Haut
Bas

Partagez|

[Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 319
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre Jeu 11 Jan 2018 - 17:32



Même s’il n’en montra rien, le mercenaire fût soulagé que la situation ne dégénère pas, il se félicita d’être intervenu puis poussa son captif pour qu’ils reprennent la progression. Il sursauta presque lorsque la gardienne du temple les interpella, décidément il allait falloir qu’il se détende si il ne voulait pas passer pour un nul devant le Duc.

« Ce n’est que moi, ne fais pas attention à lui il n’existera bientôt plus. Ouvre nous donc la porte. »

Cette créature ne lui plaisait pas, il avait l’impression qu’elle faisait volontairement semblant de ne pas le reconnaître pour le rabaisser. Quand il serait officiellement Baron il ne manquerait pas de punir ce genre de comportement, il la forcerait à s’agenouiller devant lui à chaque fois qu’il passerait. La promesse de cet avenir radieux lui remit un peu de baume au cœur avant de pénétrer dans l’antre de Dommerion. Avec les portes ouvertes la musique étrange s’entendait beaucoup mieux, il n’avait aucune idée de quels instruments il s’agissait, on aurait dit que quelqu’un frappait avec des chatons sur des contrebasses. Les notes stridentes succédaient à celles plus grave sans véritable logique mais on pouvait tout de même arriver à détecter une sorte de mélodie si on avait de l’imagination.

En avançant dans le tunnel il se demandait à quelle scène loufoque ils allaient encore assister, la dernière fois il était tombé sur des empalements, celle d’avant sur une mêlée générale, à quoi allaient-ils avoir le droit cette fois ? Il poussa à nouveau son captif pour qu’il ne traîne pas, tout en restant sur ses gardes, il n’était pas à l’abri d’une dernière tentative de fuite désespérée.

Comme il l’avait pressenti c’était un spectacle assez unique en son genre qui s’offrait à eux en entrant dans la salle principale. Dans un coin de la pièce il y avait des créatures des rêves, captives, qui jouaient des instruments bizarres, a priori pour servir de fond musical à des rêveurs qui tentaient de réaliser des acrobaties. Mais les malheureux étaient sans cesse déséquilibrés par les différentes créatures obscures qui formaient la cour habituelle du Duc Obscur et qui leur lançaient tout ce qui leur passait sous la main. Chaque fois qu’un des malchanceux chutait, les rires et les acclamations retentissaient et d’autant plus si la victime avait lâché un cri de douleur. Au cœur de la pièce, vautré sur un trône grandiloquent, la main sous le menton, le coude appuyé sur le genou de sa jambe posée sur l’accoudoir, le seigneur des lieux regardait la scène à demi amusé. A ses côtés, deux succubes obscures entièrement nues tenaient à sa disposition à manger et à boire, elles étaient probablement à son service pour d’autres choses mais pour l’heure leur rôle se bornait à ça.

Le maître des lieux avait l’air presque blasé devant ce spectacle complètement loufoque, seules les chutes les plus douloureuses lui arrachaient un léger sourire. Il ne remarqua pas les nouveaux arrivants, concentré sur une jeune rêveuse africaine d’une vingtaine d’années en équilibre précaire sur un fil tendu entre deux poteaux, à trois ou quatre mètres du sol. Elle tentait tant bien que mal d’avancer tout en esquivant les projectiles lorsque ce qui semblait être une motte de terre la toucha en plein dans la joue, la faisant tomber en lâchant un gémissement de douleur lors de l’atterrissage.

« Qu’elle recommence ! » Ordonna le maître des lieux avec un petit sourire narquois. Un de ses sbires se mit aussitôt à fouetter la malheureuse pour qu’elle se presse en boitant vers l’échelle qui lui permettrait de monter en haut des poteaux à nouveau. Elle tentait de rester fière mais on sentait le désespoir et la douleur monter en elle, ce qui ne faisait que contenter le seigneur.

Schwartz n’avait pas prêté attention au spectacle, il avait joué des coudes pour que son captif et lui puissent approcher de Dommerion. Maintenant qu’ils étaient près du but, il avait de nouveau passé une corde autour des poignets de Shad et le tenait court. Quelques regards se posèrent sur l’étrange binôme mais peu s’y attardèrent, ils arrivèrent vite devant le trône.

« Seigneur Dommerion, je vous ai ramené Shad Howl le traitre, le lâche, le fuyard, afin qu’il soit soumis à votre Justice. »

Le Duc leur adressa un rapide coup d’œil avant de reporter son attention sur la malheureuse qui allait faire une nouvelle tentative. « Hein ? T’es qui toi ? C’est qui lui ? »

Le mercenaire cacha sa frustration de son mieux. « Je suis Schwartz, un de vos loyaux serviteurs, c’est moi qui ai rattrapé l’esclave du royaume de la glace qui s’était enfui il y a un mois. »

« Ah ouais, excuse. »

« Lui c’est une créature qui a quitté le royaume obscur sans l’autorisation d’un des ducs, il nous a fait passer pour des lâches et des pleutres. Dans sa faiblesse il s’est allié avec des voyageurs et a même comploté contre nous en assassinant lâchement une voyageuse d’un royaume avec qui nous étions e négociation. »

« Ah, oui… » Son attention était fixée sur la rêveuse qui, blessée, n’arrivait même pas à avancer sur la corde. Repliée sur elle-même elle résistait tant bien que mal à tous les objets qui pleuvaient sur elle. « Attends, je reviens. »

Il se leva, faisant cesser les cris et les projectiles, impérieux, il leva un bras duquel un tentacule d’ombre s’étira en direction de la rêveuse apeurée. Il s’étendit jusqu’à la jeune femme et s’enroula autour d’elle comme un boa. D’un coup sec il la ramena devant lui, à un mètre à peine, il riva son regard dans le sien et, lentement, approcha un doigt de sa poitrine, puis sans effort apparent, enfonça sa main dans sa cage thoracique lui arrachant un cri puis la faisant disparaître dans un nuage de fumée.

Il se rassit, satisfait de cette distraction. « Alors un traitre, oui d’accord, qu’as-tu à dire pour ta défense ? Saad ? Tu es accusé de… ce qu’il a dit. »


__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre Lun 29 Jan 2018 - 14:27

Il y avait énormément de bruit à l’intérieur du temple. Tu avais remarqué que cet ensemble de bruit formait une sorte de mélodie agressive, diverse, variée et chaotique. Ces morceaux musicaux auraient pu s’apparenter au travail qu’aurait pu produire un certain Igorrr du monde réel ; ce n’étaient pas les extraits sonores de cris de chaton ou de cris bestiaux qui pourraient laisser penser le contraire. Quel artiste ! Quel génie ! Malheureusement, tu étais à des années de lumière de connaître cette personne, petite créature obscure ignorante et insignifiante que tu étais.

Le spectacle principal de rêveurs acrobatiques te divertissait beaucoup malgré toi. Seules les avancées forcées de Schwartz te rappelaient systématiquement ta condition de prisonnier et non d’invité. D’ailleurs, les invités du temple de Dommerion vous ignoraient royalement. Vous comptiez moins que ces numéros les plus délectables servis depuis… la veille au temple. Tu remarquais les créatures directement à la suite du Duc qui se trouvait sur son trône. Elles n’avaient pas l’air commodes malgré leur rôle d’apparat aux côtés de leur seigneur.

Et celui-ci… ce despote, ce souverain, ce monarque n’était peut-être pas le plus puissant des Ducs et encore moins le Seigneur des Ténèbres, mais il en imposait. Sa prestance et son charisme naturel faisaient ombre à toutes les autres créatures obscures présentes ; et ce, de très loin. Même s’il ne semblait pas activement attiré par ce qui se déroulait devant lui, tu ne pouvais que l’admirer. Certes, sa présence était différente de celle de Minuit, mais elle gravait dans ta tête cette image que tu te faisais des Ducs Obscurs. Puissants, beaux et imposant leur être à tous. C’était génial. Génial, jusqu’à ce que le mercenaire obscur vienne tout gâcher.

Mais tu faillis vraiment éclater de rire lorsque le seigneur Dommerion ne fit qu’adresser un regard fugace dans votre direction et de demander à Schwartz qui il était. Pouffant de rire tout de même, tu te rappelas qu’éclater de rire devant le Duc n’était pas une bonne idée ; cela permit de te contrôler un minimum. Apparemment, le maître du sixième temple n’en avait rien, mais alors rien du tout à faire de ce qu’il se passait juste à côté de lui. Tu regardais juste les quelques créatures qui vous remarquaient en entendant la voix de leur souverain retentir. Des murmures se levèrent de plus en plus avant que Dommerion ne se mette à bouger. Cette action te terrorisa.

La démonstration des pouvoirs d’un Duc, aussi minimes fussent-ils, avait quelque chose d’aussi horrible qu’impressionnant ; surtout dans ta situation. D’un geste mou mais impérial, le Duc Obscur avait saisi la rêveuse qui le divertissait jusqu’alors, avant de s’en débarrasser aussi facilement que d’un insecte se promenant sur son bras. En reprenant sa position sur son séant, toute l’attention était rivée sur toi. Tout le monde te regardait. Toi... qui avais interrompu cette petite fête. Le regard rivé dans celui désabusé de Dommerion qui attendait désormais mot de ta part, tu commençais à paniquer méchamment. Il se foutait éperdument de ton existence et t’aurais sans doute déjà écrasé comme une fourmi si tu n’étais pas synonyme de divertissement potentiel.

Si tu avais pu déglutir, tu l’aurais fait plusieurs fois. Tu étais tétannisé par ce qui t’était demandé. Divertir et te défendre en même temps, toi qui te savais coupable jusqu’à l’os, c’était impossible. Il te fallait trouver vite. Dommerion te regardait de plus en plus avec cette note d’impatience dans le regard et dans la position. Il s’appuyait de plus en plus sur les trois doigts qui servaient de support à sa tête et il menaçait de bailler à tout moment. Un petit bruit choqué dans la salle te fit comprendre qu’il ne vallait mieux pas le faire attendre plus longtemps. Alors, dans un semblant de courage, tu te mis à chanter d’une voix de Howl trop belle pour une créature cauchemar d’ombre.

Tu entamas ta mélopée par dire que tu étais parti du royaume obscur à cause d’un papier qui demeurerait introuvable désormais, puis tu embrayas avec le fait que tu n’avais pas l’intention de nuire au royaume obscur. Après ces premiers couplets un peu bancals suivis d’un refrain trouvé rapidement, les créatures aux instruments trouvèrent l’idée assez bonne de se mettre à jouer. Alors, ragaillardi par cet état de fait positif, tu enchaînas par le détail de ton ressenti vis-à-vis des rencontres avec divers voyageurs. Il y eut mention de la fille et du garçon violents ayant combattu avec toi des hommes-lézards.

Globalement, les premiers couplets ne te disculpaient pas, bien au contraire. Enfin, tu éprouvais une certaine fierté à tout déballer, comme une mamie qui n’avait pas vu son amie de ragots depuis très, très longtemps. Mais en chanson. Vint le moment où tu racontais ta rencontre avec la voyageuse du royaume démoniaque. Étrangement, tu y passas moins de temps que le reste de tes aventures car tu n’étais pas très fier de ce que tu avais fait par ignorance. Tu pensais simplement que cette voyageuse était une ennemie, alors qu’elle était une potentielle alliée.

Dans l’ensemble, tes paroles omettèrent des choses importantes pour ton jugement, mais que tu n’avais pas cité à cause du fait que tu étais stupide. Tu ferais un très mauvais avocat, en fin de compte. Mais tel n’était pas ton rôle. Cette chose chantée ne te mettait pas en valeur. Mais à mesure qu’elle défilait et peu importait si le seigneur Dommerion était d’accord ou pas, s’il était amusé ou non, une cohue habituée au temple de la sixième heure fut enjouée par le rythme et le travail des joueurs d’instruments sur les côtés. Elle criait ton nom et commençait à devenir plus chaotique que des metalleux bourrés à un concert de Cannibal Corpse.

C’était désormais fait. La chanson et la musique furent terminés. Le chaos retombait peu à peu, bien que certains ne l’avaient pas compris. C’était maintenant au tour du seigneur des lieux, Dommerion le Duc Obscur de la sixième heure, de parler. Enfin, s’il en avait envie. Sinon, il délèguerait cette basse besogne à quelqu’un d’autre. Peut-être l’un de ses succubes d’ombre ? Peut-être un sous-fifre encore plus bas ? En tout cas, il fallait quelqu’un qui connaisse bien le haut personnage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 319
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre Mar 27 Fév 2018 - 10:51


Un léger sourire égaya le visage du duc obscur lorsque l’accusé se mit à conter ses exploits en chantant. Il semblait penser « enfin un qui a compris que sa survie ne tient qu’à sa capacité à me distraire ». Il écouta attentivement la comptine, voyant que leur seigneur appréciait le spectacle, plusieurs membres de sa cours se mirent à accompagner le prévenu, à frapper dans les mains et à manifester leur enthousiasme. Dommerion laissa Shad terminer son récit chanté, mais lorsqu’il termina l’ambiance redevint pesante, attendant la réaction du Duc.

«  Pour tes actes tu mérites clairement la mort, on a pas besoin d’un boulet tel que toi…. »

Certains manifestèrent leur contentement devant la future exécution.

« Mais… tu m’as amusé et tu pourrais éventuellement devenir un de mes bouffons… »

Les mêmes furent déçus.

« Je vais donc te laisser une chance. » Des vivats s’élevèrent, les présents savaient ce qui allait se passer. « Tu as une minute pour me tuer ou me blesser gravement, je ne riposterais pas, mais je te tuerais si tu échoues. »

Toujours vautré sur son trône il fit un geste de la main et un de ses larbins tourna une grande clepsydre qui contenait un liquide noir qui commença à s’écouler.  

« Je serais toi je ne perdrais pas de temps. »


__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre Mer 4 Avr 2018 - 16:50

Quelques secondes après ta chansonnette débile, alors que tous les regards étaient braqués sur le seigneur des lieux, rendant l’ambiance aussi lourde que les profondeurs obscures de l'océan. Presque comme un lourd couperet, la réplique de Dommerion te saisit au ventre et t’éloigna de la situation, te demandant comment tu avais fait pour te retrouver dans une telle situation. Le mot “boulet” rentra dans tes esgourdes et fit plusieurs fois le tour de ton intellect mineur avant que tu ne puisses réellement te rendre compte que la suite allait être pire, bien pire.

Même si tu avais visiblement amusé un minimum le duc de la sixième heure, tu savais que la suite des événements n’allaient pas forcément être plus légers, plus favorables. À en juger par les réactions des sous-fifres agglutinés autour du trône, ce qu’allait demander le duc obscur faisait parti d’une sorte de routine, d’une habitude. Tu priais presque pour que ce ne soit pas ce à quoi tu pensais… mais le “Je vais donc te laisser une chance” fit tomber le couperet sur toi qui fermas les yeux en encaissant cette sentence révoltante.

Tu savais ce que ça signifiait avant même que les mots soient prononcés. Tu avais déjà eu vent de ses façons de s’amuser, de certains de ses jeux. Tu étais partiellement au courant de l’invincibilité ou à la rigueur de l’immortalité du maître de ce temple. Vouloir être blessé alors qu’on était invulnérable était une manière de rappeler aux autres larbins qui était le patron. Tu servais simplement d’exemple. Lors que le duc insista sur la caractère pressant du compte-à-rebours, tu sautas littéralement sur l’occasion.

Juste après avoir sorti tes griffes tranchantes, tu bondis sur le trône afin de lacérer, d’écorcher et découper le visage de Dommerion en hurlant de désespoir. En sachant pertinemment que toute éventuelle hypothétique possible blessure infligée ne servirait à rien du tout, tu te mis à vociférer dans ta voix puissante de Howl :

- Alors quoi ?! Me demander de vous blesser gravement, c’est comme demander à un moucheron de détruire votre temple ! C’est tout bonnement impossible ! Bien sûr, j’ai fait des choses nazes à vos yeux ! Je ne veux même pas essayer de vous égratigner parce que ça sert à rien ! Je réagis sous le coup d’une colère désespérée, mais je sais bien qu’au terme de cette longue minute, je ne vous aurais rien fait ! Je ne sais pas si ça vous amuse, je ne sais pas si ça vous conviendra, je veux juste vivre ! Je n’ai aucune raison valable, évidemment, juste… juste que c’était cool !

L’un des sous-fifres de Dommerion vint t’extraire de ton acharnement inutile avant de te jeter sur le côté comme un déchet abusif. La minute était passée depuis quelques secondes et tu savais que tes griffes, tes cris et tes boules d’ombre n’auraient même pas pu ne serait-ce qu’égratigner la peau du duc obscur de la sixième heure. Vu que le temps était écoulé, C’était à son tour de jouer. Jouer, il n’y avait que ça. Tout comme un pouvait cruellement jouer avec les fourmis, le seigneur du temple des ténèbres allait disposer de toi comme d’un amusement. Et un amusement pas très drôle, qui plus est. Tu n’osais pas faire l’affront de te relever et de te tourner face à un Dommerion immaculé. Tu ne voulais pas avoir raison sur son invincibilité.

Les agitations reprirent lorsque le chef des ombres fit son premier mouvement après que le temps soit écoulé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 319
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre Lun 13 Aoû 2018 - 23:50


Au premier coup de griffe la tête du duc obscur partit légèrement en arrière, la peau grisâtre de Dommerion semblait avoir été entamée par l’attaque. Elle partait en lambeaux et des morceaux tombèrent, mais, au-dessous, il n’y avait pas de sang ou de chair comme on aurait pu s’y attendre mais juste une nouvelle peau, intacte, immaculée. Les cris de la créature finirent d’arracher les derniers bouts d’épiderme traumatisés. Le visage du seigneur avait retrouvé son teint immaculé et parfait, son sourire goguenard était, lui aussi, revenu. Il attendit patiemment que les dernières secondes du décompte s’écoulent.

Alors qu’un des gardes retirait le prévenu, le duc obscur s'épousseta, dans un geste incroyablement cliché, mais, pour le coup, nécessaire. Il se redressa et s’approcha de celui dont la vie ne tenait qu’à un fil et qui lui tournait le dos.

« Décevant… Ta chanson était amusante mais ça s’arrête là... »

Il tendit la main vers lui et trois tentacules d’ombre commencèrent à se diriger vers le malheureux.

« Assez joué. La sentence sera donc la mort pour … Tout ce que tu as fait et qui a nuit à la réputation et à l’intégrité du royaume. »

Implacables, les trois appendices vinrent s’enrouler autour du corps pourtant partiellement éthéré du malheureux Shad et commencèrent à l’enserrer de plus en plus fort tout en le rapprochant inexorablement du maître des lieux. Même s’il avait voulu crier, Shad n’aurait pas pu émettre un son, bâillonné avec vigueur par son bourreau. De sa main libre, le duc créa une sphère noirâtre au bout de son index tendu, de la taille d’une orange, elle semblait vibrer d’énergie. Le doute n’était pas permis, il y avait largement assez de puissance dans cette boule pour tuer la moitié des présents dans le temple. D’ailleurs certains commençaient à s’écarter, peu confiants, comme s’ils avaient déjà assisté à la scène et que les premiers rangs avaient eu chaud. Il attrapa ce globe à pleine main bien décidé à l’enfoncer au coeur de ce qui constituait jusque-là Shad Howl.

« Seigneur... » C’était Schwartz, un genou au sol, tremblant, vraiment hésitant à intervenir. « Vous aviez dit que si je le ramenais je pourrais commencer à rassembler des soldats en tant que Baron. Nous pourrions essayer de recycler son essence vitale en une créature utile au royaume… »

« J’ai dit ça moi? » Il jeta un coup d’oeil à l’un de ses conseiller qui acquiesça. « Hé bien soit. Te voilà Baron et voilà le début de ton armée... » Il jeta le malheureux dans les bras du récemment promu. « Pourquoi il n’y a plus de musique? »

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre Sam 18 Aoû 2018 - 16:56

Pourtant, son invincibilité légendaire n’était pas surfaite, loin de là. Tout à fait capable de bouger et de parler, Dommerion reprit la parole d’un ton révélant son agacement. Tout comme un enfant est agacé par son jouet devenu ennuyant, le Duc Obscur trouvait ta prestation décevante, Shad. Et il aurait mieux valu pour toi qu’il ne la trouve qu’amusante. Car il comptait se débarrasser de toi comme on jette et détruit ce qui est défectueux. Jusqu’au bout, le duc de la sixième heure ne prenait même pas la peine de vraiment connaître l’insecte qu’il avait en face de lui. C’était assez rageant, mais tu avais un autre problème à gérer que cette reconnaissance inutile.

Les trois bras tentaculaires que Dommerion avait fait pousser pour t’enserrer dedans avaient balayé ton manteau d’ombre comme un simple petit nuage par une tempête. Tu étais désormais nu, les tentacules t’étreignaient et faisaient de toi une simple poupée de chiffon. Tu te retins le plus longtemps possible, mais la douleur engendrée commença à ravager ton visage. Heureusement pour toi que tu n’avais pas à respirer car cela t’aurait tout bonnement été impossible, même au-delà du fait que tu étais bâillonné.

Même si le doute n’était pas permis de prime abord, le Duc était vraiment déterminé à te supprimer sans autre forme de procès. “Procès”, quelle bonne blague ! Créant une sphère noire dont la simple présence te fit paniquer et presque tourner de l’oeil, Dommerion avait choisi la manière avec laquelle il allait se débarrasser de toi. Tu resongeas à tout ce que tu avais fait jusque-là et, après avoir maudit Schwartz de tout ton être, tu te dis que tu aurais dû mieux en profiter. Tu ne ressentais plus rien dans ton corps, même de la douleur devenue trop intense pour toi. Il aurait peut-être mieux valu que tu sois un corps humain classique à ce moment-là, cela t’aurait évité de planer avant que la sphère noire ne te sois enfoncé dans la poitrine.

Mais tu ne fus pas achevé, enfin, pas tout de suite. Schwartz, encore lui, mit son grain de sel entre le duc et toi. Au lieu de te laisser te faire achever, il avait donc un dessein tout autre pour toi. Après un rapide échange suivant l’interruption impolie, Dommerion concéda le titre de Baron à cet empoté en te jetant négligemment sur lui. Le duc obscur avait une fois encore fait preuve de son caractère si atypique et fantasque. C’est ce qui était intéressant, mais tu ne le comprenais pas de cette manière.

Schwartz ne tenait pas du tout à te porter, alors il te laissa tomber par terre avant de te traîner par tes longs cheveux en voyant que tu étais incapable de te remettre sur pieds. Il fallait dire que l’étreinte avait été telle qu’il était possible que tes jambes eurent été broyées, te rendant incapable de faire un quelconque mouvement de par toi-même.
Alors que la musique reprit, tu fus emmené bien loin de la zone du spectacle.

Lorsque le nouveau Baron fut arrivé sur place, il te laissa tomber un moment, sans doute pour aller vérifier quelques trucs. Cet endroit, tu le connaissais un peu, il n’était pas très différent des version que tu avais déjà vu et qui te terrorisait à l’époque : La machine à recycler les inutiles, les rebelles, les roues libres et les gêneurs comme toi. Tu avais déjà assister à ce qui allait se produire alors que tu n’avais que quelques jours.
Mais, comparé à ce que tu venais d’endurer, ce n’était plus si effrayant pour le moment.

Ton bourreau revint vers toi avec deux autres créatures d’ombre et tu pus mieux apprécier les environs lorsque celles-ci te soulevèrent. Il y avait quatre cubes sombres dégageant des cris et des pleurs divers. D’autres bourreaux traînaient des petits créatures toutes mignonnes vers ces cuves avant de les y balancer comme des cadavres dans une fosse commune. De l’autre côté, tu pouvais voir tout le nécessaire pour refaire des créatures obscures. Des formidables machines semblables à des imprimantes tridimensionnelles qui s’occupait déjà d’attacher des morceaux d’essence vitale afin de constituer un nouveau soldat. Des sortes de tentacules visqueuses sécrétant la chair sombre et s’agitant dans un bruit gluant.

Étrangement, cette vision te séduisait. Peut-être parce que ton corps essayait de supprimer la douleur par des anti-douleurs naturels puissants. Tu ne ressentais plus que du calme et de l’apaisement, même lorsqu’on te jeta dans l’une des cuves. Tu allais te faire recycler, enfin ! Depuis le temps que je te suivais, je me disais sans doute qu’un jour je puisse entrer en toi pour faire mien ton corps ! Mais la possession ne sera même pas utile, car cette providence fera que j’aurais un corps à moi toute seule ! Allez, disparais que mon règne commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre
Revenir en haut Aller en bas

[Quête solo avec MJ] Jugement et renaissance dans l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 5 :: Royaume Obscur-