Haut
Bas

Partagez

Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nao Saez
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 22

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptySam 21 Nov 2015 - 16:09


Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de

suite!

Avec Lithium Elfansen



Il était 20h, Nao comme à son habitude traînait chez lui. Il savait que dans à peine une heure il devait rejoindre des amis pour les réputées soirées étudiantes de Caen, mais il préféra profiter un peu de ce moment seul pour se reposer sur son ordinateur, un bédot entre les doigts qui commençait à s'éteindre. Un musique derrière résonnait de l'enceinte qui se trouvait sur le rebord de la seule fenêtre de son appartement juste derrière sa tête. Il pensais à sa nouvelle vie de voyageur, à la sienne, au monde, à l'univers, à la possibilité qu'une belle rousse débarque dans les trente prochaines secondes sans essayer de le tuer comme sa première rencontre avec Ophélia... Il se rendit compte d'ailleur qu'ils n'en avait pas encore parlé depuis.
Perdue dans ses pensés, le temps défilait et il était déjà 20h45. Nao écrasa le mégot qui restait de ce qu'il avait fumé durant ces quarante-cinq minutes, son cendrier n'avait pas prit beaucoup de temps pour se remplis. Tout en restant encore plus nonchalant que d'habitude, il se changea et se prépara à sortir. C'est alors qu'on frappa à sa porte en rythme, Nao reconnu le thème de Star Wars et donc le prochain arrivant. C'était Ben, celui que Nao appelait son "pote de bourre" et qui souvent finissait par se faire raccompagner par Nao. Comme à chaque fois, ce dernier rentra sans attendre que Nao ne l'y invite et se jeta dans le canapé pendant que l'hôte continuait à se préparer dans sa salle de bain:

"Bordel mais c'est que ça pût le jouin ici ma parole! Et tu proposes même pas à tes invité?!
_ J'vois pas pourquoi tu demandes, tu sais où tout se trouve, fait comme chez toi j'ai envie de dire...
_ Quoi? J't'entends pas, je me roule quelque chose ça te déranges pas?
_ Nan vas-y! T'as intérêt de faire tourner!"

Nao avait crié cette dernière phrase avant de revenir dans le salon et s'asseoir à côté de Ben en lui volant la cigarette magique qu'il tenait entre les lèvres. Il prit trois lattes avant de regarder l'heure, ils avaient déjà dix minutes de retard et ils n'étaient pas encore sorti de chez lui, comme d'habitude. Il continuèrent à parler de tout et rien en finissant ce qu'ils avaient commencé avant d'enfin sortir de chez lui. Nao avait le cerveau embrumé de cette séance fumette et divaguait dans ses réflexion en marchant, il sorti alors d'un coup à son ami:

"Mec? Tu vas peut être me prendre pour un taré mais... Imagines que nos rêves soit réels, genre un monde à part entière tu vois...
_Toi mon gars, faut que t'arrête le chichon! Nan mais sérieux, ce serait du délire mais on est dans le monde réel là haha!"

Nao rigola avec son ami en passant devant l'herbe du château de la ville. Après tout, et si il avait raison? Et si toutes cette histoire de Dreamland n'était qu'une suite de rève, rien de plus? Après tout, à la vue du nombre de manga que Nao a pût lire, son inconscient serait bien capable de créer tout ça. Depuis que ce fameux don lui a été donné, il n'avait encore jamais rencontré d'autre voyageurs hors Dreamland et même avant, il n'en avait jamais entendu parlé...
Ils arrivèrent enfin rue Eccuillère, la célèbre rue de le soif de Caen. Nao aimait y être et cela pour plusieurs raison: on pouvait se soûler tranquillement entres copains, rencontrer du monde, une ambiance toujours chaleureuse et agréable. La rue n'était composés que de bars, expliquant peut être cet attrait qu'a Nao pour cette rue. C'est là-bas qu'un autre de ses amis, Marc, qu'il salua, demandant des nouvelles tout en arpentant les rue à la recherche d'un bar. Comme à chaque fois, ils firent l'aller-retour de toute la rue, la traversant de long en large pour trouver un bar qui "changerait de d'habitude". Ils appréciaient beaucoup un bar pour la décoration médiévale qui les entourait et la musique qui était à la fois diversifiée et bonne, c'est pour cette raison qu'ils s'installèrent une nouvelle fois au Vertigo comme chaque soir.
Le serveur vînt leur servir leur premier verre de la soirée lorsque la question que Nao ne supportait pas entendre fût posé par Marc.

"Alors Nao, toujours table rase?"

C'était le genre de question qui le soûlait encore plus que les un mètre de shots qu'ils servaient au bar d'à côté. Peut être qu'ils allait y finir plus tard dans la soirée tient. Il lui répondit alors, tenant sa tête d'une main, son coude cachait un des multiple dessins qui se trouvait sur la table, avant de boire deux gorgées de sa vodka-Redbull.  

"Tss m'en parles... Si je passais mes soirées à faire autre chose que vous porter les gars, vous pouvez pas être un brin plus résistant pour une fois...
_Tu te fous de nous? T'es toujours là à pas oser bouger. Ce soir, t'as intérêt de choper au moins un numéro!
_Mouerf..."

Il leva alors la tête et remarqua sur la terrasse une blonde qu'il n'avait jamais aperçue dans les bars de Caen, pourtant depuis le temps qu'il traînait ici, il arrivait à reconnaître tous les jeunes de Caen, leur donnant des surnom quand il ne leur avait jamais parlé, mais elle, il ne l'avait jamais vu. C'était peut être les effets de ce qu'il avait fumé, mais Nao bloqua dessus pendant quelques secondes. Ses amis le remarquèrent et regardèrent le fruit de son intérêt:

"Et bien, voilà ta cible, et t'as intérêt à y aller!
_Ta gueule, je sais pas mais..."

Sans même finir sa phrase, il bût cul sec son verre et vole une cigarette à Marc avant de se diriger vers cette fameuse fille. Il ne comprît pas pourquoi, mais il ressentait quelque chose, c'était peut être l'instinct... Il fallait qu'il lui parle, ce qui n'était pas dans ses habitudes de parler à des étrangers, surtout des étrangères:

"Heu... Excuses moi, tu n'aurais pas un feu s'il te plait?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyLun 23 Nov 2015 - 12:54


« A Caen ? Mais qu'est-ce que tu veux que j'aille faire à Caen ? »

Voilà la réponse qu'elle eu à l'invitation de son meilleur ami Daniel.
A Caen... Non mais elle ne savait même pas où ça se situait ! En Normandie qu'il lui disait.
Ouais mais t'es bien mignon mon petit, il n'y avait toujours aucune raison pour qu'elle aille se peler les fesses à l'extrême Nord de sa position. Laisses-moi dans mon Sud, dans ma maison, avec mon chien. Asociale ? Non, même pas vrai. Elle avait fait du Destiny avec des gens en ligne d'abord ! ... Comment ça, ça ne comptait pas ? Mais c'est que tu m'emmerdes toi ! … Bon, c'est quoi le but de tout ça ? Rencontrer des amis voyageurs pour toi. Ouais, et j'y gagne quoi moi ? Me faire voir du pays ? Bah vas-y, dis tout de suite que je sors jamais aussi ! … Oui bon, ok, je ne sors que pour aller bosser ou me défouler à tous les sports possibles. OK, OK, c'est bon, je viens ! T'as raison, je n'ai absolument pas de vie. Mais arrêtes de te moquer aussi, je vais finir par changer d'avis. 'Tain, 4 jours avec toi, ça va être chaud hein. Non mais c'est bon je rigole, bien sûr que je t'adore ! … P'tit con.

Lithium disait ça, mais elle tenait énormément à son meilleur ami.
Bien qu'elle avait eu droit à une illusion bien étrange lors de sa nuit sur Dreamland avec Ed, elle avait décidé de passer outre et de faire genre que rien de tout ça ne s'était passé. C'est ainsi que le lendemain, ils partirent pour Caen en covoiturage (économiiiies). Le voyage fut long, très long. Tellement long qu'elle eut le temps de finir deux bouquins de plusieurs centaines de pages, puis d'en débuter un autre. Ils passèrent une partie de leur trajet à jouer aux cartes, à discuter avec les autres passagers et finirent même par s'endormir l'un sur l'autre. La jeune femme lui bava un peu sur l'épaule, mais il avait l'habitude. Lorsqu'ils entrèrent dans la ville, ils restèrent collés à leur fenêtre, fascinés. La ville ressemblait à une cité médiévale par certains endroits, et ils pensèrent immédiatement à la ville fortifiée de Carcassonne. Bon d'accord, elle avait bien fait de venir. Même si le but principal de ce voyage était pour Daniel de rencontrer des camarades de Dreamland, la demoiselle ne comptait pas rester collée à lui. Déjà, de un, elle ne les connaissaient pas, et de deux, il savait pertinemment que dans le monde des rêves, il valait mieux qu'elle reste seule pour ne blesser personne. Puis, son ami savait qu'elle avait du mal avec les gens en général.
Une fois arrivés à leur hôtel, le duo posa ses bagages – à peine un sac de voyage chacun - et sortirent dans la foulée pour aller visiter au moins un site d'intérêt, avant d'aller se préparer pour sortir le soir. Ils jetèrent leur dévolu sur l'Eglise St Pierre, et en ressortirent émerveillés par tant de détails et de grandeur. Le lendemain, ils feraient sûrement quelques abbayes ou châteaux ! Lithium voulait absolument découvrir le musée des Beaux-Arts, mais elle réservait cette visite pour un instant de solitude.

Les deux amis rentrèrent finalement à leur auberge et se douchèrent à tour de rôle.
Daniel fut tenté de lui faire le coup de tirer la chasse, mais ce fut la blonde qui lui infligea ce supplice. Après s'être bien marré en entendant le cri de pucelle effarouchée de son camarade, Lithium profita du quart d'heure d'hygiène de l'autre idiot pour s'habiller. Elle enfila un jean et attrapa un débardeur affublé d'un dessin d'une ancre stylisée. Elle prit une veste kaki pour palier au froid à l'extérieur, et couvrit sa gorge d'une écharpe rayée blanche et noire. A ses oreilles, des étoiles de mer cristallines. La voyageuse ne rajouta rien de plus, n'appréciant pas particulièrement les bijoux. Et pour finir, à ses pieds, des converses bleues clair jugées confortables pour la marche, la danse... Pour la vie quoi ! Pour faire plaisir à son collègue, Lithium lâcha totalement ses cheveux. Lorsque Dany sortit enfin, l'artiste était prête, assise sur le lit, elle continuait à lire son bouquin. Il soupira à sa vue.


« Tu ne voudrais pas mettre une robe pour une fois ? »

« Nan. Plutôt venir en Ctulhu !
Non mais attends, t'as vu le froid qu'il fait dehors ?!
Et l'autre qui veut que je me prostitue... Avoues, t'essaies de te faire de l'argent sur mon dos, hein ? »
, blagua-t-elle.

« Mais que t'es con. Rah la la... Bon tant pis, t'es très bien comme ça aussi. », rajouta-t-il en se voulant flatteur.

« Meh. », répondit-elle tout simplement, le nez à nouveau plongé dans son livre.

Une fois enfin prêt, ils sortirent ensemble dehors.
Daniel reçut un texto et vérifia son portable pour découvrir le lieu de rendez-vous.
Le bar choisit se prénommait donc le Vertigo, plutôt bien côté et toujours bondé. Gééénial, des gens... Comme à Montpellier, Caen semblait être hyper animée le soir, comme si tous les étudiants sortaient enfin de chez eux dès que la nuit tombait. Des vampires j'vous dit... Lorsqu'ils s'engouffrèrent dans la rue qu'indiquait Waze (appli gps wesh), ils découvrirent une flopée de bars, tous bien animés et bien remplis. Ils cherchèrent le Vertigo et se frayèrent un chemin parmi les jeunes présents, avant d'atteindre enfin le comptoir. Lithium profita d'un moment de calme pour observer la décoration médiévale. Franchement, c'était hyper sympa ! Des casques, des murs en pierre... Non sérieusement, ils avaient dû bien s'éclater à créer la charte ici. La blonde pensa brièvement à sa mère, toujours en déplacement pour son boulot de décoratrice et perdit quelque peu son sourire. Elle reporta finalement son attention sur le comptoir, se demandant toujours pourquoi elle n'était pas restée dans la chambre d'hôtel à manger une soupe et des chips. C'est ici qu'ils attendirent les connaissances de Daniel censées les rejoindre. Après un bon quart d'heure d'attente, ils arrivèrent enfin.
Des accolades, des bises, un vague sourire de la part de la jeune fille et ça commença à discuter. Ils commandèrent de quoi boire et partirent s'installer à une table libre dans un coin. Ça picolait gentiment, rigolait, discutait projets.. Bref. En gros, Daniel s'éclatait. Son groupe anglophone était à la recherche de membres, et ces nouvelles têtes faisaient de parfaits candidats. Une bonne heure passa, et la demoiselle finit par s'ennuyer. Non pas que le sujet ne l'intéressait pas mais elle était presque certaine de ne jamais les revoir, alors à quoi bon ? Elle fit signe à son ami qu'elle allait se rafraîchir le visage et prit finalement la direction de la terrasse. La blonde s'éloigna le plus possible des fumeurs et ôta sa veste qu'elle posa sur un rebord. Il ne faisait pas si froid au final, l'écharpe suffisait amplement à réguler sa température. Le regard perdu à l'horizon, elle sirotait tranquillement son mojito.

Depuis quand était-elle devenue si blasée ?
Non, la question était mal formulée... Ce serait plutôt, depuis combien de temps cela durait ?
Elle vivait seule – le chien ne comptait pas - voyageait seule, même dans ses études elle évitait de créer des liens trop forts. Il y avait bien sa collègue de baston Cathrina avec qui elle pourrait sortir, mais elle n'avait pas osé la rappeler. Lorsque son verre se vida de sa dernière goutte, Lithium attrapa une serveuse qui passait parmi les tables solitaires de la terrasse pour lui commander un gin. Non pas l'anglais, le hollandais est plus parfumé. Oui, oui, sans rien, juste le gin... Merci bien. Elle hocha la tête pour la remercier et attendit le retour de son verre qui ne se fit pas attendre. D'ailleurs... Depuis quand buvait-elle du gin ? Elle venait à peine d'avoir 23 ans et voilà qu'elle buvait ça. Youpi.
La jeune femme était certaine de couver quelque chose de mental, mais ne souhaitait pas retourner voir le docteur Chapelle pour s'entendre à nouveau dire ; « tu devrais bosser main dans la main avec Bis, soyez potes quoi ! ». LA BLAGUE ! Alors qu'elle prenait quelques lampées de son verre, la blonde crut entendre quelqu'un s'adresser à elle. Prise de doute, elle se retourna à moitié et découvrit un garçon peu commun. Ce dernier lui demandait si elle avait un feu. Un feu ? Pas dans ma poche là non... Ce n'était pas plutôt du feu ? Un sourire en coin naquit sur ses lèvres.


« Nope, je ne fume pas. »

Bah ouais, c'est con, hein ?
Etait-ce une technique de drague quasi-universelle ?
Avait-elle à ce point une tête à fumer ? La loose... Attrapant une bougie qui traînait par là, elle lui tendit amicalement.


« A défaut de maîtriser le feu... Si ça peut t'aider. »

La jeune femme l'observa discrètement plus en détails.
Un long manteau noir, une écharpe violette... Bah il devait pas passer inaperçu dans la rue lui dis donc ! L'oeil rouge devait être une lentille, mais étant sorti avec Vlad – mais pourquoi t'as fait ça – elle était prête à croire qu'il était véritable. En même temps, elle avait bien des oreilles pointues comme les elfes hein... Alors elle n'était pas en position de critiquer quoi que ce soit. Des cheveux bruns avec des mèches blanches plaqués en arrière, plus grand qu'elle et une cicatrice sous l'oeil. Quant à l'âge, elle eut bien du mal à le déterminer. Il semblait plus âgé qu'elle, mais cela pouvait être trompeur. Après tout, Lithium faisait toujours plus jeune malgré son récent anniversaire... En temps normal, la voyageuse l'aurait dégagé sans aucune douceur, mais radoucie par l'alcool, elle conserva une certaine courtoisie. Sa dernière nuit sur Dreamland s'était plutôt bien passée, elle n'avait donc aucune raison d'être énervée et se montra même plutôt conciliante.


« Besoin d'autre chose ? Un verre peut-être ? »


__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Nao Saez
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 22

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyMar 24 Nov 2015 - 20:02


Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de

suite!

Avec Lithium Elfansen



A sa question, la blonde lui proposa une bougie comme briquet. D'habitude, il se retenait de montrer toute émotions aux inconnus, plus par timidité qu'autre chose à la première rencontre, mais ce geste le fit rire. Il alluma tant bien que mal sa cigarette lorsque la jeune femme lui proposa un verre, en tout cas, c'est ce qu'il avait compris. C'était un jeudi soir et on proposait à Nao de boire? La réponse était toute faites!

"Maintenant que tu proposes, je me reprendrais bien un verre!"

Avant même qu'elle ne puisse répondre, il regarda son verre qui semblait être du gin à la couleur, heuresement que Nao travaillait lui même dans un bar, et appela le bar-man pour commander:

"Excuses moi Jim, tu peux nous mettre une vodka-redbull et un gin s'il te plait!"

En se tournant, il pouvait observer ses potes à leur table qui l'observait, se foutant littéralement de lui. Nao ne releva même, les regarda juste d'un air blasé qu'il aimait tant faire pour leur montrer que, quoiqu'ils disent, aucunes de leurs paroles ne l'atteignaient. Il prit une taffe avant de recracher sa fumée tout en faisant attention de ne pas enfumer son interlocutrice, ce n'était surement pas pour rien qu'elle était à l'écart des fumeurs et sans feu. D'ailleurs Nao faisait un peu tâche et sans grande crédibilité, après tout il aurait pût demander à n'importe qui d'autre un briquet. Mais bon, avec les petites molécules de THC qu'il appréciait tant et les premier verre cul-sec, la première idée était la mieux. Quoique...

"J'ai vu que t'avais prit un gin, j'ai donc anticiper le truc, j'espère que ça te va?""

C'est à ce moment que le serveur arriva avec les deux verres, il serra la main à Nao et salua la demoiselle qu'il semblait ne pas connaitre non plus. Nao avait surement raison, mais son esprit embrouillé en voulait à tout prix la preuve. Il prit alors les deux verre après avoir demandé au serveur de lui noter l'addition et tendit le gin à la "fille aux bougies" tout en lui demandant, cigarette au bord des lèvres:

"Dis moi, je crois ne t'avoir jamais vu ici, et Jim semble pas te connaître, tu viens d'arriver, t'es de passage ou tu vis en ermite dans un appart'?"

Il lui avait adressé cette dernière option en rigolant tout en faisant tomber sa cigarette. Cigarette qu'il ramassa dés que la jeune femme prît son verre. Comme d'habitude, il enchaînait les boulettes du genre... Après tout, pourquoi il se posait tant de question, à l'origine l ne voulait en aucun cas aller draguer en sortant sur cette terrasse. La magie de l'alcool mélangé aux charmes de la fumée sans doute, mais après tout si cela l'aidait à avoir ce qu'il voulait au début... Il voulait quoi déjà?

Et si tu lui dis cash "Est-ce que tu es ou as un truc spécial, qu'on pourrait avoir en commun?Parce que j'sais pas, mon instinct de défoncé sent un truc bizarre!" - Ouais nan c'pas une bonne idée j'pense, la continuer à la faire boire pour qu'elle parle peut être? - Bordel Nao t'as des plan à la con quand t'es défoncé! Au pire, faisons plutôt connaissance... Ouais ça devrait être le meilleur plan, mais pour ça, il va falloir de l'aide.

A cette pensée, il but quelques gorgés de sa vodka-redbull et reposa son verre tout en écoutant la jeune femme lui répondre. Il ralluma sa cigarette avec la bougie qu'il avait reposé quelques minutes plus tôt. Il observait plus en détaille la jeune femme. Elle était blonde aux yeux bleus, Nao rigola de ce détail en repensant à tout ces fantasmes sur ce genre de filles que lui racontait son beau-père pour taquiner sa mère. Elle arborait un jean et des converses, tenues rares le jeudi soir à Caen. A vrai dire, malgré le vie étudiante qui est très actives, le taux de "puputes" comme les appelle Nao est très élevé. C'était peut-être ça qui avait attiré son intérêt... Nan, sinon il aurait voulut prendre son numéro dés le début.
Il se rendit alors compte, parmi ce parcourt de pensé qu'il suivait un peu à la dérive, qu'il ne s'était même pas présenté. C'était pourtant ce que toute personne civilisé faisait ici, bourré ou non, ça se voyait qu'il n'avait pas l'habitude d'aller parler aux inconnues. Il se rattrapa alors avec le sourire en se grattant l'arrière de la tête, tic qu'il avait lorsqu'il était géné:

"En fait excuses moi, je ne me suis pas présenté, je m’appelle Nao et je suis ici avec quelques potes!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyMer 2 Déc 2015 - 11:27


A défaut d'avoir l'air intelligente, donner une bougie en guise de briquet avait déclenché un rire franc chez son interlocuteur. Bon, son geste n'avait pas été aussi idiot qu'elle ne le pensait... Le garçon s'en servit donc pour allumer sa cigarette et aux premières effluves, la jeune femme plissa le nez, ne supportant absolument pas l'odeur qui émanait de cette chose. Fort heureusement, par respect, le fumeur éloigna sa clope de sorte à ce qu'elle ne respire rien. Elle l'en remercia par un hochement de tête. A sa précédente proposition, l'inconnu acquiesça bien joyeusement et commanda pour eux. Un Gin... Punaise, mais la boisson de vieux bordel ! Depuis quand buvait-elle cette connerie ?! 23 ans, ma p'tite, tu n'as que 23 ans ! Bois autre chose, genre, je ne sais pas, un Mojito ! Comme d'habitude quoi ! Tsss... Lithium le rassura quant au choix des boissons.

« T'inquiètes, ça me va. J'ai décidé de prendre de l'âge ce soir. »

La voyageuse avait noté qu'il connaissait le serveur, et en fut certaine lorsqu'il lui serra la pince à son retour. Il devait souvent venir par ici, sûrement un étudiant adepte des fameuses soirées de Caen dont lui avait parlé Daniel. Le jeune homme lui tendit son verre et elle le prit avec joie. En même temps qu'il lui demanda d'où elle venait, Lithium se permit de prendre une petite gorgée pour se désaltérer. Une fois rafraîchie, elle s'accouda contre la balustrade et posa son verre à côté. La blonde sourit à 'tu vis en ermite dans un appart', puis eut un léger rire nerveux. Il n’était pas si loin de la vérité ce gars... Car à part pour aller au sport, en cours ou pour aller se nourrir, ouais, elle restait plutôt chez elle à jouer, dessiner ou à comater. Lithium était tellement lasse qu'elle se demandait limite si elle ne faisait pas tout simplement une dépression. Mais la simple idée d'aller revoir son psy l'ennuyait profondément. Hors de question qu'il lui conseille à nouveau de faire équipe avec Bis ! Malgré le fait que l'étranger semblait lui avoir lancé cette phrase pour rigoler, la dessinatrice ne put qu’acquiescer. Elle le regarda ramasser sa cigarette et but une nouvelle gorgée. A bien l'observer, il n’avait pas l'air à l'aise. La jeune femme avait un doute quant à ses véritables intentions. Au départ, elle pensait qu'il voulait seulement draguer un peu, mais vu comment il s'y prenait – comme un manche, mais ça avait au moins le mérite d'être marrant – elle se permit de douter. Bon, en même temps, Lithium était très hermétique à ce genre de pratique. Célibataire depuis pas moins d’une demi année, la sudiste goûtait enfin à la liberté, c’est pourquoi elle rejetait habituellement absolument toute tentative. Hé oh, laissez-moi profiter de ma sérénité bordel ! Mais ce gars ne semblait pas tout à fait certain de ce qu’il faisait.

« Nan, effectivement, je ne suis pas d'ici.
En revanche, t'as pas tort sur un point, je fais l'ermite mais dans le Sud, Montpellier.
Enfin, si, je sors, mais pas souvent, ou seulement pour les trucs importants.
Bref, c'est pas franchement intéressant comme sujet. Toi, t'es caennais, c'est certain.
Je me trompe ? »


Elle lui sourit amicalement.
« Ermite »… Ce mot n’était vraiment pas joli.
Mais c’était un peu ce qu’elle était, fallait pas se leurrer. Les seules fois où la jeune fille sortait était effectivement pour assister à ses cours, aller bosser en tant que barmaid au Blue et se rendre à tous les cours de sport auxquels elle était inscrite. Oui, Lithium sortait surtout pour aller se foutre sur la gueule au Close-combat par exemple. Ces activités lui permettaient d’expulser toute la haine et la rage que la Montpelliéraine gardait en elle, cette colère qui grandissait à mesure qu’elle passait du temps sur Dreamland. Son éternel combat contre Bis l’épuisait et contribuait à la rendre plus maussade de jour en jour. L’idée qu’un jour elle puisse enfin se séparer d’elle était si inconcevable, que l’artiste n’y pensait même plus. Vivre avec ce virus jusqu’à la fin de ces jours dans le monde des rêves… La loose quoi. Non pas qu'elle s'était habituée à la présence de Bis, on ne s'y habitue jamais, mais la jeune femme ne cherchait plus à la détruire.
Lithium reporta son attention sur le garçon dont les intentions étaient encore assez floues. Malgré l'approche un peu bateau, la demoiselle souriait doucement, sirotant tranquillement son verre d'alcool pour vieux. Le caennais finit par se présenter avant de rajouter qu'il était ici avec des « potes ». La blonde glissa légèrement sur le côté pour apercevoir les potes en question. Ah mais c'était peut-être pour ça qu'il venait lui parler ! Les amis qui vous pousse à aller tenter votre chance pour mieux se foutre de vous quand vous vous faites rembarrer. Typique. Et bien mes cocos, dommage pour vous, elle était relativement de bonne humeur ce soir, donc pas de spectacle en vue !


« Lithium. Je te bats sur le prénom chelou. », dit-elle en souriant avant de reprendre une gorgée. « Idem pour moi, j'accompagne mon meilleur pote. Il devait voir des gens qu'il avait rencontré à... sur le net. », elle marqua une courte pause, avant de changer de sujet, « Je suppose que ce sont tes potes qui t'ont poussé à aborder une fille, non ? Alors, autant ne pas leur donner une raison de se foutre de toi. Tu veux que l'on aille s'asseoir discuter ? De la pluie, du beau temps... J'ai tout mon temps. A moins que tu avais une autre raison de me demander une bougie ? »

Il ne semblait pas avoir l'intention de la draguer, alors que lui voulait-il ?
Ne pas passer pour un idiot, prouver sa virilité, ou seulement s'occuper ?



__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Nao Saez
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 22

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyVen 4 Déc 2015 - 21:52


Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de

suite!

Avec Lithium Elfansen



Une nouvelle fois, Nao rigola aux paroles de son interlocuteur. Il ne savait pas si il devait le prendre bien ou non. Il décida de ne pas faire attention et lui répondre tout en lui présentant l'idée principale de ces soirée:

"Ho tu sais, tant que c'est de l'alcool, on boit de tout ici, même des boisson de vieux !"

Elle valida ensuite ce que pensais Nao, elle n'était effectivement pas d'ici. Qui plus est elle vivait bien en ermite comme il l'avait prédit par sa blague. A vrai dire, nao ne faisait pas grand chose non plus. Il voyait des gens tout les jours c'est vrai, mais ça se passait généralement dans son appartement. Maintenant qu'il y pensais, ça faisait longtemps qu'il n'avait rencontré personne.

"C'est ça je suis d'ici, et pour te dire moi non plus je suis pas un grand adepte des sortie, à part les soirée le jeudi et la fac quand j'y vais, tu peux être sûre de me trouver dans mon canapé! "

Elle se présenta alors, comparant l'étrangeté de leur deux prénom. Il bût quelques gorgée et finit sa cigarette lorsqu'elle lui proposa de s'asseoir à une table. Il n'en crût pas ses oreilles, elle avait pourtant grillé ses potes et elle l'invitait à une table, les filles du sud doivent être différentes d'ici peut être. Il montra alors son mégot et accepta sa requête:

"Et bien pourquoi pas après tout, j'ai fini ma clope donc je suis entièrement disponible haha! Et à vrai dire ce n'est pas eux qui m'ont obligé, je suis venue de mon propre grès, comme si j'allais écouter ces imbéciles!"

Il s'avança alors vers une table qu'il lui proposa:

"Cette table, ça te va? "

Ils se mirent alors à parler, de tout et de rien, tout en buvant leur verre qui se vidèrent assez vite mais qui furent remplit encore plus rapidement.

"Mais en fait, ton prénom, tu disais qu'il était chelou, mais perso je trouve ça génial d'avoir comme prénom un titre de Nirvana!"

Oui, à des moment la discussion ne volait pas très haute, Nao avait tendance à dire ce qu'il pensait sans s'en rendre compte. Il ne savait déjà plus combien de verre il avait bût et sentait son esprit qui commençait à s'évader. Il observait la jeune femme parler, pensait à tout, à rien, à Dreamland... Il se demandait si il y avait beaucoup de voyageurs dans les environs de Caen. Après tout ça doit être assez rare d'en croiser, qui plus est sans le cacher. C'est vrai ça, personne va aller voire quelqu'un et lui sortir:

"Si je te dit que les rêves sont un monde à part entière, t'en penses quoi?"

Il avait encore recommencé, et cette fois ce n'était pas une paroles minime comme le prénom. Il se rattrapa de suite, un :

"Heu... Oublie ce que j'ai dit, tu sais l'alcool des fois... On disait?"

Il reprit une gorgée tout en priant qu'elle n'y fasse pas attention, quelqu'un de normal le prendrais pour un fou après tout, déclament des contes à la Alice in wonderland quand il est bourré. Il faudrait vraiment que Nao arrive à sortir Dreamland de sa tête, en tout cas quand il est en soirée. Après tout, ça lui prenait peut être trop de place dans sa vie...

Boarf... Après tout, c'pas ma vie qui va être plus passionnant que les nuits de Dreamland...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyMer 9 Déc 2015 - 10:03


Au fond, la jeune femme n'avait pas à se plaindre.
Elle aurait pu tomber sur un parfait abruti bien lourdingue, qui l'aurait cuisiné toute la soirée, jusqu'à ce que, excédée, elle finisse par le balancer par-dessus le comptoir sans aucune autre forme de procès. Le dénommé Nao était dans un sens plutôt sympa, et discuter avec quelqu'un autre que le peu d'amis qu'elle avait n'était pas si mal. Cela avait pour mérite de lui changer les idées. Apparemment, le garçon ne sortait pas souvent également et ne semblait pas être effrayé par le fait qu'elle était ermite de métier. Au contraire, son meilleur ami était le canapé ! Bon, un point commun alors.
A part ça, elle avait visé juste ; c'était bien en parti à cause de ses potes qu'il était là, malgré le fait qu'il niait certains points de l'histoire. Lithium lui sourit doucement et le suivit jusqu'à une table. Elle acquiesça lorsqu'il lui en pointa une du doigt et s'assit tranquillement. Les deux jeunes gens discutèrent ainsi sans se prendre la tête. Combien de temps s'était écoulé ? Aucune idée, mais l'essentiel était que le temps passait justement. Son Gin fini, la blonde demanda un mojito. Le Mojito fini, elle en commanda un second. La voyageuse ne comptait pas se mettre la mine - ce n'était pas avec ça qu'elle risquait d'être défoncée – mais bien profiter de sa soirée. La discussion tourna autant autour du beau temps que du mauvais. Lorsqu'il compara son prénom à la chanson du groupe grunge de Nirvana, Lithium se mit à rire.


« Ouais, on me la fait couramment. Comme le coup de la pile au lithium, l'élément périodique, etc... L'habitude. Perso, Nao ça me fait penser à la marque de chaussures brésilienne. »

Quand on vous dit qu'ils parlaient de tout et de rien, c'était pas une blague.
Beaucoup de rien surtout... Comme une conversation de deux personnes qui viennent à peine de se rencontrer. Peut-être qu'ils discutaient depuis une heure, ou peut-être plus. Alors que Lithium prenait une gorgée de son 3ème mojito, elle manqua de s'étouffer lorsque Nao lui sortit cash un truc du genre « les rêves sont réels ». La jeune femme se tapa du point la poitrine pour éviter de mourir asphyxiée et reprit son souffle. Ouais, ça s'appelle Dreamland mon gars. Mais son interlocuteur se rattrapa en disant que l'alcool lui faisait dire des bêtises. La blonde le regarda en silence. Essayait-il de lui parler du monde onirique ou était-il vraiment bourré ? Lithium se permit de douter. Elle le dévisagea et décida de tenter un truc. Si c'était vraiment un voyageur, il comprendrait tout de suite.


« Aha ! C'est vrai qu'à ce niveau, on risquerait de finir à Délirium city.
Tu ne crois pas ? »
, un petit sourire amusé au coin des lèvres.

La mention du royaume de Dreamland complètement timbré devrait lui mettre la puce à l'oreille. Soit il en était bien un et comprendrait immédiatement ce à quoi elle faisait allusion, soit non et il croirait qu'elle était torchée. Sans déconner, serait-ce un hasard que le premier mec qui t'aborde de la soirée s'avère être un voyageur ? Combien étaient-ils sur la terre, dans sa ville ou même dans CETTE ville ? Calculer leur nombre exact serait impossible.

« Voyageur, rêveur, créature... Un monde pareil s'appellerait Dreamland et serait un endroit aussi merveilleux que dangereux. Ce que j'en pense ? C'est que j'y crois tout à fait. Et toi ? », dit-elle en prenant une lampée de sa boisson.

Lithium posa ensuite délicatement son verre devant elle, et s'accouda sur la table, dévisageant le garçon, attendant une réponse claire et concise, malgré le fait qu'il soit quelque peu éméché. Lorsqu'elle raconterait ça à Daniel, il risquait de ne pas en croire ses oreilles. Le hasard faisait-il bien les choses ? Ils le sauraient dans quelques minutes. Surprise surprise ! S'il n'était pas ce qu'elle pensait être, alors elle passerait seulement pour une alcoolique qui devait assurément ralentir sa consommation, une aspirine et dodo !

Spoiler:
 


__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Nao Saez
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 22

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyMar 15 Déc 2015 - 22:52


Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de

suite!

Avec Lithium Elfansen et Lizym Trevithick



     Ce n'était pas la réaction qu'il attendait, il pensait qu'elle le prendrait pour un taré ou un bourré, mais pas qu'elle serait elle même une voyageuse. C'était peut être pour ça qu'il était parti à sa rencontre. Enfin, elle aussi avait l'air surprise d'avoir rencontré un autre voyageur vu sa réaction. Il rigola et but une gorgée:

     "Delirium City? Connais pas... Pas encore visité, par contre ai déjà fait Weedland, le métro, le village puzzle... J'ai pas fait grand chose pour le moment, j'suis voyageur que depuis peu."

     Une question lui démangeait alors les lèvres et il n'attendit pas une seconde de plus pour la poser. Il aurait peut être était moins direct habituellement, mais l'alcool lui faisait disparaître toute définition de tact:

     "Alors, si tu es voyageuse, quel phobie avais-tu? "

     Depuis quelques temps, il remarqua une certaine obsession pour les différents pouvoir possible à Dreamland. Il s'était surpris des fois à chercher des phobie sur internet et imaginé les pouvoirs qui pouvait y être associé. Quand il restait chez lui à rien faire, le cerveau embrumé, il pouvait passer sa journée à cela sans même se rendre compte, faisant même des listes qu'il entassait dans un tiroirs et qu'il ne ressortait pas. Il s'était découvert un certain imagination, trouvant même des idées de pouvoir pour les maniaques phobiques ou toutes autres phobies tordues qu'il avait pût trouvé. Enfin, au fond de lui il savait que même pas un dixième de ce qu'il avait imaginé existaient. Mais bon, après tout c'était qu'une occupation.
     Nao réfléchie alors à une éventualité qui semblait peut être évidente avec l'assurance qui semblait provenir de ses paroles. Elle devait surement être plus expérimentée que lui. La seule personne plus expérimenté qu'il connaissait était Mara, mais peut-être qu'avoir une alliée plus offensive que le contrôle mental de l'enfant...
Passons, Dreamland prenait vraiment trop de place dans son esprit. Il essaya d’assommer son cerveau en finissant le verre qu'il avait avant de demander un autre verre et de l'entamer. Il sentit alors son téléphone vibrer dans sa poche. Sans même regarder l'écran il savait qui était le destinataire. Il jeta alors un rapide coup d’œil à son écran:

Alors mon gars, si t'as pas déjà chopé son num vas bien te faire enculer!

     C'était bien sa façon de parler. L'alcool empêcha son air blasé d'être dissimulé et celui-ci le fit souffler. Il envoya un très court "Tagueule" sans même prendre la peine de mettre d'espace, il pouvait bien se faire voire sur ce coup là! Il rangea son téléphone et continua écouter la voyageuse en buvant son verre, faisant un énorme "fuck" dans son dos à ses amis qui s'étaient déplacé pour mieux observer.
     
     "Tsss... Excuses-moi, encore les autres débiles..."

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyLun 28 Déc 2015 - 23:47


Et le plus étonnant arriva ; Nao était un voyageur.
Assurément un nouveau vu qu’il n’avait encore jamais mis les pieds à Délirium.
En revanche, ce dernier avait visité Weedland, un royaume dont elle gardait de très mauvais souvenirs, le métro qui est juste un nid à emmerdes, puis le village puzzle, un lieu où elle n’avait tout simplement jamais mis les pieds. Pourquoi irait-elle dans un tel endroit ? Des puzzles quoi… Non ! A l’écouter, il ne semblait pas être voyageur depuis très longtemps, ce n’était qu’un jeune éveillée. Lithium termina son verre et fit un signe pour en obtenir un autre, mais rempli d’une petite sangria cette fois. Une fois réapprovisionnée en alcool, elle rit quelques secondes avant de finalement pointer du menton la boisson du garçon.


« A cette allure-là, je te rassure que tu ne tarderas pas à visiter les lieux.
Un bordel total, et je crois y avoir passé un peu trop de temps… T’y finis lorsque t’es complètement éméché, drogué, ou dans un état second. C’est le royaume du délire total ! T’as sûrement dû y aller en tant que rêveur après une soirée un peu trop arrosée. »
, elle sourit avant de prendre une gorgée et esquisser une petite grimace, il l’avait chargée la sangria !
« Tu n’es pas voyageur depuis longtemps alors. Si t’as besoin de conseils ou d’une info, n’hésites pas. Ça fait un petit moment que je traîne dans Dreamland. Plusieurs années je dirais concrètement. Aha, me sens vieille maintenant ! », elle lui adressa un clin d’œil amical.

Puis vint la fameuse question à 3 francs ; quelle phobie avais-tu ?
Chaque petit nouveau, en découvrant leurs pouvoirs, voulaient savoir ce que le voisin possédait comme capacités. C’était le même principe que « t’as eu quoi pour noël » ou ce besoin irrépressible de connaître la note de son voisin. Non pas que son pouvoir était un secret, au contraire, mais c’était pas un sujet qu’elle abordait très souvent. Le DreamMag lui avait donné le surnom de the Artist, original. Mais maintenant, au fait des derniers évènements qui semblaient avoir entaché sa réputation, la jeune femme avait cru lire plusieurs fois le terme de « l’Ambidextre » lorsque l’on traitait de sa personne, sûrement en référence à ses « sautes d’humeur », autrement dit sa double personnalité. Fort heureusement, peu de personnes étaient au courant du problème qui l’a rongeait intérieurement, et c’était mieux ainsi. Lithium ne réfléchit pas longtemps avant de répondre au nouveau et posa son verre pour faire une pause dans sa dégustation. Fallait qu’elle y aille doucement, histoire de ne pas finir à être portée par Daniel. Encore.


« Rigoles pas mais… J’avais la phobie des bandes dessinées.
Une malheureuse mésaventure. Enfin bref ! Et toi ? »


Non pas que cela lui serait utile de connaître son pouvoir mais il était toujours intéressant de savoir sur qui compter, ou qui appeler en cas de pépin. Il était peut-être encore un jeune apprenti sur Dreamland, mais rare étaient les voyageurs qu’elle connaissait, alors autant s’en faire un ami. Nao sembla recevoir un message, et la demoiselle fit comme si elle n’avait rien vu. Au contraire, elle en profita pour envoyer un texto à son ami pour lui dire qu’il n’avait pas à s’inquiéter, elle ne s’était pas enfuie et discutait en toute sérénité. En retour, la blonde reçut un tendre « ouuuf ! Bois pas trop, m’oblige pas à te porter comme un prince ! ». A cela, elle lui répondit un simple « genre ça te dérange ! » et un smiley clin d’œil clôt le court échange d’informations. Lorsque Lithium releva les yeux de son téléphone, elle vit Nao faire un doigt d’honneur dans son dos à l’encontre d’une table remplit de garçons visiblement bien excités. Ils devaient sûrement être les potes en question. D’ailleurs, il ne manqua pas de s’excuser pour son comportement et son geste obscène, rapportant la faute sur ses amis. La jeune femme sourit, amusée, et haussa les épaules pour assurer qu’elle n’en avait cure. Au contraire, elle décida de jouer le jeu. De son sac, elle sortit un stylo puis attrapa une serviette en papier sur lequel elle écrivit son numéro de téléphone, avant de finalement le tendre à Nao. La voyageuse prit bien soin de faire en sorte que le cercle d’amis au loin voit son petit manège.

« Tiens, ça leur clouera le bec ! Et puis… », elle lui sourit une nouvelle fois, « … Si jamais t’as besoin d’aide pour quelque chose, ou juste une question, n’hésites pas à m’envoyer un message. Je me ferais un plaisir de me rendre utile. »

Lithium reprit son verre de sangria et le termina d’une traite.
Lorsqu’elle leva la main, ce fut pour commander de quoi grignoter pour eux deux et une limonade pour refaire redescendre la pression. Pas question de finir à Délirium !


« Alors, jusqu’ici, t’en penses quoi de Dreamland ? C’est sympa, hein ?
Enfin, au début surtout. Avec le temps, selon le chemin que tu prends ou ce que t’affrontes, ça peut devenir un peu moins rose… Que comptes-tu faire avec ce nouveau monde à ta portée ? Tu t’es fait des amis déjà ? Tu as déjà rencontré des… Seigneurs ? Ou plutôt, ton seigneur ? »



__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Nao Saez
Messages : 107
Date d'inscription : 16/06/2015
Age du personnage : 22

Habitué
Nao Saez
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 115
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyDim 10 Jan 2016 - 16:09


Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de

suite!

Avec Lithium Elfansen et Lizym Trevithick



     Alors comme ça, boire pouvait l'emmener dans une zone spécial de Dreamland. Habituellement, la description que Lithium lui avait fait suffirait à faire comprendre à Nao que ce n'était pas une bonne idée d'y finir. Mais l'alcool rendi une nouvelle fois les chose plus fun!

     "Et bien, faut bien une première fois à tout!"

     Il profita alors de la légère pause de son interlocutrice pour commander un nouveau verre. Cette fois-ci fini la vodka-redbull, cette fois-ci Nao prenait le cocktail traditionnel de la région, l'embuscade. Mélangez du vin blanc, du calva, un peu de sirop pour le goût et beaucoup de bière et vous obtenez peut être la boisson la plus fourbe de la carte. Pendant qu'on lui servait son verre, la voyageuse continua en plaisantant sur son ancienneté dans Dreamland. Il retenu un fou-rire avant de lever son verre et de clamer, parodiant les soldat américain fier de leur patrie.

     "Ton aide ne sera pas de refus, en échange si tu cherche quelque chose, je peux te montrer les meilleurs endroit de Caen. D'ailleurs tu devrais goûter ce délicieux breuvage typiquement normand!"

     L'embuscade, c'était une fierté pour tout caennais, mais surtout les éméchés. Lorsque Lithium lui dévoila sa phobie, Nao dût retenir un nouveau fou-rire. Mais cela piquait quand même sa curiosité, quel genre d'histoire pouvait effrayer autant quelqu'un des bande dessiné? Et puis comment une telle phobie se manifester dans Dreamland? Nao se posait vraiment trop de question quand il buvait. Bien évidemment, il se devait lui aussi de répondre à cette fameuse question:

     "Niveau phobie j'ai pas non plus le plus commun. Qui plus est je ne pourrais même pas expliquer pourquoi, d'où ça vient, mais je ne supporte pas ces saloperie de pantin. C'drôle quand on y pense, maintenant je me retrouve avec trois de ces trucs constamment avec moi! Haha si Ophélia était là, qu'est ce que je prendrais à parler comme ça...""

     Il rigola doucement à cette pensée, pensée qu'il n'avait malheureusement pas gardé dans sa tête.
    Face au comportement de ses amis, Lithium rentrait dans le jeu, ce qui amusa Nao. Il entendit dans son dos quelques exclamation de victoire, le faisant rire. Il lui rendit son sourire en la remerciant, plaçant le papier dans sa poche de manteau:
     
     "Et bien je n'hésiterais pas alors!"

     La voyageuse s’intéressa alors à sa vision de Dreamland, question qu'on lui avait déjà posé lors de ses toutes première nuit. Mais depuis, Nao avait l'impression que sa vision changeait à chaque nuit, comment pouvait-il répondre à ça?

     "Je sais pas trop quoi en penser, franchement, j'adore le lieux mais ce qui s'y trouve... J'ai l'impression qu'il y a plus de tarés ou de vermine que de gens normaux... Mais sinon, si je pouvais passer toute mes nuits das des endroit comme weedland avec des voyageurs sympa, j’adorerais! Mais je n'ai pour le moment pas trop d'idée sur ce que je vais faire mise à part m’entraîner... Ce qui est des amis, j'ai pût rencontrer quelques voyageurs sans plus, par contre, que veux-tu dire par seigneurs?"

     Pourquoi Ophélia n'est-elle pas là quand il le faut... Nao se sentait bête en réalisant qu'il était passé à côté de beaucoup d'information, comme à la fac! Dreamland changeait sa vision des chose mais pas ses habitudes.

     "Ce serait en rapport avec mon pouvoir?"

    Encore une fois, ses pensées ne restèrent pas seulement dans son esprit. Après tout, pour invoquer ses pantins, il fallait bien que quelqu'un les construise... Il se gratta alors l'arrière du crâne comme il le faisait souvent quand il était géné, toujours avec le sourire:

     "Si ça te dérange pas... Je ceux bien que tu m'en dise plus..."

   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC4MsV1eektv8mzROQi4P3xw
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) EmptyLun 18 Jan 2016 - 12:48


Nao avait l'air encore très jeune, vierge de toutes les horreurs que pouvait abriter Dreamland.Bien sûr, le monde des rêves était un endroit magique, au-dessus de toute envie, mais il n'en restait pas moins hautement dangereux. Si ce n'était pas tout simplement par l'imprudence des voyageurs eux-mêmes, ils pouvaient mourir de la main de créatures cauchemars ou encore de voyageurs killer. Etrangement, avec le temps, Lithium était devenue très acerbe envers l'univers onirique. Beaucoup de nouveaux voyageurs, grisés par leurs pouvoirs, se permettaient tout et n'importe quoi. Certains en venaient même à assouvir leur pulsions meurtrières sur les malheureux habitants des rêves, ces pauvres citoyens qui ne pouvaient rien faire à part regarder leurs terres envahies par ces crétins. La jeune femme le savait pertinemment, elle avait brièvement fait partie de ces « abrutis » qui se croyaient dans un RPG. Mais elle avait grandie depuis, et souffert surtout. Dreamland lui pompait toute son énergie. Savoir que dès l'instant où elle se réveillait là-bas, Bis faisait son apparition l'épuisait déjà, la poussant parfois à forcer les nuits blanches pour ne pas avoir à s'endormir. Cette créature représentait tout ce que la blonde souhaitait oublier, ses pêchés et autres crimes. La montpelliéraine avait déjà échoué à se maîtriser elle-même, alors comment réussirait-elle à contenir sa seconde personnalité ? Pourtant, la bonne humeur et l'optimisme encore présent du caennais lui faisait espérer que les nouvelles générations supplanteraient les anciennes, et répareraient leurs erreurs. C'était un peu égoïste comme pensées, mais bon...

« Les meilleurs endroits de Caen ? Boh, pourquoi pas. On a déjà visité l'Eglise St Pierre aujourd'hui, je comptais me faire le musée des Beaux-Arts en solo ensuite. Après... A voir !»

Lorsqu'il lui proposa de goûter son « breuvage typiquement normand », la demoiselle eut un instant de réflexion. Elle observa avec méfiance l'objet en question ; drôle de tête, odeur bien forte, meh. Prenant son courage à deux mains, elle attrapa le verre et prit une gorgée. Après une petite grimace, la blonde lui redonna la boisson.

« Y'a du vin blanc, non ? Beh, j'aime pas trop, mais merci! »

Finalement, Nao lui avoua sa phobie ; celle des pantins et des marionnettes.
Ah tiens ? Bien qu'il pensait que ce n'était pas commun, c'était en soi plutôt le contraire.
Cette phobie était assez répandue, mais surtout auprès des enfants. En revanche, la jeune femme n'avait jamais rencontré de marionnettiste sur Dreamland, ou alors en tant qu'ennemi et il était mort avant qu'elle ne taille une bavette avec celui-ci. Toutefois, ce qui était étrange, c'était le fait qu'il ne sache pas d'où vienne sa phobie. La voyageuse se mit à rire amèrement lorsqu'il souleva qu'il se baladait constamment avec ses pantins, comme si elles étaient vivantes et ennuyantes.


« Aha, je comprends tout à fait ce que ça fait ! », le rire de Bis lui revint en mémoire.

Lorsque Lithium lui donna son numéro, des exclamations de... victoire, retentirent dans le dos du garçon. Bah dis donc, ils étaient à l'affût ces mecs-là hein ! Ça devait être folklorique de sortir avec des types pareils dis donc... Finalement, la jeune femme put en apprendre davantage sur comment Nao voyait Dreamland, et elle put remarquer qu'il n'était pas aussi naïf qu'elle aurait put le croire de prime abord. Il avait remarqué que ce monde n'avait rien de rose. Pendant que le garçon parlait, la blonde reposa son verre et le regarda en silence. Il ne savait donc rien sur les Seigneurs. Peut-être que ce n'était pas plus mal au fond. Le caennais était encore avide d'amusement. Aha, à force, ça te passera mon petit. Elle espérait sincèrement que non, mais la voyageuse en avait trop vu et elle savait pertinemment que ce n'était que le début. Que dire sur les Seigneurs lorsque l'on ne connaît soi-même pas le sien ?

« Comment dire... Je t'avoue que je n'ai jamais rencontré le mien et j'en viens presque à douter de son existence. En fait, chaque Royaume déjà, est régit par un Seigneur, un maire, n'importe quoi, quelqu'un on va dire hein. Les Seigneurs sont ceux qui sont à l'origine de tes pouvoirs. Par exemple, un contrôleur de la glace est logiquement rattaché au Royaume des glaces, et son seigneur serait... Mmmh, je crois que c'était Ashe aux dernières nouvelles. Bref, moi je sais que je suis rattachée à la Tour des Arts. Toi... Je t'avoue que je ne sais pastrop. La politique ne m'intéresse pas franchement, mais tu peux être loyal à ton Seigneur ou t'en battre royalement, mais gaffe aux conséquences ! Certains sont très... susceptibles et cruels, comme Pijn, celui de la douleur. T'as les Seigneurs des rêves et ceux des cauchemars, et pour résumer, plus les gens ont peur d'une certaine phobie, plus le royaume de celle-ci sera puissant. La claustrophobie et l'agoraphobie en sont de très bons exemples. », elle marqua une pause, « Je suis désolée de ne pas pouvoir beaucoup t'aider à ce sujet, mais t'es au moins au courant d'une chose relativement importante. Si tu trouves ton seigneur et qu'il n'est pas opposé au fait d'avoir des voyageurs, parce que oui ça existe, il peut juger bon d'avoir recours à tes services. A toi de voir comment tu veux contribuer à Dreamland. »

Elle lui sourit amicalement.

« Mais oui, tu dois te montrer très prudent. Dreamland permet à beaucoup d'assouvir des pulsions que notre société jugerait malsaines. Saches que tu peux mourir sur Dreamland. Et une fois redevenu un simple rêveur, tu oublieras la réalité du monde des rêves et retrouveras ces simples images floues avec un vague souvenir de la trame principale... A moins de vaincre une nouvelle phobie aussi puissante que celle que tu possédais auparavant. »


__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places)) Empty
Revenir en haut Aller en bas

Fuck you Dreamland, cette nuit je dors pas de suite! (Lithium Elfensen et Nao Saez + 2 places))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Centre Ville-