Haut
Bas

Partagez|

Les Fables de la Fontaine de Bière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 605
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 538
Renommée: 1794
Honneur: 74
MessageSujet: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 7 Fév 2016 - 17:55
Nedru s'était fait avoir.
Le pouvoir du Marchand de Masques était encore trop fort pour lui, même pour sa capacité d'analyse et en dépit de toutes ses réserves. Dèz était capable de le manipuler comme personne d'autre ne le pouvait. D'une manière ou d'une autre, le londonien se l'avouait à présent ; les effets du Big Smile étaient impossibles à surmonter pour lui. Et il s'était attaché à ce curieux personnage. Ou bien l'un n'était-il pas la cause, mais la conséquence de l'autre ?

Difficile à dire ! Il se rendait compte bien trop tard qu'il avait trop bu. Mais son esprit avait beau l'avertir, sa capacité de déduction ne pouvait elle même que se faire une raison ; mis à part en expulsant le poison de ses entrailles, ce dernier contaminerait son sang et son intellect sans la moindre pitié, seconde après seconde. Sans en sentir déjà tous les effets, le Gris savait qu'il était possible qu'il finisse dans un triste état.

Qu'on ne l'accuse pas pour autant d'être un vulgaire pochtron, l'un de ces gueux répugnants soignants leurs maux dans l'oubli et l'alcool !  Une seule gorgée de la Bière du Puits de Thor suffisait à développer l'ivresse, et l'analyste n'avait été informé de ce fait qu'après la fatidique gorgée avalée.
Sur les conseils de Dèz, donc.

Voilà pourquoi Nedru s'était fait avoir. Mais si ce mauvais tour l'avait un instant choqué (orgueil blessé oblige) le Gris ne se sentait pas assez en danger pour appesantir trop lourdement sur cette situation ! Il était encore assez sobre pour réaliser que ;
1- Le Royaume des Chats ne lui voulait aucun mal.
2- De tous ceux présents dans la Taverne Meu-Meuh où ils se trouvaient actuellement, Dèz et lui figuraient probablement parmi les individus ayant voyagé le plus loin dans les terres oniriques.
3- On ne pouvait pas être en danger avec Pompon dans les parages ET Pompon était dans les parages.
4- L'humiliation d'avoir vécu une cuite dans une taverne anonyme d'un Royaume extérieur n'avait pas la moindre conséquence pour ses affaires en cours.

Le cinquième point quant à lui, s'il ne le s'avouait pas aussi franchement que les autres, était réellement déterminant de sa bonne humeur. Car par dessus tout, Nedru était curieux. Vivre une ivresse onirique ne lui était pas arrivé depuis des années et puisque la situation semblait propice, il comptait bien profiter pleinement de cette soirée. Voilà pourquoi il ne s'était pas bêtement fait vomir, solution paraît-il radicale contre la Bière du Puits de Thor (dite « la Biputor»).

Son compagnon aux bermudas et à l'immense sac à dos était en train de commander au bar (et sans doute compter fleurette au passage) à ce moment des réflexions de Nedru dont le dos confortablement enfoncé dans une banquette de la salle principale (et aussi l'unique de la taverne).
Les Chats buvaient, bavardaient, riaient, jouaient, parlaient fort. Un ou deux Voyageurs discutaient de leurs rêves de gloire futures autour d'une carte prétendument précieuse et l'analyste était partagé entre la pitié et la compassion à leur égard. Un piano laissait couler ses fausses notes dans la pièces sur un rythme entraînant malgré tout et le Gris s'était déjà surpris plusieurs fois en train de taper un rythme contre sa table du bout des doigts. Le Chaudron Baveur acquis chez les guêpes et abeilles était également dans un coin de l'établissement, probablement en train de se remplir d'un liquide quelconque.

Cette position privilégiée et l'angle qu'elle lui offrait sur l'ensemble de la salle permit à Nedru d'apercevoir deux autres Voyageurs.
Qu'il était sûr d'avoir déjà vu. Sa mémoire surnaturelle tentait de lui offrir les clefs de compréhension nécessaire pour mettre un nom sur ces visages mais il semblait que la Putador (ou était-ce autre chose ?) s'efforçait de lutter frontalement contre ses tentatives.

Il avait vu ce type là dans le Cimetière, c'était certain. Et elle, il l'avait rencontrée dans un bateau.
Etaient-ils amis alors ? Ennemis sans doute? Inconsciemment, Nedru porta la choppe à ses lèvres, noyant du même coup tout espoir de trouver la réponse à ses questions. Son Tatouage l'enveloppait et son attitude n'était pas anormale.
Ils ne le verraient pas. Enfin, peut être. Tout dépendant de l'impression qu'il leur avait laissée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 7 Fév 2016 - 19:52
Raide a chier, oh oui raide a chier qu’elle était. On l’avait déposé devant chez elle, elle avait embrassé avec joie et sur la bouche chacun et chacune de ses amies en leurs souhaitant une bonne vie et une longue santé. M’enfin, vous l’aurez compris, elle n’était pas fraiche.

Elle n’avait pas pris la peine de se déshabiller, elle était tout bonnement tombée en travers de son lit et avait tenté avec une grande dextérité de caresser son chat. Elle se fit mordre et s’endormit quasiment sur le champ, choquée et déçue. Résultat plus qu’attendu, quand elle ouvrit les yeux, elle était face à un chat.

« Biputor ? Putador ? »

« BIPUTOR ! C’quoi d’la biputor ? »

Trop tard la pinte était devant elle. Elle l’attrapa d’ailleurs à deux mains, et trempa ses lèvres avidement dans le liquide. Abjecte, c’était abject. Mais elle ne pensait actuellement qu’à boire et donc se surprit à boire à nouveau. Elle soupira bruyamment en envoyant sa tête en arrière. Elle se leva un peu trop vite, s’appuya sur le bar, attrapa son verre… si on pouvait appeler ça un verre et se rendit à une table vide. S’installa sur une chaise, en manquant de peu la chute. C’n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait dans dreamland après avoir ingurgité trop d’alcool ou de produits illicites, n’empêche que c’était toujours aussi agréable.

Elle se surprit à balayer la salle du regard et se rendit compte assez rapidement, qu’elle n’était pas la seule voyageuse présente en cet instant. Elle reconnut le gros barbu qui avait sauvé Noël et qui avait enterré un nombre incroyable de lutins. Hey mais, est ce que c’était Nedru la bas sur la banquette ? Oui c’était lui, elle se mordit la lèvre en l’apercevant, la nuit dans le bateau avait été intense et elle avait apprécié la personnalité secrète et mystérieuse de celui-ci.

Un piano laissait dans l’air des fausses notes, surement un pianiste un peu trop alcoolisé. Ces sons était bien trop désagréable, elle décida de changer la donne se rendit près du musicien et d’une pichenette le fit glisser du fauteuil jusqu’à ce qu’il rencontre le sol. La musique c’était arrêté, elle attrapa une guitare poussiéreuse et se prenant pour un ménestrel commença à lancer de doux sons agréables, après tout elle n’avait aucune honte. L’alcool y était pour beaucoup évidemment. Elle se mit à chanter « le loup, le renard et la belette. »  Qu’elle trouvait être tout adapté à la situation. Quelques gens vinrent danser non loin d’elle.

A la fin de sa chanson elle laissa tomber sa guitare et en titubant vint s’écraser sur le bar. Elle leva son doigt devant son nez et repartis près du piano récupérer ca Biputor qui lui faisait tourner la tête à toute allure. Une fois en possession de sa pinte elle revint s’écraser sur le bar en laissant en visuel son décolleté bien plus que de raison. A quel point l’alcool pouvait il désinhiber quelqu’un ?  Toujours à moitié allongée sur le bar, elle réussit avec son pied à faire glisser une chaise de bar jusque sous ses fesses et prit place tout en souriant niaisement.

Elle fit un signe de la main au barbu qu’elle avait reconnu en sachant pertinemment qu’il ne comprendrait pas qui elle était. Elle croisa ensuite ses jambes sur son tabouret de bar et se retourna comme elle pouvait en posant ses coudes sur le bar pour faire un signe à Louis en lui souriant avant de demander au barman

« Vla ti po qu’ma pinte est vide, sers moi donc une putador !

Bien m’dame, d’ailleurs vous allez me refaire un coup de guitare, c’était plutôt pas mal ! Racontez-nous des histoires !  »

Soirée de déraison et d’abus, il était temps pour elle de s’amuser comme elle l’entendait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : The Rock
Messages : 557
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 1600
Honneur: 225
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Lun 8 Fév 2016 - 16:05


Les Fables de la Fontaine de

Bière


Un truc qui cloche



La nuit s’annonçait particulièrement calme. Le jeune Dalreight s’était installé une bonne heure au bar et avait écouté sans grand intérêt, les discussions qui animait la petite taverne. Ce quartier populaire accueillait bon nombre de créatures et de voyageurs et Dazh avait un peu l’espoir de reconnaître quelqu’un afin d’en finir avec l’ennuie qui le gagnait petit à petit. Inspirant un grand coup, le jeune homme entreprit finalement d’abandonner son verre encore plein ainsi que son passe-temps a fabriqué des choses avec ce qui trainait, pour prendre un bain de foule. Plutôt grand et robuste, il n’eut guère de difficulté à se frayer un passage parmi la majorité de chat qui fréquentait le bar. Contre toute attente, il se surprit à avoir mal au dos. Décidément, il était vraiment resté un long moment sans bouger.

Sa curiosité l’amena tout d’abord à rencontrer un petit groupe de gens très enthousiaste et tous plus jeune que lui, en possession d’une carte au trésor. Très sceptique, Dazh l’étudia brièvement en conservant ses commentaires pour lui. Assez rapidement, il décela la griffe du chat faussaire au coin de la rue. Il acheva son examen de la carte de façon à conforter les jeunes aventuriers qu’il s’agissait d’un document authentique. Il ne craignant rien sinon un ennui mortel au terme de leur petite quête. Les voyageurs, sûr d’eux se préparèrent à partir tout en invitant avec beaucoup d’insistance, le morpheur à les rejoindre. Le jeune Dalreight prétexta un rendez-vous afin de ne pas se retrouver embarqué dans ce périple guère prometteur. Il les regarda partir tandis qu’il se grattait la barbe distraitement. C’est alors qu’il aperçut une jeune fille qui lui faisait signe au bar. Il ne se rappelait pas l’avoir croisé, ni tenter d’espionner sa conversation, qu’elle n’entretenait d’ailleurs, avec personne.
Le jeune Dalreight se retourna un peu naïvement, en pensant qu’elle s’adressait peut-être à quelqu’un d’autre. Curieusement, son visage lui disait quelque chose et il n’arrivait pas à détacher son regard de la jeune femme tandis qu’il fouillait sa mémoire.


« Cerveau, tu sais si on l’a déjà rencontrée cette fille ?
-Aucune idée. Par contre je me souviens de la pub Ricoré de 1996 si ça t’intéresse. »


N’ayant rien d’autres à faire, il retourna s’assoir au bar dans le but d’engager la conversation. La jeune femme devait mesurer dans les 1m60. Peut-être plus si elle n’était pas complètement écroulée sur le bar. Plutôt charmante, Dazh se rendit compte de la vue plongeante qu’il avait sur son décolleté. D’ordinaire, il n’avait rien contre mais pour le coup, c’était assez perturbant. L’espace d’un instant, le jeune homme se demanda comment engager la conversation sans avoir l’air de porter un intérêt particulier à la jeune femme. Le barman s’approcha pour prendre sa commande mais Dazh le renvoya d’un bref geste de la main. Après un brève moment, il entreprit d’engager la conversation avec un « Es ce qu’on se connait ? » mais dans ce contexte, c’était pratiquement le genre de phrases un peu cliché à lancer à une jeune femme seule dans un bar.

Finalement, il balaya d’un revers de la main ses ambitions pour découvrir son identité. Il n’était pas désireux de lui proposer un verre, de la raccompagner ou encore de lui vanter ses mérites à la guitare, craignant qu’elle se fasse des idées. Il se retourna sur son siège, embrassant la salle du regard et se rendit compte d’un certain malaise qu’il habitait depuis un moment. Sans qu’il ne sache quoi, quelque chose lui échappait. Au moment où il crut mettre le doigt sur la chose en question, Dazh se leva un peu précipitamment et manqua trébucher. Il se rétablit immédiatement, mais son tabouret, dans lequel il s’était pris les pieds, tomba à la renverse, attirant sur lui, de nombreux regards…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 605
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 538
Renommée: 1794
Honneur: 74
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Lun 8 Fév 2016 - 20:17


L'homme du Cimetière ne l'avait pas reconnu et s'était acoquiné avec les deux pauvres ères à la carte le temps de leur confirmer qu'ils pouvaient s'en aller sereinement.
Quant à la jeune fille, son regard se posa sur lui mais le brun ne savait pas comment interpréter cela. Le reste de son comportement pouvait être résumé facilement ; il suffit de dire qu'elle s'offrit en spectacle. Nedru profita d'une partie d'entre eux, en observateur lointain et amusé.
Elle savait bien jouer de la guitare. Ah. Quelque chose là, juste sur le bout de sa langue ! Est-ce qu'il ne l'avait pas vue ailleurs ?
ONIRIC. TOUR... Parvint à articuler son pouvoir. Aaaaaah... Aaah ? Et bien heu oui sans doute.

Dèz se tourna vers lui, une jeune femme au creux du coude et fit tourner son doigt à l'horizontale. Même dans son état, le londonien comprenait clairement le message ; prends-en une autre, c'est pour moi.

Tss... Bordel, ce qu'il détestait être la cinquième roue d'un carosse. Nedru pencha sa tête en arrière pour jauger de l'état de son oreille interne et reposer son cou un instant. Jusque là, ça allait encore. Seul le mal rasé aux cheveux longs l'inquiétait vraiment. Puis, surprise ! La brune l'invita d'un geste mal assuré. Elle l'avait vu ! Et à priori, elle n'avait pas envie de le tuer. Et elle n'était franchement pas mal malgré l'évidente quantité d'alcool qu'elle avait ingurgité – ce qui aux yeux du brun n'embellissait que rarement les gens.

Décidé par un geste maladroit du Voyageur du Cimetière dont le regard glissa sur lui sans le voir -si elle ne voulait pas le tuer, peut être pourrait-elle plaider en sa faveur si l'autre venait à lui chercher des ennuis- Renard se leva. L'alcool n'avait pas encore attaqué ses capacités motrices !

Il épousseta son pantalon par réflexe et fit couler le contenu de sa bière dans le gosier béant de son Chaudron, revenu entre ses pattes comme un petit chien docile. L'opération provoqua une sorte de rot de la part de l'artefact qui jugea bon de se coucher sur place pour baver tout son saoul sur le paquet.
Nedru en profita pour se couler au milieu de l'assistance, tirer un tabouret à dossier sur son trajet, et s'installer à côté du début de conversation impliquant la Voyageuse.  


Je ne recommande pas la Putador.

Ce à quoi l'aubergiste répondit avec malice ; Oh mais la demoiselle prends ce qu'elle veut !

Mais je propose la tournée ! De pressions classiques, une ambrée pour moi. Sur la note de Dèz. D'après Nedru, n'importe quelle bière serait de trop après ce qu'ils avaient dans l'estomac, mais passons. Le Marchand de Masque n'était jamais dans le besoin et ne rechignait pas à payer le moindre sou tant qu'il s'agissait de divertissement.

Deux pintes, ça arrive !

Le Gris se tourna vers la Voyageuse en souriant d'un air aimable. Du peu qu'il venait de revoir d'elle, la discussion promettait d'être amusante. Mais d'abord, ne pas la blesser en admettant qu'il ne se souvenait plus d'elle. Ou passer pour un abruti en admettant que c'était à cause de l'alcool. D'une voix plus lente et grave qu'à l'accoutumée dans l'espoir d'articuler clairement ; il demanda ;  

Comment va depuis la dernière fois ? Histoire de se remettre les idées en place. Sans avoir besoin de plonger son nez vers le bas, il ajouta ; Oh. Et vous devriez vous redresser.

Après un autre sourire et un hochement de tête entendu, Nedru réceptionna sa bière et la leva, se préparant à trinquer. Du coin de l'oeil, il pouvait encore voir le Voyageur brun et massif sur lequel pointait un autre superbe point d'interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Lun 8 Fév 2016 - 22:55
Oh le con, le barbu venait de se vautrer en bonne et due forme. Elle se retint de rire et malgré l’alcool elle pouvait se douter qu’en ne connaissant pas la personne elle n’avait aucun droit de rire, il fallait qu’elle se méfie. Après tous, elle ne savait pas de quoi il était capable. Une voix à la fois familière et à la fois différente de celle qu’elle avait pu entendre pendant l’une de ses aventures nocturnes lui fit tourner la tête.

« Je ne recommande pas la Putador. »

Elle lança un doux regard dans la direction de cette voix suave, en tentant de reprendre de la contenance.

« Oh mais la demoiselle prends ce qu'elle veut ! »

Elle lança un rapide coup d’œil vers le barman, ce coup d’œil était noir, qui il était pour se permettre de parler a sa place. M’enfin la voix de Nedru l’électrisa à nouveau, lui faisant oublier ses sombres idées à l’égard du barman.

« Mais je propose la tournée ! De pressions classiques, une ambrée pour moi. Sur la note de Dèz. »

« Alors allons-y ! »

Déclara-t-elle avec un sourire carnassier. Le barman se retourna, elle n’entendait pas les appels de son foie, qui lui demandais de calmer la boisson.

« Comment va depuis la dernière fois ? Oh. Et vous devriez vous redresser. »

Elle se redressa rapidement, ses joues qui étaient déjà roses devinrent cramoisies. Elle n’avait pas réellement fait attention à sa tenue et n’avait pas remarqué qu’elle était habillée d’un très beau décolleté plongeant. Un hochement de tête de Nedru sembla lui dire « de rien » ce qui la fit sourire. Elle leva son verre et leurs deux pintes vinrent s’entrechoquer. Elle prit une première gorgée de bière ambrée. Une fois le liquide avalé, elle inspira bruyamment comme soulagé d’avoir pu boire à nouveau.
Sans se pencher trop, elle essaya de capter le regard du brun, une fois ses yeux verts émeraude plantés dans ceux du jeune homme elle répondit à sa toute première question.

« Je vais bien Louis, pardon je voulais dire Nedru. »

C’était imperceptible mais la prestance du jeune homme malgré son taux d’alcoolémie la rendait nerveuse. Les hommes mystérieux l’avait toujours fait fantasmé. Quoi ? Mais à quoi elle pensait là ? Elle secoua sa tête et reprit ses esprits. Elle rigola nerveusement et sans savoir pourquoi se leva d’un bond alla attraper le barbu qui tentait de se relever et le posa sur un fauteuil à côté du sien.

« Désolée hein, mais la ça devenait gênant. Prend donc une pinte le jeune homme paie ca tourné. »

C’était malpolie, déplacé. Mais elle aimait bien faire ce genre de choses surtout quand elle pouvait mettre cela sur le dos de l’alcool. M’enfin, trois voyageurs accoudés au même bar, ça promettait d’être drôle. Elle replanta ses yeux dans ceux de Nedru.

« Et vous, bien remit de ces horreurs dans le bateau ? »

Elle se mit à mordiller son doigt nerveusement, cette nuit dans le bateau avait été affreuse et les souvenirs qu’elle en avait bien plus encore. Effectivement, des images et des bruits. Plus particulièrement des souvenirs de hurlements lui faisaient hérisser le poil. M’enfin bon, des créatures il en mourrait tous les jours. Ça ne serait sans doute pas la dernière. Elle sentit que son visage se fermait en pensant à cette nuit et s’efforça d’oublier ces pensées noires. Elle se contenta d’afficher un doux sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : The Rock
Messages : 557
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 1600
Honneur: 225
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Ven 12 Fév 2016 - 15:13


Les Fables de la Fontaine de

Bière

Première rencontre



Le tabouret dans les pattes lui avait perdre le fil de ses idées. A nouveau, il balaya rapidement la salle du regard, tandis que les gens présents retournaient à leurs occupations. Seulement, impossible d’identifier ce qui l’avait préoccupé, comme lorsque l’on cherche un mot que l’on sent tout proche de retrouver sans pourtant y parvenir. Le jeune Dalreight se baissa finalement pour ramasser son siège quand soudain, la jeune femme aux yeux verts se pencha sur lui pour le relever et le faire s’assoir dans un fauteuil tout proche du sien. Bien qu’elle s’excusa en expliquant que c’était gênant de le voir par terre, Dazh comprit qu’elle avait déjà l’esprit abruti par l’alcool. Cependant, ça partait d’une bonne attention et le jeune Dalreight ne lui en voulut pas, surtout qu’elle lui proposait un verre de la tournée offert par le jeune homme à sa droite.

Si d’abord, Dazh était un peu gêné de s’imposer de la sorte, quand bien même il y était invité par la jeune fille, cette dernière n’ayant probablement plus conscience des convenances a adopté en de telle circonstance, il oublia tout quand il reconnut enfin, le jeune homme en question. Bien qu’en apparence plutôt candide, il devait plus ou moins avoir le même âge que lui. Le morpheur se souvint l’avoir aperçu à plus d’une occasion au cimetière. Personnage plutôt discret, Dazh ne se rappelait plus s’ils avaient eu l’occasion de converser.

Le barman entendit qu’il était question d’offrir un verre et il apparut devant les trois voyageurs, tandis qu’il interrogeait Dazh du regard. Le jeune Dalreight n’avait pas touché son premier verre et en avait refusé un second. L’alcool, ça ne lui plaisait toujours pas. Mais refuser une offre, surtout au royaume des chats, c’était limite insultant.


« Je vais vous prendre un vashta nerada à ce moment-là. » Dit-il en mimant discrètement à l’attention du barman, un joueur de guitare.

Le barman leva un sourcil, mais acquiesça avant de s’en aller à l’autre bout du comptoir, s’affairer a la réalisation d’un cocktail, dont la préparation semblait plutôt étrange. Quand il revint, il déposa une chope formidable devant le morpheur, qui sans hésiter, trempa ses lèvres dans le nectar transparent. Il s’agissait bien évidemment d’un grand verre d’eau. Cette astuce, il l’a tenait d’une voyageuse rencontrer il y a longtemps, à Doppel City. Cette artiste qui réalisait des tatouages impressionnants était également une musicienne de talent. A la fin d’un morceau, il n’était pas rare pour elle de rencontrer des amateurs de musique pour lui offrir à boire. Bien évidemment, incapable d’ingurgiter autant d’alcool, elle avait, avec la plus-part des barmans, un marché. Elle commandait une boisson, au nom exotique et au prix évidemment élevé, et ils lui donnaient en échange un verre d’eau. Elle pouvait alors boire autant qu’elle le voulait et partager ensuite le petit butin gagné de cette manière, sans contrarier ses hôtes. Le barman factura donc une boisson particulièrement chère pour ne servir qu’un verre d’eau au jeune Dalreight.
Prétendument satisfait, Dazh se pencha en avant comme pour raviver la conversation. Il salua la jeune femme aux yeux verts d’un geste de la tête et tendit sa main au jeune Gris.

« Eh bien, ravi de vous rencontrer ! Moi c’est Dazh ! »

Le jeune Dalreight entreprit de faire comme s’il n’avait pas reconnu celui qui payait la tournée, tout en étant à l’affut d’une réaction particulière chez ce dernier, dans le but de le cerner plus précisément.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 208
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Shad Blackburn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 455
Honneur: 130
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Lun 15 Fév 2016 - 21:32
Enfin un pays qui lui semblait vraiment agréable! Il y faisait beau, c'était à la fois vivant, joyeux et coloré et étrangement il s'y sentait bien plus en sécurité qu'à Kazinopolis. Peu être parce que ce royaume était blindé de chat, après tout. C'est mignon, un chat. Enfin, ceux qui se baladaient sur la place du marché et qui faisait du commerce l'étaient. Après, il ne fallait pas oublier qu'à Dreamland, ce qui savait être mignon savait tout aussi bien être mortel. Disons juste qu'ils étaient amusants alors. Le jeune invocateur aimait bien ce royaume, il était calme et apaisant; bien que la raison pour laquelle il se trouvait ici partait d'un souvenir beaucoup moins agréable. Hoji l'avait senti, d'ailleurs, puisqu'il était plus casse couille qu'à son habitude. Il avait senti qu'il allait certainement revoir quelqu'un qu'il n'avait aucune envie de revoir. Non, Shad n'était pas là cette nuit pour se balader sur le marché de la carotte ou visiter la galerie du grand Lord Crazy (qu'il s'était empressé de quitter en entendant les hurlements stridents d'un voyageur qui semblait être victime de torture) mais il était là pour retrouver les deux voyageurs qui l'avaient plus ou moins épaulés la nuit où il avait pactisé avec Hoji.

-Ah j'en était sûr! et tu pouvais pas me le dire au lieu d'attendre que la voix off déblatère ses conneries?!

-De toute façon tu te serais foutu en rogne quoi qu'il arrive.

Du calme, du calme. Nous disions donc; le jeune invocateur descendait les marches du temple du chat percé quand il se rendit compte qu'il ne savait même pas où trouver les voyageurs en question. L'invocateur traversa donc une nouvelle fois le marché de la carotte pour se rendre en direction du centre de la petite ville pour y interroger les passants.  il dût avant ça s'arrêter au drugstore à la sortie du marché pour satisfaire les caprices de Marie-Jeanne; sa plante de compagnie; qui avait flairé le sac de "terreau plantabeuh" cinq-cents mètres avant le magasin. L'échange fut relativement simple:  quelque feuilles de la plante contre une petit sac de terreau qui  fut, de toute façon, entièrement consommé par la plante gourmande avant qu'ils n'arrivent sur la petite place de la ville.  La nuit avait déjà été bien entamée quand le jeune voyageur décida qu'il en avait assez de trainer et des chamailleries du démon et de la plante; il décida d'interpeller le premier chat qu'il croisa.


-excusez moi, vous n'auriez pas vu un certain "Dèz" par hasard? un voyageur en bermuda avec un gros sac à dos...

-Nan, connais pas; répondit le chat en se grattant l'oreille d'un air distrait.

-et euh.. un voyageur qui se fais appelé le Renard Gris...

- Un voyageur avec une tête de nœud; coupa le démon.

- Ah ouai, lui par contre je le connais, il s'est fais tatouer chez Lord Crazy. Au fait, c'est un masque de démon que vous avez là? demanda le félin visiblement intéressé par le masque blanc perché sur l'épaule du voyageur. Y a moyen de vous le troquer? tenez, j'ai cette magnifique...

-Rêve pas trop, mon minou; rétorqua Hoji en faisant une apparition soudaine juste devant le chat.

Le matou fit un bond en arrière en lâchant un petit cris aigüe et mis ses pattes en travers de son visage.

-Ouai... désolé ça va pas être possible. Par contre, vous pourriez m'indiquer où je pourrais trouver ce voyageur?

-Je... je sais pas trop, essayez de chercher dans ce bar là bas, répondit la chat avant de se sauver sur ses quatre pattes.

-Tu lui as fais peur, andouille! Grogna l'invocateur au démon.

- Et alors? j'suis un démon, pas un bisounours.

Shad pénétra dans le bar et resta sur le seuil quelques secondes, n'osant pas trop s'avancer. Il se détendit rapidement en constatant que l'ambiance y était relativement joyeuse et qu'aucune brute passablement éméchée ne semblait enclin à déclencher de bagarre générale. Les chats et voyageurs buvaient tranquillement leur choppes, discutant de tout et de rien sans prêter attention aux fausse note du pianiste. D'ailleurs, personne ne semblait avoir remarqué la présence du jeune invocateur hormis une serveuse qui s'était empressée de prendre sa commande suite à quoi il avait demandé une "hydromiel"; seule boisson qu'il connaissait à peu près pour être sûr de ne pas finir à poil. Un léger sourire fendit son fin visage quand il aperçut le fameux Dèz occupé avec une charmante demoiselle, qui lui indiqua d'un geste de l'index qu'il était occupé avant de lui faire signe du menton d'aller voir son camarade assis au bar. Même de dos, difficile de ne pas le reconnaitre. Le Renard Gris était en train de discuter avec deux autres voyageurs; une jeune femme visiblement alcoolisée, et un autre voyageur plus grand et plus costaud. Shad s'avança tranquillement vers eux et se prépara à saluer l'homme qui l'avait... "aidé" lors de son épreuve du pacte avec Hoji quand ce dernier pris les devant avant que le jeune voyageur ne puisse ouvrir la bouche.

Le démon apparut juste derrière le Renard Gris et approcha son visage masqué à quelques centimètres de celui du voyageur au moment où celui-ci tourna la tête.

-Salut, gueule de naze. J'te l'dis tout de suite, je ne suis absolument pas enchanté de revoir ta sale tronche.

-Rhaa Hoji, bordel! C'est bon commence pas!

Et voilà, comme ça ils étaient affichés dès le départ.  Au moins Marie-Jeanne avait trouvée une occupation; elle était descendu du dos de l'invocateur pour aller jeter un coup d'œil incertain au chaudron baveur qui déversait un liquide étrange sur le sol du bistrot. Elle le renifla et tenta de le faire vaciller du bout de la liane en essayant de garder ses distances, par précaution. Après un long soupir, Shad tira Hoji en arrière en l'attrapant par le col et se racla la gorge.

-Je euh... Bonsoir, Renard gris. désolé pour ça mais j'imagine que je n'ai pas besoin de faire les présentations. Comment allez-vous, depuis la dernière fois?

Après avoir salué le voyageur analyste, Shad salua la jeune femme et le voyageur barbu d'un signe de tête poli.  Ils n'avaient pas l'air méchant, le jeune voyageur espérait juste que la tirade de Hoji n'avait pas fait trop mauvaise impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 605
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 538
Renommée: 1794
Honneur: 74
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Sam 20 Fév 2016 - 0:08

Nedru regretta son geste au moment où l'alcool se présenta dans sa gorge ; il avait tiré une lampée trop franche compte tenu de ce qu'il avait avalé plus tôt dans la soirée. Une portion de son organisme cria au scandale en même temps que son instinct de survie se rappelait à son bon souvenir. Boire, oui. Être ivre, pourquoi pas. Mais pas maintenant.

En répondant à sa question, les émeraudes de la Voyageuse le fixaient d'un air curieux, sur des tons dans lesquels il était agréable de se plonger. Le Gris n'était pas homme à jouer les naïfs ou à se morfondre dans une fausse modestie déplacée. Répondre à un regard rendu un brin trop insistant par l'alcool ne le gênait pas. Surtout lorsqu'ils appartenaient à une aussi jolie jeune femme ; Nedru connaissait également la banalité de son propre physique et ne pouvait qu'être flatté par l'attention qu'elle semblait lui porter. Comme quoi, sauver des vies pouvait aussi avoir du bon ! Un sourire de dérision éclaira brièvement son visage tandis que la jeune femme s'en allait précipitamment.

Puis de revenir. Ah ! Et bien voilà qu'ils étaient au complet ? Son compagnon de boisson avait invité le Voyageur brun à se joindre à eux comme s'il s'agissait d'une formalité, ce dont le Renard ne pouvait que se réjouir. Au moins, si ce type cherchait à le tuer, ils seraient vite fixés. Mais tel ne semblait pas être le cas. Malgré sa sobriété manifeste, il ne semblait pas belliqueux. Curieux, tout au plus. Peut être trop, même s'il ne faisait pas mauvaise impression. Ce qui se dégageait de lui n'était pas mauvais.
Nedru pressa son index au sommet de son arrête nasale, entre les deux yeux, pour se donner l'impression de calmer un instant les effusions d'alcool.
Les horreurs du bateaux. La mémoire lui revint, comme l'évidente solution d'une énigme bien posée et avec elle (enfin) le nom de son interlocutrice. Il répondit au sourire d'Hikari par un rictus jumeau, dissimulant la même forme de mensonge courtois.


Comme vous le voyez, nous en sommes au même point.

Ce qui n'était pas tout à fait vrai. L'analyste n'avait pas croisé la mort d'aussi prêt que la jeune fille et il ne pouvait pas considérer avoir autant souffert de cette expérience qu'elle, tant physiquement que moralement.

Enchanté Dazh. Je suis Nedru ou le Renard Gris, informateur à votre service.

Une réponse toute faite pour une situation artificielle.
La poigne qu'on lui tendait était forte, un brin caleuse. Sans intention de lui broyer les doigts, légère. Trop. Et le coude n'avait que peu bougé. Et son haleine ne sentait pas l'alcool, parole de nez surnaturellement entraîné. Le brun nota machinalement ces informations par réflexe, confirmant ce qu'il savait déjà ; cet homme là voyageait dans le monde des rêves depuis longtemps et il cachait quelque chose. Attaché à son comportement précédent consistant à discutailler avec les jeunes Voyageurs puis à les laisser vadrouiller seuls, Nedru pouvait commencer à dresser son portrait de l'individu. Chose qui lui semblait absolument dérisoire étant donné qu'il savait connaître l'individu en question, mais il ne faut pas offrir le flanc aux menteurs.

Alors qu'il s'apprêtait à interroger du regard son acolyte au sac à dos, un visage hideux collé à son visage l'insulta avec courtoisie. Le Gris sursauta en se relevant d'un geste, geste trop brusque compte tenu de son immobilité passée et qui fit pétiller quelques points noirs sous ses yeux une fraction de secondes.
De la bière tomba sur sa chemise impeccable. Connerie de petit démon.

Nedru s'époussetait d'un air ennuyé quand il répondit à Shad, seul individu dont l'alcool n'avait pas effacé l'identité pour une raison connue de lui seul.


Je profitais de ces derniers moments de paix. Shad, voici Hikari et Dazh. Dazh et Hikari, voici Shad. Invité par Dèz je présume. Qui est... Un regard vers l'intéressé lui confirma ce qu'il savait déjà. toujours occupé. Commande ce que tu veux, c'est lui qui paye.

Nedru expira pour retrouver ses esprits et un peu de dignité. L'étrange échange entre son chaudron et une plante autonome faillit passer sous son nez sans qu'il ne s'en aperçoive. Les informations nerveuses perdaient en fluidité ; l'analyste nota que la zone périphérique de sa rétine n'était plus alimentée convenablement. Léger rétrécissement du champ de vision. L'ivresse gagnait du terrain. Eviter les efforts.

Je pense qu'on est assez nombreux pour préférer une table au comptoir ?

Le Renard désigna son précédent poste d'observation du bout du bras, adressant par courtoisie sa question à son premier compagnon. Mais après tout, Hikari n'avait pas vraiment de raison de refuser. Il leva néanmoins un sourcil à son adresse, ce qui dans sa langue voulait dire « le déroulement des derniers événements m'échappe ». Ce qu'il n'envisagea pas qu'elle devait -naturellement- ignorer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 21 Fév 2016 - 11:38
Tout allait beaucoup trop vite. Son cerveau n’assimilait plus les informations aussi vite qu’elle l’aurait voulu. Elle réussit pourtant à comprendre que l’homme qu’elle avait aidé à remettre sur pied s’appelait Dazh et n’avait aucune once de méchanceté. En plus elle aurait mis sa main a coupé sur le fait qu’il n’avait pas bu d’alcool.

Cependant, a peine avait-elle comprit tout ceci qu’un nouvel individu sembla se rajouter a la partie. Il portait un masque et n’était pas aimable, son intervention eu pour effet de faire redescendre d’un poil l’alcoolémie de la jeune fille. Elle se concentra pour appliquer un regard froid et un visage fermé à cette intervenant, il avait surpris le petit groupe et ça lui déplaisait. M’enfin, le plus surpris resta sans doute Nedru, qui fit tomber un peu de bière sur sa chemise. L’individu masqué fut tiré en arrière laissant apparaitre un jeune homme plus agréable, l’air contrit, désolé pour l’apparition imprévisible et impolie de son serviteur. Oui, elle avait réussi à comprendre que c’était sans doute une invocation, elle avait déjà été alliée à un invocateur et ce genre d’apparition spontanée elle commençait à connaitre.

Nedru fit les présentations, le mec s’appelait Shad, inconnu complet. Jamais vu, jamais bossé avec. M’enfin tout comme Dazh. Adepte des prénoms court tous ces hommes. Oh, elle s’égarait à nouveau.

Je pense qu'on est assez nombreux pour préférer une table au comptoir ?

Elle esquissa un sourire en posant son regard sur Nedru qui lui indiqua une table en levant un sourcil. Le geste lui sembla autoritaire de part ce sourcil froncé. Elle se contenta donc à son tour de hausser un sourcil et de tourner la tête en faisant la moue pour aller s’installer sur la banquette confortable qu’il venait d’indiquer. Est-ce qu’elle était vexée ? Peut-être un poil. Un poil de chat… la blague, qu’elle venait de se raconter dans sa tête la fit sourire. Enfin elle reprit un peu de contenance et se laissa glisser sur la banquette.

Bien trop molle à son gout, elle s’enfonçait bien trop, un vrai piège. La banquette formait un demi-cercle. Dazh vint se mettre au centre de la banquette suivit de Shad et l’individu masqué. Nedru vint s’asseoir à côté d’elle et au risque de paraitre ridicule ne lui prêta aucune attention en pinçant les lèvres. Elle voulut tendre ses jambes sous la table mais se rendit compte que ses pieds heurtaient la jambe de Dazh. Elle se contenta donc de se redresser et de croiser ses jambes.

Ils se toisaient tous dans un silence étrange. Le serveur vint briser ce moment en servant un hydromiel à Shad. Hikari en profita pour demander la même chose que Dazh un peu plus tôt, persuadée qu’il buvait du sans alcool et déterminée à redescendre dans la limite du raisonnable. Elle observait intensément Dazh et Shad. Surement trop intensément, mais elle voulait deviner leurs pouvoirs. Evidemment, elle se rendit compte rapidement que c’était impossible. Elle remit ses cheveux en place et replaçait son décolleté.  

4 voyageurs autour d’une table, c’est assez impressionnant non ?  

En guise de réponse, l’individu masqué éclata de rire faisant fulminer Hikari. Ce qu’elle s’efforça de dissimuler. L’ignorant royalement elle braqua son regard sur le barbu.

Dazh, qu’est-ce qui vous amène dans ce royaume ? Une mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : The Rock
Messages : 557
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 1600
Honneur: 225
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 21 Fév 2016 - 17:11


Les fables de la fontaine de

bière

Souviens toi, la nuit dernière!



Son verre d’eau à la main, le jeune Dalreight se surprit a rapidement apprécier la compagnie des deux voyageurs, quand bien même un drôle de personnage vint s’incruster, en compagnie de ce que Dazh avait imaginé être, son invocateur. Le Renard Gris prit l’initiative de le présenter au groupe, puis de présenter le groupe au jeune homme. Comme les autres, ce dernier semblait amical. Son petit démon, en revanche, était plutôt désagréable, mais il était encore loin d’être vraiment pénible vis-à-vis de Dazh. Dans le cas contraire…

Le groupe alla finalement s’installer à une table digne de ce nom. L’espace d’un instant, le morpheur eut l’impression de se retrouver au beau milieu d’un rendez-vous entre voyageur et se sentit de trop. Puis il se rappela que le dénommé Shad avait été présenté à Hikari également, alors Dazh en vint à la conclusion que leur rencontre n’était que le fruit du hasard. Enfin, l’embarras sur le visage de la jeune femme, vint étayer cette hypothèse. Alors qu’il invitait le jeune Shad à s’assoir à côté de lui, Dazh constata, chez cette dernière, un intérêt tenace à leur égard. Il estima encore une fois que l’alcool y était pour quelque chose.

Quand le serveur vint finalement interrompre un bref moment de silence gênant, il fut étonné de la voir commandé le même breuvage que lui. Le jeune Dalreight se demanda si elle avait percé à jour son petit secret et qu’elle le lui faisait remarquer de manière subtile, bien qu’il ne fut pas certain qu’elle en soit capable dans son état. Mais après tout, elle était une musicienne, ce serait plutôt normale. Dans le cas contraire, son numéro  à la guitare suffirait à convaincre le serveur. Persuader d’être découvert ou d’être sur le point de l’être, Dazh reporta son attention sur les autres membres du groupe. Il se sentait suffisamment à l’aise pour animer une conversation, bien qu’ils fussent tous des inconnus, il y a une heure encore. Leurs visages jeunes,  innocents et facilement impressionnables, lui conférait un certain pouvoir, car son aspect à lui contrastait beaucoup avec leur look d’adolescent. Seul, le Renard Gris restait une énigme sur qui il n’avait aucune prise.
Contre toute attente, c’est finalement la jeune femme qui prit les devant en engageant une nouvelle fois la conversation. Malgré les apparences, Dazh n’était pas du genre taciturne, mais il aimait le silence et parfois il avait simplement envie de se taire.


« Eh bien, je crains de ne pas avoir d’histoires intéressante a vous raconter à ce sujet. J’étais déjà dans cette ville hier et n’ayant pas de projet particulier pour cette nuit, je me retrouve là, à tuer le temps. »

Joignant le geste a la parole, le jeune Dalreight porta son verre à ses lèvres, avant de reposer ce dernier avec plus de force qu’il ne l’aurait cru, provoquant un petit fracas sur la table, attirant brièvement l’attention des personnes installés dans le voisinage. Le morpheur ne parut pas s’en inquiéter, il savait que c’était une habitude dont il ne réussirait jamais à se débarasser. Le temps de d’un instant, il observa ses trois interlocuteurs avant de poursuivre.

« Cependant, je peux vous dire ce que je faisais ici même, la nuit dernière. Je suis venue ici dans le but de vendre un objet d’une importance rare a des chats capable de faire commerce d’un butin aussi précieux. Ça a débouché sur des négociations plutôt musclées… »

Sans en dire plus, Dazh observait les réactions des voyageurs, tandis qu’il buvait quelques gorgées à nouveau. Il ne comptait pas leur révéler la nature du trésor, ni les dégats que le quartier du marché noir avait essuyé par sa faute la nuit dernière et pas davantage la présence de Vittoria dans l’affaire, mais il appréciait que ses compagnons d’une nuit sache qu’il était bel et bien quelqu’un qui ne reculait pas devant un peu de danger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 208
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Shad Blackburn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 455
Honneur: 130
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Mer 24 Fév 2016 - 22:07
Le jeune invocateur suivit le petit groupe timidement en se demandant s'ils se connaissaient tous et depuis combien de temps. Il n'était jamais à l'aise quand il se retrouvait au milieu d'un groupe de personne qui se connaissait déjà, il avait toujours l'impression d'être largué. Et ses deux compagnons ne l'aidait pas forcement à faire bonne impression en plus de ça. Il s'installa donc à côté du dénommé Dazh qui l'invita à prendre place. Lui et la demoiselle; Hikari; avait tous deux l'air d'être des voyageurs aussi sympathique qu'expérimentés. Son intuition concernant l'écart de puissance entre lui et les voyageurs qu'il côtoyait était souvent juste et comme ça, il savait d'avance qu'il était le plus faible du groupe... Non pas qu'il se laissait facilement impressionner, mais il savait au moins à quoi s'en tenir. Lorsque le serveur vint lui amener son verre, il en bu une bonne gorgé pour essayer de se détendre.

Alors qu'il se disait que c'était une bonne occasion de se faire de bonne connaissance, le démon décida de se montrer aussi exécrable avec les deux voyageur qu'il l'avait était avec le Renard gris. Lorsque Hikari les fixa avec insistance avant de faire remarquer qu'un rassemblement de quatre voyageurs était assez incroyable, il éclata d'un rire presque forcé. Cela semblait  avoir déplu à la jeune femme et Shad envoya un regard noir au démon pour l'inciter à se taire. Il soupira et préféra survoler lentement le groupe de voyageur pour passer le temps.  Dazh leur conta son aventure de la nuit dernière dans le royaume des chats et Shad eu alors la certitude que ce voyageur était plus expérimenté que lui. On pouvait sentir une grande assurance lorsqu'il s'exprimait, le genre de type qui ne se souciait plus trop de ce qu'on pouvait penser de lui car il savait ce qu'il valait. Lorsque le voyageur barbu claqua son verre sur la table, le jeune invocateur sursauta légèrement. Hoji pouffa de rire une nouvelle fois et se mit à la hauteur de Dazh.


-Ho l'autre hey, c'est de l'eau dans son verre; ricana le démon.

-Hoji, je te préviens... commença Shad.

-Mauviette; fit le démon à Dazh sur un ton mesquin et provocateur.

-ça suffit maintenant, tu deviens vraiment gonflant. soit tu la boucle, soit tu disparait.

Le démon disparut dans un halo de fumé violette en laissant échapper son habituel petit ricanement  agacent.  

-Vraiment désolé; s'excusa Shad d'un air gêné; c'est pas vraiment une invocation comme les autres et il profite du peu de liberté qu'il lui reste comme il peut.

sentant le malaise s'installer de nouveau, l'invocateur chercha un moyen de réengager la discussion. Lui il avait des choses à dire, mais cela concernait uniquement le Renard gris. Cela ne le dérangeait pas que d'autres voyageurs sois au courant, car après tout ils pourraient très bien lui apprendre quelque chose d'utile sur ce qu'il cherchait. Mais pour l'instant il préférait faire plus ample connaissance avec eux. Il gardait pour l'instant au fond de sa poche l'effrayante lettre qu'il avait reçu il y avait de ça quelques nuits à Kazinopolis. Après avoir vaincu aux côtés de la jeune Mara un clan de rat cauchemar qui vivait dans les égout de la ville des richesses, il avait eu une étrange et horrible vision avant de recevoir ce message de la part de quelqu'un qui souhaitait visiblement sa mort; à première vu.  Le sens du message lui était encore assez flou, mais l'auteur avait laissé une marque, un motif.  Ainsi Shad espérait pouvoir compter sur les connaissances du Renard pour identifier cet individu.

Mais avant cela, il était important; selon lui; de dissiper le malaise qu'avait installé le démon avec ses stupides petites tirades. Il repris donc la parole en s'adressant à la jeune femme avec un sourire aussi charmant qu'il le put, sans pour autant cacher une certaine anxiété.

-Et vous, Hikari? Qu'avez vous à nous raconter? vous aviez l'air de connaitre le Renard gris.

Il termina sa phrase en tournant le regard vers le voyageur analyste qui avait l'air de suivre la conversation sans avoir prononcé le moindre mot depuis qu'ils s'étaient installé à cette table. puis il s'enfila une autre grande gorgé d'hydromiel, laissant couler un petit filer du liquide le long de son menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 605
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 538
Renommée: 1794
Honneur: 74
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 28 Fév 2016 - 1:51
L'analyste s'installa à côté des autres et participa au silence global en se contentant de boire une gorgée, plongé dans ses pensée. Il aurait aimé confirmer l'idée selon laquelle trouver quatre Voyageurs autour d'une table était impressionnant mais après une courte réflexion il n'arriva pas à trouver cela réellement impressionnant. De fait, personne ne releva la chose, à part le petit démon de Shad et sans réellement abonder dans le sens d'Hikari. Mais la solidarité du Gris étant rendue impossible par un revirement de comportement, il ne fit rien de particulier.

Aussi, il écouta bientôt le solide brun en pensant qu'il allait être difficile de discuter. Il lui semblait qu'il lui faudrait constamment attendre son tour pour s'exprimer sans avoir l'impression de couper autrui.
Impression immédiatement confirmée. Il aurait par exemple aimé rebondir sur l'histoire savamment incomplète et laissée en suspend par le dénommé Dazh, mais pour une raison qui n'était pas liée à leur positionnement horaire sur la banquette, son tour venait après Shad, et Shad venait de poser une question à la Voyageuse sur sa droite. Question sans grands égards pour l'histoire de ce fier buveur d'eau et absolument pas pour cette alchimie étrange qui donnait -normalement- la parole au Gris.

Foutue petite abeille, tu n'aurais pas pu poser une question par ici, hein ? Mais nooon, c'était trop facile, c'est plus simple de croiser les discussions ! Il a ignoré Dazh, il t'ignore toi... C'est quoi son problème ? Il est en rut le petit ?

De surprise, Nedru réprima difficilement un hoquet et fit glisser un peu de breuvage dessus pour juguler toute future crise de colère de son pouvoir embrumé. L'alcool onirique ne plaisantait pas ! Pendant que la Voyageuse répondait à la question de l'invocateur, le Renard sourit légèrement en pensant qu'il allait pouvoir savourer une forme de paix si sa capacité d'analyse se contentait de lui formuler ce genre de crises plutôt que de l'obliger à se concentrer sur la teneur en houblon des produits qu'il consommait. Babysitter la partie de son cerveau qu'occupait son étrange et inconvenant pouvoir, voilà qui promettait d'être une expérience unique en son genre ! Pour un peu, il aurait ri s'il n'avait pas eu peur de passer pour un fou.

A la place, il posa sa pinte sur le bois de la table puis apprécia le confort de la banquette en laissant son dos se fondre légèrement à l'intérieur. Puis le Renard posa l'arrière de sa tête contre ses mains réunies légèrement au dessus de sa nuque et inspira longuement en contemplant les volutes de fumées qui montaient au plafond.
Cette ambiance était agréable. Loin de l'autre Nedru, loin des intrigues, loin des affaires, loin des meurtres, loin des individus dont il fichait le comportement pour le compte d'autrui -généralement des rivaux en affaire.
Ici, de la musique. De la chaleur humaine. Des conversations simples et sans enjeux. Des boissons dont le but était de rendre leur consommateur saoul d'une ivresse joyeuse.. De la paix.

Voilà ce qu'il cherchait. Voilà sans aucun doute pourquoi Dèz avait demandé demandé à Shad de venir ici. Quant aux deux autres, leur présence autour de cette table tendait à prouver qu'ils trouvaient ces petits plaisirs agréables. Plus ils resteraient assis ici, à échanger des banalités autour d'un verre, plus la nécessité de leur présence serait flagrante.

Le Royaume des Chats était un Royaume agréable, mais il n'était pas sûr. Si son emplacement géographique avait permis la richesse de ses marchés et de son commerce, il constituerait également une faiblesse de même envergure pour les conflits à venir. Ici, il était dur de prévoir combien de temps pourrait durer cette tranquillité.
Finalement, Nedru attendit un silence -et profita du fait que personne ne lui posait de questions- pour demander aux autres ce qu'ils pensaient du projet qu'ils entreprenaient avec Dèz.


Ca vous dirait de créer quelque chose comme ça ? Il désigna vaguement la salle, toujours au fond de sa banquette Un havre un peu mouvementé, mais plein de vie. Ou plutôt, il faudrait dire « un refuge ». Pour que les Voyageurs et les Créatures continuent de vivre ensemble sans avoir à craindre d'être mis à mort par ceux d'en face.

Ah, finalement il avait été droit au but. Nedru ferma les yeux. Il ne voulait pas voir leur réaction. Entendre et sentir lui suffisait, pour le moment. Cela ferait un peu moins d'informations à trier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 307
Date d'inscription : 01/05/2010
Age du personnage : 23

Voyageur Expérimenté
Hikari Nikaido
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 900
Honneur: 185
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Jeu 3 Mar 2016 - 17:14
« -Et vous, Hikari? Qu’avez-vous à nous raconter? Vous aviez l'air de connaitre le Renard gris. »

Elle tourna son regard vers Nedru en se doutant que le terme Renard Gris lui était attribué, elle ne l’avait jamais entendu nommer comme ceci et le fait qu’il soit associé au renard eu pour effet de lui plaire. Elle reposa son regard sur Shad pour lui répondre.

« Une passion commune pour les bateaux et les films d’horreurs semble nous avoir mis en contact »

Elle était ironique bien sûre mais ne regrettait cependant nullement sa rencontre avec Nedru. Elle lui offrit d’ailleurs sont plus beau sourire. Il se mit à l’aise dans la banquette et lança au groupe avec une certaine nonchalance

"Ça vous dirait de créer quelque chose comme ça ? Un havre un peu mouvementé, mais plein de vie. Ou plutôt, il faudrait dire « un refuge ». Pour que les Voyageurs et les Créatures continuent de vivre ensemble sans avoir à craindre d'être mis à mort par ceux d'en face."

Ca question eu l’effet d’une bombe sur la jeune fille, il l’avait balancé sur la table et maintenant il fermait les yeux l’air de rien. Elle se surprit à avoir un vertige. Combien de fois avait-elle rêvé d’un endroit parfait, sans violence. Un jolie havre de paix ou toutes créatures pourraient vivre libre, sans peur des monstres qui sillonnaient malheureusement Dreamland.

Elle avait les yeux écarquillés la bouche ouverte et ne pouvait se détourner de Nedru. Elle avait envie de le serrer dans ses bras mais de l’étrangler en même temps. Cet air affreusement serein… les yeux fermé ! L’alcool facilita la tache elle passa ses bras autour du buste du jeune homme et serra aussi fort qu’elle le pouvait en riant doucement. Elle était contente et serrait sans doute le jeune homme avec trop de force sans s’en rendre vraiment compte.

Le serveur coupa cette effusion d’amour disproportionné en apportant à la jeune femme son verre. Elle l’envoya violemment valser d’un revers de la main et se mit à hurler.

« Fait couler la Biputor à flot, c’est jour de fête. »

Le pauvre serveur sembla vouloir lui répondre que ça ne se faisait pas de lancer son verre mais le regard qu’elle lui lança suffit à le faire décamper et puis c’était de l’eau non ? Merde. Ce n’était pas tous les jours qu’on trouvait un voyageur avec des idées communes, tellement rare qu’elle n’en revenait pas, une rencontre si anodine et pourtant ils étaient faits pour s’entendre. Elle avait une folle envie de danser de crier. Mais se laissa pourtant tomber dans la banquette, les joues rouges et le sourire aux lèvres.

« Moi ça me fait rêver tout ça ! Pas vous ? »

Elle posa son menton sur ses mains croisées et fixa avidement avec les yeux brillants les deux autres voyageurs attendant leur réponse, leur avis. Qui ne pouvaient pas rêver de ce genre d’utopie ? De toute manière, leurs avis seraient décisifs. Elle saurait alors à quoi s’en tenir. Se méfier d’eux ou les apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : The Rock
Messages : 557
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 1600
Honneur: 225
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 6 Mar 2016 - 11:13


Les Fables de la Fontaine de

Bière

La loi voyageur



La conversation devint soudain plus sérieuse quand le Renard Gris mentionna l’idée d’un refuge pour que des voyageurs et des créatures n’aient de cesse de se côtoyer et de vivre ensemble. Plus méfiant que jamais, Dazh se redressa doucement sur la banquette, comme pour se mettre en retrait et observer comment les choses allaient évoluer.  Hikari fut littéralement transporté de joie, à tel point que le morpheur fut décontenancé l’espace d’un instant. Haussant un sourcil en la fixant, elle piqua un fard et fut presque surprise de ne pas les voir partager son enthousiasme.

Au moins, même si le Renard Gris restait une énigme, il avait exprimé sa volonté de voir la paix entre tous, ce qui eut pour effet de rassurer le morpheur. En fait, ce n’était pas tout à fait la paix entre tous qu’il voulait, mais un « refuge » comme il l’avait mentionné. Ce dernier n’était sans doute pas dénué d’ambition, mais rêvé d’un monde en paix, même à Dreamland, c’était plutôt naïf.

Jusqu’à maintenant, le jeune Dalreight n’avait jamais pris position quant à la loi « voyageur », puisque c’était de ça qu’il s’agissait. Il avait toujours été là où bon lui semble, peu importe que les voyageurs ou que les créatures y soient le bienvenue ou non. D’ailleurs, ça expliquait parfois les ennuies qu’il s’attirait et qui semblait venir de nulle part. Enfin, le voyageur ne s’était jamais exprimer sur ce qui poussait les royaumes onirique à prendre de telles mesures. Evidemment, il avait déjà rencontré des voyageurs qui, jouissant de cette liberté au sein de Dreamland, entreprenaient de faire le mal pour le simple plaisir de détruire et de blesser. Ceci dit, c’était le cas de bon nombre de créature également. Comme partout et de tout temps, il n’existait pas de communauté sans son lot d’individu néfaste pour le reste du monde.

Cependant, ce n’était pas son cas. Il était injuste d’accorder du crédit à une pareille loi, bien trop extrême. Dazh ne pouvait qu’imaginer les raisons qui les prenaient pour cible. Était-ce parce qu’ils venaient d’ailleurs ? Parce ce qu’ils étaient des exceptions parmi les hommes ? Fallait-il identifier l’origine des premiers voyageurs pour y découvrir les vrais coupable ?
A mesure que Dazh se penchait sur le sujet, bon nombre d’autre question lui venait à l’esprit. Des questions que tout individu, dont l’ethnie était opprimée, eut l’occasion de se poser un jour. Faut-il entrer en guerre ? Faut-il au contraire dévoiler nos meilleurs côtés ? Ou bien, devait-il continuer à n’en faire qu’à sa tête, ignorant les conflits et la politique… Mais jusqu’à quand le pourrait-il ?

En bientôt six ans d’existence au sein de Dreamland, c’était la seconde fois que la possibilité de rejoindre une cause, un groupe, se présentait à lui. Si l’envie de rester neutre et de continuer comme il l’avait toujours fait était séduisante, quelque chose en lui se lassait de toujours vivre le même quotidien, aussi riche en aventure soit-il. Peu à peu, Dazh se laissa convaincre de rejoindre une telle entreprise, le temps que ça durerai.


« La paix est… ennuyeuse. » Lâcha le grand brun en regardant fixement devant lui. Sans chercher a regarder s’il avait choquer ses compagnons d’une nuit, il reprit de plus belle, sans leur laisser l’occasion de s’exprimer. « Mais un refuge tel que tu le décris. Je crois que j’aimerai me battre pour ça ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 208
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Shad Blackburn
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 455
Honneur: 130
MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Dim 6 Mar 2016 - 15:54
Shad resta perplexe devant la réponse de Hikari. Une passion pour les bateaux et les films d'horreur? Ils avaient dû vivres une drôle d'aventure. Mais bon, les aventures étranges ça commençaient à le connaitre lui aussi. Il termina sa pinte d'une seule traite. Il commençait à se sentir à l'aise ici, entouré de tout ces voyageurs aux potentiels largement supérieur au sien. Le bar baignait dans une ambiance paisible bercée par une douce lumière tamisée. L'invocateur décida de se mettre à l'aise pour de bon et s'enfonça un peu plus dans la banquette, sentant l'afflux du sang monter à ses joues. Après réflexion, il constata qu'il tenait tout de même mieux l'alcool dans le monde réel qu'à Dreamland. Son léger sourire devint neutre quand le Renard gris fit une annonce a laquelle il ne s'attendait pas. Ou plutôt une proposition. Oui, c'était clairement une proposition. Fonder un havre de paix? Son cœur manqua un battement.  Peut être qu'il ne s'y attendait pas, mais au fond de lui il l'avait certainement espéré. Cela faisait déjà quelques nuits qu'il n'avait pas croisé Tommy, son compagnon de départ, et après tout cela faisait aussi déjà un an qu'il était voyageur! Un an à se foutre toujours plus dans des emmerdes incommensurables. Peut-être que ça lui ferait du bien de se sentir en sécurité, pour une fois. Dazh réagit en premier à la proposition du Renard. La paix en elle même ne l'intéressait pas, mais se battre pour la paix oui. C'était une belle philosophie, chose que Shad sut apprécier avec un petit sourire approbateur.  S'il aimait se battre, alors ils allaient certainement bien s'entendre. Car le jeune invocateur était plutôt doué par attirer les ennuis.

-Je vous suis sur cette idée, Dazh.

-Shad, ne me dis pas que...

Et si. Cette nuit allait peut-être voir naitre un nouveau groupe de voyageurs. Pour avoir déjà vécu une péripétie mouvementée en compagnie du Renard Gris, Shad savait parfaitement à qui il avait affaire. S'il leurs proposait de construire ce qu'il appelait un "havre de paix", c'est qu'il le pensait sérieusement. Il n'était pas du genre à plaisanter. Le jeune voyageur se redressa un peu pour s'adresser correctement à ses interlocuteurs et prit la parole.

-Serait-ce une proposition de travailler en équipe, Renard gris?

-Plutôt crever.

-C'est d'accord en ce qui me concerne.

-MAIS NAN, BORDEL DE MERDE!! QU'EST CE QUI TE PASSE PAR LA TÊTE?! JE PEUX PAS PIFFRER CE TYPE!

-Baisse d'un ton, tout le monde nous regarde, idiot. Toi peut-être, mais moi ce n'est pas mon cas. Et j'ai besoin d'aide, tu le sais.

-Mais rien à foutre putain!

- Ah... bon. désolé alors. Ah, attend. C'est vrai, tu n'as pas le choix.

Maugréant quelques insultes dignes d'un ivrogne qui se ferait jeter d'une boite de nuit, le démon disparut et le masque revint se percher sur l'épaule de l'invocateur. Il fit un signe au barman qui lui apporta une nouvelle hydromiel.

-Vous devriez essayer ça, c'est vraiment une tuerie. Bref, je ne suis pas sûr de bien saisir votre notion du havre de paix, peut-être devriez vous nous en dire plus. Mais j'imagine que ça tombe bien, j'avais quelque chose à vous demander. Enfin, pour l'instant ça peut attendre j'imagine.

Sur ces paroles il laissa la parole au voyageur analyste en descendant la moitié de sa chope d'une seule traite, sans le quitter des yeux.  Le breuvage lui fit rougir encore un peu plus les joues et il reposa son verre sur la table en laissant échapper un petit hoquet.  L'alcool commençait maintenant à faire son effet, embrumant peu à peu ses pensées. Comment le savait-il? et bien parce qu'à la base ils n'étaient pas cinq voyageurs à cette table, mais quatre. Ah, un Renard gris ça devait déjà pas être simple à gérer, mais alors deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Fables de la Fontaine de Bière Aujourd'hui à 13:12
Revenir en haut Aller en bas

Les Fables de la Fontaine de Bière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-