Haut
Bas

Partagez|

[Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Ven 2 Déc 2016 - 13:22



Mais Où Sont les Cadeaux ?!

Kaijin zared & Dan Sorro & Dazh D. The Rock



Situé au cœur du Royaume de Cristal, la ville de Baccara était devenue depuis plusieurs mois le refuge favoris du morpheur, les nuits où il ne souhaitait s’investir pour aucune cause. Ce royaume était celui qui avait vu naître son pouvoir, aussi Dazh se sentait particulièrement à sa place. Son activité favorite consistait à parcourir le DreamMag, au sommet du canyon dans lequel était logé le gros de la ville. Il avait alors l’impression d’être loin de tout, de ne plus être un voyageur, mais un observateur hors du temps. Cependant, un message lui parvint dans la nuit du 1er Décembre. Noël avait encore besoin d’aide. Il avait pourtant été mis en garde. Faire ses achats sur internet n’était pas sans risque.

D’abord, le voyageur négligea la missive et se contenta d’observer la chaîne de montagne au loin, celle qui bordait le royaume de Glace de la Zone 4, comme s’il pouvait percevoir ce qui se passait au Nord. Cette année encore, il fut saisi par l’envie d’ignorer toutes cette affaire. Après tout, les choses s’arrangeront d’elles même, passé le 24 Décembre. Les conséquences n’étaient pas si importantes et s’il y allait, il fallait garder en tête que c’était au péril de sa vie. L’année dernière, l’intervention de Pijn et le cas d’Héliée avait fait de noël une situation particulièrement dangereuse. Enfin, c’était toujours une histoire de course contre la montre. L’échéance du 24 Décembre arrivait toujours trop vite, ce qui n’était pas pour rendre les choses plus facile.

D’un autre côté, a la lecture du DreamMag, le morpheur craignait que les voyageurs du moment ne soient pas suffisamment préparés pour les dangers que leur réservait Noël. Peut-être y aurait-il parmi eux, un voyageur avec un peu plus d’expérience que les autres. Mais il fallait se rendre à l’évidence, ces derniers temps, Dreamland était en paix, et rare étaient ceux qui faisait parler d’eux. Finalement, Dazh commençais à se découvrir un certain intérêt à l’idée de sauver Noël. Lui aussi s’était quelque peu enlisé dans sa retraite. C’était donc l’occasion de faire parler de lui à nouveau. Et puis, il repartirait avec son cadeau de noël. Mais ce n’était pas une récompense en soit. Si ses souvenirs étaient bons, l’année dernière il avait reçu un anneau qui le contraignait à se frapper le visage. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour jeter la babiole en question dans les flammes de la cheminée de la taverne qu’il occupait, non loin du village de Noël.
___

C’est un pouvoir issu de Relouland qu’il aurait fallu à Dazh. Le destin semblait vouloir l’obliger à revenir sans cesse sur les lieux. Les choses avaient un peu changé depuis sa dernière visite. C’était l’esprit de noël qui voulait cela. Le morpheur ne l’avait encore jamais rencontré, mais cette petite créature, ou peut-être était-elle gigantesque, disposait de pouvoir incroyable. Le royaume de Relouland était richement pourvu en décoration de Noël. Ce royaume d’ordinaire paisible réservait un bon accueil aux créatures et voyageurs de tous horizons. Peut-être plus, à l’occasion des fêtes de fin d’années. En plus des décorations, il neigeait. Les flocons tombaient abondamment et il faisait particulièrement froid. Le morpheur ne s’était jamais interroger à propos du cycle des saisons de Dreamland, mais il lui avait semblé que jamais il ne verrait de la neige ici. Encore un coup de l’esprit de Noël, certainement.


Depuis quelques-temps, le morpheur s’était vu vieillir prématurément à Relouland justement. Curieusement, il s’était rapidement fait à ce nouveau corps, parfaitement dans la force de l’âge. Il paraissait expérimenté et en pleine possession de ses moyens. Sa nouvelle apparence affecta même son comportement, lui ouvrant d’autres horizons. La barbe hirsute, le regard froid et son tempérament calme contrastait beaucoup avec sa force de caractère et sa volonté brûlante. Si brûlante que le morpheur n’estimait plus nécessaire de se couvrir entièrement. Malgré la fraicheur ambiante, encore une fois. Torse-nu donc, il s’était néanmoins pourvu d’une cape et d’une capuche afin d’éviter d’attirer trop l'attention sur son travail de la soirée. Du moins, il devait approcher discrètement.

A cette heure, le morpheur arpentait une partie du royaume de Relouland encore jamais exploré. Le message de Noël indiquait un litige avec DreamAmazon, aussi était-il nécessaire d’identifier le siège de la compagnie dans les plus brefs délais. Il trouva ce dernier, un bâtiment impressionnant, au bord d’une falaise, tandis que le reste du quartier s’agglomérait tous autours. Le morpheur en fit le tour en plusieurs minutes et se demanda s’il n’existait pas un passage pour cette forteresse au cœur même de la falaise. Mais il faisait sombre. La nuit était tombée, le vent soufflait fort et la mer en contrebas était agitée. Pourtant, il lui fallait pénétrer la forteresse de DreamAmazon.

Tout avait pourtant bien commencé. L’endroit était calme et peu fréquenté. Mais il n’existait pas de passage que Dazh pouvait emprunter. Déjà, le morpheur était las de ce genre de problème. Aussi, exceptionnellement, il ne s’embarrassa pas avec les détails. Le voyageur manifesta son pouvoir sans attendre et adopta sa forme minérale en totalité. Il avait besoin de toutes ses forces pour déceler les lourdes pierres de ce bastion et crée une brèche dans le mur. Non loin de là, se trouvait la falaise. Le passage resterait discret. Mais la sécurité de DreamAmazon n’était pas des moindres. A peine eut-il défoncé lourdement le mur de la forteresse qu’une alarme retentit soudain dans la nuit glaciale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 19

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Sam 3 Déc 2016 - 0:32
- Monsieur Noël, ne vous appuyez pas sur des idées pré-conçues !

Face à l'imposante silhouette du Père Noël se tenait un homme, plutôt une moitié d'homme. C'était une créature onirique qui flottait dans les airs, elle était vêtue d'un costume grisâtre, à la place de ses jambes émanait un épais nuage de fumée violette. Le visage de cet homme dégageait une aura sévère, mais emplit de bonté. Son faciès laissait deviner une existence d'un peu plus de trente ans. Ses cheveux fins et noirs étaient gominés et tirés en arrière, seulement une mèche venait scinder son visage en deux. Son allure dégageait la grâce dont faisait preuve tout bon justicier. Dans sa main droite, il tenait les maillons d'une chaîne, au bout de cette dernière, on distinguait dans l'obscurité du bureau du Père Noël, une silhouette muselée et emprisonnée dans une camisole.

- Des préjugés ? Cet enfant est un meurtrier, je ne ressens pas l'esprit de noël en lui !

La créature soupira pour reprendre presque aussitôt.

- Justement, l'esprit de noël est la seule chose pouvant le sauver ! Donnez-lui l'occasion de laver son passé de criminel.
- Que diront mes rennes lorsqu'ils apprendront que j'ai dû avoir recours à l'aide d'un des exterminateurs de leur espèce ?

La créature s'avança jusqu'au bureau derrière lequel le père Noël était assis et écrasa sa main contre le meuble.

- Et l'opinion publique ? Que va-t-elle penser, si, en ces temps troubles, même vous, vous ne croyez plus à la rédemption des âmes damnées ? C'est dans l'esprit de noël de conduire un enfant sur le billet onirique ?

Le père Noël se tut, sans voix. Finissant par soupirer, il souffla quelques mots.

-Très bien. Mais je refuse qu'il n'ait, ne serait-ce qu'un contact avec mes rennes.
-C'est noté, il ira à Relouland.

Le père noël soupira une nouvelle fois et donna à son interlocuteur un minuscule disque que la créature s’empressa de coller contre sa peau, alors ; toutes les informations relatives à l'opération « Où sont passés les cadeaux ? » Défilèrent dans la tête du justicier. Ce dernier remercia rapidement le vieil homme et, alors qu'il commençait à s'avancer vers la sortie, son nuage l'enveloppa lui ainsi que le voyageur qui l'accompagnait. Une fois que le nuage se fut dissipé, le Père Noël se retrouva seul dans son bureau.

Un instant plus tard, les deux personnes apparurent entre les murs du siège social de DreamAmazon, pour le moment désert. Jusqu'à le mur face à eux ne vole en éclats et qu'une alarme stridente se mettent vriller les tympans d'à peu près chaque être vivant présent dans le bâtiment. Derrière la poussière des décombres se dressait la silhouette massive d'un voyageur dont la peau avait une étrange couleur bleutée. La créature s'avança, levant sa main libre en signe de paix.

- Enchanté monsieur Dalreight. Je suis ici de la part du Père Noël et j'ai l'honneur de vous présenter l'un de vos compagnons.

Derrière lui, se distinguait clairement le jeune Morpheur du surnaturel. Il était muselet par une multitude de sangles de cuir qui ne l'empêcheraient pas de parler, mais simplement d'arracher la chaire d'autrui. À son cou, il portait une sorte de collier en métal auquel la chaîne était attachée. Il pendait le long de son corps, les manches défaites de sa camisoles beiges. Un pantalon à rayures partiellement déchiqueté couvrait ses jambes. Son regard semblait perdu dans le vide. Sa posture ressemblait à celle d'une poupée de chiffon inerte. Pourtant, l'instant d'après, les jambes du voyageur se fléchirent tandis que ses bras agrippèrent subitement la chaîne. Il pivota sur lui-même d'un geste sec et rapide, surprenant son tortionnaire qui n'eut le temps que de s'écraser contre un des murs du bâtiment et, de lâcher la chaîne attachée au cou du voyageur.

Ce dernier avait repris une posture beaucoup plus animale, sa respiration effrénée était amplifiée par la présence de la muselière. Le souffle du Mordu s’accéléra encore plus quand il se jeta droit sur ce voyageur à la peau étrange. Il ne savait pas qui il était, mais Kaijin était en colère, et ce dont il avait envie, c'était de frapper des trucs et des machins. En bondissant, il envoya sa longue chaîne droit vers la silhouette massive de son adversaire en lui hurlant poliment de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 351
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 821
Honneur: -111
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Sam 3 Déc 2016 - 18:04
Une fois encore, les explosions pleuvaient d'un endroit à l'autre, les noms d'oiseaux fusaient à gogos, les larmes s'évaporaient au contact du sang bouillonnant des combattants. La rage s’esclaffait au péril de la sérénité qui habitait habituellement les lieux. Un moteur de monster truck rugissait sous l’affaissement d'un mur pilier d'on ne sait quel bâtiment administratif, laissant ses pneus broyer le reste de sa route, dans une sérénade de panique. Plusieurs tentatives de pacification de la zone, par des voyageurs talentueux avaient amplifiés le désastre en une bataille totale. La place principale de l'ancien village de Keskon, petite ville perdue entre le royaume des fruits et weedland connaissait sa dernière heure.

Ce n'étai pas un village très connu, ni en plein développement. Il n'avait pas plus d'une ou deux boutiques. En revanche, ils avaient le malheur d'avoir un très bon pub. En ses périodes de tensions entre voyageurs et créatures, certains mots furent prononcés trop vite. Dan n'avait même pas essayé d'entrer dans la taverne, il avait suffit qu'il regarde par la fenêtre qui donnait sur la rue. Pour que la première explosion jaillisse dans un éclat rougeoyant. Projeté contre un pot de fleurs municipale, Dan eut beaucoup de mal à se mêler au conflit. C'était comme un bain froid ce soir, son épaule gauche répondait beaucoup moins bien que d'habitude et l'ardeur des autres le laissait de marbre. Ca ressemblait plus à un massacre cordiale, qu'un réel exploit.

Pourtant il avait fait en sorte de survivre, évitant les coins sombres, patientant d'un pans de mur à l'autre. Il avait évalué le nombre de voyageurs à six. Leurs niveaux respectif lui semblait équivalent. Des invocations à gogos, des lancés de parpaings, ainsi que des démonstrations de puissance insensée tant, leurs taille et leurs capacité destructrices couvraient du terrain. Dan était parvenu à se faufiler jusqu'à la sortie, boulant à un angle de rue de la sortie principale, une créature des rêves. Cette dernière semblait ne rien avoir à faire là, elle était drapés d'un short jaune et d'un t-shirt à cols, marron beige. Une casquette ridiculement petite lui compressait le haut de son front. Son regard absent, ainsi que sa réaction détachée donnèrent à Dan des envies grossièrement plaisantes:

"Excusez moi monsieur.

-C'est bon, qu'est-ce que vous foutez à courir par là bas? Vous avez envie de vous en mêler?

-Non, j'essaye juste de rejoindre mon véhicule de fonction pour me tailler vite fait.

-Tout comme moi! Sauf que je n'ai pas de véhicule. "

Leurs regards étaient presque accrochés l'un à l'autre, le bruits des combats s'intensifiaient sur un air de saxophone sans que personne ne s'interroge sur la provenance du dis air. Laissant après vingt longues secondes de blanc, la créature des rêves baisser les bras , en lui faisant signe de le suivre. Ils parcoururent les rues encore inattaquées du village, pour rejoindre le véhicule de fonction. Une camionnettes ailées, avec des réacteurs à la place des pneus. En prenant la place du passager, Dan pu lire sur la porte gauche le nom de Dream Amazon. Les deux zouaves s'enfuirent, laissant derrière eux un carnage de plus. Loin d'avoir envie de risquer sa peau une fois de plus en ce début de soirée mouvementée, il obligea la créature des rêves à le conduire jusqu'à son terminus. Gagnant ainsi facilement une heure à tuer en sécurité dans la camionnette à réaction:

"Bon, en revanche va falloir que je te laisse là, ta aucune raison d'entrer.

-Sois sympa, tu sais à quel point c'est sauvage dehors, laisse moi visiter ton entreprise, promis je serais sage.

-Arrêtes tes conneries, j'ai pas envie de perdre mon boulot.

-Allons, toi qui était si polis au début de nôtre périple.

-Va chier, je t'arrêtes là.

-Fais pas ça.

-Sinon quoi?"

Dommage, il était presque arrivé à l'apprécier malgré son air de loutre difforme. La main de Dan frappa sèchement en pleine gorge le pilote, s'en suivit un violent coup de volant, contre lequel Dan s'évertua de lancer le visage du livreur. La camionnettes eut le temps de vriller trois fois, en prenant huit directions différentes, avant qu'un homme hurlant n'en soit projeté dehors, laissant un hurlement d'effroi briser le silence glacée de cette nuit hivernale. Dan bien que secoué dans tout les sens parvint à redresser la camionnette. S’adaptant à la sensibilité du volant, ainsi qu'à la vitesse de sa navette. Il tournait en rond autours du siège, du Dream Amazon.

Sans parvenir à comprendre comment répondre à la radio d'où une multitudes de gars le harcelaient en l'insultant. Repérant le parachute de secours planqué dans le plafond du véhicule, il décida de se faciliter le travaille. Ouvrant de nouveau la portière, cette fois pour s'y jeter lui même. Dan plongea brièvement dans le vide, patientant moins de deux secondes pour ouvrir son parachute. La cruelle distance rendait la simplicité de son plan plus difficiles, n'ayant pas beaucoup de secondes devant lui, le parachute mit du temps à se déployer. Et la chute de Dan fut effectivement ralentie, en revanche, la direction n'était pas son fort. Il tournoya plusieurs fois sans comprendre comment il pouvait redresser,jusqu'à être propulsé contre une fenêtre bien trop solide pour qu'il puisse passer à travers.

La Navette quand à elle alla se perdre plus loin explosant dans un coin de la cours du siège, en écrasant une partie des barrières de sécurités sur son passage. Dan retomba trois mètres plus bas, sur une sorte de terrasse bétonnée. On pouvait y voir écrit dessus, une sorte d'icone blanche. Sans s'attarder plus d'une seconde dessus, le voyageur peina deux bonnes minutes à se redresser. Sonné comme pas deux, Dan fut emmerdé en distinguant le rideau de fer qui lui barrait la route. Mais avant qu'il ne puisse y réfléchir plus attentivement, une bourrasque de vent le réveilla. Il avait désormais une jolie carte de noël nouée avec une lanière d’emballage rouge dans la main droite. Intrigué, c'est ainsi que Dan pur prendre connaissance de l'annonce, visant à sauver noël. Rangeant la carte dans sa poche arrière, il avança vers le bords de la passerelle, puis comprit que c'était une piste d’atterrissage:

"Putain de chanceux."

S'exclamait-il en riant pour lui même avant de foncer vers la grille:

"Excusez moi! Pourrait-on on m'aider! J'ai des questions à vous posez!"

Etant à plus de vingt mètres du sol, sur une piste d’atterrissage donnant du coté mer de la falaise. Ses options étaient restreintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Lun 5 Déc 2016 - 21:48


Mais Où Sont les Cadeaux ?!
Kaijin Zared & Dan Sorro & Dazh D. The Rock



Le nuage de poussière s’estompait et malgré une ou deux pierres qui tombaient encore, le morpheur traversa la brèche dans le mur. Ses pas lourds résonnèrent dans le grand hall malgré le vacarme causé par l’alarme.

Dazh marqua l’arrêt un instant pour observer les lieux. L’endroit était désert et seul l’éclat de la lune venait éclairer les environs. Le siège de DreamAmazon jouissait de tout le confort moderne. Les murs blancs et les bureaux informatiques avaient tout d’une startup américaine. Vigilent, le colosse de Quartz entreprit d’avancer lentement afin d’explorer les lieux quand soudain, une étrange créature apparut comme sortie de nulle part, avec un dangereux personnage en sa compagnie. Une brève mélodie de clochette jaillit dans les airs pour disparaitre presque immédiatement. Compte tenu de l’apparence de la créature, Dazh l’identifia aussitôt comme étant un serviteur de Noël.

Sur le moment, le morpheur n’exprima qu’un inaudible murmure rocailleux, trahissant son amertume. Il pensait faire le gros du travail seul, et rejoindre l’équipe de voyageurs débutants, envoyé par noël, plus-tard. Hors, on lui amenait l’un d’eux pour former le groupe. Si Noël lui reconnaissait des capacités de leader, c’était une bonne chose, mais malgré tout, le morpheur se serait bien passer de compagnons. D’autant plus que celui-ci se montrait imprévisible car d’une façon ou d’une autre, il se libéra des entraves qu’il portait et, pris de frénésie, le voyageur l’attaqua sans avertissement. C’est avec précision qu’il précipita la chaîne, qu’il avait en main, en direction du visage du golem. Dazh bloqua l’attaque sans effort avec son bras droit, mais comme si son jeune adversaire avait prévu la chose, la chaîne vint finalement s’enrouler autour de son membre, qui allait lui faire défaut. Cependant, le morpheur avait un poids total neuf ou dix fois supérieur à celui de son agresseur, aussi ce dernier ne pourrait pas le forcer à bouger a moins que Dazh ne l’ait décidé.

Après avoir essuyé l’attaque, Dazh fut surpris de constater la chaîne enroulé autour de son poignet. Mais il était évident qu’il ne craignait pas les conséquences d’une action comme celle-ci. D’ailleurs, il lui suffit de bander les muscles de son bras pour triompher des maillions métallique de la chaîne et s’en libérer.

Sans attendre, Dazh dépassa la créature de noël, qui avait accompli sa mission et une fois au niveau du voyageur qui semblait plus furieux que jamais, l’arpenteur des rêves frappa de toutes ses forces d’un revers de la main, et reprit sa route sans même s’être arrêté.

Le morpheur traversa une arche et arriva dans la salle suivante. L’endroit était tout aussi sombre et désert que l’était le hall précédent, mais plus petit. Des flocons de neige s’étaient infiltrés par la brèche ouverte un peu plus-tôt et étaient arrivés jusqu’ici, recouvrant le sol par endroit. L’alarme s’était finalement éteinte, mais il était évident maintenant que leur présence ici n’était plus un secret. D’ailleurs, si la créature de noël avait pu trouver sa trace, peut-être que DreamAmazon le pouvait aussi. Le morpheur n’en doutait pas et s’attendait à recevoir de la visite d’un instant à l’autre. En attendant, il fallait se mettre en quête des cadeaux disparus. Malheureusement, c’était plus facile à dire qu’à faire. La pièce suivante, était identique aux deux autres. Il n’était nulle part question de de cadeaux de noël. Déjà, Dazh commençait à perdre patience. C’est alors qu’un vrombissement derrière lui, vint le surprendre. Sans attendre, plusieurs drones foncèrent à sa rencontre. Par réflexe, le morpheur se protégea le visage de la collision programmée par le premier des drones. Au contact de la pierre, les hélices de ce dernier s’emballèrent et le drone s’écrasa tout de suite. Les quelques autres appareils tournèrent tout autour de lui, comme s’ils étudiaient une stratégie à adopter face à ce genre d’ennemi. Mais Dazh passa à l’action et frappa l’un des drones, le projetant violemment au plafond, qu’il heurta également de son poing de pierre. Les dalles de l’étage supérieur se soulevèrent d’un coup, tandis que tous les environs furent ébranlés par le choc. Le drone retomba en pièce sur le sol.

Les deux autres appareils restant avaient entrepris de soulever diverses choses et notamment des gravats issus du plafond dans lequel se trouvait désormais un trou béant. Dazh fut alors la cible de bon nombre de projectiles qui l’atteignirent sans vraiment le blesser. Mais c’était pénible. Le voyageur, afin d’en finir en une seule fois, s’empara d’une étagère non loin de là, qu’il projeta à son tour sur les deux nuisibles. Ces derniers ne furent pas de taille et s’ils ne furent pas détruits, ils étaient en tout cas, incapables de se soustraire au poids de l’étagère.

Toujours en quête de cadeaux, le morpheur eut soudain une idée. DreamAmazon devait des cadeaux, alors l’entreprise allait faire don de sa personne. Et tant pis si ça ne plaisait pas aux enfants. D’un pas résolu, le voyageur se réappropria sa forme humaine et se dirigea vers l’une des grandes fenêtres qu’il débarrassa de son grand rideau. Une fois le tissu en main, Dazh travailla à l’étendre de tout son long sur le sol, sans oublier au passage de pousser les deux ou trois bureaux qui l’emmerdait pour mener à bien son projet. Dès lors que ce fut fait, le morpheur entrepris de s’emparer de tout ce qu’il y avait dans la pièce. D’abord les ordinateurs. Les livres, les tapis de souris, les agrafeuses, les intercalaires et les dossiers dans les placards. Les stylos a bille, les trombones, les calendriers, les post-it, les chaises de bureaux et même les drones. Rapidement, la pièce fut vidée de tout ce qu’elle pouvait contenir, à l’exception des étagères et des bureaux, vierge de tout objet.

Alors, le morpheur siffla un grand coup en pinçant ses doigts entre ses lèvres. C’est un truc qu’il avait appris à faire et qu’il avait convenu d’utiliser pour appeler l’ours qui le suivait partout où il allait. Et en effet, comme s’il avait toujours été là, l’ours polaire rencontré il y a un moment déjà, à l’occasion d’une vente au marché noir au royaume des chats, apparut aux détours d’un couloir et accourait dans sa direction. Il renversa au passage les bureaux et chaises sur son passage, mais peu importe. Il régnait déjà un tel désordre avant son arriver. L’animal ne dissimulait pas sa joie d’être de nouveau en sa compagnie. Toujours muet, la créature s’exprimait de multiple façon et avec une telle simplicité qu’il n’était pas permis de se tromper sur ses intentions.

Après un bref moment à saluer l’animal, Dazh lui expliqua ce qu’il attendait de lui. Maintenant qu’il avait réunis un nombre conséquent de futur cadeaux, il fallait les sortir du siège de DreamAmazon et ce serait là sa mission, tandis qu’il irait lui, explorer les lieux en profondeur.

Poursuivant ses investigations, sans rencontrer beaucoup de monde, Dazh parvint à gagner un immense endroit, où enfin, il y avait de la lumière et de l’activité. De toute évidence, on traitait l’envoie et la réception de colis, venant des quatre coins de Dreamland. Les machines étaient en marche et les rails servant à transporter les paquets d’un endroit à un autre, évoluaient à un bon rythme. Malheureusement, aucun paquet ne se trouvait sur le circuit. Avançant prudemment entre les diverses postes de travail, le morpheur fut soudain surpris de tomber nez à nez avec le voyageur qui l’avait agressé un peu plus tôt.

Et c’est alors qu’il le reconnut. Si ses souvenirs étaient bons, c’était celui que l’on appelait la white star. C’était Kaijin. Un personnage déjà désagréable au moment de leur première rencontre à l’occasion d’un tournoi il y a quelques années. Le morpheur avait même cherché le bureau de la ligue SMB afin d’avoir une explication sur le classement de la white star, compte tenu de ses actions destructrices. A ce moment-là, Dazh fut certain que ce voyageur le suivait, aussi décida-t-il d’un traitement plus définitif en ce qui le concernait. Et puis, une ordure dans son genre ne manquerait à personne.

Sans attendre qu’il réagisse, le morpheur se changea en pierre et s’empara du freluquet par le col. Tandis qu’il avisait les environs l’espace d’un instant, Dazh continua de le tenir fermement quand enfin, il sut ce qu’il allait faire de lui. Traversant les allées du hangar, non sans cogner son adversaire sur chaque plan de travail, Dazh se dirigea vers un engin au cœur de la machinerie. On aurait dit un immense four à charbon, qui fonctionnait à plein régime pour alimenter toute l’usine. C’était parfait.

Immédiatement, le morpheur ouvrit la porte et mis Kaijin au feu, avant de refermer le four et de sceller ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 19

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Mer 7 Déc 2016 - 1:19
Apparemment le morpheur de Quartz n'avait pas remarqué que la chaîne que son adversaire lui avait envoyé dessus était reliée au cou de ce dernier. Ou alors, il n'avait pas jugé nécessaire de l'utiliser. Cette hypothèse était tout à fait probable puisque d'un simple revers de main, l'homme envoya Kaijin s'écraser contre un mur. Le choc fut douloureux, aussi bien pour l’ego de l'adolescent que pour son corps. Le choc avait été tel que le Mordu s'était laissé glisser le long du mur, restant un moment inerte. Moment pendant lequel l'adulte put tranquillement quitter la pièce.

Kaijin trouva malgré tout la force de se redresser pour réussir à caler son dos contre le mur. La douleur s'estompait presque, mais il restait toujours un peu sonné. Sa main vint essuyer le filet de sang qui lui coulait entre les deux yeux. Il aperçut une fine fumée violette virevolter devant lui, en relevant la tête, il aperçut la créature qu'il avait lancée contre le mur. Contrairement au voyageur, le justicier n'avait presque aucune trace de sa rencontre avec la façade du bâtiment, si ce n'est ces vêtements, mais, il passa rapidement sa main dessus, chassant toute la poussière. Le voyageur lui adressa un sourire relativement moqueur.

- Vous pensiez que j'allais coopérer ?
- Pour être tout à fait honnête, pas vraiment. Vous savez, justicier à Dreamland ça paye mal, alors à côté, des particuliers me payent pour que certaines personnalités intéressantes se rencontrent, et, accessoirement se battent. Et pour ça, je sais que vous allez coopérer.

Le sourire de l'adolescent s’agrandit.

- J'espère que vous serez satisfait de ma performance alors.

La créature tandis sa main au voyageur qui l'attrapa.

- De même pour moi.

Il tira l'adolescent vers lui, qui voulut le frapper au visage, mais, son poing ne traversa qu'un nuage de fumée violette, la créature s'était déjà évaporée. Kaijin soupira, puis, après avoir fait craquer ses articulations, il se décida à s'aventurer dans le bâtiment. Il n'avait que faire de la requête du père Noël, maintenant qu'il savait qu'on le regardait, il voulait briller de mille feux. Sans perdre plus de temps, le jeune garçon emprunta le même chemin qu'avait prit l'autre Morpheur. Même si, l'adolescent n'était pas un bon pisteur, l'autre ne camouflait pas vraiment sa trace non plus. C'était presque comme si le voyageur minéral avait posé une pancarte sur laquelle était écrit de suivre les cadavres de drones et au cas où ça ne suffisait pas, il indiquait régulièrement sa position à grand coup d'étagères dans les drones en question.

Malgré tout, Kaijin réussit à se tromper de salle. Enfin, pour être tout à fait exact, il s'était volontairement jeté à travers une porte en entendant une quinte de toux. L'adolescent s'était retrouvé dans un large atelier où une multitude de carton roulait sur un large tapis roulant. Ce décor rappela au voyageur du surnaturel ses aventures au Royaume Cristal en compagnie d'Oscar. Un frisson lui parcourut l'échine quand il se souvenu du froid mordant de cette nuit-là, et accessoirement de ses mains mutilées.

Ces souvenirs lui firent presque oublier qu'il avait entendu quelqu'un tousser ici. Il était sûr de ne pas avoir rêvé, mais, force est de constater que la salle était vide. L'adolescent décida d'explorer un peu, s'approchant d'un établi, il vit qu'une large clé à molette gisait dessus, il laissa ses doigts glisser contre son métal puis l’empoigna fermement. Malgré son poids et son apparence relativement imposante, le voyageur fut surpris de réussir à la bouger avec autant d'aisance. Une immense joie s'empara de lui et, alors qu'il se demandait comment la vie aurait pu être plus belle, en se retournant, il se retrouva nez à nez avec l'autre voyageur. Un large sourire sur le visage, il s'approcha en faisant tournoyer la clé.


- Comme on s'retrouve... Alors comment tu veux mou-

Dazh coupa la parole à Kaijin en le soulevant brusquement du sol et sans que l'adolescent ne puisse protester, il bougea soudainement, son dos fut violemment écrasé contre un plan de travail puis traîné sur ce dernier pour de nouveau être soulevé, l'opération recommença au moins cinq ou six fois, si bien que lorsque son corps arrêta d'être secoué dans tous les sens, il ne réagit pas. Laissant tout simplement son arme de fortune lentement glissée de sa main pendant que l'homme de quartz ouvrait la porte du four face à lui. C'est une nouvelle quinte de toux qui réveilla les sens du Mordu, du coin de l’œil, il aperçut deux créatures. La prise de Kaijin autour de la clé se resserra de justesse alors qu'il était jeté dans la fournaise et que la porte de cette dernière se renfermait étouffant un hurlement de douleur.

Jimmy, toussa une nouvelle fois. Jimmy était allergique à presque tout ce qui constituait le monde qui l'entourait. Il avait l'impression d'être allergique à tout Relouland. Il passait tout son temps dans l'usine de DreamAmazon à manger des sandwichs avec son meilleur ami, Robby. Pourtant aujourd'hui, c'était différent. Jimmy était toujours assis sur sa chaise à roulette habituelle et buvait son café habituel. Robby mangeait, debout, le même sandwich à l’œuf.

Sauf qu'aujourd'hui, un voyageur venait de jeter un autre voyageur dans un de leur four.

- Oh, bah ça.
- C'était inattendu.
- Putain, voyageur ou pas il doit être mort.
- Bah nan.
- Ah non, là, il a brûlé le vif, le gars.
- Non.
- Beh, t'as bien vu comment il s'est fait éclater, il doit pas être très balèze !
- C'est pas ça.
- Tu dis que nos fours chauffent pas assez pour cramer un voyageur, c'est ça ?


La porte de la fournaise fut soudainement projetée quatre mètres plus loin. La silhouette fumante de Kaijin sortit de la fournaise, le dos de sa camisole était presque entièrement carbonisé, de petites flammes crépitaient le long de cette dernière, l'arrière de son crâne et la partie droite de son visage dégageaient une fumée trop importante pour que quiconque puisse se faire une idée de l'état de sa figure.

- Le four est en panne. Il ne restait qu'un tas de pierres chaudes et je crois qu'il est tombé dessus.

Le visage à la fois défiguré par les blessures et la haine du voyageur se tourna subitement vers les créatures.

- C'était cool d'être ton pote Robby.

Vingt-huit minutes plus tard, Kaijin sortait de l'atelier, empruntant la direction par laquelle il avait vu le morpheur minérale partir un peu plus tôt. Il faisait traîner sa clé à molette imbibée de sang, en laissant quelques bouts de cervelles sanguinolents sur son passage et deux cadavres aux crânes réduit en bouillie derrière lui.


Dans la pénombre, trois écrans de vidéosurveillances qui montraient trois silhouettes humanoïdes éclairaient le visage d'un homme qui portait un chapeau noir. Cet homme se mordillait activement le pouce, visiblement embêté. Il soupira et attrapa un téléphone d'un geste sec, il composa rapidement un numéro et plaqua le combiné contre sa tempe.

- Allo ? Monsieur Washington ? C'est Romain... Nous avons un problème monsieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 351
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 821
Honneur: -111
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Jeu 8 Déc 2016 - 13:57
Les étoiles peinaient à briller, même depuis cette maigre piste d'envol sur laquelle grelottait Dan. Le vent couvrait le moindre bruit, n'offrant aucun espoir de voix hasardeuse, juste le bruit des vagues et la morsure du froid. Il fallait bouger, enchaînant les cents pas devant l'obstacle. L'analyse était formelle pas de solution si ce n'est gueuler. La grille était massive, un bon bout de métal rodé sur trois mètres, relié à un mur épais comme trois hommes. Pas l'ombre d'un être vivant en vue, il parvenait à voir un large halle, du quel dépassait un atelier bien entretenu. Ses yeux s'ouvraient progressivement au rythme de son agacement, c'était vraiment pas une saison pour ce genre de pause. Comment était-il sensé pouvoir se relaxer dans des conditions pareils?:

"Répondez! Hooohoooooo! Je viens de la part du père noël! Ouvrez bordel, pays de merde. Je vous jure si vous voulez pas avoir d'emmerdes ouvrez moi. Vous me connaissez pas, je suis un fou! Un taré, un vrai psychopathe. J''ai déjà fais pleurer un clown... "

Il avait un bras enflammé sous un gant de cuir, et pourtant ce maudit feux ne chauffait pas pour une fois. La sensation de vide n'en était pas moins désagréable. Le monologue continuait d'aller de bon train, ne tombant que dans les oreilles d'un destin peu charitable. Qu'il s'évertuait à laisser en dehors de sa complainte, conscient que ça ne ferait qu’amplifier le mécanisme. Malgré tout la chance ne l'avait pas totalement oubliée, un employé portant la même casquette que le chauffeur avançait vers la passerelle. Il ne l'avait pas encore remarqué. Pourtant Dan avait l'impression de s'époumoner à lui gueuler dessus. Mais Pôl avait autre chose à foutre. Il avait faillit se foutre en l'air dans l'un de ces putain de convoi armé. Ca faisait plus de trois quart d'heure qu'il se mettait sur la tronche avec son chef pour ne plus jamais avoir à faire ce genre de connerie. Là tout ce qu'il voulait c'était boire son café, fumer sa clope et partir pour son prochain convoi avec un sérieux coup de blues.

Dan comprenait qu'il ne servait plus à rien de gueuler, il entendait un faible bruit de moteur. Comprenant qu'il ne lui restait plus qu'à attendre gentiment, il se colla contre le coin gauche de la grille puis se prépara à foncer. Une camionnette à réacteur légèrement plus grosse commença à masquer l'atelier, avançant en direction de la grille. Le voyageur jubilait intérieurement, il adorait le son du déclic précédant l'ouverture de la grille de fer. Un puissant mécanisme ravalait le barrage de fer, permettant au voyageur d'entrer. Il avait bien essayé de saluer le chauffeur, mais ce dernier ne faisait même pas attention à lui. N'ayant pas envie de se les cailler d'avantage, il fonça en direction de l'atelier, puis trouva une porte qu'il s'empressa d'ouvrir. Son pas était vif, son corps heureux et son esprit détendu, le pire était enfin derrière lui. Pas de guérillas, pas de mauvais temps, juste des bureaux et sûrement des créatures tranquilles. Maintenant son objectif était d'entrer en contacte avec un responsable, il devait déjà être au courant du problème si cette entreprise prenait noël à coeur. Il toqua à plusieurs portes se permettant d'entrer sans trouver personne sur plusieurs couloir. Dan ne parvenait pas à comprendre l'intérêt derrière tous ces bureaux vides.

Il monta à l'étage, puis tomba nez à nez avec une grand mère, cette dernière avait l'air à son aise, prostrée derrière un bureau d’accueil qui bloquait l'accès au dernier étage. Dan approcha sans faire de chichis, puis présenta sa carte de noël comme si il tenait une insigne:

"Bonjour, vous pouvez me renseigner sur la commande de monsieur Noël s'il vous plais? Il semblerait que vous ayez du retard.

-Pardon! Du retard hein? Vous avez déjà travaillé dans l’administration jeune homme?

-Et bien, non et...

-Que faites vous dans la vie alors monsieur?Pour si bien comprendre et connaître les retards de l'administrations d'une compagnie comme la nôtre?

-Je viens de la part d'un client. Qui est le père noël, tu comprends ou pas ce que ça veut dire?

-Vous n'avez même pas essayé nos services et vous nous acculez avec vos sous entendus vaseux? C'est une honte!

-Ecoutez, je m'en fiche, je viens pour comprendre et retrouver les cadeaux du père noël.

-Adressez-vous à Romain. "

Ils restèrent un moment à se regarder l'un l'autre, la vieille ne décrocherait pas. D'après son articulation buccale, ainsi que ses gesticulations prodigieuses pour une femme de son poids, elle pétait le feux. Dan reprit finalement la conversation, sans la lâcher du regard pour autant:

"Qui est Romain?

-Le sous directeur de cette entreprise, enfin plus un bras droit.

-D'accords, où puis-je le trouver?

-En haut, mais puisque je ne suis pas en charge de l’accueille, je vais vous laissez attendre patiemment.

-Attendre quoi? Et quoi?

-Moi c'es Billie et ma pause et terminée, au revoir monsieur.

-Quoi?"

Elle s'en allait en dandinant cette massa difforme qu'elle parvenait à étirer avec souplesse. Révulsant ses pulsions vomitives, il se contenta d'enjamber l’accueil puis ouvrit une porte qui menait à l'étage suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Jeu 8 Déc 2016 - 23:17


Mais Où Sont les Cadeaux ?!

Kaijin Zared & Dan Sorro & Dazh D. The Rock



Ayant enfermé « le voyageur du surnaturel » au cœur d’un four brûlant, Dazh reporta son attention sur la quête des cadeaux de noël. Tandis qu’il s’éloignait, il entreprit de se faire un bilan de la situation. Il n’avait jusque-là rencontré personne, hormis des drones, malgré que l’alerte ait été donnée. L’espace d’un instant, le morpheur se surprit à penser que Kaijin était peut-être celui qui avait déclenché l’alarme. Alors, sa propre présence sur les lieux serait encore un mystère pour les employés de DreamAmazon. Mais ne parions pas là-dessus. Pour l’heure, il devait profiter du fait qu’il était relativement seul pour explorer de fond en comble un maximum d’endroit. C’était de loin le meilleur plan. Bien qu’il s’agisse du siège d’une grande entreprise dont le but est de gagner de l’argent, et donc d’être efficace, cet endroit se trouvait à Relouland. Passer par les voies officielles n’aurait débouché que sur un dédale de démarche administrative qui n’aurait abouti que plusieurs mois plus-tard.

A l’heure actuelle, le morpheur avait déjà récupéré de quoi faire plusieurs dizaines de cadeaux de noël. Des cadeaux qui avaient peu de chance de ravirent des enfants, mais peu importe. Noël n’aurait qu’à les offrir aux habitants de Relouland. Les vrais cadeaux devaient forcément se trouver dans les parages, mais Dazh craignait qu’ils n’aient tous été victime d’erreurs de livraison. Finalement, un seul moyen d’en être sûr. Consulter les fichiers de DreamAmazon. Pour ce faire, Dazh suivit à l’oreille l’écho d’une activité particulièrement riche au sein du bâtiment. Il réintégra bien évidemment une apparence humaine et c’est tout naturellement qu’il pénétra un open space bondé de monde. Personne ne fit attention à lui, quand bien même son allure contrastait beaucoup avec celui des personnes présentes.

Parmi la foule, Dazh identifia plusieurs rêveurs qui s’acharnaient à travailler comme si leur vie en dépendait. Parfois, une créature particulièrement antipathique venait leur voler dans les plumes comme pour les obliger à être plus productif. Ou bien pour le plaisir. Mais Dazh n’avait pas le temps d’y prêter attention. Le voyageur s’installa l’air de rien à un poste inoccupé.  Contre toute attente, il avait quelques affinités avec l’informatique, aussi c’est avec un sérieux qu’on ne lui connaissait que trop rarement, qu’il débuta ses recherches. Au bout d’un moment, un bruit de mine de crayon qu’on ne cesse de trifouiller vint finalement le tirer de son travail.

A sa droite, un homme d’une trentaine d’année, dans un costume de VRP absolument parfait, était sur le point de s’arracher les cheveux, tandis qu’il s’ingéniait à comprendre le langage particulier des chiffres sur son ordinateur. Dazh essaya de ne pas y prêter trop d’attention, mais maintenant qu’il l’avait identifié comme élément perturbateur, il ne pouvait plus faire autrement que le supporter. L’homme en question était en sueur, malgré qu’il entreprit d’ouvrir un peu le col de sa chemise pour se débarrasser de sa cravate. Maintenant, il se rongeait les ongles et tapotait du pied contre le tiroir de son bureau. C’est alors que le boss antipathique vint se positionner derrière le rêveur en plein cauchemar pour lui hurler qu’il serait viré, s’il n’affichait pas des meilleurs résultats. Le rêveur sursauta et s’activa davantage encore, pour peu que ce soit possible. Exaspéré par ce spectacle, Dazh s’intéressa au travail du VRP, une fois le boss partit. Sur l’écran du rêveur, des chiffres étaient littéralement en train de jouer et de danser, échangeant leur place et modifiant les résultats. Evidemment que le rêveur était incapable de triompher. Le morpheur jeta un bref regard aux créatures qui occupaient les lieux, puisque certaines d’entre elles avaient pour unique mission, de hanter les rêveurs, avant d’intervenir sur l’écran de son voisin de droite. D’un geste de la main, Dazh chassa les chiffres de l’écran qui disparurent pour permettre à l’ordinateur de fonctionner correctement. Les yeux du rêveur s’agrandirent, surpris d’y voir enfin plus clair. Aussitôt, le Vrp se redressa sur son siège, remis un peu d’ordre dans ses cheveux et se remis au travail plus serein.

« …Vous savez qu’en écrivant directement la formule dans cette cellule, vous effectuez directement tous les calculs par le logiciel, plutôt que… Ecrivez simplement la formule. »

Dazh abandonna les explications et revint rapidement sur ses propres recherches. Mais il était évident qu’il ne trouverait rien sur ce terminal. Il était temps d’aller voir ailleurs, surtout que son intervention avait suscité l’intérêt de quelques-unes des créatures, malgré sa vigilance. C’est au moment où il pensait se lever que le boss antipathique revint pour se camper derrière lui. Malgré la pression évidente que cherchait à insuffler la créature en lui, le morpheur ne se démonta pas et poursuivis encore quelques instants son travail, qu’il ne cherchait même pas à dissimuler. Comme il s’y attendait, la créature ne s’y intéressa pas. Toute son attention était fixée sur le voyageur, son rythme cardiaque, sa sécrétion de sueur et même ses rares tremblements.

L’histoire de pousser la créature au bord de la crise de nerf, Dazh signa sa performance de calme absolu en buvant tranquillement la tasse de café qui se trouvait non loin de là. Selon toute vraisemblance, la créature ne réagit pas et pourtant, le morpheur pouvait percevoir l’aura de l’individu derrière lui s’agiter furieusement. Quand finalement, la créature s’apprêta à hurler pour surprendre le voyageur, Dazh qui avait senti la chose venir se leva brusquement ce qui amena le boss antipathique à se cogner violemment la mâchoire et à cesser de crier presque immédiatement le début de son chapelet habituelle.

Faisant mine de ne rien avoir remarqué, Dazh s’esquiva doucement pour quitter l’open space, malgré que les regards des rêveurs comme des créatures cherchaient à observer discrètement la personne qui avait triomphé de celui qui était à la fois, le tortionnaire et le leader du bureau. Si tous feintèrent d’avoir remarqué quoique ce soit, quand le boss reprit ses esprits, ce dernier suivis le voyageur et lui ordonna de s’arrêter, interrompant les règles du jeu qui avait court jusqu’alors. Mais Dazh ignora la créature et disparut des yeux de tous derrière une cloison. Au pas de course, le boss de l’open space le suivit pour le stopper de manière plus physique. Il s’en suivit des bruits de lutte, de meuble fracasser et… « C’est un mur qui vient de s’effondrer ? »

Finalement, la cloison bascula et offrit pour seul spectacle, un nuage de poussière et de plâtre dans lequel on se battait. De temps à autre, une créature aux reflets bleutés transparut à travers les débris, et quand tout se calma à nouveau, il ne resta plus que le corps inerte du boss antipathique. Quelques instants plus-tard, une escouade d’hommes lourdement armés fit éruption dans l’open space et les environs.

« Mr. Romain, nous sommes sur places. Des nouvelles de la grosse créature ?! …. Oui. … Très bien. Nous allons vérifier cet étage. OKAY LES GARS, ON FOUILLE LE PERIMETRE, CETTE CREATURE N’EST PAS LOIN !  INTERROGER TOUT LE MONDE ! … HEY, VOUS LA ! VOUS N’AVEZ RIEN VU ?! ... »

Puis sans attendre, le commando armé a la recherche du morpheur, se dispersa dans l’ordre et la discipline, bousculant les rêveurs et les créatures présentent, fouillant les bureaux, menaçant les utilisateurs présents et..

« HEY ! CE N’EST PAS BIENTÔT FINI CE BORDEL ? IL Y EN A QUI ESSAIE DE BOSSER, NOM DE DIEU ! »

Assis à un bureau non loin de là, alors que le gros du commando venait de passer derrière lui au pas de course, Dazh sortie de sa concentration et le leva le nez de son ordinateur. Il était sur le point de trouver quelque chose d’intéressant. Si seulement, les gens étaient un peu soucieux de ceux qui les entouraient pour changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Mar 13 Déc 2016 - 1:37


Mais Où Sont les Cadeaux ?!

Kaijin Zared & Dan Sorro & Dazh D. The Rock



Rapidement, les choses retrouvèrent leur calme habituelle et le commando disparu sans trouver la moindre trace d’une créature fait de pierre. De son côté, Dazh achevait ses recherches sur l’ordinateur et se préparait à passer aux choses sérieuses. En effet, le morpheur avait enfin une piste solide. Ses recherches centré sur l’envoie d’un grand nombre de paquet n’aboutirent pas. Finalement, il rentra des mots-clefs les uns après les autres, jusqu’à ce que par hasard, il tombe sur des messageries privées entre Furie et Daniel, responsable des expéditions.

Dazh ne connaissait pas Daniel, mais son profile chez DreamAmazon indiquait un homme d’une quarantaine d’année, dans la force de l’âge, particulièrement costaud et promu dernièrement au poste de responsable des expéditions. Quant à Furie, on ne le présentait plus. Ou presque. Il s’agissait bien évidemment de l’un des rennes du père noël. A la vue d’un tel échange, le morpheur imagina trouver un arrangement quelconque au sujet des cadeaux disparues.

[…] …. Wesh Gros ! Avec les potes, on prend quelques jours pour se détendre ! Tonnerre et Moi on va mater la WWW Undisputed Championship, et participer à quelques bagarres, pour leur montrer comment les Rennes Nord savent se battre. On bouge directe, parce que Tonnerre, je le tiens plus ! Tonnerre, il a déjà déboité deux forêts, tellement je le tiens plus ! Je te jure, je le tiens tellement plus du tout que s’ils bouffent encore des lutins, c’est clair qu’on aura plus le câble après ça. Bon je te laisse Dan ! Retrouve nous là-bas ! […]

« Nom de dieu de merde, ils branlent quoi encore ces abrutis de rennes. Putain, cette année c’est clair. Si Rudolph se pointe encore, il repartira avec la bite dans un tupperware. »

Alors qu’il s’apprêtait à éteindre le terminal, le morpheur survola les autres missives à l’attention de Daniel. De toute évidence, le responsable des expéditions avait organisé sa soirée pour ne rien rater de la WWW Undisputed Championship.

« Sans déconner, le mec est prévu pour bosser et il se casse voir le catch. Il y a des raclées qui se perdent. Putain les gars, c’est Noël qu’on organise, pas une kermesse. »

Comme il n’avait pas le temps d’en regarder davantage, il imprima quelques mails de Daniel qu’il lirait en route. De toute évidence, le chef des expéditions comptait faire sortir de lui-même une partie des paquets traité habituellement par l’entreprise, afin de s’en occuper lui-même dans les gradins de la WWW. Daniel avait finalement une conscience professionnelle. Ou pas. Emmener ce genre de boulot à la maison, ça ne marchait pas. Pas même à Dreamland. Dazh devait maintenant intercepter la commande de cadeaux parmi les paquets que Daniel prévoyait de réceptionner lui-même, au championnat de catch.

Sur les bons qu’il avait obtenu en pièce jointe, le morpheur découvrit que Daniel avait prévu de faire partir les paquets via un gros transporteur, au départ du hangar HZ441F. Seulement, le cargo était prévu pour partir à 18h50 et il était déjà 19h18. Il fallait se dépêcher. Mais le morpheur ignorait où se trouvait les hangars aussi, il fut bien trop tard quand il parvint finalement à trouver le hangar en question. Une partie des cadeaux de noël venait de s’envoler.

« Cet enfoiré de merde. Même s’il bosse comme un fou depuis les gradins, les paquets n’arriveront jamais à temps. Les routes pour Gastropolis sont toutes impraticable à cette saison… »

Il n’était pas trop tard pour retrouver la piste d’une autre bonne partie des cadeaux de noël. Seulement, il fallait tout recommencer à zéro. Mais ce n’était pas le moment de se décourager. Sans attendre, le morpheur étudia les quelques mails non lu qu’il avait imprimé dans l’espoir de découvrir autre chose, et justement.

[…] … Wesh Gros ! J’ai oublié de te dire ! Je te joins en pièce jointe un billet express pour la WWW Undisputed Championship ! C’est pour le V.I.P. et noël n’y va jamais ! Il te suffit de te frapper la tête avec le billet ! … […]

Il y avait effectivement un billet d’imprimé parmi les documents qu’il avait en main. Cependant, Dazh doutait que les choses fonctionnent… Ce renne devait carburer au crack. Et pourquoi fallait-il se frapper la tê.. Oh. Le catch. Oui d’accord. Immédiatement, le morpheur se frappa la tête avec le billet imprimé, dans l’espoir de rejoindre la WWW sans délai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 19

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Mer 14 Déc 2016 - 23:35
Après son petit carnage, l'adolescent avait continué de fouiller l'endroit dans lequel il se trouvait. Finissant par accéder à une cage d'escalier qu'il emprunta, s'étant auto-convaincu qu'il avait fait le tour de l'étage qu'il venait de quitter, alors qu'en réalité, s'il avait poussé sa recherche un peu plus loin, peut-être que les deux voyageurs qui venaient de s'affronter se seraient de nouveau retrouvés. Cependant, Kaijin commençait à savoir comment raisonner la plupart des gens qui désiraient sa mort, il suffisait d'un petit massacre pour ramener jusqu'à lui tous ses potentiels adversaires.

Cependant, l'esprit perspicace de l'adolescent ne voyait les choses que sur une ligne parfaitement droite ; il n'allait pas seulement attirer sa cible, mais aussi un bon nombre d'individus qui allaient le gêner dans son combat avec l'autre Morpheur. Mais, il était déjà trop tard pour s'en rendre compte. L'adolescent avait entrepris d'enfoncer chaque porte qui aurait le culot de se présenter à lui. Chacune d'entre elles donnaient sur des bureaux aux tailles légèrement différentes. Évidemment, il ne se contentait pas de casser des portes, Kaijin s'amusait à terroriser et torturer les employés de Relouland. Il se contentait pour le moment d'un passage à tabac particulièrement violent, déformant visage et corps. Et vivant ou non, il éparpillait les corps dans le couloir. Cette activité bien que très plaisante prenait du temps, il n'avait réussi à sortir que quatre créatures, dont trois qui gémissaient en se baignant dans leur sang. À ceux qui étaient encore vivants après deux coups de clé à molette dans le crâne, il les poussait dans le couloir avant de leur broyer les jambes. Kaijin mettait un point d'honneur à soigner sa mise en scène.

Le sixième bureau qui fut victime de l'ultraviolence de l'adolescent cachait trois personnes. Kaijin jubilait en se jetant sur la créature assise au bureau qui faisait face à l'entrée. Il abattit violemment sa clé à molette contre le crâne de la créature et, en un instant, le crâne fendu du cadre de Relouland teinta le bureau d'un rouge sinistre. Les deux autres créatures étaient prostrées de terreur contre les murs du bureau. Kaijin attrapa le cadavre tout chaud et le jeta à travers la pièce. L'une des créatures poussa un hurlement et se jeta droit vers la sortie. Le voyageur stoppa sa course d'un coup de clé à molette dans le genou gauche. Arrachant un hurlement à la créature alors qu'elle s'écroulait de tout son poids contre le sol. Elle avait une apparence plutôt féminine, ce qui n'empêcha pas Kaijin de faire raisonner le craquement de son genou déjà endommagé dans le bureau, puis celui de son coude. Le doux visage de la demoiselle était maintenant déformé par la douleur et les pleurs, un filet de morve s'échappait de ses narines, tandis que son bras et sa jambe droits étaient pliés dans un axe anormal. Le voyageur se tourna vers le dernier individu présent, c'était une créature à l'apparence assez jeune, clairement masculine. Ce garçon n'avait pas de cheveux, ni de cils, ce qui donnait à la terreur un aspect encore plus prononcé sur son visage. Il était relativement peu corpulent et un tout petit peu plus grand que Kaijin.

Pourtant, le morpheur n'eut aucun mal à le jeter contre le bureau imbibé de sang. Dessus, le jeune stagiaire se fit déchirer sa chemise, puis, en utilisant le sang de son supérieur comme encre, le meurtrier inscrivit les mots « joyeux noël » suivit d'un smiley sur le torse pâle de la créature. Le morpheur redressa la créature en l'attrapant par l'oreille et la jeta hors du bureau. Le jeune garçon put découvrir l’œuvre du voyageur, il étouffa un sanglot. Il se retourna, convaincu de son funeste destin, en voyant le bourreau de ses collègues enjamber le corps agonisant de la demoiselle, il fut pris d'une soudaine rage qui dépassa sa peur, et se jeta contre le voyageur.

Kaijin fit un pas en avant et attrapa vivement le visage de la créature, la stoppant dans son élan en le plaquant contre le mur. Le Mordu approcha son visage du cou de la créature. Sa langue vint laper la tendre peau du cou du stagiaire pétrifié de peur.

- Vas prévenir tes petits copains, et amenez l'autre voyageur ici.

Le garçon se jeta dans le couloir, absolument terrifié. Il allait passer le message, Kaijin en était convaincu. Ce dernier jeta un regard à ceux qu'il n'avait pas encore tué, les premiers et troisièmes survivants s'étaient déjà vidés de leur sang. Aussi étrange que cela puisse paraître, les deux créatures agonisantes firent naître de la pitié dans le cœur du voyageur. Il alla s'accroupir face à la demoiselle et releva le visage de la demoiselle qui le supplia de mettre fin à ce supplice. Le voyageur se redressa un sourire bienveillant sur les lèvres. Puis écrasa sa clé contre le crâne de la demoiselle, à plusieurs reprises. Le son de ses coups se perdant dans le couloir avec celui d'un rire sinistre. Rapidement, les deux crânes aux longues oreilles furent réduits à l'état de bouillie.

C'est à ce moment-là qu'un commando d'agent de sécurité pénétra dans le couloir. Sans attendre, se jeta sur eux et attaqua le premier à se trouver sur son chemin. Pas dans l'optique de les tuer, mais plutôt de créer une brèche dans leur formation et de s'engouffrer dans les escaliers qu'ils venaient d'emprunter.

Et c'est aussi à ce moment là où Romain fut averti par Billie qu'un voyageur venait à sa rencontre et qu'on lui annonça le désir du psychopathe qui terrorisait ses employés.

Alors qu'un quiproquo s'annonçait lentement, Kaijin sauta par-dessus la rambarde d'un escalier et frappa le genou droit d'un des gardes qui tentait de le prendre à revers de sa clé à molette, tandis que les autres dévalaient les escaliers. Il avait prévu de remonter pour les surprendre, mais, il se figea. Un frisson lui parcourut soudainement l'échine, tout son corps se mit à trembler. Quand les gardes arrivèrent, Kaijin ne leur adressa même pas un regard. Son apparence les tint à distance. Sa camisole venait d'être arrachée et gisait par terre, dévoilant sa peau tantôt carbonisée, tantôt putréfiée. Une odeur âcre de cadavre régnait dans la cage d'escalier. Peu à peu, cette peau pourrie progressait sur le corps du voyageur, allant de ses doigts à ses clavicules. Le regard vitreux, Kaijin pensa à voix haute.

- Il y a un renne dans ce bâtiment.

La seconde d'après, il s'était jeté dans les escaliers menant aux étages inférieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Rock
Messages : 615
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Jeu 15 Déc 2016 - 23:04


Mais Où Sont les Cadeaux ?!

Kaijin Zared & Dan Sorro & Dazh D. The Rock



Le morpheur atterrit dans la cour en compagnie de Tonnerre, le renne du père noël. Ce dernier était le plus robuste de tous les rennes et c’est pourquoi, malgré la tempête de neige qui était à son paroxysme, il était parvenu presque sans encombre, à rejoindre Relouland avec un lourd chargement. En effet, en plus du voyageur, Tonnerre avait également la charge des paquets préparés par Daniel, le chef des expéditions de DreamAmazon. Ce dernier pour s’excuser des délais supplémentaire occasionnés, leur avait confié son Pass, un accès a bien des zones de la grande entreprise, à condition de ne rien rapporter à Monsieur Romain ou même à « Billy ».

Dans cette même cour, se trouvait l’ours  polaire à qui Dazh avait confié la mission de sortir les premiers objets récupérés dans les locaux même de DreamAmazon. Ces derniers n’étaient pas encore emballés, mais ils auraient tôt fait de s’en occuper une fois chez noël. Pour l’heure, ils devaient poursuivre leur mission. Alors sans hésiter et après avoir délesté Tonnerre de son chargement, Dazh alla ouvrir les grandes portes de DreamAmazon. Daniel leur avait également assuré que des paquets pour noël étaient encore présents dans l’entreprise.

Sans se soucier de la présence du renne, l’ours se réveilla de sa sieste, se débarrassa de la neige qui était venu le recouvrir et suivis le morpheur à l’intérieur du bâtiment. Ce n’est qu’une fois dans le hall que le voyageur se rendit compte que Tonnerre sentait particulièrement fort. Ce n’était pas très grave, mais c’était suffisamment fort pour que ça vaille la peine de le signaler. L’ours en revanche ne semblait pas accommoder par cette odeur, un peu comme s’il avait été habitué à fréquenter les rennes. Encore une fois, Dazh ignora ses détails et poursuivis son chemin en direction des étages supérieurs. Là-bas, il espérait trouver le bureau de ce monsieur Romain, que semblait craindre Daniel.

Cependant, bien qu’étant presque parvenu à son objectif, un obstacle vint lui barrer la route.
Un obstacle avec une clef à molette entre les mains. A n’en pas douter, il s’agissait de Kaijin. Curieusement, le morpheur ne fut pas surpris par l’apparition soudaine de son adversaire, quand bien même ce dernier avait-il disparu dans les flammes. Sans doute avait-il eut de la chance. Et il en avait encore, puisque Dazh n’avait pas de temps à lui accorder. Aussi l’arpenteur des rêves entreprit de l’esquiver et de passer sans s’arrêter. Cependant, le jeune voyageur avait son propre plan et immédiatement, il bondit sur le renne comme s’il s’agissait d’un bon steak saignant. Dazh voyait déjà la catastrophe arrivée. Kaijin allait buter le renne et tout serai perdu. Aucune menace n’aurait eu d’effet sur Kaijin. Son visage, bien qu’encore humain, semblait passer d’une expression à une autre en quelques instants. De la folie a la rage.

Sans délai, le morpheur entreprit de siffler entre ses doigts. Le signal pour que l’ours passe à l’action. Ce dernier n’était pas dénué d’intelligence et intervint de façon à s’interposer entre Kaijin et le renne. Un violent coup de griffe pour stopper l’élan net de ce cadavre ambulant. Mais malgré tout, l’ours n’était pas de taille face à un tel ennemi. Il réussit néanmoins à gagner du temps. Cette fois, ce fut Tonnerre qui chargea de ses bois impitoyables. Dès lors, Dazh put réceptionner leur cible commune et l’envoya sans ménagement à travers le plafond. Cette combinaison d’attaque n’était pas des plus formidable compte tenu que l’ours était loin d’égaler le voyageur et que Dazh et Tonnerre, guère vaillant, venaient d’achever un voyage pénible suite à plusieurs rounds particulièrement épuisant.

« Tonnerre ! Trouve le bureau de Monsieur Romain ! Et toi l’ours, suit le ! Je vous rejoins ! »
____

Aussitôt dit, aussitôt fait. L’ours suivit Tonnerre jusqu’à gagner l’étage supérieur. Dazh les quitta à ce moment-là afin de retrouver le dénommé Kaijin. Le renne, qui avait un Pass autours de ses bois suivait les ordres a la lettre, sans se préoccuper de l’issu du combat qui opposait les deux morpheur. Comme un forcené, il entreprit de défoncer chaque porte qui était encore ouverte. Mais à vraie dire, la plus-part des portes étaient pour la plus-part, déjà sur le sol, en plusieurs morceaux. Bon nombre de créatures gisaient inerte sur le sol, tandis que d’autres agonisaient. Ce spectacle ne plairait pas à Dazh.

Contre toute attente, Tonnerre ne parvint pas à trouver les escaliers pour l’étage suivant. L’ours et le renne ne communiquait pas entre eux si ce n’était de temps en temps, à l’aide de regard brefs, mais tous deux en vinrent a la conclusion qu’ils étaient donc au sommet de ce palace. C’était difficile à dire. Depuis la cour, pour des créatures à quatre pattes, il était impossible d’évaluer la hauteur d’un bâtiment de ce genre. Bien sûr Tonnerre était venu en volant, mais le renne n’avait pas beaucoup de suite dans les idées.

Sauf que là, il aperçut un troisième voyageur qui semblait patienter derrière une porte un peu plus impressionnante que les autres. Comme à l’atelier de Noël, quand un voyageur venait chercher quelque chose de bien particulier. Alors Tonnerre comprit que c’était là, le bureau d’un personnage important. C’est pourquoi et sans attendre, le renne se précipita en compagnie de l’ours dans cette direction.
___

Mais soudain, Dazh apparut devant eux, s’écrasant sur le sol après être passé à travers un mur. Non loin de là, l’odeur repoussante du morpheur à l’apparence de cadavre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 19

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?! Ven 16 Déc 2016 - 21:47
Si son visage n'avait pas encore était infecté par son pouvoir, l'esprit de Kaijin s'était déjà brisé. Si bien, que lorsque qu'il attaqua le renne, il ne comprit pas exactement comment, mais il traversa le plafond en moins d'une demi-minute. Le cylindre de Macrophonopolis avait déjà été sérieusement endommagé par la chaleur du four dans lequel Kaijin avait été jeté plus tôt. La manifestation du pouvoir du royaume des monstre et enfin l'impact contre le plafond avait achevé d'endommager l'appareil retenant les pouvoirs du garçon.

Si bien que lorsque Dazh arriva face au garçon, il ne trouva qu'une silhouette sur ses deux pieds, certes, mais, désarticulée, aux yeux révulsés et à la gueule grande ouverte. Ses crocs se mirent à claquer à un rythme effréné. La tête du cadavre retomba, les pupilles vitreuses et sombres du voyageur du surnaturel toisèrent Dazh. Un hurlement émana de la silhouette du garçon et soudain, il se jeta droit vers l'adulte, réduisant la distance entre eux en un instant. Il envoya son bras droit vers sa nouvelle proie, pourtant, le corps de Kaijin se jeta soudainement sur le côté, contournant celui de Dazh.

Bien que transformé, l'instinct de Kaijin semblait avoir conservé un semblant de stratégie, puisqu'il envoya son bras tenant toujours la clé à molette contre le dos de son adversaire. Malgré la rapidité de petit monstre, l'homme de Quartz eut le temps de durcir la peau de son dos, ce qui eut pour effet de renvoyer le bras de Kaijin en arrière, faisant valser son corps de l'autre côté. L'ironie de cette action, ce fut le second bras du Mordu qui s'écrasa contre le visage de Dazh, l'obligeant à reculer d'un pas. En représailles, c'est un poing transformé qui envoya le zombie valser à travers le couloir dans lequel les combattants se trouvaient. La clé à molette valsa quelques instants dans les airs avant de s'écraser dans un tintement contre le sol.

Un peu après, ce fut à Kaijin de bouger. Se redressant difficilement, il dévoila son corps mutilé de toutes parts, son index, majeur et annulaire droit avaient été broyés et pendouillaient au rythme de sa respiration. La quasi-totalité que de son bras gauche était couverte de sang frais, pour ce qui était de son torse, ce dernier était strié d'une multitude d'hématomes de tailles et de formes différentes. Pourtant, ça n'empêcha pas le monstre de se jeter à nouveau contre son ennemi. Et l’accueil fut à la hauteur du combat : violent. Dazh avait plaqué la tête du zombie contre le mur, soulevant un nuage de poussière et le défigurant au passage. Pourtant, le crâne cadavérique glissa le long du mur, se servant de son sang pour glisser plus facilement tout en laissant une trace rouge derrière lui. Ainsi, ses crocs parvinrent à croquer un bout d'épaule de Dazh. Kaijin fut immédiatement projetait en arrière par un revers de main, emportant avec lui une traînée de sang qui éclaboussa le sol. À présent, le sang qui coulait sur l'ensemble de son corps était un mélange entre son propre sang et celui de Dazh.

Pourtant le combat reprit. Il ne semblait pas vouloir s'arrêter. Les deux combattants commencèrent à devenir plus mobiles, gravissant quelques escaliers, traversant un ou deux murs. C'était majoritairement Kaijin qui était balancé dans tous les sens, en contrepartie son adversaire était de plus en plus amoché. Si bien, qu'il peinait à garder sa transformation complète en permanence. C'est au moment où il dût calmer son pouvoir que le zombie réussit à lui faire traverser un mur.

Kaijin avait été projeté contre l'encadrement d'une porte, son corps s'était cambré, ses pieds et ses mains avaient frappé la surface solide avant le reste de son corps, lui permettant de se projeter en avant. La distance entre son corps et celui de l'autre Morpheur fut réduite en un instant. Lorsque que les deux mains du cadavre se posèrent sur les épaules de Dazh, l'élan du garçon fit perdre l'équilibre à l'adulte, qui, pour ne pas être pris au dépourvu et pour pouvoir repousser le monstre, durcit son dos, brisant la façade derrière lui. Il tomba sur le sol de cette nouvelle pièce, au pied du renne, de l'ours, d'un autre voyageur, d'une vieille dame armée d'une petite batte et de Romain, le patron au chapeau.

Alors que le zombie s'avançait dans les décombres, Dazh se redressait. Le combat reprit assez rapidement, sauf que d'autre combattant vinrent s'y ajouter transformant le combat en réelle mêlée. Très vite, toute la salle fut mise sans dessous dessus. Lorsque soudainement, un autre mur vola en éclats, faisant tourner la tête à la plupart des combattants.

- Hé le bleu ! Attrape ça ! Et deviens le héros de Démacia !

Une petite créature mesurant un peu plus d'un mètre et tout en armure scintillante se tenait fièrement sur les tout récents débris du mur. Elle avait la peau légèrement violette, de longues oreilles pointues dépassaient de ses longs cheveux blonds qui étaient noués par deux couettes situées de chaque côté de sa tête, s'en échappaient des mèches hirsutes et rebelles. La créature haletait légèrement, elle semblait avoir couru et donné avoir livré quelques combats. Juste après avoir brisé le mur et criée ses paroles en interpellant Dazh, elle lui lança un large marteau faisant deux fois sa taille -c'était à se demander comment elle arrivait à le soulever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?!
Revenir en haut Aller en bas

[Event Noël 2016] Mais Où Sont les Cadeaux?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: RelouLand-