Haut
Bas

Partagez|

Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 23
Date d'inscription : 04/05/2016
Age du personnage : 20

Habitué
Charlie Censkid
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 20
Renommée: 25
Honneur: 0
MessageSujet: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Mar 17 Mai 2016 - 23:53
Il est 19h
Je rentre chez moi, une fois de plus harassé par cette journée de cours.
J'ouvre la porte de la maison, je salue mes colocataires qui sont déjà rentrés depuis une heure.
Après avoir posé les clefs, jeté mon manteau et mon sac dans l'entrée, je me dirige vers la cuisine, et grignote les restes de boeuf qui sont restés dans le frigo.
Après une soirée, somme toute classique, je passe en revue les événements de la journée, petit rituel qui fait office de relaxation. Je me rappelle de ce cours de bio du matin. Tandis que le professeur déblatérait sur Alexander Fleming, j'avais fait ce que je croit être un drôle de rêve. Tout cela semblait si réel.
Il est maintenant 23h et mes yeux me supplient d'aller me coucher via des allers retours incessants de mes paupières. Je leur accorde ce qu'ils demandaient et vais de ce pas m'affaler sur mon matelas. Je me remémore une dernière fois cet instant où j'était recouvert de champignons, cela m'évoquait tout de même un grand dégoût...
Cela ne me pris pas longtemps avant de tomber dans les bras de Morphée; j'étais parti pour, je l’espérais, une bonne nuit.

Sous mes yeux, je découvrait d'énormes champignons. Je mis un moment avant de réaliser que j'était conscient de moi-même. Une sensation très étrange parcourait mon corps. . . Attends, quoi ? Des champignons géants ?! Qu'est ce que c'est que cet endroit ?
Je fit un premier pas, comme pour vérifier si cela m'était possible. J'en fit un second, comme pour vérifier que cela m'était toujours possible. Puis je me mit à marcher, d'abord pour voir ces champignons d'un autre angle.
Dépité par le décor qui m'entourait, je me décide à me rapprocher de l'un de ces spécimens. Celui là était d'un vert pomme et s'affichait avec ça et là des points oranges. Sérieusement, je commençais à me demander si le boeuf n'avait pas été drogué en mon absence ou quelque chose du genre, quand je vis pas si loin un village; il paraissait que tout y était fait de champignons, des maisons aux lampadaires. Par curiosité pure, je commençais à m'en approcher.

Une fois dans cette bourgade, j'ai pu constater que les gens aussi étaient des champignons. Même si j'aurais dû être à la fois choqué et terrifié par de telles chimères, il ne me semblait plus nécessaire de faire appel à quelconque sens logique ici.
Ces créatures, possédaient toutes des formes différentes , des tailles de chapeaux différentes, des couleurs différentes etc... Les rues de ce villages étaient très occupées, de nombreux passants circulaient. Mais quelque chose me titilla l'esprit. Tout ceux dont je croisais le regard, étaient soit pris de panique et changeaient de direction, soit méfiant et affichaient alors un regard des plus noirs. Il était incompréhensible et impensable pour moi que je puisse représenter une quelconque menace. Puisque cela n'engageait à rien et que ce monde m'avais déjà assez mis la tête à l'envers, je décida de lancer un grand cri d'intimidation aux habitants qui marchaient devant moi pour tester leur réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 32
Date d'inscription : 06/12/2015

Habitué
Kaïn Belt
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 15
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Lun 23 Mai 2016 - 21:31
Ce soir-là comme depuis trois jours Kaïn avait jouer en Russie, un concert comme il en avait fait des dizaines, un publique de snob comme il ne les aimaient pas (ils lui évoquaient bien trop ses parents) à l’exception d’un petit groupe de jeune qu’il avait remarqué sur le côté. Ils étaient admiratifs, pratiquement en transe devant la technicité du jeune pianiste. Ce dernier, fière de cette popularité, les invita dans sa loge après le concert. Aussitôt rentrer dans la loge ils s’étaient comporter comme tous les autres groupies et avaient perdu son intérêt. Il écourta la rencontre en prétextant une représentation privée à donner. Les jeunes parurent déçus mais compréhensifs, ils laissèrent s’en allez le non moins jeune maestro entouré de ses gardes du corps.

Il retourna dans sa suite où il congédia ses gardes du corps. Sa suite en Russie était un peu particulière, en effet elle ne contenait rien de moins qu’un gigantesque vivarium incruster dans un des murs, reproduisant une parcelle de forêt. Au début incommodé par cette présence forcé dans la suite la plus chère il avait fait un scandale auprès de son staff. Seulement peu après il réalisa qu’il s’était pris de fascination pour cet environnement hostile à l’aspect inoffensif, et notamment pour les champignons qu’il avait vu source de mort mais aussi source de vie. Fasciné par cette dualité il s’était alors demander si les mêmes propriétés étaient imputables aux champignons dans Dreamland.

Et le voici donc pour la troisième nuit consécutive dans un village composé exclusivement de champignons. Au début les habitants étaient méfiant, un voyageur n’est jamais bien vu, cependant Kaïn mit son orgueil de côté pour cette fois ci trop désireux d’en apprendre plus à propos des champignons des rêves. Après moult et moult services qui avaient rendu fou le pianiste mégalo les champignons commençaient enfin à moins se méfié de lui… Un tout petit peu moins quoi… Il s’éveilla juste à côté de l’échoppe où il s’était réveillé la nuit dernière. Il allait, à son habitude, reprendre sa tournée de boniments et de sourires charmeurs pour obtenir quelques informations lorsqu’il entendit une espèce cris à mi-chemin entre un râle d’agonie et un crie de défie. La foule commença à se bousculer soit pour fuir le bruit soit pour se diriger vers elle selon le courage de chacun. Kaïn se mit alors à se diriger vers le bruit qui créait un tel émoi chez les habitant. Il arriva devant un jeune homme, un jeune voyageur à la vue de ses oreilles rondes, qui venait apparemment de crier sur un bébé champignons qui s’était mis à pleurer toues les larmes de son corps.

Kaïn tiqua. S’il ne réagissait pas rapidement et de la bonne manière tous ses efforts seraient ruinés par ce pécno ignorant. Kaïn se précipita alors pour faire barrière de son corps entre le voyageur et le jeune champignon. Il attrapa alors le jeune champignon et l’emmena sur le bord du demi-cercle qui s’était formé derrière le petit. Kaïn s’adressa à un des passant.

« Je vous le confie monsieur, occupez-vous en bien je vais m’occuper du "problème" .

- D-d-d-d-d’accord !

- Et toi petit soit bien sage avec le monsieur surtout ! »

Il se retourna et s’avança alors vers l’intrus, rien chez lui ne laissait présager une très grande force mais le souvenir d’un certain voyageur ne payant pas particulièrement de mine non plus lui revint en mémoire. Va falloir se la jouer serrer sur ce coup là pensa-t-il.

« Salut… Qu’est-ce que tu viens faire ici ? Comme tu l’as remarqué les habitants n’aiment pas beaucoup les voyageurs dans le coin… Surtout ceux qui crient après les jeunes enfants. »

Le ton était sec, les blancs lourds de sens, Kaïn devait en mettre plein la vue aux villageois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 23
Date d'inscription : 04/05/2016
Age du personnage : 20

Habitué
Charlie Censkid
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 20
Renommée: 25
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Mar 24 Mai 2016 - 8:48
Après une grande inspiration, j'avais pu lancer mon cri. J'en était plutôt fier. Il avait beau avoir été un peu mourant à la fin, cela restait un très beau cri de rage, comme on pourrait en lancer sur un champ de bataille, en pleine charge de la cavalerie. Après cette réflexion totalement narcissique sur la qualité de mon cri, je relevais la tête pour observer un peu les effets de celui-ci. Je remarqua alors qu'il existait deux réaction, très distincte, et reconnaissables des champignons face à ce cri : Il y avait les champignons qui fuyaient en courant à gauche et les champignons qui fuyaient en courant à droite. Toute la masse de ces habitants qui m'entouraient s'était soudainement divisée, laissant devant moi tout un cône d'espace vide. J'ai esquissé un sourire. Je me prenais pour Moïse et c'était drôle.

Quelques secondes après, j'entends des cris de plaintes et de jérémiades. Je baisse à nouveau la tête et les yeux pointant le sol, je vois à quelques mètres de mes pieds un mioche champignon totalement terrorisé par mon cri. A ce moment précis, un hurluberlu sortit à contre courant de la foule. Celui-ci pris le temps d'échanger un mot avec un champignon proche de lui et s'empressa de récupérer le bébé avant de le confier à un de ses semblables. Il s'approche ensuite de moi, non sans me méduser du regard. Lui aussi paraissait méfiant, mais je voyais bien qu'il était différent des autres : premièrement ce n'était pas un champignon, deuxièmement il avait une peau beige pâle et portait un de ces costumes noirs de buisness man, j'en déduisais donc qu'il devait-être humain. Oui c'était sûr, il devait-être humain, enfin... Il avait tout de même des cheveux blanc albâtre et des yeux qui reflétaient un rouge sombre, le tout étant complété par une attitude flegmatique qui renvoyait l’image d’un homme dont il faut se méfier. Il m'adressa la parole, je l'écouta attentivement.

« Salut… Qu’est-ce que tu viens faire ici ? Comme tu l’as remarqué les habitants n’aiment pas beaucoup les voyageurs dans le coin… Surtout ceux qui crient après les jeunes enfants. »

J'étais assez surpris car devant ses mots, je voyais bien qu'il était en réalité un être sensé et il m'a appris, aux dépens des habitants du village, que ce que j'avais fait ici avait tout de même des répercussions logiques. Cela changeait la donne et pas qu'un peu car jusque maintenant je pensais être le seul être doué de raison dans ce monde étrange. Naturellement, je lui ai répondu, encore un peu perdu dans mes pensées...

« Euh... Salut ? Ouais... j'imagine... mais, comment-dire ...? T'es humain ? Et puis comment-ça qu'est ce que je viens faire ici, je sais même pas où je suis ...! »

A ces mots, la crédulité devait se lire sur mon visage. Pour sa part, dès lors que j'avais terminé ma phrase, je lu un rictus d'agacement sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 32
Date d'inscription : 06/12/2015

Habitué
Kaïn Belt
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 15
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Sam 28 Mai 2016 - 17:29
Le jeune homme faisant face à Kaïn Belt le regardait incrédule.

« Euh... Salut ? Ouais... j'imagine... mais, comment-dire ...? T'es humain ? Et puis comment-ça qu'est ce que je viens faire ici, je sais même pas où je suis ...! »


Aux vu des déclarations du jeune voyageur Kaïn en conclu qu’il s’agissait d’un jeune voyageur ayant fraichement vaincu sa peur. Il ne connaissait apparemment pas encore les méchanismes de Dreamland, et encore moins ses règles tacites ou l’existence de ses pouvoirs. Il devait être particulièrement faible et vulnérable vu son inexpérience. Kaïn eu un sourire en coin. Il allait probablement pouvoir en profiter.

Il commença à s’approcher de l’inconnu.

« Tu te trouves ici dans le royaume champignons de Dreamland, le monde des rêves, et sache qu’ici comme ailleurs il y a des règles qui doivent être respecter comme par exemple respecter les habitants d’un lieu, surtout lorsqu’on ne sait même pas où l’on se trouve. Dans certain royaume, cela peut conduire à ta mise à mort, le royaume champignons est encore dans de bonne disposition face à nous autres, voyageurs, mais cela pourrait bien changer par la faute de personnes au comportement stupides, un peu à ta manière. »


Il s’arrêta à un peu plus d’un mètre de son interlocuteur.

« Aussi je ne saurais que trop te conseiller de déguerpir dans les secondes qui viennent ou je me verais contraint et de t’y forcé. »


À ses mot un nuage de brume se mit alors à danser autour de Kaïn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 23
Date d'inscription : 04/05/2016
Age du personnage : 20

Habitué
Charlie Censkid
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 20
Renommée: 25
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Dim 29 Mai 2016 - 14:24
Il me jugea un moment. Après une courte réflexion, il se mit à s'avancer vers moi, d'un pas à la fois lent et sûr. Il profita du silence qu'avais provoqué mes questions parmi la foule des villageois pour me donner quelques bribes d'informations sur ma situation. Après avoir écouté ce qu'il m'expliquait et, à vrai dire, ne pas avoir vraiment compris de quoi il retournait, j'allais le relancer sur une définition plus précise de ce qu'il entendait par le mot ' voyageur '. 

Cependant un arrêt net de sa marche qui souleva une petite quantité de poussière ainsi qu'un sourire en coin qui devint plus que marqué lui donnant à la fois l'expression d'un psychopathe devant sa victime et d'un benêt qui lorgne sur une pâtisserie me stoppèrent dans mon élan. Il faut dire que cette tête était vraiment dérangeante à regarder. Il haussa le ton et me demanda de quitter ces lieux, il cherchait sans aucun doute à m'intimider. Il me paraissait clair qu'il avait quelque chose en tête, et ces yeux qui me fixaient du regard tout en fulminant n'y étaient pas pour rien. Une entité vaporeuse sortie du bas de son corps se mit soudain à l'entourer, en commençant par ses jambes puis en remontant doucement jusqu'à sa taille pour enfin grimper à ses épaules. Celle-ci semblait être douée de vie et sa présence se voulait menaçante.
Il m'imposa son ultimatum : Je déguerpissais ou il me faisait déguerpir.
Il était décidé à prendre l'initiative de me faire quitter les lieux et semblait fier de la position qu'i lavait pris auprès des habitants.

Ceux-ci d'ailleurs avaient commencé timidement à le soutenir. Ils se regardaient et discutaient entre eux comme on complote à voix basse. Et peu après sa menace, ce soutient silencieux s'est accru et a vite changé en rébellion contre ma personne. Il scandaient soudainement le nom de Kain et lui demandaient avec ferveur de se débarrasser de moi.
Pris de court par les événements, il m'était devenu impossible de faire marche arrière. Aussi, l'idée même de négocier un départ sans agression ni blessures ne m'avait pas effleuré l'esprit. Il y avait maintenant en face de moi un ennemi et je ne pouvais plus lui tourner le dos. Je jetais un œil à sa tête, il avait troqué son sourire en coin pour un rictus provocateur, un de ces sourcils levé, comme pour me faire comprendre que je n'avais aucune chance.

J'étais prêt à me battre. Je me mis en garde, les poings en avants, les coudes serrés, les pieds bien placés. Heureusement, je m'y connaissait un peu en baston. J'avais beau être assez frêle, cela ne m'a jamais empêché de savoir me défendre et rendre les coups. Du bout de mes épaules, je sentais quelque chose qui me touchait. C'était le chapeau d'un champignon qui avait pris pied sur mon trapèze. Il m'en poussait d'autres partout sur le corps, jusqu'à recouvrir toutes mes articulations.

" C'est parti... "
- me dis-je, en fixant cet ado impertinent des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 32
Date d'inscription : 06/12/2015

Habitué
Kaïn Belt
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 15
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Jeu 2 Juin 2016 - 0:01
La foule commença à scander le nom de Kaïn. Ce dernier se sentit pousser des ailes et s’enorgueillit de cet ovation, tenant la pose. Sa cape de visibilité pendait à se épaules et Taelk lui formais une sorte d’écharpe de brume.

Le jeune voyageur en face de Kaïn semblait un peu surpris et perdu dans le flot d’information qui lui parvenait, cependant il se secoua un peu et reprit ses esprits, avant de se mettre en position de combat. Kaïn eu un sourire en coin.

« Mauvais choix. »


Soudain des champignons commencèrent à se développer sur tout le corps de son adversaire, le pouvoir du nouveau voyageur s’était éveillé. Kaïn fut d’abord surpris il n’avait encore jamais croisé de personne ayant le pouvoir de se servir de leur corps comme d’une terre pour des champignons. Cependant bientôt la surprise laissa place à l’intérêt. Les talents de ce jeune voyageur avaient piqué à vif son intérêt du moment pour ces plantes étranges. Son sourire s’élargit encore.

« Intéressant. »


Il reprit alors son sérieux et tendit le bras vers l’homme-champignon.

« Taelk, ses yeux ! »

Le brouillard se mit alors à fondre sur sa cible et obstruer sa vision d’un épais voile de brouillard ne laissant passer que de légères ombres massives et inexactes.

Kaïn, se précipita vers une des étals et s’empara d’un des morceaux de bois soutenant le toit en toile de l’échoppe. Solide, relativement lourd, il ferait l’affaire.

« Je vous l’emprunte cinq minutes. »

Cinq minutes, le compte à rebours était lancé, il s’élança dans la direction de son opposant en prenant bien soin de le contourner en courant de loin, sa cape flottant au vent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt Aujourd'hui à 13:36
Revenir en haut Aller en bas

Pour une deuxième nuit - Charlie Censkid et Kain Belt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Champiland-