Haut
Bas

Partagez|

La flèche ou la balle ? [pv Hika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 373
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: La flèche ou la balle ? [pv Hika] Mer 11 Avr 2018 - 12:19
Cette foutue porte avait finalement fini par s’ouvrir. Les cavaliers s’étaient engouffrés dans l’embrasure suivi de près par les charrettes et les 3 loups. Elles se refermèrent aussitôt. Tout le groupe était en nage, essoufflé, épuisé par ce long voyage fastidieux qu’ils venaient d’accomplir. Les enfants observaient avec curiosité l’environnement sans oser descendre de leurs carioles. Les indiens ne descendaient pas de cheval. Akecheta lui, était descendu et avait immédiatement attraper le bras que Chuck lui avait tendu. Le cow boy s’était d’ailleurs avancé au près des plumes jaunes.

« Vous êtes les bienvenus, faites comme chez vous. S’il vous plait faisons-nous confiance »

Les indiennes commencèrent à descendre et filèrent aider les enfants. Les hommes ne semblaient pas être convaincu et c’est le vieux sage qui trancha. Il se leva de sa place s’étira en riant et descendit de son pied d’estale pour aller se balader les mains dans le dos en sifflotant. Hikari fonce vers Chuck, essoufflée par la course effrénée qu’ils viennent de mener.

« Où… est Tommy ? Tommy il est où ? »


Les deux loups n’ont pas quitté la jeune voyageuse d’une semelle. Aketcheta touche le haut de la tête de Halian avec tendresse en souriant.

« Il a filer, on a été attaqué et il a foncé hors des remparts. Y’a vachement de monde en bas, j’sais pas où il est j’l’ai perdu de vu. »

La louve fait claquer ses dents, quelle idée brillante avait il eut ? Seul dehors avec autant d’ennemi aux portes du fort.

« Aketcheta, tes hommes sont-ils prêts à se battre ? »

En tournant la tête elle se rends compte qu’ils ne sont pas descendus de cheval, ils avaient envie de se battre. Le chef leva son bras pour réclamer l’attention.

« On va sortir, on doit faire en sorte que ce lieu tienne debout et que personne n’entre. Vous comprenez ? C’est notre seule chance de survie. »


Alors que le chef était en train de finir son discours et que les hommes montés sur les chevaux sortaient leurs armes. Hikari se mit à hurler, un long hurlement, espérant que celui-ci parviendrait jusqu’à Tommy. Elle fonça vers les portes, les deux hommes qui s’occupaient de les garder fermées les réouvrir pour laisser sortir le petit groupe. La jeune femme fonçait en tête, suivie de près par les chevaux et ses deux loups. Elle espérait ne pas arriver trop tard. Il allait s’amuser sans elle pendant longtemps encore celui-là ? Ils longeaient les champs. Le groupe arrive au bas de la colline et les tirs commencent à fuser. Des gobelins marche vers le haut de la colline, ceux qui voient approcher le groupe se mettent à courir, mais finissent vite au sol mis K.O par des coups de crocs et les flèches des indiens Halian et Dona apprennent rapidement et ne se mettent pas en danger. Après s’être écraser sur un gobelin pour le mettre K.O, l’odeur du sang lui vient dans le nez, pas du sang de gobelins non. Du sang d’humain, de voyageur. Elle grogne avec violence et s’élance inquiète vers le haut de la colline. Les deux louveteaux ont relevé la tête et viennent en renfort d’Hikari pour lui permettre un passage plus facile entre les ennemis. La silhouette de Tommy lui apparaît elle accélère ils courent l’un vers l’autre pendant que des tirs fusent du haut des remparts. Chuck était finalement un allié de qualité, les corps des gobelins s’écrasaient au sol. Elle court à toute vitesse vers le jeune homme et une fois proche de lui freine fort pour s’arrêter à côté de lui. Il saigne.

« Tommy qu’est -ce qu’il se passe ? »

Il fait un rapide signe vers le haut de la colline. La jeune femme aboie et les deux loups la suivent jusqu’au haut de la colline. Nom d’un chien. Une véritable armée était en train d’arriver avec des armes étranges, est ce qu’ils voulaient détruire le fort ? Elle quitte le haut de la colline et fonce vers Tommy qui continue de filer vers le fort. Les 3 loups viennent l’entourer.

« Monte sur un cheval tu iras plus vite »

Akecheta s’est arrêté à côté de Tommy et l’aide à grimper sur la selle. Le petit groupe retourne vers le fort à pleine vitesse. Les combattants continuent d’abattre le plus de gobelins possibles. Elle hurle et les portes du fort s’ouvre pour les laisser entrer. Alors que les portes se referme elle reprend forme humaine et se jette sur le cheval du chef.
Elle aide Tommy à descendre et l’oblige à s’asseoir. Elle déchire le t’shirt du jeune homme d’un geste chirurgical avec l’une de ses griffes.

« Chuck, tu as une chemise à prêter au jeune homme ? »

Elle plante son regard dans celui de Tommy

« Bah bravo, on n’avait pas dit que tu devais m’attendre ? Regarde-moi ça... Comment tu te sens ? »

Le vieux chef de la tribu plume jaune arrive avec un bol dans la main et une espèce de mixture verte odorante. Sans demander son avis au jeune homme il plonge sa main dans le bol et étale la mixture sur la plaie béante. L’effet est quasiment instantané, le saignement qui était continu s’arrête. Chuck qui arrive au même moment tend une chemise propre au voyageur.

« Ça va aller mon gars ? »

Le chef n’ayant pas dit son dernier mot pose une espèce de linceul sur la plaie et lance une incantation avant de sourire au groupe et de repartir comme il était venu.
Elle se remet debout et demande à tout le monde de l’écouter. Ses deux loups viennent se poser chacun sur l’un de ses côtés en frottant leur tête contre les mains de la jeune fille qui après les avoir caressés commence.

« Ce qui nous arrive dessus par l’arrière du fort c’est du lourd. Y a une armée là-bas qui vient pour détruire ce que vous avez construit. Est-ce que quelqu’un a un plan. Explique leurs Tommy ! »

Elle file et grimpe sur le rempart afin d’observer l’avancer de l’armée de gobelin sur le fort. Les grosses machines qu’ils tirent semblent sacrément lourdes et par chance ralentissent le mouvement du groupe, quand ils auront dépassé la colline il serait trop tard pour réagir. Il leur fallait une solution et vite. Cependant à part une extermination de gobelins ou destruction des machines la jeune femme ne voyait pas bien qu’elle autre solution s’offrait à eux. Elle redescend des remparts d’un bond et retourne dans le groupe ou la conversation va bon train, les voix s’élèvent.

« Calmez-vous ! Des idées ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 611
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 200
Renommée: 1164
Honneur: 183
MessageSujet: Re: La flèche ou la balle ? [pv Hika] Lun 28 Mai 2018 - 16:39
J'allais m'élancer quand un hurlement brise le fracas des balles. Un loup comme il n'y en a qu'un dans les environs. La cavalerie arrive et bordel qu'est ce que ça fait plaisir ! Je me voyais mal arriver sain et sauf jusqu'au village en vérité. Je me décale sur le côté pour n'être dans aucune ligne de mire, mais cherche à rester visible en voyant les cavaliers me foncer dessus. C'est pourtant la louve qui arrive la première à la rescousse en me demandant ce qui se passe ici et sans m'arrêter je lui indique le haut de la colline. Elle fait vite l'aller retour et se place devant moi alors que deux autres loups m'escortent. Je manque de tomber en me prenant une motte de terre, mais l'instinct de survie prend le dessus et je me rattrape en posant une main sur le sol.

On arrive rapidement au niveau d'un groupe de guerriers apaches qui viennent à notre rencontre couverts par des volées de flèches. Ils cabrent et font faire un demi-tour à leurs destriers alors que celui en tête me hisse sur un cheval et que nous repartons au galop vers le village. Ce convoie de guerriers et de bêtes pas si sauvages avance rapidement et arrive sans embûches au seuil de la grande porte en bois. Les battants ne mettent pas longtemps à se mouvoir, mais je perd conscience ici avec la chute d'adrénaline. Je ne reviens à moi je ne sais pas exactement combien de temps plus tard, avachie sur un siège, le torse à l'air et la louve blanche qui me regarde avec un certain énervement sous sa forme humaine.

- Bah bravo, on n'avait pas dit que tu devais m'attendre ? Regarde-moi ça... Comment tu te sens ?

- Hmm... Bien, ça va aller, c'est pas une plaie comme ça qui va me sto...

Un vieux sioux vient de se pencher sur ma plaie. Il me faut serrer les dents quand il applique une sorte de pommade sur le saignement, mais la douleur finie par se dissiper et je reprend mes capacités mentales. Doucement, mais surement, je me redresse, fait quelques légers étirements pour voir où en est ma liberté de mouvement et me décide à reprendre la conversation.

- Je devais t'attendre, mais ils sont arrivés alors que les tireurs n'étaient pas encore en place, je ne pouvais pas les laisser progresser sans rien faire... Mais on a plus grave sur les bras...

Je remercie Chuck en lui prenant la chemise des mains en le remerciant et en le rassurant. Mais avant que j'enfile le vêtement le vieux bougre me repousse sur mon siège et pose un bandage humide sur la plaie avant de commencer une sorte d'incantation. Un fois terminé il me tapote sur ma blessure en souriant, surement content de voir que ça ne me lance presque plus et il retourne à ses affaires, semble-t-il, content de son travail. Je peux enfin mettre cette chemise fraîche dont je remonte les manches et me voilà fin prêt. Hikari a remis les bons sujets sur la table pendant ce temps et me voilà sur le devant de la scène.

Je regarde les quelques cow-boys et indiens de chaque côtés de moi et prend une inspiration avant de commencer mon récit. La horde de gobelin qu'ils ont déjà vue n'est qu'un début et que ce qui nous arrive dessus est là pour tout raser. Lentement mais surement ils vont arriver et ça ne va pas être joyeux. J'attends les réactions d'un côté ou de l'autre et elles ne se font pas attendre. On me demande de décrire précisément ce qui arrive, ce que je fais sans sourciller, mais je ne sais pas si je dois parler du gars en salopette que j'imagine être un voyageur. Je préfère attendre le retour d'Hikari. Pour le moment je discute stratégie et de ce qu'il faut faire.

L'idée de l'évacuation, n'enchante personne mais il faudrait pouvoir envoyer les femmes avec des enfants se mettre en sécurité. Les femmes restantes doivent bien être capable de tenir une arme. L'idée n'est pas bien accueillie par tout le monde, mais on a besoin de tout le monde et si elles ne se battent pas elle peuvent aider à ravitailler les armes. On ne sait pas si on doit attendre l'arrivée des armes et les laisser rentrer pour agir ou bien aller au devant du danger. La louve revient finalement en nous demandant si nous avons des idées pour agir. Les réponses sont bien entendu négative, mais Chuck qui se grattait le menton en silence prend la parole avec assurance.

- On pourrait peut-être utiliser nos tracteurs. Si ses machines sont tirés par des gobelins, même lourdes elles doivent être plutôt mobiles. Donc en utilisant des cordes et des crochets d'attelage on devrait pouvoir arriver à les retourner ou au moins à les retenir.

L'idée est loin d'être bête, cela pourrait marcher, mais il ne va pas falloir traîner car ils ont déjà de l'avance et les tracteurs ne sont pas les véhicules les plus rapide du monde. Les indiens posent des questions aux cow-boys pour savoir ce qu'ils pourront faire pour aider et Chuck accueil la main d'oeuvre avec plaisir en donnant des consignes et en associant des hommes de chaque clans entre eux pour que ceux qui connaissent les outils expliquent à ceux qui ne le savent pas. Voyant que tout s'organisent et que certains continuent de se poser des questions je me lève en m'adressant à tout le monde.

- Bon, si vous avez d'autres idées n'hésitez pas à proposer, on se met en marche rapidement. Hikari, je peux te parler ? Je me tourne vers les deux loups et leur fait signe de la tête de nous suivre.

Je me met à l'écart du groupe, au coin du mur et m'appuie sur ce dernier en regardant la voyageuse s'approcher. Sans vraiment attendre qu'elle se rapproche j'aborde le sujet du voyageur. Il faut que ce soit notre priorité, qu'il dirige l'assaut ou fasse partie de leur force de frappe.

- En tête de cortège, devant les machines, je ne sais pas si tu as vue, mais il y avait un type louche, je pencherais pour un voyageur. J'ai peur que ce soit le plus gros problème sur notre route... Juste une intuition... T'en penses quoi ? Et ton tour sur les remparts ? Ils progressent vite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L’Alpha Blanche
Messages : 373
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 480
Renommée: 1000
Honneur: 180
MessageSujet: Re: La flèche ou la balle ? [pv Hika] Hier à 10:55
La jeune femme commença à se mordiller une petite peau près de l’ongle en faisant les 100 pas. Que devaient ils faire ? Que pouvaient ils faire ?
Elle s’arrétait par moment observant Tommy. En effet elle avait aperçu un grand gars devant les chars, plus costaud... Elle avait pensé au voyageur mais avait vite préféré se focaliser sur Tom sans réellement faire attention aux détails. Elle vint s’adosser au mur à côté du voyageur en poussant un soupir.

“Bon, l’idée des tracteurs n’est pas mauvaise. S’ils s’occupent des machines et d’un bon nombre de gobelins on pourra sans doute se charger du bonhomme qui les accompagne.”

Halian et Dona sont attentifs, ils ont les oreilles dressées et je les vois frémir ou se déplacer au rythme des sons qui nous parviennent.  
Hikari se frotte le front et se masse les tempes délicatement.

« Ils avancent vraiment vite tu sais… les villageois permettront de ralentir le convoi, à nous de gérer le voyageur. Tu crois qu’on devrait attaquer de front ? Ou simplement sortir à découvert, sans pouvoirs actifs ou du moins dissimulés afin de pouvoir en apprendre plus sur ce voyageur ? »

Je m’accroupis et plante mes yeux dans ceux d’Halian. Je lui caresse le haut de la tête et passe derrière ses oreilles.

« Je dois vous demander de l’aide, ça peut être dangereux… Je ne veux pas qu’ils vous arrive malheur… »

Je passe à la tête de Dona qui me lèche le haut de la main.  Ils se redressent tous les deux et je sens dans leur attitude qu’ils sont prêt à nous aider.

« Si les choses s’enveniment, que vous êtes blessés, je vous demande de quitter les lieux. Sauvez vous derrière les remparts ou ailleurs s’il le faut. Quand je me réveillerai vous redeviendrez vous même. »

L’Alpha se redresse, s’étire légèrement les bras et le dos. Elle plante son regard dans celui de Tommy.

« J’crois que j’ai un plan… C’est pas très malin mais j’pense pas qu’on puisse faire grand choses de plus »

Elle retourne vers le groupe, Akecheta pose une main sur son épaule.

« Messieurs, il va falloir faire preuve de courage et de bonne volonté. »

Elle regarde Chuck.

« L’idée des tracteurs va toujours ? »

« L’idée est simple. Tommy et moi allons sortir sur le front, sans arme et sans escorte »


Les murmures commencent, un désaccord certain est lisible sur la plupart des visages. Les deux loups couinent d’étonnement.  

« Quelques mètres derrière nous je veux qu’une ligne de tracteurs soit prête à faire trembler le sol de la colline. Entre ceux ci je voudrais que des hommes armés à cheval soient prêts à empêcher que les tracteurs soient stoppés ou mis hors d’état. Si les négociations tournent au vinaigre Tommy et moi auront recours à nos pouvoirs et vous pourrez alors mener l’offensive. »

Un silence s’installe, chacun regarde ses pieds.

« Le risque est grand mais c’est le prix à payer pour défendre votre terre. N’est ce pas ? Nous ne sommes pas arrivés ici pour rien ? Vous êtes prêts à vous battre pour vos terres ?»

Les regards sont brûlants et sans plus de propos le groupe se dissout. Chacun court sous les hangars et les bruits de moteur des engins commencent à emplir l’air. Les indiens récupérent des armes à feu et les cow boys attellent leurs chevaux. L’odeur de la guerre est palpable. Hikari attrape Tommy par les épaules. Sans savoir s’il approuve ou non son plan.

« On doit voir ce qu’il vaut avant de foncer dans le tas et de risquer nos vies. Je ne crois pas une seconde qu’il y aura des négociations. Je voudrais juste qu’il vende la méche avant nous 
Halian, Dona. Vous ne nous accompagnez pas, vous, vous allez prendre les flans du front ennemis. Restez dissimulés derrière les engins et décalez vous discrètement, on va les prendre en entonnoir. Pour le reste, amusez vous. »


Elle grimpe sur le dos d’un cheval et alors que tout le monde semble prêt à partir, elle regarde Tommy et lui demande.

« Alors ? A l’attaque ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La flèche ou la balle ? [pv Hika]
Revenir en haut Aller en bas

La flèche ou la balle ? [pv Hika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Royaume des Cow Boys-