je continuais de gueuler. Je me suis jeté vers lui pour tenter un plaquage, vu que j'y voyais presque rien, je me suis dit que c'était la meilleure chose à faire. Quand un adversaire à une trop grande allonge, vaut mieux lui rentrer dedans. J'ai eu un le temps de le bourrer de coups dans le bide avant de me faire soulever et jeter contre le plafond... Ouais, j'avais sous estimé sa force. Je l'avais déséquilibré, mais pas assez.

A peine retombé sur mes genoux, ma tête salement écorchée par la roche, je me suis fait enchaîner comme un sac de frappe sans comprendre ce qu'il m'arrivait. Et toujours pas de sang froid et pur à contrôler. Qu'il continue encore un peu et le miens serait éparpillé un peu partout dans le tunnel. Et là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith) Mer 19 Sep 2018 - 1:36
C'est le cœur léger qu'elle sortait de l'espèce de grotte dans laquelle elle avait su trouver refuge. En plongeant elle avait pu croiser le regard perdu mais bien vivant de la jeune Hikari, et elle était passé juste à côté du dénommé Calvin qui remontait aussi vite que le lui permettaient ses bras.

En descendant son courant, elle n'avait pensé qu'à une chose : mettre tout le monde à l'abri. Elle n'avait pas vu à quoi ressemblaient les ennemis et espérait de tout son cœur que le dernier de ses camarades était encore en vie. Un flash lumineux lui indiqua sa position, et confirma qu'il vivait toujours, mais aussi qu'il courrait un grand danger. Sans perdre plus de temps, elle se propulsa vers la source de lumière qui disparaissait déjà. Dans la pénombre, elle ne voyait pas à plus d'un mètre devant elle... Elle ressentait un nombre ahurissant de vibrations et craignait le pire... Elle se rapprochait, longeant son tunnel de courant marin et le retrouva enfin. Il dérivait dans son courant marin, visiblement inconscient, une bonne dizaine de créatures à ses trousses. Des créatures cauchemardesques, des espèces de lamproies mutantes de la taille d'un bras recouvertes de piques tranchantes  ! L'une d'elle avait déjà entamé de lui dévorer la cheville. Voyant cela, Lilith ne réfléchis pas et s'inséra violemment dans son courant, poing tendu pour envoyer valser la créature.

Le temps qu'elle se débarrasse de cette chose et qu'elle saisisse le blondinet, les autres lamproies démesurées avaient eu le temps de l'attaquer, lacérant ses jambes et ses flancs. Elle protégeait le corps inerte du voyageur dans une étreinte désespérée et se propulsa de nouveau vers le fond, battant frénétiquement des jambes. Elle n'avait pas le temps de se débarrasser des monstres, son compagnon ne survivrait pas longtemps dans l'eau contrairement à elle. Elle traça et distança assez facilement les bêtes affamées. Cette fois ci elle évita de se prendre le mur et remonta le couloir d'eau, inspirant tout son saoul....

A son grand soulagement, les deux autres voyageurs étaient sur le qui-vive et remontèrent le corps inconscient du véritable chef de groupe. Elle ne perdit pas trop de temps avant de se hisser à son tour hors de l'eau, soupçonnant les lamproies de suivre l'odeur du sang. Enfin en sécurité, elle constata que le grand blond délivrait déjà les premiers secours au noyé. Elle s'autorisa une minute pour regarder ses propres blessures. Rien de bien gênant, que des petites égratignures, coupures superficielles...

-Que s’est il passé ? Y avait quoi en bas ? Toi ça va  ?

La jeune albinos soupira un instant avant de relever les yeux pour croiser le regard inquiet de la jeune fille.

-Je pense qu'une des créature l'a percuté et lui a fait quitter le courant d'eau. Il a dû se défendre... Je l'ai retrouvé inconscient.. J'espère qu'il...

Avant qu'elle n'ai pu terminer sa phrase, il s'était brusquement redressé en crachant une quantité non négligeable d'eau, manquant presque d'entrer en collision avec son sauveur. Enfin.. Sa sirène, d'après ses dires ! Sacrées hallucinations. Quoi qu'il en soit, c'était assez particulier de voir les deux jeunes hommes aussi proches, comme s'il existait une tension puissante entre eux... Ce détail n'échappa pas à la jeune femme, Calvin le dévorait littéralement des yeux.

-Théophile, non ! Revenez c’est dangereux.

L'invocatrice se redressa prestement en constatant la disparition de la seule véritable personne qu'ils étaient en charge de maintenir en vie. Pourtant, elle n'eut pas besoin de faire un seul pas que l'archéologue revenait déjà, en courant, et en hurlant. Il se planque comme un enfant apeuré derrière elle en marmonnant des phrases inintelligible, des mots comme « énorme » ou « monstrueux » sortent de sa bouche bégayante.

Hikari prend alors l'initiative de s'aventurer, torche en main, vers le seule issue qu'il reste au groupe : le couloir obscur. A peine a-t-elle fait quelques pas qu'un long hurlement leur parvint en faisant trembler murs et sol. Tétanisé, le pauvre homme continue de reculer et Lilith le retient de justesse avant qu'il ne plonge de nouveau à l'eau. C'est alors que les lamproies avides de chaire fraîches signifie leur présence en sautant inutilement, tentant de le béqueter. Comme diraient les enfants avec leurs Monster Munch, on a encore eu d'la chance...

La jolie brune ne perdit pas de temps et vint secouer le trouillard en le martelant de questions, ce qui n'était visiblement pas le meilleur moyen de le rassurer. Lilith s'interposa doucement en mettant son bras entre les deux. C'est à ce moment qu'elle constata son bras recouvert de pelage et ses doigts griffues. Sans aucun doute son pouvoir...

-Doucement Hikari, vous voyez bien qu'il est encore sous le choc...

-Ce... Cette chose est aveugle et n’a pas d’odorat, elle réagit aux sons. Les sons trop fort, la multitude de sons deviennent une faiblesse. C’est une bête mythique elle est censés avoir disparu depuis des années. Vous savez je suis très bien renseigné j’ai mené des tas de recherches et ça ne vit pas tout seul et …

Il n'eut guère le temps de terminer son long monologue que la jeune demoiselle intima au groupe de se plaquer contre les parois humides de la grotte. Elle avait une idée en tête, mais ne la partagea pas. Tout à coup, elle se mit à hurler alors que le silence se faisait roi, instinctivement, la jeune étudiante plaqua sa main contre la bouche de l'archéologue qui hurlerait probablement à son tour à l'arrivée de la chose. Et personne ne fut déçut par son arrivée...

C'est dans un silence de mort, seulement troublé par le clapotis des poiscailles à dents de requins, qu'une immondice apparut dans la lumière vacillante de la torche que tenait la morpheuse. Une tête chauve, gris pierre et luisante. Pas d'yeux, pas de nez. Juste une rangée de dents effilées comme des piques à glace derrière ce qui ressemblait à de la carapace. Ses deux bras anormalement longs et décharnés suivirent, terminés par trois doigts griffues et acérées. Sa tête pivotait lentement, comme si elle cherchait la source du bruit, écartant ce qui ressemblait à des écoutilles pour libérer ses ouïes. Elle ouvrit légèrement la gueule, dévoilant une bouche sans lèvres anormalement bien pourvue en dents et émit un roucoulement guttural digne des meilleurs films d'horreurs. Lilith ne regrettait pas d'avoir couvert la bouche de l'archéologue qui tremblait comme une feuille et menaçait de trahir leur position.

Apparemment, elle n'avait pas encore compris la présence du groupe et avançait lentement, en diagonale, à la manière des animaux. Pied gauche main droite... Pied droit main gauche... Heureusement, elle était grande, et les voyageurs passèrent le plus silencieusement possible près d'elle, se dépêchant de s'en éloigner. Se croyants sortis d'affaire, ils longèrent les murs en restants groupés, silencieux et rapides. Mais pas assez...

Ce fut Calvin qui le comprit le premier. Il se jeta dans l'obscurité en hurlant. Le peu de lumière que fournissait la torche permit d'apercevoir un long membre décharné fouetter l'air, puis seuls les bruits de bataille parvenait à leurs oreilles. Des hurlements de rage, des coups, de la pierre griffée...

-CALVIN !!

Sans réfléchir, Lilith s'était à son tour jetée dans la pénombre en changeant d'invocation. Naya fit place à Eila et elle troqua ses fringues bleu collées à la peau pour une armure toute en plaques, serrant ses gantelets, prête à asséner ses coups les plus violents à la créature, ses pas lourds n'avaient plus rien de discret. La jeune femme étant loin d'être une grande stratège n'avait ni pensé à la lumière, ni même à la sécurité de l'archéologue, aussi espérait-elle que les autres voyageurs assureraient sa sécurité...

-... j’ai mené des tas de recherches et ça ne vit pas tout seul...

Les paroles du jeune érudit lui revinrent à l'esprit alors qu'elle commençait à entrapercevoir le combat. Vu le boucan qu'ils faisaient à présent, s'il y en avaient d'autres des créatures de ce genre, alors elles ne tarderaient pas à rappliquer... Il valait mieux s'en occuper rapidement !!

Le grand blond était à terre, entrain de se faire lacérer le corps quand elle arriva. Prenant de la vitesse, ses pas raisonnaient dans l'espace clos alors qu'elle chargeait pour asséner un de ses plus violent coup de poing dans la gueule à demi-ouverte de la créature, qui était bien trop distraite par son acharnement. Elle bondit au dessus de Calvin, poing chargé en avant et visa sa mâchoire maintenant exposée. Il lui semblait pourtant qu'elle ne ressemblait pas à ça tout à l'heure...

Point positif, la créature avait fait un sacré bond en arrière ! Point négatif, on y voyait pas à plus d'une longueur de bras ici... Aussi fut-elle surprise par une attaque qu'elle para de justesse en croisant ses avant bras devant son visage. Le monstre enchaîna avec une impressionnante rapidité qui la déstabilisa complètement, entamant petit à petit sa garde jusqu'à réussir à la blesser au visage, point qu'il ciblait. La douleur qui lui brûlait l'arcade sourcilière la rappela à l'ordre et elle se concentra pour faire apparaître un petit mur au niveau de son visage. Les coups cessèrent instantanément, mais le monstre l'encercla de ses longs bras et entama de lui arracher le bras à coup de dents. Il lui avait saisit le poignet gauche en ouvrant en grand toutes les parties amovibles de sa gueule et secouait dans tous les sens, l'empêchant de reculer avec ses bras difformes. Ses dents pointues comme des pieux arrivaient à transpercer l'acier de son gant, menaçant de broyer ses os... Ne parvenant plus à maîtriser sa douleur, elle hurla.

Elle avait beau frapper sa gueule de sa main droite, les parties grises s'étaient refermées et il semblait ne plus rien sentir ! Comme si cette peau était sa carapace... Son seul point faible devait être la partie rosée qu'il dévoilait à chaque attaque... Alors que des craquements commençaient à se faire entendre dans son bras, une des partie amovible de sa tête s'ouvrit sur le côté. Elle saisit l'opportunité et la lui arracha dans un bruit humide et spongieux, suivit d'un hurlement à percer les tympans... A la place de la plaque grise, un trou semblable à une ouïe creusé dans de la chaire rose.

Lilith tomba au sol alors que la créature reculait, visiblement désorientée. Son bras la faisait atrocement souffrir, elle n'osait même pas bouger les doigts. La plaie qui traversait son arcade sourcilière jusqu'à son oreille saignait abondement, commençant à l'aveugler du côté droit. Elle se redressa difficilement et essuya le sang dans son œil. Si seulement ils avaient prit le temps d'échanger sur leurs pouvoirs respectifs... Ils auraient pu connaître les points forts de chacun et ainsi agir en totale cohésion ! Le voyageur qui venait de foncer tête baissée, il ne semblait pas armé, que pensait-il pouvoir faire contre une créature toute en griffe et en dents ? Et elle ?! Elle qui comptait sur sa capacité à encaisser, elle venait de se faire broyer !

-Ne perds pas ton sang froid Lilith, tu as trouvé son point faible, à toi de l'exploiter !

Facile à dire ! Mais elle avait raison... Cette créature est un véritable sac à pv. Il ne fait aucun doute qu'elle est redoutable de face, mais qu'en est-il de dos... Elle ne se souvient pas avoir aperçut de queue, et ses bras sont bien trop longs pour arriver à déloger qui que ce soit.

-Il faut viser sa tête... Je lui en ai arraché une partie. Il faut viser sa tête !

Elle se doutait bien -ou du moins l'espérait-elle- que le jeune homme s'en était sortit. Il semblait puissant, sous ses airs de gars détaché. Sinon il n'aurait pas foncé tête baissé... Et il serait d'une aide capitale pour mettre à terre cette chose.

-Passez par derrière si vous le pouvez, je l'occupe !

Elle avait fait exprès de parler fort. Autant pour être entendue par ses camarades que pour attirer la bête à elle. Après de longs bruits de gargarisations gutturaux, la chose chargea de nouveau avec ses bras. Elle pouvait sûrement encore encaisser si elle gérait bien ses boucliers. Si tant est que quelqu'un l'ai entendu et lui vienne en aide...
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith)
Revenir en haut Aller en bas

Périple dans les ruines de l'infinie connaissance. ( Avec Calvin, Hikari et Lilith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Royaume du Savoir-