Haut
Bas

Partagez|

Ça sent l'roussit ! [PV Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Ven 24 Avr 2015 - 23:31
Encore une journée bien pourrit qui s'achevait. Enfin, tout est relatif... Disons que son grand frère adoré venait de lui proposer LA chose qu'elle espérait depuis leur séparation douloureuse. Oui, vous avez bien comprit, il venait de lui proposer de le rejoindre sur Paris pour poursuivre ses études. Elle en avait tout a fait les compétences, il s'était même renseigné pour savoir si elle était en mesure d'intégrer l'école de droit la plus prestigieuse de Paris, et la réponse était positive ! Elle vivrait chez lui, ils partageraient les frais, elle devrait donc se trouver un travail à mi temps mais ça ne la dérangeait pas le moins du monde. Alors où se trouve le problème me demanderez vous ? Tout simplement qu'elle avait sa famille et ses amis ici.

L'offre de son frère était des plus alléchantes : le retrouver d'une part, et se garantir un avenir en or . Mais d'un autre côté, elle avait fait la promesse de soutenir ses parents quoi qu'il arrive et ne savait pas si elle arriverait à se faire d'autres amis... Elle lui avait donc demandé un peu de temps avant de pouvoir donner sa réponse. Elle était tellement perplexe... Et c'est avec toutes ces réflexions qu'elle s'était retrouvé sur le quai du métro après s'être endormie.

Une rame la surprit et elle fit un pas en arrière, bousculant de ce fait une personne, pressée vous le devinerez, qui jura mais en resta là. Ses dernières mésaventures dans le métro l'avait beaucoup refroidie et elle ne souhaitait pas réitérer cette nuit sanglante. Elle se mit donc dans l'idée de trouver un métro rapidement pour partir d'ici. Le royaume des chats... Quel intérêt ? Les plaines... Rien d'intéressant là-bas. Luxuria ? Jamais de la vie ! Hyldren... Tiens, ce nom lui disait vaguement quelque chose ! Réfléchissons réfléchissons... Un royaume qui parle de géants si elle ne se trompait pas... Mais ce qui l'avait le plus marqué, c'est que c'est dans ce royaume qu'ils étaient passés maître dans la confection d'armes et d'armures ! Peut être trouverait-elle son bonheur là-bas et oublierait-elle l'espace d'une nuit ses préoccupations ? Allez, c'est décidé, ce soir nous partirons faire du shopping à Hyldren !

Sur ces belles pensées la demoiselle toute de blanc et bleu vêtue se dirigea vers le quai en direction du royaume des vikings. Alors que la rame arrivait, bon nombre de gens tous plus mal odorants les uns que les autres se serraient les uns contre les autres dans l'espoir de rentrer à l'intérieur, le wagon s'arrêta dans un grincement des plus stridents, une multitudes de personnes, voyageurs ou créatures oniriques, descendit pour laisser la place à ces pressés du bulbe. La jeune femme aux cheveux d'argent se fit bousculer à maintes reprises avant de réussir à se faire une place. La cabine était bien plus spacieuse une fois à l'intérieur ! C'est fou ça quand même... ! Enfin, trêve d'ébahissement, place au sérieux. Il était hors de question de se tenir aux barre des fer prévue à cet effet, on lui avait montré la vidéo de Bref, celle qui parle du métro, il va de soit qu'à Dreamland le comportement devait être similaire, quoi que sûrement plus écœurant encore. Elle doutait sur le fait que l'on puisse tomber malade en rêve, mais elle ne préférait pas s'y essayer... C'est donc dans cette optique qu'elle préféra s'adosser à la fenêtre la plus proche pour éviter de valdinguer et de percuter des voyageurs, soucieuse de la rixe qui pourrait s'en suivre.

Le métro redémarra aussi rapidement qu'il s'était arrêté, la foule eut un mouvement non négligeable face à la vitesse soudaine, mais tout le monde semblait habitué... Premier arrêt, La Tour Des Arts. La moitié de la rame descendit, et le double entra. Étrangement cela ne se vit pas, comme si le wagon s'arrangeait pour laisser l'espace nécessaire à une circulation intra-muros. Il était amusant de voir comment les personnes s'occupait durant les trajets en transport en commun. Les personnes seules semblaient grandement s'ennuyer, c'était le cas de notre demoiselle aux yeux rubis, les groupes quant à eux étaient bruyants, et les couples se voulaient discrets. Second arrêt, Royaume de Tyrannia. Rebelote, la moitié descendit mais  seulement le même nombre entra. Le voyage suivant fut plus long et plus bruyant aussi, l'arrêt suivant, la moitié descendit, mais seulement un tiers des personnes étaient entrées. C'était la première fois que Lilith prenait le métro à Dreamland, et elle ne comprenait pas ce curieux phénomène. Plus les stations s'éloignaient, plus la rame se vidait. Arrivés à Kazinopolis, l’habitacle se vida considérablement, bien que la notoriété de ce royaume soit à son maximum, elle se doutait que là n'était pas le problème. L'arrêt suivant, le royaume Canin, il ne resta plus grand monde dans le métro. Quelques personnes essoufflés, allez savoir pourquoi, le mal du transport peut être ? Préférèrent sortir. L'albinos resta à sa place, jaugeant les quelques personnes de l’habitacle. Il y avait principalement des hommes, qui lui parurent peu recommandables, mais elle les ignora, préférant se focaliser sur le paysage qui défilait à la fenêtre. Cela ressemblait à un désert ponctué de hauts rochers ensablés, ça faisait... Farwest.

Elle se demandait à quoi pouvait bien ressembler Hyldren, elle l'imaginait un peu comme ça, des habitations de bois et de fer, un sol rêche et sec, des gens grands et brutes. Une secousse la sortit de ses pensées. Elle regarda de nouveau par la fenêtre, rien. Une autre secousse, bien plus puissante, menaça de faire dérailler le métro. Un petit groupe accroupit dans un coin commença à jurer et à se maudire de ne pas être descendus plus tôt. Mais que se passait-il à la fin ? Selon le plan la station suivante était la sienne. Mais vraisemblablement, le métro ne l'atteindrait jamais. C'est avec un grincement horrible et un bruit inquiétant de taule froissée que les wagons s'élevèrent dans les airs, elle regardait de nouveau à la fenêtre, perplexe, et alors qu'ils s'éloignaient considérablement du sol, un œil hagard apparut derrière la vitre. Elle recula d'un bond. Mais qu'est-ce que c'est que ce monstre ?! Ce dernier montra des dents aiguisées comme des rasoirs en un sourire carnassier et déchira le wagon en deux comme il l'aurait fait d'un sandwich jambon emmental. Lilith se tint alors à une barre en fer, voyant ses camarades d'infortune tomber directement dans sa gueule en hurlant. Quel spectacle horrible.

Elle pensait être sortie d'affaire, être passée inaperçu, mais elle avait sous estimé son adversaire qui passa son œil gigantesque par l'ouverture précédemment créée. En un rire lent et qui paraissait relativement idiot, il semblait dévoiler sa satisfaction d'un en-cas supplémentaire. Il secoua alors la carcasse, tentant de déloger son futur cure-dent, mais ce dernier résistait vaillamment. C'est donc armé de deux doigts crochus qu'il saisit la jeune femme, qui se débattait en vain. Maintenant qu'il la tenait, il balança en arrière la moitié de wagon et s'occupa de sa prisonnière. Il leva son bras, sa main juste au dessus de sa gueule ouverte. La jeune femme sentait son halène fétide soulever sa jupe bleu alors que son corps se balançait à je sais pas combien de mètres de haut. Elle n'avait pas vraiment peur, consciente qu'elle n'allait pas réellement mourir, mais ça la faisait quand même terriblement chier de quitter Dreamland de cette pitoyable façon, elle avait beau y réfléchir, elle ne voyait pas en quoi son pouvoir pourrait bien lui servir... Du haut de son post d'observation, aussi inconfortable soit-il, elle pouvait voir ces petites fourmis sensés être des humains courir à droite à gauche fuyant les immenses créatures affamées, elle pouvait aussi voir une ville pas trop loin, sûrement Hyldren, si proche du but et en si mauvaise posture...

La créature desserra son indexe de son pouce opposable, lâchant de ce fait la demoiselle en détresse qui, non sans avoir des ressources, avait eut l'excellente idée d’atterrir sur ses dents jaunit. Elle qui se refusait à toucher les barres du métro pataugeait maintenant dans du tartre agrémenté de morceaux d'os. Délicieux tableau. Alors que le monstre semblait s'en être rendu compte, il redressa la tête en tenta de la rattraper, mais elle fuit en remontant son visage et se retrouva dans sa nuque. Il ne semblait pas assez souple pour l'attraper d'ici.... Mais elle ne comptait pas rester indéfiniment ici ! Elle fit donc appel à Laïka et enfila son armure de Ninja de L'ombre, s'arma de ses saï et entreprit de redescendre en longeant son dos, utilisant ses armes comme « corde ». Elle les planta dans sa chaire grisâtre et se laissa tomber, traçant dans sa chute un sillage légèrement ensanglanté. La créature ne devait certainement ressentir qu'une légère griffure... Mais c'est entière et sans égratignure qu'elle rejoignit le sol, courant à présent en direction du village après avoir rangé ses saï noircit par le sang coagulé, quelques autres clampins rescapés devant, d'autres encore derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Sam 25 Avr 2015 - 0:23


Megan était installée sur le canapé, ordinateur portable sur les genoux, la souris posée à coté sur un livre pour bien glisser. Concentrée, la jeune femme fixait l'écran et tentait de faire une retouche d'image. Depuis qu'elle avait emménagé avec son frère sur Besançon, elle avait postulé pour du travail, soit dans un bar soit comme infographiste. Et finalement, elle avait reçu une proposition comme graphiste. Mais le patron d'une petite boite voulait voir ce qu'elle savait faire avant. Après tout, elle lui avait avoué ne jamais avoir travaillé dans ce domaine après son BTS et cela faisait donc déjà plusieurs années. Normal qu'il craigne qu'elle soit rouillée, avouons le. On lui avait donc donné des photos de bonnes qualités qui avaient été prise lors d'un mariage et elle devait les retoucher afin de retirer tout défaut sur les mariés et surtout: pour les mettre en valeur. Sur certaines, elle avait revu la luminosité ou les contrastes car le marié était souvent rouge pivoine, surement à cause de l'alcool ou la chaleur, Megan n'en savait rien mais ce mec qu'elle ne connaissait pas, l'énervait déjà. Pareil pour la mariée, sa robe blanche ressemblait souvent à un truc informe blanc à cause des autres qui prenaient des photos avec le flash. Obligée donc de jouer avec les contrastes, d'utiliser un outil pour assombrir la robe afin de montrer les plies, les détails, rendre tout ceci moins... Monobloc dégueulasse?

Reste que Megan s'était jurée un truc: si elle se mariait avec Clem, elle porterait une robe noir et rouge, avec dentelles, jarretières et décolleté. Sauf que cette pensée lui fit réaliser autre chose et ses yeux bleus s'ouvrirent alors en grand. Elle, Megan Cole, venait de penser à épouser Clem... Elle tourna la tête, cherchant son frère Corey des yeux afin de voir s'il était dans la pièce, craignant presque qu'il ait réussi à lire dans ses pensées et apprit cette folie passagère. Il n'était pas là. L'algophobe poussa un soupire, posa l'ordinateur à coté d'elle en concluant qu'une pause s'imposait. Elle alla dans la salle à manger, puis la cuisine, ouvrit le frigo qui comme toujours contenait à 70% de la bière pour en prendre une. Sa troll en main, elle retourna s'installer sur le canapé. Là, elle lança League of Legends pour se détendre, ce changer les idées et en se disant que sur ce jeu: aucune chance de penser à des conneries comme le mariage. Elle lança une partie en solo, personne d'intéressant n'était connecté pour jouer avec elle.

Arriva donc la sélection des champions et elle prit un personnage qu'elle n'avait pas joué depuis longtemps en disant qu'elle irait top, en gros, sur le haut de la map (ouais des gens connaissent rien à ce jeu, donc j'suis sympa, je résume). Et ce champion ce nommait: Olaf. Une sorte de viking: grosse barbe, muscles saillants, casque avec des cornes et deux grosses haches. Surnommé aussi le berzerker, l'histoire de ce personnage avait beaucoup plut à la jeune femme. En résumé, Olaf venait d'une région froide et difficile, descendant d'une tribu pour qui la guerre, la violence et la mort était une religion. De plus chaque membre de ce clan considérait que mourir au combat était un honneur, alors que mourir de vieillesse signifiait être un lâche ou simplement mourir sans aucune gloire. Et donc, Olaf avait pillé, détruit des dizaines de villages. Et un jour alors qu'il ravageait joyeusement un autre village, un homme qui voulait se venger de lui, proposa de lui lire son avenir. Olaf accepta, amusé. L'homme vit que Olaf ferait de grandes choses, mènerait des combats incroyables, mais qu'il n'en mourrait jamais car il trépasserait dans son lit de mort. Le viking n'ayant pas aimé cette blague pourfendit le crâne de devin et parti prouver le contraire en affrontant seul une créature mythologique. Le combat fut violent, et Olaf termina avaler par la bête. Mais à son réveil, il gisait sur le sol, vivant, couvert de sang et vit l'énorme monstre ravagé et mort, apparemment Olaf était entrée dans une rage folle et l'avait découpé de l'intérieur. Il continua donc sa quête de la mort en affrontant d'autres monstres légendaires mais rien à faire. Tout ça pour dire que Megan aimait ce personnage qui était amusant à jouer: le genre gros bourrin qui fonce et cogne sans se poser de questions car moins il a de vie et plus il tape vite. Parfait pour elle n'est-il pas?

Elle enchaina ainsi les parties jusqu'au soir, mangea sur le pouce pour enfin se mettre au lit en se disant qu'elle manquait de sérieux pour son travail. Enfin, elle pourrait terminer le lendemain, rien ne pressait... Normalement?


----------------------------------

Megan ouvrit lentement les yeux pour se retrouver devant l'entrer d'un village. Un rempart de pierres, des menhirs peut-être, se dressaient devant elle. Tournant la tête, l'algophobe pouvait apercevoir l'océan et sur la plage: des drakkars. Oui, des bateaux vikings. Elle eut un sourire ironique: avoir jouer un personnage dans un jeu l'avait conduit dans pareil endroit donc? Allait-elle encore se battre? Si oui, ses adversaires seraient des barbus en armures qui ne connaissent pas la peur comme dans Astérix. Car oui!! Obligé que ce soit stéréotypé vu que un royaume de Dreamland existe grâce aux rêveurs! Donc forcément, il y a des rêveurs qui quand ils pensent viking, ils pensent Astérix! Sauf que ça voulait dire qu'elle pouvait également tomber sur une armée de mecs comme Olaf dans son jeu... Là déjà c'était plus craignos comme situation.

Un grand fracas métallique la sortie alors de ses pensées. Elle en avait sursauté et même crié, oui pour une fois: elle venait de lâcher un crie strident digne d'une pucelle effarouchée. Si quelqu'un l'avait entendu, elle devrait probablement le tuer pour éviter que ça s'ébruite... La raison de cette stupeur était simple: un morceau de train venait de s'exploser au sol à quelques mètres d'elle. Un peu plus et s'en était finit de sa vie de Voyageuse à cause d'un... "Accident" stupide qu'on qualifiera de dreamlandiesque. Elle comprit rapidement comment cela était arrivé: une énorme créature tenait le reste du train dans sa main et l'agitait pour faire tomber les passagers dans sa gueule. Que faire? Tenter de calmer le monstre pour se venger d'avoir faillit la tuer ou ne pas s'en préoccuper? Bon, il était quand même gros ce truc pis il semblait avoir vraiment faim. Était-ce vraiment sérieux de se foutre dans une merde pas possible à peine arrivée à Dreamland? Sachant qu'elle allait forcément avoir d'autres embrouilles plus tard en plus. Oui elle s'y était résignée: aucune nuit ne pourrait se passer calmement... AUCUNE!! Persuadée que sa poisse venait du sceau posé par son seigneur, elle espérait un jour rencontrer quelqu'un capable de lui ôter ou le modifier. Comme ça: adieu la malchance et les nuits à se retrouver dans le temple de la douleur. Sauf qu'elle n'avait obtenu aucune information pour le moment... Dire que si elle avait mit les pieds aux royaumes des chats depuis tout ce temps, elle aurait surement entendu parler de Lord Crazy...

Elle tourna donc les talons pour se diriger vers la ville. Des survivants du train la dépassèrent en courrant pour mettre le plus de distance entre eux et le monstre, mais elle, ne s'en souciait pas trop. Devant l'entrée du village se tenait un homme approchant les deux mètres: musclé et habillé de peaux de bêtes, il tenait une impressionnante hache à deux mains. L'homme barbu foudroya la jeune femme du regard, celle-ci le fixa également pour montrer qu'elle n'était pas intimider. Elle allait le dépasser quand il mit son arme en avant pour bloquer le chemin de la brune.

"Où compte tu aller femme? Ici, c'est Hyldren! Le royaume des vikings! Seul les vrais hommes et les guerriers sont autorisés à entrer!
-Et les couards qui ont fuit le train et le monstre. C'étaient des vrais hommes?
-Sur un autre ton femme!"

Megan fit craquer ses doigts puis sa nuque. Apparemment pour entrer elle allait devoir prouver qu'elle possédait une sacré paire de... Enfin non, qu'elle prouve qu'elle est une guerrière, apparemment. Comme quoi, les ennuis n'avaient pas tardé. Elle songea un instant à utiliser sa bague magique pour devenir un homme, mais vu que ce mec l'avait vu, il n'accepterait surement pas de voir une femme se changer en homme et la laisser entrer ensuite. Il restait donc l'option habituelle: casser des dents et faire ce qu'on veut ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Dim 26 Avr 2015 - 14:14
Lilith avait courut un moment, il lui semblait qu’au fur et à mesure qu’elle avançait le village s’éloignait ! Mais ça, c’était sûrement dû à la fatigue. Il faisait chaud et elle courait depuis un moment, son armure, aussi peu couverte soit-elle, lui donnait chaud, elle avait grand soif et marre de courir. Après s’être retournée un instant, elle remarqua que les monstres de tout à l’heure s’éloignaient à leur tour, vacant à leurs gourmandes occupations. Inutile donc de poursuivre le chemin au pas de course. Elle opta donc pour une tenue plus conventionnelle, congédiant Laïka après l’avoir remerciée et renfila sa jupe longue bleu marine et son chemisier blanc. Piouf, c’était beaucoup plus agréable ainsi vêtue ! Elle s’étira de tout son long, reprenant par la même occasion son souffle, et entreprit de terminer les quelques dizaines de mètres plus calmement. Elle arriva finalement aux portes d’Hyldren, c’était presque comme elle l’avait imaginé ! Elle avait juste oublié que pour être un viking, il faut un bateau, et pour avoir un bateau, il faut de l’eau… DOoonc il y avait une superbe plage non touristique où étaient amarrés des drakkars. La demoiselle s’émerveilla devant ce spectacle unique, ces navires semblaient de très bonne manufacture, solides et forts à l’image de leur propriétaire. Elle se demandait si elle aurait le droit de monter à l’intérieur, même si cela semblait inimaginable… Nous ne sommes pas dans un parc d’attraction ! Ces bateaux appartenaient à quelqu’un et c’est comme si elle laissait n’importe qui utiliser ses armures… Non ? Enfin. Trêve de rêverie.

-Sur un autre ton femme !

Oh oh, il semble qu’il y ait de l’action droit devant. L’albinos ne les avait pas remarqués avant, subjuguée par les navires de guerre, mais à quelques mètre une jeune femme brune et un homme barbu, sans doute un viking, semblaient se défier. N’étant pas du genre à se mêler des affaires des autres, la demoiselle pensa donc passer sans un mot à côté de ce couple improbable. Mais c’était sans compter sur l’intervention brusque du damoiseau à la hache qui la saisit par l’épaule pour la rejeter en arrière. Elle bascula en arrière et atterrit sur son postérieur, soulevant un nuage de poussière dans sa chute.

-Même règle, seuls les vrais hommes et les guerriers peuvent entrer.

Lilith jeta un œil derrière lui, il semblait y avoir eu quelques exceptions, tels que ce gringalet tout tremblotant et sa copine rachitique. Quelle discrimination… C’est affligeant. Elle n’avait pas fait tout ce chemin, au péril de sa vie qui plus est, pour rien, et elle comptait bien entrer dans cette ville, quitte à prouver qu’elle était bel et bien une guerrière. Elle se redressa donc, sa compagne d’infortune semblait être du même avis au vu de sa réaction. Elle épousseta sa juste et ses manches et étira ses bras en avant, doigts entrelacés pour les faire craquer.

-Très bien, dans ce cas…

Sur ces paroles, elle prononça le nom de son armure protectrice, Eila, et se changea dans un flash lumineux, habillée maintenant d’une armure lourde et imposante, d’acier et de fer, prête à se battre pour prouver son honneur. Le barbu éclata de rire, riait-il parce qu’il trouvait cela hilarant ou cela lui faisait il plaisir de se battre ? Allez savoir, en attendant il avait brandit sa hache en signe de défit. Lilith regarda l’autre jeune femme pour connaître ses intentions. Mais l’homme couvert de peau de bête éclata de rire de plus belle, elle le regardait, perplexe, perdant quelque peu de sa posture offensive, se moquait-il d’elles ou … ? La réponse ne tarda pas à venir, juste le temps qu’il reprenne son souffle après avoir manqué de s’étouffer dans son rire.

-Bouahaha ! Vous me plaisez bien femmes ! Vous n’avez pas froid aux yeux. Comme les Viking ! Il avait frappé son poitrail fièrement sur cette phrase. Entrez femmes.

Il leur lança alors un sourire qui se voulait certainement amicale mais avec cette barbe et ces traits taillés à la hache on aurait plutôt dit un sourire carnassier. M’enfin, sans aucune effusion de sang ni même une légère pichenette, les demoiselles avaient pu avoir accès à ce village tant convoité, enfin, on pouvait le qualifier de convoité au vu du nombre de personne qui déambulaient dans les rues ! L’étudiante aperçut alors les édifices qui l’intéressaient : des armureries, et autres forges, ça sentait bon dans l’air, un mélange de métal et de viande séchée, quelques notes salées venant de la mer et une douce fragrance de cuire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Mar 2 Juin 2015 - 20:16


Alors que l'algophobe allait bondir sur ce viking pour lui faire bouffer son casque, sa barbe et sa hache, une autre demoiselle fit irruption pour passer l'entrée du village. Genre quoi? Elle espérait entrer comme si de rien n'était ou alors elle n'avait simplement pas entendu ce qu'il se passait. L'aimable garde la repoussa avec force, l'envoya finir sur son postérieur dans la poussière. Megan avait jugé que c'était le meilleur moment pour attaquer, elle crispa ses doigts avant de les détendre pour enfin fermer le poing. Prête à coller un uppercut digne de ce nom à cet empaffé. Mais l'albinos, car oui l'inconnue avait les cheveux blancs et ne semblait pas très vieille, ne comptait pas non plus en rester là. Après la tirade du viking elle prononça quelques mots et son corps ainsi que ses vêtements (ou peut-être que ses vêtements?) se mirent à briller. Elle réapparut alors en armure. Megan eut alors une seule pensée qui se résumait à: "Oh merde une magical girl!" et ce fut apparemment la même réaction pour le garde du village. Mais l'homme éclata alors de rire, un gros rire grave qui sortait du fond de la gorge tel un raclement. Megan pensa alors qu'il était chié: d'accord le coup de l'armure qui apparait par lumière ça fait un peu Sailor Moon ou autre connerie du genre, mais bon quand même! Ce n'est pas si ridicule! Et bon, quand elle était petite, elle aussi elle avait aimé cette série.

Chassant ce brin de nostalgie qui se muait en honte, car oui avoir aimé cette idiotie n'avait rien de glorieux, avouons le. Elle se concentra de nouveau sur le barbu. Pouvait-elle frapper sans remord un homme qui riait aux éclats? Franchement, quelqu'un pense qu'elle se poserait vraiment cette question? Quelqu'un douterait même de la réponse? Et bien tant mieux! Car nous ne le saurons jamais car le viking parvint enfin à parler après avoir refoulé ce fou rire qui lui avait rendu les yeux brillants. Il dit donc qu'elles pouvaient entrer car elles n'avaient pas froid aux yeux, comme eux. Sur ce, il frappa sa poitrine avec fierté et les invita à entrer dans la ville des vikings.

Megan emboita le pas à l'albinos. Elle lui lança un regard, lui fit un bref sourire comme pour la remercier de son intervention. Mais celle-ci semblait occuper à regarder l'endroit. L'algophobe en fit donc autant: elle pouvait voir des maisons en bois, des toits en pailles et de la fumée blanche s'en échapper. Certains maisons étaient en pierre, avec des barreaux en acier. En regardant bien, seules les maisons vers l'entrée étaient en bois, surement ce qu'on pourrait appeler le bas quartier ou le quartier malfamé, le bidonville ou un autre qualificatif du même genre. Hormis l'apparence, on pouvait également s'attarder sur les différents parfums qu'on pouvait sentir dans ce village. L'odeur de la viande séchée, celui de l'océan à coté, celui de la graisse et de la ferraille ainsi que de plusieurs feus de bois. Bon! Et maintenant qu'elle était là, qu'est-ce que Megan va faire? Elle chercha du regard si elle apercevait un bar et au bout de quelques secondes, elle en vit un.

Déjà l'albinos commençait à partir de son coté et Megan hésita à l'appeler pour lui proposer un verre. Après tout, sans son intervention de magical girl, Megan serait surement encore en train de foutre sur la gueule du viking à l'entrée. Mais comment réagirait cette inconnue en se faisant inviter? Genre elle allait prendre l'algophobe pour une... Ouais enfin vous voyez quoi! Elle haussa finalement les épaules et fit quelques pas pour rejoindre miss-vêtements-qui-changent-quand-elle-veut et lui posa doucement la main sur l'épaule pour attirer son attention.

"Yop! Scuze mais je me disais que pour l'histoire à l'entrée, je pouvais te remercier et t'inviter à boire un verre? Elle pointa du doigt le petit bar qui ne payait pas de mine au coin de la rue. Sans toi, j'aurai surement du me battre et ça aurait encore été une nuit compliquée..."

Elle afficha un sourire amicale pour tenter de mettre son interlocutrice en confiance. Restait donc à voir comment cette dernière allait prendre l'invitation. Megan espérait quand même ne pas passer pour une homo qui cherchait à draguer mais à bien y penser, elle songea que ses quelques nuits en tant qu'homme l'avaient finalement un peu changé, maintenant elle craignait d'être attirée par des filles même si cela n'était jamais arrivé jusque là. Excepté une fois au chal... A Luxuria! Mais ça c'était un cas à part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Mar 23 Juin 2015 - 14:12
Il faudra qu’elle y retourne souvent dans ce royaume… C’est sans conteste son préféré ! Ok, elle ne les a pas encore tous vu, mais celui-ci regroupait tout ce qu’elle aimait ! Les armes, les armures, la viande séchée, la mer, les hommes virils … Le PA-RA-DIS ! La vision de toutes ces merveilles l’avait tellement émerveillée qu’elle en oublie sa compagnon d’infortune, mais cette dernière lui rappela sa présence avant que notre jeune albinos n’aille crapahuter dans tout Hyldren.

"Yop! Scuze mais je me disais que pour l'histoire à l'entrée, je pouvais te remercier et t'inviter à boire un verre? Sans toi, j'aurai sûrement du me battre et ça aurait encore été une nuit compliquée..."

Lilith se retourna en sentant une pression légère sur son épaule et regarda la jeune femme qui s’adressait à elle. Bien sûr qu’elle la reconnu, on oubli pas quelqu’un en une poignée de minutes ! Mais cette fois elle prit bien le temps de la regarder, tout à l’heure elle ne l’avait vu quasiment que de dos, et énervée, là elle lui offrait un sourire franc. Cette jeune personne était incontestablement une belle femme. L’étudiante mit quelques secondes avant de répondre à son sourire par un relativement discret, elle n’était pas du genre à déborder de démonstrations. De plus, elle n’avait pas le sentiment d’avoir fait grand-chose. Finalement, elle avait juste fait appel à Eila… Armure qu’elle portait toujours par ailleurs !

-C’est gentil. Elle lui offrit à son tour un sourire un peu plus démonstratif. Permets moi de me présenter, Lilith. Elle lui tendit la main droite en guise de salutation. J’accepte ton invitation.

Elle finit donc par retirer son armure dans un éclat lumineux, portant de nouveau sa jupe longue et son chemisier blanc. Ainsi vêtue elle aurait nettement moins chaud et ce serait largement plus agréable à porter, et franchement moins voyant. Bref, que des points positifs.

A mieux y regarder, le bar qu’elle lui avait proposé ne semblait pas très fréquentable… Le bois de la façade s’effritait à vu d’œil, l’enseigne était bancale et il y avait déjà un poivrot à l’entrée. Après me direz vous, il ne faut pas se fier aux apparences n’est-ce pas ? Et puis nous sommes chez les vikings, il ne faut pas s’attendre à des tapisseries brodées et de la vaisselle en cristal. Tant qu’à visiter, autant voir le plus de chose possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Lun 6 Juil 2015 - 19:52


La magical girl était plutôt sociale et répondit dans la foulée. Tout d'abord en affichant un sourire timide puis un très franc. Elle se nommait donc Lilith, un nom peu commun qui fit penser à l'algophobe à une ancienne rencontre dans le monde onirique: Lithium ou Lith. Enfin des prénoms qui se ressemblent... Un peu. Sauf que la demoiselle en face de Megan avait les cheveux blancs et ne dessinait pas, non elle semblait plutôt invocatrice. Oui, encore une. Par chance celle-ci invoquait des armures. Elle se cachait donc derrière ses invocations mais d'une manière différentes des autres. S'en suivit un autre éclat lumineux faisant disparaitre l'armure pour laisser place à une jupe et un chemisier blanc.

Megan s'attarda d'avantage sur le bistrot qu'elle avait indiqué un peu plus tôt. Elle avait vu que c'était un bar et n'avait donc pas cherché plus loin. Mais peut-être aurait-elle dû? L'enseigne branlait dangereusement et semblait mal fixée, le bois de la façade n'avait probablement jamais vu de vernis de sa vie ainsi l'humidité et surement les mites, avaient commencé à la ronger pour la mettre en pièces. Il y avait également un homme barbu -comme la plupart des individus ici direz vous- qui semblait avoir un peu trop bu. Il titubait et semblait sur le point de tomber à tout moment. Megan le rattrapa quand elle passa à coté de lui car il allait s'écrouler sur elle, volontairement ou non. Car oui, le coup du mec bourré pour peloté une inconnue existe bel et bien, rappelons quand même que Megan a longtemps travaillé dans un bar et connait donc les astuces des mecs un peu trop éméchés.

C'est dans un grincement sinistre que la dame dite au sang noir ouvra la porte. Plusieurs regards se posèrent directement sur les deux demoiselles qui pénétraient dans la taverne. Les discussions s'étaient arrêtés donnant un coté encore plus glauque à l'endroit. Apparemment il ne devait pas être fréquent que des femmes osent venir ici. D'un haussement d'épaules, la jeune femme s'avança d'un pas conquérant en direction du comptoir après avoir lancé un sourire aimable à Lilith comme pour lui dire que tout allait bien. Là Megan s'accouda au comptoir et demanda une grosse chope de bière au tavernier et s'il n'en avait pas de la cervoise ferait l'affaire. Elle se retourna vers la magical girl en se disant que se surnom était peut-être un peu trop moqueur et qu'elle devrait réfléchir à un autre. Sauf que "l'albinos" était déjà prit par un contrôleur d'eau. Comment se nommait-il déjà...? Kara Koulou ou un truc du genre non?

"Ah oui désolé, je manque de politesse... Je me nomme Megan, enchantée de faire ta connaissance. Et donc, tu peux changer de tenue à volonté? Plutôt sympa comme pouvoir!"

Une façon comme une autre de briser la glace pour engager la conversation. Elle songea qu'elle aurait également put demander ce que Lilith venait faire dans le royaume des vikings mais si elle lui retournait la question, se serait la honte de dire qu'elle avait trop spammer un personnage dans un jeu et qu'elle s'était donc endormi en pensant à ce jeu et au personnage. Elle se demanda toutefois si Olaf était "réel" dans ce monde car cela pourrait être plutôt amusant de le rencontrer même si elle ne se sentait pas trop d'affronter un tel berzerker. Quoique le challenge pourrait être amusant. Durant ce temps, les discussions dans le bar avaient reprit, juste quelques personnes non loin des deux donzelles semblaient encore intéressés à les observer et les écouter. Megan avait également noté qu'ils avaient tout de même prit le temps d'échanger quelques mots quand celle-ci s'était présentée. Sa renommée aurait-elle gagné ce royaume? Elle l'ignorait et en même temps: elle s'en moquait. Si quelqu'un la cherchait ici, elle lui éclaterait simplement les dents sur le comptoir après avoir terminé sa chope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Mer 9 Sep 2015 - 9:48
Alors qu'elles se dirigeaient vers le bistrot lugubre, un gars complètement torché manqua de renverser la compagne de l'albinos, cette dernière l'avait retenu et lui avait permit de poursuivre sa route, qu'il terminerait sûrement quelques pas plus loin le nez dans la poussière... Piètre spectacle. Lilith préféra l'ignorer et se concentrer sur la personne qui l'avait invitée. Une très belle jeune femme, elle devait sûrement faire des ravages, que ce soit dans le monde onirique ou même lorsqu'elle était réveillée. Oui, la demoiselle savait, ou tout du moins était persuadée qu'elle aussi était une voyageuse. Une créature onirique aurait les oreilles pointues et une simple rêveuse ne serait pas aussi sûre d'elle... Et puis elle dégageait quelque chose... De puissant.

Son "inspection" s'arrêta quand elles entrèrent dans le bar. Leur présence avait suscité un certain intérêt chez les habitués qui avaient tous fermé leurs grandes gueules de viking. Le silence qui planait était des plus dérangeant, à croire qu'ils voyaient des femmes que rarement ! Ou plutôt qu'elles ne s'aventuraient pas dans "le domaine des hommes". Ces rustres étaient tellement macho... Quelle tristesse. La joli brunette sembla se moquer éperdument de la réaction d'ensemble et s'avança en lui adressant un sourire rassurant, comme si elle faisait ça tous les jours et qu'elle avait les choses en mains. Elle s'installa au comptoir et commanda. Lilith marcha dans ses pas, le dos droit, il fallait se montrer fière et respectable dans un endroit comme celui ci. Elle soutint le regard de quelques malotrus qui insistaient et rejoignit l'autre demoiselle, s’asseyant dignement sur le tabouret trop haut pour elle et demanda la même chose au serveur hirsute.

-"Ah oui désolée, je manque de politesse... Je me nomme Megan, enchantée de faire ta connaissance. Et donc, tu peux changer de tenue à volonté ? Plutôt sympa comme pouvoir !"

Ce nom réveilla une case de sa mémoire, elle l'avait déjà entendu, ou peut être lu... Mais oui ! Bien sûr qu'elle la connaissait ! Aucun doute possible sur le fait qu'elle soit voyageuse maintenant, elle était même une voyageuse plutôt connue. Que ce soit dans les journaux ou les discussions, son nom apparaissait, soit pour parler de ses faits et méfaits, soit pour comparer son physique à celui de la n°1 en matière de beauté. Bref, Lilith pouvait s'estimer heureuse de l'avoir rencontrer, et qui plus est de pouvoir échanger quelques mots et une pinte avec elle. Mais à vrai dire, elle s'en moquait un peu de sa notoriété. Tout ce qu'elle appréciait, c'était d'avoir une bonne compagnie dans un royaume essentiellement masculin ! Elle ne tarda donc pas à lui répondre, le plus naturellement possible.

-"Ce n'est pas exactement comme ça que ça marche... Mais en gros, oui !"
Elle lui adressa un sourire. "C'est justement mon pouvoir qui m'as poussée à venir ici, je serais curieuse de voir les armures qu'ils forgent ici, et les armes ! J'aime beaucoup cet univers."

Il était sûrement peu commun pour une jeune femme d'apprécier ce monde barbare et à l'odeur nauséabonde, et pourtant, elle n'était vraisemblablement pas la seule. Et il était aussi peu commun que la demoiselle se laisse aller à parler autant d'elle à une encore inconnue mais il faut croire qu'elle l'appréciait déjà. Peut être était-ce parce qu'elle se sentait en sécurité, ou juste qu'elles avaient un bon feeling. Il va sans dire qu'elle avait remarqué les discussions peu discrètes qu'échangeaient un groupe d'hommes mal soignés non loin du comptoir. Ils échangeaient leur opinion sur la façon d'aborder des demoiselles dans ce genre de cas dans un dialecte des plus rustre et vulgaire. Et vous aurez deviné que le plus idiot d'entre eux voulait prouver sa virilité et son charme inconditionnel -rires- en se risquant à converser avec les deux demoiselles dont la bière venait d'être servie. Il s'assit près de l'albinos dans un vacarme des plus grossiers en se raclant la gorge. Il était imposant, une barbe rousse volumineuse et pourtant étrangement soignée, une moustache qui venait se fondre dans la masse, de petits yeux pétillants aux couleurs vert marré, habillé d'un casque en cuire et à cornes d'une bête sans conteste onirique à laquelle Lilith n'aurait pas envie de se frotter au vu de la longueur, la forme et l'épaisseur, un gilet de fourrure lui arrivant aux genoux et un pantalon en toile chaude et de bottes de cuire cloutées, sans oublier le fameux ceinturon orné et gravé ! Bref, un bon gros viking fier de ses origines.

-"Alors comme ça les femmes se prennent pour des hommes ?"
Il commanda la même choses que les donzelles.

Quelle approche fine et délicate. Voilà qui ferait chavirer le cœur de n'importe quelle... NON MAIS SÉRIEUSEMENT ?! Il comptait les conquérir de cette façon ?! Vraisemblablement les vikings avaient une façon très singulière d'aborder de frêles demoiselles. Peut être n'en avaient-ils pas l'habitude ? Ou cela avait du fonctionner deux ou trois fois avec des écervelées de premier choix... Quoi qu'il en soit, il n'en avait pas finit.

-"Mais est-ce que les femmes savent boire comme des hommes ?"


Sur ces délicieuses paroles il engloutit le liquide pétillant et alcoolisé comme s'il buvait de l'eau un jour de canicule après avoir couru un marathon. Ça sonnait comme un air de défit, et la demoiselle le regardait, pas d'un regard admirateur non, mais de surprise. Sans comprendre la finalité de la chose. Il va de soi qu'elle ne participerait pas à ces enfantillages, tout d'abord parce qu'elle n'appréciait pas plus que ça la bière, mais qu'en plus elle ne supportait pas l'alcool et qu'il va de soi qu'elle serait rapidement ronde comme une barrique !!

Il reposa finalement sa pinte vidée dans un rire satisfait en fixant tour à tour les deux demoiselles et s'essuyant sans grâce aucune les lèvres du revers de sa manche. Ses comparses, restés  à leur table, riaient de bon cœur devant ce spectacle mémorable, pour eux c'était sans doute déjà dans la poche, ils semblaient fier de leur camarades et s'ils avaient su écrire ils auraient sûrement prit des notes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Ven 25 Sep 2015 - 13:11


La jeune femme ne s'attarda pas trop sur l'explication de son pouvoir mais précisa qu'elle était venue dans se royaume justement pour ça. Afin de voir les armes et armures que les vikings pouvaient produire. Pas conne comme idée en effet. Megan pensa alors qu'il était préférable de ne pas préciser pourquoi et comment elle s'était retrouvée ici. L'explication du: je jouais à un jeu vidéo avec une sorte de viking dedans m'a fait débarquer ici, semblerait... Beaucoup moins sérieux que les raisons de l'albinos. Lilith jetait des regards aux alentours, surement n'était-elle pas dans son élément ici. Pour l'algophobe, c'était presque une seconde nature: elle avait longtemps travaillé dans un pub et elle était accoutumée aux mecs bourrés ou simplement à boire jusqu'à plus soif.

On leur servit leurs choppes de bières. Et dans des grosses cornes d'un animal inconnu, le tout tenu par un petit pied en fer forgé pour éviter que la corne ne se renverse. C'était plutôt rustique et sympa. Après, on pourrait se demander quelle genre de bestiole possédait de telles cornes. Mais bon, Megan ne semblait pas plus intéressée que ça. Elle bu une longue gorgée de bière, soupira de satisfaction et reposa la choppe-corne sur le comptoir. Ainsi donc Lilith voulait voir des armures? Collectionneuse? Elle allait lui demander quand un mec plutôt imposant vint s'assoir à coté de l'invocatrice. Il commanda comme les deux jeunes femmes en leur demandant si les femmes se prenaient pour des hommes. Megan ne souleva pas la question, pensant que c'était surtout rhétorique même si ce mot ne devait pas être dans le vocabulaire de ce tas de muscle. Il avait une longue barbe, une moustache, un casque avec une corne... Ouais un bon vieux viking quoi. Elles allaient en voir un paquet dans ce royaume de toute façon.

"J'vois pas en quoi boire une bière est un truc d'homme. C'pas comme si c'était hyper fort, que ça avait un gout de tord boyaux..."

Et là, le mec demanda si elles savaient boire comme des hommes. Sur ces mots, il vida d'une traite sa bière, s'essuya les lèvres, la barbe et le menton d'un revers de la manche un peu grossier. Vu son sourire, il était on ne peut plus satisfait. Ses deux compères assit un peu plus loin gloussaient comme des ânes devant ce spectacle. Quoi, il voulait faire un concours de cul-sec? Il était au courant qu'il tentait ça contre Megan, fan de bière en tout genre et surtout capable d'atténuer ses douleurs donc également son état d'ébriété? Elle lui fit un sourire, leva sa corne et la vida d'une traite à son tour. La posant avec fracas sur le comptoir tout en hurlant un "Une autre tavernier!" bien cliché mais tellement amusant. Surtout qu'on lui avait fait le coup un nombre incalculable de fois quand elle était serveuse, donc oui, c'était une sorte de petite vengeance. Le viking semblait aux anges, ses deux potes rigolaient encore plus. Donc le plan était si simple que ça? Les saouler pour les amener dans le lit? A voir la tête de Lilith, ce plan ne risquait pas de fonctionner. Elle semblait entre la surprise et le dégout que lui inspirait la technique de drague des vikings. Pour Megan en revanche, c'était un jeu on ne peut plus amusant et surtout: faire un concours de picole signifiait qu'elle ne s'attirerait pas d'ennuis... Normalement.

"Je te propose d'aller jeter un œil à la maison à coté de ce bar. Me semble que c'était une forge quand on est passé devant. Moi, je m'occupe de cet idiot qui a aucune idée dans quelle galère il vient de se fourrer. On se retrouve après? Ou tu préfères rester voir ce lamentable spectacle? Ou tu peux m'expliquer comment fonctionne ton pouvoir si tu veux. Je pourrai te parler du mien entre deux verres mais il ni a pas grand chose à en dire, malheureusement..."

Elle lui fit un sourire et vida sa seconde choppe, tout aussi vite que la première. Le viking éclata de rire et en fit autant tout en secouant une main pour dire au barman de remettre une tournée pour lui et la brune. Megan jaugea le viking du regard, vu sa corpulence et en prenant en compte qu'il devait être habitué à boire, lui mettre la raclée allait prendre un peu de temps. Quoique, cinq ou six choppes devraient suffire, ça ferait quand même trois litres de bières dans le bide... Elle soupira en se disant qu'elle aura surement une grosse envie d'aller aux toilettes dans la soirée. Pour le reste, son endorphine fera surement l'affaire.

"Pas mal gamine! Tu as une bonne descente! Mais tu penses tenir sur la longueur?
-On en reparlera quand tu vomiras tes tripes au pied du comptoir, d'accord?"

Il hurla de rire et commença a vider sa troisième choppe et Megan le suivit sans en démordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Lun 19 Oct 2015 - 18:29
Et voilà que sa compagne d'aventure se prenait au jeu. N'avait elle pas comprit le stratagème pourtant flagrant de ce bourru...? Elle aurait aimé la mettre en garde mais il n'y avait aucune façon discrète de lui faire comprendre que c'était une technique de drague désuète. Même, c'était impensable qu'elle ne s'en soit pas rendu compte ! Après tout elle semblait d'âge mûr, sensée et pas idiote. Elle ne pouvait qu'avoir comprit les attentes lubriques du viking aux oreilles pointues. Les créatures oniriques devaient avoir un faible pour les voyageuses. Plus exotique je suppose.

Elle fut conviée à aller voir ailleurs, de façon polie cela dit. Et concrètement, cela l'arrangeait. Elle n'était guère une grande buveuse, encore moins d'alcool, et les gens bourrés l'insupportaient. Rester et les voir se remplir jusqu'à tout étaler sur les lames du plancher, non merci. Rester et devoir subir leurs babillements incompréhensibles, sans façon. Rester et risquer de tenir la chandelle, quelle piètre soirée. Elle repoussa donc sa chope et se releva, ajustant sa tenue.

-"Très bien Megan. On se rejoindra dehors alors."

Elle avait hésité sur ces dernières paroles. Elle se dit que ce n'était pas raisonnable d'abandonner ainsi une comparse alors qu'elle était potentiellement en danger. Mais finalement, elles étaient à Dreamland, dans un patelin qui semblait calme, et elle avait l'air absolument sûre d'elle. Soit elle rêvait de se faire courtier de la sorte par un grand barbu -chacun ses goûts ma foi-, soit elle pratiquait couramment les concours de boisson. Ce qui ne l'étonnerait pas non plus au vu de sa manière de vider ses chopes.

Elle les laissa donc à leurs éclats de rires et leurs menaces et se dirigea vers la porte. Porte qu'elle traversa sous les regards qui paraissaient inquisiteurs de la part des personnes présentes, comme s'ils regrettaient qu'elle ne se soit pas mise à mal pour en profiter ensuite. Si elle avait manqué de maîtrise de soi, elle leur aurait craché à la gueule, mais elle était une lady malgré sa condition dans le vrai monde, et se devait de rester maîtresse de ses actes et garder une certaine contenance. Elle referma donc la porte grinçante en soupirant.

Elle inspira profondément l'air salin qui lui avait manqué. C'était nettement plus agréable que les relans de sueur et d'alcool qui planaient dans ce bar. Un pincement au cœur et un nœud à l'estomac la poussèrent à se demander si elle avait prit la bonne décision. Remuant la tête pour retirer cette pensée, elle se dirigea vers ce que Megan avait cru être une forge. Et elle ne s'était pas trompé du tout. Derrière un comptoir, un forgeron s'afferait à la création de ce qui ressemblait à un glaive. C'était, pour ainsi dire, la première fois qu'elle avait l'occasion d'admirer un tel spectacle. Le fer brûlant manipulé avec soin sur de la braise ardent, frappé pour lui donner forme, trempé dans de l'eau glacée pour le saisir. Et regardez moi toutes ses créations. Quel artiste ! Il y en avait pour tous les goûts, pour tous les genres, pour tous les combattants.

Le forgeron revint vers son comptoir, le glaive à la main pour le tendre à un immense homme qu'elle n'avait même pas vu, ni entendu approcher. Elle lui arrivait au coude. Il était recouvert par une longue cape en peau de mouton, des épaules carrées et un visage taillé à la hache, parsemé de cicatrices répugnantes.

-"Il vous faut quelque chose mademoiselle ? Permettez moi de vous montrer ma collection de fleurets, ou ces cotes de maille fines et élégantes."

-"Je préférerait voir vos épées à deux mains."

Le vendeur sursauta presque tandis que le géant à ses côtés tourna lentement son visage buriné vers elle. Tous deux la fixèrent un sourcil relevé. Elle était vraiment tombée dans un pays de misogynes accomplit ma parole ! Pourquoi une femme de sa trempe ne pourrait pas s'intéresser aux armes massives ?

-"Etes vous sûre que... Vous seriez capable de la porter ?"
-"Et pour quelle obscure raison en serais-je incapable, monsieur ?"

L’autochtone grogna son assentiment, visiblement, voir une femme de sa taille et de sa corpulence prendre de haut un honnête commerçant ne lui plaisait pas.

-"Donne lui arme. Nous voir si elle capable se battre."

Il avait un accent russe, visiblement pas d'ici. Il ne portait d'ailleurs pas les mêmes vêtements que les vikings présents. Et à en juger par ses oreilles rondes et non pointues, il n'était pas non plus une créature des rêves. Mais bel et bien un voyageur qui ne se prenait pas pour de la merde. Lilith avait levé le menton pour croiser son regard froid et dénué d'expression. Sans ajouter quoi que ce soit, le marchant déposa sur son comptoir un longue et large épée. L'albinos en avait déjà manipulé, des moins imposantes, durant ses cours d'escrimes. Sans quitter son futur adversaire du regard, elle saisit l'arme qu'elle fit glisser sur le bois brut et la prit entre ses doigts fins en serrant ses deux mains sur le manche.

Sans aucune autre parole, le voyageur dégaina son glaive qu'il avait rangé quelques minutes auparavant, tout droit sortit de la forge. Un cercle de supporter se mit en place autour des deux combattant qui se déplacèrent tel des crabes, sans se quitter du regard, afin de s'éloigner des commerces. La jeune femme allait finalement devoir se battre avec une arme qui ne lui appartenait même pas. Comme s'il était coutume qu'il y ait des combats de rues à Hyldren.

-"Moi pas croire que toi accepté défit. Moi faire mordre poussière à petite femelle !"

Sur cette menace il chargea comme une brute. Visiblement il n'avait aucun talent pour l'art du combat, seulement celui de a destruction. Sans faire appel à son amie et âme protectrice, la demoiselle encaissa le coup, brutale mais gérable, en le parant de son arme, campée un pied en avant, l'autre en arrière pour encaisser l'attaque. L'immense homme était à présent bien visible. Longue chevelure noir de jais, lisse au possible, une large cicatrice lui barrant l’œil gauche. Il se pencha assez pour mettre son visage au niveau de la demoiselle qui ne répondit pas à son attaque.

-"Gorvick te remettre à ta place de femelle."

Il lui asséna un violent coup de pied qui la fit partir en arrière. Dans sa chute elle bascula et se retrouva au sol, proche de la limite définie par la foule. Foule constituée d'une quinzaine de pecnots pour le moments. Elle se releva, époussetant sa tenue qui avait traîné dans la poussière, et releva son regard sanglant vers celui plus sombre de son adversaire. Ses lèvres tremblèrent un instant, juste le temps de faire appel à Eila, sa première armure et fidèle amie. Un flash lumineux et ses vêtements disparurent afin qu'elle soit parée de son armure de fer, lourde, mais solide.

-"Tu en as mit du temps Lilith."
-"Je ne pensais pas en arriver là. Mais nous avons l'air du même niveau. Ses coups sont puissants mais il ne semble avoir aucune logique, le bourrin typique."
-"Tu as raison. Et armée comme tu l'es, il n'a aucune chance."


Elle redressa son arme sans peine maintenant que sa force était décuplée et elle attendit son prochain assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Lun 14 Déc 2015 - 20:26


C'était la huitième chope de bière que Megan vidait d'une traite. Son estomac commençait à se plaindre et sa vessie allait lui faire regretter pendant un moment cette initiative. Le viking avait de la mousse plein la barbe et lâcha un gros rot bruyant avant de s'essuyer d'un revers de la main. Main qui rattrapa maladroitement le comptoir alors qu'il avait perdu l'équilibre pendant un bref un instant. L'algophobe ferma les yeux, prenant une longue inspiration et libéra une dose d'endorphine pour oublier les effets de l'alcool et son estomac criant qu'il était plein de mousse et de bulles. Le barbu poussa un long soupire sous le regard amusé de ses compagnons qui lui lançaient des "tu vas quand même pas perdre contre une fille!" mais il avait perdu de sa superbe et se contenta de lever la main pour commander une autre choppe. Le patron servit les boissons, lançant un regard qui se voulait entre mépris et pitié pour le viking avant de faire un clin d’œil à Megan. Apparemment elle venait de gagner son respect.

Le viking leva son verre, prit une longue gorgée et reposa son verre même pas terminé. Il rota de nouveau, ferma les yeux avant de dire qu'il abdiquait. Ses compagnons le huèrent et beaucoup de personnes présentent dans la taverne en firent autant. Puis des acclamations se firent entendre pour Megan qui venait de vaincre un "grand homme" à la boisson. Elle les salua de la main et prit le chemin de la sortie pour retrouver Lilith.

Une fois dehors, elle s'appuya au dos d'une maison et prit une longue inspiration pour retrouver ses esprits. Ok, elle avait un peu trop bu et sa tête tournait un peu. Se souvenant vaguement de la forge et des armures de sa nouvelle amie, si on pouvait déjà la qualifier ainsi, Megan se dit qu'elle la trouverait surement là. Elle marcha d'un pas difficile et trainant vers la forge tout en écoutant une foule qui s'était amassée là et hurlait des encouragements ou des boutades. Apparemment ici aussi il y avait de l'action?

Elle bouscula sans gêne quelques personnes pour se frayer un chemin afin de voir ce qu'il se passait. Elle vit alors lilith, en armure et avec une grosse épée, le genre d'épée à deux mains qu'on voit souvent dans les jeux vidéos. Contre un homme relativement grand, pour ne pas dire gigantesque en fait. Et les deux s'affrontaient pour une raison qu'ignorait la jeune femme. Elle hésita à s'immiscer dans tout ça, mais déjà, elle voulait comprendre pourquoi? Pourquoi Lilith se battait, se donnait en spectacle dans la rue? Et surtout, elle espérait que l'alcool se dissipe un peu. Mais elle le savait: l'effet allait être pire d'ici quelques minutes, le temps que l'alcool dans son sang fasse effet... D'ici une heure, environ, ça irait mieux. Quoique les règles étaient peut-être différentes à Dreamland?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Lun 25 Jan 2016 - 23:04
Et il ne se fit pas attendre bien longtemps. La brute fonça, son regard sombre planté dans celui rougeâtre de Lilith, en hurlant comme tout bon guerrier qui se respecte –enfin, c’est ce qu’ils pensent-. Campée sur ses deux pieds, elle était prête à le recevoir. Le choc fut plus bruyant que puissant, le émit un son métallique qui se propagea dans une onde de choc lorsque la lame ennemie croisa celle de la demoiselle qui ne broncha pas. Il forçait pour la renverser, mais elle tenait bon, c’était presque trop facile. Les pieds de l’homme raclaient le sable, son visage rougissait sous l’effort fournit : il se ridiculisait tout seul. Son adversaire, la « femelle », comme il l’avait ainsi nommée, ne semblait pas forcer contrairement à lui. C’est comme assister à un combat de bras de fer entre un bodybuildeur et un enfant sous nourrit de 11 ans, où Lilith serait le bodybuildeur.

-« Cette épée semble plus légère. »
-« Ce n’est pourtant pas le cas, mon pouvoir te rends seulement plus forte. »

Oui, comme toute bonne femme qui se respecte, la jeune albinos pouvait faire plusieurs choses à la fois (#cliché), hors, elle s’ennuyait. Au vue du gabarit de son agresseur misogyne, elle s’attendait à un combat plus acharné, plus sauvage, plus… Épique ? Déçue, elle se contenta donc d’un mouvement de poignet pour le désarmer en s’écartant sur le côté. L’homme massif perdit son arme et son équilibre dès cet instant, basculant en avant en se faisant huer. Lilith soupira. Il n’était pas dans ses habitudes, et encore moins dans son goût, de ridiculiser quelqu’un. Cela dit, il avait insisté pour prouver sa supériorité face à la gente féminine, hors, elle le lui rendait bien.

Fou de rage, le russe aux allures d’ours mal léché récupéra son épée et chargea en criant, révélant ainsi son attaque en traître. Sans même se retourner pour signifier qu’elle l’avait capté, elle se contenta de se déporter au dernier moment pour esquiver, touchant du bout de son épée la sienne pour lui laisser l’illusion qu’il l’avait ne serait ce que touchée. Il faut toujours ménager l’estime d’un homme, sauf si notre but est de le briser… Les cris des supporter se firent plus vigoureux, visiblement, ce devait être courant ce genre d’évènement ici, et très apprécié. Reste à savoir ce qu’il advient du perdant, puisque, rappelons le : « Seuls les vrais hommes et les guerriers peuvent entrer. »

~~~~
La quinzaine de pecnots s’était muée en véritable déferlement de spectateurs, plus de sexes masculins que féminins, mais de toute race. Autant de voyageurs que de créatures, de tailles variables, tous animés par l’excitation du combat. Ils hurlaient de toute part, encourageant pour la plupart le barbus qui se faisait humilier –après tout il y avait une grande majorité de misogynes, ici, à Hyldren-. Bientôt une odeur caractéristique emplit l’assemblée, mélange de sueur, testostérone, et d’hydromel. Les deux bêtes de foire continuaient de danser dans l’arène improviser tandis qu’une créature onirique abordait une jeune brune pulpeuse, et visiblement éméchée.

-« Hey, pssst »

C’était un individu assez peu commun, au corps filiforme, en fer, sauf sa tête, qui, à l’instar du requin marteau, possédait deux excroissances. En fait non, ce n’étaient pas deux excroissances, mais bel et bien une encre de navire, de taille humaine, qui abordait la jeune saoule. Haut d’un mètre quatre-vingt, on se demandait comment il gardait son équilibre avec une tête aussi disproportionnée, une pointe en guise de sommet du crâne, et ses yeux sur chaque « crochets » de l’encre qui formait sa tête. Son cou s’allongeait, filiforme, son « buste » gardait la même taille. Il avait deux bras courts un peu trop bas, un anneau en guise d’estomac et deux courtes jambes. Bref, un étrange personnage.

-« Hey m’zelle, ç’vous dirait un p’tit coup d’dés ? »

Il tendit un gobelet avec deux dés dedans à la jeune femme.

-« On s’fait un pari, ‘kay ? Si la d’moiselle gagne, et q’vous m’sortez un double 6, bah z’êtes gagnante ! »


Son œil droit loucha momentanément, lui donnant un air débile qui collait parfaitement avec sa façon grossière de s’exprimer. Insistant, il se rapprocha, permettant à la demoiselle de constater que sous son œil droit, le loucheur comme nous l’appellerons, était gravé un magnifique tatouage de Popey fumant sa pipe !

-« Allez quoi, m’zelle, z’êtes charmante, j’suis pas bin laid, et j’aime vach’ment la poiscaille ! »

Son discours était on ne peut plus déroutant, il n’y avait aucun lien entre les phrases et son œil droit n’avait de cesse de partir à droite à gauche sans que cela ne semble le déranger.

-« J’vous dirais mon s’cret si c’vous qui gagnez ! Moi j’pari sur le grand gaillard en jupons d’argent avec un double 7 ! »

Sachant que les dés n’avaient que 6 faces, il était indéniable que ce brave petit gars des mers avait perdu la boule… A moins que ses dés ne soient truqués ?

~~~~

Lilith ne s’embêtait pas à répondre à ses attaques, esquivant sans cesse et sans difficulté, elle provoquait des éclats de rire dans la foule et des grognements haineux de la part du bougre aux yeux veinés de rage. Essoufflé, il persistait néanmoins à fondre sur sa proie tel un faucon blessé et affamé. Il se ridiculisait toujours plus, pour le plus grand plaisir des spectateurs, et en dépit de ce qu’aurait voulu la jeune femme. Il était brusque, il manquait de technique, il fonçait tête baissée sans se remettre en question, bref, il n’avait absolument aucune chance contre une demoiselle habituée au corps à corps.

Finalement, elle se décida à mettre fin au combat, jugeant que le jeu avait assez duré, elle attendit qu’il fonde une énième fois sur elle, attendit le dernier moment pour relever son épée et tourner sur elle-même en se décalant, le désarmant une nouvelle fois. Sa lame tourbillonna un instant en l’air alors qu’il s’écrasait au sol à cause d’un tacle placé au bon moment. La tête dans la poussière, il eut à peine le temps de se retourner pour que la jeune femme ne lui colle sa lame contre la gorge et que sa propre épée ne se plante entre ses jambes. Elle n’aurait pu imaginer meilleure scène de fin de combat, comme quoi le hasard fait bien les choses. Elle le fixa un instant, lui, Gorvick le rustre, l’air impassible, avant de retirer sa lame de sa nuque indemne. La foule semblait avoir retenu son souffle, impatiente de voir quel sera le dénouement, et avait finalement acclamé la demoiselle, ignorant superbement le vaincu au sol. Elle fut soulagée de voir que personne ne réclamait de mise à mort, chose qu’elle n’aurait put toléré, et gênée d’avoir autant de congratulation et d’admiration de la part de tant d’inconnu. Visiblement, elle venait de faire remonter l’estime des femmes dans ce Pays de misogynes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Jeu 7 Avr 2016 - 19:53


Le combat était à sens unique... Lilith maniait parfaitement l'épée et semblait bien plus forte que son adversaire. Simple analyse après un premier coup. Le gros avait foncé en beuglant, avait cogné et la Voyageuse avait bloqué sans broncher. Mais ce n'était pas ce qui intéressait Megan. Plutôt, ce n'était pas ce qui la dérangeait. Son problème fut le bruit lors de l'entrechoquement des lames puis des acclamations et des hurlements de la foule. Elle grimaça car ce bruit lui explosa le crâne. Imaginez vous avec une bonne cuite et un boucan du diable autour de vous. Oui pas très agréable tout ça. Voir même pas du tout. Désireuse de s'éloigner de tout ce bruit, elle commença à reculer, se disant que de toute façon Lilith allait parfaitement s'en sortir contre sa brute. Elle songea un instant que la Voyageuse devait être forte car cet endroit était dans la troisième zone, enfin peut-être, elle n'en était pas totalement sûre et avouons le: elle s'en moquait à cet instant.

Sauf qu'une créature lui attrapa le poignet pour l'aborder. Obligée de rester dans ce brouhaha elle écouta d'une oreille son interlocuteur et mit un peu de temps à réaliser l'aspect de la créature. Une créature fait de fer, très fine avec un visage étrange et difforme. Sa tête semblait être une encre de bateau, avec des yeux en pleins milieu. De même son corps tout fin n'était gros, enfin plus épais, que au niveau de l'estomac. Une créature marine, croisement entre une encre de navire et d'un homme. Ou d'un requin marteau ou... D'un esprit a l'imagination débordante voir malade. Et donc la chose proposait de faire des paris sur le combat tout en lançant des dés. L'algophobe ne comprenait pas le principe: soit tu mise sur le vainqueur, soit sur le résultat des dés. Pas les deux en même temps. Sauf si c'est truqué. Surtout qu'il disait gagner si la brute battait Lilith et qu'il ferait un double sept. D'autres conneries à dire? Megan retira sa main toujours maintenue et voulu s'éloigner mais la créature insista ce qui eut le don d'agacer la Voyageuse.

"Déguerpis."

Cet unique mot sortit de la bouche pulpeuse de la Voyageuse sur un ton sec, acerbe et menaçant. Ce qui aurait normalement suffit à faire reculer le badaud ordinaire mais pas la créature avec son tatouage sur l’œil. A propose de ça, son tic de lorgner un coup à gauche puis à droite avait le don de lui donner un air débile et encore plus agaçant. Il lui lança encore un essai pour qu'elle parie et lui saisit de nouveau le bras. Ce fut de trop. D'une impulsion de la main, paume ouverte, elle repousse le Loucheur qui percuta quelques spectateurs du combat de Lilith. Les personnes gênées durant le spectacle se retournèrent vers elle pour l'insulter et lui demander des excuses. Megan eut un haut le cœur en se disant qu'elle voulait juste un peu de calme et décuvée tranquillement...

De son coté, Lilith mettait fin à son combat sous les acclamations de la foule endiablée. Tous étaient heureux d'avoir assistés à ce beau duel dans lequel le gros tas de muscles n'avait eut aucune chance. Certains ce moquaient du perdant pendant que les autres lançaient des félicitions à l'invocatrice d'armure. On entendu même clairement un: "Je veux t'épouser!" parmi la foule ce qui pourrait, peut-être, perturber un peu Lilith. D'autres commentaires le physique de la Voyageuse, disant qu'avec sa force et ses capacités elle pourrait mettre au monde beaucoup de robustes enfants pour Hyldren. Petit à petit, les félicitations se changèrent en disputes car beaucoup avaient décidé de faire de la jeune femme leur épouse qui porterait leurs descendances. Et c'est au milieu de tout ça qu'une autre phrase s'éleva, apportant avec elle le silence et la curiosité.

"Cette pute m'a gerbé dessus! Je vais la tuer!"

Trois vikings entouraient Megan et l'un d'eux avait du vomis sur le torse, le pantalon et les chaussures. Apparemment mécontent d'avoir été souillé de la sorte, il vociférait des insultes à l'algophobe qui se tenait la bouche d'une main et le ventre de l'autre. Et oui, tôt ou tard, il fallait bien que tout ça ressorte. Désireux de rendre justice, le viking attrapa Megan par la gorge et la souleva d'un bras du sol.

"Je vais t'éclater le crâne en guise de dédommagement! Ensuite tu nettoieras mes vêtements! Et tu essuieras mes chaussures en les léchant!"

Il colla un magistral uppercut à la jeune femme l'envoyant valser sur des étales en explosant les breloques qu'ils y avaient dessus. Plusieurs personnes avaient suivit la scène et certains rigolaient de voir une pauvre femme se faire mettre en pièce. Mais en même temps, elle avait tellement manqué de respect à ce viking que personne ne l'aurait arrêter. Oui, l'importance ici, c'était l'honneur. Les trois hommes avancèrent vers le stand du commerçant à présent en ruine. Voulant surement faire bonne mesure en s'assurant que Megan nettoierait les vêtements ou alors qu'elle était belle et bien morte. Celle-ci se releva en titubant, la tête baissée vers le sol et le corps couvert de poussière. L'homme leva son énorme paluche pour l’abattre une seconde fois sur la Voyageuse.

"Implore mon pardon! Excuse toi femme!"

Sa main fonça pour frapper une seconde fois. Certains qui regardèrent la scène ne purent s'empêcher de fermer les yeux en se disant que ça allait faire mal. Le bruit du choc résonna au milieu du silence et sous le regard, à présent hagard, de la foule. Le poing du gros viking avait touché mais s'était arrêté net sur sa cible, comme s'il avait cogné un mur. D'un revers de la main, Megan repoussa le bras du colosse pour finalement relever la tête, affichant un visage sans la moindre égratignure.

"Je crois que c'est passé... Comme quoi vomir m'aura fait du bien!
-Tu te moque de moi femme!"

La veine sur la tempe du viking gonflait sous le coup de la colère. Il leva de nouveau son poing pour frapper mais cette fois-ci, Megan lui lança un regard noir. L'homme hésita un instant puis recula d'un pas. C'était comme si une énergie désagréable, donnant un sentiment de malaise baignait dans l'air. L'homme n'étant pas totalement stupide ou son instinct lui imposant la prudence, il avait donc préféré reculer. Ses deux compagnons ne semblaient pas bien plus à l'aise que lui et lançaient des regards à la Voyageuse puis au viking, espérant presque qu'il en vienne à oublier ce qu'il venait de se produire et qu'ils s'en aillent. Le gros bouillonnait à l'intérieur: combat intérieur entre son envie de laver son honneur et une peur illogique d'une femme. Il bougonna alors avant de cracher au sol.

"Très bien! Pour cette fois ça ira! Qu'on ne vienne pas dire que Alrik est un homme à s'en prendre à une femme! Je ne m'abaisserai pas à ça!"

Sur ce, il tourna les talons pour partir avec ses compagnons. Leur glissant subtilement que ça n'en resterait pas là mais pas tout de suite. Il prétexta surement que pour un tel affront, un correction digne de ce nom était de rigueur. Ses amis hochèrent la tête et lui emboitèrent le pas, content de s'éloigner sans avoir à comprendre ce qui les avaient mit si mal à l'aise. Megan laissa un sourire se former sur son visage et elle décrispa ses mains, déjà prête à se battre. La colère redescendit et elle prit une longue inspiration, sentant l'odeur de l'acier, de l'océan et de la poussière qui l'entourait. C'est suivit du regard des passants qu'elle se dirigea vers Lilith pour la féliciter de son combat. Certes, elle n'en avait pas suivit la moitié mais elle voulait faire la fille sympa avec sa nouvelle rencontre de la nuit. Qui sait, elles s'entendraient peut-être bien? Et Megan était curieuse de voir la force de l'invocatrice, se demandant aussi qui des deux étaient la plus forte. Le loucheur était aussi parmi ceux qui l'observait, lui aussi mécontent car elle avait refusé de parier. Il s'éloigna alors d'un pas rapide pour rejoindre les trois vikings.

"Joli combat. Il semblerait que ce n'était pas bien difficile, donc j'hésite encore pour le joli combat... Tu as trouvé ton bonheur sinon? Et désolée, j'ai mis sa raclée à l'autre au bar, ça m'a prit plus de temps que prévu."

Alors qu'elle terminait sa phrase, son corps explosa dans un nuage de fumée, signe apparemment qu'il était l'heure de se réveiller... Megan en ouvrit les yeux on ne peut plus frustré car elle aurait aimé d'avantage connaitre cette fameuse Lilith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 278
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan] Sam 18 Fév 2017 - 18:11
Il était déjà assez gênant de recevoir des accolades par de nombreux inconnus, de répondre modestement aux nombreuses félicitation, de refuser poliment les présents insensés que l'on recevait. Alors imaginez la gêne de la pauvre albinos lorsque des bagarres éclatèrent entre Vikings désireux de la demander, au temps pour moi, de la prendre en mariage afin qu'elle donne naissance à leurs rejetons. Lilith aurait aimé se faire toute petite, disparaître et ne jamais avoir attiré l'attention. Elle regretta amèrement d'avoir accepté le duel, tout ça pour faire valoir les droits des femmes.

Certes, elle avait réussit. Mais elle n'en retirait aucune gloire au fond d'elle. Peut être les spectateurs n'avaient-ils rien remarqués, aveuglés par la joie d'un combat de rue, par les muscles saillants de son adversaire. Leur différence de corpulence avait trompé les trois quart des parieurs. Mais si les habitants d'Hyldren devaient en retenir une leçon, ce serait que le muscle ne fait pas tout, la technique domine le reste. Regardez David et Goliath. Cet exemple devrait servir à tous. Mais au fond d'elle, la jeune femme savait que personne ici n'avait retenu de leçon. Ils s'étaient simplement laissé emporté par la fièvre du duel, impressionnés qu'une femme frêle mette une branlée à un virile et fougueux mâle.

Afin de se faire plus discrète, elle avait congédié son âme protectrice et se retrouva en vêtements civiles, simples. Elle se glissa au travers de la foule pour rejoindre le bar où Megan s'adonnait à cette activité rustre et nauséabonde, et dangereuse aussi. Quelle idée lui était passé par la tête pour accepter le défit de boisson donné par un habitué... Elle regrettait de l'avoir laissée seule maintenant, craignant de la retrouver dans un sale état, ou pire, de ne pas la retrouver.

Un cri. Puissant et roque. Une phrase inaudible, puis un grand fracas. Se mettant sur la pointe des pieds, sautillant pour apercevoir l'origine de cette nouvelle altercation, Lilith aperçut sa nouvelle amie sortir des décombres d'un magasin de breloques. Plaquant les mains sur sa bouche pour retenir un hoqueter choqué, elle tenta de se frayer un passage dans le chemin inverse pour rejoindre la jeune femme aux cheveux bouclés. Mais lorsqu'elle arriva, l'homme tout en muscle qui l'avait agressé s'en allait en marmonnant de manière inaudible, suivit de ses acolytes.

C'était assez incompréhensible, mais peut-être valait il mieux ne pas poser de questions. Il était indéniable que Megan était doté d'une force redoutable pour avoir fait fuir ces misogynes en puissance, et surtout, d'un calme et d'une patience phénoménale pour ne pas avoir répliqué après s'être faite envoyé valser. Lilith avait les lèvres à demi ouvertes de stupeur alors que la brune venait pour la féliciter.

Elle aurait voulut lui répondre que non, elle ne méritait pas ses félicitations en effet, qu'elle était ravie qu'au moins une personne se soit rendu compte du niveau d'incompétence de son adversaire. Elle aurait aimé lui demandé comment elle s'en était sortie au bar, qu'est-ce qu'il s'était passé avec ces hommes. Elle aurait aimé lui demander qui elle était, parler de ses aventures dans Dreamland, elle aurait aimé en apprendre plus, faire connaissance, discuter. Mais ce fut impossible. Elle n'avait même pas eu le temps de prononcer une seule syllabe, que l'humaine s'en était allée dans un nuage de fumée.

Soupirant, elle se dit qu'elle aurait l'occasion de la revoir, une autre nuit.

Elle se dirigea vers le comptoir du forgeront et lui rendit son arme, craignant qu'elle ne se fasse insultée de Voleuse si elle venait à se réveiller toujours en possession de l'arme du forgeron. Elle fit bien, car son tour arriva plus vite qu'elle ne l'aurait voulut.

Elle ouvrit les yeux chez elle, au calme, sans bruit de fer, ni odeur de sueur. Sans hurlements ni bagarre. Elle sourit, c'était une bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ça sent l'roussit ! [PV Megan]
Revenir en haut Aller en bas

Ça sent l'roussit ! [PV Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Hyldren-