Haut
Bas

Partagez|

Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Mer 14 Fév 2018 - 19:17


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock






Jour N°1


D'abord éblouis par l'éclat du soleil, Dazh ne vit rien de ce qui l'entourait. Le silence régnait autours de lui et seul le crissement de ses bottes sur le sable chaud l’accueillait. Finalement, il entendit au loin comme une clameur vive et des bruits de bataille. D'une main, il se protégea du soleil et entreprit d'observer les environs. Il était seul dans un immense hall où se dressaient des statues de guerriers, blanchi par le temps. L'architecture lui rappela aussitôt celle d'un Colisée de l'empire romain.

Le morpheur était plutôt confiant et entreprit de faire quelques pas afin d'explorer les lieux. De toute évidence, il n'y avait guère d'issues et l'une d'elle donnait très certainement sur le cœur de l’amphithéâtre. Aussi le voyageur évita-t-il cette direction, dans un premier temps, pour s'intéresser à un couloir d'où s'échappait des odeurs de renfermé. Rapidement, il découvrit des créatures plus impressionnante les unes que les autres et toutes étaient en captivité. Malgré son expérience, certaines bête lui était parfaitement inconnu. Peut-être ces monstres étaient-ils lié au Royaume des Bêtes. Le morpheur en avait entendu parler il y a peu justement a la lecture d'un article sur le DreamMag.

Les cages étaient pour le moins rudimentaire tandis que d'autres étaient intégralement composé de lourde plaque d'acier qu'il aurait bien eut du mal a soulever. En somme, les monstres devaient être solidement gardé, puisque nul ne surveillait les lieux. Cependant, Dazh s'aperçut que le Colisée était plus vaste encore qu'il ne l'avait imaginé car en réalité, les grognements de nombreuses autres bêtes lui parvinrent des ses entrailles. Peut-être existait-il des gardiens ailleurs après tout.

Lasser de visiter le zoo privé d'un quelconque monarque, Dazh retourna sur ses pas en quête de liberté et de grands espaces, mais surtout, en quête d'information. Il ignorait toujours précisément où il se trouvait et même ce qui l'avait conduit ici. Plus tôt, il avait vu le couloir se scinder en deux après qu'il eut descendu quelques marches. Il irait cette fois trouver des réponses a ses questions dans cette direction. 

Le couloir laissa finalement place à une succession infinie de salles impeccablement tenu, d'où il était possible d'observer l'intérieur du Colisée. Le soleil baignait chacune d'elle, sans en atteindre le fond. Le morpheur constata alors qu'il se trouvait dans une région du bâtiment un peu en dessous du sol. Un bruit tout proche avait attiré son attention. Un gladiateur de toute évidence. Ce dernier se tenait debout non loin de lui, dans le cirque. De là où il se trouvait, le morpheur ne put apercevoir que le pied du combattant. Ce dernier livrait bataille et ne resta pas en place plus de quelques secondes. Le morpheur chercha a en voir davantage, mais la poussière soulevé suite au passage du gladiateur l'empêcha d'en apprendre plus. 

Dazh chassa de ses yeux la poussière qui était venue s'y engouffrer et cracha même par terre pour se débarasser de ce qu'il avait dans la bouche.


"...Il y a quelqu'un...?"  

Sans s'inquiéter particulièrement, Dazh cessa ce qu'il faisait pour identifier la personne qui venait de parler. Il s'aperçut alors que des barreaux de fer séparait la pièce à l'endroit même de la délimitation de l'ombre sur le sol. Le morpheur s'approcha pour mieux voir ce que dissimulait les ténèbres. Le métal était froid et robuste. Ses yeux mirent un moment pour s'habituer a l'obscurité et quand il y parvint enfin il distingua un individu, prostré au fond de ce qui était une cellule. Enchaîné, la créature était des plus affaibli. L'espace d'un instant, le morpheur secoua les barreaux comme pour en éprouver la solidité, mais il ne parviendrait assurément pas a les faire plier. Il étudia brièvement leur fixation dans la pierre, quand soudain, le prisonnier se jeta sur les barreaux comme pour effrayer le morpheur.

Dazh se félicita silencieusement pour ne pas avoir bouger et s’intéressa de nouveau à son interlocuteur. De toute évidence, cette homme était là depuis longtemps. Un rêveur peut-être?

"Pourquoi tu as fait ça?" Interrogea-t-il, tandis que le dément s'écroula lourdement sur le sol en riant beaucoup trop, compte tenu de la médiocrité de la plaisanterie.
"Toi aussi, ils vont t'avoir ! Cours tant que tu le peux!!"

Le vieux Dalreight garda le silence, tandis que le prisonnier riait de plus bel. Puis comme pour illustrer les propos de ce dernier, des gens firent irruptions dans la salle. Elles étaient deux, possédant des lances et des armures qui ne couvrait pas grand chose. Les deux femmes l'avait remarquer et étaient entrer silencieusement sans que ça suffise a tromper les sens du voyageur. Manifestement, elle se méfiait de lui car elles tenaient leur lance en avant, dans sa direction, tandis qu'elle l'encerclèrent. 

Tranquillement et sans trahir le silence qui s'installait, à l'exception des rires qui se perpétuait dans la cellule, Dazh se retourna pour leur faire face. Malgré les casques qui dissimulait en grande partie leur visage, le morpheur comprit à l'absence de sourire, qu'elles ne plaisantaient pas. Il avait cependant du mal a prendre la menace au sérieux. Elles étaient plutôt séduisante et ce n'était que des femmes.

Cependant, quand l'une d'elle passa a l'attaque par le biais d'un coup de lance franc visant sa poitrine et qu'il esquiva l'assaut en se déportant que légèrement, il se rendit compte qu'un léger filet de sang s'échappait de son épaule. C'était négligeable mais ça n'aurait pas dut se produire. 

Le dément en profita pour se redresser subitement et attraper le morpheur a travers les barreaux de la cage, sans se défaire de son rire devenu pénible. Rêveur ou non, le morpheur asséna un unique et violent coup de poing au visage de ce dernier qui s'effondra pour de bon. La situation était devenu suffisament complexe sans qu'il ait à gérer un fou dans son genre.
C'est alors qu'un autre coup de lance vint dans sa direction. Cette fois, Dazh bloqua l'attaque en attrapant a son tour le manche. Contre toute, la jeune femme manifesta dans son arme un fort courant électrique qui mit a genoux le voyageur et le paralysa de sorte qu'il ne put se libérer. Cependant, Dazh resta suffisamment apte à réagir pour métamorphoser son bras et entraver le pouvoir électrique de la lance. Son bras de pierre, rendant la lance inefficace, brisa cette dernière, tandis qu'il se redressait de toute sa hauteur. Surprise les deux combattante ne réagirent pas aussitôt, ce qui permis au morpheur de s’enfuir.

Le morpheur ne pouvant se résoudre à frapper une femme, n'avait pas eut d'autres solutions. Il lui fallait donc fuir. Malheureusement, en revenant sur ses pas, il se rendit compte que le hall n'était plus aussi désert. En effet, beaucoup de guerriers, escorté par toute une milice de femme en armure comme celles qu'il venait de rencontrer, retrouvaient leur quartier, blessés et même parfois inconscient, portés par d'autres gladiateurs.

Son arrivé au pas de course ne passa pas inaperçu. 

"Attrapez cet homme ! Ce n'est pas un prisonnier !" Cria l'une des combattantes qu'il avait choisis de ne pas assommer. Elles n'avaient décidément aucune reconnaissances. Celle dont-il avait briser la lance poursuivit : "Esclaves ! Maîtriser le !"

Aussitôt, hommes et créatures, se jetèrent sur lui et Dazh se débarrassa du premier d'entre eux en lui flanquant un violent coup de poing a travers la mâchoire. Un second se jeta sur son dos et entreprit de l'étouffer, mais le morpheur l'attrapa rapidement, allant jusqu'à le soulever pour le faire passer par dessus sa tête et le jeter négligemment sur d'autres candidats. Soudain, un colosse dans son genre vint lui bloquer son bras droit. Partiellement immobilisé, le morpheur n'abandonna pas le combat. Il assomma encore une créature qui travaillait a lui bloquer les jambes.


"Elles vous traitent comme des esclaves?! Libérez vous plutôt !" Joignant le geste a la parole, Dazh transforma son bras qui était entraver et cassa net celui de son oppressant adversaire qui roula sur le sol. Le morpheur bondit plus loin et frappa les deux hommes présent pour l'attraper. L'un d'eux encaissa plutôt bien et en profita pour jeter un filet lesté de poids pour rendre difficile ses propres mouvements, contraignant finalement le voyageur a se métamorphoser complètement pour pallier à l'avantage numérique de ses ennemis. 

Après s'être défait du filet, un curieux homme insecte, comme ceux de Géonosis vint lui bloquer le passage en le menaçant d'un glaive particulièrement tranchant. Ce dernier ricocha sur sa protection de Quartz et le morpheur, dans un accès de colère sépara l'abdomen du malheureux, du reste de son corps.


"Il suffit voyageur ! Nous sommes impressionnées par ta capacité à rester debout après avoir subi autant d'adversaires. Je suis Antianeira à l'Arc d'Or, gardienne d'élite de la Reine Hippolyte et je vais t'apprendre à servir ton impératrice. Commençons par la première leçon... A genoux!"  
[...] Atianeira à l'Arc d'Or, gardienne d'élite, Rang 6

Proclama l'une des femmes, probablement en charge de cet endroit. Mais Dazh trop occupé à s'échapper ne vit pas de qui il s'agit. Heureusement, celle qui avait parler s'avança dans sa direction. Il s'agissait d'une femme d'une grande beauté et pourvu d'un arc tout aussi exquis. L'espace d'un instant, le morpheur se laissa attendrir par son apparence, mais il n'allait pas mourir ici cette nuit.

 "C'est toujours la même chanson... Mais je ne me met pas à genoux !" Alors Dazh bondit sur l'Archère qui régissait le groupe de femme présent. S'il éliminait la responsable de l'endroit, les autres comprendraient. Mais a une vitesse surprenante, l'Archère décocha une flèche sortie tout droit du néant et visa le morpheur a la poitrine. Confiant, Dazh se savait capable de résister à une flèche et continua de faire face à son adversaire. Mais la flèche toucha et pénétra son armure de Quartz.

Sonné et surpris, le morpheur s'écroula brusquement au pied de la jeune femme, dans un cri de douleur. Dazh peinait a reprendre sa respiration, peinait à se relever, puis on vint appliquer quelque chose contre sa nuque, ce qui acheva de lui faire perdre conscience.

Légende texte:
 
Source citation:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Ven 16 Fév 2018 - 2:01


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock







Quand il ouvrit finalement les yeux, Dazh eut le déplaisir de sentir la rudesse du sol tout contre sa joue. La chaleur du sable sur sa peau n'était pas désagréable, malgré tout il se redressa rapidement et palpa ses blessures. Il n'en avait plus aucune. La douleur avait pourtant été bien réelle.

Tout autours de lui, la lumière du soleil inondait l'intégralité du Colisée et Dazh comprit qu'il se trouvait en plein cœur de l'arène. Soudain, des cris jaillirent de la foule mais sans que le morpheur ne sache pourquoi. Un mal de tête terrible s'empara alors de lui et manqua lui faire perdre l'équilibre. Puis, des cris encore.

"Oh bordel, qu'ils se taisent..." Fulmina-t-il dans sa barbe.

Le voyageur essaya de soulager ses maux de tête en se massant distraitement le crâne sans que ce soit efficace. A nouveau, les spectateurs acclamèrent l'arrivé de nouveaux gladiateurs dans l'arène. "Ghmrph..." Dazh entreprit d'effleurer son front comme pour échapper à tous ça, mais la foule n'avait de cesse de s'extasier dès lors que des combattants apparaissaient. Sur un coup de sang, le morpheur frappa violemment une pierre du pied, qui alla s'enfoncer dans le mur, une dizaine de mètre plus loin.

[...]


"Qui est cet homme là-bas? Je ne l'ai jamais vu."
"Il s'agit du mâle qui a pénétré le Colisée ce matin, impératrice."
"Et tu le disais robuste? Il a l'air malade. Même nos jeunes amazones triompheraient contre lui."
"Je suis désolée, impératrice. C'est certainement le tempo-Temperus."


[...]

Souffrant toujours de migraine, le voyageur était d'humeur exécrable. "T'en fais pas, ça va passer. Vous êtes toujours un peu sensible les nouveaux. Moi c'est Carmine."
Le morpheur ignora superbement l'insectoïde qui venait de s'exprimer. Celui-ci ne parut pas s'offenser. Ceci dit, il était difficile d'observer des réactions humaines sur un visage comme le sien. C'est alors que les issues de l'arène se refermèrent une à une, en prévision de l'épreuve qui allait débuter. L'enthousiasme du public était tel que Dazh n'entendait même plus les propos de Carmine, toujours à ses côtés. Cependant, ce dernier attira l'attention du voyageur vers la loge principale du Colisée où se tenait une femme qui s'apprêtait à prendre la parole. Aussitôt, toute l'assemblée adopta le silence.


"Champions des Amazones !

A l'heure où débute votre épreuve, sachez que votre destin est désormais lié à mon Royaume. Vos larmes et votre sang abreuveront le sable de l'arène et vos noms seront emportés par le vent, mais pour un seul d'entre vous, le sort sera différent. Un seul guerrier aura l'honneur de connaître la gloire et de mourir avec les honneurs. Triomphez et gagner le privilège de partager votre héritage avec celui des Amazones! "


[...] Hippolyte, Impératrice des Amazones, Rang X


Après un bref discours dénuer de toute compassion, la belle impératrice rejoignit son trône dans le but de profiter du spectacle. Déjà dans l'arène, les combattants se préparaient à lutter pour leur vie. Le voyageur quant à lui se voyait peu à peu libérer de sa migraine, comme l'avait prédit Carmine. C'est alors que les choses se précipitèrent. Des hurlements de terreur retentirent dans l'amphithéâtre, mais aussi des applaudissements et des rires.  Maintenant que Dazh voyait ses idées a leur place, il pris conscience des mots de l'impératrice et réalisa se trouver au Royaume des Amazones. Le public, uniquement féminin appréciait le divertissement que leur procurait le Colisée.

Des cris, près de lui, le tirèrent de ses pensées. Un homme courrait sans sa direction mais tomba brusquement avant d'être emporter par quelque chose dissimulé par un épais nuage de poussière. Alors, Le morpheur fit quelques pas, lentement, comme pour mieux analyser la situation. Heureusement, sa migraine avait fini par disparaître et il était désormais en pleine possession de ses moyens. Non loin de là, un groupe de Géonosiciens blessés, attendaient simplement que la mort vienne les chercher. Carmine, celui qui le guidait depuis quelques minutes les exhorta a se défendre, mais en vain. Les insectoïdes ne l'écoutèrent pas.

Tout autours de l'arène des gens mourraient sans vraiment avoir l'occasion de se battre. De toute évidence, les gladiateurs avaient affaire a des créatures habitué à évoluer sur ce terrain. A cette heure, la bête restait parfaitement dissimuler, tandis qu'elle se nourrissait. Puis, pour la première fois, un étrange bras tentaculaire rosâtre sortit de nul part pour s'enrouler autours de la jambe du morpheur. Ce dernier réagit rapidement et se délogea de l'étreinte. Le curieux tentacule, comme doué d'une volonté propre, exécuta un nouvel assaut en cherchant cette fois à capturer le bras du morpheur. D’instinct, le vieux Dalreight opposa un coup percutant qui contrecarra le tentacule manifestement très rapide et puissant. A sa troisième tentative, l'appendice rosâtre parvint à surprendre la défense du voyageur et à encercler sa taille. Immédiatement, Dazh fut soulever du sol et attirer comme s'il n'avait été qu'un Hors-d'oeuvre pour le monstre. Assurément, il ne manquerait pas d'être dévorer aussi Dazh manifesta tous son pouvoir.

Surpris, le tentacule ne parvint plus à le maintenir et le voyageur tomba lourdement au sol. Un grognement de colère retentit non loin de là, au cœur de l'une des rare zone d'ombre du Colisée. C'est alors que le morpheur découvrit le phénomène. Rampant de tous côtés, jusqu'aux murs d'enceinte même de l'arène, vint la Chose : un mur de pus gélatineux luisant et frissonnant dans lequel béaient de nombreuses bouches et juste autant d'yeux monstrueusement écarquillés. C'était une abomination. Les yeux étaient... au-delà des mots, mais pire encore étaient ces bouches. Suçant et sifflant avec des lèvres épaisses et visqueuses, les bouches luisaient et bavaient, et de ces orifices avides, pleuvait les stridulations démentes d'un chant,  le chant d'un démon...


Source citation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Ven 16 Fév 2018 - 22:38


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock









Le morpheur, face à une telle horreur fut incapable de réagir et resta immobile tandis que d'autres guerriers tombaient entre ses crocs. Comment les hommes pouvaient-ils espérer triompher face à pareille cauchemar? 
C'est alors que Carmine passa devant lui, emporter a son tour par l'un des nombreux tentacules. L'insectoïde était incapable de luter et serait dévorer dans quelques instants.

"Mes sœurs !Admirez cette véritable machine de guerre, issu du plus sombre des déserts, né au cœur des abîmes gelées et dont l'appétit est sans limite. Une abomination rare et des plus exotiques pour notre Colisée!
Voyez avec quelle rapidité, il dévore ces pauvres hères!"
[...]Antianeira à l'Arc D'or, Gardienne d'élite, rang 6

La réaction du morpheur survint finalement au contact d'un visage familier. Avant même de se rendre compte de ce qu'il faisait, Dazh s'était précipiter pour secourir le Géonosicien. A toute vitesse il était parvenu à bondir, jusqu'à se saisir de l'extrémité du tentacule qui retenait captif, un Carmine en détresse, afin de l'arrêter. Cependant, l'appendice du monstre parvenait aisément à les entraîner tous les deux, alors le morpheur tenta de basculer tout son poids en arrière pour au moins le freiner. En vain. Son équilibre était trop précaire pour que ses efforts s'avèrent efficace.

Ils étaient dorénavant si proche de l'abomination, qu'ils leur était impossible de ne pas sentir l'haleine putride de la bête. Dans un ultime effort, le morpheur se saisit finalement du tentacule à deux bras et tira pour de bon, comme lorsqu'il participait aux épreuves de tir a la corde dans le monde réel. Il réussit tout compte fait à cesser la progression de l'appendice gluant. Le monstre était si prêt du but, qu'il avait dut relâcher le gros de ses efforts, pensant l'affaire gagner d'avance. Ce qui permit au morpheur de récupérer quelques précieux mètres en sa faveur.

"Laisses moi Humain, je suis déjà perdu ! Mais souviens toi de mon nom !" Parvint à crier Carmine entre deux cris d'agonies. L'étreinte de la bête était devenu plus insistante sur son abdomen. "C'est bon, on va y arriver ! Tiens encore un peu !" Le tentacule se tordait dans tous les sens comme pour débloquer la situation, sans parvenir à faire basculer le morpheur. Cependant, Dazh ne réussissait plus à profiter de son avantage et parvenais seulement à résister, en sachant pertinemment qu'il ne tiendrait guère longtemps.

Malheureusement, deux autres appendices rosâtre firent leur apparition et s'enroulèrent autours des bras du morpheur pour l'attirer lui aussi et mettre un terme a ce bras de fer insolite. L'espace d'un instant Dazh glissa sur le sable et perdit les précieux mètres qu'il était parvenu à arracher a son adversaire. C'était inévitable, aussi le vieux Dalreight relâcha un instant son intense concentration et manifesta son pouvoir en totalité, ce qui rétablit l'équilibre des forces dans la balance.

Mais le monstre n'entendait pas perdre une proie, quand bien même ce serait la première et unique fois de son existence. Aussi, ce n'est pas moins de cinq autres tentacules qui vinrent s'ajouter aux trois premières. Pratiquement vaincu, le morpheur rassembla ses forces pour une ultime bravade. Contre toute attente, il constata qu'il luttait avec le monstre qui était désormais à 100% de ses capacités. En effet, partout dans l'arène, le chaos avait cesser pour se concentrer sur lui et son sauvetage de Carmine.

Les tentacules formaient maintenant une solide étreinte tout autours de ses bras, de ses jambes, de sa taille et même autours de son cou. Mais Dazh avait son corps de Quartz solidement ancré dans le sol... Pour encore quelques seconde tout au plus.

Puis, c'est au moment où ses forces allèrent céder que des mains puissante vinrent s'allier a ses poings fatigués pour défaire la bête. Un gladiateur à la barbe et au cheveux rasé de près était venu lui porter secours. Puis un second vint agripper sa taille et tira a son tour. Un troisième fit de même, tandis que d'autres guerriers survivant apparurent pour tirer de la même façon, par le biais des combattants précédents. 

Devant un tel élan de solidarité, le vieux Dalreight vit sa rage entièrement restaurée et c'est avec rugissement redoutable qu'il s'adressa aux autres gladiateurs. " SI VOUS ETES DES HOMMES, ALORS TRIOMPHER COMME DES HOMMES !!!" 
Et les Hommes répondirent.
D'une seule voix à travers un hurlement terrible, c'est tout l’Amphithéâtre qui fut ébranlé. Tous les efforts de la bête était désormais vain. Pire encore, c'est le monstre qui commençait à perdre du terrain. "GLADIATEUUURS!" appela le morpheur. 
Et les Gladiateurs répondirent. 
Tous ensemble, ils tirèrent de concert. De son côté, l'abomination tentait vainement de s'accrocher au mur de l'arène. "GUERRIERS DU COLISÉE !!" Exhorta le voyageur. 
Et les Guerriers du Colisée répondirent.
Dans un élan solidaire, les combattants traînèrent petit à petit le monstre jusqu'au centre de l'arène, où le soleil ardent et le sable brûlant blessèrent gravement la créature. C'est à cette condition que le morpheur libéra un Carmine au bord de l'évanouissement. "Moi, c'est Dazh. "Dazh D. The Rock."" dit-il en aidant l'insectoïde à se redresser, tandis que le monstre agonisait.

Ce dernier, aveuglé et souffrant de mille blessures, trépassa rapidement sous les coups des gladiateurs qui allèrent jusqu'à arracher ses tentacules en guise de trophée. La foule acclamait les gladiateurs triomphant. Même l'impératrice s'était redressé, comme pour mieux voir celui qui avait mener les hommes a la victoire. C'est alors que Carmine intervint en s'emparant du bras du morpheur qu'il leva bien haut.



"DAZH !!!"   "DAZH..! D..! THE ROCK..!"  "DAZH~D.~THE~ROCK..!"

Et rapidement, tous les gladiateurs suivirent Carmine et scandèrent a leur tour le nom du morpheur. La clameur gagnait de plus en plus les survivants au cœur de l'arène a tel point que très vite, ce sont les amazones elles-même qui reprirent le nom du voyageur pour le faire résonner dans le Colisée.


"DAZH~D.~THE~ROCK..!" "DAZH~D.~THE~ROCK..!" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Sam 17 Fév 2018 - 19:55


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock







Le voyageur était a la merci des amazones et n'avait pas la possibilité de s'échapper. Pas encore. Immédiatement après l'épreuve qui les avait vu opposé à l'abomination, de nombreuses amazones était venu le chercher de force. Il n'avait pas résister, ni lutter contre elles et il fut alors conduit au-près d'un individu particulièrement colossale. Ce dernier était solidement enchaîné, mais Dazh doutait du bon vouloir de la créature à se libérer. Il fut alors brusquement tiré par les cheveux qu'il avait long et traîner sans ménagement jusqu'à un tabouret où il fut contraint de s’asseoir.

Aussitôt, le colosse coupa ses cheveux et sa barbe qu'elles jugèrent trop hirsute. Malgré quelques grognements de la part du morpheur, le groupe d'amazone l'obligèrent à se plonger dans un bassin d'eau particulièrement froide et s'empressèrent de se débarrasser des vêtements du voyageur. Il n'était en réalité pas désagréable de goûter à un moment de fraîcheur, mais Dazh vivait assez mal les contraintes de sa captivité. A l'exception faites qu'il était captif d'amazones.

Un pagne de gladiateur lui fut attribué, ainsi que des jambières. Pour le reste, il eut le droit de se munir d'un gantelet et d'une formidable spallière. Puis, tandis qu'on refermait les sangles dans son dos, une jeune femme inscrivit des motifs guerrier sur son bras gauche, sans que le morpheur ne sache à quoi cela correspondait. Enfin, dès lors qu'elles estimèrent sa transformation achevée, il fut amener auprès des autres combattants.

Emprisonné, le vieux Dalreight se trouvait actuellement dans les quartiers réserver aux gladiateurs, en compagnie de beaucoup d'autres comme lui. L'endroit n'était guère très vaste et il était par conséquent difficile de trouver à s'isoler. Beaucoup d'entre eux s'occupaient à soigner des blessures, d'autres passait le temps en s'entraînant à combattre ou en exécutant des séries d'exercice dans le but de gagner en musculature.

Le voyageur jouissait déjà d'un certain respect et sa notoriété allait grandissante. Aussi, personne ne vint l'interrompre dans ses réflexions, assis sur les marches qui menaient aux dortoirs. Personne a l'exception de Carmine qui n'était jamais très loin. "Tu penses encore à cette marque sur ta nuque?"

"Le Tempo-Temperus."

Carmine allait ajouter quelque chose quand du bruit vint soudain interrompre la conversation. Un petit groupe d'Amazones venait d'entrer dans le quartiers des gladiateurs. Elles n'était que quatre, mais n'avait rien à craindre. Les hommes étaient retenu par des puissants barreaux que rien ne parvenait à entamer. Elles disparurent rapidement au détours d'un couloir et l'agitation des gladiateurs retomba.

"Carmine? Que viennent-elles faire ici?" Demanda le morpheur, réellement curieux d'en apprendre davantage sur cet endroit. Mais contre toute attente, Carmine garda le silence et s'approcha des barreaux. "Laisse tomber, il est impossible de communiquer avec Carmine quand il s'intéresse à quelque chose!"

"Hmrph..". Dazh ignora le nouveau venu qui comme lui, avait de toute évidence subit le traitement de la tonte et de l'habillage. Il portait un équipement très similaire et des marques assez ressemblante. "Je m'appelle Orthos. Je t'ai vu dans l'arène. C'est moi, qui en premier, est venu t'aider à vaincre le monstre."

Le voyageur ne manifestait pas particulièrement l'envie de discuter avec les autres gladiateurs. Il avait toujours été seul la plus-part du temps et c'est comme ça qu'il entendait régler ses problèmes. Cependant, Orthos s'assit a ses côté. C'était un vieil homme qui avait du voir pas mal de combat au cours de sa vie et qui semblait bon dans ce domaine. Finalement, le morpheur soupira et se résigna à lui adresser la parole.

"Moi c'est Dazh. Qu'es ce que je peux faire pour toi?" Dit-il en serrant le bras que lui tendait le gladiateur a ses côtés.
"Tu sais, on ne survit pas très longtemps ici lorsqu'on est seul. Et toi tu as fait tes preuves. Je te propose de te joindre à notre groupe. Tu sera un élément de poids."
"Ton groupe?"

D'un mouvement de la tête, Orthos désigna une dizaine d'homme qui se trouvait avec Carmine, à s'animer et à se tortiller près des barreaux dans le but d'entrevoir un spectacle qui leur échappait. "Qu'es qu'ils regardent?"

L'espace d'un instant, Orthos resta silencieux et énigmatique, avec un sourire narquois aux lèvres. "La reproduction". Le morpheur arqua un sourcil interrogateur en direction d'Orthos, qui lui répondit avec un rire franc. "Eh oui ! Les amazones savent ce qu'elles veulent !" Riant de plus belle, Orthos entreprit de se lever  et disparut dans une pièce voisine. L’intérêt de Carmine et du reste du groupe dura encore un bon moment jusqu'à l'instant où les amazones disparurent. Tout compte fait, l'insectoïde revint vers le voyageur.

"Tu as parler avec Orthos." Ce n'était pas une question. Le géonosicien était selon toute vraisemblance un ami du gladiateur qui était venu le voir. Aussi connaissait-il une partie des projets de ce dernier. "Il a tout de suite vu le potentiel que tu avais à offrir. Tout comme moi."

D'un seul coup, le morpheur se leva et observa Carmine. "Du potentiel? Écoutes, c'est bien beau de survivre, mais moi je vais partir d'ici."
"Tu as raison Dazh. La liberté, c'est aussi notre objectif." Orthos était réapparu dans l'encadrement de la porte qu'il avait emprunter un peu plus-tôt. "C'est pour ça que tu nous sera utile. Ensemble on sera plus fort. Et on t'apprendra tout ce qu'il y a, à savoir sur cet endroit."

Citation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Lun 19 Fév 2018 - 1:01


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock








Jour N°2

Au loin, des tambours donnaient le rythme tandis que les hommes avançaient, tels des soldats, a travers le corridor. Comme les autres, Dazh était contraint d'être malmener, progressant dans un endroit trop étroit pour trop d'individus. L'atmosphère était étouffante. L'air vicié charriait des relents de sueur tandis que le morpheur se voyait constamment au contact des autres corps chaud des gladiateurs. Tantôt bousculer, tantôt cogner, le vieux Dalreight prenait son mal en patience. L'espace d'un instant, il croisa le regard d'Orthos dans la foule. Ce dernier était quelques mètres en arrière et le gladiateur lui rendit son regard quand enfin il l'aperçut. Plus loin, devant, c'est Carmine qui les cherchait de vue. Le groupe avait prévu de se rassembler dans les plus bref délai pour affronter ce qui allait venir.

[...]

Quelques instants au par avant, tous les combattants prenaient peu à peu place dans le grand hall dorée qui l'avait vu apparaître la nuit précédente. Un autre combat, une autre épreuve, les attendait dans le Colisée. Quelqu'un vint alors le conduire jusqu'à un râtelier où il eut le choix des armes. Des épées, des boucliers, des tridents et bien d'autres choses encore. Contre toute attente, Dazh prenait plaisir à contempler tous ses trésors et avait hâte de s'emparer de l'un d'eux. La plus-part de ses armes était prodigieuses et digne des plus grands guerriers. Pendant un instant, le voyageur songea a s'emparer de l'une de ces lames et à se retourner contre l'amazone qui le surveillait de près.  

« N'y penses même pas. »
[…] Phoebé à la Panthère Nébuleuse, Gardienne d'élite, rang 6

De toute évidence, la jeune femme était experte dans l'art du combat et avait déceler son envie d'en découdre. Dazh relâcha la pression et renonça à prendre les armes ce qui apaisa quelque peu l'amazone qui ne le quitta pas du regard. Elle le regardait tant et si bien que le vieux Dalreight en était presque mal à l'aise. A son tour, il s'engagea dans le jeu et chercha à observer la jeune femme aux charmes envoûtants. L'espace d'une seconde, elle sembla s'en rendre compte et le morpheur détecta comme une lueur de luxure dans ses yeux. Aussitôt, il reporta son attention sur les glaives face à lui.

Justement, il se trouvait devant un formidable estramaçon, a l'allure imposante. Le voyageur glissa sa main le long du pommeau tandis qu'il en admirait le tranchant. Les doigts de l’amazone vinrent trouver les siens et Dazh manqua sursauter la découvrant aussi proche. « Tu sembles intéressé par... Ceur'caelestos. » La jeune femme venait de lui susurrer les mots à l'oreille tandis qu'elle s'engouffrait agilement entre lui et l'épée. Rapidement, ses doigts enlacèrent les siens. « Que sais tu de cette épée. » Le ton se voulait sérieux. Très sérieux même. Mais la guerrière loin d'être impressionner semblait plutôt apprécier. « La lame du ciel est une épée longue et lourde à deux tranchants. Il faut des mains... Particulièrement... robuste pour la manipuler... ! » Joignant le geste a la parole, elle s'empara de la main du voyageur pour la reposer tout contre sa hanche.

Elle et lui était seul depuis le début, mais le morpheur prenait pleinement conscience du caractère intime de la situation. La tentatrice n'était plus qu'à quelques centimètres de Dazh, à tel point qu'ils partageaient, ensemble, chaque respirations. Le morpheur se laissa prendre au jeu de la séduction, se rapprochant d'elle encore un peu plus... Jusqu'à attraper Ceur'carlestos qu'il brandit soudainement, libérant complètement la guerrière.

L'épée était faîtes d'orichalque pure. De chaque côté de la lame se trouvait un dragon pourvu d'une fine cavité destiné à cracher du feu. « Seul le vrai maître de l'épée peut bannir ou invoquer ces flammes. » Lâcha l'amazone quelque peu refroidi par le comportement du voyageur. Dazh compris là, où elle voulait en venir, mais préféra se replonger dans l'observation de l'épée. Le pommeau portait un grand rubis rouge pur, qui semblait être le foyer de quelques tissages magiques particulier. « C'est elle que je choisis. » Conclut-il.

[…]

Enfin, Dazh déboucha a l'air libre. Le spectacle avait quelque chose d'impressionnant, qui lui avait échappé lors de son premier séjour dans le Colisée. Probablement que sa migraine avait gâché un peu les choses. Après un bref regard en direction de la loge de l'impératrice, le morpheur s'assura distraitement de la présence de Ceur'cealestos, la lame du ciel a sa ceinture. Il alla ensuite a la rencontre d'Orthos. Les deux hommes se saluèrent en empoignant chacun le bras de l'autre, puis Orthos s'éloigna en compagnie de ses disciples. « Et souviens toi Dazh ! » Le vieux Dalreight se retourna une dernière fois.

« Les libertés ne se donnent pas. Elles se prennent ! »
[…] Orthos, Gladiateur, rang 5

En attendant que les choses achèvent de se préparer, Dazh nouvellement gladiateur, entreprit de déambuler parmi les autres combattants. Il était lui même plus robuste que la plus-part d'entre eux, ce qui lui procurait une certaine fierté. De plus, après son exploit de la veille et accompagner par une arme tel que celle qu'il avait à la ceinture, le morpheur avait de quoi impressionner. Le voyageur laissa son esprit vagabonder. Il sentait le pouvoir de l'épée qui était manifestement une objet magique de rang B minimum. Cependant, il n'arrivait nullement à manifester le pouvoir de la lame du ciel. Comme le lui avait dit la dénommé Phoebé, seul le vrai maître de l'épée le pouvait. Voilà qui était énigmatique.

Soudain, les portes qui les avaient vu pénétrer dans le Colisée se refermèrent brutalement et d'autres s'ouvrirent. Un nouveau groupe de gladiateur venait de faire son apparition. L'amphithéâtre était si vaste et ses adversaires si lointain, que le morpheur ne reconnaissait aucun d'entre eux. Face à l'approche d'un nouveau groupe, les gladiateurs issu du même baraquement se rassemblèrent, même les plus solitaire. Parmi les combattants on sentait la tension grimper petit à petit.

« Mes sœurs ! Aujourd'hui est un jour où nos guerriers vont s'opposer les uns aux autres, et peut-être verront nous naître de nouveaux champions ! Sans plus attendre, voyons les courageux gladiateurs du groupe A se confronter aux sanguinaires barbares du groupe B. »
[...]Antianeira à l'Arc d'Or, Gardienne d'élite, rang 6

Un terrible bruit sourd retentit dans l'arène marquant le début des combats. Le sang du morpheur était en ébullition. Dazh s'imprégnait beaucoup de l'énergie qui parcourait le royaume, jusqu'à prendre un malin plaisir à vivre chaque moment. Les premiers écho de la bataille lui parvinrent aux oreilles, en même temps que les premiers barbares au contact des rangs serrés des gladiateurs. Le groupe A sous les ordres de Orthos manifestait une discipline exemplaire et eurent raison de leur premiers adversaires.

Malgré tout, les barbares particulièrement nombreux, ne tarderaient pas à prendre le dessus, aussi avant que ces derniers ne les submerge, plusieurs combattants du groupe A sortirent du rang et engagèrent des duels. C'était la mission que l'on avait également confié au morpheur. Sans plus attendre, Dazh prit de l'élan et bondit par dessus la rangée de gladiateurs qui tenaient position, pour atterrir trois bon mètres plus loin. Il fut aussitôt accueilli par un homme en peau de bête qui attaqua immédiatement avec un coup d'estoc. Il n'eut pas le temps d'achever le moindre geste que déjà, le vieux Dalreight lui asséna un très puissant coup de poing à l'estomac. Ce dernier quitta le sol pour s'écrouler un peu plus loin, sans connaissance. Le gros des hommes qui avait été capturé par les amazones n'était guère très habitué à Dreamland et guère plus qualifié que des débutants.

Un autre guerrier passa près de lui et bien que ce dernier avait une autre cible que le morpheur, Dazh se saisit de sa nuque et le força à plonger tout droit dans le sol. Peut-être était-il encore en état de se battre, mais le vieux Dalreight se contentait d'un seul et unique coup par adversaire. Ses alliés se chargerait bien d'en finir avec les plus robustes tandis que lui se chargerait de grandement éclaircir les rangs du groupe B.

« Et le moment que vous attendiez toutes avec impatience, mes sœurs ! Orthos, le champion du groupe A, voit son éternel rival prendre les armes contre lui ! Katar, le champion du groupe B est une nouvelle fois bien décider à l'emporter. S'il devait y parvenir cette-fois, il se verrait enfin favoris du Tournois du Colisée ! »
[...]Antianeira à l'Arc d'Or, Gardienne d'élite, rang 6

Alerté par les propos de la gardienne, Orthos occupé à pallier une faiblesse dans ses propres rang, se redressa et chercha son adversaire du regard. Katar derrière lui était prêt à lui asséner un coup fatal, mais Orthos réagit promptement.

« Maudite femelle... Toujours à chercher la liberté Orthos ? Mais je vois que tu es toujours là, à mettre ta tête en jeu. J’aurai tôt fait de la détacher de tes épaules. »

[...]Katar, gladiateur, rang 5




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Mar 20 Fév 2018 - 16:46


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock






Engagé dans un duel face à un nouveau challenger, voyageur lui aussi victime du Tempo-temperus des amazones, Dazh ne voyait plus le combat qui opposait Orthos à Katar. Ce nouveau champion du groupe B dégageait une aura meurtrière impressionnante et le morpheur craignait pour la survie de son ami. Soudain, une boule de feu surgit de nulle part, avala Dazh dans ses flammes. Rapidement, le vieux Dalreight balaya le brasier d'un revers de la main. Tout juste brûlant, le feu n'était parvenu qu'à lui roussir un peu la peau et à lui arracher une quinte de toux.

« Tu es mal tombé bonhomme, je ne suis pas l'adversaire qu'il te faut. » En effet, le molotov du jeune voyageur, pouvoir ou objet magique, n'était pas de taille à affronter l'endurance du morpheur. Surpris par l’échec cuisant de son attaque, le nouveau challenger ne vit pas venir la charge de Dazh qui le souleva du sol, propulser sur quelques mètres. Il retomba douloureusement par terre et le morpheur put le saisir facilement par le col, jusqu'à le hisser d'une main, à hauteur de son visage. « Mais qui.. Qui tu es putain ?! » Le jeune voyageur pris une baffe dans sa gueule comme pour se faire punir de son insolence. « Je m'appelle Dazh. Ne t'en fais pas, je vais juste t'assommer. » Levant son bras pour le neutraliser un bon coup, le vieux Dalreight avait lu l'inquiétude dans son regard. « Dazh ?! Des Border Viril Rocks ?!» Eut-il le temps de prononcer avant de perdre conscience dans le sable de l'arène.

Son combat enfin terminer, Dazh s’intéressa à nouveau au duel de Katar et Orthos. Ils étaient loin, mais le morpheur sentait leurs auras. Il était le seul dirait-on, car personne ne semblait se soucier des émanations ténébreuses qui se répandait dans l'arène. Katar était un guerrier sanguinaire qui se laissait entièrement dominer par son pouvoir. Le morpheur pouvait le sentir d'ici. Cependant, de nombreux autres barbares avaient profiter du fait que le jeune voyageur attirait l'attention, pour encercler le morpheur. Dazh n'avait plus de temps à accorder à ses hommes. De plus, il s'était trop éloigné des rangs formé par ses alliés et même lui pouvait prétendre tomber au combat.

N'attendant pas de rencontrer les vrais problèmes, le morpheur brandit Ceur'caelestos qui eut un effet immédiat sur les barbares, issu de Dreamland. Certains reconnurent l'épée fabuleuse et d'autres comprirent simplement qu'elle était porteuse de mauvaise nouvelle. Toujours est-il que tous marquèrent quelques pas en arrière. Dazh fit mine d’exécuter quelques mouvement avec la lame du ciel, mais ne savait guère manier l'épée en réalité. Heureusement, cette lacune était partiellement combler par son impressionnante force qui lui permettait de manipuler l'arme efficacement.

Terrifier, les barbares n'avait pourtant pas abandonner l'idée d'encercler le morpheur. Mais quand ce dernier chargea, ceux qui lui faisait face disparurent comme neige au soleil, pour le laisser passer.

Le duel des Champions avait court au cœur même du Colisée. Autours d'eux, les combats n'étaient plus possible, tant les champions faisaient preuve d'attaques dévastatrices. Tour à tour, les Champions exécutaient parades et enchaînements, esquives et attaques. S'ils reculaient pour se défendre, l'instant d'après ils redoublaient d'effort pour asséner des frappes mortelles. La voie de l'épée n'avait plus de secret pour ces deux guerriers qui faisaient retentirent l'acier comme personne.

Tout à coup, Katar poussa un hurlement redoutable et asséna un déluge extraordinaire de coup terrifiant que Orthos peina à bloquer, muni de sa targe à son bras gauche. Contre toute attente, le bouclier se brisa et Orthos n'esquiva pas suffisamment vite pour éviter la masse du barbare qui s’abattit lourdement sur son épaule. Dans le sang et la douleur, Orthos parvint également à porter un coup à son adversaire triomphant qui perdit l'une des deux armes en sa possession. Un bref répit vint interrompre le rythme incroyable de ce combat, mais déjà Katar, encore debout, s'apprêtait à en finir avec un Orthos titubant et épuisé. Personne n'osait s'opposer au Champion du Groupe B, pas même Carmine impuissant qui observait le spectacle, à l'instar de plusieurs dizaine de gladiateurs et de barbares.

Ces derniers, voyant la défaite proche d'Orthos, acclamèrent le nom de Katar dans tout l'amphithéâtre. Et le public d'Amazones fit de même.


« KA-TAR ! KA-TAR ! KA-TAR ! »

Certain allait même jusqu'à le surnommer « Sanguinaire » ou encore « Katar, l’irascible ». Personne n'intervenait. Personne, à l'exception du Morpheur qui brandit Ceur'caelestos et qui, en manifestant son puissant bras de Quartz, attaqua le Sanguinaire de toutes ses forces. L'attaque fut très efficace, mais néanmoins bloqué. Si Katar l'irascible ne fut pas blessé, au moins se voyait-il repousser comme jamais. « Carmine ! Éloignes Orthos d'ici ! Je m'occupe de ce type. » Aussitôt, Carmine s'exécuta. « Gladiateurs ! » Hurla Orthos. « N'abandonner pas le combat! N'oubliez pas la liberté que votre cœur désire ! »

Les hommes d'Orthos répondirent dans un vacarme impressionnant. Seul le cri de rage de Katar parvint à les surpasser, tandis que sa cible s'éloignait. « Toi... Tu vas connaître des tourments qui arracheront des larmes, même aux seigneurs obscures... » parvint à marmonner le Champion du groupe B, peinant à surmonter la colère brûlante en lui. Dazh ne répondit pas mais se surprit à provoquer son adversaire avec un « Fuck » bien visible de tous.

« ...C'est un retournement de situation inattendu mes sœurs ! Nous assistons désormais à un duel de Voyageur-Gladiateur ! Le Champion du Groupe B, Katar, l'irascible, le Sanguinaire, le Maraudeur des Rêves face au Nouveau Champion du Groupe A, Dazh D. The Rock, le Border Viril Rock, membre des Fables et Arpenteur des Rêves ! »

[...] Atianeira à l'Arc d'Or, gardienne d'élite, Rang 6


Mais ni Dazh ni Katar n'écoutèrent les paroles de l'Amazone. Le Sanguinaire libéra à nouveau toute la colère en lui. L'aura sombre qu'il dégageait était presque palpable dans les airs et trouva écho dans celle du Morpheur qui manifesta une rage aussi sourde que furieuse. Soudain, le champion du groupe B eut un geste vif et violent en direction d'un gladiateur non loin de lui. Sans ménagement et sans aucun égart pour sa cible, Katar plongea son poing dans la poitrine du malheureux et en sortie des flots de sang. Aussitôt, il lâcha sa victime et recouvrit sa masse du liquide vermeille avant de s'en abreuver lui même.

S'il parut se restaurer et guérir partiellement de ses blessures, son arme quant à elle changea complètement d'apparence pour adopter celle d'un féroce espadon. Une épée phénoménale, immense et lourde que même Katar devait manipuler à deux mains. Malgré tout, le morpheur ne se laissa pas impressionner et se rendit au contact de son adversaire. Ses coups se voulaient puissants et destructeurs mais le formidable espadon était de taille à tout encaisser. Alors, le Sanguinaire passa finalement à l'attaque et entreprit de surprendre le morpheur avec un coup de poing au visage. Si le coup n'était guère violent, il déstabilisa le vieux Dalreight qui perdit l'équilibre. Il n'en fallu pas plus à Katar pour faire chuter le morpheur au sol en le frappant aux jambes et pour bondir sur ce dernier afin de lui donner un coup fatal. Mais Dazh avait des réflexes bien meilleur et contre-attaqua depuis le sol avec un coup de poing de pierre de son bras droit en métamorphose gigantesque.

Le coup fut très très efficace. Katar était redoutable mais n'avait pas le niveau du vieux Dalreight. Blesser, il lâcha son arme et s'effondra par terre en riant. Il se redressa aussitôt et sous l'emprise de sa frénésie chargea et frappa Dazh de toutes ses forces. Le morpheur partageait cette volonté farouche propre au combat et brava son adversaire en manifestant tout son pouvoir et rien de plus. Katar l'irascible, percher sur le musculeux corps de pierre, cogna encore et encore le visage de son ennemie, jusqu'à fracturer ses phalanges et casser ses poings. Il criait emporter par sa folie furieuse tandis qu'un paix tranquille envahissait le vieux Dalreight.

Les coups pleuvaient sur son visage et si certain étaient douloureux, au point de presque fissurer sa protection de Quartz, Dazh endurait ce traitement sans bouger. « Pour devenir un guerrier, l'apprentissage passe par des coups sans broncher. » Surpris, le Sanguinaire ralentis brièvement le rythme de ses coups et le morpheur estima que Katar en avait assez fait. Du poing gauche cette fois, Dazh cogna gravement Katar qui décolla promptement. Du bras droit il le frappa a nouveau avant qu'il ne s'abîme sur le sol.

Comprenant qu'il n'aurait pas l'avantage au corps à corps, le maraudeur ne ramassa même pas son arme et choisis de combattre à bonne distance. Malheureusement pour lui, le corps à corps était son domaine de prédilection. Katar choisis de manifester son pouvoir avec une technique bien à lui. Il dirigea son bras en direction du morpheur et appela le sang de ce dernier, comme pour l'extraire de son corps et s'en abreuver. Dazh sentit comme des chaînes invisibles encrées au plus profond de lui, que l'on tirait avec force. Mais guère plus. S'il avait encore du sang en lui, ses caractéristiques humaines était enfouit sous la pierre.

Cette technique était vouée à l'echec, tant que le morpheur, resterait métamorphosé. Plus faible que Dazh, qui était particulièrement robuste pour son niveau, Katar voyait ses chances s'envoler. Mais s'il ne pouvait triompher du colosse de quartz, c'était également le cas de ce dernier, trop lent pour le toucher. En effet, Dazh passa à l'action et pour blesser le Sanguinaire qui se tenait à distance, il lui fallu manifester ses gigantesques bras de Quartz, loin d'être suffisamment rapide. Même le fait de frapper des larges zones en une fois, ne parvenait pas à affecter son adversaire.

Alors qu'il redéfinissait le paysage du Colisée, balayant au passage des barbares du groupe B, Dazh devait réfléchir à une autre solution. Et des solutions, il en avait une en réserve. Toujours sous sa forme minéral, Dazh entreprit de briser l'une de ses excroissances de pierre, au niveau des vertèbres de son dos et de s'en servir comme d'un projectile. Il en réunit trois ou quatre de la sorte, en ne tarda pas à les lancer sur Katar. Ses sens étaient particulièrement médiocre sous cette forme, notamment sa vision. Et ayant compris le pouvoir de Katar d'agir sur le sang, il était hors de question d'abandonner cette défense qui le tenait en échec. Alors, le morpheur se servit tout simplement de l'aura ténébreuse du voyageur pour le localiser, anticiper ses mouvements et viser.

La condition physique du morpheur était tel qu'il faisait preuve d'une puissance de tir et d'une précision impressionnante. Malgré tout, Katar esquiva le premier tir en bondissant sur la droite. « Droite. » visualisa le morpheur. Un centième de seconde plus-tard, le second tir visa aussitôt la droite du Sanguinaire qui se rétablit immédiatement sur sa gauche avec une facilité déconcertante. « Bond sur la gauche. » Comme le morpheur l'avait prévu. Au même instant, un troisième projectile  vint au contact de Katar qui, concentrer sur ce qu'on lui lançait, n'eut d'autre choix que de jaillir dans les airs pour y échapper. « Saut en hauteur » Prévisible. Le dernier projectile visa la tête du Sanguinaire, qui ne pouvait plus l'éviter car il était impossible de s'appuyer sur quelque chose de tangible afin de modifier sa course. Mais le contrôleur de sang avait une botte secrète, et manifesta son pouvoir qui sortit de nulle-part pour contrecarrer cette dernière attaque.

Cependant, le véritable plan du morpheur n'était pas de triompher à l'aide de ses projectiles, mais bien de se rapprocher tandis qu'il offrait une diversion efficace. Katar dans les airs, ne vit pas le coup venir. Le vieux Dalreight n'était qu'à quelques mètres de sa position et déjà deux immenses poings de pierre venaient dans sa direction pour l'écraser très brutalement contre le sol. Katar ne put  éviter l'impact et disparu dans un nuage de poussière tandis que les fondations du Colisée tremblèrent, secouant jusqu'aux amazones dans les gradins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Mer 21 Fév 2018 - 1:37


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock






Le soleil était haut dans le Colisée, il faisait chaud mais soudain, une brise venu du  vaste lac de Niou Yorkshire, situé dans le territoire de la Testostérone, vint rafraîchir les combattants. La poussière soulever par le morpheur se dissipa et tous purent découvrir le corps inerte de Katar dans un cratère impressionnant. Le silence régnait dans l'arène.

Bon nombre de combattants, surpris par la secousse générée un peu plus tôt, s'était approcher afin de comprendre ce qu'il se passait. Très vite, quelques-uns des barbares encore présent sortirent Katar du trou où il reposait, pour l'étendre sur le sol. Son aura était toujours perceptible. Dazh la sentait encore et fut surpris de n'y trouver aucune haine ni colère. C'est alors qu'un homme entreprit d'applaudir, d'abord lentement, brisant le silence qui s'était installer, puis repris pas les gladiateurs, une nouvelle clameur retentit dans l'arène. Le champion du groupe B avait été défait. Aussitôt, les quelques dizaines de barbares restant perdirent toute envie de se battre et lâchèrent leur armes. Le combat s'achevait donc et les amazones dans les gradins acclamèrent l'issu de l'affrontement. Certaines reprirent déjà le nom du morpheur pour le scander comme la première fois, mais l'Impératrice Hippolyte se leva et tous se turent aussitôt.

« Champions des Amazones !

La seconde épreuve du Tournoi s'achève enfin et alors que nos pensées se tournent vers la Troisième et avant-dernière étape, accueillons le nouveau Champion d'Orthos, celui qui a vaincu Katar l'Irascible et sera désormais à la tête des deux groupes, Dazh D. Le Champion d'Argent ! »
[…] Hippolyte, Impératrice des Amazones, Rang X


[…]



C'est en vainqueur que le vieux Dalreight fut célébrer dans le Colisée, tandis que les guerriers qui étaient autrefois des adversaires, fêtèrent la fin du combat et le plaisir d'être simplement encore en vie. La fin du tournois approchait et une rumeur naquit parmi les prisonniers. Celle d'être libérer par l'impératrice en personne. Mais plus incroyable encore, c'est un espoir fou, celui de se rebeller et de briser ses chaînes qui transporta le cœur des hommes présent.

Bien que triomphant et acclamé par les gladiateurs comme les barbares, le Champion d'Argent qu'il était appréciait toujours autant se retrouver seul. Cependant, c'était un luxe qui lui était encore refusé. Arpentant, les baraquements, le morpheur saluait les guerriers qui s'écartaient sur son passage. Sortir de l'anonymat était une expérience qu'il commençait seulement à découvrir et s'il n'était pas désagréable d'être recconnu pour ses exploits, Dazh comprenait à présent qu'il risquait fort d'être constamment sollicité.

Contre toute attente, il alla porter secours aux guerriers qui tentait de se remettre de leur blessures. Les créatures guérissaient rapidement et les voyageurs captifs seraient rétablis la nuit suivante. Mais en attendant, il fallait nettoyer les plaies et panser les blessures. Du fait de son expérience dans le monde réel et compte tenu que ces hommes étaient désormais ses hommes, le voyageur ne pouvait pas ignorer la tâche à accomplir. Les moyens mis à disposition étaient très sommaire et plutôt archaïque.

Le morpheur se surprit un peu à exercer son métier dans un univers qui lui paraissait encore étrange et pire encore, en tenu de gladiateurs. Soudain, quelqu'un vint poser sa main son épaule, tandis qu'il achevait de concevoir une atèle de fortune. C'était Orthos, qui avait eut, lui aussi besoin d'être examiner. Le gladiateurs souriait, bien que la totalité de son épaule fut immobiliser dans d'épais bandage. « Je vais regarder si tu veux bien. » Dit-il en désignant l'épaule de son ami, d'un mouvement de la tête. « C'est bon, laisse. Ce n'est pas un coup minable qui aura ma peau ! » Le morpheur haussa un cil  puis poursuivis ce qu'il était en train de faire. Le vieux gladiateur était venu lui parler aussi attendait-il de savoir ce qu'il en était.

« Le jour qui a précédé ton arrivé, alors que tous les guerriers étaient réunis dans l'arène, Katar et moi nous sommes trouver et avons combattu longtemps. » Finit par livrer Orthos. Après un court moment à trouver ses mots, le vieil homme chercha à expliquer la nature de leur relation. « On s'est détester dès le premier regard. J'imagine que c'est parce que j'ai toujours connu des gars comme lui avant. Au royaume de savoir où j'étais garde, les voyageurs comme lui venaient toujours tout détruire. » Le morpheur garda le silence mais écouta patiemment. Cependant, Orthos n'en dirait pas plus, confus de s'être autant confier. Préférant changer de sujet, l'ancien Champion du Groupe A repris. « Il y a un sujet qu'il faut qu'on aborde. »

Comprenant que la conversation prenait de l'importance, le morpheur délaissa ce qu'il tenait et entreprit de suivre Orthos. «Vas-y, je t'écoute. » Les phrases du morpheur était courte et direct. Comme si c'était des ordres. Le morpheur était déjà dans la peau d'un chef pour les hommes tout autours de lui et cela incluait désormais Orthos. « Quand tous les guerriers étaient réunis, avant que nous ne formions les groupe A et B que tu connais maintenant, il y avait un homme... » Orthos s'interrompit. Mais quand il alla pour reprendre la parole, c'est un autre que lui qui s'exprima. « On l'appelle « le Gladiateur. »  »

Katar apparut devant eux. Lui aussi avait eut besoin de faire soigner des blessures. Le voyageur était robuste et le gros des bandages qui le recouvrait était consacrés à ses poings qu'il s'était briser en frappant son corps de pierre avec obstination. « Il s'agit du Champion du groupe C » Le Sanguinaire s'approcha de Dazh et Orthos, sans intention de faire du mal. Toute la rage et la colère avait disparu dès l'instant que son pouvoir fut vaincu par le morpheur. Mais les deux guerriers restèrent néanmoins sur leur garde. « On ignore son identité et même ses pouvoirs. Seulement, il a vaincu a lui seul une centaine d'adversaire. » Ajouta Orthos. « Il est à lui seul, la raison pour laquelle il n'y a pas de groupe D » Lâcha Katar. « Ggrmbl.. » Marmonna Dazh dans sa barbe. Ce « Gladiateur » promettait d'être un adversaire plus puissant encore pour inquiéter à ce point les deux Ex-Champion.

« Ce que les Anciens appellent un grand guerrier, c'est celui qui gagne, mais qui excelle aussi dans l'art de gagner facilement. » Orthos et Katar gardèrent le silence. « Nous le vaincrons ensemble. » Orthos acquiesça d'un hochement de la tête, puis Katar fit de même quand le morpheur confronta son regard au sien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Jeu 22 Fév 2018 - 15:48


How I Met Your Mother


Quête Solitaire
Dazh D. The Rock









L'après-midi débutait au royaume des amazones et un autre combat les attendait. Déjà les amazones sonnaient l'appel et réunissaient les gladiateurs. « La troisième épreuve commence. » prévint Orthos. Le morpheur était installer comme à son habitude sur les marches de l'escalier qui menait aux dortoirs. Non loin de là, Carmine conversait avec un groupe de gladiateurs qui s'empressèrent d'aller chercher leurs armes. « Va avec eux. Et favoriser les lances. » Ordonna le morpheur au géonosicien qui s’exécuta. « Bordel, déjà la troisième épreuve. Je déteste ces fichus monstres. » Le morpheur haussa un sourcil.

« Hier, nous avons combattu une première fois puis Antianeira à entrepris de former des groupes de Combattants. » Commença à expliquer Orthos. Le morpheur compris qu'il s'agissait d'une forme de sélection.  Probablement le combat auquel il put assister depuis le Colisée, le jour de son arrivé. « Puis, chacun des groupes à affronter un monstre. C'est un spectacle qui leur plaît beaucoup... » Poursuivis Katar. Et en effet, Dazh avait put y prendre part. Aussi n'avait-il rien manquer du tournois.

« Ce matin, il était prévu que le groupe A et le groupe B s'affronte. Tu es à la tête du plus grand groupe de combattants et donc pré-sentit comme Favoris. C'est toi le Champion d'Argent. »
« Et quelle épreuve réservait-on au groupe C ? »
« Aucune épreuve ne leur était réserver. Le « Gladiateur » et ses hommes sont peu nombreux. Mais ils sont d'une extrême efficacité. » Contre toute attente, même Katar qui n'était pas du genre à prendre peur, craignait ces individus. Soudain, Orthos se leva. « La troisième épreuve nous attend. »

Katar se leva a son tour, suivis de Dazh. Le trio progressait jusqu'au Grand Hall où ne tarderai pas à pulluler les guerriers de leur groupe. C'est à ce moment que surgit de nulle part, une amazone venant emmener le vieux Dalreight. Silencieusement, le morpheur accepta de la suivre, tandis qu'il laissait à Orthos et Katar, le soin de gérer les derniers préparatifs.

Après un bref tour de clé, le morpheur et elle s'engagèrent à travers un secteur qui lui avait été jusque là, interdit. La guerrière l'entraîna a travers plusieurs couloirs étroits et secrets jusqu'à parvenir à une salle où de nombreuses statues d'anciens guerriers les regardèrent. L'endroit était plonger dans le noir et seule quelques torches éclairaient les environs. Impressionner par la majesté des lieux, le morpheur ne se rendit pas compte du départ de l'amazone. « Tu as fini par me retrouver, voyageur. »

La voix venait de nulle part en particulier. Le morpheur ne s'en inquiéta pas, il la reconnaissait. « Phoebé. » A son nom, la gardienne sortie de l'ombre. A ses côtés se trouvait une panthère à la démarche éthérée, comme si l'animal n'était pas vraiment de ce monde. « Sommes-nous familier ? » Dazh voyait où elle venait en venir et ne répondit pas, ce qui sembla amuser la jeune femme. Croyait-elle réellement qu'il ne se souvenait pas d'elle dans l'armurerie ? Le morpheur fit mine d'ignorer la situation et s'interressa aux statues. «Toi aussi, tu pourrais avoir la tienne, dans quelques années. » Phoebé, marchait sur ses pas, une dizaine de mètre en arrière. Les pensées de Dazh était comme envahit par la présence envoûtante de l'amazone. Mais le morpheur garda résolument le silence. Était-ce une façon de ne pas entrer dans son jeu ? Le morpheur n'aurait sut le dire. Ses pensées aspirait à retrouver la jeune femme, mais son instinct le poussait à s'éloigner d'elle.

L'obscurité et la faible lumière des torches, le silence et le mince crépitement des flammes, associés aux paroles insidieuses de l'amazone n'avait eut de cesse d'endormir sa vigilance et ses sens. Aussi, quand son regard se porta sur cet impressionnant bouclier, qui reposait sur un autel tout au fond, le morpheur se surprit à oublier tout ce qui l'entourait.

Les mains de la guerrière vinrent s'échouer sur le torse du voyageur, toujours immobile. Le contact ne surprit pas le morpheur, pas plus que les caresses qui travaillèrent à faire céder les derniers vestige de sa volonté. Elle l'enlaça, tandis qu'elle venait s'installer langoureusement face à lui, pour doucement trouver les lèvres du morpheur. Ses efforts furent cependant entraver par le bras puissant de Dazh qui absent, cherchait à s'emparer du bouclier sur l'autel, sans égard pour l'amazone et ses charmes.

Le bouclier tomba lourdement, dans un vacarme assourdissant qui vint troubler la paix de l'endroit et arracher le morpheur à sa rêverie. Sans attendre, Dazh ramassa le bouclier, a peine conscient, comme s'il venait de sortir d'un rêve profond. Blesser dans sa fierté, Phoebé voyait ses plans échoués une nouvelle fois et c'est d'un ton glaciale qu'elle entreprit d'accomplir sa tâche.

« Le bouclier du Champion d'Argent. Il est à Toi. »
[…] Phoebé a la Panthère Nébuleuse, Gardienne d'élite, rang 6


[...]


Le vieux Dalreight attendait. Dans le couloir sombre et étroit, il était à la tête d'au moins deux cents combattants, prêt à obéir à ses ordres. A sa ceinture se trouvait toujours Ceur'caelestos dont les flammes restaient définitivement muette tandis qu'à son bras gauche était sceller le Bouclier du Champion d'Argent. Et à ses côtés se trouvait Orthos et Katar. Les grilles se levèrent enfin et les combattants entrèrent dans l'arène, Dazh en tête.

Les amazones acclamèrent les guerriers qui ne tarderaient pas à leur offrir un spectacle digne de ce nom. Le vieux Dalreight les salua, à l'instar de Orthos et Katar et alla même jusqu'à brandir le nouveau bouclier, ce qui ne manqua pas d'impressionner le public. Puis, passer quelques instants, le morpheur reporta son attention sur sa petite armée. Comme il l'avait voulu, le gros de ses hommes s'était équipé de lance. A la question muette de Carmine qui s'approcha, il répondit ;

« Prête ta plus belle lance à un vrai guerrier et il reviendra te voir après la chasse. »
[...] Dazh D The Rock, Gladiateur, rang 6

Et la chasse serait leur épreuve. Face à eux, une porte immense s'était ouverte. Fermée jusqu'à présent, le morpheur n'avait jamais fait attention à cette issue. Mais maintenant qu'elle leur livrait ses ténèbres et ses infinies promesses de mort, il était désormais impossible de l'ignorer. C'est alors qu'un second cor résonna dans l'amphithéâtre. Non loin de là, une grille vint se soulever pour libérer un second groupe de guerrier. Lourdement armé, ces hommes étaient impressionnant. Et à leur tête, un sombre individu, également porteur d'un bouclier au moins aussi redoutable que le sien.

Le silence gagna l'arène à mesure que ces mystérieux guerriers progressait sur le sable brûlant. Seul les battements de tambour vinrent ponctuer leur avancer au cœur du Colisée. Dazh les observa longuement. Et « Le Gladiateur » l'observait lui. Dans les gradins, tous se demandèrent ce qui allait se passer. Allaient-ils se battre ou bien allaient-ils s'allier et défaire le monstre. C'était là, la question que tous se posèrent. Mais pas longtemps.

Tout à coup, la bête entra dans le Colisée et manqua défoncer les gonds de la porte qui l'avait jusqu'alors garder prisonnier.

Source Citation:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Jeu 22 Fév 2018 - 23:34


How I Met Your Mother


Quête Solitaire
Dazh D. The Rock









Le monstre était véritablement impressionnant. Haut d'au moins trois bon mètres, pour presque sept mètres de long, cette créature à l'apparence de scorpion possédait avant tout autre chose un dard à l'extrémité de sa queue. Comme pour toutes les autres espèces connues de monstre, celui-ci avait de toute évidence un goût prononcé pour la chair humaine. Ses pinces, tranchante et agile, étaient néanmoins plus petite que le dard qui n'avait de cesse de les menacer. Chez cette espèce, le morpheur estima probable, qu'il tuait ses proies avec son venin plutôt que de les saisir et de les déchiqueter.

Même a cette distance, le morpheur entendait claquer ce qui devait lui servir de dents, tandis que dégoulinait sur le sable, des flots de salive que sécrétait la créature à l'idée de dévorer ses ennemies. Le morpheur consulta Orthos et Katar du regard, mais aucun d'eux ne semblait avoir de plan en particulier. Malgré les nombreux hommes dans l'arène, personne n'avait hâte de se rendre au contact de la bête. Cette dernière, quant à elle n'avait pas entreprit de venir dans leur direction. 


« Elle a l'air d'avoir une carapace solide. Je crois qu'il va falloir frapper fort. »

Contre toute attente, « Le Gladiateur » et sa poignée d'homme entreprirent, d'abord en petite foulée, puis de plus en plus vite, de rencontrer le monstre. La bête était encore loin et ne réagit pas à ce qui se tramait dans le Colisée. Le groupe C courrait désormais a bonne allure et semblait avoir un plan d'attaque. Presque aussitôt, afin de ne pas rester un simple spectateur, le morpheur s'élança a son tour, suivis de ses deux lieutenants, de Carmine et de ses deux cents guerriers. Leurs rivaux avaient un peu d'avance sur eux, mais ça signifiait qu'ils seraient certainement les cibles prioritaires. 

Finalement, ses sens en alerte, la bête s'agita soudainement, faisant claquer ses pinces de manière énergique. Sans attendre, le monstre marcha sur eux en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Capable d'une célérité rare, il était difficile d'imaginer le groupe C s'en sortir indemne. Soudain, « Le Gladiateur » s'arrêta net, freinant et glissant dans le sable, alors que ses hommes le dépassèrent prêt à passer a l'action. Avait-il compris le danger qu'ils risquaient à agir de la sorte ? Pourtant, il ne s'enfuit pas. Au moment où ses hommes allèrent se faire piétiner et déchiqueter, chacun d'eux parvint non seulement à éviter les multiples agression du Roi Scorpion, mais également à concentrer leur coup au niveau de l'abdomen et plus précisément, à la base de sa pince avant gauche. Le monstre, blessé sembla tituber et c'est à cet instant que « le Gladiateur » jaillit pour asséner un coup digne de ce nom, capable de trancher la pince toute entière. Mais le Roi Scorpion loin d'être défait contre-attaqua à l'aide de son fabuleux dard. L'attaque était rapide et efficace, mais ne surpassa pas l'épée du Champion du groupe C. Ce dernier cependant, manqua son objectif, aussi il n'insista pas davantage, esquiva les pinces du monstre et bondit hors de portée. 

Le monstre se rétablit aussitôt et profita d'un instant pour se reprendre mais déjà il lui fallait affronter le groupe AB. Dazh en tête, le colosse frappa la pince droite à l'aide de Ceur'caelestos, mais fut immédiatement bloqué par cette dernière. Alors, la bête prit l'initiative d'attaquer avec son dard, le morpheur qui l'avait agresser, mais il évita de justesse et le venin se perdit dans le sol.

Plus qu'un simple poison, la substance sécrétée par le scorpion ravageait même le sol. En ébullition au contact de l'air, le venin creusa finalement un sillon profond a travers le sable et le morpheur devina les supplices qu'il aurait endurer s'il avait dû être touché. Réfléchissant rapidement, le morpheur s'échappa hors d'atteinte de la créature, tandis que cette dernière reculait de manière anarchique pour éviter tout autre danger.

« Je connais ce venin mortel. L'ulska. Que l'extrémité du dard te perce la peau, et tu sera plongée dans ce qu'on appelle « La mort Fauve. » Ses effets sont affreux à voir, les ressentir est pire encore et il n'existe pas d'antidote. » Prévint Orthos non loin de lui.

Assurément, sa défense de pierre n'aurait aucun effet face à une telle arme. Le monstre était véritablement redoutable mais ils avaient heureusement l'avantage du nombre. Au signal du Champion d'Argent, les deux-cents guerriers s’élancèrent au contact du Roi-scorpion. Cependant, celui-ci les surprit tous, en bondissant haut et loin dans le ciel, jusqu'à rejoindre le coeur de l'armée de gladiateur. La panique et le chaos se répandit immédiatement parmi les hommes qui n'envisagèrent plus d'attaquer. De ses pinces et de son dard, la bête sema la mort en quelques instants. 

Rapidement, les guerriers se dispersèrent tandis que les moins chanceux agonisaient dans le sable du Colisée. "On a un autre problème..." marmonna Katar à sa gauche. Derrière eux, les combattants du groupe C éliminaient les hommes de Dazh qui passait à leur portée. Aussitôt, le voyageur et ses lieutenants allèrent a leur rencontre en se tenant a bonne distance, de façon à faire planer la menace d'un combat autrement plus difficile, s'ils ne s'interrompait pas immédiatement. Celui que l'on appelait "Le Gladiateur" n'intervenait pas mais semblait attendre comme une réaction de la part de ses adversaire. "Allons-y..." commença Orthos, suivis de près par son ancien rival. Mais Dazh, bien qu'ayant brandit Ceur'caelestos pour braver "Le Gladiateur", leur fit signe de s'arrêter.

"Il n'est pas temps de se battre entre nous. Joint toi à nous pour défaire la créature ! Unissons-nous contre notre véritable ennemie!"Abandonnant ses mots aux vents, Dazh s'assura que son message fut bien compris, avant de faire volte-face pour à nouveau affronter la bête. Les deux mains sur son épée, le morpheur chargea le Roi-scorpion qui n'en n'avait pas fini avec les gladiateurs. Il en avait poursuivis certain jusqu'à les acculer contre les murs du Colisée et Carmine était parmi eux. Afin d'offrir une chance à son ami de s'échapper et parce qu'il n'arriverai pas à temps, Dazh lança son extraordinaire épée, la pointe en avant, en direction de la tête de la bête. 

Le lancer fut puissant et précis, aussi le morpheur avait-il bon espoir de blesser la créature. Mais au dernier moment, le monstre opposa une de ses pinces, balayant Ceur'caelestos qui alla se planter profondément dans l'un des murs de l'arène. Carmine et les autres n'avaient pas d'échappatoire. Le scorpion se rapprochait d'eux et déjà embrocha l'un des barbares, totalement impuissant. Dazh accéléra davantage. Mais c'est un gladiateur qui mourru cette fois. Abandonnant Orthos et Katar qui avait maintenant du mal à le suivre, le morpheur évoluait tel un guépard dans la savane.

Carmine et deux autres combattants tentaient vainement d'opposer leurs lances au Roi-scorpion pour le faire reculer, mais en vain. Le monstre prenait un malin plaisir à les voir luter inutilement. Finalement, la bête leva son dard et arma ses deux pinces pour en finir en une seule fois. Le géonosicien vivait ses derniers instants et il en fut certain quand le dard vint se précipiter dans sa direction... Pour se planter dans le sable.

De l'autre côté, le morpheur avait réussis à attraper la queue de la bête à sa base. Alors, en concentrant tout son pouvoir, Dazh réussit à tirer le Roi-scorpion en arrière. Ce dernier s'agita pour s'échapper de l'étreinte du morpheur, mais ce dernier ne lâcha pas prise. Très vite, Orthos et Katar se postèrent de part et d'autre de la bête et en compagnie de plusieurs guerriers venuent les assister, entreprirent d'harceler les flans de la créature.

Pour la première fois, le monstre saigna abondamment de multiples blessures. C'était encourageant, aussi tous redoublèrent d'effort en enfonçant profondément le fer de leur lance dans les plaies ouvertes à leur portée. Les guerriers déchiraient la chair et broyaient la carapace du Roi-scorpion quand ils le pouvaient. Orthos identifiait efficacement les faiblesse de la bête tandis que Katar n'avait de cesse d’appeler le sang du monstre pour en venir à bout.

Mais soudain, l'abdomen du Roi-Scorpion éclata sur le flanc droit, éclaboussant les combattants proche d'un sang noir et nauséabond, corrosif et brûlant. Quand tous reprirent leur esprit, ils découvrirent avec horreur, un second scorpion comme celui qu'ils affrontaient, mais dont le corps était cousu au premier. Puis le phénomène se reproduit sur la flanc gauche.

Tous reculèrent tandis que la créature aux-trois-corps de scorpion se rétablissait. La bête nouvellement née, semblait contrôler chacun des corps, comme s'il s'agissait d'extensions. Il était évident que les trois corps partageait une même conscience, formant de ce fait, une seule et unique entité. Finalement, Le Suprême Roi-Scorpion se tourna vers le Champion d'argent. "Cela faisait bien longtemps que je n'avais eut l'occasion de dévorer un voyageur de ton niveau..."


Le morpheur recula tandis que la bête qui s'adressait à lui, cherchait à lui faire "face". Le combat promettait d'être soudain plus complexe. Sans attendre, le Suprême Roi-Scorpion passa a l'attaque en se concentrant sur le morpheur cette fois. Lors des échanges précédents, la bête avait choisis d'éviter les plus fort de ses adversaires. A présent qu'elle adoptait une autre tactique, Dazh comprit que le vrai combat venait de débuter.

Aussitôt, c'est pas moins de trois dards et six pinces qui se détendirent, tandis que ses trois corps se dressèrent sur leurs pattes arrières avec furie. La créature attaqua le voyageur, mais au même moment, ce dernier s'élança vers elle. Dazh glissa alors sous l'abomination qui s'était dresser pour l'affronter et rejoignit le mur de l'arène où s'était logé Ceur'caelestos. Il lui fallu éviter un premier coup de pince, avant de s'emparer de l'épée. 

Une fois cette tâche accomplie, la lame du ciel dans sa main droite, le vieux Dalreight exécuta trois bonds avant de fondre sur son triple adversaire qui ne s'attendait pas à une telle stratégie. Devant lui se trouvait l'une des gueules de la créature et il sentit l'haleine putride de cette dernière. Déconcentré l'espace d'un instant, il s'en fallu de peu que ses dards ne lui déchirent le bras. 

A son tour, le morpheur porta en une fraction de seconde, deux coups. Le mouvement de faux de Ceur'caelestos manqua le corps que Dazh avait viser, tant la bête fut prompt à réagir. Mais de son autre bras, il frappa de son lourd bouclier dans l’œil du Roi-Scorpion.

Les guerriers tout autours de lui reprirent espoir et acclamèrent le champion d'argent tandis que les gorges du monstre rugirent de douleur à l'unisson. Immédiatement, le voyageur s'esquiva pour réintégrer une relative sécurité. Orthos et Katar vinrent le retrouver pour suivre ses directives, mais Dazh n'eut pas le temps de réfléchir à un plan les concernant. Ils leur faudrait l'assister du mieux qu'ils pourront.

La bataille faisait rage dans le cœur du voyageur qui n'était désormais plus contrôlé que par son instinct et ses réflexes. Dans un état presque second, c'était un Champion d'Argent particulièrement farouche qui se battait dans le Colisée. C'est alors que "Le Gladiateur" apparu a ses côtés. Un bref échange de regard lui appris que ce soir, ils combattraient côte à côte. Dazh sentit cette même volonté farouche brûlé chez ce guerrier d'exception. Comme s'ils partageaient une transe, dans laquelle ils se battaient sans réfléchir, les deux champions se savaient complémentaire.

La concentration du vieux Dalreight était telle qu'il n'entendait plus les clameurs de la foule, ni les rugissement de la bête ou les encouragements de ses guerrier. Il se battait avec "Le Gladiateur", dans un univers qui n'appartenais qu'à eux.

Soudain, une pince le rata d'un cheveux. Du sang de la bête vint l'éclabousser et lui brûler la peau. "Le Gladiateur" venait de la blesser à nouveau. La créature cria et recula. Ce fut au tour de la lame du ciel de pénétrer la carapace du Roi-scorpion. Le roi saignait. 
Tout était très net et d'une clarté impeccable. Unit au "Gladiateur", Dazh sentait chaque coup porté par son allié et agissait en conséquence. 

Après de longue minute d'un duel très féroce et malgré tout leur efforts à infliger de très nombreuses plaies, les trois corps du scorpion vivaient toujours. Essoufflés, le morpheur eut une idée et l'espoir de vaincre définitivement. Tandis que "Le Gladiateur" et ses hommes occupaient le monstre, Dazh appela Orthos et Katar.

"Inutile de la blesser davantage, ce n'est pas cette mort qui l'attend. Nous allons l'acculer au pied du mur là-bas. Orthos, dit aux hommes de prendre leur lances. Ils vont nous y aider. Katar, toi et tes guerriers, je vais vous confier une autre tâche."


Et immédiatement, tous obéir. De concert, le morpheur et son allié d'un soir déployèrent des trésors de stratégies et des techniques toutes aussi inédites, qu'ingénieuses pour manipuler le Suprême Roi-Scorpion. Quand ils échouèrent, ce sont les gladiateurs et leurs lances qui prirent le relais. Finalement, ils réussirent à l'acheminer à l'endroit prévu. C'est alors que le Champion d'Argent donna le signal. "KATAR, MAINTENANT!" 
La mission secrète de Katar et ses hommes, bien qu'au coeur de l'arène consistait à fragiliser les fondations d'une statues particulièrement gigantesque, qui dominait l'amphithéâtre. Faisait partie intégrante du mur de l'arène, la tâche n'était pas aisé, mais les hommes étaient nombreux et ils étaient fort. Malgré tout, la statue ne bougea guère. "Le temps nous a manqué ! " "Essayer encore !" Mais le Roi-scorpion avait compris le piège. Redoublant d'effort, il se fit plus redoutable. Plusieurs hommes périrent d'un coup, tandis que la bête faisait pleuvoir ses dards. 
"Encore Katar !" 

Et cette fois, la statue tomba presque! ...Presque. Le Roi-scorpion ne mourrai pas cette fois-ci. Et a nouveau ce dernier délivra son venin très largement. Contre toute attente, le morpheur brava le danger et comme s'il l'avait toujours sut, bloqua le venin grâce au bouclier du Champion d'Argent et ce dernier triompha de la corrosion ardente du poison.

"Katar, tous ensemble !" Suivant l'injonction d'Orthos, tous les gladiateurs encore présent abandonnèrent leurs lances et entreprirent de tirer sur les rares cordes et chaînes qui etreignèrent l'imposante statue, tandis que Dazh à lui seul opposait son bouclier au déferlement de poison mortel, aux coups fabuleux de dards et aux innombrables assauts des puissantes pinces.

Et enfin, la statue céda et quitta son logement séculaire pour s'effondrer dans l'arène. Sans plus attendre, le morpheur s'esquiva, abandonnant le Suprême Roi-Scorpion à son sort.  A nouveau, tout le Colisée s'ébranla à l'impact de la statue, lourde de plusieurs dizaine de tonnes. Et d'un coup, tout fut terminer. Les guerriers applaudissaient le plan de leur leader, convainque du succès de l'opération.

Dazh s'écroula finalement sur le sol, épuisé et à bout de force. La nuit pour lui s'achèverait bientôt, mais avant, il souhait revoir Carmine qui avait échapper de peu à la mort. Il fut  surpris de découvrir le Géonosicien, assis tant bien que mal contre le mur de Colisée, auquel il avait été acculé un peu plus-tôt. Carmine semblait mal en point. La créature avait dû lui griffer l'avant-bras, scellant ainsi son destin. Sa peau desséchée avait pris une teinte brunâtre de vieux parchemin. Il haletait et gargouillait, le visage déformé par la douleur. Un ultime souffle lui souleva la poitrine tandis que tous étaient impuissants. Il n'existait pas d’antidote à l'Ulska. Certains détournèrent le regard en voyant les yeux de Carmine rouler hors de leurs orbites et sa peau s'effriter. Par les crevasses de cette enveloppe desséchée, sa chair se répandant, tel du beurre fondu pour former sur le sol une flaque puante et toxique. Carmine était mort.


Citation Source:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Lun 26 Fév 2018 - 23:57


How I Met Your Mother




Quête Solitaire
Dazh D. The Rock








Jour 3


Disparu trop tôt, le morpheur avait quitté Dreamland sans même avoir rejoint le quartier des gladiateurs. La marque dans sa nuque, le Tempo-temperus l'avait alors ramener au centre du Colisée, où le morpheur était bien seul. Le silence régnait dans l'arène dépourvu de ses combattants et de ses amazones.

Les souvenirs de la nuit passé lui revinrent peu à peu, tandis qu'un sentiment douloureux gagna son cœur. La mort de Carmine. Son cadavre, ou ce qu'il en restait avait disparu comme les autres vestiges du combat qui les avait opposé au Suprême Roi Scorpion. Silencieusement, le morpheur profita de ce court moment de liberté pour se recueillir a l'endroit même où Carmine s'était éteint. Après quelques longues minutes, Antianeira et Phoebé en personne vinrent à sa rencontre pour le ramener au-près des autres guerriers, sans oublier de lui confisquer Ceur'caelestos et le Bouclier du Champion d'Argent.

[…]

Orthos, ancien gardien du Royaume du Savoir et Katar, voyageur prisonnier d'un Tempo-Temperus ne tardèrent pas à retrouver le vieux Dalreight à sa place habituelle, assis sur les escaliers menant aux dortoirs. Plonger dans ses réflexions, le morpheur ne les entendit pas arriver. Ses lieutenants, désormais inséparable, ne brisèrent pas immédiatement le silence dans lequel le morpheur s'était isoler. Le silence d'ailleurs était inhabituelle et trahissait le fait que beaucoup de leurs guerriers avaient péri lors du dernier combat. Cet élément pouvait être compromettant pour la suite des opérations. « Orthos, combien de guerriers sont encore capable de combattre ? »

« Les pertes ont été importantes malheureusement. Et beaucoup sont encore blessés. Probablement une centaine d'hommes. » résuma Orthos. « Grmble ». Le morpheur rumina comme à son habitude et se perdit a nouveau dans ses pensées. A cause de l'enfermement, il avait largement le temps pour ça. « Il y a une autre nouvelle. » Dazh arqua un sourcil interrogateur dans la direction de Orthos, mais doutait du réel intérêt de la nouvelle en question. Ce fut finalement Katar qui prit la parole sur un ton qui se voulait presque agressif, irrité par la passivité exprimé par le Champion d'Argent. « Tu te battra seul contre le Gladiateur. »

Finalement, la nouvelle avait de quoi surprendre. Le morpheur et ses lieutenants, à l'occasion d'un conseil de guerre improvisé avant imaginé la dernière épreuve du Tournois se résoudre par un duel opposant la fusion de leur deux camps, face aux membres entraînés du groupe C. « Vos enchaînements, à Toi et au Gladiateur furent... impressionnant face au Roi-Scorpion, hier. La reine Hippolyte en personne a manifester le désir de vous voir seuls, opposé l'un à l'autre pour disputer l'issu du tournois. » Le morpheur se leva soudainement et fit quelques pas. « Alors, ça épargnera le reste de nos hommes. »

Le vieux Dalreight exécuta quelques brefs étirements, comme si l'exercice allait lui permettre de réfléchir a la situation sous un œil nouveau. Il entreprit de faire le tour des quartiers qui leur était assigné en invitant les deux autres hommes à le suivre. « Katar, as-tu du nouveau ? » L'ex-champion du groupe B n'aimait guère le ton employé par le morpheur et ce dernier s'en rendit compte. La rage du Sanguinaire refaisait peu à peu surface. Malgré tout, Katar parvint à faire taire ses instincts sauvages et se soumit à la volonté du Dazh. « Ici non plus, il n'existe pas de faiblesse à exploiter. Orthos t'as contaminer en vain avec sa soif de liberté, tout est voué à l'échec. » Face à la colère qui montait chez Katar l'irascible, le morpheur lui asséna une franche tape amicale qui eut raison de son agressivité. « C'est bien mal me connaître que croire ces murs capable de m'enfermer plus longtemps. Avant la fin de cette nuit, nous serons libre mon ami. »

Les trois hommes marchèrent encore un peu, parmi les gladiateurs qui vaquèrent à leurs occupations. Leurs activités furent les mêmes qu'à l'accoutumé, cependant, on sentait dans l'atmosphère comme l'envie d'en découdre et d'en finir parmi les combattants. Tous étaient prêt à donner le maximum pour conquérir leur liberté et s’enfuir du Royaume des Amazones. Le morpheur les comprenait et partageait leur avis. Cependant, il ne passait pas que des mauvais moment et en réalité, seul l'enfermement lui déplaisait. Dazh se surprit a espérer entretenir de futur bonne relation avec la reine Hippolyte. S'il devait remporter le tournois... Sauf que seul l'enfermement ou la mort était réserver aux hommes dans son genre. Le morpheur balaya ces pensées de son esprit. Ou presque.

« Le tournois prendra fin aujourd'hui. Nous passerons a l'action aujourd'hui. » Affirma le morpheur. « Antianeira sera dans l'arène. » Poursuivis Orthos. « Et même Phoebé ne résistera pas à un tel spectacle. » Ajouta Katar. « Vous aurez le champ libre pour agir. Que je meurs ou que je gagne, je vous ferai gagner du temps.  Katar, va prévenir les hommes que c'est pour aujourd'hui. Et trouve moi un certain voyageur. Il nous sera utile.» Aussitôt, le voyageur Sanguinaire s'exécuta et disparut rapidement. Orthos alla faire de même quand Dazh attrapa son bras pour lui glisser un message dans le creux de la main.  


« Prends ce message et donnes-le au leader du groupe C quand je combattrai « Le Gladiateur ».
« Mais commen.. » Le morpheur interrompit Orthos. 
« Tu verra en temps voulu. »


[...]

« Mec, je n'arrive pas à croire que tu sois le Champion d'Argent ! » 

Dazh était à nouveau de retour sur les marches qui menaient aux dortoirs. Les combattants avaient désormais pris l'habitude de ne plus venir ici, aussi le morpheur était-il seul. Pour toute réponse, le morpheur choisis de hausser un sourcil. « Non mais, c'est pas que je doute de to.. De vous ! Mais vous n'étiez personne, il y a encore deux jours ! Et là, Bam ! Vous êtes le plus gros poisson des environs ! Non mais, je dis pas que vous êtes un poisson !

Le morpheur se leva, ce qui eut pour effet de couper court a la conversation. Sans attendre, Dazh pénétra le dortoir et invita je jeune voyageur à en faire autant. D'abord méfiant, le nouveau challenger n'en fit rien. Mais, voyant que le morpheur se dirigeait tout au fond du dortoir et ne l'attendait donc pas pour l’assommer soudainement, choisis de le suivre a bonne distance. Tout au fond donc, le morpheur l'attendait et tapotait négligemment le mur. « Tu vois ce mur ? » Fit-il en le pointant du doigt. « Ouaiiiiis... euh. C'est un super mur. Du travail de pro, j'en suis sûr et.. » déblatéra le jeune homme. « Avec tes Molotovs, tu penses pouvoir le tomber ? » Coupa le morpheur. « Ben, c'est que je peux en invoquer une variante explosive, mais que quatre dans la nuit et.. »
« En même temps ? »
« Hum.. Oui. C'est vrai que j'ai jamais essayer, mais ouaip. »
« Alors ça fera l'affaire. »

Sur ce, le morpheur abandonna le mur et s'apprêta a sortir du dortoir sans fournir plus d'explication. « Mais m'sieur ! Il y a quoi derrière ce mur ?! »
« Derrière ce mur ? Tu n'entends pas ? Il m'a fallu un moment à moi aussi. »

« Derrière ce mur, il y a le groupe C. »



Source Citation:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Mer 28 Fév 2018 - 1:42


How I Met Your Mother


Quête Solitaire
Dazh D. The Rock











« Aucun combat n'aura sut les vaincre et nulle peur n'aura gagner leur cœur ! Aucune créature n'a put les menacer et nulle menace ne sera les faire reculer ! Mes sœurs ! Voici que débute le Duel tant attendu ! Qui du célèbre « Gladiateur » ou du « Champion d'Argent » Triomphera ? Qui sera celui qui remportera le Tournoi du Colisée ? Maintenant peut commencer la Dernière Épreuve des Amazones ! »
[…] Antianeira à l'arc d'Or, Gardienne d'élite, rang 6


Le morpheur entrait dans l'arène à l'instant même où Antianeira acheva son discours. Comme toujours, le soleil dominait les cieux et dispensait une chaleur ardente sur tout le Colisée. A sa ceinture, la lame du ciel resplendissait tandis que le rubis brillait de mille éclats. Le bouclier du Champion était quant à lui, solidement attaché à son bras gauche. D'ordinaire, le morpheur ne manquait pas d'être éblouis par la lumière qui inondait l'amphithéâtre. Mais à l'occasion de son dernier combat, Phoebé était venu lui apporter un présent.

[…]

La rencontre avait été différente des autres fois. L'amazone était venu le trouver dans le Grand Hall, peu de temps avant son entrer dans l'arène. Phoebé était toujours très faiblement habillée et le morpheur fut surprit de découvrir sur sa peau des écorchures et plaies récentes, avec ça et là du sang séché. Cette dernière ne dit rien et le voyageur ne demanda rien. Malgré tout, elle s'approcha de lui avec dans les mains, le Heaume d'un Gladiateur. Désormais très près, le morpheur pouvait sentir la chaleur que dégageait le corps de la jeune femme, mais à aucun moment ils ne se quittèrent du regard. Alors qu'aucun mot n'était prononcé, Dazh et Phoebé échangeait en un instant plus qu'il n'aurait été possible de faire au cours d'une journée ensemble.

Avec une infinie douceur, elle glissa le casque sur la tête du voyageur et laissa ses doigts s'attarder sur la joue de ce dernier. Puis elle se retira, lentement pour finalement disparaître. Il fallut un moment au morpheur pour reprendre ses esprits.

[…]

De l'autre côté de l'arène, « Le Gladiateur » venait de faire son entrée. Il était largement acclamé par le public d'amazone et le morpheur ne doutait pas que son entrée fut triomphale. Cependant, à son niveau tout lui sembla ordinaire. Son adversaire progressait lentement, tandis que le morpheur entendait ses pas traîner dans le sable. Sa cape tombait lourdement dans son dos et n'était pas entraîné par le vent. Même son glaive si rutilant, cognait régulièrement contre ses jambières, le gênant presque pour marcher, alors qu'un cliquetis pénible le suivait.

Quand il ne fut plus qu'à quelques mètres et qu'il s'arrêta, le morpheur entreprit de lui faire face. Il ne sentait aucune animosité de la part du « Gladiateur ». Il n'avait pas l'impression de retrouver un ennemi, mais un ami. Un rapide aperçu au niveau de l'aura lui appris que le champion du groupe C dissimulait la sienne. Souhaitait-il dissimuler ses envies meurtrières, ou cacher le fait qu'il n'en avait aucune ? Toujours est-il que Dazh ne manifestait pas d'inquiétude particulière.

« Nous nous échappons aujourd'hui. Viens avec nous. » Lança le Champion d'Argent. Pour toute réponse, son adversaire saisit son glaive et avança dans sa direction. D'abord tranquillement, puis de plus en plus rapidement, jusqu'à obtenir une bonne vitesse et frapper efficacement. L'attaque n'échappa pas à Dazh qui bloqua aisément l'assaut en opposant son bouclier. Le coup était puissant mais aurait put l'être bien plus. Il fallait être crédible. Dazh y vit un signe de bonne volonté. Mais peut-être se fourvoyait-il depuis le départ.

Sans attendre que le Gladiateur se rétablisse, le morpheur balaya son adversaire a l'aide de son bouclier et de sa force bestiale. Son adversaire accusa le choc mais se réceptionna impeccablement quelques mètres plus loin. Immédiatement, Dazh alla a sa rencontre et toujours avec son bouclier chercha à confronter son adversaire en terme de force pur, en sachant pertinemment qu'il aurait l'avantage. Le Champion du groupe C s'esquiva au dernier moment et le déchaînement de force de Dazh s'abîma dans le sol. Réagissant aussitôt, le mystérieux guerrier attaqua le dos du colosse qui, toujours au sol, n'étais pas protégé. Le morpheur cependant, manifesta son pouvoir et le Glaive n'entailla pas le Quartz. En échange, Dazh frappa du revers de son bras de pierre et toucha son adversaire à la poitrine qui s'écroula dans le sable sur quelques mètres.

Mais comme si de rien n'était, tout deux se relevèrent et se firent face à nouveau. « Nous combattrons les Amazones, pour disparaître ensuite dans la jungle. » « Le Gladiateur » attaqua de front à nouveau. Une réponse que le morpheur avait anticipé, aussi ne prit-il pas la peine de contrer avec le bouclier, mais se baissa pour esquiver le coup et contre-attaquer de plus belle, avec un formidable coup à la poitrine. Le mystérieux guerrier s'effondra encore dans le sable sur une distance honorable.

Ces quelques échanges suffirent au morpheur pour revoir ce qu'il croyait savoir. Cet homme ne venait pas en ami. Cet homme était torturé. Contre toute attente, Dazh devinait le combat qui faisait rage dans le cœur de son adversaire. Il comprenait le besoin qu'avait « le Gladiateur », de se battre, tant il semblait être fait pour ça, parvenant même à s'en convaincre lui-même. Par conséquent il ne pouvait pas fuir. Il ne devait pas fuir. Alors, quand le morpheur évoquait son plan d'évasion, le Champion du Groupe C devait faire taire la soif de liberté qui brûlait en lui. Il devait faire taire le vieux Dalreight, et vite. Aussi, toutes attaques étaient bonnes pour y parvenir. Même les plus sommaire, souvent les plus rapide. Celle que Dazh parvenait à neutraliser avant de le frapper encore. « Tes hommes sont probablement en train de nous rejoindre à l'heure actuelle. Toi aussi, viens avec nous. » Continua le Champion d'Argent. « Il nous faudra ton aide pour combattre. »

Chaque phrase visait juste dans le cœur du Champion du Groupe C. D'abord « Combattre. » C'était ce qu'il savait faire de mieux. Et puis, « Ses hommes ». Ils le voyaient comme l'Instrument de la Guerre, l'Avatar du Combat. Comment ses hommes pouvaient fuir, eux qui le respectaient tant pour ce qu'il était. Comment pouvaient-ils bafouer les valeurs qu'il croyait bonne. Ce cas de conscience sema la confusion dans l'esprit du Gladiateur qui ne répondit pas, de crainte d'échouer à défendre des choix qu'il croyait être les siens. Il ne vit pas l'assaut du morpheur.

Un immense coup de poing de Quartz vint le cueillir au menton pour le soulever du sol. Le coup fut douloureux, mais la vraie blessure était celle portée à son âme.

[...]
Pendant ce temps là...

« Tu es donc certain que c'est ce qu'il t'as dit ? »

« Mais ouais ! Il est toujours là, à réfléchir. C'est sûr qu'il aura entendu ces types du groupe C à travers le mur. Enfin, au bout d'un moment, j'pense. » Poursuivis le jeune voyageur. Orthos quant à lui étudiait le mur comme s'il allait soudain s'ouvrir devant lui. 

« Il t'as dit quoi d'autres ?! » Éclata Katar, furieux de ne pas avoir été mis dans la confidence et qui doutait des propos du gosse. Du moins, il aurait put tout réfuter s'il n'avait pas dût lui même, trouver le gosse en question pour le compte de Dazh.

« Ben, il a dit que mes Molotov spéciales ferait l'affaire ! » Orthos balaya les propos du jeune voyageur pour s'approcher du Sanguinaire qui ne tarderait pas à perdre patience. 

« Katar... Il m'a justement remis un message à l'attention du groupe C. Il voulait qu'on passe par là pour s’enfuir. Il devait savoir que nous aurions besoin de ces hommes en cas de problème. »

[...]

Le mystérieux guerrier s'abîma dans le sol pour ne pas se relever. Il n'avait fallu que quelques instants au morpheur pour mettre en déroute « Le Gladiateur ». Dazh voyait peu à peu ses estimations se confirmer. Et heureusement car, si le combat tournait en sa faveur, ce n'était pas grâce à la force de ses coups. Le champion du Groupe C était un voyageur bien particulier, au pouvoir inconnu mais qui lui permettait de ne pas mourir. Contre toute attente, ce n'était pas ses talents guerriers qui le ferait triompher de ce combat, mais bien ses compétences professionnelles issue du monde réel, visant à cerner le mal être chez d'autres individus. Avait-il appuyé là où ça faisait mal ? Ou avait-il chercher à l'aider ? Dazh estima avoir fait les deux. Parfois, pour aller mieux, il faut aller un peu plus mal d'abord.


« Ne Combat jamais un homme qui n'a rien à perdre .»
Le « Gladiateur » Voyageur, rang 6

Surpris d'entendre la voix de son adversaire, Dazh choisis de se méfier. Le Champion du Groupe C se releva tant bien que mal, comme s'il se remettait de grave blessure. Finalement, le mystérieux guerrier lui fit face et c'est avec une célérité incroyable qu'il passa à l'action. Le morpheur bloqua le coup de justesse avec son bouclier, mais le choc était phénoménale. Au point de presque balayer la poussière et le sable tout autours d'eux. Les choses venaient de prendre une toute nouvelle dimension.

Bien que luttant de toute ses forces, Dazh ne pouvait s'empêcher de chercher à comprendre ce qui se tramait dans la tête de son adversaire. Il l'avait mis au plus mal lorsqu'en évoquant sa liberté, le « Gladiateur » avait compris qu'il avait toujours été entraver. Aujourd'hui, captif des Amazones, mais surtout enfermer dans un rôle qu'il croyait être le sien, alors que d'autres chemins étaient possible. Comment ne s'en était-il pas rendu compte ? Pourquoi avait-on toujours vu en lui une arme, une expérience ? Pourquoi l'avait-on rendu aveugle au reste du monde ?

A présent libérer de toutes ses chaînes qui le hantait, il ne combattait plus pour personne ni pour aucune cause. Il n'avait en effet, plus rien a perdre. Pas même la vie. Seul la colère guidait ses gestes et elle ne retenait pas ses coups. Si Dazh voulait s'en sortir, il lui fallait achever sa tâche. Il lui fallait offrir la liberté véritable au « Gladiateur ». Comme pour les nombreux autres prisonniers, ça passait par la désactivation du Tempo-Temperus. Mais dans un premier temps, le morpheur chercherait plutôt à lui offrir un choix. « Arrête ! Il ne sert a rien de ce battre. Partons d'ici et tu pourra explorer le monde ! »

Explorer le monde. C'était la façon un peu minable qu'il avait trouver pour illustrer la notion de liberté. Cet élément pouvait très bien échouer. D'abord parce qu'il n'entendait que la colère. Et puis parce qu'il était peu probable que le « Gladiateur » ait un jour eut cet objectif. Et en effet, face aux coups dévastateurs de son adversaire, le morpheur compris qu'il avait raté son coup. Il n'entendrait pas raison avec ce genre d'argument. Aussi Dazh D. The Rock laisserait ses poings parler à sa place...

Malheureusement, le « Gladiateur » était également trop rapide pour ce laisser piéger aussi facilement. Le Champion du groupe C frappait encore et encore et finalement Dazh adopta sa forme minéral complète pour parer la totalité de ses attaques. Peu à peu, son adversaire semblait se perdre dans une sorte de frénésie qui lui faisait perdre le contrôle. Le morpheur vit alors une ouverture et frappa de toute ses forces au cœur même de la poitrine du « Gladiateur ». Le coup n'était pas destiné à le repousser, mais bien à le tuer. La tâche étant plus difficile qu'à l'accoutumé, le vieux Dalreight n'avait pas à retenir ses coups. 

[...]
Ailleurs, au même moment...

L'explosion passa relativement inaperçue bien qu'ayant emporter le mur du dortoirs et plus encore. Le nuage de poussière se dissipa peu à peu, tandis que tous revinrent dans la pièce. La plus-part des lits et draperies avaient été emporté à travers la pièce, parfois en morceaux, tandis que certains brûlaient encore. La première chose qu'ils virent fut le trou béant qui s'offrait à eux. De l'autre côté, un dortoir vide, mais déjà quelques hommes ayant entendu l'explosion vinrent se rendre compte de ce qu'il s'était passer.

Orthos en tête, les trois combattants du Champion d'Argent passèrent la brèche dans le mur. Quelques pierres tombèrent encore, mais rien de très important.
"J'ai un message pour vous." Dit-il a l'attention des guerriers qui les regardaient apparemment stupéfait, bien qu'il fut difficile de le dire, compte tenu de leur casque. 
"Hey, vous avez vu?! Ils ont leurs armes? Ça craint non?!" 
"Pff..! Qu'ils s'amènent s'ils osent !"
"Orthos, Gardien du Savoir et Katar l'Irascible. Que faites vous ici?
"Le Champion d'Argent nous envoie. On va vous sortir d'ici." Orthos confia le message écrit à l'homme qui s'était adresser à eux.
"Et comment comptez vous faire?"
"Regarder un peu par ici..."

Non loin du mur partiellement détruit, se trouvait les gonds des lourdes et imposantes grilles qui les retenait captif depuis toujours. En revanche, l'explosion était également parvenu à faire céder les gonds des barreaux présent à cet endroit. Tous les gladiateurs avaient à présent la possibilité de quitter leurs cellules.

"Sans déconner les mecs. Vous pensez qu'il le savait?!"

[...]

Son poing s'enfonça dans la chair de son adversaire et des éclats de Quartz vinrent déchirer ses tissus internes. Le sang jaillit en quantité hors de son organisme. Quand soudain, une étrange entité obscure jaillit de ses entrailles pour restaurer la chair endommagée et le sang perdu sur l'instant. Complètement rétablis, il fallut néanmoins un moment au « Gladiateur » pour se reprendre.

"Si tu te bats pour toi, bats toi au moins contre celle qui te retiennent." Lâcha le morpheur au Champion du groupe C qui reprenait encore son souffle. Un peu plus calme, ce dernier se redressa négligemment. "Tes mots semblent juste et tu as sans doute raison. Mais la raison m'a abandonné il y a longtemps !" Lassé de devoir affronter un adversaire si obtus, Dazh réagit promptement a un nouvel assaut du guerrier et parvint même à s'emparer de son glaive. Confisquant son arme au Champion du groupe C comme on l'aurait fait pour un enfant trop gâté, le morpheur reprit. "C'est toi qui a abandonné la raison ! Souviens toi !" Et joignant le geste a la parole, le voyageur asséna au « Gladiateur » un puissant coup à la mâchoire, capable de lui faire cracher ses dents, pour peu que ce soit possible. « Souviens toi !» Ces mots résonnèrent brutalement dans l'esprit de son adversaire. Dazh avait parlé sans chercher ses mots. C'est ceux là qui lui avait parut mieux convenir à la situation.

Comme choqué le « Gladiateur » resta immobile. Le voyageur sentit qu'il venait de toucher un point important. Alors Dazh retira le Heaume de sa tête. Il savait la compassion visible sur son visage aussi, espérait-il convaincre son adversaire de la futilité de leur duel. Mais ce dernier ne réagit pas. A la place, il tomba à genoux comme désemparer. Ses lèvres bougeaient, mais Dazh n'entendit rien. Il lui fallut se rapprocher pour mieux entendre. "Je me souviens..."


"...On peux vaincre avec une épée... et être vaincu par un baiser."
[...]Le « Gladiateur », voyageur, rang 6


Le morpheur était perplexe. De toute évidence, un souvenir venait de lui revenir. Un souvenir important. "Je me souviens... De ce baiser...". Trop intime et trop intense pour en rire, la situation paraissait étrange. Du point de vue des Amazones, la scène devait être insolite. Dazh s'en rendait compte. Après quelques pas à peine, le morpheur empoigna l'épaule du « Gladiateur » qui ne réagit pas, ou presque. Des larmes coulaient à travers les fentes de son casque. Le vieux Dalreight lui communiqua toute la chaleur dont il était capable, puis commanda une impulsion qui déséquilibra son adversaire qui tomba en arrière, sur le sable de l'arène. Le combat venait de prendre fin. 


Citations sources:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Jeu 1 Mar 2018 - 15:48


How I Met Your Mother

Quête Solitaire
Dazh D. The Rock






Quand le morpheur se détourna du « Gladiateur », les amazones dans le Colisée comprirent que le combat venait de s'achever. Si à Niou Yorksire, un tel dénouement aura provoquer colères et révoltes, au royaume des Amazones l'on comprenait l'importance de la psychologie. Peu à peu, les femmes se levèrent partout dans l'arène et acclamèrent le nouveau Champion des Amazones.

Avec son heaume toujours entre les mains, son épée et son bouclier à porter, le vieux Dalreight se sentait plus que jamais comme un vrai gladiateur. Le tournois prenait donc fin et a cette occasion, d'innombrable pétale vinrent recouvrir l'arène, sans que le morpheur ne devine leur provenance. Gagner par l'exaltation des amazones, le morpheur resta un moment à écouter la clameur qui lui était destiné. Rapidement, beaucoup d'entre elles descendirent même dans l'arène, pour le voir de plus près, pour le toucher. Elles étaient nombreuses et toutes manifestaient une sincère sympathie.

Le morpheur ne réagit pas. Il n'était pas temps de combattre et il doutait parvenir a le faire. Non pas qu'il était épuisé ni qu'elles furent trop nombreuses, bien que ce fut évidemment le cas. Les Amazones étaient des femmes belles et enjouées pour la plus-part, même si leurs lois et traditions s'avéraient cruelle et brutale.

Très vite, la foule autours de lui fut si dense qu'il ne lui était plus possible de se frayer un passage. Dazh, n'essayait même plus de s'échapper, presque gêné par la proximité des corps chaud et peu habillé des femmes tout autours. C'est alors que l'impératrice se leva et s'approcha du bord de l'estrade qui surplombait l'arène. Sans attendre, toutes les guerrières cessèrent de s'agiter et de crier, pour se tourner vers la reine Hippolyte.

« Voyageur ! Ton triomphe est également celui des Amazones. Ta victoire sur «Bugg-Shash, Celui-qui-noie » fut impressionnante. Tu as sut devenir en un instant le Champion des Gladiateurs, puis le Champion d'Argent. Dès lors, en ta qualité de guerrier d'exception tu as fédérer tous les combattants du Colisée pour Terrasser le « Suprême Roi-Scorpion ». Et enfin, par tes mots tu as défait le dernier obstacle à ta victoire, celui que l'on nomme « Le Gladiateur ». Te voilà, Champion des Amazones. Ton supplice s'achève enfin tandis que ton Nom et tes Titres marqueront notre histoire. Mes sœurs, amener moi le Champion. »
[…] Hippolyte, Impératrice des Amazones, Rang X

A nouveau, les Amazones s'agitèrent et se bousculèrent pour laisser passer Antianeira venu elle-même escorter Dazh jusqu'à l'impératrice. C'est alors que le morpheur prit un peu plus conscience des événements et adopta une vigilance toute particulière. Hippolyte avait dis un jour que le vainqueur se verrait offrir la récompense d'une mort avec les honneurs. Aussi, le temps était venu de s'échapper et de rejoindre Orthos et Katar qui a l'heure actuelle, devait déjà avoir libérer une grande partie des Gladiateurs. Heureusement, l'attention des Amazones était concentré sur lui et personne ne semblait avoir remarquer quoi que ce soit.

Dazh entreprit alors de suivre Antianeira qui le guida à travers les murs du Colisée pour emprunter ensuite des couloirs encore jamais vu. Un lourd silence s'installa entre elle et lui a mesure qu'ils progressaient dans les entrailles de l'amphithéâtre. S'il voulait s'échapper, c'était de loin le meilleur moment. Le morpheur prit soin de dissimuler son aura afin que la guerrière ne devine pas ses intentions, car cette dernière, appartenant a la garde d'élite semblait tout à fait disposer a le faire. Malgré tout, Dazh ne put se résoudre à attaquer l'amazone. Et encore moins par surprise. Aussi se surprit-il a se perdre dans ses pensées. « C'est curieux comme Antianeira et Phoebé se ressemble. Quand Hippolyte évoquait ses sœurs, parlait-elle de son peuple comme le faisait Antianeira ou de la garde d'élite ? » Maintenant qu'il voyait l'amazone de près, le morpheur abandonna son esprit a ce genre de questionnement.

Au bout de quelques instants, ils débouchèrent tout deux dans une vaste pièce luxueusement aménagé et où brûlaient des braseros. L'endroit, situé à un niveau élevé du Colisée, était chaleureux et des draperies étaient disposer un peu partout, de même que des divans et des coussins. Seul les braseros diffusaient une lumière tamisée et orangée. Malgré tout, une cascade se trouvait non loin de là, au milieu d'une nature riche qui avait partiellement envahit cette région de la pièce, donnant un certain charme au lieu.

« Rare sont les personnes qu'Hippolyte invite ici. C'est un grand honneur pour toi. »

« Plus de Reine Hippolyte ? » s'interrogea le morpheur, surprit par la voix d'Antianeira dépourvu de toute chaleur bien que cette dernière était d'ordinaire enjouée. C'est alors que le morpheur se souvint. « Tu as une dent contre moi depuis l'autre fois, quand tu m'as assommer ? » L'amazone s'apprêta à répondre, mais elle fut interrompu par l'arrivé d'une autre guerrière.

« C'est bon Ant'. Pas la peine d'être aussi glaciale. » Lâcha la nouvelle venue. Le morpheur ne l'avait encore jamais vu, mais cette dernière disposait d'une formidable lance. « Toi aussi tu l'admires Lao ?! » Cette dernière ne répondit pas, mais quelqu'un d'autre le fit à sa place.  « Tu réagis comme ça parce qu'il a défait tes créatures Ant'. » Sans prévenir, c'est l'impératrice elle-même qui venait de faire irruption. Alors qu'elle conversait tranquillement entre-elles, Dazh se demanda soudain s'il devait s'incliner ou quelque chose dans le genre. Puis, comme il était retenu contre son gré, il n'allait pas en plus se soumettre davantage. De plus, l'ambiance avait soudain quelque chose de moins cérémonieux. Et puis, on ne se souciait plus de lui dirait-on. Soudain, quelque chose le frappa. A nouveau cette histoire de ressemblance. Mais le morpheur n'eut pas le temps d'y songer davantage.

« Alors voilà, l'élu d'Hippolyte. Comment l’appel-on déjà ? » S'enquit l'impératrice.
« Les hommes le nomment "Champion d'Argent"... » Commença Antianeira. Mais une autre s'exprima en même temps. « On le connaît sous le nom de "Dazh D. The Rock" » Dit Laodiké qui tenait contre toute attente un exemplaire du DreamMag.
« ...Au delà de la jungle, Sylvestre Standalone De la Testostérone précise qu'il s'agit de "Dazh des Border Viril Rocks". » Affirma une femme qui surprit tout le monde par son intervention. Toutes se retournèrent en même temps. « Skyléa !! »
«Moi, j'aime bien "l’Elu d'Hippolyte". » A son tour Phoebé sortie de l'ombre. En un rien de temps, toutes les amazones les plus dangereuses du Royaume venaient de faire irruption. Phoebé s'avança et rejoignit ses "sœurs", car il était à présent évident que ces cinq femmes étaient liées par le sang. Malgré l'excitation des trois premières à l'arrivée de Skyléa, le silence tomba subitement sur la petite assemblée. «Celà fait un moment que tu n'étais plus venu, Skyléa à la Sarbacane venimeuse.» Dit Phoebé, le plus calmement du monde. Puis toutes se mirent à rire, tant il était rare qu'elles se rassemblent toutes les cinq.

Pendant ce temps, Dazh était aller s’asseoir sur un divan où se trouvait une pile non négligeable de coussin et une coupe de fruit. Les cinq amazones offraient un spectacle agréable à regarder aussi, il resta un moment, sachant pertinemment que toute fuite était désormais voué à l'échec...
... C'était en tout cas l'impression qu'il espérait dégager, afin de ne pas alerter la garde d'élite et l'impératrice elle-même. Après avoir avaler une grappe de raisin, le morpheur glissa lentement, petit à petit, jusqu'à l'autre extrémité du divan, pour quitter la pièce discrètement et enfin les quartiers de l'Impératrice.

Pari gagné, une fois proche du but, le morpheur s'était lever sans pression, profitant de la joie des retrouvailles pour disparaître. L'endroit lui était inconnu, néanmoins, Dazh était convaincu de trouver une issue dans les environs de la cascade. Si l'eau pouvait s'échapper, il le pouvait aussi. Malheureusement, un égout avait été aménager, permettant seulement à l'eau de quitter les appartements de la reine. Mais le voyageur ne perdit pas confiance et entreprit d'escalader les plantes grimpante pour trouver une issue plus haut.

L'ascension ne fut pas aisé, mais Dazh y parvint sans trop de difficulté. Il déboucha au bout d'un moment sur une unique pièce aussi vaste que celle qu'il avait quitter plus tôt, mais seule des colonnes venaient soutenir le toit et non pas des murs. Là aussi, des braseros venaient éclairer l'endroit, à l'instar des étoiles qui brillaient dans le ciel nocturne. Du sommet du Colisée, le morpheur avait une vue magnifique sur le Royaume des Amazones et la nuit qui s'étendait peu à peu sur le territoire.

Cet alors que le voyageur entendit des pas venir dans sa direction. Dans l'escalier non loin de là, quelqu'un venait. Immédiatement, le morpheur se dissimula tant bien que mal derrière une colonne. C'était sa vie qui était en jeu, il ne devait pas échouer. Peu à peu, une silhouette se dessina. Il s'agissait de Laodiké, gardienne d'élite a la lance d'or. Celle qui assurait la protection de la reine. Dazh ne pouvait pas l'affronter maintenant. Ses sœurs auraient tôt fait de venir la secourir. Sans compter qu'un combat, même seul à seul, ne lui garantissait pas la victoire.

La jeune femme semblait chercher quelque chose et Dazh se fit la réflexion qu'il était assurément la chose en question. Aussi, quand elle fut suffisamment loin des escaliers, le morpheur s'engagea promptement pour trouver une autre issue et lui échapper. Après avoir parcouru une dizaine de marche, deux choix s'offraient à lui, mais des bruits de pas sur la gauche le firent prendre à droite. Il arriva cette fois sur une pièce plus petite, richement meublés et pourvu de quantité de richesse. Il s'agissait d'une impasse, mais pire encore, il s'agissait de la chambre de l'impératrice.

Il n'avait nulle part où s’enfuir et nulle part où se cacher. Déjà derrière lui, des bruits de pas scellèrent son destin. Le voyageur se retourna et fit face à aux amazones qui ne tarderaient plus. Et en effet, toutes les cinq apparurent pour lui barrer la route. Aussitôt, le morpheur remit le Heaume qu'il avait retiré au terme de son précédent combat et brandit Ceur'caelestos, prêt à combattre et à vendre chèrement sa peau. Le vieux Dalreight se fit la réflexion qu'il eut été parfaitement manipuler. Les guerrières l'avaient chasser et acculer comme n'importe quelle proie et il ne s'en était pas rendu compte. Se maudissant lui même, le morpheur concentra toutes ses forces pour son ultime combat. L'impératrice en tête et ses sœurs derrière elle semblait prêt à en découdre. Déjà, la reine s'apprêta à sortir une arme.

« Ca suffit Phoebé. » Et l'impératrice ce figea. Celle que le morpheur connaissait sous le nom de Phoebé apparut et dépassa ses sœurs. « Nous n'avons plus besoin de jouer la comédie ici. Je vais m'occuper de lui.» confus, le morpheur avait du mal à comprendre. Celle qui était l'impératrice se tourna vers « Phoebé » et s'inclina. « Très bien Hippolyte. Nous serons a côté quand l'heure sera venu. »

Le voyageur compris alors que la reine Hippolyte et sa sœur Phoebé à la Panthère Nébuleuse avait échanger leur place. Dans le but de protéger l'impératrice? Dans le but de le tromper lui? Dazh ne le saurait jamais. 

La situation venait de changer considérablement. La surprise était tel que le morpheur n'avait pas bouger, tandis que les amazones disparurent, à l'exception d'Hippolyte. Tout lui revint à la mémoire. Les moments passer avec Phoebé dans l'armurerie, puis dans l'antichambre du Bouclier du Champion d'Argent ou encore l'instant qui a précédé son duel avec le champion du groupe C... Avait été en compagnie de l'impératrice Hippolyte en personne.

"Relâche donc Ceur'caelestos. Je t'ai dis que tu n'en était pas le vrai maître..." Hippolyte glissa sa main le long de l'épée pour s'en approprier la garde. Presque absent, le morpheur lâcha prise, tandis que l'impératrice brandissait l'épée qui ne tarda pas a manifester de puissante flamme du fait de retrouver son véritable propriétaire. "C'était donc toi." 

Hippolyte s'éloigna et alla déposer Ceur'caelestos a sa place, sur le mur de sa chambre avant de revenir face au voyageur. Dazh ne bougea pas, à la fois ravi de retrouver Phoe.. Hippolyte et encore surpris du retournement de situation. Cette dernière s'empara alors des lanières du bouclier, solidement attaché au bras gauche du morpheur. "...Donnes moi ton bras.." Dit-elle en l'entraînant vers le lit où elle pourrait s’asseoir et s'affairer a le libérer des sangles de cuir. Dazh la suivis et s'exécuta. Du bout de ses doigts, il pouvait presque toucher l'épaule de la jeune femme. Et alors qu'elle retira une première sangle de la boucle de métal, le premier contact avec sa peau se fit quasiment de manière accidentelle.

Envoûté, le voyageur ne rompit pas le contact et continua à effleurer la peau douce de l'impératrice. Finalement, elle parvint à défaire le bouclier qu'elle abandonna au sol de sa chambre. Elle regarda le morpheur dans les yeux et leur regard se croisèrent sans qu'ils n'échangent le moindre mot. La complicité qu'ils avaient toujours eut refit surface instantanément. 

Doucement, elle avança son bras près de lui et abandonna sa main sur son torse, où Dazh avait une blessure. Sous prétexte d'examiner la plaie qui avait déjà bien cicatriser, Hippolyte renforça le contact de sa main pour mieux sentir le corps de ce dernier au-près d'elle. Elle l'attira finalement en s'accrochant à sa nuque afin de retirer le Heaume qu'il portait toujours. Pour l'assister, le morpheur s'agenouilla devant elle et guida sa propre main de l'épaule, jusqu'à la jambe de la jeune femme.

Elle souleva le heaume du Gladiateur qu'elle jeta négligemment par terre, avant de se laisser aller à la volupté de son lit exquisément moelleux. Dazh était désormais assis par terre, aux pieds de l'impératrice à caresser langoureusement ses jambes, du bout des doigts. A l'effleurer ainsi, le morpheur provoquait les prémices d'un plaisir qu'elle pourrait supporter des heures durant. Il sentait sa respiration s'accentuer au fur et à mesure qu'il explorait ses chevilles, ses mollets, ses genoux, jusqu'à même le creux derrière les genoux!

A entendre ses gémissements, Dazh se sentait particulièrement habile de ses mains qui n'avait de cesse de vagabonder sur le corps d'Hippolyte. L'une d'elle se hasarda soudainement plus haut, sous sa jupe... Pour redescendre doucement jusqu'à son pied. Le voyageur sentait ce dernier trembler a son contact. Son autre main, plus hardie mais sans en avoir l'air, s'insinua entre ses cuisses. Il sentit l'envie de son amante d'être plus accueillante, de s'écarter un peu plus, mais de toute évidence, sa jupe l'en empêchait. A mesure qu'il poursuivait, Dazh sentait le corps tout entier de sa muse réagir à ses gestes. L'entrave de sa jupe était un supplice délicieux alors qu'elle désirait s'ouvrir, au point de devenir aussi excitant que ses caresses et pourtant, ses caresses devenaient de plus en plus précise... 

N'ayant pas la courage de bouger pour enlever sa jupe, ou la volonté de le faire de crainte de tout gâcher, Hippolyte commença à se tortiller de manière presque indécente. Pourtant, tendu à l'extrême, l'habit trahissait parfaitement ce qu'elle ressentait. Le voyageur qui avait compris depuis longtemps le pouvoir de ses mains, sentait le furieux besoin des genoux de la jeune femme, de se séparer. Abusant de son pouvoir, Dazh découvrait les courbes d'Hippolyte, de son dos et de ses fesses qui se contractaient d'une drôle de façon.  

Il y a peu, le morpheur ignorait totalement ce qui allait se passer et la situation lui paraissait incroyable. Lui même sentait la température monter dans le creux de son bassin jusqu'au point de ne plus pouvoir l'ignorer. Il sentait l'excitation de sa partenaire, son corps vibrant et la chaleur qui la gagnait. Ses cuisses mouillé appelait à un attouchement plus direct, à une caresse plus concrète. Attirant le voyageur tout contre elle, ils partagèrent tous les deux quelques respirations, tandis qu'il entreprenait d'embrasser sa partenaire. Le couple échangea un premier baiser, suivis de plusieurs autres.

Le souffle d'Hippolyte était saccadé et prenait des libertés au fur et à mesure que le voyageur s'ingéniait à la déshabiller. Elle n'était plus maîtresse de rien, pas même de son bassin qui se mouvait d'avant en arrière avec une belle impudeur. Le morpheur reprit les caresses en partant du creux de l'aine, jusqu'à arriver sous ses fesses. L'excitation de la jeune femme était telle qu'elle espérait plus encore, mais Dazh restait maître de la situation, de la cadence et du mouvement. 

L'impératrice allait de plus en plus a la rencontre des mains de son partenaire contre sa peau, au point de le faire basculer sur le lit, tandis qu'elle se dressait sur lui. Le voyageur partageait la même volonté que son amante qui ne pouvait pas être plus consentante, plus offerte... Elle ne désirait plus qu’accueillir le voyageur en elle. D'une main elle se livra à une exploration de l'entrejambe du voyageur tandis qu'il achevait de lui retirer ce qu'elle portait...

[…]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Sam 3 Mar 2018 - 12:32


How I Met Your Mother




Quête Solitaire
Dazh D. The Rock











Ouvrant soudainement les yeux, Dazh comprit qu'il avait finit par s'assoupir. Immédiatement, il se débarrassa des draps du lit d'Hippolyte et s’aperçut que cette dernière avait disparut. Il se leva rapidement et entreprit de s'habiller. A l'exception de son pagne, ses affaires avaient disparut. Même Ceur'caelestos, la lame du ciel, son Heaume ou encore le Bouclier du Champion d'Argent n'étaient plus là. Alors, c'est presque nu que le voyageur quitta la chambre de l'impératrice.

Soudain, il failli trébucher et s'écrouler au sol. Une vive douleur à la poitrine se rappela à lui, tandis qu'il peinait à rester debout. Nauséeux, le voyageur ne se sentait pas bien. Pire, tout autours de lui, la pièce semblait s'envoler pour faire place au néant. Son esprit lui jouait des tours, malgré tout, le morpheur comprit qu'il avait été drogué. Quand enfin, il parvint à se ressaisir, il se rendit compte qu'il était allonger face contre terre et que non loin de là, se trouvait un escalier. Composé que de quelque marches, il aperçut également une rambarde sur laquelle il pourrait s'appuyer.

Une fois à nouveau sur ses pieds, Dazh eut l'idée de se métamorphoser. Sous son aspect minéral, les drogues et poisons avaient moins d'effet sur son organisme, aussi réussit-il à mieux s'orienter et à finalement quitter les appartements d'Hippolyte.


[...]
Au moment moment...

« Attention, baisse-toi ! » 
Une flèche vint exploser le mur derrière lequel se trouvait plusieurs gladiateurs. Malgré le danger, un homme accouru pour aider ses frères d'arme au milieu des gravats. Ce dernier dégagea les premières pierres à travers la poussière quand une autre flèche apparut subitement pour venir se loger dans son épaule. « KATAR... !! TU LA VOIS ?! » Une autre explosion retentit non loin de là. Pas de réponse de Katar. Le gardien du savoir, dissimuler derrière une colonne, entreprit alors de resserrer les sangles du bouclier qu'il avait dérober à l'armurerie. Puis, un sifflement de plus en plus fort attira son attention. Immédiatement, Orthos plongea en avant et échappa à la déflagration.
Quand la poussière disparue, le gardien du savoir n'était déjà plus là. 

« Rendez-vous Guerriers ! Ou venez rencontrer votre destin si vous l'osez ! »
[...]Antianeira à l'Arc d'Or, Gardienne d'élite, rang 6

Orthos était encore en train de reprendre son souffle, quand le Sanguinaire surgit devant lui. « J'ai réussis.. ! » Sans plus d'explications, Katar s'adossa contre le mur de pierre qui leur offrait un piètre refuge, dans l'espoir de se reposer un instant. Tout à coup, les environs tremblèrent comme sous l'effet d'un choc puissant. Les détonations s'interrompirent aussitôt tandis que l'archère s'essayait à deviner l'origine de ces perturbations. Perchée au sommet d'une colonne au beau milieu de la petite zone d'entraînement, là où elle avait rencontrer la rébellion, cette dernière tendait l'oreille mais ne vit pas le coup venir. Sur sa droite, c'est le mur tout entier qui céda tandis qu'un monstre gigantesque jaillissait des entrailles du Colisée. Détruisant tout sur son passage, la bête emporta la colonne de pierre obligeant Antianeira à fuir, non sans tirer une dernière flèche. Le monstre cependant ignora complètement l'agression. « Excellente idée ! » s'exclama Orthos à l'attention de Katar.

La bête avait certaines caractéristiques digne d'un crabe géant. Mais même Orthos ignorait l'origine d'une telle créature. Cependant, elle leur rendait bien service car la chose choisit de poursuivre l'Amazone qui n'eut d'autre choix que de battre en retraite. « Allons-y ! » Le gros des gladiateurs entreprirent de traverser la zone d'entraînement qui allait les mener à un grand Hall. Dès lors, ils pourraient évacuer le Colisée et s'enfuir dans la jungle. Mais le combat n'avait pas pris fin. Dans le Hall en question, de nombreuses guerrières les attendait avec Phoebé et sa panthère en tête. 

Les chefs de la rébellion se dissimulèrent immédiatement derrière les colonnes du Grand Hall, tandis que les flèches pleuvaient. Plusieurs hommes tombèrent, mais nombreux furent ceux qui réussirent à s'abriter également. « A vos Boucliers ! » Sous l'injonction d'Orthos, les guerriers brandirent leur défenses et suivirent Katar qui chargeait déjà les rangs des amazones. A leur tour, les guerrières cessèrent de tirer leurs flèches et allèrent à leur rencontre armer de leur glaives. Les deux camps se heurtèrent avec fracas. Les amazones plus agile semblait prendre l'avantage, mais face au nombre toujours très important de gladiateurs, il était difficile de deviner l'issue de la bataille.

Au cœur de la mêlée, Phoebé monté sur sa panthère, bondit avec sa monture parmi les rangs des gladiateurs pour infliger de lourd dégâts. Capable de renverser la situation, la gardienne d'élite n'avait pas son pareil pour le combat. Cependant, Orthos réagit en blessant la panthère sur son flanc droit alors qu'au même moment Katar jaillissait de nulle part pour emporter Phoebé de son élan et l’amener a combattre seule. La panthère contre-attaqua avec un coup de griffe puissant qui manqua arracher un bras au gardien du savoir, mais ce dernier, malgré sa blessure, repoussa le félin de son épée. Phoebé et Katar roulèrent sur le sol au milieu des combattants et se redressèrent rapidement. Le voyageur entreprit d’appeler le sang de l'amazone, mais celle-ci fut plus vive encore en entravant le bras du Sanguinaire avec son fouet. Alors, elle put aisément le faire venir trébucher à ses pieds et en finir une seule fois. Mais Katar était aguerri et se servit de son nouvel élan pour glisser plus loin encore et entraîner avec lui la jeune femme. Évitant l'attaque, il reprit l'avantage quand tout à coup, une autre amazone du groupe s'en prit à lui.

Un coup de lance précis visa son ventre, mais Katar dévia l'instrument d'un coup de genoux et à l'aide d'une acrobatie impressionnante, asséna un coup de pied formidable a la mâchoire de la guerrière, lui faisant perdre connaissance. Cependant, ce bref laps de temps permis à Phoebé de bondir sur lui et de lui mettre un couteau sous la gorge.

Puis le grand mur du Hall explosa surprenant tous les combattants présent à ce moment là. Un impressionnant colosse de pierre titubant passa a travers, alors qu'il cherchait vraisemblablement à se tenir. Confus et désorienté, il avait emporté le mur avant de tomber lourdement parmi les nombreux gravats. « Rhaa.. Bordel..de MeeEeeRde.. ». La poussière interrompit un instant le combat, tandis que tous cherchaient à reprendre ses esprits. Amazones et Gladiateurs stupéfaits, s'éloignèrent les uns des autres, afin de regagner une relative sécurité. « Les gars ! Tous dans la jungle ! Maintenant ! » Katar libéré de la menace de Phoebé guida immédiatement ses guerriers hors du Colisée.

Le morpheur se rétablissant peu à peu de sa gueule de bois, trouva la force de se lever et se dirigea vers l'immense entrée du Colisée pour s'en échapper une bonne fois pour toute. Dehors, la nuit régnerait encore pour quelques heures. Et en effet, a travers les arbres de la jungle naissante, l'on pouvait voir la lune briller et les étoiles scintiller. Mais rapidement, la forêt profonde et luxuriante leur paru sombre mais néanmoins rassurante. Ce serait une bonne chose pour s'y cacher, les guerriers se dissimulant parfaitement dans les ténèbres.

Dazh pénétra la jungle en compagnie de plusieurs dizaine de gladiateurs, avant de s'effondrer lamentablement à travers un épais bosquet de fougère où il abandonna sa transformation qu'il avait bien du mal à maintenir. Plusieurs minutes s'écoulèrent où le morpheur, dissimulé dans le noir parvenait encore à entendre des bruits de combats et de course pour échapper à l'enfermement des amazones. Des cris de douleurs, puis de joie, le bruit d'un glaive contre un bouclier. Même le grognement d'un félin à un moment. Celui de Phoebé, assurément, quand soudain Katar, suivis de près par Orthos surgirent devant lui.

Les deux hommes s'arrêtèrent brusquement, surpris et heureux de constater la présence du voyageur à cet endroit. « Ah ! Tu es parvenu à te libérer de l'Impératrice en personne ! » s'exclama Orthos en empoignant fermement le bras du morpheur qui tentait de s’asseoir contre un rocher non loin de là. « Pas.. si..Fort.. » articula le morpheur qui se tenait la tête endoloris. « Hum.. Du poison.. Ou une drogue. » Compris Orthos, instantanément. Katar s'approcha a son tour. « Si tu le désire, je peux faire bouillir ton sang jusqu'à brûler la toxine. Mais c'est douloureux. » Dazh lui fit signe de s'abstenir. « Ce ne.. sera pas nécessaire...  La nuit s'achève bientôt pour moi. J'en serai bientôt.. libéré. » Alors Katar qui s'était accroupi près de lui se redressa, savourant la liberté nouvellement retrouver. Enfin presque. Malgré son état, le morpheur compris. « Ouais... Le tempo-temperus. Il faudra trouver une autre solution... » Orthos avait lui aussi la mine réjouit, bien que dans l'obscurité, ce n'était pas facile de le deviner.

« Tu nous as sortit du Colisée ! C'est enfin arrivé ! J'espèr... » Mais avant même qu'il n'achève sa phrase, le morpheur disparut dans un petit nuage, « pouf ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Dim 4 Mar 2018 - 14:46


How I Met Your Mother




Quête Solitaire
Dazh D. The Rock








Jour N°4

De retour à Dreamland, Dazh fut accueillit par le vert de la jungle qui baignait dans la lumière. Il faisait toujours exceptionnellement chaud et humide, ce qui n'était pas désagréable pour le morpheur. Tout autours de lui, des bruits d'oiseaux lui parvenaient, ainsi que des sons dont il ignorait l'origine. Soudain, le rugissement d'un félin tout près de lui, le sortit de sa torpeur. 

Le voyageur se leva finalement et reconnu l'endroit. Il se trouvait précisément là où il avait disparu, la veille, comme il en avait désormais l'habitude. Dazh était désormais seul dans le bosquet, livrer à lui même. D'étranges bruits lui parvenait encore. On aurait presque dit le barrissement d'un éléphant, mais ça ressemblait aussi au mugissement d'un lion. Le voyageur n'était certain de rien, si ce n'est la nécessite de s'échapper du Royaume des Amazones.

Sans attendre, Dazh courut dans la direction opposé à celle du Colisée. Sa condition physique était bonne et il avait un bon rythme. A mesure qu'il progressait, le morpheur écartait tantôt des branches, tantôt des lianes ou des fougères, en prenant garde de ne pas trébucher sur une pierre, une branche ou quoique ce soit d'autre. La tâche n'était pas aisé compte tenu de la densité de la jungle. La vie explosait sous toutes ces formes partout où il posait le regard. Finalement, un barrissement clair lui parvint. Il y avait donc bel et bien des éléphants. Mais aussi des singes, des insectes et... Un jaguar ?

Une créature surgit devant lui en rugissant. Dazh en avait déjà vu des comme ça, mais sur le moment il ne sut identifier le prédateur face à lui. Léopard ? Guépard, Jaguar ou panthère ? Le morpheur n'avait rien d'autre a l'esprit, quand bien même sa vie était menacée. Le voyageur cependant s'esquiva en bondissant sur sa droite à travers un rideau de lianes et courut de plus belle. Le félin se lança a sa poursuite et s'il était plus rapide, le morpheur se servait des obstacles de la jungle pour lui échapper. 

Le barrissement d'un éléphant retentit non loin de là et Dazh se dirigea dans cette direction sans trop réfléchir. Même un éléphant sauvage pouvait s'avérer un allié puissant. Sprintant a toute vitesse, le morpheur ne prenait plus le temps d'écarter les plantes devant lui et se contentait de foncer droit devant. Et alors qu'il jetait un œil en arrière afin de constater la distance qui le séparait de son prédateur, le morpheur glissa et disparut dans une coulée de boue qui cascadait à cet endroit. Dazh fit jaillit son visage a travers les flots tumultueux de la coulée de boue et manqua disparaître à nouveau. Le courant l'emportait largement, l'éloignant du félin, mais pour le précipiter vers un autre danger, celui de mourir noyer.
Soudain, une liane toute proche allait lui permettre de s'en sortir. Au moment de l'attraper, la liane s'avéra être un serpent qui esquiva le morpheur pour ensuite lui cracher du venin au visage. Peu efficace, la boue qui le recouvrait lui servit de protection. Emporté plus loin encore, le morpheur luttant pour sa survie peinait à reprendre le contrôle. Contre toute attente, il fut emporter par une chute et fut rudement chahuter par les rochers qui se trouvait là. Heureusement, le rythme de la coulée de boue perdait en intensité et Dazh parvint à s'en extraire au prix d'un effort important. 

Lamentable et épuisé, le voyageur gisait haletant sur un banc de terre, totalement couvert de boue. Au moins, cela dissimulerait son odeur, conclut-il.

Après un instant à se reposer, Dazh entreprit de se défaire de la boue qu'il avait encore sur lui et qui l'alourdissait au point de l'entraver a chaque mouvement. Quand brusquement, une flèche vint le surprendre. Le projectile n'était pas assez rapide pour le blesser et Dazh s'en empara en pleine course. Immédiatement, le voyageur en chercha l'origine.

« Je t'avais bien dit qu'il ne serait pas une cible facile, Hippolyté »
[…] Laodiké à la Lance d'Or, Gardienne d'élite, rang 6


Dazh les identifia aussitôt. Perché sur un promontoire de pierre, d'où elles le dominaient, deux amazones s'intéressait à lui. L'archère était une fille d'une dizaine d'année tout au plus. Disciple des guerrières, la fillette semblait apprendre leurs usages. C'est elle qui avait l'arc et déjà elle cherchait à encocher une autre flèche. Laodiké, l'amazone qui assurait la protection de l'impératrice en temps normal, était à accroupis à ses côtés et lui prodiguait des conseils pour réussir. Le morpheur se releva et les regarda faire. A la fois curieux et furieux, il ne fit rien pour les attaquer mais ne chercha pas à fuir non plus.

Hippolyté, la jeune fille, visa le voyageur et libéra sa flèche qui partit de manière foudroyante. Mais que Dazh bloqua en manifestant instantanément son pouvoir. Il avait rarement réagit aussi vite, alors peut-être que son séjour dans le Colisée n'avait pas été inutile. Le flèche brisée, tomba sur le sol et le morpheur s'en empara pour la retourner à son expéditeur, mais sans la volonté de blesser sérieusement ses adversaires. Malgré tout, Laodiké réagit promptement en interceptant le projectile de sa lance au cours d'une acrobatie qui l’amena a faire face au voyageur. Sans attendre, elle enchaîna une attaque avec sa lance qu'elle faisait tournoyer rapidement. 

Le morpheur à l'esprit tranquille, devinant la suite des événements, en partie parce qu'il eut le temps de le faire, compte tenu des acrobaties inutile de Laodiké, se glissa presque aisément à travers les mouvements de la lance pour décoller un coup terrible dans le ventre de la guerrière. Celle-ci tomba et glissa douloureusement sur le sol. Dazh n'en ferait pas davantage, répugnant l'idée de combattre des femmes. Aussi après un bref regard en direction de la petite, disparut dans la jungle.

Contre toute attente, cette dernière le poursuivis, l'arc a la main, avec l'intention de le tuer. Dazh ne craignait pas particulièrement la fillette et préféra la distancer. Hippolyté n'écoutant que son courage, abandonna Laodiké pour bondir d'arbre en arbre et défaire sa cible.

« Père ! Affrontez-moi ! » Hurla la fillette.

A ces mots, le morpheur ralentis pour s'arrêter complètement. Il n'avait pas fini de se retourner qu'une flèche vint en direction de sa tête, mais le voyageur l'écarta comme s'il s'était agit d'une brindille. « Arrêtes avec ça. ». La fillette stoppa sa course, quelques mètres derrière lui et soutint le regard du voyageur qui l'examinait avec attention. Le visage sale et des feuilles plein les cheveux, la fillette avait son charme malgré tout, bien que son air de défi venait contrarier la beauté de son visage. Elle avait de longs cheveux d'ébène, comme il en avait eut il y a peu, allant même jusqu'à sa taille. Ses yeux étaient d'un vert émeraude profond, comme ceux de l'impératrice. Même sa peau était halée de la même manière que la sienne. Alors Dazh s'interrogea sur l'importance qu'il accordait a ses éléments. Cherchait-il a les faire concilier avec l'histoire de la fillette ? Etait-il possible qu'il soit vraiment le père ? Il ne s'était passer qu'une journée et qu'une nuit depuis sa rencontre avec Hippolyte et Dazh ignorait encore beaucoup des lois qui régissait Dreamland. Cependant, la petite avec les oreilles de sa mère, aussi son appartenance au monde des rêves était certaine.

Tout d'un coup, son pouvoir se manifesta, transformant son torse en pierre. Stupéfait, Dazh ne comprit pas ce qu'il se passait. Pas même quand malgré lui, il tomba a genoux pour ensuite s'effondrer au sol. Le voyageur sentit une vague de froid s'insinuer en lui et entreprit de palper maladroitement son corps a la recherche de ce qui lui arrivait. Il découvrit alors la lance en Or de Laodiké qui avait traverser son corps jusqu'à ressortir par son flanc gauche.

« J'ai rater ses organes vitaux ? » Constata la gardienne d'élite qui avait sut se faire très discrète avant de l'embrocher par derrière. Le morpheur commença à ressentir la douleur de plus en plus vivement à travers son corps. La blessure était propre et net, a telle point qu'aucune goutte de sang ne s'échappait de son organisme. En tout cas, pas avant que Laodiké ne retire sa lance, ce qui arracha une plainte sourde de la part du voyageur. « Il n'est pas mourant Hippolyté. Tu peux achever ton père toi même. » La fillette c'était rapproché et comme si elle voyait un tel spectacle pour la première fois, elle tremblait. Sur son visage on pouvait voir que la colère qui l'avait habité n'y était plus et que seul subsistait la peur.

Dazh qui était à la merci de la guerrière ne pouvait pas espérer s'enfuir et réussir. Et celle-ci prenait bien garde a ce qu'il ne se relève pas, même si sa vigilance n'était plus la même, maintenant qu'elle avait triompher. L'amazone sortit son glaive et le tendit à la fillette. « Comment.. Es-ce possible ? » Comprenant de quoi il voulait parler, Laodiké se pencha vers lui, comme elle l'aurait fait pour un animal qu'elle allait délivrer de ses souffrances. Même dans un moment pareil, le morpheur apprécia la proximité avec la jeune femme qui n'était pas sans lui rappeler sa nuit avec Hippolyte. D'abord silencieuse, comme hésitante, elle lui confia finalement une explication. « Il ne faut que quelques jours à une Amazones pour arriver a maturité. Hippolyté, fille de la reine Hippolyte atteindra l'équivalent de vingt de vos années, dans un peu moins de deux jours. »



Sans plus d'explications, Laodiké guida la main de la fillette jusqu'à glisser le glaive sous le cœur du morpheur. L'instant avait quelque chose de sacré car tous gardèrent le silence. Le voyageur, qui plein du sentiment d'avoir accompli quelque chose, se faisait peu à peu à l'idée que tout prenait fin ce soir. Le regard vide, l'air absent, le morpheur se perdait dans la contemplation de la jungle environnante, tandis que son heure arrivait. Mais quelque chose attira son attention.

Réunissant ses dernières forces, le morpheur se leva brusquement déviant le glaive de sa poitrine et malgré sa blessure dans le dos, bondit par dessus Hippolyté pour intercepter le fauve qui l'avait pris en chasse précédemment. Dans un corps à corps incroyable, le morpheur luttait avec le félin qui aurait eut tôt fait d'attraper la fillette entre ses crocs pour la dévorer plus-tard. Même Laodiké fut surpris de voir le félin surgirent des ténèbres et l'espace d'un instant, la honte s'empara d'elle, avant d'attraper sa lance et de mettre en déroute le fauve qui avait largement griffer et lacérer le corps du voyageur.

Dazh gisait meurtri sur le sol de la forêt, mais il était néanmoins parvenu à sauver la vie de sa fille. Cette dernière arriva rapidement au-près de lui, non pas pour l'achever mais motivé par un instinct père-fille. A nouveau, le morpheur eut l'occasion de déceler chez elle, son héritage qu'il abandonnait à Dreamland. Bien que blesser, Dazh parvint à se redresser et se surprit à embrasser Hippolyté sur le front. Les choses n'allaient pas tarder a reprendre leur cours, quand une mystérieuse silhouette surgit derrière Laodiké pour la menacer du tranchant de sa lame. Surpris, le morpheur reconnu celui que l'on nommait « Le Gladiateur ».

«  Ne t'avais-je pas dit que l'on pouvait être vaincu par un baiser ? »



La dernière phrases du « Gladiateur » dans le Colisée, lui revint en mémoire. Le morpheur ignorait malgré tout si son nouvel ami évoquait, en ce qui le concernait, son aventure avec l'impératrice, ou le soudain changement de comportement de la fillette. En effet, Hippolyté, bien que surprise n'avait plus le souhait de transpercer le cœur de son père qui avait affronter le fauve pour elle. « J'ai une dette envers toi. Je vais les retenir ici. Va t'en ! »
Le morpheur observa le « Gladiateur » encore un moment, puis sa fille plus longuement. Il se mit finalement a sa taille afin de lui faire des adieux dignes de ce nom. Lui comme elle, savait très bien que la place de la jeune fille était avec les amazones et qu'il ne pouvait l'emmener avec lui. Après quelques instants, le morpheur se releva et après quelques pas se retourna vers le  « Gladiateur ». 
« Ne blesse aucune d'entre elle. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono] Dim 4 Mar 2018 - 17:01


How I Met Your Mother




Quête Solitaire
Dazh D. The Rock










Jour N°5


La journée d'hier avait sembler particulièrement long au vieux Dalreight, qui avait dut trouver refuge au fond d'une caverne sombre et humide. La grotte avait en plus, la chance de n'abriter aucune bête féroce.  

Après avoir échapper à Laodiké, le voyageur avait, autant que possible, tenter de soulager la douleur de sa blessure causé par la Lance d'Or. Cette dernière l'handicapant grandement, ne lui avait plus permis de combattre, aussi aurait-il été inutile et même dangereux de rester a proximité du duel que comptait se livrer la Gardienne d'élite et le « Gladiateur ». Malgré tout, Dazh s'inquiétait pour Hippolyté. A plus d'une reprise, il s'était arrêter prêt a faire demi-tour, mais comprenant que ce comportement ne répondait à aucune logique, le voyageur s'était résolu à avancer.

Heureusement, cette nouvelle nuit avait restaurer ses blessures, mais le Tempo-temperus le retenait encore dans les environs. Comprenant qu'il lui faudrait trouver une solution pour s'en débarrasser, le morpheur envisageait de rejoindre la zone 2, et peut-être même le royaume des chats, ou quantité d'objets transitaient. Peut-être trouverait-il un instrument capable de le délivrer.  

Balayant ses pensées d'un geste de la main, le morpheur qui était maintenant au mieux de sa forme entreprit de sortir de le caverne qui l'avait accueillit. Dehors, il pleuvait. Beaucoup. S'il faisait jour, le soleil était dissimuler par d'épais nuages qui assombrissaient grandement le ciel, délivrant sur la jungle des Amazones une pluie impressionnante. En un rien de temps, Dazh fut trempé. Pour un peu, la jungle lui parut presque méconnaissable tant les eaux avaient gagner les hauteurs, au point que la rivière était largement sortie de son lit.

Évoluant tant bien que mal, des heures durant, au cœur de la tempête, le morpheur était certain de pouvoir quitter la jungle dans d'un instant à l'autre. Pourtant, la rivière était par endroit si déchaînée qu'il lui fallait dévier de sa trajectoire initiale, parfois pendant de long moment. Alors que le morpheur progressait toujours contre les éléments, une silhouette se dessina dans la brume et le vent. Dazh ne la vit qu'à l'occasion d'un éclair particulière fort. La femme qui se tenait au sommet de la colline devant lui, ne semblait guère affecter par le chaos de la météo. Elle était robuste et dans son dos se trouvait une épée qu'il connaissait bien. « Ceur'caelestos ».

Le voyageur comprit qu'il s'agissait de l'impératrice des Amazones en personne. Bien que prêt à se battre, le morpheur savait que face à elle, il n'y avait nulle victoire et nul espoir de vaincre. Malgré tout, il se montrerait digne de son Titre, celui de Champion des Amazones. Le morpheur que ni le vent, ni la pluie parvenait à faire plier, savourant presque cette retrouvaille, se contentait de l'observer, tandis qu'elle faisait de même. Le tonnerre éclata autours d'eux et le vent souffla plus fort encore, quand elle entreprit de s'avancer.  

Cet alors qu'il découvra ses longs cheveux d'ébènes et comprit qu'il s'agissait en réalité d'Hippolyté. La jeune femme brandissait déjà l'épée qui a son contact brûla de milles flammes. Un feu si intense que malgré la tempête, Dazh sentit la chaleur de Ceur'caelestos sur son visage. Celle qui était définitivement sa fille, l'épée confirmant son identité, devait avoir atteint l'équivalent de Dix-huit années. Grande et athlétique, elle possédait désormais tous les attributs des Amazones.  

Au bout d'un moment, Dazh et la jeune femme furent réunis sans qu'aucun mot ne fut prononcé. Si le voyageur voulu l'embrasser comme un père, l'évolution de la jeune fille faisait qu'il la découvrait à nouveau, rendant l'instant un peu étrange. Ignorant ce qu'elle ressentait de son côté, Dazh se surpris a espérer avoir une place dans le cœur de cette dernière. Soudain, et toujours sans un mot, Hippolyté attrapa un genre de sceptre attaché dans son dos. Le morpheur ne reconnut l'objet que lorsqu'elle l'appliqua sur sa nuque. Il s'agissait du Tempo-temperus et elle venait de l'en délivrer.  

Curieusement, il ne ressentait rien de particulier. La pluie coula sur son visage comme des larmes comprenant qu'ils se disaient une nouvelle fois adieu. Dans son regard il vit que sa place était définitivement au-près des amazones et qu'il ne devrait pas revenir. Hippolyté était maintenant princesse du royaume, un statut important qu'il ne devait pas mettre en péril. Renonçant au fait de l'achever Hippolyté risquait assurément beaucoup. Le morpheur qui y vit la preuve qu'il recherchait entreprit finalement d'embrasser sa fille avant de quitter définitivement le Royaume des Amazones.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono]
Revenir en haut Aller en bas

Royaume des Amazones : How i met your Mother [Krono]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Royaume de la Testostérone-