Haut
Bas

Partagez|

Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 07/05/2017

Habitué
Timmy Poonce
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 130
Honneur: -5
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Lun 28 Mai 2018 - 19:22
    Le mobilier de la pièce coïncidait avec la petite taille des habitants de vapeur-punk. Mara et Timmy prirent donc place sur les deux petits sièges déjà présents en face du bureau tandis que les deux autres membres de Fable cherchaient chaise à leur taille. Les deux enfants se trouvaient donc être les interlocuteurs privilégiés de l'inspecteur. La situation déplaisait à Timmy. Il voulut se décaler, autant par soumission que par courtoisie mais le siège était trop lourd pour qu'il puisse le déplacer sans avoir l'air ridicule.

-Bon alors ma ptite dame, c'est bien gentil de vouloir nous aider mais de quel trafic est-ce que vous me parlez ? Vous savez combien d'affaires on a en cours ? Enfin bon pas besoin de faire semblant, ma barbe me dit que vous en avez après la nouvelle drogue je me trompe ?

Le nain puisa sa réponse dans le regard des voyageurs et reprit la parole.

-Pas très original tout ça ! Bon, vous connaissez les effets de la substance je vous fais pas de dessin. La drogue se consomme à plusieurs et se présente le plus souvent sous forme de comprimés. Une de nos sources expliquait qu'il y avait d'autres modes de consommation, mais ils sont beaucoup moins répandus. Bref il suffit d'ingérer les comprimés par voie orale en même temps qu'une ou plusieurs autres personnes, et au bout de 5 minutes environ les corps et les esprits se retrouvent échangés. Il faut que les consommateurs soient assez proches les uns des autres pour que l'échange ait lieu. Au delà de l'échange de corps, la drogue a pas mal d'autres effets euphorisants et psychotropes. De ce côté là, c'est très variable en fonction des individus. Les effets durent en moyenne entre 4 et 6 heures. On recense aussi pas mal de prises de drogues individuelles. Dans ces cas là, il y aurait une impression de « quitter son corps » et des pertes de connaissances fréquentes. Bref je vous passe les détails.

Le nain glissa longuement ses doigts dans sa barbe avant de reprendre.

-Je vais pas vous mentir, on a très peu de pistes pour le moment. Les dealers sont faciles à trouver dans les hauteurs de la ville, mais pour remonter jusqu'aux fabricants c'est une autre paire de manche. Si les ventes ont surtout lieu dans les faubourgs, les consommateurs sont majoritairement des jeunes des quartiers plus aisés, plus en profondeur donc. Je vous conseillerai de passer par là, on a pas encore eu le temps d'y faire un tour mais les petits bourgeois ont tendance à parler plus facilement. En espérant qu'ils sachent quelque chose d'intéressant…

Le policier chercha négligemment dans ses feuilles et sortit un plan sommaire de la ville sur lequel il nota une adresse.

-Tenez, ce bâtiment ici… on a quelques indices qui nous laissent penser qu'ils organisent des événements assez douteux... Là encore je vous passe les détails mais ça peut valoir le coup d'aller y jeter un œil. Voilà je vous laisse ce plan si vous êtes intéressés… d'autres questions ? Sinon je vous demanderai de me laisser, j'ai encore du pain sur la planche.

    Le nain se leva et invita le groupe à sortir de la pièce. La discussion avait été prompte et Timmy fut rassuré de ne pas avoir eu à prendre la parole. D'un autre côté, le petit garçon venait encore de manquer une occasion de prouver sa valeur… Son heure viendrait. Il patienterait tapis dans l'ombre et sauverait ses amis dans une situation critique.

-On va où maintenant ?


________________________________________

    Le nain dénoua à nouveau l'un des nœuds de sa longue barbe. Il n'arrivait définitivement pas à s'y faire.

-Allo ? Je vous envoie 4 voyageurs supplémentaires dont 2 gamins. Méfiez-vous quand même il me semble avoir vu la gueule de certains dans le Dreamag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 615
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mar 29 Mai 2018 - 1:20
Nedru entra dans le poste de police, admirant l'efficacité de ses camarades pour obtenir des informations efficacement. Hikari avait l'air de s'amuser et il admira sa témérité. Les officiers de ce Royaume devaient avoir la force de l'affronter, lui ou Mara, en face à face. La louve parvenait tout de même à intimider leur rookie dans un mélange subtil d'érotisme intimidant. Un sacré potentiel.

De son côté, le Gris se tenait en retrait depuis son arrivée dans les locaux. Ainsi, son tatouage l'avait drapé de ses nombreuses incantations, le dissimulant à la vue de quiconque ne le chercherait pas précisément ici, en sachant qu'il y était. En d'autres mots : ses alliés le voyaient. Pour les autres, il était une tâche floue et inoffensive en périphérie de leur champ de vision.

Cependant, Nedru n'utilisa guère cet avantage à des fins malhonnêtes. Il lorgnait d'un œil dont les paupières s'étaient légèrement rapprochées les différents objets qui meublaient cet avant poste des forces de l'ordre. Ca avait un petit côté exotique et le londonien, curieux, tournait autour des téléphones, tiroirs, tampons, machines à écrire avec plaisir. D'autres outils plus fantaisistes tels que des boules de cristal à vapeur ou des matraques électriques en cuivre liées à leurs générateurs servaient également de presses papiers ici et là pour son plus grand plaisir. Du coin de l'esprit, il se tenait informé des faits et gestes de Timmy mais rien n'indiquait qu'il fut en danger. Il n'attraperait pas un cancer, malgré l'imposant nuage de fumée dégagé par les policiers affairés plus loin.

Il rejoint le bureau du nain du pas souple et léger qu'il avait appris à utiliser naturellement, puis fléchit les jambes pour s'asseoir sur ses talons au fond de la pièce. Place aux jeunes ! Ce n'était pas au Renard de leur voler la vedette. Et puis, quand il jouait les détectives, son pouvoir se retrouvait à faire tout le travail et il n'en tirait aucune fierté personnelle. Un Sherlock Holmes pouvait être fier de son intellect. Lui ? S'il ne se servait pas de son pouvoir pour jouer au delà, c'était du gâchis. Alors seulement il pouvait prendre la grosse tête.

Pendant qu'il se demandait si le nain était raciste, prenait plaisir à faire s'asseoir les personnes de grande taille dans des sièges trop petits ou bien ne les invitait simplement jamais dans son bureau, il repensa au piège dans lequel la Chasseuse se jetait, elle ou ses hommes. Il avait mis des mois pour l'y appâter...  

L'officier exposa différents éléments plus ou moins utiles pour leur permettre d'avancer dans l'enquête et Nedru se souvint qu'il était censé mettre fin à un trafic, tout de même. Quelque chose qui avait d'autres implications que son égo personnel. Peut être qu'il aurait dû écouter plus attentivement ? Son pouvoir l'informa qu'il avait retenu le discours du petit représentant des forces de l'ordre à la virgule près, ajoutant que Timmy s'était gratté le nez trois fois, hésitant probablement à se le curer et se souvenant qu'il devait respecter les bonnes manières au dernier moment. Le londonien sourit.

Le groupe sortit bientôt de cet endroit charmant. Nedru laissait planer son rictus benêt/effrayant sur ses lèves tandis que le trio se repérait sur la carte donnée par le petit être barbu. Quel était son nom déjà ? Oh, il ne s'était pas présenté, merci mémoire surnaturelle.

Pendant qu'ils marchaient, le Gris se demandaient si les autres avaient compris qu'ils se dirigeaient dans un piège. Quelqu'un qui vous donnait le nombre d'heure d'efficacité d'un drogue mais les envoyait vers un entrepôt suspect « en leur passant les détails » puis jouant la carte de l'homme trop occupé pour répondre efficacement à leurs questions mais leur donnait une carte pour qu'ils ne se perdent surtout pas en y allant... C'était un peu suspect.


T̷̬ͫ̌̿̕ī̡̛̠̰͉̱m̵̫͎͍̠̝̯̠̲ͪ̆͊̈́̿͟m̪̠͍̬ͪ̄̀̇y̐̾ͣ̅͡҉̷͓̩̣̫ͅ ̧͈͍͖̣̤͚̞̘̔̋̔̅͡ņ͔̻͛ͦ͆ͨͫ͘͠'̓̐͂ͨ̅̊̍҉̛̠͚̼͚̬a̔ͬͣͩͥͭ̍͞͏͔̟̼̬̣̜͞ ̈́̀͗ͫ́̓̇͏̜̗͙̼̠͙̥p̶̼̥͚̗͈̞̎ͧͧ̾ͨ͑̉̚a̻͙̻̜̦͉ͫ̄̈̒̋̊ͮ̋š̴̡̹͖̜̥̈̃͌̎̑ͪ̒ ͙̪͕̮͙͇̠͔͎̋ͬ͛ͪ̄̃̈́͋̕͢c͐ͭ͌͏͓̪͙͔͓̜͕̹ṏ̡͕̞̲̯̅̏͜m̵͉͇̘̬̻͉͎͗͐ͨ̄̈͑͑̚͟p͕͇̜̭̬̬̖̅͂ͯ͐ͨ̌ͦr̼͓̙̰̹̐ͥ̀ȉ̩͓̭͓̩̝̱̝̑ͩ̌͝s͉͇̬̜̩̻̰̓̑̏̏ͯ̏̈̚̕ͅ ̂ͮͯ̊̒̅ͬ͛͏̝͎͢ẹ̜̈ͣ͊͒ͭ̄n͙͉̻ͣ̆ͭ̅̆ ̰͙̻̤͖̪̦͌ͤ̍̑͗̉̚ṱ̸̙ͧ̓̅̎͢͡ơ͚̖͙̤̖͉̙̒ͣ̚ͅụ̢̟̱̰̾̉͑̿͐̉s̯̭̫̪̋̓̎ͫ̚͘͢͝ ̨͍̘̟̋̓ͥ̒̽̽̉̑ͬ͡c̯͔̭̙͎͙̘̹͍̆ͥ̋̈̅̎̚͘a̗͍̗͖̫̞̪̦̘̒ͩ͛̐̀s̴͈̼͙͚ͦͯ͑͑̋͝.̡͚̿̄ͬ̔̌̃ͤ

Et bien... Il valait sans doute mieux en informer tout le monde. Cela dit... Est-ce qu'ils n'iraient pas retourner tenter l'esclandre avec le nain directement ? Et s'il en informait Mara, est-ce qu'elle n'écarterait pas le prometteur petit garçon loin du danger ? Même Hikari serait probablement trop raisonnable dans ce genre de situation... Autant garder ça pour lui pour l'instant. Le petit s'en sortirai.

Le Gris toucha ses canines du bout des dents et constata que sa langue perdait de sa sensibilité. Il était officiellement éméché. Impossible d'accuser seulement la bière pour cet excès de confiance en lui cependant. Bien que prudent, Nedru restait trop sûr de lui et capable de risquer sa vie et celle des autres pour satisfaire sa curiosité. En l’occurrence, l'objet de sa curiosité était : et si on tombait droit dans le piège, que se passerait-il ? C'était aussi, sans doute, un moyen sûr de se rapprocher de la source du trafic.

Il s'en voudrait ce soir même, mais plus tard. Pour l'heure, alors qu'ils approchaient du lieu de leur première intervention, le Renard reprit en main son rôle de leader malgré tout.


Bon. C'est sans doute un entrepôt avec des vilains alors tout le monde fait attention okay ?

Cette phrase était prononcée à Timmy, mais surtout à l'intention des filles aptes à assurer sa sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 733
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 14

Arpenteur des rêves
Mara Leros
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 510
Renommée: 1752
Honneur: 444
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mer 30 Mai 2018 - 14:12

- Bien sûr, répondit Mara en haussant les épaules à la remarque de Ned.

Elle se doutait que la question ne s'adressait pas particulièrement à elle, mais elle commençait à sentir son agacement monter un peu. Son enthousiasme moyen à l'idée de la nuit de combat qui s'annonçait n'allait pas en s'arrangeant, d'autant plus que si Ned donnait à l'origine l'impression d'avoir pas mal d'infos, il s'avéra très vite qu'il n'avait pas grand chose dans la manche et qu'il comptait sur les informations qu'ils allaient recevoir. Donc en résumé : ils allaient progresser à l'aveuglette, ce qui était toujours un excellent moyen pour se mettre dans des situations pas possibles, alors que ça faisait presque deux ans qu'elle s'arrangeait toujours pour éviter ce genre de nuit. Un soupir légèrement plus fort que ses autres expirations lui échappa. Elle ne savait pas ce qu'elle avait, mais elle avait perdu pas mal de patience dans Dreamland.

Le groupe marchait, suivant scrupuleusement les informations du plan donné par le policier. Ces informations avaient été si simples à récupérer que ça paraissait presque bizarre. Quand même, n'importe qui un tant soit peu habitué aux interactions entre Voyageurs et autorités oniriques aurait haussé un sourcil face au spectacle du policier qui balançait tout sans même qu'on ait besoin de le relancer, et l'image était d'autant plus surprenante dans un Royaume dangereux comme Vapeur Punk. Mais bon, la Joueuse de Hamelin ne connaissait pas la situation de cet endroit avec les Voyageurs, et même si elle était surprise que des policiers n'aient pas été envoyés pour inspecter un établissement suspect, elle ne fit aucune remarque. L'autre "génie" n'avait pas semblé plus inquiet que ça, et elle n'avait pas envie de passer pour une idiote.

Ils s'arrêtèrent finalement devant l'entrée d'un large entrepôt apparemment désaffecté. La jeune Voyageuse émergea de ses pensées, et leva la tête, englobant la structure de son regard. De la lumière filtrait à travers des vitres brisées. Elle allait demander aux autres comment ils voulaient gérer l'entrée quand un violent choc à l'arrière du crâne la déséquilibra. Elle fit un pas en avant pour ne pas tomber, son regard commençant à se brouiller, et eût le temps de distinguer Timmy s'effondrer à côté d'elle avant d'essayer de se retourner vers leurs agresseurs. La douleur qui refluait dans sa boîte crânienne lui empêcha de lancer spontanément une onde de confiance qui lui aurait redonné l'initiative, et elle ne put donc que distinguer une silhouette et un flash bleuté avant qu'un coups de taser dans la nuque ne l’envoie rejoindre son cadet.



Elle eût du mal à se réveiller. Même si les effets du choc électrique s'étaient dissipés, à l'exception d'une légère brûlure au point de contact, le premier coup porté à son crâne avait pour sa part laissé une bosse assez douloureuse en souvenir. Une fois sa conscience retrouvée, Mara mit donc bien une minute pour se rendre compte de son environnement. Une cellule de trois-quatre mètres carrés, aux murs aussi métalliques que les barreaux qui occupaient l'un des côtés, dont la seule source d'éclairage provenait du couloir. Elle referma les yeux. Comment bien commencer une nuit pourrave, étape 1 : être emprisonné. Non mais à ce stade, c'était carrément un gag. Ses expirations tremblotaient sous le coups de la douleur et de la colère confondu. Bah bien sûr, on va dans un endroit suspect sans la moindre fichue information, la bouche en cœur, et après quoi ? On toque à la porte ?

Elle porta son regard sur les autres, qui étaient dans la même cellule. Timmy était allongé par terre, encore inconscient. Elle vit ensuite Hika qui reprenait peu à peu conscience, avant de croiser le regard de Ned, aussi réveillé qu'elle. Elle en avait marre, elle avait dépassé le stade de l'agacement, ils étaient dans une situation à la con et elle avait besoin de se défouler sur quelqu'un.

- Ah bah c'est pratique d'avoir un "super-cerveau" (elle appuya ces mots avec un ton qui frôlait le dédain) qui peut décortiquer une bière, mais qu'est pas foutu de prévenir un piège. Y s'est passé quoi, il était occupé à compter les fleurs ?

Elle avait dû mal à empêcher sa voix de trembler, et même si sa tirade était sortie toute seule, elle n'éprouvait pas le moindre remord après avoir craché le dernier mot. Et encore moins quand elle l'entendit répondre calmement, malgré un air pincé :

- On savait qu'on se jetait dans un piège, seulement ils nous ont pris par surprise, qu'est-ce que j'y peux ? Je vous ai bien dit de faire attention non ?

- Ouais, bah y a des choses qu'on sait peut-être, mais que ça vaut la peine de le redire pour être sûrs, genre, au pif, qu'on va dans un piège ! Puis comment ça "qu'est-ce que t'y peux" ? J'sais pas, t'étais pas sensé être plus attentif ? Puis on aurait pu avoir un semblant de plan avant de se pointer sur place !

- Écoute petite, qu'est-ce que tu me reproches ? D'avoir un pouvoir qui ne me rend pas omniscient ? Tu crois que ça m'amuse de me faire taser ?

Le voir se vexer renforça sa satisfaction et lorsqu'elle répondit, elle eût même le cran de prendre un ton légèrement mielleux :

- Alors déjà, t'arrêtes tout' suite avec ton "petite". Puis nan, t'inquiète, je te reproche pas de pas être omniscient... Seulement de pas être fichu d'anticiper un piège aussi con alors qu'il te paraît tellement évident !

- Les conneries c'est ce qui me prends au dépourvu figure toi, alors si tu veux me surprendre t'as qu'à continuer sur ta lancée ! Petite !

- Oh, si monsieur n'a pas anticipé dans ses formidables calculs qu'ils étaient entourés d'êtres humains débiles, j'me permets de remettre en question sa formidable "intelligence" ! Vieux con !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 369
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Jeu 31 Mai 2018 - 15:49
La prise de conscience est froide et flipante. La lumière de la pièce est aveuglante, le sol sur lequel la jeune femme  est allongée est dur et froid. Elle se redresse un peu trop vite et la tête lui tourne. Elle s’adosse contre le mur le plus proche et maugrée « putain mais qu’est ce qui s’est passé »  Elle passe sa main dans son cou, le contact lui envoie une décharge et des images lui reviennent en tête.

Ils étaient devant l’entrepôt que le flic leurs avait gentiment… trop gentiment indiqué. Elle avait trouvé ça étrange sur le coup mais n’avait pas de capacité particulière pour sentir les embuscades. Elle s’était d’ailleurs sans doute trop reposé sur la présence du super cerveau de Ned et les capacités de manipulations de Mara, en se disant naïvement que s’il y avait un problème à percevoir ces deux-là seraient les premier à le savoir… Pourtant, les deux compères étaient actuellement dans la même pièce que la jeune femme , et ils se criaient dessus, pourquoi ils criaient ? Ces deux crétins étaient en train d’attiser les bourdonnements dans ses tempes et le sujet réel de la discorde ne lui semblait pas clair. Elle captait seulement des bribes qui devinrent petit a petit plus clair. Son regard fait un bref tour de la pièce. Timmy est au sol devant elle et ne semble pas réveillé  elle s'approche de lui et passe ses mains sous ses épaules, elle le redresse pour l'asseoir contre elle en lui caressant doucement la joue et d'une voix douce elle lui chuchote

« Hey, Tim il faut revenir maintenant, réveil toi »

Le choc avait sûrement été plus dur a encaisser pour l'enfant, puis les deux idiots qui n'arrêtaient pas de s’engueuler a côté n'aidaient absolument pas. Il fallait dire que la cellule devait faire 4 m² a tout péter et ils étaient en train d'hausser le ton. Comme s'ils avaient besoin d'une prise de tête en plus.  elle avait mal a l’arrière du crane et pouvait facilement imaginer une bosse
Hikari détourna son attention de Timmy tout en le maintenant contre elle.

« La ferme. »

Les deux imbéciles continuent leurs joute verbale et Hikari sent qu'elle perd patience.

« La Ferme.... » l'une se comporte comme une peste quand l'autre a perdu toute once de maturité.
- Les conneries c'est ce qui me prends au dépourvu figure toi, alors si tu veux me surprendre t'as qu'à continuer sur ta lancée ! Petite !

- Oh, si monsieur n'a pas anticipé dans ses formidables calculs qu'ils étaient entourés d'êtres humains débiles, j'me permets de remettre en question sa formidable "intelligence" ! Vieux con !
« OH MAIS VOS GUEULES PUTAIN ! »

Hikari sait que ces deux individus sont plus puissant qu'elle mais n'en a actuellement rien a foutre. Elle plante son regard dans celui de Mara. L'énervement avait failli lui faire transformer son bras mais la présence du rat dans ses bras avait un effet positif.

« Tu te sens mieux ? C'est bon ça y est ? »

Puis regarde Nedru

« Et toi c'est bon ton cerveau a fait un tour ? l'adulte est là ? »  

Un regard triste passe sur le visage de la louve et la colère revient.

« On était 4 devant cet entrepôt 4 devant ce flic et personne. PERSONNE n'a été foutu de se rendre compte de la supercherie malgré le comportement étrange de ce flic. Ce n'est pas plus la faute de Ned que de toi ou moi. »

Elle cherche le regard de ces deux imbéciles et avant qu'ils n'aient eu le temps de la couper rajoute.

« DONC maintenant ça suffit, j'veux plus rien entendre sortir de votre bouche si ça n'a pas d’intérêt particulier pour nous faire sortir d'ici. Votre passif devrait vous calmer mais visiblement ça ne suffit pas. Tss, crétins. »

Elle caresse doucement le bras de Timmy, elle ne sait pas depuis combien de temps il est réveillé mais sent qu'il bouge. Elle desserre puis retire progressivement son étreinte pour le laisser libre de tout mouvements maintenant qu'il avait reprit conscience. Elle se rendit compte que certains de ses cheveux étaient venu chatouiller les joues du petit alors qu'elle discourait avec conviction. Elle s'excuse en rigolant doucement et retourne un regard froid et mauvais vers les deux autres zigotos.

Il était clair que c'est deux là allaient poser problème. Il n'avait pas l'air prêt a travailler ensemble. Mais Hikari n'avait pas du tout envie de se mettre devant les deux et de leurs dire
« Tu t'excuses maintenant, puis toi aussi » Elle savait pertinemment que cela ne marchait qu'avec des enfants en bas âge. Cela étant dit ils s'en approchaient tout les deux cette nuit. Elle fit claquer sa langue contre son palet avec agacement. Un blanc c'était installé dans la cellule, la crise n'avait attiré personne pour le moment et ce n'était pas plus mal ils allaient ainsi pouvoir essayer d’échafauder un plan. La jeune femme se redresse et s'étire douloureusement. Elle ne la pas sentie mais alors qu'elle était assises le sachet qu'elle avait mis dans sa poche était remonté et tombé par terre juste a côté de Timmy.

Il était clair pour la jeune femme que même en forme lupine elle ne pouvait passer entre les barreaux. Mais que Timmy pourrait sans doute le faire. Elle parlait a voix haute des idées qui lui venait avant de s'arrêter devant Mara et Ned.

« Vous comptez vous rendre utile ? »

La jeune femme se retourna vers Timmy puis s'approcha des barreaux. Timmy pourrait sans problème passer entre les barreaux avec sa forme de rat. Réussirait il cependant a attraper les clefs pour les libérer ? Puis il faudrait que l'absence du petit ne soit pas remarquer si quelqu'un passait par la a un moment.
Hikari se rassoit en se frottant le cou.

« Timmy rappel moi, depuis peu il t'est possible de te transformer en petite souris passe partout je ne me trompe pas ? »

Alors que tout le monde avait repris une discussion civilisé des bruits de pas retentirent au loin. Le plan était prêt la première rencontre avec l'ennemi leurs donneraient peut être plus d'informations en collant son doigt sur sa bouche elle se rallongea contre le sol de la cellule 2 minutes après un cliquetis régulier, comme une clef que l'on fait courir sur des barreaux la firent se redresser.

"Bonsoir bande d'enculés, pas trop dur le réveil ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 07/05/2017

Habitué
Timmy Poonce
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 130
Honneur: -5
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Jeu 31 Mai 2018 - 22:13

    Elle le tient dans ses bras. Il souffre mais se sent en sécurité. Il resterait bien ici un peu plus longtemps, jusqu'à la fin de la nuit par exemple. Mais il n'arrive pas à dormir, ils hurlent. Ils sont trop bruyants, il est en train de se réveiller.

-OH MAIS VOS GUEULES PUTAIN 

    Timmy émergea avec difficulté. Il ne se souvenait plus des détails, mais Dreamland l'avait habitué aux pertes de connaissances. Horrible mal de crâne et enfermement, l'écolier avait suffisamment d'imagination pour comprendre ce qui lui était arrivé. Il ramassa le sachet de bonbon que le destin lui offrait et essaya de reprendre le fil de la conversation. Mara et Nedru semblaient s'être disputés et l'Alpha Blanche calmait le jeu de façon assez efficace.

-Timmy rappelle moi, depuis peu il t'est possible de te transformer en petite souris passe partout je ne me trompe pas ?

    L'enfant-rat sentait l'odeur du succès. C'était le moment de briller, son heure sonnait. Alors qu'il s'apprêtait à se métamorphoser afin de quitter la cage, un petit lutin fit irruption dans la pièce.

-Bonsoir bande d'enculés, pas trop dur le réveil ?

    Les quatre voyageurs se turent dans l'attente d'une information utile. Le petit lutin leur apprit qu'ils étaient des imbéciles et décrivit pendant 5 bonnes minutes le faciès disgracieux de chacun de ses prisonniers. Il enchaîna en imitant la chute de chacun des voyageurs au moment où ils avaient été assommés. Timmy se mit presque à rire tant les imitations étaient grotesque et réalistes. Son rire devint jaune quand se fut à son tour de subir les imitations de la créature. Le perfide lutin semblait bien décidé à se moquer des quatre malheureux jusqu'à la fin de la nuit. Le petit garçon se souvint alors qu'il était le héros du moment et qu'il se devait d'agir. Il ouvrit son sachet de bonbon et en mangea un afin de se donner du courage. Il proposa ensuite les confiseries à ses amis. Certains hésitèrent mais avalèrent finalement l'offrande, esprit de conciliation sans doute. Puis le sauveur du groupe énonça d'une voix assurée.

-Ne vous inquiétez pas !

    Le lutin mesurait 1 mètre de haut tout au plus. Il paraissait assez agile mais avait refermé la porte de la salle derrière lui. L'enfant était confiant, il pouvait rattraper la créature avant que cette dernière ne rouvre le porte. Il n'aurait ensuite aucune difficulté à maîtriser un adversaire aussi chétif. Oui, c'était son moment. Sans avertir ses camarades, Timmy se changea en petit rat tout en sautant dans les airs. Il traversa les barreaux de sa prison avec agilité, reprit forme humaine et se rua sur son geôlier. Le lutin se trouvait en pleine imitation d'un Nedru comateux et laissait un filet de bave couler le long de sa joue. Même si la surprise se lisait sur son visage, il ne s'inquiéta pas outre mesure de la charge de l'enfant-rat. Alors que le morpheur prenait l'impulsion qui lui permettrait d'atteindre son ennemi, le lutin énonça le formule suivante :

-Gravité ! Vole petit rat !

    Le bond horizontal planifié par le héros du jour emprunta une trajectoire un peu plus aérienne. Timmy s'écrasa au plafond.

-C'est bon tu peux redescendre ! Hihihihi ! T'es marrant toi viens avec moi on va s'amuser dans une autre salle. Les autres ne bougez pas je reviens vite !

    Timmy s'écrasa au sol.  Cette chute ne fut pas particulièrement douloureuse. Pourtant, l'enfant-rat sentit à nouveau qu'il s'apprêtait à perdre connaissance. La sensation était différente, inhabituelle. Il… quittait son corps ?


_______________________________________________

    Il écarta ses cheveux. Il se gratta les yeux et comprit que quelque chose clochait. Il regarda ses jambes, ses vêtements, ses habits. Sa poitrine ? Il s'agita dans tous les sens et se mit à frapper les barreaux. Le choc fut impressionnant, cette force non plus n'était pas la sienne. Il ne savait pas ce qu'il faisait, mais il était bien incapable de retrouver son calme. Ce n'était pas son corps, la sensation était bien trop dérangeante, désagréable. Cet entrejambe, ces cheveux, cette taille… Timmy n'avait rien à faire ici. Il hurla, pleura et continua à frapper le sol. Sa respiration devenait anormale, son angoisse ne cessait de grimper. À mesure qu'il s'agitait, le petit garçon découvrait les qualités évidentes de ce corps. Mais ce n'était pas le sien. Cette idée le terrorisait. Tremblant, l'enfant réussit enfin à s'asseoir et observa les alentours. Il se trouvait toujours dans la même cage, aux côtés de Nedru et Hikari. Mara avait quant à elle disparu. Non, cette cape, cet espèce d'animal étrange derrière lui, ces cheveux blonds… Timmy avait disparu. Il était Mara ? Sa respiration reprenait un rythme plus convenable tandis qu'il réalisait l'horrible situation dans laquelle il se trouvait. Nedru et Hikari semblaient eux aussi perturbés par la situation. La drogue ? Oui, oui, la drogue ! Il avait été un peu lent à la détente, mais c'était évident. On les avait drogué. Bon, bon rester calme. Il allait retrouver son corps. La nouvelle enveloppe dans laquelle il se trouvait n'avait rien de désagréable, elle était seulement inhabituelle. Les douleurs crâniennes de Mara étaient bien moins importantes, ce corps était bien plus solide, vif et puissant. Mais ce n'était pas le sien. Il était où, le sien ? Il voulait le voir, être sûr que tout allait bien.

    Le morpheur reprit sa forme de rongeur. Encore déboussolé, il se glissa entre les barreaux de sa cage et récupéra les clefs laissées sur la porte de la pièce. Toujours aucune trace de son corps. L'adolescente qu'il était désormais eut tout de même la présence d'esprit de venir libérer ses camarades avant de partir à la recherche de son apparence originelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 615
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Ven 1 Juin 2018 - 10:59
Nedru se massa le crâne. Hausser la voix sur un enfant... Il s'était vraiment laissé aller. Même si elle avait été insupportable et qu'il était hors de question qu'il se laisse parler sur ce ton. Plus encore, en ce moment, il restait hébété, même le choc des tasers ne l'avait pas fait dégriser.

Mais là... le Gris se sentait particulièrement différent, plus faible, plus... petit ? Attendez. Il était plus petit. Les meubles avaient cha... Il n'était plus dans sa prison non plus. Le temps d'un battement de cil, le Renard avait changé de corps.


C̶̒́͑̊̍̎e̊ͫ ̟̠̬͍͍̮̓͋ͭ͢n̗̱̼̘̘͕̈́ͭͤͅ'̥͇ͪͥé̬̥͕̭ṯ͖̻͎̟̠͓̇͆̎͆̂ͦ̚a̞͍̟̳͋́̏̾̂i͓̱ͨ̆̅̈́͆̿̈́ė̠̦͈̰̞̐̆̽͌̀n̸̬̼͓̭͕̠̟̿ͩt̡̰̎͗͛̌ͥ͂̏ ͔̳̦̎̄̋͜p̤̹̗̈ȧ̫̫̪̤̦̹̠̃͒ͧs̅ͯ͗ͩ͛ͦ̌͏͉ ̰̖͍ͩ̍̌ͅd̯̝͈̀ͯ̊̈́̂́e̖̣̅̾s̸̥̗̠̼͖̺ ͙b̼̓o̹̩̻͓̲̝͋ͦ̒n̮b̦̭̟͈̺̣̙̈́o̱͍ͦ͛̐ͯ̿ṋ̷̯̞̖̣͍s̿ͨ͐͋̿ͩ͝

Il avait accepté de manger les confiseries pour faire plaisir au petit. Timmy avait dû avoir peur. L'analyste avait peut être déterminé qu'ils ne les tueraient pas après les avoir pris au piège, il y avait tout de même une marge d'erreur assez importante qui laissait croire le contraire... Accepter de le calmer, c'était la moindre des choses. Sauf que les bonbons n'en étaient pas.

Donc... Le corps de Timmy avait retrouvé sa forme humaine quand ils avaient échangé. Et son pouvoir fonctionnait toujours. Aucune raison de paniquer. Il avait été traîné dans la pièce du parfait savant fou. Du parfait savant tout court d'ailleurs : les murs étaient propres et le matériel qui se trouvait aligné contre les murs et sur les tables d'opération semblait en bon état et bien entretenu. Le partie « fou » venait du fait qu'il y menait de force des enfants, évidemment. Le Renard activa son pouvoir sur la créature.

Ce petit lutin mettrait encore environ 40 secondes avant de l'attacher ou de le mettre dans une situation réellement problématique. Pour le moment, il se contentait de le pousser vers un fauteuil d'opération façon dentiste, confiant de l'écart de force entre eux deux. Le Gris en profita pour écouter et observer autant que possible.

Ils étaient probablement encore dans l'entrepôt. Il y avait si peu de bruit autour d'eux qu'on entendant encore le vrombissement de la ville au loin. Quant à ce qu'il voyait... Les outils coupants ne manquaient pas ici. Plus que 10 secondes, il fallait agir. A priori, il n'était pas dans son corps alors... Nedru gonfla les muscles de Timmy. Ouais... Ca restait un gosse.



-M...Monsieur ?

Nedru laissa à son pouvoir le contrôle sur toutes ses fonctions motrices. Il pourrait lui même impulser des directions, continuer de bouger et se déplacer, mais chaque clignement d'oeil, chaque regard, la façon dont ses pieds traînaient et jusqu'à l'ouverture de ses narines quand il respirait changea. Yeux plus ouvert, sourcils froncés, dos légèrement voûté, voix plus aiguë. Son apparence de petit enfant fragile venait de s'accentuer au décuple et quelques uns de ces gestes étaient propres à l'espèce du lutin qui tentait de lui faire subir une opération à laquelle il n'avait pas consenti.

Son geôlier se tourna et Nedru trébucha en arrière. Le lutin le rattrapa, bien plus délicatement que ses manières précédentes ne le laissaient présumer.


-Vous n'êtes pas une mauvaise personne, n'est ce pas ? On peut pas être amis ?

Sa voix avait croassé bizarrement. C'était un accent lutin que son bourreau appréciait, la façon qu'avait de parler de son petit neveu. Le Gris décortiqua les informations que lui envoyait son pouvoir à toute vitesse. Son bourreau doutait. Est-ce qu'il allait accepter de l'épargner ? Est-ce qu'il accomplirait son travail coûte que coûte ?

-Hey, je suis désolé, c'est mon boulot...

Sa voix tomba, s'écoulant en une flaque pourpre qui partait de sa gorge. Les yeux du lutin se posèrent sur le scalpel que Nedru dans sa forme d'enfant tenait dans sa petite main. Il lui avait tranché la carotide dans un geste brusque, froissant tous les muscles du Timmy pour accomplir ce miracle de célérité. Le lutin se tenait la gorge pour éviter que les bouillons de sang ne s'en écoulent trop rapidement, les yeux toujours fixés sur lui dans un masque de surprise et de terreur. Il serait mort dans 23 secondes.

-C'est moi qui suis désolé.

Le Gris soutint son regard jusqu'au bout, puis reposa le scalpel là où il l'avait trouvé. Bon, c'était un peu sale, mais il ne pouvait pas permettre que le corps de Timmy se fasse triturer par ce genre de personnes. Déjà que l'utilisation du cerveau maître venait de lui donner de sacré courbatures...

Maintenant, trouver des indices sur ce qu'ils faisaient ici et les liens de la police avec le trafic...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 733
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 14

Arpenteur des rêves
Mara Leros
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 510
Renommée: 1752
Honneur: 444
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Ven 1 Juin 2018 - 12:49
Mara trébucha. Elle venait de prendre au moins trente centimètres et des formes qu'on pourrait qualifier de plantureuses, il allait donc sans dire que son centre de gravité était pas mal chamboulé et que ça allait lui prendre quelques minutes pour retrouver une posture qu'elle pourrait qualifier de normale. Sans parler du fait que le haut de son champ de vision n'était plus obstrué par sa capuche, mais par des cheveux noirs, ce qui avait le don de la perturber sensiblement. Elle sentait aussi une légère différence de force dans son corps quand elle bandait ses muscles, mais rien de trop contrariant espérait-elle. Par contre, elle avait toujours mal au crâne.

Elle avait compris en même temps que les autres que leurs corps avaient été échangés et qu'elle devrait à présent faire avec celui d'Hikari. D'ailleurs, le deuxième point le plus perturbant après les nouvelles sensations avait été de voir son propre corps de l'extérieur, sans parler du fait de le voir se transformer en souris. Elle ne pouvait s'empêcher de soupçonner les bonbons de Timmy, qui avaient un goût un peu étrange et dont l'ingestion avait quand même précédé de peu cette situation, mais elle n'était pas sûre que Timmy ait aussi conclu ça, et ne voulait pas risquer de le faire culpabiliser outre mesure. Elle était déjà assez gênée par son coup de gueule précédent, qui avait en plus été teinté d'une vulgarité dans laquelle elle tombait rarement, et ce brusque changement avait plutôt remis ses idées en place. Ils étaient toujours dans une situation pas confortable du tout, et s'énerver gratuitement n'allait rien arranger.

La Voyageuse sortit donc de la cellule en marchant, bien incapable de se déplacer autrement pour l'instant, et essaya de remercier Timmy en cachant à quel point voir son visage comme ça la perturbait, d'autant plus qu'elle avait plutôt l'habitude de le voir dans un miroir, donc inversé. Elle tourna la tête vers Ned, qui sortait aussi. Enfin, "Ned". À la réflexion, puisqu'ils étaient sans doute tous les quatre drogués, il avait peu de chance d'être dans son corps, et il devait plutôt s'agir d'Hikari. Son cerveau carburait pour essayer de comprendre dans quoi ils étaient fourrés. Timmy pouvait toujours se transformer en rat, et une onde de confiance lancée dans le vide lui confirma qu'elle avait toujours son pouvoir. Mais sachant que ce pouvoir n'était efficace que sur les personnes plus faibles, qui y serait encore sensible ? Elle se mordilla les lèvres, essayant de ne pas se laisser perturber par la nouvelle configuration de sa bouche.

- Faut qu- Ah, sa voix était différente ! Hu-hum, faut qu'on retrouve le corps de Timmy.

Tout le monde étant d'accord sur ce point, ils empruntèrent aussi rapidement que possible le couloir par lequel l'enfant et le nain avaient disparus. Ce couloir n'était pas très long mais la jeune fille eut très vite une idée pour tester son pouvoir. Elle était davantage convaincue d'avoir la confiance de Timmy que celle d'Hikari, et ce fut donc sur le petit dans son corps que son choix se reporta, même si ça ne lui permettait pas de parfaitement tester ses capacités :

- Timmy, steuplé, tu peux faire un signe ? N'importe quoi ? dit-elle tout en lui suggérant mentalement de plutôt faire trois avec sa main.

Lorsqu'il la regarda en lui montrant son pouce, son index et son majeur dressés, elle sentit une vague de soulagement la traverser, et le remercia d'un grand sourire. Elle était encore en possession de techniques obtenues assez tardivement pour supposer que la puissance de son pouvoir n'avait pas pris un coup. Et surtout, elle releva avec intérêt que son pouvoir influait sur l'esprit et non sur le corps des gens, car il aurait été inefficace sur quelqu'un de son niveau.

Ils débouchèrent donc assez rapidement dans une espèce de salle d'hôpital/laboratoire, qu'elle aurait certainement détaillé avec intérêt si son regard n'avait pas été attiré par un spectacle assez horrible : celui du petit Timmy devant un corps allongé dans une flaque de sang qui grandissait lentement. Son premier réflexe fut de faire un pas en avant pour cacher vainement les yeux du petit garçon, mais elle se rappela passivement que ledit petit garçon n'était certainement pas Timmy. Elle mit quelques seconde à se rappeler que l'innocent à protéger de cette vision était dans son propre corps et elle se plaça devant lui, incapable de mouvement plus précis, tandis que son cœur remontait dans sa gorge. Elle avait beau avoir beaucoup voyagé et assisté à un certain nombre de scènes de violence plus ou moins sanglantes, en voir une comme ça, à froid, et aussi improbable, ne la laissait pas du tout impassible. Elle détourna le regard pour reprendre contenance et laissa Hika gérer la situation, s'assurant juste que Timmy ne voit pas trop de détails supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 369
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Lun 4 Juin 2018 - 18:54
Ne pas paniquer, ne pas paniquer, NE PAS PANIQUER. Elle était dans le corps de Ned et elle voyait son propre corps. Mais qui était dans son corps ? Son regard passait d’une personne à l’autre sans comprendre réellement la situation, elle sentait qu’elle asphyxiait et fit un effort pour calmer sa respiration. C’est quand Mara pris la forme d’un rat pour les libérer qu’elle comprit que tout le monde avait subi le même sort. Elle passa sa main dans ses cheveux court avant de la laisser glisser sur sa joue. Quelle sensation étrange que celle de ne pas avoir de poitrine, d’avoir pris 10 bon centimètre de plus, c’est en se levant qu’elle eut le luxe de découvrir le plaisir d’être un homme. Qu’est-ce que c’était dérangeant d’avoir une chose pareille entre les jambes. Quelle idée. Comment faisait-il pour marcher sans souffrir ? Elle avait envie de mettre sa main dans son pantalon pour la remettre en place mais c’était bien trop gênant et par pure égard pour Nedru n’oserait pas la toucher... La regarder par contre… Elle secoua vivement la tête en levant les bras au-dessus de sa tête, non, non et non. Il y avait d’autres priorités. Ce corps était svelte et musclé il était agréable d’y être.
Elle suivait ses compères sagement, apprenant lentement à s’habituer à ce nouveau corps. Il fallait retrouver Timmy ou du moins son corps. Puisque Timmy était maintenant dans Mara et Mara dans Hika ils allaient en fait chercher Ned qui était partit avec le lutin.

Si Timmy avait été lui-même la jeune femme se serait inquiétée, le fait que Ned soit en face à face avec un lutin la rassurait énormément. Ils arrivèrent dans une salle qui ressemblait fortement à un laboratoire, le spectacle qui s’offrait à elle était de toute évidence ce à quoi elle s’attendait, un cadavre de lutin baignant dans du sang et le corps de Timmy posté devant celui-ci avec un scalpel dans la main l'ai dubitatif. Mara eut le bon réflexe et se posta devant son propre corps. Hikari mis ses deux mains dans ses poches et en haussant un sourcil s’approcha du corps. Elle vint pousser le bras de la créature avec son pied évitant de salir les pompes du jeune homme puis planta son regard dans celui du petit garçon.

« On te laisse 5 minutes seul et c’est ça que tu nous ponds ? » Elle se pencha en avant et en clignant de l’œil lui envoya un « Bien joué » plus discret

Elle était en colère contre Nedru mais le visage du petit garçon la faisait littéralement craquer. Elle pointa du doigt chacun des personnages de la pièce et les présenta de nouveaux avec leurs nouvelles identités. Elle était confiante dans le corps de Nedru et réajusta même son trois pièces. Maintenant qu’ils étaient tous les quatre dans la même pièce la jeune femme se jeta sur son corps d’origine elle avait conscience qu’elle embêterait certainement Mara qui ne comprendrait pas mais s’empressa d’enfoncer ses mains dans ce qui se trouvait être ses poches à la base. Ned n’avait jamais été aussi proche du corps d’Hikari et elle trouvait ça assez drôle. Bredouille, il n’y avait plus rien dans ces poches.
La jeune femme avait eu un éclair de génie, les bonbons que Timmy leurs avaient gentiment proposé plus tôt ressemblaient étrangement aux cachets qu’elle avait trouvé en début de nuit et qu’elle avait complètement oublié dans sa poche. L’absence du sachet dans celle-ci confirmait ses hypothèses. Ils avaient été involontairement drogués par le raton.

« Excuse-moi Mara, c’est juste que... Cette nuit j’avais trouvé des cachets par terre. J’ignorais complètement la nature de ceux-ci… maintenant le rapprochement est évident »

Elle haussa les épaules, la précision était inutile à ce stade mais il lui paraissait important de stipuler l’origine de leur état.
Des bruits de pas dans le couloir mirent tous ses sens en ébullition elle prit forme lupine immédiatement et vint se mettre contre le mur prêt de la porte. Un garde armé passa l’embrasure avec une arme au poing et devant la scène qu’il avait sous les yeux leva son arme par réflexe, prêt à tirer. Hikari bondit sur lui plantant ses crocs dans son épaule. Elle était plus grosse et plus haute qu’a l’accoutumé dans le corps de Nedru. Son poil aussi était différent, il était gris. Le poids de la bête fit basculer immédiatement le corps du garde au sol. Elle appuya sa patte sur la tête de celui-ci afin de le garder au sol et d’empêcher le bruit des cris de l’homme de se répandre dans les locaux. Elle l’écrasait de tout son poids et il fit vite un malaise. Elle lâcha l’épaule du type avec dégoût, elle l’avait senti craquer sous le poids énorme de ses mâchoires. En relevant la tête elle observa le groupe et d’une voix d’un grave bien inhabituelle et encore plus déformé qu’a l’accoutumé lança à l’équipe.

« Il est temps qu’on bouge les gars, le prochain ne devrait pas tarder. Soyons discret et allons y. »

La discrétion était ici de rigueur ils partirent dans les couloirs a la recherche d’informations supplémentaires. Elle surveillaient le corps de Mara d'un coin de l’œil et proposa d'un signe de tête et d'un regard entendu au corps de Timmy de grimper sur son dos, il semblait évident que le corps du petit restait fragile et pourraient les ralentir de par la taille de ses petites jambes. Elle était concentré tout ses sens étaient en éveil. Ils marchaient a pas des loups prenant le temps d'observer a chaque intersections afin d'éviter que quelqu'un ne les surprennent. Ils finirent par déboucher sur une énorme salle. Il y avait ici plus de garde et une espèce de table avec des sacs noirs. C'était quoi ? Une cargaison ? Elle recula un petit peu pour retourner dans le couloir et voit avec ses équipiers ce qu'ils voudraient faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 07/05/2017

Habitué
Timmy Poonce
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 130
Honneur: -5
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mar 5 Juin 2018 - 15:47

    C'était lui là-bas ? Cet enfant au visage inexpressif recouvert de sang ? Mara s'interposa rapidement afin de dissimuler la scène d'horreur. État de choc sans doute, toujours est-il que Timmy ne fut pas particulièrement choqué par le meurtre « qu'il » venait de commettre. La vision de son corps ensanglanté ne l'effrayait même pas. Comment aurait-il pu avoir peur de lui même ? Il n'était qu'un nabot. Timmy fut plus dérangé par le constat de sa petite taille que par le crime qu'il avait entraperçu. Il paraissait si chétif, si ridicule aux côtés des adultes dans cet immense laboratoire. La question n'était pas nouvelle mais plus que jamais d'actualité : que faisait-il ici ?

    Les présentations de Hikari sortirent l'enfant-rat de sa torpeur. Nedru dans le corps de Timmy. Timmy dans le corps de Mara. OK. Mara dans le corps de Hikari. Hikari dans le corps de Nedru. La boucle était bouclée. La situation était clarifiée mais des confusions persisteraient sans nul doute. On ne pouvait pas dissocier un corps et un esprit aussi simplement. La preuve, l'enfant-rat n'éprouvait absolument plus aucune forme de respect envers le chef de fable sous sa nouvelle forme. Hikari quant à elle, apparaissait désormais comme un courageux meneur capable de se transformer en loup. Malgré les changements, seule Mara restait à peu près Mara aux yeux du petit garçon. Certes, cela s'expliquait par le fait qu'il ne percevait pas le véritable corps de cette dernière, mais le morpheur ressentait également une confiance presque irrationnelle à l'égard de la jeune voyageuse.


    Un meurtre de garde supplémentaire et voilà que nos quatre âmes errantes arpentaient des couloirs à la recherche d'indices. Timmy se focalisait assez peu sur sa discrétion, plus occupé à jalouser Nedru. Le petit garçon fixait son enveloppe corporelle d'origine avec envie. Habituellement, c'était lui qui chevauchait Hikari. Il ne se permettrait pas de faire une crise maintenant, mais il ne permettrait pas non plus qu'on lui pique sa place indéfiniment. Mara ne devait pas être bien plus lourde que lui, il méritait sa place à dos de loup. C'était son droit. Le jeune morpheur accepta néanmoins de se concentrer sur un problème plus urgent. À savoir, établir un plan d'action. Trois créatures vaquaient à diverses occupations au sein d'un petit hangar. Les bandits s'annonçaient « peu commodes » d'après leur aura, et Timmy qui ne savait pas ce qu'était une aura crut sur parole ses camarades. Une des ouvertures du hangar donnait sur l'extérieur et on pouvait apercevoir un canal au loin. La salle offrait donc un échappatoire vers l'extérieur, mais encore fallait-il réussir à traverser l'endroit sans se faire repérer. De nombreuses étagères et caisses en tout genre offraient des cachettes efficaces mais l'évasion présentait toujours des risques. De plus, évacuer l'entrepôt n'apparaissait pas comme une priorité aux yeux de tous. Quelles étaient les options ?

    Une naine trapue referma un large sac noir et le déposa dans un coin du hangar. Elle salua bruyamment ses collègues avant de disparaître vers la sortie. Les créatures n'étaient plus que deux, il fallait prendre une décision. Attaquer les deux créatures et leur soutirer des informations ? Fuir hors du hangar sans être vu et prendre la naine en filature ?
    La méthode douce séduisit la majorité du groupe, et il fut décrété la chose suivante : les voyageurs traverseraient le hangar un par un et se rejoindraient à la sortie. Si l'un deux se faisait arrêter en cours de route, les autres accourraient à son secours. Hikari fut la première à s'élancer. Elle reprit sa forme humaine et grâce au tatouage de Nedru, elle parvint à quitter l'entrepôt sans encombre. Une nouvelle pointe de jalousie et d'envie, Timmy se promit d'interroger le chef de fable sur la provenance de ce tatouage. L'enfant-rat prit le second tour. Il repoussa une mèche blonde derrière ses oreilles et observa son corps d'origine avec déchirement. La simple idée de s'éloigner à nouveau de son enveloppe charnelle l'angoissait. Il se rassura mentalement et se métamorphosa en petit rat afin de longer les murs du hangar. Son pelage gris ainsi que sa taille de lilliputien représentaient ici de précieux atouts. Il se faufila entre des cagettes en bois, contourna plusieurs étagères avant d'atteindre la sortie. Lorsqu'il fut dehors, l'écolier contint un cri de joie et alla se cacher aux côtés de Hikari qui attendait la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 615
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mar 5 Juin 2018 - 17:57
Après un petit tour d'inspection de l'endroit, Nedru retourna devant le cadavre encore frais. Si ça n'avait pas été pour la sécurité de Timmy, il aurait tenté de l'interroger. Tant pis... D'après le matériel disponible sur place, les criminels locaux pratiquaient des extractions diverses. Mais que peut-on extraire à un Voyageur qui ne soit pas périssable sitôt la nuit terminée ? Son EV ?

Le Renard parcouru du regard les machines, doutant que l'une d'elle permette la réalisation d'un tel miracle. Son pouvoir n'eut pas le temps de lui donner une élément concret lié à la piste. Les autres arrivaient.


M͉̭͔̲͞á̂ŗ̖͙̅̃͐̃̓ͣ̊a̾̃͡ ̭̦̪̓d̷̻͈̣̈̅̓̉̇̆â̈́ͫ̓̽̈́ṋ̷͉͙̰̒̋͛̂sͫ͋͝ ͚̰̲͎̠̖̲̅̋H͖̖̉͌ͬ̓́i̙̱̩̘̫͉̹k͈̙̪̮̫̉͗ͬ̓ͦäͣ͐̾̽r̟̗̰̬͔̞ͣ̌ͮ̚ȉ͇̣͕͗͝,̼̪̤̬̯ͅ ̷̘͙̼͓̤̱̔Ḥ̼̓̋́i̠͕̲͉͕̭̋͗̈́ͮk̘͉̤͙͕͓̉̇͒ͣ̒̎a͔ṛ̵̳͉̍͂̄ͪͤī͚͂͌͗͗̃ ̧̮̼͉͚ͭͣ̒̊ͅd̖͉̞ͩ͗̆̚ả̳̳͍̙͋̿nͮ̆ͮ͏̟s̰̦͈͍̠̝̔̔̈ͮ͊͑̀ ͫ̊͌ͮt̼̼͔͔͎̝͍͑̅ͯ͒ͫ̉ö̷̘̭̤́̅̔̓͗ì̤͈̻̉͗ͩ,͙͈̦͕̺̜͍̅̂͒ ͉̜͇͖̿̾̈́̽ͪ̈́͡T̺̫̻͇̙̽̈̎͒̚i͉̖̠̖̋m̷̅ͬͭm̃͗̔ͯ̎y̛̻̥͌ͫ͋̅ͪ̚̚ ̏̊d̝̖̣̦̟̝̥a̖͔n̵̝͕͇̭̒s̜̝͎͔̰͇̉͂̀ ̬ͪ͑̅͆͌M͌̽̀̉̈̕ȃ̲̖͈ͨ̾͂̐͐r͚͓͍̘̙ȧ̦͔͍̝͂̓̊̕.͑̽̉ͥͨ̄҉̮̝̺͔̹̝̖

Le fait qu'Hikari/Mara vienne se coller à lui pour préserver son innocence l'amusa et il profita brièvement de ce contact, presque par jeu, avant de se ressaisir. Lorsque son propre corps vint lui donner un petit clin d'oeil, le Gris sourit à belles dents innocentes -malgré le fait que berk ! Se voir en chair et en os, c'était d'un déplaisant ! Après une légère hésitation, le petit décida de récupérer son arme et de la laisser dans l'ourlet de la manche droite du manteau qu'il avait prêté au petit garçon.

Le mystère de la manière dont la drogue avait été administrée n'en fut bientôt plus un. Timmy les avait drogués malgré lui. Passons. Ça ne les empêchait pas vraiment de résoudre leurs ennuis. Mieux : Timmy était désormais sous la meilleure garde qu'il puisse espérer, dans le corps de Mara, son corps protégé par l'esprit du Renard.

Nedru sauta avec délice sur la fourrure grise de son corps transformé. Il s'amusa à gratter les oreilles d'Hikari après qu'elle eut tué le second garde, prononçant d'une voix espiègle de petit garçon :
ça c'est un bon loup !

Après tout, la situation était relativement amusante. Devant l'entrepôt menant vers la sortie, le groupe fit le choix de la discrétion et chacun y alla de son petit pouvoir pour passer sans être vu. Une confrontation ne tournerait probablement en leur faveur et puisqu'une employée de la bande se proposait de s'isoler...

Ces quelques émotions fortes plus tard, le groupe était à nouveau réuni et ils comptaient désormais une nouvelle amie. Dans une ruelle isolée, écrasée sous la patte du loup gris, la naine ne chercha pas à se débattre longtemps. Nedru sauta de sa fière monture et s'interrogea un instant sur la technique d'interrogation à employer. Finalement, il décida d'éviter la force.


-Je saurai si tu mens, alors soyons brefs. Comment tu t'appelles et quel est ton métier ?

-Barbamama Poildor. Je suis une simple employée de bureau.

-Tu mens. On sous estime souvent à quel point une voix d'enfant peut être macabre lorsqu'il y perce une intention meurtrière. Le fait que Nedru venait de tirer de sa poche le scalpel qu'il avait finalement récupéré dans le laboratoire jouait. Finalement, ce serait une méthode semi douce.

-Je travaille pour la Double Menace. Je fais que des livraisons je vous le jure !

- Tu... mens... à moitié ?

-Pour lier les deux bouts, je me prosti...

- Okay ça va. Qu'est-ce que vous faites dans cet entrepôt ? Qu'est-ce qu'il y avait dans ces sacs ?

-Ils mettent au point des techniques médicales. Illégales mais efficaces. Les sacs contiennent du matériel  je crois.

- Okay. Quel intérêt d'enlever des Voyageurs ?

-Pour s'entraîner à opérer sans tuer. Et tester quelques produits. Je crois, je vous jure, j'en sais pas plus !

-Aucun rapport avec la drogue qui circule en ville ? Et quels liens avec la police ?

-J'en sais rien ! Certains membres de la police touchent une part de nos bénéfices je crois, c'est tout. S'il vous plaît, j'en sais rien du tout !

-Bon... Et bien c'était une fausse piste. Maintenant, vous ne nous servez plus à rien ? Il pressa sa lame contre la gorge de madame Poildor.

-Attendez ! Je connais des gars qui vendent le truc dont vous parlez !

Nedru se releva et se tourna vers les autres membres de son groupe, rangeant son arme d'un air satisfait. Puis, un bruit sourd se fit entendre. Son corps venait de tomber sur la naine, après avoir retrouvé sa forme normale ?

Le Gris constata qu'il voyait désormais Timmy posté devant lui. A l'odeur, il reconnut immédiatement le corps dans lequel il était. Hikari sentait bon. Il sourit à belles dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 733
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 14

Arpenteur des rêves
Mara Leros
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 510
Renommée: 1752
Honneur: 444
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Dim 10 Juin 2018 - 21:48

Mara avait brutalement changé de position. De spectatrice debout à l'écart, elle se retrouva à plat ventre le nez dans des cheveux. Se redressant brusquement en tendant ses bras, autant pour pouvoir respirer que pour mettre un terme à ce contact physique inattendu, elle nota rapidement qu'elle avait la sensation d'avoir retrouvé sa force. Enfin, "sa" force. Le corps dans lequel elle avait atterrit n'était pas le sien. Ce n'était d'ailleurs même pas un corps de femme, ce qui lui apporta de nouvelles sensations dont elle se serait bien passée, ne serait-ce que pour éviter la réaction immédiate de son imagination et le rougissement soudain qui s'en suivit.

Toussotant pour tenter de cacher sa gêne (quelle idée de ne pas avoir des cheveux longs pour pouvoir se planquer derrière ?), elle entreprit de finir de se redresser, sans prendre garde au regard que lui lançait la naine qui avait assisté de près à sa prise de conscience. Elle se mit debout en essayant d'ignorer la sensation d'inconfort qui émergeait de son entre-jambe, et aida leur nouvelle guide à se relever à son tour. Jetant un œil aux autres pour essayer de deviner qui se trouvait où, sa tentative se solda par un échec autant dû à sa gêne intégrale à l'idée d'être dans le corps de Ned, qu'à son sens de l'observation un peu trop léger. Elle allait demander qui était où, lorsque la naine attira son attention en s'exclamant :

- Par contre, il faut partir vite, avant que des renforts n'arrivent ici.

Mara acquiesça, un peu surprise de l'étrange enthousiasme qui émanait de leur semi-otage alors qu'elle venait de passer un interrogatoire dirigé par un petit garçon inquiétant, et jeta un nouveau coup d’œil aux autres. Personne ne semblant contre l'idée de la suivre, donc tous lui emboîtèrent le pas.

Alors qu'ils s'engageaient dans une nouvelle rue assez animée malgré la nuit qui tombait, Mara s'arrangea pour se mettre à hauteur de la naine. Elle avait vu assez de films policiers pour connaître et comprendre le principe du bon flic/mauvais flic, et après la prestation de Ned en gamin flippant, elle voyait l'opportunité de dégotter quelques informations supplémentaires. S'inclinant un peu pour ne pas trop regarder leur guide de haut (Ned était beaucoup trop grand, elle devait faire attention à ne pas tomber), elle lui adressa la parole d'un ton qu'elle voulait doux, accompagné d'une onde de confiance :

- Désolé pour le comportement de notre ami... Mais vous comprenez, on a vraiment besoin d'information, et... Hum, on vous a pas fait trop mal ?

La femme releva vers elle un regard légèrement étonné, puis détourna le regard en pinçant légèrement ses lèvres. La lumière qui éclairait la rue était trop colorée par les différents néons pour que la Voyageuse ne relève le rose qui était apparu sur ses joues, et elle ne faisait pas assez attention à son environnement pour remarquer que deux-trois fées commençaient à lui graviter autour, attirées par son onde. Son interlocutrice lui répondit finalement :

- Oh, je... merci, non... ça va, j'ai... j'ai vécu pire...

La Joueuse de Hamelin lui offrit un grand sourire rassuré, qui sembla renvoyer la naine dans sa confusion. Se méprenant peut-être sur la source de cette dernière, Mara appuya sa question suivante d'une autre onde, qui attira aussi deux autres fées :

- Du coup, vous pouvez nous dire où vous nous emmenez ? Qu'on sache un peu à quoi s'attendre, tout ça...

Elle n'était pas sure d'avoir bien formulé sa question, elle avait peur de paraître trop méfiante, mais l'autre ne sembla pas s'en formaliser et lui répondit d'un air étonnement enjoué :

- Oh oui, je vous emmène à mon autre lieux de travail !

- Votre... ?

- L'Antre de la Pleine Lune, expliqua-t-elle avec un clin d’œil.

- Je... fit simplement Mara en lui renvoyant un regard parfaitement ingénu, ne voyant pas ce qu'elle devait comprendre.

- Une maison close, expliqua la naine, visiblement amusée de sa naïveté. C'est dans ce type d'établissement que cette drogue a commencé à circuler en premier, pour toutes les fabuleuses expériences qu'elle permet. Celui dans lequel je travaille a d'ailleurs été l'un des premiers à en proposer.

- Oh, Mara rougit d'un coup en baissant les yeux, provoquant un gloussement chez son interlocutrice, qui saisit l'occasion pour poser sa main sur la sienne, comme pour la rassurer, avant d'ajouter :

- Il y a plusieurs types de services, vous pouvez simplement commander à boire si vous ne voulez pas consommer. Mais si tu veux, je peux te faire une réduc', c'est pas souvent qu'on a des clients aussi attentionnés, que toi. Et si c'est ta première fois, on est toujours gentilles.

Nouveau clin d’œil, la main de la naine avait doucement saisi la sienne et Mara perdit complètement ses moyens, ne répondant que des balbutiements et envoyant des regards paniqués aux autres, alors qu'ils pénétraient dans un ascenseur pour rejoindre les niveaux supérieurs.


_____

La silhouette se redressa difficilement, dans la pénombre de son bureau. Les grognements qu'elle émettait et les balancements incertains de son corps laissaient deviner son état d'ébriété avancé, qui tranchait sensiblement avec le luxe du-dit bureau, indiquant plutôt un statut de riche dirigeant d'entreprise. L'unique fenêtre donnait sur un vaste paysage maritime, bien que l'un des côtés soit un peu enlaidi par l'extrémité d'un complexe scientifique ou d'une usine. Lâchant un rot sonore et soupirant pour pouvoir reprendre sa respiration, l'homme marmonna d'une voix rauque :

- J'ai pas mal réfléchi...

Il avançait, pas hésitant après pas hésitant, en direction de l'unique source de lumière du bureau : un épais cylindre de deux mètres de long, dans lequel une silhouette couchée flottait immobile dans un liquide légèrement fluorescent. Il posa sa main sur la surface transparente, puis son front, et observa la jeune femme inconsciente, appareillée de toute part par du matériel médical.

- Quand la vie vous fait trébucher, ça n'suffit pas d'se relever...

Ledit matériel donnait des constantes de vie irrégulières à la patiente qui était restée immobile dans cet état depuis au moins deux semaines, sans que le moindre des plus prestigieux médecins de Vapeur Punk ne puisse faire quoi que ce soit.

- Il faut lui péter les rotules à cette grognasse ! Œil pour œil, dent pour dent !

Il se mit soudain à frapper dans ses meubles, comme s'il avait perdu toute raison, s'agitant comme un damné et s'acharnant contre tout ce qui lui passait sous la main, le visage inondé de larme.

- J'vous l'jure, la vie r'gretta le jour où elle a osé faire trébucher-

Il trébucha et tomba contre le cylindre, s'interrompant sous le choc, et ne put rien faire de plus que sangloter, affalé contre ce qui maintenait son aimée en vie. Le choc de sa chute s'était légèrement propagé dans l'eau, secouant légèrement la malade et faisant onduler ses cheveux autour de ses oreilles rondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 369
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Jeu 28 Juin 2018 - 15:34
Hikari venait de chuter sur son derrière. Elle n’avait pas mal mais avait pourtant envie de chouiner, d’être désagréable et de se plaindre. Elle se redressa et en époussetant ses habits, elle comprit vite. Elle se mit à pester et s’empressa de jeter le scalpel qu’elle avait dans la main, elle n’en voulait pas. Ouais, elle était dans le corps du petit garçon. Son regard fila vers ses partenaires, qui était qui ? Le sourire que son corps d’origine lui renvoya lui donna un indice, elle piqua un phare énorme. Nedru était dans son corps, quelle misère. Elle sentit un élan de pudeur l’habiter. Au vu du comportement du corps de Nedru et de ses propos la jeune femme devina que Mara y était entré. Timmy avait donc gardé sa place en Mara. La bande emboîte le pas à l’otage.

“J’ai mal aux pieds.”

Glissa-t-elle en attrapant la manche d’Hikari. Elle continua pourtant de marcher, ils se baladaient dans les rues en suivant l’otage pendant que Mara l’interrogeait subtilement. La jeune femme l’observait d’un mauvais oeil. Premièrement elle était dans le corps de Nedru ce qui lui octroyait une bonne place, mais le pire c’est qu’elle jouait de ce corps pour amadouer la victime. Elle était sûre qu’elle envoyait des ondes de confiance à la créature.

La jeune fille dans le corps de l’enfant, se mit à sautiller en regardant à droite et à gauche. Elle se laissait déconcentrer et émerveiller par la totalité des choses qu’elle pouvait observer.

“Quand est ce qu’on arrive ?!!!!”

La créature avait posé sa main sur celle de Nedru, alias Mara. Elle voulut l’aider et la réaction vive de la créature a l’approche du petit garçon suffit à lui faire lâcher la main de sa partenaire. Elle pénétra dans l’ascenseur et s'immisça entre la créature et le corps de Ned. Elle se permit même d’attraper la main de “Mara” en lui lançant un grand sourire.
Personne n’avait le droit d’être aussi proche de Nedru en sa présence, encore moins une pute de grand chemin. Elle posa un regard froid dans celui de la créature qui n’était pas bien plus grande qu’elle afin de lui rappeler que sa position était celle d’otage, et elle son tortionnaire, ils n’étaient pas là ce soir pour être amies.

“Il est grand ton club ? Y a de la bière ?”

Elle ne se faisait pas au corps trop petit et maigre du petit garçon. L’ascenseur s’ouvrit et le groupe se laissa entraîner dans l’antre de la créature. Une maison close. La lumière y est tamisé. Une musique qu’elle ne saurait nommer passe dans les enceintes, une musique d’ambiance. Des femmes nues, d’autres moins.. habillent les murs et les escaliers, elles font des signes, proposent de les accompagner dans un endroit plus calme. Les murs sont teinté de rouge avec une espèce de tapisserie qui rappellerait presque l'utérus rouge brillant et irrigué d’une femme.  La créature est salué par les prestataires alors qu’elle les dirigent droit vers un salon de la taille d’un boudoir.

“Assoyez vous, j’reviens avec les comprimés et le distributeur, vous voulez boire un truc ?”

Hikari dans le corps de timmy s’approcha de la créature.

“Je t’accompagne, ne sait on jamais tu pourrais te sentir un poil trop a l'aise”

Son regard est mauvais et elle voit la créature tressaillir. Le groupe passe commande et alors que la catin et Timmy s’éloigne elle lance

“Baladez vous si vous le souhaitez, tout est permis ici.”

Elle lança un regard inquiet vers son corps en sachant que le renard était dans celui ci. Elle le pointa du doigt en lui disant “non” du doigt. Avant de passer derrière d’immense rideaux de velours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 07/05/2017

Habitué
Timmy Poonce
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 130
Honneur: -5
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mer 11 Juil 2018 - 0:44
Timmy observait son corps d'origine avec perplexité. Il s'était vu en dangereux psychopathe, et voilà qu'il disparaissait désormais derrière des rideaux en compagnie d'une prostitué. L'écolier ne savait pas réellement quoi penser de tout cela. Il ne s'inquiétait pas outre mesure, il ignorait d'ailleurs en quoi consistait le métier de prostitué. Le petit garçon avait bien intégré qu'il fallait s'énerver lorsque l'on traitait sa maman de pute, mais il n'avait jamais cherché d'explications supplémentaires. Il ne s'agissait sans doute pas d'une profession enviable, mais pas de quoi s'affoler. Il y en avait d'autres des insultes : « ton père l'éboueur », « ta grand-mère la chauve »… accompagner une prostituée ne représentait donc pas grand-chose aux yeux de l'enfant-rat. Il se contenta de regarder son corps disparaître derrière les rideaux rouges avec une simple appréhension, rien de plus. Hikari contrôlait son enveloppe chétive et il pouvait faire confiance à la louve. Maintenant qu'il y réfléchissait, il n'y avait pas de quoi angoisser. C'était quand même sacrément drôle de se voir de l'extérieur. Un sourire se dessina sur les lèvres du petit garçon, suivit d'un rire nerveux. Il se mit à pouffer sans raison apparente. Les effets euphorisant de la drogue commençaient à agir. Les gloussements du gamin attirèrent l'attention de l'employée la plus proche qui ne tarda pas à lui adresser la parole.

-Hey gamine tu veux t'amuser ?

    Le jeune voyageur ne s'offusqua pas qu'on le traite de gamine, la dame ne pouvait pas savoir après tout. Il se tourna en direction de Nedru et Mara, tous deux occupés à autre chose. Les amis de Timmy semblaient encore découvrir leur nouvelle anatomie. Le petit garçon n'avait pour sa part subit qu'un seul transfert et s'habituait de mieux en mieux à son physique d'adolescente surpuissante.

-Oui madame, mais pas longtemps si mes amis me rappellent je pars avec eux ! On joue à quoi ?

-Viens tu auras plusieurs choix… c'est toi qui décide!

    Timmy traversa à son tour des rideaux rouges pour se retrouver dans une pièce exiguë. Unique meuble en ce lieu, un lit circulaire se dressait fièrement au centre de la chambre. La prostituée s'y jeta sans sommation et orienta ses fesses vers l'enfant-rat.

-Par exemple, tu pourrais me donner la fessée petite ! Tu en penses quoi?

Timmy eut un fou rire et peina à reprendre contrôle.

-Pourquoi je ferais ça ?

-Ho… tu peux avoir pleins de raisons. Je suis là pour ton plaisir tu sais, tu peux réaliser tous tes fantasmes ! On pourrait dire que je suis ta maîtresse, par exemple…

    L'écolier qui avait quelques comptes à régler avec son institutrice accepta le jeu sans grande conviction. Pourquoi pas après tout, ses amis devaient être en train d'enquêter et il ne leur serait sans doute pas d'une grande aide. Et puis tout cela pouvait être amusant. La preuve, il gloussait à nouveau.

-D'accord.

L'enfant vint se positionner face à fesse de la prostituée. Il leva la main, puis stoppa son mouvement en plein vol. Il éclata à nouveau de rire. Il hésitait à nouveau et trouvait la situation très drôle.

-Tu peux y aller ma petite, de toutes tes forces !

    Galvanisé par ces encouragements ainsi que par les effets de la drogue, le petit garçon se laissa aller et respecta la proposition de la créature. La pauvre employée ne s'attendait pas à une telle claque, Timmy non plus à vrai dire. Les capacités physiques de Mara étaient surprenantes. La travailleuse du sexe s'envola hors du lit et heurta violemment sa tête contre le mur. Son corps désarticulé s'immobilisa au sol dans une position douteuse. L'enfant-rat observa la trace de ses mains sur le derrière de la créature. La femme avait perdu connaissance, elle était sans doute encore en vie mais le petit garçon n'osa pas s'approcher pour vérifier. Il sortit en vitesse de la chambre et partit à la recherche d'un de ses amis. «Je jouais avec la dame et elle est tombée ». Oui, voilà comment il expliquerait la situation au premier de ses compagnons qu'il retrouverait dans la maison close. Il devrait aussi masquer son hilarité au moment d'exposer les faits, mais ce n'était pas gagné.

Il se dépêtrait à peine des épais rideau de la chambre lorsqu'il tomba nez à nez avec Nedru dans le corps de Hikari. Un joli visage féminin l'attendait d'un air espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 615
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mer 11 Juil 2018 - 13:12
Nedru commençait à bien s'amuser. Promenant sa petite silhouette à la suite de ses compagnons, se voir en train de copiner avec une prostituée naine avait de quoi le faire sourire. Quant à constater qu'un petit garçon montrait des signes de jalousie possessive face à cette relation le laissait au bord du rire nerveux. L'alcool n'avait pas totalement disparu du sang d'Hikari non plus...

Le Gris s'entraîna à modifier sa façon de marcher pour copier celle qu'adoptait généralement Hikari, testant discrètement au passage quelques variations qui faisaient honneur à des formes qu'il n'avait pas lui même. Lorsqu'ils arrivèrent au bordel, le Renard balançait joyeusement les bras en marchant d'un pas leste.

L'Antre de la Pleine Lune portait bien son nom. Les références à l'astre lunaire, d'un blanc pur, se promenaient sans la moindre pudeur dans l'établissement, invitant les nouveaux venus à en explorer les vallées, dévoilant d'autres paysages exotiques à l'occasion.
Généralement peu captivé par ce genre de spectacles dont il avait déjà observé des manifestations bien plus extrêmes dans d'autres Royaumes, le londonien s'affala, frêle jeune femme, dans l'un des sofa du boudoir réservé aux clients en attente ou en repos. A priori, la naine ne mentait pas mais il laissa à Hikari petit garçon le plaisir de l'escorter. Voir une adulte qui vendait son corps et travaillait avec la criminalité locale effrayée par un petit garçon était un petit plaisir coupable que même le Nedru nettoyé de la plus grande partie de ses vices ne pouvait qu'apprécier.

Savourant le moelleux de son sofa, Nedru croisa ses jambes d'un air sage. Tiens donc, quelle étrange sensation au niveau de son entreja...


-Oh, ils veulent un truc spécial les amoureux ? Mina fait ça mais elle est occupée...

L'ex informateur regarda Mara dans son corps, puis la maquerelle, puis à nouveau Mara, dont le visage pivoine et résolument tourné vers tous les paysages non lunaires des lieux était assez hilarant – surtout quand c'était le vôtre.

-C'est gentil mais nous sommes quatre, l'une de vos collègues va s'occuper de nous.

La demi elfe qui avait dû être superbe à une autre époque hocha lentement la tête en plissant les lèvres, comme si elle n'approuvait pas ce qu'elle venait d'entendre, sans oser contester pour autant puisqu'après tout, c'était bon pour les affaires. Elle s'en alla s'affairer ailleurs.

-Sois plus subtile Mara, elle a tout de suite compris que nous étions amoureux ! S'amusa à taquiner Nedru en chuchotant, penché en avant et une main sur son propre genoux, testant le pouvoir de séduction d'Hikari tout en sachant qu'il ne fonctionnerait pas sur l'adolescente.

L'adolescente... Nedru se redressa subitement. Timmy avait profité d'une seconde pour s'absenter dans le corps de Mara. Toi ! Tu étais fixé sur Timmy !


I͈͓̙l̰̥̞̊̏̈́͜ ̴̎ͩͭ͑͑͆̌yͮ҉͈͔̯̱̻̮ ͈͙̤̝͑͑ͥ́ͧa̢̟̳͖̐.̦̗͚ͩ̅̔̎̌̋ͨ́.̸͖͇̹̙̳̫̗ͪ̽̆̔ ̻̮̔͂Ĭ̼̦̠̙̈lͦ̐͏ ͕̲̠̫͉̟͛͒̾̀̀͜ỳ̳̙ͭ̃͝ͅ ̯̲̻̚͜a̛͇̜̻̲̜̠ͨ͋̔ͨͅ ̍̆̾ͧ͏t͙͚̱̬͚̬ͯ͊̔͌̉ͦ͛ͅr̰͚͇̼͔͓͐̐ͩ̈̃ͤ̅o̷̗̼͇ͨ́ͣp̂̌ ̢͔̭̬̰̑̒͆̀̉̉̀d̪̞͌̉̈́ͅe̝̜̔ ̜̫͉̘̓ͯͨͨ̒ͥ͛ͅT̪̬̑̔ͫ̌̽̕iͯͤͯ̓ͣͭ̂m͔̰͑̍̔m̨̙̹̻̙͛͋ͫ̂̑y̠̟͔̏ͭͫ.̬͙͇͈̖̯͗͒͛ͭ̾͑ ͙̅̋̐̔̏͢Ţ̺̠̱̬͚̟̄ͩͣŏ̥̗ͫͥͭ̓̈́̆ͅu̽͆t͔͙͓̼͢ͅ ̆̂̃͆ͬ̆̽e̎ͮ̔̇̆s͓̙̠̬͂ͧ̇̈̚t̰̻̻̑ ̊́͑ͦͪ̕m͖̰̗̘̉ͯ̂̉̑́é͇̦͉̼͛͋̽̔̀ͅl̛̤̩̘̏̊ͤạ̪̳̖͍͚̪n͔̲̯̟͔̿̏g̱̞̤̟é̟͉̬͖͈͚̆̈́̄̏̊̌.̶͕̺͎̗̪̋ͮ̽ͮ̌

Tch ! Nedru ferma les yeux et se plongea dans ses souvenirs immédiats. Draguer Mara dans son corps. La maquerelle. Là ! Derrière, un pan de la cape de Mara suivait une volée de marche.
L'analyse ouvrit les yeux et se jeta dans la direction qu'il venait de déterminer.


-Mara ! Reste ici et attends les autres ! Je vais chercher Timmy !

Inutile de préciser que l'innocence du petit garçon était sur le fil d'un rasoir. Et il était dans le corps d'une femme, qui plus est, une adolescente. Un cocktail détonant pour un traumatisme efficace.

Par chance, la volée de marche ne menait que vers une seule porte close. Des autres, entrouvertes, on pouvait apercevoir des corps endormis. Le Gris pencha sa tête vers l'ouverture de celle derrière laquelle il espérait trouver le garçon rat.

Une femme demandait à une « petite » de la fesser de toutes ses forces. Okay, Mara allait fesser une prostituée. C'était raisonnablement dépravé. Un mémorable claquement suivit, un cri de surprise douloureuse, puis le bruit sourd de quelqu'un qui percutait un mur.

Nedru pouffa entre ses mains. Entendre la voix d'Hikari à la place de la sienne lui fit l'effet que l'on a lorsque l'on s'entend rire après avoir inhalé de l'hélium et il réprima une seconde, puis une troisième crise de rire entre ses doigts.

Quand une adolescente ouvrit la porte pour se retrouver face à lui avec un air effrayé et désolé, il avait les larmes aux yeux.


-Allez, assez joué, on va retrouver les autres.

Sans un regard en arrière pour la jeune femme, le Renard attrapa la main de Mara et l'emmena au boudoir où un Nedru rouge pivoine les attendait, déjà rejoint par leur brave nouvelle amie naine chaperonnée par Timmy. Le « distributeur » était là également, un homme souriant qui vendait probablement ses charmes ici.

-On est tous là. Vous pouvez envoyer la musique ! Bonjour beau gosse.

Nedru gratifia le nouveau de son sourire le plus Hikariesque possible, remontant une mèche de cheveux derrière son oreille pour l'occasion. Il ne se laissa pas troubler, souriant même face à lui.

-Je vois qu'on s'est habité à son corps hein ? Je dois dire que je peux comprendre. Pas mal !

Des deux mains, il dessina dans l'air une série de courbes de haut en bas, supposément la silhouette d'Hikari. L'analyste décida qu'il était ridicule de s'offusquer du compliment d'un gigolo sur le corps d'une femme et que défendre l'honneur de celle dont il habitait les formes n'était pas nécessaire. Il se contenta d'un « merci pour elle » amusé, désignant le corps de Timmy, pénaud.

-Venons en au fait. J'aimerai savoir où vous vous procurez la drogue.

-Je me la procure plus.

-... Ah.

-C'est pour ça que je vais vous aider. J'ai vu pas mal de saletés. Au début, c'était vraiment marrant et ça m'a fait un paquet d'argent, je dis pas. Mais maintenant... Si ça pouvait s'arrêter, je serai pas contre.

-Okay. Vos fournisseurs ? Où on les trouve ?

-Ils ont un bar, un peu plus loin dans le quartier : « Bepop's Club ». Un endroit qui se la joue classe où vous emmenez vot' bonne dame pour manger en écoutant les musiciens sur scène. C'est sélect et vous pouvez pas y entrer comme ça.
Mais vous vous faites passer par des artistes, ça peut le faire, ils acceptent tout et rien par la porte de derrière. Exactement comme m !..

-Merci pour les infos.

Il se tourna vers les autres. Jusque là, c'était facile. Restait à pouvoir se faire passer pour des artistes. Un cri de plaisir se fit entendre à l'étage, troublant l'atmosphère l'espace d'un instant. Un endroit charmant pour y emmener des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 733
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 14

Arpenteur des rêves
Mara Leros
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 510
Renommée: 1752
Honneur: 444
MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs Mer 11 Juil 2018 - 18:14

La gêne de Mara avait atteint un niveau record à la remarque de Ned (car c'était clairement Ned dans le corps d'Hikari) sur une relation entre eux, et elle n'avait pu répondre que d'une regard assassin avant d'enfouir sa tête dans ses mains. Elle avait eu le temps de remarquer avec quelle technique il s'était incliné pour dévoiler son opulent décolleté orné de quelques dentelles de soutien-gorge, et n'avait pu choisir sur le coup entre la jalousie envers la taille de la poitrine et la jalousie envers Ned, qui n'avait apparemment aucun problème d’acclimatation en changeant de corps. Entre l'aisance avec laquelle il s'était débarrassé du nain dans le corps de Timmy et les déhanchements calculés qu'elle l'avait vu faire depuis qu'ils étaient entrés...

Enfin, au moins maintenant, ils allaient sortir, puisqu'ils avaient une piste qui n'était pas un bar à... un... une maison close. Et ce, malgré le comportement excessivement gênant du serveur qui leur avait indiqué ladite piste, et malgré la panique apparente qui animait Timmy. Mara fut soudain prise d'inquiétude sur ce qu'il avait pu faire dans son corps, et entreprit de le prendre par la main pour le rassurer. Elle se calma elle-même par ailleurs en se disant qu'il était resté à l'écart trop peu de temps pour perdre sa virginité dans les environs. Mais à cause de tout ça, son magnifique teint pivoine ne la lâchait pas d'une semelle.

Le groupe quitta donc -finalement- les lieux, et l'air frais fut accueilli par Mara avec un délice parfaitement rassuré. Elle tenait son corps contre elle, se disant que si Timmy ne s'était pas planqué en rat quelque part, c'était qu'il ne devait pas être si traumatisé que ça. Ils marchaient donc d'un pas plutôt décidé mais pas si rapide que ça, suivant Ned qui devait essayer de trouver le bar à partir des maigres indications qui leurs avaient été données. La maison close faisait partie d'un quartier assez animé mine de rien, et outre la foule qui ralentissait la troupe sans la bloquer complètement, toutes les enseignes brillaient de mille néons, la plupart affichant des lieux plutôt sains, ce n'était pas un quartier purement dédié à la prostitution. À la réflexion, certains endroits avaient même l'air un peu chicos, on était loin de l'allée de boui-bouis mal famés que Mara s'était imaginé en devinant finalement leur destination précédente. Visiblement, même l'Antre de la Pleine Lune devait être un établissement relativement "luxueux", sans pour autant pouvoir être qualifié de riche et raffiné.

Finalement, Ned les sortit de la foule, pour les approcher d'un bâtiment aux murs en briques et aux néons mauve et rouge écrivant "Bepop's Club". Un garde-nain en costard et assez grand pour sa race gardait l'entrée, jetant au groupe un regard teigneux qui semblaient autant vouloir dire "vous n'êtes pas les bienvenus" que "je vous défonce quand je veux avec la bouche d'égouts qui traîne à mes pieds", même si Mara doutait de cette dernière affirmation. Tout d’abord d'après l'aura assez moyenne qu'elle ressentait chez lui, et aussi car ils étaient quatre et lui un, mais l'idée de le voir essayer de les battre lui donnait très curieusement envie de rire. Cependant, elle n'avait aucune envie de faire du grabuge pour un regard un peu défiant. Surtout que ça ne les aiderait certainement pas à récolter des informations dans le coin.

Elle suivit donc toujours Ned vers une petite ruelle étroite et glauque qui longeait l'établissement jusqu'à une porte métallique, affublée d'un panneau indiquant l'entrée des artistes du bar. Lorsqu'ils frappèrent, une sorte de petite fenêtre apparu et une paire d'yeux de l'autre côté leur demanda ce qu'ils voulaient. Ils eurent à peine le temps de dire qu'ils étaient artistes que la porte s'ouvrit sur un couloir glauque, et qu'une silhouette bourrue leur indiqua une salle d'attente avant de s'en aller d'un pas lourd. Bon, visiblement le plus dur devait encore venir.

Ils pénétrèrent une petite salle vide aux murs longés de chaises métalliques simple et ornés de quelques tableaux sans intérêt, et Mara jeta un coup d’œil aux gens qui étaient déjà là. Un Voyageur à l'air blasé, deux Créatures habillés de la même tenue exubérante et colorée, et une troisième Créature transportant une grosse housse à instrument, bien que Mara soit incapable de le reconnaître.

Les quatre Voyageurs s'installèrent sur des chaises libres un peu à l'écart. En évitant de trop parler pour ne pas attirer l'attention, le groupe se mit à attendre la suite, comme les autres, ne sachant pas trop de quelle liberté ils disposaient pour fouiner tant qu'on ne les avaient pas bien catégorisés comme artistes. Un autre larron débarqua après eux, l'air un peu perdu, et s'installa à son tour, mais ce fut la seule interruption au silence pesant qui commençait à s'installer.

Soudain, Mara fut prise d'un vertige familier, et d'un coup, ses pieds ne touchaient plus le sol. Le temps de se remettre du changement de corps, elle comprit que sa soudaine faiblesse était celle du corps de Timmy, et pinça les lèvres. C'était bien le moment tiens. Elle jeta un œil aux autres, qui affichaient aussi un air un peu désorienté. Il semblerait que cette fois, tous aient changé de corps. Au moins Timmy devaient encore être dans une enveloppe assez solide, même s'il était tombé chez Hikari. Sauf que c'est ce moment que choisit un très grand elfe en uniforme de Monsieur Loyal, avec une fine moustache de traître de film de mousquetaire, pour faire irruption dans la salle. Lançant un regard supérieur à ceux qui étaient assis, et en particulier aux nouveaux venus, il s'exclama d'un ton rapide et un peu sec :

- Bon ! Les quatre qui sont arrivés avant vous sont assez bon pour passer en milieu de soirée, mais faut du monde pour commencer à chauffer l'ambiance. Vous faites quoi ? Toi là ! fit-il en pointant le tout dernier arrivé.

- Euh, je... J-je joue de la cordée hydrolique... balbutia-t-il en pointant un paquet enveloppé de tissu sur ses genoux.

- Mouais, pas mal. Eh vous là ?

Mara ne savait pas quoi faire. Elle était encore à moitié dans les vapes du changement de corps, ils avaient un peu discuté en route de qui pouvait faire quoi, mais elle n'arrivait pas a se souvenir, la panique l'empêchait de réfléchir sereinement. Par contre, les réflexes et l'honnêteté naïve ne partant jamais, elle fut la première à prendre la parole.

- J-je chante...et je joue des instruments...

Alors qu'elle parlait, elle voulait se donner des baffes. Elle chantait bien oui, et elle jouait bien de la flûte traversière et de la guitare, même son manque d'ego le reconnaissait, mais elle avait toujours joué uniquement devant ses proches ! Elle se sentait parfaitement incapable de présenter ce talent en public ! D'autant plus qu'elle était dans le corps de Timmy maintenant, et même si son timbre était plus proche du sien que ne l'était celui de Ned, elle n'avait pas échauffé sa voix, et en plus Timmy était trop petit, elle ne pourrait jamais tenir convenablement des instruments avec son co-

- Qu'est-ce que tu fais là toi ? Oh ! On est pas les p'tits chanteurs à la croix de bois, qui t'as laissé entrer ?

Il jeta un œil à sa montre à gousset, visiblement agacé par l'intervention du gamin, puis soupira et lança :

- Ok, tant pis, on va faire simple. L'hydro-cordiste va aller sur scène mais dans ce cas il nous faut un danseur pour animer, qui sait danser ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs
Revenir en haut Aller en bas

Freaky Friday : Dans la peau de 4 Voyageurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Vapeur-Punk-