Haut
Bas

Partagez|

Chez Zombie company, le client est toujours bien assaison.... Accueilli ! [Pv : Lyun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 26/07/2016
Age du personnage : 23

Habitué
Lyun Fujiwara
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 170
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Chez Zombie company, le client est toujours bien assaison.... Accueilli ! [Pv : Lyun] Sam 17 Juin 2017 - 3:00
Contre toute attente, la remarque sanglante de la jeune voyageuse eut son petit effet, ayant relevé la tête en direction du général. Non pas pour le défier ou se railler de son silence bien que pas mécontente de lui avoir retourné sa pique, elle se satisfaisait néanmoins de l'expression mauvaise qu'affichait son adversaire. Sauros sut contenir sa rage face à une telle contre-attaque aussi virulente, voire effrontée, le motif manifeste n'était sans nul doute la présence de son seigneur. Malgré le manque flagrant de diplomatie du squelette en armure, il devait avoir conscience des enjeux annoncés par cette visite. A côté ses comparses semblèrent diverti par la joute verbale entre les deux créatures diamétralement opposés, qui se jaugèrent du regard, certains dissimulèrent assez mal leur éclat. Lyun ne leur prêta aucune intention, elle ne s'était pas présentée devant eux pour être le centre de l'attention, mais uniquement sur l'ordre de son mentor. Se détournant finalement, reportant sa réflexion sur le personnage le plus emblématique du royaume, celui qui grâce à son pouvoir parvenait à ressusciter les défunts.

A cet instant, Chiron décida qu'il était temps de prendre congés de l'assemblée en se levant de son imposant tas d'os, il confia la mission à la messagère serpentine de les conduire dans la vallée de la mort. Quel nom des plus conviviales et accueillants, la demoiselle rêvait déjà d'y être, la première image que son esprit lui montra, fut celle d'une ravine remplie de cadavres en perpétuels décomposition. Fantastique, n'est-ce pas bien que cela ne démontre que le prolongement de l'imaginaire subjectif et morbide provoqué par ces lieux hauts en couleurs ! La voyageuse rapace s'inclina respectueusement devant le seigneur Chiron, après tout, valait mieux faire preuve de convenance encerclée par les plus forts de ces sujets.

- Merci à vous Seigneur Chiron, je ne vois pas ce qui pourrait aller de travers.

Beaucoup de choses, comme par exemple se faire manger le cerveau par un zombie croisé en pleine rue, qui a un petit creux à cet moment T. Ou un de ses êtres à l'esprit étriqué persuadé qu'elle était fautive de la mort du voyageur le plus puissant, elle n'était clairement pas la bienvenue pour une grande majorité d'entre eux. Même si pour d'autres, cela engendrait de la curiosité de rencontre un voyageur originaire d'un royaume lointain, conviée à faire le tour du propriétaire. S'ils savaient combien ce n'était pas de sa propre volonté et qu'à choisir, elle préférait se réveiller, mais de tout évidence, Lyun devait prendre sur elle. C'était pour une cause politique, rien de plus noble voyons, et puis sérieusement qui n'aimerait pas faire l'émissaire dans ce pays idyllique, couvert de richesse. Quoique cette partie n'était pas complètement infondée, cette fameuse roche teintée d'émeraude leur permettant de maintenir les créatures défuntes dans ce stade de seconde vie.

Son corps se souleva contre son grès, absorbée par son sarcasme intérieur, elle n'avait pas perçu l'approche de Miyanna. Cette dernière la fauchant entre ses griffes fourchues sans son autorisation, elle exécuta l'ordre de son maître avec entrain. Lyun eut une prise de conscience, Chiron ne ressemblait à l’illusion qu'elle s'était construite de lui, mise à part son apparence atypique. Elle le voyait comme un tyran, ne détenant aucune considération pour ses généraux, vous savez le cliché des créatures dantesques, elle s'était bien fourvoyée sur cet aspect. La liche géante exprimait du respect envers ses sous-fifres, ce n'était pas juste que des morceaux de viandes pourries à son service, qu'il envoyait sans une certaine appréhension. Toutefois, elle ne se doutait point qu'il avait passé maître dans l'art de la cruauté et de malveillance à l'encontre de ses ennemis, de plus dans une rencontre diplomatique, il était toujours important d'exhiber le meilleur visage. La femelle serpent rampait vivement sur le sol cendré du 1er district, sa vitesse de déplacement impressionna la morpheuse,  ils atteignirent rapidement le portail du palier supérieur. Soudain, Miyanna entreprit un geste des plus surprenants, Lyun eut la plus belle frousse de sa vie, déstabilisée par le saut gargantuesque du serpent. La pulsion fut si puissante, qu'ils survolèrent le cratère d'une traite, atterrissant avec souplesse au bord de la falaise. Au cours de cette envolée extraordinaire, la demoiselle lâcha involontairement un hurlement de stupeur, pensant qu'ils allaient s'écraser sur une bâtisse, il se transforma finalement en une exclamation joyeuse.  

La générale les posa à terre, un sourire enchantée de cette démonstration, les voyageurs reprirent leurs souffle, le cœur de la voyageuse battait la chamade à ce bond fulgurant. Le minois du nécromancien s'était dégradé en une teint blanchâtre, il n'avait pas apprécié cette frayeur ou était-ce la contemplation du paysage d'aussi haut ? Il est vrai que Riku se crispait à chaque vol la fois où il était venu au royaume des rapaces, il devait être mal à l'aise vis-à-vis de l'altitude. Lyun esquissa un sourire en coin à cette vision, hochant la tête pour remercier leur accompagnatrice, tandis qu'elle haussait les épaules au rabrouement de Riku sur la conduite futile de Miyanna. D'ailleurs celle-ci s'en offusqua aussitôt, sans un mot, elle redescendit auprès de Chiron aux fins d'accomplir des tâches plus sérieuses. Dommage, elle se serait bien laissée porter jusqu'à la destination finale, cela faisait assez flemmarde, de nouveau peu rassurée de traîner les pattes dans de ce paysage désert et périlleux. Elle se prenait carrément pour une tarée d'accepter la visite entière, au pire la faute retomberait automatiquement sur le nécromancien. Ils errèrent pendant un temps, qui leur parut interminable rocailleux et stérile de la moindre végétation verdoyante, un panorama à ciel ouvert. On pouvait donc les remarquer à plusieurs dizaines de mètres, voire des kilomètres, les bestioles curieuses seraient attirés par de bonnes proies assez en chaire. La faune locale devait être des plus hideux et cauchemardesques, elle espérait vainement que des animaux sauvages ne se promèneraient pas aux alentours. Ils se aboutirent au contrebas d'un amphithéâtre rocheux, la jeune femme se croyait presque dans ces antiques arènes romaines formant un demi-cercle. A la différence, nulle rangée de bancs pouvant accueillir la plèbe adoratrice des jeux du sang et de la mort, à la place, une énorme porte ornée de la même manière que le reste de l'architecture du Royaume des morts. En constatant la taille de cette entrée, il était certain qu'on l'y avait mise pas pour rien, elle devait sans doute renfermer mille et un danger. A son seuil, le dit gardien attendait patiemment le duo, la personne en question n’était autre qu'Athos, le squelette ayant foulé le royaume des rapaces dans le but de venir à la rescousse du nécromancien ;  

- Je suis tout aussi ravie de vous voir Athos, à l'heure actuelle, je n'ai aucune envie de me détourner de vos pas. Ricana-t-elle mal assurée.

Le bras droit de Chiron réussit à pousser l'un des battants de la porte, un grincement métallique des plus désagréables parvient aux esgourdes de Lyun, qui se les couvrit en admirant la force surhumaine de l'être onirique. Elle n'aimerait pas se le mettre à dos, s'il lui donnait une claque, il est fort probable qu'elle s'envolerait comme une feuille de papier, perdant éventuellement la vie. Leur marche les amena dans des allées de pierres tombales alignées proprement derrière des alcôves, par instinct, elle appréhenda que ces kiosques de pierre représentaient les pays de ces criminels. En soit, elle s'attendait à tout autre chose qu'un cimetière banal, enfin banal s'est vite énoncé quand l'on sait qu'il abrite les pires créatures et voyageurs, dont la sentence est de ne pas trouver le repos éternel. Par curiosité, elle s'attarda sur quelques tombes dans le but de deviner d'après le nom, s'il s'agissait d'un voyageur ou d'une créature justement, bien qu'elle ne le saurait jamais, personne lui répondrait à part Athos. Néanmoins, pas sur qu'il ait l'envie de jouer avec elle à ce divertissement passager, ils avaient le droit de pénétrer dans ce lieu grâce à Riku, il était urgent qu'il fasse un pacte avec une invocation plus offensive. Et il lui avait sélectionné un de ses monstres, quelle aubaine, la demoiselle vit cet acte comme une sorte d'atténuation de peine pour bonne conduite.

Insouciante, elle dériva du sentier central, s'engouffrant parmi les caveaux funéraires sans vraiment s'en rendre compte, sa soif de savoir l'attira vers les profondeurs de la nécropole. Lorsqu'elle releva les yeux, elle avait réussi à se perdre, ses partenaires ne se trouvaient plus à portée de vue, rivant la tête dans toutes les directions à leur recherche. Elle pourrait très bien user de sa vision d'aigle pour les repérer, mais le cimetière ne devait pas être aussi grand, la morpheuse finirait bien par leur tombé dessus à un moment ou à un autre. Choisissant un axe, elle reprit son errance vigilante à tout bruits ou gestes suspects, elle se renferma dans ses pensées tandis que les voix des morts l'assaillirent. La voyageuse voulut absolument sortir de cet enfer, avançant d'une démarche vive en essayant de faire abstraction en se murant dans son sang-froid. Par chance, elle sortit des hordes de tombeaux avec un soulagement, elle fit alors face à une bâtisse à la façade séculaire et austère. Estimant être plus en sécurité loin du cimetière, elle suivit le chemin descendant à l'entrée du mausolée, il s'en dégageait une drôle de sensation. Elle se sentait épier une fois à quelques mètres du lieu énigmatique, la voyageuse fut saisie par un mauvais présage, comme si cette demeure dissimulait un secret plus grand que les tombes en elle-même. Des frissons lui parcoururent l'échine, des susurres flottaient dans l'air et enveloppèrent, elle n'eut pas le temps de se bouger les oreilles. Que les murmures l'envahirent et firent céder le peu de résistance en elle, ils insistèrent pour qu'elle pénètre dans les ténèbres.

- Voyageuse, Entre.

- Oui rejoins-nous, nous te voulons aucun mal.

- Suis-nous belle demoiselle, tu y dénicheras des réponses à certaines de tes questions.

- Nous sommes là pour éclairer les esprits perdus.

- Malheureusement, les habitants nous ont délaissé.

- Mais toi, tu n'es pas comme eux.

- Tu mérites notre attention Voyageuse.

Lyun perçut une certaine menace dans l'insistance de ces voix au ton voluptueux, et pourtant elle entreprit de faire un pas puis deux vers la demeure hantée. Elle intima à ses membres de stopper toutes actions, malheureusement sa volonté n'était pas assez forte face à ce magnétisme créé par les chuchotements fébriles. Ils avaient jeté leur dévolu sur la pauvre âme égarée de la jeune femme, l’entraînant contre son gré tandis qu'ils voletaient autour d'elle, la conviant faussement à les rejoindre. La prédatrice finit par s'introduire à l'intérieur de l'édifice antédiluvien plongé dans l'obscurité totale, elle redoutait de plus en plus de ce qu'il pourrait lui arriver, elle était seule sur ce coup. Les voix s'intensifièrent à l'approche d'une lueur violacée au fond de la grande allée devant elle, ses jambes la portèrent vers le centre d'une immense salle. Elle observa que les os ne jonchaient pas cette pièce, gravée de nombreux dessins et inscriptions indéchiffrable pour une si jeune voyageuse. En ce centre, une orbe d'une teinte étrangement améthyste illuminait les environs, une aura malaisante s'en extirpa, les susurres s'amassèrent autour de l'artefact et de sa personne. Lui insufflant l'idée de devoir toucher la sphère pour connaître les réponses qu'elle désirait détenir, sa main tremblante se leva afin d'exécuter cette pulsion soudaine.

- Reviens là jeune voyageuse, tu ne dois surtout pas toucher cette orbe. Hurla horrifiée la voix familière d'Athos donnant écho à tout le bâtiment, ils l'avaient enfin rattrapé.

- Qu'est-ce que....Noon !

Trop tard...Les forces invisibles la poussèrent en un ultime geste à poser sa main sur l'orbe, une profonde brise frigorifiante l'enveloppa avant de s'élargir à l'ensemble de la pièce. L'éclat brilla de mille feux, forçant Lyun à fermer les yeux, ses cheveux azurés flottèrent au grès du vent mordant, puis la lumière s'éteignit sous le ricanement des voix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 506
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 23

Maraudeur des rêves
Riku Kaisuki
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1675
Honneur: 148
MessageSujet: Re: Chez Zombie company, le client est toujours bien assaison.... Accueilli ! [Pv : Lyun] Dim 18 Juin 2017 - 2:14
  Au cours de son existence en tant que voyageur, Riku avait vécu de nombreuses péripéties, qui l'avaient amené à se confronter à tout un tas de psychopates. De vrais fêlés, des tueurs de sang-froid, des drogués assoifés de pouvoir, des criminels, des dictateurs... Mais il n'avait jamais eu à faire face à la situation où l'un de ces types allait devenir sa prochaine invocation. Là, il appréhendait clairement le genre de danger qu'il devait éprouver à présent. Un criminel peut être même pire que ceux qu'il avait eu la malchance d'avoir pour ennemis ? Comment était-on sensé pactiser avec un type pareil, il ne voudrait jamais se soumettre aux volontés d'une autre personne, déjà que c'était compliqué avec des âmes plus classiques... Là on tenait quelqu'un de potentiellement frustré d'être enfermé là et qui guettait une occasion pour pouvoir sortir et se venger de ce monde qui l'avait réduit à une pauvre âme enfermée dans une prison cimetière pour l'eternité. La respiration du necromancer était devenue bien plus saccadée depuis qu'il avait entendu la voix froide et malsaine de Wayne. Il était clair que ses intentions n'étaient pas les plus joyeuses. L'avertissement de l'être fantomatique était clair. Si l'invocateur allait plus loin dans le contact il prenait des risques que n'importe qui de sensé aurait qualifié d'inconsidérés. Mais Chiron n'en démordait pas, et Athos ne semblait pas vouloir interrompre la chose. Riku déglutit, et s'apprêta à prendre la parole après s'être répété intérieurement une bonne dizaine de fois de ne pas paniquer, mais le général squelette l'interrompit, posant sa main osseuse et froide sur l'épaule du jeune homme :

«  Riku. Tu ne dois surtout pas laisser tes émotions prendre le dessus. Si avec un esprit plus faible le pacte se fait sans douleur, dans le cas présent, tu vas devoir unir ton esprit à celui de ce criminel et voir des choses horribles auxquelles tu n'aurais jamais voulu assister. La moindre faille dans ta volonté, et il te brisera. Il pourrait même utiliser ton corps comme un réceptacle qui lui permettrait de vivre à nouveau pleinement comme un voyageur. Alors n'oublie pas ce que t'a appris Enrique.  »

Il aurait pu faire plus rassurant comme discours... Riku soupira, tentant de se calmer et de vider son esprit de toute pensée négative, avant de prendre la parole, son regard dirigé sur l'épitaphe pour entamer la cérémonie du pacte.

« - Wayne McFarron. Je connais vos actes et la cruauté dont vous avez fait preuve a conduit à votre châtiment. Aujourd'hui, vous êtes condamné à gîr ici, sans jamais pouvoir atteindre les terres du repos éternel. Un bien triste constat pour un voyageur du feu comme vous qui aurait pu devenir bien plus fort...

- Haha... Laisse moi rire. Tu es comme tous les crétins avant toi qui se sont succédés devant moi à me prétendre qu'ils savaient tout de moi et de ce que j'avais fait depuis ceux que j'ai tués alors qu'ils voulaient m'arrêter jusqu'aux juges qui m'ont condamné à rester coincé dans ce trou. Si tu crois que je suis une de ces merdes d'esprits dociles tu fais erreur. Je vais être clair avec toi, si tu comptes pactiser avec moi, je ne serai pas là pour faire le bon samaritain. Je n'agirai pas selon tes ordres.

- Peu importe ce que tu penses de moi, ou ce que tu as l'intention de faire là tout de suite maintenant. Je ne suis pas venu ici pour m'arrêter aux premières insultes d'un mec qui est déjà mort une fois. Donc là tu vas être bien gentil, et la fermer pendant que je fouille ta mémoire.  »

L'invocateur n'eut pour réponse qu'un éclat de rire. Il était clair qu'il n'avait rien à cacher et qu'il ne regrettait aucun des crimes qu'il avait commis au cours de sa vie de voyageur. Et qu'il ne comptait pas changer au cours de sa non-mort, autant dire qu'il s'apprêtait à passer un pacte avec le diable, le vrai. Il ferma les yeux, essayant de conserver le calme avec lequel il avait répondu au fantôme, mais il s'interrompit lorsqu'Athos se retourna, marmonnant un « où est-elle... » sur un ton légèrement agacé et plein d'inquiétude. Riku leva les yeux vers le général, lui demandant alors :

« - Que se passe-t-il général Athos ?

- Il semblerait que notre invitée ait décidé de s'offrir une visite des lieux malgré mes recommandations... Je vais devoir partir à sa recherche, je crains qu'elle ne soit entraînée par des voix vers un endroit très mauvais pour elle.

- .. Sérieusement ? Je viens avec vous dans ce cas.. Nous ne serons pas trop de deux pour la retrouver, et l'autre taré peut bien attendre.  »

Athos commença à lever un doigt pour le pointer dans la direction du voyageur et lui intimer l'ordre de ne pas interrompre la cérémonie, mais il reconnut tout de suite la pugnacité qu'il y avait chez Enrique. Dans ce genre de circonstances, il était impossible de raisonner les humains. Ils avaient trop de caractère pour ça. Il retint son geste, soupira, et marqua la tombe d'un sceau du bout de sa lame. Il l'avait à nouveau scellée pour empêcher son occupant de prendre la parole et de corrompre le voyageur. Ce dernier remercia d'un hochement de tête le squelette géant et se redressa, suivant alors le maître de la vallée dans son domaine macabre.

Si le cimetière était un amas épars de tombes au milieu des terres arrides du Sixième District, la vallée de la mort était réellement organisée à la manière d'une prison, avec des « quartiers » dédiés aux différentes origines des captifs, tous retenus en ces lieux pour les empêcher de commettre plus d'horreurs qu'il n'en avait réalisées durant leur vie. De grandes portes, stylisées selon les occupants, indiquaient aux visiteurs à quels genre de prisonniers ils avaient des chances de faire face. Les tombes étaient rangées en ligne, à équidistance les unes des autres, formant des allées toutes plus effrayantes les unes que les autres. Chacune donnait l'impression de s'aventurer dans un potentiel coupe-gorge alors que dans les faits, ces cellules éternelles étaient suffisamment scellées pour que rien n'en sorte. Le chevalier squelettique avançait, sans se soucier des murmures qui résonnaient parfois d'une sépulture, invitant les imprudents à venir les libérer. Plusieurs fois, il fût tenté de suivre certaines de ces voix, mais le général l'avait retenu à temps, le maintenant dans le chemin qu'il empruntait. Et finalement, lorsqu'ils atteignirent le bout d'une sente rocailleuse dépourvue de caveaux, Riku vit alors où l'emmenait son guide ; il s'agissait d'une grande porte encore plus ancienne que les tombes de la vallée, et d'où une aura violette s'échappait, couvrant les murs de roches qui s'étaient formés autour d'une voie toute tracée qui menait à cette entrée dans la montagne. Là, ils se retrouvèrent dans une grande salle qui aurait pu ressembler à s'y méprendre à une de ces pièces à sacrifices en tout genre tant les motifs dessinés sur les murs et tant les murmures sinistres résonnant en ces lieux contribuaient à la rendre sinistre. L'invocateur déglutit, se demandant bien ce qui avait pu les conduire dans un tel endroit avant qu'Athos ne le bouscule, le faisant tomber à la renverse et hurle dans la direction du bout du couloir central :

«  Reviens là jeune voyageuse, tu ne dois surtout pas toucher cet orbe !  »

Lyun ? Elle se trouvait là ? Mais le necromancer n'eut pas le temps de se poser la question plus longtemps qu'une bourrasque le projeta de nouveau au sol, tandis qu'un halo de lumière l'aveugla lorsqu'il emplit la salle. Plusieurs secondes s'écoulèrent, les murs tremblèrent, mais finalement les murmures se stoppèrent, et tout s'arrêta. Un silence de mort s'ensuivit pendant lequel le voyageur reprit conscience, et se redressa, encore un peu sous le choc, mais entier. Il vit alors la jeune voyageuse qu'ils recherchaient, au sol, pendant qu'Athos venait la prendre sur son épaule afin de la sortir de cet endroit. L'être squelettique approcha de Riku, prenant rapidement la parole, sur un ton qui se voulait grave, comme le necromancer ne l'avait jamais entendu.

« - Nous allons devoir remettre ton pacte à plus tard Riku. Pour le moment, nous devons absolument nous rendre au Pandémonium. L'orbe que vient de toucher Dame Lyun ne peut pas être touché par une main humaine vivante... J'ignore quelles conséquences une telle malédiction pourrait avoir sur elle.

- Quel est donc cet artefact général ? Dites m'en plus, je souhaite aussi contribuer à son rétablissement...

- Cet orbe est un ancien artefact du royaume de la vie, qu'on appelait l'arche de naissance. Il faisait partie des huit orbes qui donnent la vie aux flammes qui deviennent à terme les habitants du Royaume d'Eternalis. Lorsque Chironheim a voulu s'opposer au grand Phénix, il a corrompu l'un de ces orbes pour s'emparer de son pouvoir, et l'a donc conduit à ce temple souterrain, loin des terres où il serait trop visible, mais il ignorait qu'en agissant ainsi, il allait détruire l'équilibre de la vie. Il avait lui-même contribué à la malédiction qui créa le phénomène de non-mort. Jusqu'ici, c'était le royaume de la vie qui créait artificiellement les cauchemars de la mort à l'aide d'illusions, mais finalement, lorsque Chironheim a perdu la guerre, il a été le premier à devoir toucher cet orbe corrompu et à devenir un mort-vivant... Et nous avons suivi. J'ai peur que ce contact n'enclenche chez Dame Lyun un processus de zombification...  »

Riku manqua de hurler à cette mention. Zombifiée ? Elle ne lui pardonnerait jamais une telle conséquence à une visite qui se passait pourtant plutôt tranquillement jusqu'ici... Déjà que son cractère n'était pas évident à cerner, mais dans ces circonstances, elle se renfermerait et l'enverrait clairement chier. En même temps, c'était compréhensible, personne ne souhaitait se retrouver en zombie du jour au lendemain. Il était donc plus qu'évident que l'invocation serait à remettre à plus tard. Pour le moment, seules importaient les réponses qui leur permettraient de rendre à la jeune voyageuse sa forme normale, enfin si elle se transformait réellement. Plusieurs minutes s'étaient écoulées, ils avaient même eu le temps de retourner à la tombe de Wayne, mais aucun signe de zombification n'était apparu.

«  Peut-être n'y a-t-il aucune conséquence pour les voyageurs ? Pour le mom... »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que la peau de la morpheuse avait déjà pris une teinte grisâtre. Et des cloques, des entailles, des morceaux de chair se formaient tout le long de son épiderme qui pourrissait lentement sans qu'ils ne puissent rien y faire. L'invocateur poussa un hurlemement, constatant le tragique tour du destin que venait de subir la demoiselle qui risquait d'être à la fois plutôt décontenancée et énervée à son réveil. Nul doute qu'ils allaient subir ses foudres. Athos prit alors un chemin différent de celui qu'ils avaient emprunté, rejoignant une sorte de grande maisonnette en pierre vieillotte se trouvant non loin du portail principale. Là, au lieu de ce que le necromancer se figurait être une pièce à vivre, il n'y avait rien d'autre qu'une sorte de trappe circulaire que souleva le général, avant de s'engouffrer dans l'obscurité de la cavité qui se trouvait en dessous. Le voyageur, qui n'avait pas vraiment d'autres alternatives, se laissa tomber dans l'ouverture, se retrouvant alors à glisser. Oui, glisser. Il était tombé dans une sorte de tunnel descendant et particulièrement humidifié à la manière d'un toboggan de parc aquatique, et il s'enfonçait dans les profondeurs d'un tunnel dont il ignorait la destination. Les minutes lui parurent interminables, il eut l'impression qu'ils allaient finir dans un autre royaume, de l'autre côté du monde – à imaginer que Dreamland fonctionnait comme la Terre, une planète ronde – mais finalement, c'était bien face aux torches de la salle du trône qu'ils avaient atterri. Les voyageurs étaient déjà repartis, probablement envoyés en mission par le seigneur des lieux, qui était resté seul sur son siège, réfléchissant aux derniers évènements et à la stratégie à adopter face à Hadès. Il sursauta lorsque son second et l'un de ses voyageurs surgirent par un tunnel attenant, mais se reprit rapidement, comprenant aussitôt la gravité de la situation.

« - Et bien vous avez déjà terminé avec la vallée des morts ? Que se passe-t-il pour que tu reviennes aussi paniqué, Athos mon ami ?

- C'est la voyageuse, Chiron. Elle a été possédée par les « murmures » de la fosse des âmes, et elle a touché l'orbe necromantis. La zombification a déjà commencé. Et je doute que rendre au royaume des rapaces leur voyageuse dans un tel état soit une bonne idée diplomatiquement parlant.

- Oui en effet, je constate qu'elle est déjà presque entièrement une non-morte à présent. La transformation va se stabiliser pendant un temps, même si physiquement elle a pris cette apparence, pour le moment ses capacités n'en sont pas lésées. Mais il faut agir vite ou à terme elle deviendra comme les autres morts-vivants qui peuplent ce royaume. Pour inverser le phénomène, il va falloir que vous vous rendiez au temple Agonisia. Là, se trouve le seul de tous les orbes de la vie qui n'est pas corrompu à ne pas être gardé par des troupes d'élite. Eternalis savait que je n'avais pas la capacité d'en corrompre un autre. Cependant, aucune créature de ce royaume ne peut s'en approcher. Par conséquent, il va falloir que tu t'y rendes, Riku, accompagné de Lyun. Elle n'est pas encore une morte-vivante donc elle pourra approcher l'orbre sans être brûlée. Si elle parvient à le toucher avant la fin de sa nuit, alors elle reprendra forme normale. Si vous échouez, elle finira comme tous ceux du Sixième District, ce sera une mort en tant que voyageuse...

- Euuuh par contre, vous êtes gentils mais par contre, on attaque comment un avant-poste du royaume de la vie à nous deux ?

- Vous ne serez pas que deux Riku. J'envoie avec vous tous mes voyageurs. La guerre contre Hadès ne doit pas nous empêcher de nous emparer des armes de notre plus grand ennemi. »

Alors c'était comme ça ? Une pauvre camarade zombifiée, une bataille contre un royaume ennemi, et un délai imparti sinon Lyun décède ? Le programme était des plus sympathiques...Riku appréhendait déjà sa réaction.


 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 26/07/2016
Age du personnage : 23

Habitué
Lyun Fujiwara
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 170
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Chez Zombie company, le client est toujours bien assaison.... Accueilli ! [Pv : Lyun] Jeu 22 Juin 2017 - 20:43
La tempête s'estompait  en quelques secondes alors que la noirceur des lieux recouvraient les protagonistes, un silence régnait sur l'assemblée telle une menace de mort. Lyun s'était effondrée lourdement au sol, lors de ce contact forcé avec l'artefact, elle sentait impuissante que son énergie se faisait rapidement aspirer. L'objet énigmatique désirait dévorer sa vitalité pour une raison inconnue, à cette désagréable sensation, la demoiselle voulut retirer sa main mais elle resta inerte sur la sphère violette. Ces voix la manipulaient clairement selon leur volonté pour contenter l'appétit de l'objet magique, une fois rassasiée, ils la laissèrent choir la morpheuse comme une vulgaire marionnette vide. En effet, la conscience de Lyun s'était évaporée au cours de l'opération de vampirisme, ses derniers instants de présence furent lorsque son corps affaissait, pour finalement faire face à l’inconscience.

Étrangement, dans son sommeil, elle pouvait ressentir une grande fatigue, une lourdeur inouie venant affecter son âme. La demoiselle se voyait flotter dans un espace obscur, c'est alors que des changements s'ajoutèrent à ces impressions incommodantes, elle fut saisie d’incompréhension. Remarquant que son anatomie se métamorphosait d'une des manières des plus terrifiants, son teint pourrissait et gangrenait ses membres et ses organes. Ses sens et même ses envies disparaissaient tel un fil invisible qu'on retirait de son cervelet, comme si ses gènes avaient soudainement décidé de se remanier sous le code d'un virus qu'elle aurait attrapé. Le pire restait ce froid mordant provenant de son âme infectant chaque recoins de son être, certes la demoiselle affichait un aspect inexpressif glacial mais cela ne l'empêchait pas de ressentir des émotions qu'elle dissimulait. Là, une entrave invisible s'emparait d'elle pour bouleverser tout ce qui la qualifiait d'être humain. Lyun tenta de se débattre vainement dans cet environnement hostile et imaginaire, se remémorant des événements l'ayant amener à cette léthargie . Malheureusement, cette transformation lui bloquait peu à peu l'accès à ses souvenirs, la jeune femme lutta comme un beau diable pour conserver sa part d'humanité. Si elle devait se détourner complètement de cet aspect humain, cela devait être sur sa décision et non à cause de forces invisibles  prenant en otage sa personne afin de s'amuser avec.  

Tandis qu'elle jurait contre sa faiblesse d'esprit, des voix lointaines retentirent jusqu'à elle, elle reconnut difficilement le timbre doux et inquiet du nécromancien. Elle cria à son intention, elle voulait qu'il la délivre de cet état catatonique et de cette douleur infligée à chacun des bouleversements anatomiques. Néanmoins, ses supplications n’atteignirent point leur destinataire, elle redoubla de volume, mais elle fut confronter au mutisme des ténèbres. L'esprit obstiné de la jeune japonaise céda pour faire place à une résignation sans pareil, il était inutile de combattre quelques choses qui la dominait et l'entravait par des chaînes imperceptibles. Personne ne lui tendrait la main pour la secourir, après tout, elle ne s'était jamais liée à personne de près ou de loin. Pourquoi un garçon qu'elle ne connaît pas, prendrait la peine de lui apporter son aide ? C'était à elle d'assumer ses propres choix, vis-à-vis de son attitude distante et pimbêche devant les autres et elle le savait au fond. Ses pensées négatives se dissipaient, une faim insaisissable naquit alors il fallait qu'elle comble au plus vite cette envie dévorante, plus rien n'avait d'importance....

Lyun rouvrit les paupières dans un lieu à ciel ouvert, celui-ci lui parut aussitôt familier avec ces tombes, qui défilaient sous ses mirettes. Il lui fallut quelques minutes pour appréhender qu'on était en train de la porter, à n'en pas douter le fameux élu n'était autre qu'Athos. Soyons réaliste comment un gringalet comme Riku, pouvait sans problème poser sur son épaule une demoiselle, et cette hauteur lui offrant une belle sensation de vertige à son réveil, sans parler de son armure très peu confortable pour les siestes. Stoïque le long du trajet, le temps de se remettre de son rêve ou son hallucination engendrait par cette sphère mystique, elle retient quelques grognement à l'adresse du général marchant d'une manière abrupte. Une fois arrivées à l'écart d'une tombe, il l'allongea sur le sol meuble et fétide du cimetière, elle put constater avec soulagement que son corps n'avaient subi aucune de ces modifications corporelles de son songe. Trop fière pour demander à ses compagnons pour la redresser, elle essaya de bouger ses membres mais sans grand succès. Elle dut faire preuve de patience avant que ses muscles daignent fonctionner sous ses ordres, elle se releva d'une démarche trébuchante, rien de très glorieux.

- On s’inquiète peut-être pour rien, je ne ressens aucun....effet secondaire..

La demoiselle s'arrêta dans en plein milieu de sa phrase, qui se voulait rassurante, le membre ayant touché l'orbe prit une couleur terne se prolongeant jusqu'à son épaule, des fissures se créèrent à de multiples endroits. Elle écarta les yeux horrifiée par ces mutations, elle essaya sans grand espoir de reprendre des morceaux de peau pour les recoller par on ne sait quel miracle. Perdant littéralement son sang-froid, son cauchemars devenait réalité sous ses mirettes, ainsi que celles de ses acolytes. Son épiderme se décomposait avec une telle rapidité, qu'elle trembla d'incompréhension et de colère face à cette situation désemparée. Que quelqu'un lui vienne en aide ! Ses jambes flageolèrent sous le choc de la découverte, heureusement Athos la rattrapa entre ses immenses mains squelettiques. D'après son faciès osseux, elle devina que le général manifestait de l'anxiété à ce phénomène rare et étrange, de quoi enfoncer un peu plus dans son désespoir.

- Vous...Vous ne connaissez vraiment pas un moyen de contrebalancer cette malédiction ? S'exclama la jeune femme frissonnante.

Pour toute réponse, le bras droit du seigneur des morts empoigna le corps frêle et moisi de la voyageuse avec plus de délicatesse, que Lyun elle-même aurait cru impossible de la part de ce genre de créature. Obligé de la manier avec précaution sous peine qu'un morceau de peau part en lambeaux sous sa poigne, il la porta d'une manière rappelant celle d'un père blottissant sa fille contre lui, un peu embarrassant. Toutefois, elle ne se trouvait pas en position de contester le geste de l'être onirique, le froid débutait son invasion à l'intérieur de son corps. Elle se voyait agoniser à petit feu, expérience déplaisante, pendant que le nécromancien et son supérieur firent demi-tour vers l'entrée principale. Au lieu de continuer le chemin en direction du sommet du cratère pour refaire la descende des districts, il les guida en un premier temps dans une maisonnette faite de pierre. Au vue de l'architecture sinistre, elle s'imagina pénétrer dans la résidence d'Athos, comme une sorte de garde- chasse mais plus sous forme d'un croque-mort en armure. Ils longèrent ensuite un souterrain humide et clairement peu avenant, observant sans un mot les os parsemés sur le sentier, des membranes visqueuses et sombres pendouillant dans le vide. Par réflexe, elle se recroquevilla, il était hors de question qu'elle se métamorphose entièrement en ces zombies sans cervelles, mangeant toutes créatures faites de chaire sur leur passage. Ils débouchèrent au final dans la salle du trône après  d'interminables minutes, où Lyun se retenait à peine de se contorsionner, mais également de crier sous la douleur de la transformation. Les larmes lui montaient aux yeux. Ceux qui avait créé ce maléfice n'étaient rien d'autre que de véritables sadiques, ayant pris un mal plaisir à accompagner ce maléfice d'une durée indéterminée, de souffrances insoutenables.

Là siégeait seul Chiron, grand leader des morts-vivants dont la puissance n'était pas à négliger malgré le fait qu'il n'est pas recouvert toutes ses forces, il conservait tout de même une présence imposante, voire terrifiante. Ce dernier fut étonné du retour si rapide des voyageurs, raison pour laquelle il s'enquit auprès de son second, la discussion conduit à l'existence de cette orbe de la vie corrompu par le seigneur des morts lui-même. Il souleva alors une solution inespérée, mais peut-être encore plus suicidaire, il leur enjoint de se rendre dans un temple afin que la jeune femme infectée puisse repousser la malédiction grâce à une autre sphère de vie. Léger bémol, cet endroit sacré résidait sur le territoire d'un fameux Eternalis, un second et puissant ennemis de Chiron de ce qu'elle comprenait. Le voyage ne sera pas des plus reposants pour elle, Riku évoqua même un avant-post, endroit où grouillait certainement une belle broche de soldats. La frustration d'être impuissante passa à une rage sourde, au départ elle ne devait que visiter ce royaume déplorable à ses yeux et désormais, son avenir d'humaine se retrouvait entre les mains du nécromancien et de voyageurs inconnus ?! Pourquoi n'avaient-ils pas condamner ce mausolée pour éviter ce genre d'incidents ? Non, elle ne pouvait pas le tolérer plus longtemps, elle devait passer ses nerfs sur quelqu'un, qu'il paye toute la souffrance infligée par ce...cette chose !

Elle s'avança vers le seigneur d'un pas chancelant, grognant à son encontre, elle voulut décocher aux protagonistes une phrase bien sanglante et pleine de sarcasme. Malheureusement, à l'instant où elle entrouvrit ses lèvres, elle fut assaillit de plusieurs hauts le cœur compulsifs, sentant qu'un mal la rongeait de l'intérieur. Lyun toussa, laissant s'échapper du sang et une substance bizarre des plus dégoûtantes, se courbant en deux dans le but de calmer sa toux. Chiron lâcha un long sifflement, avant d'interpeller ses sujets dissimulés à l'ombre des piliers :

- Rapprochez-vous mes voyageurs, à raison de son état, je vous confie la charge d'accompagner Riku et notre invitée dans les terres hostiles afin de récupérer un orbe de vie et ainsi sauver Lyun d'un tragique destin.

-  Beurk, elle est devenue absolument affreuse, vous êtes sur....Aie.

Rebecca avait envoyé un coup de coude dans les côtes du voyageur à la courte chevelure de jais et à l'altitude décontractée, posant sur ses confrères un regard plein de froideur. Il était préférable diplomatiquement de ne pas ; sortir des phrases sottes, répondre de suite aux ordres de leur maître Chiron.

- Bien, nous les protégerons selon vos désirs. Se contenta-t-elle

- Je te remercie Rebecca, faites vite, la stabilité du processus disparaîtra bientôt.  

Les autres voyageurs restèrent comme des enfants sages devant le père noël, attendant le signal de départ des festivités. La voyageuse rapace avait réussi pour une durée encore indéterminée à apaiser sa toux, elle savait pourtant que ce n'était que le commencement d'un périple plus grand. Comment-avait-elle fait pour en arriver là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chez Zombie company, le client est toujours bien assaison.... Accueilli ! [Pv : Lyun]
Revenir en haut Aller en bas

Chez Zombie company, le client est toujours bien assaison.... Accueilli ! [Pv : Lyun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Cimetière de Dreamland-