Haut
Bas

Partagez|

Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 525
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Riku Kaisuki
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1775
Honneur: 198
MessageSujet: Re: Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara] Lun 7 Nov 2016 - 22:23
Il était évident que l'assemblée ne resterait pas de marbre après un tel discours et de telles révélations ; aussitôt Kael eut-il achevé sa tirade que le tumulte qu'il avait fait cesser pour prendre la parole reprit de plus belle, au point que plus personne ne s'entendait réellement parler. Tous essayaient de faire valoir leur point de vue, tous voulaient imposer leur opinion. Et le moins que l'on pouvait dire était que l'idée générale était clairement en la défaveur des deux acolytes du royaume des morts. Riku inspira un grand coup, essayant de rester calme à mesure qu'il entendait fuser les insultes et les menaces de morts à leur encontre, ayant clairement compris qu'il n'aurait de toute manière pas voix au chapitre dans le cadre d'une réunion d'une telle importance. Certains seigneurs se penchaient pour l'observer, le raillant sur son état lamentable, se moquant du faible royaume des morts et de son seigneur condamné parce qu'il était trop stupide pour avoir réussi quoi que ce soit à part maudire ses fidèles pour les punir d'avoir suivi un criminel. Qu'ils doivent être faibles dans ce royaume minable de la zone 1, pour envoyer un humain si pathétique s'aventurer ici, sur leur territoire ! Qui étaient-ils pour se prétendre dignes de franchir leur frontières avec leur théories fumeuses, ce soi-disant grand complot ? Comment un voyageur seul pourrait-il réunir une telle force, et surtout penser pouvoir renverser des royaumes entiers ? Ils n'étaient que des fous, des faibles, des êtres sans importance sur lesquels ils pouvaient cracher sans la moindre pitié, même les rats qu'ils chassaient pour se distraire avaient plus de valeur.


Mais alors que Riku s'apprêtait à quitter la salle pour ne pas en entendre plus au sujet de son royaume, il fut interrompu dans son intention par un rire. Un rire fort, qui résonnait dans la pièce, et qui fit aussitôt se taire toutes les autres voix. Le seigneur de Lyun venait de se déplacer jusqu'à se retrouver face à l'invocateur et au général squelettique qui n'avait pas bougé d'un pouce, conservant son calme. Le regard glaçant qu'il leur lançait ne laissait aucun doute planer quand à ses intentions, et rapidement son discours acheva tout éventuel doute qui pouvait subsister. Oui, il leur en voulait, et pas qu'un peu. Son discours était une synthèse de tous les avis négatifs qu'il avait pu entendre depuis plusieurs minutes ; ils avaient clairement déconné en débarquant dans ce royaume, et plus le seigneur avançait dans sa litanie, plus l'invocateur pensait qu'ils auraient du s'abstenir et les laisser seuls dans leur merde.... Enrique n'aurait pas eu à se sacrifier, et ils seraient tranquilles au royaume des morts, sans devoir se demander s'ils n'allaient pas finir en gruyère transpercés par des serres et des becs acérés. Vyomesh leur reprochait non seulement leur inconscience, mais surtout le fait d'avoir entraîné des soldats du royaume dans leurs conneries, et pire encore, d'en être même à l'origine puisqu'ils avaient pris le risque de contracter des relations avec Corvus, qu'ils auraient du savoir retors. Riku serra les poings, se mordit les lèvres. Il avait une boule qui lui nouait la gorge, et tremblait de toutes parts, encaissant la rage du général qui déchaînait tout ce qu'il avait sur la conscience sous le regard approbateur de bon nombre de seigneurs locaux. Kael, lui, restait silencieux, se contentant d'écouter les mots de ses lieutenants. Le necromancer voulait répondre, il sentait que les minutes passaient, moins il pouvait se contenir, encore plus lorsqu'il acheva de les humilier en proposant de les épargner d'une manière qui se voulait méprisante au possible, comme si leur survie n'avait aucune valeur particulière.

«  Je...  »


Kael jeta un regard dans sa direction, surpris de voir le voyageur décider de prendre la parole, mais Athos le retint alors qu'une jeune femme était venue auprès de Vyomesh pour le calmer, avec des mots qui se voulaient positifs, compréhensifs envers le jeune homme qui se sentit sourire malgré lui, réconforté par cette présence apaisante. Le moins que l'on pouvait dire était qu'elle savait y faire avec le sauvage seigneur rapace qui reprit son calme et se laissa ramener vers ses camarades. Ce fut alors une autre créature, qui n'avait rien à voir avec le groupe des oiseaux, s'avança pour prendre la suite de son compagnon, d'une voix calme.


«  Mes amis... S'il est évident que cette intrusion va à l'encontre de nos règles, ne pourrions nous pas simplement saluer le fait que ce groupe était prêt à prendre des risques inconsidérés pour venir à nous ? L'on peut percevoir ça comme de la stupidité, et il est clair que leur plan était tout sauf intelligemment préparé. Dans les faits, l'un des leurs est mort, et ils n'ont même pas pu faire de prisonniers... J'estime que leurs actes et le prix qu'ils ont payé atteste de leur honnêteté. On ne vient pas avec une troupe aussi réduite dans un royaume comme le nôtre avec l'intention de faire la guerre. J'ai conscience que nombre d'entre vous sont en colère contre ce groupe, à raison, mais ne nous abaissons pas à une vulgaire exécution... Nous valons mieux que cela.  »


Quelques murmures se firent entendre, mais personne n'interrompit la créature, que l'invocateur prit le temps d'observer; il n'était en réalité constitué que de nuages, à la forme simple, qui reliés entre eux prenait l'allure d'une silhouette humaine de très grande taille. Il affichait un grand sourire tout aussi paisible que celui de Kael, et rapidement, il répondit à la seconde question :


«  Quand à notre implication dans les plans de Corvus, j'estime que nous avons une part de responsabilité pour l'avoir laissé vivre dans sa propre zone sans surveillance. Cependant, nous n'avons pas à nous mêler d'une guerre qui ne nous concerne pas au premier abord. Notre peuple, hormis celui des rapaces, n'est pas foncièrement un peuple de combattants, évitons une guerre qui ne ferait qu'entraîner des morts. Toutefois, à titre de contribution, nous nous assurerons de priver Corvus d'un maximum de ses messagers, afin de réduire l'impact de son réseau d'informations. Qu'en dites-vous ?  »


Un long silence s'ensuivit alors que le seigneur des nuages reprenait tranquillement sa place ; finalement, ce furent les clameurs qui prirent la place de l'ambiance tendue qui s' était crée. Riku ignorait comment, mais il semblait à cet instant qu'ils étaient tirés d'affaire. Du moins l'espérait-il.... La décision finale revenait toujours à Kael, qui d'ailleurs semblait prêt à rendre son jugement. La conclusion de cette nuit terrible était imminente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 26/07/2016
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Lyun Fujiwara
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 263
Honneur: 35
MessageSujet: Re: Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara] Mar 8 Nov 2016 - 23:54
L'avis général sur la situation des habitants du royaume des morts était plus que précaire, presque désastreuse, les seigneurs s'accordaient sur le discours hargneux recraché par Vyomesh, le seigneur des rapaces. Mû par une seule émotion s'étant amplifiée à chaque parole, syllabe, s'était éloigné grâce à un être tout particulier, une jeune femme  à l'aura lumineuse et pâle. Aux premiers abords, on dénotait une certaine fragilité émanant de cette créature, ainsi que de la bonté et une sagesse féminine accrue, accomplissant l'exploit d'adoucir en un seul touché l'humeur du prédateur. A l'instant où Lyun les vit l'un à coté de l'autre, elle trouva qu'ils formeraient un beau couple, ils dégageaient tous deux une prestance indescriptible. Elle imaginait bien le magnifique seigneur guerrier prêt à voler au secours de sa demoiselle éclatante et pourtant si frêle, oui c'était très cliché mais ce fut sa première pensée, qui avait remplacé sa surprise d'un tel phénomène. Cygnelia le conduisit vers Lyun et son martre faucon, avançant délicatement comme si le moindre faux pas, il était capable de se renfoncer dans son état incontrôlable et terrifiant. La voyageuse crut lors de la longue tirade de reproches dédiés à la créature squelettique et à Riku, que ce dernier s'apprêtait à répondre, Vyomesh n'aurait pas apprécié cette effronterie de la part d'un voyageur, de surcroît totalement étranger.  La jeune femme était sans nul doute intervenue afin de protéger le jeune homme d'une mort quasi-sûre, en effet, le seigneur des oiseaux ne serait pas embarrassé d'un quelconque cas de conscience sur l'existence en moins de ces adorateurs de cimetière et de morts-vivants.

L'atmosphère conservait cet air tendu sur toutes les têtes du sommet extraordinaire, sauf s'agissant du seigneur du vide observant la scène d'une expression neutre et pleine de réflexion antérieurs. Il salua la prise d'initiative de Cygnelia d'un hochement de tête discret, rassuré d'éviter une altercation ou que l'un de ses lieutenants perde son sang-froid. Il préférait résoudre les conflits le plus diplomatiquement possible, l'énervement provenant de l'un de ses lieutenants les plus fidèles était compréhensible mais il ne devait pas céder à ces pulsions meurtrières pour autant. En cogitant un peu, il était aisé d'appréhender les raisons pour lesquelles le royaume du vide restait en retrait vis-à-vis des relations internationales avec les autres royaumes, il existait certaines exception bien évidemment. Leur mode de vie ne ressemblait en rien à celle des créatures qu'ils qualifiaient de « terrestres », la plupart des créatures de Dreamland s'offusqueraient de cette remarque, toutefois, le royaume du vide vivait plus librement, sans entrave. Ils chérissaient avec tant d'intensité cette liberté, qu'ils se renfermèrent sur eux-même pour la préserver égoïstement, Lyun avait pu constater le peu de sollicitude envers les étrangers et encore moins concernant le partage, elle trouvait cet aspect bénéfique, au moins, ces contrées ne grouillaient pas de touristes, l'ambiance était plus décontractée et vivable. En outre, le fait d'être l'une des privilégiées de ce royaume lui offrait l'agréable impression qu'elle était libre comme bon lui semblait, traverser pour explorer sans aucun tracas. Un sentiment plus profond lié à son bien-être et au fait que sa vie soit importante aux yeux de certains, elle ne l'admettrait pas publiquement mais voir qu'on la remarquait sans forcément lui courir après, n'était pas une mauvaise chose.

Une créature cotonneuse s'était autorisée de donner un avis, celui-ci s'en révéla plus détaché, elle prôna la bravoure de ces hommes d'être parvenu jusqu'à eux pour les prévenir malgré leur tactique peu efficace. Elle estimait ne posséder aucun intérêt pour cette guerre entre le royaume des morts et ce voyageur du nom d'Hadès, ils ne récolteraient que mort et chagrin. En revanche, elle dénonça leur responsabilité dans le comportement de Corvus, ils s'étaient contentés de le parquer dans un royaume exilé, lui laissant le champ libre dans ses décisions et notamment ses actions, qui se retournaient une nouvelle fois contre eux. Les seigneurs hésitèrent un instant sur les paroles du seigneur des nuages, ces arguments étaient tout à fait valable, à propos de Corvus, ils ne pouvaient nier leur faute et ils le savaient tous. Les discussions reprirent bon train sur la marche à suivre, tenant compte de l'avis du seigneur des nuages, il ressemblait au seigneur du vide sur la vision pacifique des choses. Finalement, l'idée de perdre des hommes retinrent leur attention, les démographes s'imaginaient sans doute que le royaume du vide abritait une population florissante au vue de son immense superficie, flottant au-dessus de leur tête. Dans les faits, la réalité les décevraient à coup sur, il existait un bon nombre de régions mais l'espace si vaste, créait des zones désertes où le danger régnait en maître.

Soudain, le seigneur du vide leva une main vers l'assemblée, obliquant ses iris d'un bleu somptueux sur l'ensemble  de la communauté réunie, sa posture toujours grandiose et imposante. Il finit son inspection en la personne de Lyun, un sourire se voulant cordial, il la convia à s'épancher sur le sujet à la surprise de tous :

- Je te remercie Cumulus  cependant, avant de rendre ma décision, j'aimerai entendre une toute dernière personne. Toi, jeune voyageuse du royaume des rapaces, tu es d'une manière le pont qui nous relie au monde extérieur. Toi qui a vécu en cette nuit les épisodes évoqués, extériorise tes pensées à cette assemblée, nous t'écoutons avec une extrême attention.

Lyun, prise de court, écarquilla les yeux, comment ? Le seigneur suprême de ce royaume s'enquérait de connaître le ressenti d'une voyageuse novice de surcroît sur des propos dont l'importance n'était plus à contredire. Franchement, la demoiselle ne s'estimait pas comme la mieux placée pour répondre à une telle attente, ne se sentant pas plus obligée par la situation actuelle. Vyomesh ne l'enverrait pas participer à une guerre dans l'état des choses et de l'expérience qui se tient au simple néant pour l'instant, et puis ce n'est pas ses affaires, quel intérêt en tirait-elle mise à part la mort ? L'honneur et la gloire ? Ouais mais non autant le recevoir d'une façon moins risquée, bref elle s'égarait dans des complications vaines. Kael attendait sa réponse, valait mieux ne pas le faire trop poireauter, machinalement son regard en biais se dirigea sur Darian. Ce dernier modelait dans son éternelle stature d'impassible, il lui décocha un sourire amusé tout en haussant les épaules, ce qui signifiait « Tu es une grande fille, débrouille toi. ». Sale lâcheur, elle lui ferait payer cet abandon dans la fosse aux lions, il ne perdait rien pour attendre !

Mal à l'aise, elle s'avança avec précaution vers son interlocuteur principal, son cerveau fonctionnant à cent à l'heure pour ne pas froisser ou paraître malpolie, son seigneur l'avait au préalable averti des conséquences. La femme de glace tenait un minimum à sa peau tout de même, notamment devant tant de personnalités puissantes, Vyomesh et Darian s'interposeraient à coup sûr pour la protéger, quoique concernant ce dernier, la question restait en suspend. Maîtrisant une certaine appréhension d'ouvrir la bouche face à tant de témoins, chacune de ses paroles serait décortiquée et interprétée, elle devait se mettre en valeur bien que souvent, cette concentration de diligence la mettait dans l'embarras mais elle le camouflait avec dextérité. La morpheuse prit une grande inspiration, durcissant ses traits dans un cocon de gravité, elle répondit d'une voix neutre et posée, glissant une seconde ses  prunelles sur Riku et son acolyte :

- Votre altesse, à mon humble avis, je ne suis pas la plus disposée à vous aiguiller dans votre jugement, toutefois, je serais honnête avec vous tous. Cette fameuse guerre ne m’intéresse nullement, cette décision de s'y impliquer ou non ne me revient encore moins, je suivrais le mouvement avec plus ou moins de volonté. Sachez que je ne regrette point cette expédition malgré une fin tragique, j'ai pu découvrir des paysages à couper le souffle, rencontrer des personnages aussi bien sages que redoutables et le plus important, mon goût de l'aventure n'en est que plus forte. Donc je gratifie Riku d'être venu même si je l'admet avoir été mécontente de faire l'objet d'un marché entre Darian et lui, il semblait sincère dans sa démarche. Il serait injuste de votre part de punir un homme, inconscient qu'on l'utilisait comme leurre à des intentions bénéfiques et je ne dis pas cela uniquement car j'ai besoin de lui. Alors, je vous en prie en votre âme charitable et conscience, épargne les... En revanche, s'agissant du seigneur parjure, je soutiendrais votre action de réduire ses forces voire même de les anéantir, quitte à partir en première ligne dès la première occasion, je n'accepterais jamais l’humiliation qu'il m'a infligé, je lui rendrais au centuple.

La voix de la jeune femme trembla sur ses derniers mots, son expression faciale se métamorphosa en un visage un peu plus combatif et inébranlable, ses iris vibrant d'intensité à l'idée de se venger, devinrent plus sombre que d'habitude. Aucun doute, qu'elle était déterminée à en découdre, un autre objectif s'était ajouté à son tableau de chasse, peu importe le temps qu'il lui faudrait, ces gestes ne seront pas impunis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : The Death Voice
Messages : 525
Date d'inscription : 20/06/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Riku Kaisuki
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 107
Renommée: 1775
Honneur: 198
MessageSujet: Re: Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara] Lun 14 Nov 2016 - 0:04
 Le discours du seigneur des nuages avait clairement changé l'opinion globale de l'assemblée ; si nombre de lieutenants de seigneur du vide restaient méfiants à l'égard du jeune voyageur et de son maître, la majeure partie d'entre eux comprenait  parfaitement le lourd sens des paroles de Cumulus. Tous s'étaient opposés à l'exil de Corvus à l'époque où il avait été découvert qu'il fomentait un coup d'état accompagné de nombreux soldats en manque de violence, et finalement l'avaient restreint dans une terre isolée où il n'avait fait que ruminer des plans plus sombres encore pour l'avenir du royaume du vide. Il était clair qu'ils ne s'en sortiraient pas en jouant les autruches et en rejetant la faute sur ces deux intrus, leur passage n'avait été qu'un déclencheur, et il était clair qu'il attendait de toute manière une occasion de rejoindre ceux qui lui donneraient la force d'ourdir ses noirs desseins. Les mines se firent peu à peu plus sombres, et plus personne n'osait élever la voix, de peur de dire quelque chose qui se retournerait contre eux. Riku en était presque attristé pour eux, car nul ne pouvait accepter de considérer un ancien allié comme un possible danger, surtout quand on avait passé des années à vouloir le couvrir en espérant qu'il redeviendrait celui qu'il avait été. Il n'avait pas lui-même connu Hadès, mais tous ceux qui lui en avaient parlé dégageaient ce même sentiment. Chiron l'avait laissé partir dans l'espoir qu'explorer seul et sans chaînes le monde onirique le ramènerait à la raison mais il avait vu bien trop d'horreurs par le passé pour revenir parmi ceux qu'il estimait comme les assassins de ses anciens amis.  Il était trop tard pour lui comme pour Corvus, et il était clair que jamais les corbeaux ne redeviendraient des habitants à part entière du royaume du vide. Ils s'en étaient désolidarisés dès cette nuit, et cela était lourd de sens ; tout un pan d'une civilisation décidait qu'il était temps pour lui de vivre loin du reste du clan, et pire encore, de faire encore plus grandir leur haine à l'égard de ceux qu'ils considéraient comme leurs ennemis. Le necromancer, qui avait failli élever la voix contre Vyomesh, n'osait à présent plus rien dire, restant silencieusement à observer chacun des seigneurs qui se regardaient dans le blanc des yeux, incapable de proposer quelque chose.


Ce fut finalement le seigneur lui-même qui mit fin à cet oppressant silence, d'une manière inattendue, puisqu'il vint s'enquérir auprès de Lyun de son avis sur la situation, voulant certainement de manière plus globale connaître son point de vue sur les agissements de Riku. Ce dernier espérait que la jeune femme n'avait pas été traumatisée dans le mauvais sens par la nuit que lui avait fait passer l'invocateur, le tout sans qu'elle ait réellement pu donner son avis à un moment puisque l'accord s'était fait entre Darian et le voyageur qui l'avaient de fait contrainte à les accompagner. Mais finalement, son discours s'avéra salvateur pour le necromancer qui se surprit à sourire en l'écoutant décrire le plaisir qu'elle avait ressenti à pouvoir explorer les terres du royaume, rencontrant diverses espèces parmi son peuple, apprenant à connaître plus longuement leurs us et coutumes, et d'avoir acquis une véritable motivation à explorer le monde onirique, à partir à l'aventure. Riku ignorait si cela était de bonne augure en se rappelant la virulence des propos de Vyomesh qui semblait tenir particulièrement à la santé de sa voyageuse, mais il constata que ce dernier écoutait attentivement les mots de la jeune femme sans émettre la moindre remarque. Kael, lui, hochait la tête avec un sourire qui se voulait apaisant, écoutant avec un grand intérêt le récit de Lyun. Si ce dernier avait du en voir une partie de par ses visions, connaître les choses plus en détail semblait beaucoup lui plaire, il se mit même à rire lorsqu'elle évoqua le marché entre son maître et l'invocateur. Elle annonça finalement sa détermination quand au fait de combattre Corvus dont elle comptait bien se venger lorsque les circonstances le lui permettraient. Finalement, elle reprit sa place, pendant que le maître des lieux prit un instant pour réfléchir, avant de prendre la parole :

« Mes amis, s'il y a bien une chose sur laquelle nous sommes d'accord ce soir, c'est la nécessité de préserver la paix dans ce royaume. En considération du prix qu'ils ont payé et des risques qu'ils ont pris pour venir à nous, je consens à vous laisser repartir libres de nos terres, en vous invitant toutefois à ne plus y entrer sauf dans le cas d'une entrevue préparée entre nos deux royaumes bien entendu. Toutefois, comme l'a très justement souligné mon confrère Cumulus, nous ne sommes pas un peuple guerrier. Pour éviter des sacrifices inutiles, nous n'interviendrons pas dans votre guerre. En revanche, afin de payer notre part vis à vis de notre responsabilité dans la trahison de Corvus, nous ferons le nécessaire afin que ses espions soient traqués et tués jusqu'au dernier pour priver ce traître des yeux dont il dispose sur tout le territoire. Vyomesh, tes chasseurs sont les plus rapides. Je te somme de tout faire pour les éliminer tous. Restons unis mes frères. Nous avons sur triompher de biens des dangers, et aujourd'hui notre royaume est en paix, nos peuples en harmonie. Cette épreuve nous rappelle à tous que la volonté de tout un chacun est friable, mais c'est en conservant la volonté d'une unité que nous parviendrons à nous relever plus forts. A présent, vous pouvez disposer. Rentrez chez vous, frères du royaume des morts. Portez ce message de paix à Chiron. Nous ne serons pas vos alliés dans la guerre, mais j'ai bon espoir de nouer un jour avec votre nation de vrais liens, maintenant qu'un contact s'est crée entre nous. »


Tous se levèrent avec respect et acclamèrent Kael qui s'éleva de nouveau à travers la couche nuageuse qui surplombait le toit de la grande salle, avant de sortir un à un, laissant là Athos et Riku, ainsi que la troupe de rapaces qui n'avaient pas bougé. Vyomesh jeta un regard dans leur direction, puis sembla indiquer quelque chose à Darian et Lyun avant de quitter à son tour la pièce ; l'invocateur ne cherche pas à savoir où pouvait bien se rendre le seigneur des rapaces, reportant son regard sur la jeune femme qu'il rejoignit, accompagné du squelette colossal.


«  – Je suis rassuré que tu aies pu t'échapper de là. J'ai conscience que nos relations ne sont pas parties sur une bonne base avec tout ce que je t'ai fait vivre cette nuit. Mais je veux que tu saches que si tu as besoin de réponses, je serai ravi de t'aider et d'y répondre.


– Enchanté de vous rencontrer, Darian. Je suis sincèrement désolé que nos agissements vous aient mis vous, votre disciple, et votre ami dans un tel état.


– Les choses auraient pu être pires si vous n'étiez pas intervenus. Et puis vous avez perdu un compagnon... Ce qui n'est pas mon cas. J'aurais une faveur à vous demander, mais avant cela... Soren ?  Le seigneur m'a consigné au repos pour le moment, tout comme Karalyus qui est rentré dans son territoire sans problèmes. Il a ordonné que vous preniez en charge la formation de ma disciple en attendant que je sois de nouveau sur pied. Cela vous convient-t-il ?


– Une chasseuse qui se verrait gratifiée de toutes les techniques de chasse des clans de la nuit, en plus des vôtres ? Je serai honoré de pouvoir aider cette demoiselle à s'améliorer Darian. Dites moi juste quand, et je ferai le nécessaire pour la former.


– Quand à vous, Riku, Athos, accepteriez-vous de recevoir Lyun dans vos terres pour une nuit ? Pour qu'elle observe le fonctionnement d'autres royaumes que le sien. Ca lui fera les  pieds d'apprendre à observer autour d'elle et de connaître d'autres horizons... Soren je compte sur votre discrétion, le seigneur ne doit pas savoir qu'elle est sortie du royaume.


– Glups !... Je vais devoir me débrouiller, mais on va gérer Darian, ne vous en faites pas.


– Ce serait un honneur de pouvoir aider à la formation de votre disciple Darian. Si celle-ci le souhaite, elle pourra se rendre quand elle le souhaitera au cimetière. Nous lui ferons voir tout ce qu'il y a à voir, et Riku pourra continuer le cours qu'il a commencé ici.  »

Riku voulut émettre une opposition, mais les créatures ne le laissaient pas en placer une. Rien à faire, leur avis ne compterait pas dans une telle situation, il s'agissait de relations entre royaumes, cela les dépassait.... Il soupira et se tourna vers Lyun :

«  Je ne veux te forcer à rien, si tu ne souhaites pas venir, tu as déjà subi un peu trop de choses par ma faute... Mais si tu as envie d'en savoir plus, de voir d'autres terres, alors je serai là pour te recevoir, et crois moi même si ça paraît glauque comme endroit, en vrai c'est sympa. Il faudra juste se méfier de... »

Pouf. Il avait disparu, réveillé par une hôtesse de l'avion qui lui annonçait qu'ils allaient atterrir dans une dizaine de minutes. Il avait dormi tant de temps que ça ?... Le moins que l'on pouvait dire, c'est que la nuit avait été longue et difficile.... Il aurait du mal à se remettre totalement de la mort d'Enrique, mais il devrait être fort. Il viendrait en aide à cette voyageuse comme le vieux contrôleur l'avait soutenu. Enfin si elle acceptait de venir....

*** Nous sommes bien arrivés à l'aéroport de Roissy Charles De Gaulle, veuillez attendre l'arrêt complet de l'avion avant de vous lever de votre place..... ****

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 26/07/2016
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Lyun Fujiwara
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 263
Honneur: 35
MessageSujet: Re: Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara] Lun 14 Nov 2016 - 17:53
A son grand étonnement, Lyun s'était exprimée dans un silence religieux, tous pendus à ses lèvres comme si elle allait leur révéler un grand secret ou tout bonnement leur conter une histoire. Malheureusement pour eux, elle fit un rapide résumé de ses sentiments vis-à-vis de cette nuit haute en couleur, pas d'humeur à s'attarder sur un sujet débattu par des cervelles plus pensantes et connaisseuses. Elle espérait ne pas attiser la colère de son seigneur contre elle, en se réjouissant de son expédition improvisée auprès du nécromancien et d'Horus, tournant le dos à l'assemblée afin de s'adresser directement au sommet de la hiérarchie sociale du royaume du vide. Son discours aurait sans nul doute plus d'impact face à cette créature siégeant royalement sur l'ensemble de la salle, de son corps blême ressortait un certain attrait d'une puissance indescriptible, auquel personne ne pouvait résister. Elle reprit sa place d'une démarche muette, sous le regard de tous les seigneurs encore abasourdis qu'une voyageuse, bien que faisant partie d'un des innombrables royaumes du Vide, ait pu être autorisé à donner son opinion. En conclusion, tous ne voyaient pas encore d'un bon œil l'arrivée d'un voyageur sur leur terre, serait-ce de ce qu'il pourrait symboliser ? Une sorte de pont ou d'ouverture vers les autres royaumes de Dreamland ? Peu de chance, qu'elle aille côtoyer d'autres personnes de son plein grès et d'élargir les relations diplomatiques de leur royaume, au contraire, les gens seraient plus d'un naturel méfiant à la connaissance de son royaume d'adoption. Cela l'arrangerait bien qu'on la laisse vivre paisiblement et comme elle l'entend, visitant tel ou tel royaume ou bien participer des aventures sans forcément se lier d'un quelconque attachement.

Kael reprit une dernière fois la parole d'une voix formelle ainsi que d'une pointe de sagesse, il décida d'épargner la vie des deux sujets du royaume des morts, d'une part par leur bravoure d'avoir tenté d'empêcher un coup d'état et d'une autre part, par la perte d'un compagnon cher à leur yeux. Il s'allia à la voie proposée par le seigneur Cumulus, le royaume du vide n'interviendrait pas dans la guerre entre le royaume des morts et ce fameux voyageur aux desseins néfastes. Par ailleurs, le seigneur du vide les rassura quant au traitement de Corvus, assumant leur responsabilité dans les agissements de ce traître, il chargea Vyomesh à l'aide de ses chasseurs de traquer le moindre espion à la solde du seigneur corbeau. Son fidèle lieutenant inclina la tête vers l'avant pour indiquer son approbation et l'honneur que lui faisait Kaël, en requérant à ses services pour cette mission délicate. Il acheva sa tirade par message à transmettre au seigneur Chiron, celui-ci se voulait être pacifique envers le royaume des morts, malgré leur abstention dans la réalisation de cette guerre, il gardait un espoir d'obtenir un lien entre les deux nations. Euh un contact plutôt hasardeux d'après Lyun, qui aurait pu tourner court selon le déroulement des événements, si Darian s'en était pris à Riku, les discussions en auraient été plus houleuses. De plus, pas sure que cette dernière phrase satisfaisaient à tous les seigneurs du royaume, particulièrement à Vyomesh dont son aversion par rapport à Chiron s'était déjà bien imprégné sur sa pensée. Néanmoins, il finirait par accepter cette idée, dû à son dévouement pour le seigneur du vide, et puis ce n'était pas comme si les deux voyageurs comptaient se revoir dans les prochaines nuits, aux fins de parfaire l'apprentissage de la jeune femme.

Tout le monde ovationnèrent en une seule et unique voix la sagesse de leur supérieur, pas comme s'ils avaient le choix d'être d'accord ou non, Kael avait le dernier mot sur toute chose d'importance à l'échelon national. Le seigneur descendit gracieusement de la couche nuageuse formant son trône et sortit de la pièce sans faire d'arrêt, sans doute devait-il vaquer à des occupations plus personnelles. Le reste de l'assemblée l'imitèrent avec respect, reprenant les bavardages dans le grand hall à coté. Vyomesh lança léger un regard à ses hommes, consentant à la demoiselle et son maître faucon une dernière entrevue avec le voyageur et son ami squelettique pendant qu'il les attendrait avec les autres. Il disparut à l'angle de la porte accompagné par la sublime dame à la chevelure d'or, qui avait réussi à apaiser ses ressentiments, discutant dans une intimité que les autres seigneurs n'osaient interrompre. Riku et son acolyte s'empressa en l'absence du seigneur rapace de rejoindre l'hybride et la voyageuse, Soren toujours sur leur pas telle une ombre meurtrière. Le dialogue débuta tout d'abord par des amabilités, Riku et ce Athos s'excusèrent auprès d'eux des conséquences de leurs interventions, Darian ne sembla pas plus offusqué, au contraire, il opina de la tête en les réconfortant dans la conception que la situation aurait pu être plus grave sans eux. Ensuite, il s'adressa à Soren pour lui expliquer les instructions de Vyomesh concernant la formation de Lyun, il surenchérit d'un ton sérieux à au nécromancien et au général en armure, la permission d'accueillir la jeune femme au royaume des morts pendant une nuit. A quoi le squelette répondit favorablement à cette requête, il êtait prêt à ouvrir en grand les portes du royaume rien que pour elle.

Quoi ?! Mais non pas possible, Lyun riva son corps de 90 degré vers Horus pour manifester une contestation, que ce dernier stoppa net avec un regard à la fois autoritaire et enjoué. La voyageuse essaya d'ouvrir la bouche mais sa salive serait inutile, les deux créatures avaient décidés pour elle, même Riku paraissait contraint par cette invitation dans son propre royaume. Sérieusement, que cherchait à faire réellement Horus ? L’entraîner tout en se débarrassant allégrement d'elle dans un soucis de tranquillité ou bien sa mort prématuré. Si Vyomesh apprenait qu'elle s'était baladé dans le royaume des morts et sans protection provenant du royaume des rapaces, il irait l'éviscérer ainsi que toutes les personnes mêlées à l'idée la plus lumineuse du siècle. Sa volonté d'explorer d'autres horizons comme disait si bien Horus, l'amplifiait toujours de curiosité à satisfaire, toutefois, le royaume des morts ...Comment décrire cela....Disons que ce n’était pas sa première destination de rêve, si le paysage était aussi lugubre que les plaines mortes, elle passerait largement son tour. Athos laissa échapper « Cimetière », un mot encore moins rassurant aux oreilles de la demoiselle, pas qu'elle ait peur de tout ce qui touche aux phénomènes paranormaux et aux créatures mortes. Non juste, que faire copain-copain avec des zombies ou éctoplasmes ne la réjouissait pas plus que cela, déjà qu'elle ne regardait jamais les films sur un monde apocalyptique avec des morts-vivants. Lyun se doutait que la proposition n’englobait pas que son entraînement, Darian mettait à profit les souhaits du seigneur du vide, construire un lien entre les deux nations qui passeraient de toute évidence par ses deux voyageurs et le marché conclu, malgré la réticence du seigneur Vyomesh. C'était bien mignon  mais il faudrait bien qu'un jour, il arrête de se servir d'elle comme prétexte, surtout si c'était pour l'envoyer dans un lieu malsain, à se prononcer, elle aurait préféré une île paradisiaque.

La morpheuse soupira à contrecœur lorsque Riku  céda à moitié à l'invitation grotesque, genre comme si elle avait vraiment le souhait de vagabonder dans un cimetière, il est clair que c'est le rêve de toutes filles qui se respectent voyons. Un endroit glauque et sympa ? Il voulait pas également lui vendre une brochure sur la beauté des décors morbides et de les joyeux zombies, elle désespéra de raisonner quiconque mise à part le seigneur Soren. Or ce dernier n'avait pas son opinion à donner, elle se trouvait en dehors de sa juridiction, elle allait de nouveau devoir se plier aux quatre volontés de son maître sans recevoir la moindre aide. Soudain, Riku s'évapora dans un petit écran de fumé, signifiant bientôt l'heure du réveil pour elle, alors qu'il l’avertissait de se méfier de …Se méfier de quoi bon sang ? Lyun leva des yeux interrogateurs à l'encontre du squelette, celui-ci ne sut que hausser les épaules, n'ayant pas fais plus attention aux paroles de Riku, trop occupé à préparer la venue de la voyageuse des rapaces peut-être.

- Bon d'accord....Je veux bien explorer votre royaume, s'il le faut pour que votre nécromancien me forme plus aisément, soit je fais cette concession même si j'aurais espéré une....

- Ah je te reconnais bien là ma petite Lyun, rassure-toi, tu vas beaucoup te plaire chez eux. Coupa Darian en esquissant une expression sournoise qu'elle lui connaissait sans problème.


Se mordant la lèvre inférieure, un tic involontaire pour démontrer une angoisse et une frustration à peine dissimulées, elle s'embarquait une nouvelle fois dans une histoire floue mais elle devait s'y faire dès à présent. Car elle vivait ses nuits dans un monde parallèle et ces quelques heures lui ont prouvé que tout pouvait arriver, en bien comme en mal. A elle de prendre doucement son chemin même si on lui fait emprunter au début une voie, elle reste maître de ses actions. Elle écouta d'une ouïe distraite la discussion entre les trois créatures des rêves, elle se concentra sur un bruit désagréable mais familier au loin, le son devint dangereusement plus fort. Elle disparut à son tour, se réveillant en sursaut  à la sonnerie assourdissante de son réveil. Il était temps pour la jeune Lyun de se préparer à affronter sa journée de cours, en repensant à cette nuit à courir d'une contrée à l'autre, elle eut le sentiment de profiter plus librement de sa vie. Cette prise de conscience la motiva à sortir au crépuscule pour aller se perdre dans les méandres du droit.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara]
Revenir en haut Aller en bas

Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 4 :: Royaume du Vide-