Haut
Bas

Partagez|

Anastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 856
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: Anastasia Mer 4 Mai 2016 - 17:31


Le jeune homme fût presque étonné que son attaque touche son adversaire, avec la puissance qu’elle dégageait, il s’était attendu à une sorte de pétard mouillé. Il l’avait imaginée invoquer un mur de glace de plusieurs mètres d’épaisseur, ou esquiver négligemment en faisant un pas sur le côté, mais jamais il n’avait envisagé qu’elle reste stoïque sans même chercher à parer ou à éviter. S’il avait su qu’elle serait ainsi prise au dépourvu ou qu’elle chercherait à encaisser, il aurait envoyé un rayon bien plus concentré et qui aurait visé une zone plus sensible. Il s’en voulait presque de l’avoir surestimée mais c’était trop tard, elle était blessée et ne semblait pas être du genre à lui laisser une seconde chance de la toucher avec un de ses rayons.

Il se demanda s’il aurait le temps de tirer une nouvelle fois mais la réponse fût rapide et évidente, elle préparait quelque chose. La température se mit à chuter encore plus, l’héliophobe qui n’avait jamais connu ne serait-ce qu’un froid sibérien se mit à trembler incontrôlablement. Il savait qu’il devait réagir, qu’il ne fallait surtout pas qu’il la laisse faire mais ce froid terrible lui coupait toute motivation et toute énergie. Il rassembla son courage pour se mettre en mouvement mais c’était déjà trop tard, il ne pouvait plus qu’essayer de limiter les dégâts. Il recula, doucement d’abord, encore un peu engourdi par les températures fortement négatives, puis se força à accélérer, devant l’imminence du danger.

Il ne savait pas ce qu’elle allait faire, mais une chose était sûre, mieux valait s’en éloigner et se tenir prêt à esquiver un véritable cataclysme climatique. Il fit appel à sa capacité de déplacement pour s’écarter encore un peu mais lorsqu’il se re-matérialisa, il sut qu’il ne pourrait pas aller plus loin. L’immense vague de gel circulaire lui arrivait dessus plus vite qu’un cheval au galop et il ne put qu’essayer de se protéger le visage.

** Quelle puissance… ** Pensa-t-il juste avant d’être touché par le permafrost.

Soudain il eut l’impression d’être gelé vivant, son corps venait de perdre des dizaines de degrés d’un seul coup. Ses bras, son ventre et ses jambes, qui avaient encaissé le plus gros de l’attaque étaient cristallisés par la glace, il n’aurait pas pu les bouger même si il l’avait voulu. Son souffle était comme figé dans ses poumons, son visage était gelé, les yeux fermés, caché derrière ses bras. Curieusement il n’avait pas mal, même si ça pouvait paraître étonnant, il n’avait plus froid non plus. Il avait envie de s’abandonner à l’obscurité, son rythme de pensées se mit à ralentir, son cœur en fit de même, il était presque bien. Même figé dans cette position verticale, il avait l’impression d’être aussi confortable que dans un lit douillet.

Soudain, une pensée lui glaça le sang (au sens figuré cette fois). ** Merde, je meurs… **

Il avait entendu parler du sentiment de bien-être, de fatigue et de chaleur qui accompagne parfois l’hypothermie et il réalisa que c’était ce qui était en train de lui arriver. Dans quelques secondes, son cœur arrêterait de battre et il se réveillerait dans le monde réel, sans jamais revenir à Dreamland en étant conscient d’y être. Il ne pourrait plus savourer les rayons du soleil sur sa peau, plus se promener dans des prairies immenses ou sur des plages paradisiaques. Il ne pourrait plus rencontrer des gens venus de toute la planète, sans contrainte de temps ni d’espace, il reviendrait au seul contact de son clavier.

Il était vrai que la vie de voyageur n’était pas de tout repos, qu’il y avait des hauts et des bas et qu’il avait fini nombre de nuits gravement blessé, voir amputé d’un membre. Mais s’il devait dresser le bilan, il était largement positif, ce monde représentait beaucoup pour lui, probablement plus que pour la majorité des voyageurs et il était hors de question qu’il y renonce. Pas à cause de cette merdeuse colérique, tout le monde avait des problèmes ce n’était pas une raison pour geler la moitié d’un royaume. Non il ne pouvait pas se laisser faire, il ne le voulait pas, il fallait qu’il lutte, qu’il se batte jusqu’au bout, qu’il puise dans ses dernières forces. Même si le noir et le sommeil étaient attrayants, il fallait qu’il les repousses, qu’il aille vers la lumière, que pour une fois dans sa vie il ne choisisse pas la facilité.

** Ptaiiinn… **

De sa vie il n’avait jamais mené un combat intérieur aussi dur, même résister à la zombification de Luche s’était avéré plus simple. A chaque fois qu’il repoussait l’appel du néant, de la mort, du froid, il y était de nouveau attiré, inexorablement. Le royaume de la lumière apparu dans ses pensées, il s’était pris d’affection pour cet endroit et l’idée de ne plus y retourner lui était insupportable. Il pensa aux gens géniaux qu’il avait rencontrés, Dan, Jovey, la petite Pénélope, Mara, Dazh, et tant d’autres. Il puisa dans ses dernières forces pour repousser le gel, pour reprendre le dessus, pour rester en vie.

Son corps entier se mit à luire, mais, encore plus visible, son tatouage se mit à briller encore plus fort, chaque ligne apparaissait nettement sous les vêtements et le givre. Enfin, il eut assez de force pour briser la carapace de glace qui l’immobilisait, il ne s’y était pas attendu, mais la douleur fut intense. En temps normal elle l’aurait terrassé, lui aurait arraché des larmes et l’aurait fait renoncer, mais pas cette fois, pas après ce qu’il venait de surmonter. Il ne s’en rendit pas compte mais il hurlait, son tatouage était de plus en plus brillant et sans vraiment y penser il écarta les bras, tel le christ rédempteur, et le seul œil qu’il pouvait ouvrir se posa sur la jeune femme. Ce n’était pas un geste de défi, il ne contrôlait pas vraiment ce qu’il faisait, il obéissait juste à la rage et à l’adrénaline qui coulait dans ses veines.

« Raaaaaahhhh ! »

Sans vraiment maîtriser ce qu’il faisait, une sorte d’immense boule lumineuse apparut devant son torse, à une trentaine de centimètres. Même si elle essayait de l’attaquer maintenant, c’était trop tard, le gel ne dépasserait plus ce mini soleil. La sphère augmenta jusqu’à faire la moitié de la taille du jeune homme et elle sembla presque se stabiliser. Mais soudain des centaines de rayons lumineux qui fusèrent vers la jeune fille, ils n’étaient pas tous centrés sur elle mais arrosaient toute la zone un peu aléatoirement, sans que le jeune homme ne regarde vraiment où il tirait. La pluie dura quelques secondes, une trentaine peut être, et la sphère lumineuse disparue comme elle était venue.

Le tatouage du jeune homme disparut à nouveau sous les bandages et les vêtements et toute l’énergie que l’Héliophobe avait donnée dans cette dernière attaque avait disparu. Il ne restait qu’un Corey hagard qui ne réalisait pas vraiment ce qu’il venait de faire et ne comprenait pas vraiment comment il avait réussi une attaque si puissante. Rapidement la douleur et l’épuisement vinrent reprendre le dessus. Les engelures qu’il avait sur la majeure partie du corps lui envoyèrent des décharges et il s’écroula à genoux, vidé de toute force. Il n’eut même pas la force de jeter un dernier regard à la voyageuse, peu importait son état, il n’y pourrait plus rien, il se laissa tomber en arrière et, ainsi allongé dans la poussière, les yeux perdus dans l’immensité du ciel bleu, attendit de voir si elle allait venir l’achever.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 290
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Anastasia Ven 13 Mai 2016 - 1:20
  Anastasia contempla son œuvre : elle ne savait jamais si cette plaine vitrifiée tout autour d’elle était magnifique, ou si elle lui rappelait par trop d’aspects sa Sibérie. Elle voyait les oiseaux gelés tomber sur le sol et se fracasser, elle entendait le vent qui chantait une bien étrange mélodie sur ce bout de glace absolu. Elle chercha du regard le Voyageur, et vis deux choses : premièrement, il était en grande partie congelé (comment avait-il fait pour aller aussi vite ?), secondement, il était en partie décongelé… et pas tout à fait inconscient.

  Pour la Voyageuse des Glaces, c’était bel et bien une première : cette technique lui avait fait accéder à la première place de la Baby en sucrant l’ancienne numéro une, et voilà que ce type y survivait… Non, pire ! Il était en train de riposter !

  Il hurlait et son pouvoir se déchaînait si bien qu’Anastasia sentit une aura d’une force qu’elle ne lui avait pas soupçonné la première fois qu’elle l’avait vu. Pour une fois, elle se mit en position de défense, non pas parce qu’il le fallait, mais parce que son corps agissait inconsciemment.

  Quand les rayons se dévoilèrent dans des torrents furieux de lumière, ce fut son pouvoir à elle qui réagit immédiatement, sans qu’elle en ait à peine conscience (on appelait ça aussi l’instinct de survie… elle l’avait oublié, celui-là), et ce même si elle doutait de pouvoir parer des rayons avec de la glace… qui laissait passer la lumière. Cependant, lors du grand choc entre la plupart des rayons et le mur de glace qu’elle avait érigé en un éclair, ce fut la diffraction qui fut reine : les rayons se décalèrent de façon aléatoire, selon les plis de la glace et des formes qu’elle avait prises sous le coup de la peur. Anastasia ne chercha même pas à parer, elle était trop éblouie par l’attaque, elle ne pouvait que voir les rayons qui ricochaient et s’écartaient magiquement d’elles, volant au-dessus de sa tête ou sur les côtés, telles des étoiles filantes qu’on regarderait de trop près.

  Tout fut terminé après quelques secondes, laissant le Voyageur épuisé, dans la moitié de glace qui lui servait maintenant de cocon. Elle se demanda que faire : devait-elle l’achever ? Non, il ne le méritait pas, il était fort, et les forts avaient bien le droit de survivre. Devait-elle le défaire de son lit de glace ? Non, il était faible, et les faibles n’avaient leur mot à dire. Elle le laisserait donc là. Elle se retourna donc vers les murailles du Royaume des Chats… et vit une armée de cinquante matous qui la regardait, les armes à la main, hésitant à s’approcher de la patinoire qu’elle avait formée. Elle les mata, ils avaient des lances, des gros chats, certains avaient l’air apeurés, d’autres étaient déterminés. Ils étaient surtout déterminés en fait, avec cette lueur dans les yeux… Et comme l’autre Voyageur, ils savaient qu’ils allaient s’affronter contre un parti trop fort pour eux. Elle serra les dents devant ce cortège, elle ne pourrait rien faire de sa nuit sans que des âmes qui ne la méritaient en rien ne s’interposent, elle hurla donc avec un grand geste de la main glacée (deux doigts étaient perdus) :

« VOUS ME FAITES TOUS CHIER !!! » Elle essaya de dire quelque chose, vu qu’elle respirait fort, mais elle tourna ses talons à quatre-vingt-dix degrés, vers une direction loin des murailles. « Allez sauver l’autre si vous en avez envie. Vous pouvez le remercier. » Elle ne savait plus comment il s’appelait, alors elle improvisa : « Il s’appelle le Zénith, vous pouvez bien lui dresser une statue. » C’était un surnom de merde, mais vu qu’elle avait oublié son prénom, le lui avait-il dit d’ailleurs ? mais voilà, il était étincelant, ça tombait sous le sens. En tout cas, c’était comme ça qu’elle appellerait le Voyageur le plus puissant qu’elle ait jamais croisé.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-