Haut
Bas

Partagez

La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyMer 9 Déc 2015 - 0:49
Clem était allongé sur un rochet haut et plat et s’ennuyait ferme. Ordre du royaume agoraphobe, il avait encore deux jours d’astreinte à faire au Royaume des Doutes où il devait, lui et sa partenaire, patrouiller dans le royaume et localiser des agoraphobes fraîchement devenus voyageur. Il fut une époque où Héliée attendait plutôt que les volontaires entrent d’eux mêmes dans son royaume mais la promulgation de la loi anti-voyageur l’a poussé à modifier ses intentions et tente maintenant d’attirer un maximum d’agoraphobe dans son royaume. Les voyageurs pareillement démarchés n’entraient pas systématiquement dans son armée mais au moins étaient-ils à l’abri dans son royaume le temps d’être un minimum formé aux dangers de Dreamland.

Par ailleurs, depuis la mort de 4 agoraphobes lors d’une mission à Vapeur-Punk, un gros trou c’est fait dans les effectifs du fuseau horaire parisien et plus tôt il serait combler, mieux ce serait. C’était pour ça que Clem dut s’improviser hébergeur pour Kim, une agoraphobe originaire d’Amérique qui lui sert maintenant de partenaire de travail autant que de colocataire. Heureusement pour eux deux, ils s’entendaient très bien ensemble.

Techniquement, ils étaient bien sensé patrouiller de long en large dans le royaume pour maximiser leurs chances de découvrir un nouveau voyageur, seulement la particularité des rochers du royaume inscrivant les pensées des personnes aux alentours les avait tacitement décidé pour se mettre en hauteur et d’attendre que la semaine passait. Leur souci était que Clem était en couple avec une fille vivant loin de son appartement et qu’il la voyait peu. À cela il fallait ajouter le fait que depuis plus de quinze jours, lui et Kim étaient accolés ensemble 24h sur 24 (merci Dreamland) et qu’à un partir d’un certain point il était compliqué de brider certaines pensées.

Pensées qui se retrouvaient donc sur les rochers du royaume. Clem et Kim avaient donc courageusement décidé de se mettre en hauteur et de glandouiller sur leur rocher. Des mauvaises langues diraient qu’ils aurait aussi très bien pu se séparer pour explorer chacun de leur côté.

« Ouais, mais on est bien là », répondit Kim avec un sourire de gros chat. De ce fait, elle était allongée sur le dos, bien calée dans un creux de la roche. Clem était allongé de la même manière, les deux mains croisés derrière la tête.

-Le premier qui trouve un nuage ressemblant à Héliée ne sort pas les poubelles de la semaine.

-Vendu.


Lors de leurs quelques jours de « travail », il était quand même arrivé aux deux voyageurs de tomber sur des nouveaux fraîchement arrivés sur Dreamland. Même s’ils n’étaient pas sensé leur porter assistance, cela faisait une pause bienvenue dans leurs journées monotones. De temps en temps l’un d’entre eux relevait la tête pour vérifier que personne n’était dans leur voisinage immédiat : depuis leur rocher haut de plus de cinq mètres : ils avaient une bonne visibilité tout autour d’eux. À un moment, Kim s’écria :

« Silhouette en vue ! »

-Hu… ?
fit Clem qui s’était assoupi.

-Debout gros loir, on a un client… non une cliente ! Kim venait de sortir ses jumelles et s’attelait à la mise au point de ces dernières pendant qu’elle parlait.

-Agoraphobe ?

-C’est pas inscrit sur sa tronche, tu penses bien…

-Et les rochers télépathes à côté, c’est pour les chiens ?

-Tu les veux dans ta gueule les jumelles ? Et puis ça marche pas comme ça les rochers d’abord...
s’énerva faussement Kim. Indifférent à sa menace, Clem avait commencé à agiter les bras pour attirer l’attention de la fille et l'inciter à s'approcher.

« Au fait, s’enquit Kim, on a une récompense si c’est une agoraphobe ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyMer 9 Déc 2015 - 14:21
Vittoria s’était endormie tard ce soir là, avec un partiel à travailler on pouvait la comprendre en même temps, et elle vagabondait maintenant dans un rêve des plus étranges. Elle était là habillée de ses vêtement de journée, en plein milieu d’un décor qui mélangeait habillement le Bush australien et la Death Valley californienne. Avec une pointe de grand canyon aussi. Que d’endroits où elle n’avait jamais mis les pieds en somme. Le sol irrégulier ne rendait pas la marche en talons pratiques mais elle rendait aussi celle pieds nu totalement inenvisageable aussi, la jeune femme préféra t’elle réprimer ses aprioris et continuer en prenant garde à ne pas glisser. Il faisait assez chaud pour que la température soit agréable sans être étouffante mais les courants d’airs qui s’élevaient parfois traversaient la rousse comme s’ils provenaient tout droit d’une chambre froide. Elle manqua glisser et se rattrapa tant bien que mal à une pierre assez massive en se murmurant des phrases plus ou moins gracieuses sauf qu’en baissant les yeux vers la roche elle fut surprise d’y lire ce qu’elle venait de penser en trébuchant.

Bon sang si je me pète une cheville j’ai gagné ma semaine.

Elle s’écarta du rocher quelque peu choquée et tentant de mettre au clair ses pensées et sans regarder où elle mettait les pieds non plus. La dernière fois qu’elle avait fait ça ça ne lui avait pas réussi aussi aurait elle dû se retourner peut être, mais non elle finit par heurter de dos la face lisse d’un nouveau rocher, pas assez fort pour se blesser heureusement mais assez pour la surprendre. Dessus elle pu de nouveau lire une citation tout droit venu de ses pensées.

What the hell ?…

Elle secoua la tête, incrédule et les sourcils froncés, agitant sa mèche qui se replaça vivement devant son oeil avant de voir autour d’elle s’inscrire la moindre de ses pensée sur toutes les pierres qui l’entouraient, les plus grosses portant de longues phrases alors que certains cailloux n’affichaient quant à eux que de petites interjections ou des simples signes de ponctuations. Certaines étaient en français, d'autres en anglais pendant qu'il y en avait même qui mélangeaient plus ou moins habilement les deux, l'inconvénient de jongler en permanence entre deux langues. Haussant un soupir qui ressemblait presque à un râle, elle continua à marcher encore et encore cherchant un chemin ou un endroit civilisé vers lequel elle pourrait déboucher.

De temps à autres, elle voyait de minuscules silhouettes se faufiler entre la roches ou courir en rasant le sol avant de disparaitre. Vu la taille qu’ils avaient, ça aurait pu être des pygmées et encore, des enfants pygmées à la limite. En tout cas aucun des petits êtres ne s’arrêta pour demander son reste et le fait que s’inscrive dans la pierre des constats non amicaux ne devait pas vraiment aider à la chose. Plus loin ce fut une nouvelle phrase qui s’écrivit à même le minéral.

Cet endroit doit regorger de serpents…

A force de relire cette idée, elle se rendait compte que même si c’était le cas, cela ne la dérangeait pas outre mesure du moment qu’ils restaient dans leur coin et qu’ils n’empiétaient pas sur son espace personnel. Une grande première pour la jeune femme, il y a 24h à peine elle se serait sans doute roulée en boule en attendant que cela ne cesse, et cette pensée n’aurait pas mit temps de temps à lui parvenir surtout. Bientôt elle put apercevoir au loin des gens s’agiter, mais même avec la distance il paressait presque évident qu’il ne s’agissait pas de pygmées. Elle s’arrêta pour les observer, jetant un rapide coup d’oeil autour d’elle pour vérifier que s’était bien pour elle qu’ils s’agitaient comme des gigueux. Peu persuadée, elle commença à s’approcher lentement alors qu’une nouvelle inscription était apparue non loin de là.

Mais qu’est ce que c’est que ces clowns ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyJeu 10 Déc 2015 - 13:21
« Alors ? »

-Alors elle pense qu’on est des clowns.

-Sérieusement ?


Clem et Kim étaient toujours perchés en haut de leur rocher et se chamaillaient entre eux pour savoir qui d’eux deux auraient droit aux jumelles. Elles échurent finalement à Clem qui observa plus en avant la silhouette qui s’avançait vers eux. Ses yeux notèrent la présence de muscles discrets sur le corps de leur voyageuse, il tendit les jumelles à sa camarade.

« Mate les lignes sous les vêtements. » Clem savait que son amie était du genre à vouloir faire du sport sans jamais trouver la conviction de s’y mettre. Heureusement pour cette dernière elle gardait une ligne athlétique même en mangeant tout ce qui lui passait sous la main. Mais elle savait que cela risquait de changer avec l’âge et jalousait les filles qui avait plus de volonté qu’elle à ce niveau-là.

« Haaaaaan… La salope… moi je dis « escalade ».

-Hmm… tennis ?

-Nan, pas tennis.

-Natation alors ?

-Peut-être… dur à dire.

-Farniente devant la télé sans doute, comme toi ?

-Va te faire !


Après ça Kim se mit à critiquer en long en large et en travers la tenue et le visage de la nouvelle voyageuse, les yeux toujours vissés aux jumelles. Clem savait qu’elle ne pensait pas la moitié de ce qu’elle disait mais ça ne changeait rien à la hargne de l’agoraphobe : elle avait trouvé une cible et continuait en ce sens. Clem commença à se lever et se prépara à descendre sans elle : mieux valait qu’il accueille la nouvelle voyageuse seul, dans un premier temps.

Il baissa les yeux et apprécia la distance le séparant du sol : à peine cinq mètres, il n’aurait même pas besoin d’utiliser son pouvoir. Le corps de Clem ne disposait d’aucun muscle dont il pouvait se vanter mais des années passées à parcourir Dreamland avait doté son lui onirique d’une constitution globalement plus solide qu’un être humain lambda. Une constante qui se retrouvait chez tous les voyageurs qui s’accomplissaient dans le monde des rêves, à haut niveau un voyageur pouvait fracasser un mur et accomplir des sauts de colibri sans même commencer à transpirer. Clem se situait dans la petite moyenne, cela voulait dire qu’il pouvait mettre sa misère à un culturiste qui s’éveillerait à sa prochaine nuit mais il restait très prudent quand il avait affaire à un autre voyageur confirmé.

Du coup, il avança juste le pied en dehors de la plateforme rocheuse et se laissa tomber. Il eut à peine à plier les genoux quand il toucha le sol. Il s’avança ensuite vers la fille d’un pas et d’un air confiant.

« Bonsoir ! Tu es perdue ? C’est ton premier rêve en éveillée ? »

Clem se passa la langue sur ses lèvres en se disant que sa formulation n’avait pas été terrible-terrible mais il testait à chaque fois une nouvelle variante pour engager la conversation avec un nouveau voyageur. C’était toujours difficile de les sortir de leur brouillard au début mais une fois qu’ils commençaient à prendre leurs repères, là les questions pleuvaient. Clem espérait que Kim allait descendre à ce moment là : un seul interlocuteur ne suffisait pas à un nouveau voyageur posant ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyVen 11 Déc 2015 - 14:13
Au fil des pas, les deux silhouettes se précisaient aux yeux de la jeune femme ainsi que la hauteur du rocher sur lequel ils se tenaient par la même occasion. Haut de plusieurs mètres il ne présentait que quelques porosités et ne sachant pas s’il possédait des cousins moins élevés de l’autre coté, elle commença à se demander comment ils avaient fait pour grimper dessus. Peut être des grimpeurs émérites ou ce genre de rebelles qui aiment sentir le danger et l’adrénaline du manque d’oxygène à 5 mètres de haut. La rousse pu aussi distinguer une paire de jumelles que les deux personnes se passaient, sans doute en discutant mais leurs voix n’atteignait pas l’endroit où elle se trouvait actuellement. Lorsqu’elle fut presque au pied du roc, elle se demanda ce qu’ils voulaient qu’elle fasse et s’ils s’attendaient à ce qu’elle les rejoignent, il était hors de question qu’elle se lance dans une ascension pareille pour de totaux inconnus. Puis l’un d’entre eux se leva et commença à regarder dangereusement le vide qui le séparait du sol, ce à quoi la voyageuse réagit en reculant un pied et écarquillant les yeux.

Il ne va quand même pas sauter ce con ?

Il fallait qu’elle fasse quelque chose, elle ne pouvait quand même pas laisser ce type sauter comme ça, même si elle ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Et l’autre personne à coté de lui ne pouvait pas l’en empêcher, à croire que non… Lorsqu’il avança un pied vers le vide, la demoiselle leva les bras en l’air en parlant précipitamment.


- Non ! C’est pas la peine d’avancer ! Restez là où vous êt…

Un hoquet de surprise et de peur s’échappa de ses lèvres aussitôt couvertes par l’une de ses mains quand la chute s’amorça pour de bon et sans avoir le courage de détourner les yeux elle fixa le sol en attendant que l’inconnu ne s’écrase sous ses yeux. Pourtant rien de tel n’était véritablement prévu au programme puisqu’il atterrit avec légèreté et en fléchissant les genoux comme s’il venait de bondir du haut d’un muret de voisinage. Sous le choc elle fixa le jeune homme qui s’avançait vers elle en claironnant et en entamant ce qui semblait être un interrogatoire de fortune. Incrédule elle secoua la tête sans le quitter du regard puis articula enfin.

- Vous êtes un grand malade… Qu’est ce qui vous a prit de !…

Sans achever sa phrase elle saisit subitement l’un des éléments que le type venait de lancer et éclaircit subitement son esprit. Elle était en train de faire un rêve bien entendu ce qui expliquait que le jeune homme ai pu survivre à un pareil saut sans même une égratignure ou plus plausible une grosse entorse. Par contre deux points la perturbaient un peu, premièrement dans un rêve c’est sois-même qui tombe pas un autre et deuxièmement elle n’avait jamais rencontré cette personne auparavant. Il était plus grand qu’elle même si ses talons amoindrissaient cet écart et son visage harmonieux sans pour autant être son type ne lui rappelait rien de familier. Se mettant à rire nerveusement et en continuant à détailler l’étranger du rocher, Vittoria se mit à parler comme si elle venait de comprendre quelque chose ou si elle tentait de s’en persuader sans vraiment s’adresser à lui.

- D’accord c’est un rêve bien sûr… Rien n’est réel et je vais me réveiller tranquillement et tout ça aura disparu ! Quand je pense que j’y ai presque cru ! Et la personne avec toi va sou rejoindre de la même manière pas vrai ? A moins qu’elle n’ai son deltaplane à proximité !

Le sarcasme avait toujours été une manière efficace pour dédramatiser une situation ou pour aider l’américaine à reprendre le contrôle de ses moyens et aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle. Néanmoins sachant que sa patience et son sens de l’humour avaient eux aussi leurs limites, elle commença à se pincer nerveusement le dos de ça main. Dans les livres et les films ça suffisait pour réveiller les protagonistes alors pourquoi pas ici ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptySam 12 Déc 2015 - 17:02
La rousse avait l’air passablement alerté par le petit saut qu’avait effectué Clem. Ce dernier n’y pouvait pas grand chose et ne regrettait pas plus : utiliser son pouvoir pour descendre du rocher n’aurait fait que rendre la situation encore plus confuse pour la nouvelle voyageuse. Cette dernière avait commencé à élever la voix mais Clem nota tout de même que l’idée qu’elle était en train de rêver était passée ; enfin… plus ou moins bien. Le mot « paniquée » était un peu trop fort pour désigner son état mais l’agoraphobe voyait bien que la nouvelle avait suffisamment perturbée la jeune femme et ‘amenait à penser dans toutes les directions à la fois (littéralement, on était dans le Royaume des Doutes après tout). Il fallait que Clem prenne la parole et lui explique rapidement les bases de manière à pouvoir prévoir sa prochaine question, comme ça il contrôlerait un minimum la conversation et pourrait reprendre son souffle tandis qu’elle lui poserait ladite question.

« Bon alors déjà, non elle n’a pas de deltaplane. Non elle ne va pas descendre, du moins pas tout de suite et non tout n’aura pas disparu à ton réveil. Clem inspira et prit se prépara à sortir le plus gros morceau de la nuit de la rousse, le big cake sauf que celui-ci n’était pas un mensonge ; il allait juste être très dur à avaler.

« En fait, le monde des rêves est persistant. Avant tu croyais que chacun de tes rêves était unique et tout droit sorti de ton esprit, en réalité tu te rendais ici à chaque fois mais tu n’en avais pas conscience. Hier soir tu t’es « éveillée » si je puis dire et ce faisant, tu as gagné ton ticket pour Dreamland : séjour permanent. Dorénavant tu te rappelleras de tous tes rêves et tu y auras la même concentration que dans la vraie vie. Enfin, la même concentration, plutôt la même… la même… bref, c’est comme dans la vraie vie, d’ailleurs tu as bien du le remarquer que tu éprouvais des sensations drôlement réalistes jusqu’ici.

Clem serait tenter de continuer encore plus en avant mais il lui semblait qu’il valait mieux laisser la fille digérer un peu ce qu’il venait de lui lâcher. Il lui délivrerait ensuite ses informations en fonction des questions qu’elle lui poserait, ça vaudrait mieux pour eux deux. Il leva la tête et leva le pouce vers Kim pour lui signifier que tout se passait bien. Il se tourna ensuite vers la jeune voyageuse, c’était son moment préféré, celui où la conscience de l’existence de Dreamland se faisait dans la tête des gens. Clem avait l’impression d’assister à un baptême.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyDim 13 Déc 2015 - 16:50
Écoutant avec plus ou moins de conviction le jeune homme qui se trouvait en face d’elle, Vittoria avait croisé les bras arrêtant au passage de se pincer avant d’en arriver au sang et le fixait les yeux dans les yeux, ou plutôt l’oeil dans les yeux. Elle ne cessait  de se demander comment son esprit avait fait pour mettre en place un songe si bien ficelé et en même temps la logique des explication du garçon en face d’elle tenait trop bien la route pour être sortie de nulle part. Elle avait envie d’y croire, d’accepter que tout cela soit effectivement vrai et que le monde autour d’elle fonctionne comme voulait lui faire croire l’inconnu en face d’elle mais de là à admettre qu’elle avait tort, même pas en rêve. Sans mauvais je de mots. La jeune femme se contenta d’écouter sans interrompre l’étranger, se rendant au passage compte qu’ils étaient toujours observés lorsqu’il leva un pouce en direction de celle qu’il avait désigné comme sa partenaire ou quoi que ce soit d’autre. Préférant ne pas tout admettre d’un coup, elle se contenta de hausser le seul sourcil qu’elle avait de visible à cause de sa mèche avant de procéder à son tour à un rapide interrogatoire.


- Je me serais “éveillée” en dormant ? C’est le concept le plus stupid que j’ai entendu.

Observant les alentours, elle avait pris néanmoins garde à ne pas préciser qu’elle ne croyait pas en ce phénomène aussi étrange soit-il. Elle était déboussolée et quelque peu mal à l’aise mais pas totalement fermée aux explication et ce même si elle s’efforçait de ne pas l’afficher ouvertement. C’est là les aléas d’un fort mauvais caractère et si aucune amélioration n’avait pu être faite en 22 ans, c’est que le changement n’était pas près d’être opéré par les temps qui courent. Relançant sa pose un instant elle laissa son regard balayer le jeune homme de haut en bas, s’attardant quelques secondes plus tard sur le haut du rocher d’où il venait avant de demander enfin.

- Et ta copine et toi vous êtes quoi ? Le comité d’accueil ou quelque chose de ce genre ? J’ai vu des sortes de nains ou des pygmées… Peu importe, ils sont avec vous ou non ? C’est à cause d’eux que vous vous cachiez sur un rocher ?

Ne laissant que peu de temps à la réponse pour arriver elle leva son index devant elle comme si elle venait d’avoir une idée ou si un début de raisonnement bourgeonnait sans son esprit donnant lieu à de nouvelles inscriptions sur les rochers environnants.

- Mais j’y pense… Si je devais admettre l’improbabilité pour que tout ceci soit vrai et soit équivalant à la vraie vie… Comment êtes vous montés sur ce rock ? Et comment as tu pu sauter de cette hauteur sans qu’il ne t’arrives rien derrière ?

L’esprit de la rousse travaillait maintenant à vive allure, posant des questions à haute voix autant pour obtenir des réponses que pour les trouver par elle même. Surtout pour les trouver par elle même d’ailleurs. Si elle était amenée à croire à tout ceci iil faudrait que la solution lui vienne par elle même par le biais de raisonnements et de logique, la simple idée de gober une telle théorie sans plus se pencher sur la question lui était inadmissible. Elle avait l’impression que tout ceci n’était qu’un gigantesque puzzle dont les pièces apparaissaient et s’assemblaient petit à petit au sein de son esprit et pour réussir un puzzle rapidement il fallait toujours commencer par mettre la main sur les coins, pièces maitresses les plus simples à placer, seulement il lui en manquait un sans le cas présent.

- Toujours en admettant que ce que tu dis est vrai, comment aurais-je fait pour me “réveiller” ? Et pourquoi hier, pourquoi moi ?

Sur l’immense monolithe dressés devant elle, la métaphore du puzzle se traçait comme guidée par les mains d’un artiste invisibles, et de nombreux trous venaient parsemer ces imbriquement de pièces grises sans motifs.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyLun 14 Déc 2015 - 0:04
Ils allaient y arriver. Encore deux ou trois échanges et la jeune femme aurait encaissé le plus lourd. Bon il fallait encore lui parler du pouvoir mais généralement, ça passait crème. L’idée d’obtenir un pouvoir tenant de la magie plus le fait d’être assuré de s’être débarrassé de leur phobie étaient généralement très bien accepté par le commun des gens.

« Je me serais “éveillée” en dormant ? C’est le concept le plus stupide que j’ai entendu. »

Clem sourit pour la rassurer et répondit le plus naturellement du monde :

-N’est ce pas ? Et ce ne sera pas le dernier aujourd'hui.

Bravo Clem, super rassurant… La suite, vite !

- Et ta copine et toi vous êtes quoi ? Le comité d’accueil ou quelque chose de ce genre ? J’ai vu des sortes de nains ou des pygmées… Peu importe, ils sont avec vous ou non ? C’est à cause d’eux que vous vous cachiez sur un rocher ?

L’agoraphobe allait répondre mais la jeune femme embrayait juste après sur des questions concernant les capacités physiques dont il avait fait preuve. C’étaient les bonnes étapes mais elle les escaladait un peu trop vite ! L’agoraphobe prit la parole pour renverser un peu la vapeur.

« C’est parce qu’on est dans le monde des rêves ! Plus tu y passeras du temps et plus ton corps s’endurcira. Les changements ne se voient pas du jour au lendemain mais sur le long terme, tu auras de quoi t’étonner tu verras.

Les petits gars que tu as vu, ça devait être les locaux. Eux ne quittent pas le monde des rêves, c’est la réalité pour eux ici. Et on n’est pas avec eux et on a trop mauvaise réputation, ma camarade et moi pour qu'ils aillent nous adresser la parole ; mais on ne se cachait pas : on fait le guet pour repérer les nouveaux comme toi et leur expliquer les règles. Je ne dis pas qu’on fait ça par philanthropie mais… ça serait trop long à t’expliquer et pour l’instant tu as d’autres choses sur lesquelles te concentrer, crois moi. »


Clem ne saurait dire si la voyageuse acceptait tout ce qu’il lui racontait et ça l’étonnerait franchement mais au moins il lui posait les bases. Là d’ailleurs elle commençait à aborder –sans le savoir encore, la question du pouvoir. Clem sourit : c’était son deuxième passage préféré.

« Alors écoute, je te propose un marché : je sais que la nuit dernière tu as fait un rêve où tu étais confronté à ta plus grande peur et qu’il s’est terminé de façon très bizarre, on est d’accord ? Alors ce que je te propose c’est que tu me racontes ce rêve et quand tu auras fini je te dirais une super nouvelle : qu’es-ce que tu en dis ? »

L’agoraphobe avait conscience que sa requête pouvait sembler un poil bizarre mais il s’efforçait de paraître, non pas charmeur mais confiant, plein de bonne volonté. Et dans les faits il n’avait pas vraiment besoin de trop se forcer : il était voyageur depuis maintenant plus de quatre ans et maîtrisait plus que son sujet. Sans compter qu’il avait passer ces trois derniers jours à choper des nouveaux dans ce royaume pour leur parler de toutes ces règles. Cette voyageuse là avait l’air plus rationnelle que les autres mais ce serait bien le diable si, à la fin de leur échange, elle ne le croyait pas plus qu’au début.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyMer 16 Déc 2015 - 10:31
Les réponses aux questions de la jeune femme arrivaient quasiment aussi rapidement que les questions ne se formaient dans son esprit, créant un échange dynamique des plus agréable à soutenir. Les capacités physiques du jeune hommes venaient d’être justifiées par ce dernier par la simple vocation que tout ceci faisait tout de même partie de ce qu’il nommait le monde des rêves. L’américaine resta pensive quelques secondes, envisageant ce dont elle pouvait être capable ici vu ce qu’elle faisait déjà dans la réalité. Son esprit cartésien lui hurlait de se rattacher à la vérité pour ne pas croire à ce qui aurait pu semblait être une mascarade, mais une autre part d’elle même lui murmurait une tolérance plus attrayante. Pour la première fois depuis longtemps, elle avait envie de croire, envie de se dire que tout ceci était possible. Néanmoins, elle descendit brutalement de son nuage et repassa sur la défensive lorsque l’inconnu énonça une quelconque mauvaise réputation. D’un coup plus froide que ce qu’elle avait pu sembler un moment auparavant elle demanda simplement sans passer par des détours.

- Pour qu’elle raison avez vous mauvaise réputation ? Vous êtes recherchés par des autorités pour un crime quelconque ? Ou vous avez fait quelque chose qui pourrait froisser ces petites chose ?

Ne répondant pas à sa dernière question en date, préférant les traiter dans l’ordre pour ne pas se disperser sans doute, il aborda un élément de réponse quant au réveil de la jeune femme et à ce qui lui était arrivé précédemment, attirant de nouveau son attention. Elle ne savait pas comment ni pourquoi il connaissait tous ces détails mais il les connaissait et ça pouvait toujours être un signe qu’elle pouvait être en mesure de lui attribuer un minimum de confiance. Néanmoins mal à l’aise à présent, elle avait du mal à déterminer si elle avait à lui raconter ça ou non.

Ca paraissait on ne peut plus anodin, c’est vrai qui n’a jamais raconté un de ses rêves à un de ses amis ou membre de sa famille dans l’espoir d’y trouver un semblant de sens ou un indice concernant un sentiment éprouvé ou redouté. Et bien elle ne s’adonnait presque jamais à cette activité et ne le faisait qu’avec son frère, évitant toujours soigneusement toute allusion à une quelconque faiblesse qu’elle pouvait ressentir ou craindre. Alors là, raconter à un total inconnu qui n’avait pas encore prouvé s’il était entièrement fiable, ce qui lui était arrivé face à sa plus grande peur… C’était une épreuve des plus ardues pour la froide demoiselle.

Gardant encore quelque instants le silence, elle se remit à raisonner posément ne voulant pas agir dans la précipitation. Croyait elle à 100% à ce qui lui était présenté ? Pas vraiment, mais elle tentait de le faire. Par ailleurs que risquait elle à raconter ce cauchemar à l’inconnu ? Dans le cas où tout ceci n’était que le fruit de son imagination, la totalité de ce qui pouvait lui arriver ou qu’elle serait tentée de raconter serait perdu à jamais dans les méandres de son esprit. Au contraire si tout ceci existait réellement, ils ne devaient pas être les trois seules personnes à fréquenter ce “monde”. Alors quel était le pourcentage de chance qu’elle recroise un jour ce type ? Ou même qu’il la retrouve ? Elle ne risquait rien à raconter ses mésaventures de la veille, c’était on ne peut plus logique mais elle faisait tout de même une sorte de blocage psychologique qui nouait sa langue pour le moment. Tout de même intriguée et curieuse concernant la nouvelle que pouvait lui donner ce jeune homme qui ne la connaissait pourtant que depuis quelques minutes elle poussa un soupir révolu mais exprima avant cela une demande à son tour.


Bien… Pourquoi pas… Mais avant cela j’aimerais savoir à qui est ce que je suis en train de m'adresser.

Laissant un certain temps s’écouler après qu’une réponse ai été faite, elle place son pouce sur sa tempe et frotta doucement et machinalement son front de son index et son majeur, petite mimique quand elle voulait se rappeler précisément de quelque chose ou encore qu’elle réfléchissait. Puis résignée et face au fait qu’elle ai accepté de parler, elle livra à contre coeur les grandes lignes de ce qui lui était arrivé.

- J’étais seule sur le campus de mon université, tout était désert et je partais vers un bâtiment. Il y a eu des bruits d’abords, des sortes de bruissements comme si quelque chose glissait au sol dans des feuilles mortes en me suivant. J’ai pensé à un serpent mais ce n’était qu’un bout de bois. Ca s’est arrêté et à reprit multiplié par dix, cent… Quand j’ai pénétré le bâtiment ça s’est arrêté et le sol était maculé de brindilles.

Elle cessa un instant fixant le vide et se remémorant la crainte enivrante qui l’avait envahie cette nuit là. Elle repensait à cette angoisse constante mais son souvenir en était moins poignant que ce qu’elle avait ressentit sur le moment. Alors qu’elle racontait de nouveaux dessins se gravaient dans le rocher, suivant le style de gravure des bas reliefs antiques des civilisations passées.

- Ensuite il y a eu un crotale qui m’a menacé dans une salle vide, mais je ne le voyais pas, il n’y avait que son ombre. Puis un serpent m’a filé entre les jambes et je me suis enfuie. Je n’arrivais pas à courir, j’étais comme figée quand j’essayais accélérer. Je suis arrivée dans une salle ronde et là je me suis retrouvée en face d’un python énorme. Trop pour être vrai. J’ai glissé dans un trou qui menait à une sorte de… piscine. Elle était remplie de serpents de toutes tailles. J’ai coulé comme une pierre à l’intérieur et ai atterri dans une nouvelle salle.

Ce souvenir par contre parvint à lui déclencher un frisson le long de la colonne. Phobique ou non, elle ne conseillait ni ne souhaitait à personne cette expérience.

- Mes cheveux étaient devenus des serpents, j’essayais de les couper mais ça faisait horriblement mal… Comme si je coupais un bras ou une jambe à chaque fois. Et ils repoussaient en plus, encore et encore… Toute la pièce était rempli de miroirs et de colère j’ai commencé à les casser. J’ai remarqué que ça détachait les bestioles de mon crâne et je les ai tous cassé. Quand je me suis retrouvée de nouveau seule, le python est réapparu. Alors j’ai pris le fleuret qui se trouvait non loin de moi et je lui ai tranché la tête. Du moins je crois, je me suis réveillée pile à cet instant.

Soufflant en se félicitant d’être parvenue à la fin, elle s’étonna d’elle même d’avoir cité tant de détails, espérant secrètement que ça servirait à quelque chose. Retrouvant alors son air sérieux et suspicieux elle croisa les bras et braqua son regard dans celui du roux en face d’elle.

- Alors, j’ai remplie ma part du marché. Qu’est ce que je suis sensée gagner maintenant ? Un bon point ou un diplôme ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaïn Belt
Messages : 32
Date d'inscription : 06/12/2015

Habitué
Kaïn Belt
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 15
Honneur: 0
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyVen 18 Déc 2015 - 22:54
*Clap! Clap! Clap!*

"Bravo mademoiselle l'étudiante!"


J'étais arrivé à Dreamland juste au moment où l'homme avec lequel elle semblait discuter lui ai dit qu'il avait mauvaise réputation au près des créatures oniriques.
Dans l'ombre d'un groupe de rocher où l'homme, un rouquin avec des lunettes de protections et des piercings à l'oreille et son interlocutrice une demoiselle aux cheveux rouge arborant un aire stricte et un corps finement musclé, plus ou moins tout mon contraire en somme, ne pouvaient pas me voire.
Je lisais leurs doutes sur les rochers avoisinants en écoutant leur échange.
De ce que j'en avais compris l'homme était voyageur depuis un certain temps aux vu des questionnements de la jeune femme sur ses capacités physiques, cependant les questions de l'homme ne le montraient pas particulièrement sûre de lui, probablement un pouvoir faible ou inutile au combat.
La jeune fille au contraire semblait sûre d'au moins une chose: elle avait du mal a croire ce que lui disait son interlocuteur, probablement une jeune voyageuse.
Je me lève et m’approche des voyageurs tout en continuant à applaudir.

"Très touchant ce cauchemar mademoiselle l'étudiante! De plus très belle entrée en matière dans Dreamland que de tuer sa phobie, tu ne trouve pas monsieur le mentor peu sure de lui ?"

Je savoure l'effet de mon entrée sur mes deux semblables tout en les détaillants. Le rouquin est comme je le pensait, il n'a pas vraiment de signe particulier à l'exception de ses cheveux roux, de ses lunettes et de ses piercing. Il fait à peu près ma taille mais malgré son manque d'assurance une certaine puissance se dégageait de lui, il paraissait en réalité plus mal à l'aise de parler à une personne que réellement gêner par la situation. Si il fais ça c'est qu'il est soit entrain de recruter la jeune voyageuse pour son groupe soit qu'il est aux ordres de quelqu'un d'autre car dans Dreamland personne ne fait jamais rien pour rien, je l'ai remarqué depuis mon arriver.
L'étudiante, elle, se remarque plus, des vêtement stricte tout droit venus d'un pensionnat élitiste voire religieux ou peut-être même les deux. En tout cas un lieu où seul la victoire à de l'importance, je sais de quoi je parle. Sa morphologie fine et dynamique qui vient corroborer la thèse du culte de la première place, seuls ses cheveux rouges auraient pu faire tache au tableau, quoique on lui a sûrement répété que c'était une marque de son caractère exceptionnelle, donc l'étiquette "élite" lui correspond plutôt bien me semble-t-il . Malgré les doutes qui l'assaillait sur la réalité de ce monde et sur ce qui se passait elle semblait déterminer, confiante en ses capacités.
Je me voie mal proposer à un voyageur plus expérimenter que moi de parcourir le monde des rêves avec moi mais pourquoi pas à cette nouvelle voyageuse. Quoique si j'arrive à me faire passer pour plus important que je ne le suis ça pourrait peut-être passer avec l'ancien... Sauf si il a déjà un groupe... Bah! On va bien voire!
Un instant! Mais c'est moi ou l'étudiante a des yeux rouges semblable aux miens?! Sur Dreamland il parait que tous les invocateurs d'infernaux (l'autre noms des démons des Enfers) on les yeux rouges, elle invoquerait elle aussi des démons? Étrange son cauchemar avait pourtant rapport aux serpent et non et démons... À moins que sa peur soit lié à des démons-serpent... Mouais, bof! Un peu trop tirer par les cheveux. Le mieux c'est toujours de lui demander!

Je m'arrête d'applaudir, range ma main gauche dans la poche de mon pantalon et j'esquisse le mouvement d'un révérence avec mon bras droit tout en restant droit face à mes interlocuteurs.

"Puis-je vous demander quelles sont les personne auxquelles je m'adresse avant de continuer ?"

Je me frappe la tête de ma paume droite en secouant la tête.

"Suis-je bête, mon excitation me fait perdre le plus élémentaire des savoir vivre, je ne me suis pas présenter, je me nomme Kaïn Belt, je suis également un voyageur."

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptySam 19 Déc 2015 - 13:13
Comme prévu, elle se braqua un peu quand Clem lui révéla que lui et Kim n’étaient pas considérés comme les paladins de la région. Il eut à peine le temps de lui glisser un peu « Je t’explique ça plus tard, promis. » que la conversation continua. Plus tôt elle apprendra qu’elle possède un pouvoir et quand elle aura testé ce dernier, elle aura avaler le plus dur et aura moins difficulté à croire tout ce que l’agoraphobe lui lancerait.

Pour le moment, la voyageuse n’avait pas l’air très enthousiaste à l’idée de raconter son cauchemar à un inconnu –mais en même temps qui ne le serait pas ? Seulement, et ce comme l’agoraphobe l’avait prévu, le fait qu’il lâche plusieurs détails importants de son rêve alors qu’elle n’avait pas encore commencé à parler prouvait bien qu’il y avait aiguille sous roche et qu’il ne lui demandait pas ça pour satisfaire une quelconque curiosité perverse. Clem comprit qu’elle avait prit sa décision quand elle poussa un soupir résigné mais dans le même temps, son estime pour la jeune femme monta de quelques crans : car il en fallait du courage pour raconter un cauchemar à un inconnu concernant sa phobie, fusse t-elle vaincue.

« Bien… Pourquoi pas… Mais avant cela j’aimerais savoir à qui est ce que je suis en train de m'adresser. »

Sans se départir de son sourire engageant, il répondit :

« Alors moi c’est Clem et là haut sur son rocher c’est Kim Enchantée ! - On est colocataire dans le monde réel et ici on travaille ensemble. » L’agoraphobe aurait été tenté de donner plus de précision mais ces dernières allaient entraîner un flux de questions de la part de la nouvelle voyageuse qui irait dans tous les sens et il valait mieux qu’elle raconte son rêve d’abord.

Ce qu’elle fit ensuite, comme souvent dans ces cas là, il ne fallut pas longtemps à Clem pour deviner la phobie concernée par le cauchemar de la voyageuse. Phobie des serpents, presque un classique, ce qui l’était moins c’était de la vaincre. Les cauchemars des rêveurs de Khensis étaient apparemment particulièrement affreux. L’agoraphobe frissonna imperceptiblement tandis que la voyageuse poursuivait son récit. Lui il avait eu droit à quelque chose de bien plus soft !

Quelques temps plus tard et elle eut fini de parler :

« Alors, j’ai remplie ma part du marché. Qu’est ce que je suis sensée gagner maintenant ? Un bon point ou un diplôme ? »

Clem s’apprêtait à lui répondre quand il fut interrompit par un bruit. Un claquement comme produit par un lent applaudissement cynique. Une voix se fit entendre par dessus et une silhouette se présenta. Visiblement cette personne écoutait leur discussion depuis un petit moment. Elle foutait quoi Kim, elle n’était pas sensée surveiller les environs ? Clem se dit qu’elle avait du, comme lui, prêter toute son attention au récit de la voyageuse. En tout cas l’apparition agaçait fortement l’agoraphobe : le souci n’était pas qu’ils étaient maintenant quatre, c’était surtout que le dernier venu se permettait de se moquer de l’opiophobe alors qu’elle venait de se confier sur un sujet dont il n’était pas aisé d’en parler.

"Très touchant ce cauchemar mademoiselle l'étudiante! De plus très belle entrée en matière dans Dreamland que de tuer sa phobie, tu ne trouve pas monsieur le mentor peu sure de lui ?"

Ayant abandonné toute trace de sourire et de jovialité dans son maintien, Clem s’approcha du nouveau venu et se planta devant lui, les bras croisés et le regard mauvais. L’autre fini par se présenter –sans en finir avec ses pitreries que Clem trouvait décidément hors de propos- en tant que Kaïn Belt. Nom qui n’apprit rien du tout à l’agoraphobe mais ce n’était pas comme s’il connaissait tous les noms de tous les voyageurs présent dans Dreamland.

« Je trouve… commença l’agoraphobe avant une toute petite pause, juste pour bien faire peser ses mots, qu’il faut beaucoup de courage pour raconter ainsi un cauchemar à des inconnus qui le demande. Courage que tu ne respectes pas avec tes manières pompeuses et ça ne me plaît pas du tout. Donc on va la faire courte, soit tu nous dis ce que tu nous veux, soit tu dégages, je suis clair ? »

L’agoraphobe regrettait de ne pas être plus grand que son interlocuteur à cet instant. Une différence positive de taille rendait toujours ce type de discours plus percutant. Toutefois pour autant que Clem pouvait en juger via sa perception des auras était que son interlocuteur ne semblait pas puissant. Il se dégageait juste de lui une impression malsaine et il possédait également des yeux rouges qui, à la différence de l’opiophobe, ne semblaient pas naturelles. Ressemblant toujours à un volcan hésitant entre se calmer ou entrer en éruption, Clem attendait la réponse du voyageur aux cheveux blancs en se disant que s’il continuait à faire le malin, l’agoraphobe s’arrangerait pour qu’il fasse son malin à cinquante mètres au dessus du sol.  

Derrière lui, Kim s’était souplement laissée tomber près de la voyageuse et lui adressa un petit sourire complice avant de lui dire en aparté :

« J’adore quand il s’énerve, je trouve qu’il ne le fait jamais assez.

Bon écoute, ce que mon ami allait te dire, c’était que lors de ton cauchemar ton as vaincu ta phobie –bon ça tu as bien du le deviner par toi même- et ce faisant tu as gagné le droit d’être consciente du monde des rêves, et ce jusqu’à la fin de tes nuits, sauf incident.

Et le mieux, la « surprise » qu’il t’avait promit, c’est que tu as un pouvoir ! Tous les voyageurs – c’est comme ça qu’on nous appelle- ont un pouvoir lié à notre ancienne phobie. Même le petit blancos là bas. Tout ce que tu as à faire, c’est de l’activer, c’est comme claquer des doigts, mais dans sa tête. C’est difficile à expliquer mais fais nous confiance, et essaie ! »


Kim termina son explication en conservant un air engageant. Elle savait qu’il y avait de grandes chances pour que la voyageuse continue de les prendre pour une bande de braves cinglés mais au point où elle en était, elle allait peut-être essayer ce qu’elle lui disait.

Et ensuite, elle aura plus de facilité à croire tous ce que les deux agoraphobes allaient lui dire, car il en restait, des sujets à traiter avant de la laisser découvrir Dreamland par elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyDim 20 Déc 2015 - 0:40
La narration de son plus grand cauchemar avait été une épreuve assez rude pour la jeune femme mais elle se sentais maintenant presque soulagée de l’avoir fait. Il parait que d’exprimer ce que l’on ressent est salvateur et à un moindre niveau, l’américaine était presque prête à croire que cela avait fonctionné, enfin jusqu’au moment où un bruit inattendu raisonna à l’arrière de l’endroit où elle se trouvait. Si elle avait pu se montrer sur la défensive lorsque le dénommé Clem avait évoqué une certaine mauvaise réputation, ce n’était rien par rapport à l’était d’esprit dans lequel l’avait plongé cette intervention surprise. Elle se sentait à présent stupide et naïve d’avoir si aveuglément cru un total inconnu et profondément gênée d’avoir été aussi largement exposée aux oreilles les plus indiscrets et indésirables. Elle n'avait pas eu elle même le temps de glisser son nom lors des présentations, à postériori elle se disait que ce n'était peut être pas si mal.

Dans un premier temps, elle suspecta la compagne de son interlocuteur comme étant la source de cette raillerie mais quelle ne fut pas sa surprise en découvrant un visage inconnu qui ne lui inspirait maintenant plus rien d’autre qu’un mélange de mépris et de dégout. Elle fusilla dans un premier temps le roux auquel elle s’adressait auparavant, redoutant un mauvais coup de sa part, mais fut quelque peu surprise de constater qu’il semblait tout aussi surpris qu’elle ne l’était face à cette intervention inopportune. Peu être n’était il pas responsables de ceci alors ? Ou était il juste très bon comédien. En tout cas, le simple fait que l’inconnu évoque simplement son cauchemar et qualifie ce qu’elle avait subit de phobie la fit simplement fulminer, la submergeant d’une colère démesurée et difficilement contrôlable. Une sorte de grésillement saccadé et discret se vit vaguement entendre à ce moment là, comme s’il venait directement de la jeune femme sans pour autant qu’elle n’en soit consciente, trop concentrée sur l’objet de son dédain pour qu’elle ne tente de chercher quoi que ce soit d’autre. Pour le moment la seule chose qui la tenait véritablement en place, c’était le fait qu’elle soit en train d’énumérer le nombre de chose qui la retenaient d’aller coller son poing dans la figure de ce type d’ailleurs, il n’y en avait pas beaucoup. Alors que le jeune roux tentait de recadrer efficacement l’individu nuisible, Vittoria leur lança dans un air transpirant le dégout.


- J’aurais dû me douter que cette abondance de rocher apporterait son lot de cloporte. C’est fou de penser que cette vermine ai assez de matière grise pour arriver jusqu’ici.

Ce n’était pas là une remarque bien virulente, même s’il ne s’agissait pas de formules de politesse bien entendu, mais il en fallait peu habituellement pour provoquer quelqu’un ou lui faire comprendre que sa présence était plus que déplacée. En tout cas le seul point positif dans tout cela, c’est qu’elle jouait en faveur de la thèse de des deux personnes présentes sur les lieux pour accueillir l’américaine. Elle savait qu’elle était bien trop soignée pour imaginer un individu aussi rageant et pathétique. Elle fut interrompue par l’arrivée gracieuse de la dite partenaire du jeune homme, Kim si elle ne se trompait pas. Elle avait un physique assez sportif sans égaler celui d’une compétitrice de haut niveau mais semblait peut être un peu trop enjouée au goût de la rousse écarlate face à une telle situation. Néanmoins, l’américaine se sentie quelque peu apaisée par son intervention et par son initiative de la prendre en aparté pour que puisse continuer la conversation qui se déroulait précédemment sans encombres ou presque. A présent tous les cailloux des environs étaient remplis d’insultes ou des manières les plus efficaces d’assommer quelqu’un plus ou moins douloureusement quant au grésillement irrégulier, il avait cessé quelques secondes plus tôt.

Le discours de la brunette fit une nouvelle fois basculer l’état d’esprit de Vittoria dans la plus totale perplexité. Même si elle tentait du mieux qu’elle pouvait d’ouvrir sa tolérance à ce qui lui était présenté jusqu’à présent, là ça faisait vraiment beaucoup. Voir même un peu trop. Sérieusement ? Un pouvoir ? Activé par un claquement de doigt métaphorique ? Ca avait l’air particulièrement excitant, mais ce genre de fantasmes c’était bon pour les gamins ou les geeks accros aux films de super-héros. En même temps que risquait elle à tenter la chose en suivant le même raisonnement que celui élaboré avant de raconter son cauchemar ? La présence malsaine du pré-pubère  albinos compliquait pas mal la chose qui plus est. Laissant s’échapper un vague rire gêné la jeune femme s’excusa auprès de la voyageuse, ressentant d’un coup un irrépressible besoin de s’étirer un peu. Tout en parlant elle se mit à tirer doucement sur ses bras par les poignets chacun leur tour, les faisant passer à l’arrière de sa tête dans des mouvement lents visant à allonger délicatement ses fibres tendues.


- Je suis navrée mais ça, c’est un peu gros pour que j’y croie… Je ne vois pas comment ce ser…

La demoiselle interrompit brusquement sa phrase lorsqu’un craquement sinistre se fit entendre depuis son épaule. Ca, ce n’était jamais arrivé avant et ce n’était pas normal. Elle avait bien une idée de ce qui venait de se passer mais ce n’était pas assez plausible et logique pour qu’elle y crois et la surprise qui avait prit place sur son visage avait trop d’avance sur l’horreur qui aurait du s'y trouver pour s’en effacer. Au fond d’elle elle avait bien compris qu’elle s’était accidentellement déboité l’épaule mais d’une part elle ne comprenait pas comment et d’autre part elle ne saisissait pas pourquoi elle n’en souffrait pas. Ce genre de chose était douloureuse normalement n’est ce pas ? Là elle sentait que son articulation n’était plus en place et qu’elle avait perdu la plupart du contrôle qu’elle exerçait auparavant sur son bras mais c’était tout, comme si elle avait subi au préalable une anesthésie invisible. Commençant à céder peu à peu à la panique, elle lâcha l’emprise qu’elle avait sur son membre disloqué et constata qu’il glissa bien plus que ce à quoi on aurait pu s’attendre, du moins chez une personne normale. D’un sec mouvement de buste elle repoussa son bras comme on dégage une mèche de cheveux gênante et à sa plus grande surprise sa clavicule retrouva sans aucune difficulté son emplacement d’origine. Le pire c’est qu’elle ne soufrait toujours pas, et qu’elle retrouva immédiatement l’usage de son bras, de sa main et de ses doigts. Tournant ses yeux écarquillés vers ses derniers elle ne parvint qu’à murmurer pour elle même un petit “holly shit”, visiblement toujours sous le choc.

Puis elle repensa à tout ce que sa mère l’avait forcé à apprendre sur les objets de ses craintes les plus profondes et particulièrement à leur capacité à déboiter leur côtes et mâchoires. Et si ?… Non, impossible. Relevant les yeux vers la jeune femme toujours non loin d’elle, elle guetta sur son visage un quelconque indice quand à ce qui venait de lui arriver.

“J’aurais vraiment un pouvoir ?”

Elle ne pouvait pas formuler cette question à voix haute, c’était trop irrationnel pour qu’elle ne puisse le faire. Elle était incertaine et choqué mais était envahi d’un terrible besoin de réponses, oubliant totalement les deux hommes qui se tenaient pourtant en retrait sans pour autant avoir disparus. Maintenant qu’elle analysait plus froidement ce qui lui arrivait, elle percevait cette vague sensation de changement en elle mais elle avait besoin d’en avoir le coeur net. Réitérant l’expérience de l’autre coté elle obtint un résultat absolument exact et parvint par la même occasion à faire preuve d’une souplesse presque dérangeante. Vu de l’extérieur ce spectacle devait avoir l’air particulièrement gênant mais elle s’en moquait, elle commençait à accepter l’évidence et comptait bien découvrir plus encore ce que lui réservait ces soit disant nouvelles capacités. N’écoutant que son instinct, elle se laissa doucement glisser sur le sol dans un parfait grand écart, relevant les yeux vers Kim un rictus satisfait sur les lèvres alors qu’elle repensait au fait qu’elle n’était jamais parvenu à un tel résultat de souplesse auparavant.


- J’ai des doutes, on peut appeler ça pouvoir non ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaïn Belt
Messages : 32
Date d'inscription : 06/12/2015

Habitué
Kaïn Belt
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 15
Honneur: 0
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyDim 20 Déc 2015 - 19:33
L'homme s’avançât devant moi visiblement passablement énervé par ma venue. Excellent! Il se planta devant moi de manière à m’impressionner le plus possible, ce qui eu pour effet de me tirer un rictus du coin des lèvres.

" Je trouve… "


La pause qu'il fit au début de sa phrase comme pour confirmer son manque d'assurance élargit encore mon rictus, le transformant presque en rire nerveux.

"... qu’il faut beaucoup de courage pour raconter ainsi un cauchemar à des inconnus qui le demande. Courage que tu ne respectes pas avec tes manières pompeuses et ça ne me plaît pas du tout. Donc on va la faire courte, soit tu nous dis ce que tu nous veux, soit tu dégages, je suis clair ? "


"Hou! môssieur le mentor pas très sure joue les chevaliers blanc? C'est beau, d'une magnifique naïveté qui me tirerait presque une petite larme. Malheureusement, ou fort heureusement, comme tu voudras je m'en fiche, moi et mes manière "pompeuses" nous ne te voulons rien, nous nous intéressons par contre beaucoup plus à ta petite protégée, aussi tu nous excusera si nous nous échappons à ta bienveillante intervention."


À ces mots je le contourne en décrivant un arc de cercle tout en restant face à lui, puis j'approche ma tête de son oreille .

C'est cet instant que choisis une désobligeante remarque de la jeune étudiante pour venir me chatouiller le creux de l'oreille. Je ne relève pas pour l'instant et continu mon manège autour du voyageur.

"Mais je te propose un petit jeu. Voici Tælke."


Soudain Tælke apparaît devant l'homme.

"Si tu arrive à le faire bouger uniquement en lui donnant des coups de points je partirais sans autre forme de procès"

Je me tourne vers Tælke, et lui ordonne de ne bouger sous aucun prétexte si je ne suis pas en danger immédiat.

Je me tourne alors vers l'étudiante qu'une seconde jeune femme a rejoint, apparemment plutôt sure d'elle, mauvais pour moi ça elle doit être plutôt puissante elle aussi, mais ça devrait aller.
Je m'approche des deux demoiselles et sans dire un mot je les contourne pour les placées entre moi et le chevalier blanc sans pour autant trop m'approcher de la nouvelle venue.
Je n'ai pas suivie leur conversation, mais la voyageuse nouvellement éveiller commence à s'étirer et à se déboîter les bras avant de les remettre en place sans aucun problème. Je finis de les contourner au moment où la voyageuse effectue un grand écart parfait. Aucun doute elle n'invoque pas de démon, dommage.

"J’ai des doutes, on peut appeler ça pouvoir non ?"


Je m'approche, me baisse, lui saisis, délicatement la main, l'invitant par la même à se relever. Je la regarde alors droit dans le rouge de ses yeux, je me demande si dans la réalité elle possède également ces deux magnifique rubis. Je lui accorde un sourire sans condescendance (un des rares) avant de commencer à lui parler.

"Tout à fais mylady, je peux vous appeler mylady? Dans ce vaste monde nos pouvoir prennent de nombreuses formes, parfois inattendus. Ainsi vous ne possédez pas de don similaire au mien, dommage. Je n'aurais donc plus grand chose à faire en ces lieu ce soire, si vous ne m'aviez pas offenser. Et si infime soit-elle une offense mérite réparation, vous ne pensez pas ? Que diriez vous donc de vous joindre à moi? Ho, certes pas sur l'instant bien-sûre mais j'ai de grand projet qui nécessiteront de puissants alliés, ce qui pourrait bien devenir vôtre cas, qu'en dites vous?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyDim 20 Déc 2015 - 22:05
Clem était surprit par l’aplomb surprenant du voyageur. Soit ce dernier masquait son aura comme un chef et lui cachait une grande puissance qui expliquait son assurance ; soit il jouait au culot. Ou alors il était con, mais cela surprendrait Clem, qui en avait vu un sacré paquet au cours de sa vie et les reconnaissait généralement. S’il devait parier, l’agoraphobe dirait que son interlocuteur était un inconscient, un voyageur n’ayant pas assez d’expérience pour savoir qu’un vétéran comme Clem pouvait potentiellement avoir la force de lui enfoncer deux doigts dans les narines et les faire ressortir de l’autre côté.

En attendant de vérifier jusqu’où ses doigts à lui pourraient aller, il se concentra sur les paroles de son vis-à-vis. Ce dernier était en train de le traiter avec la plus grande condescendance mais Clem était loin de s’en sentir insulté. Oh il l’aurait été s’il l’avait écouté d’une oreille distraite mais il avait d’or et déjà prévu de lui ravaler la tronche et dans ces cas là, il écoutait tout ce que son futur adversaire lui disait, histoire d’en apprendre un maximum sur lui.

Il comprit donc que l’autre l’avait catégorisé en tant que gentil paladin naïf, ce qui n’était pas totalement faux mais assez réducteur. l’agoraphobe le soupçonnait d’user de provocation pur en ce qui concernait ces boutades là. Il en sortit également que l’autre tablait sur un manque d’assurance de la part du rouquin. Ce qui étonnait grandement ce dernier qui avait du mal à croire en quoi il avait pu donner cette impression là : il était voyageur depuis plus de quatre ans et tout dans ses manières avec la nouvelle voyageuse avait montré qu’il maîtrisait les rouages du monde onirique. il y avait également sur lui une chape d’expérience onirique aussi divers que mortelles qu’il avait traversé sans y laisser la peau et qui faisait de lui le voyageur qu’il était maintenant. Quelque part ça le rassurait : quelques soient les airs que le voyageur aux cheveux blancs se donnaient, il était capable de se tromper. Et gravement, en plus de ça.

Le petit défi qu’il lui proposa lui permit également d’en apprendre un petit plus sur lui, en l’occurrence son pouvoir : un bon invocateur des familles. À moins qu’il n’ai correctement jugé la menace que pouvait représenter Clem au combat et tentait par se biais de diriger sa force vers quelqu’un d’autre que lui. peine perdue, l’agoraphobe avait une règle concernant les invocateurs : ne jamais jouer leur jeu. Pour gagner ses derniers avaient besoin de maîtriser le champ de bataille et de limiter au maximum les contacts afin d’éviter de se faire prendre la gueule en étau par un voyageur à qui le pouvoir offrait une capacité offensive difficile à parer. Ce qui tombait plutôt bien pour Clem dont le pouvoir lui offrait un contrôle des distances lui permettant un grand contrôle des déplacements lors des combats. Le voyageur aux cheveux blancs se croyaient peut-être en sécurité en s’étant caché derrière les deux voyageuses mais il aurait tout aussi pu rester devant l’agoraphobe, pour qui les deux cas n’offrait quasiment aucune différence.

Clem détourna complètement son attention de l’invocation, de toute façon cette dernière n’avait le droit de bouger que si son chef se retrouvait en danger –on a quand même peur pour son cul, hein le sopalin ?- et échangea un regard entendu avec Kim, cette dernière hocha la tête et se prépara à la curée. Toutefois Clem n’attaqua pas tout de suite car il avait remarqué que l’autre voyageur avait prit la parole envers la nouvelle. En entendant son discours qu’il lui tenait, Clem avait envie de se frapper le front avec la paume de la main. Ils avaient ni plus ni moins devant eux un nouveau pisseux voulant se constituer un empire du mal sans savoir qu’il y en avait trois qui poussaient chaque jours sur Dreamland, et à peu près autant qui se faisaient démembrer par des groupes de voyageurs ayant fait de la coupe de jeunes pousses maléfiques leur hobby. Pour autant dans le fond, Clem respectait l’ambition mais il trouvait tout de même la méthode de recrutement du voyageur plutôt curieux, voir carrément maladroite et serait grandement étonné si la voyageuse tombait maintenant sous le charme de l’invocateur. De ce que Clem pourrait en dire, il s’attendrait plutôt à un bourre-pif en guise de réponse de l’opiophobe.

Toutefois si l’agoraphobe était okay pour laisser la voyageuse répondre verbalement, il voulait être celui qui portait le premier coup. Il n’avait aucun scrupule ni aucune crainte quand à surprendre son monde et prendre l’initiative : son pouvoir était taillé sur mesure pour ce genre d’intervention subite. ce n’était pas parce qu’il était prévisible et lent que des journalistes en manque d’article à sensation avait tenté de le surnommer « le Facteur X ».

Du coup, après que l’opiophobe eut fini de parler ou avant qu’elle n’amorce un geste, Clem activa son wormhole et le jeta au milieu des deux voyageuses. Les distances autours d’elle étaient maintenant divisés par sept et c’était comme si les quatre voyageurs se tenaient côte à côté dans un petit cagibi, avec toutefois assez d’espace pour manœuvrer. Clem n’eut qu’à opérer un demi-tour sur lui même tout en faisant un pas de côté, désactiver son pouvoir et en moins de temps qu’il n’en fallait pour penser « fraction de seconde », Clem était devant l’invocateur et avait profité de la vitesse cinétique de son mouvement pour tendre son bras et lui octroyer un magistral crochet sur la tempe. Il savait aussi que Kim surveillait ses arrières et s’apprêtaient à attaquer l’invocation si cette dernière se jetait sur Clem. Ils avaient déjà fait ça des dizaines de fois.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Vittoria Campbell
Messages : 68
Date d'inscription : 29/11/2015

Nouveau challenger
Vittoria Campbell
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 105
Honneur: -25
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyDim 20 Déc 2015 - 23:56
La jeune femme restait immobile sur le sol, analysant en détails tout ce qu’elle éprouvait à cet instant précis. Cette posture habituellement si inconfortable lui était totalement indolore, presque naturelle. Ne pouvant contenir son émotion plus longtemps elle se laissa aller à quelques éclats de rires nerveux et discrets, se passant la main dans les cheveux alors que son esprit de raisonnement allait bon train. Alors c’était vrai ? Elle pouvait cesser de douter quant à pout ce qui venait de lui être raconté à présent ? Sinon, c’est qu’elle avait une imagination bien plus florissante que ce à quoi elle s’attendait.

Tout ceci lui ouvrait un champ de possibilités physique encore plus élargi que dans la réalité, son seul défaut était maintenant totalement pallié : la souplesse. Par contre à présent il fallait qu’elle en saisisse les raisons, tenants et aboutissements. La brunette lui avait confié que son pouvoir, non le terme pouvoir rendait tout ceci encore bien trop irréel pour le moment, donc que ses capacités provenaient et étaient ainsi intimement liées à son ex-phobie. Elle pouvait déboiter et renboiter à volonté ses épaules c’était certain, et elle était intiment persuadée que c’était le cas avec toutes ses autres articulations. Cependant pour éviter un quelconque malêtre aux autres personnes présentes elle s’abstint de toute expérimentation osseuse supplémentaire. Elle était devenue d’une souplesse à en faire pâlir une gymnaste russe, ça c’était assez évident mais et après ? Est ce que c’était tout ou y avait il d’autres capacités qu’elle n’avait pas encore découverte ? Il fallait qu’elle réfléchisse, les serpents étaient l’image même de la souplesse c’était évident, ils pouvaient déboiter leurs os, moins connu mais logique, peut être avait elle des crochets ? Non un discret passage de sa langue contre ses canines et son palais confirma à la demoiselle que rien ne différait par rapport à la normale… Peut être les changements s’arrêtaient à ce stade ce qui était par ailleurs plus que satisfaisant.

L’américaine fut brusquement interrompue dans ses pensées alors que sa main était saisie par l’une des personnes présente et bien que cela fut fait de manière presque galante, cela la gêna presque autant qu’une gifle. Premièrement quelqu’un venait de pénétrer impunément son cercle d’espace personnel et deuxièmement il n’y avait pas de deuxième point de requis le premier était déjà bien assez grave. Quel ne fut pas le déplaisir de la rousse lorsqu’elle découvrit que l’auteur de cet affront n’était autre que le cloporte de tout à l’heure, elle l’avait presque oublié. Il faut avouer que son esprit n’avait jamais été très doué pour retenir des exemples de médiocrité ambiante. Son discours avait à peu près autant de profondeur d’une pataugeoire pour gamin et était plus vide de sens que les paroles des chansons de Justin Bieber. Honnêtement, si ses manières et principes n’avaient pas été si strictes elle n’aurait pas hésité une seule seconde et lui aurait craché au visage. Seulement, avec des “si” on met Paris en bouteille et c’était avec plus de classe qu’elle allaite remettre à sa place et pour cela elle ne requérait l’aide de personne.

Laissant sa main à contre-coeur dans cette de l’albinos, elle se releva sans aucune aide faisant preuve d’une désinvolture des plus gracieuses. Offrant au provocateur un sourire chaleur et intéressé elle serra enfin sa main dans la sienne mais bien plus fort que la bienséance l’aurait voulu. Ici on pouvait sentir sa simple intention de lui provoquer de la douleur et étonnamment, elle se surprit à faire preuve de bien plus de force que ce à quoi elle s’attendait. Encore une nouvelle aptitude peut être ? Peu importait, elle réfléchirais dans un instant mais elle avait quelques mots à rajouter avant cela. Sans se départir de son air fier, charmant et acide au possible elle rajouta tout en continuant à resserrer peu son emprise sur les doigts de l’adolescent.


- Tu sais, t’es mignon… Mais j’aime pas les faibles.

Ses mots étaient tombés comme des couperets et ne laissaient place à aucune répartie ni discussion. C’était ainsi et fin de l’histoire. Cependant, elle s’amusa à resserrer encore un peu sa main arrivant chez sa victime à la limite que des os humains pouvaient supporter avant de se forcer à lâcher prise tout en rajoutant avec une pointe de sarcasme et de raillerie dans la voix.

- Tu devrais raffermir ta poigne je la trouve quelque peu, féminine.

L’évidence même lui sauta ensuite aux yeux, évidement qu’elle avait fait là preuve d’une capacité supplémentaire. Combien de fois sa génitrice l’avait enivrée de récits et documents concernants des spécimens constricteurs ? Ces mêmes individus dont la musculature était taillée pour tenir, broyer et étouffer leur proies et qui lui avaient provoqué de bien nombreux et douloureux cauchemars. Elle aussi en était capable alors ? C’était absolument fantastique.

Puis tout d’un coup elle se sentit prise d’un violent vertige un petit peu comme si son oreille interne perdait subitement toute notion de l’espace ainsi il était inutile de préciser que cette expérience était on ne peut plus perturbante et désagréable. Elle cru voir Clem, se déplacer à une vitesse folle d’un point à un autre avant d’assener un coup violent à l’autre petit crétin, au moins il ne l’avait pas volé celui là. Elle se demanda un instant ce que ça lui faisait de récolter un truc qu’il méritait réellement mais s’abstint de tout commentaire allant dans ce sens là pour le moment préférant ne pas bouger tant que l’étrange sensation ne s’était pas évaporée. Etait ce le “pouvoir” du voyageur roux que d’agir de la sorte ? Une chose était sûre, elle avait l’air d’une bien petite joueuse à coté et c’était assez vexant…
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaïn Belt
Messages : 32
Date d'inscription : 06/12/2015

Habitué
Kaïn Belt
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 15
Honneur: 0
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) EmptyMar 22 Déc 2015 - 0:18
L'étudiante se relève sans s'appuyer sur ma main tout en arborant un magnifique sourire amical.
Puis l'instant d'après elle me broie la main d'une poigne de fer qui n'a rien à envier à celle des gorilles qui assurent ma sécurité. La douleur me tire un rictus nerveux. Intense et virulente, c'est la manière la plus pertinente de qualifier ce serpent venimeux qui se diffuse depuis mon bras jusque dans mon échine pour finir sa course dans mon cerveau ou il diffuse un signal d'alarme à tout mon corps . À  part ce léger rictus rien dans mes réactions ne laisse transparaître cette douleur.

"Tu sais, t’es mignon… Mais j’aime pas les faibles."


Les mot sont choisis, tranchant, net, du grands art, ils me tirent un second rictus de douleur.
La jeune voyageuse resserre encore son emprise sur ma main, la broyant presque, avant de desserrer ma main. Pendant le bref instant qu'avait serré la jeune femme j’avais presque entendue les os de ma main craqués. Cette dernière douleur me fit crisper mon bras et fit pencher ma tête sur la gauche agrandissant mon rictus en un sourire malsain.

"Tu devrais raffermir ta poigne je la trouve quelque peu, féminine."


La raillerie mordue d'une pointe de sarcasme finis de me délester du peu de bon sens qu'il me restait après cette escalade dans la douleur.
Je raffermis soudain ma poigne autour de sa main et l'attire à moi, la plaquant contre mon corps. Je me délecte de sa réaction.

C'est pile l'instant que choisit Tælke, toujours occupé à s'amuser avec le chevalier blanc,  pour me pousser contre ma cavalière m'écartant ainsi de la trajectoire d'un coup de poing qui aurait pu m'envoyer dans les vapes, mais qui lui ne l'affecta pas.
En réponse à l'impulsion donnée par mon serviteur j’entraîne la jeune fille, toujours coller contre moi, dans une valse gracieuse mais rapide avant de passer à un rock endiablé, ne me fiant qu'à la musique de mon esprit que je fredonne pour donner le rythme à ma cavalière. Puis tout à coup je m'arrête, un bras dans son dos, je la penche, en équilibre sur ses talons elle ne tient plus que par mon bras.
Nos visage sont désormais à un petit mètre l'un de l'autre, mon rictus ne s'est pas envoler depuis le début de notre valse.

"Je pensais qu'entre gens de nôtre classe nous pourrions arrêter ces triviaux échanges basé sur d'oppressants rapport de force. Très franchement ma chère ne trouvez vous pas cela un peu dépasser, primitif?"


J’élargis mon sourire et refais quelque pas de danse en fredonnant, ramenant ma cavalière contre moi pour me placer dans son dos et lui susurrer quelques mots à l'oreille.

"J'aurais volontiers imaginé que ces pratiques inférieurs vous étaient étrangères, je me suis de toute évidence fourvoyé, vous n'êtes qu'un pion sous l’enveloppe d'une reine. Quelle dommage, honnêtement, vous qui n'êtes malheureusement  qu'une simple brute incapable de triompher par des moyens nobles, quelle déception. C'est dommage vous me plaisiez bien mademoiselle l'étudiante ophiophobe."

Je renchaîne les pas de danse et finis par éloigner ma cavalière

Je repris en fredonnant quelque pas de danse, finissant par éloigner ma cavalière, ne gardant plus de contacte entre nous deux, que par le bout de mon majeur et de mon index qui relevait sa main au dessus de sa tête. Je me redresse, droit face à elle et replace ma main gauche dans la poche de mon pantalon.

"Malgré cette déception, il nous reste toujours l'affaire de l'affront de tout à l'heure mylady, qu'en penser vous? Comment voudriez vous donc régler ce différent ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn) Empty
Revenir en haut Aller en bas

La tête dans les nuages (feat Vittoria et Kaïn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Doutes-