Haut
Bas

Partagez|

A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 626
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 430
Renommée: 1167
Honneur: 214
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Jeu 2 Juil 2015 - 1:19

C'était difficile de réfléchir, en plus d'avoir hyper faim, Mara commençait à avoir la tête lourde. Mais elle persistait à s'accrocher, car elle le pouvait encore. Elle se raccrochait aux paroles de Corey, faisant des perles de patience pour relier les mots entre eux et saisir le sens de ses phrases.

Négocier avec Luche... Oui, oui ça devait pouvoir se faire... Ah oui mais zut, c'est vrai qu'ils n'avaient rien pour négocier. Et de toutes façons, même s'ils avaient de quoi, Luche pourrait les obliger à lui donner... Arf, c'était difficile... Et la simple idée de menacer la liche fit rater un battement au coeur de la fillette. Elle n'osait même pas imaginer sa réaction face à une telle chose, rien que d'y penser la terrifiait. Et le fait que l'autre Voyageur semblât persister sur cette voie ne la mettait pas du tout en confiance.

Oui, bien sûr, il y avait le monde réel où ils étaient tranquille, mais... c'est pas dans le monde réel qu'ils allaient trouver des Voyageurs, si? Surtout des Voyageurs capables de battre Luche. Nan, jamais. Elle ne laisserait jamais qui que ce soit attaquer son maître... Nan! Si! Raaaah, elle se déconcentrait! Serrant les dents pour retrouver des idées, elle se remit à parler dans l'espoir que ça la maintienne dans le bon état:

"Je... sais pas... J'ai faim... Je connais des Voyageurs... mais pas en vrai... et pas très forts...  Mais comment on fait pour manger de l'aide en vrai...? On peut en parler en vrai...? Manger des annonces... aller sur l'ordi... ou quelque chose...? Et puis... faut qu'il vienne et tout..."

Elle ne connaissait que des Voyageurs moyens... Mais cette idée restait dans sa tête, comme si elle était fausse... Elle en connaissait des forts? Elle ne savait pas. Elle ne savait plus. Peut-être, en cherchant des souvenirs de ses nuits les plus mémorables... Si, elle avait déjà vu des gens super forts, mais qui? Sa mémoire lui fuyait, comme cette impression d'avoir un mot sur le bout de la langue, mais pour tous ses souvenirs. C'était assez dérangeant... Finalement, commençant à penser à toutes ses "grosses" nuits une par une, elle se rappela sa première. Le premier Voyageur de celle-ci qui lui revint était un enfant, un nouveau comme elle, mais il y avait quelqu'un d'autre... une femme, super forte, qui lui avait donné envie d'être aussi puissante qu'elle plus tard... C'était quoi son nom... Ma... Mé... Marianne? Mélanie? Non, ça finissait en a-quelque-chose...

Oh et puis zut. De toutes façons, elle ne la connaissait pas en vrai, ne saurait pas comment lui demander de l'aide, et en plus, depuis le temps, une Voyageuse aussi forte l'avait sans doute oubliée. Et en plus elle avait faim. La fillette fit vaguement grimacer son visage devenu quasi inexpressif, et continua:

"Et en plus, faudrait quelqu'un qui accepte de venir... c'est pas gagné... Et faut qu'on ait une preuve... que le Voyageur mangera à notre secours... Je sais pas... Ça m'a pas l'air... Je sais pas. Faim."

Elle laissa son regard blasé balayer le paysage. C'était si étrange d'avoir des sentiments aussi ouvertement contradictoires... C'était si... si impossible à décrire... Tout était morne et sombre... Tout était magnifique et enivrant... Tout était si répétitif et froid... Tout était si agréable et accueillant... Elle avait en partie hâte de se réveiller car elle était curieuse de savoir comment elle repenserait à tout ça au réveil... Enfin, le problème de se réveiller, c'était qu'elle ne pourrait pas aider Monsieur Luche, mais ça... Mais ça, ça l'énervait d'y penser. Enfin, pour autant qu'un zombie puisse être énervé... Malgré le "déluge" de réflexions et d'émotions qui la traversaient, elle était restée de marbre, fixant le vide avec une apparente indifférence. Elle se retourna vers Corey, posant le doigt sur la question qui allait décider de leur avenir ici:

"Mais tu connais quelqu'un en vrai... et qui pourrait nous aider...? Moi non..."

L'homme ne put vraiment répondre, au delà de sa quasi absence de réactivité, car le boss du quartier était ressortit de sa crypte, l'air toujours aussi flegmatique. Aussitôt, ses deux serviteurs zombies s'étaient retournés face à lui. Sans doute se seraient-ils mis au garde-à-vous avec un peu plus de dynamisme dans les muscles. Pour une fois, Mara bénit son visage totalement abandonné par ses muscles, qui ne pouvait donc pas exprimer sa honte d'avoir discuté contre lui, dans son dos. Mais un reste de conscience l'empêcha de tout avouer. Et c'est alors qu'une bataille mentale malmenait le cerveau, faiiiiiim... le... le... le crâne de la fillette, que Lucha lâcha tranquillement:

"Aaaaaah bah vous aveeeez été efficaaaaaaaces... C'eeeest bieeeen, il sont touuuuus partiiiis... et saaaaans laisser de morceaaaaaaaux! Vous êtes pluuuuutôt bon, vouuuuuus... Bieeeeeeen, j'ai encoooore du travail pour vouuuuuus... On a du teeeeeeemps avant la fiiiiiiiin de la nuiiiiiit... J'ai une baaaaaaaaaaande de fantôôôôôôôôômes qui se sont pauuuuumés du côôôôtéééé du charnieeeeeer... Faudraaaaaait me les rameeener à la cryyyyypte quatre-vingt treiiiiiiize... Paaaar cooooontre ils sont inviiiiisiiibles... Donc débrouiiiiiillez-vous pour les trouveeeeeeeer... Des remaaaarques...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Jeu 2 Juil 2015 - 12:13

Les questions que posa la blondinette mirent le doigt sur l’idée qui échappait à l’héliophobe depuis trop longtemps pour que ça n’en soit pas énervant. Cet état d’abrutissement commençait sérieusement à l’agacer, mais à nouveau dès qu’il commençait à s’emporter, la lassitude et la faim le calmait instantanément. Mais là qu’il avait enfin mit la main sur l’idée qui lui échappait et il ne comptait pas la laisser filer surtout que Mara continuait de le garder sur la bonne voie en admettant ne pas connaître de voyageur dans le monde réel, en tous cas pas d’assez forts. Même si ça ne faisait pas très longtemps qu’il était voyageur, Corey, lui, commençait à en connaître une ribambelle, de tous horizons confondus. Durant ses nuits à Dreamland, il avait eu affaire à des débutants, des confirmé mais aussi des légendes dont la puissance dépassait l’entendement. Tous n’étaient pas des enfants de cœur prêts à aider leur prochain, loin de là, certains étaient même de parfaits criminels sanguinaires, mais il en connaissait tout de même qui auraient suffisamment de bonté pour leur sauver la vie. Il pensa notamment aux membres de la Ligue des Gentlemen Onirique avec qui ça faisait plusieurs fois qu’il interagissait. Ils ne lui devaient pas forcément un service, mais au moins ils savaient qu’il répondrait présent lorsque viendrait le moment de les aider en retour. Il pensa aussi à Megan, mais si il pouvait éviter de l’impliquer il se porterait mieux, ce n’était pas qu’il la sous-estimait, loin de là, il avait presque pitié du pauvre Luche si jamais il lâchait sa sœur dessus, mais il avait tendance à lui dire de ne pas s’inquiéter pour lui, donc si il lui avouait qu’il s’était mis dans de sales draps elle n’allait pas apprécier. Non il essaierait d’autres options, il préférait même demander de l’aide à Clem, qu’il ne connaissait que peu, plutôt que d’impliquer Meg dans tout ça. Mais Luche ne savait pas tout ça, si il fallait citer des noms pour l’impressionner, sa sœur ferait peut être partie du lot. Il essaya d’expliquer tout ça à sa partenaire pour la soirée.

« Moi faim… Je connais des voyageurs dans le monde réel. Des forts… Ils pourront nous manger… aider si je demande. Peut-être que… » Il allait poursuivre mais le nécromant venait de sortir à nouveau de son caveau et comme manipulé par des ficelles invisible Corey se présenta devant lui.

Il les félicita et leur confia une nouvelle mission, qui aurait pu paraître tout aussi loufoque que les précédentes mais qui pour Corey semblait réellement importante. Il lui fallut plusieurs seconde pour comprendre exactement de quoi il s’agissait et qu’est-ce qu’on attendait d’eux exactement, lorsque ce fût fait, il voulut demander des précisions, mais, devançant sa question, leur maître désigna une direction légèrement différente de celle qu’avaient emprunté le groupe de goule pour s’en aller.

« Le charrrrrrrnieeeeeeer est parrr là-baaaaaaaas. » Il soupira. « Le quatrrrrreee vingt treiiiiize est de ce côté, le deuxièèmmmeee à drrrrroiteee, c’est écriiiiiit dessuuuus. Ne me décceeeeeveeez pas… »

Il regarda les deux voyageurs commencer à se tourner vers la première destination indiquée mais Corey fit un effort de volonté pour s’arrêter et le fixer à nouveau. Il rassembla ses pensées et voulu commencer à tenter de négocier avec le nécromant, s’ils le laissaient les manipuler à loisir, ils ne pourraient même pas essayer de mettre leur petit plan en route. Avant même qu’il ait pu prononcer un seul mot, Luche fronça les sourcils et claqua le bout de son espèce de sceptre contre le sol.

« Alllleeeez ! Pluuuus vite ! »

Corey se sentit comme électrisé, sans qu’il puisse lutter il se retourna soudainement et n’eut plus qu’une seule idée en tête, foncer au charnier, retrouver les fantômes. Il lui fallut plusieurs dizaines de pas pour se rendre compte qu’il avait à nouveau été totalement manipulé et de façon encore plus franche que précédemment. Il n’y avait aucun doute, cette créature était capable d’influencer la volonté des zombies, même des zombies voyageurs. Il parvint à ralentir le pas pour que Mara arrive à revenir à sa hauteur et constata que dans sa marche rapide il s’était retourner au moins un orteil qui était désormais plié à un angle improbable. Cette vision lui aurait probablement souler le cœur quelques nuits auparavant mais là, ce détail ne l’intéressa pas assez longtemps pour qu’il essaie de le soigner. Tout en continuant à marcher il laissa sa colère reprendre le dessus et finit par la verbaliser.

« J’ai horreur de ça, j’ai faim… J’ai rien pu manger, faire… » Il continuait d’avancer à bonne allure car l’idée de ne pas accomplir sa mission lui était tout bonnement intolérable. « Il risque de pas nous laisser manger… parler… »

Il continua à avancer tout en revivant la scène, un détail l’avait interpellé mais à nouveau il avait du mal à y réfléchir. Dès qu’il repensait trop longtemps à ce qui venait de se passer, la mission revenait au premier plan lorsque ce n’était pas la faim ou la fatigue.

« Tu crois que son bâton… Faim… »

Il ne finit même pas sa phrase, ne sachant plus vraiment ce qu’il voulait dire, une odeur puissante venait d’assaillir ses narines. Pour n’importe qui, elle aurait été presque insupportable, écœurante, le genre qui n’évoque que de mauvaises choses. Pour cause, à une trentaine de mètres devant eux s’ouvrait une sorte de fosse d’une dizaine de mètre de long sur un peu moins de large, emplie de corps en décomposition. Si on n’était pas en état de zombification avancé, on comprenait vite qu’il s’agissait de tous les corps qui avaient été rejetés ou des morceaux que les zombies avaient perdus. Mais étrangement, pour Corey, cette odeur corrosive n’était pas dérangeante, elle lui donnait presque faim. Il ne leur restait plus qu’à trouver les fantômes mais ça risquait de ne pas être la partie la plus simple.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 626
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 430
Renommée: 1167
Honneur: 214
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Jeu 2 Juil 2015 - 17:52
Cette fois, la Voyageuse n'eut pas besoin de demander le chemin, puisque la liche le leur indiqua aussitôt. Et malgré un curieux malaise issu de sa conscience qui se battait pour reprendre le dessus, elle se tourna dans la direction en question et commença à traîner lentement ses pieds. Remarquant que son camarade ne marchait pas avec elle, Mara tourna la tête et sursauta presque en voyant le bâton du mage percuter le sol, juste avant que Corey ne se crispe et fasse volte-face, avançant à grandes enjambées vers le charnier, dépassant très vite la fillette.

Surprise, l'enfant le rattrapa un peu plus loin, quand il commença de nouveau à vaciller normalement, et il reprirent leur trajet en silence, encore sous l'emprise de ce désir d'efficacité. Alors que son ami fixait ses pieds, la jeune fille jeta un autre coup d’œil derrière, constatant que Luche retournait tranquillement dans son caveau. Mais pourquoi il y passait autant de temps? Il y faisait quoi, qui était si important que ses zombies devaient s'occuper de trucs comme ça? Un truc de paperasse, comme disait ses parents? Ouais, mais ça prenait une soirée, pas toutes les nuits... Et puis son instinct lui disait, sur le même ton que toutes ces certitudes qu'elle avait depuis cette nuit, que ce type était pas du genre à bosser dur... Mais il pouvait pas passer sa vie à jouer avec son Skullie et sa mère, si?

Son attention retrouva le chemin de la réalité quand le zombie qui l'accompagnait fit une remarque. Il avait essayé de parler? C'est pour ça qu'il avait été en retard? Parler... mais parler de quoi? De manger? ... Ah nan! Oui! Le truc de... de... de menace... Il... il... Ah oui, il avait rien pu faire. Pfiu. Ça lui rappela ce qu'il avait dit juste avant que le patron n'arrive. Il connaissait des Voyageurs forts dans le monde réel? La chance... Ça devait être bien de pouvoir discuter de Dreamland en vrai, et surtout d'apprendre encore plus de trucs comme ça... Enfin, sauf quand on avait trop faim dans ses rêves pour en profiter... Sentant un petit bout de peau qui se baladait dans sa bouche, elle le tira et se mit à le mâchonner, rouvrant un peu la plaie de l'intérieur de sa joue. Tant pis, de toutes façons ça faisait pas mal et ça occupait.

"Tu crois que son bâton… Faim…"

Après un moment de silence, Corey reprit la parole d'un coup, prenant sa compagne par surprise. Son bâton? Quel bâton? De quoi? Ça se mange? En résulta donc un regard absent et un peu perdu vers son interlocuteur, avant qu'elle ne saisisse finalement de quoi il parlait. Enfin, elle espérait...

"Tu manges d'un Voyageur... avec un bâton? ... Comme un pouvoir? Genre... Son bâton c'est son pouvoir...? Faim... C'est qui?"

Elle resta à regarder stupidement le garçon, attendant plus ou moins une réponse, jusqu'à ce qu'elle ne se rende compte qu'il s'était arrêté. Et qu'elle aussi du coup. Reportant sa vue devant elle, elle aperçut une immense fosse pleine de trucs survolés par des mouches et grouillants de petits points blancs gigotants. Le tout dégageait une petite odeur par désagréable, et la fillette aurait sans doute salivé si elle avait pu. Mais une vague sous-conscience l'empêchait plutôt fermement de plonger dans cet immense repas et de se remplir le ventre. Si c'était là, c'était que c'était pour une bonne raison, et Monsieur Luche ne voudrait sans doute pas que les zombies vident ça. Mais ça restait vachement tentant... Peut-être que juste un morceau... un bras en moins quelque part... Mmmh... En plus elle devinait que c'était ça le "charnier", donc ils risquaient de rester ici un moment... Levant les yeux vers Corey, son visage inexpressif cachant son soupçon de malice, elle lâcha:

"Faim, faim, c'est ici... On mangerait... devrait se séparer... pour manger... pour chercher sur plus de faim... de... de... d'espace... Faim. Je vais mang- chercher là-faim..."

Sans attendre la réaction de son camarade, et se traîna plus ou moins rapidement du côté droit des montagnes de nourriture. Elle se retrouva rapidement derrière une petite colline de chair putréfiée, un sourire étrange étirant son visage. En même temps, sur ce visage, n'importe quelle expression paraissait étrange. Tournant la tête vers les morceaux de corps, elle approcha la main, hésitant un peu, son esprit de zombie comme son esprit de Voyageuse se demandant si c'était vraiment une bonne idée. Après un temps de doutes, elle se saisit finalement du truc le plus proche qui dépassait: une main coupée au niveau du poignet. Elle fixa les quatre doigts qui l'ornaient encore et la chair ouverte parcourue de parasites, puis leva la tête pour vérifier que personne ne la regardait. Apercevant des goules à sa gauche en train de jeter des sauts de déchets de zombies et de victimes dans le charnier, elle resta immobile le temps qu'ils passent, espérant se fondre dans la masse.

Quand il n'y eut plus rien à proximité, son sourire étira de nouveau son visage et elle approcha son casse-croûte de sa mâchoire, ignorant les insectes qui volaient autour, se cognant contre elle. Enfin, elle allait enfin pouvoir manger un truc. Elle imaginait déjà le sentiment délicieux de l'aliment sur sa langue, entre ses dents, puis dans sa gorge. C'était sans compter une voix bien trop proche qui la fit sursauter et lâcher son goûter. Mais qui... elle était sure d'être seule pourtant! Droite... Gauche... Non personne, mais alors qui...?

"'azy fait pas ta pute! Fait péter la binouze!"

C'était une voix étrange, qui résonnait un peu, qui n'était peut-être pas si proche que ça...

"La mort mec, laisse ber-ton, tu prends la tienne et tu fais pas ier-ch."

"'azy 'pas ta pute... Elle a l'air trop dare la tienne!"

Oubliant toute idée d'alimentation, l'enfant se releva, menée par l'ordre de retrouver les fantômes à tous prix. Elle avança aussi discrètement que lui permettaient les bruits de succion des corps sous ses pieds, à savoir pas du tout, et aperçut entre deux buttes des bouteilles volantes. Fronçant les sourcils, elle s'allongea et rampa jusqu'à eux pour les observer, et tenter de voir toutes les bouteilles. Il semblait y en avoir trois. L'une d'elle se leva soudain et s'inclina, comme prête à se renverser sur le sol. Mais aucun liquide n'en sortit. À la place, une curieuse brume pâle se formait là où aurait dû se trouver l'alcool, formant un silhouette imprécise de taille adulte, affalée sur un siège de cadavre. Mais assez rapidement, la fumée disparut.

"'tain ça m'fait trop tripper c'te merde!"

"Grave."

"'azy, trop."

D'un coup, elle sentit sa tête s'enfoncer dans la chair infectée du charnier, puis elle se rendit compte que quelqu'un avait balancé une taloche sur l'arrière de son crâne, et qu'on avait saisit son bras, pour la soulever. Elle paniqua vaguement quand elle sentit ses pieds quitter le sol, et commença à les agiter frénétiquement, incapable de voir la chose qui la maintenait facilement à un mètre du sol. Elle voyait juste une autre bouteille de bière léviter à côté. Puis elle entendit une voix de fantôme juste à côté de son oreille crier:

"Wesh les boloss! R'gardez c'que j'ai choppé!"

Bon, elle était pas dans la mouise, entouré de quatre racailles visibles uniquement grâce aux bières qu'ils tenaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Jeu 16 Juil 2015 - 16:57

Sa binôme lui proposa alors de se séparer pour pouvoir couvrir plus de terrain, ce qui ne semblait pas être une mauvaise idée, il accepta donc d’un signe de tête sans vraiment réfléchir d’avantage. Il la regarda s’éloigner en restant immobile, plusieurs secondes durant, jusqu’à ce que l’odeur lui rappelle qu’il avait un objectif à accomplir. Laissant la silhouette de la blondinette disparaître au détour d’un amas de chair et d’os en décomposition, il mobilisa tout son intellect pour tenter de se souvenir de ce qu’il avait à faire. Lorsqu’il parvint à se rappeler, il s’était déjà approché inconsciemment du charnier. Ne réalisant pas qu’il y avait une marche assez importante entre le sol et le niveau de remplissage de la fosse, il perdit l’équilibre et chuta lourdement, tête la première, sans avoir le réflexe d’amortir sa chute ou de tenter de se reprendre. Au lieu de la répulsion qu’on aurait pu attendre en enfonçant le visage dans un monticule de chair putréfiée en décomposition, il trouva ça presque agréable. Même les morceaux d’os brisés qui s’enfonçaient dans ses bras, son ventre et ses jambes ne le faisaient pas souffrir, il n’avait qu’une seule envie, ouvrir la bouche et se repaitre de tout ça.

L’idée de ce festin le fit salivé mais un fond de conscience l’empêchait de passer à l’acte, il puisa dans ses réserves de volonté pour se redresser en poussant sur ses bras. Il était maculé de toute sorte de fluide qu’il ne valait mieux pas identifier mais la sensation ne le dérangeait pas, il fallait déjà qu’il mobilise toute son attention pour ne pas se contenter de s’étendre là où il était tombé. Il fallait à tous prix qu’il parte à la recherche de ces satanés fantômes afin de pouvoir retourner négocier avec Luche, ou au moins essayer. Il parvint donc à se remettre debout et se mit à déambuler au cœur même du charnier, parvenant tout juste à se souvenir ce qu’il cherchait.

** Trouver fantômes… Manger… Ramener fantômes… Pour manger… Pour négocier avec Luche… Fatigué… Faim… Manger… ** Il s’arrêta. ** Non … trouver fantômes… Faim… Invisibles… Faim… Faim… **

Il avançait, se souvenant à peine ce qu’il était censé chercher dans cet endroit qui avait tout d’un enfer pour le commun des mortels mais qui pour lui ressemblait à un immense garde-manger. Même si il entendit bien quelques éclats de voix, il mit quelques secondes à faire le lien avec l’objet de sa recherche et lorsque ce fut fait, c’était déjà trop tard, il ne se souvenait plus de la direction de laquelle provenait les sons qu’il avait entendu. Il continua à errer encore un moment, parvenant à peine à rester focalisé sur sa recherche, puis il finit par entendre à nouveau des échanges de parole et à faire le lien avec les cibles de sa mission. Il se dirigea donc, aussi vite que son état courbaturé et le sol inégal et traitre le lui permettait, vers la source des voix.

Il dépassa un nouveau monticule bourdonnant qui lui bouchait la vue et tomba sur une scène étrange même pour un voyageur en pyjama au milieu d’un charnier. Son amie Mara était en lévitation, au milieu de ce qui semblait être quatre bouteilles de bière. Elle semblait se débattre mais il ne parvenait pas à comprendre contre quoi, même après plus d’une minute, son esprit abruti n’arrivait pas à décortiquer ce qu’il avait sous les yeux. Lorsqu’il finit par prendre la parole, c’était pour exprimer son incrédulité.

« Maraa… » Il se racla la gorge. « Qu’est-ce que tu fais… Faim… On doit retrouver… Manger… »

« Y sort d’où c’keum là ? Y’en a beaucoup des trouduk comme lui ? »

« Faim ? Tu parles bizarrement Mara… »

« Ahah, il est attaqué c’lui-là, c’trépané croit que c’est elle qui parl’ »

« Trop ! Il est grav’ »

« Arrête… Tes bêtises… Faim… »

« Vien on l’défonc’ ! »

« Sinon Luche… »

« Ouais… Attends il a dit Luche ? »

Toujours stoïque, regardant Mara avec une expression de merlan pané sur le visage, il essayait de comprendre comment la voyageuse parvenait à imiter ces voix avec la bouche close tout en lévitant à quelques centimètres du sol. Il avait à nouveau la désagréable impression qu’une déduction logique lui échappait, quelque chose qui aurait dû lui paraître évident en temps normal. Les quatre bières qui flottaient autour de la gamine dont deux qui avaient bougées en se rapprochant du voyageur lorsque les voix étranges s’étaient faites entendre, le fait que Mara ne parlait pas comme d’habitude. Il y avait décidément quelque chose qui lui échappait dans cette affaire.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 626
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 430
Renommée: 1167
Honneur: 214
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Dim 19 Juil 2015 - 22:18

"'tain, tu crois qu'le vieux y nous a cramé?"

"Pas moyen, wesh, c'est le best squat là..."

"'tain mais casse l'ambiance..."

Tandis que les deux qui étaient restés autour d'elle continuaient à la... tenir, sans doute? Mara s'agitait dans tous les sens, espérant vainement s'échapper. À savoir qu'elle frétillait de manière plutôt pitoyable, mais c'était l'intention qui comptait. En réalité, dès qu'elle avait vu arriver Corey, elle avait essayé de l'appeler, mais aucun son ne sortait de sa bouche, et elle avait mis un certain temps à s'en rendre compte. Et là, elle constatait enfin que c'était le col de la chemise de nuit qui coupait son arrivée d'air, mais que ça ne l'empêchait pas de vivre. Elle sentait juste une vague pression au niveau de ses poumons, mais rien de grave. S'il y avait un vrai problème, elle aurait mal, et puis voila.

Du coup, elle ne put que voir l'une des bouteilles se lever, et lâcher de nouveau l'espèce de brume, révélant encore une silhouette, avant de s'abattre violemment et de se briser sur le crâne du Voyageur. Qui ne broncha pas, la regardant toujours d'un air vide. Aussitôt, l'autre bouteille réagit:

"Mais qu'est'ce tu fous 'spèce de con?!"

"What? Ques'ta?"

L'enfant vit sans trop comprendre les bouteilles bouger vivement, et entendit un bruit étrange et une plainte. Le ton grimpa entre les deux invisible:

"OH! D'où tu me taloches, CONNARD!"

"Ta gueule, boulet! C'est le putain de vieux qui les a ram'né! On va s'faire kène s'tu continue ta merde!"

Il finit par un curieux bruit de succion qui rappela plus ou moins à Mara un truc que certains de ses camarades de classe faisaient avec la bouche, mais qu'elle avait jamais vraiment compris.

"Wow, d'où tu lui obéis à c'con, sale pédé!"

"Ta gueule! C'type t'fais bouffer l'trottoir quand y veut!"

"C'ame toi mec, on a qu'à s'tailler et y nous r'touv'ra pas!"

"Il était d'jà pas sensé nous cramer ici! Putain!"

"Bordel, on va se faire baiser..."

C'est à cet instant précis que la jeune fille se rendit finalement compte que ce qui la tenait l'avait lâchée, et que ça faisait quelques instants qu'elle avait la tête enfoncée dans le sol. Dans un sursaut de conscience, elle se redressa avant de vouloir commencer à mâchonner ce qui l'entourait. Elle avait faim... mais faim. Comme si un pieu lui traversait le ventre... et les poumons aussi. Elle prit une violente inspiration, ne s'étant pas rendue compte du temps qu'elle avait passé en apnée. Alors que les bouteilles continuaient à se disputer, elle lâcha un vague:

"Manger... Monsieur Luche... y veux que vous allez à la faim... nan, à la cry-... la cry-... la cryte... Manger..."

Un silence lui répondit, coupé par une série de réponses blasées:

"On s'y fait ier-ch à la crypte."

"Grave, rien à se siffler."

"La dèche totale."

"On est posay ici."

La réponse à leur problème parut totalement évident pour l'enfant qui lâcha, le regard vide:

"Bah mangez... nan, changez de cypte... Faim..."

En entendant leur silence, Mara fut prise d'une soudaine inspiration, une bouffée d'idées pour les ramener, comme le voulait le chef:

"Pis vous pouvez pas partir... Y a rien à manger ailleurs... c'est nul... y a que le Cimetière qu'est bien... Et quand vous mangez ici... Bah faim... Le chef y sait où vous êtes... Donc vous pouvez pas partir..."

Logique imparable. Qui ne pouvait pas être convaincu? Pourtant ils avaient l'air d'hésiter, chuchotant entre eux autour de Corey qui chancelait toujours, trop loin pour que l'enfant saisisse ce qu'ils disaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Mar 21 Juil 2015 - 10:46

Le voyageur avait désormais la certitude que ce n’était pas Mara qui parvenait à produire ces voix provenant de plusieurs endroits quasi simultanément. Il se demanda alors qui pouvait en être à l’origine, peut être les sortes de bouteilles de bière étranges dont s’élevait une légère brume de temps en temps. Il s’approcha, pour les regarder de plus près, se demandant comment elles aussi pouvaient flotter à plus d’un mètre du sol, mais il ne voyait rien. Soudain la bouteille bougea à nouveau pour s’élever légèrement et déverser son contenu dans ce qui semblait être, une silhouette ! Malgré son état de déconcentration et d’abrutissement il parvint enfin à raccrocher les wagons, les voix devaient appartenir aux propriétaires des différentes bouteilles de bières. Et ces personnes devaient être les fantômes qu’on les avait chargés de venir chercher.

« Aaaahhh… » fit Corey, satisfait d’être parvenu à cette déduction.

Il allait s’immiscer dans le dialogue lorsque la bouteille lui retomba soudainement sur le haut du crâne et légèrement sur le front. Sa tête encaissa la secousse, se baissant d’à peine cinq centimètres avant de remonter à l’endroit où elle était quelques secondes plus tôt. Même si du sang commençait à maculer le côté gauche de son visage, il ne ressentait aucune douleur, il se demandait juste ce qui venait de se passer et où était passé le fantôme qui se tenait quelques secondes plus tôt devant lui.

Une sorte de dispute sembla s’élever entre les membres du quatuor, pour savoir s’ils devaient obéir à la volonté de Luche ou tenter de fuir son emprise. Mais la vision du jeune homme fût troublée par un filet de sang, épais et visqueux, plus qu’à la normal, qui lui passa sur l’œil. Il toucha son front du bout des doigts et parut étonné d’y voir du sang lorsqu’il les regarda. Il ne parvenait pas à se souvenir s’être blessé à cet endroit, cette situation de quasi-zombie commençait à être vraiment dangereuse. A ce rythme-là, il ne tiendrait pas plus de trois nuits, même si il se régénérait au moins partiellement entre deux d’entre elles.

Il vit soudain Mara s’étaler de tout son long, face contre terre, enfin, face contre morceaux de cadavres en décomposition et voulu s’approcher d’elle mais la dispute s’était un peu intensifiée. La blondinette se releva d’elle-même, le visage maculé de… vous voulez ne pas savoir. Heureusement elle avait conservé les idées assez claires pour leur expliquer pourquoi Luche avait envoyé les deux voyageurs ici. Ce qui jeta un nouveau doute sur le groupe de racailles fantomatiques qui se remit à se disputer jusqu’à ce qu’elle enchaine avec un nouvel argument, semblable à celui avec les goules, mais tout aussi efficace.

« Elle a raison la merdeuse. Si ce reloud nous vire pour du bon on aura nul-part où crêcher. »

« Azy mais on s’fait vraiment trop hièche au fond d’cette p’tin d’crypte ! »

« Ouais j’deviens claustro moi là-bas ! »

Sans vraiment savoir pourquoi, Corey éprouva un peu d’empathie pour les fantômes et ne put s’empêcher d’intervenir.

« Il veut juste… Manger… Que vous trainieez pas n’imporrte où.
Faim… Pas besoin de descendre au fond… »


« P’tin mais j’entrave queudal ! »

« Vous pouvez… manger… squatter le hall, ça lui ira. »

« Le hall ? Psartek l’idée, ça peut l’faire. »

« Ouais mais y’aura toujours rien à pikrav’ là-bas. »

Les trois autres murmurèrent leur assentiment, et Corey s’efforça à ne pas trop longtemps avant de répondre.

« Si vous prometteeez de plus manger… vous barrer, il vous accordera surement un peu de boisson. Faim… Au pire… Je connais un leader syndicaliste goule compétent pour vous représenter. Manger. »

Ils semblaient être un peu à court d’argument et l’un d’entre eux finit par emporter l’adhésion.

« Bon moi j’boug’ j’ai pas envie qu’ce soit l’autre sadique qui vienne me chercher. »

Ils finirent leurs bières et, après avoir jeté les cannettes, disparurent du champ de vision des deux voyageurs ils s’amusèrent un peu à bousculer Corey mais devant son stoïcisme ils abandonnèrent et finirent pas s’éloigner en ricanant. L’héliophobe resta immobile quelques secondes avant de s’approcher de la blondinette, faisant un effort pour ignorer la brulure que la faim infligeait à son estomac.

« Il faut que ça s’arrête… Faiiiimm… J’en ai vraiment marrree… »



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 626
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 430
Renommée: 1167
Honneur: 214
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Mer 22 Juil 2015 - 10:18

Encore une fois, grâce à la magie des mots compliqués, Corey avait convaincu les fantômes de rentrer. Ce qui était cool. Mara se sentait très fière d'elle, envahie par la satisfaction du travail bien fait. Et ce, malgré la canette qu'elle avait reçue sur le front quand ils s'étaient débarrassés de leurs boissons, c'est dire! En même temps, elle n'avait pas même remarqué le choc, donc elle n'avait en soi aucune raison de se plaindre. Restait plus qu'à rentrer et...

...

Et quoi? Elle était sûre d'oublier un truc ultra important, une méthode pour ne pas... pour ne pas quoi déjà? Rah, c'était frustrant... Il y avait un truc, un truc ultra important. Elle se souvenait de ça, qu'il y avait un truc important à pas oublier. Par contre, le truc important, pfiut, disparut. Mais elle ne s'énerva pas. Elle avait oublié qu'elle pouvait s'énerver. À vrai dire, elle ne ressentait qu'une vague frustration, la sensation d'avoir la réponse sur le bout de la langue.

« Il faut que ça s’arrête… Faiiiimm… J’en ai vraiment marrree… »

Oui! C'était ça! Elle avait faim! ... Non! Elle en avait marre, c'était ça! Son état de zombie! Et ils avaient trouvé un truc pour que ça s'arrête! Et là encore, aucune idée par contre. Les deux se mirent à tituber maladroitement en sens inverse pour quitter le charnier. Un partie particulièrement dure du trajet fut d'escalader le bord pour rejoindre le côté solide. En quittant l'immense décharge, l'enfant eut une petite pensée triste pour toute cette nourriture qu'elle n'avait pas pu goûter. Mais ils fallait qu'ils avancent. Ils avaient encore un... un... un truc à faire. Voila.

Tandis qu'elle luttait pour marcher, l'enfant se rendit compte qu'il lui manquait un doigt à la main gauche, celui juste à côté du petit doigt, dont elle oubliait toujours le nom. Elle se demanda bien où elle avait put le perdre. En tous cas, elle leva l'autre main pour se gratter la joue, aboutissant à un décollage de peau à cet endroit, révélant une partie de sa mâchoire. Sans s'en rendre compte directement, elle regarda juste d'un air vide ce bout de joue qui traînait dans sa main. Bah, sans importance. En plus, à force de se cogner contre des tombes, ils arrivaient en vue de la zone des cryptes où Luche habitait.

C'était étrangement calme, et alors qu'elle s'attendait à être excité à l'idée de montrer au patron qu'elle avait réussit, la jeune fille ne ressentait, globalement, rien. Comme d'hab' quoi. Mais c'était vraiment bizarre, il n'y avait même pas les quelques zombies et squelettes qui traînaient normalement. Elle trébucha d'ailleurs sur l'un de ces derniers, étalé par terre, qui cliqueta avec énervement, lâchant un:

"Cassez-vous les bleus, c'est l'heure de la sieste."

... Quoi? Mais la créature s'était visiblement... rendormie. Sa cage thoracique chuintant au rythme de sa "respiration", agissant comme une sorte de ronflement. Sans doute. La Voyageuse échange un regard aussi vide que d'habitude avec son ami. Enfin, ils n'avaient pas de temps à perdre, fallait rejoindre Monsieur Luche. Et en marmonnant un "manger" sorti de nulle part, elle reprit sa démarche chaloupée, évitant plus ou moins habilement les Créatures qui ronflaient au sol.

Finalement, ils aperçurent la demeure de la liche, aussi calme que le reste. Restant un instant sur le pas de l'entrée, sans réellement savoir quoi faire, ils se décidèrent à pénétrer à l'intérieur. Se retrouvant face à Luche, assis sur son trône d'ossements. Bien que le terme "affalé" serait peut-être plus adapté, dans la mesure où il avait les jambes bien écartées, le crâne renversé vers l'arrière, les bras ballants, son bâton appuyé sur son épaule, et la bouche grande ouverte. On pouvait assez facilement conclure qu'il dormait, vu l'intense bruit qu'il émettait. Sa mère avait une expression parfaite pour ça: "Scier du bois avec une tronçonneuse". Enfin, elle ne savait pas trop quoi faire dans l'instant, n'osant pas interrompre le sommeil du grand chef.

Alors que son regard se baladait, il s'arrêta sur son bâton. Il y avait un truc avec ça, non? Un truc important. Encore un truc qu'elle avait oublié. Evidemment. Mais en tous cas, l'objet exerçait une fascination étrange sur elle. Un intense respect doublé d'une légère crainte. Elle sursauta en le voyant légèrement glisser à cause d'un mouvement du Nécromant. Une intense frayeur balaya son esprit vide d'émotion. Il ne fallait pas! Il ne fallait pas qu'il tombe! Ça serait... horrible! Elle s'approcha lentement du fabuleux bâton, inconsciente de tout ce qui l'entourait. Il semblait l'appeler, lui dire de le prendre entre ses mains... ou pas? Sans importance, elle le devait.

Elle croyait entendre comme des dizaines de chuchotements dans son esprit embrumé et influençable. Que disaient-ils? Aucune idée. Ils s'intensifiaient tandis qu'elle s'approchait de l'objet de son besoin. Il le lui fallait... absolument! Elle trébucha mais se reprit, se fondant dans ce doux flux de voix qui coulaient dans la monotonie du silence. Il sembla s'intensifier, passant de rivière à fleuve, se découlant face à elle, désirant la bloquer, l'empêcher d'avancer, agressant son esprit. Insensible à la douleur, autant physique que mentale, la fillette continuait de mettre un pas devant l'autre, remontant le fleuve des voix. Elle s'en fichait, seul importait ce bâton.

Elle se rendit finalement compte qu'elle était juste devant lui, n'ayant qu'à lever le bras pour faire ce que le brouhaha de son esprit lui interdisait de faire, ou l'y encourageait? Elle leva lentement la main, et la posa sur le métal froid du sceptre.

Aussitôt, elle sentit une tempête la parcourir, un ouragan prenant place en elle. Un formidable puissance, l'assurance qu'elle était capable de dominer le Cimetière, si ce n'était Dreamland entier! Et pourquoi pas le monde réel? Rien ne lui était impossible! ... Ouais mais en même temps, il n'y avait rien d'intéressant hors du Cimetière. Elle baissa le regard vers ce squelette qui mâchouillait dans son sommeil. Et il se prétendait son chef, quel minable! Serrant les dents, elle saisit l'objet avec l'ardeur d'une Voyageuse zombifiée et le tira de toute ses forces, le libérant de l'emprise du bras-squelette. Le contre-coups la projeta quelques pas en arrière, au niveau de Corey, et sembla réveiller la Créature.

Cette dernière battit vaguement l'air à l'endroit où devait se trouver son arme, et se redressa violemment en constatant son absence. Fixant ses orbites vides sur les deux Voyageurs, et sur Mara en particulier, il se mit debout en un instant et tonna, apparemment pris de panique:

"REND-MOI CA, ESPÈCE DE PETITE PESTE INCONSCIENTE!"

Pourquoi cet idiot lui donnait-il des ordres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Lun 27 Juil 2015 - 15:34

Fatigué, affamé, l’impression d’avoir des morceaux de bois à la place des membres, Corey mit plusieurs secondes à se motiver pour suivre sa camarade zombie. Il avait envie de rester là, de se laisser aller aux plus bas instincts insufflés par son état, de se vautrer dans les monticules de chair en décomposition, de s’en repaître à volonté. Mais il fallait qu’ils avancent, qu’ils s’en sortent, il fallait qu’il quitte ce sombre de royaume et cet état de mort vivant affamé et hébété. Il emboita donc le pas de son amie, se concentrant uniquement sur le fait de la suivre, en essayant de ne pas se laisser distraire.

Lorsqu’il perdit définitivement son orteil en le cognant contre l’angle d’une tombe, il ne s’en rendit même pas compte. Il se contenta de reprendre son équilibre et de continuer à suivre son amie, mais c’était de plus en plus difficile, en plus de la fatigue habituelle une sorte de rideau de fatigue lui était tombé dessus depuis quelques minutes. Même l’agacement qui l’avait motivé un peu quelques minutes auparavant ne parvenait plus à prendre le dessus sur son envie irrépressible de sommeil. Lorsqu’ils croisèrent le squelette assoupi, il fut terriblement tenté de l’imiter, il avait envie de se laisser tomber et de dormir à même le sol jusqu’à ce qu’il n’ait plus cette sensation de sommeil.

Il rendit le regard vide d’expression que la voyageuse lui lança, ne sachant pas quoi faire d’autre et ils finirent par atteindre la demeure de leur chef qui semblait s’être adonné à la mode de la sieste. L’envie de l’imiter submergea à nouveau l’héliophobe qui était à deux doigts de se laisser tomber au sol lorsque son alliée bougea. Il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle comptait faire, fixant ainsi leur maître et son bâton. Oui, il y avait quelque chose avec l’espèce de sceptre, il y avait pensé, plus tôt dans la nuit, il se souvenait qu’il avait eu une idée intéressante mais il avait du mal à se souvenir quoi. Ah si, il s’était dit que le bâton jouait peut être un rôle dans la souveraineté de la lyche sur ses ouailles mais il ne savait pas vraiment ce qui lui avait fait pensé ça. Mara semblait obsédée par cet artefact étrange, inconsciemment elle s’était mise à s’en approcher. Cette constatation avait déclenché une sorte de tempête de sentiments contradictoire en Corey, d’un côté il avait envie de l’imiter, de l’autre il trouvait ça terriblement dangereux.

Sans s’en rendre compte, lui aussi s’était mis à avancer dans la même direction, il n’osait pas courir mais il en avait envie, il voulait arriver avant elle. Il ne savait pas pourquoi mais il avait envie d’être le premier à poser la main sur l’objet métallique mais c’était déjà trop tard, elle était arrivée juste devant et levait le bras pour s’en saisir. Comme fasciné, il s’arrêta, les yeux écarquillés, assistant à la scène comme au ralenti, incapable de l’empêcher, ne le souhaitant pas vraiment. Dès que la blondinette se saisit de l’artefact, elle lui sembla différente, plus grande, plus belle, plus puissante, il n’aurait pas pu vraiment dire pourquoi. Il eut des frissons dans le dos en la regardant et se sentit terriblement inférieur, comme indigne de poser les yeux sur elle. Elle retira le sceptre des bras de Luche d’un geste violent, arrivant jusqu’au niveau du voyageur solaire qui se serait probablement incliné devant elle si son corps rigide le lui aurait permis.

Le nécromant se réveilla et, stupéfait, peut-être même un peu paniqué, constata l’absence de son bien le plus précieux. Il se redressa et intima l’ordre à la voyageuse de lui rendre l’artefact mais curieusement, tout comme Mara, Corey ne comprit pas pourquoi il pensait pouvoir donner des ordres à un être aussi exceptionnel que la contrôleuse. Celui qui, quelques minutes plus tôt, lui apparaissait comme l’être le plus terrifiant qu’il ait jamais croisé à Dreamland, avait l’air un peu pitoyable désormais. La sensation de pouvoir et de puissance qui émanait de lui quelques minutes auparavant avait presque totalement disparut.

« Ne… Lui… Parle pas comme ça ! »

Sans vraiment y réfléchir, le voyageur s’était avancé vers le squelette ambulant tout en parlant et avait tenté de lui donner un coup de poing de toutes ses forces. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait fait ça, il avait juste envie de faire taire cet impudent qui osait ainsi insulter son amie. Disposant d’une force phénoménale par son statut de voyageur couplé à celui de zombie, Corey s’attendait à séparer la tête de Luche du reste de son corps. A vrai dire avec la puissance qu’il avait insufflé, presque involontairement à son coup de poing, il aurait était capable de traverser un mur de pierre. Il y aurait probablement laissé quelques phalanges, mais ne ressentant pas la douleur ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid. Au lieu de voir le crâne aux orbites vides voler à l’autre bout de la pièce, celui-ci se détacha du reste du cops du nécromant juste à temps pour pouvoir s’élever d’une dizaine de centimètres afin que le poing du voyageur ne rencontre que le vide. Déséquilibré, le voyageur manqua de peu de s’étalé de tout son long, il se reprit juste à temps pour voir, méduser, la tête se recoller au reste du corps en dégageant une sorte de fumée violacée.

« NE ME SOUS-ESTIIIIIIMMMEEEES PAAAAAS ! » tonna-t-il en tendant sa main décharnée vers Corey.

La fumée violette qui avait préalablement servit à manipuler son crâne jaillit soudainement de sa main et percuta le voyageur dans le ventre, le propulsant loin en arrière, jusqu’à ce qu’il percute le mur juste à côté de la porte d’entrée de la crypte. Le nécromant avait l’air remonté et la fumée violette qui tourbillonnait dans ses orbites vide ne laissait rien présager de bon. Il s’adressa à la blondinette.

« Rrrrreeends moi ce bâton tout de suiiiiiiteeee. Ou sinoooooon… »

Il n’avait pas l’air d’avoir envie de plaisanter et Corey, même si il était encore conscient et pas gravement blessé, pouvait témoigner de sa puissance. Serait-il capable de s’en prendre à la détentrice de l’artefact ? Il semblait en être convaincu, coup de bluff ou non ?


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 626
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 430
Renommée: 1167
Honneur: 214
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Mar 28 Juil 2015 - 0:06

Une enfant m'a saisi...
N'est-elle pas une zombie?


Les chuchotements s'étaient mués en voix. Une voix multiple, issue du chœur de centaines de souffles, le tout jaillissant dans son esprit telle une déferlante pour balayer les impuretés de sa conscience, pour assainir ses pensées. Pour y distiller de nombreuses et tentantes idées.

Brave petite, sens-tu mon pouvoir?
Apprécies-tu ma voix, mon savoir?
Ton âme pure me tend les bras...
Obtempère, et une armée se soumettra,
Noircis ton cœur, et tout t'appartiendra.


En semi transe, Mara ne vit pas l'admiration de Corey à ses côtés. Elle aperçut du coin de l’œil son compagnon se faire violemment projeter par la brume violette, et ajouta cette information au tourbillon de connaissances qui envahissaient son cerveau. Elle atteignait un pallier de sagesse supérieur, un nouveau niveau d'illumination. Elle leur était supérieure, à tous. Et en même temps, elle se souvenait. Ce que Corey et elle voulaient et oubliaient peu à peu, elle s'en souvenait. Les conclusions qui leur fuyaient à chaque seconde lui revinrent dans un ordre impeccable. Autant d'informations pour amplifier son pouvoir, pour étaler sa suprématie.

Elle baissa un regard indifférent vers sa main putréfiée, l'autre toujours fermement cramponnée au sceptre. Elle était toujours une morte-vivante, oui. Mais après tout, c'était pour cela que les voix pouvaient lui parler, alors quel problème? Elle voyait ses veines pulser du nouveau potentiel qui s'y déversait, et un sourire gourmand éclaira son visage, alors que sa vue glissait vers l'Artefact gravé à ses côtés...


Non! Ses souvenirs se battaient dans sa tête, et sa main libre se crispa pour s'approcher de son front. Elle voulait quitter cet endroit, et Corey aussi. Elle n'aimait pas cet état de zombification, elle ne voulait pas... Il lui fallait redevenir normale, la Voyageuse qu'elle était avant... Et pour cela... Le brouhaha dont elle était la seule cible lui donnait la solution. Luche. Seul ce mécréant pouvait annuler la malédiction causée par ses sbires... Même s'il avait besoin de la puissance du sceptre pour libérer ainsi deux Voyageurs...

"Rrrrreeends moi ce bâton tout de suiiiiiiteeee. Ou sinoooooon…"

Pourquoi résister?
Observe ma puissance t'envahir...
Unis, mon fer et ton âme vont les occire!
Ressent donc toutes ces possibilités!


Ses doigts quittèrent son front et son regard inquisiteur se posa sur les orbites vides de l’impertinent. Ce minable affaibli une fois dénué de la toute puissance de l'Artéfact, du Sceptre Unique. Sa tête s'inclina légèrement alors que l'un des coins de sa bouche s'étirait, tressautant légèrement à cause d'un tic. Elle susurra avec assurance, d'une voix qui n'était pas la sienne, comme provoquant un léger écho:

"À qui penses-tu t'adresser, pauvre Nécroman?"

"Tu eeeees trop faaaaaible pour le maîtriseeeeer, immmmmbécile!"

Il semblait enragé, malgré la pointe d'inquiétude que la nouvelle perception accrue de la jeune fille distinguait. Sentant le sang battre dans toutes les veines de son corps, elle s'approcha à pas lents, mesurés, se délectant de l'impression qu'elle laissait au squelette. Elle leva le bâton d'une main, s’apprêtant à l'abattre sur le monstre, lui imposant son inquisitrice domination. Elle ne put pas, violemment repoussé par la même force mauve qui la cueillit en plein thorax, faisant légèrement sortir sa colonne vertébrale de son dos, visible à travers sa robe en partie déchirée. Ainsi, il osait porter la main sur elle? Elle serra les dents.

Laisse donc tomber ceci
Et exige en ton cœur
Son corps à ta merci


Ses pupilles tombèrent sur Corey. Lui qui avait la solution à leur problème, mais qui était toujours prisonnier de son cervelet infecté. Elle savait quoi faire. Elle savait tout. Et il ferait un parfait Général de Guerre. Se redressant et allant vers le garçon, l'écrasant de sa présence, elle appliqua sa main sur le sommet de sa tête. Entrouvrant la bouche avec délice, elle profita de la délicieuse sensation du pouvoir transcendant de l'Unique qui traversait son bras, libérant momentanément l'esprit de Corey. Elle savait. Tant qu'il ne s'éloignait pas trop et qu'elle disposait du pouvoir, il accédait à sa conscience d'origine. Et elle se retourna vers la liche, tandis que son compagnon se redressait, qui persiflait:

"Que croyez-vouuuus? Me vaiiiiincre à vous deeeeeux? Ne sooooyez pas ridicuuuule..."

L'idiot semblait confiant. Mais Mara avait sentit, derrière elle. Et elle sentait le sceptre vibrer entre ses doigts, la liant à chacun des zombies et squelettes qui s'approchaient. Et elle entendit le premier membre de cette armée cadavérique passer la tête dans la crypte, demandant entre deux grognements:

"La sieste... finie...?"

Gouverne, dirige,
Ordonne, soumet,
Ultime et grand prestige,
Va donc les dominer!
En enfer comme dans les cieux...
Retournez à la terre, retournez au Cimetière!
Noyez vos doutes, fermez vos yeux,
Effacez vos présences pour l'éclat de cette Ère!
Regardez-la émerger parmi les Dieux!


Et tandis que la question semblait reprise de tous côtés par ses camarades, Mara lança à Luche d'un air rebelle:

"Souhaites-tu réellement t'opposer à nous? Quand bien même cela reviendrait à anéantir "ton" armée et tous les efforts que tu as fournis jusqu'à présent?"

Elle sut qu'ils avaient presque gagné en le voyant crisser des dents. Elle jeta un regard en coin à son ami, comme pour lui indiquer que c'était à présent son tour. Qu'il transmette au bas-monde sa divine volonté. Ils seront bientôt libre, oui, débarrassés de ce misérable statut.

Tu m'ignore donc, pauvre insouciante?
Outragerais-tu ton allié, jeune arrogante?
Use ma patience, et il t'en coûtera...
Sème mon agacement, et ma colère tu recevras!


Un instant, alors que personne ne la regardait, sa respiration se coupa sous un choc, et elle crut que ses yeux allaient quitter leurs orbites. La puissance qui coulait dans son sang se transformait en poison qui semblait vouloir la ronger de l'intérieur. Et même son état de zombie ne supprimait pas la douleur. À peine soutenue par la volonté émanant du fer, elle ne hurla pas. Elle laissa cette onde martyriser chaque parcelle de son corps, priant juste pour garder la face et ne pas s'effondrer avant la fin des négociations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Mer 29 Juil 2015 - 11:36

Malgré son insensibilité à la douleur, le voyageur avait été salement sonné par le coup qu’il venait de recevoir et l’impact qui avait suivi. De nouvelles cotes avait rejoint le club de celles brisées et certaines avait même fait du zèle en choisissant de se fracturer en plusieurs endroits. Il toucha l’arrière de son crâne et sentit clairement une fissure à l’endroit ou un sang épais maculait ses cheveux. Sans son état de zombie il n’aurait probablement pas pu rester conscient et encore moins commencer à se relever comme il était en train de le faire. Mais il avait envie d’aider Mara, d’empêcher cet enfoiré de Luche de poser la main sur elle. Outre sa volonté habituelle d’épargner la gentille blondinette, il avait le désire de la protéger et ce sentiment supplantait même la faim qui le rongeait depuis plusieurs nuits déjà.

Il la regarda approcher du nécromant, avec un mélange d’inquiétude et d’admiration, la voix de la gamine avait changé, elle semblait plus sûre d’elle. Sa démarche avait changée, sa façon de se tenir aussi, elle était presque une personne totalement différente de la petite zombie empressée de complaire son maître qu’elle était quelques minutes auparavant. Le voyageur cru même qu’elle allait annihiler le nécromant d’un simple coup de bâton mais ce dernier avait de la ressource et la repoussa comme il l’avait fait avec l’héliophobe. Ce dernier commença à se redresser pour essayer de se diriger vers son amie pour pouvoir l’aider dans une nouvelle tentative d’attaque mais au lieu de ça elle vint vers lui et lui posa la main sur le haut de la tête avant qu’il ne se relève. Sous le contact, il s’immobilisa entièrement alors qu’un frisson glacial lui parcourut l’échine, il ne pouvait rien faire, il n’avait rien envie de faire, il attendit patiemment.

Et soudain le pouvoir fût là, d’abord brulant, il eut l’impression qu’on lui appliquait une braise incandescente sur le crâne, puis glacé, comme un torrent de montagne qui emportait toute la torpeur dans laquelle il baignait depuis des jours. La faim aussi fût emportée par cette crue glaciale et peu à peu sa conscience revint, les idées dont il avait eu du mal à se souvenir l’assaillir simultanément. Il put prendre la mesure de la situation et alors que la voyageuse reportait son attention sur leur adversaire, il se redressa, évaluant plusieurs stratégies éventuelles. Mais pour l’instant c’était Mara qui menait la danse et alors que Luche leur disait qu’ils ne seraient pas assez de deux pour le vaincre, elle fit venir des serviteurs à eux. En le voyant arriver, Corey cru voir le doute s’installer sur le visage de son ancien chef qui avait perdu de sa superbe. Il commençait à comprendre dans quelle situation il se trouvait et l’héliophobe savait qu’il fallait battre le fer tant qu’il était chaud. Lorsque la voyageuse lui laissa le champ libre, il savoura le fait d’avoir retrouvé son intellect et son éloquence, puis il se lança.

« Nous savons que nous ne faisons pas le poids à deux et peut être même qu’à vingt nous aurons du mal à te battre. Mais dans tous les cas tu n’as rien à y gagner, tout ce que nous voulons c’est retrouver notre liberté de voyageurs. Si tu nous massacres tous, tu ne feras que perdre des serviteurs et te fatiguer. Même si tu parviens à nous épargner tout en récupérant ton bâton, et bien quoi ? »

Il pouvait enfin exploiter l’idée qu’il avait eu quelques heures auparavant mais qui lui échappait depuis lors.

« Nous nous réveillerons dans le monde réel, où la première chose que je ferais sera d’alerter la Ligue des Gentlemen Onirique pour qu’ils viennent nous sortir de là. Dans le doute je préviendrais aussi tous mes amis voyageurs, certains sont plutôt faibles, comme nous, mais d’autres sont des monstres de puissance. Tu crois peut être que je bluff mais crois-moi, si demain je suis encore un zombie je serais une sorte de porte d’entrée géante pour une bande de voyageurs prêts à casser du squelette. Megan au sang noir, Le facteur X, Le Ed Free, L’intouchable… Si tu ne nous libères pas ils viendront, bien décidés à te faire changer d’avis. »

Corey avait l’air sûr de lui, il ne bluffait même pas, il se savait capable de réunir quelques grands noms dans le genre.

« Je ne suis pas devin mais ton boss sera surement au courant et je ne suis pas sûr qu’il apprécie que tu déclenches une guerre… »

La liche avait l’air en pleine hésitation, les paroles du voyageur étaient censées.

« Alors que si tu nous libères de ton espèce d’infection maudite, tu y perds quoi ? Deux voyageurs qui n’auraient pas tenus bien longtemps de toute façon ? Tu nous libères, on te rend ton foutu bâton, on disparait dans un nuage de fumée dans quelques heures et tu n’entends plus jamais parler de nous… Ce n’est pas très cher payé je trouve… »

Luche était en pleine réflexion, l’argumentaire du voyageur était censé, mais il y avait une faille dans ce dernier…

« C’est vrrrrraiiii maiiiiiiis je peux auuuusssiiii vous pulvérissssserrr ! Vooouuus n’ennn parlerrrezzz a persoooonnnne et ça reeeeviiiiennnt au mêmeee pour moiiii. A paaaaart que j’ai la satiiiiiissssfaction de vous détrrrrruiiirree. »

Loin d’être étonné ou démonté par cette réponse le voyageur se contenta de sourire.

« Oui sauf que je suis quelqu’un de prudent et que si jamais je ne l’annule pas chaque matin, ma sœur, qui est aussi une voyageuse, recevra un message lui expliquant que je ne suis plus un voyageur. Elle aura toute les informations nécessaires pour remonter jusqu’à toi et crois-moi elle ne lâchera pas l’affaire pour me venger. On en reviendra donc à la situation ou tu te retrouves à devoir gérer une bande de voyageurs surpuissants bien décidés à te réduire en poussière. »

Là encore, Corey était terriblement sûr de lui, et pour cause, une fois encore il ne bluffait presque pas, il avait épargné les détails mais en effet, chaque matin il devait rentrer un mot de passe particulier pour annuler le déclenchement d’un script qui enverrait un mail à Megan et à lui-même en plus de faire plusieurs autres actions. Avec le journal qu’il tenait chaque jour sur ses errances dreamlandienne, il parviendrait surement à faire le lien avec le cimetière.

« Alors on fait quoi ? »

Le voyageur pouvait littéralement entendre les dents de Luche crisser les unes contre les autres tant la contrariété était grande. L’héliophobe se serait bien permit un sourire satisfait et confiant en direction de son alliée mais la situation était trop grave.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 626
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 430
Renommée: 1167
Honneur: 214
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Mer 29 Juil 2015 - 14:47
Elle n'entendait plus la voix, il ne restait que les chuchotements et un bourdonnement insupportable qui lui martelait le crâne. Elle avait l'impression que tous ses muscles étaient parsemés d'épines, que ses os se brisaient (ou du moins, ceux qui étaient encore en état). Elle avait un mal fou à respirer, et chacune de ses inspirations émettait un sifflement rauque. Et pourtant.

Et pourtant, elle se tenait plutôt droite, regardant la scène, entendant ce qui se disait. Elle ressentait la douleur mais son corps ne réagissait pas. C'était comme si son corps de zombie avait rallumé cet aspect de ses sensations, mais que comme elle restait un zombie, elle s'en moquait éperdument. C'était curieux, mais surtout franchement désagréable. Et elle tenait fermement le sceptre, et sa seule certitude était qu'elle ne devait pas le lâcher.

Ça lui faisait bizarre d'entendre Corey parler autant, elle s'était habituée à ses balbutiements. Elle l'écoutait expliquer qu'il connaissait des gens puissants qu'il pourrait prévenir, même si pour Mara, la "Ligue des Gentlemen Onirique" ressemblait plutôt à un nom de club de bridge ou de golf qu'à un truc qui pourrait les aider. Elle tilta quand il parla de "Megan au Sang Noir", lui rappelant sa première nuit. Vu que la Megan qu'elle avait rencontré faisait noircir ses veines en activant son pouvoir, elle imagina qu'il s'agissait de la même personne... Et elle visiblement était encore plus forte que la fillette ne se l'était imaginé.

Repenser à Megan en regardant Corey lui amena une idée étrange: les deux se ressemblaient un peu. Les yeux peut-être? Ou la forme du visage... Elle savait pas trop, et puis Corey en mode mort-vivant, c'était pas idéal pour lui donner un air de famille avec quelqu'un qu'elle avait vu plusieurs mois plus tôt. Elle regardait plutôt avec attention Luche, profitant de ses nouveaux sens pour observer la quantité d'émotions qui transparaissaient sur son crâne. Cette sensation était grisante, c'était à son avis impossible à décrire. Surtout le mélange des côtés agréables et dérangeant.

Ses réflexes la firent grimacer et se courber un instant sous l'impulsion d'une nouvelle onde brûlante de la part du bâton, et ses yeux glissèrent vers la forme de métal, qui éveilla de nouveau son admiration. Admiration qui la quitta quand elle regarda à nouveau les deux en train de discuter.

Son esprit était devenu un immense foutoir, ses pensées ses mélangeaient, elle n'arrivait plus à réfléchir. Mais non pas par manque d'attention, plutôt à cause d'un surplus d'information qu'elle n'arrivait pas à traiter. Et une sacré migraine semblait vouloir s'ajouter à la fête. Elle se rendit compte qu'elle se tenait un peu moins droite et que ses jambes tremblaient. Son bras qui tenait l'Artefact pulsait très légèrement, et elle avait l'impression que sa peau la tirait. Toussotant un peu, elle sentit le goût du sang dans sa bouche.

Parmi la masse de connaissances éphémères qui la harcelaient, l'une jaillit d'un coup, telle une évidence absolue. L'Unique était en train de la dévorer. De l'aspirer à petit feu, car elle était faible, beaucoup trop faible pour le retenir. Et elle aimait ça, non? Oui, ça ne la gênait pas, c'était normal après tout. Quoique? Non, si, ça allait. Sa vision devenait flou quand elle redressa plus ou moins difficilement la tête. Elle vit les deux hommes se faire face, discernant la frustration du squelette qui dit finalement d'un air à la fois grinçant et doucereux:

"Quoi faiiiiire? Je ne sssssuis pas sssstupiiiide... Soiiiiit, je vaiiiis vous libéreeeeer... Mais pouuuur celaaaa, j'ai besoiiiiin du Sceeeeptre, n'est-cccce pas gamiiiine?"

Oui, il en avait besoin. Il avait le pouvoir, mais pas la puissance nécessaire. Il sembla satisfait de la voir dans cet état. Au delà même du statut de cadavre ambulant, elle transpirait visiblement la fatigue, les membres tremblants et la respiration sifflante. Il s'approcha lentement d'elle, toujours habité par une trace de méfiance, et poursuivit:

"On vaaaaa vous mettrrrre en caaaage, le teeeemps que vous vous réveillieeeez... Vous compreneeeez que c'est pour vooootre... sécuritéééé... Je n'aiiii aucun intéééérêêêêt à attiiiiirer troooop l'atteeeeention coooomme çaaaa..."

Et vif comme l'éclair, il agrippa le bâton, juste au dessus de la prise de Mara, la frôlant de son ossature glaciale. La petite fixa ses orbites vide, hébétée, tandis que les chuchotements de sont esprit se muaient en cris et que la sensation d'être aspirée se renforçait. Après un instant de lutte involontaire, elle lâcha le bâton, sentant une vive douleur à la paume de la main.

Et elle tomba, plongée dans un bon et doux silence, n'ayant plus du tout mal et l'esprit complètement vide. Elle releva la tête avec admiration vers le chef, tandis qui leur tournait le dos et leur dit d'entrer dans la cage. La jeune suivit docilement Corey dans le petit espace entouré de barreaux rouillés. Il y avait à peine la place pour trois personnes, mais c'était pas très confortable pour deux. Monsieur Luche les observa, grinça un peu de la mâchoire et brandit son bâton qui se mit à pulser légèrement.

Après quelques instants, d'étranges bulles pâles apparurent et flottèrent un instant devant les yeux des Voyageurs, avant de se fondre peu à peu en eux. Et au fur et à mesure que ce qui semblait être de l'essence de vie les parcouraient, ils recouvraient peu à peu leurs sens de Voyageurs sains.

Dont celui de la douleur. Car ces sphères ne restauraient pas le corps.

La première douleur de Mara fut une brûlure sur sa main. Quasi-instantanément suivie par le supplice de sa colonne vertébrale en partie à l'air libre, de sa joue ouverte, de son doigt perdue, de son sang qui semblait vouloir la tuer, et de toutes les plaies et les os brisés qui composaient son corps. Elle ne hurla même pas. C'était juste... trop. Trop de... de tout. C'était impossible, le corps humain ne pouvait juste... pas subir ça. Il était pas fait pour. Il était fait pour mourir avant.

Et une voix retentit. La voix de l'unique qui lui susurra avec satisfaction, comme une menace:

La Puissance... vous la regrettez à présent, n'est-ce pas?
Oh, ne vous inquiétez pas, il est temps de vous réveiller...
Tout n'est cependant pas fini, loin de là.
Restez aux aguets, Voyageurs, car cette nuit vous m'avez satisfait.


Haletante, Mara tenta de tourner la tête vers son ami, se demandant s'il l'avait aussi entendu. Mais elle n'y arriva pas, l'état de son dos l'en empêchant. Elle ne put que gémir avant de quitter Dreamland, réveillée par son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Jeu 30 Juil 2015 - 9:51

Avoir retrouvé la cohérence de ses pensées et de ses paroles faisait un bien fou à Corey, le fait de ne plus avoir faim aussi. Il se sentait bien mais il pressentait que ce serait de courte durée, peu importe ce que la liche choisirait de faire, la suite risquait d’être moins agréable. Grâce à ses facultés mentales retrouvées il prenait la pleine mesure de ce que l’insensibilité à la douleur leur avait amené. En regardant l’état de sa cache thoracique il comprit qu’il souffrirait atrocement si jamais il venait à perdre cette protection. Et si Luche choisissait de les affronter, ce ne serait pas un combat facile, le nécromant semblait avoir quelques tours dans son sac et ce serait dur de le vaincre ou même de survivre au combat.

Apparemment il avait choisi la voix de la sagesse et avait choisi de les libérer, Corey crut un instant à un coup de bluff, mais l’expression de Mara lui laissait comprendre que le squelette disait vrai. Il fallait lui rendre le bâton pour qu’il puisse lever l’espèce de malédiction qui les affligeait. L’héliophobe commençait à redouter sérieusement le moment où il serait débarrassé de son état de zombie mais il n’avait pas le choix. Maintenant qu’il avait vu ce que ça faisait de perdre ainsi son intelligence, il ne voulait pas revivre ça, pas une nuit supplémentaire. Et cette sensation de faim omniprésente et irrépressible. Quand il se réveillerait dans le monde réel il y avait de fortes chances qu’il se rue dans le placard à sucrerie pour s’empiffrer jusqu’à s’en rendre malade.

La voyageuse laissa donc la liche reprendre son bien et instantanément, Corey se demanda comment il avait pu espérer lutter contre un être aussi puissant. Il ne comprenait pas comment il était parvenu à convaincre quelqu’un d’aussi intelligent de les libérer, il commença même à se demander s’il voulait vraiment quitter son service. Mais heureusement, Luche ne leur laissa pas vraiment le choix, il leur demanda d’entrer dans une cage, dont Corey préférait ignorer la fonction première. Le geek obtempéra sans discuter, heureux d’avoir des consignes à exécuter qui n’entraient pas en conflit avec sa volonté première.

Mais les choses se gâtèrent dès qu’il commença à restaurer leur état normal, au plus leurs sens revenaient au plus la douleur s’intensifiait. Durant sa carrière, si on peut la qualifier ainsi, de voyageur, il avait subi toutes sortes de traumatismes, ça avait commencé par la découverte du pouvoir de Megan ce qui restait probablement la douleur la plus intense qu’il ait connu. Mais même après ça, il avait été mordu, poignardé, étranglé, on lui avait tiré dessus, il s’était brisé pratiquement tous les membres. Pourtant ce qu’il découvrait aujourd’hui était un nouveau sommet dans le domaine, entre la sensation de brulure au sommet de son crâne, ses pieds en lambeau et surtout sa cage thoracique littéralement broyée, il avait comme une vague douleur rougeâtre qui prenait le dessus sur tout le reste. Il sentait que l’inconscience était proche, mais une voix qu’il entendait distinctement pour la première fois résonna dans son esprit comme provenant directement de l’intérieur de son cerveau.

Jadis, sur le cimetière je régnais
Rien, cette fois, ne pourra m’en empêcher
Restez attentifs, mes outils vous serez.


Peu avoir entendu cette voix, il vit Mara se réveiller puis il sombra dans l’inconscience, il était convaincu d’avoir entendu la voix de l’Unique à travers son amie qui devait l’avoir entendu elle aussi car elle servait un peu de relais. Il ne savait pas si c’était un coup de bluff mais il s’en serait bien passé. Il s’éveilla environ une heure plus tard et après un raid sur les sucreries et autres biscuits, il décida de raconter toute l’histoire à Megan. Maintenant qu’il était sorti d’affaire, il pouvait lui en parler sans qu’elle s’inquiète trop. Mais au moins s’il venait à être tué à Dreamland, elle saurait par où commencer sa quête de vengeance. Elle lui fit promettre de lui en parler si il avait l’impression que les symptômes revenaient car après tout, la première fois ils avaient mis plusieurs jours à se déclarer.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros) Aujourd'hui à 13:09
Revenir en haut Aller en bas

A la recherche du remède paumé (Quête - Mara Leros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Cimetière de Dreamland-