Haut
Bas

Partagez|

Avec Fred, quand c'est No, c'est NO [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 14/04/2018

Nouveau
Fred No
Nouveau

MessageSujet: Avec Fred, quand c'est No, c'est NO [En cours] Sam 14 Avr 2018 - 22:09


No
Fred

Personnage.












  • Nom : Chataîgne
  • Prénom : Fred
  • Surnom(s) : No
  • Âge : 32 ans
  • Nationalité, origine(s) : Français de parents Français, Montceau-les-Mines en Bourgogne-Franche-Comté.


  • Pouvoir et description :(Phobie: Addiction) (WIP)MANIEUR :
    Apparence Artefact:
     
    Miss Pez (Artefact): D'apparence, Miss Pez est un pistolet à Pez tout droit sorti des années 50 ! Apparence plastique, projectiles bonbon...  il serait étonnant de faire du dégât avec, et pourtant.. Chaque projectile arrivant à toucher la victime provoquera, en plus de la douleur, un dysfonctionnement interne qui influera sur la personne, provoquant un amour pour les projectiles de Miss Pez.

    Si la victime se fait toucher par trop de pez, qu'ils soient lancés par Miss ou d'une autre manière, une addiction prendra peu à peu le dessus sur sa Psyché, L'obligeant à, finalement, se jeter sur les balles de Fred, ressentant une sensation de manque horrible que seul les Pez pourront abreuver.. pendant une courte période.

    évidemment, les Pez ne sont pas indolores, et la victime finira inexorablement vaincue si il n'a pas été assez prudent.

    Le taux d'addiction diminue avec le temps en dehors du combat, si le seuil n'est pas critique il suffira d'une nuit pour s'en débarrasser.

    (pouvoir toujours en WIP)





Description Physique.

Ce soir, le musée est plein à craquer.

les gens se muent dans les couloirs de celui-ci tout en prêtant une particulière attention à chacune des œuvres exposées, haut-de-formes, robes nacrés d'une substance irisée paraissant surréelle, cannes et talons perçant le sol sans aucunes pitiés...

Tous murmuraient des songes qui, d'après Fred, étaient sûrement des commentaires sur les œuvres exposées ou de simples tentatives de courtoisies entre gens de la haute.. enfin, là n'était pas son affaire, car, finalement, il allait servir à quelque chose ce soir là, en effet, des gens commençaient enfin à s'intéresser davantage à lui qu'au buffet offert durant le Vernissage.

L'homme semblait songeur, assit sur une chaise d'apparence fragile et en bois, vraisemblablement usée par le temps et les assises de personnes aux morphologies différentes. Le dos de sa main tenait son menton afin qu'il ne s'écrase pas au sol, l'autre pogne était passé sur son genou dans une subtile caresse.. Il adoptait, ou plutôt copiait, la position du penseur de Rodin.

Et oui ! ce soir là, le musée était composé non par d’œuvres obtenus via l'artisanat, autre que celui de la vie, mais d'hommes et de femmes réduits à l'état d'objets que l'on contemple, que l'on cherche à décrire, l'on essai de deviner le pourquoi de leurs formes et l'histoire de ce qu'ils incarnent.


Ce soir là, Fred était habillé comme à son habitude quand il sortait dehors; comme un bureaucrate.
Ses longues, longues.. mais si fines jambes, celles qu'arborent les Mantis et les balais, ce genre de jambes que l'on jalouserais sur un basketteur et qui nous frustrent car visiblement usées par un homme n'étant pas friand de sport, des jambes de civil, surmontées par un pantalon de costume bleu, dans le tissu semble aussi doux que la voix d'une muse à qui l'on aurait flatté l'ego. Sans doutes, que ce pantalon là lui avait coûté bien trop cher pour ce que c'était (un vêtement), mais il lui allait si bien, et sa texture aide tellement à assainir ses formes anguleuses...
Anguleuses, Car Fred est Osseux, trop osseux, sans doutes n'avait-il pas trop voulu finir sa soupe quand il était petit, quoique non.. il est trop grand pour ça, il a du être moins gâté une fois devenu grand, son torse aussi plat qu'un mur en brique, manquait visiblement de ciment, d'une matière solide afin de garder sa chair en place, c'est simple, il donnait l'impression de pouvoir s'effondrer en un instant tellement son apparence chétive et ses longs membres le faisaient passer pour une charpente laissée à l'abandon !
de ce fait pas de ventre pour le Frêle Fred, pas de bourrelets, seulement sa peau beigeasse, ses poils partiellement traités car après tout, il n'avait rien d'un top modèle... et son dos concave qui permettait à sa posture d'être droite et ordonnée, la charpente étant croulante mais au moins, fièrement dressé sur des bases bel et bien présentes, aussi faibles et fragiles qu'elles soit.
Ses bras étaient semblables à ses jambes mais avant la particularité de se finir en des mains qui n'étaient pas siennes; ces deux-là semblaient trop grands, par rapport aux bras de Fred, comme la pointe en métal d'un grappin ou les flammes d'une torche, deux éléments partageant le même élément mais d'une matière complètement différente.
Ses doigts n'en était pour autant mais du tout crochus, contrairement à un grappin, ils étaient droits et sensiblement épais.
Ils n'étaient pas doux, partageant probablement l'épicarpe d'une poire pas assez mûre ou est-ce simplement l'usure que la besogne leur aura apporté, mais la cosse qui imprégnaient
ses paumes démontrait l'ardeur que Fred mettait à son emploi, vieilli avant l'âge, à défaut de n'avoir aucune ride ses mains s'étaient chargées de prendre de l'avance sur le reste de sa physionomie, des mains d'ouvrier, des mains... des mains.
Remontons jusqu'à sa face, en passant sa chemise blanche souvent parsemée de motifs bleus au goût discutable,

sa tête représente parfaitement ce qu'il est, un humain qui est entré dans la trentaine, un menton qui se démarque du reste de son faciès et des lèvres trop peu colorées pour être un élément attirant l’œil, un sourire coincé, toujours forcé, car il ne fait jamais la tête mais daigne accorder un semblant d'aisance à celle-ci quand il s'en sent l'occasion, car après tout un minimum de courtoisie ne fait jamais de mal.
Des joues imberbes, il se rase régulièrement, il n'aime pas perdre du poil et il attribue cela à de l'hygiène, surtout que son travail lui en demande particulièrement plus que dans d'autres, de ce fait sa peau est presque douce, car des années à passer le rasoir sans mettre de produit (car il avait la flemme, et aussi pour l'économie) avait sensiblement éprouvé sa peau, qui restait malgré tout peu endommagé par l'exercice.
l'arête de son nez n'est ni concave ni convexe, mais droite, et finissant sur un arrondi et une rougeur naturelle qui aurait fait penser à un museau si il avait dix ans de moins.
Les yeux sont dégagés et bien ouverts, les sourcils vaguement traités afin de ne pas paraître trop fouillis, le blanc de ses yeux est exempt de toutes rougeurs et les cernes sont absentes.. c'est une personne qui fait visiblement ses nuits en entier et ne tarde pas à se coucher, de ce fait il présente bien, ce qui est agréable.
Les cheveux semblent se mêler d'une couleur allant du brun aux reflets roux, souvent menés au coiffeur et visiblement d'une couleur pas totalement naturelle, probablement afin de masquer un manque d'entretien qui aura rendre sa chevelure rugueuse et bordélique quand il oubli de la coiffer, chose qui le couvrirait de honte, l'apparence joue sur trop de fronts à ses yeux.
Globalement sa face dégagé, pas forcément expressive mais semblant de confiance dans le labeur lui confère l'allure d'un jeune fonctionnaire, bien qu'il soit confiseur et déteste faire affaire avec de la paperasse.

Le poseur se faisait admirer de part en parts, remparts impossibles à mettre en place aux yeux des aristocrates qui dévoraient ses formes et palabraient entre connaisseurs d'art..

Soudain, ses chaussures en cuir noir et bien briqués glissèrent en même temps que sa chaise.. une épaule bien placé, un pied maladroit, ou un témoin qui trébuche par erreur contre lui ? ça.. il ne le saura jamais, allant cruellement s'écraser contre le sol avant de partir en mille éclats, semblable à une statue fait dans une pierre pas assez massive.. ruiné, en morceaux, l'impact répandra son corps écartelé avec précision au sol tandis que les cris des témoins retentirons dans l'assemblée...


Puis.. le visage en sueur, les yeux plein d'horreur.... il reviendra à lui, se relevant, torse nu, quittant sa couette de ce fait et retrouvant enfin son sanctuaire, son chez-soi, sa chambre à coucher.

- A-aah... hnf... encore ce rêve... bon sang...




Caractère.

-
Spoiler:
 
(WIP)



Histoire.

(Minimum 25 lignes complètes.)


Post Rp.

(Ce post nous montrera votre niveau RP, il portera sur le moment où vous avez vaincu votre peur ou, si vous avez vraiment aucune idée, sur un passage de votre vie, mais il a intérêt à être intéressant ...)


Autres.

(La première partie de cette section concerne votre personnage, et pas vous IRL)
Aime : Son boulot, La chaleur, La pluie, Les bonbons au rhum, Les gens moches, les pièces désordonnées, les siestes, le théatre, les cravates, la poésie, les buns, l'urbex.
N'aime pas : Sa ville, La réglisse, Les gens beaux, les maisons trop rangées, les petits cons, la Laitue, les taupes, les nœuds pap, qu'on dise chocolatine, l'apnée.
Particularités, autres : Confisier bi aux doigts de fée et qui roule en vélo.
Niveau d'étude hors de Dreamland : brevet de maîtrise (Bac + ) de confiseur


Comment avez-vous découvert le forum ? un de vos membres m'en parlait
Première impression : j'ai hâte de tester le rp
Pour les DC (double compte) ou TC (triple compte), qui a donné son accord ? c'est mon seul compte
Avez-vous lu les règles et les respecterez-vous ? : yes
Code de validation : OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1181
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 675
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Avec Fred, quand c'est No, c'est NO [En cours] Lun 23 Avr 2018 - 10:15
Bienvenue !

C'est bon pour le code !

N'hésites pas à poster un message à la suite du mien pour indiquer clairement la fin de la rédaction de ta fiche.

Si tu as des questions nous sommes à ta disposition !


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1181
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 675
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Avec Fred, quand c'est No, c'est NO [En cours] Jeu 6 Sep 2018 - 14:55
C'est dommage ça partait bien, je met de côté, si tu reviens fais nous signe et on la ré-activera.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Avec Fred, quand c'est No, c'est NO [En cours]
Revenir en haut Aller en bas

Avec Fred, quand c'est No, c'est NO [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Administration Onirique :: Personnages Joueurs :: Présentations :: Refusées-