Haut
Bas

Partagez|

Kira Tsubaki [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Kira Tsubaki [En cours] Sam 19 Nov 2016 - 12:52


Kira
Tsubaki

Personnage.


© Avatar taille 160x320 pixels.


  • Nom : Kira
  • Prénom : Tsubaki
  • Surnom(s) : Punisher, il adore le comics.
  • Âge : 16 ans
  • Nationalité, origine(s) : Japonaise.
  • Pouvoir et description : La peur des Châtiments Corporels.
    Depuis qu'il est entré au couvent, Kira a reçu des châtiments à chacune de ses bêtises, et n'étant pas très sage, il s'est fait souvent punir... Depuis il a développé une phobie pour les châtiments, que ce soit le martinet ou bien la ceinture, en passant par le coup de règle sur les doigts et l'isolement. Invocateur de son état, le jeune homme est capable de faire apparaître ce genre d'objet à la mode dreamlandesque (Règles XXL, ceinture ultra-flexible, cage qui tombe du ciel pour mimer l'isolement etc ...) de manière assez simple, sur un simple mot de sa part. Depuis qu'il a vaincu sa phobie, il est devenu le voyageur qui punit.



Description Physique.


Kira Tsubaki est le plus blême de tout les japonais, et c'est cette peau blanche que l'on remarque en premier chez lui : C'est le teint blafard de ceux qui sortent le moins possible de chez eux. Par contre, pour ce qui est des yeux en amande, ce n'est pas un raté, et il possède ce charme asiatique qui fait de lui un aimant à groupie. Un peu androgyne sur les bords, il possède des cheveux mi-long noir de jais qui sied à sa race, qu'il coupe lui même pour des raisons financières et pratiques. Ses yeux aussi sont deux puits d'une profondeur impressionnante pour son âge, et de couleur noir comme la suie. Il fronce souvent les sourcils, qu'il possède fin comme une ligne sur un cahier, lui donnant un air énervé en permanence. Un petit nez tout fin et des lèvres translucide vienne terminer le travail. Lèvres qui sont souvent en forme d'une moue boudeuse et très révélatrice de sa personnalité : Kira semble être un casse-pied (et il dit même que c'est de naissance). Petit par la taille, il mesure environ un mètre soixante, ce qui ferait grand dans son pays d'origine pour son âge, mais le fait passer pour un minus dans le pays où il a trouvé refuge. Sa carrure est fine comme celle des guêpes, et sa peau criblée de cicatrices de toutes les tailles et de toutes les formes.
Il porte généralement des habits stylé, qu'il vole dans des magasins avoisinant son abris de fortune. Son bien le plus précieux est une paire de baskets qui brillent dans la nuit et dont les semelles changent de couleurs par le biais de diodes électroluminescentes. Un peu casse-cou, puis pas très doué, il porte souvent des bandages ou des pansements, qu'ils soient de fortunes ou fournit par ses amis de la rue.


Caractère.


Kira est un être complexe marqué par la mort de sa mère et ses déménagements successifs. Placé de foyer en couvent, il a toujours été élevé à la dure, et tout son psychisme vient de ses épreuves que la vie nous impose parfois. Il ne sait pas résoudre un problème autrement que par la violence, qu'elle soit physique ou mentale. Très impulsif il voit très rapidement la moutarde lui monter au nez, et plus rien ne l'arrête alors si ce n'est une bonne branlée.
Cependant, avant tout ça, c'est un adolescent plein de vie et d'espoir pour une vie meilleure... Dans les rêves. La réalité ne l’intéresse pratiquement plus, et il passe plus de temps à Dreamland qu'éveillé. Il faut dire que même pour un garçon espiègle et malin comme lui, sa situation n'a rien d'enviable. Il la subit plus qu'il ne la vit, cette chienne de vie.
Voleur invétéré, il a un véritable don pour ça, et s'en sert un maximum pour survivre dans les rues de Lille et ses environs. Même s'il a un caractère boudeur et violent, il a été adopté par l'école de la rue et ses intervenants. Ainsi on peut voir la capacité incroyable qu'il a de ses faire des amis.
Parlant peu, mais agissant beaucoup, il reste des traces de bonté non négligeable chez lui : Il partage souvent ses prises avec les plus vieux de la vieille, s'attirant les bonnes grâces de tout ceux qui sont plus faibles que lui dans certains domaine. Il ne rechigne jamais à la tâche et fait des tas de blagues vaseuses que lui ont apprit "les grands". C'est donc un gamin compliqué, pas gâté par la vie, mais qui essaye de s'en sortir du mieux possible pour donner de l'espoir à tous. Malgré qu'il préfère encore rêver que de vivre sa vie à cent pour cent.


Histoire.



Fat Baby

Chapitre 0 : Le pré-en-bulle.

Au départ était Urio Tsubaki, un fier comptable de la nation du soleil lévant, ainsi que sa femme, Asashi Tsubaki. Ils étaient heureux en amour et pas trop mal lotie question bifftons, si vous voyiez où je veux en venir ... Puis vint la crise des sub primes, et la mise à pied de Urio. Déjà mari violent à l'encontre des autres, il le devint contre sa femme à force de rester cloîtrer chez lui à boire du saké. Mais cela en restait aux mots vulgaires et aux excuses minables.
Il s'excusait toujours avec tendresse et amour, ce qui faisait rester Asashi auprès de son mari, qui se serait surement fait seppuku -en tout cas, elle en avait la conviction- si jamais elle aussi l'aurait quitté. Elle était sa dernière bonne étoile disait-il, et tu sais que j'ai déjà perdu ma bonne fortune en étant mis à la porte continuait-il le regard vitreux, provoquant les larmes de sa femme. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que Urio était un maître manipulateur doublé d'un pervers narcissique à tendance sadique. Et que ce n'était que pour cette raison qu'on l'avait mit au clou sans autre forme de proces qu'un renvoi immédiat... Il ne fallait pas essayer d'escroquer le PDG mon bon Urio, c'est pas comme si c'était si facile que ça, même avec des informations sur ses multiples maîtresses.
Urio s'était mit en tête de gagner beaucoup d'argent car sa femme était enceinte, et au final il se retrouva le bec dans l'eau et le polichinelle toujours dans le tiroir. C'est à cette époque qu'il commença à être violent... Tant et si bien que le petit Kira fut mis au monde avec deux mois d'avance. Pourtant, Asashi ne pipait mot sur les comportements de son mari, l'aimant plus que tout au monde. Jusqu'à ce que Kira pointe le bout de son nez.
En tout cas Urio en était convaincu. Il détestait cet enfant, qui lui volait tout l'amour de sa femme, qui devenait de plus en plus intransigeante vis à vis de son mari. Il n'était plus question qu'il la touche, surtout devant le petit !qu'elle disait toujours quand il revenait, du miel dans la bouche et son cœur en étendard, comme lorsque l'on porte le drapeau blanc de la paix des ménages. Et pourtant les violences continuèrent. Continuèrent encore et encore sans jamais s'arrêter. Sans que personne ne se doute de rien, car elle était forte, la mère de Kira.

Et à l'âge de six ans, Kira Tsubaki fut le spectateur involontaire de la mort de sa mère, des suites des coups de couteaux de son père.

- Elle voulait partie Kira, tu comprends mon petit, je ne pouvais pas la laisser faire ... Maintenant ce sera rien que toi et papa !

Sauf que l'enfant avait tout vu. Et des dispositions avaient été prises par Asashi. Un soir, Urio se retrouva seul à la maison, recherchant son fils et sa nounou dans toutes les pièces de la maison. Il n'y avait plus personne... Ils avaient disparus, pour de bon, et la police l'attendait à l’extérieur de la maison. Il était fait comme un rat, et seul de surcoît. Et il ne voulait pas aller en prison, jamais. Alors il se fit seppuku. Un acte héroïque pour un être de son engeance.

Chapitre 1 :Notre Mère Russie.

Le petit Kira fut placé dans un foyer pour orphelin à Kyoto, mais le traumatisme du meurtre de sa mère se faisait sentir. Il était devenu violent, pour un gamin de cet âge. Tellement qu'on se demanda s'il n'avait pas hérité ça de son père. Alors on le changea de foyer, pour un plus strict, dans la banlieu d'Hokkaido. Au contraire de le calmer, il commença à se faire amis-amis avec des délinquants plus vieux, qui aimaient son caractère bien trempé, comme ses poings. Il continua donc son oeuvre de destruction, même d'auto-destruction dirait certains. Il fut cet fois-ci envoyé dans un foyer de Tokyo, à la pointe de l'éducation moderne.
Un desastre encore une fois, le gamin de dix ans étant une vraie tornade qui détruisait tout sur son passage, prenant pour excuse que son père aussi, il était comme ça. Alors il fit le tour de tout les foyer pour mineur, sans jamais en trouver un seul à sa mesure, terrorisant ainsi les éducateurs et les éducatrices aussi, marquant les enfants avec lui de la marque de ses poings rougies. Il était jeune, on ne lui en voulait pas, mais plus approchait ses douze ans et moins il ne trouvait de place. Jusqu'au jour ou on le fit adopter par une famille modeste du centre-japon. Une famille très traditionaliste et terriblement sévère. Elle en avait maté plus d'un cette famille là. Et au contraire de s'y déplaire, le petit gars s'adapta, apprenant à se battre avec son "grand frère", et terrorisant le millieu rurale par ses simples paroles. Il n'avait pas froid au yeux, et à dire vrai, presque peur de rien.

Alors on opta pour la solution radicale. Le couvent de Stolinski. Du nom de celui qui avait bâtit ses murs saints à une époque radicale de l'histoire du communisme. Et là, il connut l'enfer. L'enfer avait un nom, et il s'appelait Soeur Levoski.
Le couvent était un batiment classique et austère, des murs blancs jusqu'à ses arches qui faisait comme une ballade couverte. Une petite court intérieur cultivait ses légumes, son propre houblon et quelques mauvaises herbes. C'était l'une des activité que les enfants les plus sages avaient le droit de faire. Un des seuls, hormis étudier dans un grand manuel les fondements du communisme. L'époque s'y prêtait, le bloc communiste s'étant effrondé à peine quelques dizaines d'années plus tôt. Et la soeur Levoski était une de ses reliques du passé qui vous rappelait à l'histoire.
Ancienne sympathisante de la cause de Karl Marx, elle était plus que dur et sévère, c'était un véritable tyran, à l'image de son idole, Staline. Elle lui vouait un culte impressionnant, à tel point qu'on pouvait se demander si elle n'avait pas fait partie des jeunesses stalienienne. Bien qu'elle soit un poil trop jeune. Seulement cela suffisait aux enfants dont elle avait la charge, et les rumeurs allaient bon train dans l'orphelinat. Et cela toujours dans son dos, car si elle avait bien une chose en horreur, la soeur Levoski, c'était d'entendre les rumeurs dans son dos. Et si l'on vous prenait à discuter ainsi, c'était le martinet sans autre forme de procès. C'était son instrument favoris, bien qu'elle savait également jouer du fouet ou bien de la ceinture.

Chaque situation a sa punition, avait-elle l'habitude de dire. Et Kira faisait partie de ses favoris. Comprenez qu'il était souvent dans sa ligne de mire, et que ce fut l'un des enfants les plus punit de tout l'orphelinat. Tant et si bien qu'il rentra dans les rangs, craignant les châtiments corporels plus encore que la mort elle-même. Seulement il y'avait une variable dont elle ignorait tout, la soeur Levoski ... Enlevez tout espoir à quelqu'un, et il sera alors prêt à tout, en ayant rien à perdre.

Chapitre 2 : Rencontres fortuites.

Kira vivait replié sur lui même, ayant été maté par la sœur principale. A l'age de quatorze, il affichait autant de cicatrices qu'un boxeur pro. Ou un soldat de l'armée russe, ce a quoi il se comparait tout le temps, sans jamais en parler. Il faut dire que le couvent avait des règles aussi strictes que cet institution : Levé à six heures du matin, douche froide et course à pied, pour finir sur le manuel marxiste et les connaissances générales. Tout cela se faisait en vase clos, tant et si bien que les jeunes commençaient à se connaître bien. Fraichement arrivé, il dût d'abord vaincre la barrière de la langue, tout en subissant le courroux de Levoski.
Il se rassurait en se disant que c'était mieux que de rester avec son paternel, n'ayant pas eu nouvelle de sa mort. Il se rassurait mais ne comptait plus sur sa bonne étoile, sa chance naturelle ou autres grigris dont il aurait hérédité, vu la malchance qui lui pleuvait sur la gueule. Remarquez, il l'avait peut-être mérité ? Il savait qu'il avait poussé le bouchon un peu loin, peut-être méritait-il cela dans le fond. Alors il ne pipa plus mot à personne, étant une sorte de fantôme hantant les couloirs du couvent.
Et cela satisfaisait à un tel point la soeur Levoski que son esprit guerrier de jeune délinquant faillit s’éveiller une fois encore. Puis il se souvint du fouet. Puis du piloris. Puis des privations et des coups. Elle avait des bras comme ceux des camioneurs, et une force égale si ce n'est plus perverse encore : La sœur savait ou frapper pour ne laisser aucunes traces et vous faire le plus mal possible. Il faisait de terribles cauchemars ou il se faisait poursuivre par Levoski, un fouet à la main, qui lui promettait une nuit de torture pour le moins intimistes. Elle ne portait rien que sa combinaison de nuit, et son visage était couvert de sang. Il se réveillait tout le temps en se rendant compte que c'était le sien.
Et encore c'était la meilleur boucle dans cette triste histoire. Parfois s'y mêlait la mort d'une inconnue, qui se faisait poignardé devant lui, avant de se changer en Soeur communiste qui le terrorisait autant dans la réalité que dans les rêves. C'est comme ça qu'il fit la rencontre d'Anton. En ne dormant que d'un œil, il remarqua qu'un autre pensionnaires qui ne dormait pas le regardait s'agiter sous ses couvertures. D'abords ce fut comme essayé d'approcher un animal blessé. Il se tournèrent ensuite autours comme deux amants volages qui ne voulaient rien se dire. Et au final Anton fit le premier pas en le saluant une nuit d'orage et de tonnerre, sur fond de pluie acide.
- Bonjour, moi c'est Anton. Fit-il simplement en lui tendant une main chaleureuse.
Kira était si terrorisé qu'il accepta son amitié, même s'il ne comprenait que la moitié de ce qu'il baragouinait, c'était une opportunité de se serrer les coudes. Et en enfer on accepterait n'importe quoi, n'importe qui, pour voir un carré de ciel bleu pour quelques instants. Anton était ce coin de ciel bleu, cette accalmie dans la tempête qui lui pleuvait sur la tête. Il lui apprit le russe d'abords, et ensuite comment rester en dehors du radar de la Levoski. Peu à peu la peur évolua en une crainte sacré qui laissait Levoski insatisfaite. Elle n'avait plus personne sur qui frapper légitimement... Alors elle commença à choisir au hasard. Un pour chaque jour de la semaine, comme si elle prenait soin d'une belle voiture et mettait du temps à polir la carrosserie avec soin et tendresse.

L'entourloop - Mobb deep

Chapitre 3: Récolter ce que l'on a semé.

Et puis un jour, Anton prit un ton de secret et lui annonça tout go, sans prendre de gant : Il existait un monde au dela du cauchemar. Il existait un monde onirique et merveilleux, peuplé de créatures et de mondes tous plus dingues les uns des autres. Et sa vie changea de cours en cet instant. La nuit suivante, Kira triomphait de ses cauchemars et se présenta au seigneur de son royaume. Il plût à sa seigneurie de le laisser vaquer à sa guise, la personnalité de Kira étant fort violente. Et il retrouva Anton aux portes de son royaume, qui l'attendait sur un rocher, les fesses bien vissées dessus.

Chapitre 4:La fuite vers l'ouest.
Chapitre 5: Contre mauvaise fortune bon cœur.


Post Rp.

(Ce post nous montrera votre niveau RP, il portera sur le moment où vous avez vaincu votre peur ou, si vous avez vraiment aucune idée, sur un passage de votre vie, mais il a intérêt à être intéressant ...)


Autres.

(La première partie de cette section concerne votre personnage, et pas vous IRL)
Aime : les sucreries, les sushis, les motos, la liberté, les bande dessinés, l'origami, le shifumi, dreamland et les blagues vaseuses.
N'aime pas : Le couvent et les sœurs qui y travaillent (si l'on peut dire que c'est un travail), les punitions, les menteurs, les adultes en règle générale, le pain et les légumes (plus particulièrement les lentilles), qu'on lui dise quoi faire, qu'on lui interdise des choses, le travail et la réalité.
Particularités, autres : Vit avec Anton dans un abris de fortune vers Lille.
Niveau d'étude hors de Dreamland : L'équivalent du brevet des collèges de notre chère institution française.


Comment avez-vous découvert le forum ? Par Google
Première impression : J'adore le graphisme assez épuré, les règles m'ont fait rire, les gens sont supers sympas ... Que du bon !
Avez-vous lu les règles et les respecterez-vous ? Au mieux possible !
Code de validation : Validay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1025
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1720
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Sam 19 Nov 2016 - 13:06
Bienvenue, bon courage pour la suite de ta fiche.

Par contre je préfère te prévenir avant que tu écrives ton histoire, pour des raisons de cohérence on préfère que tous les persos soient dans le même fuseau horaire Europe de l'ouest. A plus ou moins une heure c'est pas grave mais de l'autre côté du globe c'est mort.

A plus.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Sam 19 Nov 2016 - 13:07
Salut et merci ^^.
Ok je vais trouver une explication pour qu'il soit rapatrié en France ou dans les environs Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1458
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Sam 19 Nov 2016 - 13:45
Salut à toi !

En plus de ce que t'as dit mon collègue, je t'informe qu'il te manque la première partie du code du règlement, #cestunepupute. Bonne chance pour la trouver !

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Sam 19 Nov 2016 - 13:48
Coucou !

Arf les codes et moi on est pas copains. Je suis pourtant sûr d'avoir tout lu, je vais m'y remettre quand j'aurai finis ma fiche ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1025
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1720
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Lun 21 Nov 2016 - 19:56
C'est ok pour le code ! Continue comme ça à l'air bien avancer !

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2648
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Jeu 8 Déc 2016 - 10:34
Bonjouuur !

Alors, ça avance tout ça ? ^^

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1025
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1720
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours] Ven 10 Fév 2017 - 15:02
Je viens aux nouvelles, ça avait l'air bien parti, du nouveau?

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kira Tsubaki [En cours]
Revenir en haut Aller en bas

Kira Tsubaki [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Administration Onirique :: Personnages-