Haut
Bas

Partagez|

Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 853
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage] Lun 28 Sep 2015 - 13:46


L’héliophobe s’étira après s’être matérialisé dans Dreamland, il regarda autour de lui pour voir qu’il était bien arrivé à l’endroit qu’il espérait, le marché de la carotte, au royaume des chats. Puis, paniqué, il chercha dans les poches de son pantalon de toile légère, inspirée des vêtements du royaume de la lumière, mais n’y trouva pas ce qu’il cherchait, il tâtonna donc son espèce de veston en tissus un peu plus étais et sentit la forme tubulaire qui correspondait au parchemin qu’il devrait délivrer. Candelo avait donc eu raison en lui disant que la nuit prochaine il arriverait à Dreamland avec ce message toujours en sa possession grâce au seau un peu particulier qui lui était apposé. Il ne lui restait donc qu’à accéder au palais pour le remettre en main propre au roi des chats et quelque chose lui disait que ça n’allait pas être facile. Le palais était facile à repérer mais lorsqu’il s’en approcha il constata bien vite qu’un épais mur d’enceinte l’encerclait. Avec son pouvoir il aurait pu se transformer en lumière pour se matérialiser en haut du rempart, mais ça risquait de lui attirer trop d’ennuis.

Il s’éloigna, à la recherche d’une entée et, n’en trouvant pas, il approcha un chat qui portait un lourd sac de provision.

« Excusez-moi, je souhaiterais me rendre au palais, comment faut-il s’y prendre. »

Le porteur sembla un peu intrigué par ce voyageur à l’œil clos, il le détailla puis finit par lui répondre, un peu de mauvaise grâce.

« Il faut obligatoirement passer par l’un des quatre temples qui sont gardés par un des Lords de notre royaume. »

Corey comprit que le chat parlait d’un des édifices auxquels étaient lié le mur d’enceinte, il s’agissait donc de temples qui servaient de point d’entrée. C’était assez intéressant comme structure, mais ça lui promettait quelques difficultés supplémentaires qu’il n’aurait pas eues à une simple paterne où il faut montrer patte blanche.

« Le plus proche… » dit son interlocuteur en pointant un temple à quelques mètres. « Est celui de Lord Simoun, mais il est rarement là et accorde encore moins souvent le passage. Il vaut mieux que vous reveniez sur vos pas jusqu’à celui de Lord Crazy... »

Il avait un sourire en coin, bien content du petit tour qu’il venait de jouer à ce voyageur, qui était trop naïf et qui le crut sur parole.

« Merci beaucoup de votre aide, bonne journée. »

Il laissa le citoyen qui l’avait renseigné et revint sur ses pas vers le temple, le chat remit son sac sur l’épaule et s’empressa d’aller raconter le tour qu’il avait joué à ce voyageur à ses amis. En effet, le passage par le temple de Lord Crazy était réputé pour avoir l’épreuve la plus douloureuse. Sans se douter de ce qui l’attendait, Corey accéléra le pas pour ne pas perdre de temps et pénétra dans le temple. Il comprit rapidement que ce n’était pas un endroit classique, même si l’architecture et la prestance des lieux rappelaient certains édifices religieux, les motifs de tatouage proposés et les portraits de voyageur tatoués étaient assez révélateur. Il les parcouru du regard et tous paraissaient terriblement puissant, il reconnut notamment le Ed Free dont il avait déjà témoigné de la puissance.

Devant la seule ouverture de la pièce, hormis l’entrée par laquelle il avait pénétré, se tenait un chat assez petit aux oreilles percées et aux multiples tatouages. Il semblait gérer la petite file d’attente qui s’était formée, quelques citoyens du royaume et aussi un ou deux voyageurs à l’air impressionnant. Tous semblaient attendre patiemment, certains l’air un peu mal à l’aise, sans que Corey comprenne vraiment pourquoi, mais lorsque des cris de douleur retentirent, il comprit. Ce hurlement qui ressemblait presque à une agonie, lui glaça le sang, il savait que les tatouages dans le monde réel étaient douloureux mais jamais personne n’avait poussé de tels cris sous le dermographe d’un tatoueur.  Il rassembla son courage et avança vers le chat qui tenait lieu d’assistant.

« Bonjour… » Il fut interrompu.

« Même si t’as un rendez-vous, c’est à la queue, comme tout le monde, pas de discussion c’est comme ça que ça se passe ici. »

« Non mais je ne viens pas pour un tatouage ou piercing… »

« Ah bon, c’est nouveau ça, et pour quoi d’autre serait tu venu dans le temple du chat percé, antre de Lord Crazy, plus grand tatoueur de Dreamland ? »

L’héliophobe digéra l’information, il ne se serait pas imaginé que le meilleur artiste cutané de ce monde onirique soit un chat mais peu importe. Dans tous les cas il n’était pas là pour ça et il ne fallait pas qu’il se détourne de sa mission.

« Je dois juste porter un message à votre roi, je suis un messager, pas un client éventuel. »

« Et tu crois qu’un Lord te laissera passer sans te soumettre d’épreuve ? Ahah, quel naïf. »

« C’est quoi cette histoire d’épreuve, c’est n’importe quoi, j’ai pas que ça à faire. Laissez-moi passer ! » Répondit le geek, d’habitude calme, haussant la voix à cause de cette situation qui commençais à l’agacer. Depuis quand devait on passer une épreuve pour délivrer un message à un souverain.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 853
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage] Ven 2 Oct 2015 - 9:01
L’assistant jeta un coup d’œil inquiet vers le rideau qui obstruait la seule autre sortie de la pièce, il attendit quelques secondes, osant à peine respirer avant de se retourner vers le voyageur, un doigt sur la bouge.

« Moins fort !!! Il ne faut pas déranger Lord Crazy lorsqu’il est en séance malhe… »

Il fut interrompu par une grosse voix qui précéda l’arrivée d’un chat gigantesque, bien plus grand que ceux qu’avait croisé le voyageur jusqu’ici.

« Qu’est-ce que c’est que ce foutoir !? »

L’aura de force et de démence qui se dégageait de lui laissait peu de place à l’ambiguïté, il s’agissait sans aucun doute du seigneur des lieux, Lord Crazy. Ses griffes acérées, ses cicatrices et ses yeux perçants en rajoutaient à son allure déjà impressionnante. L’héliophobe se sentit soudain minuscule même si ce gros chat n’arrivait pas à la cheville du seigneur Luxian. Le petit chat qui avait accueilli Corey se fendit en excuses, se faisant tout petit.

« Désolé seigneur, je n’y suis pour rien, j’ai essayé de calmer ce voyageur mais il fait du grabuge. Il veut passer par le temple sans subir votre épreuve. »

« C’est quoi cette histoire ? » Il darda son regard inquisiteur sur le geek qui eut d’abord le réflexe de se tasser un peu mais qui rassembla son courage pour bomber le torse et répondre.

« J’apporte un mess… »

Il ne put même pas finir sa phrase car en une fraction de seconde le félin géant lui avait collé un coup de patte qui l’avait envoyé voler contre le mur. Il voulut se redresser mais le gros chat lui pointa sa griffe acéré sous le menton, faisant légèrement perler son sang.

« Alors, alors… On refuse de se plier aux usages et on hausse la voix … Ce n’est pas très distingué. Oh ? » Sa griffe se déplaça le long du visage du voyageur, trop impressionné pour bouger. « Qu’est-ce que c’est que ça ? » Demanda-t-il en posant sa griffe juste en dessous de l’œil droit du voyageur, clos car il portait la marque que Luxian lui avait apposé. « J’aurais un concurrent dont je ne connais pas l’existence ? » Il s’approcha encore, le voyageur n’avait désormais aucun mal à sentir les remugles de son dernier repas dans son haleine. « Je vois… Qui t’as fais-ça gamin ? »

Ignorant l’insulte Corey rassembla son courage pour oser parler malgré la pointe acérée sur son visage.

« C’est un cadeau de mon seigneur, Luxian, Seigneur de la lumière dont je suis le messager. »

Le gros matou eut l’air un peu amusé par le calme du voyageur mais aussi un peu sceptique, le royaume de la lumière était considéré par beaucoup comme une légende. Il se pencha à nouveau sur la marque de clairvoyance en commentant pour lui-même.

« Luxian tu dis ? Hum … C’est vrai ça ? Peut-être bien… » Puis, d’un mouvement incroyablement rapide et agile, il attrapa le frêle corps du voyageur au creux de sa main griffue avant de se tourner vers son assistant. « Fais enlever le précédent, il s’est évanouit rapidement, je vais m’occuper de celui-là. »

Sans qu’il n’ait son mot à dire Corey se retrouva entrainé dans l’antre du Lord, un lieu à sa démesure, derrière le rideau, la pièce était immense. Sur les murs il y a avait toute sortes de bouteilles d’encre, d’aiguilles, de piercing et d’autres accessoires dont l’héliophobe préférait ignorer l’utilité. Au centre de la pièce, enchainé à une sorte de chevalet, il y avait un voyageur d’une vingtaine d’année, le dos couvert par les lignes subtiles d’un tatouage inachevé. Inconscient, les traits tirés, il semblait avoir passé un sale quart d’heure. Toujours enserré dans la patte du félin géant, Corey cessa de se débattre et jeta un coup d’œil à l’étagère devant laquelle ils s’étaient arrêtés.

« Sur quoi on va partir pour te faire brailler comme jamais… ? »

« Hein ? Mais je ne veux pas de tatouage moi ! Laisse-moi passer ! Je dois juste apporter un message à ton roi. »

« Shhh… » Fit-il pour le faire taire, toujours penché sur les différents flacons aux formes hétérogènes et aux couleurs chamarrées. Il en préleva un, l’exposa à la lumière puis renonça, le reposant. « Non… »

Comme il n’avait rien de mieux à faire, le geek regarda lui aussi les contenants et compris qu’il s’agissait des différentes encres avec lesquelles le Lord avait l’habitude de travailler. Certaines étaient plus noires que la nuit et semblaient habitées par le mal. D’autres, changeaient sans cesse de couleur, comme ne pouvant pas se fixer. L’attention de l’héliophobe fût attirée par une encre qui passait du noir le plus classique, au jaune sombre, puis éclatant et enfin un jaune orangé, avec un peu de rouge qui semblait éclatant, avant de revenir à sa couleur d’origine. Le matou sembla deviner ce qui avait retenu l’attention du voyageur et se sait de la fiole pour la rapprocher de son regard.

« L’encre d’adrénaline ? Hum… Pourquoi pas… Oui… Un bon choix, ça sera parfait. »

Dans leur dos, le corps inconscient était enlevé et Corey compris avec effroi qu’il était destiné à prendre sa place…


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 853
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage] Jeu 15 Oct 2015 - 13:18

Toujours prisonnier de la poigne du Lord, le voyageur le regarda déposer le flacon sur une petite table de travail, non loin de toute une panoplie d’aiguilles. Il y en avait pour tous les gouts, des longues, des fines, des larges, des courbées, rien que leur vue faillit faire tourner le geek de l’œil. Mais il était bien trop inquiet pour perdre connaissance maintenant, il essaya de protester à nouveau.

« Mais lâche moi bordel ! Je ne veux pas de ton putain de tatouage. »

« Je croyais que tu avais un message à transmettre… C’est le seul moyen pour que je t’autorise à passer. »

« Je passerais ailleurs alors ! »

Le lord sembla réfléchir. « Hum… Non. »

« Comment ça non ? »

« Je ferais passer le mot pour que toutes les portes te soient fermées… Et puis crois-moi, tu seras content de pouvoir dire que tu portes une de mes œuvres… »

Ses arguments firent mouche et firent douté le voyageur, sur le fond, il était vrai qu’il n’était pas tout à fait opposé à l’idée d’un tatouage. Il lui aurait fallu un peu de temps pour y penser se décider, choisir un motif, un emplacement, un tatoueur. C’était surtout le fait d’être contraint, d’être ainsi malmené et de se voir imposer cette espèce de sadique pour tatoueur. Quelque chose lui disait, vu la façon dont Crazy parlait de ses tatouages, qu’il ne pourrait pas choisir le motif. Prenant son hésitation pour un assentiment, le chat géant relâcha sa prise juste assez longtemps pour lui passer une chaîne autour des poignets et le soulever d’un bon mètre.

« Hé, j’ai pas dit oui… »

« M’en branle, la ferme... » Il fit tourner le voyageur sur lui-même pour le regarder sous toute les coutures. « C’est maigre tout ça… Pas beaucoup de place pour travailler. Le dos ? Mouais non trop classique… » Il fit pivoter l’humain pour lui faire face et pointa une griffe acérée sur son pectoral gauche, juste au niveau du cœur. « Oui… ça colle bien avec l’encre. Ce sera là. »

« Hein quoi ? Sur le pec ? Non c’est cliché laisse tomber ! »

Le lord lui planta sa griffe sous la gorge. « La ferme j’ai dit… Economise tes forces, tu vas en avoir besoin pour gueuler ! » Cette pensée sembla l’amuser grandement.

Un nouveau frisson glacé parcourut l’échine du voyageur, lui coupant la parole. Il regarda le tatoueur se préparer, rapprochant la petite table, sélectionnant les aiguilles qu’il allait utiliser et, malgré lui, il sentait monter la peur. Le souvenir de la souffrance qu’il avait ressenti lorsque sa sœur avait utilisé son pouvoir sur lui remonta de sa mémoire. Il essayait de rationnaliser en se disant qu’il était peu probable que le lord arrive à faire autant mal qu’un voyageur expérimenté utilisant de son pouvoir spécialisé dans le domaine. D’un autre côté, il n’avait pas encore fait l’expérience d’une douleur infligée sur la durée, Meg avait atténué la douleur juste après l’avoir accentué et lorsqu’il avait été blessé au cours de combat il s’était arrangé pour souffrir moins après coup. Seulement, cette fois, il n’aurait pas d’échappatoire, enchainé, il était à la merci du tatoueur et apparemment vu qu’un voyageur venait de s’évanouir à cause de la douleur, ça n’allait pas être une partie de plaisir.

Crazy continuait à se préparer, un sourire aux lèvres, presque en train de siffloter, il installa différentes aiguilles dans le prolongement de ses griffes, ouvrit le flacon, les trempa dedans.

« Allons-y ! »

Il ignora le gémissement de protestation du voyageur et commença à le tatouer, point par point, coup d’aiguille par coup d’aiguille. Au début la douleur était plutôt supportable, même si les piqures étaient douloureuses ça restait plutôt raisonnable mais peu à peu l’encre commença à pénétrer la peau. Corey comprit alors que ce n’était pas le même produit que celui utilisé par les tatoueurs du monde réel, il avait l’impression qu’on lui avait injecté une sorte d’acide ou de venin qui s’amusait à bruler la peau et les tissus en dessous. Il serra les dents aussi fort qu’il le pouvait pour ne pas donner la satisfaction de l’entendre crier à son bourreau.

« Ta peau réagit plutôt bien, on va pouvoir s’y mettre vraiment… »

« Quoi ?! »

C’est alors qu’il comprit que jusque-là le tatoueur était resté dans une phase de test, d’essais et que sa vitesse d’exécution était bien plus rapide lorsqu’il utilisait les quatre aiguilles simultanément. Mais la douleur était au rendez-vous elle aussi. Cette fois l’agression que sa peau subissait était bien moins supportable et lorsque l’encre faisait son effet, c’était vraiment douloureux. Involontairement, ses muscles se contractaient et il se tortillait pour s’éloigner du chat. Il eut du mal à garder ses cris dans sa gorge et laissa échapper quelques râles d’agonie.

« Arrête de bouger ! » Gronda le lord. « J’aime pas cette position, deux secondes… » Il libéra l’entrave qui retenait les poignets du voyageur, mais à la place il lui attacha les mains séparément par un système de poulies. Le geek se retrouva presque écartelé, dans une position encore plus inconfortable. L’image de Jesus sur sa croix lui vint mais son esprit fût vite brouillé par la nouvelle vague de douleur qui lui fit serrer les dents et tirer sur ses entraves jusqu’à ce que ses articulations deviennent douloureuses. Plus aucune pensée ne lui était permise, il ne restait plus que la marée rouge de douleur qui allait et venait, toujours plus haute et puissante.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 853
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage] Lun 16 Nov 2015 - 17:56


Toute la conscience du voyageur était mobilisée sur une seule et unique ambition, rester conscient, il n’était même plus capable de se demander l’état d’avancement du tatouage ou de, ne serait-ce que se rappeler où et qui il était. Il essayait juste de refluer la vague de douleur rouge et noire qui montait aussi régulièrement qu’il arrivait à la repousser, le rapprochant à chaque fois un peu plus de l’inconscience dont l’appel se faisait de plus en plus attirant. L’héliophobe n’aurait même pas vraiment pu dire pourquoi il se battait ainsi de toutes ses forces, par fierté peut être ? Par esprit de contrariété, pour ne pas donner satisfaction à son bourreau, il n’avait pas réussi à contenir ses hurlements de douleur, il fallait donc à tout prix qu’il reste lucide un minimum. Au début la brûlure de l’encre s’était cantonnée à son pectoral gauche, proche de la zone touchée par les aiguilles, mais peu à peu la sourde irradiation avait envahi tout son torse puis tout son corps. Désormais tout son être le brulait, il sentait chaque muscle se contracter sous l’effet du produit, chaque tendon se rétracter, il sentant même sa magie être impactée. Il lui aurait été possible de mettre des mots dessus, mais il sentait que son pouvoir solaire entrait en conflit avec l’espèce de puissance contenue par le tatouage et par l’encre.

Impitoyable et concentré, le grand chat continuait son œuvre, grommelant quelques commentaires sur le manque de muscle du voyageur ou sur une imperfection de sa peau. Les quatre aiguilles fixées au bout de ses griffes déjà acérées ne cessaient pas leur balai perforant, imprégnant la peau de Corey de l’encre dans laquelle l’artiste les trempait régulièrement. Concentré, le Lord avait cessé de s’amuser de la disparition des insultes et autres jurons du voyageur, il se vouait désormais uniquement à son art. Les sourcils froncés sur cette toile un peu trop petite proportionnellement à lui il laissa même échapper quelques encouragements qui furent noyés dans les gémissements du voyageur.

« Tiens bon abruti, y’en a plus pour long... » Puis « Lâche pas maintenant ce serait con... »

Le malheureux était pris de spasmes musculaires incontrôlable dont il ne se rendit même pas compte mais le tatoueur semblait composer avec ces derniers sans réelle difficulté, on comprenait qu’il n’avait usurpé son titre de meilleur tatoueur du monde onirique. Le plus gros du tatouage était terminé, presque l’intégralité du pectoral gauche du voyageur était recouvert par des motifs abstraits avec en leur centre un sorte de cœur stylisé dans le même style assez moderne que le reste. Maintenant l’artiste avait décidé d’étendre les motifs sur le frêle corps, assez loin sur le bras gauche, en remontant sur le cou, presque jusqu’à l’oreille, et jusqu’en bas à gauche de l’abdomen du jeune homme. Le tout donnait, surtout avec le sang qui perlait par endroit, un aspect saisissant, une sorte de surréalité de ce cœur qui semblait sortir de la poitrine de son possesseur.

Malheureusement le voyageur arrivait à bout de forces, il n’arrivait plus à lutter contre la vague de douleur et d’épuisement, il allait se noyer d’une seconde à l’autre. Seule la colère d’avoir fait tous ces efforts pour rien le sauvait, la fureur d’être sur le point de sombrer après ces instants interminables de combat. Il serrait les dents si fort qu’il crut qu’elles allaient rompre, il savait qu’il s’agissait des derniers instants de quasi-lucidité qu’il lui restait.

« Et voilà c’est terminé… »

La douleur qui avait atteint son paroxysme commença à se muter en quelque chose d’autre, la brûlure était toujours omniprésente mais les muscles jusque-là contractés se détendirent un peu et semblèrent regagner un peu de vigueur. La fatigue qui était telle qu’elle lui imposait une chape de plomb sur le cerveau s’estompa sous l’effet d’une énergie nouvelle. Mais le changement le plus significatif venait de son pouvoir, jusque-là, s’il avait essayé de s’en servir pour se libérer de ses entraves, il n’y serait probablement pas parvenu. Mais désormais il avait l’impression de regorger d’énergie, à vrai dire, il ne s’était jamais sentit aussi puissant. Le tatouage encore ensanglanté qui ornait désormais sa poitrine se mit à briller d’un éclat jaune intense, légèrement teinté de rouge par les perles de sang qu’il restait par endroit. Débordant de cette énergie il ne sut pas vraiment comment la canaliser et son être tout entier se mit à luire d’une lumière aveuglante qui emplit instantanément toute la pièce, forçant de Lord à mettre une patte devant les yeux pour se protéger. Pendant encore quelque seconde la luminosité sembla s’accroitre, si c’était encore possible et la chaleur autour du voyageur augmenta considérablement. Les poils du chat percé commencèrent même à roussir légèrement, provoquant une réaction de celui-ci qui envoya une pichenette à l’aveugle mais toucha le contrôleur au creux du ventre.

« Ça va, ça va on a compris ! »

Sonné par ce coup qu’il n’avait pas vu venir, le malheureux Corey laissa échapper cette nouvelle puissance et en subit l’instantané contrecoup. Se retrouvant à nouveau aux portes de l’inconscience, épuisé comme il ne l’avait jamais été.

« Ça va, ça va, tu peux arrêter de lutter, tu as tenu le coup, le tatouage a marché. Je transmettrais ton message au roi. » Joignant le geste à la parole il se saisit du parchemin qui trainait dans les vêtements qu’il avait arraché au voyageur. Il s’approcha ensuite à nouveau de lui et enroula proprement son torse avec une bande de tissus blanc, dont le contact apaisa légèrement la douleur qui était revenue. « Tu pourras l’enlever dans trois nuits, pas avant, même pour voir le tatouage, compris ? » Il pointa une griffe menaçant à Corey qui parvint à peine à murmurer son assentiment. « Allez, tu peux t’évanouir, porte ce tatouage aux sommets jeune Héliophobe, fait honneur à mon œuvre. »

Le geek n’eut pas besoin de plus pour s’abandonner à l’inconscience.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage] Aujourd'hui à 13:35
Revenir en haut Aller en bas

Un instant d'intimité avec un Lord un peu fou [tatouage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-