Haut
Bas

Partagez|

On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Ven 8 Avr 2016 - 16:04
Dreamland

Il attendait perché sur le toit du Dream Marcket, une cigarette au coin des lèvres, cette dernière ne flambait pas. L'absence de briquet était effectivement un inconvénient, il ne pouvait que ronger son filtre du bout des lèvres. Il aurait bien aimé descendre pour taxer du feu à quelqu'un, mais la porte menant aux étages inférieurs était close. Ses yeux lorgnaient avec agacement sur la foule de rêveurs toujours aussi déchaînés. Sans comprendre comment ces derniers pouvaient être aussi déchaînés rien qu'à l'idée de pouvoir faire du shopping, il réfléchissait à la journée de merde qu'il avait passé. Lily n'avait pas bougée du salon, restant dans les pattes de sa mère plutôt que de venir lui parler. Son père était devenu beaucoup moins distant, retentant d'approcher Dan en lui proposant de l'accompagner boire une bière dans l'après midi. Malheureusement pour son géniteur, ce fils de bougre avait la rancune amère. Non seulement il n'avait même pas daigné le regarder, mais il s'était permit de l'enfoncer:

"Si il faut te vider les couilles pour que tu redeviennes un père, fais moi plaisir et pense à la capote à l'avenir.

-Dan...je ....

-C'est bon, enfoiré."

Il soupirait en se revoyant claquer la porte de l'entrée pour aller faire un tour sous l'impacte d'un coup de poing contre le mur. Son père était peut être réellement navré, mais c'était trop facile. Il n'avait pas envie de lui pardonner, il l'aurait abandonné que ça reviendrait au même. Jamais de foot, ni de jeux de société, ni même de partie de pêche ou de promenade ou de discussions pendant prêt de seize ans. Et maintenant il voulait boire un coup avec lui? De fines flammes blanches émanaient de son poing. Trop légère pour être visible de loin, il ne voyait qu'un fin filet s'échapper du bout de sa poche gauche. Confirmant ce qu'il s'était imaginer la veille, il commençait enfin à comprendre comment utiliser ses flammes. Un sourire narquois déformait désormais son visage alors qu'il attendait Shad. Il lui laissait encore une dizaine d'arrivée de rêveurs avant de s'en prendre à la porte qui siégeait dans son dos. Pas d'échelle de services, ni d'escaliers de secours, il n'aurait d'autre choix que de l'éclater à coup de semelles en espérant que ça cède.

Sauf si un Jérôme envoyé par les bons soins de monsieur More poussait discrètement la poignée en se faufilant doucement derrière Dan. Ce dernier ne le remarqua pas directement. Captivé par la bêtise ambiante, ainsi que l'echo des lamentations, le morpheur délia ses mains de ses avants bras pour les faire flotter doucement aux côtés des oreilles de Dan. Les doigts de Jérôme claquèrent d’abord à droite, poussant Dan à sursauter en pivotant vers la source du bruit. Ses yeux eurent à peine le temps de calculer la présence de l'homme de main qu'il mangeait déjà un taquet derrière le crâne. Humilié en un instant, son sourire mauvais s'effaça dans un serrage de dents enlaidit par un air de faux sauvage. Jérôme soupirait d'avance, exaspéré par la nature de cet ennemi. Son sweet gris à capuche bleu, ainsi que son jean usé et ses vieilles baskets aux semelles rouges lui brûlaient les yeux. Ses goûts vestimentaires étaient plus prononcés, son soins de l'esthétique et son amour de l'étiquette l'obligeait à frissonner de dégoût. Ses mains commencèrent à claquer Dan d'un bout à l'autre du menton, pour ensuite aller se loger dans l'entre jambe du voyageur. Bloqué par un réflexe inattendu de Dan, Jérôme reprit ses attaques au visage. Une lutte d'endurance était lancée, le morpheur se tenait à moins de trois mètres de Dan qui lui même se trouvait à moins d'un mètre de la bordure du toit.

Ses bras ne protégeaient pas son visage, il avait besoin d'un contacte visuel, il se contentait d'essayer de les chasser de temps à autres comme si il s'en prenait à des moucherons. Il ne lui fallut pas plus de cinq secondes pour reculer d'un pas, ralentissant les mouvements de mains d'un Jérôme légèrement déstabilisé. Il y avait plus de trente mètres entre le toit et le sol. Avait-il réellement la force d'y survivre au vue de son probable niveau? On lui avait demandé de le ramener en vie, il ne devait pas le laisser se tuer! Malheureusement, le cours de ses pensées fut stopper net par un étrange bruit de froissements précédent un son vif et clair d'os craquant sous la dent. La main droite de Jérôme était compressée entre celles de Dan tel un vieux sandwich oublié, offrant ses doigts doigts en pâture au voyageur énervé. Ce dernier s'élançait déjà la charge de Jérôme, continuant de hacher la main droite de son adversaire qui convulsait de douleur.

Il avait presque réussit à atteindre le deuxième mètres, mais il fut interrompu par la main gauche du morpheur. Cette dernière tenait Dan par la capuche et le tirait sauvagement en arrière. Coupé dans son élan et incapable de respirer normalement, il fut interrompu dans son cannibalisme. Jérôme put récupérer une partie de sa main droite, regardant son majeur et son index tomber de la mâchoire de Dan avec noirceur. Il l'avait un peu trop sous estimé lui aussi. N'eut qu'à ouvrir sa fermeture éclair pour s'extirper de sa camisole de fortune. Plus déterminé que jamais il encaissa le coup de genou projeté par Jérôme. Ce dernier ne s'attendait pas non plus à voir le voyageur plaquer cette dernière contre le sol. Ils luttèrent brièvement pour prendre le dessus de la situation, s’aidant de sa main gauche pour griffer les yeux et les narines de Dan. Mais rien n'y faisait, pas même les coups de poings. La mâchoire du berserk intensifiait ses bouchée en sentant un flux de flammes blanches envelopper son corps courbé. Littéralement dévoré par la douleur, Jérôme envoya son coude gauche flotter contre la nuque de Dan avec violence.

"OK."

Tel un champion de Baseball sous stéroïdes, Dan utilisa la jambe décollée de son adversaire comme une batte. Laissant le coude de l'homme de main s'éclater contre son propre genou. Les deux membres inertes s'effondrèrent sur le sol en même tant que leur propriétaire. Démembré et vaincu par la douleur, il tendait son reste de main droite en direction de Dan, signe évident de rédition. Elle était raccrochée à son avant bras et pendouillait mollement, sous le regard indifférant d'un Dan Sorro excité par l'envie d'éclater tout ce qui bouge. Il se jeta sur Jérôme et lui savata le visage à mort, broyant gorge et faciesse pour un meilleur défoulement. Sa bouche, ses pompes, ainsi que le bas de son jean était tâchés par de fin filet de sang, lui donnant un air effroyablement stupide malgré les circonstances sanguinolente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Sam 9 Avr 2016 - 17:21
Quelle journée de merde. Des fois il songeait sérieusement à laisser tomber les études ; pas que ça lui déplaisait à ce point mais il s’ennuyait ferme là bas. Si Colinne n’avait pas été là, il serait peut être déjà retourné vivre en Angleterre avec son père. Mais là encore, quelque chose le retenait. Il ne pouvait se résoudre à laisser sa mère vivre avec ce trouduc’ de banquier en qui il n’avait aucune confiance. Mais après tout, était-il vraiment mauvais pour elle ? Il n’en avait aucune idée et s’en fichait royalement. Il n’avait pas pris la peine d’essayer de le connaitre et dès leur première rencontre, lorsque sa mère fit les présentations, il lui avait affiché la couleur sans détour. Il ne l’acceptera jamais dans SA famille. Au fond, il avait bien conscience que cette façon de penser était assez égoïste. Sa mère avait bien le droit de se reconstruire, mais lui il n’avait jamais compris pourquoi ses parents s’étaient séparés. En plus de ça, toute cette histoire l’avait forcé à quitter son pays natal dont il gardait d’excellents souvenirs. Il parait qu’un divorce est plus facile à encaisser quand on est jeune car on ne comprend pas toujours la situation et qu’on finit par s’y habituer en grandissant, mais lui ça n’avait pas du tout été son cas. Parfois il ne « rêvait » que d’une chose ; s’il était encore possible de dire qu’il rêvait vraiment ; voir ses parents de nouveau ensemble. Un jour il utilisera certainement ; voir abusera ; de son statu de voyageur pour régler ses problèmes de famille, mais en attendant il avait le problème de quelqu’un d’autre à régler. Ou du moins lui venir en aide puisqu’il lui en avait fait la promesse la nuit précédente.

Il s’était contenté de penser à Dan pour le rejoindre, mais il avait tout simplement atterrit au milieu d’une foule de rêveurs électrisés par l’attente de l’ouverture de l’immense centre commercial. Le souvenir de la nuit précédente lui traversa alors aussitôt l’esprit et un léger sentiment d’angoisse lui serra doucement les tripes. Puis il se détendit un peu en se souvenant que les rêveurs n’étaient pas vraiment conscients de ce qu’il se passait autour d’eux pendant leur sommeil, et qu’il était encore à l’extérieur du magasin. Il ne risquait donc rien pour l’instant. Par mesure de précaution, il enfila la capuche de son sweet gris clair et monta son kéfié noir et blanc devant sa bouche. Il faisait plutôt bon dans cette région et le monde onirique avait plutôt bien adapté son style vestimentaire à la situation puisqu’il ne portait qu’un fin tee-shirt en dessous de son sweet et un large bermuda qui lui permettrait surement de se déplacer aisément. Et ça tombait bien puisqu’il allait certainement devoir courir.


Il ne fallait pas se leurrer, cette nuit allait obligatoirement être aussi mouvementée que la précédente ; voir peut être même plus. Après tout ils avaient foutus un sacré boxon dans le magasin et avaient pas mal agacé l’organisateur de ce jeu débile. Et puis c’était pas comme si ils allaient le prendre par surprise, le patron de cet enfer les attendait déjà.  Les rêveurs quelques mètres devant lui s’excitèrent un peu plus en tendant les mains vers le ciel. Quelque chose de petit venait de tomber entre leurs doigts mais Shad n’avait pas réussis à voir ce que c’était. Et puis avec l’agitation autour de lui, il n’avait pas non plus compris de quoi il s’agissait. Il se contenta de lever la tête en mettant sa main en visière au dessus de ses yeux en direction du sommet de l’immeuble. Il crut apercevoir une silhouette, mais elle disparut rapidement. Était-ce Dan ?  Bah, ils finiraient bien par se retrouver de toute façon. Pour le peu qu’il avait réussis a cerner le personnage, il lui semblait que Dan n’était pas du genre à être versé dans la discrétion absolue.

Ça faisait maintenant une dizaine de minutes qu’il attendait au milieu de cette immense foule de rêveurs à l’entrée du magasin onirique et le grand rideau métallique commençait à se lever. Les cris de joie retentir alors parmi les consommateurs avides et le mouvement de foule le força à s’avancer vers les grandes portes automatiques. L’endroit était exactement comme il l’avait été la veille, ou presque. Quelques rêveurs se précipitèrent sans plus attendre dans les différents rayons, empruntant les escalators et plate forme permettant d’accéder aux différents étages. Une voix relativement banale annonçait les promotions propres à chaque rayon du magasin et une petite musique d’ambiance que l’invocateur trouvait stressante l’accompagnait.  Shad ne savait pas vraiment à quoi s’attendre et se tenait prêt à agir au moindre signe de danger. Il devait absolument trouver Dan avant que… Il localisa le contrôleur d’une façon des plus inattendus. Sous les regards curieux et interrogateurs des rêveurs, un gigantesque écran suspendu à des câbles descendit d’une trappe du plafond affichant un Dan Sorro couvert d’un sang qui n’était pas le sien au milieu d’un voyageur démembré. Shad reconnu le voyageur comme étant celui qui était au service du patron de ce royaume. Accompagné des expressions horrifié des clients, Shad laissa échapper un juron sous l’effet de surprise.

-Bordel de merde… Dan ?!

Une voix plus que familière retentit alors dans les hauts parleurs, mettant fin à la petite musique d’ambiance pour laisser place à un silence pesant encore plus angoissant.

-Messieurs Dames, chères clients, l’homme que vous voyez sur cet écran est un criminel qui tente de nuire au bon déroulement de vos achats. Il a également un complice qui se trouve parmi vous actuellement. Si vous parvenez à les intercepter, une réduction de 90 % sur l’ensemble du magasin vous attend ! Bonne chasse…

Bouche bée, Shad regarda lentement autour de lui. Des regards en coin le transperçaient de partout. Mais il n’était pas le seul à être soupçonné puisque les rêveurs se dévisageaient entre eux également. L’invocateur constata également que le gérant du magasin n’avait pas non plus utilisé le même stratagème que la nuit précédente, puisque qu’aucune dalle verte n’indiquait ça position comme étant un voyageur. Les intentions de ce psychopathe étaient assez simples à deviner, il chercher pour l’instant à les entraver dans le mouvement de panique du magasin. Mouvement de panique qui, évidemment, prit effet presque immédiatement.  Les rêveurs se mirent à courir dans tous les sens, bousculant violemment l’invocateur qui tenta de suivre le mouvement du mieux qu’il le put. Il n’osait pas baisser sa capuche de peur que leur adversaire ne trahisse sa position mais il baissa tout de même son kéfié pour paraitre moins suspect.

Sur l’écran il avait put apercevoir Dan emprunter l’escalier du toit menant au dernier étage de l’immeuble. L’invocateur courut vers l’escalator le plus proche et entama son ascension pour rejoindre son partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Ven 15 Avr 2016 - 19:13
Alors que Shad tentait de regagner le toit. Dan descendait lentement les dernières marches métalliques, menant à une porte le larguant dans un couloir assez large et bien éclairé. La peinture blanchâtre, mêlée à des affiches de sponsors inconnus, mais gravement niais le firent frissonner. Il ne désirait qu'une chose, quitter cet endroit au plus vite, avant que la nausée ne l'empêche de réfléchir convenablement. Il avait renfilé sa veste épargné par les traces de sang, puis enfouis sa tête dans le fond de sa capuche. Ses jambes le trahiraient, mais ça lui laisserait peut être une petite marge. Pour l'infiltration c'était fichu, il n'entendait pas ce que lui disait More, faut de haut parleurs, mais il se doutait qu'on l'observait. Pourtant, ses yeux avaient balayés le plafond et les angles sans trouver la moindre caméra. Dreamland devait sûrement avoir d'autre type de système de surveillance, mais il devait forcément y avoir un moyen de le contrer. Arrivé au bout de ce couloir sans portes, il descendit une nouvelle série d'escaliers menant à un petit halle. Il y faisait étrangement chaud et n'offraient que deux ascenseurs qui montaient progressivement des étages. Dan était au dernier, donc le troisième.

Les deux ascenseurs s'ouvrirent dans une sonnerie assez ennuyante, accentuant son élan de dégoût. Ce qui ne l'aidait pas à supporter l'arrivée de quatre robots de sécurités. Les copies parfaites de ceux qu'il avait mit en pièces la veille. Ses mains tremblèrent légèrement, ses dents se serrèrent et ses jambes virèrent dans le prolongement du couloir. Courir était une option viable, il n'aurait peut être jamais la quantité de pouvoir suffisant pour se permettre de simplement tout éclater un jour. Alors autant s'habituer à fuir sans trop réfléchir. Les néons défilaient, sous ses yeux comme des vaisseaux lumineux, non pas qu'il allait spécialement vite. Mais son corps tout entier était en ébullition, il ne voulait pas qu'on l'attrape, il devait leur échapper, atteindre le chef. Et où se trouve généralement le boss de fin dans les jeux vidéos? Au dernier étage, donc si il tombait sur un bureau. Non ce n'était pas le bon plan, il devait réfléchir autrement et éviter de glisser comme une merde. Surtout ne pas glisser, le couloir virait un peu sur la gauche mais c'était jouable, sans compter cette étrange sensation dans le bas de ses cuisses. Il venait de se faire attraper par des bras extensibles, deux mains pour chaque cuisses, un robot par jambes. C'était quoi ce plan? Les deux autres arrivaient à son niveau, ils le frappèrent simultanément à quatre reprise sans lui laisser le temps de se redresser. Sa vision floutait dangereusement sur deux poignées mécaniques se refermant sur ses bras. Ses côtes étaient touchées, son menton aussi. La soirée ne faisait que commencer, Lily était sûrement encore entre les pattes de l'autre enfoiré. Mais même pour elle, ça n'était pas jouable.

Les robots le tractèrent tranquillement jusqu'aux ascenseurs, puis appuyèrent sur l'étage -1. Dan retrouvait brièvement ses esprits alors que l'ascenseur descendait lentement jusqu’à l'étage numéro 1. Les quatre agents robotisés resserrèrent leurs prises en fonction de ce qu'ils tenaient sur une main. Puis brandirent l'autre par précaution lorsque les portes s'ouvrirent. Là une quinzaine de rêveurs essoufflés et prient de court accueillirent les agents en tressaillant:

"Ils sont là pour nous l'amener? Ou ils l'ont déjà capturés?

-Lâchez-le! Il est à moi!

-Non!

-A moi!

-Blablabla!

Quelques échauffés s’avancèrent en remontant leurs manches, avant que les portes ne puissent se refermer sur Dan et ses chasseurs. Leurs pieds les bloquèrent les portes coulissantes. Les deux premiers agents tentèrent de les repousser, mais ces derniers s'accrocher méchamment à leurs avant bras renforcés. Il y eu une brève lutte secouant suffisamment Dan pour le réveiller dans une colère noire. Alors que les voyageurs lui mettaient des coups de semelles pour que les robots le lâchent, les agents de sécurités l'utilisaient comme bélier pour frapper les plus intrépides. Il ne lui fallut pas plus de dix secondes de bousculade pour trouver une occasion de se faire au visage. Là, les robots prirent les choses moins mollement. Les deux premiers lâchèrent prise, puis chargèrent les quatre excités. Ces derniers ne firent pas mieux qu'un lot de quilles sur le chemin du boule de Bowling:

-OK!

Il voulait s'en sortir, il n'avait plus envie de simplement tester ses limites. Là il devait retrouver sa soeur. Sans réellement à quoi ça lui servirait de la sauver dans un monde onirique. Cette pensée lui glaçait le sang, l'empêchant de poursuivre son état de colère. les deux derniers agents tenaient toujours ses jambes, alors qu'il perdait légèrement ses esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Dim 17 Avr 2016 - 21:05
Des cris. Les mêmes cris que poussaient ces abrutis de rêveurs la veille quand ils mettaient la main sur un voyageur. C’était on ne peut plus clair, Dan s’était fait chopper. Shad se stoppa dans sa montée des escaliers et se retourna pour capter l’origine du grabuge. Enfin, ce n’était pas très compliqué, il lui suffisait de suivre le mouvement de foule qui affluait en direction d’un ascenseur. Bousculant sans ménagement les rêveurs sur son passage, il se pencha à la rambarde en verre. Il se trouvait actuellement deux étages au dessus de la position de son camarade et il pouvait l’apercevoir. Le pauvre… à peine arrivé et déjà victime d’une telle barbarie de rêveurs avides et inconscients. En un sens, la scène avait quelque chose de comique. Les robots vigiles avaient très certainement reçus l’ordre de le ramener vivant, mais ils s’en servaient tout de même comme d’un bélier pour repousser les rêveurs… Bande de blaireaux.

Shad réfléchit calmement à une façon d’intervenir sans pour autant se mettre dans une mouise incommensurable. Il devait agir vite pour lui venir en aide, mais après tout ils ne se connaissaient que depuis une nuit. Il avait certes promit de lui filait un coup de main, mais il n’avait pas pour habitude de se sacrifier pour des inconnus. Cela dit, l’invocateur se surprit rapidement à vouloir connaitre d’avantage son partenaire de la nuit. Vu leurs incroyables capacités respective à attirer les emmerdes, il était probable qu’ils s’entendent bien. Le jeune homme fut tiré de sa rêverie quand il aperçut soudainement sa propre silhouette apparaitre sur le grand écran ; et tout ça en direct live, messieurs dames. C’était prévisible, et très emmerdant aussi. Mais le voyageur renonça à se plaindre car après tout il savait déjà que ça aurait finit tôt ou tard de cette manière. Seulement, la nuit avait à peine débutée et c’était déjà le foutoir. Mais bon, à quoi bon tenter d’être subtile dans ce genre de combat.  

Les rêveurs commençaient déjà à s’exclamer que c’était lui, qu’il était là, et blablabla… On sait, merci ! Tandis que Shad soupirait longuement en s’appuyant sur la rambarde, trois rêveurs tentèrent de l’encercler. Pourquoi n’avait-il pas la sensation d’être stressé par la situation ?... à cette pensée il pria très fort de ne pas s’être habitué à se trouver dans ce genre de situation, car qui sait où ça le mènerait un jour. Bha, après tout la règle était simple. Il fallait riposter et c’était largement dans ses cordes ; dans ce genre de royaume. Le reste dépendrait de Dan ; le pourquoi du comment de cette histoire n’était pas ses ognons au final. Lui, il remboursait sa dette et se contentait au mieux de se faire un nouveau pote. Le trio de rêveur se rapprochait maintenant lentement en tendant leurs mains vers le voyageur tel des prédateurs avides.

-Viens par là mon mignon !

-Tu vas venir bien sagement avec moi, et à moi la promo !

-Tu n’as pas envie de cette belle promotion offerte par le directeur ?

-Tss, le directeur. Oh que si, j’en « bourdonne » d’impatience, tiens ; dit-il en invoquant son essaim.

Il le  fit tournoyer furieusement devant ses poursuivants qui avaient étés rejoints pas d’autres, attirés par le bruit. Comme souvent, la diversion marchait sur les plus faibles. Effrayés, certains s’enfuyaient en courant tandis que d’autres tentaient vainement de s’en débarrasser en battant des bras. L’invocateur soupira une nouvelle fois. A chaque fois c’était le même cirque : Ses abeilles n’étaient pas encore capables de piquer, et la plupart du temps ça lui laissait au moins le temps de tenter une fuite le temps qu’ils s’en rendent compte. Mais cette fois, le tour de passe-passe ne prit pas avec tout le monde. Difficile de dire ce qu’il se passait avec l’inconscient des gens quand ils rêvaient, mais certains ne semblaient pas vraiment impressionnés par l’essaim du jeune homme. Peut être auraient-ils fais de bons invocateurs d’hyménoptère ceux là… Et bien sûr les robots vigiles s’invitaient eux aussi à la fête. Le voyageur en aurait presque eu la flemme de bouger, mais ils risquaient d’être beaucoup plus compliqués à gérer que de simples rêveurs.

Il rappela donc son essaim pour lui forger une solide armure de cire et sauta par-dessus la rambarde. A situation désespérée, solution désespérée… Il parvint à ralentir sa chute en s’agrippant brièvement au rebord d’un petit balcon à l’étage inférieur, puis atterrit lourdement à l’étage du dessous en posant un genou au sol. Ses articulations n’avaient pas approuvées cette acrobatie, mais la chute aurait put être bien plus douloureuse sans armure. Il se trouvait maintenant à quelques mètres de l’attroupement agglutiné devant l’ascenseur où était retenu Dan. Prenant appui sur sa jambe fléchie, il chargea dans leur direction et les emboutit d’un grand coup d’épaule. Le choc avait était si violent qu’il en avait envoyé bouler quelques uns sur plusieurs mètres et le premier avait dû se briser la nuque ; disparaissant dans un petit nuage de fumé. Il enchaîna en brisant son armure, envoyant des éclats de cire autour de lui. Il attrapa Dan au vol au moment ou ce dernier servit une fois de plus de bélier et tira de toutes ses forces pour l’attirer à lui. Perdant l’équilibre à bout de bras, les deux robots qui tenaient fermement le voyageur durent activer leurs bras télescopiques pour ne pas lâcher leur proie.

Shad trébucha et se retrouva au sol en dessous de Dan. Les deux autres vigiles attrapèrent le prisonnier par les épaules pour le relever et Shad le ceintura en croisant ses bras en dessous de ses aisselles  en invoquant ses guêpes mitrailleuse.

-Fais moi un câlin va, ça va aller.

La force des robots leurs permis de relever les deux voyageurs en soulevant les épaules de Dan et ils n’eurent pas le temps de s’apercevoir qu’ils avaient tous deux un canon pointé vers le visage. Ils prirent chacun une rafale de dards qui leurs traversa le crâne. Il ne restait maintenant que les deux vigiles qui tenaient encore le pauvre Dan par les chevilles. Tirant de toute ses forces surs les avants bras du voyageur pour l’arracher à l’emprise des robots, Shad dû se résoudre à employer une autre méthode pour ne pas écarteler son camarades.

-HEY !! Voyage gratuit en prime pour celui qui nous débarrassera des vigiles avant notre capture !!

L’annonce de l’invocateur fut acceptée sans détour. Une horde de rêveurs se jeta sauvagement dans la cage d’ascenseur dans un hurlement, envoyant coup de poing et de pied aux robots. Shad ramassa le voyageur en le tenant par l’épaule et s’empressa de prendre de la distance tandis que d’autres accouraient pour les rattraper.

-La vache ! J’aurais pas cru que ça marcherait à ce point, aller viens on se tire !

Fier de son intervention digne d’un Indiana Jones bien testostéroné, l’invocateur reprit la course en gardant ses guêpes prêtes à faire feu. Ils furent rapidement contrains de se stopper, entourés d’une foule de regard aussi effrayant que sanguinaire. Il n’y avait pas à dire, More était doué pour appâter les rêveurs. Il les avait rendus complètement cinglés avec son histoire de promotion. Mais maintenant, ils étaient deux. La situation n’était donc pas désespérée et il savait que son coéquipier avait encore de la ressource.

-Hey, on est en train de sauver ta sœur là, ou de tourner un épisode de walking dead ? Tu me diras, vu comment t’es couvert de sang…

Il se stoppa au beau milieu de sa phrase quand il aperçut une chose qui lui glaça le sang. Il comprit alors que More avait décidé de passer aux choses sérieuses. Ou alors il s’était lancé dans une provocation des plus agressives et il savait parfaitement ce qu’il faisait. Car si jamais Dan lui mettait la main dessus après ça…

-Dan bordel… regarde là bas, c’est ta sœur je crois.

Derrière la foule de zombies avides de réduction, s’approchait un robot d’environs trois mètres de haut avec deux paire de bras articulé et des jambes en forme de bras de grue de chantier. Au sommet de ce dernier, enfermé dans une cloche en verre blindée, se trouvait Lily, la petite sœur de Dan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Lun 18 Avr 2016 - 20:48
Ce mec aux abeilles était vraiment doué, si ce monde lui en donnait l'occasion il lui offrirait une bière! Bon, il lui en voulait un peu pour son temps de réflexion, ainsi que l'audace de son idée qui lui coûtèrent quelques manchettes dans les tempes. Sérieusement abîmés par cette agitation invraisemblable. Dan tituba sur les pas de Shad, regardant pauvrement sur les côtés en pensant être sur ses gardes. Il se mangea un pilier de balcon, puis fuit ramené aux côtés de Shad par une série de crachats émeraudes.


Il reprit, puis perdit pour retrouver conscience beaucoup trop de fois en trop peu de temps pour se permettre de réagir de manière lucide. Ce n'était plus, que, le sang de Jérôme qui imbibait les vêtements de Dan. Son front était clairement ouvert, la plaie était peu profonde, mais longue. Son souffle était en revanche très limpide. Il rafraîchissait l'éprouvante chaleur sanguine qu'éprouvaient ses veines. Il enleva mollement son pull à capuche, puis s'essuya avec, avant de pleinement réaliser où ils étaient. Et en face de quoi ils se trouvaient. Les flammes répondirent naturellement à sa réaction. Les facteurs  étaient tous réunis malgré lui ce soir. Peut être n'était-il tout simplement pas fait pour les nuits parfaites et sans accrocs. Sous estimer ce monde un instant avait une fois de plus faillit lui coûter sa vie de voyageur.

Avant de voir sa soeur assisse en tailleur, reliées par de multiples câbles électrifiés, à une sorte de cloche translucide. Jamais son corps ne l'aurait porté aussi rapidement au combat. Deux secondes avant, ses idées n'étaient qu'un ramassis de douleurs et de brèves images décomposées. Il avait pourtant essayé de rester réglo. Mais cet enfoiré de More ne lâchait rien. C'était quoi ce délire de couronner les machines avec des gens? Peu importe, ses flammes effacèrent la douleur sans même qu'il ne s'en rende vraiment compte. Le premier rang de clients affaiblis par le sommeil s'écartaient à peine de l'armoire  à glace robotique que Dan se ruait sur lui.

Baye More était assis dans le fond de son fauteuil, lorgnant sur son écran d'un air pervers. Il se faisait réellement chier ici bas, dans ce vieux centre commerciale pourrit. A supporter et gérer des créatures de sous rang sans raisons. Servir aux besoins des rêveurs uniquement pour subsister. Il haïssait profondément sa vie, et comme tout bon directeur de Dream Marcket. Pousser des voyageurs à ravager son hypermarché pour pouvoir escroquer la Dream Safety, et s'en aller l'esprit léger loin de ce royaume merdique. Le potentiel de ces deux voyageurs était intéressant, il espérait vraiment beaucoup d'eux. Son écran lui révéla la charge furieuse de Dan Sorro, même si sa soeur était perchée au dessus de son sbire, ce dernier n'hésita pas une seconde à lui rentrer dedans. D'ailleurs, ils s'enfonçaient dangereusement dans la masse de rêveurs qui se mangeait des coups de pinces en rafale sans réagir, ni forcément y survivre:

"Faîtes moi bouger ces gêneurs, si trop de rêveurs meurs ça va nous causer des problèmes.

-Bien monsieur!

-Et par pitié envoyé lui du soutient!

-Nous n'avons plus rien monsieur...

-Pas même des vieux modèles?

-Non, le voyageur d'hier les a tous achevés dans un ascenseur.

-Muahahahah. Excellent, que le personnel s'y mêlent! Défendez-vos vies si vous tenez à ce que cet endroit perdure! Car ces voyageurs vont tout détruire! Vous n'aurez plus rien, même pas vos salaire pour vous plaindre!"

Elle ne s'y habituerait sans doute jamais, mais ce n'était pas la première crise que lui faisait More lors d'un contretemps de type voyageur. Même pendant le sexe il tapait des hallucinations assez flippantes. Ce n'est pas qu'elle n'en pouvait plus de lui, mais tout ça devenait bien trop petit pour la motiver.

Les deux monstres luttaient salement au milieu de la populace. Le gardien tentait de balayer Dan avec ses pinces. Tendit que ce dernier esquivait, ou utilisait les rêveurs un peu lent comme boucliers de fortune. Même en y allant avec les talons, ses coups ne portaient pas. Articulations, menton, centre de l'abdomen. Rien ne cédait. Ce colosse robotisé ne se laissait pas non plus grimper dessus. N'hésitant pas à se jeter sur le sol pour écraser Dan lorsque ce dernier désirait le ceinturer. La lutte était acharnée, mais les flammes du voyageur perdaient en intensité. Quelque soit la force de ses impacts, aucun ne semblait pouvoir atteindre la moindre zone sensible de la bête. Shad était sûrement en train de chercher un meilleur angle pour l'aider,  ou bien peut être essayait-il de survivre aux rêveurs qui le connaissaient désormais.

La machine armée de pinces avait réussit à acculer Dan jusqu'aux escalators. Ces derniers menaient juste au niveau du large balcon pleins de boulangeries, de panneaux promotionnels et d'autres babioles inutiles dont on raffolait tous intérieurement. La machine laissa Dan monter doucement jusqu'au balcon, puis tourna les talons en direction de Shad. Un sourire de carnassier déforma le visage du voyageur aux flammes blanches. Il laissa son adversaire avancer de quelques pas puis se glissa lentement sur l'autre côté de l'escalator. Là il accéléra sa descente en sautant les marches glissantes. Puis tenta d'agripper le cou du monstre en un seul bon. Il voulait le faire chuter sur le côté, puis éclater cette stupide cloche de verre. Malheureusement, les réflexes de la machine le rattrapèrent d'un seul coup de balais. La pince gauche du gardien projeta le berserk contre un pilier, lui arrachant un faible cri de faiblesse. Le voyageur se redressa en soupirant, puis tituba inconsciemment jusqu'à un banc qu'il arracha non sans peine de ses socles.  Son bras droit était violacé par la puissance du choc. Ses membres tremblaient péniblement de rage. Mais les choses sérieuses allaient enfin commencer:

"JE VAIS ECLATER LA CLOCHE! CHOPE MA SOEUR!"


Il estimait avoir gueuler sa stratégie suffisamment fort pour être entendu par les trois quarts de la salle. Qu'importe le faible moment de battement, où beaucoup de personnes s'attardèrent sur lui. La folie était totale, mais pas encore assez silencieuse à son goût. Il Chargea l'agent de sécurité en utilisant le banc comme un par buffle. Livrant son arme de fortune aux pinces de la machine qui entama le broyage du banc sur lequel Dan prenait appui pour bondir jusqu'au niveau de la cloche. Son poing droit était serré aussi puissamment que ses muscles étaient étirés pour un ultime coup de grâce.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Mer 20 Avr 2016 - 20:24
Comme il fallait s’y attendre, la réponse de Dan ne se fit pas attendre. Ce dernier chargea sauvagement l’automate sans se soucier des rêveurs sur son chemin. De toute façon, ils étaient dans une totale incompréhension de la situation et ne régissaient pas beaucoup. Ce rêve ne devait vraiment avoir aucun sens pour eux. Dan était blessé, mais ses blessures n’étaient visiblement pas assez graves pour l’empêcher de cogner l’adversaire avec rage. Shad n’attendit pas qu’il se blesse sérieusement pour lui venir en aide et envoya quelques rafales de dard dans les articulations du robot. Bien évidemment, ce fut complètement inefficace. L’invocateur se mordilla les lèvres en observant le robot battre de ses pinces pour attraper le berserker, ne sachant que faire pour lui venir en aide. Cette saleté de tas de ferraille semblait avoir décidé de s’attaquer uniquement à Dan. Puis, le voyageur étant hors de sa portée quand il grimpa dans l’escalator, le robot se retourna finalement vers Shad. Ce dernier se mit en position et décida de changer de tactique. Il renvoya Gate et Ling et se forgea une nouvelle armure. Il n’avait pas encore eu le temps de l’abimer, mais il savait qu’il ne pourrait pas la disloquer et la reformer a volonté. Il allait falloir la jouer serrée.

Il sentit soudainement un poids sur ses épaules, suivit d’une série de cris et d’exclamation en tout genre qui prônaient leur mort et autres atrocités. Secouant énergiquement les épaules et le bassin pour se débarrasser de cette chose accrochée à son dos, Shad découvrit avec surprise que c’était une caissière qui l’avait sauvagement agressé et avait même tenté de le mordre… Heureusement qu’il portait son armure. En se retournant, il soupira d’un air exaspéré en voyant les dizaines d’employés du Dreamarket leur foncer dessus en hurlant comme des ânes.  N’ayant d’autre choix que de se lancer dans un combat pathétique et dénuée de sens, Shad accueillit les premiers a grands coups de poing et faisant passer par-dessus son épaule ceux qui essayaient de le prendre de vitesse. Il fut rapidement submergé et se débattit nerveusement en cognant de plus en plus violemment les employés qui essayaient de le faire prisonnier. Voyant leurs collègues se faire déboîter la mâchoire et perdre des dents face à l’invocateur, certains d’entre eux n’osèrent pas se lancer à l’assaut. Quand soudain, la voix de Dan donna un tournant décisif à sa lutte.

"JE VAIS ECLATER LA CLOCHE! CHOPE MA SOEUR!"

Prit de court, l’invocateur se rua en direction du robot sans savoir quoi faire dans un premier temps. Ce type était vraiment imprévisible, presque autant qu’impulsif. C’était pas une partie de plaisir de gérer des mecs comme lui, mais au moins les décisions étaient prisent rapidement et ça tournait pas autour du pot pendant trois heures. L’invocateur n’avait pas réussit à suivre toute la scène à cause de l’agitation et les employés qui tentaient de lui mettre la main dessus, et quand il leva les yeux il trouva Dan dans les airs pris dans un élan furieux avec le poing armé prêt à détruire la cloche de verre. L’impact du coup du berserker fut d’une rare violence et la cloche vola en éclat. Le robot vacilla légèrement sous le choc et Lily bascula en arrière. Prit d’une grande poussée d’adrénaline, l’invocateur plongea pour rattraper la jeune fille et la réceptionna en l’entourant de ses bras, se couchant sur le dos. Il s’empressa de vérifier qu’elle n’était pas blessée et son sourire soulagé s’effaça rapidement pour laisser place à une terrible angoisse.  L’enfant se révéla être un pantin inerte au visage et membres articulés avec de simples yeux blanc lumineux et un sourire macabre. Les yeux de la marionnette se mirent à clignoter de plus en plus vite en émettant un bruit aussi inquiétant que significatif.

*BIP ..BIP..BIP BIP… BIP BIP BIP BIIIIIIIIP *

Shad eut à peine le temps de la jeter hors de sa portée et de rouler sur le côté qu’elle explosa dans un fracas assourdissant en laissant un nuage gris dans l’explosion, faisant suffoquer les employés autours. More était définitivement cinglé, certain membres de son personnel avaient été touché par l’explosion et il n’avait eu aucun scrupule à les envoyer au combat. Shad quant à lui avait eu le temps de  se retourner et s’était protégé avec ses bras. L’explosion l’avait éjecté aux pieds du robot et une partie de sa carapace avait volé en éclat. Au moins son armure avait remplit son rôle jusqu’au bout. Complètement sonné et incapable de se relever, Shad n’eut pas la force de lutter quand le robot se baissa pour le saisir entre ses pinces. L’automate fit sortir une lame de l’un de ses bras articulés et la plaça sous la gorge de l’invocateur, puis il se stoppa face à Dan. La voix de Baille More retentit une nouvelle fois dans les hauts parleurs.

« Plus un geste Monsieur Sorro, ou votre ami verra sa vie de voyageur prendre fin cette nuit ! »

Les employés du market se rassemblèrent peu à peu autour de Dan pour l’encercler tandis que les rêveurs s’éloignaient progressivement, reprenant le cours normal de leurs rêves innocents. Les yeux dans le vague et la tête lourde, l’invocateur laissa son regard dériver vers la tête du robot. Le sommet de son corps était resté ouvert depuis le moment où Dan avait explosé la cloche, laissant ainsi dépasser quelques câbles électriques. Dans un dernier effort, Shad parvint à poser la main sur la lame sous sa gorge et invoqua quelques abeilles pour la recouvrir de cire afin de lui faire perdre son tranchant. Puis, il pointa lentement son doigt vers le sommet du robot, désignant une série de câbles reliés entre eux et s’enfonçant vers les entrailles du robot.

-Dégomme…le…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Sam 30 Avr 2016 - 16:14
Ses flammes s’apaisaient au rythme de son souffle. Il était retombé quelques pas plus loin après avoir explosé la cloche. Malheureusement, les multiples fractures ou plaies récoltés durant la bataille le rappelèrent au réel. Il ne devait plus combattre, maintenant qu'ils avaient Lily ils n'avaient plus qu'à s'en aller. L'espace d'un instant, Dan croyait vraiment avoir surestimé More. C'était avant qu'une bombe n'explose à moins de dix mètres de lui. L'explosion n'était heureusement pas démesurée, une détonation puissante, peu de flammes. Mais pas mal de débris dans la tronche. La secousse avait déséquilibré Dan, genoux au sol ses yeux ne quittaient pas la silhouette robotisée de son adversaire. L'écran de fumée était dense, la chaleur décourageante. Et en plus le robot tenait quelqu'un contre sa pince. Chaque plaies étaient comme un poids pour Dan. Le contre coup était viable, il en avait sentit d'autres, d'ici quelques secondes il serait un peu moins engourdit si il n'avait pas perdu trop de sang. En revanche, retrouver Lily s'avérait de nouveau compromis. Lorsque l'écran de fumée se dissipa pleinement, il reconnu Shad. Là les poids s'allégèrent, lui donnant une impression désagréablement vide d'énergie. Il était désespéré, non pas que la mort de Shad lui importait réellement. Mais son échec supplémentaire venait de le renvoyer aux oubliettes. L'invocateur d'abeilles essayait bien de lui dire d'y aller, pourtant son corps refusait d'entendre. Il voulait partir loin d'ici et se balader loin des autres.

Le tas de ferraille de trois mètres approchait de Dan en resserrant sa prise sur Shad. Qu'importait de lui faire mal, il voulait surtout s'assurer de l’immobiliser. Tout comme Dan, il n'avait pas remarqué le petit trafic d'abeilles émoussant sa lame. Une petite voix soufflait à Dan de se relever, c'était un peu floue, pas vraiment quelque chose de distinct ni d'audible. Une sorte de pressentiment l'appelant à se relever. Il n'avait plus le droit de traîner dans des zones pourries comme celle là. Il devait se dépêcher d'en finir, puis passer au second stade. Tommy et Corey désespéreraient de le voir encore dans cet état. Cette pensée lui fit étrangement plaisir, un souvenir chaleureux. C'est vrai qu'il avait hérité d'un don qui ne demandait qu'à observer. Mais ça ne vaudrait jamais des vraies flammes, des éclairs, un corps réintégrable, des abeilles, des rayons ou même le nuage de Tommy. Lorsque ses yeux croisèrent les ailles des abeilles qui vibraient autours de la lame du robot. Dan pouvait voir la tête de Shad de très prêt. Ils avaient finalement tout les deux un peu plus mangés que prévu. Son dernier atout allait flamber.

Lorsque le robot s'apprêtait à frapper le crâne de Dan avec son coude, il aperçut lui aussi les quelques abeilles souillant sa lame. Encore plus étrange, certaines étaient vertes, comme des sortes de lucioles. Mais des lucioles aux formes de mouches bâclés par dame nature. Avant que ses scanners ne puissent identifier la source de ces créatures. Une vingtaine étaient déjà en train de se poser sur les câbles que pointait Shad. Les flammes vertes puisèrent dans le système, créant une interférence suffisamment lourde pour paralyser le robot. Tant que des abeilles illusoires se consumeraient dessus, ils pouvaient espérer un peu de répit. Son oeil gauche pâlissait rapidement, son souffle était long et sec. Ses douleurs le relançaient d'avantage, l'obligeant à gémir un peu en gardant l'oeil ouvert.

Il n'allait pas pouvoir tenir longtemps, Shad devait déjà être en train de se libérer. Avant qu'il ne puisse lui aussi se redresser pour bondir sur les câbles. Quelque chose fondit dessus. Ca poussait un cri aigue, c'était rond, c'était rapide et ça pleurait. Didier était de retour! Il ne l'avait pas vraiment abandonné, ses dents de lait rongeaient les câbles sous alimentés en énergie. Achevant le vigile dans un son, grave et lourd d'articulations surchauffées. Dan relâcha la pression, faisant disparaître son Envy Look avec ses émotions. Son coeur lui déchirait la poitrine et son oeil gauche ne lui servirait plus à rien de la soirée. Comme si ça tête ne lui faisait pas déjà assez mal comme ça.

Un bref moment de répit s'offrait à eux, Didier n'osait pas trop approcher, mais il était évident qu'il n'était pas uniquement venu les sauver. Ses sautillements incessants eurent vite raisons de la patience de Dan. Ce dernier l'attrapa maladroitement pour l'amener au niveau de ses yeux:

"Je t'écoute.

-Faut plus que tu reviennes Dan! Ta soeur n'est pas plus retenue que qui que ce soit! Ce ne sont que des légendes, des illusions que More créaient pour que tu..."

Avant qu'il ne puisse terminer sa phrase, une étrange bille noir percuta le flanc de Didier en traversant la main gauche de Dan. Le cochon éclata en étant aspergé par une faible projection du sang de Dan. Les mains du voyageurs tremblaient péniblement. Il ne lui avait même pas dit merci...:

"Maintenant tout les deux vous me suivez, pas d'histoire. Je ne viserais pas la main la prochaine fois."

Lily se tenait devant les deux voyageurs, une multitudes de billes noirs flottant autours des ses cheveux étrangement ébouriffées. Elle portait une tunique du magasin, après avoir donnée son ordre, elle lorgna sur les deux voyageurs puis commença à repartir en direction du bureau de la direction. Dan se contenta de regarder Shad en acquiesçant de la tête:

"Tu n'es plas obligé de venir, mais moi je vais la suivre. C'est elle ma soeur..."

Encore choqué par ce qui venait de lui arrive,r il se redressa malgré la douleur puis en boita le pas de Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Ven 6 Mai 2016 - 19:20
L’affrontement contre le robot l’essoufflait encore et, bon dieu, il avait mal aux côtes. More ne perdait rien pour attendre, il allait lui faire regretter de l’avoir chiffonné comme une vulgaire boulette de papier. Dan avait heureusement sut se montrer assez efficace et avait mit la machine hors service avant que l’invocateur ne soit réduit en charpie. Shad avait cependant eu peur que le berserker ne prenne la décision de l’abandonner à son triste sort, comme il avait cru le comprendre dans son regard. L’invocateur ne lui en tint pas rigueur, après tout c’était compréhensible. Après s’être rendu compte que sa sœur n’avait été qu’un vulgaire leurre, il devait en avoir ras le bol. Reprenant son souffle difficilement tout en massant son épaule endolorie, Shad assista silencieusement à la discussion entre le cochon tirelire et le voyageur. Comment ça, sa sœur n’était pas retenue prisonnière ? Alors pourquoi tout ce cirque ? Tout ça n’avait définitivement plus aucun sens. Puis il sursauta lorsqu’une sorte de bille traversa la main du berserker pour littéralement éclater la petite tirelire rose. Levant la tête brusquement, il reconnu la jeune sœur de son camarade qui semblait être à l’origine de cette attaque sournoise. Le visage déformé par l’incompréhension, l’invocateur recula d’un pas sans trouver la force de balbutier l’une des innombrables questions qui lui traversaient l’esprit à ce moment.

Dan semblait disposé à la suivre, mais n’estimait pas nécessaire que Shad vienne s’il n’en avait pas l’envie. Vraiment ? Et où voulait-il qu’il aille ? De toute façon, la menace de la jeune fille avait été assez claire. Il ne savait pas s’il devait la craindre en tant que rêveuse, mais il savait cependant que Dan allait avoir besoin d’aide. Si même sa sœur se montrait aussi hostile envers son propre frère, c’est qu’il se préparait quelque chose d’assez glauque dans les coulisses de ce théâtre morbide. Affichant un petit sourire en coin à son camarade en guise de réponse, il le suivit sans poser plus de question.

-On ne prend pas des engagements quand on n’est pas sûr de pouvoir les tenir jusqu’au bout, n’est ce pas ?

Ils suivirent donc la jeune fille jusqu’à un ascenseur et y entrèrent tous les trois. La situation de son camarade dans la vie réelle devait sacrément compliquée pour qu’il soit obligé d’affronter sa jeune sœur pour lui venir en aide. Elle  devait avoir l’esprit torturé, au moins autant que lui. Cette pensée conforta le jeune invocateur dans l’idée qu’il devait vraiment faire son possible pour lui venir en aide. Sa propre situation familiale n’était pas simple non plus en ce moment, il ne pouvait que comprendre ce que c’était de se battre pour que l’un de ses proches ait l’esprit tranquille. Ça pouvait ne pas signifier grand-chose pour certaines personnes, mais pour des voyageurs comme eux qui connaissaient l’importance et l’influence du monde des rêves il était difficile de fermer les yeux devant ce genre de chose. L’ascenseur continuait de descendre les étages et s’enfonçait de plus en plus dans un profond sous-sol. Shad se demandait à présent jusque où cela allait-il les conduire et surtout ce qui les attendait aussi bas. La cage de l’ascenseur tremblait de temps à autre dans des grincements inquiétants et les sursauts des néons englobaient l’atmosphère d’une ambiance glauque.

La porte s’ouvrit sur un immense entrepôt sombre similaire à celui où Shad avait été enfermé la nuit précédente. La jeune fille s’avança d’un pas déterminé vers le centre de la pièce et la moiteur de l’endroit fit frissonner l’invocateur. Il prépara instinctivement ses mains à l’invocation de Gate et Ling et lança un regard en coin à Dan comme pour l’avertir de se tenir prêt à un éventuel combat. Enfin, éventuel… Fallait pas être trop naïf non plus. Ça puait le traquenard à plein nez. Rien que le fait que la gamine se soit retournée contre eux laisser entendre qu’ils s’étaient attaqué à un adversaire qui connaissait très bien son terrain et qui savait parfaitement comment anticiper les actions des gêneurs comme eux.

Les lampes du plafond s’allumèrent rangée après rangée, laissant apparaître aux yeux des voyageurs un spectacle bien plus effrayant que ce que l’invocateur avait imaginé. Adoptant une position défensive malgré le frisson qui lui traversa l’échine, Shad tenta de contenir une irrépressible envie d’invoquer ses guêpes mitrailleuses face aux dizaines d’enfants de la même tranche d’âge que la jeune Lily qui se tenaient devant eux. Cela avait beau être des enfants rêveurs, ils n’en étaient pas moins flippants. S’ils avaient eu un regard vide ou juste l’air de zombis, ça aurait put encore passer. Mais là, ils les dévoraient du regard, prêt à sa jeter sur eux pour les mettre en pièce. Il parut d’ailleurs assez étonnant à l’invocateur qu’ils ne l’aient pas encore fait, mais à la réflexion ils semblaient attendre un ordre. Alors que Lily se replaça au premier rang à côté de ses petits camarades, l’instigateur de leurs nuits mouvementé se montra enfin. Affichant un sourire pervers que l’invocateur se surprit à vouloir éclater à grands coups de poing, Baille More s’arrêta à côté de Lily en passant entre les enfants et posa une main baguée sur son épaule.

-Aaaah les enfants. Vous ne le saviez sans doute pas, Monsieur Sorro, mais votre sœur est une de nos cliente habituée depuis plusieurs nuits déjà. Ainsi que tous ces enfants d’ailleurs. Les enfants, cher amis voyageurs, possède  un inconscient très puissant. Une créativité à toutes épreuves, de vrais petits génies ! Très peu d’enfants viennent rêver par ici habituellement, alors quand ils viennent c’est une occasion à ne pas laisser passer… Comprenez vous, maintenant, voyageurs ? Ils rêvent pour moi, je leurs vends du rêve. C’est un marché équitable, non ?

Il termina sa phrase sur un ricanement sinistre. Ce mec était complètement barré… Enfin Shad n’était pas certain de bien saisir la situation. D’après ce qu’il disait, Baille More se servait des jeunes rêveurs pour « nourrir » son petit royaume et lui permettre de subsister. Etait-ce mal ? Bonne question, après tout c’était dans l’intérêt de n’importe quel royaume de s’assurer d’avoir suffisamment de rêveurs pour prospérer. Mais de cette façon, c’était tout de même discutable. Il donnait un peu l’impression de les retenir. De quelle manière ? ça aussi, c’était une bonne question. Mais surtout, il semblait également s’en servir comme de petits soldats avides de défendre leur cour de récréation.

Et la récréation n’allait pas tarder à commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Sam 28 Mai 2016 - 14:08
Les yeux de Dan ne quittaient pas le dos de Lily, sans comprendre d'où provenait toute cette animosité à son égard, une petite voix lui soufflait que c'était sa véritable petite soeur. Il n'avait jamais vue pareille démarche, elle était sûre d'elle, fière et décidée. Une gamine ne devait pas se comporter de la sorte à moins de jouer aux militaires. Il aurait bien serrer ses poings, mais sa main droite lui faisait défaut. Son dos était parcouru de sueur froide à l'idée que cette bille aurait put touchée son bras ganté. Si elle s'était loupée, ils auraient sûrement passé un moment infernale.

A peine eut-il le temps de penser aux flammes, que son bras gauche commençait à le lancer, laissant apparaître de finies gouttelettes de sueur sur son front. L'humidité de la salle ne l'empêchait pas d'avoir chaud, le sang coulant de sa main semblait s'être calmé, le trou n'était pas résorbé, mais l'hémoglobine cessait de couler. Il voulut retenir Lily lorsque cette dernière ce jeta dans les ténèbres, mais ses pas ne purent suivre sa petite soeur. Quelque chose l'avait instinctivement fait reculer, sûrement le bruit des projecteurs quadrillant le secteurs de leurs faisceaux aveuglant. Le voyageur eut donc un bref moment de recul, cherchant du regard Shad dans un premier temps pour s'assurer qu'il ne passe pas trop vite à l'action. Trois rangées de cinq gosses pratiquement normaux, si l'on faisait abstraction de leurs regards teintés d'agressivité.

Une étrange créature violacée au sourire narquois traversa la rangée, cette dernière fit preuve d'une coordination froide et machinale. Beaucoup de question traversèrent les neurones de Dan, l'obligeant à faire fie de la douleur et de la situation. Comment cette créature avait-elle put dresser des rêveurs et les maîtriser? N'étaient-ils pas censés être ingérable? Le principe de rêver était la liberté avec pour seule limite l'imagination et les émotions du rêveur. C'est ce que croyais Dan jusque là. More s'adressait a eux comme un vilain de série Z mais c'était clairement calculé. Sa main posée sur l'épaule de la demi soeur du voyageur se tenant devant lui, le sourire narquois, l'insinuation limite perverse. Loin d'imaginer clairement ce que voulait More, Dan dut s'obliger à ne pas péter de nouveau un câble. Même si son corps tenait le coup, la moindre erreur, ou faiblesse lui coûterait sa vie de voyageur. Hors, il n'avait plus le droit de mourir tant qu'il ne délivrerait pas Lily de cette ordure, enfin, si on pouvait vraiment parler de délivrance puisque les petites mains de Lily venaient attraper celle du gérant.

Cette simple attention venait de tuer toutes les bonnes raisons de rester calme de Dan, son souffle s'accéléra, ses poings se serrèrent, laissant la petite hémorragie de sa main droite reprendre dans un faible flot écarlate glissant jusqu'à ses phalanges. La horde de gosses en voyant les flammes blanches commencer doucement à enrober les membres de Dan adoptèrent une formation triangulaire autours de Baille More. Lily en pointe, Dan crut un instant pouvoir se jeter dans la mêlée:

"Allons, restons calme. Nous ne voulons pas avoir à vous éliminer. Au contraire j'ai besoin de vous messieurs. Tout comme vous allez avoir besoin de moi pour sortir d'ici vivant.

-Ah bon?

- Mes rêveurs sont entraînés et libérés du brouillard dans lequel ils avançaient bêtement depuis leurs enfance. Voyez les comme des voyageurs artificiels, moins sociable, moins individualiste, moins bêtes, moins faibles. Bref, j'ai réussis là où ils ont tous échoués, alors pourquoi suis-je encore ici à servir et desservir des clients ingrats et frustrés?

-Car vous n'êtes bon qu'à ça.

- Petit con...Les voyageurs ne viennent plus dans cette contrée délaissée. Méprisée de tous, ils ne viennent que ponctuellement pour saccager quelques rayons et se réveiller en se promettant de ne plus jamais revenir. Je veux aussi partir mais... voyez-vous...je suis quelque peu lié à un contrat avec un flingue sur la tempe."

La dernière remarque de Dan avait salement fait tiquer More, il était piqué dans sa fierté, à tel point que son sourire s'était déformé dans une grimace de rage. Trop brève pour en profiter instantanément, en revanche il y avait quelque chose à exploiter. Le rictus de More avait retrouvé son mordant. Laissant à Dan le temps de poser la question qu'ils attendaient tous:

"Si vous ne comptez pas nous tuer... j'imagine que vous voulez expérimentez quelque chose sur nous? Ou bien conclure un marché?"

-Un marché? Non, des ordres oui et vous allez commencez dès maintenant. Vous êtes venu à bout des derniers robots vigiles restant, vous m'avez débarrassé de Jérome qui surveillait mes mouvements. Maintenant vous allez assassiner mes caissiers, ma secrétaire et ravager plus de soixante pour cent de ce Dreammarcket en une nuit.

-Mais bien sûr...

-Lily, expliques à ton frère le reste, je m'en vais regarder ça depuis mon bureau. Content d'avoir pu vous voir en chaire et en os. Monsieur Sorro, ne sous estimez pas vos capacités, l'odeur de vôtre bras gauche en dis bien plus sur vous que vôtre caractère.

-Shad! Flingues le avant qu'il ne se barre, je retiens les mômes."

Avant que Dan n'ai eut le temps de refaire sa garde en mettant son bras gauche en retrait, trois des mômes eurent le temps de lui foncer dessus. Sa soeur n'avait pas bougée d'un pouce. Sans savoir ce que Shad faisait, Dan se sentit balayer, frapper dans le foie, puis écraser entre les omoplates. Écrasé en trois coups, il distingua simplement l'étrange volume de leurs veines, ainsi qu'une quantité de sang assez inquiétante débordant de leurs yeux. Les trois mômes plaquèrent Dan sans que ce dernier ne puisse lutter d'avantage.Permettant à Lily d'approcher de son frère maîtriser, les mains dans le dos, l'air hautain qu'elle arborait ne lui inspirait rien de commun. Qu'est-ce qu'elle avait bien pu faire ou imaginer pour en arriver là?:

"Danou... tu vas obéir sagement et faire ce qu'il vient de demander. Si ce n'est pas vous ça sera d'autres voyageurs. Ca prendra un mois ou dix ans. Mais nous allons construire un endroit ou nous pourrons vivre comme nous le désirons grâce à monsieur More. La vie réelle est tellement dure...tellement moche. Je suis heureuse depuis que monsieur More a enlevé le voile qui m'empêchait de comprendre où je rêvais. Maintenant, je suis libre et heureuse, j'ai enfin une vraie vie et un vrai avenir devant moi. Et il se trouve ici. Alors sois tu obéis et m'aide à être heureuse, sois je me débarrasse de toi et de ton copain ici et maintenant. Ne t'en fais pas je continuerais a faire semblant d'être une petite soeur modèle et aimante dans l'autre monde pour que tu puisses te complaire dans tes déprimes d'adolescent incompris."

Les flammes gagnaient en intensités, recouvrant même les pieds et mains des autres gosses le maîtrisant:

"Oui énerves toi, c'est le bon choix. Maintenant lèves toi et fais ce que je te dis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Dim 24 Juil 2016 - 11:01
Alors celle là elle était bien bonne. Il voulait que les deux voyageurs tuent son personnel pour mieux pouvoir se barrer ? Ce type n’avait pas le gaz à tous les étages. Pour Shad, c’était hors de question. Il n’était pas un tueur et n’allait certainement pas le devenir pour satisfaire les besoins de ce psychopathe pervers. Ça ne semblait pas être le plus gros souci de Dan, mais celui-ci tenta d’opposer de la résistance et se fit plaquer au sol sans ménagement. Quand le berserker somma l’invocateur de flinguer le gérant du market, les jeunes « voyageurs artificiels » réagirent aussitôt et l’encerclèrent. Pétrifié, écoutant d’une oreille le discourt de Lily, Shad comprit que le moindre faux mouvement le vaudrait le même traitement que son camarade. Bien sûr, s’il en avait eu l’occasion il aurait tiré sur More sans la moindre hésitation. Il refusait certes de tuer des innocents, mais coller une raclée à des cinglés dans son genre ne le dérangeait pas le moins du monde. Toujours dans sa position défensive, osant à peine tourner la tête pour regarder autour de lui, Shad ne savait pas quoi faire et commençait à paniquer. Il vit More quitter les lieux et se mordilla nerveusement la lèvre de n’avoir put l’en empêcher. Cet enfoiré n’allait tout de même pas s’en tirer à si bon compte !

Mais pour le moment il fallait avant tout se tirer de ce guêpier. Se tournant lentement vers son camarade plaqué au sol, il croisa son regard et y vit sa haine. Il se rappela alors qu’il été venu en premier lieu pour aider sa sœur et rien d’autre. Tuer More était secondaire pour le moment, mais pourrait s’avérer être un service rendu à tous ces pauvres petits rêveurs. Après tout, il disait vouloir s’enfuir de cet endroit, mais qui sait de quoi il serait capable avec cette armée d’enfant enragés ? Il paraissait même évident qu’il chercher par la suite à agrandir son armée. C’était inacceptable.

-Hum… Lily, du calme. Relâchez Dan, nous allons faire ce que vous souhaitez.

La jeune fille se tourna vers l’invocateur et lui sourit poliment. Bon dieu, elle était vraiment effrayante. Ses camarades se relâchèrent et attendirent la réponse de la jeune fille.

-Tu vois, Dan ? Ton ami sait se montrer raisonnable, lui. Tu devrais en faire autant. Relâchez-le.

Shad capta tant bien que mal le regard de Dan et essaya de lui faire comprendre qu’il devait rester calme.  L’invocateur vint se placer lentement aux côté du contrôleur et se tourna vers Lily.

-Vous allez faire ce que monsieur More a demandé, sans poser de question. Et n’essayez pas de vous enfuir, nous allons surveiller chaque issu. Si vous tentez de vous rebeller une fois de plus, nous vous éliminerons.

Réfléchissant à un plan d’action, Shad tenta de gagner du temps.

-Je ne comprends pas, Si vous êtes si nombreux et capable de vous battre, pourquoi ne tuez vous pas vous-même les employés de More ?

-Tu ne réfléchis pas beaucoup, toi. Les supérieurs de Monsieur More ne connaissent pas notre existence et ne doivent pas la connaitre. C’est pour ça qu’on à besoin d’une aide extérieur. Et vous vous êtes plutôt bien débrouillé jusque là.

-Cet homme ne vous aidera pas, Lily. Il vous fait vivre dans un mensonge et à fait de vous ses marionnettes, fait nous confiance nous en croisons chaque nuit des types comme lui…

Le regard de la jeune fille s’assombrit un peu plus et de petites billes noires se mirent à tourner autour de son poing serré.

-Ne parle pas comme ça de monsieur More ! Maintenant mettez vous au travail avant que je ne m’énerve !  

Shad soupira longuement et tourna son regard vers Dan. Il était visiblement impossible de la raisonner. L’invocateur s’en voulait déjà d’agir comme il s’apprêtait à le faire, mais rien que le fait de tenir cette discussion avec une rêveuse était complètement ridicule. Et il n’avait pas spécialement envie non plus de mourir cette nuit, abattu par des enfants de dix ans. Saisissant Dan par les épaules il se plaça derrière lui et fit instantanément jaillir son essaim pour forger une carapace de cire au berserker. Il n’était pas encore très à l’aise avec l’utilisation de l’armure sur ses coéquipier et espéra donc que l’armure de Dan tienne suffisamment la route. Surpris par cette soudaine actions, les enfants se tinrent prêts à passer à l’offensive, ne comprenant pas ce que l’invocateur venait de faire. Dans la foulée Shad avait invoqué ses guêpes mitrailleuse et passa ses bras en dessous de ceux de Dan.

-Navré, Dan. Faut qu’on se tire d’ici pour le moment ; lui souffla t’il.

Il ouvrit le feu en direction de Lily et de ses petits camarades et tourna sur lui-même avec Dan dont l’armure parvint finalement à encaisser le plus gros des attaques ennemis. Sans prendre le temps de regarder combien d’enfant il avait estropié,  (chose qui en plus de ça lui aurait vraiment arraché les trippes) Il bondit en arrière en saisissant le bras de Dan pour courir vers le fond de la pièce ou se trouvait l’escalier vers la surface du magasin. L’action s’était déroulée très rapidement et le but de l’invocateur n’avait été de tuer leurs ennemis mais plutôt de les surprendre. Ainsi la riposte ne se fit pas attendre et Shad reçut quelque impact de bille dans les bras. Malgré la douleur lancinante dans ses membres, L’invocateur courut vers la sortie sans se retourner ni ralentir la cadence. Le groupe entier d’enfants s’était lancé à leur poursuite, ils avaient plutôt intérêt à atteindre rapidement l’issue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Mer 31 Aoû 2016 - 23:52
Après avoir plongé un regard aussi noir que détestable à Shad, le voyageur baissa les yeux. Il ne lui en voulait pas, mais la frustration n'était pas ce qu'il gérait le mieux. Dan maintenait son front contre le sol froid et sale de l''entrepôt. La poussière obstruait son souffle saccadé par les toussotements de douleurs, ne lui laissant pas suffisamment d'air pour répliquer. L'arrogance de sa soeur lui avait filé une terrible nausée, ses pensées allèrent à la Lily du monde réel. Le réel était un sujet à débattre, mais ses nerfs n'en avaient pas la force. Il revoyait simplement la fillette rayonnante qu'il admirait pour sa candeur. Rare était encore les enfants aussi vivants et enjoués. Elle n'avait pas la vie la plus difficile en ce bas monde, mais une telle joie après autant de merde l'avait toujours ébahis. Lui qui râlait pour la moindre appréhension et se laissait à de légère déprime au moindre prétexte. Il s'était toujours senti obligé de protéger cette innocence. En y repensant après avoir entendu les mots de cette mutante, il se rendait compte à quel point il était puéril. Puéril mais surtout seul et enfermé dans une bulle. C'était ironiquement triste de se retrouver fauché là, aux pieds de celle qu'il s'était persuadé d'aimer le plus au monde. Pour au finale réaliser à quel point il s'était imaginé des choses superflue. Le manque de sens ne le choquait pas, après réflexion s'était dans sa nature de mélanger le fantasque et le réel. Combien de relation avait-il vraiment entretenu au finale? La réponse semblait parcourir son échine tel un éclair froid et continue. Comme pris de convulsions il ne prêtait pas attention aux négociations dirigées par Shad. Les trois gosses qui s'étaient chargés de lui relâchèrent la pression au premier geste de Lily.

Il lui fallut un petit moment d'adaptation avant de pouvoir pleinement se redresser, son foi semblait s'être transformé en encre, ses articulation déconnaient un mouvement sur deux. On pouvait facilement lire sur ses traits l'irritation, ainsi que la haine palpable qu'il vouait à l'intégralité de l'assistance, Shad et Lily non compris. L'un des trois gosses montra un peu de réticence en sentant le regard du voyageur sur eux à le laisser se relever, mais continua de reculer ne lorgnant sur Dan. Ce dernier posa son regard le plus mauvais sur sa soeur et s'apprêtait à aller lui mettre une baffe. Mais à peine eut-il le temps de glisser le pied qu'une étrange substance commença à le recouvrir. Ses flammes perdirent en hardeur alors que les gatlings de Shad ouvrirent le feux:

"Arrêtes!"

Fut le seul mot qu'il parvint à articuler suffisamment fort, mais les dards partaient, touchants sous les yeux exorbités de Dan plusieurs gosses. Les rangées décrépirent rapidement, certains plongeaient sous les immenses rayons de fers, tendis que d'autres se pendaient à ses derniers. Les plus grands non touchés, utilisaient leurs congénères plus petits comme bouclier humain. Ni les uns ni les autres ne semblaient effrayer, chaque geste et chaque réactions décrivaient bien trop peu de surprise, pour beaucoup trop de machinalité dans leurs gestes. Le berserk ne chercha étrangement pas à lutter, raisonnant suffisamment vite pour fois. Comprenant que le temps n'était pas venue de discuter l'entreprise de son seul allié. Il sentit ses flammes s'évaporer, dans un geste qu'il regrettait déjà. Son pied rencontra le visage de Lily, cette dernière s'était envolée plus loin. Sans chercher à vérifier son état de santé, Dan courut pour sauver sa peau. Plusieurs billes, avait éclatées des parties de son armure. Son buste et son sourcils gauches saignaient abondements alors qu'il courait à la suite de Shad.

La course était perdue d'avance, les enfants gagnaient du terrain, escaladant et bondissant d'une étagère à l'autre, en s'armant des divers produits qu'ils pouvaient jeter sur les fuyards. Dan mangea une fléchette dans l'épaule, ainsi qu'une poêle en téflon dans la hanche. Elle ne manqua pas de lui suggérer de l'acheter, mais ce dernier se contenta de la ramasser pour couvrir son dos en courant:

"Va falloir que l'un de nous aille chercher More!"

Il laissa deviner à Shad que l'autre allait devoir retenir les petits monstres capable de les surpasser autant en nombres, qu'en pouvoirs. Mais préférant garder cette réflexion démoralisante pour plus tard, il sentit la pointe de la fléchette creuser sa chaire. L'obligeant à freiner sa course pour la retirer et la jeter à l'aveuglette derrière lui. Coup de bol, l'un des gosses s’apprêtait à lui bondir dessus. Moins d'un mètre les séparait alors qu'il sentait le dard en métal traversait l'oeil gauche du chasseur. Ce dernier poussa un cri strident, en titubant, donnant à Dan une chance de changer de cap. Il fonça sur l'un des couloirs adjacents, priant pour ne pas être pris en tenaille trop vite. Il perdit de vue Shad, mais désormais l'objectif était donné, les jambes de Dan le portèrent duex minutes plus tard à une impasse. Plusieurs étagères s'étaient renversés derrière et devant lui, l'obligeant à prendre sans qu'il ne le devine le chemin où ils désiraient le piéger. Cinq gosses avançaient sur lui en demi cercle. Leurs yeux pleuraient des larmes écarlates, trahissant l'éprouvante fatigue qu'attisait la transformation en voyageur artificiel. Sans parler de la douleur qui devait en découler:

"Vous avez l'air fatigués les mômes... vous voulez que je vous raconte une blague... c'est l'histoire d'un..."

Contrairement à eux, Dan était essoufflé, leurs état était peut être salement inquiétant. Mais le siens était tout simplement arrivé à sa limite. Il suait à grosse goutte, sentant de froides vagues d'humidité réduire ses perspective de forçage. il ne se sentait pas l'âme d'un grand guerrier ce soir. Poêle en mains il était prêt à se défendre...oubliant brièvement l'existence de Lily qui se glissait sournoisement derrière lui avec deux couvercles de casseroles dans chaque mains. Ses cheveux habituellement lisses et bien peignés étaient en bataille, son visage rougeoyant trahissait son épuisement et sa fatigue. Mais pas un seul de ses pas ne révéla sa présence aux oreilles bouchées de Dan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Lun 19 Sep 2016 - 21:39
La situation, déjà bien cauchemardesque, avait carrément viré au film d'horreur à la japonaise. Depuis quand c'était aussi flippant un gosse? D'ailleurs à savoir ce qui était le plus flippant entre se dire qu'ils étaient à deux doigt de se faire démembrer par une armée de bambins voyageurs-mais-pas-trop, et le fait qu'il en avait déjà descendu plusieurs, le choix était difficile. Se rendant à peine compte qu'il abandonnait Dan derrière lui, il tenta tout de même de se rassurer en se disant qu'ils se réveilleraient comme tout bon rêveurs. Enfin, ça ne le rassurait absolument pas en fait. Ça revenait à se dire que tuer n'était pas si grave; ce qui était faux bien entendu. Là il avait carrément buté des gosses. Dreamland l'avait forcé à buter des gosses! Ce monde était vraiment taré. Néanmoins il n'avait pas prévu d'y mourir cette nuit et préféra donc laisser la peur prendre le contrôle de ses gestes et cracher des déferlantes de dards.

Lorsqu'il fut bientôt à court de munition, il se concentra d'avantage sur la sortie qui ne se trouvait plus qu'à quelques mètres d'eux... non, lui seul? Pourquoi était-il seul? Dan entendait-il réellement les affronter seul? Il était à bout de force et encerclé de toute part, comment pouvait-il bien s'en sortir? L'invocateur était à bout de souffle et terrifié par les dizaines de regards luisants de haine sanguinolente pointé sur lui. Il était trop tard pour venir en aide à Dan à présent, il n'avait plus d'autre choix que de continuer sa route et se lancer à la poursuite de Baille More. Oui, il devait au moins ça au contrôleur et peut être que celui ci arriverait à régler le problème avec sa sœur. Maigre espoir, pitoyable tentative d'auto persuasion. Shad se contenta de serrer les dents en pestant devant son impuissance et lâcha un "tiens bon!" au berserker avant de tourner les talons pour se lancer à toute vitesse dans les escaliers.

Se déchirant un plus la cage thoracique à chaque foulées, prenant des inspirations toujours plus grandes, il tenta en vain d'effacer de sa mémoire le vacarme terrible derrière lui en luttant avec acharnement pour ne pas imaginer ce qui allait probablement arriver à Dan. Il y parvint finalement en se rendant compte qu'il avait déjà une bande de petit démon sur les basques, le forçant ainsi à se soucier un peu plus de son propre sort. Il devait y avoir à peine quatre paliers qui séparaient le sous-sol où ils se trouvaient du rez-de-chaussée et pourtant, malgré l'adrénaline qui pulsait dans ses veines à lui en éclater le cœur, l'ascension lui paraissait interminable. Il avait l'impression de rejouer une scène de "the ring", mais dans un escalier. Bon sang qu'ils étaient agiles! Grimpant sur la rambarde de l'escalier, tentant de lui sauter dessus pour finalement s'écraser contre le mur et repartir à l'assaut, les petits monstres ne lui laissait pas un dixième de seconde de répit. S'il se retournait il était foutu. Il ne pouvait plus se forger d'armure assez solide pour le moment, et il n'avait quasiment plus de munition. La porte de sortie n'était plus qu'à quelques mètres, il tendit la main, laissant un sourire de soulagement se dessiner peu à peu sur son visage. Puis sa main vint brutalement heurter la dernière marche avant que ses dents ne le fassent. Non, il n'avait pas dérapé. Quelque chose de bien plus prévisible et bien plus cliché, il s'était fait attraper la cheville au dernier moment. Agitant cette dernière frénétiquement, il se retourna et tenta de dégager son agresseur à grand coup de talon. Un deuxième tenta à son tour de lui attraper la deuxième jambe tandis que le premier y plantait ses crocs. L'invocateur poussa un cri de douleur, bientôt surpassé par la colère qui teinta sa voix d'une rage à laquelle il s'abandonna totalement pour pouvoir espérer passer la porte du rez-de-chaussée.

Se sentant tiré vers le bas tandis que d'autres arrivaient, il attrapa celui qui lui mordait la cheville par le col et lui envoya un grand coup de pied dans le ventre. L'enfant ne lâcha pas même un cris de douleur et fut éjecté sur son camarades, les faisant tout deux dévaler les escalier et ralentissant ainsi la courses des autres. Shad s'empressa de pousser le levier de la porte et s'affala à moitié en sortant, reprenant la course à pleine jambe. Il n'avait pas plus de chance de s'en tirer pour autant. Un grand espace pouvait avoir l'air plus rassurant qu'un espace confiné, mais courir entre les rayons ne lui donnait pas plus l'avantage de la fuite qu'un escalier. Sa course le mena entre deux rayon au bout desquels il pouvait apercevoir la sortie de la galerie marchande. Il vit alors apparaitre au coin du mur une créature en uniforme de caissière apparaitre au coin du mur et passer une main tremblante sur le bouton de fermeture de la grille. Et merde.


-Vite! dépêchez vous! Lança t'elle d'une voix enraillée.

Elle semblait vouloir lui venir en aide, mais Shad comprit qu'il ne tenait qu'à lui de saisir cette chance car elle n'irait pas jusqu'à mettre sa vie en danger pour lui. Quand il arriva à mi distance elle appuya sur le bouton et la grille entama sa descente. L'invocateur entreprit de faire tomber tout se qu'il put des rayons sur son passage pour barrer la route de ses poursuivants et finit par réussir à les ralentir suffisamment en renversant tout une étale de fruit. Il glissa sous la grille métallique juste quelques secondes avant qu'elle ne touche le sol, s'en éloignant en rampant tendit que les gamins s'acharnaient dessus en poussant des cris de sauvages. Shad resta allongé au sol pendant quelques secondes, haletant bruyamment d'une respiration sifflante.  La créature s'approcha de lui d'un pas hésitant, sursautant à chaque fois qu'un gosse martelait la grille.

-Vous... Vous allez bien? Où est votre ami? Je vous ai vu vous battre contre les robots dans le hall tout à l'heure...

-Je vais... Mer'i... Il est... 'n bas... Se bat...

Shad était tellement à bout de souffle qu'il n'arrivait même plus à articuler correctement. Où était Dan? Il espérait avant tout qu'il soit encore en vie. Peut être n'avait-il pas eu autant de chance que lui. Il se rappela alors son objectif principal à cet instant: Trouver More. Il se releva tant bien que mal en s'accrochant au bras de la caissière qui lui proposait son aide et repris un peu plus son souffle.

-Vous êtes seule? je dois trouver More et mettre un terme à tout ça.

-C'est plus facile à dire qu'à faire! gémit-elle. Et puis si je vous aide il va sûrement me faire du mal.

- Dans ce cas je doutes que vous ayez le choix. Il voulait nous forcer Dan et moi à tous vous tuer. Tout n'est qu'un coup monté depuis le début, il sabote son propre magasin. En revanche je ne suis pas sûr d'avoir compris pourquoi...

La jeune femme plaqua sa main devant sa bouche, horrifié par l'annonce de l'invocateur.

-Bon, on va faire court. Vous voyez ces gosses là? Ce sont des rêveurs. Vous trouvez ça normal vous, y a rien qui vous choque?

Elle observa un court instant les enfants qui attendaient encore devant la grille en les regardant comme des zombies de "left  4 dead". Elle déglutit bruyamment et reporta son attention sur le jeune homme.

-Très bien, suivez moi. Je vais vous amener vers une entrée réservée au personnel et je me charge d'avertir mes collègues restant.

-Mais pourquoi vous ne fuyez pas? Demanda Shad d'un air presque consterné. Ça lui semblait tellement logique à lui, de fuir dans ce genre de situation. Il n'y avait vraiment rien dans ce chao qui donnait envie de rester.

-Nous ne pouvons pas fuir... Tout comme Baille More, nous somme lié par contrat à ce magasin.

-Quelle vie de merde... 'Fin, désolé mais bon voilà quoi. C'est sorti tout seul.

-Il n'y a pas de mal, très peu d'entre nous sont satisfais de nos conditions. Mais puisque vous êtes là, vous allez pouvoir nous aider!  

More frappa du poing sur son bureau. Quel enfoiré de petit invocateur de chiotte. Il n'était pas censé sortir du sous sol aussi librement, et les enfants non plus d'ailleurs. Personne ne devait les voir, et maintenant il y avait un témoin. Il était temps d'en finir avec tout ça. La liberté lui tendait les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Jeu 22 Sep 2016 - 17:18
"Huhuhuhuhuhuhu!"

"Hohohohohohoho."

"Hahahahahahahaha!"

"Héhéhéhéhéhéhéhéhé...."

Engourdit de toute part, la moindre réflexion lui arrachait d'effroyable douleur temporale. Ses yeux clignaient difficilement, balayant l'espace réduit dans lequel il était suspendu. La pièce était sombre, des bulles émanait de nulle part lorsque il expirait. Ses bras semblaient avoir étés piétinés, ses jambes lattées à coup de talons. Son estomac était criblé de marques et le tirait de part et d'autre. Rendant sa respiration difficile, sa mâchoire était muselée, il ne pouvait pas l'affirmer, mais quelque chose le restreignait à la position fœtale. Il émergeait douloureusement, aux rythmes des douleurs et  des bulles. Maintenant que ses yeux parvenaient à s'ouvrir plus largement, il pouvait distingue de faibles lumières rayonner sous ses pieds. Ses esprits retrouvés, il put conclure qu'il était nu, incapable de faire quoi que ce soit d'autres il se mit à grogner. Sa seconde source de lumière, aussi faible soit-elle provenait d'un hublot. Sa vision était trouble, il ne parvenait pas à distinguer ce qu'il y avait de l'autre côté du hublot. Ni même à déterminer la taille de la pièce dans laquelle on l'avait plongé. Une chose était sûre, il flottait dans un liquide, qui n'était probablement pas de l'eau. Il aurait aimé se rassurer en se disant que les voix provenaient de l’extérieur, malheureusement, il connaissait trop bien le timbre des rires. Les flammes de Boléros continuaient à se jouer de son sort, lui rappelant à quel point il était limité et faible. Elles lui exposèrent à quel point son impulsivité l'amenait à être l'un des voyageurs les plus stupides qu'elles aient rencontrées.  

Ses bras étaient ligotés aux poignets, ses jambes attachées au niveau des chevilles. Il s'empressait de fermer les yeux, supportant difficilement le contact avec le liquide. Peu à peu, les douleurs s'estompaient, les rires en revanche s'intensifiaient. Il sentit d’étranges vagues le secouer pendant un temps indéterminé, l'amenant à s’interroger sur les raisons de ce bain. Soudainement les rires se turent, laissant place à des vibrations intensifiant les vagues, ainsi qu'à plusieurs séries de son machinale. Il en conclut très vite que la salle devait être une sorte de machine, puisque plusieurs sortent de pointes percèrent divers membres de son corps. Ses yeux se rouvrirent, écarquiller par l'intensité de la douleur, il n'osait pas bouger. La douleur le restreignait à encaisser, laissant ses hurlements êtres éteints avant même de pouvoir éclater. Sa muselière avait été serrée au maximum, lui assurant un confort précaire pour l'expression orale. Les dards s'avéraient être des injecteurs, il était sûr que quelque chose venait de lui être donné, quelque chose de drastiquement mauvais. De multiples nausées, mal de crânes n'ayant rien avoir avec les précédents, ainsi que des crampes musculaires se succédèrent sans qu'il ne puisse lutter. La séance lui semblait longue, pourtant, il n'était dans le transformateur que depuis vingt minutes. Une fois les injections terminées, la pression évacua à l’extérieur de la salle, relâchant le liquide dans un épais brouillard de vapeur verdâtre. Les attaches de Dan cédèrent l'une après l'autre, le laissant encore flotter quelques brèves secondes.

Entre l'inconscience, la folie et l'envie de réellement dormir pour la première fois depuis des lustres. Le voyageur ne parvint pas à réaliser ou il était avait qu'un coup sec et puissant ne le retourne sur le dos. Il était étendu sur une surface métallique, baignant dans ce qu'il le litre d'eau qu'il avait recraché quelques secondes plutôt. Nu comme un vers, il grelottait péniblement, en se tenant les cottes qu'on venait de lui frapper. Ses yeux bruns n'exprimaient rien, il réalisait un tant soit peu sa condition, mais quelque chose germait malgré lui de part et d'autres de son corps. Une voix rauque lui ordonna de se redresser, et il s’exécuta. Huit gosses se tenaient autours de lui, trois armés de barres métalliques, les cinq autres avaient les mains vides. En revanche, aucun ne semblaient avoir envie de perdre du temps:

"Allé secoues toi le nouveau! Bienvenue dans la famille."

Dan ne pouvait pas répondre, il n'avait plus de muselière, son souffle était correct, ses membres répondaient à la voix:

"Suis nous, on va te rendre tes vêtements, puis tu vas nous suivre. On a du boulot!"

Ils l’emmenèrent dans une pièce ou plusieurs souffle d'air glacés le séchèrent en terminant de le frigorifier. Les diverses douleurs n'étaient plus, il ne ressentait plus rien si ce n'est un effroyable manque d'énergie. Comme si on l'avait littéralement vidé. Dan ne pouvait s'empêcher de se tâter chaque articulations, chaque membres, il se frottait comme si il ne parvenait pas à se sentir unique. Il eut un bref instant, l'envie d'arracher cet ignoble gant, puis se ravisa au dernier moment. Plongeant brièvement dans les souvenirs enflammés qui le hantait depuis trop longtemps. C'était comme si la raison de sa venue dans ce royaume lui échappait. Même si il n'aurait habituellement aucune raison de se balader dans n'importe quel royaume. Cette fois-ci, ça lui semblait un peu trop léger, un peu trop brouillon pour qu'il soit simplement sortit de cette sorte d'incubateur sans raison. Une fois habillé, ils le conduire un étage plus haut, l'amenant dans un hangar salement désorganisé. Des enfants, aussi hauts que ceux qui l'avaient sorti de l'incubateur s'efforçaient de remettre en ordre le bazar. Ils redressaient des rayons entiers, malgré la hauteur de ces derniers qui s'étendaient sur plus de huit mètres. D'autres se contentaient de balayer et de ramasser les divers articles fendues sur le sol. Impossible de commenter quoi que ce soit, son corps refusait le moindre acte personnel, hors de question. Seule la voix semblait parvenir à le faire réagir:

"Maintenant va falloir faire tes preuves. On t'emmène à l'étage, là-haut tu vas faire un carnage. Dévastes, traques, tues et ne revient qu'une fois l'étage rasé."

Dan acquiesça malgré lui, trouvant les airs du petit blondinet bien agaçant. Une voix encore faible, ne cessait de hurler, pester et s'agiter quelque part au fond de lui à chaque fois qu'il répondait positivement aux ordres que le morveux lui donnait. Mais c'était comme si il n'y avait pas d'autres choix. Pour l'instant il obéirait, il dévasterait tout ce qu'il trouverait sur son chemin à partir du moment où il atteindrait l'étage. Il commença l'ascension des marches, les montant non nonchalamment le regard perdu sur les murs gris.

Quinze minutes avant.

Alors que More fulminait depuis son bureau, son écran laissa une fenêtre poper de nulle part. A l'intérieur, un visage ombragé par un classieux couvre-chef lui adressa un sourire livide. Une langue caressa les lèvres de la créature, alors que More s'enfonçait plus profondément dans son fauteuil. Le poing toujours serré, sa peau violacée commençait à pâlir. Il passait son autre main le long de ses cheveux, puis raclait sa gorge avant de commencer à balbutier:

"Que puis-je pour vous monsieur?

-Trois fois rien More, je viens juste prendre des nouvelles.

-Des nouvelles? Et bien, peu de choses ont changés dans le fond. Dans la forme, les produits ont pris de nouvelles formes, certains se vendent bien, d'autre moins. Le personnel n'a que très peu évolué...

-Allons monsieur More... ne me faîtes pas perdre plus de temps. Qu'est-il advenu de Jérôme?

-Jérôme ne s'est pas présenté ces derniers soirs, mais il lui arrive régulièrement de...

-De vous filez entre les doigts pour fouillez vos sous-sols? En effet, c'est la tâche que je lui ai confié. Vous filez un mauvais coton More.

- Vous m'en voyez désolé, je ne vois pas où vous voulez en venir.

- Vos petites expériences souterraines n'ont pas l'air d'être affilié au market. Au contraire, elles ont l'air de plutôt lui nuire.

-C'est vous qui m'avez permis de financer ce projet monsieur. Je n'ai fait que suivre vos recommandations et chercher un moyen de fidéliser les rêveurs.

-Fidéliser dîtes-vous? D'après nos derniers rapports, ils ont plutôt l'air d'être fanatisés. Voir même complètement lobotomisés.

-C'est légèrement exagéré ils...

-En soit je suis réellement impressionné par vos performances, mais vos expériences s'arrêtent là.

-Comment?! Mais nous touchons au but!

-Non, non, vous avez déjà dépassé nos espérances, vous les avez même outrepassés si je puis me permettre.

-Bien, que désirez-vous faire alors?

-Nous allons prolonger vôtre contrat, vous accordez une promotion et nettoyer vôtre hangar.

-Pardon?

-Nous allons reprendre la technologie que nous vous avons prêtée, disposer de vos informations, ainsi que de vos sujets d’expérience. Puis vous laissez retourner à vos fonctions.

-Après tout ce que j'ai fait?! Il en est hors de question vieille vipère, envois les tes nettoyeurs j'ai de quoi les accueillir!  

-C'est l'affaire d'une minute ou deux. De plus vous ne m'écoutez pas, vous êtes promu.

-Je suis déjà le directeur de ce Dream Marcket!

-Et vous pourriez commencer à en diriger plusieurs, vous aurez de quoi vous occupez en tant que chef de section. Plus de dix magasins seront à votre disposition. Hikhikhikhik!

-Tu sais où tu peux te la carrer ta promotion?

-Bonne continuation monsieur More! N'oubliez pas que votre âme est liée à ce contrat. Je vous souhaite une bonne journée, mes hommes de mains devraient déjà être en train de passer les portes de vôtre magasin."

Le petit écran disparut, sans pour autant couper le rire de la créature avec laquelle il venait de débattre. Ses dents se serrèrent, alors qu'il empoignait son clavier, en pianotant vaillamment dessus. Sa liberté était en jeux, ce pourquoi il avait si longtemps travailler n'allait pas partir en fumée si facilement! Il transmit ses ordres, laissant plusieurs larbins des hangars se mettre en formation. En tout il possédait trente rêveurs. Seize étaient actuellement présent, les autres étaient encore dans l'autre monde. L'un de ses écrans lui révéla l'arrivée d'un fourgon manifestement énorme, puisque même le restes des autres véhicules garés sur le parking semblaient tous minuscule à côté de ce dernier. L'ordure avait sorti les grands moyens, il comptait vraiment lui reprendre ses machines, ainsi que ses sujets d’expériences. Un sourire dément déchira son visage, laissant ses lèvres se retrousser pour révéler une rangée de dents effilée. D'épaisses veines scindaient ses tempes, alors qu'il transmettait ses ordres.

Alors que Shad commençait à fomenter avec les caissières, il put voir sur sa droite, cinq créatures des rêves relativement dangereux passer par les portes d'entrées. Deux d'entre eux semblaient être une sorte de pair. Armoire à glace à l’épaules cintrées et aux mâchoires carrées. Ils avoisinaient le mètre quatre vingt dix, et les cent vingts kilos. L’un était bleu, l’autre étaient rouges. Deux autres semblaient moins agressif, plus petits, plus jeunes, ils avaient l'air mauvais, mais peu intelligent. Des yeux globuleux, des mains pourvues de petites griffes effilées, leur crâne imberbe et verdâtre leur donnait un aspect fragile. Quoi que le côté gélatine pouvait alerter les plus méfiants. Le dernier était à mi taille, pas plus grand qu'un mètre quatre vingt, des cheveux extrêmement long dont dépassaient deux longues oreilles abîmées, on pouvait difficilement imaginer ce qu'il pensait à cause de ses lunettes teintées. On l'imaginait difficilement avancer sans qu'il ne marche sur sa chevelure d'eben qui balayait le sol. Ils étaient tous encastré des costumes d’agents de sécurités noirs, complet de haut en bas, sans la moindre manche retroussée, ou le moindre nœud de cravates pliés.

De l'autre côté, plusieurs rayons valdinguaient et des cris de détresses, provenant soit des créatures, soit des clients fendaient la surface du Dream Market. Les choses sérieuses s'aggravaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 565
Honneur: 155
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Mar 6 Déc 2016 - 21:33
L'invocateur sursauta brusquement sans oser se retourner immédiatement. Derrière eux venait de faire son entré un groupe dont l'aura manifestement menaçante ne présageait rien de bon pour le voyageur et la pauvre créature qui l'accompagnait. La caissière étouffa d'ailleurs un cri d'horreur en se retournant quand elle vit l'une des deux créature verdâtre mâchouiller le bras de ce qui fur auparavant l'un de ses collègues.

-Hola, Gringo.

Shad dévisage avec un mouvement de recul la créature aux longs cheveux d'ébène qui venait de s'adresser à lui. Il était sans aucun doute le leader de cette petite troupe, masqué par une paire de lunettes rondes et noire ne lui donnant pas l'air plus sympathique que son aura ne le laissait présageait. Le reste du groupe se présenta d'une manière toute aussi chaleureuse.

- 'A casser ta gueule.

-'A manger ta tête!

-Veuillez ne pas opposer de résistance...

-... Vous exterminer sera plus simple ainsi.

Shad senti un frisson lui parcourir l'échine. Il était certain d'une chose à cet instant, il n'était clairement pas de taille contre ces cinq là. Même contre un seul d'ailleurs. Il avait beaucoup trop donné cette nuit pour espérer engager un duel avec l'un de ces monstres assoiffé de sang. Le duo red and blue craquaient déjà leurs poings en attendant l'ordre de les écrabouiller et les deux autres monstre vert se léchaient les babines devant ce nouveau repas; bien qu'ils n'aient pas encore digéré le précédent. Pétrifié par la peur et incapable d'entrevoir la moindre chance de sortir vivant de ce face à face, Shad parvint finalement à sortir quelques mots.

-Vous... Travaillez pour More vous aussi?

Le leader du groupe afficha un air surpris avant de fendre son visage d'un large sourire amusé. Il ricana doucement en observant le jeune voyageur trembler comme une feuille morte. Eux, travailler pour More? Elle était bien bonne celle là. Eux, L'élite, ne répondraient jamais à la moindre injonction de ce misérable déchet de More. Il s'avança d'un pas calme et assuré, une main dans une poche et l'autre ajustant ses lunettes rondes. Il sorti un vieux briquet de sa poche et alluma une cigarette. Le claquement du briquet qui se refermait sembla résonner comme une menace malgré la cohue qui se faisait entendre dans les rayons un peu plus loin. Le Chao s'installait tranquillement dans le magasin, mais rien ne semblait le perturber.

- La peur te fait perdre la raison, Gringo? Nous ne somme pas les hommes de More, mais les derniers qu'il verra dans les minutes qui vont suivre. Lui et toute sa petite bande de chico, nous sommes venu vous anéantir.

Il cracha un nuage de fumée en direction du visage du voyageur qui provoqua chez ce dernier un haut le cœur accompagnée d'une sueur froide. Shad avait le terrible sentiment qu'il aurait beau leur expliquer qu'il ne travaillait certainement pas pour ce cinglé, cela ne changerait probablement rien pour les cinq terreurs en face de lui. Il devait à tout prix se tirer d'ici, et en vitesse. Dan devait être mort à depuis le temps, et cela lui arrachait déjà suffisamment comme ça les tripes d'avoir été contraint de l'abandonner à son triste sort. Il s'en voulait terriblement de n'avoir put aider le berserker a sauver sa sœur, il avait l'air d'un gars tellement cool. Mais s'il ne se décidait pas à agir rapidement, l'invocateur finirait par se faire arracher les tripes au sens propre du terme.

-Je... je ne travaille pas pour More, je cherches à le fuir... Il a tenté de nous tuer et...

-Vraiment? Pourtant d'après ce que nous avons put constater, toi et ton camarade êtes responsable de la mort de plusieurs employé et de celle de Jérôme en Prime, Gringo. Comment expliques-tu cela?

-C'est un malentendu, nous ne somme pas vos ennemis... Epargnez-la au moins, elle n'a vraiment rien à voir avec tout ça; lança nerveusement l'invocateur en désignant la jeune caissière qui était déjà au bord de la syncope.

Ce à quoi le leader du groupe se contenta de répondre d'une négation de la tête accompagné d'un claquement de langue désapprobateur.

-Nous sommes venu faire notre travail, gringo. On est pas payé pour réfléchir à qui on doit tuer. La conversation à déjà trop duré; Buenas noches, Cabron.

L'invocateur eu tout juste le temps de plonger sur le côté en tirant l'employée avec lui en voyant le mégot de cigarette d'envoler de la main de son propriétaire à coup de pichenette. Le claquement du briquet retentit à nouveau et ce qui fut un mégot une seconde auparavant devint une énorme boule de feu. Le souffle de l'explosion projeta le voyageur et la jeune caissière dans un rayon un peu plus loin en arrière.

-Et bien ça...

-C'est ce qui s'appelle avoir eu chaud; commentèrent Red and Blue.

-'A casser sa gueule!!!

-Laisse le patron faire, Glark...

-Ça ne durera qu'un instant.

Le leader laissa échapper un petit rire nerveux, mélange de satisfaction et d'excitation. Finalement, pourquoi ne pas s'amuser un peu pour une fois? Il en avait pas vu beaucoup des types capables d'esquiver une de ses boules de feu à cette distance. Quoique, à en juger par la puissance de son aura ce voyageur avait peut être eu un coup de chance. Autant s'en assurer. Le briquer claqua une nouvelle fois, faisant naître un nouvelle flamme dansante.

-bailando con fuego, Gringo.

Une nouvelle boule de feu vint d'écraser dans le rayon, faisant voler des bout de carton calciné et des bouts de métal brûlants. La fumée se dissipa peu à peu, laissant pour seul reste des cibles une trace noirci sur le sol. La créature aux cheveux d'ébène afficha une mine quelque peu déçu. Finalement il n'avait pas eu le temps de s'amuser. Il ne savait pas vraiment contrôler sa puissance et ne résistait jamais au plaisir à la fois infini et éphémère de réduire ses proies en cendre d'un seul claquement de doigt. Rallumant une cigarette en soupirant longuement, il faillit se laisser surprendre par le bruit de ce qui semblait être une rafale de balle tiré par une mitraillette. Il avait vu l'invocateur bouger du coin de l'œil, mais ne s'était pas attendu à ce qu'il tire sur la pancarte publicitaire suspendue juste au dessus de sa tête. Il bondit sur le côté et fit jaillir une nouvelle gerbe de feu. Les flammes se dissipèrent rapidement, laissant apparaitre au loin deux silhouettes s'enfuyant entre les rayons. Ce n'était donc qu'une simple diversion... Courageux mais pas très téméraire.

-Glark, Bark, ramenez les moi vivants. Je vais les cramer lentement.

Les deux monstres verts partirent aussitôt à la poursuite des deux fuyards en poussant de grands rires de psychopathe. Puis le Leader se tourna vers le duo d'armoire à glace et leur fit une signe de tête en désignant la grille derrière laquelle se trouvait au fond l'entrée vers le sous sol de More.

-Au boulot vous deux.

Les deux monstres relevèrent leur manches et arrachèrent ensemble la grille comme s'il ne s'agissait que d'une simple feuille de papier. Les hurlement sauvages des deux enfants qui traînaient encore dans les parages s'estompèrent rapidement sous le passage des deux nettoyeurs, puis ils se dirigèrent vers les marches conduisant au sous-sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD) Ven 6 Jan 2017 - 2:44
Une paire de ciseaux dans la main gauche, un marteau dans la main droite. Le voyageur bondissait d'une victime à l'autre, véritable sac de chaire désarticulé, ses mouvements étaient aussi imprévisibles que sanglant. Ne cherchant pas à tuer, il blessait rêveurs et créatures en déroutes. D'une allée à l'autre, il achevait les malheureux aux genoux brisés et aux mentons dévissés, en renversant les rayons sur ce qui deviendraient carcasses et rescapés. Haletant en hurlant sans cesse, son corps lui arrachait de vives douleurs. Du bon à la réception, en passant par les pivots, freinages intempestifs et autres ruses physiques.Son sang semblait affluer d'un biceps à l'autre. Faisant longuement craquer ses os au moindre impacte. Ses yeux illuminés par une lueur blafarde de prédateur acculé fusaient d'une proie à l'autre, jusqu'à ce qu'ils croisent celui d'un autre tueur. Avant même de réaliser qu'il venait d'arriver aux abords des caisses. Il détacha ses sens des bruits de pas, ainsi que du vrombissement que provoquait la cohue générée par les créatures et rêveurs en panique. En réalité il ne percevait pas la moindre aura, n'échangeait pas le moindre regard avec l'individu. En revanche ce dernier captivait son attention en carbonisant partiellement une partie de la clientèle qu'il chassait. Ni mots, ni gestes ne furent nécessaire, il n'était pas question de duel, ni même de combat. Une lutte pour la domination venait simplement d'éclater entre deux monstres aux objectifs similaires.

La plante de ses pieds s'écrasait sur le sol carrelés du magasin, alors que ses bras reprenaient contenance. Ouvert dans un écart aussi large que ses épaules, ses paumes faisaient face à ses genoux. La morsure du poison que la machine de More avait injectée au voyageur déformait les jambes de Dan dans des proportions monstrueuses. La créature aux cheveux d'Eben sentait ses lèvres former un rictus des plus cinglant, alors qu'il pressait la roulette de son briquet en direction de son ennemi. Sa position trahissait l'inquiétude qu'il éprouvait à l'égard de l'engeance difforme qui lui faisait face. La première boule de feux fusa dans un son strident, éclatant dans une multitudes de gerbes enflammées. Le voyageur laissa toute l’impulsion qu'il canalisait deux secondes plutôt le projeter à la hauteur du plafond. Pivotant avec une adresse démoniaque dans les airs il ricocha sur l'une des barres composant le haut du magasin, secouant la multitude de panneaux publicitaires accrochées dessus. Projetant sa masse de manière fulgurante sur la créature au briquet. Cette dernière ayant anticipé partiellement l'assaut de son adversaire, avait déjà pris la précaution de changer de position en bondissant sur l'une des caisses auquel il tournait le dos.

Il envoyait une seconde salve sur sa dernière position en atterrissant sur le tapis roulant. Piétinant sans manières, ni gênes les quelques articles qui imploraient grâce et pitié. Il fut déboussolé par un puissant choc qui s'engouffrait dans son épaule. Perdant son briquet après coup, il tituba brièvement en serrant les dents. L'abomination avait non seulement essuyé son attaque, mais elle été parvenue à le désarmer en se redressant. Dan lui faisait face dans la seconde qui suivait, se redressant non sans peine dans un râle déchirant. Le boss sortait un allume gaz dont émanait désormais une longue lame enflammée, qu'il pointait en direction du monstre. Ce dernier parvint à éviter l'assaut, mais fut lui même paré lors de sa tentative de tatane dans les genoux. La créatures parvint à passer au dessus de lui dans un salto couplé d'une parade enflammée. Le dos de l'engeance arborait désormais une vilaine plaie rougeoyante. La chaire fusionnait avec les os, laissant eau, pue et sang se mélanger dans une ébullition dès plus ragoutante. Le cri du voyageur accompagnait une seconde riposte que la créature essuya bravement à l'aide de son arme et des membres qu'il replia sur lui même. Atterrissant contre un rayon renversé en position latérale de sécurité, la créature peina à se redresser, sentant sa lame osciller de plus en plus dangereusement, il prit sa décision:

"Hasta luego, monster..."

L'allume gaz cessa de brûler, remplacé par une bombe fumigène que la créature laissé exploser à ses pieds. Dan n'ayant plus réellement les moyens de réfléchir convenablement, laissa la douleur submerger ses sens, rugissant dans une ultime complainte avant de s'effondrer derrière les caisses. Laplus part des clients parvenaient à s'échapper, laissant derrière eux le début d'un massacre sordide.

More escorté par Lily, ainsi qu'une dizaine de rêveurs lobotomisés accueillaient rouge et bleu dans une formation dans laquelle More servait clairement d’appât...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD)
Revenir en haut Aller en bas

On vient vous rendre la monnaie. (PV SHAD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1-