Haut
Bas

Partagez|

I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Mer 8 Juin 2016 - 13:28
Alors que les canons à blasters s'entre choquaient, que les rayons aux noms alphabétique fusaient dans le désordre au dessus des soucoupes. Une machine prit la décision de mettre un terme à cette folie. Les explosions s'accumulaient, vaisseaux, bâtiments de guerres, stations spatiales, étoiles de la mort. Tout volaient en éclats et laissaient derrière elles une succession de pure concentrée technologique s'éparpiller dans l'immensité galactique. Kpt888 voyait son bâtiment se faire percer de tout les côtés, son immense tas de ferraille n'était plus qu'un sac de sable inerte sur la trajectoire des "vainqueurs".

Son équipage avait été tout comme lui et son vaisseau, montés de toutes pièces par des créatures avides de connaissances. Ils n'étaient que des cobayes, voir peut être des simples sujets de crashs tests. Ils ne leurs avaient jamais parlés de revenir, ni même de vaincre. On les avait programmé pour se battre, rapporter, puis s'éteindre. Sans réellement saisir quelle fonction de son programme lui permit de comprendre la futilité de son existence. Ses doigts robotique lancèrent l'hyper espace. Il avait encore huit réacteurs en état de marche, autant les utiliser jusqu'au bout. Quoi qu'il en soit, le MER LAN3 transcenda les frontières dimensionnelles. Emportant dans sa fuite un amas de déchets de guerre pour finalement s'écraser au milieu d'une île perdue. Ils restèrent plus de soixante ans déconnectés et incapable de remuer le moindre rouage. Le premier programme parvenant à redémarrer fut celui de Kpt888.

Sa vision était opérationnel à soixante dix pour cent de ses capacités, il était en état de se lever puis de bouger pour une durée minimale de cinquante six jours si il n'entretenait pas rapidement sa carcasse.  Ses capteurs repérait encore quelques sources d'énergies active. Il pouvait le faire, sans comprendre encore une fois ce qui lui permettait de se lever et d'avancer. Il relança à lui seul le bâtiment entier, les dix mois furent une successions de bricolage et de réactivation aléatoire. Les dix années successives, furent la réorganisation de ce qu'il lui restait comme équipage, ainsi que le réaménagement du vaisseau. Ce n'est qu'après vingt ans de dure labeur qu'ils partirent sonder les alentours du déserts. C'est là qu'ils comprirent leur avantage, ainsi que leur tranquillité. Ils ne s'étaient pas échoués sur l'une des commettes de mirages space, ni sur l'une des planètes pillées jusqu'à la moelle. Ils s'étaient crashés sur une île flottante, d'après les radars des éclaireurs, ils survolaient actuellement l'un des royaumes de la zone 1 de Dreamland. Ils calculèrent la superficie de l'île puis s'organisèrent, les années passèrent, les forages s'organisèrent, puisant ce qu'ils pouvaient comme matière première dans les profondeurs de l'île flottante. Elle était suffisamment vaste pour subvenir à leurs besoins pour une centaine d'années. Obligeant le conseil du MER LAN3 à mettre en place des missions de pillages. Ils conçurent des plateformes, ainsi que des ascenseurs gravitationnels, des navettes à sondes biométrique.

Et l'arche de Kpt888 entra finalement dans la légende, au file des siècles, ils s'améliorèrent, progressèrent et survécurent aux successions de guerres terrestres entre créatures et voyageurs. Survolant le monde en se contentant d'améliorer leur habitat, ainsi que leur mode de vie, ils réussirent à faire de l'île entière leur vaisseau. Kpt888 était machinalement devenu leur leader, ainsi que leur idole. Après avoir étudié ses propres dysfonctionnements, il libéra son équipage des trois lois robotiques, ainsi que des limitations implantés dans chaque programme. Donnant à son nouveau monde une mentalité unique, ils vivaient dans une autarcie silencieuse, finement bien huilée et fière d'elle même. Le temps n'avaient plus d'influence sur eux, ils avaient même trouvés un moyen de construire, programmer et faire grandir petit à petit des robots. Ils avaient étudiés et accumulés un stock de données sur le monde du bas impressionnante. Mais sans jamais oser se montrer ou divulguer à qui que ce soit leurs existences. Sondes et drones s’autodétruisaient ou s'échappaient au moindre problèmes ou contactes avec les organiques. Kpt888 n'avait jamais trouvé le courage, ni la fonction lui permettant de s'ouvrir de nouveau aux organiques.

Actuellement, non loin d'une crête rocheuse et gazeuse de la zone 2.

Ils couraient comme deux dératés se dépassant d'un saut sur l'autre pour éviter les crocs, les pinces et les griffes de leurs poursuivants. Une bande monstre difformes qu'ils avaient involontairement provoqués en riant de leurs tronches. Ils avaient réellement des faciès aussi désagréable que l'arrière train dépassant d'un jogging de professeur d'EPS. En revanche leurs mutations, leurs tailles et leurs nombres n'offraient pas le loisir de les embellir à coups de phalanges et de talons. Sans réellement savoir comment il l'avait vue dans toute cette panique, il dérapa en pleine course tout en faisant signe à Tommy de le suivre:

"-ON SAUTE!

-QUOI?

-ON SAUTE!

-MAIS TES CON?!

-SAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAUTE!"

Dan avait effectivement vue un étrange vaisseau se rapprocher du rebords de la falaise sur laquelle ils essayaient de distancer le gang de moches. Où que ça aille, quoi que ça veuille, c'était la meilleure option. Moins de course, moins d'esquive, donc moins de fatigue pour autant de distance et un résultat finale beaucoup moins stressant. Il longea dangereusement le bords sans freiner d'avantage sa course, repéra la distance à sauteur puis fut obligé d'attendre. La navette semblait porter une étrange foreuse aux reflets turquoises, ainsi que quatre conteneurs. Elle faisait bien dix mètres de longs, sur cinq ou six de large. C'était faisable, dans moins de cinq secondes si il parvenait à prendre de l'élan il pourrait l'atteindre en sautant. Dan pointa du doigt ce qu'il visait, puis s'éloigna du bords en continuant de courir, rouge de fatigue et de sueur il prit son élan, mais fut rattrapé par l'une des créatures. Cette dernière bondissait dans son dos, mais fut brillamment frappé en plein flanc par le nuage de Tommy. Dan se contenta de sourire, puis fonça en direction de la navette et se lança dans le vide en hurlant. Espérant que Tommy ne tarderait pas à le rejoindre. Ses baskets glissèrent dangereusement sur la surface opaque du vaisseau.  Mes les flammes bleus lui permirent de résister à cette étrange pression qui lui matraqua tout les muscles de son pauvre corps. Après avoir péniblement atteint le haut de la navette en s'accrochant à l'une des antennes, il tendait sa jambe gauche pour que Tommy puisse s'y accrocher si besoin:

"MAGNES!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 703
Honneur: 32
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Jeu 9 Juin 2016 - 0:34
Les mâchoires rocheuses sont une chaîne de montagnes dreamlandienne réellement gigantesque. Une trentaine de pointes plus ou moins hautes et escarpés disposés en un simulacre d’arc de cercle, d’où le rapprochement à la mâchoire. Même si on parle plus d’une dentition démoniaque et difforme. Celle sur laquelle nous nous trouvons cette nuit est de taille moyenne avec deux pointes et plusieurs plateaux de différentes tailles. L’escalade se fait difficilement si l’on décide de ne pas emprunter les rebords qui encerclent la montagne.

Pas de problèmes d’escalade aujourd’hui, je suis  arrivé quelques minutes après Dan qui m’attendait tout en haut de la montagne. La descente fut drôle avec la roche friable par endroit qui nous faisait faux bond, les glissades le long des parois quasiment verticales pour aller plus vites… Le tout pour finalement atterrir sur une plate-forme qui avait plusieurs ouvertures sur des grottes. Autre chose attira notre attention et ce fut ce qui causera notre perte… Sur un plateau en contre bas de seulement quelques mètres nous avons pu observer des dizaines de huttes. C’était une sorte de village improvisé créé de brics et de brocs. On y entra en observant que les habitants, des créatures des rêves humanoïdes, à la base, vivaient sur les lieux. Cependant certains, la grande majorité, possédaient des parties de leur corps qui n’auraient pas dû appartenir à cette espèce. Et même des mélanges... Ceci est tout à fait habituelle dans les royaumes oniriques vous nous direz. Mais le problème était l'attitude des autochtones... ils étaient... tout ce qu'il y a de plus "urbains". À faire de grandes phrases alambiquées, se saluer à plusieurs reprises et d'autres bonne manières qui juraient avec le décor et leur apparence sauvage.

C'est là qu'est le comique dramatique sûrement... Car nous avons eu le malheur de nous mettre à rire à gorge déployé comme des benêts. Loin d'être les idiots arriérés que nous avons eu le malheur de croire qu'ils étaient, ils comprirent immédiatement la source de notre amusement. Ce qui n'eu pas pour effet de leur plaire et nous catalogua instantanément dans la case "cible". Repas peut-être aussi, mais cible à abattre avant tout. Les regards noirs nous fixaient, les canines brillaient et même quelques pinces et queues claquairent.

On ne mit pas longtemps à comprendre que nous n'étions plus les bienvenus ici, si ce n'est sous forme de punching-ball.

-----

Voici la raison de mon saut dans le vide presque suicidaire..
Car oui, après une course effrénée avec une paroi rocheuse d'un côté et un vide abyssal de l'autre on peut se demander si le vide était vraiment la seule solution. Mais pas le temps de tergiverser, je suis déjà en l'air et une pince claque derrière ma nuque. Ce qui signifie sûrement que le choix de Dan n'était pas le pire. Surtout quand je vois à quoi il c'est agrippé pour l'empêcher de tomber je ne sais où. Une sorte d'engin volant de science-fiction qui ne sait pas si il doit être un hélico de transport de troupe ou une navette subspatiale. Le look est sympa si ce n'est la foreuse en dessous qui paraît légèrement hors sujet.

L'engin remonte vers le ciel alors que je lui tombe dessus ce qui ajoute de la violence à l'impact. J'accroche ma main droite entre deux pièces métalliques alors que la gauche rate sa prise d'une antenne. Elle manque de frapper Dan au passage et me fait perdre l'équilibre. Ma main se pose sur son dos alors que je cherche une prise et l'autre main lâche prise, me laissant glisser le long de la parois. Puis des deux mains je sers la première chose qui me vient en mains. Une sorte de tige de métal du côté de ma mains droite alors que ma main gauche tend quelque chose d'élastique. Plaqué contre l'acier les yeux fermés en retenant mes prises je m'imagine être un aimant collé à son pôle opposé.

Après une remontée lente de quelques secondes le vaisseau pivote et s'élance vers l'avant sans donner l'impression de nous avoir repéré. La vitesse n'est pas extrême mais les vents ne nous aide pas à rester en place et me force à tirer sur mes prises pour éviter de glisser de trop.

Finalement l'engin tout droit sorti d'un film ralenti et nous laisse apercevoir à porté de vu un autre vaisseau d'une toute autre envergure. Plusieurs centaines de mètres de longs et d'autres dimensions qui semblent aberrantes pour des gens limités aux avions et fusées du monde réel. C'est vers cet endroit que nous nous dirigeons. Le petit vaisseau avance vers une ouverture qui doit être un hangar et ralentie pour finalement descendre lentement et se poser en douceur sur le sol métallique. C'est à ce moment que je regarde ma prise de la main gauche et la relâche immédiatement pour relâcher la main droite et finalement perdre totalement prise et atterrir sur le sol en me frottant le derrière. Des silhouettes nous regardent tout les deux sans dire un mot, seuls quelques cliquetis d'acier retentissent entre les vaisseaux et autres parois métalliques. Cependant je ni porte pas trop attention hésitant entre le rire et le frisson de ce qui m'a retenu pendant le trajet. Ma prise se trouvait être le pantalon de Dan qui c'est retrouvé à hauteur de ses genoux une grande partie du trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 155
Honneur: 35
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Mer 15 Juin 2016 - 1:14
Gauche, droite, crochet gauche midlle kick. Gauche, droite, crochet gauche midlle kick. Gauche, droite, crochet gauche midlle kick. Gauche, droite, crochet gauche midlle kick. Gauche, droite, crochet gauche midlle kick. Gauche, droite, crochet gauche midlle kick.

Cela faisait deux minutes que Nassib répéter le même combo. Deux minutes que son partenaire subissait le combo. Le coach vociférer des plus forts, des plus vite. Beaucoup le maudire à ce moment. Gare à celui qui aller lâcher en premier. Il mit fin au calvaire et Nassib salua son partenaire. Après les étirements de fin d'entrainement, tous se mirent en position. Debout autour du terrain, les poings fermés au niveau de la taille et les abdos contractés. Le coach, tour à tour mit une droite à chaque personnes au niveau des abdos. Variant la puissance du coup, généralement plus fort pour ceux en qui il voyait du potentiel. Nassib encaissa le coup avec le sourire. Malgré la fatigue il était le premier à ranger la salle et le dernier à atteindre les vestiaires. Après les blagues bien vaseuses pendant la douche, il quitta la salle. Il rentrait chez lui au pas de course.


Arrivé chez lui, il se jeta sur son lit. Son téléphone vibra, c'était Mel. Elle voulait passer chez lui. Trop fatigué pour la voir, il refusa poliment. Il s'avait que ça n'allait pas trop lui plaire, alors il lui proposa de passer le lendemain. Elle ne répondit pas, sûrement un peu vexée du refus. Il se dessapa tant bien que mal, toujours affalé sur son lit. Depuis qu'il était voyageur, la fatigue se faisait de plus en plus ressentir pendant ses journées. Toujours affalé mais en caleçon cette fois ci , il lui fallu quelque secondes pour plonger dans un  sommeil profond.

Pas besoin d'ouvrir les yeux pour comprendre que cette nuit ne commencer pas comme les autres. La capuche qui s'enlevait toute seule, le vent qui frappé le corps de Nassib. Ses mèches virevoltante ne trouvé pas de répit. Il avait du mal à respirer, l'air ambiant s'engouffrer dans sa bouche dès qu'il l'ouvrait. Il se déplacer rapidement, volant dans les airs. Non chutant à travers les nuages, soumis aux lois de la gravité, cette impression d'être bercer par Eole lui même. Toujours les yeux fermés, serein dans sa chute. Le voyageur penser. Se rappelant ses péripéties à dreamland, ses rencontres bonnes ou mauvaises. Sa principale pensée était sur la nuit ou il a vaincu sa phobie. Celle ou il est devenu un voyageur contrôlant la lumière. Je me demande si j'ai un peu avancer depuis cette nuit, si j'ai fait les bons choix. Est ce que t'es toujours derrière moi grand frère ? Ouvrant les yeux. Est ce que j'ai rattrapé le vent ? Nassib attrapa sa capuche et l'enfonça sur sa tête, il regardait devant lui. Peut être il se réveillerait avant d'atteindre le sol. Sinon, peut être il trouverait un moyen de s'en sortir vivant. Ses pouvoirs ne lui seront pas très utile. Petit à petit une forme se distinguer, une île, une île immense et flottante.

Il y avait une forêt dense au centre, peut être les arbres amortiront ma chute pensa Nassib. Il se mit à se mettre à plat, voulant freiner sa chute. Ce n'était pas assez, peut être aller t'il survivre, mais avec des membres cassés. Merde! C'est comme ça que je vais finir ma vie de voyageur. Alors qu'en étant un simple rêveur, je pourrais survivre si facilement. Il projeta un clone avec difficulté sur un arbre et essaya de se concentrer pour son swap. Nassib traversa un petit champ de force qui a ralenti sa chute et le vent s'était soudainement adoucie. Plus besoin d'utiliser son swap, mais il devait rester concentrer sur son atterrissage. Loin d'être un acrobate, il se prit quelque branches au passage. Sa jambe coincé il pendouillait tête en bas, face au sol. Il se balança de gauche à droite, les bras tendu vers le sol. Après s'être dégagé, il se rattrapa avec ses mains tout en exécutant une roulade parfaite pour amortir la chute. Allonger sur le dos il reprenait son souffle. Je ferais bien une sieste ici, ça à l'air calme. J''ai quand même beaucoup de chance d'être en vie. Palpant son corps de haut en bas, il s'assura qu'il n'avait rien de cassé. Après vérification il se releva.

Bon je vais visiter cette île, je ne dois pas être tout seul. Nassib entreprit sa marche, sans savoir vers ou se diriger. La forêt était calme et paisible, il n'avait croisé personne, même pas un animal. C'était beau, les arbres avaient l'air bien entretenu. Un bruit se fit entendre. Il se faisait de plus en plus fort. Pour se rapprocher du bruit Nassib, bifurqua du chemin qu'il suivait. Petit à petit il reconnu le bruit de l'eau coulant à flot. Quelque mètres plus loin, il tomba sur une cascade magnifique. Un petit coin sympathique, qui prenait la forme d'un petit lac naturel. Après avoir fait le tour, ne voyant personne, Nassib plongea dans l'eau. C'était le meilleur moment de sa vie de voyageur. Il aurait pu venir ici toutes ses nuits. Peut être inviterait il une voyageuse dans ce bout de paradis. Il pensa même à Aurore. Baissant sa garde, il somnola le dos poser contre la terre. Sa tête, seule partie de son corps non immerger. Ses affaires juste derrière lui, éparpiller sur le sol.

Un peu plus tard deux jeunes robots qui faisaient la course se retrouvèrent au même endroit. Même si ils étaient plutôt bruyant, Nassib ne les remarqua pas. L'un deux se stoppa net en apercevant le voyageur. Il tapota sur son camarade puis pointa du doigt vers la cascade.

" Un, un organique !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Mer 15 Juin 2016 - 20:39
Après avoir sentit la brise glacée du vent geler son entre jambe, exposé sa lune au nez de Tommy sur une distance affreusement longue. Dan sentit ses pulsions meurtrières marteler sa poitrine, il avait déjà remis en cause les relations de groupe à Dremaland. Mais celle là se faisait littéralement cribler de plomb tout le long du vol. Sa prise tanguait violemment, les turbulences accentuaient la douleur, ainsi que le glissage de son pantalon. Le vent n'était pas son élément préféré, mais après dix minutes de trajet la sensation d'aération parcourant son entrejambe lui permit de réussir son atterrissage.

Dommage, ça aurait pu être bien plus classe si il avait pu masque ses jambes aux résidents de ce vaisseau. Ses cuisses tiraient encore un peu lorsque il se redressait en rebouclant sa ceinture sous son nombril. Les silhouettes que Tommy détecta les observaient d'assez loin, affluant vers la sortie dans une queue silencieuse. Des drones, il n'y avait qu'une farandoles d'e caméra sphérique, aux multiples articulations sortant de leurs orifices. Les caméras émirent plusieurs flaches, trahissant les photos que prenaient les petits appareils, juste avant de disparaître dans des portes suspendu aux murs et aux toits. C'est là que Dan commença à percuter l'ennui de la situation dans laquelle ils s'étaient plongés. Il n'y avait pas de portes accessible depuis le sol du hangar, comme si rien n'avait été prévu pour les êtres dotés de jambes. Pas de marches, pas d'échelles, quelques plateformes servant de dépotoirs, ou d'atelier divers. Des pièces non identifiables, bien que l'une d'entre elle ressemblait à un bout de radiateurs:

"Bon, va falloir qu'on essaye d'atteindre ces plateformes pour passer par le même chemin que les petits robots. Je te fais la courte, tu me remontes avec ton nuage?"

Après avoir attendu la réponse évidente de Tommy qui devait encore moins avoir envie que lui de rester ici, ils s'approchèrent de la plateforme la plus proche du sol. Dan scruta de son côté, essayant de repérer un moyen plus facile pour accéder aux sorties avant de débuter l'ascension. Puis il se résolut à tendre les bras en l'air pour aborder la première plateforme. Facile d'accès et survolant le sol à moins de deux mètres cinquante du sol, ils purent tout les deux agripper le rebords. Le flotteur tangua brusquement, menaçant de laisser tomber son barda sur la tête des deux voyageurs, mais une fois la peur passée, ils purent se tourner vers la seconde plateforme. Plus petite et légèrement plus haute, cette dernière portait une pile de roues métalliques.  Ils s'entre aidèrent mutuellement plusieurs minutes, manquant de mourir, ou de se blesser plus d'une fois. Laissant quelques remarques choquées échapper de ses lèvres, Dan n'hésitait pas à se plaindre:

"Qui est le connard ayant conçus cet endroit? J'espère que le reste est moins débile, sinon je campe jusqu'au réveil sérieux!"

Lorsqu'ils atteignirent la sixième plateforme, ils purent enfin se préparer à prendre la première sortie. C'était une fente donnant sur un couloir incrustés de néons multicolore. La luminosité était un peu trop intense pour le laisser de marbre. Ils allaient s'y éclater les yeux. Sans compter qu'ils avaient quatre cinq mètres à sauter. Peut être avait-il déjà réalisé pire, mais l'adrénaline n'était pas là pour le coup. Il lança un regard mauvais à Tommy puis trouva enfin le moyen de se venger:

"Je t'en prie vas-y en premier."

En réalité, il avait aussi besoin de reposer son bras, sous son gant la fournaise s'était intensifiée après les multiples efforts. L'air l'avait soulagé, mais cette séance d'escalade lui avait réveillé quelques "plaies". Laissant Tommy apprécier son choix, quelque chose se tramait à une vingtaine de kilomètres. Le premier poste de commande ayant eut vent de l'arrivée d'organiques sur le vaisseau avec à peine dix minutes d'intervalles entre les rapports eut l'effet d'un cataclysme. Les machines s'emballaient, alors que les ordinateurs se lançait efficacement dans de multiples calculs. Kpt888 devrait être au courant d'ici moins de cinq minutes et vingt secondes. La transmission n'était pas à son paroxysme ces derniers temps, après la décision d'une refonte du système, pour passer aux ondes, plutôt qu'aux transfert de sauvegarde. L'équipage du MER LAN3 avait simplement sonné la retraite de toutes les unités concernées par les zones approchées des voyageurs. Chaque citoyens devait quitter son poste dans les plus brefs délais, c'est à dire dans l'immédiat, pour rejoindre les autres dans des compartiments sécurisés. Les premiers calculs de niveau leurs indiquèrent que ce n'était pas des organismes démesurément puissant. Leurs données, ne permettait d'établir quel genre de pouvoirs ils possédaient pour deux d'entre eux. Mais ils pouvaient déjà imaginer que l'homme aux cheveux rouges et au nuage était soit un invocateur, soit un manieur.

La seule décision prise par l'équipage, fut d'envoyer plusieurs nuées de drones en mode passif, pour observer leurs comportements et déduire les intentions des intrus. Pendant ce temps, après que Dan et Tommy aient terminés leurs singeries. Ces derniers firent irruption au milieu d'un étrange jardin. Les arbres portaient des rameaux aux couleurs rosées, les limbes des feuilles allaient du bleu nuit au bleu turquoise. Leurs troncs portaient des implants robotiques étrange, comme si on leur avait implantés des ordinateurs. L'herbes étaient longues, elles atteignaient au moins les dix centimètres de haut.? De quoi recouvrir leurs bas de pantalon. Le plafond était une immense sphère opaque, mais non teintées, la matière ressemblait à certains verres de lunettes de soleil. Suffisamment sombre pour protéger des UVS, mais légèrement éclaircit pour laisser passer la lumière. Dan aimait beaucoup l'ambiance, ainsi que la chaleur de l'endroit, l'encourageant à finalement retrousser les manches de sa veste, pour ensuite l'ouvrir sur son débardeur. Il avait prit du muscles, ses pectoraux étaient plus développés et ses épaules s'étaient élargies. On pouvait noter une légère odeur de fumée depuis qu'il s'était rafraîchit:

"Bon, avant qu'on ne soit interrompu dans tout ce bordel, qu'est ce qu'on disait? Tu parlais de tes derniers exploits je crois non?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 703
Honneur: 32
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Lun 20 Juin 2016 - 13:06
Nous avons fait une entrée remarqué c'est un fait, étant donné le remue-ménage qu'a provoqué notre arrivée. Et je ne pense pas que ce soit dû à la nudité de mon camarade. Pieds à terre je m'attarde sur la démesure des lieux, un hangar immense que ce soit en largeur ou en hauteur, même le vaisseaux sur lequel nous avons voyagé est plutôt imposant. Les robots que l'on aperçoit en rang sont tous sur propulseurs et voltigent à différentes altitudes. Cependant les rangs ne sont pas rectilignes, on sent que tout n'est pas parfait dans leurs calculs de la distance les uns par rapport aux autres. Une chose est certaine avec ce détail, ces tas de ferraille ne sont pas une seule et même entité, ce qui aurait pu être problématique. En effet, même si les informations circulent elle iront toujours moins vite qu'une liaison directe entre tous les boulons de la structure.

Après l'observation vient l'action. Pas moyen qu'on reste là à attendre un bataillon qui aurait tout le loisir de nous descendre comme les intrus que nous sommes. L'idée de Dan pour progresser est bonne. Dès qu'une plateforme est trop haute nous enchaînons courte échelle et arcus auquel peut s'agripper le contrôleur. Même si le rythme est bon je m'en veut un peu de ne pas avoir réussi à maîtriser la densité de Cloud pour le faire l'éviter. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé... Je me souviendrais de cette nuit d'entraînement pleine de chutes et des douleurs… D'un autre côté cette ascension me permet de voir comment gère Dan avec son bras sur lequel il ne peux compter au maximum de ses capacités. Sans qu'on est abordé ce sujet glissant trop en profondeur, j'en sais juste que cela le fatigue, qu'il n'est pas au top et qu'il y a une histoire de démon sur la table. Il faudra que je l'interroge un peu plus sur la question…

Nous voilà arrivé au niveau d'une ouverture dans la paroi de la structure. Sans vraiment le montrer et sans vraiment le faire exprès je le laisse regarder en premier par l'ouverture. On ne sait jamais ce qui aurait pu en sortir, arme, pièges, laser ou je ne sais qu'elle connerie. Mais tout ce qui en ressort c'est une lumière intense provenant des néons incrustés dans les murs. Et c'est par une petite courbette et un sourire en coin railleur que mon camarade m'invite à prendre la tête de notre binôme. Je ne remet pas exactement la raison de ce sourire mais ce n'est pas comme si on avait pas l'habitude de se charrier lui et moi. Je passe donc de la plateforme à l'ouverture avec un petit saut. J'hésite à utiliser la forme nimbus de Cloud qui nous protégerait de la lumière aveuglante et je serais prévenu si la moindre chose se faufile dans le brouillard. Cependant si nous sommes observés cela pourrait être pris comme un acte d'attaque. Ça commence à être habituel. J'avance donc dans ce corridor à l'éclairage divin en ne faisant que séparer Cloud en deux. On ne sait jamais.

La sortie est une sorte de gigantesque serre tropicale. Seules différences avec une vraie, l'absence de cris d'animaux et la couleur bleutée des végétaux. Sans savoir où cela nous mène nous continuons notre progression au milieu des hautes herbes. Cette marche laisse le temps d'observer les alentours pour essayer d'y voir un peu plus clair. Les troncs et les tiges tout autour de nous pulsent de lumière bleue à intervalle régulier. Comme si il y avait un flut rythmé d'énergie qui les traversaient.

- Derniers exploits peu glorieux... Un tournoi d'art martiaux que ma partenaire a fait tourner à l'attentat terroriste... super... Je suis beaucoup resté en Zone 1 avoir si même là on peut trouver les embrouilles. Et c'est le cas. Sinon je cherche d'autres moyens d'utiliser Cloud, sans réels résultats pour le moment... et toi ?

Aucune présence visible de robot ou de mécanisme de surveillance jusqu'au moment où de petits drones s'approchent de nous à toute vitesse. Il ralentissent et se figent quasiment instantanément à 1m de nous et flottement doucement en nous tournant autour. Lorsque je tend la main pour l'attraper sans montrer de signe de d'hostilité celui qui me fixe se recule hors de porté sans me lâcher de son objectif de verre. Au moins nous savons que nous sommes observés.

- Il vaudrait mieux ne pas les abîmer si on ne veut pas avoir tout le vaisseau à dos... Je me vois mal affronter un équipage entier de robots, même avec toi...

Les nuit avec Dan ont tendance à très souvent se révéler dangereuses car ce voyageur au sang chaud a un don pour attirer les problèmes. Je pense qu'à Dreamland aucun voyage n'est réellement épargné par des nuits où il risque ça nuit, mais à ce niveau là... J'en suis parfois à me dire qu'il a de la chance d'etre encore envie.

Je l'écoute parler tout en marchant et en observant les alentours jusqu'au moment où des buissons se mettent à remuer. Des mouvements qui me mettent sur le qui-vive à cause de l'absence de vent et de toute présence animale. Séparé en deux depuis tout à l'heure, Cloud descend vers mes poings près à agir à tout moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 155
Honneur: 35
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Sam 16 Juil 2016 - 21:36
Toujours dans l'eau a regarder le ciel, Nassib remarqua que le ciel avait une couleur plus violette que bleu. En se concentrant dessus, il remarqua un petit voile. C'est surement ce qui lui a permis de ralentir sa chute et éviter d'utiliser son swap dès le début. J'imagine que j'ai encore pleins d'endroits comme celui ci à voir. Peut être que si je rencontre une voyageuse cool, on pourrait se poser ici. Peut être Aurore, sous son capuchon elle est vraiment belle. Mais elle me tuerait surement si je lui faisait une telle proposition. Nassib glissa légèrement et sa tête jusque la immergé, se retrouva sous l'eau. Lui qui s'endormait, ça lui donna un petit coup de peps. Il nagea un petit peu sous l'eau, dégourdissant ses membres. Puis il se laissa flotter sur le dos, sans apercevoir qu'on le surveillé de loin. 

Les deux jeunes robots regardaient la scène. Même si ils avaient envie de fuir, voir un organique en vrai et d'aussi près les poussés à rester. L'un d'eux proposa même à l'autre d'aller lui voler ses affaires. Même si c'était une blague, l'autre accepta. Il pourrait raconter aux autres à quel point il est courageux. Son partenaire essaya de l'en empêcher, lui racontant les légendes qu'on raconte sur les organiques. Décider, il avança prudemment vers Nassib. Celui ci toujours dans l'eau, était perdu dans ses pensées. Le jeune robot commença à se rapprocher de la tenu du voyageur, il posa sa main sur le capuchon et regarda si l'inconnu regardait dans sa direction. Quand il vu que ce n'était pas le cas, il empoigna le capuchon, prenant avec lui toute la tenu. Son partenaire fit un petit cri de joie qui interpella Nassib. Se retournant pour voir si le voyageur avait vu la scène, il croisa le regard avec l'organique. Pris de terreur il s'immobilisa, empoignant la tenue du voyageur de toutes ses forces.

Nassib entendit un petit cri qui venait de derrière lui, il se retourna et aperçut quelqu'un avec ses vêtements. Au début surpris, il nagea instactivement jusqu'au bord tout en ne lâchant pas du regard le petit voleur. Même ici je dois avoir à faire un voleur, c'est fou comme mes débuts de nuit à dreamland se ressemble. Il sorti de l'eau et le jeune robot se retourna sur lui, croisant son regard. Nassib remarqua que le jeune robot était pétrifié. Soudain un cri se fît entendre. Nassib dirigea ses yeux vers la provenance du son, apercevant l'autre robot. Le voleur profita du manque d'attention de Nassib pour s'enfuir avec les vêtements. Alors ils peuvent parler aussi, mais je me demande bien pourquoi il avait l'air si effrayé devant moi.

" Oh les mecs ça vous dit pas de me ramener mes affaires, c'est que je vais me les caillés."

Comme ils ne répondirent pas, Nassib les poursuivis. Encore mouillé, en caleçon et pied nu il devait faire rire plus qu'autre chose. Les hautes herbes le gênait, mais il continuait de courir. Si il les perdait de vu, impossible pour lui de récupéré ses affaires. Les robots connaissaient mieux la zone que lui, mais même presque à poil il courait plus vite qu'eux.

"Oh les mecs je ne vais pas vous faire de mal, hein. Je veux juste récupérer mes affaires !" Ils veulent vraiment pas s'arrêter, bon je vais devoir créer un clone, il va peut être pouvoir m'aider.

Voyant que le voyageur était maintenant accompagné, les deux robots se séparèrent chacun d'un côté. Nassib et son clone continuait de poursuivre celui qui avait sa tenu. Ses pieds le brûlé et il savait qu'il n'allait pas tenir très longtemps à ce rythme. Le clone bien moins rapide que l'original, n'était pas gêné par l'environnement. Soudain un drone fit son apparition derrière le voyageur. Il se plaça à son niveau et commença son analyse.

Voyageur novice... aucune information sur ses pouvoirs.

Le drone suivait toujours Nassib et celui ci suivait toujours le jeune robot. L'autre avait disparu, se perdant dans les hautes herbes. Le clone talonner Nassib, il décida de le faire disparaître. Il voulait économisé ses forces. Le robot reprenant ses esprits, lança la tenue du voyageur dans un arbre.

Enfin je vais pouvoir les récupérés. Nassib grimpa à l'arbre prudemment, il agrippa sa tenue, mais celle ci fut coincé. Il tira plus fort et la branche sur laquelle reposait ses vêtement se cassa. Il la reçu en pleine tête et il s'effondra sur le sol. Fait chier ! Courir et tomber sont mes actions principales dans ce monde. Maintenant que j'y pense ils ont du voir mon sceau sur le torse. Si Aurore apprend ça, je vais être dans la merde. Faut vite que je me rhabille. Se relevant, une douleur au niveau de l'épaule se fit sentir. Il força un peu pour remettre sa tenue et la douleur s'accentua.

Continuant son chemin avec le drone qui le lâcher pas, il cherchait à se faire un plan de la zone dans sa tête. Cherchant un point de repère pour se situer par rapport au coin d'eau. Pendant sa course il n'avait pas remarqué que le bruit d'eau avait disparu. Il avança s'en prêter attention au drone, si celui ci voulait l'attaquer, il y a longtemps que ça aurait été fait. Continuant son chemin, il recroisa l'autre robot. Celui qui avait pris un autre chemin. Il se cacher dans les hautes herbes, apparemment quelqu'un d'autre lui faisait peur. Nassib le surpris par derrière et il recula machinalement dans les hautes herbes. Nassib le força à se lever et ils se retrouvèrent devant deux voyageurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Lun 25 Juil 2016 - 17:20
Dan observait les environs en écoutant Tommy, le pauvre semblait s'ennuyer et déprimer plus qu'autre chose. Dans un sens il était heureux d'entendre qu'il participait tout de même à quelques événements comme les tournois. Malgré que le dernier semble avoir tourné au vinaigre, ça ne pourrait que l'aider pour la suite de ses voyages. Identifier les disquettes qu'on pouvait lui balancer et les dissocier du reste. Il avait évidement entendu parler des zones, mais il se demandait toujours comment Tommy parvenait à en définir une de l'autre. Et surtout, qu'est ce que cela apportait à la géographie de Dreamland? Le jeune homme ganté commençait à se poser des questions, perdant le file de la conversation, jusqu'à la remarque de Tommy. Dan pesta en remuant les lèvres, souriant d'une manière gênée en levant les yeux. Effectivement, il n'avait pas pour habitude de rester tranquille quand les choses commençaient à péter. En revanche, il rejoignait son point de vue, affronter une armée de robot à deux n'étaient pas une bonne idée. Mais n'y avait-il vraiment que des robots sur ce vaisseau? Les yeux de Dan visaient désormais la petite boule de métal, cette dernière tournoyait autours de lui en lâchant des bruits de radars, lui laissant imaginer plusieurs hypothèses qu'il confirmerait plus tard:

"On devrait peut être s'adresser à ces..."

Il fut coupé par les mouvements dégagé sur la gauche, derrière une forêt qui semblait plus dense, un jeune homme blond semblait tenir un petit robot. Voyant Tommy en position de combat, il ne put s'empêcher de lâcher:

"L'armée de robots Tommy, l'armée de robots."

Dan salua l'inconnu de la main, gardant son gant dans la poche machinalement. Il proposa à Tommy de le suivre jusqu'à eux. Écrasant brièvement la végétation sur moins de cinq mètres, les trois voyageurs eurent chacun le temps d'analyser la situation. Ni les uns, ni les autres à l'exception de Tommy qui avait désormais son nuage au bout des poings, ne semblait dangereux. Dan observait le petit robot, intrigué par sa forme et ses proportions, il n'imaginait pas qu'une machine pouvait à ce point éprouver de la crainte. Ses boulons semblaient prêt à être expulsés d'un moment à l'autre. Peut être que le blond n'était pas aussi aimable qu'il en avait l'air:

"Salut, moi c'est Dan et lui c'est Tommy. Ca ne te dirait pas de relâcher ce petit robot, histoire qu'on ne passe pas pour des monstres? Je vois qu'on est pas les seuls à être surveillé."

Les drones prenaient tous légèrement un peu plus de distance, observant le groupe d'un angle plus étendue. Quelle qu'en soit la raison, c'était forcément lié à l'augmentation de voyageur, ainsi que la présence du petit. Peut être était-ce une manière pour eux de lever les mains en l'air. Quoi qu'il en soit, Dan poursuivait:

"Puis je doute qu'on puisse tirer quoi que ce soit de ce petit gars sans l'intimider vue son état. Hein bonhomme?"    

Le petit robot cligna une centaine de fois les orifices qui lui servaient d'yeux, puis chercha à s'échapper en couinant. Le son était aussi drôle que stressant, une sorte de grincement mélangé au son de l'hélium. Dan affichait un sourire confiant, un regard se voulant aimable mais gardait sa main gauche dans la poche de son manteau. Bon son gant couvrait l'intégralité de son bras, mais c'était sa manière de montrer qu'il n'avait pas envie d'en parler.

Pendant ce temps, KPT888 recevait la nouvelle en personne. Siégeant sur son trône de contrôle, il eut un petit moment d'égarement. Ses officiers semblaient perplexe quant à sa réaction paisible. Ce dernier transmis plusieurs instructions, premièrement les drones devaient continuer leur travaille. Secoundo, ils devaient isoler les voyageurs, fermer les portes de sécurités et les garder dans le jardin jusqu'à ce qu'ils se réveillent. Plusieurs machines proposèrent l'élimination, amenant l'argument que ces derniers pourraient désormais revenir en ce lieu la prochaine nuit. KPT88 refusa, ils n'avaient absolument rien fait de mal, pas d'attaque, pas d'explosions, ni de menaces. De plus leurs nombres ne justifiaient pas une telle panique. Lorsque ils purent clôturer le débat dans le silence, KPT888 ajouta qu'il désirait qu'on transmette les images au reste de l'équipage pour que ces derniers comprennent qu'ils n'avaient rien à craindre de trois organiques. Tant que ces derniers n'étaient pas affiliés à Mirage Space, ils n'avaient aucune raison d'ouvrir le feux:

"Maître KPT88, nous avons un problème. MILK678 est resté enfermé avec les voyageurs dans le jardin et ça ne serait pas la seule machine. Plusieurs versions de robot évolutif sont restés avec les voyageurs.

-Ne changez rien, je me déplacerais en personne, je paris sur la passivité de ses organiques. Et pour prouver au reste de l'équipage que nul ne doit les craindre. Je m'en vais les rejoindre. Activez moi des télé-porteurs.

-Bien maître."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 703
Honneur: 32
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Jeu 28 Juil 2016 - 15:05
En continuant d’avancer nous pouvons voir ce qui se tient hors du buisson et l’a agité. Un grand dadais blond comme les blés qui tient à sa merci un automate qui nous arriverait à mi-cuisse si il touchait terre. Terre… Peut-on parler de toucher terre lorsque l’on se trouve sur un vaisseau volant ? Un terme technique dont je ne saurais trancher le sens définitif et qui n’est pas le premier de mes problèmes.

Dan me rappel à l’ordre quand à l’observation continue qui nous est infligé. Me mettre en garde au moindre événement inattendu n’est surement pas pour plaider en notre faveur. Cloud reprend donc forme derrière moi pendant que nous nous approchons et que Dan prend la parole. Je hochais la tête en guise de salutation lorsque ce dernier me présenta sobrement au voyageur. Car d’un voyageur il s’agit, cela ne fait aucun doute. Même si j’ai quelques difficultés à différencier rêveurs et voyages la plupart du temps, certains, comme lui, avaient comme une aura fléchée qui indique leur nature. Leur posture, leur rapport avec ce qui les entour et surtout leur regard si vivace et éclairé qui c’est automatiquement posé sur nous en nous entendant approcher.

- Il n’a pas tort… Je ne sais pas si il a fait quelque chose de spécial, mais tu devrais peut-être le reposer. Il a un certain nombre de petit copains qui, nous pensons, sont entrain de nous observer.

Je concluais ma phrase en pointant du doigt les petites sphères en continuant de le regarder pour observer sa réaction.

Mais l’un d’entre nous n’a pas le temps de commencer une phrase ou une réplique. J’avoue ne pas avoir fait attention si il s’agissait de Dan ou du nouvel arrivant, car j’avais glissé mon regard sur le petit robot qui se débattait. A quelques mètres de nous, entre deux arbres un cercle métallisé c’est créé dans l’herbe. C’est une sorte de support de 10 centimètres de haut dont le bord vitré projette d’accord une faible lueur bleuâtre. Cette apparition ce fait dans un bruit plutôt important par rapport à la taille de l’apparition, ce qui a coupé court à notre conversation.

Après quelques secondes de battement la lueur s’intensifie et passe de l’état de lumière à l’état d’énergie pure. L’atmosphère devient comme électrique alors que quelqu’un ou quelque chose se matérialise. Ce qui est rassurant est que l’on ne nous envoie qu’un « interlocuteur » car la forme qui apparaît est solitaire.

Des rotors, des mécanismes et des boulots apparaissent au fur et à mesure. Nous fait face un automate les bras croisés dans le dos qui nous regarde d’un regard de fer. Bien plus difficile à cerner comme regard que celui d’un voyageur, même si lui aussi dégage un petit quelque chose. La lecture est d’autant plus difficile qu’il manque une page. En effet, soudée sur la partie droite de sa tête métallique une plaque de métal cache l’emplacement du second récepteur optique qui aurait dû se trouver là.

L’énergie se calme et redevient un simple halo de lumière bleu alors que le robot descend de la plateforme. Cette dernière retourne sous terre et laisse place au sol qui recouvre toute cette surface végétale. Pendant que mes yeux attardent sur ce rond de verdure qui reprend place, notre nouvel interlocuteur prend la parole.

- Bienvenue sur notre humble vaisseau jeunes organiques. Mon matricule est KPT888, gestionnaire supérieur de l’équipage du MER LAN3.

Il se présente donc, lui et son vaisseau, en tendant une poigne d’acier chaleureuse vers nous. En prenant l’initiative je m’avance sans que Cloud me suive, ce n’est pas le moment de laisser place aux soupçons.

- Tout le plaisir est pour nous d’arpenter un vaisseau aussi titanesque et d’en rencontrer le capitaine.

La poignée de main est sans fioriture et plutôt solennelle. Je l’imagine même symbolique lorsque je vois la sphère qui m’observait jusqu’alors se rapprocher de nos mains après m’avoir quitté de l’« œil ».

- Permettez moi d’excuser la réaction de mes subordonnés à votre arrivée.

Nous n’avons plus vue d’organiques tels que vous depuis de nombreux cycles et ne les avons pas quittés en bon terme.

A ces mots, d’autres robots émergent des bois et de différents orifices dans le sol ou les parois. Moins d’une quinzaine. De diverses tailles ne dépassant jamais le plus grand d’entre nous, ils semblent effrayés. La peur lut sur un visage de robot n’est pas quelque chose que je m’attendais à discerner aussi clairement. Me reviens à l’esprit un détail et je me tourne vers le voyageur inconnu pour savoir si il tient toujours le petit robot « prisonnier ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 155
Honneur: 35
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Dim 7 Aoû 2016 - 10:16
Surpris de voir d'autres voyageurs, Nassib esquissa un sourire sans lâcher le petit robot. Ils devaient avoir dans la même tranche d'age. Le premier le salua et l'autre le point serrer avait un nuage autour de lui. Quel pouvoir amusant. Je me demande si il peu se balader dessus comme Son goku. Voir ses voyageurs l'avait soulagé. Ils avaient l'air cool, ils donnaient l'impression de se connaître depuis longtemps. Tout en continuant à les observer, il oublia le petit robot entre ses mains. Le silence se brisa quand le premier se présenta et fit remarquer à Nassib qu'il tenais toujours le petit. Lui adressant quels que mots avec bienveillance. Le robot répondit par des bruits et des gestes paniqués. Suivi du second qui rappela qu'ils étaient observés.

"Merde c'est vrai ! Lâchant le robot, il se présenta. Je suis Nassib."

Tommy désigna les sphères autours d'eux. Nassib concentré sur la tournure des événements, les avaient oubliées elles aussi. Il prit le temps d'essayer de comprendre ce qu'il se passait ici, mais ses pieds le démanger. Lui qui petit avait l'habitude de courir pied nu sur le sable chaud, l'herbe piquante le gêner. Levant les yeux vers les deux voyageurs, Nassib remarqua que quelque chose se tramait derrière lui. Il se retourna lentement et un robot sorti d'une lueur bleu. Merde j'espère que je n'est pas causé des ennuies aux deux autres avec mes conneries. Même si il est seul, il dégage une aura particulière. Comme si il avait tout vécu. Je devrais présenter mes excuses... Trop tard ils ont déjà commencé à se parler. Hein ? Il s'excuse pour ses subordonnés, il est bien accueillant. Aurore devrait en prendre de la graine. Soudain d'autres robots firent leur apparition, la peur se lisait sur leurs visages. Dan qui observait la scène tout comme le 3ème voyageur se retourna vers Nassib, Tommy fit de même. Après deux secondes d'observations il compris qu'il tenait de nouveau le petit robot.

" Oh oui le petit ! Allez petit bonhomme tu devrais retourner avec tes amis, désoler de t'avoir effrayé. Petit je faisais aussi ce genre de blague avec les marchandises de mon père. Crois moi lui il faisait vraiment peur haha. Pendant que le petit rejoignait KPT888, Nassib se rappela de l'autre compère. L'autre, il faut le retrouvai. Je l'ai perdu quand il a envoyé mes affaires dans un arbre. J'espère qu'il ne lui ai rien arrivé.

- Normalement il doit être surveillé, on devrait le trouver rapidement. Je vous remercie pour votre inquiétude. Je suis content de trouver des organiques bienveillant comme vous. Peut être, voulez vous visité notre vaisseau ?

- Je ne sais pas pour les autres, mais ça serait un plaisir pour moi. De ce que j'ai vu cette endroit est magnifique. Je suis Nassib, enchanter M. Kpt888.

- De même Nassib. Allez tout le monde qu'on escorte ces jeunes gens. Qu'une équipe soit envoyé pour retrouver notre petit chenapan."

Tout le monde se mit en marche, certains robots posés des questions aux voyageurs et d'autres n'arrivé pas à surmonter leur peur. Ils restaient à l'écart surveillant les faits et gestes des inconnues. Nassib se demander si ils avaient vu son sceau, il espérait ne pas être questionner sur ça. C'était sur qu'ils connaissaient une partie de son pouvoir, mais ça ne le gêner pas tant que ça. La visite continué et ils quittèrent ce qu'ils appelèrent leur jardin. Arrivé dans un hangars où les robots volés un peu partout, ils marquèrent une pause.

" J'aimerais discuté avec vous dans ma cabine si vous êtes d'accords. Je pense que vous avez pas mal de questions à me posé et j'aimerais savoir comment être vous arrivés ici exactement.

- Je ne sais pas pour les autres mais moi je suis tombé du ciel. J'ai eu de la chance de tomber ici. Je suis prêt à vous suivre."

Après que les deux autres se soient concertés, ils acceptèrent la proposition. Kpt888 ordonna à ses hommes de reprendre leurs activités et il accompagna le trio jusqu'à ses quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Jeu 1 Sep 2016 - 20:15
Lorsque KPT888 émergeait de son téléporteur personnel, l'orifice caché scanna froidement les trois organiques. Rythme cardiaque, densité de l'ossature, composant chimique, une batterie de données aussi poussées que dense défilait le long de son cortex cybernétique. Il en conclut très vite que les deux voyageurs les plus proches étaient plus expérimentés que le blond, bien qu'ils soient tous approximativement du même âge. Son codeur vocale opta pour une voix paternel et réconfortante. Ses membres se déplaçaient avec une grâce et une fluidité qui aurait fait bondir plus d'un génie de la robotique terrienne. Sa silhouette rappelait celle d'un homme, bien que son visage se rapprochait plus des caractéristiques d'une créature des rêves lambda. Deux antennes remplaçaient ce qui aurait pu être des oreilles. Elles longeaient son crâne pour gesticuler brièvement à la moindre vibrations. Donc plus simplement, elles faisaient un constant va et vient, entrecoupé par de faibles courbes.

Il avait enregistré un peu plus tôt à son poste de contrôle les données concernant l'évaluation de leurs pouvoirs, aucun d'entre eux ne représentaient le moindre danger. Physiquement parlant ils n'étaient pas en état d’égratigner son corps, leurs pouvoirs aussi variés qu'ils puissent être n'avaient pas la moindre chance d'endommager ses circuits, ni même de le paralyser ou bien de le soumettre à une pression quelconque. Le voyageur le plus ancien semblait aussi être le plus abîmé, son rythme cardiaque avait bien vite augmenté depuis l'arrivée du capitaine. Celui à ses côtés aussi semblait plus méfiant que le troisième, accentuant son intention de les isoler du reste de l'équipage.

Rehaussant les anneaux de sa cape stylisée de manière à accentuer son air de maître  tout en les conviant à une visite formel. KPT888 terminait la programmation de l'itinéraire idéal en pivotant en direction de la porte Est du jardin. Nassib semblait prendre sa proposition à la légère ce qui laissa un rire étrangement chaleureux secouer son torse composé de métaux rares. Si seulement les organiques avaient pu être tous aussi naïf que lui, ses projets et son avenir auraient tous étés beaucoup plus simple et rapide à réaliser. Il laissa ses données sur les codes sociaux générer ses réflexes et gestes. passant de temps à autres ses mains dans le dos en pointant des installations d'un côté ou de l'autre du visage. Détaillant brièvement leurs utilités ou les années de créations engouffrées dans ces immenses groupement de machines, de câbles fluorescent et de vaisseaux, drones et autres model robotiques. Tout ça sans jamais trahir le moindre secret, ni même expliqué le moindre procédés ou les objectifs précis de ces engins vis à vis du vaisseau. Si le moindre des voyageurs s'étaient aventurés à le questionner, il se contentait de changer de sujet, en basant ses remarques sur le précédant pour augmenter la véracité de ses propos. Il laissait bien évidement les autres robots les accompagnants poser des questions, ou bien vanter les mérites du MER LAN3.

L'un d'eux s'adressait à Dan lui demandant pourquoi son bras gauche était recouvert par ce gant de cuivre. Il eut pour réponse un simple haussement d'épaule et un sourire niais. Cherchant à semer le petit curieux, son geste n'échappa pas aux antennes du capitaine, sentant les pas du voyageurs gagner son dos alors qu'ils passaient sur un pont énergique. Plusieurs réseaux câblés parcouraient les arcades et piliers du bâtiments, véritable merveilles architecturale s'étendant sur plusieurs kilomètres. Le voyageur n'oubliait pas qu'ils ressemblaient plus à des prisonniers plutôt qu'à des touristes. Non pas qu'il avait essayé de ce faire la malle, mais à peine s'était-il attardé à contempler l'une des merveilles du vaisseau, que trois des robots vraisemblablement réticents à accueillir des organiques l'avaient encerclés. Le conviant poliment à rejoindre le reste du groupe. C'est sur le retour que l'une des machines s'était risqué à le questionner sur son bras. Aucun d'entre eux n'avaient manqués la puissante chaleur que contenait ce gant. Elle défiait les lois de la physique, autant par les composants générant cette chaleur, que par les mouvements et les organes durcit que le voyageur semblait tant bien que mal pouvoir mouvoir. Dan avait lorgné sur Tommy, espérant lui faire comprendre qu'il avait du mal à se faire à l'ambiance général.

Une fois arrivés devant une plateforme circulaire, illuminé par des projecteurs agressant les pupilles des organiques, KPT888 congédia l'escorte, en invitant les organiques à le suivre dans ses "quartiers":

"Je n'y vois pas de problèmes non plus, mais pourriez-vous baisser la lumière? Et la température, si ce n'est pas trop demandé?"

La température ambiante était étrangement élevée, déjà que son bras était aussi agréable qu'un four actif à trimbaler, il sentait de grosses gouttes de sueur perler le long de son corps. Essuyant péniblement son visage en soufflant.Son ton était insistant, mais cordiale, KPT888 le toisa de manière inexpressive, puis rétorqua avec une correction, ainsi qu'une volupté irréprochable. Comment une machine pouvait-elle le mettre aussi mal à l'aise en quelques mots? Surtout lorsque ces derniers ne laissaient sous entendre aucunes menaces, peut être bien car il répondait à ses attentes aussi brièvement, et drastiquement que le plus respectable maître de maison que n'ait jamais porté Dreamland:

"Si il n'y a que ça monsieur Sorro, je m'y atèle de suite. Pour la chaleur, je vous prierais de patienter jusqu'à mes quartiers, nous allons simplement nous en éloigner."


Ses antennes remuèrent en direction des de la plateforme et l'intensité de la lumière baissa radicalement. Dan essuya la moitié d'un juron, le contenant pour plus tard, puis se contenta d'un merci qu'il lui rappa l'extrémité de la langue. Ils gravirent quelques marches pour accéder au centre de la plateformes, puis furent soudain tous zappés dans un halo de lumière. Ils se retrouvèrent tout les quatre sur une plateforme plus petite, la chaleur avait laissée place à un froid qui fit grelotter Dan. S'empêchant de jurer deux fois en moins d'une minute il lorgna sur le long couloir allumé par de vif néons vers vissé aux murs. En s'attardant sur ces néons, il en conclut qu'ils ressemblaient plus à des lasers. Mais ces derniers ne laissaient pas le moindre sifflement, ni la moindre vibration effleurer ses tympans. Ils suivirent le capitaine, pour se retrouver face à une porte massive qui s'ouvra d'un geste de la main de KPT888.

Rien d'humain, une salle plaquée d'or ou d'une matière semblable. Pas de meubles, ni de tapis, rien si ce n'est une sorte de trône dans lequel KPT888 se planta. Le trône avait vraisemblablement été taillé sur mesure pour lui, puisque des pieds aux antennes, son corps sembla s'encastrer lentement dans la matière dorée. Plusieurs traits verdoyant serpentèrent du siège, et recouvrirent partiellement l'ensemble de la pièce. Trois sièges semblable à son trône émergèrent du sol, couinant et craquant dans des convulsions irréelles. La porte se referma une fois les sièges installés en arc face à KPT888, puis les festivités commencèrent:

"Alors messieurs, qu'avez-vous pensez de nos installations. Sans vouloir m'avancer, il semblerait que vous ayez été subjugués n'est-ce pas? Tant mieux.

Il ne semblait pas réellement disposé à les entendre, puisque il connaissait déjà la réponse propre à chacun:

"Maintenant que sais ce qu'il en est pour monsieur Nassib, qu'en est-il de vous Tommy et Dan?

-Je ne me rappel pas avoir donné mon nom... ni entendu celui de Tommy en vôtre présence.

-Ne soyez pas offensez pour si peu, mais vous avez bien dû remarquez les quelques drones qui vous suivaient.

-Effectivement. Pour ce qui est de nous, si je puis me permettre Tommy, on a simplement sautés sur l'une de vos navettes pour échapper à nos poursuivants.

-Des poursuivants? Le monde d'en bas ne cessera-il donc jamais d'être aussi hostile et primaire?"

Sans esquisser le moindre geste, la surface métallique de son torse commença à s'illuminer, de multiples points passant d'une couleur à l'autre clignotaient trop rapidement pour que Dan puisse retenir quoi que ce soit. KPT888 savait qu'ils ne mentaient pas, en revanche leur histoire comportait une part d'ombre qu'il ne pouvait expliquer que par une erreur de fabrication. Nassib était victime du destin, en revanche, les deux autres compères ainsi que la navette, qui s'avérait être un drone auraient du être pulvérisé dans le ciel avant d'atteindre le MER LAN3. Il envoyait plusieurs signaux, ainsi que quelques ordres et rapports à ses conseillers, demandant une explication à ce défaut. Jamais encore le moindre défaut de conception n'avait endommagé ses plans, ni même mis en péril l'harmonie du vaisseau mère. Laissant plusieurs théories émerger de ses circuits, des théories qui ne lui plaisaient guère:

-Pourriez-vous me décrire vos parcours respectifs voyageurs? Je suis forcé d'admettre que vous m'intriguez. Avant vous, aucun organique comme je vous l'ai déjà expliqué, n'avait pu infiltrer nôtre vaisseau.

La matière dorée, perdait progressivement sa couleur, cédant à un gris pâle étrangement moins réconfortant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 155
Honneur: 35
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Ven 28 Oct 2016 - 0:58
"Pourriez-vous me décrire vos parcours respectifs voyageurs? Je suis forcé d'admettre que vous m'intriguez. Avant vous, aucun organique comme je vous l'ai déjà expliqué, n'avait pu infiltrer nôtre vaisseau.

- Je ne suis qu'un jeune voyageur depuis peu. Je ne comprends pas encore bien ce monde. J'ai vu des choses qui m'ont fait frémir à mon arrivé et des endroits magnifiques aussi. J'ai surtout eu affaires à des voleurs depuis mon arrivé, votre île vaisseau est l'endroit le plus calme que j'ai pu voir. J'ai eu la chance de visité mon royaume et voir certaines de ses merveilles, mais rien de plus agréable que votre jardin.

- Et de quel royaume est il question ? Il prit un ton moins solennel et plus dure.

- Je viens du royaume de la lumière, j'aimerais y retourner quand je serais plus fort pour pouvoir faire parti de ses protecteurs.

- En voila un doux rêve que vous avez la, jeune voyageur.

- J'ai bien vu la terreur chez les petits et celles de vos confrères. Je ne peux imaginer ce qui a bien pu vous arrivé, mais j'ai pu remarquer les lois contre les voyageurs. J'ai espoir que certains d'entre nous, vont faire retourner la balance.

- Ah oui. Pourtant votre histoire et l'arrivé des deux autres confirme qu'on est loin de tout ça. J'ai de grande responsabilités ici, comprenez que votre arrivés soulève plusieurs questions. Ma communauté voulait votre mort pour la majorité, j'ai donné des ordres contraires. Est ce que je vais le regretter ? Tchh ! Si il change d'avis on est dans la merde.

- Je comprends et vous remercie pour votre bienveillance. Notre arrivé n'est elle pas là l'oeuvre du destin, un appel à la confiance entre nos communautés. Je sais, cela semble être des grands mots pour un homme qui ne connait ce monde que depuis très peu de temps. Mais si on échange un peu sur nos vie dans ce monde, je suis sur qu'on puisse ouvrir un chemin radieux pour nos communautés.

- Votre parole est belle et j'ai espoir qu'un jour la situation s'arrange. Je ne veux plus que les miens vivent dans la peur, pour l'instant je ne peux qu'augmenter la sécurité de mon vaisseau. Vous autres avaient surement une histoire différente, partagez la avec nous si vous le voulez bien."

Aussitôt que les regards se tournèrent sur Dan et Tommy. Dan s'enflamma, exprimant sa colère sous la menace. Tout le discours du jeune voyageur pouvait n'avoir servi à rien. Le regard de Nassib se retourna aussitôt sur le chef du vaisseau près à lancer un clone et courir sentant qu'il ne pouvait faire le poids contre KPT.

" Et bien ! Je n'aime vraiment pas votre ton. KPT appuya sur un bouton et le siège de Tommy s'enfonça dans le sol. Les mains et les pieds des voyageurs se firent ligotés.Ne vous inquiétez pas, il ne lui sera fait aucun mal. Du moins tant que vous respectez mes règles. Alors mr Sorro, j'espère que vous êtes plus apte à discuter maintenant."

Ok c'est la merde. Dan c'est à toi de jouer, je t'en prie fais les choses bien. Tu dois le voir toi aussi, notre vie ne tient qu'à un fil.    

Pendant que Dan s’entretenait avec KPT, Nassib observa la pièce. Il doit forcément avoir une sortie de secours. Fuir par là où on est entré, c'est une mauvaise idée. Il faut que je trouve une autre sortie, je ne sait pas à quoi m'attendre si Dan fait une bourde. Cherchant du regard dans toute la salle, il s'arrêta un instant sur le mur à leur droite. Une partie du mur avait une ligne un peu abîmé, comme dans ses vieux films avec les tunnels secrets. Ok j'ai trouvé ! Le mécanisme doit être la plaque à côté, elle est aussi abîmé. Nassib se concentra sur la discussion, il devait agir vite si leur vie était en danger. Il pouvait utilisé son swap pour pouvoir fuir, mais il ne savait pas si Dan pouvait se débarrasser de ses liens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 703
Honneur: 32
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Ven 18 Nov 2016 - 3:33
Je n'ai pas eu le temps de réagir. La conversation est partie en vrille bien trop vite alors que tout ce passait bien. Ok, pas tant que ça, on était un peu trop oppressé à mon goût, mais cela mis à part ça allait. Mais non… ça tourne au vinaigre et pour moi en plus ! Si j'ai eu le temps de voir que nos six poignets avaient étaient liés à nos sièges respectifs j'ai aussi pu constater être le seul à m'enfoncer dans le sol. Rectification. Tomber dans le sol. La vitesse et le choc de l'atterrissage ne me laissent entrevoir qu'une chute de plusieurs mètres lorsque le metal de mon siège percute une surface métallique en imitant le son d'une enclume. C'est le canon d'un bras qui m'accueille. Un automate de taille humaine et de forme humanoïde me tient en joue avec son poignet cassé en deux. Une tête rectangulaire massive avec une mâchoire de bulldog et un air mauvais. Il s'agit de droïdes de sécurité que l'on a pu voir durant notre visite guidée.

Ma descente était donc soit attendue, soit au stade d'hypothèse ce qui semble présager quelques protocoles de sécurité que KPT est prêt à nous faire goûter. Ce qui n'est pas pour annoncer de bonnes choses. Deux petits robots sur roulettes viennent se coller de chaque côtés de mon siège et si connectent. Me voici donc sur mon siège à roulette, une arme à feu pointé sur la tempe en train de me faire guider au milieux de galeries que je n'ai même pas aperçu jusqu'ici. Je ne saurais dire où l'on peut bien être en train de m'emmener alors que les pas lourds de mon gardien suivent de près mon fauteuil. Mes poignets sont toujours liés sans aucune possibilité de m'en défaire. Aucune possibilité que je ne décèle pour l'instant en tout cas. Il me vient à l'esprit que je ne risque possiblement rien à tenter de discuter avec ces tas de boulons. Voilà une dénomination qui ne doit pas franchir mes lèvres.

- Excusez moi. Demande qui n'engendre aucune réaction,  ce qui ne m'incite donc pas à me taire. Vous saviez que j'allais tomber par le trou tout à l'heure ? toujours pas de réactions Par contre vous savez que nous ne sommes pas un danger pour vous, votre capitaine nous l'a dit. Pourquoi êtes vous aussi méfiants ? Je sais qu'on a tendance à pas toujours bien comprendre les règles d'un endroit et à mettre le zouk. vive la réputation des voyageurs surtout en ce moment avec les problèmes pro et anti voyageurs. - Mais nous, ici, on a rien fait du tout. Ce serait pas plus simple de juste nous ramener au sol et chacun retourne vivre sa petite vie tranquille ?

À présent nous sommes dans une très vaste salle où des robots sont toujours à s'activer dans tous les sens pour ressouder un circuit ou une plaque en métal. Ils restent concentrés sur leur tâche sauf lorsque nous entrons dans le champs de vision de loin de leur capteur. Dans ce cas j'ai l'impression de sentir de nouvelles caméras me scanner des pieds à la pointe des cheveux. Cette salle semble être un espace de redistribution d'énergie. Des câbles bleues descendent du plafond pour rejoindre d'énormes condensateur avec une bulle de verre qui fait circuler des éclairs d'énergie bleues comme avec une bobine tesla. C'est vers l'un de ces trucs métalliques que l'on s'arrête. Le robot à forme humaine se rapproche de moi alors que mes attaches se séparent du fauteuil, me permettant de retrouver une certaine liberté de mouvement.

- Parlez pour vous. Sa voix semble rester d'un calme bien robotique et pourtant c'est avec une certaine haine dans ses intonations qu'il enchaîne. Une vie tranquille c'est pour les êtres organiques. Nous nous battons et nous cachons constamment pour ne plus avoir à supporter d'oppression de chaire et de sang pour faire leurs guerre. c'est en rapprochant son canon de ma poitrine qu'il termine cette phrase sombre de vérité. Je ne sais quoi lui répondre et attend donc de voir ce qu'il cherche a faire. Autour de nous certains automates se rapprochent même si ils restent à une distance raisonable.

- Ici nous sommes passés outre les organismes vivants en puisant directement l'énergie créé par la photosynthèse des plantes. La majorité parmi nous pensons que l'on devrai profiter d'avoir des organiques à bord pour essayer de nouvelles choses. son bras désarmé s'étend vers le générateur pour attraper l'extrémité d'une sorte de tuyau qui se composé de trois broches métallique similaires à des seringues. Chose que je ne vois pas immédiatement…

- Je ne sais pas ce que vous avez en tête, mais croyez moi : il n'est pas bon sous-estimer un voyageur. Dan est une grande gueule en ébullition qu'il n'est pas bon d'énerver. Et l'autre, le petit Nassib vient du royaume de la lumière… j'observe un léger silence pour intriguer mon interlocuteur et en profite pour apercevoir les broches. Vous savez cette lumière qui arrive à vous fournir en énergie et s'insinue partout. Vous croyez vraiment que ce royaume va lâcher ses voyageurs à l'aveuglette ? intérieurement je croise fortement les doigts pour que ma théorie basé sur les propos de cette machine, selon laquelle, ils ne connaissent pas bien le monde hors de leur vaisseau et n'ont que peut de contact avec l'extérieur, est vraie. Je peux au mieux leur faire peur et au pire faire gagner un peu de temps aux deux autres. Si votre chef m'entend, et je pense qu'il le peut. Qu'il se demande si il est prêt à prendre le risque d'énerver un puissant royaume de Dreamland, si tout ce que vous faites c'est de vous cacher.

Il y a un temps mort dans les mouvements du robot qui me fait face alors que le tube se rapprochait de mon flanc. Suivie d'un mouvement brusque et d'une douleur sourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Mar 29 Nov 2016 - 14:40
Pour ce qui était de lui expliquer son histoire, Dan n'y voyait aucun problèmes, si ce n'est les rôles qu'il avait lui même jouer au cours de ses multiples nuits. Son regard était sombre, ses lèvres closes, n’émettant qu'un faible tapotement du bout des doigts trahissant ses appréhensions qui montaient crescendos. KPT pouvait lire la vérité en les scanants, sinon il ne procéderait jamais à un interrogatoire si clos. Donc il ne tolérerait pas le moindre mensonge, à moins que ses derniers ne soient possiblement bien tournés. Dire la vérité sous un angle moins tranchant, lui laisser entendre qu'ils n'étaient pas de simples barbares comme ses précédentes réflexions le laissaient comprendre. Le regard de Dan se promenait désormais sur les murs, ainsi que les divers néons, pour finalement laisser quelques mots fendres ses lèvres:

"Vous avez peur de nous à ce point KPT? Vous nous considérez comme des êtres primaires, mais je ne vois rien de différent sur ce vaisseau. Peur, ignorance, orgueil, vous fuyez vôtre réalité. Maintenant, si vous daigniez bien me dire pourquoi j'en aurais quelque chose à carrer de vôtre inviolabilité? On est passé, d'autres passeront et comme nous tous vous ne serez jamais en sécurité en Dreamland. Alors foutez nous la paix si vous êtes réellement pacifique et laissez nous visiter, ou au moins partir à l'aide de l'une de vos navettes, puisque on n'est pas les bienvenues. Mais arrêtez le ton paternaliste, ça ne prend pas avec moi."

Il sentait les visages décomposés des deux autres voyageurs, ainsi qu'une pulsions meurtrières sur sa gauche. En avait-il encore trop fait? Il n'avait pas vraiment vue d'autres manière d'éclaircir la situation sans se risquer aux mensonges. KPT laissa un arc électrique fuser de son torse, jusqu'à ses jambes, dirigeant une quantité d'énergie parfaitement maîtrisée en direction du siège de Tommy. L'un des doigts de KPT manifesta un mouvement, puis leurs poignets et talons furent liés par la substance des sièges. Pire encore, Tommy venait de disparaître dans le sol. L'attaque fut si immédiate, Dan n'était pas surprit de ne point entendre son compagnon hurler. Ce qui ne l'empêcha pas de prendre sa part:

"Ne vous inquiétez pas, il ne lui sera fait aucun mal. Du moins tant que vous respectez mes règles. Alors mr Sorro, j'espère que vous êtes plus apte à discuter maintenant.

-TOMMY! HO! TOMMY! Bordel qu'est-ce que vous avez fait?! La prise d'otage c'est pas primaire comme principe ça?!

-Dan Sorro, ne me faîtes pas perdre d'avantage de temps. Vous ne savez rien, vous n'êtes même pas un exemple de maturité malgré vôtre âge et vôtre expérience. Typiquement le genre d'organique qui me forcent à recourir à ce genre de courtoisies. D'où venez-vous? Quels royaumes vous envoi? Pourquoi vôtre bras gauche contient-il une si faible quantité de dioxygène et une aussi grande puissance thermique?

-Espèce de ... bon, déjà personne ne nous a aidé. Du moins, si c'est le cas ils ne se sont pas manifestés. Ensuite, on a vraiment simplement fuit une horde de créatures affamées et sauté sur votre robot. Pour ce qui est de moi. Premièrement, mon parcours ne regarde que moi et comme vous l'avez remarqué, mon bras contient quelque chose que personne n'aimerait voir de trop prêt. Tout ce que je peux dire, c'est que ça peut consumer un vaisseau de guerre entier, tout en sifflant un air de musique. Maintenant relâchez Tommy bordel ou je vous jure qu'aucun siège ne va m'empêcher de vous en coller une!"

Des flammes blanches surgissait de part et d'autres, répondant à l'humeur du voyageur qui se débattait désormais comme un diable pour faire céder les liens. Ces derniers ne bougeaient pas d'un pouce, laissant Dan se débattre dans une mouise qu'il cumulait sauvagement. Pendant ce temps, KPT songeait à ses rapports, ainsi qu'à ses multiples scanners. Les piques lancées par le voyageurs étaient loin d'entamer son programme de fer. En revanche, le fait qu'il n'y ait pas la moindre trace de mensonges, ni même de doutes à chaque fois que l'énergumène ouvrait la bouche le désarmait. Avant que ce monsieur Sorro ne parle, il y a toujours un afflux chimique, que l'on peut traduire par du doute, de la confusion ainsi qu'un semblant de peur bien incrusté. Depuis que le capitaine c'était risqué à parler de son bras, la tension de son prisonnier n'avait fait que décupler, pour laisser place à cette rage animale. Comportement typique des organiques de faibles capacités mentales. Mais lorsque qu'il se livrait, tous devenait clair, normale, bien que légèrement excité. Sa seule piste restait donc l'acte de trahison, l'un de ses équipiers, réanimés sous ses ordres, voir par ses propres soins avait agit de son propre chef. Les niveaux des boucliers ne montraient rien d'anormale, les mises à jour, ainsi que les contrôles ne trahissaient aucun défauts. Les données qui défilaient tels un assaut d'éclair le long de ses circuits commençaient à l'handicaper partiellement. Alors que ses déductions n'aboutissaient toujours à aucune piste. Le laissant comprendre, que le traître pouvait ne pas être seul.

Jusqu'à ce qu'un message audio claire et concis traverse les multiples tableaux scindant son esprit. La voix du voyageur qu'il venait d'envoyer en sessions de tortures venait de Popper. Activant la réaction manuelle suivante, il s'arracha de son fauteuil, en serrant les poings, se déconnectant du flux d'informations, pour se dresser face aux deux voyageurs qui purent voir leurs liens se défaire automatiquement après la déconnexion de KPT. Ce dernier, gardaient une teinte grisâtre alors que de multiples filaments électriques parsemaient son corps bionique. Dan se redressa à son tour, puis bondit sur ce qu'il imaginait être son adversaire:

"CHALLENGGGGGGGGGGGGE ACCEPTED!"

Le poing droit de Dan fila jusqu’au visage de KPT, ne provoquant rien de plus qu'un simple bruit d'impact. Le Voyageur enchaîna plusieurs coups de poings et de pieds simultanés, visant articulations, ou relief semblant plus fragile. Sans aucun succès, il fut impressionné par la nonchalance de KPT, qui encaissait les chocs sans esquisser la moindre défaillance. Dan sentait de faibles coups de jus faire vibrer ses muscles après chaque coups, accentuant sa force pour l'augmenter d'avantage. Mais avant que le processus ne puisse réellement venir à bout de ses prévisions, le capitaine du MERLAN3 riposta d'un simple coup de poing dans le foie. Séché par la puissance de l'impacte, ainsi que par la rapidité de l'exercice, Dan fut obligé de retourner s'asseoir péniblement. Suffoquant en hoquetant, il put péniblement voir un étrange écran provenir des yeux cybernétique de KPT:

"Regardez, ceci est votre ami. Je vous laisse réécoutez ses paroles.

- Je ne sais pas ce que vous avez en tête, mais croyez moi : il n'est pas bon sous-estimer un voyageur. Dan est une grande gueule en ébullition qu'il n'est pas bon d'énerver. Et l'autre, le petit Nassib vient du royaume de la lumière…Si votre chef m'entend, et je pense qu'il le peut. Qu'il se demande si il est près à prendre le risque d'énerver un puissant royaume de Dreamland, si tout ce que vous faites c'est de vous cacher.

-Messieurs, je vais vous rendre votre ami. Mais je vais tous vous faire passer avant par une petite expérience, rejoignions le en bas. Nassib, pardonnez mes manières, et croyez en moi. Je ne vous ferais aucun mal, j'avais simplement besoins d vous testez tous autant que vous êtes. Rejoignions vôtre compatriote et parlons affaires. Si vous me promettez de tenir mr Sorro en laisse pendant la ballade.

-Quoi encore?"

On pouvait voir une sorte d'hologramme, représentant Tommy fasse à des machines inspirant peu de confiance et générant pas mal d'inquiétudes. Ainsi qu'un robot tenant le voyageur en respect avec une sorte de câbles électrifié. Les deux voyageurs restants sentir leurs sièges fondre dans le sol pour suivre le même parcours que celui de Tommy. L'hologramme disparut, laissant KPT et les trois autres rejoindre Tommy. N'étant plus liés à ses derniers, Dan s’accrochait tant bien que mal à son siège lors de la descente. KPT se tenait sur celui de Nassib, digne et froid, il semblait avoir un semblant d'affection ou de préférence pour le voyageur de la lumière. Une fois le petit groupe réunis, après cette brève séparation, Dan peina à se lever, pour lancer un regard de rage aux multiples robots qui se tenaient là. Ses derniers furent à la surprise générale congédiés par KPT, une fois ces derniers sortis de la salle, cette dernière fut sécurisé et close. La lumière étaient plus faibles, les machines plus silencieuses:

"Messieurs, puisque je ne parviens pas à lire en vous la moindre trace de mensonges. Je me vois obligé de vous donnez un ultimatum. J'ai de fortes raisons de penser, que vous n'êtes pas tous ici par hasard, croyez le ou non. Mais tous vos prédécesseurs sont morts sans jamais fouler nôtre sol. Vous avez été aidés, et j'ai de fortes raisons de penser que le responsable se trouve être l'un des miens."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 27/02/2016
Age du personnage : 24

Nouveau challenger
Nassib Kobb
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 70
Renommée: 155
Honneur: 35
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Dim 4 Déc 2016 - 19:09
Après l'interrogatoire, KPT se leva de son trône. Les liens qui retenaient les voyageurs avaient disparus. Mais l'atmosphère était lourde. Dan était loin de s'être calmer. Kpt était recouvert d’électricité. Non non non ! J'ai pas envie de me battre. Merde dit quelque chose. N'importe quoi. Pressentant ce qui aller arriver, Nassib chercha les mots pour calmer la situation. Ce fût trop tard. Dan s'était levé à son tour.

 
"CHALLENGGGGGGGGGGGGE ACCEPTED!"

Dan à peine debout, il se jeta contre KPT. Il enchaîna les coups à une vitesse fulgurante. Nassib prit de court devant le combat laissa la chaleur monté en lui. Même si Dan semblait avoir l'avantage, Nassib se préparer à rentrer dans ce combat inutile. Il ne voulait prendre le partit de personne. Dan était peut être une tête brûlée, mais voir Tommy disparaître comme ça... On ne pouvait que le comprendre. Même Nassib qui venait de rencontrer le duo de voyageur, ressenti énormément de colère et de frustration. Mais il comprenait aussi Kpt, il avait montré beaucoup de patience, surtout dans ce contexte bien difficile. Il n'avait pas le niveau pour intervenir, mais il le ferait si la situation devenait critique. Kpt riposta finalement avec un coup de poing. Il mit fin au combat avec un seul coup, laissant Dan se relevait et Nassib médusé. Cette force ! Je me demande à quel point il nous dépasse. Depuis le début il aurait pu nous tués, mais il a préféré nous épargnés. Soudain les yeux de Kpt s'illuminèrent et projetèrent un écran.

"Regardez, ceci est votre ami. Je vous laisse réécoutez ses paroles.

- Je ne sais pas ce que vous avez en tête, mais croyez moi : il n'est pas bon sous-estimer un voyageur. Dan est une grande gueule en ébullition qu'il n'est pas bon d'énerver. Et l'autre, le petit Nassib vient du royaume de la lumière…Si votre chef m'entend, et je pense qu'il le peut. Qu'il se demande si il est près à prendre le risque d'énerver un puissant royaume de Dreamland, si tout ce que vous faites c'est de vous cacher. Alalala Tommy si tu savais, ça arrangerai sûrement mon clan si je me fais tué.

-Messieurs, je vais vous rendre votre ami. Mais je vais tous vous faire passer avant par une petite expérience, rejoignions le en bas. Nassib, pardonnez mes manières, et croyez en moi. Je ne vous ferais aucun mal, j'avais simplement besoins d vous testez tous autant que vous êtes. Rejoignions vôtre compatriote et parlons affaires. Si vous me promettez de tenir mr Sorro en laisse pendant la ballade.

-Quoi encore?

- Je pense que votre poing a été plus efficace que mes mots. Allons retrouver Tommy."

Ils prirent le même chemin que celui qui avait enlevé Tommy. Nassib partageait son siège avec Kpt. Il resta silencieux, encore sous le choc des derniers événement. Il était inquiet pour son allié et Dan devait encore récupérer. Le groupe arriva au sous sol. Ils retrouvèrent le voyageur avec un comité d'accueil de robot. Kpt congédia les siens, nous laissant seul avec lui.

" Messieurs, puisque je ne parviens pas à lire en vous la moindre trace de mensonges. Je me vois obligé de vous donnez un ultimatum. J'ai de fortes raisons de penser, que vous n'êtes pas tous ici par hasard, croyez le ou non. Mais tous vos prédécesseurs sont morts sans jamais fouler nôtre sol. Vous avez été aidés, et j'ai de fortes raisons de penser que le responsable se trouve être l'un des miens.

- Tommy ça va ? Il t'es rien arrivé j'espère. On était vraiment inquiet tu sais. Dan aurait pu détruire le vaisseau vu comment il était énervé. Se retournant sur Kpt. Je vais vous aider. Je ferai ce qu'il y a faire pour résoudre l'affaire, même si je dois passer plusieurs nuits ici,  mais vous ne pouvez pas forcer les deux autres. Enfermer les dans une pièce ou il seront bien traités jusqu'à qu'ils se réveillent.

- Je peux très bien m'occuper d'eux c'est vrai, mais dis moi. Comment compte tu revenir ici. Car n'oublie pas que c'est votre arrivés qui à causer tout ça.

- J'ai découvert à Relouland qu'il y à des artefacts permettant de forcer un voyageur à revenir à l'endroit où il avait passer la dernière nuit. En gage d'une meilleur relation future entre nos communautés je suis prêt à revenir ici autant de fois qu'il le faudra. J'imagine qu'avec la technologie avancée qu'est la votre, vous avez les moyens de rendre ça possible.

- Là encore vous avez raison, mais demandons à vos partenaires leur avis. Est ce que vous êtes prêt à nous aider ou je dois vous enfermer jusqu'à vous voir retourner dans votre monde. ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 703
Honneur: 32
MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib) Mar 6 Déc 2016 - 2:05
Le câble qu'il vient de m'enfoncer dans la chaire se met à luire à peu de choses prêts comme ceux qui proviennent des serres qui nous ont accueillies. L'information ne me fait pas particulièrement plaisir, bien au contraire, le test est donc positif. J'ai comme l'impression de ne pas aller trop bien, même si je ne sais pas de quoi ça vient. Quand il me débranche je me sens mieux d'un seul coups. Fait chier.

- Il est plaisant de voir que vous pouvez au moins servir à recharger nos batteries.

- J'en ai pas l'air, mais je ne me laisse pas utiliser comme source d'énergie aussi facilement que ça.

Des rires mécaniques sortent des carcasses en aciers qui m'entourent et tout particulièrement de l'humanoïde qui m'a câblé. On entend des bruits de roulements et de métal qui résonnent en se rapprochent dans cette grande salle. En me retournant vers les bruits je peux voir mes deux amis arriver, accompagnés par le capitaine du vaisseau. D'un geste de la main ce dernier renvoie ses subordonnés à leurs ouvrages avant de prendre la parole.

- Messieurs, puisque je ne parviens pas à lire en vous la moindre trace de mensonges. Je me vois obligé de vous donner un ultimatum. J'ai de fortes raisons de penser, que vous n'êtes pas tous ici par hasard, croyez le ou non. Mais tous vos prédécesseurs sont morts sans jamais fouler notre sol. Vous avez été aidés et j'ai de fortes raisons de penser que le responsable se trouve être l'un des miens.

Qu'est ce qu'il vient de dire ? Ils déciment du voyageur à tour de bras si n'importe lequel arrive par hasard à approcher de leur vaisseau. Le jour où les machines penseront comme ça, nous serons vite exterminés. Ils descendent de leurs sièges et se rapprochent de moi pendant le discours de KPT.

- Tommy ça va ? Il t'es rien arrivé j'espère. On était vraiment inquiet tu sais. Dan aurait pu détruire le vaisseau vu comment il était énervé. Je vais vous aider. Je ferai ce qu'il y a à faire pour résoudre l'affaire, même si je dois passer plusieurs nuits ici, mais vous ne pouvez pas forcer les deux autres.

Houlla... Je ne sais pas ce qu'il lui arrive à lui, mais si il pense qu'il s'agit de ma première nuit à Dreamland on ne va pas vraiment être d'accord. Il s'est passé quoi pour qu'il se sente aussi impliqué et concerné que ça ?

- Enfermez-les dans une pièce où ils seront bien traités jusqu'à qu'ils se réveillent.

J'hallucine ? Sérieusement j'hallucine ? Je frappe discrètement l'endroit où on m'a très récemment branché à une grosse batterie. Non, je ne suis pas endormie ou en train de rêver au coeur même de Dreamland.

- Je peux très bien m'occuper d'eux c'est vrai, mais dis moi. Comment comptes-tu revenir ici. Car n'oublie pas que c'est votre arrivée qui à causer tout ça.

Et cette enflure de robot lui confirme qu'il est d'accord il s'est passé quoi ? Dan a pété un plomb et Nassib fait le suce boule ? Il se passe quoi putain ! Je ne comprends plus rien !

- J'ai découvert à Relouland qu'il y a des artefacts permettant de forcer un voyageur à revenir à l'endroit où il avait passer la dernière nuit. À ce moment-là de la conversation s'en est trop pour moi et d'un rapide coup d'oeil à ma droite je peux voir que Dan n'est pas trop emballé lui non plus. En gage d'une meilleure relation fut…

L'émissaire du royaume de la lumière à ma gauche, je lui tapote l'épaule pour attirer son attention. Il se coupe dans sa phrase et tourne la tête vers moi pendant que j'attrape à pleine main le tissu de son épaule. Aussi vite qu'il m'est possible de le faire j'envoie mon poing à l'encontre de sa mâchoire. Pas de façon extrêmement violente. Je ne voudrais pas le faire tomber dans les pommes, juste assez pour le sonner. Ma main gauche qui a bien encré sa prise me permet de le tenir debout s'il chancelle ou fait mine de tomber.

- Désolé. J'aurais pu parler, t'expliquer gentiment que ça ne se passe pas comme ça dans ce monde, mais autant de conneries en si peu de temps je me suis dis qu'il y avait un truc de déconnecté là dedans ! Il est assez rare que je m'énerve de cette façon, mais la situation depuis notre arrivée a réussi à me mettre hors de moi. Mais ça va mieux là ?

Je le lâche et défait les plis que j'ai fait sur son épaule du dos de la main. Puis je m'adresse directement à Kpt.

- Je ne sais pas combien vous en avez tués avant nous pour sauvegarder votre "sécurité", mais si il faut vous trouver un traitre, je me ferais un plaisir de le trouver. Rien que pour le faire sortir d'ici découvrir le monde qui vous fait si peur. Car si ce que vous dites est vrai et qu'un de vos subalternes s'est dit que laisser entrer des voyageurs n'était pas si con que ça, c'est qu'il y a encore des circuits à sauver sur ce vaisseau.

En terminant ma phrase je ne peux m'empêcher de tourner les yeux vers le robot de sécurité qui c'est éloigné en se plaçant derrière son supérieur. Il soutient mon regard sans broncher avec toujours cette haine robotique qu'il arrive très bien à faire passer. De son côté Kpt semble être resté bouche-bée devant ce que je viens à la fois de faire et de dire. Je ne lui laisse pas le temps de reprendre la parole et tourne les yeux vers mon camarade enflammé.

- T'en penses quoi Dan ? Perso je vois plutôt cette recherche comme un sauvetage que comme le fait d'aider un robot despotique et ça me botte bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib)
Revenir en haut Aller en bas

I am merly robotic! Look at me....(PV Tommy et Nassib)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1-