Haut
Bas

Partagez|

Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 20/12/2016
Age du personnage : 22

Habitué
Kezeno Kalsak
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 75
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Ven 9 Juin 2017 - 4:37
Il rejoignait tranquillement le village, après s’être brièvement dépoussiéré, marchant vers un très grand feu. Une délicate odeur vint lui titiller les narines, cette odeur lui était toute familière, et il l’eut reconnue très vite.
- « Ils font brûler de la beuh ! »
Avançant plus rapidement vers la provenance de ce délicieux fumait, il tombe nez à nez avec une immense fiesta autour du feu, tout le monde était heureux, tout le monde dansait, mais pas de musique. Rien du tout. Nada.
- « Beh ? Ils sont tous timbrés ? »
Kezeno explosa de rire.
- « Putain c’est cool ! Ils doivent déjà être dedans faut que je les retrouves ! »
Il courut rejoindre les danseurs, respirant à chaque instant la fumée issue du brasier, il commença rapidement à entendre de la musique, et en un clignement d’oeil, il se trouvait sur une plage, tout le monde dansait au rythme du son, une vraie soirée d’été, il été transporté.
- « PUTAIN OUAIIIIS ! »
Tout là bas était agréable, il ne lui manquait qu’un peu de boisson, ce qu’il s’empressa de chercher partout autour de lui. Son regard se perdit sur une assez petite bouteille contenant un liquide translucide verdâtre, sans même réfléchir a qui elle appartenait, ni même ce qu’elle pouvait bien contenir, il se jeta dessus, et l’attrapa tout en retournant dans la danse. Il retira le bouchon, le jetant au loin, et pris plusieurs gorgées du breuvage. Il se rendit rapidement, sentant la boisson lui picoter la gorge, que ce qu’il venait de boire était de l’alcool, et du fort ! 
- « Bordel c’que c’est bon ! »
Remuant la tête, il cru voir au loin son ami Nassib. A cette vue, il souria de plus belle, s’empressant de le rejoindre.
- « MEC MEC C’EST OUF ! ON EST A UNE SOIRÉE DE MALADE ! GOÛTE MOI CA ! »
Il enfourna le goulot de la bouteille dans la bouche de son camarade, le faisant boire quelques gorgées de la boisson. Il la retira pour en boire quelques goulées à son tour, finissant la bouteille.
- « C’est tellement ouf ! Bordel mec on l’a trouvée la meilleure beuh du monde ! »
Il jeta la bouteille au loin sans crier gare, et se mit à danser avec Nassib . Il riait énormément, arborant un flamboyant sourire, levant les mains en dansant, il s’amusait tellement, il était si heureux d’être là, dans un endroit si magnifique. Il regarda Nass dans les yeux, et l’attrapa, bien que ce dernier soit plus grand, il le souleva, le mettant sur ses épaules. 
- « YIHAAAAA ! »
Il le secoua dans tout les sens, faisant des mouvements étranges tout en avançant dans la foule.
- « CA VA LA-HAUUUT ? AHAHAH !! »
Il s’amusait comme un fou, ballotant son camarade au gré de sa volonté, il aurait pu le porter pendant des heures, ou du moins, il s’en sentait capable. Aucune fatigue, bourré d’énergie. Ils arrivèrent sur le bord d’un genre de cercle de gens, dans lequel se déroulait une dance battle entre deux énergumènes complètement bourré. Il poussa un petit cri de joie, et reposa son ami.
- « DES QU’ILS JARTENT ON FAIT UNE DANCE BATTLE, J’VAIS T’DÉFONCER ! »
Il recommença sans attendre a danser, et quand les deux danseurs furent partit, il se jeta au centre du cercle, dansant de tous ses membres, bougeant les bras, marchant dans le vide, il voulait gagner ce combat, il devait gagner ce combat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 333
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Dim 11 Juin 2017 - 23:52
Elle enfile le t’shirt que Nassib vient d’enlever, il semble pressé de fuir cette conversation, étrange. Il s’enfuit dans la foule en mentant, elle le laisse tout de même partir, elle discuterait plus sérieusement avec lui une autre fois. Il n’est pas question de niquer l’ambiance tout de suite, ça serait dommage et pourtant la marque sur le corps de Nassib lui revient par flash ; qu’est ce que c’est que ça bordel. Une fois le t’shirt enfilé, elle s’étire et enfonce ses mains dans les poches de son jogging. En tire un joint qui semble t’il avait été abandonné. Elle l’allume délicatement et expire la fumée lentement pour savourer tout le goût de celui-ci avant de sourire de toute ses dents… le loup est dans la bergerie.

Elle s’écarte du brasier sur la place et recule. Le sol de la ville, comme dans tout le royaume est couvert d’herbe. Et cette grande place est entouré de bâtiment dont les murs semblent être en végétaux. De la beuh grimpe le long des murs comme de la Glycine. Elle s’adosse contre l’un de ses murs et débute son observation. La proie doit être isolée, elle n’a absolument pas envie de se battre sur cette gigantesque place pleine de monde donc s’attaquera plus facilement à une créature un peu trop éméchée par sa nuit. Un jeune voyageur novice ferait surement l’affaire. Kez… Non Hika ‘ on a dit pas les copains ! Pas encore en tout cas. Elle repère sa proie et avance droit dans sa direction avec assurance un sourire sur les lèvres. Créature de rêves aux oreilles pointues, un homme, il est assis contre un mur elle s’assoit à côté de lui et silencieusement lui tends le joint qu’elle a en main. Elle attire sa proie dans le piège, Il la regarde avec un regard vitreux semble mettre un temps fou à comprendre, une étincelle brille dans ses yeux et il sourit attrape le joint. Hikari attrape le briquet dans sa poche et lui allume. Elle le laisse tirer et récupère son dû. Pour elle-même elle note, yeux bleus, avec une pointe de gris.

Le piège est déjà tendu et il n’y a plus d’échappatoire pour l’individus. Elle transforme son bras droit en le dissimulant du mieux qu’elle peut-elle a moins mal que d’habitude. Le joint sans doute. Son bras se recouvre de poils, les griffes percent et chacune d’entre elles envoie une décharge délicieuse a la jeune femme. La mutation touche à son terme. Le virus recouvre déjà ses griffes et il sèche vite. Elle doit se dépêcher. Elle vérifie que personne ne viendra l’embêter, elle tend le joint à sa victime attends qu’il tire, elle voit bien qu’il est complétement défoncé. Elle pose sa patte sur sa cuisse mais il est tellement obnubilé par le mouvement de foule face à lui qu’il ne sent rien. Elle lui met un coup de griffes rapides qui touche sa peau mais à peine, pas d’effusion de sang, propre et bien fait. Juste ce qu’il faut pour y laisser la bactérie. Il n’a même pas bronché. Il semble perdu dans ses pensées, elle s’enfuit donc sans demander son reste se cache un peu plus loin. Elle observe.
La créature tourne la tête se rend compte de l’absence de sa partenaire, regarde la déchirure de son pantalon, essuie la plaie d’un revers de manche et retourne à sa contemplation, ni plus ni moins.

Elle réitère l’opération en griffant sa deuxième victime sur l’épaule cette fois ci, encore un homme. Iris violet, pupilles légèrement fendues. Alors qu’elle était en train de s’occuper de sa victime elle avait aperçu Nassib, surplombant tous les autres. Elle avait failli exploser de rire, s’était empressé de réprimer cette envie et avait fini son affaire.

Maintenant il était temps de rejoindre le fin duo, elle marchait d’un pas décidé vers le brasier avant de stopper net. Bras, plein de poil, transformation complètement partielle, des regards se posaient sur elle. Elle n’avait aucunement l’envie d’attirer l’attention en tout cas pas en tant que voyageuse et pas sur cette place festive, mais elle savait parfaitement comment faire. Elle retira son t’shirt. Pour la 100000 ème fois de la nuit. Intenable, insortable. Elle enfila le t’shirt autour de son bras pour cacher la misère au maximum et repartit de plus belle entrant dans la foule en courant humant l’air le plus possible. A la troisième bouffé d’air elle y était. Une plage gigantesque avec une foule gigantesque. Des gens en maillots de bain, d’autre avec des polaires d’hiver. Impressionnant. Et du bon son a fond dans les oreilles quel plaisir putain. Elle était en été ! Elle lâcha prise un court moment se sentant bouger seule avec tout ses gens inconnus. Ce moment fut coupé par le son du verre qui tombe sur le sol sans se briser, qui rebondit sur le sable quoi ou l’herbe.

"Qui qu’a fait ça ?! Je vais le défoncer ! "

Elle repartit dans un fou rire face a ses propres propos, on ne défonce personne ici, on est bien trop peace quoi !
La foule semblait former des cercles a plusieurs endroits sur la plage. Elle aimait le spectacle et s’approcha donc de cet amas de corps mouvants afin d’observer le but du jeu. En plus la bouteille avait été lancé de pas loin. Des espèces de battle de danse ou juste de grands n’importe quoi. Ok. Pourquoi pas après tout, ça pouvait être drôle non ? les deux individus quittèrent la piste et un seul pécore pour le moment vint se mettre sur la piste. Ce pécore n’était autre que Kezeno l’allumé !

Elle explosa d'un rire franc et remplit de bonheur avant de crier comme une groupie en escaladant presque les gens plus grands qu’elle (sachant qu’elle était déjà grande) pour pouvoir voir tout le spectacle.

« KEEEZZZZEEEENOOOO YOUUUHOOOOUUUU ALLLLEEEE DÉFONCE TOUT MA GUEULE ! »

Elle n’avait pas encore vu son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 211
Honneur: 45
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Mar 13 Juin 2017 - 0:09
Nassib était perdu au milieux de la foule. Il sentait le sable chaud sur ses pied et les basses faisant vibrer le sol. Il ne pouvait pas rêver mieux comme soirée. La musique le transportait, il gesticulait au rythme du son. C'était tout ce qu'il avait besoin, de la musique, un décors de rêve et cette sensation de chaleur. Il n'avait aucune notion du temps, il savait juste qu'il n'avait pas envie de se réveiller. Contrairement aux boîtes où il lui arrivé d'aller, il avait la place pour danser comme il le souhaiter. Il lui arrivait de toucher d'autres personnes, mais il ne se sentait pas limité, ni oppressé. Il en avait même oublié ses partenaires de fumette, jusqu'à qu'il entende la voix de Kez. Il était toujours dans son trip, mais il fit plus attention à ce qui l'entourer et à son partenaire.

'MEC MEC C’EST OUF ! ON EST A UNE SOIRÉE DE MALADE ! GOÛTE MOI CA !"

Il ne pu répondre que déjà le goulot avait fait le trajet jusqu'à ses lèvres. Il bu quelques gorgées instinctivement, sans même se demander ce qu'on lui faisait boire. Il en avait ni l'envie, ni la force. Il essuya d'un revers de la main les quelques goûtes qui coulaient le long de ses lèvres et grimaça légèrement quand il sentit que l'alcool était fort.

Toussant.. "C'est assez fort, mais c'est parfait pour cette soirée."

C’est tellement ouf ! Bordel mec on l’a trouvée la meilleure beuh du monde !

- Pour le coup c'est elle qui nous a trouvé."

Les deux voyageurs dansèrent ensemble. Nassib se laissa de nouveau emporter par la musique. Kez en profita pour le soulever, mal grès la différence de taille et de poids. L'héliaphobe n'exerça aucune résistance. Au pire si il tombait, il ne sentirait probablement rien et ça le ferais sûrement marrer. Kez le faisait bouger de tous les côtés, le faisant presque chaviré à plusieurs reprises. Nassib n'en était que plus enthousiaste, il voyait la foule et la mer. Même si ce n'était qu'un trip du à la drogue, ça l'émerveillé. Il n'avait jamais pu profiter de la mer. Il ne l'avait vu seulement quand il avait prit son avion pour venir en France et dernièrement au royaume des tropiques. C'est tellement grand, même le plus grand des oasis, n'est qu'une gouttelette comparé à la mer. Il ne put s'empêcher de crier sa joie.

" Youhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!"

Toujours en l'air il profitait de la vue, tant que son partenaire ne le fatiguer pas. Il rechercha Hika, mais sans la trouver. Au lieu d'elle, il trouva un cercle de personne au milieu de la foule. Sa monture humaine s'y dirigea et découvrit deux créature faisant une battle de dance. Oh putain faut que je m'incruste ! Comme si il avait deviné les penser de l'héliaphobe, Kez posa le voyageur près de l'arène de danse.

"DES QU’ILS JARTENT ON FAIT UNE DANCE BATTLE, J’VAIS T’DÉFONCER ! »

- Hahahaha prépare toi à me voir briller comme jamais !!!"

Aussitôt la voie libre, Kez s'élança et dansa avec tellement d'énergie. Si il n'était pas son adversaire, Nassib l'aurais encourager de toutes ses forces. Il ne pu s'empêcher de sourire en voyant le voyageur danser, il respirait le bonheur et ça lui faisait plaisir à voir. Par contre sa renforça son envie de gagner.

KEEEZZZZEEEENOOOO YOUUUHOOOOUUUU ALLLLEEEE DÉFONCE TOUT MA GUEULE ! »

J'y crois pas. C'est la voix d'Hika. Pourquoi elle l'encourage lui ? Pas moyen que je perde, pas moyen que je perde, vraiment pas moyen !!!

Nassib se jeta sur la piste, mimant deux seconde de faire le mort. Même si il savait qu'il n'y avait pas réellement du sable, il le sentait quand même. Pour lui c'était un avantage, lui qui avait grandi dans le désert. Il commença enfin à bouger, faisant vibrer son corps. Son corps qui se déplacer tels une vague sur le sol. Il poussa ensuite sur ses bras pour se relever et retomber sur ses pieds. Il regarda la foule autour de lui pour capter l'attention sur lui et commença à imiter quelques gestes de capoera, cherchant à tasser le sable sous ses pieds. Il se mit à faire du smurf, contractant ses muscles au grès de la musique. Une fois bien dans le bain, il se déplaçait laissant des mirages derrière lui. Chaque images disparaissait après avoir figé un mouvement de Nassib pendant une seconde. C'était comme le canon d'une chorale, mais pour un danseur. Il enchaîna en se positionnant sur les mains, puis avec une main il fit un salut a la foule. Se laissant retomber, il suivi sa chute par une coupole . Ses mains portaient son corps qui tournoyer, gestes qu'il n'aurait pu faire si il n'avait pas dégagé le sol précédemment. Il se rata tout de même, finissant dos au sol. Pas moyen que je finisse comme ça. Je vais tout donner pour la fin.

"J'avoue que j'ai un peu le tournis, mais je vous réserve un truc les gars !!"

Il bascula en arrière et poussa sur ses bras pour se relever. Il était en face de Kez. Il le regarda puis activa discrètement son clone dans la foule derrière lui. Il commença par une roue, puis une rondade, puis une autre et suivi d'un salto qui aurait du finir sa course sur son adversaire. Au lieux de ça, il eu une intense lumière, aveuglant brièvement l'assemblée. Nassib avait disparu. Il sortit de la foule quelques secondes après et tapota l'épaule de Kez.

"Tu penses faire mieux ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 20/12/2016
Age du personnage : 22

Habitué
Kezeno Kalsak
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 75
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Mar 13 Juin 2017 - 4:41
- « KEEEZZZZEEEENOOOO YOUUUHOOOOUUUU ALLLLEEEE DÉFONCE TOUT MA GUEULE ! »
- « OUAIIIS HIKAAA ! JE VAIS GÉRER T’INQUIEEETE ! »
Il n’attendait qu’une chose, que Nassib commence, et ce dernier ne se fit pas prier, sautant a corps perdu sur la piste, se relevant d’un bond, il fit de la capoeira, Kezeno était surpris, il ne s’attendait pas a ce que son adversaire se débrouille aussi bien, ça lui plaisait, il ne voulait pas d’une victoire facile. Kezeno dansait gentiment, rien de particulier, laissant la vedette momentanément a son camarade. Nass faisait du smurf, c’était comme si chacun de ses mouvements se figeait un instant, laissant des images rémanentes.
- « Putain c’est ouf ça ! »
Il enchaîna avec un équilibre sur deux mains, puis une, saluant le public, il continua en se laissant tomber au sol pour faire une coupole, il tournait et tournait mais se rata lamentablement et finit sur le dos, Kezeno ne put se retenir de rire après avoir vu la tête que Nassib avait fait en tombant. Le blondinet se releva et regarda le public.
- « J’avoue que j’ai un peu le tournis, mais je vous réserve un truc les gars !! »
« Il veut pas finir sur un truc raté ! »
- « Vas-y qu’est ce que t’as pour nous ? »
Nassib fit face à Keze, le regardant fixement, Kezeno le regardait en souriant. D’un coup, Nassib commença un superbe enchainement , commençant par une roue, puis deux rondade et un salto qui aurait du finir en atterrissant sur le voyageur, qui n’ayant rien vu venir, n’eut pas le temps de réagir. Contre toute attente, le blondinet disparu dans un gigantesque flash qui aveugla tout les spectateurs.
La vue du voyageur revint a la normal, juste à temps pour voir Nassib sortir du public, pour lui tapoter l’épaule.
- « Tu penses faire mieux ? »
Kezeno ria en le regardant, et lui jeta un regard, il acceptait le défi. Il avança au centre du cercle tout en disant a Nassib.
- « Admire ! »
Il se tourna vers son adversaire et souria en lui faisant un clin d’oeil.
- « HIKA ! C’EST TOI L’ARBITRE ! »
Il commença avec un running man en surplace, laissant ses chaussures glisser sur le sable, il voulait attirer les regards de tout le monde, faisant monter sa présence sur ce qui leur servait de scène, il agitait les mains en l’air incitant le public à en faire autant. Une fois ceci fait, il commença à faire du smurf, totalement maîtrisé. Il se sentait vif, tellement plein d’énergie qu’il pouvait faire tout et n’importe quoi, il se sentait en totale harmonie avec son corps, avec son pouvoir, avec la musique, ses muscles se contractait en fonction de l’endroit qu’il voulait faire bouger, le rythme s’accélérait ses mouvements aussi, a chaque coup de basse, il faisait un mouvement plus brutal, montant la tension aussi rapidement que montait le rythme, et à l’instant ou le drop tomba il sauta et en ratissant, entama une session de cutting shapes intense, il remuait aussi les bras en rythme, tout ceci de manière très fluide. Il retira son débardeur, le jetant sur Nassib, il lança un regard langoureux au jeune blondinet, puis vers Hika de la même manière.
- « A mon tour de montrer c’que j’peux faire ! »
Il baissa la tête, regardant le sol tout en se déhanchant il lève les mains vers le ciel et clap des mains une fois. A cet exact moment, quatre chaînes d’environ 2mètres chacune sortent de son dos. Deux en haut au niveau des omoplates, deux en bas, il les garde raide en diagonale, chacune dans une direction différente. Il sourit et tire la langue, levant les index et les pouces au ciel, les agitant légèrement en bougeant les épaules.
- « YEY ! »
A partir de son petit cri de joie, les chaînes se mettent à faire des vagues en fonction des basses, Kezeno, ce n’était pas très compliqué pour lui, il lui suffisait d’envoyer une impulsion a chaque embranchement de chaînes pour que cette dernière suive le mouvement, et sous l’effet de drogue, il faisait ça plutôt automatiquement, comme par réflexe, il pouvait donc plus se concentrer sur ses pas de danse, recommençant le smurf, d’une manière similaire a avant, faisant trembler son corps à chaque basse qui passait. Il mit ensuite ses chaînes en forme de cercle dans son dos, avec une vibration allant du bas vers le haut. Il se doutait que la musique allait bientôt se terminer , et il devait finir en beauté, il avait une idée. Le rythme commençait à ralentir, il regarda son adversaire rapidement, et commença à tournoyer sur lui même, laissant les chaînes l’entourer sans le toucher, et d’un coup, s’arrêta, les bras croisés, les yeux fermés. En réalité, il était complètement étourdi et se concentrait pour ne pas tomber et pour ne pas montrer qu’il n’était pas dans son meilleur état.
« Berk le relent d’alcool... »
Il ouvrit les yeux et regarda Nassib en souriant.
- « Alors ? C’était mieux ? »
Il se tourna vers Hika et la regarda avec un regard et un sourire charmeur.
- « Hey ? Vous nous dites le résultat et j’peux vous invitez à danser mademoiselle ? »
Il ria de tout coeur , attendant de savoir qui était déclaré vainqueur de ce formidable duel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 333
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Jeu 15 Juin 2017 - 0:23
Ils se donnaient à fond ! Elle essayait d’encourager équitablement les deux jeunes hommes. La beuh, l’univers et l’ambiance rendait la jeune femme hilare, elle n’aurait pu l’expliquer mais elle ressentait beaucoup d’amour pour les deux ziggotos qui étaient en train de s’éclater sur la piste. Ça serait surement de très bons amis à l’avenir. Nassib finit sa danse en se servant de ses pouvoirs. Hm, quel tricheur ! C’était bien joué et sexy.

Kezeno prit la suite, ils étaient tous les deux torse nue ce qui rajoutait du piment a la scène qui se déroulait devant ses yeux. En plus Kezeno jouait au charmeur, intéressant. Ce fut au tour du jeune contrôleur de montrer ces pouvoirs. Intéressant, des chaines ça pouvait être dangereux. La jeune femme était contente de le compter parmi ses alliés. Il aurait pu être un adversaire redoutable contre elle. A regarder ses deux collègues s’opposer dans cette battle elle se surprit à avoir le rouge aux joues ! Ils étaient beaux non ? Roh, satanée beuh et ses effets indésirables. Kezeno clôtura le show et Hikari applaudit de toute ses forces avec l’assemblée elle est très fière mais ne sais même pas pourquoi.

« Hey ? Vous nous dites le résultat et j’peux vous invitez à danser mademoiselle ? »

Il allait falloir qu’il arrête de la regarder comme ça. Les deux jeunes hommes faisaient chauffer l’adrénaline de la jeune fille qui luttait déjà pour ne pas se transformer alors leurs jeux de charmes n’arrangeait rien. Pour échapper à la pression elle sauta au milieu du cercle alors que Kezeno était en train de rire. Elle attrapa les poignets des deux jeunes hommes en les levant au ciel.

« Je vous déclare vainqueurs tous les deux ! très belle prestation messieurs, vous pouvez saluer votre publique »

Elle se mit à rire de tout cœur avant d’attraper les deux jeunes hommes par le cou et de les enlacer.

« Câlin collectif ! j’vous aime putain »

Elle lâcha ses potes avant d’attraper le joint d’un typos dans la foule et de tirer dessus ! Cette soirée était vraiment parfaite. Tous les éléments pour une bonne soirée était réunis. Elle avait presque oublié qu’elle était à moitié à poil. La fine équipe de nudiste en bref. En ayant attrapé ses deux amis elle avait cru sentir une odeur d’alcool.

« Dit donc ? Z’auriez pas trouvé de quoi boire, j’ai super soif moi aussi, z’auriez pas bu sans moi hein ? »

Elle avait une moue boudeuse sur le visage qui leurs reprochaient d’avoir bu sans elle.

« Kezeno j’accepte la danse volontiers au passage. »

Elle se colle à lui en envoyant un clin d’œil et en tirant la langue a Nassib, les nanas typiques ne faisait peut-être pas de choix mais pouvait au moins choisir leur partenaire de danse ! La musique était devenue une espèce de danse ou on dansait par deux et devait changer de partenaire, les bonnes vieilles danses à vous coller le tournis, mais la jeune femme pris le pari. Elle rigolait fort, la tête lui tournait, elle voyait ses amis s’amuser autant qu’elle plus la danse évoluait et plus ils s’éloignaient de là où ils étaient. Elle finit par sentir de l’eau entre ses orteils.

« WWoooaaa, la mer »

Elle remonta son jogging jusqu’au haut de ses mollets et se laissa aller a goûter l’eau, elle était si bonne. Elle attendit que ses collègues la rejoignent. Ce genre de chaos sur une plage, ca allait bien finir par dégénérer non ?

Un sourrir malsain apparut sur son visage, il se pourrait bien que par sa faute la petite fiesta tourne au drame. Elle n’était jamais méchante, jamais elle n’avait de mauvaises intentions et pourtant ce soir, sans savoir pourquoi elle voulait foutre le bordel.

1h30

Les deux victimes commencent à se sentir mal, elle tente de rejoindre un endroit confortable mais sont prises de vertiges, de tremblements. Le premier se met à vomir ses tripes sur places. Il titube dans la rue et va s’effondrer dans le fond de la ruelle sombre, l’autre réussit à pénétrer dans une maison, il se laisse tomber sur le canapé avant de se tordre de douleur. La fièvre grimpe puis redescends, le virus est en train de se propager, il s’attaque aux cellules silencieusement et s’occupe de réécrire l’ADN discrètement juste pour le temps d’une nuit. Juste le temps d’aider une inconnue à faire ses preuves.

« Putain mais qu’est ce qui m’arrive… je vais mourir c’est ça ?
Je fais un Bad trip, j’ai abusé c’est tout. »

Des flashs commencent a apparaitre, des yeux verts, un regards profonds et vert qui me fixe, une fourrure blanche. Un cauchemar ? Qu’est ce qui se passe ? Qu’est ce qui est en train de m’arriver ?
2 hurlements retentissent en même temps ; l’un dans une rue sombre, l’autre dans une maison. Mais l’attention est porté sur le feu géant. Le cris des deux victimes tombe donc dans le néant.

Tel est le supplice d’une métamorphose provoqué par le virus de la morpheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 211
Honneur: 45
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Jeu 15 Juin 2017 - 3:23
Nassib venait de finir sa prestation. Il avait tellement donné, qu'il eu envie de vomir et de vider entièrement son bide. Il fit comme ci de rien était et garda la pose pour montrer qu'il était sur de lui. Même si c'était vraiment fun, il savait très bien qu'il y avait un enjeu lors de cette battle. Et l'enjeu n'était autre qu'une jolie brune aux grands yeux verts. Sous l'adrénaline, il avait utilisé son meilleur atout. Sa téléportation n'était effective qu'une fois par nuit, mais vu l'ambiance de la soirée, il n'en aurait sûrement pas besoin. Il avait utilisé ses pouvoirs devant une foule, mais heureusement pour lui, tout le monde était trop défoncer pour vraiment capter. Surtout que ses mirages faisait de lui une personne dure à atteindre. Le voyageur reprit sa concentration sur la prestation de Kez.

" A mon tour de montrer c’que j’peux faire !" Il lança un regard aux deux autres voyageurs. Il la drague encore l'enfoiré haha.

Il en était à la fin et commença à révéler lui aussi ses pouvoirs. Un contrôleur de chaîne, merde. En voila un pouvoir bien embêtant. Je me demande ce qui à bien pu lui arriver pour avoir une telle phobie. Pas moyen que ça lui soit aussi utile que les miens pour faire kiffer la foule Le  jeune adulte fit danser ses chaînes avec lui, synchronisant ses mouvements et son pouvoir parfaitement. Il se serait lâcher sur les cris, si son envie de gagner n'était pas aussi forte.Après un clou du spectacle original et bien réussi, le jeune voyageur tapa une dernière pose.

"Alors ? C’était mieux ?

- C'est pas à moi d'en juger petite enflure hahaha.

- Hey ? Vous nous dites le résultat et j’peux vous invitez à danser mademoiselle ?" Il perds pas de temps le bougre. J'ai encore la tête qui tourne moi.

L'héliaphobe attendit la réponse d'Hika. Il avait trouvé un challenger plus qu'honorable, bien assez talentueux pour réveiller son instinct de compétition. Elle sauta au milieu du duo et s'attaqua à leurs poignées. Les levant au ciel, comme lors d'un combat de boxe.

"Je vous déclare vainqueurs tous les deux ! très belle prestation messieurs, vous pouvez saluer votre publique. Sérieusement ? Il se mit tout de même à sourire et à saluer le public tels un acteur après une pièce de théâtre.

S'en suivi une accolade à trois, ou Nassib ne pu s'empêcher de tourner la tête quand il sentit la poitrine de la demoiselle sur son torse. Je me demande si elle se rend compte à quelle point elle est attirante...

Elle relâcha la pression puis s'éclipsa piquer le joint d'un mec random.

"Dit donc ? Z’auriez pas trouvé de quoi boire, j’ai super soif moi aussi, z’auriez pas bu sans moi hein ?" Euhh là, c'est pas à moi de m'expliquer. Il regarda son partenaire, pour voir si il allait les balancer.

"Kezeno j’accepte la danse volontiers au passage." Tchhh je sens que ça va être moins drôle maintenant.

Elle alla directement se coller sur  Kez. Sérieusement là ? Elle fit un clin d'oeil à Nassib puis lui tira la langue, continuant à danser coller sur son pote. Et bien elle me cherche. J'imagine que je dois lui plaire un peu aussi, mais pas moyen que je tienne la chandelle le reste de la nuit.

Le blond scruta du regard les personnes autours de lui. Il y avait deux filles autours de lui, l'une était terriblement laide et l'autre avait des traits fins comme il aime, mais avait la peau verte. Bon la verte ou la moche, la verte ou la moche. Putain c'est bien ma veine ça.

Nassib se rapprocha de la fille à la peau verte, profitant que la danse se voulait à deux. Verte ne refusa pas l'approche du blond. Elle s'agrippa à son dos, pendant que lui glisser ses mains sur ses poignets d'amours. Il dansèrent un petit moment ensemble, et Nassib ne pu qu'admettre que c'était un agréable moment. Il lui sourit et oublia un temps que sa partenaire avait la peau verte. Même si il fallait changer de partenaire, il n'en fit point. Il lança un bref regard à ses potes de fumettes, constatent qu'ils s'amusaient tous. C'était le but de cette soirée après tout. Quand il repris le focus sur verte, celle-ci rapprocha ses lèvres de Nassib. Même si en temps normale il n'aurait pas refusé, il tourna la tête au dernier moment. Il approcha plutôt sa bouche près de son oreille.

" Désoler! Bien qu'une part de moi en ai envie, je pense que ça serait malhonnête. Il y a une autre fille qui me plait."

Elle relâcha le voyageur aussitôt, le fustigeant d'un regard noir et s'en alla s'en demander son reste. Il rechercha les deux autres qui l'avait un peu distancer, quand il tomba sur eux, il sentit l'eau sous ses pieds. Hika avait pris de l'avance et c'était déjà avancer dans l'eau.
Nassib attrapa Kez par l'épaule et lança avec le sourire:

" Chais pas comment ça va se passer, mais allons nous baigner !" Il lui lança un clin d'oeil, dessapa son jean et fonça sur l'eau. Ses pas se faisaient plus dures et il du finalement plonger pour continuer à avancer. Se laissant flotter, il pensa aux baignades avec son frère dans l'oasis lors de son enfance. Il perdit sa concentration quand il entendit le hurlement d'un loup. Merde Hika t'as fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 20/12/2016
Age du personnage : 22

Habitué
Kezeno Kalsak
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 75
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Ven 16 Juin 2017 - 0:48
Sa main était portée vers le ciel, il souria.
- « Je vous déclare vainqueurs tous les deux ! Très belle prestation messieurs, vous pouvez saluer votre public. »
Il ria, il espérait une autre réponse mais celle-ci lui convenait aussi d’une certaine manière, son adversaire avait bien géré son coup et le duel avait été intense. Hikari se mit à rire, ce rire communiqua bien avec Kezeno, qui se mit a rire avec elle tout en faisant un salut au public. La jeune fille vint alors enlacer les deux compères par le cou.
- « Câlin collectif ! J’vous aime putain. »
La poitrine de la jeune fille vint toucher les torses respectifs des deux garçons, sans que l’autre ne le sache.
- « J’vous kiffe aussi ! »
« Putain je la kiffe tellement ! »
La jeune fille lâcha son étreinte, parti prendre un pétard à une personne de la foule, et revint en tirant dessus comme si sa vie en dépendait.
- « Dit donc?Z’auriez pas trouvé de quoi boire, j’ai super soif moi aussi, z’auriez pas bu sans moi hein ? »
- « Heeee, un petit peuuu. »
« Cette quoi cette bouille, elle est toute déçue ? »
Elle changea de sujet du tout au tout, et regarda Kez.
- « Kezeno j’accepte la danse volontiers au passage. »
A ces mots, elle se colla contre le voyageur en commençant a danser.
« Plus qu’a l’emballer ! »
Il commença a danser avec elle, regardant Nassib s’éloigner .
« Il est dég’, mouahahah ! »
La musique changea,il laissa tomber ses chaînes qui allait dorénavant l’encombrer, il fallait être deux pour faire cette danse, cela tombait particulièrement bien, il entama la danse avec Hika, mais il fallait changer de partenaire, alors il laissa faire, faisant simplement en sorte de ne pas trop s’éloigner d’elle, il s’amusait bien, ils s’amusaient tous . Cela le faisait sourire.
« Quelle belle soirée, en plus j'ai rencontré des gens géniaux ! »
Dansant au gré de la musique, il se retrouva avec Hika, proche de la mer. Cette dernière remonta son jogging pour marcher les pieds dans l’eau. Il la regardait, tirant sur un joint qu’il avait pris à un danseur. Il souffla sa fumée, et retira ses chaussures. Il trempa les pieds dans l’eau, elle était bonne, une main vint se poser sur son épaule. Il tourna la tête, et vit Nassib en train de sourire.
- « Chais pas comment ça va se passer, mais allons nous baigner ! »
Il cligna de l’oeil et se mis en caleçon, fonçant dans l’eau, il plongea. Kez le regardait en fumant, son regard revint sur Hikari, tiens, il lui jouerait bien un tour ! Il tira une dernière fois sur son joint et jeta le mégôt, il souria, et sans même retirer son jean, fonça sur la malheureuse. Il l’attrapa par la taille, et tout en tournicotant, la projeta dans plus loin dans l’eau.
- « YAAAAAH ! Prend ça ! Hahaha ! »
Il plongea dans l’eau, en ressortit rapidement, et arrosa la voyageuse à nouveau.
- « Héhéhé ! »
Il la regardait dans les yeux en souriant, il était heureux et défoncé, si bien qu’il parla sans même réfléchir, presque sans se rendre compte de ce qu’il disait.
- « Qu’est ce que t’es belle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 333
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Ven 16 Juin 2017 - 2:21
Nassib plonge un peu plus loin devant elle, elle a son jogging mais commence à se laisser tenter par l’idée d’aller piquer une tête avec le blondinet, pas le temps cependant de réfléchir plus longtemps des bras viennent entourer sa taille et après l’avoir fait tourner, elle se retrouve balancé à la flotte.

GOUJAT !

Elle reste quelque temps sous l’eau avant d’en sortir la tête. Elle se sent effroyablement bien, le calme avant la tempête surement. Elle voit Kezeno sortir de l’eau et se prépare à l’attaquer. Ils s’envoient des gerbes d’eaux tout en rigolant. Elle garde un œil sur Nassib qui n’est pas bien loin. Jusqu’au moment où Kezeno lui balance de but en blanc qu’elle est belle. Moment déstabilisant elle rougit et se tourne pour cacher son désarroi. De son bras gauche toujours transformé elle prépare une attaque massive d’eau qu’elle envoi sur le garçon. C’est à cet instant que le premier hurlement retentit. Son corps se raidit et se met à trembler. De peur ? Non, d’excitation ! Impressionnant, en 2h, le virus semblait avoir fait des miracles l’une de ses deux victimes hurlait déjà. Un sourire vint se dessiner sur son visage, du bruit derrière elle lui indiqua que Nassib c’était redressé dans l’eau. Elle s’approcha de lui et mimant le fait de le faire couler vint s’accrocher dans son dos pour lui susurrer à l’oreille

« Je sais que tu l’as entendu. Désolée… je n’ai pas pu m’en empêcher. Un peu de piment pour ce soir »

Elle plongea sous l’eau en forçant Nassib à faire de même, puis ressortit sans perdre son sourire. En effet le jeune homme avait déjà pu observer les pouvoirs d’Hikari et devait donc se douter de ce qu’elle avait fait. Des flammes dansaient dans ses yeux elle était prête à accueillir ses protégés, mais du calme, un peu de patience, il fallait attendre de voir ce qui allait se produire non ? Si ça tournait au vinaigre la jeune femme stopperait net les ébats fougueux de ses deux louveteaux. Pas de panique elle pouvait le faire. Impatiente de découvrir le potentiel de deux créatures défoncées dans leur état animal. Elle-même était pressée de s’observer après tant de consommation. Elle se rassurait en se disant que Kezeno n’avait aucune connaissance de son pouvoir et que donc il resterait naïf assez longtemps. Il n’avait d’ailleurs surement pas entendu le hurlement. Il pouvait être comparé au cri de n’importe qu’elle autre individu d’ailleurs, mais, ceux qui l’avait vécu une fois s’en souvenait inéluctablement.

Alors que les 3 jeunes gens étaient en train de profiter paisiblement de la mer d’huile. Un mouvement de foule et des cris attirèrent l’attention de la jeune femme. Elle s’avança vers le sable pour s’apercevoir que des troubles fêtes avaient débarquer.

« Putain les gars, des flics ! Faut qu’on bouge !! »

Elle fit signe au deux voyageurs de se dépêcher. Il fallait se barrer d’ici et vite. Des créatures se faisait tabasser, les autres courraient dans une direction créant un essaim géant et dangereux.  Elle entendait des gens crier, d’autre parler fort, l’explication ? Bruler quoi que ce soit était interdit à Weed land, visiblement le feu de joie n’avait pas plu aux autorités de la ville. Hors de question de blesser de pauvres fonctionnaires, il valait mieux s’enfuir. La plage perdit rapidement de son attrait, les traits de la ville réapparurent et la déception avec.

« Fait chier putain, faut pas qu’on se perde ! ca pourrait devenir dangereux ! »


3H

Ils émergent d’un coma, ou plutôt d’une perte de connaissance, leurs membres sont engourdies et ils ne se rendent pas tout de suite compte qu’ils marchent a quatre patte. Leurs oreilles bourdonnent leurs nez reniflent. Qu’était il en train de se passer a la fin ?
Au détour d’une vitre pour l’un et d’une flaque pour l’autre ils se rendent compte de la métamorphose physique, la première chose qui leurs vient instinctivement, c’est de hurler. Hurler le désespoir et la peur. Puis ils s’aperçoivent que du bruit vient en masse d’un endroit et décide d’y aller. Daller voir au moins et de pouvoir trouver une explication, le pourquoi du comment, l’antidote et surtout la signification de ses deux grands yeux verts apparut dans leurs rêves. Cependant pas de panique ils prendraient leurs temps, chacun a son rythme irait rejoindre cette masse bruyante après avoir respirés les dernières effluves de dream weed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 211
Honneur: 45
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Sam 17 Juin 2017 - 1:35
Maintenant qu'il était redressé dans l'eau, il chercha Hika du regard. Celle-ci s'avança vers lui, tout en mettant ses mains en évidence, prête à couler le grand gaillard. Elle le contourna pour grimper sur son dos. Elle lui susurra à l'oreille.

" Je sais que tu l’as entendu. Désolée… je n’ai pas pu m’en empêcher. Un peu de piment pour ce soir. Elle était obligé de me le dire de cette manière, si elle cherche à pimenter la soirée, je voyais un moyen plus fun.

- Tchh faut pas que ça nous cause des ennuies..."  Elle m'écoute pas...

La brune plongea et pris le bras de Nassib avec elle. Un peu d'eau lui calma ses ardeurs. Elle ressorti sa tête rapidement, lui attendit un peu. Il ferma les yeux et se laissa bercer tout doucement. Quand il sortit sa tête de l'eau, elle avait le sourire et le regard vif. Il aurait aimé que ça soit pour lui, mais elle n'avait pas l'air de le regarder. Le vent se leva, ébouriffant ses cheveux. Les cheveux plats ne lui allaient pas de toute manière. Nassib ne se concentrer plus que sur le ciel, les nuages dansant, les vagues le caressant. Le vent était un ami qu'il voulait rattraper. Un ami qui le prévenait d'un danger quand il vivait dans le désert. Les deux autres étaient plus reculés que lui, Hikari se trouvait presque sur la plage.

"Putain les gars, des flics ! Faut qu’on bouge !! "  Putain c'est une blague ! Même ici faut qu'on trouve le moyen de me faire chier. Une nuit tranquille, c'était trop beau pour être vrai.

Les deux voyageurs arrivèrent vite à son niveau. L'illusion du à la drogue disparu aussi vite qu'elle était venu. Il trouva son jean dans une fougère, s'habillant il regarda derrière lui. Il avait nagé dans un petit champ de beuh. Hahaha ça devait être amusant à voir avec un regard non défoncer. Mais maintenant la plantation n'était plus bonne...

" Fait chier putain, faut pas qu’on se perde ! ça pourrait devenir dangereux !

- On pourra pas retourner en haut de la colline, trop découvert. Va falloir se retrouver dans la forêt plus loin. Je vais faire diversion, faudrait pas se faire choper tous ensemble et puis toi tu dois le récupérer avant qu'il fasse un bordel."

Nassib prêt à s'en aller, se retourna et agrippa le bras de la brune. Il profita de l'effet de surprise pour lui voler un baiser.

" Tu pourras me gifler plus tard si on se retrouve !" Il sourit et activa aussitôt un mirage en fuyant. Si elle me course je suis mort, mais ça en valait la peine.

Le blond regagna le petit village assez vite. C'était l'hécatombe. Dure de se concentrer avec tous les cris autours de lui. Certaines créatures essayaient de résister, mais sans réel succès. Pour un royaume aussi calme, la scène était plutôt violente. Durant la semaine qu'il avait passé, on lui avait bien précisé qu'il ne devait pas mettre le feu à la weed. Il pensait naïvement que cette soirée était autorisée. Il fit signe à une troupe de policier. Faisant des gestes sachant que les mots n'atteindraient pas leurs oreilles. Il les désigna, puis se désigna lui même. Il bougea son bassin, remuant sur un air qu'il avait en tête. La petite dance n'avait pas l'air de leur plaire.

Il fut pris en chasse et commença la course comme à son habitude. Heureusement pour lui ça faisait un moment qu'il n'avait plus tiré sur un joint. Les effets de la dream weed s'estompèrent complètement, mais il lui restait quelque restes de ses joints précédents. Son ventre lui faisait mal et la course ne l'arranger pas des masses. Il prit des ruelles et changea de direction assez souvent. Il utilisait son pouvoir pour éviter les policiers qu'il croisait, mais impossible pour lui de se repérer. Il fit appel à son clone pour induire en erreur certains de ses poursuivants. Il vit une troupe en face de lui et tourna dans la ruelle à sa droite. Il prit un coup de matraque lors de sa manœuvre. Son bras gauche lui faisait atrocement mal, mais il couru sans s'arrêter jusqu'à une impasse. Un petit mur bloqué le chemin. Il pausa un pied sur le muret et s'élança pour attraper le rebord avec son bras valide. Il mit toute sa force dans ses jambes pour pouvoirs grimper. Une fois à bonne hauteur il voulut rabattre ses jambes, mais l'une d'entre être fut attraper. Et merde ! Satané jean qui m'a retardé. Soudain la pression sur sa jambe disparu. Il regarda en dessous de lui et le policier était à terre. Il regarda autour de lui et vit une ombre bouger sur le toit en face.

" Euh merci !"

Il sauta de l'autre côté et continua sa course qui le mena à l'extérieur du village. Il ne voyait plus de flics et les cris s'éloignés progressivement. La forêt n'état plus très loin. Il s'y dirigea en sachant que c'était un peu comme se jeter dans la gueule du loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 20/12/2016
Age du personnage : 22

Habitué
Kezeno Kalsak
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 75
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Dim 18 Juin 2017 - 5:26
Elle se retourne. Il se prend de l’eau. Le message est passé. Il se laisse tomber en arrière.
« Pas pour le moment apparemment ! »
Il flottait tranquillement sur l’eau. Regardant le ciel. Il ne renoncerait tout de même pas. Il était résolu, il avait cru la voir rougir un peu, il ne la laissais pas indifférente, c’était sur.
« Je suis peut être allé trop vite. »
Il mis la tête sous l’eau, retenant sa respiration. Il se sentait bien, l’eau était chaude et la mer très calme.Il se releva, se mit debout, et regarda autour de lui. Ses amis regardait la plage. La foule était en panique. Des gens criait.
- « Putain les gars, des flics ! Faut qu’on bouge !! »
- « Merde non ! Ils gâchent tout ! »
Il s’approcha de la voyageuse. Et se rendit compte en crachant quelques bouts d’herbes qu’ils nageaient depuis tout à l’heure dans un champ de beuh.
« Berk dégueu j’en ai plein la bouche ! »
- « Fait chier putain, faut pas qu’on se perde ! Ca pourrait devenir dangereux ! »
- « On pourra pas retourner en haut de la colline, trop découvert. Va falloir se retrouver dans la forêt plus loin. Je vais faire diversion, faudrait pas se faire choper tous ensemble et puis toi tu dois le récupérer avant qu’il fasse un bordel. »
- « Hein ? »
Nassib commença a partir, mais se retourna, et attrapant le bras de la voyageuse, lui vola un petit baiser et parti aussi vite. Kezeno écarquilla les yeux. Suivant le blondinet d’un regard sale.
« Le petit bâtard ! »
Il se retourna vers Hikari.
-« C’était quoi ça ? Et puis c’est quoi c’t’histoire de récupérer un truc ?»
Il était plutôt confus, mais il comprenait bien qu’il n’avait pas trop le temps de taper la discute. Il attendit tout de même la réponse, réfléchissant a ce qu’ils pourraient bien faire pour se tirer de cette situation sans trop de problème, mais son cerveau n’était pas dans son meilleur état car peu de temps il avait fumé. Peut être était-ce à cause de ça qu’il voulut a tout prix retourner dans la foule pour chercher quelque chose à boire. Ce n’était pas très raisonnable mais il avait soif et tenait tout particulièrement a l’étancher. Il se tourna et regarda son amie avec sur le visage l’expression d’un enfant qui allait faire une bêtise
- « Bon, t’as des trucs à faire, je veux faire des trucs moi aussi, je peux te laisser débrouiller seule ? Sauf si tu veux plutôt venir avec moi. Si tu veux pas, on se rejoindra comme prévu dans la forêt, on grimpera dans un de ces plants géants, et on sera tranquille sur une feuille ! »
Il souriait, son plan était ridicule mais il comptait s’y tenir. Il allait foncer vers le feu, et chercher quelque chose à boire avant de repartir.
- « Allez pas de temps a perdre ! »
Il se mit a courir, fonçant vers les troupes de policiers. Fort heureusement pour lui, une bonne partie de ces derniers était déjà plus loin, a la poursuite des fuyards. Il courait a travers les gens, esquivant de temps en temps quelques policiers, fuyant dans des directions aléatoires,il se prit quelques coups mais finit par trouver ce qu’il cherchait.
- « Yes ! Un bar ! »
De toute évidence, le bar était vide, tous avaient fuit a la vue des policiers. Kezeno passa par dessus le comptoir, et fouilla. Il trouva deux bouteilles semblables a celle qu’il avait trouvé avant, mais légèrement plus grande, il ne put s’empêcher de prendre une petite gorgée.
- « Parfait ! Je suis refait ! »
Une bouteille dans chaque main, il repartir a toute vitesse dans l’autre sens, tentant de rejoindre la forêt, il prit un détour, légèrement plus long, mais surtout, évitant au maximum les troupes de CRS, s’approchant petit à petit du point de rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 333
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 420
Renommée: 955
Honneur: 200
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Dim 18 Juin 2017 - 21:06
« On ne pourra pas retourner en haut de la colline, trop découvert. Va falloir se retrouver dans la forêt plus loin. Je vais faire diversion, faudrait pas se faire choper tous ensemble et puis toi tu dois le récupérer avant qu'il fasse un bordel. »

Elle hoche la tête, elle est d’accord avec lui. La forêt serait une bonne couverture pour les deux jeunes loups ils pourraient se découvrir sans risquer de causer des problèmes. Elle était en train de réfléchir quand elle sentit qu’on lui agrippait le bras. Elle releva la tête et soudainement Nassib posa ses lèvres sur les siennes. Elle n’eut pas le temps de réagir et il s’enfuit. Laissant un « ô » sur le visage de la jeune femme. Par réflexe elle passe ses doigts sur ses lèvres avant de serrer le poing. Il allait prendre une rouste pas une claque non, elle allait lui dévisser la tête ! Elle sortit de sa torpeur quand Kez se mit à lui parler.

-« C’était quoi ça ? Et puis c’est quoi c’t’histoire de récupérer un truc ?

- ça je ne sais pas ! mais ça va pas en rester là ! et en ce qui concerne ce truc…. Bah……. » elle passe ses doigts dans ses cheveux, sur son front puis le regarde dans les yeux ! « T’inquiète, pas tu comprendras quand je l’aurais ! »
Il se regarde longuement et alors qu’elle lève la main pour toucher la joue de Kez celui-ci lui dit.

- « Bon, t’as des trucs à faire, je veux faire des trucs moi aussi, je peux te laisser débrouiller seule ? Sauf si tu veux plutôt venir avec moi. Si tu ne veux pas, on se rejoindra comme prévu dans la forêt, on grimpera dans un de ces plants géants, et on sera tranquille sur une feuille ! »

Elle a énormément envie de rire, elle ne pas se débrouiller seule, pas mal… pas mal du tout.

« Je dois aller chercher mes… les.. enfin je dois récupérer mon colis on se rejoint et on ira sur cette feuille tranquillement. »

Elle lui fait un très grands sourire et le regarde partir en courant, un peu plus et elle l’attrapait par le t-shirt pour lui demander d’être prudent. M’enfin elle avait confiance en ces deux mecs. Le THC était redescendu avec l’extinction du feu. Elle décide d’aller chercher les deux petits en gardant sa forme humaine. Voir s’il lui était possible d’avoir du contrôle. Elle trottine en tentant d’éviter les gens qui courraient dans sa direction. L’agitation était telle que la jeune femme ne pouvait absolument pas garder une trajectoire droite. Elle devait sans arrêt dévier afin d’éviter les passants. Cependant, elle savait parfaitement qu’elle allait dans la bonne direction. Deux loups novices devaient être intensément intéressé par la foule. Elle devait sauter au-dessus de créatures qui était coincés au sol, éviter des matraques qui volaient.

Elle se perche sur une poubelle pour avoir une meilleure vue mais aussi pour pouvoir se concentrer le plus possible. Elle scrute les moindres recoins du sol espérant y trouver des bêtes. Elle entraperçoit une masse poilue, la queue entre les jambes. Ahah enfin, en voilà un. Totalement perdu et désemparé face à tant de monde et de violence l’animal tentait de fuir jusqu’au moment où il fut acculé dans un recoin. Les poils sur l’échine de la bête se lèvent, ses crocs se dévoilent et ses yeux sont exorbité, les pupilles sont plus dilatés que jamais. Les matraques se soulèvent. Les 3 policiers vont blesser la bête. Ou le loup va blesser les policiers, rien de bon en gros.

La jeune femme transforme ses jambes et se propulse en avant. Elle se retrouve sur un policier qu’elle envoie au tapis. Elle ne compte pas leurs faire de mal juste les mettre K.O pour parvenir à s’enfuir avec l’animal affolé. Elle fixe son regard dans celui du loup. Fait chier putain elle ne peut pas communiquer. Elle lui fait un signe de tête celui, de s’enfuir. Ou alors de l’aider la bête a le choix. Elle ne semble pas comprendre. Ce laps suffit pour que la jeune femme prenne un bon coup de matraque dans la cuisse assez pour la mettre un peu plus en colère elle attrape un policier en enfonçant ses griffes dans le casque qui pare sa tête et le balance en arrière.

« COURSSSSSSSSSSSSSSSSSSS » Elle se retourne et hurle au loup de s’enfuir.

Au lieu de ça le loup aux yeux bleues bondit sur le dernier flic le plaquant au sol. Il garde cependant un œil sur la jeune morpheuse. Celle-ci s’approche de la victime du loup pour lui asséner un coup de pied dans le pif et le mettre hors service quelque temps. Le loup s’approche de la jeune femme et se met à renifler ses jambes en baissant les oreilles. Il mordille sa cheville. Elle s’accroupit et approche lentement sa main de la tête de la bête rousse qui fait un bond en arrière. Alors Hikari laisse retomber sa main et garde le regard rivé sur celui du roux. Qui finit par s’approcher, il la fixe et finit par lui lécher le menton. Le loup semble avoir reconnu la jeune femme.

Elle sourit et se redresse, d’un signe de la main elle lui indique de la suivre et il quitte la ruelle. Maintenant il était question de trouver l’autre loup. Celui-ci dans le souvenir de la jeune femme était un peu plus éméché que sa première victime. Au loin elle aperçoit un animal perché sur ses deux pattes arrière, les pattes avant sur le comptoir en train de manger les restes de cacahuètes. Elle se rends d’ailleurs vite compte que la bête est plus instable que la première. Hm, il la reconnait lui aussi mais il n’est pas content visiblement. Il était cependant hors de question de blesser la bête. Le roux se plaça entre la jeune fille et le loup. Elle tourna la tête pour voir ou ils se trouvaient. Ils étaient tout près de l’ancien brasier, par chance la place avait commencé à être déserté, les flics courraient encore après les autres camés

« Calme toi le gris, calme toi je ne te veux pas de mal »

Elle avait les mains devant elle mais le loup grognait violemment en s’approchant d’elle, son regard violet n’en était que plus impressionnant.

« Si tu savais qui j’étais petite merde, tu ne te permettrais pas de grogner comme ça ! Stop ! ça suffit. »

C’est à cet instant que plus loin elle aperçut Kezeno partir avec une bouteille dans chaque main il courrait vite pour rejoindre le point de rendez-vous sûrement. Elle se plia en deux pour rire. Ce que le gris ne manqua pas d’observer. Il lança un dernier regard haineux sur la jeune femme et partit a la poursuite du jeune homme.

« Salaud revient là ! Tu vas prendre ce que tu n’as jamais pris si tu reviens pas »

Hm, sans grande surprise elle n’avait pas de poids sur ses loups lorsqu’elle était humaine, à moins qu’ils la remettent ou qu’ils soient peureux comme le roux. D’un signe de main elle indiqua au jeune loup de suivre son camarade. Elle s’élança derrière les deux et commença à forcer sur ses jambes pour les rattraper. A ce rythme le gris surprendrait Kezeno et le mettrait au sol. Fait chier. L’adrénaline pointa son nez au bon moment. Elle tomba à genoux et poussa un cri. La transformation, toujours la même douleur. Plus rapide cette nuit. Elle haleta bruyamment avant de sentir une brûlure généralisée. Une fois celle-ci passé elle savait parfaitement que son apparence était celle d’une louve au pelage immaculé, d’un blanc brillant et d’une plus grande taille que ces victimes. Elle était l’alpha. Elle poussa un long hurlement puis s’élança à leurs suites, elle rattrapa le roux sans trop forcer. Elle se rendit compte que Kezeno avait pris conscience du danger imminent, il avait tourné la tête, surement en entendant le hurlement de la louve. Il ne fallait pas qu’il blesse son loup même s’il s’apprêtait à l’attaquer. Elle vit le gris s’apprêter à bondir, elle sauta directement sur lui l’envoyant valser un peu plus loin. Il n’avait pas dit son dernier mot, celui-ci se remit sur patte et se présenta de front face à Hikari, l’effronté.

La jeune louve se mit à grogner, d’un grognement puissant et continue. Ses babines découvrirent ses crocs. Elle écarta un peu ses pattes avant et baissa la tête montrant au gris qu’elle n’hésiterait pas à l’attaquer si elle en ressentait le besoin. Elle sentit le roux sur son flanc et d’un jappement lui indiqua de s’écarter et d’un autre, plus doux et plus varié de tenir n’importe qui qui tenterait d’interférer à distance.

***

Pour qui elle se prend celle-ci ? hein, d’abord elle me transforme et ensuite elle essaye de me donner des ordres, hors de questions, je me sens tellement fort ce soir ! Je vais la défoncer et après je boufferais son pote.
Je bondis en avant la mâchoire ouverte prête à se refermer sur le mollet du jeune homme. D’un coup de patte elle referme ma gueule et m’envoi au tapis. Elle est forte finalement. elle grogne fort, elle n’est pas contente et étrangement je ressens de la peur. Je me jette en avant sur elle, elle m’attrape l’encolure et me maintient au sol, ses dents claques à quelques centimètres de mes oreilles qui sont plaqués contre mon crâne. Je me débats et lui mord le cou à mon tour. Ce qu’elle me rends sans aucune hésitation elle m’immobilise. La tête contre le sol, elle est tellement lourde. Elle pèse de tout son poids et au moment où je sens que je n’arrive plus à respirer elle s’écarte de moi.

D’un bond elle met 4 mètres entre nous. Elle se tient droite et d’un grognement plus doux me demande de me calmer et de l’écouter. Je me remets sur patte et attends. A base d’aboiements de jappement et de cris elle m’explique qu’elle ne me veut aucun mal mais que cependant elle doit surveiller mes agissements car elle est à l’origine de la métamorphose. Alors que je fais un pas en avant elle grogne plus fort. Sans vraiment savoir pourquoi la louve me faisait peur et m’inspire en même temps beaucoup de respect.
Je baisse la tête, les yeux et les oreilles en signe de respect. Au même instant le loup roux qui se tenait derrière elle s’approche et se couche à ses pieds en signe de soumission. Elle lui lèche l’oreille avant de me tourner le dos. Je bondis à nouveau, je n’ai pas dit mon dernier mot j’attrape sa patte arrière et la mords le plus fort possible elle glapit très fort, le loup roux me saute dessus et je suis obligé d’abandonné ma proie. La louve blanche revient à la charge à son tour, un combat intense entre elle et moi débute, nos dents claques, nos grognements se mélange et elle finit par m’éclater. Elle m’interdit de me relever sans sa permission. Tant mieux j’ai besoin d’une pause. Elle pose sa patte sur ma tête et me déclare qu’au prochain écart elle me tuerait sans hésiter.

***

Sombre con, il m’a bien eu.
La patte saigne légèrement mais c’est superficiel, heureusement. Elle boite un petit peu. Elle s’approche finalement de Kezeno, qui semble perplexe, ils sont à l’orée de la forêt elle plonge ses yeux dans ceux du voyageur et lui déclare d’une voix douce ou du moins de la voix la plus douce de son répertoire lupin.

« Pas de panique, on ne devrait plus avoir de problème avec celui-là ! »

Elle lui laisse le temps d'encaisser et de poser les questions qui pouvait lui traverser l'esprit avant de se retourner et renifler l’air, Nassib n’était pas loin, elle avait des comptes a régler il fallait le rejoindre.

« Allons-nous abriter, assez de risque ce soir»

D’un aboiement elle proposa au deux loups de la suivre, le roux n’hésita pas et parti devant, le gris les suivait tout en restant en retrait. Elle garda donc un œil avisé sur lui. Direction les gigas plants !

« Nasssibbbbbbb sort de ta cachette !!!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 211
Honneur: 45
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Jeu 22 Juin 2017 - 14:33
Nassib se retrouva seul devant l'entrée de la foret. Sérieusement, qu'est ce qu'ils foutent ? Je prends des risques pour pas qu'on se fasse choper et il sont pas encore là. Il a du avoir un problème avec le loup d'Hika. Si j'y retourne ça va sûrement pas nous aider. Je vais plutôt chercher un endroit posé où les attendre.

Le voyageur entra dans la forêt, il y avait une légère brise qui fit vaciller ses cheveux. Outre le vent qui traverser la forêt, il y avait quelque chose d'autre. Une pression se faisant de plus en plus forte sur le voyageur. Il y avait comme des murmures tout autours de lui. Un cri se perdit depuis l'entrée.

"Nasssibbbbbbb sort de ta cachette !!!!! " Et merde ! Elle est pas contente. Si j'y retourne ça va être ma fête. J'imagine que si je me perds, jusqu'à mon réveil, elle oubliera peut être tout ça.

Le blond frissonna quand il entendit un autre cris. C'était la voix de Kez. Ce dernier débarqua comme une furie, courant sans faire attention à Nassib.

" Attends Kez il se passe quoi ?" Elle est si en colère que ça ? Avec mon bras en moins j'ai aucune chance. Faut que je le rattrape.

L'héliaphobe commença à courir, essayant de rattraper le jeune voyageur. Il suivit la piste guidé par les cris. Les murmures ne s'étaient pas arrêter pour autant. Au contraire ils devenaient plus fort. Les murmures laissaient place à un chant. C'est en arrivant dans une petite clairière qu'il pu voir ce qu'il se passer. Les arbres et les plantes entourant le lieux chantaient. C'était digne d'un disney. Nassib se concentra sur les paroles, ça parlait de se sentir bien et de s'évader du monde extérieur. Pour peu qu'on écouter le chant, ça en devenait hypnotisant. Une légère brume rose se dégager de l'endroit. Petit à petit le blond oublia le pourquoi de sa présence en ces lieux. L'image de Kez courant disparaissait, le cris d'Hikari, le baiser volé, la soirée... tout ce volatilisé pour ne laisser la place qu'à cette chanson.

Une ombre se cacher, observant Nassib. On ne pouvait voir son visage, qui était encapuchonné et dissimulé par un bandeau sur sa bouche.

" Quel idiot ! Il se fait avoir par n'importe quoi ! Le tuer aurait été tellement simple."

L'homme mystérieux sorti de sa planque et lança un poignard sur l'arbre où était appuyé Nassib. Ce dernier qui était comme possédé, se retourna sur lui et fronça les sourcils. Il sortit de sa transe et se releva.

" Pourquoi tu attaques les arbres ? Tu n'as pas ta place ici, alors va t'en !!!"

Nassib qui n'était plus lui même, accouru sur l'homme mystérieux. Ce dernier commença à courir, cherchant à sortir Nassib de cet espace dangereux. Le blond continua de le suivre, jusqu'à ne plus entendre la chanson des arbres. Ne sachant plus ce qu'il faisait là, le voyageur se prit la tête des mains, tant la migraine qu'il lui prenait, était violente.

«  T'es qui et qu'est ce que je fous là ?

- Et bien, ça à l'air d'aller mieux. Tu dois rentrer maintenant, la chef te demande.

- Hein !? De quoi tu parles ?

- Si ça tenais qu'à moi je te tuerais sur le champ, rien que pour avoir montrer ton sceau. Si tu ne veux pas venir alors je tuerais tes amis. Amis ? Dans un énième coup sur sa tête il eu un flash de sa nuit passé. Kez et Hika...

- Ce ne sont pas mes amis, mais bon si tu menaces quelqu'un devant moi, alors c'est moi qui te tuerais Massour ! » Nassib reconnut finalement sa voix.

Un craquement se fit entendre quelque mètres derrière Nassib. Ce dernier se retourna instinctivement, mais ne vis rien. Quand il retourna la tête pour prévenir Massour qu'il allait revenir la nuit prochaine, celui ci c'était éclipsé. Finalement il se dirigea vers le craquement, pensant retrouver ses camarades de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 20/12/2016
Age du personnage : 22

Habitué
Kezeno Kalsak
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 75
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib) Aujourd'hui à 4:52
Tout enjoué à l’idée de boire un coup en bonne compagnie, l’ambiance changea du tout au tout quand un hurlement de loup vint briser le petit monde du jeune homme. Il regarda derrière lui pour voir d’où venait le bruit, quand une scène de violence animale extrême pris place devant ses yeux. Il était à deux doigts de se faire gnaquer par un loup quand un autre, plus grand encore vint lui cogner violemment la gueule.
- « HUH ?! »
Le loup qui avait tenté de l’attaquer quelques secondes plus tôt revint à la charge, le voyageur, ses deux bouteilles dans les mains, n’était pas dans une position favorable au combat. Il sauta sur le côté, atterrissant en faisant une roulade, et en regardant derrière lui, vit deux loups en train de se battre. Il resta bouche bée face à la scène. Il ne bougeait plus. Il regardait. Se rendant compte que 3 loups était derrière lui, l’un, roux, était plus éloigné et semblait regarder les alentours. Celui qui avait tenté de le croquer, un gris, était en train de se faire soumettre par ce qui ressemblait à une prise de catch lupin, par un autre loup, blanc, plus grand, plus beau, plus majestueux. Ils s’écartèrent, et semblait taper la discute.
- « Merde...C’est quoi ce bordel... »
L’histoire semblait finie, mais le loup gris dans toute sa lâcheté vint mordre par derrière une patte arrière du loup blanc, qui glapit de douleur. Mais le pauvre petit se rendit vite compte que c’était une erreur, car il se prit une branlée monumental, un bon tabassage en bonne et due forme, qui fit frissonner Kezeno tandis qu’il se relevait.
« Merde. Ils approchent. »
Il ne bougeait pas. Le loup blanc avait beau boiter, il n’en perdait pas son côté impressionnant.
« Me regarde pas comme ça putain, je vais me faire bouffer. »
Son coeur battait a toute vitesse, il savait que si il devrait se battre il serait gravement dans la merde.
- « Pas de panique, on ne devrait plus avoir de problème avec celui-là ! »
- « Huh.. ?»
La bouche ouverte, les yeux écarquillés, les bouteilles en main il avait une belle gueule d’ahuri. Il regarda la bouteille dans sa main droite, puis celle dans sa main gauche. Et releva la tête pour regarder le loup à nouveau.
« C’est l’alcool ? »
- « Allons-nous abriter, assez de risque ce soir. »
Le voyageur ferma les yeux, fit trois petit pas en arrière et les rouvrit. Les loups était toujours la, il frotta ses yeux, le blanc aboya et l’un des loups parti. Kezeno déglutit, et fit trois autres petits pas en arrière.
- « Nasssibbbbbbb sort de ta cachette !!!!! »
- « NIQUE SA RAAAAACE ! »
N’ayant même pas vraiment compris les derniers mots du loup, il détala comme un fou aussi vite que possible, zigzagant pour tenter de gagner du temps.
- « MAIS POURQUOI Y’A TOUT CE BORDEEEEL ! »
Il passa à côté de son ami Nassib, mais ne s’en étant même pas rendu compte, continua de fuir, il hurlait sans s’arrêter et n’entendait plus ce qu’il se passait autour de lui. Il courait. Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas flippé a ce point. Après quelques petites minutes à zigzaguer, il se calma un peu, cessant de crier mais totalement essouflé, il se rendit compte qu’il était déjà dans la forêt.
« VIIITE UN PUTAIN D’AAARBRE ! »
Il sorti une petite chaîne de son dos, et attrapa les deux bouteilles avec, libérant ainsi ses mains. Il sauta contre le tronc d’un des gigantesques plants, et commença son ascension. Des bruits de course se firent entendre derrière lui, ce qui fut assez motivant à son goût pour grimper aussi vite que possible jusqu’à la plus grande feuille qu’il trouva.
- « HUUUUUUHHH ! »
Éssouflé, tant par la peur que par la course, il respirait terriblement fort, allongé dos à la feuille.
Il mit sa main sur son torse, son coeur battait terriblement vite.
- « Putain c’était quoi ça ! »
Il se tourna, et allonger sur le bidon, se pencha sur un côté pour observer ce qu’il se passait en dessous. Rien. Personne pour le moment. Il souffla, et se cacha a nouveau, profitant de son peu de calme pour ouvrir une bouteille et prendre une gorgée de boisson.
- « Erf, je l’ai méritée celle là. Dommage que les potes soit p... meeeeeerde. »
Il mit sa main sur son visage tout en fermant les yeux.
« Faut que je les prévienne du danger… à moins qu’ils arrivent dans pas longtemps...j’espère qu’ils sont au moins à l’abri...bon. Pour le moment je reste ici, si je vois Hika je lui dirais de monter, si je vois Nasse je lui dirai rien, à lui de se démerder, ce salopiot l'aura mérité. »
Il se pencha de nouveau sur le côté, bien décidé a rester guetter le temps de se reposer un peu, mais si un problème venait à surgir, il se cacherait aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib)
Revenir en haut Aller en bas

Planer trop près du sol (feat Hikari et Nassib)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Weed Land-