Haut
Bas

Partagez|

À l'étude des champignons [Miro-bolant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 174
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Mer 31 Aoû 2016 - 10:51

Toi, Shad, avait entendu parler par ton soi-disant ami voyageur d’un royaume couvert de champignons de toutes tailles. Au départ, tu n’avais pas bien visualisé l’intérêt de cette information, puis ton compagnon d’alors t’avais expliqué que certains champignons avaient des vertus hallucinogènes. La simple consommation de l’un d’entre eux pouvait faire perdre les sens et donner des visions plus ou moins étranges selon les cas.

Ton voyageur et futur premier soldat t’avait aussi conté les propriétés mortelles d’autres de ces spécimens, répandant des spores pouvant boucher les bronches ou bien empoisonner à l’ingestion de l’enveloppe. Tu avais donc émis un certain intérêt pour ces champignons hallucinogènes et mortels. Tu comptais alors t’approprier ces propriétés afin de constituer des nouvelles tortures pour les futurs visiteurs rêveurs de ton temple.

Ni une, ni deux, après cette conversation enrichissante, tu t’étais mit en tête d’aller visiter ce royaume dans l’optique d’y découvrir des choses. Comment marchaient ces champignons et comment pouvais-tu en tirer profit. En quelques heures, tu atteins l’endroit escompté. La vision que tu en eus était pour le moins… étrange.

Il y avait donc les champignons, mais il y en avait absolument partout ! Seuls quelques chemins avaient été rendus carrossables sans doute pour une question pratique. Il y avait des champignons plus petits que tes orteils, tandis que d’autres étaient facilement gros comme des bâtiments. C’étaient les plus impressionnants, mais aussi les plus pratiques. Leurs chapeaux offraient de l’ombre. Évidemment, tu t’étais mit dessous afin de moins être gêné par la lumière ambiante.

De là où tu te trouvais, tu observais un peu les alentours. Mis à part les très nombreux champignons, il y avait de très nombreux rêveurs et quelques voyageurs. La plupart des rêveurs étaient en train de manger des champignons, planant totalement, très haut perchés. Tu pensais que les voyageurs n’en consommeraient pas, étant donné qu’un danger est si vite arrivé. L’un d’eux hésitait pourtant à le consommer.

Bah ! Ce n’était pas tes oignons. Même si tu étais venu étudier les effets de ces champignons sur les gens, tu n’avais pas à les juger sur leurs décisions. Tu décidas alors de prendre un petit peu de hauteur, afin de voir un peu plus loin. Sortant tes griffes, tu escaladas un énorme champignon et t’allongeas sur son sommet. Il ne fallait pas que quelqu’un vienne te déranger… du moins, pas tant que tu n’aurais pas percé les secrets de ces végétaux.

Soupirant mentalement un bon coup, tu repris alors ton observation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 18
Date d'inscription : 04/03/2016

Citoyen
Mironix
Citoyen

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Mer 31 Aoû 2016 - 21:54
La créature s'était perdu en route. Pourtant il avait suivit les panneaux d'indication; du moins c'est ce qu'il pensait; mais Mironix était encore trop jeune pour comprendre le fait qu'à Dreamland, la logique était une notion bien abstraite. C'est ce qu'il constatait à présent; à sa manière; en se grattant la tête tout en observant avec curiosité l'étrange forêt de champignons multicolores qui s'étendait devant lui. Un sourire encore plus grand vint tout de même se dessiner sur son visage naturellement émerveillé. Il n'était certes pas à Kazinopolis comme il l'avait décidé à la base, mais cet endroit avait l'air vraiment rigolo. Il ne pouvait résister à la tentation d'aller y faire exploser quelques trucs! Il décrocha son arme et trottina gaiement vers l'immense étendue de fungi.

Ce jeu était tout de même étrange. S'y déplacer était bien plus compliqué que dans les jeux qu'il avait connu et il n'y avait même pas de carte. Cependant ce niveau lui était familier. Tout ces champignons, ça lui disait vraiment quelque chose... Puis un éclair de lucidité lui renvoya l'image de lui en train de sauter sur la tête d'un plombier moustachu courant pour sauver une princesse. D'ailleurs la princesse aussi il l'avait écraser. Bha quoi? après tout c'était le but du jeu dans lequel il se trouvait à ce moment là. Peut être était-il encore là? ça se serait rigolo ça. Il ne se lassait jamais de montrer sa supériorité sur tout ces joueurs insignifiants.

Il bondit sur un champignon d'environs 9 mètres de haut à l'aide d'une bombe metroïd et inspira profondément. Cet endroit avait vraiment une odeur... Colorée! Du haut de son perchoir, il observa avec admiration des joueurs en train de manger des champignons. Ils avaient vraiment des réactions étrange en les mangeant, mais c'était marrant à regarder. Certains tombaient au sol en se roulant et poussant des cris bizarre, tandis que d'autre éclataient de rire à gorge ouverte. Ils riaient, riaient et riaient encore. A tel point que la créature ne put s'empêcher de rire à forte voix à son tour. Il fallait absolument qu'il goute l'un de ces champignons!  Après tout il avait marché pendant des heures pour finalement arriver ici, alors autant s'amuser un peu.  

Il descendit de son perchoir en bondissant (comme un lapin) et rebondit sur le chapeau d'un champignon dans un salto acrobatique accompagné d'un petit cri enjoué pour atterrir au milieu du groupe de joueurs. Enfin, il s'agissait là de simples rêveurs, mais le lapin n'avait pas encore apprit à les différencier des voyageurs. Ce qui, dans le cas présent, ne changeait pas grand chose pour lui. La plus part des rêveurs qui se trouvaient là étaient sous l'emprise des effets des champignons hallucinogène et se contentèrent de rire mollement à l'arrivée soudaine du lapin, qu'ils avaient dû prendre pour une hallucination de plus.


-Bonjour Joueurs! Mironix aimerait bien rire avec vous, Mironix aime rire! Mironix peut goûter l'un de vos champignons?

Le lapin tendit la main vers l'un des joueurs avec un grand sourire en attendant que celui-ci lui donne son fruit préféré. Oui, fruit. Toute nourriture susceptible d'avoir un goût agréable et "coloré" était aux yeux de Mironix, un fruit. A la grande déception de la créature, le joueur préféra l'ignorer et mangea le champignon puis se mit a planer, s'élevant progressivement dans les air. Alors c'était ça que procurer les effets de ce fruit? Intéressant. Mironix afficha une moue de mécontentement et fronça légèrement les sourcils. Ni une ni deux, il pointa son fusil sur le rêveur qui se trouvait déjà à une dizaine de mètres du sol. Il ouvrit le feu dans un rire psychédélique sous les yeux exorbités des autres joueurs qui prirent leurs jambes à leur cou (littéralement pour certain dont l'imagination "délirante" ne facilitait pas la fuite), se percutant les uns contre les autres jusqu'à disparaître derrière les eucaryotes géants. Les tires pixel avaient retentis dans une large zone de la forêt dans un écho de bruitage de jeu d'arcade accompagnés des éclats de voix cristallins de la créature. Deux champignons étaient retombaient à ses pieds, accompagnés de quelques bouts de bras et de jambes du joueur qui  disparurent rapidement.

Satisfait, il ramassa le fruit tant désiré et le croqua avec vigueur. Il avait vraiment un goût... Et bien coloré! Puis il s'envola à son tour, sous l'effet du champignon. Il observa ses pieds quitter le sol d'un air dubitatif et s'accrocha à sa ses bretelles par réflexe. Les jambes tendues, droit comme un I, il ricana joyeusement en passant au dessus d'une créature qui se trouvait au sommet d'un grand champignon. Ce joueur n'était pas comme les autres, Mironix savait reconnaître les bons joueurs. Avec lui il pourrait peut être s'amuser, qui sait? Passant un peu plus au dessus de lui, alors qu'il avait littéralement la tête en bas en tournant sur lui même, il lui fit un petit signe de bonjour en souriant de toute ses dents avant de retomber subitement vers le sol. Surpris par cette chute précipitée, il tenta vainement de nager vers le haut et tomba durement sur les fesses. Puis il se releva en époussetant son postérieur avant de s'adresser à la créature noire de sa voix cristalline.

-Oh! bonjour, joueur! vous aimez les champignons vous aussi?

Puis il activa machinalement le levier de son arme en jetant des regards enjoué autour de lui. Manger des champignons c'était cool, mais là il avait envie de dégommer un truc. Il était où le plombier moustachu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 174
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Mar 6 Sep 2016 - 11:16
Shad, tu étais encore allongé sur ton champignon géant lors qu’une tache rouge vif -en réalité bleue- attira ton attention, plus loin, sur un autre champignon géant. Il y était apparu soudainement, ton instinct t’avais insufflé une réaction vive pour regarder dans sa direction. C’était sans nul doute une créature des rêves, mais elle n’avait rien à faire en ces lieux. Elle faisait tache, un peu comme toi, en réalité.

Après avoir rapidement observé les rêveurs en contrebas, cette bestiole sauta vers eux, les surprenant autant que leur état leur laissaient la possibilité. C’est à dire qu’ils avaient ri. La créature tendit une main à l’un des rêveurs trop déchiré pour réagir. Comme tu le pensais, le rêveur ignora le lapin aux couleurs vives, ce qui engendra une réaction de mécontentement de la part de ce dernier.

Alors que l’innocent s’élevait tout joyeux dans les airs, tu vis le lagomorphe braquer quelque chose ressemblant à une sorte d’arme à feu noire vers lui avant de faire feu. Juste… attends, woah ! Te disais-tu. Cette scène d’une violence extrême te flatta la vue au point de te faire sourire. Tu pensais, évidemment, d’abord à la beauté des membres qui s’éparpillaient avant de disparaître, qu’à ta propre sécurité face à une créature capable d’annihiler un rêveur en un coup. C’était classe, te disais-tu seulement.

Tu continuais donc de regarder vers ce léporidé qui décida à ce moment-là de saisir un petit fonge pour le consommer. Juste après, tu remarquas qu’il était de la même trempe que celui mangé par feu le rêveur. Tu vis donc s’envoler la drôle de créature qui ne se sentait sûrement pas à l’aise au premier abord dans sa situation.

Elle vola, vola et vola encore jusqu’à ce que les effets du champignon s'estompent et ne la fasse chuter de manière comique. Mais toi, tu n’avais pas envie de rire, elle était trop près de toi et tu avais encore l’image du rêveur en tête. Tu te redressas presque en même temps que le lapin qui s’épousseta avant de t’adresser la parole de manière enjouée.

Tu allais lui répondre du tac-au-tac, mais tu te rendis vite compte qu’il ne semblait pas attendre la réponse. Il regardait aux alentours comme s’il cherchait quelque chose. Son regard portait loin.

Machinalement, tu en faisais de même. L’ambiance était très sporadique, mine de rien,. Il y avait des nuages de spores qui occupaient l’air. Heureusement que tu n’avais pas de poumons, vraiment. Mais tu reportas ton attention sur la créature aux couleurs vives. Tu lui lanças alors sèchement, sans fioritures, comme à ton habitude :

- Bof ! Je ne suis ici que pour observer, dans un premier temps. Et c’est quoi, “joueur” ?

Tu n’aimais pas trop te faire insulter à ton insu, alors tu préférais demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 18
Date d'inscription : 04/03/2016

Citoyen
Mironix
Citoyen

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Lun 26 Sep 2016 - 18:45
Le lapin regarda son interlocuteur d'un air curieux. En voilà une drôle de question! Comment lui expliquer ça? De son point de vue, ça lui semblait insensé de ne pas savoir ce qu'était un joueur. Il se gratta la tête en levant les yeux au ciel, réfléchissant à ce qu'il allait bien pouvoir répondre à une question pareil. Puis, d'un grand sourire il s'exclama:

-Vous et Mironix sommes des joueurs! Les joueurs sont les euh... Habitants du jeu! de Dreamland! Mironix pensait connaitre ce niveau, mais en fait il n'est jamais venu ici. Voulez vous le visiter avec Mironix, Joueur?

Mironix mit sa main en visière et scruta les environs. Toutes sortes de créatures s'y baladaient, mais aucune trace du fameux plombier moustachu. La créature dut se résoudre à devoir tirer sur autre chose. Il braqua son arme sur un petit champignon sur pieds qui trottinait et s'apprêta à lui tirer dessus lorsqu'une ombre massive passant au dessus de sa tête le stoppa dans son action. Le sol trembla légèrement alors qu'il se tournait vers le propriétaire de cette ombre gigantesque. Un golem. Enfin, un Champi-golem à première vue.  La créature était sorti de terre à une centaine de mètres des deux individus, là où ne sortait initialement que l'énorme chapeau de champignon de sa tête. Les yeux presque clos, affichant un sourire benêt, il se déplaçait lentement d'un pas lourd. Tandis que le géant les enjambait sans même leur prêter attention, Mironix sautillait de joie à la vu de ce casse croute géant. Il fallut, bien évidemment, qu'il essaye de le manger. Dans un premier temps il lui tira dans la jambe, mais c'est à peine si ce dernier le remarqua. Il préféra donc raccrocher son arme à sa ceinture dorsale et prit un peu d'élan en ajustant ses lunettes au dessus de son museau. Après trois grande foulée il sauta pour s'agripper à la cheville du colosse et essaya de le mordre. Malheureusement, il semblait avoir la peau un peu plus solide que les autres champignons...


-Outch! Mironix s'est cassé une dent! Vous croyez qu'il y en d'autre comme lui, joueur? Gueula le lapin dont la voix était à moitié étouffé par les bruit de pas du géant.  

La créature se gratta l'aisselle et en fit tomber une multitude de petits champignons rouge sur lesquels dépassait une petite mèche de pétard. En touchant le sol ils explosèrent dans une déflagration pas plus forte que celle d'un simple pétard, mais cela suffit à surprendre le lapin bleu. Ce golem semblait abriter diverses variétés de champignon. Cela suffit largement a amuser le lapin qui décida de grimper le long de la cuisse de la créature.


-Venez Joueur! On va casser des trucs avec le roi des champignons!

Oui, le roi. Ça ne pouvait être que le roi, non? Vu sa taille et la quantité de fonge qu'il était capable de générer, ça ne pouvait être que ça. Sans vraiment prendre le temps de s'assurer que la créature noire l'avait suivit, Mironix se hissa jusqu'au milieu du dos du golem et s'installa sur un champignon luminescent qui avait poussé de sorte à pouvoir lui servir de plateforme. Laissant ses jambes se balancer dans le vide, il observa avec un grand sourire les rêveurs et créatures qui se trouvaient un peu plus bas. Il leur fit signe avec un grand sourire avant de leur balancer des champignons-pétards. Alerté par le bruit, une petite créature bleu affublé d'un bonnet blanc sortit de sa maisonnette (en forme de champignon, logique) et se mit à crier son mécontentement avant de se prendre à son tour un champipétard en pleine poire.

Le colosse arriva finalement jusqu'à un petit étang de couleur verdâtre et y plongea une main pour s'abreuver. Mironix s'accrocha au rebord de son perchoir en se mordillant la lèvre. Il ne savait pas très bien nager, il était préférable de ne pas tomber à l'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 174
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Jeu 6 Oct 2016 - 14:03
Ainsi donc, cette créature pensait que vous vous trouviez dans un jeu. Quelle idée surprenante, mais pas impossible. En effet, nombreuses doivent être les créatures qui n’ont pas vraiment conscience de la nature de Dreamland… Surtout chez les jeunes. Ce n’était pas de l’inconscience à l’instar des rêveurs, mais il y avait quelques similitudes.

Tu n’eus pas besoin de réfléchir longtemps pour répondre à la question de ce drôle de lapin. Tu n’avais pas envie de t’encombrer de ce spécimen, tu avais d’autres choses à faire que ça. Tu voulus lui répondre très sèchement, mais tu fus interrompu par le sol tremblant. Regardant l’énorme champignon aux traits vaguement humanoïdes s’extirper lentement de son trou, tu arquas un sourcil dubitatif. Il marchait lentement, mais était suffisamment grand pour enjamber le relativement petit champignon sur lequel tu t’étais redressé.

Ton compagnon léporide faisait n’importe quoi. Il agressa le fonge géant alors que ce dernier aurait très bien pu l'aplatir sans effort. Tu assistas de loin à la scène de départ de cet animal anthropomorphe et tu décidas de changer d’endroit lorsque les explosions commençaient à pleuvoir. Descendu de ton perchoir et d’un air déconfit, tu regardais ton ancien interlocuteur lancer des champi-bombes sur les rêveurs et créatures jonchant le sol, réveillant les premiers, assommant, blessant ou parfois tuant les autres.

Bien content de ne pas être à portée des tirs, tu restais dans l’ombre de ton champignon. Tu étais tout de même assez curieux de savoir ce qui allait se passer. Le géant se mit alors à boire dans un étang verdâtre.

Tu te dis que des champignons explosifs, ce n’était pas si mal, voire plutôt intéressant ! Il fallait que tu t’en procures pour plus tard. Mais comment ? Tu ne pouvais pas ramasser ceux qui tombaient car ils explosaient systématiquement à l’impact. Il fallait que tu en trouves par toi-même. Il devait sans doute y en avoir par terre, quelque part.

Tu ne voulais pas te diriger vers l’homme-lapin, il était trop dangereux de s’approcher du géant. Il y a quelques temps, tu l’aurais sans doute fait. Là, en réfléchissant un minimum, se retrouver écrasé par un potton titanesque… par inadvertance. Tu regardas alors dans les alentours les plus proches pour voir s’il n’y avait pas ce genre de champignons à portée.

Tu remarquas alors un tout petit champignon, isolé, avec une mèche sur le dessus, comme ceux qui explosaient. Déterminé à l’étudier, tu te dirigeas vers lui et tu le saisis avec précaution.

Tu te demandais ce que tu allais en faire, en fin de compte. Comme étudier sans matériel ? Aucune idée, te disais-tu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 18
Date d'inscription : 04/03/2016

Citoyen
Mironix
Citoyen

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Lun 19 Déc 2016 - 20:48
Tandis que Mironix s'amusait à se suspendre au chapeau du golem champignon, quelque chose attira son attention. Quelque chose flottait paisiblement sur l'eau, en passant juste en dessous de lui. Curieux, la créature tenta de tourner la tête dans tout les sens pour voir de quoi il s'agissait mais sa position suspendue ne le lui permit pas. Il remonta donc au sommet du golem. Ce dernier avait avancé jusqu'au milieu de l'étang, mais celui-ci ne semblait pas être très profond. Regardant en arrière, Mironix constata qu'il s'agissait d'une barque dans laquelle se trouvaient deux  aborigènes vêtus de pagnes. Ils étaient maigres, de taille moyenne, avaient un gros nez plat et tombant. Leurs chapeaux en forme de champignons ressemblaient à un bonnet de rasta et leurs peaux étaient un étrange mélange de gris et de bleu turquoise.

Comme la plupart des créatures de ce royaume, elles avaient l'air tranquilles et tout à fait inoffensives. Elles pagayaient paisiblement au milieu de l'étang, se dirigeant vers l'autre rive. Le lapin était perplexe. Il ne savait pas vraiment comment réagir face à ces étranges pnj. Ils faisaient bien sa taille, n'avaient pas l'air coriace, mais pourtant quelque chose le dérangeait. Il ne se retourna et lança un appel au joueur noir qui était resté en arrière a trifouiller des champignons sans trop savoir quoi en faire. Quand il parvint à capter son attention, il lui montra du doigt les deux autochtones en sautillant.


-Mironix a trouvé des hommes-champignons, Joueur! Peut être qu'ils en fabriquent!

Le lapin sauta sur un gros champignon quand le golem passa a proximité de la rive et scruta les environs, la main en visière sur le front. En attendant que la créature sombre décide de le rejoindre ou non, il observa attentivement-mais pas trop longtemps- la direction dans laquelle se dirigeaient les deux silhouettes qui avaient quitté la barque un peu plus tôt. Mironix aperçut alors au loin une regroupement de petites chaumières en pagaille construites à partir de branches, de feuilles, et de morceaux de champignon. Il sautilla joyeusement et se mit à courir sur les traces des deux champi-hommes. L'un deux se retourna en entendant le lapin arriver, et ce dernier plongea dans un buisson avant de se faire remarquer. L'autochtone remarqua alors les petites traces de pas lumineuses qu'avait laissé le lapin. Il fit quelque pas en arrière et s'accroupit en se grattant d'un air curieux pour les observer. Mironix bondit du buisson et lui envoya une bombe metroïd en pleine face, l'éjectant une dizaine de mètres plus loin.

La créature tomba sur les fesses et se releva en pestant dans une langue que le lapin était incapable de comprendre. De toute façon il n'avait pas l'air bien plus énergique quand il se mettait en colère celui là...

La créature joueuse redressa ses lunettes au dessus de son petit nez et se mit à sautiller d'avant en arrière en brandissant son arme. Il arrivait , il voulait se battre! Enfin de la bagarre!... "POUF"

Trop occupé a provoqué la pauvre créature, Mironix ne prêtait plus attention au compagnon de ce dernier. Celui-ci venait de lui lancer un petit champignon qui explosa en le touchant, libérant ainsi un spore magique qui avait fait rétrécir le lapin. Il n'était maintenant pas plus haut qu'un véritable lapin.

-AAAAAH! Mironix n'aime pas ce champignon, Mironix n'aime pas ce champignon! cria t'il d'une voix aussi aigu que celle d'un chipmunks .

Il courut en zigzagant pour échapper aux champi-hommes et se cacha derrière la créature noire. Les deux autochtones se stoppèrent net, pris d'une soudaine angoisse. La sombre créature semblait les intimider beaucoup plus que le lapin. Sautillant derrière lui en faisant des grimaces aux deux autres, Mironix retrouvait lentement sa taille normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 174
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Lun 19 Déc 2016 - 21:48
En revanche, il était fort regrettable que ton manteau ne fut-ce pas équipé de poches pour y stocker le champi-bombe. Après avoir fini de regarder dans tous les sens le petit objet, tu le sous-pesas délicatement avant de te demander jusqu’où tu pourrais le lancer. Cependant, ayant eu un peu de mal à le trouver, pensais-tu, tu te dis qu’il vaudrait mieux le garder pour plus tard.

Tu reportas alors ton attention vers le lapin rouge vif -bleu- qui avait crié quelque chose sur des hommes-champignon. Pas de quoi affoler la galerie, tu te dirigeas tout de même vers la créature léporide à pas lents, tranquilles. Pas d’empressements, il n’y avait pas le feu à l’étang. Tu contournas soigneusement ce dernier. Ce point d’eau et ce géant étaient à éviter comme la peste.

En chemin, tu remarquas les regards intrigués et souvent inquiets des rêveurs aux alentours. Tu ne savais pas trop si c’était toi qui retenait leur attention ainsi, ou simplement la grosse masse eucaryote juste derrière. Il fallait avouer qu’aucun de vous deux n’était vraiment discret. De ce fait, tu assumais qu’une forme noire était aussi visible et inquiétante que ce truc dans l’étang. Bah ! Pas grave, tu n’étais pas d’humeur à effrayer les rêveurs. Et puis, tomber sur un boxeur serait malencontreux.

C’est alors que tu vis arriver à toute allure une version miniature du lapin qui était parti dans cette direction tantôt. Tu le laissas approcher en le fixant avec des yeux ronds. Comprenant alors que les deux zouaves qui arrivaient avec leur tête cartoonesque étaient les auteurs de cette facétie, ton regard se durcit. Ces deux-là semblaient se méfier de toi, ce qui te fit sourire.

Par réflexe, tu évitas de justesse un tir de petit champignon. Ils ne se méfiaient pas, ils voulaient te prendre par surprise. Le “POUF” que tu entendis derrière toi et les protestations qui en suivirent te firent comprendre que ton compagnon s’était pris le tir perdu. Ni une, ni deux, au premier signe de nouveau tir, tu balanças le champi-bombe sur l’un des deux autochtones, ce qui eut un effet boule de neige.

En effet, au moment de l’impact, une série de champignons rétrécisseurs s’envolèrent et touchèrent pas mal de choses en retombant. Comme tu manquais de te faire toucher, tu envoya un petit mais très efficace petit cri soufflé pour repousser, comme une DCA, les bombes rapetissantes qui venaient dans ta direction. À la fin de la myriade de chutes, tu vis que plein de choses étaient plus petites qu’avant.

Après avoir tranquillement fait quelques pas, tu ramassas le petit autochtone fonge qui essayait de te fuir par tous les moyens. Tu le regardas dans les yeux alors qu’il essayait de te faire comprendre qu’il ne fallait pas lui faire de mal. Tu réfléchis un instant, puis, alors que le petit homme-champignon était déjà en train de reprendre sa taille initiale dans ta main, tu exerça une très forte pression dans celle-ci. Oui, tu broyais littéralement cet individu de par ta force devenue disproportionnée, puis tu jetas négligemment les restes par-dessus ton épaule.

Tu te retournas vers l’homme lapin. Ce joyeux luron était déjà au quart de ta taille, en train de faire tu ne savais quoi. Tu te dirigeas vers ce que tu avais repéré il y avait peu : Des rêveurs. Tu observais que tous ne reprenaient pas leur taille initiale avec la même vitesse, et tu te dis que, vraiment, il te faudrait des champignons comme ceux-ci, dans ton temple. Tu lanças alors à ton compagnon :

- Mironix veut-il aider le professeur Obscur à étudier les champignons du coin ? Je te promets que ce sera drôle.

Tu pensais avoir cerné une partie de la mentalité de cet énergumène et pensais qu’il allait accepter joyeusement. Ton but ? Utiliser cet olibrius pour mettre un maximum de pagaille pendant que tu observerais sur lui et ses victimes les divers effets des champignons. Satisfait de ton idée, tu souris à en montrer les dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 18
Date d'inscription : 04/03/2016

Citoyen
Mironix
Citoyen

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Sam 24 Déc 2016 - 0:18
Le petit Mironix observa la créature réduire en bouillie le petit homme avec dans le regard un mélange de curiosité et de fascination. Il était en train de le détruire, oui, mais ça ne faisait pas la même chose que quand il détruisait lui-même ses ennemis. Pas d’explosion, pas d’étincelle, pas de lumière colorée ou de score sur l’écran. Juste des bruits étranges et un léger crie étouffé. Quand la bestiole atterrit à ses pieds alors que le sombre la balançait par-dessus son épaule, Mironix s’accroupit pour l’observer et pouffa de rire. Elle était toute ratatinée ! Il était vraiment drôle ce jeu. Et le joueur sombre était cool aussi, il aimait bien casser des trucs lui aussi.

Ce dernier lui proposa d’ailleurs de « étudier » les champignons du coin. Et c’était quoi « professeur » ? Il utilisait des mots bizarres, mais il avait dit que sa serait drôle alors pourquoi refuser ?


-Mironix ne sait pas de quoi  tu parles, Joueur, mais il veut bien t’aider ! Mironix s’amuse bien avec toi !

Puis d’un air tout aussi enjoué qu’a son habitude, il calla son fusil sur son épaule et s’avança en tête sur le petit sentier tandis qu’il retrouvait progressivement sa taille d’origine. Puis il se stoppa  un instant en regardant droit devant lui. Se grattant la tête d’un air légèrement contrarié, il s’aperçut que l’un des deux champi-hommes avait réussit à prendre la fuite. Il courait le long du sentier et se dirigeait à toute hâte vers le petit hameau. Mince, on ne faisait pas des scores parfaits en laissant des ennemis s’échapper… Mais peut être qu’après celui-ci il y en avait plein d’autres !

-Mironix et le Joueur sombre devraient aller voir là bas, il y a l’aire d’y avoir plein de champignons rigolos !

Ainsi le lapin bleu prit un peu d’avance sans pour autant distancer son compagnon d’ombre et se dirigea vers les petites baraques en trottinant joyeusement. Une centaine de mètres avant le village, un champi-homme leur barra la route et sorti de sa besace une poignée de petits champignons rouge qu’il jeta devant lui. Ils se transformèrent alors soudainement et grossirent pour devenir des créatures champignon sur pattes avec de petites dents crochus et de gros yeux. « Des goombas ! » cria le lapin avant de sauter sur le premier pour l’aplatir complètement. Il n’eu pas le temps de dégainer son arme que les cinq autres lui sautèrent dessus et se mirent à le mordiller. Laissant échapper un petit crie de douleur, le lapin bleu se transforma à son tour en petit goomba bleu avec de longue oreille. Il s’en retourna une fois de plus vers le joueur sombre en titubant, bien mal à l’aise dans sa nouvelle forme.

-Les goombas sont fourbes, Joueurs, faut pas y toucher !

Mais il retrouva rapidement sa forme d’origine en se transformant une nouvelle fois dans un petit « POUF ». Se retournant d’un bond en attrapant son fusil, il en actionna le levier accompagnant le geste d’un sourire carnassier. Il tira une salve de projectiles pixel sur la rangée de goombas qui se retournèrent les uns après les autres dans un « plop » qu’on leur connaissait si bien. Voyant que sa tentative d’était soldé par un échec, le champi-homme avait déjà entreprit de fuir. Mironix actionna une nouvelle fois le levier de son fusil, faisant tomber au sol une pièce dorée marqué d’un « insert coin » dans un tintement métallique. Le lapin fronça légèrement les sourcils en le pointant sur le fuyard.

-Mironix le laissera pas s’enfuir, celui là.

Crachant des gerbes d’étincelles, la fusée Bill-balle accrochée sous son arme s’envola en direction de la créature dans un sifflement aigu et bruyant. La roquette toucha de plein fouet le champi-homme en fuite et explosa violemment, le réduisant presque en cendre. Satisfait de son tir, le lapin s’apprêtait déjà à repartir en direction du village quand autre chose capta son attention. Un groupe de champi-homme se trouvait un peu plus loin dans une petite prairie et s’affairaient à cueillir des champignons sur le fameux golem qui, quant à lui, continuait paisiblement sa promenade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 174
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Mar 3 Jan 2017 - 16:13
Apparemment non, tu n’avais pas tant que cela cerné la psychologie du bonhomme léporide. Il te restait encore beaucoup à apprendre sur lui avant de tirer des plans sur la comète et le manipuler. Vraiment, cela pourrait s’avérer dangereux. Enfin bon, quelque part, la première phase de ton plan était en marche : Il avait accepté de t’accompagner. Tu doutais qu’il l’aurait fait même sans demande expresse, mais c’était une subtilité encore hors de ta portée. L’important était que le lapin voulait bien t’“aider” sans trop se douter. Se douter de quoi, d’ailleurs ? Tu n’avais encore rien fait de si fourbe envers lui.

Après s’être préparé à partir, ton compagnon dandina un instant sur le sentier qui passait entre des champignons de taille moyenne. Puis, il se rendit compte à peu près en même temps que toi que le second homme-champignon n’était pas encore mort et, pire que cela, il s’était enfui ; sans doute pour aller chercher du renfort. Zut ! Il ne manquait plus qu’une armée d’hommes-champignon avec leurs bombes Dreamlandesques pour pourrir ton séjour en ces lieux. Bon, en même temps, tu n’avais qu’à pas les agresser… et même tuer l’un des leurs.

Tu décidas alors d’emboîter le pas de ton confrère onirique d’un tas aux allures tranquilles. De là où tu étais, tu voyais toute la joie de vivre apparente qu’il avait. Tu te demandas en te grattant la tête d’interrogation si cet énergumène avait eu de l’expérience en matière de dangers à Dreamland. Cela te mettait mal à l’aise parce que tu te projetais un peu en lui quand tu venais d’apparaître. Tu n’avais pas de joie de vivre, mais tu faisais volontiers ton travail… voire plus encore. Aujourd’hui, hors de chez toi, tu te rendais compte que Dreamland était trop vaste et que ton royaume ne t’était pas si familier que cela. Tu étais ignorant… même si tu l’est encore aujourd’hui.

Lorsque tu vis les champignons possédant des pieds, tu te dépeignis la fameuse armée d’orchidoclastes que tu redoutait tant. Même s’il était facile de se débarrasser de l’un des individus, il ne fallait pas les prendre à la légère. Ton camarade ne s’était pas assez méfié et en avait payé le prix un moment donné.

La vengeance fut terrible et rien n’en ressortit vivant. Quant à toi, tu arrivais calmement à hauteur de l’animal armé de son drôle de fusil. Tu te dis que cette chose noire qu’il possédait était somme toute assez efficace. Tu voulais demander ce que c’était, mais tu redoutais qu’il n’essaie son instrument sur ta personne pour te montrer. Alors tu te contentas de regarder distraitement le titanesque champignon mobile se balader dans une prairie de champignons avec des gens sur lui. Tu ne pensas pas à comment ils avaient fait pour se retrouver en haut, mais fort était de constater qu’il y avait un moyen.

Bah ! Il fallait se concentrer sur le village. Frappant dans tes mains pour attirer la grande bestiole, tu lui pointas la direction du fuyard et t’exclamas :

- Je pense qu’il y a plein de sujets d’étude, là-bas ! Je suis sûr que tu serais incapable d’arriver avant moi au milieu des bâtiments ! Le premier arrivé aura le droit de tabasser le fuyard.

À ces mots, tu te mis à courir vers le village des hommes-champignons. Le but était très simple : Laisser gagner ton “ami” afin de voir s’il n’y avait pas un comité d'accueil. Il n’était pas question que tu te fasses avoir immédiatement par quelque chose d’aussi stupide.

Une foi à côté du plus proche des champi-bâtiments, tu t’appuyas dessus avant d’entreprendre d’avoir l’air essoufflé pour faire croire à un match remporté haut la main. Mais Tu n’eus pas le temps de faire semblant que déjà, il arrivait quelque chose de pas très glorieux. Tu t’étais pris une chute de spores… bien loin d’être toxique, mais c’était tout comme.

En effet, regardant tes bras couverts de spores, tu vis alors une effroyable peinture abstraite, colorée et criarde ayant pris la forme de ton corps. En clair, tu t’étais pris une douche de couleurs. Tu avais plein de couleurs vives partout et même ton manteau d’ombre était très coloré. Tu essayas de frotter tes yeux obstrué, mais en en ayant absolument partout, tu fis pire que mieux. Tu vis alors que le décor avait changé de couleur : Du rouge sang, il était passé au tableau des Bisounours mélangé avec les Télétubbies, saupoudré d’un zest de Happy Tree Friends.

Un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: À l'étude des champignons [Miro-bolant] Aujourd'hui à 11:41
Revenir en haut Aller en bas

À l'étude des champignons [Miro-bolant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Champiland-