Haut
Bas

Partagez|

Un aigle au soleil (PV : Lyun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 26/07/2016
Age du personnage : 23

Habitué
Lyun Fujiwara
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 170
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Un aigle au soleil (PV : Lyun) Ven 12 Mai 2017 - 22:42
Les aventuriers désirant remonter à la surface pour respirer le bon air frais, contre toute attente s'enfonçaient dans les profondeurs de la terre. Escortés vers le village des gobelins à quelques mètres plus bas, ne rassurait en rien la demoiselle et ses compagnons. Elle sentit de la part de leur hôte de la curiosité assortie d'une pointe d'admiration profonde mais également une hostilité envers ces étrangers. Ce cortège onirique lui donnait plus l'impression d'avoir été capturé, que de prétendre être des conviés pour un rituel vague et sans doute mortel. Erati ne faisait rien pour arranger leur situation, il les emmenait clairement vers une mort certaine à entrer sans broncher dans le jeu du Doyen. Ce dernier se pencha doucement sur la pseudo esclave que devait impérativement interpréter, afin de lui susurrer sur le ton de la connivence :

- J'essaye de nous faire gagner un maximum de temps afin que l'on puisse trouver une échappatoire alors surtout pas de vagues même si ta position sociale te déplaît.

- Tss compris, je ferais preuve de « soumission ». Rétorqua en un souffle désapprobateur la jeune voyageuse.


Le jeune homme  au teint cadavérique espéra que leur épreuve ne consisterait pas en la recherche de racines de Nimmachinchose, une référence peut-être au passage d'un film ou d'un jeu vidéo, afin de détendre l'atmosphère. La morpheuse ne prit même pas la peine de relever le semblant de futilités, se contentant de se préparer psychologiquement à se comporter en semi-soumisse, oui oui semi, fallait pas trop tirer sur la corde.  Traînant les pieds à la suite du vieux gobelins, elle capta le regard analytique de Corey posé sur les divers rayons lumineux creusés en plusieurs endroits à l'horizon, des potentielles issues de secours. Malheureusement situés à l'autre extrémité du village, le trio ne pouvait pas se permettre de faire faux bond à leur escorte,  il était impératif d'être patient et réfléchir à un stratagème pour s'en sortir tous vivants. Ils pénétrèrent tranquillement dans le bourg enfoui, le chemin caillouteux faisant office d'avenue, s'en trouvait complètement désert. Peu de gobelin  vinrent à la rencontre des créatures exotiques, on les guida jusqu'à une sorte de place du village où se rassemblaient les habitants.

Le chef des gobelins les avait convié préalablement à prendre part à une petite collation le temps que ses larbins élaboraient les diverses épreuves, le groupe partageait l'espoir qu'ils prendraient leur temps à les concocter. Cependant, les petits sujets s'activèrent dans tous les sens pour œuvrer au bon vouloir de leur leader, se rentrant dans le lard moult fois sous le coup de la panique, spectacle assez hilarant. Dommage que Lyun devait se cantonner à un personnage pitoyable et docile, sinon elle se serait autorisée quelques esclaffements moqueurs, cela ne passerait sans doute pas aux yeux du meneur. Ce dernier parut déconcerté par le comportement des villageois pas très digne, il émit des râlements dans sa langue maternelle, enfin c'est que l’étudiante présumait.

Au centre de la dite place, un mobilier avait été installés à l'intention de cette dégustation, ils durent s'asseoir autour d'une table couvert de plats un peu ragoutants, seuls les fruits manifestaient une attirance culinaire. Le patriarche de son propre chef, leur servit à chacun dans un gobelet un liquide très épais à la couleur crème, à l'instant où il s'empara du verre en poterie de la voyageuse, il lui lança un regard rempli de défiance et de dégoût. De mal en pire, Lyun eut la sensation que la créature des rêves se retenait de l'étrangler ou du moins de l'humilier publiquement.  Pour toute réponse, elle se contenta de baisser légèrement les yeux, une manière de faire profil bas, dans d'autres circonstances elle lui aurait envoyé une œillade meurtrière. Il présenta leur boisson comme du vieux lait d'animal, pas très appétissant dis ainsi, malheureusement les règles de bienséances notamment en cas de survie étaient de rigueur.

Les convives élevèrent leur verre pour trinquer, même des kilomètres sous terres, ils disposaient des normes communes à la plupart des humains.  La demoiselle croisa les iris perçants du soldat épervier, cela devait être dur pour lui de se forcer à boire ce breuvage, son régime alimentait était composé de la viande de ses proies fraîchement capturées depuis sa naissance. Les femelles volatiles n'offraient pas de lait à leur oisillons, pour la simple raison qu'ils ne faisaient pas partie des mammifères, ne prodiguant ainsi aucun lactose dans leur anatomie. Lyun compatit silencieusement à sa douleur, elle n'était pas non plus très décidée à y plonger les lèvres, déglutissant de contenance envers l'hôte. La morpheuse rapace fit couler quelques gouttes, une réaction vive de ses papilles gustatives furent saisi d'un terrible haut le cœur lorsque la boisson s'engagea en son sein, bien évidemment qu'elle dissimula avec un sourire assez contrit. Son gosier hurla de mécontentement à la brûlure qu'il provoqua dans son larynx, non-habituée à ce goût si amer, finalement ce n'était pas un truc inoffensif. De légères gouttelettes lui montèrent aux yeux impuissante à ce résultat plus que désagréable.

L'être rabougri expliqua irrité par la remarque de Corey, que ce fameux lait de Barlanko provenait de leur propre femelle alors qu'il désignait d'un geste une mère allaitant son bambin. La vision changea complètement la donne aux mirettes de la jeunes femme, retenant un râle de dégoût, son amertume dégringola à un tout autre niveau. Sa première pensée écœurée fut de balancer le reste furtivement sous la table, cependant, des gardes les surveillaient à bonne distance. Pas le choix , tout devait descendre dans son estomac, tournoyant distraitement le liquide dans le gobelet aux fins de perdre du temps. Le gobelin parut comprendre son petit manège, il l'étudia d'un air si oppressant, que la voyageuse se sentit obligée de boire cul-sec, effectuant un énorme effort de stoïcisme dans le but de ne pas le froisser. Ce qui réduirait considérablement sa longévité vitale.

- Votre breuvage est un délice, je n'ai pas l'habitude ce genre de liqueur mais je le regrette. Sortit Erati affichant une expression implacable. Vous voudriez bien me resservir, merci bien.

D'un plaisir non caché, le Barlanko lui reversa sous l'air abasourdi de Lyun et qui sait de son second compagnon d’infortune. Comment pouvait-il savourer cet horreur ? Deux possibilités à envisager, soit il ne mentait pas et là la demoiselle se poserait véritablement des interrogations sur l'appétit des rapaces, soit il jouait la comédie aux fins de gagner du temps, ou de complaire le doyen pour qu'ils puissent s'attirer ses faveurs. Ce qui contre toute attente fonctionna à merveille, il sembla ravi de constater qu'au moins un invité apprécier leur spécialité. Un de ses congénères les rejoignit haletant, il conversa avec le doyen, ce dernier reprit d'un ton sérieux tandis qu'il se leva de son siège.  

- Ne traînons pas plus, les préparatifs sont terminés, nous allons vous conduire à l'endroit où va se dérouler votre première épreuve.

Sans une contestation, ils le suivirent d'un pas méfiant, l'heure de se confronter à des situations dangereuses approchaient. Malgré la réalité qu'ils en seraient confrontés tôt ou tard par leur existence dans Dreamland, qui était une aventure délirante et fantasque. Une ribambelle de marmots d'un aspect sans précédent accoururent aux devants des étrangers présentant une mine réjouie d'apercevoir des surfaciens, créatures légendaires. La gêne ne les étouffait pas, ils consentirent sans accord à les aborder tel un peloton de mini gardes du corps, ils tirèrent sur les habits des curiosités d'une démarche enjouée et pressée. A n'en pas douter, ils désiraient voir un spectacle où le trio mettrait en jeu leur vie, les personnes concernées n'étaient sincèrement pas du même avis. Ils débouchèrent à la sortie du bourg sur une sorte de circuit, elle apercevait des  trous menant aux abysses, cela ne présager rien de bon.

- Votre première épreuve sera d'accomplir ce parcours chacun votre tour, un par un, nous avons dû adapter pour trois candidats au titre de prétendants en si peu de temps, le grand prête aurait pu avoir la décence de nous avertir.

- Nous excusons humblement pour ce désagrément

- Qui passe le premier ? Vous, jeune homme, vous pourrez donc nous éblouir de votre habilité à la ruse.

Le doyen déterminé se tourna vers Corey, pendant que Lyun observa la réaction de l’intéressé assez mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Un aigle au soleil (PV : Lyun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 4-