Haut
Bas

Partagez|

[Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 04/07/2015
Age du personnage : 19

Nouveau challenger
Jonathan Hendrix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Ven 10 Juil 2015 - 16:59
J'avais plus ou moins compris la manière pour se rendre dans un lieu à Dreamland. Le fait de penser à quelque chose avant de s'endormir te rattachait au monde le plus proche de ton état de pensé lors du franchissement du sommeil paradoxal. Avec cette idée en tête, je décidai de chercher un lieu dans lequel je pourrais exprimer mon art et où se trouveront surement des Voyageurs qui partageront la même passion. Ravi par cette pensée, je fermai les yeux avant de sombrer de fatigue.

...

Je fus transporté à travers Dreamland et me retrouva instantanément dans un nouvel endroit. Je me trouvais actuellement au pied d'un immense tour blanche recouvert de centaines de graffitis tous aussi étranges et disgracieux les uns que les autres. C'était quelque peu surprenant venant d'un lieu d'art Je remarquai aussi des fenêtre donnant sur l'extérieur disposées aléatoirement et toutes de couleurs différentes. J'observais du palier à quelques mètres de la porte d'entrée, la tête tellement en arrière que je risquais le torticolis à tout moment. En effet, le bâtiment cylindrique ne semblait jamais se terminer, disparaissant même dans les nuages.
Je me décidai enfin à rentrer à l'intérieur, passant une porte automatique en verre qui avait la particularité d'être de travers lorsque je vis mon reflet dans le verre réfléchissant. Cette nuit, ma tenue avait encore changée. J'étais habillé d'un pull à capuche tout tacheté de différentes tâches bleutées. En dessous, je portait un habituellement Tee-Shirt à manches longues à la différence qu'il était rose et que le col était ouvert presque jusqu'aux épaules. Je portais aussi un pantalon couleur perle avec des banquettes bleu nuit. J'étais impressionné par la diversité des vêtement que l'on pouvait revêtir dans Dreamland sans rien n'avoir à faire.
En profitant de l'occasion, je me recoiffai d'un revers de main dans les cheveux. J'enjambai enfin la dite porte et me retrouvai dans un hall d'entrée remplie de nombreuses personnes. J'étais étonné par la présence d'autant de vie dans un si petit endroit. Des Voyageurs, Rêveurs et Créature Oniriques cohabitaient sans aucun problème. La pièce se composait d'un sol à damier blanc et noir alors que les murs et plafond étaient monochromes d'un clair lumineux.
-"Puis-je vous aider ?" demanda une petite voix sur ma gauche.
Je me retournais pour rencontrer mon interlocutrice qui se tenait derrière un comptoir d'accueil.
-"Vous cherchez quelque chose en particulier ?"
Je me rapprochai d'un pas et la dévisageai discrètement d'un œil rapide. C'était une jeune femme qui d'après moi aurait une vingtaine d'année si elle venait du monde réel. Ce qui était à écarter par ses cheveux verts qui flottaient et qui avait la consistance huileuse et épaisse de la peinture. Son regard jaunes vives traduisait une certaine timidité et hésitation dans ce qu'elle faisait, mais son expression montrait qu'elle désirait tout de même faire de son mieux.
-"Euh... À dire vrai, je recherche un endroit où on puisse trouver de l'écriture. -Vous voulez parler de l'Art d'écrire ? Désolé monsieur, cette tour ne recueille que de l'art sous forme de dessins. En tout cas à ma connaissance... -Co... Comment ça ? demandai-je sans comprendre le sens de sa phrase. -En fait, voyez-vous, la tour possède une multitude d'étages avec chacun une spécificité différente. Cependant, les marches sont tellement nombreuses pour passer d'un étage à un autre que personne ne sait rendu plus loin que le dixième étage depuis un moment. Les locaux sont donc inoccupés mais qui sait, vous trouverez peut-être ce que vous cherchez là-haut."
À ces mots, je me dirigeai jusqu'à la cage d'escalier, passant devant un ascenseur sur lequel était afficher un papier avec un mot concernant son état.
* Ascenseur seulement réservé aux êtres oniriques ! De tout façon il est en panne alors allez voir ailleurs ! *
Je me demandai la raison pour laquelle il y avait un ascenseur alors que personne n'arrivait au-delà du dixième étage, mais en regardant plus haut, je compris que ce dernier n'allait pas plus loin que le cinquième. C'était surement pour économiser l'énergie et temps de tout ceux qui devait se rendre aux salles supérieures, enfin sauf aux Voyageurs...
Devant la porte qui menait aux escaliers, une plaque clouée au mur affichait les cours et thèmes qui se trouvaient à chaque étage. Je ne vis en effet le thème de l'écriture nul part, mais j'étais tout de même de plus en plus curieux au sujet de cette tour. Aussi, je me dis qu'un peu de sport n'était pas si mal. J'entamai donc le premier étage avec un esprit échauffé et positif. Je sautai de marche en marche à un rythme régulier et rapide lorsqu'au bout d'un moment, je commençai à respirer de plus en plus bruyamment avant d'haleter durement. J'avais beau avoir escaladé ces marches pendant une quinzaine de minutes, je ne voyais toujours pas le bout...
Et alors que l'escalier tournait enfin à deux angles de quatre-vingt-dix degrés pour annoncer le moitié du chemin à parcourir, je me trainais d'un pas lent, vidé de mes forces. La rampe sur le côté droit m'étais un grand secours.
Mais la sueur déversée et mes efforts finirent par payer. J'atteignis la dernière marche à quatre pattes dans un état misérable. J'allais m'adosser au mur en face pour reprendre mon souffle lorsque j'eux une idée lumineuse. Non loin de moi se trouvaient des salles de cours avec du matériel de dessin en tout genre. Aussi, je jetai un coup d'œil à travers la petite fenêtre qui donnait sur l'intérieur et vérifiai que la classe était libre. Cette dernière était spacieux et plutôt propre. Au centre, une dizaine de chaises se plaçaient en cercle accompagnée chacune d'une toile posée sur son pupitre en bois. Comme la paroi de droite, un établi de fortune recouvert de diverses couleurs déversée par mégarde soutenait les instruments de dessin. Je traversai d'un peu assuré la salle et me saisis d'un feutre noir avant de repartir en ferment la porte derrière moi.
Je repartis dans les escaliers et commençai à monter en direction du second étage. Je regardai que personne ne se trouvait à proximité et commençai à écrire sur le mur blanc avec le gros feutre. Je n'aurais pas pu prendre une feuille comme support puisque la taille de la mine n'aurait pas permis une description optimal sur le minuscule bout de papier. Et puis je ne pouvais pas non plus embarquer une toile et devoir la transporter dans les deux étages restant.
-"Les mots disparaitront lorsque j'aurai fini mon Invocation." parlai-je à voix haute comme pour affirmer à moi même que je ne faisais rien de néfaste.
À leur habitude, les mots se mirent à remuer sur la surface jusqu'à ce que j'écrive la totalité de la description. Ils s'envolèrent et se joignirent sur mes deux pieds pour former quelque chose que j'avais déjà utilisé auparavant. Des petites ailes blanche se déployèrent avec une multitude de plumes fines. Cette invocation était à la limite entre le vivant et le non vivant. Je pouvais les contrôler par ma volonté et les placer où je voulais, cependant leur point faible restait leur résistance ainsi que leur maigre force. En effet, chaque aile ne dépassait pas les cinquante centimètres de long et peinaient à me soulever pour voler. Autrement dit, cette technique était inutile dans la plupart des cas, mais en tant que soutient, elles remplissaient très bien leur rôle.
Je repris un peu d'élan et fis mine de sauter pour pouvoir battre des ailes. Une soudaine poussée me déséquilibra et le haut de mon corps sembla à la traine par rapport au bas qui menait l'ensemble à l'Invocation. Je dus mis reprendre plusieurs fois avant de parvenir à maitriser un temps soit peu la direction et la portance.

Au final, j'avais passé une heure et une demi-douzaine d'Invocations afin de monter toutes les marches jusqu'au troisième étage. J'avais certes récupéré ma force physique, mais avec toutes ces incantations, j'étais à court niveau pouvoir. Ce qui me donnait toujours cette impression de lourdeur. J'avais aussi les jambes engourdies par l'utilisation des ailes qui demandaient une constante utilisation des muscles dans tout le bas de mon corps. Comme au premier étage, je me collai contre le mur près de la cage d'escalier.
-"Impossible de monter plus haut, merde... Je crois que j'ai atteins ma limite." lâchai-je essoufflé.
J'entendis du bruit un peu plus loin. Intrigué, je décidai d'y jeter un coup œil puisque je me trouvais dans l'incapacité de monter ou descendre un étage de plus. J'étais surement bloqué à cet étage pour le reste de la nuit.

Passant la tête par la porte d'où semblait venir le voix, je découvris avec surprise une immense cuisine aux couleurs estivales. Au centre de la salle, se tenait un petit homme avec une toque blanche sur sa tête barbue. Un énorme nez large et plat se trouvait en plein milieu de son visage qui affichait une expression des plus indescriptible. Il s'adressait à une autre personne qui se tenait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 630
Honneur: 170
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Dim 28 Aoû 2016 - 19:08
Génial, encore un refuge de cinglé. Des gens qui se trimballent à poil, des pots de peinture qui vols, des créatures avec des têtes en forme de pinceau... Le mot "normal" avait définitivement été banni de cet endroit. Shad avait prit un ascenseur au hasard et déambulait des les couloirs de la tour des arts, complètement pommé. Il en avait même oublié à quel étage il se trouvait.

-Dis, t'es sûr qu'on est à la tour des arts? Nan parce que ça ressemble quand même vachement plus à un hôpital psychiatrique version Dreamland...

-C'est à peu près la même chose, répondit Hoji d'une voix blasée; ils sont tous taré aussi là dedans.

-Déshabillez-vous! cria à l'attention de l'invocateur une créature dont les cheveux avaient la texture de l'encre de chine. Et fissa! le peintre commence à s'impatienter!

Shad avait sursauté tellement fort qu'il avait faillit dérapé dans une flaque de peinture à l'huile. Se déshabiller? Il avait l'air d'être venu pour poser à poil?

-Heu... Pardon?

-Plus tard les excuses! Ah, et vous pouvez garder la plante pendant la pose mais ôtez moi cet horrible  masque de votre épaule.

Le masque se détacha et Hoji apparut dans un nuage violet à quelque centimètre du visage de la créature. Celle ci ne broncha même pas.

-Surveilles tes paroles, flaque de pisse, si tu ne veux pas que je t'enfonce ton pinceau dans le croupion.

-Oh! Un démon! Que fais-tu ici vile créature? Ta présence dans ce sanctuaire de la beauté et de l'art est inadmissible! Tu es comme une tâche de boue au milieu de la plus belle des toiles! Une coulure d'encre sur une calligraphie! une caricature! un pinceau sans poil! Une palette sans couleur! une...

-Oui bon, on a comprit. Y a erreur sur la personne, on est pas venu pour poser nu. On cherche un de vos collègue, un certain Miguel Anks ou quelque chose comme ça...

-Aaaah mais pourquoi vous ne l'avez pas dit plus tôt! Pauvre Miguel, séparé de son précieux Artéfact. Nous sommes tous si triste qu'il ne puisse plus exercer son art, nous nous régalions tellement avec ses créations! Un véritable délice! Autant de saveurs que de couleurs, de beauté que de créativité, de...

-Vous seriez fort aimable de m'indiquer la direction à prendre pour le trouver, coupa Shad en se pinçant nerveusement le dessus du nez. S'ils étaient tous comme lui ici, il y avait des chances pour qu'il pète les plombs avant d'avoir rendu le moindre service à qui que ce soit.

-Oh, je m'égare. Par là, deuxième escalier à droite, ensuite premier couloir de gauche; celui à côté de la statue du penseur faisant le poirier; vous prenez la passerelle, vous enjambez l'éléphant, vous verrez surement le capitaine Haddock dans sa barque; dîtes lui bonjour de ma part; et à ce moment là vous ne serez plus très loin des ateliers de la cuisine. Suivez les Léprechauns albinos, ils y vont souvent.

-.... Merci.

Shad reprit sa route, les yeux exorbités. Ça s'annonçait psychologiquement très dur. Marie-Jeanne fit un signe d'au revoir à la créature, Hoji se contenta de lui faire un magnifique doigt d'honneur et Shad  se mit à chercher un escalier faisant le poirier à côté d'un penseur. Ou un poirier faisant le penseur sur un escalier. Il ne savait plus trop. Il avait vraiment l'impression de traverser un passage du film "les  12 travaux d'Astérix".

-Bordel, rappels moi ce qu'on est venu faire ici?

-Euh... Ah oui, ce gars, Miguel Anks a posté une annonce dans le Dream-mag pour signaler un vol. Il pense que c'est l'un de ses collègues, ou quelqu'un de la tour des arts en tout cas.

-Et t'as pas autre chose à foutre que de rendre service à des tarés qui peignent des gens à poil?

-Bha pour l'instant non et il offre une récompense. Et puis ça nous fait pas de mal de... "bunk"

Quelqu'un venait de percuter l'invocateur en courant. Un jeune homme aux oreilles pointus; une créature à première vu. Ses vêtement de commis de cuisine tâchés de peintures indiquaient même qu'il était sûrement du royaume. Le jeune homme releva la tête en se frottant la tignasse d'un air désolé.

-Navré m'sieur, j'ai pas fais gaffe.

-C'est pas grave, tout va bien. Vu tes vêtements, tu dois surement connaitre Miguel Anks? Tu saurais où je peux le trouver?

-Oui bien sûr! c'est mon patron! vous venez pour le pinceau? c'est génial!

-Oui oui, du calme... Et merde le v'là parti. Hey! Attends moi!

L'invocateur se précipita à la poursuite du garçon. Ce dernier le conduisit d'escalier en étage, de couloir en passerelle, de... Bordel, il y avait vraiment un éléphant à enjamber. Ils arrivèrent finalement à une grande cuisine dont les murs étaient décoré de tableaux multicolores représentant des  muffins, fondant, éclaire et autre pâtisserie. L'endroit disposait de plusieurs plan de travail où étaient disposés des bacs de peinture surplombé d'un écriteau propre à chaque couleurs. Jaune banane, rouge cerise, vert salade, bleu myrtille... Ici la nourriture; comme la plupart des chose de ce royaume; se dessinait. Au fond de l'atelier, affalé sur une table entre les pupitres et les toiles, se trouvait un homme qui pleurait toutes les larmes de son corps. Shad n'eut aucun mal à deviner qu'il s'agissait de l'homme qu'il cherchait. C'était pas trop tôt...  L'homme les entendit entrer dans l'atelier et se retourna brusquement.

-Vous! vous vénez pour m'aider?! Dit-il en se précipitant vers l'invocateur. C'EST OUNE CATASTROPHE HEEYYY!!! hurla t'il avec un curieux accent en secouant l'invocateur comme un prunier. IL FAUT ABSOLOUMENT QUÉ VOUS M'AIDIEZ !

-D'accord, vous allez commencer par arrêter de me hurler dans les oreilles, et lâcher mon col.

L'homme lâcha le voyageur en s'excusant dans un long sanglot qui lui donna une forte envie de lui coller des gifles.

-Bon et bien euh... Quand avez vous vu pour la dernière fois votre euh... Pinceau?

-Oh! oui! c'était euh.. Oh, né restez pas derrière jeune homme! dit-il en s'adressant visiblement à une personne derrière Shad; Vous vénez aussi pour m'aider a rétrouver mon pinceau? Demanda t'il les yeux plein d'espoir et de larmes.

Shad se retourna et vit ce qui semblait être un voyageur. Jeune, les cheveux blonds, il semblait être un peu timide. Hoji apparut à côté de l'invocateur d'insecte et fixa le garçon d'un regard mauvais à travers son masque.

-Dégage de là morveux, on se fait déjà assez chier comme ça pour une récompense à deux balles alors pas question de partager.

- Hoji, je t'ai déjà dis d'arrêter d'insulter comme ça les gens qu'on connais pas Et puis c'est pas à toi de décider de ce qu'on fera de la récompense.. Puis il sourit amicalement au jeune voyageur et lui fit un salut de la main. Un coup de main ne sera pas de trop, moi c'est Shad!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 884
Honneur: 83
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Sam 17 Déc 2016 - 20:49
La tour des arts, un petit coin sympa de Dreamland où les délires de l'espèce humaine se concrétisent en continue. Ce que j'aime tout particulièrement faire ici c'est faire le tour des étages en cherchant des œuvres inspirés de l'imaginaire créé par des film ou des jeux vidéos. J'avais particulièrement apprécié mon passage dans une grande salle rempli de tableaux capable de parler et de se mouvoir. Tout droit sortie de l'univers du sorcier à la cicatrice. Mais aujourd'hui rien de tout ça, pas de découvertes de créations étonnantes juste la recherche d'un objet étonnant. Pour une fois j'aimerais bien me faire un peu d'EV y'a moyen de bien s'en servir et ça peut être bien utile à Dreamland et c'est le Dream'Mag qui m'a apporté ce que je cherchais.

Un objet a été perdu par un chef cuistot-peintre qui nourrie toute la populace de ce lieux considéré à lui seul comme un royaume. Ça ne doit pas être la moitié d'un as ce type, mais je verrais bien en arrivant jusqu'à lui. Pour le moment je montes les étages après avoir demandé mon chemin ce qui n'est pas forcément une chose simple à faire ici. Des éléments bougent, les choses changent, tout est variable et aléatoire comme l'imaginaire de chacun et je pense que c'est un peu pour ça que j'apprécie ce royaume. On y découvre toujours des choses nouvelles et étonnantes. Oui bon, Dreamland en lui même est un paradis pour qui aime ce genre de choses, mais ce royaume en est un exemple particulièrement bon. Et chipotez pas, je pense ce que je veux !

Me voici donc dans ce qui doit être le bon étage d'après les indications que l'on m'a donné. Je traverse les salles les unes après les autres en ne m'attardant par trop car nous n'avons pas forcément toute la nuit devant nous et le pinceau est peut-être déjà loin à l'heure qu'il est. Bref je presse le pas en cherchant les cuisines et finit par sentir des odeurs qui qui différent légèrement de ceux qu'on peut trouver ailleurs dans la tour. Ok, on peut parfois tomber sur des parfums ou des ordures qui sont aussi des odeurs de travail très différents de la peinture et de l'encre, mais on s'éloigne du sujet encore.

Je m'approche de l'entrée et un mec blond passe une tête par l'ouverture de la porte alors qu'une créature masqué l'injure à moitié. C'est une voix plus connue de mes oreilles qui la succède, mais pendant son monologue un chariot poussé par deux créatures percute le blond qui bascule dans le chariot et se fait embarquer sans que les créatures ne s'arrête ou ne le remarque.

-Un coup de main ne sera pas de trop, moi c'est Shad!

Je savais bien que cette voix me disait quelque chose ! Et j'entre dans les cuisines en courant à moitié. Je me décale sur le côté pour croiser la créature en lui souriant puis je tourne la tête vers Shad et lève la main pour lui "en taper cinq" (comme on dit). Un cuistot leur fait face, les yeux rougies, un grand sourire en nous regardant et un peu d’embonpoint.

-Seriez vous Miguel Anks ?

-Tout à fait cher Monsieur ! Vous êtes ven[o]us m'aider à retrouver mon pinceau vous aussi ??

En tournant la tête vers Shad je lui tape la main sur son épaule en souriant.

-Et bien on va encore faire équipe mon petit Shad ! Tout à fait chef, j'ai vu votre annonce dans le dernier Dream'Mag. Vous aviez commencé vos expliquations ?

-Pas encore non, j'allais commencer quand le jeune.. Il décale sa tête sur le côté en cherchant du regard le blond de tout à l'heure, mais sans le voir. Bref, passons ! Je vais  tout vous expliquer ! Alors voualà ! La dernière fois que j'ai vue mo[u]n cher pinceau, bras armé de mo[u]n talent je le déposait dans son coffre, fort juste ici. Il pointe du doigt une petite porte en métal enfoncé dans le mur épais de la tour. Je sortais faire une pause pendant qué mo[u]n commit s'occuper de préparer les plateaux qui devaient partir partout dans la tour pour la livraison des repas. J'en ai profité pour aller voir certaines connaissances et profiter de leurs talents pour oxygéner mo[u]n génie créatif et quand je suis revenu quelques heures plus tard pour préparer les prochains plats le mal était déjà fait ! La catastrophe ! Le crime ! L’ignominie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 630
Honneur: 170
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Mer 21 Déc 2016 - 19:24
Shad se stoppa bêtement dans ses salutations quand le jeune homme disparut brutalement, embarqué par un chariot avant même d'avoir eu le temps de répondre. Voilà qui était peu banal... Mais en même temps tellement typique de Dreamland. Un autre voyageur fit cependant son apparition dans la pièce à la place du blond. Shad resta perplexe quelques secondes face à la curiosité de la situation, ne manifestant au début qu'un  simple haussement de sourcil d'incompréhension. Tommy? Tommy Fawl était ici lui aussi pour la même mission? Quelle aubaine! ça faisait déjà quelques nuits qu'ils n'avaient pas voyagé ensemble dans le monde onirique en plus de ça.  Shad accueillit joyeusement la salutation de son ami en lui tapant dans la main.

-Tommy! Merde alors, ça fait plaisir de te voir!

-C'est qui cette tronche de fion? Ma parole mais on va pas avoir la paix aujourd'hui!

La tirade du démon passa plus ou moins inaperçu tandis que la victime du vol expliquait la situation aux deux voyageurs. Shad se tourna donc vers le coffre enfoncé pour l'observer d'un peu plus près. Il y avait des traces sur les bords de la cavité; le voleur s'était bien acharné sur la porte à première vue. L'avantage d'être deux, c'est que s'il s'agissait d'un gros bras ils auraient plus de facilité à le gérer ensemble. De plus les deux voyageurs avaient l'habitude de faire équipe et ils n'en étaient pas à leur premier combat ensemble.

-Bien, on va prendre le relai Monsieur Anks, on vous tiendra au courant quand on aura du nouveau.

-Oh merci infiniment Messiou'! Yé m'en vais mettre de l'ordre dans mon atelier. SILVIANO, QUE PERSONNE NE ME DERANGE!

La créature s'en alla vers le fond de la pièce en claquant violemment la porte derrière lui, faisant tomber le tableau accroché juste à côté.

-Drôle de personnage... Bon, à nous. T'en penses quoi Tommy?

-"Tommy" devrait aller voir ailleurs si sa couleur de cheveux inspirerait l'un des tarés de cet endroit qui peignent des éléphants en maillot de bain. On a pas besoin d'aide pour retrouver une brosse a chiotte multicolore.

L'invocateur se plaqua la main sur le front en soupirant longuement, désespéré de devoir infliger à chacun de ses compagnon de route la présence de ce démon exécrable.

-Ah, désolé vieux j'avais complètement oublié de faire les présentations... voici Hoji, un démon originaire du royaume des hyménoptères... -enchanté, maintenant barres toi- et voici Marie-Jeanne, une créature que j'ai rencontré du côté de Weed land et qui m'accompagne partout maintenant.

La plante sortit la tête de derrière le dos de l'invocateur en se frottant les yeux et en baillant, saluant vaguement le manieur d'un geste de la feuille.

-Hoji, que ça te plaise ou non on va faire équipe avec Tommy. C'est l'un des premiers voyageurs que j'ai rencontré alors tu vas rester gentil et la boucler.

-J'espère pour toi que t'auras pas besoin de m'invoquer parce que je vais te coller un de ces boxon mon gaillard...

Après avoir passé deux bonnes minutes à s'engueuler avec le démon, l'invocateur se tourna vers son camarade  et s'excusa pour le dérangement.

-Bon, on devrait peut être faire le tour de la cuisine pour voir si on trouve des traces qui pourraient nous mener sur une piste; je vais commencer au fond.

Passant entre les plan de travails et autres chevalets de peinture, Shad en profita pour raconter au manieur de nuage les quelques péripéties qu'il avait vécu depuis la dernière fois qu'ils avaient fait équipe. Passant rapidement sur sa rencontre avec le démon, sa mésaventure a Kazinopolis avec Mara, sa rencontre avec les fables et son excursion dans la forêt des rêves, il soulevait une plaque par-ci, un tableau par là ou encore soulevait  un couvercle de marmite. Tandis qu'il écoutait ce que Tommy avait à lui raconter, il fut interpellé par une étrange trace de peinture jaunâtre au sol. Il s'accroupit et y passa son doigt pour la sentir. Elle avait comme une légère odeur de curie. C'était sans aucun doute une trace du pinceau en question.

Des traces comme ça, il était tout à fait normal d'en trouver dans la cuisine. Mais elle semblait curieusement éloignée de l'endroit où Miguel Anks avait l'habitude de travailler; à savoir le grand chevalet à l'autre bout de la pièce. Shad interpella le commit qui balayait autour des tables au fond de la cuisine.


-Excuse moi, Cet endroit à l'air nickel. C'est pas ton genre de laisser la moindre saleté, hein?

-Euh... Non monsieur, le patron est très à cheval sur la propreté dans son atelier alors il faut que ça brille.

-C'est bien ce que je pensais; répondit l'invocateur en se grattant le menton d'un air pensif. T'as trouvé quelque chose Tommy?

Reportant son attention sur la trace de peinture, il remarqua que quelques fines goûtes de la même couleur étaient tombé jusqu'à une porte surmonté d'un petit panneaux en bois sur lequel était inscrit "Entrée de se'vice".  Le "R" avait presque été effacé par le temps...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 884
Honneur: 83
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Sam 24 Déc 2016 - 1:27
-"Tommy" devrait aller voir ailleurs si sa couleur de cheveux inspirerait l'un des tarés de cet endroit qui peignent des éléphants en maillot de bain. On a pas besoin d'aide pour retrouver une brosse a chiotte multicolore.

En réfléchissant aux informations que vient de nous donner le cuisinier je lève mon poing fermé dans la direction de la créature masquée. Je n'ai pas particulièrement envie de perdre du temps à tergiverser avec cette bestiole au ton désagréable qui semble accompagner mon ami. C'est donc les malpogants qui sont chargés d'échanger avec cette chose au caractère, au premier abord, exécrable.

-Qu'est ce qu'elle a la mouche transgénique ? Elle la ferme un peu avant qu'on lui change la forme de son masque en toc ? Attend qu'on tombe sur un pot d'insecticide histoire de te repeindre façon body-paint nature morte.

Et des échanges sans intérêt commencent alors que Shad s'excuse, m'explique de qui il s'agit et me présente une créature empoté dans son dos. Cette dernière semblait autant endormie que plus aimable que l'autre abeille désagréable. La conversation avec mon gant a l'air de bien l'avoir chauffé le truc et j'avoue que la situation m'amuse beaucoup. Une parodie de chanson avec un mec se faisant passer pour une adolescente rebelle me revient en tête et me fait sourire. Finalement Shad clos la discussion en réussissant à faire taire sa créature et je le charrie en lui demandant s'il comptait ouvrir un cirque avec toutes ses bestioles et nous nous mettons à chercher quelques indices.

Pendant les investigations nous discutons de ce que nous avons vécus chacun de notre côté pendant nos nuits et certaines ses actions semblent assez cocasses. Notamment le fait qu'il ait rejoint un groupe de voyageur. Je ne sais pas très bien si c'est une bonne chose, mais j'ai juste à espérer qu'il s'agisse de gens bien. De nos jours avec les conflits qu'il y a entre les voyageurs et les créatures onirique il n'est pas bon être embarqués avec des fouteurs de merde... Je ne lui reparle pas de l'affaire du tournoi d'arts martiaux qui n'est pas un très bon souvenir. Puis nous nous reconcentrons sur nos recherches et fouillons les différents éléments qui composent la pièce.

En auscultant le coffre-fort je remarque des traces qui ont été faites sur la porte comme si elle avait été pliée par la force ou avec un levier. La fermeture se fait avec deux roulettes aux bords numérotés et une poignée à tourner dans un sens ou dans l'autre. À l'intérieur il n'y a qu'un support avec deux tiges sur lesquelles doit sûrement reposer le pinceau. Ce promontoire n'a pas besoin d'être incrusté de pierres précieuses pour qu'il soit visible qu'il vaut bien une grande quantité d'EV. Ce qui, selon moi, exclu le vol pour s'enrichir en le revendant, plus qu'à trouver la vraie raison dans ce cas.

Shad m'appelle de l'autre bout de la pièce en me demandant ce que j'ai trouvé. Bien entendu je lui explique ce que j'ai trouvé dans le coffre et les déductions qui en sont ressorties. En parlant et en me rapprochant de lui je remarque que la porte de cette salle n'est apparemment jamais fermée. En tapant sur l'épaule du commit je lui demande rapidement la cause de cette brèche de sécurité si son patron a un objet d'une telle importance à cacher. Il me répond que c'est dans les habitudes. Chacun peut entrer pour demander ce qu'il y a à manger ou même pour commander directement. Ils sont comme un restaurant qui, selon lui, ne peut se permettre d'avoir sa porte close.

Il me demande si il peut retourner nettoyer, mais pour être sûr je lui demande où il était au moment des faits. Surtout pour faire comme dans les experts, j'avoue. Sans trop chercher il me dit que son patron nous l'a expliqué, il préparait les plateaux avant livraison jusqu'à ce que des livreurs viennent chercher les repas des artistes et habitants de la tour qui en ont commandé. Il serait donc resté quasiment tout le temps dans la salle avec des livreurs qui allaient et venaient. Cela fait donc beaucoup de témoins et rend donc la chose difficile à vérifier, mais passons pour le moment. Pendant que nous discutons il a le regard qui semble se perdre un instant derrière moi avec les yeux qui s'écarquillent. Je pivote sur moi-même pour voir de quoi il s'agit, mais il n'y a plus rien quand je me retourne. Il se remet à balayer sans demander son reste et je ne l'embête pas plus pour le moment.

Me dirigeant maintenant vers Shad qui se trouve devant une porte avec un écriteau. Je me mets à son niveau et lui demande à lui aussi qu'est ce qu'il a trouvé. Tout en l'écoutant je passe le bout du doigt sur la trace qu'il me pointe et je dois avouer que je suis bien incapable de faire comme lui et reconnaître telle ou telle épice. Enfin bref, d'après lui c'est une épice et sous sa forme de peinture, elle est bien trop loin du lieu où peint Miguel. Deux affirmations que je ne peux nier et qui semblent plutôt bonnes. Je me relève en posant ma main sur l'épaule de Shad près d'une tige de sa plante qui somnole à moitié et que je dérange à peine.

-Excuse moi... Heuu... Comment tu t'appelles s'il te plaît ?

-Silviano monsieur.

-Enchanté, mais appelles moi Tommy.

Je lui aurais bien serré la main pour faire des présentations en bonne et due forme, mais il occupé plus loin, mais dègne nous adresser un regard en tournant la tête vers nous.

-Quel était le dernier plat qu'a préparé Miguel le jour du vol ?

-Et bien.... Des Scaloppina di mamma alla salsa al succo di uva fermentata con suono tagliato a fette sottili di patata…

-Mais encore ?...

-Escalopes sauce au vin et de la purée.

-Ha... Et il n'y a pas de curry dedans ?

-Nan. Me répond-il en soulevant un sourcil l'air perplexe.

-Ok merci. Dis-je en me retournant vers Shad en posant la main sur la poignée. Bon, on va voir où mène cette piste ?

Et sur cette annonce j'ouvre la porte et m'engouffre dans un espace avec quelques étagères, un petit espace qui sert à je-ne-sais-quoi qui est plongé dans l'obscurité et il me semble apercevoir un escalier dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 630
Honneur: 170
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Mar 10 Jan 2017 - 20:56
Devant eux s'ouvrait donc à présent une sorte de petite réserve plongée dans la pénombre. La pièce était poussiéreuse et mal rangée. De vieux ustensiles de cuisine trainaient un peu partout sur les étagères ainsi que de vieux livres de recette de cuisine. Shad pénétra prudemment dans la pièce en écartant soigneusement de la main une toile d'araignée à quelques centimètres de son visage. Tandis qu'il s'avançait vers le fond de la pièce en tâtonnant machinalement autour de lui afin d'éviter toute collision avec son environnement, l'invocateur se demandait où avait bien put s'enfuir ce voleur. La tour des arts était grande après tout, ils en avaient peut être pour un moment à chercher... Cependant, celui qui avait subtilisé ce fameux pinceau semblait être bien imprudent. Après tout, il avait déjà laissé une trace; à supposer que ça soit bien lui qui l'avait laissé.

De toute façon c'était la seule piste dont ils disposaient, donc autant la suivre sans trop se poser de question. Les deux voyageurs cherchèrent donc de nouveaux indices dans la petite réserve. Le peu de luminosité présent dans la pièce ne leur permettait pas une fouille très précise, mais ils purent tout de même trouver de nouvelles traces de peinture similaire à celle qu'ils avaient pu voir dans la cuisine. Les traces ne formant pas un chemin particulier, il était impossible pour l'invocateur de décrire les mouvements du voleur. Il ne disposait pas non plus d'une grande carrière d'enquêteur... La dernière "enquête" qu'il avait mené avait rapidement tourné au massacre.  

Tout portait à croire que le voleur était bien passé par ici.


-Bon, et bien prenons cet escalier, on verra bien où ça nous mène.

Shad prit l'escalier en premier et les monta avec méfiance devant les grincements inquiétants des marches. Le passage était aussi sombre que la réserve, voir peut être plus encore. Ils leur fallut bientôt poser les mains contre les murs étroits pour avancer sans trébucher. En haut de cet escalier en colimaçon, les deux voyageurs arrivèrent finalement à une autre porte qui semblait déboucher sur une sorte de placard à balais. Shad en fut d'ailleurs certain quand il mit le pied dans un sot en métal avant de se rétamer quelques mètres plus loin dans un tas de balais et serpillère.

-Mais t'as pas bientôt finit de faire l'abruti? C'est pas en faisant la carpette qu'on va le retrouver ton voleur à deux balles.

-boucle là, j'y vois rien là dedans... hey?!

Shad se sentit soudainement partir en arrière, glissant sur les fesses. Quelqu'un, ou quelque chose le trainait par le col du tee-shirt.  La chose le traina jusqu'en dehors du placard, où la lumière lui agressa brusquement la rétine. Plissant les yeux au début, il se rendit compte que la créature qui l'avait attrapé n'était autre qu'une sorte de balais enchanté avec deux bras tenant un sot d'eau de l'autre main. Se dandinant pour faire lâcher prise à cet étrange énergumène, Shad se demandait comment il avait bien put le confondre avec une serpillère.

-Carotroc! veux tu bien lâcher ce jeune homme?

Le balais s'arrêta et se tourna vers l'invocateur avant de finalement le lâcher. Puis il retourna en direction du placard en passant à côté de Tommy sans lui prêter attention pour aller chercher cette fois ci une véritable serpillère avant de partir au travail d'un pas enjoué.

-Foutu balais, j'ai l'air d'un torchon? Pesta le voyageur en s'époussetant le pantalon.

-bha, c'est vrai que c'est pas évident de faire la différence; ricana le démon.

-Veuillez l'excuser, c'est juste notre agent d'entretien; carotroc cuite.

- "carotte trop cuite"? et vous êtes?

- C'est cela. Je suis Andreas Bilson, professeur de cubisme.

Shad dévisagea un instant la créature multicolore qui se tenait face à lui. Elle était grande, mince avec des courbes bien dessinés. Sa chevelure avait une apparence aussi liquide que de la gouache et lui arrivait presque en bas du dos. Elle été tellement coloré de la tête aux pieds qu'il était presque impossible de dire si elle était habillé ou bien complètement nue.

-Hum... Je M'appelle Shad, et voici Tommy; nous sommes à la recherche du pinceau de Monsieur  Anks. Auriez vous des informations à ce sujet?

La créature se raidit légèrement en croisant les bras et adopta un air un peu méfiant.

-Hmm... Peut être. Je sais que le jeune Silviano à toujours rêvé de disposer un jour des mêmes talents que Miguel, mais l'élève est bien trop médiocre pour pouvoir espérer un jour dépasser le maitre. Je le vois souvent s'occuper de tâches ingrates en cuisine, cela ne m'étonnerai pas que sa rancœur ai prit le dessus.

L'invocateur se demanda un instant si le ton chaleureux et envoutant de sa voix était une sorte de couverture où si le monde des rêves l'avait vraiment fait sous cet air d'allumeuse.

-Maintenant veuillez m'excuser, j'ai un cour à donner.

Les deux voyageurs la regardèrent s'éloigner d'un pas nonchalant et assuré. L'invocateur mit quelques secondes avant de parvenir à décrocher son regard du postérieur de la jeune femme, surpris par la voix de Hoji.

"Tu veux mes yeux?"

"Sans façon."


Puis il se tourna vers son camarade aux cheveux rouges.

-Tu te souviens ce qu'il s'est passé la dernière fois qu'on a fait confiance à un colporteur? On devrait plutôt jeter un œil en douce à son atelier, si tu veux mon avis. T'en penses quoi?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 884
Honneur: 83
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Mar 17 Jan 2017 - 13:19
Je prends la suite de Shad qui met passé devant alors que je passais mes mains dans l'obscurité pour déterminer ce qui se trouve dans cette première qui doit être un débarra. En longeant un mur avec ma paume droite je tombe sur une surface plane collé au mur. Quelque chose qui me fait penser à un élément que je connais bien. En y allant à tâtons je cherche ce qui doit être un interrupteur et lorsque je le trouve pour l'allumer j'entends un grand bruit provenant du fond de la pièce. La lumière remise je cours vers les escaliers juste à temps pour voir mon camarade se faire malmener par un balais magique. Cette pièce sert à ranger tous les ustensiles de ménage dont on peut avoir besoin et le balais en est, soit le gardien, soit l'un des éléments le plus important, car il est le seul à être animé.

Une voix intime au balais, qui a un nom, de laisser Shad tranquille et je m'avance pour l'aider à se relever. Cela me permet d'avoir une belle vue sur la voix chaleureuse qui a élevé la voix contre le concierge des lieux. Une belle muse avec une sacrée palette de couleurs et de formes. La femme se dépeint comme étant professeur de cubisme, ce qui n'aurait pas été simple à deviner au vu de ses courbes. Elle s'appelle donc Andreas et nous tourne le dos pour retourner vers ses élèves qui rentrent petit à petit dans la salle. On reviendra la voir plus tard, pour... Heu... L'interroger, ouai. En attendant je fouille la pièce à la recherche d'autres traces du passage d'un pinceau plein de curry. Sauf qu'au milieu de tous les produits de nettoyage et autres produits je ne vois rien de particulier sauf que ce que la personne qui vient le plus souvent ici c'est certainement ce cher caratroc cuite. Qui marche constamment sur sa brosse ce qui doit forcer l'endroit à rester propre. Donc peu d'indice ici. Ou bien cette propreté est un indice, mais j'ai du mal à y croire, tout comme Shad avec les dires de la cubiste.

-Tu te souviens ce qu'il s'est passé la dernière fois qu'on a fait confiance à un colporteur? On devrait plutôt jeter un oeil en douce à son atelier, si tu veux mon avis. T'en penses quoi ?

Cette façon de penser n'est pas mauvaise, mais je sens déjà que la nuit va être longue si nous devons suspecter tout le monde dans une tour gigantesque avec une mine de suspects encore inexploitée. Ce que je ne souhaite pas être le premier à faire. Mais il faut bien commencer quelque part, ce n'est pas inexact.

-Que la tour est trop grande pour suspecter tout le monde, mais c'est notre seule piste.

Nous nous mettons donc à jeter un coup d'oeil aux différents recoins de la pièce, mais entre les extravagants qui font de grands gestes quand ils peignent et les maladroits qui renversent leurs pots, j'avoue désespérer de trouver une trace de curry. Je fais plus ou moins le tour de la pièce, je regarde les tableaux, un petit coup d'oeil aux élèves qui sont aussi bien des créatures que des rêveurs et aussi à la prof qui nous jette régulièrement quelques regards.

Il n'y a que la porte principale comme autre entrée que celle de service par laquelle nous sommes arrivés. Celle-ci n'est qu'une moitié de porte, comme beaucoup d'ateliers de la tour en font de même pour laisser les créations visibles du coulois. Les artistes sont plus dans l'esprit de mettre en avant leurs créations que les protéger à tout prix. Une façon de penser sympathique, qui rend les recherches plus compliquées quand les rares cas de vols surviennent.
Me rapprochant de Shad pour voir si il a trouvé quelque chose je passe devant la pièce au produits ménagés. J'ouvre la porte et regarde si le balais ménager qui a maltraité Shad est là et c'est bien le cas. En entrant je toc à la porte pour m'assurer qu'il m'a vu et je tente de lui adresser la parole. Il se tourne vers moi et secoue le haut de son manche pour m'indiquer que je suis bien repéré.

-Bonjour monsieur Caratroc. Vous êtes au courant pour le vole de monsieur Anks ?

Ce à quoi il me répond d'un hochement du manche en récupérant un saut et quelques produits.

-Vous n'auriez rien remarqué de spécial en nettoyant son atelier après les évènements ?

La tige de bois s'immobilise et m'indique ensuite de le suivre vers l'étage inférieur en descendant les escaliers. Sans plus de cérémonie je lui emboîte le pas et nous arrivons finalement dans l'atelier des cuisiniers toujours aussi calme. L'instrument ménagement me mène jusqu'au coffre-fort. Avec de grands gestes, un morceau de sucre et de l'eau il essaye tant bien que mal de m'expliquer quelque chose.

-Le sol était plein de peinture ? De bouts du coffre ? Mais comment ? De la peinture sur le coffre qui aurait agi comme de l'eau sur un sucre ? Et comment faites-vous ce rapprochement ? Si la peinture a attaqué le coffre elle a dû disparaitre, non ? Ha ba si vous le dites... Hein ?

Il me fait à nouveau signe de le suivre et se dirige vers la pièce qui mène à l'escalier. Il prend un pot posé sur une étagère et m'explique, toujours avec des gestes, qu'il s'agit d'une peinture spéciale qui fait la même chose. Et après une question de ma part il m'explique que normalement il n'y a que lui qui vient ici, mais vu que ce n'est jamais fermé quelqu'un a très bien pu venir fouiller dans son matériel. Un bruit de chut vient de l'atelier et les battants de la porte battent fortement l'air à plusieurs reprises. Sortant la tête par l'ouverture pour voir de quoi il s'agit, le visage de Silviano fait finalement sont apparition au-dessus de la porte avec un grand sourire gêné.

-Ce n'est que moi. Je me suis pris dans mon tablier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 630
Honneur: 170
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Ven 31 Mar 2017 - 18:07
L'invocateur resta perplexe devant les explications de la créature balais. Il s'agirait donc d'une peinture corrosive qui agirait comme de l'eau sur du sucre? Ça expliquerait surement la facilité qu'a eu le voleur à forcer le coffre. Mais ce genre de peinture ne devrait pourtant pas être à la portée du premier venu, et il était assez étrange qu'un simple agent d'entretien en ai à sa disposition. Enfin, peut être que cette peinture avait été créé par un mélange de peinture; après tout elles étaient réputées pour avoir un grand pouvoir dans ce royaume et on les utilisaient pour tout et n'importe quoi.

Shad finit donc par en déduire que la personne qui avait utilisé; et peut être créé cette peinture corrosive, était surement quelqu'un de très familiarisé avec la chose. Et dans ce secteur, à part les professeurs et les cuisiniers...

Un bruit de chute accompagné des battements de la porte de l'atelier tira brusquement l'invocateur de ses réflexions. Le jeune commis de cuisine, Silviano, pointa le bout de son nez en s'excusant de les avoir surpris. Alors qu'il époussetait son tablier, Shad laissa aller son regard sur la tenu du jeune homme. Un détail capta subitement son attention. Le bout de son tablier était légèrement rongé, ou bien grignotait sur la bordure. Le bout du tissu à cet endroit semblait être verdis, ou un peu rouillé. Le genre de tâche qu'on se fait plus souvent dans un garage que dans une cuisine, selon Shad.

Hoji semblait avoir lui aussi flairé le malaise du jeune commis tandis que Shad se rapprochait de lui calmement.


-Tu nous suivait Silviano? Tu aimerais participer à l'enquête peut être? Plaisanta Shad avec un sourire amical.

-Je euh... Non je vous assure, je ne voulais pas vous déranger... Je ne faisait que rangeait du matériel.

-Vraiment? Tu devrait faire attention alors, on dirait que tu manipules certain produits... Dangereux; Dit l'invocateur en prenant entre ses doigts le bord du tablier du jeune homme.

Puis levant les yeux vers lui, il le regarda avec insistance en prêtant attention au moindre signe qui pourrait le trahir. Le garçon semblait être très intimidé par les deux voyageurs qui se tenaient face à lui et une goute de sueur roula le long de sa tempe pour s'arrêter au coin de ses lèvres tremblantes. Shad comprit à cet instant que le commis était loin d'être hors de cause dans cette affaire. Il fallait maintenant éviter de le brusquer, que tout ça se termine calmement et sans bavure...

Mais le jeune homme se sentait oppressé devant ces voyageur mercenaires qui l'observaient d'un accusateur. Il ne le connaissait même pas, comment pouvaient -ils le suspecter de la sorte? Comment osaient-ils... Même ce stupide balais donnait l'impression de lui faire les gros yeux alors qu'il n'en avait même pas. Et cette créature démoniaque masqué, qu'est ce qu'elle lui voulait à se rapprocher de lui comme ça?


-Tu ne t'ai pas abimé les mains avec cette peinture corrosives au moins? Ricana le démon.

Le commis sentit son pouls s'accélérer et recula d'un pas en dévisageant ses accusateurs.

-De... Je ne vois pas de quoi vous voulais parler! En voulez vous en venir? Vous devenez inquiétant à me dévisager de la sorte! S'exclama t'il d'une voix tremblante.

-Nous, on te dévisage? Tu devrais voir ta tête mon gars, haha!

-Ne t'en fais pas Silviano, nous voulons juste te poser quelques questions... commença Shad.

-Je vous ai déjà tout dit!

-Alors il va falloir nous expliquer pourquoi on retrouve les mêmes traces de peinture sur le coffre fort et sur ton tablier.

Le garçon tressaillit.

-ÇA SUFFIT! ASSEZ DE TOUTES CES ACCUSATIONS!

Il poussa violemment les portes battantes de l'atelier et s'enfuit à toute vitesse. Marie-Jeanne surgit brusquement de derrière le voyageur et cracha sa salive collante sur le commis. Shad se mit aussitôt a sa poursuite dans l'atelier, mais dût rapidement abandonner après quelques mètres. Le garçon connaissait les lieux bien mieux que lui et semblait s'être volatiliser. Cependant, Marie Jeanne lui avait craché dessus et pourrait sûrement le pister à l'odeur. Et puis il ne pouvait pas être bien loin, ce n'était qu'une question de temps.

Shad s'en retourna finalement vers Tommy.


-On fait ça rapidement et sans bavure avant que cet endroit nous rende barge? Il n'est peut être pas le seul impliqué, on devrait se magner.

-Laisse moi faire, je vais lui faire cracher le morceau. Et quelques dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 884
Honneur: 83
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Mar 20 Juin 2017 - 17:14
-Tu nous suivait Silviano? Tu aimerais participer à l'enquête peut être?

Si le sourire de Shad est enjôleur son ton et ses questions ne laissent de place à rien d'autre qu'aux soupçons qu'ils portent au commis. L'enquête vient de commencer et si on se met déjà à accuser des gens sans vraiment avoir plus de preuves il ne va pas être simple de découvrir la vérité. L'échange entre les deux jeunes hommes ne peux mener qu'à une seule alternative le conflit, mais étant donné qu'on est à deux contre un, le solitaire, qui plus est, maigrichon choisi la fuite... Une course poursuite dans une cuisine qu'il connait bien où il arrive sans problème à semer son poursuivant. Il revient vers moi l'air, peu déçu, mais sûr de lui et déterminé.

-On fait ça rapidement et sans bavure avant que cet endroit nous rende barge? Il n'est peut être pas le seul impliqué, on devrait se magner.

- Mec tu penses pas que tu y va un peu fort ? Ok il a l'air suspect, mais t'as vu la gueule de ton interrogatoire ? N'importe qui se serait mis à flipper...

- Laisse moi faire, je vais lui faire cracher le morceau. Et quelques dents.

- C'est fin ça comme réplique. T'as pas d'info et tu ferais cracher le morceau à n'importe qui à ce niveau là. Je te propose qu'on le retrouve, qu'on le calme et qu'on revienne ici. Et qu'on aille visiter d'autres endroits.

Je me retourne vers caratroc pour le remercier de son aides et des informations qu'il nous a apporté. Puis je me retourne vers Shad pour que nous partions à la recherche du cuisinier en devenir, potentiellement voleur sur les bords. Nous sortons de la cuisine et commençons nos recherches, cette fois si non pas d'indice, mais plutôt d'une vraie piste. La fuite de l'autre gaillard reste quelques chose de suspect... Il aurait pu bouder, se mettre à pleurer, cogner, quoi qu'il est trop gringalet pour ça, mais s'enfuir c'est nous inviter à le poursuivre... D'ailleurs...

- Dis moi Shad, tu trouves pas que c'était pas un peu simple de tomber sur lui directement ? Tablier abimé et dans notre dos à nous surveiller. Je ne pense pas qu'il est coupable, ou alors comme tu l'as dit, il est "impliqué" et cherche à protéger quelqu'un...

Remettons tout en ordre... Un patron qui prend sa pause en partant je ne sais où. Il faut savoir où il va. Un commis qui est surement trop occupé à servir les clients pour pouvoir commettre le crime. Qui a-t-il pu protéger et pour qu'elle raison prendre un tel risque. Dans tout les cas pour le savoir on a besoin de le chopper... Il va juste pas falloir que Shad retienne son chien de garde au sang chaud, je n'ai pas envie me mettre tout le monde à dos dans cette tour.

- Avant de l'accuser il me faut juste deux questions auxquelles ils répondra je pense sans trop de problème : Où va son patron pour se "ressourcer" comme il dit ? et aussi, qui est-ce qu'il protège ? En lui faisant comprendre que si il ne protège personne c'est qu'il est le suspect numéro un. Mais au fait, tu as une idée de comment on peut le retrouver ? On demande aux gens si ils n'ont pas vu un cuistot courir dans une direction ou une autre ?

Mes excuses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 630
Honneur: 170
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Lun 3 Juil 2017 - 13:00
Shad croisa les bras en fronçant légèrement les sourcils devant la réponse de son camarade. Lui, il y était allé fort? Il estimait être resté poli pourtant. Et il n'avait montré aucun signe d'agressivité. Bon, sauf peut être Hoji qui; comme à son habitude; n'avait put s'empêcher d'y mettre son grain de sel. Un paquet de sel même. Pour Shad, si le garçon avait fuit c'est qu'il avait quelque chose à cacher ou/et à se reprocher. Mais soit. Admettons qu'il y soit allé un peu fort.

- On t'as pas attendu pour mener des enquêtes poil de carotte, et je dois bien avoir quelques centaines d'année de plus que toi. Alors si je te dis que ce gamin à pas l'esprit tranquille, tu la boucle et tu dis "oui monsieur". Le crime ça m'connais, crois moi.

-Hoji, ça suffit. Tommy n'a pas tors tu sais. La tour des Art n'a rien a voir avec les royaumes qu'ont à pus visiter auparavant. C'est un endroit relativement calme, et y coller un foutoir pour parvenir a nos fins ne nous mènera surement pas sur la bonne voie.

Le jeune invocateur se creusa les méninges un instant. Où allaient-ils bien pouvoir poursuivre leurs recherches? Tout en réfléchissant, il passa machinalement la main dans sa nuque et s'aperçut d'un détail troublant. Où était passé Marie-Jeanne? Elle n'était plus attachée dans son dos. Au moment où il s'apprêtait a formuler la question à voix haute, un bruit de fracas métallique en provenance de la cuisine le fit se retourner brusquement.  Se précipitant pour voir ce qui s'y passait, Shad y trouva le jeune Silviano complètement saucissonné par la plante se débattant comme un forcené en faisant tomber poêles et casseroles sur son passage.

Le commis finit par tomber le nez contre le sol aux pieds du jeune invocateur. Il leva vers le garçon un regard empli d'un mélange de colère et de peur. Soupirant longuement, Shad se baissa pour aider la créature à se relever en ordonnant à la plante de le libérer.

-Bon, repartons de zéro. tu veux bien? On mène une enquête, alors on évite de laisser au hasard le moindre détail vois-tu... Peut-tu au moins nous dire où va ton patron pour se ressourcer?

Le jeune homme marqua un temps d'arrêt en tortillant le bout de son tablier dans ses doigts. Il sentait le regard du démon le traverser. Shad s'en aperçut rapidement.

-Hoji, disparait je te prie. Tu le met mal à l'aise et tu le sais très bien. Tu n'arrangera rien de cette manière.

Le démon approcha son visage a quelques centimètres de celui de Silviano avant de disparaitre dans une légère brume violette en ricanant.

-Parle avant que je te fasse hurler.

Le commis tressaillit. Shad pesta contre le démon et tenta de le rassurer malgré tout.

-n'écoutes pas ce crétin, il ne te fera aucun mal. Il ne te peut rien faire tant que je ne l'invoque pas, tout se passera bien.  Tu es le mieux placé pour nous aider Silviano, tu es la personne la plus proche de ton patron; tenta l'invocateur avec un petit sourire qui se voulait rassurant.

Le garçon soupira longuement en se frottant la nuque.  Il finit par relever la tête en fronçant légèrement les sourcils. Il était commis, son rôle était de venir en aide à son chef. Et malgré le fait qu'il n'était pas toujours très sympa avec lui, il lui portait tout de même une grande admiration.

- Monsieur Miguel passe le plus claire de son temps dans son atelier depuis que son pinceau a disparut. Je ne sais pas ce qu'il y fait, et souvent ça m'inquiète. Il en sort souvent couvert de saleté, je pense qu'il sombre petit à petit dans la déprime depuis qu'il est séparé de son artéfact. D'habitude c'est moi qui vais y faire le ménage, mais depuis cet événement tragique il m'interdit d'y mettre les pieds.

Shad lança un rapide intrigué regard à Tommy. Peut être les deux voyageurs devraient-ils bientôt trouver un moyen de fouiller l'atelier de Miguel Anks. L'invocateur ne put s'empêcher de reporter une nouvelle fois son attention sur les tâches verdâtres du bas du tablier du jeune homme.

-Ah, ça... Ces tâches sont là à cause d'un voyageur qui vient souvent peindre dans nos atelier. Un habitué en quelque sorte. Je ne sais pas ce qu'il utilise comme peinture pour travailler, mais ses créations sont toujours assez... particulières. Je nettoyais la salle quand je me suis mit un peu de peinture sur le tablier.

-Particulière tu dis? interrogea Shad d'un air suspicieux.

-Particulièrement morbide. Je dois retourner travailler maintenant... Ecoutez, je souhaite vraiment vous aider. je n'aime pas voir monsieur Miguel dans tout ses états. Prévenez moi si vous avez besoin de quoi que ce soit.

Tandis que le jeune homme s'en allait, Shad se perdait dans ses pensées. Puis il interpella une dernière fois le jeune homme.

-Ah, au fait Silviano! simple question, Qui est à la tête de la tour des Arts?

-C'est généralement celui dont le talent est plus reconnu qui prend le plus de décision, en temps normal.

-Hmm. Je vois, merci.

Après une petite minute de silence, Shad se tourna vers Tommy.

-Ecoutes, y a vraiment quelque chose qui me dérange dans toute cette histoire, mais je ne saurait pas dire quoi. Le chef qui s'enferme, ce voyageur habitué des lieux... t'en penses quoi?


pas de panique!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 884
Honneur: 83
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Ven 21 Juil 2017 - 20:20
- Les crimes ça te connait parce que d'habitude c'est toi qui les commets, c'est ça ? T'es sûr que c'est pas toi le voleur ?

Shad met fin à la conversation après ma réponse et me donne au moins raison sur le fait qu'on ne doit pas semer le trouble ici. Un bruit à l'autre bout de l'atelier des peintres cuisinier attire notre attention et nous y trouvons le cuisinier, étalé par-terre. La plante de mon partenaire a ligoté la jeune créature qui se débat tant bien que mal, mais surtout en vain. La chlorophylle qui le retenait prisonnier retourne dans le sac de son propriétaire qui aide la jeune toqué à se remettre sur pied afin que l'on puisse enfin avoir une discute, calme et réfléchie. À condition que l'autre insectoïde difforme accepte de rentrer à la niche pour ne plus poser de problème. Ce qu'il fait après une dernière mise en garde inutile à la demande de son invocateur. Ce qui me fait me demander comment mon ami a fait pour se retrouver à ce trimballer une brute pareil. Cela fait un moment que nous ne nous sommes pas croisés.

Une fois son calme revenu, le jeune homme est déjà plus enclin à nous répondre et ses réponses peuvent vraiment être utilisés pour faire avancer l'enquête. Que ce soit pour incriminer notre interlocuteur ou simplement recomposer le puzzle de cette affaire. Un nouveau protagoniste y fait d'ailleurs son entrée, un voyageur qui se fascinerait pour la peinture et les expériences de chimie. Un coupable tout à fait intéressant, mais aussi très absent car on ne l'a pas encore vu depuis notre arrivé, il suffit qu'il se soit réveillé le pinceau en poche pour que son coups soit potentiellement une réussite. Fait chier, il pouvait pas juste s'agir d'une affaire interne à la tours, ça aurait été trop simple.

Le commis retourne à son travail pendant que nous retournons à nos réflexions en silence. J'avoue trouver que rien en s'emboîte pour le moment dans mon esprit. Le petit Silviano semble vraiment compatissant envers son patron et ne me semble pas être le coupable. Sauf que pour le moment nous n'avons aucun coupable, mis à part l'autre voyageur qui peut très bien se trouver à l'autre bout de Dreamland pour ne jamais chercher à revenir à la tour. Et quand Shad se retourne vers moi pour me faire part de ses réflexions, je me rend compte que l'on a un peu le même problème. Je réfléchis deux secondes avant de lui répondre.

- J'en pense qu'on aura beaucoup de mal à dénicher le voyageur avec aussi peu d'informations... Surtout qu'il peut-très bien ne jamais revenir ici. Mais je suis assez d'accord avec toi, c'est avec le Chef que je voudrais discuter personnellement. Il ne nous a pas donné de nom, de personnes qui pourraient lui en vouloir, ou en avoir après le pinceau... On parle d'un pinceau qui dessine de la nourriture, pas un truc qui permet de dessiner tout et n'importe quoi non plus.

Je m'apprête donc à prendre la direction de la porte du bureau quand une conversation de Silviano m'attire l'oreille. Un grand type baraqué dont les traits brusques ne sont colorisés en noir et blancs que par des niveaux de trames différents. Des traites, des points et parfois même des croix s'alignent et s'enchainent à l'infinie sur les différentes partie de son corps visibles et sur ses vêtements. Cet habillage très particulier à la particularité de toujours donner l'impression que ce personnage est en 2D. Par contre sa hauteur (il fait presque un mètres de plus que le commis) compense ce manque d'épaisseur pour lui donner un bonus en persuasion.

- Non le pinceau n'a pas encore été retrouvé ! On ne peut pas payer pour la journée d'hier.

- On vient pas que pour ça petit. On vient mettre en garde ton patron. Il semble oublier un peu vite que le pinceau ne lui appartient plus et que si il ne le retrouve pas vite, il aura une dette bien plus importante à rembourser au boss.

- Hein ? Quoi !? Mais vous pouvez pas faire ça ! Mr Miguel est au font du gouffre depuis la disparition du pinceau, vous allez l'achever.

- Y'a pas intérêt parce que ça ne rembourserais pas sa dette, mais on trouverais bien d'autre personnes sur qui faire retomber la faute. Dit-il en regardant le commis avec un grand sourire pour lui faire peur. Ce qui marche très bien puisqu'il fait trois pas en arrière. Allez, laisse nous passer, on va aller lui en toucher deux mots.

Je prends sur moi ce que je vais faire et je m'avance vers la porte du bureau pour les y intercepter. Au pluriel car effectivement, lorsqu'il a avancé dans la pièce un deuxième gaillard identique est entré dans l'atelier. Ce dernier passe à côté de Silviano sans le regarder et je me retrouve bientôt face à ces deux là en espérant un peu le soutien de mon camarade.

- Bonjour messieurs !

- Qu'est ce tu fous là toi ? T'es un nouveau cuistot ? Bloque pas le passage, on a du taff nous.

- Non je ne suis pas un cuistot, nous avons étés embauchés par Miguel Anks, je désigne Shad su doigt, pour retrouver le pinceau, je pense donc que ce dernier fait son possible pour le retrouver. Pas besoin de venir enfoncer le clou.

- Qu'est ce tu racontes ? Qu'il le retrouve ou pas au final ou s'en fout, l'important c'est qu'il paie. Et d'ailleurs, si votre travail c'est de le retrouver, faites gaffe à ne pas échouer, car une fois que le boss sera mis au courant, il sera peut-être déçu de votre échec. Ça pourrait vous retomber dessus et vous endetter envers le boss. Pas de chance dans ce cas. Haha ! Rien que ça ça va suffire pour la contenter d'ailleurs, bonne chance parce que quoi qu'il arrive on vous retrouvera. Bonne chasse au pinceau.

J'ai... Rien compris. Je jette un regard d'incompréhension à l'invocateur en haussant les épaules et je les regarde s'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 242
Date d'inscription : 08/02/2015
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Shad Blackburn
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 265
Renommée: 630
Honneur: 170
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Mer 16 Aoû 2017 - 15:06
Shad se contenta d’un bref signe de la main en guise de salutation quand Tommy le présenta aux deux hommes en costume. Ces deux là avait l’air louche. Ils avaient des airs de mafieux que les deux voyageurs ne connaissaient que trop bien et ils n’avaient pas besoin d’être des génie pour comprendre que cette histoire de vol de pinceau cachait bien plus de chose que prévu. Il était clair à présent qu’ils devaient avoir une discussion avec le propriétaire de cet artefact. Il ne leur avait jamais parlé de cette fameuse dette dont les deux types venaient de faire mention, et il semblait aussi tremper dans une affaire plus que douteuse.


L’invocateur observa les hommes de main s’éloigner d’un œil septique avec un simple haussement de sourcil. Ils ne l’impressionnaient pas vraiment, mais leur présence et cette intervention indiquaient à son sens que les choses allaient sûrement être un peu plus mouvementées que prévu. À la vu du regard que Tommy lui lançait à présent il comprit que ce dernier attendait une proposition ou une idée. Le soucie, c’est qu’à présent les piste commençaient à se séparer. Il y avait maintenant plusieurs point important pour l’enquête à éclaircir.


-On va avoir plus de boulot que prévu, vieux. Faudrait qu’on découvre pour qui travaillent ces deux types et surtout comment notre « client » s’est foutu dans un pétrin pareil.


Une seconde après avoir terminé sa phrase il tourna la tête vers le jeune commis qui était resté figé avant lui lancer un regard légèrement réprobateur.


-Tu ne nous a pas tout dit Silviano, n’est-ce pas ?

Le jeune homme baissa les yeux en tortillant le bas de son tablier entre ses doigts.


-Et bien… Comment dire… Monsieur Anks est…


-Dans la merde. Il est dans la merde.

Il hésita un moment en jetant un regard inquiet autour de lui.


-Si tu ne nous dis pas tout ce que tu sais sur les soucis de ton patron, on va avoir du mal à lui venir en aide tu sais ; dit Shad d’une voix calme.


-C’est pas ça ; s’empressa de répondre le commis ; vous ne comprenez pas… Monsieur Anks s’est vraiment fait voler son pinceau c’est la vérité, mais il craint plus que pour sa réputation ici. Il se trouve qu’il est addict aux jeu d’argent, et il l’a perdu lors d’une partie qui était sûrement truquée…


-Alors ça c’est la meilleure ; soupira Shad en se frottant les yeux ; tu ne crois pas que ça aurait été plus simple de nous en parler dès le début ?


-Mais on ne pouvait savoir si vous étiez digne de confiance ; répondit le commis à voix basse ; ils vont vraiment lui faire du mal s’il ne leur donne pas ce pinceau !

Le jeune homme marqua un temps d'arrêt. Il sembla hésiter un instant mais se décida finalement à donner une piste sérieuse aux deux voyageurs.


-Ecoutez, je vais prendre beaucoup de risque en vous parlant de ça, mais si vous êtes en mesure de retrouver le pinceau j'imagine que ça vaux le coup. Le club privé où se rend Monsieur Anks pour jouer est un endroit clandestin. Il y a plusieurs entrées secrètes dans la tour qui permettent de s'y rendre. L'une d'entre elle- celle que mon patron utilise- ce trouve dans l'atelier de Monsieur Anks. Je ne sais pas où exactement, mais vous devriez peut être essayer de vous y rendre... Bonne chance, je ne peux vraiment pas en faire plus pour vous aider.


Le commis tourna les talons et détala rapidement. Il y avait donc un club clandestin dans la tour des arts. Il était dommage de constater que la pègre touchait même les royaumes les plus paisible du monde onirique. Cette pensée tira un léger sourire en coin à l'invocateur. Si les deux voyageurs continuaient a mettre leur nez dans les affaires des mafieux, ils allaient finir par avoir une réputation dans le milieu.


-On n'a plus qu'à trouver cette fameuse entrée j'imagine? On ferait peut être mieux de se couvrir, pas sûr que notre présence là bas soit tout à fait banale. On devrait pas avoir de mal a trouver des masques dans un endroit pareil.


L'étages du dessous était effectivement destiné en partie au théâtre et aux mannequin qui servaient de modèle pour les peintres. Les voyageurs n'eurent pas de mal a trouver de grandes capes noir capuchonnées et des masques. Shad s'en empara d'une et d'un masque de renard à l'air malicieux puis laissa son camarade faire son choix. Ils se rendirent ensuite vers l'atelier du chef peintre. Ils traversèrent le restaurant qui n'était occupé que par les serveurs et agents d'entretien et passèrent par la cuisine. Quand ils se trouvèrent enfin devant la porte de l'atelier Shad enfila son masque avant de tourner lentement la poignée. Fermée.


- Ça me plait pas trop, mais ça nous prendra surement moins de temps d'entrer par effraction que de chercher la clé. Tu pourrais peut être casser la serrure avec un bon coup de nuage? ça sera surement moins bruyant que si je la dégommait à coup de mitrailleuse. A moins que tu ais une autre idée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 21

Maraudeur des rêves
Tommy Fawl
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 884
Honneur: 83
MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad) Dim 27 Aoû 2017 - 15:04
Des gros bras qui font des révélations et une aide-cuistot qui ne nous a pas encore tout dit. Je n'ai presque pas envie de dire à la créature de Shad de fermer ça gueule quand celle-ci intervient dans la conversation pour menacer notre interlocuteur. Et pour couronner le tout, les informations qu'il nous donne sont toutes incertaines. Les plus importantes en tout cas. On ne sait pas qui est le patron deux musclors de tout à l'heure et notre commanditaire n'est pas foutu de tout expliquer. Je vais lui faire doubler la prime moi tu vas voir. Ou alors service de bouche gratuit à vie quand je repasserais dans son atelier. Ouai, ça c'est bien, même si bon... La tour des arts je vais sûrement pas y passer ma vie. Toujours est-il que pour l'instant il nous faut toujours retrouver ce fichu pinceau et pour ça, nous devons nous infiltrer.

L'idée de Shad ne me semble pas dégueu pour lui, mais pour moi c'est un peu plus compliqué. Comment dire que des voyageurs avec un nuage qui ne les quitte jamais il n'y en a pas des milliers. Donc plus que moi c'est mon artefact cotonneux que je souhaite masquer. Bon, peut-être aussi un peu mon visage, mais ce n'est pas ma priorité et fouille donc dans les accessoires des comédiens. Il y a presque une salle complète en libre service ou n'importe qui peut venir se servir en accessoires en tout genre. Cela me fait remarquer qu'en surface la tour des arts ne doit pas être un lieux où il se passe régulièrement des affaires comme celle d'aujourd'hui. Mais bon, si ils étaient habitués aux vols ils auraient un service d'ordre et nous ne serions peut-être même pas là... Eureka ! Une large combinaison de spandex bleu clair avec des reflets blancs et de longues tentacules. Avec deux trous pour une tête et un bassin on verra peut-être un peu le côté cotonneux de Cloud, mais c'est mieux que rien et puis je pourrais au moins utiliser l'Arcus.

Pour moi, j'ai enfilé un long manteau, façon veste de cow-boy. Je tombe sur une bombe de peinture pour la peau et quand je comment à en mettre sur mes joues, c'est mon teint de peau global qui change et prend une teinte. La même action à quatre reprises et me voilà d'un bleu avatarien. En fouillant un peu j'arrive même à trouver une paire de rallonge pour les oreilles. Le mieux c'est que ça prend parfaitement la couleur de la peau, ce qui tombe à pique. Me voilà fin prêt quand je fais face à Shad avec sa cape et son masque. Tout bleu avec un air de cow-boy et suivit par une méduse bleu, en me matant dans un miroir je peux dire que le changement est radical. Dommage que le cosplay ne soit pas aussi simple dans le monde réel... Enfin... Profitons en et allons-y !

De retour devant la porte de Miguel nous émettons quelques hypothèses sur comment nous allons entrer dans cet espace qui nous a été légèrement interdit. Son idée de faire sauter le verrou à coups d'Arcus me plait bien, la possibilité de tester la peinture acide me plairait bien, mais je n'ai pas envie de perdre du temps. Mais avant d'agir trop vite je frappe à la porte, on ne sait jamais. Une première fois, pas de réponse, une deuxième, toujours rien et à la troisième le verrou saute à l'impact de Cloud dans un craquement. Il n'y a personne et l'atelier est un espace avec des ustensiles de cuisine, des dizaines de pots de peinture et le tout n'est pas très très bien rangé ou nettoyé. A vrai dire c'est même plutôt le foutoir. Mais bon, on cherche une entrée vers un autre endroit, ça devrait le faire.

J'entre dans la pièce en faisant attention aux bruits qui proviennent de cet endroit, mais je n'entends rien, si ce n'est peut-être quelques bruits provenants des étages inférieurs ou supérieurs. Un bruit de talon, une insulte, une musique, je ne sais pas, mais ce que nous cherchons n'est pas relié physiquement à cet endroit. Je ne sais pas vraiment quoi chercher et les parois des murs ne me semblent pas avoir une ouverture qui ressemblerait de prêt ou de loin à une porte. Je me concentre donc sur la fouille du bureau de notre comenditaire. Sur celui-ci il semble y avoir quelques factures estampillés au nom de relouland notamment. Quelques autres au nom de la tour des arts elle-même. Quelques paiement, mais rien de consistant à se mettre sous la dents. Jusqu'à ce que, en bougeant certains papiers, une pierre quasiment ronde ne se mette à bouger.

Je la prenait pour un simple presse papier, mais j'y vois des inscriptions gravés à même le minerais. Pas comme si chaque trait avait été fait d'un seul geste pour marquer simplement la sphère. Non le message est clair et profondément incrusté dans l'objet : " Step 1 : ✓, Step 2 : >" un message court dont je ne comprends pas la réelle signification, si ce n'est que quelque chose est en cours d'exécution. Je lance la sphère polit à mon partenaire et je reprends mon inspection.

- Ça me paraît... Suspect. T'en dis quoi ?

Je passe sur les murs en faisant glisser le bout de mes doigts sur la paroi en pierre. Rien d'intéressant si ce n'est, peut-être, un tableau accroché seul sur un mur. Cela ne m'aurait pas étonné si ce n'était pas la seule et unique toile qui décors les murs de la pièce. Ceux-ci étant le plus souvent recouverts par des supports pour instruments de cuisines ou bien des meubles dédiés à la cuisine. Je m'en approche et retire l'aquarelle représentant une danseuse, sans ménagement. On perd trop de temps et ça commence à me courir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad)
Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Le voleur de Pinceau (Jonathan & Shad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Tour des arts-