Haut
Bas

Partagez|

Juste un coup de soleil. (Pv Corey).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Juste un coup de soleil. (Pv Corey). Jeu 1 Déc 2016 - 15:55
Il était 23H13 dans le monde réel, Dan venait de s'endormir en s'efforçant de penser aux plages et îlots du royaume au gang de requin. Celà faisait trois jours, contrairement à ce qu'il avait imaginé, ces derniers n'avaient pas étés des plus pénibles. Combattre des voyageurs killers à la pelle, prendre sa revanche sur la peste en manteau noir,  il se sentait de nouveau chaud pour combattre. Les doutes et appréhensions se faisaient moins oppressants, peut être que le climat du royaume y jouait.

Quelques nuages blancs défilaient en convois, couvrant partiellement une minute sur l'autre, les rayons du soleil.  Assis sur un bancs en lattes de bois, dos contre un mur de pierre, Dan profitait de l'ambiance. Pourquoi devait-il toujours celui qui attend? Un soupir amusé lui dégagea la trachée, il n'était pas trop loin d'un restaurant locale, qui semblait servir indéfiniment, rêveurs et locaux dans le plus grand des calmes. Un air de musique était joué par un groupe de musique non loin, sans pouvoir les localiser, Dan imaginait qu'il devait se trouver plus haut. Divisé en plusieurs terrasses qui s’emboîtaient les unes aux autres, la station balnéaire permettaient aux promeneurs de séparer les distractions. Dan était suffisamment loin de la mer pour ne pas s'en faire à propos des créatures aquatiques. Dans les moments de solitude comme ce dernier, même les voix de Boléro semblaient se perdre dans l'air. Le voyageur en venait presque à espérer qu'il ne se passerait rien.

Son regard continuait de se promener d'un rêveurs à l'autre, jusque à ce qu'il croise un regard austère. Complètement hors de l'ambiance, Dan laissa son sens du combat prendre le dessus. L'inconnu continuait de le fixer du haut de ses guibolles, bien droite alors qu'il époussetait son cigare d'un mouvement cinglant de la lèvre. Dan se redressa vivement, pensant qu'il agissait peut être trop nerveusement, l'idée que son gant de cuivre n'était absolument pas couvert par quoi que ce soit le rassurait dans sa décision.  Il joua des épaules en se chauffant les poignets, puis commença à longer le mur en direction du restaurant. Ses pas étaient mesurés, ni trop vif, ni trop lent. L'inconnu continuait de le fixer, confirmant les soupçons de Dan. Cet homme était un voyageur, maintenant il ne portait pas le traditionnel manteau noir des mercenaires qui lui couraient après. Pourtant ce dernier s'était mit à le suivre. Ses traits ridés,  sa chemise hawaïenne aux fleurs orangées, ainsi que son bermuda mauve n'allaient pas être difficiles à distinguer.

Il passa devant le serveur à l'entrée qui le salua d'une révérence courtoise. Mangeant comme réponse un simple:

"Je ne fais que passer."

Dubitatif, la créature ne se formalisa pas et laisse Dan serpenter entre les tables. Sans s'attarder sur l'homme derrière lui, il fonça à l'intérieur du restaurant. Toit en fausses pailles, salle demi circulaire, comptoir en arc de cercle sur le côté gauche. Dan se contenta de saluer les barmans de la tête, puis s'excusa en empruntant les toilettes. Une fois la porte repoussée, une rangée de trois urinoirs, avec le même nombre de cabine s'offraient à lui. Il ouvrit chaque porte sécurisant le périmètre en voyant que personne ne rodait les bidets. Puis se colla dans l’embrasure de la porte d'entrée, en calmant sa respiration. Après avoir pris le soin de ne fermer qu'une seule cabine, il s'était préparé pour l'embuscade. Ayant planifié son idée sur le coup, il réalisait maintenant que si son adversaire le surpassait, son piège se retournerait contre lui. Sans pouvoir approfondir d'avantage, une série de pas succédait par l'ouverture de la porte des toilettes lui offrit l'opportunité tant attendue. Même si il percevait sa présence, il ne devait pas être capable de le localiser précisément. Malheureusement ce ne fut qu'une simple créature des rêves aux rastas tricolores, aux lunettes teintées et aux muscles bien développés:

"Merde.

-Whooooooo!

-Hey! Tranquille, t'es pas celui que j'attendais.

-De quoi?! Mais qu'est-ce que tu fous? Dégages!

-Attends! Avant j'aimerais savoir si ta croisé sur le chemin un mec en chemise avec des fleurs oranges, un bermuda mauve et un cigare.

-Mais j'en sais rien, j'ai pas fais gaffe, dégages maintenant!

-Pas besoin de gueuler j'y vais."


Pivotant jusqu'à la sortie, il laissa la créature en position de combat. Un art martiale de télé réalité, qui ne donnait pas envie de s'y frotter. Les postures accentuaient beaucoup trop de courbes, c'était plus qu’indécent en y repensant. A la fois perturbé et frustré par l'irruption de la créature, lorsque le voyageur s'en alla de nouveau du côté des tables, en traversant la salle. Il fut obligé d'admettre qu'il venait de perdre sa cible de vue. Il se tenait debout, les mains sur les hanches, cherchant l'homme au regard dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 913
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Juste un coup de soleil. (Pv Corey). Jeu 8 Déc 2016 - 14:22


Le geek regarda à nouveau la date affichée en bas à droite de son écran, sous l’heure, il n’y avait pas de doute c’était bien ce soir qu’ils s’étaient fixés rendez-vous avec Dan. Il apporta la dernière touche à son mail qui informait son interlocuteur de ses disponibilités pour une visio-conférence le lendemain. C’était le troisième cabinet avec qui il entrait en contact pour essayer de négocier un accord de sous-traitance, non pas que les deux premiers n’avaient rien donnés mais il préférait explorer plusieurs pistes avant de se lancer. Outre le fait d’être sûr de son choix, qui pour l’instant portait plus sur Securactive, la seconde, ça lui permettait d’avoir plus d’éléments pour négocier le prix de ses prestations. Il ne regrettait pas de s’être mis à la recherche d’un tel accord, il en avait vraiment marre de la partie commerciale et administrative qu’il était obligé de faire en travaillant seul. Si à l’avenir il pouvait se consacrer intégralement au technique et recevoir chaque mois un chèque bien rond ce serait parfait. En plus si ses estimations étaient exactes, un seul cabinet ne parviendrait pas à occuper tout son temps, il avait donc négocié une clause de non-exclusivité qui l’autorisait à acceptait du travail d’une autre société s’il le voulait.

Il avait hâte que ce mode de fonctionnement dont il espérait tant se mette en place, mais pour l’heure il décida d’aller se doucher et raser les rares poils éparses qui constituaient l’essentiel de sa pilosité faciale. Même si il était presque sûr d’avoir trouvé la société avec qui il travaillerait majoritairement il préférait se montrer sous son meilleur jour au dirigeant de Sisecu à qui il demanderait peut être quelques missions pour compléter son emploi du temps. Il tomba nez à nez avec sa sœur en sortant de la salle de bain, ils discutèrent rapidement, des banalités, et se souhaitèrent bonne nuit.

Il hésita en passant devant la porte de son bureau, il n’était que dix heures et demi, si il allait se coucher directement il y avait de fortes chances qu’il doive attendre Dan. Ca ne le dérangeait pas trop habituellement, mais là, ce soir, il ne le sentait pas, il n’avait pas envie de se retrouver seul. Il n’avait pas envie de retourner se mettre devant son ordinateur mais alors quoi ? Il refusait d’allumer la télé, il ne lui restait donc plus beaucoup de choix, il alla attraper un de ses mangas préférés dans la bibliothèque et descendit dans sa chambre. Même si il avait déjà lu cette saga au moins quatre ou cinq fois, il ne s’en lassait pas, une histoire un peu loufoque d’un loubard devenu prof un peu par hasard. Il lut presque le premier tome en entier, allongé sur son lit et finit par décider d’aller se coucher.

---Dreamland---

Pour une fois le jeune homme n’était pas habillé d’un pyjama classique, cette fois c’était plus un pyjama d’été. Un short en tissus assez fin, un débardeur blanc sans manche qui laissait clairement apparaître son tatouage, il se fondait presque dans la population locale. Il était apparu devant un restaurant assez sympathique dans un endroit un peu reculé dans les terres mais il semblait évident qu’il était bien au royaume des tropiques. Entre la chaleur, la végétation et l’ambiance générale, il y avait peu de doutes à avoir. Il regarda autour de lui à la recherche de son ami Dan à qui il avait pensé en s’endormant pour le rejoindre ici. Il ne devait donc pas être loin, mais où ?

Comme il ne voyait personne dans la rue, la seule possibilité était donc le bâtiment devant lequel il se trouvait, un restaurant qui faisait probablement aussi bar. Il entendait de la musique, il se dit qu’elle provenait peut être de l’intérieur mais ça lui aurait paru bizarre vu l’endroit d’où provenait le son. Il poussa la porte et sourit en se sentant pénétré par l’ambiance festive du lieu. Même si, comme il l’avait deviné, il n’y avait pas de musiciens, le lieu était chaleureux et animé par les rires des convives. Un serveur vint vers lui et lui demanda, légèrement méfiant, s’il souhaitait une table ou s’installer au comptoir. Il songea à refuser, en expliquant qu’il était à la recherche d’un ami, mais finalement il acquiesça en répondant.

« Va pour le comptoir ! »

L’employé s’effaça en l’invitant d’un geste à s’assoir où il le voulait autour du meuble décoré avec des feuilles de palmier pour rajouter une couche à l’ambiance tropicale. Il se posa à l’extrémité, contre le mur, histoire d’avoir une vue sur presque la totalité de l’endroit. Il attrapa une carte et fit mine de regarder la liste des cocktails mais en réalité, il se sentait tendu. Depuis qu’il s’était perché sur ce tabouret, il avait la désagréable sensation d’être observé, mais il avait du mal à comprendre pourquoi. Le barman lui avait à peine adressé un regard et se contentait d’attendre qu’il commande, les autres présents étaient tous occupés à siroter leurs cocktails ou à discuter et il ne voyait Dan nul-part. Il allait commander une boisson exotique au hasard lorsqu’il jeta un nouveau coup d’œil circulaire à la salle et croisa le regard insistant d’un quarantenaire un peu dégarni. Au lieu d’être attablé, ce dernier était adossé à un mur et croisait les bras en mâchonnant l’extrémité d’un cigare. Même s’il n’en n’avait pas besoin pour deviner qu’il s’agissait d’un voyageur, Corey fût tenté d’utiliser son don de clairvoyance pour jeter un coup d’œil à l’aura de ce type. Il s’en abstint car il ne voulait pas laisser paraître qu’il l’avait repéré, il continua de regarder le menu et évita de regarder à nouveau dans la direction du voyageur.

Il vit un type entrer dans les toilettes et quelques instants après un autre en sortit, il ne fallut qu’un instant au geek pour voir qu’il s’agissait de Dan. Il se leva et commença à aller à la rencontre de son allié tout en jetant un coup d’œil au voyageur dont il avait croisé le regard un peu plus tôt. Il constata avec surprise qu’il n’était plus au même endroit et ne parvint pas à le localiser, avait-il quitté le restaurant ? Il s’empressa de rejoindre Dan et s’aperçut que ce dernier cherchait quelqu’un du regard, il lui tendit la main et le salua en approchant.

« Salut mec… Tu cherches qui comme ça ? »

Il pressentait que son camarade cherchait l’homme qui l’avait regardé de travers quelques minutes auparavant, si c’était bien le cas il l’informerait de ce fait et lui demanderait plus d’informations.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Juste un coup de soleil. (Pv Corey). Lun 9 Jan 2017 - 0:43
Lorsque Corey entra dans son champ de vision, le visage de Dan se décrispa dans un soupir mitigé. Il était soulagé de retrouver Corey en un seul morceau, mais il se sentait quelque peu ridicule. Son embuscade fut un véritable échec, non seulement il avait cédé à la paranoïa, mais en plus il s'était vautré sur ses présomptions. Ses nerfs étaient peut-être un peu plus à fleur de peau que d'habitude. Les serveurs continuaient la routine, le barman était toujours occupé à sa besogne. En revanche, deux clients commencèrent à chahuter dehors. Leurs voix s'élevaient de plus en plus forts, jusqu'à ce qu'un claquement de menton se fasse entendre. Dan ne put s'empêcher de se décaler pour regarder ce qu'il se passait avant de lui répondre. Les deux hommes semblaient s'injurier d'avantage en poursuivant la danse. Le premier des deux échauffés à avoir porté un coup venait de  ramasser un coup de talon dans l'entre jambes. Jusqu'à ce qu'une troisième silhouette les interrompe, puis les projettent à travers la porte à battant. Les volets éventaient désormais les vaincus, alors qu'un homme aux bras de gorille faisait son entrée. Perturbé par l'irruption fracassante de Wayne, son regard retrouva une rage limite contondante. L'homme qui lui avait défoncé les cottes lors d'un moment de faiblesse se tenait droit devant eux. Affichant le plus beau des sourires en secouant lentement la tête de gauche à droite:

"Il y en a un autre."

Furent les seuls mots que Dan eut le temps d'accorder à Corey. Un sourire morcelé par l'appréhension déformait son visage. Il sentit plusieurs bouffées de sueur s'emparer progressivement de lui. Ses mains étaient entre ouverte alors qu'il prenait le pas sur Corey. Sa démarche n'était étonnamment pas celle du fonceur habituel. Au contraire, il approchait lentement sans laisser la moindre mouche le distraire. Plusieurs créatures s'étaient levées en toisant l’intrus. Ils laissèrent Dan approcher le molosse à sa convenance, jusqu'à ce que l'un des barmans commence à l'ouvrir:

"Si vous avez un problème les voyageurs vous réglez ça dehors et loin de mon restaurant."

-Ca marche, réglons ça plus loin.

-Tsss, t'emballes pas. Ce n’est pas comme si tu avais le choix de toute manière.

Le mercenaire se retourna en prenant de l'avance sur la terrasse. Dan le suivit d'un pas calme et mesuré, lorgnant sur ce qui l'entourait. Wayne quittait les lieux, avançant en direction de la plage. Dan sur son dos, l'homme semblait avoir une idée. Ils traversèrent la terrasse alors que la clientèle reprenait sa routine habituelle. Surveillant vaguement les événements d'un coin de l'œil. Lorsque Corey tenta d''intervenir en rattrapant Dan. Un calibre imposant au canon toujours froid lui barra la route. Un regard incisif de quarantenaire plongea dans le siens:

"Désolé d'entreprendre une action aussi menaçante, mais je doute que de simples mots ne vous retiennent. Laissez-moi vous convaincre que cet homme ne vaut pas la peine que vous vous impliquiez d'avantage. Accordez-moi deux minutes avant de prendre une décision."

Après avoir déblatéré adroitement son speech, Brownswick transforma le prolongement de son bras en une main armée de cinq doigts aux ongles limés. Il désirait montrer sa bonne volonté, affichant un air révulsé par le processus. Espérant faire comprendre ses intentions pacifiques au Zenith, il s'efforça de prendre un peu plus de distance avec le voyageur aux cheveux noirs.  Il toisa Corey en jaugeant ses réactions, tendant de l'autre main une rambarde donnant vue sur la plage où deux bourrins allaient régler leurs comptes:

"Ne vous en faites pas pour votre ami, il a la peau dure. Deux minutes face à mon homme de main, sont largement à sa portée n'est-ce pas? L'avez-vous déjà vue combattre seul? Car, j'admets être intrigué par certains de mes rapports à son propos."

Son regard trahissait une certaine sévérité, mais le ton de sa voix ainsi que sa posture ne mentait pas sur ses intentions. Il ne comptait pas attaquer attenter à la vie de l'héliophobe et désirait réellement s'entretenir avec lui. Malgré son accoutrement de touriste, Corey pouvait facilement se douter qu'il était d'une façon ou d'une autre lié à l'organisation qui les traquait depuis quelques nuits.


Quinze mètres plus bas, les deux autres voyageurs se faisaient face. Wayne tournait le dos à la mer qui s'étalait cinq mètres plus bas. Contrairement à ce dernier, les chaussures de Dan n'étaient pas imperméables au sable. Passablement ennuyé par cette sensation, le voyageur se faisait violence pour ne pas y prêter attention. Le voyageur au bras ganté échauffa brièvement ses articulation, se remémorant plus clairement l'intensité de la douleur que Wayne lui avait infligé trois nuits plus tôt. Ses dents se serrèrent au rythme que son regard noircissait. De fines et légères flammes blanches commencèrent à germer de part et d'autres du voyageur. Son souffle s'intensifia alors qu'il fléchissait les jambes. Poings serrés et légèrement ouvert. Le voyageur savait qu'il ne devait pas l'attaquer de front. Il réduisit la distance qui les séparait en deux pas chassés, puis commença à tourner autour du mercenaire. Ce dernier le suivait posément du regard, pivotant méthodiquement de manière à le suivre. Ils continuèrent ce manège quelques pas, évaluant leurs chances avant d'ouvrir le bal. Dan feintait des charges furtives en bondissant d'avant en arrières, veillant prudemment à ne pas s'aventurer trop prêt de la détente du gorille.  Cherchant à provoquer une ouverture exploitable pour ne pas se faire broyer du premier coup. Il sentait que son adversaire n'en était pas à son premier duel. Ce dernier n'oscillait pas, ne trahissait aucune émotion ni inquiétude. Au contraire, il semblait même un peu trop confiant et à son aise:

"Bah alors tu ..."

Ce dernier développa ses deux bras de manière exponentiel, pour tenter d'écraser Dan comme un enfant qui chercherait à saisir un papillon. Le voyageur, se projeta en avant, se faufilant entre les biceps de Wayne. Fuyant les puissantes paumes qui cherchaient à l’aplatir, Il ceintura Wayne qui réduisait déjà ses membres pour se défendre. Les bras de Dan glissèrent le long des cuisses du mercenaire, jusqu'à atteindre ses talons. Laissant son visage ainsi que ses épaules repousser la jonction entre le ventre et le torse de son adversaire. Ce dernier ne chuta pas pour autant, déstabilisé à peine une demi-seconde par cette contrattaque. Il planta ses coudes disproportionnés dans le sable, conservant une masse imposante au niveau des bras qui lui permirent de riposter. D'avantage surprit par cette réaction, Dan mangea un sale coup de semelle en plein visage, laissant Wayne reprendre pied lors de son impulsions. Loin de se douter que ce dernier parviendrait à se déplacer aussi aisément malgré une telle masse, le voyageur essuya le coup de plein fouet. Projeté en arrière, il eut du mal à se ressaisir. Sa vision était légèrement trouble, alors qu'il reprenait instinctivement une posture de garde face à Wayne qui réajustait la taille de ses bras. Loin d'être aussi disproportionné qu'avant, ils n'en restaient pas moins, aussi épais et large que des parpaings.

Le mercenaire sautilla jusqu'à Dan en contractant les muscles, usant de jam pour matraquer son adversaire. Désirant garder ses distances avec les poings de Wayne, Dan cherchait à répondre aux bonds de son adversaire en cadence. Ses flammes avaient gagnées en intensité. Alimentée par le gout ferreux du sang pissant le long de sa narine gauche. Dan parvint finalement à inverser la tendance, s'adaptant rapidement au rythme du mercenaire, qui fut surprit de voir une nouvelle fois son adversaire pénétrer sa garde. Il essuya un vilain uppercut du gauche en plein menton, puis fut piqué au ventre par un coup de pied circulaire dans les cottes. Wayne esquissa une brève retraite dans sa charge, serrant les dents en cherchant à saisir Dan aux bras. Ce dernier parvint à anticiper les mouvements de son adversaire, esquivant habilement ses poignes en y laissant quelques égratignures aux sourcilles. Refusant d'admettre que ses coups n'avaient pas eu le moindre effet, Dan chercha à tirer avantage de la situation. Reprenant en hâte ses appuis, pour bondir sur le flanc gauche du gorille. Ce dernier esquissa un sourire triomphal en concentrant tout son pouvoir dans son bras droit:

"Dégage!"

Son bras enfla jusqu'à atteindre une masse et une ampleur équivalente à celle de Wayne. Lançant son coup  titanesque de toutes ses forces sur le voyageur lui tenant tête. Il plongea son adversaire dans une épaisse vague de sable. Une fois la volute retombée et le choc terminé, les rêveurs et autres créatures environnantes purent tous entendre un juron de rage suspendre le temps. Lorsque le poing de Wayne retrouva sa taille normale, ce dernier avait un genou à terre et se tenait la main avec laquelle il venait de frapper. Déplorant son annulaire et son petit doigt révulsé. Quelques mètres plus loin, au bout d'une longue traînée dans le sable. Se tenait face à lui  un immense brasier de flammes blanches aux reflets noires, au centre duquel se dressait Dan. Le genou levé et le coude gauche  reposant dessus. Le voyageur se tenait de profil, maintenant son bras gauche au poing fermé, à l'aide de sa main droite dans laquelle il l’enfonçait. Debout sur une jambe, il lui fallut quelques secondes avant d'abandonner la position qui lui avait permis de briser les des phalanges de Wayne:

-Bordel!

Alors que Wayne se redressait en ne développant que son bras gauche, Dan avait déjà réduit la distance qui les séparait. Sans réellement saisir pourquoi, il se déchaîna dans un enchaînement de coup de poing que Wayne peinait à distinguer. La vitesse de Dan avait nettement augmentée en une fraction de seconde. Ce dernier ne se compliquait plus la vie à réfléchir, il se sentait libre. Exultant une quantité de frustration et de haine indigestes en plein face du mercenaire. Ce dernier essuyant une série consécutive de crochets et de directs, qu'il ponctuait de coup de pieds dans les genoux. Wayne parvint finalement à repousser l'assaillant en balayant les alentours à l'aide de son bras gauche.  Le berserk roula violemment trois mètres plus loin, se relevant sans même prendre la peine de respirer ou d'évaluer les dégâts.

Dan recommençait à lui tourner autours, accélérant progressivement sa démarche en projetant du sable à l'aide de ses pieds. Il ne lui fallut pas plus de deux secondes pour trouver une ouverture dans laquelle se jeter. Ses doigts plongèrent dans l'œil gauche du mercenaire. Exécutant un bon remarquable, usant d'une dextérité qu'il ne brida pas un seul instant. Ses jambes craquèrent dangereusement lors de cet assaut, lui arrachant un râle bestial, alors que sa main gantée enlaçait la gorge de Wayne pour l'étrangler. Ce dernier dut réduire la taille de son bras gauche pour saisir la main qui lui crevait l'œil. Cherchant à se dégager de l’étranglement à l'aide de l'autre. La force brute du berserk surclassait de peu celle de Wayne qui peinait à respirer. Les voyageurs s'effondrèrent sur le sable, luttant pour le dénouement de ce duel de force macabre:

"Alors, qu'en pensez-vous?  Les articles que je viens de vous donner proviennent essentiellement de nos enquêtes et je suis sûr que vous pourrez les confirmer à l'aide des Dreammag mentionnés derrière ces fiches. Regardez-moi dans les yeux et osez me dire que cet homme mérite votre confiance. "

Si Corey avait dénié accepter la proposition de Walter, ce dernier se serait vue remettre divers fiches et photos sur lesquelles paraissent divers informations sur Dan et le démon qui le possédait. Les détails du meurtre de Sélène, ainsi que les témoignages de créatures et voyageurs reconnaissant avoir vue Dan commettre divers crimes. Tels que des meurtres de voyageurs, meurtres de créatures non combattantes comme  des vieillards et autres civils. S'ajoutaient à la liste divers actes de barbarie, tels que la tortures, l'acharnement physique et l'intimidation. Il y avait aussi un petit paragraphe expliquant les origines de son démon, ainsi que son niveau de dangerosité. Certaines des photos montraient les cadavres des villageois du pays des confiseries, ou les traces laissées sur un voyageur killer que le berserk avait interrogé. Ainsi que les restes des villages désintégrés du royaume des chats:

"Je connais vos exploits et vous estime plus que vous ne l'imaginez Zenith. Cet homme et vous n'avez rien en commun. Ne gâchez plus vos nuits à ses côtés, laissez nous lui régler son compte et le livrer au royaume du feu. Si vous nous aidiez à le livrer nous pourrions peut être même envisagé de collaborer qui sait? Je vous en conjure, entendez raison et joigniez moi ce soir. Même si vous désapprouvez mes méthodes, vous ne pouvez de toute manière pas réfuter qu'il est inconcevable de laisser un voyageur si instable en possession de ce démon."

Il alluma un cigare en lorgnant de nouveau brièvement sur Corey, avant de reposer nonchalamment son regard sur le combat que livrait son acolyte après que ce dernier ait lancé son Big Blow. La vue de Dan prenant le dessus et s'apprêtant à tuer Wayne, ne le fit même pas sourciller. Au contraire il était heureux de pouvoir confirmer ses arguments en ayant simplement besoin de désigner la scène au prêt du Zenith.

"Voyez?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Juste un coup de soleil. (Pv Corey). Aujourd'hui à 19:03
Revenir en haut Aller en bas

Juste un coup de soleil. (Pv Corey).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Tropiques-