Haut
Bas

Partagez|

Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Dim 9 Juil 2017 - 19:55


PERRON
Julia

Personnage.


© Avatar taille 160x320 pixels.


  • Nom : PERRON
  • Prénom : Julia
  • Surnom(s) : La maîtresse
  • Âge : 29
  • Nationalité, origine(s) : Française
  • Pouvoir et description : peur des vêtement qui empêche de bouger et des attaches en cuir Julia a la capacité de contrôler le cuir de son vêtement.
  • Rang : Chasseuse de songe (rang 8)



Description Physique.

Ne nous mentons pas sur ce point : le physique de Julia est loin d'être repoussant bien malgré ses attributs plus en dessous qu'au dessus de la moyenne. Fière d'un bon mètre soixante-dix, sa silhouette effilée et ses longs membres fins, lui donnaient un charme que sont âge n'entachait pas. Certains me reprocheraient d'avoir omis ses tendances quelques peu gothiques ; maquillage noir et épais sur ses paupières, lèvres fines et longs ongles, coloration dégradée du noir au blanc, en passant par le violet sombre et le fuchsia, pourtant accumulation de futilités cosmétiques qui faisaient de Julia : Julia.
Mais passé cette apparence sombre, d'autant plus inquiétante de par ses vêtements composés de lanières de cuir, on pouvait très facilement déceler la beauté naturelle cachée derrière ses grands yeux bleus au longs cils dansants, ses hautes pommettes et son nez droit et pointu. Ce visage, volontairement blanchie n'était pas souvent éclairé d'un sourire, cependant, on y lisait clairement la malice et l'intelligence, point brillant au fond de ses iris azurées comme de l'or au fond d'un lagon. Et si l'on s'attardait un peu plus, on découvrait un corps enveloppé de souffrance, tatoué de cicatrices dont seul son avant bras gauche témoignait.


Caractère.

Le mystère était vite levé quand à la personnalité de Julia. Plutôt froide, mêlant un penchant de séductrice et un un côté  de voyou sans foi ni lois. Poussée par une détermination née de la vengeance et d'un besoin de liberté, le mensonge, la tromperie et même le meurtre n'avait pas plus d'importance dans l’existence de cette femme sombre et dérangée, qu'un caillou sous la plante délicate de ses pieds . Toujours seule, elle prenait de haut et dénigrait tout les autres voyageurs de son royaume, gentiment et respectueusement, comme l'un pouvait s'adresser à un animal de compagnie, sur un ton de sarcasme dissimulé et de rejet sensuel. La jeune femme semblait très attachée à l'ancien roi, ce qui lui avait valu de monter rapidement en grade et de finir très proches du seigneur. Julia s'émancipait maintenant peu à peu de l'influence du pouvoir royal.



Histoire.

Julia ne connaissait pas ses parents, elle faisait partie de ces enfants illégitimes et non désirés qu'on abandonne sur le parvis des orphelinats. Recueillie dans cet établissement catholique, elle grandi heureuse malgré les quelques désagréments punitifs de l'enfance. Elle avait des amis et même de très bonnes relations avec les nones. Son éducation avait été rude malgré tout, le labeur et la religion dans l'attente d'une vie meilleure. Si son travail était élogieux, sa foi était inexistante. Pour elle, Dieu n'était pas et n'avait jamais été, sinon il ne laisserait pas souffrir de pauvres enfants comme eux.
Restait dans son esprit cette idée, que les autres enfants ne partageaient pas. Un sentiment complet d'abandon ; elle était certaine de ne jamais revoir ceux qui étaient à son origine, ou même de pouvoir, un jour, trouver une place entre deux personnes dont elle n'était pas le fruit. Une solitude d'esprit qui conduit à une haine profonde de la vie, alors qu'elle voyait petit à petit se vider les lits autour d'elle. Adoptés, trop grands pour rester, disparus ; qui se souciait de pauvres gosse dont même les parents ne voulaient pas, mis à part ces religieuses que l'âge faisait flétrir de plus en plus vite ?
La jeune fille se savait seule et oubliée, savait sa solitude dissimulée derrière le voile d'une fausse amitié, cachée par celle de ses compagnons orphelins ; ils ne restaient soudés que pour éviter cette solitude, elle le savait.
Se développa, chez l'orpheline, une peur profonde de finir seule, sans amis, sans amour, sans rien. Et c'est cette phobie flambant neuve qui constitua la genèse de son voyage onirique ; elle avait seize ans. C'est en vagabondant dans quelques rues sombres des royaumes de rêve qu'elle rencontra de vrais amis et surtout un garçon de dix-huit ans, personnification d'un désir fou, tant réciproque que sincère. Ses songes changèrent sa vie, elle avait un but. L’orphelinat appartenait au passé ; une simple mire du futur lui donnait des ailles, ange martyr nimbé d'amour et emplumé d'espoir blanc. Quel oiseau, né aillé, ne tenterai pas de voler ? Une logique qui s'appliqua à la jeune femme, qui tenta plusieurs fois de fuguer.
Les nones furent interloquées de ce changement soudain de comportement, tentèrent de lui parler, de comprendre. La mention de Dreamland, de ces gens qu'elle voyait en rêve et qui l'appelaient, semblaient quelques signes malsains de folie. Les entrevues devinrent punitions, lorsque les fugues furent plus récurrentes. Les religieuses ne pouvaient pas laisser une fille mineure quitter les lieux, et encore moins lorsque quelques démons la visitaient à la tombée du jour.
Alors commencèrent les traitements.
Combien de fois avait-elle été attachée, « pour la soigner », pour la purifier de ce mal qui lui faisait du bien. Elle avait passé de nombreux mois à subir la quarantaine, les séances d'exorcisation et surtout les sangles. Ces lanières de cuir, qui lui avait lié les chevilles et poignets sur son lit rugueusement inconfortables des larmes séchées.

Julia avait quitté ces vieux dortoirs, aussi abîmés que leurs tenancières, une fois purifiée, ce qui s'était traduit par sa mort en tant que voyageuse: son groupe ayant été attaqué par un créature humanoïde faite de bois ; aucun d'entre eux n'avait échappé à son courroux. Ainsi était-elle sortie quelques mois après, sa majorité alors atteinte. Lâché seule dans un monde hostile, devenu vagabonde aux premières heures de sa vie d'adulte, membre de groupes peu fréquentables, portée à la prostitution pour subsister dès l'âge de dix-huit ans ; elle mentait et séduisait pour dérober aux plus aisés. S'insinuèrent dans son esprit des pulsions anti-cléricales, le morbide était source d'émerveillement et l'Enfer une promesse de renouveau. Julia n'était pas méchante, loin de la, elle avait seulement recours à tout les moyens pour continuer sa misérable existence. Elle était devenue gothique par idéologie, s'était essayée à beaucoup de choses, cherchant dans ce qui rebutait la masse quelque chose capable de lui apporter une satisfaction jusqu'alors inconnue. Et comme cette dernière pièce, qui la rendrait complète, restait cachée quelque part, elle la substituait par un fort penchant pour les relations charnelles homosexuelles.

Dieu avait été clément pourtant, la gâtant d'une peur panique des vêtements étouffants et des maintiens en cuir.
C'est grâce cette peur que Julia avait pu défaire spirituellement sa menotte phobique, durant l'un des sombres cauchemars, que s'amusait à lui faire vivre le monde onirique; devenant une voyageuse pour la seconde fois. La ceignait toujours, pourtant, les reste indélébiles de son histoire, au travers de son vêtement de cuir; nimbe cauchemardesque témoignant si bien de sa souffrance que du contrôle qu'elle en avait et qui, chaque nuit, constituait sa lame et son écu contre l'obscurité.
Très vite attachée au roi des liens, comme un messie, accumulant rapidement les faveurs officieuses et les missions qui l'étaient tout autant; son pouvoir ne s'en décupla que plus vite, peut-être pas sans l'aide de son mécène. Aujourd'hui le roi n'étant plus, son fils à sa place, son point d'attache ne faisait que diminuer avec son royaume et la jeune gothique s’affairait de plus en plus à retrouver l'assassin de ses amis et de son amant, elle se sentait maintenant capable de le défaire.

Sa vision serait pourtant immuablement biaisée après sa rencontre avec Robert.


Fiche Technique

Fabrique de lanières 1PC : Julia peut étendre n'importe laquelle des lanières de cuir qui couvrent ses vêtement jusqu'à un maximum de cinq mètre. Elle ne peut utiliser ce pouvoir que sur deux lanières à la fois. Elles sont inanimées et peuvent reprendre leur taille initiale si Julia le souhaite.
Amélioration 1PC : Julia peut maintenant étendre ses lanières jusqu'à un maximum de sept mètre et peut en contrôler quatre à la fois mais pendant un temps plus court.



Contrôle de lanière 1PC : Julia prend mentalement contrôle d'une de ses lanière. Elle peut la faire bouger, léviter et l'étendre à sa guise jusqu'à un maximum de dix mètre. Cette technique peut être utilisée en même temps que la fabrique de lanière mais pendant une durée limitée de 10 minutes consécutives.
Amélioration 1PC : Julia peut maintenant contrôler deux lanière en même temps mais pas parallèlement à la fabrique de lanière.



Hydre de cuire 2PC : Julia fait grandir tout ses lanières d'un mètre cinquante. Celle-ci fonctionnent comme lors du contrôle de lanières mais ne peuvent pas être allongées. Cette technique demande beaucoup de concentration et ne peut être utilisé que dix minutes pas nuit.
Amélioration 1PC: L'hydre peut désormais être tenue pendant un maximum de 20 minutes.

Camisole 2PC : Permet à Julia d'entourer un membre d'une ou plusieurs lanières. Julia peut utiliser cette technique autant de fois qu'elle possède de lanières, soit un peu plus d'une vingtaine. Cette technique à deux fonctions.
Sur elle même : la technique supprime la douleur du membre emprisonné et l'immobilise
Sur une tiers personne : la technique a le même effet mais ne coupe pas la douleur
Amélioration 1PC : La camisole bloque aussi la douleur lorsqu'elle est utilisée sur une autre personne.

Armure de cuire 1PC : Julia peut entourer un membre de lanières. Il gagne une défense de N+1. Deux membres ne peuvent pas être couverts à la fois, mais ce pouvoir peut être appliqué sur plusieurs membres séparément durant la nuit.
Amélioration 1PC: Julia est maintenant capable d'utiliser l'armure sur deux de ses membres simultanément.



Autres.

Aime : les femmes, faire la fête, se maquiller, l'humour noir
N'aime pas : le parasite de Robert, les gens en général
Particularités, autres : infos non accessibles avant 23 heures
Niveau d'étude hors de Dreamland : que pwik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 15:06
Alors pour ce PNJ il va falloir se mettre d'accord sur son pouvoir car même en poussant le concept, la Claustrophobie n'est pas lié aux vêtements, fussent-ils contraignant? A moins que tu n'ais des sources pour élargir ma compréhension de la chose (ou que d'autres admins n'aient pas le même souci que moi) je ne validerais pas ce pouvoir en lien avec cette phobie.

Pour ce qui est de l'histoire du personnage, j'ai conscience que c'est résumé de façon très rapide et que parfois la vraisemblance peut passer à la trappe mais on reste assez attaché au réalisme lié au monde réel et il y serait fortement improbable, pour ne pas dire impossible et illégal que des traînes-lattes retrouvés dans un cimetière subissent plusieurs jours de garde à vue et d'interrogatoires de la part de la police avant d'être proprement envoyé dans un hôpital psychiatrique. Hôpital psychiatrique qui ressemble bien plus à ce que l'on pourrait trouver dans un film que dans la réalité (je n'y suis pas un expert mais j'ai suffisamment lu pour pouvoir faire la part des choses entre les clichés associés habituellement à ces lieux et la réalité). D'ailleurs, il aurait été intéressant de savoir pour quelle raison ton PNJ ait été accepté dans un établissement de ce genre afin qu'on en sache plus sur elle, car être gothique, lesbienne et avoir des problèmes avec l'autorité sont loin d'être des raisons valables (d'ailleurs, petite parenthèse, d'où vient ce courant de pensée liant le gothique au fait de faire des mauvaises actions volontairement ? Je sais qu'il est écrit que Julia n'y adhère pas, mais pour en avoir fait la précision justement c'est que ta plume considère que c'est l'alternative classique.)

Bref, pas mal de chose à discuter avant de pouvoir valider cette fiche, fais moi signe sur les points problématiques, qu'on voit ça pas à pas !

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 15:36
Yo clem,

Décidément, depuis que je suis là je pose des problèmes au staff, désolé...

1 - Si tu considères ce pouvoir comme trop distant de la claustrophobie, alors il faudra qu'on s'arrange (je pourrai voir avec kez mais ça serait pas logique pour son propre background)... Parce que disons que le pouvoir de ce PNJ est nécessaire à l'acquisition d'un artefact primordial pour mon personnage...

2 - Pour ce qui est du reste de l'histoire du perso... Je dois dire que c'est du au fait que ce dernier est purement cosmétique (pour l'artefact justement) et qu'il sera très très rarement au contact de robert. Simple background en fait.

3 - Dans les année 80, l'homosexualité était considérée comme une maladie mentale. Les patients étaient internés et subissaient toutes sortes de traitements médicamenteux. (Film Pride pour argument). Si vraiment l'époque pose problème, je peux la vieillir un peu

4 - j'ai fait exprès d’exagérer l'internement, je peux virer le trop si c'est pas cohérent (camisoles notamment)

5 - je côtoie beaucoup de personnes gothique ou proche de ça. Et je voulais bien préciser qu'elle ne faisait pas partie de cette branche que l'on peut appeler "satanique" et donc proches des pleins de trucs assez malsains (même si marcher dans un cimetière c'est pas ce qu'il y a de plus sympas). Simplement un choix de vie pour être en marge. Si c'est mal dis je peux modifier.

Du boulal, du boulal... Le fait est que j'ai une idée très précise de mon perso et de ce qu'il doit se passer mais que l'écrire est une autre histoire...

Merci pour le temps que tu me consacre depuis le début en tout cas (ça doit être lourd ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 16:33
Mais nan t'inquiètes, c'est pas un souci ^^ Allez, voyons ces points :

1. Effectivement c'est trop distant, je ne sais pas ce que tu as prévu exactement mais je comprends bien que tu as une structure et des idées sur le long terme et c'est très bien ! Malheureusement il faut aussi composer avec les règles et le BG du forum et donc faire preuve d'itération et de gymnastique d'esprit afin de pouvoir trouver des solutions alternatives afin de pouvoir combler ce qui ne peut plus coller. En plus à Dreamland ce ne sont pas les possibilités qui manquent, je suis sûr que quelque soit les soucis que tu as entre tes idées et ce qu'autorise le BG tu trouveras vite comment adapter tes idées ^^ (et oui je dis ça aussi par rapport à ta phrase vers la fin de ton post)

2. Pas de souci, ce n'était pas un reproche, je conçois parfaitement que l'on résume rapidement l'histoire (ou même le caractère ou le physique) d'un PNJ, je relevais juste les incohérences possibles contenus dedans.

3. C'est loin d'être faux ! Mais d'une part, Pride (très bon film au passage) se déroule en Angleterre, où le traitement des homosexuelles est relativement différent des discriminations rencontrées en France et deuxièmement, vu l'âge du PNJ, les exactions liées à sa sexualité ont prit place à partir de la fin des années 90 et début des années 2000, ce qui est loin d'être la même époque.

4. Effectivement ça fait un petit peu trop, je peux comprendre tout à fait qu'on puisse user de clichés ci et là afin de fluidifier une histoire (surtout si son rythme est très rapide comme celui là) mais ici on aime faire honneur au manga d'origine et à son respect assez bienvenu au réalisme du monde réel (clairement un de ses meilleurs points, qui fait un très bon miroir à la loufoquerie de Dreamland) et justement si un jour tu as l'envie de jouer avec l'imagerie populaire des hôpitaux psychiatriques, Dreamland pourrait être un excellent endroit pour ça ^^

5. Parfait, j'avais peur qu'il y ait quelques clichés sous-jacent dans ta pensée mais c'est bien pour ça que j'avais précisé "ta plume" parce qu'en effet, en voulant préciser que ta PNJ "n'était pas comme ça" ça peut laisser penser que ce cliché est parfaitement acceptable pour le reste. En gros le meilleur moyen dans ce genre de cas c'est tout simplement de ne faire aucune mention de ce type de cliché (parce que oui, les satanistes qui ne sont pas gothique, ça existe). Après à toi de voir si tu veux modifier ce passage là ou non selon mon conseil, je te faisais juste un retour personnel.


__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 16:40
Dac, je bosserai ça quand j'aurai le courage, merci ^^

Le seul vrai problème c'est donc le pouvoir. Il faut donc attendre un avis extérieur pour la phobie... parce que si c'est pas en rapport avec la claustro faut changer des choses. Mais je vais voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 16:47
Pas nécessairement, pour être plus clair, moi je suis contre ce lien entre pouvoir et phobie pour ta PNJ et qu'entre autre l'avis d'un autre admin me ferait réviser mon jugement. Pas qu'il fallait un second avis pour entériner ma décision.

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 16:51
Je me suis encore mal exprimé mais c'est bien ce que j'avais compris ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 17:07
D'accord, pas de souci ^^

J'en profite pour te demander -car j'ai oublié de le faire lors de mon premier retour- mais qui est exactement le Duc dont la fiche fait référence une ou deux fois ? Je ne connais pas par cœur le BG lié au Royaume de la Claustrophobie mais il n'empêche que cette appellation ne me dit pas grand chose (enfin ça me fait penser à un duc obscur, quoi, donc rien à voir à priori).

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 17:12
Pour te répondre:

J'avais demandé à Ed si la forêt de son royaume pouvait servir de cadre à la découverte de mon pouvoir (et donc de lieu d'origine à mon pouvoir).

Julia est donc de ce royaume aussi, et selon la description de Ed, j'avais cru comprendre que Maze était proche (ou bien était lui même) des ducs obscurs.

Peut-être ais-je mal compris, auquel cas je changerai le pronom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 17:21
Alors je ne sais pas comment il a résumé son truc mais dans les faits, Maze conspire juste avec quelques ducs obscurs (du royaume obscur, donc) en vue de préparer un coup d'Etat (et ils sont ensemble par intérêt mais absolument pas par confiance réciproque, ce serait même plutôt à qui trahira l'autre en premier) mais c'est une intrigue qui patine depuis des années et qui ne trouvera probablement jamais sa conclusion vu les absences des PJ concernées. Donc non les Ducs n'ont aucun lien avec les voyageurs claustrophobes, chaque royaume s'occupe des cauchemars et de la formation des voyageurs qui en résultent (s'ils le veulent, sinon ils laissent le voyageur se balader sans contrainte (ou le tue dès qu'ils s’aperçoivent que le rêveur est devenu voyageur , comme c'est le cas au Royaume de Dislok ou le royaume osbcur).

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 11 Juil 2017 - 17:55
D'accord Mea culpa ^^

Je changerai ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 25 Juil 2017 - 16:25
J'ai cru comprendre via un collègue que la fiche était de nouveau prête à être soumise à une validation, tu confirmes ?

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Jeu 3 Aoû 2017 - 13:29
Je confirme!

Déso pour le retard, les vacances, le wi-fi... tout ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Mar 29 Aoû 2017 - 16:06
Un retard du aux vacances ? C'est intolérable, #pasdecasurmonforum.

Bon et sinon y'a un peu de mieux sur la fiche, à part les sévices que Julia subit de la part des bonnes sœurs qui sont totalement hors-la-loi pour le coup et la dernière technique de sa fiche technique qui est contraire au règlement (les améliorations de techniques il faut les donner de façon individuelle, avec un package comme ici, ça revient peut-être moins cher mais ça ne marche pas comme ça chez nous).


__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 10/05/2017
Age du personnage : 41

Nouveau Venu
Robert Rosewood
Nouveau Venu

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 45
Honneur: - 40
MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie. Ven 1 Sep 2017 - 14:34
Salut clem ^^

T'inquiètes pas, j'ai eu des retour comme quoi c'était compliqué IRL pour toi donc... je comprend.

En tout cas merci d'être revenu t'occuper de ça.

Du coup j'ai modifier l'amélioration problématique, excuse moi, c'est une mauvaise compréhension de ma part.

Concernant les traitements. Je suis d'accord, j'ai posté ça y'a un moment j'ai eu le temps de murir le truc. Du coup, j'ai gardé que la quarantaine et modifié les traitements chimiques par des traitement "religieux". De cette façon, même si ça reste assez horrible, c'est moins capilotracté (je sais que ça existe pas mais j'aime ce mot XD). D'ailleurs, les orphelinat catholiques sont privés selon la loi de séparation de l'église et de l'État, donc ce qui s'y passe peut-être en dehors des lois sans que personne s'en rendent compte, surtout si l’établissement empêche leur pensionnaires de sortir, ce qui ne semble pas si aberrant niveau sécurité.

Du coup à toi de me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie.
Revenir en haut Aller en bas

Même les plus solitaires ont parfois besoin de compagnie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Administration Onirique :: Background de Dreamland :: Présentation PNJ-